AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -25%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
135 €

Présentation des Supers Cocottes [Terminée]

Les Supers Cocottes
Les Supers Cocottes


Ven 2 Avr 2021 - 0:05

Ema, Emi et Emé Niwatori
minia_10.gifPseudonyme : Les Supers Cocottes
Age : Les trois ont 18 ans
Sexe : Les trois sont des femmes
Race : Les trois sont humaines

Métier : Eleveuse de poules (Emi), Cuisinière (Ema) et Défenseur de droits (Emé)
Groupe : Civil

But : Répandre le culte de la poule à travers le monde !

Équipement : Une simple spatule en bois pour Ema, si possible ?

Parrain : Edward Minaro et Klaus Von Dragan

Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? Oui, c'est un DC.
Si oui, quel @ l'a autorisé ? @Raphaël Andersen

Codes du règlement :


Description Physique
Même si les trois filles sont des triplés chacune d’entre elles possèdent des particularités physiques spécifiques. Pour simplifier la chose, nous allons commencer par les traits qu’elles possèdent toutes les trois:
Elles sont plutôt normal en taille mesurant jusqu’à 172cm, le poids est plutôt situé entre 55 et 60 kilos, la peau matte par l’origine métisse des deux parents, les cheveux marrons et le yeux violets. Toutes les trois possèdent un grain de beauté au niveau de l’épaule droite côté dos. Leurs traits de visage sont plutôt fin et très féminin, les épaules souples, la taille fine, leurs bras raffinés et des jambes de véritables poulettes. Voilà la majorité de ce que les filles ont en commun physiquement.
Leur code vestimentaire est quasiment identique à quelques détails près: T-shirt blanc cassé avec un motif en rapport avec les poules, brassard rouge à défaut de ne posséder des Barbillons, des gants de couleur orange en représentation des pattes, un simple short en jean, des bottines en cuir dans les teintes oranges et marrons, ainsi que quelques accessoires propre à chacune.

Maintenant place à leur différences:
Emi, étant la tyran de la troupe, s’habille de toujours de façon à avoir un chapeau comme la majorité des capitaines de navire ! Et puis, même si ce n’était pas elle qui prendrait les décisions, elle adorait les chapeaux de manière générale, donc bon. Ses cheveux son mi-long et l’expression de son visage affiche très souvent de la joie. Elle possède une démarche un peu plus à la garçonne du à son caractère confiant, très sûre d’elle-même et de ses choix. Elle opte très souvent pour une position de justicière, les mains sur les hanches, lorsque quelqu’un lui adresse la parole.

Ema est celle qui s’imposera le plus face aux décisions de son ainé. Elle a les cheveux mi-long, mais préfère les attacher en les ébouriffant, c’est son côté autoritaire et relâche à la fois, montrant un peu son caractère de femme rebelle, mais pas trop non plus. Et surtout, à cause de son métier d’origine elle ne peut pas vraiment se les laisser détacher non plus. Cette coiffure est accompagnée de plume pour faire penser un peu à un “cul de poule” avec quelques petits accessoires en prime pour le côté mignon qui ne reflète pas vraiment sur son apparence. Elle tire très souvent, voir quasiment tout le temps la tronche. Rare son les personnes l’ayant déjà vu sourire. Contrairement à ses deux sœurs, pour elle le danger peut venir de n’importe où, elle ne peut se contenir d’emmener sa grande spatule en bois, partout où elle est. Sa démarche est toute fois un peu plus féminine que sa sœur entre un mélange d’assurance et de méfiance.

Emé, la dernière des trois sœurs, mais également la plus timide ! Son caractère est exactement l’inverse de celui d’Emi. Lors des déplacements en groupe elle reste toujours en arrière plan. Contrairement à ses deux sœurs, elle est la plus calme et la plus réfléchit de la troupe. Son visage reflète toujours de l’inquiétude et sa démarche est extrêmement féminine et très peu assuré. Ce qui peut la faire passer pour quelqu’un d’un peu maladroit et “ailleurs”. Elle garde avec elle toujours sa petite sacoche où un bon nombre de livres de poche si trouvent. En fait, elle garde en permanence ses cours de droits pour sortir des règlements du code pénale et vous vous doutez bien que ce n’est pas pour les pirates, mais pour la défense de la cause animale. Ses cheveux sont long et détachée avec des plumes situées derrière chacune de ses oreilles qui représentent un peu les ailes d’une poule.


