AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -49%
SanDisk Extreme 64 Go Carte microSDXC + adaptateur SD
Voir le deal
12.27 €

Faire fondre la glace? Quoi de plus facile! [FT Lise]

Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Jeu 29 Avr 2021 - 23:44

À cette époque-là, j'étais encore en voyage un peu partout. Beaucoup de temps passant, pas beaucoup d'amusement, et une monotonie plutôt morose s'installer dans mon quotidien. Je faisais beaucoup de tours comme à mon habitude, mais j'avais besoin de me changer les idées. Je passais pas mal de temps à rechercher mon imbécile de frère, et à vrai dire, je passais beaucoup plus de temps en mer que sur terre, et cela avait quelque chose de plutôt barbant à la longue.

J'avais donc décidais que mon prochain voyage serait un voyage de détende. Ou j'essayerais surtout de m'amuser un peu, car au final, qu'est-ce qu'une vie sans fun ? Ben pas une vie tout simplement. C'est donc assez simplement que j'avais laissé le destin choisir de mon chemin. Je m'étais fait embaucher pour un voyage sur un bateau de marchandise de fruit et légume ! Quoi de mieux pour se rendre sur une île avec un climat agréable ?

Au final, le trajet ne fut pas très long, à peine deux jours ! Je suppose que c'était le mieux pour éviter que les marchandises ne pourrissent. Cela dit, j'eus de quoi me remplir la pense à grand coup de pomme. La pomme, c'est un peu comme le café, c'est des trésors bien trop souvent sous-estimé à mes yeux !

Me voici enfin arrivé sur une plutôt belle île, le climat tempéré permet de se balader les manches retroussé. C'était plutôt le matin, un air marin légèrement parfumé, agréable, même si pour le coup, je me trouvais mieux sur terre que sur la mer. Me voici donc à me diriger vers une bien jolie taverne munie de ma dernière pomme du voyage.... Elles me manqueront. Je rentrais enfin la pomme a la main, alors qu'il n'y avait pas beaucoup de monde.

Le fameux poivrot, deux gens qui jouaient aux cartes et une demoiselle, qui semblait pour le moins charmante. Plus ou moins sans m'en rendre compte, je faisais des petits tours avec ma pomme. La faisant passé d'une main à l'autre, jonglant plutôt joyeusement avec. Il faut croire que c'était comme une seconde nature. Il y avait une petite musique d'ambiance bien sympathique, Alors que me voici à me diriger vers le bar. Me voici maintenant plutôt proche de la femme aux cheveux blancs. En effet, elle avait de jolis traits, alors que je prenais un léger sourire charmeur. Après tout , j'étais là pour passer du bon temps, puis je ne risquais pas grand chose, un magicien retombe toujours sur ces pattes:


" - Bien le bonjour mademoiselle. Je peux vous offrir un verre ? "

Pas de long discours, pas de disquette prête programmer comme beaucoup de gros nazes. Un bonjour simple classique, gentleman. Et puis dans le pire des cas, j'avais toujours deux zigotos à aller plumé aux cartes. Quoi qu'il arrive, j'étais plus ou moins sur de pouvoirs passer une bonne matinée, à voir si celle-ci se ferait en meilleure compagnie.
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 30 Avr 2021 - 12:16

Moi qui pensait ne pas quitter North Blue de si tôt, je me suis surprise moi-même à agir de la sorte, c'était il y a maintenant un an environ. Des courants ont emporté ma chaloupe et malgré moi, je n'ai rien pu y faire et j'ai atterrit à South Blue. Sur une île d'ailleurs dont le nom ne me revient pas du tout. Enfin, je crois que ce qui m'a le plus marqué ce jour là ce n'était pas le nom de l'endroit, mais la personne que j'y ai rencontré.

Je venais d'amarrer sur ce charmant bout de terre en quête d'un endroit où me reposer, en chemin j'ai pu croiser des animaux et fleurs originales que je n'avais jamais vu jusqu'à maintenant. Sur l'instant j'ai pensé que ce monde regorgeait de choses que je ne connais pas et que les livres d'histoires que je pourrais lire ne feraient qu'illustrer, mais rien ne vaut de vivre les choses directement. Et là il ne s'agissait que de la faune et la flore d'une île inconnue sur une autre Mer, c'est à cet instant que ma soif d'aventure s'est accentuée.

Je me suis jurée de parvenir à me trouver un navire digne de ce nom pour atteindre la Mer de tous les Périls ! Je me devais d'y arriver, pour moi, ma connaissance mais également pour éclaircir ce passé semé de zones d'ombres que j'ai besoin d'éclaircir. Je venais de traverser une magnifique forêt et faisait face à une adorable taverne dans laquelle j'allais pouvoir me reposer. En entrant, plusieurs regards se retournèrent et me jugèrent de haut en bas, les joies d'être une femme me direz-vous. Je passe entre plusieurs tables sans daigner leur laisser un regard avant de m'asseoir au bar. Le chef de la taverne s'avance vers moi avec un sourire chaleureux, que je lui rends du mieux possible. Disons que les émotions et le contact avec autrui ce n'était pas encore mon fort à cette époque ... ni même maintenant cela dit.


« Bonjour, je vous prendrais une choppe s'il vous plaît. »

L'homme hocha respectueusement la tête pour aller me préparer ma commande, en attendant il me semble me souvenir que j'ai feuilleté un livre d'histoire qui parlait du peuple des îles célestes. C'était la période où je cherchais des renseignements sur le moyen de rejoindre ces îles et également pour en savoir plus sur ce peuple. Je serais amenée dans mon périple à y faire face mais ne connaissant rien d'eux, se renseigner reste la meilleure des choses à faire. Je fus soudainement coupée dans mon élan de lecture par un homme à l'air plus à l'aise que tous les autres présents dans la taverne. Il m'invita à boire un verre. Première fois que l'on me proposa ce genre de chose. Chose à laquelle j'allais répondre d'un sublime vent signé Lise. Mais bon ... je dois apprendre à sympathiser.

