AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -19%
SSD interne M.2 NVMe Crucial P2 (CT1000P2SSD) – ...
Voir le deal
87.54 €

Un ange en provenance des enfers

Mayuri
Mayuri


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 10 Mai 2021 - 19:13


Chapitre 2e


La houle rappelait les nuages, d’un blanc laiteux, elle les mènerait à bon port.
L’horizon était calme. Selon l’équipage, cela ne présageait rien de bon, ou du moins, c’est ce qu’on lui avait dit une dizaine de jours plus tôt. Depuis, Mayuri avait été collé aux travaux de coutures, en compagnie d’une poignée d’homme, ils s’étaient mis à réparer la grande voile. Les travaux état presque terminé et selon Pit, le capitaine de l’indomptable, ils n’arriveraient jamais à Carcinomia ainsi. Une pause s’était donc imposée pour réparation, au détriment de quelques couvertures que pleureraient les hommes plus tard. C’était sa la vie de marin, sacrifice égale survie.

Ce n’est qu’une heure plus tard, quand les belles pièces de draperies raccommodées à la voile du navire lui eurent ajouté une élégance des plus festive, que celui-ci reprit un semblant de normalité. Désormais fatigués, les gens reprenaient tour à tour la direction du pont inférieur où les attendait patiemment leur hamac en filet de pêche. De son côté, Mayuri qui terminait de ranger le matériel dans un grand coffre en cèdre se fit interpeler par une voix saccadée.

-Hé p’tit ! Alors, c’est rafistolé ? Krikrikri. Ne t’en fait pas tu sais, les pistolets, c’est pas fait pour tout le monde ! Et l’indomptable en a vu de bien pires ! Krikrikri.

Dit-il en prenant la pose d’un cowboy, il avait mis ses indexes en forme de pistolet pour fusiller les pieds de Mayuri comme s’il lui renvoyait l’appareil. Il s’agissait de Rick, le canonnier du navire. Un homme drôlement nerveux, mais sympathique avec un rire de déjanté. Il portait une tonne de montres à gousset, puis la collection de révolvers sous sa chemise devait être assez pour venir à bout d’une baleine, mais c’était un bon gars. Bizarre, mais très sympathique.

Aujourd’hui, il lui avait donné un cours cent-un, sur comment pointer et tirer, mais au regret de celui-ci et pour le plaisir des autres, il s’était fait tirer dans un pied et la voile du navire avait salement pris, déchiré en deux suivant une balle perdue, l’équipage avait dû freiner sa cadence et réparer le tout, les ralentissant d’une journée sur leur itinéraire premier. Pit avait bougonné un peu, mais il avait vite retrouvé le moral quand Sacha, sa seconde, lui avait dit qu’elle connaissait de superbe jeune femme sur la prochaine île.

-Encore désolé Rick, je ne voulais vraiment pas tirer sur votre pied ! … Je crois que je vais m’en tenir à mes haches !

D’un air amical, le vieux loup de mer lui tapota la tête comme à un enfant. Il était énorme, capable de soulever un canon comme un bazooka ou une simple poche de farine, il devait bien avoir quatre têtes de plus que la nouvelle recrue, mais son sourire d’édenté lui ajouta un peu de baume au cœur.

-T’en fais pas, Russel notre brancardier s’est déjà occupé de mon pied. Aller, ce sont des choses qui arrive, va dormir et demain, je te donne la suite du cours ! Crois-moi, tu seras bien content quand on aura affaire à des pirates, ou pire ! Des soldats blancs ! Krikrikri.

Sans demander son reste, il fit volte-face en bondissant sur son pied indemne, puis disparut avec les autres à fond de cale.
Désormais, il ne restait plus que Brome, fidèle au poste, il s’installait une couverture et une lampe à l’huile pour la nuit. Derrière les commandes, Sacha avait pris la place du vieux Pit et ensuite, il ne restait que lui.

