AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €

[Mission 2] Le sang va couler

Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2916
Popularité: -157
Intégrité: -132

Dim 1 Aoû 2021 - 23:11

De nombreuses choses s'étaient déroulés pendant que j'avais été inconscient. Monti et Bapum m'avait ramené au bateau, Istos m'avait stabilisé avec une bombonne de vapeur, et m'avait remis dans un nouveau corps d'acier. Il avait réussit à y incorporer quelques nouveautés. L'avantage des corps robotiques, c'est que je zappais la phase récupération. Un corps humain mettrais plusieurs mois à se remettre de pareille traumatisme, mais moi, quelques branchements et un peu de soudure, et me voici de nouveau prêt à mener ma barque. D'autant que la bataille d'Orange aura tué et blessé énormément de nos hommes.

Kitsuna a fait un travail remarquable, mais elle manque encore de pratique pour les blessures les plus lourdes. C'était appréciable de savoir que je pouvais compter sur elle s'il venait à m'arriver quelque chose pendant une bataille comme ce fût le cas. Le malvoûlant se fichait complètement des pertes humaines, seule le résultat lui importait. Nous n'avions pas détruit entièrement l'île, mais nulle doute que les habitants craindront encore longtemps le nom de l'Ouroboros. Encore plus s'il se murmure que le Malvoulant nous a recruté pour ces basses besognes sur les blues. Cela faisait plaisir de se dire que nous étions enfin en train de rentrer dans la cour des grands.

Ma blessure physique ne semblait plus n'être qu'un lointain souvenir. Mais demeurait tout de même cette blessure psychologique. C'était la première fois que je morflais autant durant un combat. D'habitude, mon corps de métal empêchait mes adversaires de m'infliger de grosses blessures. Le sabreur avait pourtant réussit à m'entailler, voir même à me découper un bras. Puis, il y a eu cette explosion qui aurait dû m'être fatale si j'avais eu mon corps d'humain. Je dois ma survie qu'à la réactivité de mes acolytes et à la solidité de ma bombonne de vapeur qui ne s'est pas entièrement vidé jusqu'à être remplacée. Pour le coup, on peut le dire, j'avais échappé belle.

Nous avions recrutée une autre Minks dans la bataille, une femme lapine assez méfiante qui a tout d'abord refusé d'être ausculté par mes soins. Il aura fallu le soutien de notre navigatrice pour que je puisse lui retirer la balle logée dans son corps. Cependant, et aussi étonnant que cela puisse paraitre, les Minks avait une capacité de régénération bien supérieures aux hommes. La lapine avait déjà repris du poil de la bête, tant mieux nous allons avoir du pain sur la planche. Cela faisait plusieurs semaines que nous avions mis à sac Orange. Et désormais le Malvoûlant avait une autre mission pour nous, attaquer un QG de la Marine et tuer 200 hommes.

Edward avait déjà échafaudé un plan comme à son habitude. Nous étions quatre dans la cabine : Ed, Kitsuna, Lola et moi même. Pourquoi avoir inclus Lola aussi tôt dans notre "cercle" ? Et bien pour deux raisons spécifiques. Déjà, nous ne savions pas si nous pouvions lui faire confiance et cela nous permettait de la garder à l'oeil. Deuxièmement, nous avons pu voir durant le voyage qu'elle était plus forte que la plupart de nos hommes et pour le coup nous aurons besoin de toutes les forces en puissance pour mener à bien cette mission. Voyant qu'Ed était pensif, je reprenais donc la conversation où nous l'avions laissé.

"Bon, on récapitule. Le Malvoûlant veut que nous ôtions 200 vies dans cette base de la marine. Cela m'arrange, j'ai quelques comptes à régler avec eux depuis Orange. Mais le capitaine a raison sur un point, nous allons devoir ruser si on veut pouvoir faire notre mission et repartir sans être inquiéter. Nous irons donc tous les quatre pour nous faufiler plus simplement. Istos et Jack sont en train de préparer de quoi s'occuper d'une bonne partie d'entre eux. Nous avons des uniformes de la marine, et nous pouvons maquiller l'As de Pique en bateau de la marine. Maintenant ce qu'il nous manque c'est un plan d'action. Je suppose que tu y as pensé cap'tain ?"

Jack Black notre armateur avait émis le souhait de préparer des bombes pour nous aider à faire diversion ou à ôter quelques vies en plus. Assister par Istos, leur productivité était à leurs paroxysmes, il ne restait plus qu'à savoir où les déposer. Avant de laisser la parole au capitaine, je me tournais vers Kitsuna en ajoutant.

"Quelle que soit notre plan, il faudra que l'un d'entre nous se dévoue pour aller saboter les navires les plus rapides qui pourrait nous suivre une fois notre besogne fini. J'ai pensé que tu pourrais t'occuper de cela, cela t'évitera de participer à ce bain de sang."

J'avais été dur sur la fin, mais c'était fait exprès, je voulais que Kitsuna soit à l'abri pendant cette mission. Elle était d'une aide précieuse et nous ne pouvions pas nous passer de ses services. Je me faisais moins de soucis pour Ed, qui était reparti d'Orange sans trop morfler, son fruit du démon le rendait vraiment résistant à tout. Nulle doute qu'il nous épaterait encore avec durant cette mission. Puis, je reportais mon attention sur la petite nouvelle, la dénommée Lola.

"Lola, c'est ta première vrai mission à nos côtés. Je pourrais concevoir que tu ne te sentes pas de venir avec nous pour une mission aussi risquée. Ceci dit, tu as l'air bien plus coriace que la plupart de nos hommes, donc je souhaiterais que tu fasses partie de notre petit escouade."

Voilà, j'avais mentionné tout le monde, et désormais, je me taisais. C'était au capitaine de parler, j'avais énoncé le gros du plan, maintenant je comptais sur Ed' pour nous trouver un tour de sous le chapeau pour que cette mission soit un franc succès. Religieusement, j'attendais les instructions de la tête pensante de l'As de Pique.
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Mar 3 Aoû 2021 - 11:31

La situation était des plus tendues sur l'As de Pique. Après l'exploit sur Orange, il était désormais question d'attaquer un quartier général de la marine. Rien que ça. Le malvoulant était vraiment un homme qui voyait les choses en grand. Il était trop tard pour reculer et le fait de commencer à se lier à un nom aussi important était une bonne chose, mais une chose était sûre, cette attaque serait la chose la plus risquée que les Ouroboros devait faire, et de loin. Combattre des bases éloignées sur des îles étaient une chose, mais il fallait une approche bien différente lorsqu'il s'agissait d'attaquer une entité aussi importante qu'un QG.

Le jeune homme faisait les cents pas dans sa cabine pour réfléchir à un plan. Seuls son conseil privé était en mesure de faire face à un haut-gradé de la marine, et encore que malgré son statut de mer la plus tranquille du globe, ceux du QG d'Est Blue étaient réputés pour ne pas être des rigolos. Ils étaient au bas mot au moins presque aussi fort que l'homme qui avait failli tuer Klaus sur orange, et leur supérieur, la Sous-amirale Bii, bien qu'excentrique, faisait froid dans le dos ses propres hommes. C'était une adversaire inaccessible même pour le Serpent, et il le savait. Il avait peut-être un syndrome de supériorité, mais il n'était pas non plus fou. Il savait très bien se situer en terme de force, et il savait surtout bien qu'au dessus du grande de contre-amiral, les marines passaient à un tout autre niveau, proche de celui des Supernovas chez les pirates. Et oui, rappelez-vous, c'était un grand littéraire de base notre bon Edward, et vous n'avez pas idée de ce que l'on pouvait trouver comme information dans les bouquins d'histoires relatant les exploits de la marines. A une autre époque, il se destinait même à tenter sa chance dans les forces de l'ordres, toujours dans son but de tranquillité final. Il avait juste abandonner en se rendant compte que ça serait bien plus simple en passant par les voies illégales.

Bref. Tout ça pour dire qu'il savait que cette mission, et bien ça ne serait pas une partie de plaisir. Et lors de la réunion avec ses bras droits, il n'allait pas manquer de le faire savoir après avoir laisser Klaus prendre la parole pour introduire un peu les choses.

"- Merci Klaus. Mais avant de poser le plan que j'ai à proposer, je tiens à vous rappeler deux trois choses. "

Le jeune homme allait prendre un regard assez froid pour le coup.

"- Vous voyez ce qu'il s'est passer sur Orange ? Et bien ça m'était intolérable. Et vous le savez tous. J'ai été plus qu'extrêmement déçu que vous, les membres les plus puissants et en qui j'accorde le plus de confiance, vous soyez tous fait mettre dans des états comme ceux-là. Lola a une excuse, elle ne faisait pas encore parti des nôtres. Mais vous deux, aucune. Dans mes plans, votre survie est capitale. Et je ne tolérerais à aucun moment que lors de cette mission, même si elle est périlleuse, vous ne tombiez dans le même état. Sinon, après vous avoir guéri, c'est moi qui m'occuperait personnellement de vous dérouiller. Je suis clair ? "

Bah ouais. Bien plus simple de dire ça que d'assumer que ça l'emmerderait de perdre ses seuls vrais camarades non ? Enfin bref, il allait continuer.

"- Bon. Passons au plan maintenant. Il sera simple. Déjà, nous passerons à l'action de nuit. Nous nous équiperons de pulvérisateur à gaz et de masques et on va tout gazer simple. D'ailleurs, une grande partie de nos hommes n'auront que cette mission. Se relayer pour coller du gaz dans tout les conduits de ventilation qu'ils trouveront au fur et à mesure. Je pense qu'il y aura des garde, mais la plupart des gens dormiront, et avec un gaz toxique pour réveil, ils devraient être largement amoindrit. Le reste devra se charger de poser des bombes, et nous quatre, on devra se jeter dans la mêlée, trouver la salle où il y a les compteurs électriques, tout couper et ensuite, nous mettre à la recherche de chaque homme et de le buter. Que ça soit dans les chambres, les gardes que vous verrez, et cetera. Avec un endroit à viser, la gorge. Toujours. Pour qu'ils ne puissent prévenir personne. Et une fois que toutes les bombes seront posées et qu'on aura gagné suffisamment de temps, on partira et on fera péter toutes les bombes. Même s'il reste des survivants, je suppose qu'on pourra dire que la mission aura été largement accomplie. Des questions ? "

Oui, pour le coup, la stratégie était tout sauf loyale mais bon, face à des adversaires plus fort, il fallait bien savoir ruser. Il ne restait plus qu'à peaufiner les détails et l'équipage de l'Ouroboros pourrait se mettre en place. En espérant que le camouflage du bateau serait suffisamment convaincant pour tromper la vigilance de la vigie, sinon ça serait dès le départ très compliqué. C'était déjà une galère ... Et dire que ça venait à peine de commencer, décidément, ça serait folklorique cette mission.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2237
Popularité: -60
Intégrité: -60

Mar 3 Aoû 2021 - 16:38



[Mission 2] Le sang va couler


Ambiance pesante. Ambiance stressante. Le debriefing se déroulait tout d'abord de façon calme, résumé par notre cher Klaus en proposant une alternative qui m'aurait convenue. Un petit sourire se dessinait sur mes lèvres à son semblant de bienveillance, car la finalité restait la même: le sang allait couler. Mais notre capitaine en décidait bien autrement faisant une mise point des plus effrayantes pour ma part avant de passer aux choses sérieuses. Mal à l'aise par son regard froid et ses menaces, je baissais la tête la queue entre la jambe.

- Très clair...

Et la suite n'allait pas me plaire pour autant: Couper l'électricité, gazer, puis égorger des êtres humains dans leur sommeil. Certes la dernière fois quelques membres de la marine s'étaient montrés très virulent m'obligeant à tuer l'un d'entre eux, mais tous n'étaient pas comme ça ! Encore une fois je devais donc me salir par obligation mettant mes principes et le peu de valeurs acquises au cours de ma jeune vie de chien. Si je pouvais me boucher les oreilles et ne plus écouter le reste des horreurs à commettre... Malheureusement pour moi, mon amour envers mon maître ne disparaissait pas et me forçait à participer à ce plan détestable.

- Capitaine, je...

Puis, je me résignais à dire le fond de ma pensée ravalant les mots que je souhaitais prononcer. Il semblait prêt à écouter, mais ne voulant pas le voir plus en colère - sachant que de ne pas m'exprimer allait probablement déjà le rendre plus furax - je me taisais en tentant de prendre un air plus assuré.

- Rien d'important, ça peut attendre. Désolée de l'interruption.

Il ne manquait plus que l'avis de la petite nouvelle qui semblait bien plus combattante que moi. Ca démonstration, lorsque nous avions planté les graines sur Orange, en disait déjà un peu plus sur elle. En revanche, elle me paraissait plutôt gentille. Dommage que nous n'ayons eu que très peu de temps pour parler du sujet qui l'intéressait le plus entre nous deux: notre génétique et l'endroit où nous étions censées être vraiment à l'heure actuelle.