« Bonjour, merci c'est gentil de proposer mais je viens de commander et je peux payer ma boisson seule. »

Phrase accompagnée d'un léger haussement de voix à la fin pour paraître sympathique, je venais de lui hocher la tête en guise de respect, il n'y avait plus qu'à espérer que tout aille bien et qu'il ne force pas plus. Je me replongeais alors dans mon livre, en quête de tranquillité pour une fois, mais les vents qui m'avaient emmenés à South Blue devaient l'avoir fait pour une bonne chose, je ne m'y attendais cependant pas.
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Ven 30 Avr 2021 - 13:39

Bon, et bien pour le coup, la réponse ne tardais pas vraiment a se faire attendre. Je me pris une veste plus ou moins magistral, mais cela était avec le sourire alors je suppose que cela était un challenge de plus. De mon côté, j'avais déjà remarqué qu'elle avait un livre dans les mains, c'est vrai que j'ai bien souvent un livre dans les mains, mais il se trouve que ce coup-ci, j'avais une pomme. Une pomme sucrée, juteuse parfaitement fruité, mais aucun livre cela dit. Et dans ma tête, il ne fallut pas vraiment plus d'un instant pour faire le grand tilt. Je suis un magicien n'est-ce pas ? Alors il était temps de faire preuve d'un peu de magie.

Celle-ci ne le savait pas, mais il ne faut jamais lâcher les mains du regard. Celle-ci ne pouvait pas savoir, cela dit, et aussi vite qu'elle fut pardonner de cette faute, elle n'eut même pas le temps de tourner la tête que voici dans sa main quelque chose de bien mystérieux.... Une pomme ? Mais que vois-je dans mes mains alors ? Un livre ? Mais qui avait donc pu réaliser cette habile tour de magie, hormis votre humble serviteur ?

Je gardais le sourire, alors que me voilà à feuilleter très rapidement, un livre qui parlait d'île céleste. Il est vrai que j'avais souvent lu ce genre d'histoire dans des contes ou encore des fables. Mais que voulez-vous, un magicien crois en la magie, alors que j'ai toujours cru dur comme fer à ce genre d'histoire. Bien que plutôt populaire, et bien souvent démenti par les auteurs même de ces histoires. Je commandais un café, alors que je pensais bien rapidement devoir rendre celui-ci.

Voici le livre déposé à côté de la belle, alors que je pensais bien avoir attiré l'attention, je prenais à nouveau la parole :


" Ce sont de belles histoires. Des îles qui dans les cieux, ça fait souvent rêver et aussi rire. De mon côté, je suis de ceux que ça fait rêver, après tout, quoi de plus magique. Vous ne trouvez pas ? "

En un instant, me voilà à nouveau avec la pomme dans les mains. Je me décidais enfin à croquer dedans. Il n'y a pas à dire, un véritable régal. Alors que je me mettais encore une fois à sourire :

" Un morceau de pomme ça vous tente ? Elles sont un vrai petit miracle "

Je prenais un petit air légère amusé. Sans vraiment attendre la réponse, je sortais un couteau de mon veston, avant de la couper en deux. Je tentais le morceau vierge de morsure vers la Blanchette. Soit elle me frapperais pour avoir piqué son livre un instant, soit elle prendrais la pomme, mais quoi dont il arrive j'étais plus ou moins sur d'avoir son attention pour le coup.
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 30 Avr 2021 - 14:22

Cet homme ne lâcha pas le morceau, il commença à m'en faire voir de toutes les couleurs en faisant disparaître le livre que j'étais en train de lire, comment aurais-je pu réagir face à cela ? Aurais-je dû m'énerver ? Je ne pense pas, il n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre ni même de me vouloir du mal, par contre ses talents de prestidigitateur étaient assez impressionnants. Je ne pu que sourire en voyant une pomme face à moi. Que je m'empressa de lui tendre en penchant la tête sur le côté.

« Je dois bien avouer que vos talents en prestidigitations sont impressionnants. »

J'ai finalement pu récupérer mon livre tout en écoutant son avis sur les îles célestes. J'ai compris ce jour-là que je pouvais me montrer un peu plus ouverte aux gens sur des choses classiques, les îles célestes ne sont en rien un sujet qui risquerait de me mettre en danger, tant que je ne suis pas lancée sur le sujet des Ponéglyphes. À partir de cet instant je peux dire que je me suis apaisée face à cet homme, allant même jusqu'à tourner la chaise de bar sur laquelle j'étais assise pour lui faire face.

« Les îles célestes regorgeraient de mystères et je crois en la possibilité d'y accéder, encore faut-il en avoir l'occasion et la chance. Il y en aurait beaucoup sur la mer de tous les périls, je n'y suis jamais allée mais j'aimerais beaucoup pour vérifier ces hypothèses. »

Eh bien oui, une fois lancée sur un sujet qui me passionne je peux facilement me débloquer la parole. Jambes croisées et regard plus apaisé, je replace convenablement ma cape en la laissant toutefois de sorte à ce que mon Climat-Tact accroché à ma ceinture ne soit pas visible, j'en profite pour passer un revers de main dans mes cheveux pour me découvrir la nuque. Au même instant, le patron du bar dépose ma choppe en souriant, je sors un misérable billet qui trainait dans ma poche, ce n'est pas cher mais disons que je ne roule pas sur l'or, voir cet argent partir, ça fait toujours un peu mal au coeur ... et au compte en banque surtout.

L'homme en face de moi s'est alors emparé d'un couteau pour couper sa pomme en deux et m'en proposer la moitié. L'on pourrait croire que j'allais l'accepter gentiment, mais je n'oublie jamais que je suis seule et que ma confiance pour autrui n'est pas encore assez haute pour que je me permette d'accepter de la nourriture. J'ai donc pris respectueusement la moitié de pomme avant de la poser sur le comptoir puis de boire une gorgée de ma boisson, avant de m'éclaircir la voix pour répondre.