Sentant le besoin de prendre l’air un peu avant d’aller au lit, Mayuri commença à vagabonder sur le pont, s’accoudant de temps à temps pour regarder à l’horizon. Puis, dans la noirceur déjà imprégnée de la nuit, un bruit de choc suivi d’un grincement se fit entendre. Brome sursauta et profita de la présence du jeune pour lui demander de vérifier.

-HÉ BLANCO, ON A FRAPPÉ UNE BANQUISE ! TU VEUX BIEN VOIR LES DÉGÂTS ?!

Ils avaient frappé quelque chose…

Sans savoir qu’en contrebas, une petite chaloupe avec à son bord un jeune homme les attendait, le brun s’était empressé de courir suivant la provenance du son. Il n’en crut pas ses yeux en voyant la tête blonde émergée sur la petite embarcation, que faisait-il sur cette courte barque ?

-Hé, qu’est-ce que tu fais seul en mer l’ami ?! Besoin d’un coup de main ?!

https://www.onepiece-requiem.net/t22884-le-roman-de-mayuri-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22899-fiche-technique-mayuri-e
Ange Xillia
Ange Xillia


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 10 Mai 2021 - 20:49

Cela faisait maintenant quelques jours qu'Ange avait quitté l'Îlot Flottant pour découvrir le monde à bord de sa petite barque en bois. Les jours passèrent, sans aucune île en vue à tel point que, Ange désireux d'explorer pour la première fois le vaste monde qui l'entoure, se mit à pensée que peut-être, il n'y avait rien. Ce raisonnement lui semblait absurde, mais au fil du temps il se mit à y croire. C'est surtout lorsqu'il se rendit compte, qu'il venait de manger les dernières provisions qu'il lui restait, qu'Ange se mit à repenser à ses adieux envers l'homme qui l'avait sauvé de la noyade.

- Alors tu te sens prêt ? Tu comptes partir avec un stock de nourriture si pauvre ? Tu ne sais même pas où se trouve l'île la plus proche.

- Non, j'en ai aucune idée. Mais oui, je me sens prêt. J'ai toujours vécu sous terre, j'ai pu voir un peu le monde extérieur sur cette île mais...tout semble si vaste. Je veux tout voir de mes propres yeux. D'ailleurs, maintenant que je suis sur le point de partir, tu comptes enfin me dire où se trouve mon frère ?

- Je vais te le dire. Mon ami est partie quelque part sur Grand Line. Après vous avoir sauvé tout deux inconscients, nous nous sommes disputés. Lui, voulait vous emmener toi et ton frère sur la route de Grand Line, afin de faire de vous des pirates.  Moi, je trouvais cela bien trop dangereux. C'est un gaillard bien costaud, il a pris ton frère et m’a laissé seul avec toi sachant que je n'allais pas t'abandonner à ton sort.

- Alors...il a pris mon frère et...soit il est mort, soit c'est un pirate.

- Je suis vraiment navré Ange. Je ne pouvais pas embarqué deux gosses sur cette route dangereuse. J'ai donc pris la décision finale de t'emmener ici et de t'endurcir pour qu'un jour peut être, tu puisses le retrouver, et le protégé.

- Merci. Merci pour tout ! Je suis certains qu'il va bien ! Je vais le retrouver ! Grâce à toi je suis plus fort maintenant. Je vais faire le tour du monde et je finirais par te retrouver, mon frère !

C'est ainsi qu'il quitta l'îlot flottant, repensant à toutes ces mésaventures. Les cannibales à ses trousses, les monstres de la forêt et les animaux sauvages, sans parler de la météo et des maladies. Il n'empêche qu'il en partit propre sur lui, grâce à son maître, qui lui ordonna de faire un minimum sur l'hygiène s'il comptait rencontrer des gens. Il partit le sourire aux lèvres, et le coeur remplis d'espoir. Cependant, après plusieurs jours en mer et commençant à manquer de nourriture, Ange ne portait plus si bien son sourire, et s'allongea un moment pour contempler le ciel.