Je finissais par me ressaisir un peu montre une fière allure pour tenter de cacher mes vrais sentiments une nouvelle. A force de côtoyé l'équipage auquel j'appartenais désormais, je commençais à prendre - lentement mais sûrement - du poil de la bête !
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Mar 3 Aoû 2021 - 16:41



仲間 Nakama
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

Une odeur d'aventure:
 






Mon voyage à enfin commencer. En l'espace de quelques heures je suis passer de vagabonde à membre de l'équipage des Ouroboros. Je n'ai pas encore gagner totalement leur confiance et je dois faire mes preuves. Mais cela me rapproche de mon objectif. L'île de mes origines et le secret de mon arrivé sur Cocoyashi. Mais avant de pouvoir y être conduit, je dois aider mes compagnons. Sans trop m'en dire, on m'a expliqué qu'ils sont embarqué dans une grande aventure qui sera plus que périlleuse. Si je veux qu'ils m'aident dans ma quêtes, je dois d'abord les aider dans la leur. De toute façon, mes exploits sanguins et ma fuite avec cette équipage ont été vu et sûrement reporter par la marine. Peu importe ce que je ferais, je suis sûrement déjà ou en train d'être fiché comme faisant partie de de cette équipage. Il n'y a pas de chemin de retour, je dois maintenant faire la part de mon travail pour mériter que l'on m'aide à atteindre cette fameuse île qui se déplace. Kitsuna en sait plus que moi, mais pour le moment elle reste discrète sur ce sujet car mes actions ne lui ont pas vraiment fait plaisir.

Lorsque je me suis réveillée j'étais encore bien blessée. J'ai eu de la peine au départ à me laissé faire. J'avais jamais vu d'homme robot de ma vie et en plus j'ai découvert les piqûres. J'en avais jamais eu et vu et j'ai du prendre sur moi... bon d'accord en vrai j'ai pleuré et essayé de m'échapper. C'est pas ma faute hein ! Imaginez vous réveillez devant un homme robot qui se fait appeler Klaus et qui veut vous piquez pour sortir les balles de votre corps, vous auriez réagis comme moi j'en suis sur... Hum en tout cas comme il y avait Kitsuna qui était la, elle a réussi à me calmer. Enfin, au début c’était plus un maintiens forcer sur mon lit que un calme doux. Mais elle a utilisé contre moi le pouvoir le plus redoutable sur un Mink... des grattouilles ! J'ai tout fais pour me retenir d'y succomber mais c'était impossible. Malgré ma détermination et mon poker face pour donner l'impression que ça ne faisais rien, ma patte droite gigotait dans tout les sens sans que je la contrôle pour indiquer que j'étais en kiffe total des grattouilles malicieuses. Je fus donc soigner comme cela. A coup de pleure, de grattouille, de tentative de fuite rater et de fou rire de Klaus devant ce spectacle pendant que Kitsuna lui reprochait qu'il aidait pas du tout la situation.

Après cette convalescence, j'ai dû raconter ce qui m'a mené ici et ce que j'ai fais sur Orange pendant la guerre. J'ai raconté tout dans les moindres détails. Klaus se mis presque à applaudir à la fin lorsque j'ai expliqué mes combats contre la marine et m'a dis qu'on allait bien s'entendre en me tapant sur l'épaule. Kitsuna ne rajouta pas grand chose car elle m'avait déjà expliqué sur l'île que pour elle ce n'étais pas bien comment j'avais fait tout cela. Istos leur expliqua tout de même que j'avais fais preuve de beaucoup de courage pour protéger le navire alors que je n'étais même pas encore dans leur équipage. Edward le capitaine pris un moment pour écouter chaque version avant de prendre la parole. Il commença par me faire un remerciement pour le navire du coup je pensais que comme Klaus il allait plutôt me féliciter. Mais se fût de courte durée car juste après cela il pris un autre ton et se mis plus à me gronder. Pour lui, même si j'avais mes raisons, j'ai agis trop sur l'impulsion et j'ai failli en mourir. Et laisser un marine en vie était une très mauvaise chose car c'est à cause de cela que j'ai failli finir mon aventure. « Ça sert a quoi d'avoir un rêve si c'est pour mourir dès les premiers jours ? ». Mes oreilles étaient toute pendantes et j'osais pas le regarder dans les yeux. Je sais pas si c'est mon apparence de petite lapine qui fait cela, mais même si j'ai 23 ans, les gens me parlent souvent comme si j'étais encore une petite fille. Et je peux vous dire que ça marche pas du tout ! Bon d'accord j'ai menti ça marche totalement sur moi. Alors que je connaissais à peine ce type, il avait réussi à me cerner et à directement me ramener à l'ordre comme il le fallait. C'est quand même ridicule non, tantôt je tue des gens, juste après je me fais gronder comme une enfant qui aurait colorier sur un mur et en plus ça marche. Peut être que je suis destiner à être comme cela qui sait. D'un côté une enfant lapine tout mignonne et de l'autre une pirate sanguinaire. En soit les animaux dans la nature sont comme cela, si ils sont bien traité ils sont tout gentils et mignons, mais si ont les attaques, ils deviennent sauvage et agressifs. Mais bon je vais éviter de sortir un « c'est pas ma faute » sinon je fais encore me faire sermonner à mon avis.

Après cette séance de « recrutement » et de remontage de bretelle, notre capitaine nous expliqua alors notre prochaine mission et son plan d'action. J'avoue que cette histoire de gaz me fais un peu peur et pour le coup, la mission va vraiment ressembler à un massacre perfide et sournois. Comme l'a fais remarquer Klaus, je dois encore leur montrer que je suis digne de confiance et que je suis pas juste un poids mort. C'est pourquoi dès cette première mission pour moi. je serais en première ligne directement avec eux. Je vais tout donner pour qu'ils soient tous rassurer que je suis pas juste là en pic assiette. Une fois notre réunion terminer, tout le monde allait s'en aller mais je pris la parole avant qu'ils aient le temps de se lever. 

LolaJ'aimerais... j'aimerais vous remercier. Je sais que j'ai pas fait tout comme il faut et que vous étiez pas obliger de me prendre avec vous. Je veux pas être un poids mort pour vous. Je veux vous aider et mériter votre aide. Et je veux pas rester les bras croisés en mer. J'ai vue que vous n'aviez pas encore quelqu'un pour faire la cuisiner, alors... laissé moi devenir votre cuisinière ! Je travaillais avec mon père dans une auberge et donc je pourrais vous faire de bon plat. C'est pas grand chose mais je veux pas être nourris loger blanchis sans rien faire, je suis pas comme ça.


Je vois que tout le monde me souris ce qui me fais rougir immédiatement. Je suis debout et pourtant de ma petite taille même comme cela je suis à peine à leur hauteur. Et je le vois bien dans leur regard qu'ils me prennent au sérieux mais en me regardant de haut comme si j'avais 6 ans et que je venais de leur dire qu'ils allaient être fier de moi...je le vois bien même ! Ils vont m'entendre ceux là !

LolaEuh je... ha oui hein j'ai 23 ans vous savez donc euh pas besoin de faire comme si j'étais plus petite ça sert a rien de toute façon donc vous pouvez arrêter de me regarder comme ça.


Cette dernière phrase provoque alors un fou rire général. Car même si Lola tenta de leur dire qu'elle ne voulait pas de cela, son corps ne transmis pas le même message. Verbalement oui, mais avec ses joues toute rouge et sa pattes qui tapote le sol frénétiquement, la crédibilité de la lapine venait de partir en fumée. Mais cela fis du bien à tout le monde de rire. Car la mission qui les attends sera loin d'être joyeuse. Alors, juste pour un moment, oublier ce futur bien sombre ne peut que faire du bien aux nouveaux compagnons de Lola. Son rôle sur le navire ne se résumera peut être pas qu'a faire à manger, mais peut être que la petite lapine pourra apporter à ses nouveaux amis ce genre de moment. Des moments de joie et de rire couper du reste du temps. Mais pour l’instant, la lapine ne l'a sûrement pas encore comprise. Elle est encore trop occupé a rougir et essayé d'être à nouveau crédible. Dans tout les cas, les rires vont rapidement disparaître car notre jolie bande se rapproche de leur prochaine mission et le QG de la marine n'est plus très loin à présents...




https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Klaus Von Dragan
Klaus Von Dragan

♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2916
Popularité: -157
Intégrité: -132

Mar 3 Aoû 2021 - 18:33

Edward avait une curieuse façon de nous dire de faire attention pour la prochaine mission. Il était sur les nerfs comme tous les membres d'équipage. Moi, je me réjouissais de pouvoir palier à ma précédente prestations des plus pourris. J'avais été ramener sur le bateau lamentablement, et il était hors de question que le même scénario se reproduise ici. Le plan d'Ed était succinct et plutôt clair. On gaze tout, on tue tout et on repart dans un grand boom. Pourquoi se compliqué la tâche alors ? J'avais préparé pas mal de gaz en avance, maintenant que j'en avais dans mon corps, ça sera l'occasion de tester sur le terrain après tout. Rien de tel que le concret pour savoir si une arme fonctionne ou non, n'est ce pas ?

J'écoutais ensuite la timide intervention de Kitsuna qui semblait pour une fois arriver à aligner quelques mots, pour finalement se raviser. Cela me faisait mal à mon coeur de métal de la voir aussi "écraser" entre ses principes et son envie de tout faire pour le capitaine. La pauvre était dans un triste état. Le simple fait d'imaginer le chaos dans sa tête me fit un léger pincement au coeur. Elle allait s'endurcir à force de cotoyer cet escroc de capitaine, mais cela prendrait du temps. L'attaque d'Orange allait marquer à jamais notre équipage, meurtri par cette victoire à la Pyrrhus.

La seule qui semblait vraiment prête à entrer en première ligne, c'était Lola qui arrivait à détendre un peu l'atmosphère tendue. Elle avait hâte de faire ses preuves, tant mieux, nous allons bientôt arriver aux abords de l'île. La nuit n'est pas encore là donc il convient d'attendre encore un peu. Je me levais de ma chaise et mis une main sur l'épaule de Kitsuna comme pour la rassurer avant d'ajouter d'une voix calme mais néanmoins déterminée.

"Bien, maintenant que chacun sait ce qu'il a à faire, allons y. Nous avons que quelques heures avant de passer à l'attaque donc préparez vous. Je vais voir avec nos deux artificiers du dimanche pour optimiser le transport du gaz. Je vous laisse voir pour maquiller le bateau."

Sur ces mots je prie congé. Nous avions convenu d'un plan, il nous manquait plus que le matériel. Alors que je rejoignais les deux compères dans la calle du bateau, je leur expliquais le plan rapidement et nous nous mîmes au boulot. Il n'était question que de 200 vies humaines à ôter. Cela faisait 50 vies chacuns, disons 66 car Kitsuna va rechigner à la tâche probablement. Mais avec cela, nous aurons l'attention du Malvoulant et nous aurons une certaine protection. Pour l'heure, notre réussite dépend de notre arsenal donc nous nous activions de sorte à ce que nous ne manquions de rien le moment venu. Mon casque allait encore une fois être des plus utiles.

_________________________

Voici l'heure tant attendu arrivé. Je revenais dans la cabine du capitaine, vêtu comme un soldat de la marine, avec seulement mon casque en plus sur le visage. Cela donnerait au moins l'illusion pendant un temps. Le but c'était avant tout de m'approcher suffisamment pour neutraliser les premiers gardes sans alerter personne. Après, cela allait être de la Blitzkrieg, on gaze, on tue, on passe à la prochaine cabine. Une fois arrivée à un certain nombre, on prendra la poudre d'escampette le plus rapidement possible. Alors que je vérifiais l'étanchéité de mon casque, j'ajoutais vers Edward.

"L'heure est venue cap'tain."

Je laissais un temps de pause avant d'ajouter de ma voix robotique.

"Laisse moi passer en premier pour cet assaut, je dois me rattraper vis à vis de notre dernier assaut. Je laisserais personne m'empêcher d'atteindre l'objectif cette fois-ci."

J'étais déterminé à faire oublier ce léger contretemps à l'équipage. Cette mission, j'allais faire en sorte qu'elle se déroule le mieux possible. C'était une question de fierté, et après tout, l'Ouroboros s'en sort toujours dans toutes les situations difficiles.


Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Mer 4 Aoû 2021 - 10:42

Et bien voilà. Comme il était largement possible d'anticiper, Kitsuna n'allait juste que marmonner quelques mots avant de se retracter et Klaus, plus terre à terre, allait juste confirmer la mission et aller dans le sens de l'organisation des choses. La seule petite surprise allait venir de Lola qui, non contente d'approuver visiblement le côté très sanguinaire de cette attaque, allait remercier les Ouroboros de lui avoir laisser une chance et déclara ne pas vouloir être un poids. Cette réaction pouvait sembler rigolote au premier abord, elle démontrait un détachement assez incroyable face à la violence, et au pire des cas, une réaction de sociopathe avérée. Elle serait à surveiller. Même si pour l'heure, ce n'était pas le moment.

"- Très bien, vous pouvez vaquer à vos occupations. Sauf toi Kitsuna, j'aimerais te parler seul à seul. "

Et oui, il n'oubliait pas que la demoiselle pouvait se sentir mal depuis la dernière fois et qu'il valait clairement mieux lui passer un peu de pommade avant qu'elle ne craque complétement. Après tout, le jeune homme avait tout intérêt à la garder de son côté.

