AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -53%
-53% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.99 €

En route pour un nouveau départ !

Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1430
Popularité: -43
Intégrité: -41

Jeu 1 Avr 2021 - 23:39


En route pour un nouveau départ !




Après avoir échapper de justesse à la marine nous voilà partie en direction de Red Line avec l'espoir de pouvoir rejoindre Grand Line par la suite. Chacun de mes camarades possédaient un rêve, et il était bien vrai que je n'y songeais jamais de mon côté. Que pouvais-je désirer comme eux ? Je ne savais pas vraiment, j'ai toujours été une suiveuse. Mon unique rôle jusqu'à maintenant était de servir des maîtres tantôt doux et adorable dont le destin me les arrachait, mais également des êtres impitoyables, sans cœur et qui ne souhaitaient que faire régner la peur, voir la mort. Je dirigeais le navire, voguant dans mes pensées, un peu perdue de pas savoir notre prochaine destination, mais aussi qui j'étais ? C'était les cheveux au vent, la douce brise de l'air marine qui me rappelait où nous nous trouvions actuellement. Le calme après la tempête, avec toute cette agitation par le passé, j'en oubliais ce qu'était de voyager dans le plus grand des silences. Profitant du bruit des vagues, celui des mouettes... DES MOUETTES ?! Ca signifiait que nous nous approchions de notre but à grande voile ! Je demandais à un membre de l'équipage de garder le cap pour aller prévenir mon capitaine. Une fois certaine que l'individu pouvait se débrouiller temporairement, je me hâtais de courir sur mes quatre membres pour aller plus vite.
C'était à toute allure que je débarquais en face de l'homme serpent freinant le mieux que je pouvais avant de glisser, glisser, glisser encore et me prendre le premier obstacle venu.

- Kitsuna: Itaï !

Je me redressais alors le plus brièvement avant de me mettre au garde-à-vous devant mon nouveau maître. La queue droite, les oreilles en pointe vers le haut et la main collée au front, je commençais à déballer le pourquoi de ma venue aussi rapide comme... ouais non, pas l'éclair, mais plutôt comme un lévrier. Inspirant à fond prenant ma tâche de Navigatrice à cœur, je parlais le plus clairement et fort possible.

- Kitsuna: Capitaine ! Il y a des mouettes en approche, ce qui signifie que nous nous approchions grandement de l'entrée. Quels sont vos ordres ? Si vous souhaitez que je vous guide, il me faut au moins l'endroit de prédilection ! Terminée !

Pas trop long, pas trop court. Ma remarque et ma demande ne pouvaient pas être plus claires et plus précises. Il ne me restait plus qu'à patienter et d'attendre ce que le capitaine Edward souhaitait faire. Ah et puis, s'il y avait d'autres équipiers où personnages dans les parages je m'envoyais désolée de ne pas les avoir saluer plus tôt !
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2500
Popularité: -102
Intégrité: -92

Sam 3 Avr 2021 - 15:25

"C'est bientôt fini ? J'ai du travail qui m'attend ..."

"Patience Klaus, ça serait con que tu tombes en ruine parce que tu es impatient !"

Brr, j'ai horreur de ça. Pas très loin du capitaine qui vaquer à ses occupations, j'étais immobilisés avec Istos qui était littéralement ... la tête dans mon ventre. Il avait insisté pour huiler les rouages internes maintenant pour être sûr qu'il n'y ait plus de soucis quand on arriverait au niveau de Red Line. Je ne savais rien de cet endroit si ce n'est que c'est la porte d'entrée vers un autre océan. Bon, tant que ça me permet de continuer mes travaux de recherches et d'avoir un peu plus de tranquillité, pourquoi pas ? En plus le capitaine avait commencé à me parler d'un projet qui m'intéressais au plus haut point. Ce serait une façon d'avoir un approvisionnement en or conséquent et d'avoir donc accès à du matériel de meilleure qualité. J'avais peut être était un peu trop ambitieux de commencer des recherches sur un poison incapacitant voir mortel dans la calle d'un bateau sans SAS de protection et de décontamination. Il faudra que je travaille là dessus. Surtout que j'avais eu des résultats plutôt satisfaisant la première fois.

"C'est bon, t'es comme neuf ! Attend je te remet une batterie de vapeur neuve, comme ça tu seras opérationnel !"


"Merci Istos, c'est super. Dis moi, ça fait longtemps qu'on a pas eu de nouvelle de tes poursuivants ..."

"C'est pas moi qui vais m'en plaindre, à ce propos ... sur Grand Line, il y a de fortes chances qu'on en recroise ..."

"Ne t'en fais pas, grâce à notre expert en arme, je serais bientôt capable de rivaliser avec eux. Il faut juste un peu de temps que tout se goupille."

A peine Istos avait il mis la bombonne de vapeur qu'une fusée bleue vint s'exploser contre la porte du capitaine non sans dégâts. Bon sang, heureusement qu'Istos a quelques connaissances en réparation. Que pouvait donc être cette information si cruciale que Kitsuna voulait nous remettre aussi précipitamment ? J'écoutais d'une oreille attentive. Voilà qui était cruciale et justifiait donc la précipitation. Bien, je ne lui ferais pas de réflexion sur les dégâts dans ce cas. Je me redressais doucement et fit quelques mouvements pour faire circuler l'huile. Un peu d'aventure n'a jamais fais de mal à personne j'imagine. Je voulais être au première loge lors de notre arrivée sur Grand Line. J'ajoutais avec une pointe d'humour vers Kitsuna.

"Reprend ton souffle, tu vas nous faire un arrêt cardiaque sinon. Et on va avoir besoin de toi pour la suite."

C'est vrai que je ne connaissais pas bien l'anatomie des hybrides animales et donc je ne savais pas si elle était vraiment susceptible de faire un arrêt cardiaque. Non, ce n'est pas le moment d'avoir des pensées négatives, pas de prophétie auto-réalisatrices. Je fis signe à Istos de commencer à se préparer puis je reportais mon attention sur Edward toujours dans ses pensées.

"Le grand jour est enfin arrivé, nous voici bientôt sur Grand Line, capitaine !"


J'étais surexcité, le projet de l'arnaqueur allait me pousser à m'améliorer encore plus dans la chimie et j'allais en avoir besoin. Il allait juste me falloir parfaire mes connaissances une fois sur Grand Line, mais cela nous le verrons une prochaine fois. Vas y Edward, guide nous vers la fortune et la richesse.
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3001
Popularité: -162
Intégrité: -137

Sam 3 Avr 2021 - 21:25

Il y a quelques mois maintenant, temps qui semblait avoir été des années, Edward embrassait la voie de la piraterie. Sur sa mer natale, il avait rejoint l'équipage de Genkishi pour y apprendre l'art du sabre avant de reprendre la mer seul avec son comparse, Jim. Le temps d'un éclair, il était devenu plus redouté encore que celui qui avait été son professeur. Douce ironie pour un homme dont l'objectif n'avait jamais été rien d'autre que la tranquillité. Une tranquillité future qui l'avait poussé à devenir d'abord un arnaqueur, puis un ennemi de la marine.