« Désolée mais se serait du gâchis que de me donner un morceau de votre pomme, je vous avoue ne pas avoir très faim. Mais ... comment avez-vous réalisé le tour de tout à l'heure, vous possédez un pouvoir particulier ? »

Je me suis surprise moi-même à cet instant en m'intéressant à un inconnu, mais l'on dit souvent que tout renseignement est bon à prendre, qui sait sur qui je risque de tomber plus tard, si j'arrive à avoir des informations sur la prestidigitation, cela pourrait m'être utile.
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Ven 30 Avr 2021 - 17:05

Je réussis à obtenir un sourire, je pris ça comme une petite victoire de la part de celle qui avait refusé mon verre quelques instants auparavant. Celle-ci se voulait quand même plus où moins impressionner par mes talents, et je devais bien avouer qu'un part de moi se voulait quand même un peu flatté. La charmante me disait que de son côté elle croyais dur comme fer en la possibilité de pouvoir un jour visité l'une d'île. D'après elle, beaucoup de chemin existerais sur Grand Line. À n'en point douté, si un chemin pour un tel endroit existe, il était certainement sur Grand Line.

À n'en point douté, si un chemin pour un tel endroit existe, il était certainement sur Grand Line.


" Grand line... J'ai toujours trouvé fascinant a quel point une si petite partie de la planète pouvait regorger de mystère. Mais en effet, si un tel endroit existe qu'il y a bien un passage pour y accéder, c'est certainement sur Grand Line. "

Elle refusait poliment le morceau de ma pomme, c'est bien dommage pour elle. Elle ne savait pas ce qu'elle raté, mais de mon côté, je savais aussi ce que ce refus voulait dire. Elle s'était retourné vers moi, mais voulait garder cette distance entre nous. Comment je le savais ? J'avais dû passer des années a étudier les comportements, chose essentielle pour maîtriser a ce point le détournement d'attention.

Enfin, la question a un million de berries. Est-ce que j'avais un pouvoir particulier ou non, ma magie était-elle réelle ou non ? Alors que rapidement, le morceau de pomme de la belle devenait une pièce. Je me mis a jouer avec ma pièce entre mes doigts, tout en prenant à nouveau la parole:


" Je répondrais que la réponse est la même que pour les îles célestes. Si on accepte d'y croire, elles sont réelles. Si tu crois en mes tours, ils sont réels, c'est ça la magie. "


La croyance, voilà la véritable magie. Tant qu'on y croit, tout est possible. Changer du charbon en or, une pomme en pièce, des îles qui tienne seule dans le ciel. L'impossible devient possible. C'est la clef de la prestidigitation, permettre à d'autres de rêver. Les rêves sont la seule chose qu'on ne peut pas arracher quoi qu'il arrive, on peut souffrir, on peut pleurer, on peut rire ou encore oublié, mais notre croyance et la seule chose dont on est le seul maître. Ça a toujours été ma façon de penser, celle que m'a transmise le corbeau et que je transmettrais à mon tour.

La frontière entre le possible et l'impossible et une ligne avec laquelle les gens comme moi aime jouer. Pourquoi une chose est possible et pas une autre ? C'est l'une des choses les plus amusante à mes yeux. D'un coup, d'un seul, ma pièce redevenait ma moitié de pomme alors que je regardais celle-ci. Je la pointais dans la direction de la lectrice :


" Dernière chance ? Pas de regret ? "


Qu'elle accepte quelque chose de moi pouvait peut-être anodin, mais il ne faut jamais sous-estimer le message dernière les actes. Je gardais le sourire, amusé, en attendant de voir le verdict final de la Blanchette.
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 30 Avr 2021 - 22:03

L'homme se met alors à appuyer mes dires sur Grand Line, en même temps c'est ce qui semblait le plus logique. J'ai continué à boire ma choppe tout en l'écoutant et en regardant ses tours de magie. En tout cas sur le moment j'ai pensé qu'il devait être un véritable manipulateur dans la vie ... je l'avoue ce n'est pas bien de penser cela d'un inconnu. Mais sur le coup, sa façon de parler et les tours qu'il me jouait en même temps, j'aurais clairement juré qu'il était un brigand malhonnête qui se servait de ses tours pour excroquer bon nombre de naïfs.

Je ris légèrement sur le coup lorsqu'il me parle de sa magie, ça me fait sourire car Loraine ... la femme qui m'a apprit à maîtriser le Climat-Tact m'a toujours appelé sa magicienne. Du fait que je maîtrise un Climat-Tact fait de moi une sorcière, une magicienne capable d'adapter la météo à son bon vouloir. Sur l'instant je nous ai comparé cet inconnu et moi, à tous les deux nous étions des magiciens qui se faisaient face avec deux types de magie différentes. À ce moment j'ai pensé pouvoir me dévoiler un tout petit peu plus.


« Eh bien, deux magiciens se font face. Bien que ma magie à moi soit assez ravageuse parfois et qu'elle n'est pas aussi subtile que la vôtre. »

J'ai lancé ça sur un léger ton d'humour tout en refusant une nouvelle fois la moitié de pomme que l'homme me propose d'un geste respectueux de la main alors que je buvais une nouvelle gorgée de ma boisson. C'est en reposant ma choppe qu'une illumination me vint soudainement, peut-être que sur les îles célestes je pourrais en apprendre plus sur l'art de la météo. Après tout, des îles dans le ciel ça doit être spécialisé en climat. De là je pourrais même qui sait, améliorer mon arme et acquérir de nouvelles compétences.

« Mais que faites-vous sur cette île bien tranquille d'ailleurs monsieur le magicien ? »

Pour appuyer mes dires un peu plus tôt j'ai donné un léger revers de main dans ma cape pour dévoiler les trois bâtons de mon Perfect Climat-Tact bien sanglées à ma ceinture. Sur le moment je l'avoue, j'ai espéré que le prestidigitateur ne veuille pas me faire un nouveau tour de magie pour me subtiliser mes armes. Je pense que je l'aurais très mal pris et là, il ne se serait pas fait une amie.
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Sam 1 Mai 2021 - 15:18

Celle-ci me lançait qu'elle était elle aussi une magicienne, un confrère ? Étonnant, pourtant, elle expliquait que sa magie était beaucoup moins subtile que la mienne, beaucoup plus brute. Alors là, pour le coup, j'avoue que je me demandais quel genre de magie cela pouvait être. Une cracheuse de feu peut-être ? Celle-ci refusait encore une fois la partie de pomme, et bien dommage elle ne savait pas ce qu'elle refusait.