- J'y crois pas, je pensais pas que l'Îlot était paumé à ce point. Bon bah, espérons tomber sur une île au plus vite ! Je me demande comment seront les gens. Qu'est-ce qu'ils font pour s'amuser ? Qu'est-ce qu'ils mangent ? Comment vivent-ils ? Aaah j'ai hâte.

Le jeune blondinet ferma les yeux un instant pour ne pas penser aux provisions, profitant simplement du bruit des vagues autour de lui raisonnant comme un écho au fond de lui, lui permettant de s'endormir. Le vent soufflait quelque peu faisant remuer ses mèches de cheveux, il s'était endormis les mains plaquées contre le crâne, et ronflait de temps à autre. Soudain, son sommeil fut coupé net par un craquement un peu trop proche. Ange se leva rapidement et constata qu'il venait d'aheurté un navire. Pris de panique, lorsqu'il remarqua que sa barque commençait à prendre l'eau et que vu la taille de celle-ci, il coulerait très rapidement. Ange s'empressa d'enfiler son sac à dos et recula un maximum pour se tenir le plus éloigné de l'eau.

- Mais qu'est-ce que...?!! Oh non ! Oh non ! Oh noooon ! Mais quel idiot ! Tout va bien Ange ce n'est qu'une petite fissure...qui commence à me faire couler!!

Subitement une voix retentit, Ange leva la tête et aperçut un garçon au teint pâle, qui à première vu, l'effraye un peu. Mais le simple fait de voir et d'entendre une personne après ces quelques jours en mer, était très rassurant pour le jeune garçon.

- Ce n’est pas vrai ? Des gens ! Bonsoir ! Alors c'est un petit peu compliqué est-ce qu'on ne pourrait pas en parler plus tard ?! Un coup de main ne serait pas de refus !

Dit-il en tentant désespérément de faire fuir la montée de l'eau en y mettant quelques coups de pied très peu crédible.
Mayuri
Mayuri


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 10 Mai 2021 - 22:41



Hors de toute attente, la barque du blondinet semblait s’être fracassée sur l’indomptable au point de devoir tirer sa révérence. L’eau s’infiltrait dans l’embarcation et à grande vitesse, obligeant son occupant à chercher refuge.

Dans une réflexion simpliste, Mayuri en vint à se dire que sauver son occupant était prioritaire, il poserait des questions ensuite. D’un coup, le brun à l’allure fantomatique se dépêcha de se munir d’une corde et de faire comme on le lui avait appris, un double nœud pour plus de sécurité. Devait-il tourner par en dessous ou entre les deux trous ? Il ne s’en rappelait plus… Mayuri dans une dépêche pas possible, fit de son mieux et noua la corde au mat en envoyant de grands signes à Brome qui se mit à éclairer dans sa direction, puis le bleu revint en courant lancer la corde à leur invité. Espérons qu’elle ne l’assomme pas dans la chute !

-Attrape et monte !

Une fois le jeune homme bien agrippé, il l’aiderait à remonter jusqu’en lieu sûr.

Pendant ce temps, Sacha qui avait fixé un bout de bois dans le gouvernail afin de garder le cap décida de venir jeter un coup d’œil, comme elle remplaçait le capitaine, il était de son devoir de s’assurer qu’il ne s’agisse pas d’une nuisance. La grande rousse s’était précipitée pour voir le rescapé de ses propres yeux tout en gardant une main sur le pistolet qu’elle avait dans le dos, amis ou ennemi ? Qui était ce petit bonhomme qui voguait seul sur la mer en pleine nuit avec un si petit bagage ?

Elle vint se cabrer derrière le petit nouveau et d’un regard perçant, attendit de voir ce qu’il avait bien pue pêcher à cette heure.