Quand on y pense, ça semblait tellement loin le temps où il faisait semblant de s'être fait voler un collier pour attirer la sympathie des passants et leur faire disparaître quelques pièces au passage, le tout en jouant du fait qu'il était un strict inconnu. Il était devenu Le Serpent. L'une des plus grandes têtes d'affiches des mers du sud avec sa coquette prime s'élevant à plus de vingt-cinq millions de Berrys. C'était à la fois énorme, et seulement un début pour cet homme dont l'ambition dévorante était désormais devenu le seul moteur, bien au delà d'un quelconque sens de la justice ou de l'honneur.

Cette ambition qui lui riva d'ailleurs les yeux sur la plus grande mer du monde, rejetant quelque part la dernière frontière commune qu'il avait avec son ancienne vie, ce lieu d'attache auquel il n'avait jamais renoncé depuis tout ce temps. La prise en chasse du Commodore James Heed avait été le coup de grâce à celui qu'il avait été par le passé. Désormais, il ne pourrait plus jamais faire machine arrière et il le savait. Alors autant y aller à fond, sans se soucier du reste.

Bien sûr, cela permettrait aussi de redevenir un peu plus furtif, mais ce n'était pas le seule avantage de Grand Line. Avec un espace aussi grand, il pourrait largement étendre l'horizon de ses possibilités. C'est d'ailleurs pourquoi il avait soumis une idée à Klaus, une sorte de reconversion dirons-nous, bien conscient que sa carrière d'arnaqueur touchait à son terme.

"- On va créer une entreprise de bonbons où tu mettras un addictif à l'intérieur afin de rendre ceux qui en achèteront acco. On va créer comme ça l'offre et la demande. Qu'est-ce que tu en dis ? Tu serais capable de mettre ça en place ? "

C'était resté à l'état de projet pour le moment, mais l'homme en costard était intimement que c'était clairement une bonne solution pour se faire de l'argent, sans attirer la marine sur lui, en finesse, et à moindre prix en plus car hormis un local, il n'aurait pas grand chose à payer pour lancer l'idée surtout qu'avec ces bêtises, le radin avait tout de même accumulé la coquette somme de onze millions de berrys, somme largement suffisante pour s'acheter un bâtiment tout à fait décent sur la plupart des îles.

Enfin bref, alors qu'il vaguait à ses rêveries, le jeune homme allait être interrompu par Kitsuna, sa navigatrice, qui allait lui indiquer être arrivé au niveau de Red Line. Sans encombre. C'était quasiment un miracle.

"- Parfait. Ecoute, on va faire simple, prends le chemin le plus sûr. Le but n'est pas d'écraser le bateau contre les parois rocheuses. Tu as carte blanche. Le destin choisira à notre place. De toute façon, pour l'instant, nous n'avons pas d'intérêt à choisir un chemin particulier. Emmène le bateau de l'autre côté et ça sera parfait. "

Au moment de parler, quelque chose allait cependant se produire, d'assez surprenant d'ailleurs. Le jeune homme allait tout simplement se mettre à tousser un peu de sang. Suffisamment peu pour que ça soit uniquement perceptible par des sens très aigues, mais assez pour qu'il sourcille un peu.

Cependant, pour ne pas éveiller les soupçons, il n'allait rien dire et reprendre comme si ne rien n'était.

"- Klaus, donne ces instructions à l'équipage. Ils ont ordre d'obéir aux directives de Kitsuna pour franchir Red Line. Ses paroles feront autant foi que les miennes pour ce qui est de rentrer sur Grand Line sans encombre. Pour ma part, je vais me reposer un peu et je vais travailler sur ce que tu sais."

L'excuse était plutôt parfaite pour s'enfermer dans sa cabine sans que personne ne se pose de question. C'est donc ainsi que le capitaine se leva donc pour rejoindre son lieu de retraite.

Bien qu'il se doutait que c'était à comme de cette petite habitude qu'il avait prit depuis un temps, le jeune homme en profiterait pour se faire sa petite injection de venin quotidienne, après tout, il devait bien en passer par là s'il voulait réussir à y devenir immunisé.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1430
Popularité: -43
Intégrité: -41

Ven 9 Avr 2021 - 14:26


En route pour un nouveau départ !




Je reprenais alors mon souffle après l'ordre de Klaus écoutant ce que les deux hommes disaient. Donc en résumé, peu importe le chemin choisit tant qu'on accédait de l'autre côté sans dégâts ça allait pour notre capitaine. Il omettait un détail: cet ordre me demandait de choisir, hors, j'étais incapable de réellement prendre de décisions. Une pression se mettait alors sur mes deux épaules de jeune louve, car je ne voulais pas décevoir mon nouveau maître ! Ils étaient tous les deux gentils avec moi et me traitaient bien, alors je devais faire au maximum pour qu'ils soient fière de moi.

- Kitsuna: Entendu, maître ! Je ferais tout mon possible pour nous amener de l'autre côté sans abîmer l'As de Pique !

Je restais toujours aussi droite comme un piquet pour montrer mon sérieux même si au fond, j'avais envie de montrer ma joie. La seule manière que je pouvais faire pour l'exprimer, était de garder les oreilles droites et de remuer la queue, gardant un air au garde-à-vous. Mais quelque chose venait déranger mes narines... une drôle d'odeur qui me paraissait à la fois inconnue, mais très familière ! J'usais de mes dons d'animaux pour percevoir d'où provenait cette odeur dérangeante inspirant profondément. Mon regard restait fixer sur Edward qui partait comme si de rien n'était donnant ces dernières instructions à Klaus avant de s'enfermer dans sa cabine. Je m'approchais alors de l'homme en métal en lui pokant sur son épaule.

- Kitsuna: Excuse moi... mais, il y a quelque chose qui cloche. J'ai senti une drôle d'odeur. Je ne suis pas certaine de ce que j'avance, mais j'ai l'impression que ça venait de notre capitaine.

Je chuchotais tout près de son oreille pour ne pas ébruiter s'il quelque chose se tramait vraiment. Je n'étais pas certaine non plus, mais je ne voulais pas garder ça pour moi toute seule. Bon, maintenant que les instructions étaient claires, c'était le moment de faire la tâche la plus difficile qui soit ! Diriger une troupe pour voguer et passer du monde des Blues à Grand Line !

- Kitsuna: Je file, je vais voir comment on peut faire pour limiter la casse et quel chemin le destin va choisir pour nous.