Description Psychologique
Du point de vue psychologique, le culte de la poule leur est apparue depuis qu’elles ont réçu leurs petites peluches en fomre de poule. Et oui, cela peut surprendre, mais c’est la première fois de leur vie qu’elles voyaient un animal “hors du commun”.  De là, elles réclamaient souvent des histoires, comptes et anecdotes sur ces créatures divines au plumage si exceptionnel ! Par la suite, toutes types de pratiques concernant ces oiseaux non-volant leur étaient formellement interdites, mais leurs caractères leur pertmettait de pouvoir poursuivre ce but ultime ! Comme un déclic qu’il leur était apparu, une mission divine à accomplir. En même temps, quand on est sur une île paradisiaque où… l’ennui régne mieux que la mort, il ne faut pas grand chose pour que les demoiselles se donnent une tâche de la plus “haute importance”. Mais avec l’âge, chacune montrait un visage différent. Emi et Emé voulaient encore croire en ce rêve ! Tandis qu’Ema baissait les bras.
Emi y croyait dur comme fer, et c’était la vocation de sa vie en plus d’être devenue éleveuse pour mieux comprendre les poules.
Emé se faisait beaucoup plus discrète et étudiait tous les codes existant pour la protection des animaux.
Ema, elle… disons que si ces deux soeurs n’aimaient pas autant les poules, ces dernières seraient certainement en train de cuir dans le fourneau. Quoi que… Elle aimait quand même, odnc elle culpabiliserait de les cuisiner.

Le caractère fort et incontrôlable d’Emi a permit au deux autres soeurs de ne pas rater leur vie et d’emprunter le chemin de la religion de la poule. Ema qui habituellement contredisait sa soeur ne la contredisait pas pour cette fois, lui donnant raison. Emé quant à elle, donnait déjà raison à sa soeur depuis bien longtemps, mais se taisait sans jamais donner son avis. En résumer nous avons donc le bon (Emé) , la brute (Emi) et le truand (Ema).

Du côté sociale, les jeunes demoiselles étaient plutôt bien élevée et en groupe c’était surtout Emi et Ema qui prenait la parole. Emé se contentait d’analyser mot à mot ce qui était dit et permettait une réflexion d’un point de vue extérieur à ses deux soeurs. Ensuite, ben… ca dépend de qui était en face d’elles et de comment est la personne durant l’échange. Les trois filles s’adaptent en fonction et si elles se sentent en danger, elles chercheront d’abord la fuite avant de se lancer dans un épique combat de coq ! Autrement, elles seront très sociables et aideront l’individu en pesant le pour et le contre de leurs actions.


Biographie
Voici l'histoire des trois petites cocottes nommées Emi, Ema et Emé. Nées dans le village de Kokoyashi, les triplettes passaient la majeur partie de leur enfance dans ce petit coin de paradis. Bien évidemment, elles connaissaient quelques îles aux alentours voyageant de temps à autre avec leur parents pendant leur congés ou pour rendre visite à de la famille tout simplement. Il est fortement probable, que les enfants faisaient de nombreuses rencontres durant leurs voyages, qu'elles étaient plaisantes ou non.
Plus les années passaient et plus les trois chipies montraient une à une et à pas lent leurs particularités autant caractérielles que passionnelles:

C'était à l'âge de cinq ans qu'Emi commençait à dévoiler son comportement de chef de groupe envers ces deux sœurs prenant toutes les décisions. Pour Ema, la deuxième des triplés, elle forgeait un caractère de contradiction et grognon pour contrer la tyrannique Emi. Quant à Emé, elle ne donnait jamais son avis et se faisait très souvent la plus discrète possible. La dernière de la portée n'aimait pas les conflits et préférait sans éloigner. Ensemble, elles jouaient et s'amusaient pas mal. Elles développaient, malgré leurs caractères contradictoires et différents, une grande complicité !
     