Mayuri lui, quand il fut à bonne distance, tendit une main amicale à l’ange déchu. Accepterait-il son aide ?


https://www.onepiece-requiem.net/t22884-le-roman-de-mayuri-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22899-fiche-technique-mayuri-e
Ange Xillia
Ange Xillia


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 11 Mai 2021 - 0:28

L'eau commençait, rapidement, à envahir les bottes d'Ange se tenant sur une parcelle de la barque encore à la surface, pour quelques secondes. C'est à ce moment qu'Ange, aperçut une corde jaillir du navire en sa direction. Il la saisit fermement et l'enfila autour de la taille tout en la serrant bien fort, il sauta de la parcelle de bois qui finit par s'engouffrer sous la mer et s'agrippa au navire. Le jeune garçon finit par arriver sain et sauf sur le bateau, il prit un instant pour soufflé s'agenouillant, encore sous le choc du réveil surpris. Après avoir repris ses esprits, Ange se releva et regarda un bref instant autour de lui, apercevant son sauveur mais aussi une grande femme aux cheveux roux tout aussi effrayants que l'homme fantôme. Il sourit lorsqu'il vit l'homme lui tendre la main et lui tendit également la sienne afin de la serrer amicalement.

- Bonsoir, merci beaucoup, vraiment ! Désolé pour le désagrément ! Je m'étais endormis à bord de ma barque je ne vous avais pas vu, aha ! Vraiment désolé !

Ange retira sa main et recula d'un bond pas, afin de tirer une révérence envers ses bienfaiteurs. Ne souhaitant pas être perçu comme une menace, il se présenta aussitôt, criant sûrement un peu trop fort pour les marins qui devaient roupiller. Faut dire qu'il n'avait pas l'habitude de croiser des gens et que ça joie était à son apogée.

- Mon nom est Ange Xillia ! Je suis un explorateur ! Et je...euh...voilà c'est tout en fait !

En effet, Ange n'est pas encore très à l'aise avec les présentations, faut dire qu'il n'en a pas beaucoup eu l'occasion. Il ne savait pas trop quoi dire ou quoi faire, maintenant qu'il se trouvait face à des personnes du monde extérieur. Il se contenta de se redresser en gardant ce sourire au visage, tout en se frottant l'arrière du crâne de la main droite d'un air un peu gêné.

- Vraiment merci pour la corde ! Je sais pas comment je m'en serais sortie si vous n'aviez pas était là !

Mayuri
Mayuri


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 11 Mai 2021 - 22:48



Devant l’innocence de l’enfant qui se tenait devant elle, la grande rousse relâcha sa prise sur le manche de son arme. D’une main amicalement suivie d’un menton, elle s’étendit presque sur le dos de Mayuri qui fléchit un brin sous les courbes de la femme. Elle rigola un instant en fixant le blondinet d’un œil empli de compassion.

-Je vois. Mayu, occupe-toi de notre oisillon veut tu ? Fait lui faire le tour et trouve-lui un coin, tu connais l’itinéraire alors je te laisse lui expliquer ses options ! Je retourne derrière la grande roue!

Et d’un pas leste, elle se remit en route en s’étirant comme pour faire sortir la fatigue de son corps.

Mayuri pointa les bottes de son nouvel ami avec un air hébété.

-T’en fais pas, tu sembles avoir subi plus de dégâts que l’indomptable ! Ce navire est peut-être rapiécé, mais il est tenace ! C’est un plaisir Ange, je suis Mayuri et elle là-bas, c’est Sacha ! La seconde du Capitaine Pit. Enfin, jusqu’à nouvel ordre, on va s’occuper de toi ! On est comme une grande famille ici tu va voir !

Tournant les talons en invitant le blond à le suivre d’une accolade fraternelle, l’homme aux cheveux d’ébène reprit son monologue.

-Alors, on voyage tranquillement en mer, tu as de la chance, ou pas héhé, d’être tombé sur nous ! On te donnera tes options demain pour une escale, mais pour l’heure, occupons-nous de te trouver une place ou accrocher tes bottes et de quoi manger! Bill, notre cuistot est vraiment super ! Il fait de la soupe aux légumes à en faire baver tout le monde !

Tout en s’assurant que celui-ci comprenait chaque mot, Mayuri se surpris lui-même. Quelques semaines en mer et le voilà désormais qui parlait comme s’il faisait lui-même officiellement partie de l’Aventure avec un grand A. décidément, la chaleur de cet équipage était étonnante. Shimura avait donc côtoyé des gens comme eux toute sa vie avant de s’établir sur l’ile aux pluies ?

