AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de ...
Voir le deal
49.99 €

Cruelle vérité

Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Dim 30 Mai 2021 - 17:16

En lisière de forêt, sur une légère bute baignée d’un soleil doux, un petit attroupement d’hommes dépassent des herbes hautes comme autant de roses épineuses. Ils semblent las et abattus. Leurs vêtements, déchirés parfois, salis toujours, laissent supposer qu’ils viennent de sortir d’un moment difficile. Pour l’heure ils se reposent, quelques guetteurs ont été positionnés, les autres formant des groupes circulaires disparates. Les mines sont basses, les regards vides, les mains tremblantes ; certains osent parfois une œillade réprobatrice envers leur chef. Quelques morceaux de viande séchée sont sortis et les hommes réchauffent leurs cœurs à l’aide d’une eau de feu artisanale.

A l’écart de la troupe, un homme seul contemple la scène, mesure l’étendue du fiasco. S’il est bien souvent nécessaire de trouver des responsables au sein des chefs lors d’une débâcle ; ce chef là n’était en rien la raison de la faiblesse du groupe. Ce leader, c’était Rydd Steiner.

La BNA s’embourbait depuis plusieurs mois sur Karantane où le Tigre Rouge souhaitait établir une base pérenne. Mais les groupuscules locaux s’avéraient être organisés et particulièrement retors. Face à eux, les chasseurs de primes, peu habitués à un fonctionnement paramilitaire, pêchaient par manque d’expérience mais surtout par manque d’un objectif traditionnel si ce n’est essentiel : le gain. Ô Rydd avait tant bien que mal tenté de donner de la consistance à cette organisation. Malheureusement, impossible de rompre les individualismes et l’avarice d’hommes et de femmes dont c’était la profession. Voilà donc plusieurs mois que cette dangereuse organisation vacillait sur sa base, mise en échec dans la plupart de ces escarmouches.

La frustration commençait à gagner leur chef. Le temps où il arpentait le monde seul lui semblait plus simple, plus excitant. Ce fut à ce moment qu’un chasseur dégingandé se leva subitement.

« Marre de ce bourbier ! Les gars, je détale ! Ces cinglés n’auront pas ma vieille peau. » éructa-t-il.

« Chef, vous laissez partir cette lavette ? s’exclama un chasseur fidèle, le regard interloqué.
Inutile de retenir les idiots et les incapables.
Mais ça va lancer la désertion façon exode, je vous l’dis !
Celui là n’arrivera pas jusqu’au rivage de toute façon. Mais je crois qu’il a raison sur un point, et qu’il est temps de réévaluer notre situation. » observa Rydd en se levant et en faisant craquer son épaule.

Il s’avança au milieu du groupe et, par instinct, tous se rapprochèrent comme des satellites gravitant nécessairement autour de leur planète.

Cruelle vérité Bhiz

« Les gars, j’ai compris où était le malaise. On est parti sur des bases mouvantes ensemble. Ce que vous voulez, c’est pas trop vous lancer dans des trucs d’envergure mais plutôt aller chercher du berry ! Vrai ?
Pour sûr le Tigre ! affirma un vieux briscard hagard tant il semblait entendre une évidence.
Bon ! Pour ça établir une base solide sur Grand Line semblait une idée pas trop farfelue. Mais dès qu’il faut réfléchir, je vois que vous vous perdez vite. Et j’avoue que vous commencez tous à me taper sur le système, si vous voulez juste faire de la traque, je remonte sur le rafiot et qui m’aime me suive. »

Et Rydd, sans plus de cérémonie, balança sa carcasse en direction de la base arrière avec la ferme intention de partir au plus vite. Tout son groupe se hâta de le suivre, perdant dans la précipitation une partie de leurs vivres et de leurs armes ; jetant derrière eux des regards inquiets et soupirant de soulagement.

Un gaillard plus malin que les autres, commença pourtant à pâlir et donna de la cuisse pour se mettre à la hauteur de son chef.

« On sonne la retraite ? Vous comptez attendre tous les chasseurs éparpillés sur Karantane ?
J’attends rien du tout, que toute cette bande de cons rappliquent si elle le peut, les meilleurs seront déjà là. Les autres peuvent bien mourir ici si ça leur chante, la BNA c’est pas un club de vacanciers ; je commence à en avoir plein le dos de porter des loques.
On peut quand même sonner la retraite ?
interrogea le chasseur d’un air confus.
Vous sonnez ce que vous voulez, vous gueulez à l’envie. Dès que j’arrive au navire, je monte sur le pont et dès que nous sommes prêts à lever l’ancre, je filoche vers une plus belle aventure. Holà Jenkins ! JENKINS !!? Hurla Rydd d’un air impatient. »

Un jeune homme blond, au visage balafré et portant une fine épée dans le dos s’approcha avec célérité. Il était, tout comme Rydd, dans un état impeccable à la différence de la plupart des traqueurs du coin.

« Chef ? » Demanda-t-il laconiquement.

« Jenkins, rassemble moi donc les rasoirs qui veulent encore bourlinguer un peu avec moi. Nous voyageons léger. Et recense moi les plus grosses primes de Grand Line et leurs localisations supposées. Marre de jouer au chef de bande, allons donc faire ce que nous faisons de mieux : casser du primés. »

Jenkins, accoutumé à son chef, se retourna aussitôt et s’enfonça dans la forêt. Derrière Rydd, c’était un cliquetis d’armes et un murmure vrombissant. Des hommes et des femmes à l’allure gauche tentaient de suivre la cadence, convaincus qu’il fallait mettre du zèle dans son attitude si l’on voulait glaner une place sur le navire du Tigre Rouge de Saint-Uréa. Une trompette commença à se faire entendre, relayée par d'autres, signal de la retraite. On entendait alors ce qui semblait être toute une ville se mouvoir dans la même direction. Rydd, peu sensible à ce zèle soudain, s’élança dans un Soru magnifique laissant tout le monde sur place. Sa vitesse fut telle qu’il ne put entendre les gémissements plaintifs de ceux qu’il laissait sur place.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Page 1 sur 1