C'est donc ainsi qu'il allait prendre la parole alors que tout le monde était déjà parti.

"- Je sais bien que ça ne va pas fort toi en ce moment. Et je sais bien que l'aspect brutal de cette mission te rebute. Mais j'espère que tu comprends que ce n'est pas par plaisir. Je souhaite juste au maximum épargner des vies, celles de nos camarades. Et si je dois être cruel et sans pitié envers des adversaires, mon choix est vite fait, la vie de nos amis passera en premier. Celle alliance avec un des empereurs est trop importante pour refuser cette mission. Et pour la mener à bien, nous aurions du nous salir les mains dans tout les cas, alors autant faire de son mieux pour ne pas risquer la vie d'autres gens, même si ça implique d'être moralement limite. Tu comprends ? "

Le jeune homme souffla un grand coup avant de reprendre.

"- C'est aussi pour ça que nous n'avions pas d'avenir ensemble. En tant que capitaine, je me dois de faire des choix, des choses que tu n'approuveras pas. Et à la longue, ça t'aurait rendu malheureuse. Et tu es trop sensible, tu n'aurais jamais osé me contrarier, ni même te protéger. Alors je sais bien que depuis la dernière fois, tu m'en veux, et que tu agis de manière différente, mais j'espère au moins que ce cas de figure t'aura fait comprendre mes réactions à ton égard. "

Après ces quelques mots, le jeune homme allait se diriger vers le pont, pour laisser la jeune demoiselle digérer tout ça. Et également pour pour aller superviser le maquillage du bateau qui se passa ma foi plutôt bien. L'équipe avait fait du très bon travail, et quelques heures pour tard, tout le monde était désormais en train de s'équiper des costumes de marines. C'est là que nous retrouvons Klaus et Edward d'ailleurs.

"- Très bien. Je te fais confiance. "

Le jeune homme connaissait les capacités de Klaus et il ne doutait pas de lui. Une mission qui nécessitait autant d'attirail, c'était clairement son truc. Alors autant le laisser prendre les devants alors que le bateau commençait lentement à s'approcher du quartier général de la marine. Ca passait ou ça cassait. Et pour le coup, bah ça passait.

L'As de Pique arriva sans encombre au point d'amarrage puis posa son ancre tranquillement alors qu'une petite unité de marine s'approcha pour accueillir l'équipage. Il aurait été possible de les tuer sur le coup, mais la finesse était de mise. Il valait mieux le faire dans un endroit tranquille, à l'abri des regard. Le jeune homme, avec sa petite troupe, allait donc jouer le jeu.

"- Lieutenant Redeye. Nous venons pour pour un transport de matériel. Je sais que c'est inattendu à cette heure de la nuit, mais les vents ne nous ont pas été très favorable on va dire."

Le jeune homme se permit au passage de rigoler un peu. Cette histoire de vent était pour le coup vrai en plus. La mer avait été très calme alors autant dire que sans vent, les bateaux galéraient un peu à avancer.

"- Je n'étais pas au courant d'une livraison aujourd'hui mais soit, je vais vous demander de me suivre, on va vérifier tout ça dans le registre. "

Escorté par le petit groupe, les Ouroboros allaient donc bientôt se retrouver dans une petite salle qui faisait apparemment office d'accueil. C'était le bon moment. Il n'y avait apparemment pas de denden caméra dans ce petit endroit. C'était un vrai coup de chance pour le coup. Silencieusement, le jeune homme allait donc dégainer son sabre à la vitesse de la lumière et trancher net la gorge du soldat qui tenait le livre comptable en cherchant une potentielle livraison pour ce coup-ci. A ce signal, il n'y avait aucun doute que les autres allait faire de même avec les quatre autres marines qui restaient médusées. L'opération pouvait commencer.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2237
Popularité: -60
Intégrité: -60

Ven 6 Aoû 2021 - 22:10



[Mission 2] Le sang va couler


- Entendu Lola et bienvenue à toi.

Lui répondais-je, le sourire aux lèvres appréciant sa petite présentation. Au moins, cette charmante petite lapine me mettait un peu de baume au cœur malgré son côté sanguinaire, mais chacun ses défauts, non ? L'atmosphère se détendait et tous riaient avec la petite intervention de la miss peluche.

Alors que nous nous apprêtions à tous sortir, je pouvais sentir la main mécanique de klaus sur mon épaule en guise de solidarité. Je lui rendait la monnaie de sa pièce en frottant le haut de mon crâne sur son avant bras. Mais très vite, je déchantais lorsque le capitaine me demandait de rester pour que nous puissions être en tête à tête. Je me demandais bien ce qu'il allait me dire ou faire, ne sait-on jamais, car je ne savais pas sur quel pied danser avec lui.

Tous sortaient de la pièce, sauf lui et moi. Je savais que pour le coup, je devais l'écouter et n'avais pas mon mot à dire. Pour sa première explication de mon point de vue, il y avait différente possibilité de "sauver" ses confrères autre que la voie de la piraterie, donc les actes présents je ne le comprenais pas. Après un court soupire de la part d'Edward, j'entendais quelque chose m'agresser les oreilles... La blessure que je tentais de fermer il y avait déjà quelques jours de cela venait de s'ouvrir violemment. Je grimaçais légèrement, laissant mes dents apparentes, fermant les yeux et tirant mes oreilles de loup vers l'arrière.

Je voyais bien que cela lui posait pas de véritable soucis, en vrai, je me demandais si cet homme avait un cœur ? Même notre Doc à plus de sentiments que lui et pourtant il n'était fait que de métal ! Lorsque le "clac" de la porte se faisait retentir, je ne retenais plus mes larmes... En revanche, à défaut d'éprouver de la tristesse, c'était une grande colère qui ressortait.

Cette pauvre chaise qui ne demandait rien à personne venait d'en payer les frais immédiatement épousant le magnifique mur de cette cabine qui me laissait un goût amer dans la gueule. Je grognais au même moment de mon action pour exprimer ce sentiment de destruction que je réfutais depuis trop longtemps.

- Il s'est joué de moi... Pourquoi me faire espérer et revenir me briser comme ça... ? Qu'est-ce que ça lui apporte ?!

Nous étions d'accord sur un point maintenant, ni lui, ni moi étions fait l'un pour l'autre. Il venait de briser le peu d'amour me restant pour sa personne en me laissant dans l'indifférence. Il voulait voir comment je pouvais être lorsque j'étais mauvaise ? "Capitaine, tu ne vas pas être déçu, car à défaut d'aimer mon maître je peux le haïr." Minaro oubliait un détail crucial, le sentiment d'amour était drôlement proche du sentiment de haine !

------------------------------------------------------------------------------------------------

L'heure arrivait où nous enfilions tous une tenue de marine pour passer "inaperçu". Pas de bol pour moi, ma tenue était trop petite à cause de ma taille. Casquette, haut trop court laissant mon nombril apparent et un pantalon qui pouvait faire penser à une taille basse, j'arrivais à mon tour sur le pont du navire les yeux livides.

Nous parvenions alors au QG de la marine sans trop d'encombre. Edward jouant à nouveau de sa petite comédie, ce qui nous permettait de pouvoir accéder au reste de la base facilement. Nous faisions que de suivre la petite troupe de marines qui nous embarquaient avec eux jusqu'au moment fatidique, pas pour nous du moins.

A côté de moi se trouvaient deux pervers... Tentant de constamment regarder dans mon "décolleter" pas volontaire - mamie Eugette aurait été fière soit dit en passant - je croisais les bras mettant mes mains en direction des deux gorges à ma disposition avant d'allonger mes griffes coupant net leurs jugulaires. Toujours le regard sans émotion apparente je fixais mon capitaine en retractant mes longs ongles tachés de sang.

- Finissons en au plus vite.

[HRP: Deux gardes en moins]
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Sam 7 Aoû 2021 - 13:54



Et le gong retentis
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

Action !:
 





Ça y'est ça commence ! Notre capitaine nous donna le signal pour débuter notre quête du jour. Kitsuna dégomma les deux marines à côté d'elle immédiatement et sans tarder. On était un peu étonné de cette réaction mais pas le temps de tirer au flanc. Je court vers les deux derniers gardes. Ils ont juste le temps de dire une insulte en brandissant leur fusil mais c'est trop tard. En courant sans m'arrêter je déploie mes griffes , en me servant de la vitesse et de l'effet de surprise, je tranche la gorge des deux derniers marines dans cette pièces. Les bras tendus dans le vide après avec traverser mes deux victimes, je me retourne alors que les deux corps inertes tombent sur le sol. Je vois le regard de Kitsuna, elle est différente et semble sans âme. Je sais pas ce qui c'est passé quand Klaus et moi on est sortie de la réunion, mais visiblement c’était pas très joyeux. Je regarde Edward qui nous fais un signe de la tête.

Avant même que nous arrivions, je suis allé voir Klaus dans son espèce d'atelier qui fais un peu peur au premier abord. Vu qu'il sait fabriquer plein de truc, il devrait être capable de me bricoler un bâton de combat. Depuis mon dernier combat je n'en avais plus vu que ce fumier de marine l'avait exploser devant mes yeux. Klaus me dis qu'il n'y avait aucun problème et que c’était facile à fabriquer en plus. On discuta un petit moment pendant qu'il me le fabriquait. Je restais assise sur une caisse à le regarder travailler. Mon regard fût alors attirer vers la pile de masque à gaz et de boule un peu étrange. L'homme robot m'explique alors que c'est notre outillage pour la mission. C'est un peu délicat car ce gaz pourrait nous tuer nous même si on s'y prend mal ou qu'on mets pas comme il faut notre masque. On doit manuellement jeter les boules pour répartir la fumée toxique. Je les observe un peu alors que Klaus vient pour me donner mon nouveau bâton. Mais je le remarque pas tout de suite parce que je suis en pleine pensée.

KlausHeu Lola ça va ? J'ai finis ta nouvelle arme tiens.
LolaTu  crois que ça marcherais si on s'en collerais dessus ?
KlausHein ? Tu veux te coller ton bâton au dos ? Je vois pas trop l’intérêt.
LolaMais non pas ça, tes boules chelou la. Si j'en avais coller ou attacher à mon dos et que je cours avec, ça va repartir le gaz dans un super grande zone non ?


Je vois que Klaus me regarde d'un air déconfis puis observe son appareillage. Il prend une des boules, la compare à mon dos et réfléchis un peu. Il vérifie plusieurs fois quelques mesures, le poids et plein de truc que je comprends pas vraiment ce qu'il fait enfaîte.

KlausPutain ça peut marcher t'as raison. Mais c'est super dangereux si tu tombe ou si tu te fais attaquer.
LolaT'occupe pas de ça, on dois tuer 200 personnes, si on les fait pièce par pièce ça va prendre une éternité alors... Fais de moi ta nouvelle arme !

L'opération à commencé et on a déjà tuer 5 personnes. Klaus commence alors à nous donner notre matériel pour la suite des opérations. Un masque un gaz et tout ce qu'il faut pour rependre le gaz dans la base. Il m'équipe ensuite d'un sac à dos et d'un gilet. A tout cela il accroche les boules de gaz que je devrais conduire au plus d'endroit possible en courant sans m'arrêter. Edward fais remarquer qu'il trouve quand même ce plan est trop risquer pour une nouvelle. Mais Klaus est un peu trop fier et me présente comme ça première arme vivante. Mi Mink mi toxique. J'aimerais bien frimer un peu je l'avoue, mais je sais que tout ce que je porte sur moi pourrais me causer ma perte si je fais n'importe quoi. Edward avant de lancer l'opération me rappelle mes consignes. Je dois courir devant eux mais jamais trop loin pour que sois pas toute seule en cas de soucis. Je dois courir uniquement pendant la durée qu'ont besoin les boules pour se vider et après je dois immédiatement retourner vers eux sans tarder. En plus il se permet de lever son doigts en me disant tout cela. Je leur avais pourtant bien dis de pas me parler comme une enfant ! Heureusement mon masque à gaz cache mon visage donc même si je rougis ils peuvent pas le voir hehe. Je me mets en position de départ comme avant une course. Klaus est derrière moi pour activer les boules qui sont accrocher partout autour de moi. On attends plus que une chose, notre signal de départ. J’observe la porte qui donne ensuite sur le reste de la base avec les couloirs dans lesquelles je devrais courir. Je sens mon cœur battre la chamade. Mais je suis prête ! Je regarde alors mon capitaine pour son signal. Il me redis encore une fois de bien respecter le plan et de revenir dès que les boules sont vides. Je le regarde avec un grand sourire parce que là il l'a trop cherché et je lui répons simplement par un : Oui papa Edward !



https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Dim 15 Aoû 2021 - 16:28

Les gardes furent vraiment neutralisés en deux secondes. C'était assez efficace pour le coup, une très belle entrée en matière. La seule chose surprenante était l'entrain de Kitsuna avait mit à littéralement arraché la tête de deux personnes. Elle qui était de base très douce, il y avait vraiment quelque chose qui clochait. Elle avait très certainement mal pris les propos d'Edward. mais bon, ce n'était ni le moment, ni l'heure d'en parler. Le jeune garderait donc ça en tête pour plus tard.