Bref.

-Alors l’Aventurier, raconte-moi ton histoire ?!

Dit-il en ouvrant la porte de la cabine qui donnait sur la cuisine. Pointant une table à son invité, il l’invita à débuter alors qu’il activait l’un des fourneaux à Dials pour réchauffer de la soupe.

https://www.onepiece-requiem.net/t22884-le-roman-de-mayuri-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22899-fiche-technique-mayuri-e
Ange Xillia
Ange Xillia


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 14 Mai 2021 - 22:44

Un apaisement profond, voilà ce que ressentait Ange. Il était soulagé de ne pas être tombé sur des psychopathes ou pires, un navire de cannibale ! Il faut dire qu'Ange, est légèrement traumatisé des mangeurs d'Hommes. Il prit connaissance des noms des marins, et souriait bêtement en voyant, en effet, l'état de ses bottes suite à l'incident. Il fut néanmoins étonné lorsqu'il entendit le nom du navire qu'il venait d'appeler "L'indomptable", ne comprenant pas pourquoi quelqu'un donnerait un nom à son bateau.

Ange ne souhaitait pas interrompre Mayuri, il avait l'air pris dans ses explications d'un air tellement passionné, qu'Ange ne pouvait se permettre de le coupé. Il écouta donc ses explications avec attention, tout en regardant de plus près l'indomptable qu'il trouvait quand même vachement sympa pour voyager. Cependant, le jeune blondinet perdit le fil de la discussion quand soudain, en tête, lui vint une question primordiale. La dernière chose qu'il entendit, c'était qu'il fallait accroché ses bottes, mais il tomba immédiatement dans ses pensées.

Ils ont vraiment donné un nom à leur bateau ? Mais pourquoi ? Quelle drôle d'idée que de nommer un navire. Et si j'en avais un, quel nom je lui donnerais ? Pourquoi pas..."Le super Angelo", mais pourquoi Angelo ? Oh et puis zut...

Ange reprit ses esprits lorsque Mayuri lui demanda de lui raconter son histoire, un peu perdu, il tenta de faire comme si de rien n'était légèrement embarrassé. Il se mit à faire de grands gestes, pour paraître crédible mais tout s'arrêta net lorsqu'en ouvrant la porte de la cabine menant à la cuisine, l'odeur de la nourriture emplit les narines du jeune garçon.

- Hein ? Qui, moi ? Ah mais oui moi ! Suis-je bête aha, en tout cas vous avez l'air vachement sympa les gars ! C'est cool de ne pas être tombé sur des cannibales ! Moi sinon je viens de...une minute. Cette odeur...c'est...DE LA NOURRITURE ?!

Affamé, le blondinet qui se trouvait derrière Mayuri se téléporta presque arrivant d'une vitesse cartoonesque à table, des couverts en mains qu'il trouva mystérieusement, surement par miracle et parce que son ventre, affamé, ne demander rien d'autre qu'une bonne assiette remplie. En attendant que le repas soit prêt, Ange tenait à remercier une dernière fois Mayuri.

- Au fait Mayuri, encore merci. Vous avez vraiment l'air d'une famille ici en tout cas, c'est cool ! Et crois-moi, mon histoire n'est pas très intéressante. Moi tout ce que je veux, c'est faire le tour du monde. Je veux tout voir, tout explorer ! D'ailleurs, c'est quoi vôtre destination ?
Mayuri
Mayuri


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 17 Mai 2021 - 22:12



Mayuri riait dans sa barbe. Il ne comprenait pas encore toute la complexité du monde qui pouvait exister en dehors de son île natale ou même des quelques escales qu’il avait pue faire depuis le début de son voyage. Voir un gamin énergétique et enjoué pour une chose aussi simple qu’une idée, une odeur et plus encore, c’était comme un baume au cœur. Il se battait pour ça en fait, pour préserver cette liberté.