Je haussais les épaules, alors que je croquais finalement dans sa moitié de pomme, avant de la dévorer. Elles sont vraiment délicieuses, elle ne le savait pas, mais elle été passé à côté d'une sacrée occasion. Je la voyais rêveuse, pensante, comme-ci une idée venait de lui émerger de l'esprit. Pourtant, c'est une question plutôt en dehors de son sujet. Elle me demandait ce que je faisais sur cette île, alors que je gardais le sourire, reprenant calmement :


" - En vacance, on peut dire. J'ai eu envie de partir et de n'avoir a penser a rien. Et vous ? "


Une réponse peut-être vague, mais je supposais qu'elle était bien suffisante. Celle-ci dévoilée trois étrange bâton, je devais bien avouer n'avoir aucune de ce que cela pouvait être. Peut-être que le temps de faire mon curieux était venu aussi :


" Qu'est-ce que c'est ? Ce sont vos baguettes magiques ? "


Je gardais le sourire, gardais une note d'humour qui m'est propre avant de reprendre plutôt simplement :

" Je vous ai fait une démonstration de mes talents, peut-être pourriez-vous me montré les vôtres ? "


La démarche me semblait plutôt honnête, de plus, un magicien ne refuse jamais l'occasion de faire une démonstration, ne serait-ce que par pur plaisir. Nous n'avions pas besoin de motif particulier, car notre art n'est rien de plus qu'une extension de ce que nous sommes, comme une seconde nature. On vit magie, on boit mange magie, et on dort la nuit. Quoi ? Vous attendiez une autre réponse ? Même un magicien a besoin de repos je vous rappel.

De loin, on aurait pu croire que je regardais avec attention les formes de la belle, alors que je regardais avec interrogation ses mystérieux bâtons. J'ai plus ou moins la prétention de ne pas être un novice dans la profession. Je connais beaucoup de forme de magie différente, mais il me semblait bien ne jamais avoir vu ce genre d'ustensile. Je voulais savoir à quoi ça pouvait bien servir, et surtout quel genre de tour on pouvait réaliser avec ces curieux appareils.
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 1 Mai 2021 - 15:52

Toujours bien confortablement assise au bar avec ma choppe en main j'ai écouté la réponse du prestidigitateur en face de moi. Il était donc ici pour des vacances, puis me retourna la question. Qu'aurais-je pu répondre à cela à part la vérité ? Malheureusement rien d'autre ne me vint à l'esprit au moment où ma réponse devait sortir. J'annonçais alors d'une voix légèrement timide en passant ma main de libre dans mes cheveux.

« Eh bien ... il se pourrait que je me sois faite emporter par le vent ici, enfin surtout par une tempête. Je voguais paisiblement sur North Blue mais la marrée en a décidé autrement. »

Terminais-je de dire en riant nerveusement. Mine de rien cette tempête m'aura bien fatigué allant même jusqu'à me forcer à rester assise dans un bar au lieu de toute faire pour retourner dans ma Blue de prédilection, je ne connaissais rien de cette mer, j'étais en véritable Terre inconnue. L'homme en face de moi sortit alors une réflexion qui me fit vraiment rire, il appela mon Perfect Climat-Tact, des baguettes magiques, c'était bien ça.

Bon par contre, pour la démonstration j'allais devoir me montrer innovante. Je m'étais tourné vers le dirigeant de ce bar pour lui demander l'autorisation d'une petite démonstration qui n'aurait aucun impact sur son établissement, je n'allais pas devoir lancer des éclairs à tout va, mais bon, ça devrait le faire. C'est donc la raison pour laquelle je venais de me lever de ma chaise tout en sortant mes trois bâtons que je gardais précieusement dans ma main. J'en pris un que je fis tourner dans mon autre main, une bulle bleue fit son apparition à son extrémité. Je fis tournoyer plus fortement le bâton pour envoyer cette bulle vers l'homme à la pomme.


« Vous pouvez la toucher, c'est une bulle froide. »

Je fis ensuite de même avec mon second bâton qui libéra cette fois une bulle rouge, qui s'envola vers l'homme.

« Voici une bulle chaude. »

Je rangea mon troisième bâton dans son emplacement en faisant tournoyer mes deux autres bâtons dans une main pour libérer plusieurs bulles chaudes et froides qui se mélangèrent au plafond de la taverne pour former un petit nuage blanc. Je venais de former un Cloudy Tempo, maintenant je ne devais pas me tromper pour la suite. Je rangeais mes trois bâtons et en prit un en souriant.

« En combinant du froid et du chaud j'ai pu former un nuage. Maintenant, je vais pouvoir faire tomber de la pluie. »

Je fis tournoyer joyeusement mon bâton en espérant y voir sortir des bulles froides, mais malheureusement ... des bulles jaunes en sortirent, mon cœur s'accéléra. Je pris le poignet de l'homme et prise d'une panique incontrôlable je le poussais derrière le bar. Au même instant, une multitudes d'éclairs fusèrent du nuage qui venait de virer au noir, l'onde du choc des éclairs nous envoyèrent de force derrière le comptoir aux côtés d'un patron complètement sonné et abasourdi, des cris résonnèrent. Je rangea mon bâton à sa place en mettant ma tête entre mes mains.

