Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Philosophie & Anthropologie.

634667aka10v2.png
Arc : Le Cri de la Rébellion.

Du côté d'Akane & de Roza.

Loin d'être à l'aise avec le climat aride d'Hinu Town, Akane fatigue drastiquement à cause de la chaleur étouffante. Son voyage touche enfin à sa fin, mais elle peine à rester lucide et manque par moment de vaciller. Étant désormais dans le caravansérail, elle sent l'embrun lui chatouiller le nez, lui procurant un instant d'euphorie. En effet, la proximité de la mer lui apporte un réconfort certain. L'espoir de retrouver de la fraîcheur lui permet de gagner en assurance et ne pas sombrer dans des idées noires. Rassurée de pouvoir rentrer à bon port, elle s'imagine déjà dans les thermes de son hôtel en train de se relaxer. Elle courbe alors le dos, la tête rentrée au niveau du ventre et les mains sur les cuisses afin de retrouver son souffle.

Soudain, c'est la pagaille! Des fesses s'écrasent sur le sol pavé, des djellabas se mettent à onduler et les turbans à voler. Des caravaniers tombent à la manière d'une série de domino et les chameaux s'échappent dans tous les sens. Un peu de poussières s'élèvent dans la confusion générale. Perçant d'un regard incisif au milieu de l'agitation malgré le fait de s'être fait bousculer, Roza est la première à s'énerver.

« QUEL EST LE CON QUI SAIT PAS SE TENIR TRANQUILLE??!! »

À côté d'elle, sa camarade est étalée au sol avec ce qui semble être un lourdaud en pleine exaltation. Le calme revient pendant que les habitants du coin se redressent. S'adressant sans savoir à qui, Mademoiselle ZAÏTSEV continue de montrer son agacement. Dans l'agitation, sa carte s'est envolée.

« VOUS POUVEZ FAIRE ATTENTION, NON?! »

Une rousse inconnue semble se tenir face à elle. Avant que cette dernière ne réplique, Akane se lève maladroitement et ouvre la bouche. La fatigue se ressent dans sa voix, mais elle désamorce la situation du mieux qu'elle peut.

« Veuillez pardonner ma camarade. La chaleur de ce pays nous embrouille l'esprit, moi la première... »

Roza ne peut s'empêcher de faire un rictus de mépris, mais cède finalement à la bienséance de la samouraï. Après tout, pourquoi s'énerver pour si peu? Bermudes se relève son tour et rigole toujours. Cherchant un peu de sérieux dans cet instant, l'épéiste s'adresse à la rousse qu'elle ne connaît pas.

« Peut-être que vous pouvez nous aider. Nous cherchons l'Hôtel du Grand Vizir. »

Étant du coin, c'est le Sous-Lieutenant formateur qui s'empresse de répondre.

« Zagahahahahaha. Bien sûr qu'on peut vous aider! C'est à quelques rues d'ici. »

D'abord réticente, Roza aurait aimé que quelques excuses se fassent, mais suit finalement le mouvement. Ça fait seulement depuis 2 ans qu'elle est amie avec Akane, mais elle éprouve encore quelques difficultés à la comprendre. Elles sont toutes les deux le jour et la nuit sur la forme, mais dans le fond, elles sont assez similaires. Mademoiselle ZAÏTSEV cherche cependant pouvoir en apprendre toujours plus envers celle qu'elle considère comme son berger. La samouraï est loin de se rendre compte elle possède des atouts d'un grand général. Pour le moment, elle le nie encore.

Alors que les quatre individus se dirigent vers l'Hôtel du Grand Vizir, la jeune NAKAMURA s'écroule finalement sur le sol poussiéreux au milieu de la foule, emportée par un lourd sommeil. Bermudes peut s'imaginer qu'elle est une grande faiblarde ou qu'elle manque cruellement d'endurance dans le désert, mais à cause de sa narcolepsie, la bretteuse tombe plus facilement dans les bras de Morphée. Heureusement que ça ne s'est pas produit en pleine journée! D'un naturel chaleureux, le Marine porte la jeune endormie sur son dos pendant que Roza rassure ses compagnons de fortune. Une fois devant l'entrée du bâtiment prestigieux, elle se retourne vers ses accompagnateurs.

« Veuillez encore m'excuser pour tout à l'heure, je suis particulièrement sanguin... Si jamais vous voulez vous détendre, nous avons réservées des thermes pour ce soir. J'ai besoin de penser à autre chose que cette longue et éprouvante journée... »

J'uqu'au dernier mot, Roza se surprend d'être aussi aimable. Elle sait que sa camarde risque que de dormir encore un peu. Et elle déteste être seule.









— « Vous feriez mieux de faire comme elle. Le désert ne fait pas de distinction. »
« Au diable vos conseils de mégère! Akane doit se reposer. »

La






essoufflement, mais là, elle sue à grosse goutte et doute sur


une expérience agaçante.

Les Granulés les guident depuis midi.









ce qui lui indique d'être proche de la mer.













Accompagnée de son amie , elles















« Akane? »

Allongée.

« Hum? »

Adossée.

« As-tu déjà entendu parler de la Nouvelle Ohara? »
« Non. » Fait elle, nonchalamment.

Mademoiselle.

« C'est. »

Akane

« Inutile. »

Roza

« Dans. »

Sans
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22295-la-samourai-chasseresse#
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22267-nakamura-d-akane-samourai-silencieuse-l-ouragan-rouge