AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Un tour par tour? [PV Kardelya Koshin]

Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Dim 9 Mai 2021 - 12:50

Ce moment date d'il y a déjà quelque temps déjà, j'avais rencontré depuis quelques semaines cette femme qui m'avait dit être une agente du gouvernement. Une bien curieuse histoire, puisse qu'en effet celle-ci m'avait fais a la fois combattre un groupe de contrebandier et gagner une assez grosse d'argent. Celle-ci m'avait dit être à la recherche de révolutionnaire. Dans le fond, je ne savais que très peu de chose de ceci. Je sais qu'il s'agit de personne qui cherche à changer l'ordre établi, mais il ne me semble pas que ceci soit toujours uni pour la même cause. Plusieurs révolutions, plusieurs groupes qui veulent parfois différentes choses, pas vraiment ce qu'on peut appeler un groupe uni en soit.

Malheureusement, à mes yeux, on vit dans un monde ou l'on ne peut pas vraiment accomplir de grandes choses sans un petit coup de pouce du destin ou une aide extérieure. On peut individuellement accomplir des choses, devenir le plus grand glacier de notre siècle, ou une légende vivante parmi les mangeurs de tacos, un groupe qui n'est pas uni n'a pas la moindre chance de changer quoi que ce soit. De plus, bien qu'en me concernant je n'ai pas vraiment d'avis sur la politique mondial, et que je n'ai pas vraiment de solution tout trouvé, ou plutôt de solution qui me semble parfaite, et que je ne pense pas que j'aurais forcément fait mieux qu'un autre. Je ne pense pas que faire la révolution change forcément les choses en bien.

Si quelqu'un veut changer les choses, alors à mon avis, il doit gravir les échelons du système établi au d'y accéder par la force. On ne change pas les choses dans le sang, enfin ça n'est que l'avis d'un modeste magicien. De mon côté, me voici à nouveau sur une île réputé pour la qualité de leurs cafés. Je m'étais fait ce petit plaisir, après tout, j'avais maintenant une grosse somme d'argent à dépenser. Une fois arriver, je jouais un peu naturellement avec mes cartes. Une habitude que j'avais prise depuis plusieurs années sans vraiment m'en rendre compte. Ça m'aide à me distraire, et bien souvent à me changer les idées.

Je sentais plusieurs regard se poser sur moi, alors que je continuais mon chemin, en direction de la célèbre maison "Golden Cup of Cofee". Un café qui avait la célébrité de cette île. Torréfié dans un four à bois, préparé en sélectionnant les meilleurs grains de plusieurs cafés de plusieurs blue différente, afin de créer l'harmonie parfaite. Je rentrais dans cette grande maison, qui semblait rassembler à la fois le luxe et savoir faire. À peine rentré, me voici envahi par les doux arômes de café. Me voici alors dans ce qui me semblait à l'instant être le plus bel endroit du monde.
Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Lun 10 Mai 2021 - 14:23

South Blue... De toutes les autres Blues, j'ai l'impression que East Blue était la plus calme des mers, par rapport à tout ce que j'ai pu entendre à gauche à droite.
Après avoir terminé mon enquête à East Blue, j'avais vraiment besoin de changer d'air, de prendre de la distance avec ce monde, pour aller dans un univers "différent". Je n'ai pas vraiment connaissance de ce qu'il y a sur place; j'ai eu quelques échos sur le fait que des pratiquants très connus du "karaté homme-poisson" avaient vécu là-bas.

Sur place, je fais le tour de quelques îles, pour essayer de prendre contact avec des cellules révolutionnaires locales, pour essayer d'avoir plus d'informations sur cette Blue. Même si je me considère "en vacances", je dois quand même revenir au travail de temps à autre et ne pas perdre la cause de vue.