A l'âge de leur onzième anniversaire, les trois enfants recevaient chacune un animal en peluche sous forme de poule... Si leurs parents savaient ce qui se produisait par la suite, ô grand jamais ils n'auraient offert ces adorables doudous. A partir d'un simple jeu entre les trois sœurs et de nombreuses légendes racontées dans les livres, l'ainée commençait réellement à croire que les poules étaient des déesses et qu'il fallait leur vouer un culte. En même temps, peu de choses suffisaient à rendre les filles heureuses, car à part des oranges à longueur de journée en plus d'aller à l'école, la vie leur semblait banale, presque vide de sens. La “blague” poussée un peu trop à l'extrême par Emi, les parents décidaient d'interdire tout livres, sujets et ces fameux doudous à leurs charmantes demoiselles. Si la Marine l'apprenait, la famille pourrait avoir de sérieux ennuis avec les créateurs de l'univers, plus connus sous le nom de Dragon Célestes. Il était certain que ces gens là, n'apprécieraient pas que de simples enfants tenteront de rassembler un maximum de gens pour leur cause et créer une nouvelle religion qui ne serait pas imposer par le gouvernement mondial. C'était ainsi que reprenait le cours simple des choses dites normales. Mais comme tout bon enfant, elles n'en restaient pas là et se rendaient chaque jour dans leur lieu secret où elles rassemblaient un maximum d'informations concernant de nombreuses légendes en plus de récupérer les trois poulettes jeter à la poubelle par papa et maman. Elles se fixaient toutes les trois cet objectif commun: Colporter leur culte au monde entier et ouvrir l'esprit à la population des Blues, voir même de Grand line et celle du Nouveau Monde ! Leur ambition se montrait sans limite et elles réaliseront leur rêve ! Mais pas pour le moment, elles ne pouvaient pas encore choisir leur vocation et devaient se montrer le plus discrète possible, ce qui n'était pas difficile pour Emé.
       
Et voilà, la seizième année, le grand jour pour les demoiselles... et mince, pas encore ! Il fallait encore tenir deux années pour qu'elles puissent s'échapper de cet endroit beaucoup trop paradisiaque et beaucoup trop tranquille... Pendant ce temps, c'était le grand jour pour choisir leur futur métier et ce qu'elles pouvaient apporter de plus au village de Kokoyashi ! Pour Ema, c'était tout vu ! Elle adorait la cuisine et voulait se lancer dans une grande carrière étoilé à travers le monde entier. Emé, elle, préférait opter pour les droits des animaux et se résolvait à vouloir défendre ces “pauvres bêtes qui ne demandent rien à personne et qui sont victimes des êtres humains”. Elle était donc devenue Végan. Un grand défi pour la deuxième de la famille. Quant à Emi, le culte de la poule était toujours gravé dans son cœur. Après toutes ces années de recherches et de témoignages sur les autres îles voisines, elle pensait avoir une piste de la “sainte poule”. C'était aujourd'hui, qu'elle révélait sa passion déformant légèrement la vérité en disant tout simplement qu'elle souhaitait devenir une éleveuse de poules. Les parents n'étant pas dupe, demandaient à la jeune fille si c'était bel et bien son attention. Que voulaient-ils entendre ? “Ah ben bien sur que non ! Je veux faire genre être une éleveuse de poule pour étendre ma croyance personnelle de la sainte poule à travers le monde ! Et puis tant qu'on y est, je pars aujourd'hui même et vous ne pouvez rien y faire !” C'était ce qui pendait au bout des lèvres de la plus tyrannique des trois sœurs. Au lieu de ça, elle se contentait de tout bonnement de faire comprendre qu'elle ne quitterait pas le village pour réellement y élever des poules. C'était ainsi que les trois filles commençaient à s'éloigner les unes des autres même si elles habitaient sous le même toit. Beaucoup trop occupées par leur vocation, elles en oubliaient qui elles étaient vraiment au fond.
     