Il s’était attablé sans perdre de temps et encore une fois, le brun sourit. Il n’avait pas encore goûté la cuisine de Bill, peut-être que son entrain changerait ! Moqueur, il lui servit rapidement une louche et puis lui indiqua de manger à sa faim. Ici, personne ne dormait le ventre vide, c’était la règle première du chef cuistot.

-Oh, ça fait plaisir petit! D’ailleurs, des cannibales ? Merde tu viens d’où ? Haha rassure-moi, tu ne risques pas de nous manger une oreille pendant notre sommeil ?!

Fasciné, le brun s’était accoudé sur la table comme avec un ami de longue date, il piquait sa curiosité, car pour lui, tout n’était que découverte, leurs deux rêves s’entrelaçaient très bien d’ailleurs. L’un voulait simplement voir le monde et l’autre le libérer. Peut-être que le Capitaine Pit avait raison finalement. Une révolution naissait dans le cœur des simples hommes.
Il lui avait également dit qu’un jour il devrait trouver son propre équipage… afin de propager cette même flamme. Ange était-il le premier des compagnons que le destin mettrait sur son destin ? Seul l’avenir lui dira. Mais pour l’heure, celui-ci lui plaisait bien. Dans sa simplicité, son envie qui comme lui était de découvrir le monde et peut-être plus, mais pour ce soir, s’en serait tout.

-Effectivement, l’indomptable est une famille, ici on se bat pour les injustices ! Pour notre destination, nous passons par quelques îles en visant Carcinomia, nous avons déjà retardé notre route pour venir en aide à quelques personnes, mais tu sais, tout comme toi, tout le monde mérite une bouée de sauvetage ! Enfin, mange à ta faim et je te montrerai un hamac de libre, tu es libre de descendre à la première île venue, mais si l’envie t’en prend, l’indomptable est toujours à la recherche de recrue pour arpenter les mers !

Laissant son invité manger, Mayuri s’assura que celui-ci ne manque de rien. Une fois le copieux repas terminé, il lui montrerait les filets suspendus et tous deux pourraient s’endormir bercer par la houle. Peut-être qu’Ange voudrait même se joindre à eux pour les exercices du lendemain, qui sait ? La seule chose qui était certaine, c’est qu’il se réveillerait avec les chants de marins, mais comme lui il s’habituerait !



https://www.onepiece-requiem.net/t22884-le-roman-de-mayuri-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22899-fiche-technique-mayuri-e
Ange Xillia
Ange Xillia


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 23 Mai 2021 - 20:25

- Haha ! Pas de soucis, je ne mange que des orteils ! Hahaha !!!

Ange qui riait aux éclats, s'arrêta net, lorsqu'il entendit Mayuri prononcé le nom de son île natale. La simple évocation de Carcinomia, suffisait à lui faire poser l'assiette qu'il tenait en main. Il termina d'écouter Mayuri, silencieux, la tête baissé et les yeux camouflé sous ses mèches blondes. Une fois que Mayuri termina, le jeune garçon se leva et se mit à adopter un ton plus sérieux.

- Mayuri, je suis désolé mais je ne peux pas aller à Carcinomia. La raison est simple, je viens de là-bas et j'en suis partie pour découvrir le monde mais pas que. J'ai un autre objectif plus personnel, et Carcinomia est le dernier endroit au monde où je voudrais aller. Même l'îlot flottant était plus agréable....  

Beaucoup de sincérité émanait de la bouche du blondinet, ressentant encore énormément d'émotions par rapport à cette île souterraine. Chaque mot lui faisait repenser à un évènement, et l'idée de savoir que l'indomptable se diriger en ce moment même vers son point de départ, servait à envahir Ange d'une vague de stresser et de pression soudaine. Il se pencha en avant, afin de remercier correctement son hôte pour le repas et avant même que Mayuri ne puisse répondre à cela, Ange le rassura immédiatement.

- Je vais me coucher, reparlons-en demain d'accord . Bonne nuit à tous et merci encore pour l'accueil.    