Installée à la table d'une taverne, devant une tasse de café et une petite viennoiserie, je passe en revue les quelques rumeurs que j'ai pu entendre à gauche à droite sur la Révolution, pour planifier mes prochaines recherches et rencontres révolutionnaires.
Étant la seule assise en solo à ma table, j'observe distraitement les quelques badauds à gauche à droite, mon regard se posant sur un nouvel arrivant, à la coupe étrange, entre tignasse et crâne dégarni. Mes réflexes d'assassin me font étudier quelque peu cette personne, comme le reste des gens présents dans la pièce.
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Jeu 13 Mai 2021 - 20:34

Dans tout ce luxe, je devais avouer que je ne me sentais pas forcément tout indiqué. Après tout, c'est vrai que même si je portais souvent des costumes, je n'avais pas forcément la fortune qui allait avec. Après tout, je n'avais pas grandi dans une famille riche ou bien souvent côtoyer de forte d'argent, au contraire, j'étais un gosse d'une famille modeste, qui passait son temps a jouer avec plutôt faible sommes d'argent, c'est d'ailleurs ce qui avait fini par convaincre Edward qu'il devait tout faire pour devenir le plus riche possible.

Contrairement à moi qui été rester simple, celui-ci avait développé une certaine avidité, je suppose que c'est ce qui avait fini par le conduire sur la voie de la piraterie aujourd'hui. Enfin, comment aurait-il pu en être autrement ? Je suppose qu'on ne peut pas arnaquer indéfiniment sans se faire prendre. Enfin, le connaissant, j'étais pratiquement prêt à me parier qu'il n'était pas prêt de finir en prison. Il trouverait toujours un moyen de se débrouiller, de soudoyer un juge ou autre. C'est un arnaqueur, on ne peut pas coincer un arnaqueur.

De mon côté, je me laissais embaumé par les arômes de café, ou la douce odeur de viennoiserie encore chaude. Finalement installer à une table, je voyais le regard d'une femme se poser sur moi. J'avais plutôt l'habitude de sentir le regard des autres, à cause de mon apparence, cela dit, elle me regardait plutôt bizarrement. En tout cas, ça n'était pas un regard de charme, ça, c'était une certitude. De mon côté, je lui lançais un sourire. Je prenais les petits sachets de sucre posé sur ma table avant de jonglé avec, puis de les faire disparaître.

Je lançais un léger rire, avant de faire un clin d’œil à la demoiselle. J'espérais que son regard serait un peu moins impressionnant. Alors qu'un serveur venait enfin prendre ma commande, de mon côté, je pris un café, un cappuccino et une chocolatine. Oui, ce n'était pas donner, mais rentrer dans cet endroit, c'était comme un rêve qui devenait réalité l'espace d'un instant. Un endroit magique pour l'amateur de café que j'étais, il n'y avait que peu de chose qui pourrait me faire sortir de mon rêve.

Un magicien vend souvent du rêve, alors j’appréciais d'en vivre un. Je lançais un sourire d’excitation a celle qui m'avait regarder, je me frottais déjà les mains. J'attendais un peu, alors qu'enfin, les tasses de porcelaine arrivaient à ma table. Je voyais la plus belle couleur de café que j'avais vu de ma vie. Un véritable rêve éveillé.
Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Dim 16 Mai 2021 - 21:43

C'est toujours un réflexe que j'ai gardé de mes entraînements d'assassin, le fait d'observer perpétuellement mon environnement et mon entourage. C'est toujours important d'avoir une vision d'ensemble des choses, de pouvoir trouver des points d'accès et de sortie, en cas de problème.
Là, je n'ai pas de raison de trouver étrange ou suspect ce nouveau venu, si ce n'est lui trouver des goûts suspects pour la mode et sa coupe de cheveux... Bon, après, c'est un peu moqueur de moi de dire ça, sachant que je m'estime pas être portée et connaisseuse des tendances vestimentaires.

Je vois l'inconnu s'emparer de sachets de sucre et jongler avec un temps... et ils disparaissent soudainement de ma vue, me faisant cligner de yeux à quelques reprises, me les frottant un temps, pour être sûre de bien avoir vu ce que je viens de voir.
Que... Il vient de faire disparaitre les sachets dans sa manche ou quoi? Je n'ai vraiment rien vu.