Il allait juste mettre son masque comme les autres pour se rendre compte ensuite que Lola allait ensuite parler à Klaus d'une sombre histoire d'arme bizarre ...  mais lorsqu'il essaya d'en placer une pour émettre des doutes sur la stratégie qui semblait assez foireuse, il allait se prendre un "Oui papa Edward ". Sérieux ? Bon bah il allait la laisser se viander alors. Tant pis, ce n'était qu'une sorte de lapin à la moutarde sur patte qui pouvait servir de kamikaze si ça lui faisait plaisir. Il n'y avait pas que ça à gérer dans tout les cas, mais dans tout les cas, elle se ferait tirer les oreilles à la fin.

Enfin bref, pour sa part, le jeune homme allait donc donner le signal pour que les bombes de gaz commencent à être déployer et il allait se mettre à aller de salle en salle pour tuer les gens qu'il croisaient, tantôt par des coups d'épées, tantôt par des techniques de son fruit du démon. Toujours dans la gorge. Et oui, quand le but était juste de tuer des gens, c'était facile de ne pas trop faire dans la dentelle.

Cependant, alors qu'il faisait son petit bonhomme de chemin, il allait faire une rencontre qui allait corser directement les choses. Sans doute prévenue par le bruit, des caméras ou je ne sais quoi, la sous-amirale Bii allait se présenter directement face au Serpent. Et le pire, c'est que chacun était déjà parti de son côté. Il était dans la pires des positions alors que ça faisait seulement quelques minutes que l'opération avait commencé, c'était chaud, mais il ne fallait pas se démonter, il était même trop tard pour ça dans tout les cas.

"- Salutations Sous-amirale. Je ne m'attendais pas à vous croiser si tôt. "

Le jeune homme était stoïque. Il ne devait surtout pas montrer une quelconque peur ou laisser entendre qu'il se savait en infériorité, sinon ça serait fini. Il allait donc gagner du temps pour laisser les gens déployer le gaz, ça l'aiderait peut-être au moins un peu.

"- Alors ? Que me vaut ce plaisir ? "

"- Tu ne manque pas de toupet ! Tu attaques ma base avec ton ridicule équipage et tu oses me demander ensuite ce que je te veux ? Tu es encore plus bête que le pire des caniches on dirait ! "

La demoiselle se tint ensuite le visage pour rigoler à sa bonne blague. C'était compliqué. D'un côté, le jeune homme mourrait d'envie de lui arracher la tête directe mais de l'autre, il avait très peu de chance de réussir. Il fallait donc qu'il prenne sur lui et ruse.

"- Ouais enfin, en parlant de caniches .. Je tiens tout de même à signaler que vos hommes nous ont laisser entrer avec une facilité déconcertante. Si j'étais vous, je ferais un peu plus attention à qui je recrute car tout de même, se faire avoir de la sorte par un pirate pourtant primé, c'est assez misérable. "

La demoiselle se gratta ensuite la tête d'un air hautain.

"- Tu marques un point. Je les feraient tous virer cette bande de nuls. Mais pour l'heure, c'est toi que je dois recadrer. Tu m'en veux pas hein ? "

la demoiselle allait donc ensuite foncer sur le jeune homme pour l'attaquer avec ses ongles. Forte heureusement, elle n'avait pas l'air d'avoir encore fait appel à un pouvoir capable de blesser un logia. Edward allait donc juste jouer le jeu, tentant de contrer les coups les uns après les autres avec son épée, pour ne pas attiser la méfiance de son adversaire. Il espérait juste que du coup, de leurs côtés, les autres Ouroboros s'en sortait un peu mieux que lui.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2237
Popularité: -60
Intégrité: -60

Jeu 19 Aoû 2021 - 14:25



[Mission 2] Le sang va couler


J'ignorais totalement mes deux camarades magouilleurs qui tentaient de mettre au point une stratégie des plus périlleuses et qui mettrait sans aucun doute l'équipage de l'Ouroboros en danger. Faire du bruit durant une mission dont le mot d'ordre était la discrétion, comment dire... *allons-nous tous mourir ici ?*

Même notre capitaine semblait perplexe de cette "invention" farfelu et lorsque j'entendais le "oui papa Edward" provenant de la pauvre lapine, je savais pertinemment qu'elle venait de commettre une injure à notre Minaro. Peu m'importait de tout cela, je n'avais aucunement l'envie de me retrouver ici. C'était un ordre, rien de plus.

Nos masques à gaz sur le visage, le signal lancé et les bombonnes de gaz lâchées dans les conduits sonnaient l'heure de cette danse macabre. L'odeur du sang jaillissait de pièce en pièce, les gémissements d'agonies de-ci, de-là, les coups d'épées, de griffes, les poings se serrant violemment autour des gorges des individus... De ces inconnus... Ils ne m'avaient rien fait, et pourtant j'étais là à leur trancher le cou... !  

- Respire, expire...

Me chuchotais-je. Si pour certains ôter la vie d'un individu était tout simplement une banalité, pour d'autre c'était retirer une vie qui ne nous appartenait pas. Il était tellement plus simple de prendre l'âme d'une personne que de l'épargner... Était-ce vraiment ce que je voulais devenir ? Un animal sanguinaire dénué de toute réflexion ? Combien de pauvres gens venais-je d'égorger dans leur sommeil ? Combien de familles allaient souffrir ?

A force de me poser trop de questions, je finissais par avoir une migraine ou bien était-ce le masque qui m'empêchait de respirer correctement ? Les larmes montantes, je regardais encore le cadavre gisant à proximité le regard vitreux...

- Je refuse de faire plus...

C'était la gorge nouée que je me parlais à moi même. Hors de question de continuer à massacrer plus d'humains, des gens qui ne m'ont rien fait ou pas encore.

Soudainement, une lame se plaçait dans mon dos. Je frissonnais sur le moment, un peu surprise ce qui me sortait totalement de ma grande réflexion.

- Pas un pas de plus ! Vous êtes en état d'arrestation !

Zut... A force de trop pleurer et penser, je n'avais même pas remarquer sa présence. Je refusais d'obéir à ce marine en décrochant rapidement un coup de pied dans le plat de la lame assez fortement pour qu'elle tombe des mains du type. Alors que je m'apprêtais à le laisser en vie, une main mécanique venait lui saisir la gorge par derrière, la lui broyant instantanément.

- Kitsuna ressaisis toi ! Ce n'est pas le moment de flancher ! Il n'y a pas que le capitaine qui participe à cette mission. Nous devons nous serrer les coudes tous ensemble !

C'était Klaus qui venait encore une fois pour m'aider. M'attrapant par les épaules il me secouait un peu pour me faire revenir à la raison. Je me dégageait du mieux que je pouvais pour ne plus ressembler à un milkshake. Il n'avait pas tord, nos vies à tous étaient en danger et si tout le monde mettaient ses problèmes personnels sur le terrain cela signait notre arrêt de mort à tous. Mais je ne pouvais m'empêcher de me demander où était la petite boule de poil rose qui accompagnait notre Doc.

- Tu sais où est Lola ? Je pensais qu'elle était avec toi...

- Non, justement je pensais qu'elle était avec toi ! Où est Edward ?!

La situation commençait à devenir critique, car de ce que je venais de comprendre tout les membres de l'équipage s'éparpillaient !

- Je l'ai perdu de vue à un moment à cause de la fumée. Je ne peux pas le repérer par l'odorat au risque de somnoler.

Nous sortions tout les deux de la petite chambre avant de courir pour trouver nos deux camarades. De toute façon, le secteur d'ici venait d'être terminé, le dernier homme venait de mourir la gorge broyer sous mes yeux.  

A quelques pas plus tard, arrivant à l'intersection de l'un des couloirs, j'entendais non loin de nous du bruit, mais j'étais incapable de discerner de quel genre de son il s'agissait, bien trop éloigner pour le moment.

- Par ici, j'entends des voix qui sont à peine perceptible.
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Jeu 19 Aoû 2021 - 16:33



Mauvais plan
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

Sombre temps:
 





Le signal est donné ! Je commence à courir et Klaus déclenche les bonbonnes dans mon dos. Je cours maintenant dans les couloirs de cette base. Les autres derrière moi se chargent des pièces individuels alors que je m'occupe de rependre ce gaz de mort dans les couloirs principaux. Par contre je crois que ma blague de départ n'a pas du tout marché. Avant de partir en courant j'ai bien vue que à part Klaus, personne ne semblait emballer par ce plan et ma blague de fin. J'ai pas le temps de penser à cela maintenant et tant pis si je me fais gronder derrière. Je suis pas la pour jouer la lapine gentille qui fait ce qu'on lui demande sans broncher. Je compte bien être la seule à maîtriser mon avenir. J'ai peut être rejoins cette équipage mais ça change pas qui je suis. Même si je galère encore à comprendre si je suis la gentille lapine, un monstre, les deux ou autres choses.

Mes bonbonnes sont presque vide dans mon dos. J'entends derrière moi de grand cri d’agonie de plein de gens différent. Ce gaz fait quand même froid dans le dos. Je regarde derrière moi pour voir ce que fais Klaus mais... putain je le vois plus il est passé ou ? Pourtant j'ai pas couru plus vite que cela et j'ai suivie le même couloir comme on en avait parler. Merde c'est le gaz ! Il est beaucoup plus épais que ce que je pensais et du coup on voit difficilement à travers. Qu'est ce que je fais maintenant ? Notre but est de tuer un paquet de personne et de repartir sans tarder. Peut être qu'il faudrait que je...

KaibaJustice, PUNCH !


La lapin se fit alors couper en pleine pensé. Le poing hurlant d'une personne qu'elle connaît très bien* vient de lui frapper en plein dans le ventre. Quel erreur pour Lola de ne plus regarder devant elle. Ce jeune marine qui est aussi un ancien enfant de Cocoyashi avait pu préparer un coup de poings puissant en voyant la lapine foncer tête baisser dans sa direction. Le coup fais voler la jeune Mink contre le mur qui cède alors sous la violence du coup. Lola se retrouve projeter dans une autre pièce juste à coter du couloir dans laquelle elle se trouve. C'est en relevant la tête qu'elle voit ce type. Elle le voit en regardant par le troue que son corps avait créer au travers le mur.

Putain qu'est ce qu'il fait là lui ? La vache il m'a pas manquer. Je me relève difficilement en gardant mes yeux sur lui. Aïe ! Juste me relever ça me déchire le ventre, je crois qu'il a du me casser une côte ou deux avec ce coup. Mais comment il peut rester la alors que le gaz est partout...putain ! Mon appareil est vide ! Ça fais combien de temps qu'il ne sort plus de gaz ? J'étais tellement occuper à essayer de voir Klaus et les autres que j'ai ni regarder devant moi, ni fait attention à l'arme sur mon dos. Kaiba me regarde et ne dis rien pour le moment. Je peux encore sentir son poings contre mon ventre. Je fait pas la maline parce que lui c'est pas comme des soldat au pif, lui je sais pas si je peux le battre enfaîte. La dernière fois je l'avais pris par surprise donc j'avais l'avantage. Mais cette fois c'est lui qui vient en un coup de prendre clairement la tête.

KaibaTon voyage va s'arrêter ici Lola, je vais t'arrêter et te rendre à la justice.
LolaDésolé mais j'en ai pas trop envie enfaîte tu vois... et d’ailleurs, qu'est ce que tu fous ici toi ?
KaibaTu croyais t'enfuir sans que je fasse quoi que ce soit ? J'ai laisser ma place pour remplir ma mission et je ne rentrerais pas tant qu'elle ne sera pas accomplie.
LolaEt c'est quoi ta mission ?
KaibaT'arrêter ou mettre fin à ton aventure.


Putain j'en mène pas large. Il est beaucoup plus sur et déterminer que moi la. Et avec mes côtes en miettes je vais pas être capable de faire grand chose. Il se met déjà en position de combat. Son regard semble si calme et posé comme si il ne doutait pas de l’issue de ce combat. C'est de la triche ! Lui il est en pleine forme et tout alors que moi je suis déjà bien entamer. J'ai..j'ai peur ? Je suis plus fébrile que contre les soldats habituels. Mais pas le temps de chouiner, Kaiba fonce sur moi ! J'arrive à sauter de coter pour l'esquiver de justesse. Je saute et esquive en me tenant le ventre. Je pourrais pas faire que esquiver il faut que je suis me défendre plus que ça ! Putain je suis déjà si faible...je suis trop faible. Merde j'ai faibli !

KaibaJustice, Gurabu !


Les mains du marine viennent ensemble plaquer la lapine violemment contre le mur qui prend la forme du dos de la Mink. Les main du jeune soldat tiennent alors fermement les bras de Lola qui ne plus bouger. La jeune lapine avait peut être pris trop d'assurance lors de sa dernière aventure quand elle à rencontré les Ouroboros. Il est facile de vaincre à tour de bras de petit soldat et de prendre la confiance rapidement. Mais lorsqu'on un adversaire vient nous ramener les pieds sur terre, on peut tomber de très haut et c'est ce qu'est en train de vivre Lola. Elle se croyait déjà invincible mais il n'en ai rien. Kaiba son camarade d'enfance lui avait déjà compris cela depuis des années à cause de Lola elle même. Pour ce combat, mentalement parlant, il est beaucoup plus fort que la lapine.