Alors que je montais à nouveau près de la barre, mon attention se figeait sur quelque chose au loin. Notre périple était bien trop calme depuis que nous avions échapper à la marine. Je me tournais et hurlais à la vigie s'il pouvait nous indiquer ce qui nous fonçait droit dessus. La réponse ne tardait pas à être déplaisante... Ah non ! Pas encore ! On venait à peine de se remettre du dernier assaut ! J'inspirais à pleins poumons hurlant le plus fort possible accompagnée du gars de la vigie.

- Kitsuna: LA MARINE ! LA MARINE EST A NOS TROUSSES !

Je ne perdais pas une minute de plus et entamait déjà la procédure de fuite avec l'As de Pique. J'allais tenter de les semer dans Red Line même si ca me semblait extrêmement difficile, je ne connaissais rien des ses eaux. Vraiment rien du tout ! Je sentais alors le vent souffler brusquement en direction de l'entrée séparant les Blues de Grand Line !

- Kitsuna: Hissez les grandes voiles le vent souffle dans la bonne direction ! Nous gagnerons en vitesse !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

# Scent Mink's:
Kitsuna peut sentir diverses odeurs, ce qui peut lui permettre de pister un allié ou un ennemi.

https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2500
Popularité: -102
Intégrité: -92

Dim 11 Avr 2021 - 12:22

Une fabrique à bonbon ? Forcément, Edward avait un plan pour se faire énormément d'argent. Rajouté un côté addictif au produit ? En plus du sucre qui est déjà un produit addictif au plus haut point ? Et bien ... je suppose qu'avec un peu d'entrainement, je pourrais arriver à en créer. Après tout, c'est comme les gélules que j'arrivais à créer pour soigner. Il me suffirait de leur donner une forme plus appétissante et de changer le principe actif pour rendre accroc. Oh j'imaginais déjà cela dans ma tête, il y avait de nombreuses substances qui pouvait créer une dépendance : la Nicotine, le Chlorhydrate, Diacétylmorphine etc. Mais j'étais un perfectionniste, il ne fallait pas une substance simple qui rende accroc. Je voulais la créer de toute pièce, créer la substance ultime qui rendrait cette composition unique. Une création originale dont je serais le seul à détenir l'antidote et la formule. Oui, ce sera un de mes chefs d'œuvre !

"Compte sur moi Capitaine, il me faudra un peu de temps pour complexifier la formule addictive mais ça devrait le faire."

Puis, Edward se mit à tousser, et à prétexter devoir se retirer pour le moment. Il a choppé froid le capitaine pour tousser de la sorte ? Bref, il venait de me laisser le commandement donc je distribuais mes ordres pour que chacun soit à son poste. Il n'y avait pas de raison de s'éterniser ici, plus vite on sera de l'autre côté mieux ce sera. Alors que je venais de donner les dernière instructions à Istos pour qu'il supervise tout cela, Kitsuna vint à mon niveau et s'inquiétait de l'état d'Edward. Elle a senti une drôle d'odeur de la part du capitaine ? J'ai confiance dans le flair de Kitsuna, elle n'aurait pas mentionné cela si c'était juste un changement de parfum. En regardant là où se tenait le capitaine avant, je vis une mini-goutte de sang à même le sol. Il tousse du sang ? Dans le meilleur des cas c'est sa lèvre qui s'est coupé, dans le pire des cas c'est une hémorragie interne. Vu sa réaction, je m'attendais vraiment au pire. Je me tournais donc vers Kitsuna et ajoutais.

"Je vais aller voir l'état de santé du capitaine. Concentre toi sur la navigation Kitsuna, on est dans une zone où on a pas le droit à l'erreur. S'il est malade, je le soignerais."

J'entrais donc dans la cabine du capitaine sans attendre d'autorisation contrairement à mon habitude et je fixais Edward. Mon regard se posa directement sur sa main et je vis des restes de sang sur celle-ci. Le capitaine était donc bel et bien en sale état. Je soupirais et ajoutais donc d'un ton calme mais néanmoins autoritaire.

"Edward, qu'est ce qui t'arrive ? Craché du sang n'est pas anodin tu sais ! Je sais pas ce que tu fais à chaque fois que tu t'isoles dans la cabine, mais j'espère que tu ne fais rien de stupide ... Jouer avec ta santé alors qu'on a besoin de toi sur Grand Line, c'est condamné l'équipage complet !"

Je m'apprêtais à lui en remettre une couche quand j'ai entendu Kitsuna gueuler qu'il y avait la Marine à nos trousses. Super il ne manquait plus que ça ! On a des marines qui nous collent, on a un capitaine en train de cracher du sang, et on s'est toujours pas entièrement remis de la dernière bataille. Heureusement que je ne souffrais pas de fatigue musculaire avec mon corps cybernétique. Bon, je pense pouvoir gérer cela tout seul au pire des cas. C'est mon rôle de second après tout. J'ouvrais la porte de la cabine et j'ajoutais à l'intention de Kitsuna.

"KITSUNA ! Sème moi ces touristes, si tu n'y arrives pas, fais nous gagner au moins deux grosses minutes le temps qu'on se prépare !"

Je refermais la porte, je n'allais pas laisser Edward combattre dans cet état. Il allait falloir me montrer davantage persuasif. Pour ça, j'ajoutais d'un ton calme mais néanmoins un peu plus incisif que la dernière fois.

"On a plus le temps Edward, dis moi ce qui se passe que je te trouve un remède éclair ! Je vais pas te faire courir le risque d'affronter la marine si t'es déjà au plus mal. On a possiblement que deux minutes, alors fait vite ... "
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3001
Popularité: -162
Intégrité: -137

Dim 11 Avr 2021 - 15:01

Le capitaine venait de finir son injection. Il allait donc s'allonger pendant quelques minutes, le temps que les petits vertiges habituels s'en aille. C'est à ce moment-là que Klaus arriva en furie dans la cabine pour commencer à engueuler Edward. Il était au courant pour le sang ? C'était impossible, vu le peu qu'il y avait, seul quelqu'un avec des sens sur-.... Oh, bien sur. Kitsuna. Evidemment. Engager cette minks avait été un très bon mouvement mais pour le coup, c'était casse-pied qu'elle soit autant à l'affut.

Mais alors que l'engueulade n'avait même pas encore eu laisser le temps au Serpent de répondre, Kitsuna venait de hurler que la marine était présente. C'était une blague sans déconner ... Quand est-ce qu'ils finiraient par les lâcher, ce n'était plus drôle du tout !

Klaus allait donc demander à la louve de leur faire gagner du tout, le temps qu'il trouve un traitement express pour Edward. Calmement, le jeune homme allait se lever, attraper son sabre et prendre la parole, assez froidement.