Tandis que la commande de l'inconnu arrive, la curiosité se fait plus forte que la prudence et je prends ma boisson et je me lève, pour approcher le "jongleur", lui adressant un signe de tête:

- Hum... Bonjour? Votre petit tour m'a vraiment intrigué sur l'instant. Est-ce qu'un peu de compagnie vous irait, en échange de vos réponses sur votre tour de magie à l'instant?
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Mar 25 Mai 2021 - 0:29

Sans vraiment que je comprenne pourquoi celle qui m'avait déjà jeté un regard s'approchait de moi. Je devais avouer malgré mon large sourire, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Elle avait quelques choses dans le regard, un, je ne sais quoi. Elle semblait avoir le regard fuyant, comme-ci elle été à la recherche de tout et de rien en même temps. Enfin, je suppose que cela n'était pas vraiment quelques choses de grave, enfin, on dira que je l'espérais secrètement.

Les yeux sont souvent le reflet de l'âme, enfin d'après beaucoup de croyance. Peut-être que le fait d'avoir tatoué mes yeux rendait le reflet des miens troubles ou encore inexistant, pourtant, je n'avais pas l'impression d'avoir un regard aussi perçant que celui qui c'était poser sur moi. Pourtant, d'après ses clignements, je croyais avoir compris que mes tours avaient fait leurs petits effets.

Celle-ci me demandait une compagnie contre une explication, alors que de mon côté, je n'avais pas de raison de refuser. La prestidigitation a un véritable pouvoir, celui d'attiré la curiosité. Je gardais le sourire, tout en prenant enfin la parole :


" Comme vous voulez, mais vous deviez reprendre un café. "


Est-ce que celui-ci serait nécessaire pour comprendre mon art ? Absolument pas, mais celui-ci semblait tellement parfait, qu'il serait nécessaire pour accompagner une discutions des plus captivantes. Je goûtais enfin la première des gorgées de ce liquide envoûtant. Il été parfait, il y avait tout dedans. Arôme, corps, subtilité, délicatesse tant de mots qui ne suffiraient jamais à décrire la perfection de ce breuvage. C'était comme un nuage de bonheur déposé sur la plus fine des soies.

Je savourais, alors que je suppose qu'il serait temps de faire une petite explication, alors que je prenais mon paquet de cartes. Je commençais à le mélanger de manière plutôt acrobatique, alors que petit à petit, certaine cartes disparaisse sans que cela soit vraiment perceptible en temps réel. D'un coup, toutes les cartes revenaient mystérieusement. Expliquer le tour en briserait la magie, alors que je prenais la parole :


" - Si vous voulez le secret de tout ça, je dirais que tout est dans l'attention. Temps que vous croirais en la magie, cela sera de la magie. "

Assez énigmatique, mais tout comme chaque bon magicien, je ne prenais que très peu de plaisir a gâché le côté mystique de mon art. Le savoir, c'est un peu la mort de l'art. Ne pas trop en dire, c'est comme un contrat que nous avons tous passer sans vraiment le dire. Il m'est parfois arrivé de déroger a la règle, mais cela n'était jamais pas plaisir. De plus, j'en avais déjà dit pas mal, alors que je prenais la parole à nouveau :

" Alors ? Que pensez-vous de votre café ? Vous savez que celui-ci est l'un des plus durs à obtenir ? Ça, c'est la magie, dans sa forme la plus parfumée. "


Je prenais un léger rire, après tout nous devions nous tenir compagnie n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas parler de ce qui été vraiment important? Le café, c'est le nerf de la guerre. Oserais-je aller jusqu'à dire, la base de toute forme de bonheur ? Dans mon monde, certainement.

À mon café, un jour sans toi est un jour sans joie. C'est pour toi que je me lève le matin, par toi que je me tiens debout, et pour te revoir que je m'en vais au pays des songes. La véritable essence de l'art.

Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Jeu 3 Juin 2021 - 22:50

Clairement, je ne m’attendais pas à avoir une réponse si favorable, en accostant cet homme, mais à coté, j'avais déjà entendu quelques "rumeurs" sur les magiciens tenant à conserver le secret de leurs tours. Je ne sais pas vraiment dans quoi je m'embraque en m'installant à ses cotés, mais ma curiosité l'a vite emporté sur le reste.

- Hum... D'accord.

Peut-être me suggère-t-il de prendre un autre café, pour être d'avantage éveillée et attentive à son tour de magie?
Je commande donc le "la petite sœur" de ma première boisson, tout en m'installant en face du magicien, croisant les bras et me penchant légèrement en avant, tâchant de pleinement me concentrer sur la possible suite des évènements.

- Hum... Oui, cela semble effectivement logique... Je sais que certaines personnes considèrent la magie comme un simple "tour d'agilité", où la personne arrive à surpasser la vision humaine avec des gestes vifs et maîtrisés... Après, il y a d'autres choses qui permettraient apparemment de "créer" cette magie, mais je ne suis pas experte en la matière.
Pour ma part... Je ne sais pas trop si je crois en la magie... je crois peut-être plus aux actes "surhumains", en des gens qui savent se dépasser ou dépasser les autres d'une quelconque façon?


Tout en discutant, mon café arrive et je fais machinalement et lentement tournoyer ma touillette le long de la tasse, penchant la tête sur le coté:

- Euh... Difficile à dire... J'ai l'habitude de boire du café, parce que je suis un oiseau de nuit et que j'ai souvent des journées trop remplies, pour justement me contenter de travailler avec le soleil...
Je sais vaguement comment il est fait, mais les nombreuses nuances, qui permettent d'obtenir tel ou tel arôme, ça m'est complètement inconnu.
Par contre, vous semblez plus connaisseur, ou au moins plus passionné par la chose, à vous entendre?
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Mer 9 Juin 2021 - 18:10

De son côté, la demoiselle expliquait qu'elle ne savait pas si elle croyait en la magie, mais qu'elle croyais dur comme fer en la capacité de dépasser les limites de l'être humain. De mon côté, je n'ai jamais été certain de ça. Dans le fond, qu'est-ce qui est humain ou surhumain ? Qui a décrété qu'un humain ne pouvait par exemple courir qu'a trente kilomètres heure? Je crois en la détermination, au fait que rien n'est impossible pour qui ose s'y frotter. Combien de fois m'a t'on dis qu'il été impossible de connaître un paquet de cartes au point de savoir quelle carte se trouve à quel endroit? Tout est possible pour qui s'en donne la peine, et le fais à arriver à faire quelque chose, montre qu'un humain en est capable donc cela n'est pas surhumain.

On confond parfois le surhumain, ou le surnaturelle a ce qu'il est habituel ou non de voir. Je n'aime pas les standards, je n'aime pas l'impossible, je n'aime pas croire que quelque chose est au-dessus de ce que je sois capable d'accomplir. C'est peut-être de l'orgueil pur et simple, mais je suis le seul maître de mon destin, et je ne me laisserais jamais vaincre par des prétendues limites humaines. Je prenais simplement la parole afin de rétorquer :


" - Est-ce que le fait de réussir à accomplir quelque chose de soit disant "Surhumain", ne montre pas justement que ce mot et plus une excuse pour ceux qui ont peur d'aller au bout de leurs limites ? "


On ne nais pas tous égaux, je ne le nierais pas. Certain comme moi avons des facilités a usé de leurs mains, certaines comme Edward a usé de leur tête, mais je crois au travail, a l'effort pour accomplir des choses que l'on ne se pensait pas capable d'accomplir. Notre seule limite se trouve bien souvent dans notre détermination et notre désir de ne pas abandonner ou s'avouer vaincu.