Je suis pas une monstre...je suis pas forte... Comment j'ai pu être autant aveugle sur moi même. Peut être qu'il a raison, peut être que je mérite pas de vivre ma vie comme j'en ai envie... je suis faible je m'en rends compte maintenant...mais...j'ai pas envie que ça se finisse aujourd'hui. Je veux pas déjà arrêter mon aventure. J'ai agis comme une idiote alors que Edward m'a accepté les bras ouvert sur son bateau. Et maintenant je paie les frais de tout cela, je peux plus... je peux plus être seule... je suis pas assez forte pour ça... J'ai aucune chance de gagner aujourd'hui contre lui. Putain je suis trop nulle... j'ai plus le choix...

KaibaÇa sert à rien de pleurer Lola. Si tu accepte enfin d’obéir les chose pourraient mieux se passer. Je pensais même pas te voir pleurer un jour.
LolaC'est à cause de toi tout ça... Je voulais juste être heureuse et vous me traitiez comme une bête sauvage. Tout est de ta faute !
KaibaLa ferme ! C'est à cause de toi si j'en suis là aujourd'hui ! Je voulais pas ça moi !


Sur ces mots pris par la rage, le soldat jette violemment la lapine de l'autre côté de la pièce pour la faire valser sur le mur d'en face. Cette fois il n'est plus calme comme avant, il est enrager. Lola ne comprend d'ailleurs pas pourquoi une telle rage. Elle se reconnaît clairement comme sur Orange, mais elle ne sait pas pourquoi Kaiba est aussi énervé que elle lorsque le sujet de Cocoyashi est abordé. Le marine soulève Lola qui est mal en point. En vrai, elle est plus mal psychologiquement que physiquement. Elle avait plus souffert de blessure à Orange que ici, mais là, c'est son morale et sa confiance qui ont été exploser tout comme les murs de cette salle.

KaibaMoi je voulais pas ça ! J'ai jamais voulu ça ! Mais tu voyais rien... tu voyais pas que je...


Bordel il allait dire quoi là avant de se couper là ? J'ai pas rêver il allait dire un truc en rapport avec nous deux ? Je comprend plus rien... Je suis perdue. Peu importe ce que je pense c'est le chaos et je doute de tout. J'avais Tellement pris confiance en moi et là, tout s'est envolé. Je chiale encore et Kaiba ne peut que le voir vu qu'il me tiens en l'air en face de lui. Je sais que je dois devenir plus forte... Mais je pourrais pas le faire seul, c'est bon, j'ai compris laisser moi maintenant j'ai compris !

KaibaLola Coelho, au nom de la marine, je vous arrête pour acte de piraterie. T u peux dire quelque chose mais je crois que ça changera rien là.
LolaLES GARS !
KaibaHein !?
LolaA L'AAIIIDE !!


C'est en pleurant et en hurlant que Lola accepte enfin qu'on ne peut pas tout gagner seule. Être dans un équipage ça veut dire faire confiance aux autres et accepter leur aide. Ce moment peu agréable qu'elle venait de subir lui a ouvert les yeux. Elle n'est pas encore forte, elle n'est pas invincible, mais, elle n'est plus seule. Elle a aujourd'hui, avec elle, des compagnons en qui elle peut compter. Peut être que tout cela était nécessaire pour que la lapine le comprenne. Il fallait cela pour qu'elle mette son ego de côté pour enfin accepter de demander de l'aide à ses prochains. Alors que la lapine pleure en appelant à l'aide, Kaiba comprends vite qu'il ne vas devoir trop traîner dans les parages. Autant contre Lola il avait tout ses chances de gagner, autant contre Klaus qui ne devait pas être loin, Edward ou même Kitsuna, il sait qu'il n'a pas la moindre chance. Lola n'est pas être qu'une débutante dans l'équipage de l'Ouroboros ou même dans le monde de la piraterie, mais le reste de l'équipage lui ne laissera aucune chance au jeune marine. Si la moindre personne vient sauver la lapine pleurante, il devra s'enfuir et abandonner sa prise pour cette fois. Encore une fois, c'est un moment difficile pour les deux anciens enfants de Cocoyashi. Car encore une fois, aucun des deux ne peut gagner ce combat qui dure depuis leur enfance. Et ce combat est encore très loin de se terminer.



* Pour savoir qui est cette personne : https://www.onepiece-requiem.net/t23267-kaiba-juro



https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Ven 20 Aoû 2021 - 13:50

La situation était serrée. C'était le cas de le dire. Edward était au prises avec une sous-amirale largement plus forte que lui, et à attendre les cris aux alentours, il n'était pas le seul. Mais hélas, pour le coup, il ne pourrait pas faire grand chose. S'il essayait d'aller voir ce qui se passait, il se ferait sans doute rattraper facilement, voir il conduirait directement son adversaire sur les autres, ce qui n'était pas non plus une très bonne idée. Il devait trouver en premier lieu un moyen de s'en sortir.

Déjà, plutôt bonne nouvelle, le gaz semblait commencer à se rependre. Sa masse violâtre se faisait de plus en plus présente et il était facile de deviner que désormais, les Ouroboros ne devait le fait de tenir debout qu'à leurs masques conçus pour l'occasion. Mais ce qui sentait mauvais, c'est que pour l'instant, la fan des animaux ne semblait pas dérangée outre mesure. Il fallait espérer que ça viendrait avec les minutes ... Mais pour le moment, il fallait continuer de feinter.

"- Vous êtes dignes de votre réputation. Même le gaz que mes hommes dissémine ne vous affecte pas. C'est impressionnant. "

"- Qu'est-ce que tu crois, ce n'est pas une arme aussi ridicule qui va m'atteindre. "

Le jeune homme allait ensuite sourire.

"- Oh vous peut-être pas. Mais je vous suggère de vous remémorer si vos précieux animaux de compagnie ne soit pas dans une zone qui peut-être atteinte. On ne sait jamais, ils n'étaient pas la cible et il serait dommage de les retrouver décédés par manque d'attention. "

La demoiselle allait d'un coup péter un câble, c'était le cas de le dire. Elle faisait une tête ultra paniquée. Visiblement pas sûr du tout de son coup.

"- Bon, je ne suis pas un monstre non plus. Je vous propose une trêve le temps de sortir vos animaux de là. Je sais ô combien votre collection d'animaux de compagnie est importante pour vous et je ne voudrais pas vous en priver. "

"- Très bien. Mais une fois qu'ils seront en sécurité, tu ne paie rien pour attendre, pirate ! "

"- J'en prends note madame. "

Tels deux sauveteurs animaliers, les opposants se dirigèrent donc ensemble lentement vers la cabine de la demoiselle, toujours bien loin de se douter de la lugubre raison de la venue des pirates. Une fois là-bas, le jeune homme allait tout de même être surpris de la variété d'animaux qui étaient tous dans sortes de petits parcs très luxueux, drapés d'or et de dentelles, tous avec des gamelles et des endroits pour faire leurs besoins de manière individuelle. La rumeur étai vraie dis-donc. Elle mettait bien sa précieuse collection au dessus de tout.

Enfin bref, ils étaient là pour une mission de sauvetage et c'est donc avec un sérieux suffisamment important pour faire oublier ce qu'il se passait dans le reste de la base que le jeune homme allait agir. Il allait consciencieusement briser une fenêtre et commencer à faire des aller retour entre la petite cours sur laquelle l'endroit donnait et la chambre après avoir scellé la porte d'entrée et drapé les entrées d'air. Sauvant dans le processus un total de trois alligators, deux gorilles, quatorze chiens de races différentes, cinq oiseaux, un hippopotame, et un phasme. Rien que ça.

Toujours dans son optique de berner la demoiselle, une fois ceci-fait, il allait tout simplement s'asseoir dans la cour et prendre la parole pour discuter.

"- Et bien, c'est une sacrée collection que vous avez là. A la hauteur de votre charme. "

"- Quel flatteur ! Mais oui, je sélectionne toujours mes compagnons avec le plus grands soin. "

De là, on peut dire que la conversation allait prendre une drôle de tournure. la demoiselle allait tout simplement parler de ses animaux, de comment elle avait acquis ses spécimens les plus rares, comme Norbert, son phasme qu'elle avait ramené directement d'une île sauvage dans le nouveau monde.

Une bonne dizaine de minutes allaient s'écouler à force de parler d'animaux. Cette corde avait décidément été le bon filon à suivre. Mais est-ce que les Ouroboros tiraient bon parti de cette diversion ? Il était l'heure de le découvrir.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2237
Popularité: -60
Intégrité: -60

Mar 24 Aoû 2021 - 17:08



[Mission 2] Le sang va couler


"LES GARS, A L'AIDE !" C'était clairement la voix de la petite lapine qui nous semblait en détresse. Si le poing d'acier de Klaus envoyait le gugus dans la tête la première dans le mur, moi je m'occupais d'attraper la Mink pour la sortir de l'emprise de ce ringard ! Alors que notre Doc voulait enlever la vie de la potentielle victime, Lola s'interposait aussitôt en se dégageant de mes bras. C'était son rival et personne n'avait le droit de lui ôter la vie à par elle de ce qu'elle nous disait.

- Espérons qu'il nous aura oublier alors, mais je ne penses pas que cela plaise au capitaine de le laisser vivre...

Ajoutais-je avec une voix d'incertitude. Mais si c'était le souhait de notre petite camarade et que Klaus n'y voyait aucune contradiction, alors je me devais de lui obéir. De toute façon, cette situation m'arrangeait un peu, je ne voulais plus me salir les pattes.  

- S'il arrive quoi que ce soit au Ouroboros durant la mission à cause de cet homme, tu en seras responsable mademoiselle.

Il réfléchissait d'avantage et attendait brièvement la réponse de notre boule de poil rose avant de frapper un autre coup sur l'individu pour qu'il comate le plus longtemps possible veillant à ne pas le tuer pour les charmants petits yeux de Lola.

Maintenant qu'il était hors d'état de nuire et notre petite lapine sauvée. Il manquait toujours quelqu'un à l'appel !

- Mais où est donc passé notre capitaine ?

Cela me rassurait que très peu, car avec les marines encore en vie qui se trouvaient au sein du QG, tout pouvait arriver ! Nous partions tous ensemble cette fois-ci nous couvrant les uns et les autres. Ce que nous faisions n'était pas à prendre à la légère d'autan plus que - qui disait base marine disait des responsables bien robustes - se trouvait un sous-amirale dans les parages.

Mes deux camarades s'occupaient encore de quelques marines de-ci, de-là, tandis que pour moi, je ne pouvais plus tuer un seul être vivant... Ca ne faisait pas partie de mes principes et mon râteau avec Edward ne devait pas en devenir un prétexte ! Je m'excusais auprès d'eux de mon comportement quand soudain quelque chose d'inattendu attirait mon regard...

- Qu'est-ce que tu fais là toi ?

Le ton de ma voix s'adoucissait un peu et mes yeux s'écarquillaient en observant un drôle de truc se balader sur le mur. Si petit, si mignon et probablement fragile ! Ca ressemblait à un bout de bois, mais c'était vivant. Qu'est-ce que c'était que cette petite créature et surtout, comment était-elle parvenue jusqu'ici ? Je ne pouvais la renifler à cause de mon masque à gaz, mais je tâtais du bout des griffes pour savoir si c'était agressif ou non...

- Ca bouge, ca bouge !

- Ca s'appelle un phasme Kitsuna, mais cesse de faire mumuse ce n'est pas le moment.

Je mettais mon doigt sur mon menton - difficilement avec le masque - répétant à haute voix le mot phasme plusieurs fois d'affiler pour l'imprégner dans ma tête. Minuscule et mignon, inoffensif, perdu au milieu de nul part... Si déjà j'émettais du remord pour toutes les vies prises jusqu'à maintenant, ne pouvais-je au moins pas sauver celle-ci ? Je le prenais alors en le laissant venir sur ma main avant de le déposer sur mon épaule.

Par la suite et durant notre petite "balade", dix bonnes minutes s'étaient écoulées entre mignonnerie et bain de sang pour progresser dans notre quête. Si le nombre de victimes augmentaient par plusieurs secondes, il restait toujours cette histoire: Aucune trace de l'homme qui volait mon cœur pour le détruire !

- Mais où êtes-vous... ?