"- Donne-moi une injection d'adrénaline. On verra le reste plus tard, pour le moment, l'équipage compte sur nous. "

A son regard, Klaus pourrait rapidement deviner que refuser serait une très mauvaise idée. Les yeux écarlates de l'homme en costard était clairement teintés d'une sorte de fureur froide, celle de l'envie de fracasser ces marines qui avaient étés des gêneurs depuis trop longtemps maintenant.

Alors que l'injection allait se faire, ce dernier irait ensuite directement sur le pont après ça, pour faire une déclaration simple, suite au navire unique qui les poursuivaient ce coup-ci. C'était le bon moment pour en finir, et Edward le savait. Il allait donc prendre un air solennel.

"- Arrêtez le bateau et hissez le drapeau blanc. Ces marines veulent se battre ? Très bien. Nous ne fuiront pas. Et à la fin de cette glorieuse journée, leurs âmes regretteront d'avoir oser nous défier alors que leurs cadavres seront déjà oubliés dans l'estomac des requins ! "

Cette manœuvre était simple. En combat maritime, le jeune équipage de l'ouroboros n'était peut-être pas de taille, mais face à des hommes, c'était une autre histoire. Si leur poursuivant avait de l'honneur, il n'attaquerait pas avant d'atteindre le bateau et tenter un abordage. C'est d'ailleurs ce qui se passa.

Les pirates allaient donc attendre patiemment que les forces de l'ordres arrivent, menés par James Heed. Encore lui. Décidemment, il avait de la détermination. Alors que les deux équipages allaient se faire face pour la première fois en physique, le Commodore allait tenter une arrestation passive.

"- Au nom du gouvernement mondial, Je - "

"- Laisse tomber. Je t'arrête de suite. Ce n'est pas pour plier que nous avons décider de vous laisser aborder. Ca fait un moment que tu me suis. Tu souhaite ta revanche ? Très bien. Alors on va régler ça d'homme à homme maintenant. Et j'ai envie de dire, que les meilleurs gagne. Même si nous savons déjà tout les deux qui sera encore debout pour célébrer. "

"- Très bien, pirate ! Si tu le prends comme ça, pas de quartier ! A l'attaque ! "

Directement l'assaut se fit sentir et sans plus d'attente, une vague blanche allait se mettre à charger en direction des pirates alors qu'Edward allait prendre une pose de combat, visiblement décidé à accuser le moins de pertes possible.

"- Tornade serpentine ! "

La tornade tranchante créé par Edward allait faire valser une bonne partie des marines alors qu'il allait prendre la parole.

"- Klaus ! Jim ! Kitsuna ! Vous avez ordre qu'il n'y ait aucun mort de notre côté ! "

Après cet ordre, un peu farfelu, le jeune homme allait reprendre pour tout le monde.

"- On ira tous sur Grand Line ensemble ! Vous faîtes tous parti de mon plan et aucune perte ne sera tolérée ! Pigez ?! "

Galvanisés par les paroles de leurs capitaine, ils allèrent tous hurler ensemble un cri de guerre qui s'entendrait jusqu'au nouveau monde avant de se jeter dans la bataille. Est-ce que c'était une manière de donner du courage à tout le monde ? Un moyen de s'assurer la loyauté de tout le monde ? probable. Ce qui était sûr, c'est que pour la première fois de sa vie, il endossait le rôle de meneur d'homme à grand échelle et qu'il assumerait ce rôle, quoi qu'il arrive. Etonnant de la part de quelqu'un d'aussi calculateur, n'est-ce pas ?

En tout cas, quoi qu'il arriverait, cette journée serait soit le début d'une légende, soit sa fin. Les dés étaient lancés.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1430
Popularité: -43
Intégrité: -41

Mer 14 Avr 2021 - 14:55


En route pour un nouveau départ !




Klaus me donnait l'instruction de fuir, ce que je tentais déjà de faire en espérant gagner de la vitesse. Une confrontation n'était pas du tout l'envie que j'avais, surtout après les évènements déjà passés et l'horrible odeur de gaz incrustée encore dans mes pauvres narines. Mais à peine les premiers ordres donnés aux marins que le capitaine sortait à peine deux minutes après la demande faite par l'homme mécanique. Celui-ci ordonnait d'hisser le drapeau blanc, pas pour se rendre, mais pour livrer une nouvelle bataille à la marine. Oh non, pas encore ! Je baissais les oreilles de peur, car l'idée de défier l'autorité ne m'inspirait pas confiance ! Nos têtes allaient être mise à prix, si ce n'était déjà pas le cas... C'est vrai ça, je ne m'étais pas encore poser la question. Plus tard, plus tard ! Ce n'était clairement pas le moment de penser à ça et comme à la demande d'Edward le bateau ralentissait, les hommes hissant le drapeau blanc. Je descendais pour rejoindre mon maître et son second, la queue entre les jambes et les oreilles basses, avalant ma salive dont le bruit faisait un gloups au fond de ma gorge.

- Kitsuna: Je...

Je me taisais et n'avais pas le droit de refuser ou d'omettre la moindre suggestion. Je ne savais que trop bien ce qui pouvait encourir par la suite si je donnais un simple avis. Je ne voulais pas de punitions pour insubordination, parce que je n'aimais pas me battre et souhaitais prendre la parole sans autorisation. Nous y étions, les bateaux se stoppaient l'un à côté de l'autre et les deux groupes se préparaient à recevoir l'ordre d'attaquer chacun de leur côté ! Je pignais en émettant un bruit faible et espérais tout simplement pouvoir m'enfuir. Malheureusement, je ne le pouvais, impossible de faire marche arrière et puis... je ne voulais pas décevoir ceux qui m'accueillaient sur l'As de Pique. Alors que le commandant de la marine s'apprêtait à faire son discours pour nous arrêter, Edward le coupait court sans aucun scrupule prêt à leur donner une raclée digne de ce nom ! La colère de toujours se faire emmerder s'entendait dans sa voix. Je plaignais le pauvre homme qui allait se trouver en face de lui. Même James Silver en payait les frais de sa propre vie de l'avoir attaquer il y a déjà bien des jours de ça maintenant. Une fois l'interruption terminée, la marine se mettait en mouvement et je me devais de dissuader les adversaires de s'approcher d'avantage en hurlant le plus fortement possible, que mon cri de louve se faisait entendre à l'autre bout de la mer. Ca permettait de donner foi en mes nouveaux compagnons et d'éviter, peut-être, de voir encore des gens mourir.



Après une attaque spectaculaire, mais extrêmement tranchante d'Edward, celui nous ordonnait de veillez à ce que nous n'avions aucun mort ! Tolérance zéro comme pour l'alcool ! Il nous faisait clairement comprendre que si nous avions le malheur d'avoir un seul mort, un unique mort... les remontrances pouvaient être sévère, très sévère, voir trop sévère ! Je déglutissais, paniquée, me demandant si c'était possible ? Le message était reçu cinq sur cinq.