Je regardais cette tasse, ce breuvage qui m'avais rendu bien philosophe. Celle-ci faisait faisait une appréciation sur le fais que je semblais m'y connaître en café, que cela pourrait être une véritable passion. Je décochais mon plus beau rire, alors que je prenais la parole :

" On peut dire ça. J'en bois depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été fasciné par les différents arômes et la complexité derrière un breuvage aussi basique que du café. Un savoir développé depuis plus de mille ans. Une chose tellement simple, mais qui est un véritable incontournable quelle que soit l'île d’où l'on viens. Quand on s'y intéressait, on parvient à déceler les arômes tels que la noisette ou encore le cacao. Le café, c'est tout un art, vous auriez tord de croire le contraire. "

Est-ce que mon discours faisait un peu tordu du café ? Peut-être, mais j'en pensais chaque mot. L'art est dans ce qu'on ne peut pas toujours percevoir, le secret de la justesse se trouve justement dans cette discrétion. Qui sait, peut-être que j'avais réussi à lui donner un peu de ma passion ?

Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Mar 15 Juin 2021 - 22:01

J'écoute attentivement les quelques réponses de l'inconnu, acquiesçant rapidement d'un signe de tête:

- Si, complètement. Une fois qu'on a accompli un exploit, quelque chose que l'on pensait difficile, voire impossible auparavant, ce n'est plus vraiment "exceptionnel", ou alors on reste sur cet acquis et on ne pense déjà plus "au niveau supérieur".
Que ce soit pour la technologie, la connaissance, le combat ou bien d'autres domaines, il y a forcément des évolutions suivant l'avancée du temps et les nombreuses découvertes faites par les gens.
Si les charpentiers avaient choisi de rester sur des connaissances du passé, sans chercher à surpasser leurs "ancêtres", nous n'aurions clairement pas découvrir les nombreux océans nous entourant et chaque mer serait restée dans l'ignorance de ses voisines, peut-être durant des siècles.


Hum... On pourrait dire que je raconte un peu tout et n'importe quoi, avec sans doute trop de mots... mais à coté, ça me fait du bien de papoter un peu comme ça, surtout et rien.

Je penche la tête sur le coté, intriguée par les propos de l'inconnu:

- Je vois... Je connais des gens qui parlent un peu comme vous, passionnés par quelque chose jusqu'au fond des tripes et ça se ressent et s'entend dans le moindre de leurs faits et gestes...
Oh je ne crois pas le contraire: chacun a son domaine d'expertise et de compétences, que ce soit sur le cérébral, le physique ou autre. Ceux qui critiquent la passion de quelqu'un n'en ont simplement aucune et ils ne font qu'exprimer leur jalousie de ne rien savoir faire. Ou alors ils considèrent leur savoir comme supérieur au vôtre, sans prendre en considération le fait qu'une connaissance peut en aider une autre et que de grandes choses peuvent naître d'un ensemble de savoir-faire réunis.


C'est amusant, j'ai l'impression de parler comme avec des camarades révolutionnaires, lors de grands débats autour d'une chope de bière. Cela peut sembler être des discours flamboyants sans trop d'impact ou d'intérêt, ou nous parlons d'un monde trop idéal pour être "honnête", mais qu'importe.
Si nous restions sur des objectifs "moyens" en terme de portée, la cause n'avancerait tout simplement pas; nous devons constamment voir loin et grand, même si je tâche de faire partie des personnes "réservées" et gérant les détails petit à petit, dans l'ombre.
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Dim 20 Juin 2021 - 12:23

L'inconnu partagé mon avis, insistant sur les technologies du passé. Ils ont tout cru un jour avec pousser les connaissances a un palier de verre, avant qu'une personne cherche à dépasser ce qu'on penser impossible. De mon côté, je suis fasciné par ce genre de personne. Les limites que l'on peut atteindre sont bien souvent des illusions. Comment ma pièce peut passer d'une main à l'autre sans qu'on la voie ? Où est la reine ? Cette fameuse reine de fortune. Un tour simple, mais qui montre a quel point même ce qu'on pense impossible ne l'est pas forcément.