« Et mince ... comment vais-je pouvoir arranger cela ... j'espère que personne n'a été blessé. »
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Sam 1 Mai 2021 - 17:54

Celle-ci m'expliquait que c'était tout simplement la tempête qui été venu à bout de sa volonté. A force de voyage, je suppose que ce genre de chose pouvait arriver, de la a traverser tout north blue et atterrir sur une île de South Blue, je devais bien avouer que l'histoire avait de quoi faire rire. En effet, cela devait être une bonne grosse tempête pour l’emmener jusqu'ici. Celle-ci me fit un charmant léger rire timide, c'est de cette façon que je me contentais de répondre par un sourire tout en prenant la parole :

" Et bien, ça ne devait pas être du gâteau de vogué jusque-là. "


C'est après que le plus intéressant arrive. Celle-ci demandait l'autorisation au barman de faire ses tours, alors que je me dis qu'en effet ça ne devait pas être orthodoxe. Quand on demande l'autorisation, en général, il faut s'attendre à quelque chose de spectaculaire et pour le coup, ce qui m'attendait n'allait pas décevoir mes attentes ! Une bulle froide ? Une bulle chaude ? Je devais avouer que dans mon regard, on pouvait y lire toute la fascination dont je faisais preuve ! Je n'avais jamais pu voir une chose pareille de ma vie.

Un véritable orchestre de couleur, alors qu'un nuage commencé à se faire voir. Elle disait pouvoir maintenant faire tomber de la pluie, j'étais impatient de voir ça ! Puis d'un coup ! Une bulle jaune, alors que je me demandais si c'était normal. Je sentis sa main me pousser à travers le bar. Puis soudainement, nous eut littéralement un coup de foudre ! Celle-ci fut littéralement propulsée contre moi. Je fus pour le moins sonné, alors que celle-ci se retrouver littéralement au-dessus de moi.

Celle-ci semblait en état de choc, alors que je prenais la parole :


" Suis-je un coussin a ton gout?"


J'ai à peine le temps de sourire, alors que le barman se mit à fulminer et a hurlé :

" BANDE DE MALADE ! SORTEZ DE CHEZ MOI !"

Après un rapide coup d’œil, pas de blesser heureusement ! Pas vraiment le temps de se remettre les idées en place, un grosse trace noir charbon, c'était dessiné sur le sol. Je pris la demoiselle littéralement au-dessus de mon épaule tel un sac à patates, avant de sortir d'un pas presser, littéralement poursuivi par le barman à coup de balai !

J'avançais encore plusieurs mètres, avant de me retrouver en face d'une fontaine, et d'un banc où je déposais la magicienne. Je m'installais à côté d'elle avant de reprendre :

" - Bon... Au moins on aura eu notre consommation offerte."

Je prenais une seconde pour me remettre les idées en place avant d'explosé de rire en reprenant :

" C'était mémorable ! Je n'ai jamais vu un tour aussi spectaculaire de ma vie ! On recommence ? "

Tout ça avec beaucoup d'humour, je ne savais pas si celle-ci s'était remise du choc, alors que je passais ma main dans la fontaine avant de lui rafraîchir le visage avec un peu d'eau :

" Ça va aller ?"

Je me doutais qu'elle ne dût pas l'avoir bien vécu, il n'y avait plus qu'à espérer qu'il y eut plus de peur que de mal.
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 1 Mai 2021 - 18:38

Eh bien voilà, moi qui voulait rester discrète enfin le plus possible, cet orage allait rester dans les mémoires. Ce n'est pas tous les jours qu'il y a des éclairs qui tombent au milieu d'une taverne qui semblait assez réputée. J'espérais sur le moment que le gérant de la taverne n'ai pas appelé la Marine sinon j'aurais été dans de beaux draps, mais ce ne fut pas le cas, il nous jeta juste en dehors de son établissement. Je n'eut même pas le temps de payer ma choppe que le prestidigitateur me prit sur son épaule comme un véritable sac à patate pour que nous partions le plus rapidement d'ici, je tenais nerveusement mon bâton climatique dans ma main, les trois parties étaient rattachées, formant un bâton d'une grande taille.

Il nous emmena sur une place de ville plutôt tranquille, enfin du moins avant notre arrivée. Des vieilles personnes se reposaient devant la fontaine mais commencèrent à pester lorsque nous sommes arrivés. Je ne pouvais que les comprendre, le magicien me déposa au sol. J'étais d'une part assez gênée de m'être faite porter de cette manière jusqu'ici mais également parce qu'il m'avait servit d'amortisseur dans le bar. Mais bon, je réajustais ma tenue en passant un regard de main dans mes cheveux. Le magicien apposa alors ses mains mouillées sur mon visage, contact que je n'appréciais pas vraiment à vrai dire. Je repoussais timidement sa main à l'aide de mon Climat-Tact.


« Non, nous ne recommencerons pas, monsieur le magicien. Je devais rester discrète et je ne l'ai pas fait, je ne contrôle pas encore très bien cette arme et ça aurait pu tourner très mal, heureusement qu'il n'y a que des blessés légers. »

Je me suis ensuite assise sur un banc à côté de la fontaine, rangeant mon Climat-Tact dans son emplacement. Voilà qui est déjà mieux, cette arme est dangereuse et je ne sais pas encore m'en servir, je devais me montrer très prudente. Quelqu'un qui maitrise la météo ne court pas les rues, si en plus la Marine vient à apprendre que je sais lire les Ponéglypes, je ne suis pas sûre de pouvoir m'en sortir. Je m'étais jurée de ne plus refaire parler de moi, mais bien évidemment ... je suis imprévisible envers moi-même et je ne sais pas rester à ma place quand quelque chose qui me sort de mon quotidien se présente à moi. J'ai ensuite levé la tête vers le magicien.

« Oui ça va merci, vous ne devriez pas rester avec moi, admettons que la Marine ai entendu parler de nos agissements. Enfin de mes agissements, je n'ai pas envie que vous soyez mêlé à cela. Vous ne voudriez pas passer vos vacances en prison n'est-ce pas ? »
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Sam 1 Mai 2021 - 23:45

Celle-ci semblait plus ou moins tenir le coup, alors qu'elle trouvait la lucidité de repousser timidement mes mains. Au moins, le plus grave était évité. À mon avis, elle ne devait pas le prendre avec autant d'humour que moi, mais je devais bien avouer qu'il était possible que j'aie un sens de l'humour bien à moi, cela dit. Je gardais un sourire qui essayais d'être rassurant, malgré les vielles qui pestaient à nos côtés, j'avoue que je ne portais pas grand intérêts a elle, grand respect et amour sur nos doyennes, celle-ci se voulait être le cadet de mes soucis pour le moment.