- Kitsuna: En... entendu capitaine !

Mais ce n'était pas pour autant que j'acceptais de faire autant de mort dans l'équipe adverse tout de même ! Je m'élançais sur mes quatre membres bondissant sur mes adversaires les bousculant tout aisément au vue de ma grande taille avant d'esquiver d'autres coups que les sbires tentaient de me porter. Je voyais au loin d'autres camarades qui repoussaient avec grande difficulté l'abordage de quelques soldats et me hâtais toujours dans ma course folle de leur prêter main forte. Je ne me privais pas de pousser à l'eau ceux qui arrivaient à peine sur le pont beaucoup trop proche du bord en projetant mon propre corps et mettant mon épaule en avant pour que l'impacte soit le plus réussi et le moins douloureux possible.

- Kitsuna: Excusez moi ! Je suis désolée ! Ce n'était pas mon intention !

Je ne cessais de répéter ses mots durant chaque attaque tant cela me peinait de faire du mal à d'autres. Mais hors de question de décevoir mon maître, il était beaucoup plus gentil avec qu'avec les autres que j'ai connu jusqu'ici. Même son second était adorable, en plus il m'apprenait pleins de trucs cool pour soigner mes nouveaux équipiers. Concentration Kitsuna ! J'accélérais l'allure bien déterminée à repousser les envahisseurs. Je ne savais pas trop comment me battre et pouvais ressembler plus à un animal sauvage qu'autre chose... Je découpais, de mes longues griffes, les armes tenues entre les mains des marines pour les dissuader de continuer. D'autres combats faisaient certainement rage atour de moi. Je vérifiais qu'aucun mort n'était à déplorer pour l'instant !

------------------------------------------------------------------------------

# Long Claw:
Développe les ongles de Kitsuna de 10 cm ce qui lui permet de découper la chaire d'un animal ou d'un humain plus facilement.

# Jump so High:
Kistuna peut se projeter vers le haut en faisant un saut de trois mètres de haut grâce la force de ses jambes.

# Howl Power:
Dans un hurlement similaire à celui du loup, Kitsuna encourage ses alliées et intimides ses adversaires d'une durée d'un tour.


[HRP: Alors je précise que lorsque je dis découper des armes, je penses plus à des armes faites de bois pour certains sbires, mais pas tous ! Voilà. Smile]
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2500
Popularité: -102
Intégrité: -92

Mer 14 Avr 2021 - 22:21

Je regardais interdit ce cher Edward, il était vraiment incorrigible. Toujours à vouloir aller au combat malgré sa blessure actuel. Et ben, il pourra pas dire que je l'ai pas prévenu ! Il assumera sa connerie le moment venu si quelque chose doit lui avouer. Sa dernière remarque me fait même soupirer d'exaspèration. De l'adrénaline ? C'est quoi son objectif ? Devenir une fontaine à sang ambulante avec une pression sanguine suffisante pour aveugler ses adversaires avec sa propre hémoglobine ? Le temps qu'il déballe ces inepties, je remplissais une de mes seringues avec une substance transparente, puis après avoir chassé l'air de cette dernière, j'ajoutais.

"Pas d'adrénaline pour toi, plutôt un coagulant pour te remettre vite. Si tu t'es bien injecté ce que je pense, tu vas pas avoir besoin de stimulant."

Pas le temps de l'entendre râler, une piqure, une injection, et on est reparti pour un nouveau combat. J'attrapais mon casque cybernétique et je l'enfilais. Cette fois, il était hors de question d'avoir recours à du poison. D'une part car je n'en avais plus du tout en réserve, et deuxièmement car perdre la navigatrice ici reviendrait à perdre le contrôle du navire. S'échouer ici serait bien stupide ! Du coup, effort maximum et on évite au maximum les pertes. Je sortais et je donnais mes instructions à Monti pour qu'il trouve un bon endroit où tirer à couvert. Bapum, fidèle à lui même rentrera comme un bourrin dans la mêlée. Istos essaiera de trouver les petits chefs de terrains et ira leur présenter son marteau. Quant à moi, je devrais surveiller au maximum pour ne pas que l'on subisse trop de dégâts.


A peine le commodore eut il commençait sa diatribe, qu'Edward lui coupa nette la parole. Je sais pas si c'est ce qu'il s'est injecté, mais il avait l'air de péter la forme le capitaine ! Ou alors il la jouait au bluff ? Allait savoir. Quand l'arnaqueur a décidé de jouer le bluff, il n'y va jamais avec le dos de la cuillère. C'est un peu ce qu'on appelle un All-In au poker, tu envoies tout ce que t'as, et soit ça marche et tu es riche ... soit et bien ... tu te débrouilles pour attendre ton adversaire à la sortie du casino. Mais revenons en à nos moutons. Je m'étais posté sur le pont supérieur et j'utilisais mon bras cybernétique pour faire tomber les marines les plus véhéments. Il est marrant le capitaine avec son idée d'avoir zéro mort, comment on fait ? C'est une putain de bataille navale ! Je regardais Kitsuna qui semblait agir à contrecœur, préférant neutraliser plutôt que tuer les membres d'équipages adverses. J'eus alors une idée pour augmenter nos chances de victoires.

"Kitsuna, amène les blessés de notre camp dans la calle. Tu as entendu le capitaine !"

Oui, on ne pouvait pas se permettre de perdre qui que ce soit. Je décidais de sauter dans la mélée pour permettre à Kitsuna d'accomplir la tâche que je lui ai affecté. Je fis signe à Monti de couvrir notre navigatrice. C'était la VIP pour le coup, on peut se passer de quelques membres d'équipage, je peux être blessé sans que ce soit grave et pareil pour Edward. Par contre, en terme de navigation, on serait bien mal si Kitsuna était blessé dans la bataille. Je rentre donc dans le tas, plus dans la bagarre que dans le combat à proprement parlé. Les lames des épées s'entrechoquaient sur mon corps métallique tandis que je tendais les bras pour balayer un maximum d'ennemi sur mon passage. Nous y voilà donc ! J'ai fais un peu de tri dans les forces ennemies. J'en vois certains qui remontent même sur leur bateau et s'approchaient des canons. Ils sont en train de tourner un de leurs canons pour viser ... Ed ! Bordel ! Pas le temps de réfléchir. Je m'agrippe à un cordage et bascule sur l'autre bateau façon boulet de démolition. La mèche est déjà allumé, pas le temps de réfléchir. Je tombais sur le canon et je le retournais brutalement vers nos adversaires.