Nous parlions déjà comme des vieux ami, j'avoue que je ne m'attendais pas à rencontrer ce genre de personne en entrant dans ce paradis du café. Peut-être que tout ceci n'était qu'un rêve après tout ? Une troisième dimension qui n'existera plus a la seconde même ont, nous en franchirons la porte. C'est pour cela que j'avais bien envie d'y rester encore un peu. Elle parlait du manque de passion de certain, alors que je trouvais ça dommage.


Je n'ai jamais vraiment compris la jalousie. Comment vouloir ce que les autres possèdent ? Je ne donne pas ce genre d'importance au bien matériel ou spirituel. Pour moi, quelle que soit la perfection qu'on essaye de montrer, quelque soit le sourire ou la gaîté qu'on affiche, il n'existe pas de paradis sans enfer. Nous avons tous deux facettes comme une pièce et je n'envierais jamais l'enfer d'une personne. Beaucoup de personnes disent que plus la lumière semble éblouissante, au plus l'ombre qu'elle dégage sera grande et dans le fond, j'ai toujours cru ça vrai.

Alors qu'on avait discuté, je gardais mon sourire, alors que je prenais la parole :


" - Et vous ? Quelle est votre passion ardente ? De mon côté, ce qui m'anime, c'est le café et la magie. Mais je suis presque sur que mes passions n'ont rien a envie aux votres.

Dans le fond, pour moi très peu de personnes n'ont aucune passion. Bien souvent, elles ne l'ont jamais trouvé. On peut passer des années à trouver la chose qui nous fera vibrer, qui nous donnera une chose qui de manière bien souvent inexplicable, nous ferons s'enflammer. Si j'ai eu la chance de trouver la mienne assez jeune, je suppose que tout le monde ne partage pas cette chance. Enfin, cela dit, j'étais quand même curieux de savoir ce qui passionnait ma jeune amie, et camarade agrée du café.
Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Sam 10 Juil 2021 - 16:56

Aussi étonnant qu'agréable, je ne m'attendais pas à avoir une discussion aussi "réfléchie" dans un café perdu sur South Blue. Après, je parle de cette mer, mais attention, je ne veux pas donner l'impression d'avoir des réflexions "clivantes" comme ça. Bien sûr que je ne dis pas que cette mer est plus "stupide" que d'autres; c'est un peu comme accorder du crédit aux gens disant naïvement que East Blue est la mer la plus faible des quatre.
Enfin bref...

Je réfléchis un moment à la question de l'inconnu: que dire et surtout que répondre? Je ne connais pas cet endroit et la retenue et le secret concernant mes activités révolutionnaires font que je ne vais clairement pas répondre ça.
Cependant... Je peux répondre de manière détournée:

- Voyager et découvrir le monde qui m'entoure.
Je suis restée entre quatre murs une grande partie de mon enfance et je tiens à profiter de ma nouvelle liberté pour découvrir un maximum de choses sur tous les océans.
Après, je n'ai aucune idée précise de ce qui m’intéresse: l'histoire, la géographie, le maniement d'une arme ou d'une langue particulière... Des choses me passionnent, m'intéressent, me laissent sans impression particulière ou me dégoutent, comme pour beaucoup de gens, je suppose.
Mais j'aime bien cette perpétuelle quête d'inconnu, le fait de me lever le matin, en me disant "bon, qu'est-ce que je vais découvrir aujourd'hui?"
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3130
Popularité: 95
Intégrité: 115

Mer 14 Juil 2021 - 16:04

Celle-ci me disait que son rêve, était de découvrir le monde qui l'entourait. Une passion qui dans le fond réuni beaucoup de gens, l'appel de l'aventure. C'est d'ailleurs ce qui avait entraîner l'âge d'or de la piraterie autrefois. D'un certain sens, elle semblait s’intéresser a beaucoup de choses tout comme moi. Il y a des gens qui vivent de passion et d'intrigue, qui ont besoin de ressentir le fait d'être vivant à travers quelque chose qui nous anime. De mon côté, j'ai toujours cru être de ceux-là. Vivre une vie d'ennui n'aurait aucun intérêt pour moi.