Marmonnais-je en espérant que tout allait bien pour lui. Cela m'étonnerait fort qu'il prenne la fuite ! Du moins, ce n'était pas son genre.
https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Mar 31 Aoû 2021 - 17:47



Cœur brisé
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

Passé brisé:
 





Jusqu'à aujourd'hui, je maintenais une haine profonde et puissante contre un homme. Je le considérais comme la source de mes problèmes. Je mettais tout mes mots sur lui. Qu'est ce que j'ai pu être égoïste en réalité. Alors que je pleurais, la, dans ses mains qui me maintenais fermement contre le mur et que j'appelais à l'aide, il ne fit rien. Il avait largement le temps de me capturer ou de me blesser d'avantage, mais non, il a attendue. Il à l’allure d'un dur à cuir et d'un marine froid, mais, j'ai vu de ses yeux sortirent des perles scintillantes. Il me maintenait encore mais sans pour autant m'étreindre comme il le faisait jusqu'à là. Comme si le faite que des gens allaient venir me sauver le soulageait. Je ne comprends pas ce qui se passe. Ce moment est figé dans le temps. On se déteste tellement et pourtant, là, j'ai l'impression d'être dans un monde parallèle. Je ne peux m'empêcher de repenser à la phrase qu'il n'avait pu finir. Ces mots semblaient être partie sur des rails pour avouer quelque chose de profonds dans son cœur. Et c'est là qu'un souvenir m'envahit l'esprit. Lorsque nous étions encore que des petits enfants innocents sur notre île de Cocoyashi. Notre première dispute avait éclaté car, pour un jeux, il voulait absolument que je sois sa fiancé. Mais j'étais encore trop effrayé et nos amis avaient couper court au jeux ce qui avait donner ce premier échange virulent entre nous et qui donnera suite à notre relation de haine à haine. Je ne peux pas m'empêcher de penser à ce souvenir en parallèle de cette phrase qu'il s'est empêcher de finir.

LolaKaiba ? Tu m'aimais c'est ça ?


Il ne réponds pas, détourne le regard et ne laisse qu'échapper un simple « putain ». Je vois bien que l'injure n'est en aucun cas destiné pour moi, mais pour lui même. C'est donc cela, il m'aimait pour de vrai. Et je devine alors enfin ce qui c'est passé. Son père était très réticent aux autres races, alors, il à du le noyer de parole cruel sur mon espèce, et, sûrement le punir ou lui faire du mal pour avoir oser aimer autre chose qu'un être humain. Tout ce temps, j'ai placer ma haine envers chaque marine que je croisais à cause de lui alors que enfaîte, il souffrait autant que moi. Je ne sais pas si c'est parce que je ne suis pas totalement humaine que tout cela m'ai échappé pendant si longtemps. Tout ce que je sais maintenant c'est que rien n'est rattrapable. Il le sait aussi car sinon il m'aurait déjà achever ou arrêter. Mais il n'y arrive pas, comme emprisonner dans notre passé commun. Pourtant il va le falloir qu'on s'en défasse de ce passé. J'ai failli à ma mission à cause de cette vieille haine, et lui, il est aussi en train de faillir à cause de ce vieille amour impossible. Il relève la tête pour me regarder dans les yeux.

KaibaQuand j'ai eu la nouvelle de tes actions sur Orange et de ce que tu avais fais, j'étais soulagé enfaîte... Ça me donnait une raison et une motivation profonde pour exécuter ma mission. Mais je le vois que tu doute de ce que tu as fais las bas n'est ce pas ?
LolaComment je pourrais pas douter, j'ai fais exactement ce qu'on disait de moi, je devenais un monstre sans âme... un animal...
KaibaIl faut pas que tu t'arrête Lola.
LolaHein ? Qu'est ce que tu racontes là ?
KaibaSi tu deviens une gentil pirate qui ne fais pas le mal autour d'elle... j'aurais pas la force de finir ma mission.
LolaAttends une seconde...tu m'aime encore !?


Il ne réponds pas et détourne le regards. Tout sa vie à du être basé sur l'honneur d'être un marine, les missions, les grades, le respect et à quel point les pirates doivent être neutraliser. Et là, sa mission c'est moi et il ne peut pas la finir. Il est littéralement en train de me demander de redevenir celle que j'ai commencé à être sur Orange là. C'est un marine, qui me demande de devenir plus sanguinaire et plus dangereuse. Enfaîte, si je le fais pas, il n'aura pas la motivation nécessaire pour me stopper c'est ça ?

LolaEst ce que tu me demande de devenir une pirate sanguinaire pour te motiver à m'arrêter ?
KaibaNon... je veux que tu devienne la Mink la plus dangereuse que le monde ai connu. J'ai besoin que tu devienne plus forte, trop forte pour moi pour que je doive me dépasser.
LolaMais ça n'a aucun sens ! Tu sais que tu trahi la marine en me disant ça ?
KaibaJe sais et je m'en fous. Toute ma vie j'ai essayé de te détester et ne j'y arrivais pas. Et la... quand je te tabassais dans ma rage j'ai compris que mon futur ne peut exister sans toi. J'ai bien compris que jamais je n'aurais ton cœur, depuis longtemps je le sais. Et encore plus maintenant que tu es dans un équipage de pirate. Alors je te le demande Lola. Surpasse toi, deviens forte, devient terrible, défi tout ceux qui te barrons la route, mets à mal le gouvernement si besoin, tue des gens je m'en fiche mais ne t'arrêter pas de grimper dans la piraterie. Pour qu'un jour tu devienne la plus terrible des Minks, et moi, je serais le plus terrible des Marines qui t'arrêtera.
LolaOu que je tuerais ?
KaibaOui, ou que tu tueras exactement. Mais c'est trop tôt la, pour moi et pour toi. Ça te semble toujours fou ce que je dis ?
Lola...Nan...


On entends alors Klaus et Kitsuna, ils vont arriver d'une seconde à l'autre. Entendre en quelques minutes sont plus veille ennemi vous avouer son amour, sa haine et son désir que vous deveniez plus forte pour lui, ça remue les tripe. Je crois pas l'aimer honnêtement, je suis même pas sur d'avoir aimer quelqu'un comme lui il m'a aimé. J'aime mon père oui mais c'est pas la même chose que les petits copains ou les trucs comme ça quoi. Je dois donc devenir la plus terrible pour lui ? C'est ce qu'il veut ? Que je ne cesse pas ce début que j'ai eu à Orange ? Le plus troublant dans tout cela, c'est que j'ai envie de dire oui putain ! Je l'ai détester tellement fort, et là, j'ai envie de pleurer dans ses bras avec lui mais bordel j'en peux plus de vivre comme cela. Je peux plus du jour au lendemain passer de monstre, à sentimentale, à gamine ou j'en sais rien. J'ai besoin d'une stabilité à suivre pour réussir mon objectif... putain... c'est exactement ce dont il a aussi besoin et c'est ce qu'il me propose...

LolaTu feras tout pour m'arrêter quand je serais la plus terrible des Minks de cette océan ?
KaibaJe donnerais ma vie pour cela.
LolaAlors j'accepte, je deviendrais un monstre pour toi. T'as intérêt de t'entraîner dur parce que je me laisserais plus jamais faire comme aujourd'hui. Je sais même pas pourquoi pour le moment, mais, je ferais tout ça pour toi.
KaibaC'est toi qui à intérêt à mettre les bouchés double pour devenir un monstre. Parce que la j'ai plus revue la gamine pleurnicheuse sur la plage.


On se sourit mutuellement alors que au même instant, Klaus vient éclater le visage de Kaiba qui tombe au sol évanouit. J'ai encore des larmes, mais c'est un mélange étrange de tristesse, de colère et de bonheur. Kitsuna me rattrape et s'assure que je vais bien. Mais je n'eus pas le temps de me reposer dans ses bras car Klaus est sur le point d'achever mon vieille ennemi ami. Je saute sans réfléchir pour m'interposer ce qui le fais stopper net

KlausMais qu'est ce que tu fous Lola ?
LolaVous avez pas le droit de le tuer ! Vous pouvez pas... Si quelqu'un doit le faire c'est moi ! Plus tard, pas maintenant je vous en supplie laissez le.


Klaus et Kitsuna sont plus qu'étonner de me voir protéger un marine. Mais ils acceptent ma demande et Klaus se contente de l’assommer. Je suis maintenant sauver même si, du coup, je n'étais pas réellement en danger au final. On m'explique alors la situation du plan. Bah c'est le bordel, le gaz a pas tué assez de gens et notre capitaine est aux abonnés absent. Du coup on se mets à le chercher tout en tuant les gens qu'on croisent pour continuer à gonfler le chiffre de mort. Je dois avouer que je suis pas en mode monstre, ou combattante ou quoi que ce soit la. Genre, je tue des marines mais en pensant à autre chose. Je dois devenir plus forte et devenir un monstre. Mais je peux pas me permettre de perdre le contrôle comme à Orange. Si je veux devenir terrible, il faut que je deviennent plus forte et que j’obtienne le pouvoir de devenir un monstre. Ouais autant dire que je vais galérer, ça existe pas les super pouvoir donc bon. C'est vraiment un sentiment étrange qui me parcours, j’exécute ces marines en ayant l'impression de rendre service. C'est plus ma haine qui parle mais un truc étrange de promesse là. Comme si Kaiba m'avait donner la force qu'il me manquait pour devenir une vraie pirate. Je dois tout donner maintenant ! Plus rien ne dois me stopper. Je dois trouver d’où je viens, et devenir la plus forte pour mon vieille... ami. Je ne dois pas me laisser distraire à présent. Je dois combattre pour mes amis, pour mon vieille ami et me surpasser pour enfin être en paix un jour avec moi même. J'ai jamais été autant déterminé je...

KlausÇa s'appelle un phasme Kitsuna, mais cesse de faire mumuse c'est pas le moment.


...je...euh je....JE LE VEUX ! Ha oui pardon j'ai dis que je devais rester concentrer hum... Nous continuons notre route pour trouver notre capitaine. Je peux pas m'empêcher d'être jalouse de voir Kitsuna avec ce jolie phasme sur son épaule. Je lui ferais les yeux doux plus tard, pour le moment on doit retrouver Edward. Le temps presse car maintenant l'alarme est donné, et, on pourrait tomber sur un marine bien plus puissant au fur et à mesure que le temps passe. On doit vite le retrouver, finir notre quota et se tirer d'ici. Plus vite on sera repartie... plus vite je pourrais avoir mon phasme !



https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Jeu 2 Sep 2021 - 12:36

Le soleil ne tombait pas sur cette journée aux airs chauds et réconfortant. Il était très dur de s'imaginer qu'en réalité, à l'intérieur du bâtiment, les Ouroboros se livraient à un véritable massacre alors qu'Edward était tranquillement assis dans la cour avec la sous-amirale à discuter. Attention, le but était de faire diversion, mais quand même. Est-ce que ses hommes réussiraient à tuer autant de gens sans lui ? Il ne pouvait pas le savoir. Et d'un côté, il était bloqué. Il fallait qu'il feinte.

D'une manière naturelle, il allait donc sortir un bonbon de sa poche.

"- Vous en voulez un ? "

"- Oh bah pourquoi pas, merci. "

La jeune homme était visiblement assez distraite. Il avait fallu qu'Edward l'aide à sortir ses animaux de la zone de gaz et elle avait visiblement perdu le nord. Elle allait avaler la petite sucrerie de la manière la plus naturelle du monde. Le problème ? C'est qu'il s'agissait de l'un des fameux bonbons de la fabrique d'Edward. Excellent en goût, mais possédant un terrifiant agent addictif capable de rendre accro à la première consommation, à l'instar de certaines autres drogues. Le plus terrible, c'est qu'il n'avait pas en soit d'effet psychique, aucune hallucination rien. Il permettait juste d'avoir une irrésistible envie d'en manger sans arrêt et donc d'en acheter tout le temps. Quel intérêt dans cette situation ? Vous allez vite comprendre.

Après l'ingestion de ce bonbon, le jeune homme allait encore attendre quelques instants avant de lui en proposer un autre au cours d'une énième discussion, puis un autre ...

Au bout d'un certain temps, la jeune dame allait quand même finir par comprendre que quelque chose était en train de se passer.

"- Mais pourquoi me proposez-vous autant de sucreries ? "

Le jeune homme allait prendre un sourire malicieux.

"- Oh ça ... C'est juste pour assurer la sécurité de mon équipage qui est du coup amarré à votre port. Ce bonbon comporte un très puissant agent hallucinogène et dans quelques heures, vous allez commencer à délirer et ça va durer quelques jours. Et c'est le moment, après vous avoir fait ingérer bien ce qu'il faut, que je vais vous proposer l'antidote contre votre promesse de ne pas nous suivre quand on va partir. Mais pour se faire, vous devrez juste ne pas me suivre et même rester dans cette cour pendant je dirais dix minutes, le temps que je traverse la base, que je retourne à mon bateau, et que je donne l'ordre de partir. "

"- ... Très bien. Mais je vais aussi poser mes conditions, je veux savoir ce que vous vouliez tenter ici dans un premier lieu. "

Le jeune homme allait se gratter la tête.

"- A vrai dire, comme vous le savez peut-être, mon frère jumeau a parait-il intégrer les forces du gouvernement mondial. C'est en tout cas les échos que j'en ai eu. Et comme on m'avait assurer sa présence sur cette île, je voulais juste lui parler. Mais visiblement, les informations étaient fausses. Je n'ai donc aucune raison de m'attarder ici. "

"- Et pour le gaz alors ? "

"- C'était l'assurance qu'on avaient choisit au départ pour ne pas se faire massacrer. C'est juste un gaz soporifique en soit. "

"- ... Tu as de la chance que je sois de bonne humeur et que je sois reconnaissante que tu ai eu la délicatesse de m'aider à évacuer mes animaux. "

La demoiselle allait souffler.