La détonation emporta quelques marines et endommagea le mat. J'étais attaqué de tous les côtés et j'utilisais le canon comme d'une arme contondante pour les dégager rapidement. Par ma présence ici, je coupais les marines en deux, isolant le commodore et ses quelques hommes montés à bord tandis que je faisais reculer les troupes restantes. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir, mais suffisamment longtemps pour qu'Edward gère le commodore Heed. Après cela, nous irons tous ensemble vers Grand Line. Pour l'instant, occupons nous de ces gêneurs. Sous mon casque robotique, je souriais. Allez capitaine, fini moi ce pecnaud qu'on puisse continuer notre aventure.
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3001
Popularité: -162
Intégrité: -137

Jeu 15 Avr 2021 - 13:27

Tout le monde semblait avoir trouvé sa place dans le chaos. Kitsuna avait reçu l'ordre d'exfiltrer les blessés, Klaus avait coupé la retraite potentielle des marines en sabordant leur bateau Et pour sa part, une fois n'était pas coutume, c'était donc le capitaine lui-même qui servirait de fer de lance à l'affrontement principal. Il était assez inhabituel pour le serpent de s'exposer autant mais pour le coup, la colère avait eu raison de son bon sens et de sa stratégie. Il n'en pouvait plus d'être traqué comme une bête par le commodore et ce coup-ci, il se l'était juré, serait la dernière fois. James Heed ne sortirait pas vivant de cet affrontement des titans.

Ce ne fût une surprise pour personne que naturellement, au milieu de la mêlée, les deux hommes se retrouvèrent directement face à face. Le duel d'égo entre ces deux hommes aux passifs déjà si liés ne pouvait pas être plus électrique. On pouvait littéralement couper la tension latente au couteau malgré le chahut et le sang qui coulait de plus en plus tout autour d'eux.

Sans un mot, le capitaine pirate n'allait pas attendre plus de sommités pour charger en direction de son adversaire afin d'engager un duel à l'épée. Il n'était question de jauger ce coup-ci. Directement, les coups furent si violent que le cri des lames pût s'entendre même à plusieurs mètres de là. Des coups droits, des estocades, des enchainements de contres et de charge rapides, tout y passait dans une danse qui ne trouvait pas de vainqueur au bout de plusieurs minutes de combat.

Cependant, une ouverture allait enfin se faire lorsque le commodore allait prendre deux petites secondes pour regarder un de ses camarades qui venait de périr sous les assaut d'un Ouroboros à seulement quelques centimètres de sa tête. Erreur fatale.

D'un seul coup, Edward allait ordonner à sa lame de se transformer en serpent pour qu'elle entoure son adversaire afin de tenter de l'étouffer.

"- Apophis ! "

Heed, après quelques secondes, réussit à se défaire de cette étreinte mais il était trop tard, dans cet effort considérable, il ne pût empêcher le serpent de le mordre afin de lui injecter du venin.

Sous le sourire d'un Edward possédé par son envie d'en finir, il était facile à comprendre qu'il n'avait plus beaucoup de temps avant que les effets du poison commence à l'affaiblir trop sérieusement pour continuer. Avec la force du désespoir, il entama un nouvel échange, encore plus violent que le précédent, où le capitaine pirate fût même contraint à se défendre uniquement, abasourdi par une telle résilience.

Soudain, une seconde de silence, de calme intense. Puis l'instant suivant, Edward allait écarquiller les yeux, avant de crier de douleur. Il n'allait pas pouvoir éviter une estoc massive qui allait lui perforer le flanc.

Une douleur intense allait le traverser et il allait tomber à genoux alors qu'il pouvait observer, haineux, que son adversaire se mettait de plus en plus à tituber, transpirant, sans doute presque à bout.

L'adrénaline prenant le pas sur la peur de mourir, le serpent allait ensuite se relever à l'aide de son épée.

"- C'est pas fini ! Il en faudra bien plus pour m'abattre espèce d'enfoiré ! "

Sous l'aura meurtrière qu'il arborait, l'homme aux yeux rouges allait charger de nouveau. Le prochain assaut serait le dernier, quoi qu'il lui en coûterait.

https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1430
Popularité: -43
Intégrité: -41

Dim 18 Avr 2021 - 15:03


En route pour un nouveau départ !




- Kitsuna: Entendu Klaus ! Je m'occupe de nos camarades !

A peine l'ordre donné que je le voyais foncer dans le tas. Je me devais de couvrir les arrières de ceux qui étaient blessés pour les amener à la cale du bateau. Je donnais l'instruction à ceux qui pouvaient encore se déplacer de se hâter vers les escaliers tandis que les plus grièvement amochés se faisaient transporter par d'autres. Quelques marines échappaient à la vigilance du second et de Monti de l'As de Pique, ils ne pouvaient pas tous les gérer non plus ! L'ordre principal était le plus primordial: "pas un mort ou c'est TA mort" Je me mettais en avant pour permettre aux autres de se replier vers le lieu dit.

- Kitsuna: Pas un pas de plus, s'il vous plait !

Et oui, même pendant des moments comme celui-là la politesse était toujours de mise. Je me positionnais prête à attaquer si nécessaire. Pourquoi fallait-il qu'on le se retrouve dans une situation pareille avant de partir loin d'ici ? En plus, le capitaine n'était déjà pas en bon état de ce que je pouvais sentir plus tôt et le temps que l'homme de métal me demandait de prendre les directives temporairement. Les trois canailles s'avançaient tout de même et je ne pouvais pas les laisser passer. Ils étaient méchant de devoir m'obliger à me battre ! Cette fois-ci, je fonçais la tête basse à quatre patte, courant sur le premier qui tenait un fusil avant de bondir dans les airs et d'atterrir derrière lui pour me jeter dessus et littéralement lui déchiqueter ses doigts. Il hurlait et je me mettais à laisser quelques larmes couler. Les deux autres acolytes horrifiés se précipitaient sur moi avant de se prendre une balle dans la tête par d'autres membres de l'équipage. Eux aussi avaient eu leur ordre. Je me précipitais alors, sang à la bouche et les yeux humides, pour porter deux autres camarades et les emmener à la cale du bateau. La bataille faisait encore rage et une fois que je posais les deux pauvres hommes, je n'attendais pas et remontais pour en chercher d'autres. C'était alors que je voyais notre propre capitaine en difficulté... Il venait de recevoir un coup d'estoc ! Je voulais l'appeler... mais je me retenais, la dernière fois, cela coûtais la vie à mon ancien maître. On apprend de ses erreurs, pas vrai ? Je pouvais constater que de son côté le cyborg faisait du très bon boulot aussi et que si les choses tournait mal, il était bien plus proche du capitaine pour lui venir en aide. Je continuais à descendre les quelques hommes encore blessés avant de m'occuper à procurer les gestes de soins les plus simples de ce que m'enseignait Von Dragan. Non, non Kitsuna ! Réfléchis mieux ! Les cas les plus graves d'abord ! Sinon ils pourront succomber de leurs blessures et ce sera à ton tour de mourir par les mains du capitaine ! Je me résignais à soigner les petits bobos pour prêter main forte à ceux qui avaient de légères hémorragies.