Elle disait que nous ne recommencerions pas, elle faisait preuve de culpabilité. Chose que je pouvais comprendre, cela dit il n'y a pas trois-cents façons de s'améliorer. Celui qui croit que je suis parvenu à réussir mes tours au bout du centième essai son bien optimiste. Ce fut des années de pratique, des milliers d'heure de travail. J'avais commencé très tôt, voilà pourquoi malgré mon jeune âge, j'étais devenu un bon prestidigitateur. Entre collègues magicien, je me permettais d'avoir la bouche afin de lui donner un précieux conseil :


" Vous ne deviez pas trop vous en faire. C'était un accident, et malheureusement, ce genre de chose peut arriver, mais pour affiner son art, il faut pratiquer, pratiquer et pratiquer encore. J'ai trouvé ça plutôt réussi de mon côté ! Même si une petite barrière de sécurité n'aurait pas été de refus. "


Je gardais de l'humour, le sourire. Je voulais dédramatiser, après tout, il n'eut pas à blesser de grave. Et puis c'était moi qui lui avais demandé de me faire une petite démonstration, alors je suppose que d'un certain sens, je devais bien avouer une petite part de responsabilité la dedans. J'essayais au mieux d'être rassurant, même si je n'étais pas sûr que cela suffise. Je prenais à nouveau la parole en riant :

" Si c'est pour les passés en aussi charmante compagnie, je signe tout de suite ! Et puis la règle numéro un du magicien, c'est qu'il s'en sort toujours, quoi qu'il arrive. Vous m'avez dit être magicienne n'est-ce pas ? Alors vous ne devez pas redouter l'échec, mais savourer les petites victoires. Prendre du plaisir a maîtrisé un art, et se relever plus fort après chaque chute ! "

Cela dit, je n'étais pas sûr qu'elle compte se produire sur scène, mais j'étais plus ou moins sûr qu'elle ferait un carton plein ! Une magicienne qui contrôle la météo ! Si on n'était pas dans de la révolution du métier là! Pour ma part, j'étais complètement sous le charme ! Encore un peu de pratique, et elle pourrait bien devenir meilleur que moi !  
Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 2 Mai 2021 - 14:26

Le magicien tente de me remonter le moral du mieux qu'il peut. Je ne peux que hausser les épaules et esquisser un léger sourire face à tout ce qu'il me dit. Il a tout à fait raison, j'ai encore besoin d'entraînement mais de là à mettre la vie d'inconnus en danger, je ne pense pas que je serais encore capable de faire ça. Ces personnes étaient des inconnus, ils n'étaient peut-être pas mauvais et en l'espace d'un instant je leur en ai fait voir de toutes les couleurs.

Cette arme est redoutable, pour m'entraîner il me faudrait un grand espace à l'air libre, peut-être que ça pourrait se trouver sur cette île. Je commence à réfléchir à où est-ce que je pourrais aller pour tenter de comprendre un peu mieux le mécanisme de ce Climat-Tact qui est tout nouveau pour moi. Le magicien me sort une nouvelle fois de mes rêveries en me complimentant, décidément ce gentleman n'en perd pas une pour tenter de me charmer. Je souris légèrement avant de passer un revers de main dans mes cheveux.


« J'apprécie votre soutient. Je ne sais pas encore vraiment quoi faire je vous avoue. C'est une petite victoire oui certes, mais je dois encore apprendre à maîtriser certaines choses. Est-ce que vous pourriez m'aider ? »

Pourquoi lui proposer cela ? Eh bien parce qu'il m'a l'air très compatissant et motivant, je ne sais même pas son prénom mais je suppose qu'il accepterait de m'aider. Je ne sais pas encore comment puisqu'il ne doit sûrement rien y connaître à la magie de la météo, mais rien qu'un soutient moral serait le bienvenue. Déjà je pense que trouver quelque chose à boire et à manger, à boire de rafraîchissant, je tâcherais d'éviter l'alcool pour ne pas me tromper de bâton et causer un nouvel orage.

« Sauriez-vous où nous pourrions trouver de quoi boire et manger ? J'aurais besoin de reprendre un peu de force avant de commencer une quelconque activité. Je pense que j'aurais dû accepter votre pomme. »

Dis-je, légèrement gênée en passant ma main sur ma nuque. Mon bâton toujours présent dans mon autre main, je plonge mon regard dedans pour essayer de réfléchir à l'entraînement que je pourrais poursuivre pour tenter d'en maîtriser la force.
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Dim 2 Mai 2021 - 21:37

Celle-ci me semblait rêveuse, puis prit un léger sourire après mon compliment. Au moins, cela voulait dire que son moral n'était pas non plus trop endommagé, et cela ne pouvait être qu'une bonne nouvelle au final. Quand on s'entraîne, il ne faut jamais laisser tomber, bien que j'avoue reconnaitre sans peine la frustration que cela puisse posé par moment.

Celle-ci me demandait mon aide, alors je prenais une pause plus ou moins fier, alors que je répondais plutôt rapidement :


" Bien sûr que tu peux compter sur moi!"


Je devais avouer que malgré mes belles paroles, je ne m'y connaissais pas vraiment en météorologie. Cela dit, j'ai toujours eu une très bonne mémoire visuelle et auditive. Si comme je le pensais, ses bâtons devant faire une certaine combinaison pour obtenir un ou un autre résultat, je trouverais bien quelque chose pour lui donner un petit coup de main. Vous n'avez pas idée du nombre de combinaisons que j'ai dû apprendre pour connaître mes cartes à n'importe quel moment, peut-être que mon expérience pourrait lui être profitable.

Celle-ci disait maintenant avoir faim, et soif, elle regrettait de ne pas avoir accepté ma pomme ! J'en étais sûr qu'elle finirait par le regretter ! Surtout que celle-ci était à la fois douce, fruitée, juteuse et subtilement sucrée. La perfection en d'autres termes. Celle-ci me demandait où on pouvait manger.... Je n'avais que très de temps pour savoir ce qui lui plairais. Viande, poisson, végétarien, sans gluten ? Que pouvait-elle aimer ? Je n'avais pas le droit à l'erreur. Beaucoup trop de pression pour un truc si peu important en règle général !