Notre nouvel explorateur, s'installa confortablement dans le hamac, les bras derrière la tête et le bandana baisser jusqu'aux yeux pour la lumière du lendemain. Il repensait à ce que venait de dire Mayuri, cogitant longuement sur cette phrase qui méritait tout de même réflexion.

"...mais tu sais, tout comme toi, tout le monde mérite une bouée de sauvetage !"                                                

C'est à force de repenser à ces mots, qu'Ange fini, lentement, par fermer les yeux, et s'endormir. Une nuit de sommeil agité, mais fort heureusement pour lui, il a le sommeil lourd. Il finit néanmoins, par se réveiller au petit matin par le chant des marins. Autour de lui, il n'y avait que quelques ronfleurs de plus, il se dit qu'ils ont surement échappé à l'appel, mais font-ils l'appel chez eux . Beaucoup de questions qu'il se posa dès le réveil. C'est pour éviter de se poser ce genre de question, qu'il décida de se rendre sur le pont du navire pour rejoindre le reste de l'équipage. Lorsqu'il arriva sur le pont, il constata immédiatement la bonne humeur qui y régnait, les marins chantant tout en travaillant pendant que certains s'entraînait au combat.

- Woaw ! Alors c'est ça la vie sur la mer ?!

Dit-il, tel un gamin émerveillé.
Mayuri
Mayuri


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 27 Mai 2021 - 22:17



Suivant leur discussion et la rapidité avec laquelle Ange s’était refermé, Mayuri n’avait pas insisté. Il l’avait laissé rejoindre son hamac alors qu’au lieu d’aller dormi, il donna un coup de coude sur un des révolutionnaires déjà assoupis. Celui-ci ouvrit les yeux en silence avec un air de questionnement et compris à l’air froid du fantôme, qu’il n’y avait pas mort d’homme. Le brun lui pointa le blondinet et d’un clin d’œil se fit comprendre, il ne se rendormirait pas avant le nouveau.

Trouvant le chemin du pont principal, l’ancien bucheron en vint à se demander, coïncidence ? Il n’y croyait pas vraiment. Sacha, fidèle au poste l’accueillit d’un baiser soufflé qui sue alléger sa marche déjà alourdie par l’information obtenue.

   -Tu ne me croiras jamais.

Et d’un air de séductrice, elle s’accouda sur la grande roue pour écouter son compte rendu. Le blondinet venait tout droit de l’île qu’ils visaient. Elle lui expliqua alors les deux options qui s’offraient à eux, mais Mayuri décida d’y aller avec la franchise et non la ruse. Ange n’avait pas l’air d’un mauvais type, mais pouvait-il lui faire confiance ? Il se le demandait, après tout s’il avait passé du gamin sans malice à l’adolescent un peu plus froid et fermé à la mention d’une île, de quoi était-il réellement capable ?

C’est incertain qu’il retrouva sa couche et s’endormit en lisant l’un des passages du livre que lui avait légué Shimura. Diviser pour mieux régner…

***

Le matin suivant.
Il se réveilla avant tout le monde ou presque et donna un coup de main à Bill en cuisine avant de retrouver Pit dans sa cabine personnelle. Le capitaine avait déjà été mis au courant par sa seconde et Mayuri reçut les honneurs. Il s’occuperait d’expliquer à Ange leur plan en compagnie de la grande rousse.

Celui-ci convoqué, on l’assit sur une chaise de bois devant le bureau ou siégeais généralement le meneur. Il n’y avait cependant que Mayuri et Sacha pour accueillir le blondinet.

   -Ange, nous n’irons pas par quatre chemins avec toi.

Dit-il pour débuter en joignant ses mains sur le bureau.

   -Nous allons t’aider, mais nous te demandons un service en échange. Vois-tu, nous visons l’île d’où tu viens pour une raison bien simple. Un évènement aura lieu d’ici un certain moment et pardonne nous si nous restons vagues, mais tu comprendras que nous ne pouvons pas te faire totalement confiance. Cependant, j’ai vite remarqué comment tu ne semblais pas vouloir y remettre les pieds et nous devons savoir.