- Kitsuna: Vous deux ! Donnez moi un coup de main, je vais vous montrez sur celui-là et vous allez reproduire la même chose sur ceux là !

Je tentais d'effectuer un garrot à l'aide de vêtements déchirés ou de draps coupés dans l'urgence. Serrant, encore et toujours pour que le sang s'arrêtait de couler. Les deux autres gars reproduisaient la même chose sur d'autres blessés. Pour l'instant, au fond de la cale mal éclairé, nous n'entendions plus le moindre bruits à l'extérieur... Que se passait-il ?
------------------------------------------------------------------------------

# Bit'a Piece:
Permet à Kitsuna d'emplifier sa morsure et d'arracher un morceau de chaire de petite taille. (ex: doigt, oreille, nez, etc.)

# Jump so High:
Kistuna peut se projeter vers le haut en faisant un saut de trois mètres de haut grâce la force de ses jambes.

https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2500
Popularité: -102
Intégrité: -92

Ven 23 Avr 2021 - 19:10

L'avantage d'avoir un corps métallique, c'est que l'on peut absorber les chocs comme pas deux. C'était là tout le but de la manœuvre ! Pour tout ceux rester à bord du navire, j'étais la menace numéro un. Pour les autres à bord de l'as de pique, ils étaient coupés de tout renfort et d'appuie feu. J'avais confiance en eux pour tenir le bateau face à ces marines de pacotilles. Maintenant mon objectif c'était de faire le nécessaire pour bloquer les renforts. Edward est blessé, mais je lui fais confiance pour exploser James Heed. Il ne serait pas notre capitaine s'il était pas fichu de se débarrasser d'un pauvre commodore. Kitsuna et les autres se seront bientôt occupés du menu fretin, et bientôt, même si Ed' n'arrive pas à gérer le marine, le surnombre nous ferons gagner.

Je me concentrais davantage sur les marines en face de moi. Je fonçais tel un taureau au milieu des lignes ennemis pour créer la cohue. Ils étaient à bord de leurs navires et j'en assommais à la pelle avec mes ruées mécaniques. L'objectif n'était pas tant de tous les tuer, mais au moins d'attirer l'attention des autres. J'ai pris soin d'ailleurs de charger dans le premier colosse que j'ai vu. C'est un effet psychologique, quand un grand gaillard se prend une masse métallique dans le ventre et tombe K.O, les autres hésitent à venir m'affronter. J'essaie de me montrer le plus rapide possible pour couvrir tout le bord du bateau et éviter qu'ils ne se détournent de moi. C'est compliqué mais je pense que je réussis bien mon tour de force.

J'entendais au loin la voix de Monti qui m'interpellait.

" C'est bon Doc, le ménage est fait à bord du bateau, reste plus que le commodore."

Je tournais la tête rapidement, accompagnant les marines qui regardaient l'étendue des dégâts. Istos et Bapum avait fait un travail formidable et avait terrasser par dizaines leurs adversaires. C'était rassurant de pouvoir compter sur eux dans des moments comme ça. Il ne restait plus qu'une vingtaine de marine à bord du bateau mère. J'aurais pu me charger d'eux, mais je voulais qu'il reste des survivants pour pouvoir raconter comment le Commodore a péri des mains du capitaine. Cela fera une bonne histoire non ? Le sourire satisfait sous mon casque de métal, je réutilisais une corde pour revenir sur l'as de pique. Les marines restant commencèrent à s'avancer quand je leur fis signe de s'immobiliser.

"C'est un duel entre capitaine. Personne n'intervient. Equipage de l'Ouroboros, votre cible c'est la bleusaille marine. S'ils mettent un pied à bord du navire, permission de tirer pour tuer. S'ils se tiennent tranquille laisser les raconter comment ils se sont pris une dérouillée par l'équipage de l'Ouroboros ! "

Un grand tonnerre de voix entremêlée monta du pont du bateau. Les fusiliers se tenaient prêt en visant les marines qui hésitaient à intervenir. Ils étaient beaucoup moins nombreux désormais, nos gars ayant fait un travail remarquable. Je me rapprochais des escaliers menant à la cale du bateau et ajoutais d'une voix normale, sachant qu'elle m'entendrait.

"Kitsuna, j'attend ton rapport sur l'état des blessés. Tu es responsable temporairement du pôle médicale, le temps que le duel finisse."

Oui, je ne pouvais pas me permettre d'abandonner les gens dans la cale, mais je pouvais encore moins laissé James Heed sans surveillance. Si par le plus grand des hasards, il arrivait à battre Edward, il faudra que je m'en charge moi même. Une fois qu'il sera neutralisé, je pourrais me concentrer sur les blessés. Faudra juste que je me rappelle de passer un savon à cet escroc de capitaine pour son comportement. Peut être que ce coup d'épée dans le flanc le fera réfléchir qui sait ?

"Vas y Edward, fini-le ! Montre lui qui est le capitaine de l'As de Pique !"
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3001
Popularité: -162
Intégrité: -137

Ven 23 Avr 2021 - 21:17

Complétement sourd du vacarme qui l'entourait, le capitaine des Ouroboros était prêt à en découdre. Pour lui, le temps semblait se dérouler au ralenti, il ressentait une fièvre du combat comme il n'en avait jamais connue auparavant. Il pouvait clairement voir son adversaire se repositionner pour tenter une estoc alors qu'il volait presque vers ce dernier pour lui asséner le coup fatal.

En un éclair, il allait décaler sa trajectoire d'à peine quelques centimètres. Juste assez pour passer très légèrement à gauche du commodore, pour filer sa lame en direction de son poumon. La trajectoire était trop courte et la vitesse trop grande. Impossible de parer pour Heed. Il allait être transpercé de part en part, crachant un dégueulis sanglant sur ce qui allait être ses derniers soupirs.

Cependant, pris dans sa haine, Edward n'allait même pas lui accorder ça. Il allait ordonner à son arme de reprendre sa forme de serpent alors qu'elle était déjà enfoncer dans le corps de son adversaire, créant une plaie béante et horrifique dont surgirait bientôt Apophis pour complétement l'entourer, comme un pantin désormais sans vie.

Alors que le blond allait s'écrouler lourdement sur le sol, en signe de victoire, après quelques respirations, Edward allait lever le bras au ciel pour ensuite pousser un cri que même le ciel ne pourrait ignorer alors que son visage était désormais couvert du sang encore chaud de sa némésis suite à la dernière transformation d'Apophis.

A l'unisson, chacun des membres de l'équipage allait reprendre avec lui un hurlement de victoire, dans l'euphorie de ce glorieux moment.