"- Dix minutes. Pas une de plus. Et donne-moi l'antidote de suite. "

Le jeune homme allait donc sortir un bonbon, mais situé ce coup-ci dans sa poche au niveau du cœur. Une chance qu'il avait eu la présence d'en avoir un à cet endroit-là. Il allait ensuite le donner à la sous-amirale puis il allait ensuite sourire.

"- Et bien je vais vous souhaiter une excellente fin de journée. Dans d'autres circonstances, il aurait été un honneur pour moi de vous inviter à diner . "

La demoiselle allait sourire d'un air un poil fière pour ensuite s'asseoir, en signe qu'elle tiendrait sa parole.

"- Allez, fuyez pirate."

Après avoir fait une salutation de la main, le jeune homme allait donc se mettre à marcher tranquillement vers la porte qui menait à l'intérieur de la base pour ensuite la refermer calmement, l'air totalement inoffensif. Ce qui allait d'ailleurs changer directement dès qu'il fut hors de contact visuel de la maitresse des lieux.

Avec toute sa fourberie habituelle, il allait d'un coup charger sur tout les marines qu'il croisait pour tous les massacrer le plus rapidement possible, laissant une trainée de sang qui dénotait vraiment avec l'instant qu'il venait de vivre. Mais alors qu'il faisait son travail morbide, il allait recroiser les camarades qui semblaient être en admiration devant un phasme. Décidément ...

"- On part. On a encore six minutes de répit, ne posez pas de question, Tuez toutes les personnes que vous croisez en direction du bateau et amarrez. Je porterais le coup de grâce là-bas. Exécution. "

Le capitaine avait l'air très grave. Il savait très bien que ces minutes seraient cruciales et ils n'avaient pas le temps de lambiner, il était temps de passer au niveau supérieur.
https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Kitsuna Larocaille
Kitsuna Larocaille

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 2237
Popularité: -60
Intégrité: -60

Dim 12 Sep 2021 - 21:30



[Mission 2] Le sang va couler


Enfin le capitaine de notre équipage faisait nous rejoignait à nouveau ! Hein ?! Comment ça pas de question ?! Ca fait genre pas mal de minutes que nous courions dans tout les sens à sa recherche et nous n'avions pas le droit de poser une unique question ?! Bon... Au moins nous l'avions avec nous, c'était déjà pas mal, non ?  

- On vous suit !

Pour ma part, j'avais tué déjà dix soldats à bord du Q.G et il était hors de question d'en tuer un supplémentaire ! Ce n'était pas dans mes cordes et je ne voulais plus faire de mal à personne... Alors je suivais la troupe qui s'acharnait tant bien que mal à faire face à la situation. D'ailleurs quelque chose d'autre me turlupinait.

- Pourquoi on a que six minutes ?

Ca m'étonnait fortement, car avec le grabuge que nous faisions nous ne passions pas non plus inaperçu. Six minutes c'était plutôt pas mal en vrai. De plus, le gaz soporifique ne sera pas éternel non plus, et il était même certain que tout les marines ne seront pas endormis... Quel galère !

Nous dévalions et empruntions un nombre incalculable de couloirs qui se ressemblaient autant les uns que les autres ! En utilisant au moins mes sens de Minks, je pouvais un minimum nous guider par l'ouïe ou prévenir d'éventuelles attaques surprises.

- Attention ! Embuscade droit devant !

Chuchotais-je pour être seulement entendu par mes coéquipiers. Klaus ne se privait pas d'armer son canon avant de tirer dans le tas. Au vu de l'urgence, le temps était compté et l'équipage ne devait pas s'attarder à bord de la base !

- On ne lâche rien ! On y est presque camarade !

Disait le Doc d'un ton pète-sec pour nous donner du courage. Nous possédions toujours nos masques à gaz, mais ce n'était qu'une question de temps pour que nous puissions bientôt le retirer. Un dernier effort, un dernier espoir ! Ce n'était pas le moment de flancher !

- Embuscade à trois heures !

La même scène que précédemment, Klaus qui tirait de nouvelles boules de plasma à haute pression qui ont pour effet de décimer d'avantages ennemis... Plus j'observais les scènes qui se déroulaient autour de moi, et plus cela m'attrister profondément. Je n'aimais pas cette violence, dont je faisais partie, je n'aimais pas tout ces bruits... *Je veux seulement atteindre le navire au plus vite !* Heureusement que ce phasme me remontait un peu le morale, au moins, j'avais trouvé un nouveau copain !

A force de bouger dans tous les sens en suivant Edward, le temps passait et bientôt il ne devait rester uniquement que trois minutes au compteur. Tic, tac, tic, tac... Le temps continue de défiler.


-----------------------------------------------------------------------

Technique(s) utilisée(s)


# Walls ears:
Larocaille peut écouter à travers une porte ou des murs peu épais et entendre la conversation de ses alliés comme de ses ennemis. Elle est obligée de se coller contre la parois pour entendre clairement.

https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Jeu 16 Sep 2021 - 14:14



Remue méninge
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

Thème de tête:
 





On est enfin réuni à nouveau mais on a pas le temps de se réjouir de quoi que ce soit parce que notre capitaine nous annonce qu'il nous reste que 6 minutes pour nous tirer d'ici. Je sais pas ce qu'il a fait on ce qui a mal tourner mais je pense deviner qu'on va se faire tirer les oreilles après la mission parce que j'ai l'impression que c'est vraiment une catastrophe. Disons que si on devait passer un examen pour être des ninjas discret, rapide et efficace et ben on aurait été clairement recalé avec notre performance. Je dois avouer que pour le moment je suis un peu déboussolé. J'aide Klaus a éliminer les marine sur notre route comme je peux mais je suis pas là totalement quoi. Faut dire que je vais avoir besoin de un moment pour me poser afin de bien assimiler ce qui c'est passé avec Kaiba. Klaus et Kitsuna l'ont bien compris que quelque chose m'avais retourner l'esprit et les entrailles sans pour autant avoir entendue la déclaration d'amour et la demande de mon ancien ennemie d'enfance. Enfin, j'espère qu'ils l'ont pas entendue sinon je vais me faire charrier comme pas possible une fois sur le bateau.

Je vois que le capitaine me regarde parfois d'un air un peu interrogateur car il doit sûrement voir que je suis pas comme d’habitude là. Je crois que une fois sur le bateau je vais pas avoir le choix et je vais leur expliquer ce qui c'est passé. Non pas que j'aime parler de ma vie privé mais parce que si je garde tout pour moi toute seule je suis pas sur de savoir quoi faire ou comment le gérer. Et pis... ça fais du bien de parler de ce qu'on ressent non ? Si je dois repasser en mode Orange, il faut d'abord que je sors ce que j'ai sur le cœur qui me fais un nœud sur le ventre là. Je suis déjà en train de penser à comment je vais leur dire tout cela et Klaus le remarque parce que je suis encore moins efficace pour faire mes tâches alors que le temps presse de plus en plus.

KlausLola je sais pas ce que si c'est passé mais moi j'ai besoin de toi là !


Je me secoue la tête en m'excusant mais je ne peux pas cacher que je suis pas dans mon assiette et en relevant la tête après mettre fais un peu grondé par Klaus, je croise le regard de Kitsuna qui prends quand même juste le temps de me faire un petit sourire et un clin d’œil avant qu'on se remette au boulot. Qu'est ce que c’était que ça ? Au départ Kitsuna avait un peu de peine avec moi parce qu'on était très éloigné alors qu'on était de la même race. Elle n'aime pas tuer, la violence et le sang alors que moi quand je suis pas dans cette état bah ça me fais pas grand chose. Sur Orange quand j'ai rien retenue bah je me suis sentie beaucoup plus vivante et libre que je le suis aujourd'hui. Mais pas le temps de continuer a penser dans le vide comme cela sinon je vais me faire encore gronder et autant dans d'autre situation j'aime bien ça mais pas là... oublier ce que j'ai dis.

Plus que 3 minutes avant que quelque chose ne se passe. C'est assez dur parce que Edward ne nous a pas vraiment dis le pourquoi du comment. On sait juste qu'on doit partir la maintenant tout de suite mais sans savoir ce qui c'est passé de son coté. Durant notre course Kitsuna s'occupait de repérer les embuscade et les pièges. Klaus lui faisait le gros du boulot et moi je l'aide a finir les marines qui ont esquivé ou survécu a ses attaques de groupe. Notre capitaine ouvre le chemin et nous guide jusqu'à la ou on a laisse le navire. C'est con a dire mais là on a une méga cohésion d'équipe. Genre on a tous un rôle à suivre et on avance petit à petit en groupe. Ce qui me fais en soit me sentir encore plus mal parce que c'est en partie ma faute si le début à pas marcher parce que je cherchais à leur prouver je sais pas quoi alors que j'aurais eu meilleur temps de travailler avec eux. Mais ça n'arriveras plus cette fois. Parce que maintenant je n'ai plus seulement qu’un rêve pour moi, j'ai aussi quelque chose a accomplir pour une autre personne. Enfaîte au départ j'ai douter de part Kitsuna qui n’appréciait pas mes manières bestiales et j'ai passer mon temps a douter de moi même et ça m'a valu une rétamé de mon vieille ennemie. Mais, maintenant que j'ai une promesse à tenir, je ne pourrais pas plaire à tout le monde et tant pis si Kitsuna n'aime pas ce que je suis en train de devenir. Je dois faire un choix avant de me faire tuer ou de faire tuer mes camarades dans mes prochaines missions.

Accepter de devenir la plus terrible des Minks comme j'ai commencer sur Orange et suivre notre promesse qu'on s'est fais avec Kaiba, ou alors continuer a douter de chacune de mes actions pour une autre personne. Désolé Kitsuna, tu es une bonne personne mais, mon choix est fait maintenant et plus jamais je ne serais la cause d'un échec pareil. Au même moment que mes pensé s'ordonnent enfin, Kitsuna annonce un nouvel embuscade. Klaus doit recharger son arme alors je n’hésite pas une seconde et je me jette au milieu des soldats. Je la sens a nouveau, cette chaleur qui m'avait guider sur Orange, cette sensation que tout est possible, ce réconfort de savoir que je ne suis pas seule malgré tout, je vais devoir te remercier Kaiba, c'est grâce a toi que aujourd'hui je me sens a nouveau vivante !

La lapine regarde les ennemis autour d'elle en souriant à pleine dents avant de danser les griffes déployées pour trancher ses ennemis sans perdre le sourire et sans hésiter à aucun moment. Klaus ne prend même plus la peine de recharger son arme en voyant que la lapine avait enfin repris du poil de la bête. Kitsuna reconnu directement le même regard que la lapine avait user sur Orange pour traumatiser plusieurs marine. Elle avait essayé de sortir Lola du cercle de la violence mais visiblement c’était en vain. Le capitaine quand a lui comme à son habitude garde son calme et se contente au grand maximum d'un petit sourire en coin. Dur de savoir si il est fier, satisfait ou juste que ça le fais rire. Ce qui est sur c'est que c'est mieux d'avoir dans son équipe une Minks qui agis comme cela plutôt que la Lola qui avait courue toute seule au début de la mission. Une fois les marines éliminé après cette danses tranchante, Lola regarde fièrement avec un grand sourie le reste de l'équipe alors qu'elle se tient au dessus de 5 marines griffé à mort.

KlausBah voilà ! C'est pas trop tôt quand même ! T'en auras mis du temps pour retrouver tes esprits madame pattes de sang.


Le doc, à ses mots, lance un grand sourire à la lapine qui semblait à nouveau sur pattes. Sur le bateau elle leur racontera peut être ce qui c'est passé et devra sûrement s'excuser pour le début chaotique. Mais pas le temps des excuses et des punitions pour le moment. Le temps tournent et il ne doit rester plus qu'une petite minute à la fine équipe pour sortir d'ici.



https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Edward Minaro
Edward Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 3650
Popularité: -250
Intégrité: -229

Jeu 23 Sep 2021 - 12:12

Le bout du tunnel était désormais visible. Silencieusement, le jeune homme tranchait la gorge de toutes les personnes qu'il croisait. En soit, il n'avait qu'un seul but, que la supérieur des lieux ne se rende pas compte de ce qu'il se passait à l'intérieur et pour le moment, ça se passait bien. Il n'y avait pas à tergiverser plus et tout les Ouroboros sortiraient vivants. Pour l'instant, à vrai dire, Edward n'en avait rien à faire de tout le reste. Kitsuna avait retrouvé son calme et ne participait plus de manière active à la mission ? Tant pis. Lola faisait du grand n'importe quoi ? Pas son problème. Seul sortir de là était important et ce fût un soulagement lorsqu'ils arrivèrent enfin au quai.

"- Aller, tout le monde sur le bateau et amarrez. "

Le jeune homme monta dans les derniers pour s'assurer de ne pas être suivi puis lorsque le bateau fût enfin à quelques dizaines de mètres, l'heure du coup final allait enfin être arrivée. Il allait monter tout en haut du mat afin de prendre une grande respiration, puis, de toute ses forces, il allait prendre son élan et sauter le plus haut possible en commençant d'ores et déjà à concentré du sirop dans sa main droite et se mettre à tourner sur lui même. Vous savez ce que ça voulait dire.

