AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Manfred plus trop à la montagne

Ragnar
Ragnar
L'Empereur
♠ Atout de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse
♦ Équipage : Les Libérateurs

Feuille de personnage
Dorikis: 8892
Popularité: +930
Intégrité: -601

Ven 11 Juin 2021 - 22:24



Voilà quelques semaines que l’Atout faisait secrètement suivre l’une des flottes du Malvoulant, dont les activités lui semblaient être curieuses. Si toutes les flottes de l’empereur agissaient de la sorte, Ragnar estimait qu’il fallait tous réellement les éradiquer de cette planète. Ainsi, le monde se portera sans doute mieux. Chemin faisant, entre filatures et enquêtes de voisinage, les hommes de l’ombre au service de la révolution s’arrêtèrent à Winter Island, vestige de du défunt empereur d’Ivoire. Sans trop s’interroger sur la question, il comprit largement les motifs qui amenaient les sbires de Teach en ces lieux.  

Quelques semaines que la révolution observait les raids des pirates sur cette œuvre géologique glacière. Ragnar avait eu l’autorisation de s’en prendre à Teach, à condition de s’allier aux bonnes personnes et d’avoir une stratégie en béton. Ce que ses collègues du DRAGONS ignoraient encore, c’était ce qu’il projetait avec Winter Island. Chaque chose en son temps, il fallait à présent se rendre en ce lieu qui sera celui de la déclaration de guerre officielle contre l’empereur considéré comme le plus maléfique de son ère. De fines gouttelettes de sueurs froides parcouraient le dos du révolutionnaire en réalisant l’enjeu de ses actions.  

Son navire enfin prêt à quitter Aeden, il partit accompagné de ses hommes, puis de Yukikuraï, Rogers et Kardelya qui les avait rejoints à la base. Son équipage, se présentant comme une flotte - quand on savait que les révolutionnaires cités avaient des soldats à leur commandement -, commençait à prendre de l’ampleur.  D’après les renseignements des services secrets de la révolution, un second raid n’allait pas tarder à revenir sur l’île de glace. Objectif pour Ragnar et ses alliés : arriver avant pour se présenter et les défendre.  

Le Capitaine Red, ressuscité parmi les morts, avait quasiment retrouvé son pouvoir et son autorité d’antan. Cette énième aventure, quelque part, représentait l’occasion pour chacun des acteurs de se perfectionner avant la date fatidique. À l’instar de l’aveugle qui l’accompagnait, Jeska, qui ne semblait pas gênée par son handicap. Comme le disait le révolutionnaire, le monde ne lui a jamais été aussi visible que lorsqu’il était aveugle. Le fruit de l’œuf lui permit de retrouver la vue, mais il retenait un bon souvenir de sa vie d’avant. Il existait femme dénommée Boïna, faisant trembler les plus grands rien que par son nom, et pourtant privée de la vue également.  

***

La vigie, tenue par Yami, annonça l’arrivée prochaine sur Winter Island, le tout en se prenant des rasades de rhum pour se réchauffer. Voilà quelques temps que les températures étaient assez faibles, signe qu’ils se rapprochaient de leur destination. La plupart des hommes n’étaient pas à l’aise avec ces températures et s’était vêtu de tenues chaudes et épaisses. De son côté, couvert également, l’Atout semblait supporter ce froid avec une facilité déconcertante. Suelto expliqua aux quelques curieux qu’en contrepartie, Ragnar supportait très mal les fortes chaleurs.  

La cartographie de l’île n’était pas encore optimale, mais certaines zones demeuraient difficiles d’accès. Les navires se dirigèrent vers le sud-est de l’île, décrite comme étant la plus douce au niveau des températures, mais surtout la plus paisible. La preuve étant, les quelques curieux partirent en courant en apercevant l’approche de la flotte. Les chaloupes jetées à l’eau, la petite troupe sauta dessus pour effectuer le reste de la traversée. Il ne restait plus qu’un demi-nœud de rame avant d’accéder à la terre ferme. En effet, cette partie de l’île était la seule où la terre était encore partiellement visible.

- Notre seule chance est de ne pas être arrivés avec l’étendard de Teach en canonnant les abords de l’île. Ne sortez aucune arme et ne montrez aucune animosité. Le prince sera rapidement averti de notre arrivée, tâchons d’être bien perçus, fit l’Atout en guise d’introduction d’un air assez décontracté, comme son à son habitude.  

Ragnar sentit des auras meurtrières autour d’eux. Au sein de ce village paisible, certains avaient développés des qualités d’assassin pouvant tuer de sang-froid. Par ailleurs, il remarqua des villageois se déplacer d’une manière très efficace en s’aidant de la brume environnante. La rudesse de l’environnement et les attaques d’un empereur ont forcément façonné des soldats de l’ombre. Le révolutionnaire lança la marche en levant les mais en l’air en guise de paix. Ils passèrent ce village sans encombre. Ils vivaient essentiellement de l’agriculture et ne semblaient pas hostiles tant que l’on venait de manière sans mauvaise intention.

***

Plus ils avançaient et plus la neige et la glace se faisaient denses. La marche devenait longue et pénible au fil des heures. Certains se plaignaient de ne plus sentir leurs membres, mais s’arrêter était synonyme de mort. Avec des coups de pied bien placés, l’Atout poursuivait avec sa petite délégation. Il fallait persévérer car la route n’était plus très longue. Pour redonner aux hommes la force de dépasser leurs limites, Ragnar pointa du doigt les sommets des palais visibles à travers les bois enneigés. Des sourires firent leur apparition.  

L’effort ne resta pas vain. Au bout du sentier, après une quarantaine de minutes, les révolutionnaires arrivèrent en-face d’un pont, accueillis par une palanquée de soldats hautement armés. Il y avait également des loups féroces. Naturellement, l’Atout ordonna l’arrêt de la troupe et resta immobile en s’attendant à ce que l’un des soldats prenne la parole. Il n’en était rien. Ils restèrent muets et regardèrent les étrangers sans expression particulière. En y regardant d’un peu plus près, ces soldats ressemblaient à des moines, ou du moins pas à des soldats particuliers.  

- Ce p’tit bled va m’plaire, j’le sens... Bonjour messieurs, je souhaiterai m’entretenir avec votre prince.  

https://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttps://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
Page 1 sur 1