Reprenant ses esprits, le serpent allait tenir sa plaie au flanc, se rendant compte de la douleur. Il aurait pu tomber à son tour, mais il ne le fît pas. C'était son moment. Il ne concéderait rien. Il allait sobrement faire reprendre sa forme d'épée à Apophis pour s'en servir de canne alors qu'il allait s'adresser aux derniers marines en haletant.

"- Rendez-vous. Votre Chef est mort, vous n'avez plus de raison de vous battre. Dégagez et vous aurez la vie sauve. "

Tremblants, et on ne pouvaient pas leurs en vouloir après le spectacle qu'ils venaient de vivre, c'est sans demander leurs restes qu'ils allaient retourner sur leur bateau, la tête basse et la larme à l'œil quant à leur propre impuissance. Voulez-ils tous venger leur chef ? Très probablement. Mais ils savaient sans doute que face au surnombre qui s'était creusé, et surtout la perte de leur meneur, ils n'avaient plus aucune chance. Ils se rappelleraient sans doute pour toujours de cette défaite alors que pour leur part, les Ouroboros étaient en liesse. Ils se moquaient un peu des "fuyards", les regardaient avec mépris. Mais on ne pouvait pas trop s'attendre à autre chose venant de pirates. Mais comme vous le savez, Edward n'était pas un pirate ordinaire. Ressentant un certain soulagement et une sorte de nostalgie sur sa rivalité qui venait de prendre fin, le jeune homme allait utiliser ses dernières forces pour ramasser le cadavre de James Heed et le tendre aux derniers marines juste avant qu'ils retournent sur leur navire.

"- Donnez lui une sépulture décente. C'était un ennemi digne de moi. "

Après ce petite interlude, le jeune homme allait voir Klaus, fébrile et se tenant au niveau de sa blessure.

"- Combien de victime de notre côté ? "

Après un rapide état des lieux, Le jeune homme se ferait soigner et l'équipage de l'ouroboros franchirait Red Line pour se retrouver sur la plus grand des mers alors que personne ne saurait jamais ce qu'il s'est joué ce jour-ci, en ces eaux. Pourtant, ce fût l'une des guerres les plus marquantes et glorieuses qu'Edward Minaro vécu de sa vie et il s'en souviendrait jusqu'à son trépas.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1430
Popularité: -43
Intégrité: -41

Sam 24 Avr 2021 - 0:15


En route pour un nouveau départ !



Après notre grand questionnement pour ceux qui se trouvaient à combattre la mort et de maintenir en vie ceux qui étaient ici, j'entendais la voix de Klaus me donner une... une... Non, pas moi. Pourquoi ? Il me donnait une responsabilité dont je n'étais pas certaine de pouvoir y arriver ! Diriger le pôle de soin et donner un compte rendu. Paniqué par la nouvelle, je lâchais un "entendu !" en me rendant compte que je venais d'accepter la mission par réflexe. Zut ! Je continuais alors à donner les instructions instruites par mon mentor ! Ce n'était pas le moment de flancher et je me mettais de claques sur les joues pour me réveiller.

- Kitsuna: Bien ! Vous avez entendu Von Dragan ? Alors...

Tous faisaient un non de la tête, c'était probablement moi qui avait l'ouïe bien fine alors... Ce n'était pas grave, de toute façon depuis le début des hostilités je m'occupais des blessés. D'ailleurs, cela faisait un petit moment que les membres n'emmenaient plus de victime de la bagarre. Hum... Quelque chose devait se tramer là-haut, les coups de feu cessaient, les bruits d'épées s'entrechoquant et un cri... Edward ! Je vérifiais une dernière si tout était en ordre et combien nous subissions en dommage collatéral. Je comptais le nombre de blessés, ainsi que... Nous avions réussi ! Après la frousse au ventre de peur de se prendre de lourds représailles de la part de notre capitaine nous avions fait une équipe formidable ! Aucun mort à déclarer et j'espérais que ça continuerai dans cette lancer. Curieuse de savoir ce qui se tramait, je montais jusqu'au pont me mettant sur mes gardes. Au cas où ! Je ne voulais pas me retrouver empaler par réflexe où je ne savais quoi d'autre ! Je passais la tête et regardais à droite, puis à gauche.

- Kitsuna: Hum... Rien à signaler.

Je sortais discrètement avant de voir la scène, mon capitaine était entre les mains de notre cher ami Docteur, le flan entaillé, mais toujours en vie. Voyant le cadavre du chef de la marine, je ne pouvais m'empêcher de mettre mes mains devant mon visage, horrifiée dans l'état dans lequel il se trouvait. Bientôt mes deux maîtres s'avançaient dans ma direction, Edward totalement fébrile et maintenu par Klaus qui à part quelques rayures sur sa carrosserie tout allait plutôt bien de son côté. Il fallait que je donne ce fameux compte rendu après LA question où tout pouvait basculer ! Inspirant profondément et plutôt satisfaite de notre réussite, je disais fièrement:

- Kitsuna: Aucun mort à déplorer ! Uniquement une bonne dizaines de blessées dont cinq grièvement, capitaine !

Mais alors que je venais de faire mon rapport, un autre individu surgissait des escaliers. Il tapotait sur mon épaule et m'annonçait... à mais non ! La tête basse, les oreilles baissées, la queue entre les jambes et les mains jointes je devais modifier ma déclaration.

- Kitsuna: On vient d'avoir un mort... Il a succombé à ses blessures...

Je fixais alors mon capitaine et mon second d'un air désolé. Bon, quant on regardait autour de nous ce n'était pas les cadavres adverses qui manquaient non plus. J'attendais les ordres et me permettais de demander d'une voix toute petite ayant peur de recevoir un reproche.

- Kitsuna: J'ai échoué capitaine... Est... est-ce que vous allez me punir ?

J'espérais bien que non ! C'était à la fois pas ma faute, mais ma faute tout de même ! Enfin, je ne savais plus. Peut-être que la mort était un de mes soins mal fait ? Ou ce jeune pirate avait pour destiné de mourir ici ? Je me frottais le haut du crâne en réfléchissant fortement. C'était déjà un exploit que de sortir de cette bataille avec le peu de blessés que nous avions. Pour le moment, il n'était pas l'heure de se prendre la tête,  il était temps de repartir en direction de l'inconnu en empruntant l'un des cheminements de Grand Line !

- Kitsuna: En attendant votre verdict je reprends le contrôle du bateau et nous amènes de l'autre côté ! Ca laissera le temps à Klaus de vous soigner... Enfin je ne veux pas donner d'ordre, mais je penses que c'est... le moment de partir, non ?

Je me hâtais en direction du gouvernail pour commencer à reprendre mon travail. Il n'était pas terminé et celui de notre ami en métal non plus. Changement de cape et direction l'entrée de Red Line ! Nous verrons bien ce qui nous attendra par la suite...

https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1