Edward, lui, a toujours cherché la tranquillité et moi à sortir d'une vie qui me semblerait trop calme. Nous étions bien différents, il n'a jamais compris la raison de mon besoin d'être dans la lumière et je n'ai jamais compris l'intérêt avoir une vie qui ne nous apporterait aucune raison de se lever le matin. Je finissais ma tasse de café, alors que je reprenais :


" Alors, je vous souhaite de continuer à découvrir jour après jour et peut-être de trouver ce que vous cherchez dans ce vaste monde. "


Je faisais signe afin qu'on me donne ma note, alors que je déposais l'argent. Je devais bien avouer que l'addition était plus ou moins sévère, mais ça en aura valu la peine. J'avais dégusté l'un des meilleurs cafés au monde, si ça n'est le meilleur, goûté des viennoiseries d’exception et plus encore, j'avais discuté avec une personne forte intéressante. Je commençais à partir avant de reprendre:


" Je suis ravi de vous avoir rencontré, notre discutions a été des plus passionnantes. "


Je commençais a avancé, alors que je me retournais en remarquant que j'avais carrément oublier de me présenter :


" Sinon vous pouvez m’appeler Alaaric ! Alaaric Minaro !

Je sortais enfin, alors que j'avais l'impression d'être tout droit sorti d'un rêve. Je ne risquais pas d'oublier cette journée, a la fois délicate, savoureuse et unique. Le doux parfum du café venait encore titiller mes narines, alors que je partais loin de ce délicieux endroit. Mais je savais que je reviendrais un jour, qui sait peut-être que la prochaine fois, je serais enfin devenu le plus grand des magiciens. À avancé tour par tour jusqu'à ce que j'y parvienne. Je n'oublierais pas cette promesse que je m'étais faite à moi-même, quel que soit le temps que ça prendra.
Kardelya Koshin
Kardelya Koshin
Excuse de la Guerre
♠ As de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse

Feuille de personnage
Dorikis: 5015
Popularité: -228
Intégrité: -130

Mer 14 Juil 2021 - 16:56

Je grattouille distraitement ma joue, suite aux propos du magicien.

- Eh bien merci. Quant à vous je vous souhaite de... eh bien de trouver le parfait arôme de café ou le meilleur tour de magie?

Peut-être me suis-je trop habitué à délaisser le social, avec mes dernières activités, mais j'ai l'impression d'être en décalage, par rapport à ce que j'ai l'habitude de dire aux gens. Bah, il ne semble pas non plus m'en tenir rigueur, donc j'imagine que c'est une bonne chose et que je peux me contenter de ça.

Je dépose ma part de l'addition sur la sienne, ayant déjà en tête ce que je vais faire à la sortie du café, pour contacter les révolutionnaires locaux et commencer à prendre mes marques ici. Oui, c'est sans doute "malpoli" de déjà penser à autre chose, alors que je suis encore en pleine discussion avec quelqu'un, mais là, sur une mer inconnue, je ne vais pas non plus me restreindre dans mes plans et réflexions.

- Je vous retourne le ravissement, ça m'a fait du bien d'avoir une discussion de haute-volée dans un bar, ça me change.

Je rigole brièvement, avant d'adresser un signe de la main au dénommé Alaaric. Je n'ai même pas pris le temps de sortir un de mes pseudonymes, pour camoufler mon identité, mais qu'importe, il ne semble pas m'en tenir rigueur.

Je finis par sortir du bar, m'allumant une cigarette et tirant une taffe dessus, laissant doucement ressortir la fumée par les narines en levant les yeux au ciel. Bon... comment gérer ma journée maintenant?
Certes, cet interlude était bien sympathique et m'a changé les idées, mais maintenant, il va s'agir de vite revenir à la cause.
https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1