Deux ans plus tard, les voilà toutes majeur aptes à choisir ce qu'elles allaient faire par la suite. Ema et Emé voulaient finalement rester sur l'archipel et prendre leur vie en main dans le village. Pour Emi, il en était hors de question, car depuis tout ce temps elle ne pensait qu'à une seule chose: son culte de poule ! Et oui ! Malgré toutes ces années à se faire remplir la tête d'idéaux qui n'étaient pas les siens, elle tenait bon, car pour elle son choix était déjà fait depuis longtemps ! Bien trop longtemps déjà ! Faire parti d'un village qui ne vivait que d'exportation d'orange en plus d'être sous surveillance avec les nouvelles recrues de la Marine. Non, merci ! Ce n'était pas fait pour elle et elle le savait !
Aujourd'hui devait être le grand jour, le grand jour du départ dans un monde à la fois connu des livres, mais inconnu de n'avoir jamais voyager aussi longtemps et loin ! Emi se décidait et ne pouvait en rester là. Cette fois-ci, elle frappait à la porte des chambres de ses sœurs qui s'apprêtaient à faire l'erreur de leur vie. Elle demandait à Ema et Emé de les suivre pour les amener à leur lieu secret de jadis. Un lieu qui pendant tout ce temps se faisait entretenir par la seule des trois qui croyaient encore en leur rêve d'autrefois.
Les deux cadettes de la portée en avaient pleins les yeux. Durant toutes ces années l'ainée n'abandonnait jamais cette idée de religion pour sacré les poules, pas seulement du village, pas seulement des Blues, mais du monde entier ! Des cartes, des biblos, des livres, des schémas reliés les uns entre les autres et enfin, enfin ! Un portrait de la représentation de la poule divine donné après un dur labeur par un marin d'eau douce à la jeune Emi il y a deux ou trois jours de ça. Ema se contentait de remercier Emi d'avoir garder tous ses trésors depuis leur onze ans, malgré les remontrances de la famille. Emé, elle, serrait sa sœur dans ses bras avant de la féliciter pour le courage qu'elle possédait de s'être accrochée à leur rêve commun d'auparavant.

Les filles laissaient quelques jours s'écouler avant de prendre la décision finale de savoir ce qu'elles souhaitaient faire de leur vie après cet “éloignement” entre elles les deux dernières années. Pendant ces quelques jours, elles préparaient quelque chose de spéciale, quelque chose qui les rendait nostalgique et qui montrait qui elles étaient vraiment. Elles usaient de beaucoup de tissus, d'imaginations et d'économies pour se payer le voyage de leur vie ! L'annoncer à leur parent qu'elles aimaient tant, était la plus dure épreuve avant de pouvoir voler de leurs propre ailes. Cette fois-ci, c'était le Grand jour, le jour J ou plus communément nommé le début de l'aventure.
Sous leur costume de poulettes, elles entraient une à une dans la même pièce que leur proche. Emi la téméraire entrait la première, suivit d'Ema et d'Emé qui soutenaient la cause de leur sœur !

“Papa, Maman, la chose suivante que vous allez entendre n'est pas facile à digérer, mais aujourd'hui avec mes soeurs nous prenons la décision de partir de notre village natale. Attendez, laissez moi terminer avant. Nous ne voulons pas d'une vie où l'on ne peut pas être nous même. Certes Ema adore la cuisine, Emé défendre les droits des animaux et moi... élever des poules, mais ce n'est pas ce que nous voulons. Nous voulons voyager et répandre notre culte de la poule comme autrefois et cette idée n'a jamais quitté mon esprit et ni celui de mes deux sœurs qui le cachaient bien plus que moi. Ca peut vous paraitre ridicule, riez, criez, pleurez ou corrigez nous s'il le faut. Aujourd'hui, notre choix est fait, notre décision est prise ! Nous allons partir à l'aventure pour étendre nos croyances, chercher la sainte poule et devenir... les super cocottes ! Car c'est notre projet !”

Ce discours prononcé avec tant d'assurance faisait tomber la mère des enfants dans les pommes tandis que le père manquait de s'étouffer en buvant sa bière. Les jeunes demoiselles savaient qu'il était vraiment temps de partir, car à peine remise sur pieds, ce fut pantoufle à la main que la maman les chassait à travers toute l'archipel suivit de leur papa qui tentait de calmer du mieux qu'il puisse son épouse en se faisant insulter de tous les jolis noms d'oiseaux. Ces derniers mots d'adieu étaient qu'elle les bannissait à vie tant que ces dernières ne renonceraient pas à leurs idéaux complètement sorties de comptes pour enfants. Se jetant sur le premier bateau prêt à décamper, les trois sœurs emportaient que quelques unes de leurs affaires soigneusement rangées dans leurs baluchons. Le grand départ vers l'inconnu les attendait ! Parlant d'inconnu.. où partait le navire sur lequel elles s'embarquaient ?!  



   
Informations IRL

• Prénom : Léana
• Age : 23 ans
• Aime : Feignantise de tout réécrire
• N'aime pas : Feignantise de tout réécrire
• Personnage préféré de One Piece : Aucun
• Caractère : Feignantise de tout réécrire
• Fait du RP depuis : Fort, fort, fort longtemps.
• Disponibilité approximative : Mp moi directement
• Comment avez-vous connu le forum ? De bouche à oreille.


ONE PIECE REQUIEM ©

Page 1 sur 1