Je prenais donc la décision :


" Oui, j'ai vu une taverne au niveau du port qui devrais faire l'affaire. "


Et le plus beau, c'est qu'il servait à la fois poisson et viande, alors je prenais moins de risque de tomber sur quelque chose qu'elle n'aime pas. Je lui faisais signe de me suivre, alors que nous nous mettions en route. Je prenais encore une fois la parole, alors que j'expliquais :


" Sinon tu peux m’appeler Alaaric ! Alaaric Minaro ! Ou encore Al' !

Nous n'étions pas très loin, nous n'en n'aurions pas pour très longtemps avant d'arriver. Je lui aurais bien tendu le bras comme un parfait gentleman, mais après le coup des mains sur le visage, j'étais presque sûr que cela n'était pas vraiment une bonne idée. Après quelques minutes, nous avions enfin le restaurant en vue. Un bâtiment aux allures de bateau de pêche, fait de bois, d'une teinte de bleu et de blanc. Parfais pour un bon repas du midi !

Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 8 Mai 2021 - 20:23

Mine de rien, sentir que je serais épaulée au moins temporairement pour essayer de maîtriser un peu mieux la puissance contenue dans ce bâton climatique, me fait du bien. Je dois l'avouer, je ne m'étais pas sentie aussi ... sereine depuis un bon petit moment maintenant. Je me lève donc du banc pour partir en direction d'une taverne du port, c'est vrai qu'en quittant ma chaloupe je l'ai aperçu mais ne m'y suis pas attardé, il y avait beaucoup trop d'hommes pour que je m'y sente à mon aise. Mais bon, maintenant que j'étais accompagné, cela devrait mieux aller.

« Alaaric, bien. Moi c'est Lise ... simplement Lise. »

Mon nom de famille ne doit pas se savoir, tout comme un tas d'autres choses me concernant. Je me frotte les bras, prise de frissons soudainement je lève la tête et déjà quelques nuages font leur apparition. Le temps se gatte et j'espère que nous arriverons bientôt à la taverne. La petite traversée de l'île pour l'atteindre est bizarrement très rapide et aucun mot n'est lâché, ni d'Alaaric ni de moi. Disons que ce petit contretemps dans l'autre taverne m'a plutôt surprise et m'a bien calmé il faut se l'avouer.

Nous entrons donc dans cette taverne encore remplie d'hommes qui ont l'air de regarder plus mes courbes que la carte qui leur fait face. Je tâche de ne pas les regarder en avançant jusqu'au comptoir. Je garde précieusement mon Climat-Tact à son emplacement en donnant un léger revers de main dans ma cape pour qu'elle le couvre totalement, mais un homme ne nous quitte pas des yeux, il est accompagné d'une femme rousse et d'un homme-poisson qui semble servir la milice locale en vue de ses vêtements. Je ne lui jette que de rapides coups d'oeil avant de m'installer convenablement au comptoir aux côtés d'Alaaric.


« Ils n'arrêtent pas de nous regarder, vous avez dû les remarquer vous aussi. Un verre d'eau s'il vous plaît. »

Je parle d'abord à Alaaric sur un ton calme mais rapidement et en chuchotant, pour finir par commander à la serveuse qui semble ne pas apprécier son travail vu qu'elle nous souffle dessus. Je hausse les sourcils avant de sourire légèrement. Sentant soudainement une main sur mon épaule je me retourne légèrement en fronçant les sourcils. C'est l'homme qui nous regardait de loin, accompagné de la femme rousse, l'homme-poisson n'est plus avec eux.

« Oui ? »

« Excusez nous de vous déranger, une taverne a été attaqué tout à l'heure par un prestidigitateur et une magicienne qui possèderait un bâton contrôlant des éléments. Leur description physique semble correspondre avec vous mais avant de vous accuser à tord nous souhaiterions vous fouiller. »

J'adresse un regard furtif à Alaaric. Que sommes-nous censés faire maintenant ... il a l'air de mieux se débrouiller que moi diplomatiquement parlant. Je vais le laisser prendre la parole en premier.
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Dim 9 Mai 2021 - 16:33

Lise, simplement lise.... Et bien, soit elle n'avait pas de famille, soit elle faisais parti d'une famille dont elle avait honte, ou encore peut-être un nom qu'il n'était pas vraiment bon de connaître. En ce qui me concerne, je n'avais pas vraiment de raison de me montrer plus curieux. Je reprenais tout simplement d'un léger sourire :

" Et bien enchanté simplement Lise ! "

Je gardais mon air narquois et satisfait pendant tout le trajet jusqu’à notre fameux restaurant. Je fus pour le moins surpris qu'elle veuille s'installer au comptoir plutôt qu'à une table sachant que j'avais cru comprendre qu'elle voulait manger. Rien de bien grave en soit, et puis aucune règle ne nous empêche de manger au comptoir a priori. Rapidement, je sentais le regard d'un petit groupe se poser sur nous. J'avais plus ou moins l'habitude de me sentir observé, à cause, de mon apparence, mais cela n'avait pas que des intentions belliqueuse en ce qui nous concerne et cela pouvait se lire aussi facilement.