Marquant une pause, Sacha déposa une pille de feuille sur le bureau avec l’écriteau : WANTED. En encre noire et bien visible sur chacune des pages.

   -Nous n’avons pas trouvé ta tête, tu n’es donc pas un criminel. Nous aimerions donc avoir ta coopération et peut-être utiliser tes connaissances pour libérer des esclaves.

Laissant un autre silence planer, Mayuri reprit.

   -Bien entendu, nous t’offrons protection et anonymat lors de cette mission, dans le cas contraire, nous pourrions simplement te déposer sur la prochaine île, en échange d’information qui nous permettrait d’effectuer cette même mission sans accroc. J’espère que tu ne seras pas trop brusqué, mais sache que même si tu refuses de nous aider, nous n’avons pas l’intention de montrer de l’hostilité à ton égard, simplement un silence concernant nos intentions…

Les dés étaient sur la table. Avait-il touché en Ange un gros lot capable de faciliter leur mission ou un échec critique qui reviendrait à eux comme une épine dans le pied ? Seule la réponse du blondinet trancherait.

Sacha, désormais adossé contre la porte, regardait la scène dans l’angle mort du blond et malgré ses airs de séductrice, elle était présente pour éviter que celui-ci ne tente de prendre la poudre d’escampette.

https://www.onepiece-requiem.net/t22884-le-roman-de-mayuri-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22899-fiche-technique-mayuri-e
Ange Xillia
Ange Xillia


Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 31 Mai 2021 - 1:35

Ange encore tout émerveillé de découvrir la vie sur l'indomptable, fut stoppé soudainement par l'arrivée de Mayuri. Il le salua et compris qu'il devait le suivre, et vu l'expression qu'afficher son visage, cela avait l'air important. Il fut amené dans une cabine et prit place sur une chaise en bois. Il remarqua que la grande rousse était là elle aussi mais n'y prêta pas plus d'attention. Il resta assis, curieux d'entendre ce qu'il avait à lui dire, bien qu'il en ait une petite idée.

Il écouta attentivement tout ce qui s'ensuit, sans se permettre de couper qui que ce soit. Il regarda les affiches Wanted tout en restant attentif, comprenant qu'il devrait faire un choix difficile. Une fois que Mayuri avait terminé, Ange laissa un lourd silence pesé, réfléchissant à la meilleure solution. D'un côté, son envie d'exploré était bien plus forte que l'idée de retourné aussi vite sur sa terre natale. D'un autre côté, Ange se sentait coupable, à l'idée de laisser les esclaves. Il repensait à son frère, il repensait à son enfance et à l'enfer subis. Subitement, Ange laissa son poing s'abattre violemment sur le bureau, puis sa tête suivis, ce qui pouvait potentiellement le rendre bizarre tout à coup.

Après un moment de réflexion, le crâne toujours contre le bureau, il finit par se relever complètement et serrant le poing face à lui il regarda Mayuri avec détermination et lui fit part de sa réponse.

- Je vais vous aider ! Je ne sais pas ce que je peux faire pour vous être utile, mais je ne peux pas partir en sachant que je peux faire quelque chose pour ces personnes ! Alors...je vais vous accompagner !

Il avait fait son choix. Comment pouvait-il parcourir le monde la conscience tranquille tout en sachant que de pauvres personnes innocentes souffraient là-bas. Il se retourna et regarda la rousse, il comprit vu sa posture, qu'elle était encore méfiante à son égard. Il s'approcha d'elle et lui tendit la main en signe d'alliance tout en affichant un grand sourire innocent sur son visage.

- Alors maintenant, amis non ?! Ah ah ah !

Ainsi débuta son aventure sur la mer de North Blue, accompagné de l'équipage de l'Indomptable. Que serait-il arrivé s'il ne s'était pas endormis sur sa barque la veille ? En tout cas, le blondinet était heureux au fond de lui, d'être tombé sur des bonnes personnes.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1