"- Météore sucré ! "

Cette fois-ci, le jeune homme allait pousser jusqu'à ses limites pour créer le plus gros météore de sa vie. L'impact fût tellement énorme que la face avant de la base allait quasiment être anéanti par l'impact, sous un grondement qui allait très probablement être perçu par la sous-amirale Bii qui serait sans doute médusée alors que le serpent retombait lourdement sur son bateau qui prenait déjà de la distance. Pour le coup, elle s'était fait avoir en beauté et allait passer un savon aux peu de survivants qu'elle croisait et en les renvoyant tous sur l'heure. Sa colère était grande, mais hélas pour elle, l'As de Pique était déjà loin et elle en était consciente. D'autant plus que l'onde de choc avait par la même occasion créé une sacré pagaille sur le port qui était quasiment devenu impraticable à cause des débris.

Pour cette fois, Edward et sa clique s'en était bien sorti mais il avait dû ruser en prenant en compte un adversaire bien plus fort que lui. Et c'était un problème en soit. Si les prochaines demandes du Malvoulant étaient encore un niveau au dessus, l'équipage aurait vraiment du mal à tenir le rythme pour intégrer sa flotte.

Enfin bref, pour l'heure de toute façon, l'heure n'était pas à réfléchir à ça mais plutôt à faire gaffe durant les prochains jours de ne pas être abordé par une armée de marines furax à cause de cette attaque ou encore à faire attention que Kitsuna ne devienne pas encore plus instable car ses agissements récents pouvaient sérieusement commencer à inquiéter. Mais ça, ça sera une autre histoire. A la prochaine les jeunes !





https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minarohttps://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
Lola Coelho
Lola Coelho

♦ Localisation : East Blue
♦ Équipage : Ouroboros

Feuille de personnage
Dorikis: 1320
Popularité: -27
Intégrité: -27

Jeu 23 Sep 2021 - 14:14



Capitaine !
[Mission 2] Le sang va couler Icone12

le pardon:
 





Notre mission de l'enfer se conclue enfin. Notre capitaine use d'un étrange pouvoir qui me fais vibrer les oreilles lorsque je le vois depuis le mats de notre bateau réduire une partie de la base en poussière. C'est un pouvoir de cette envergure dont j'ai besoin si je veux atteindre mes objectifs. Je suis peut être potentiellement une lapine forte et je peux progresser mais, si je veux être la plus terrible, je dois aller plus loin, beaucoup plus loin. Je le vois depuis le mats que Edward n'est pas content. On a peut être réussi nos objectifs du jours mais c’était pas loin d'être un échec et même d'être la fin pour moi si je n'avais pas eu la chance de tomber sur mon vieille ami. Oui je peux dire ami maintenant au vu de ce qui c'est passé. Dans une autre histoire peut être que je serais belle est bien devenue sa fiancé qui sait. Malheureusement ici, dans ce monde, nos destins ne pourront se croisés de cette manière. Le capitaine redescends et alors que notre bateau est déjà loin, il s’apprête sûrement a nous lancer une joute verbale pour nos exploits négatifs.

Klaus était sur le point de s'occuper de mes blessures qui n'étais pas terrible mais qui demandait quelques soins. Je le repousse et vais directement face à mon capitaine. Il est plus grand que moi en taille, mais je le regarde quand même dans les yeux un long moments histoire de posé le calme. Je ne le lui laisse donc pas le temps de nous coller une rouste et après avoir fais peser mon regard qui pouvait peut être sembler provocateur, je me pose au sol. Les genoux à terre, la tête au sol en position de pardon. Je ne vois donc plus son regard mais je sais qu'il me regarde. J'entends Kitsuna s'étonner de mon action en laissant échapper un « Lola » soupirant comme pour me dire que je n'ai pas a faire cela comme ça. Mais oui je dois le faire comme ça ! J'ai agis bêtement et j'ai failli me faire tuer de part ma négligence. Je suis plus toute seule maintenant je dois arrêter de faire comme si personne n'était avec moi. Si je veux pouvoir parler de cette équipage comme mes compagnons, et de cette homme comme capitaine, je dois déjà le faire moi même en les prenants en compte dans ma vie.

LolaCapitaine !


Le silence se pose sur le bateau. Je ne bouger pas de ma position au sol pour bien montrer que je ne suis fière en rien de ce que j'ai fais aujourd'hui. Je vois du coin de l’œil que Kitsuna a tenté de s'approcher. Peut être pour me relever mais Klaus l'a stoppé net avec son bras mécanique en lui barrant le passage. Lui aussi le sait que ce que je fais est juste. En soit même le capitaine l'a sûrement déjà compris car a aucun moment il ne m’interromps. On est resté dans cette base même pas une heure et pourtant j'ai l'impression d'être tellement différente par rapport à notre arrivé ici. Le faite d'avoir appeler à l'aide pendant la mission avait été un déclic puissant pour moi. C’était la première fois de toute ma vie que j'appelais de l'aide envers des personnes. J'ai appris enfin ce que voulais dire d'être dans une équipe, un groupe, une team, bref, un équipage !

LolaDésolé ! Je suis vraiment désolé ! Le silence continue entre chaque parole de la lapine. J'ai été bête, j'ai été stupide et aveugle. Ma bêtise a failli mettre en péril notre mission et j'aurais même pu y rester si Kitsuna et Klaus ne m'avait pas trouver. Et tout ça est de ma faute !


Cette fois je me lève pour finir ce que j'ai à dire. Car bien qu'il est beau de s'excusé, il faut aussi avancer. Une larme coule mais cette fois je l'essuie directement. Je ne pleurais plus jamais devant mon capitaine de la sorte. Je le regarde cette fois avec un regard déterminé et sur de moi. Il ne me quitte pas des yeux une seconde et ne dis rien voyant que je n'ai pas finit. Son regard transpire l'assurance et le respect. Moi je n'ai eu que trop d'assurance et pas assez de respect. Autant j'aime sentir la chaleur lorsque je me bats pleinement et librement, autant j'avoue que cette fois c'est une autre chaleur que je ressent. Je suis entouré de compagnon d'aventure, de personne qui viennent me sauver la vie et qui se battront à mes côtés tant que je me bats a le leur. Et en face de moi, j'ai une personne qui nous guide tous ici, notre capitaine que je n’appellerais plus jamais autrement que par ce nom à partir de maintenant.

LolaSi j'ai bien compris quelque chose aujourd'hui, c'est que autant sur ce bateau au calme je peux m'amuser à être mignonne ou gamine, mais, plus jamais hors de ce bateau. En mission personne n'a besoin d'une enfant qui n'écoute personne et qui se fais rétamer au premier imprévue. La lapine tourne son regarde vers Kitsuna pour la phrase suivante. Je suis désolé, je comprendrais que tu ne veuille pas m'aider a trouver mes origines, mais, je ne suis pas comme toi. J'ai douter de moi aujourd'hui en hésitant tout du long entre être plus humaine, moins cruel ou moins sanglante. Mais j'ai fais une promesse à quelqu'un aujourd'hui et je ne peux plus laisser cela arriver, plus jamais. Je te remercie d'avoir essayer de me sortir de ce cercle infernale, mais, si je veux rester en mer avec vous, et bien servir mon capitaine, je ne peux pas en sortir au contraire, je dois y aller encore plus pour ne plus jamais avoir besoin de pleurer en appelant à l'aide.


Bien sur que j'aurais encore besoin d'aide la n'est pas le propos. Mais il y a une différence entre prendre l'aide de ses compagnons, et hurler à la mort pour être sauver car on à merder grave. Je vois que Kitsuna est déçu de ce que j'annonce car elle comprends que je renonce à ma part d'humanité lorsque nous serons sur des missions ou en bataille. Comme ce que j'ai dis, autant en mer, sur le bateau, au calme, je peux jouer de ma mignonnerie et d'être encore, dans mon comportement, une enfant comparé aux autres ici. Mais des que c'est sérieux, dès qu'on a besoin de moi, des que mon capitaine va m'appeler à mon poste, je dois mettre tout ça de coté. Bien que ce surnom que je suis moi même donner est un poil ridicule, Patte de Sang c'est ce dont à besoin en mission mon capitaine. Même Klaus m'a appelé comme cela lorsque j'ai enfin repris un peu de vigueur à la fin de notre aventure, peut être que lui l'avait compris bien avant moi. Désormais il y aura Lola, la lapine toute cute et toute gentille mais, lorsqu'il le faudra, il y aura Patte de Sang, la plus terrible des Minks de ce monde. En tout cas, c'est ce que je dois devenir.

LolaJe ne vous ai jamais demander cela avant. Je suis entrer ici comme ça d'un coup dans vos vie. J'ai bien sûr mes rêves et mes promesses qui me guide dans ma vie, mais, avant de penser que à moi, je dois aussi penser à cette équipage. Vous faire à manger ne fais pas tout, et, il y a une personne en particulier ici que je dois à présent mieux écouter. Le regard de la lapine retourne vers son capitaine. Je suis sûr que pour un peu tout le monde c'est déjà le cas, mais, je n'ai pas fais quelque chose qui est pourtant très important. Edward Minaro, laisser moi rejoindre votre équipage. Je vous servirais au prix de ma vie. Je ne ferais plus passer mes envies personnels avant vos choix. Et je ne vous appellerais plus jamais autrement que par l’appellation Capitaine.








Épilogue du lapin



Nous sommes en mer depuis quelques nuits. Ce soir je vais aller parler de quelque choses à mon capitaine. Je voulais attendre un peu histoire de laisser passer toutes les émotions de l'attaque que nous avons mener contre cette base marine. Quand j'ai vue ce pouvoir émaner d'un simple être humain, j'ai compris que moi aussi je dois obtenir une tel chose. Je n'ai aucun idée d’où cela viens et ce que cela coûte mais il me le faut. J'attends que le capitaine sois seul dans sa cabine pendant que les autres mange le bon repas que je leur ai préparé. Avec l'assiette qui lui est destiné, je me dirige à la capitainerie et toc à la porte en annonçant que j'apporte le repas du soir. Non sans surprise il me fait rentrer et me demande de poser l'assiette sur son bureau alors qu'il travail sûrement sur notre prochaine destination. Je pose l'assiette mais ne repars pas comme je le fais d'habitude. Après quelques secondes il le remarque et lève la tête vers moi.

EdwardOui Lola ? Tu as besoin de quelque chose ?
LolaJ'aimerais vous parler seul à seul.
EdwardD'accord ferme la porte et assieds toi donc.


C'est ce que j'aime avec notre capitaine, autant il est pas remplie d'une affection immense comme d'autre, mais, il nous respect et nous écoute lorsqu'on lui demande. Il est dur parfois mais juste. Ce soir je vais enfin lui en parler.

LolaVous vous souvenez de cette promesse dont je vous avais parlé ?
EdwardOui avec le marine qui vient de la même île que toi.
LolaOui c'est ça. Je sais que pour vous servir le mieux et pour atteindre cette promesse je dois faire la même chose. Devenir plus forte, plus terrible et plus efficace. Je vais ai vue l'autre fois utiliser un pouvoir que je pourrais qualifier de magique et surpuissant. Je viens ce soir pour vous demander de m'aider à y parvenir. Ce sera bon pour ma promesse, et surtout un atout en plus pour que je vous sois la plus utile dans votre équipage.


Le capitaine laisse régner le silence quelques instants. Il aime bien faire ça pour voir si on est sur de nous. Ou peut être pour paraître plus cool j'en sais rien enfaîte mais en tout cas ça marche toujours peu importe la raison. Il réfléchis quelques instants avant de me répondre que en effet il ne serais pas mal pour la puissance globale de l'équipage qu'une autre personne obtienne ce genre de capacité.

EdwardPar contre tu sais que pour le trouver il faut déjà beaucoup de chance et qu'il y a un prix à payer pour acquérir ce genre de pouvoir.
LolaJe m'en doute bien mais je sais une chose, si je reste comme je suis, peut être je pourrais être forte, plus forte que d'autre Minks ou d'autre humain, mais, j'ai promis d'être la plus terrible. Et vu que nous semblons prendre le chemin de la piraterie de plus en plus forte, je ne peux pas laisser passer la moindre occasion pour le bien de notre équipage. Car si je deviens la plus terrible des Minks de ce monde, c'est sur votre bateau et c'est à vos ordres que je serais.
EdwardÇa fais toujours bizarre de te voir parler sérieusement mais j'aime ta nouvelle détermination. Très bien, laisse moi te poser une question Lola.


Je redoute la question un peu. Est ce qu'il va me demander de le combattre pour que je prouve ma détermination ? Est ce qu'il va me demander une chose horrible ? La question semblera beaucoup plus banale que cela mais pourtant c'est une question va peut être changer mon futur à tout jamais. Bien que pour le moment je ne vais pas peser toute la puissance qui va résider dans cette simple question. Une petite phrase mais qui pourtant aura peut être le pouvoir de changer mon avenir pour l’éternité. Sur de lui, le regard un peu plus chaleureux et avec un petit sourire entre le narquois et le rassurant, mon capitaine me demande :


Est-ce que tu connais les Fruits du Démon ?




https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1