Simplement Lise ne tardait pas a m'en faire la réflexion, puis a se commander un simple verre d'eau. De mon côté, je demandais déjà le menu. J'avais l'intention de me remplir la pense, après tout, j'avais beau m'être gavé de pomme, j'avais tout de même faim également. Deux des gus venaient alors nous voir, en nous demandant de nous fouiller. J'étais tout de même curieux de ce qu'ils avaient l'intention de trouver, si ce n'est l'arme qui semblait plutôt dangereuse en de mauvaises mains. De mon côté, je gardais le sourire, me contenant de lire le menu. Je me concentrais sur le tavernier :


" C'est quoi votre poisson du moment ? "

Le tavernier semblait plus ou moins surpris du fait que je ne tournais même pas la tête, alors qu'il m'expliquait qu'il s'agissait de dorade, accompagner de petits légumes. Tout cela me semblerait tout a fais sublimé par un bon verre de vin blanc, j'en avais déjà l'eau à la bouche. Les types semblaient pour le moins furieux de ma non-réponse, alors qu'il s’apprêtait à me mettre une tape sur l'épaule afin que je tourne la tête. De mon côté, je me contentais de lui saisir la main, tout en gardant le sourire :

" Je ne le dirais qu'une fois. Bas les pattes. Notre journée a été longue, nous avions faim et quoi que vous cherchiez vous ne le trouverais pas avec nous. Allez-vous nous laisser manger tranquillement ? Je prendrais votre dorade avec vos légumes et un bon verre de blanc patron. "

Je prenais plus ou moins l'air sévère, prêt à leur jouer un mauvais tour si c'est ce qu'ils voulaient. Le premier ne l'avait pas vu, mais je m'étais emparé discrètement du pistolet qu'il portait à la ceinture. Toujours regarder les mains d'un magicien, il faut croire qu'il n'avait pas eu l'info. Je n'avais pas l'intention de faire de zèle, mais je ne laisserais pas cette arme tomber dans leurs mains, de plus, j'avais promis à Lise de l'aider et un homme ne revient jamais sur sa parole.

La tension était à son comble, prête à exploser. Je tournais enfin mes yeux dans la direction du type qui semblait contrarié. Notre regard se voulait silencieux, À voir qui céderais le premier, mais je suis plutôt quelqu'un de têtu.

Lise
Lise

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Indépendante

Feuille de personnage
Dorikis: 750
Popularité: 0
Intégrité: 0

Hier à 22:48

Une certaine pression se faisait ressentir dans l'air, je restais de côté au comptoir, mes yeux jonglant entre Alaaric et l'homme qui venait de nous accoster alors que nous nous apprêtions à commander de quoi manger. Le prestidigitateur ne semblait pas vouloir lui répondre, il esquivait sa demande en commandant par contre de quoi manger au patron de la taverne. Je m'empresse de commander la même chose avant qu'Alaaric ne stoppe un geste direct de l'homme qui allait poser sa main sur son épaule. Geste qui ne semblait pas plaire à mon allié d'aujourd'hui.

Il contesta la demande d'un homme de la milice locale, à mon humble avis je ne pense pas qu'il fallait en arriver jusque là, il aurait simplement pu accepter et user de ses stratagèmes de prestidigitateur pour faire passer mon arme de moi à lui sans qu'aucun d'eux ne nous soupçonne. Mais bon, je hausse discrètement les épaules avant de légèrement sourire. Je replace convenablement une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de croiser les jambes tout en me penchant légèrement en avant pour m'adresser à l'inconnu.


« Veuillez l'excuser, notre journée a été assez compliquée, et nous n'avons rien mangé depuis hier, je pense que mon ami a besoin d'un petit moment pour reprendre ses esprits. »

M'attendais-je vraiment à ce que ma minable excuse passe ? Bien sûr, et est-ce qu'elle est passée ? Bien sûr que non. La femme qui l'accompagnait s'est mise à rire aux éclats, ce qui eut pour effet de faire se retourner toutes les personnes présentes dans la taverne. Elle s'est ensuite approchée de moi et a commencé à me fouiller sans la moindre demande de sa part, autant dire qu'elle n'est pas passée par quatre chemin. Et son côté très directe ne m'a absolument pas plu, je me suis alors levé et l'ai repoussé sans vergogne alors qu'elle allait toucher à mon climat-tact si je l'aurais laissé faire quelques secondes de plus.

« Je ne sais guère où vous avez appris ces manières d'agir auprès de vos citoyens mais je vous conseille de revoir vos bonnes manières. Ne vous avisez plus de me toucher de la sorte. C'est effrayant de voir que la milice locale est aussi directe envers ses citoyens qui ne cherchent qu'à se sustenter. De plus que vous n'êtes absolument pas douce, je crois que nous pourrions faire remonter ces agissements à vos supérieurs, mon ami a des relations dans la caserne proche de cette île, vous devez sans doute y être affecté, vous n'avez aucun grade sur vos épaulettes et êtes habillés en civil sous vos capes, sûrement des matelots en repos, n'empêche que vous n'avez plus intérêt à vous approcher de nous de la sorte. »

Tout ce que je viens de sortir n'a ni queue ni tête, j'ai bluffé ! Mais s'il s'avère qu'ils appartiennent bien à une caserne proche de cette île, cela ne fait aucune doute qu'ils devraient enfin nous lâcher. De plus, j'ai haussé mon ton pour que tout le monde puisse m'entendre, et déjà des chuchotements émanent en parlant de ce comportement aberrant de la demoiselle matelote. J'ai envie de lui sourire au visage en voyant sa mine déconfite. Mais les rejouissances je peux les garder pour plus tard, car les voilà qu'ils se détournent de nous en pestant simplement sans en demander plus.

Je m'assois de nouveau à ma place en reprenant ma respiration et en réajustant ma cape. Au même moment, le chef de la taverne revient avec nos deux assiettes. Il se penche légèrement vers nous et nous avoue que ce trio de matelots n'en est pas à leur premier manque de respect comme cela dans sa taverne, ils accusent très rapidement de pauvres innocents qui repartent rapidement sans même commander. Apparemment dégoutés du comportement de la milice locale. Je fais mine de comprendre et d'adhérer mais pour le coup, ils ne se sont pas trompés, j'ai juste réussi à leur faire gober un beau coup de bluff.


« Je vous fais vos deux menus moitiés prix pour avoir réussi à faire déguerpir ces matelots de pacotille. »

Dit le patron avant de retourner aux arrières. Je tourne lentement la tête vers Alaaric en chuchotant.

« On mange vite et on quitte cette taverne ... voire même cette île, nul doute que ce trio va nous garder à l'oeil même lorsque nous serons sortis d'ici. »
https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1