-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.]

Il est huit heures du matin, sur l'île du croisant de Lune, la fête commence. Des feux d'artifices explosent dans les cieux, les habitants hurlent de joie, le festival peut commencer.


Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] Z471


Le roi de l'île, du haut de son palais, Sir Giorgio IV du nom déclare devant le peuple tout entier l'ouverture du festival.


Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] 2pdm


- Je vous souhaite un bon festival, profitez de ce jour unique...



Ce jour est spécial, car le roi dans son immense générosité a déclaré que ce jour est consacré aux festivités. Le roi a fait construit un Colisée exprès pour ce jour unique dans l'année, durant cette journée les habitants profitent des festivités, la nourriture est gratuite, des attractions qui se trouvent partout sur l'île le sont elles aussi, ils peuvent danser, boire à en perdre la raison, ect... Durant cette journée, tout est permis, ou presque. Le roi a jugé utile d'offrir cette journée pour remercier les habitants de leur dur labeur, il faut dire que les habitants sont tous des mineurs et qu'ils doivent travailler sept jours sur sept, en plus à part le jour du Coliseum, il n'y a pas de jour férié sur l'île. Ce jour férié est nommé "la journée du peuple", c'est assez ironique quand on sait que sans le travail du peuple, l'île serait incapable de fournir les minéraux qui octroi le statu quo de roi à Giorgio. Oui, l'île du croisant de lune est principalement une exploitation minière, sur l'île, on peut y trouver des métaux assez rares, métaux qui sont revendus aux différents royaumes voisins... C'est principalement grâce ou à cause de cette immense fortune que le royaume peut se passer du gouvernement mondial, le royaume possède sa propre armée qui militairement n'a rien à envier au gouvernement mondial, de plus leur commerce marche du feu de Dieu, pourquoi donc s'embêter à faire alliance avec une puissance mondiale qui prend un pourcentage sur les récoltes ?


Au colisée :



Le Colisée est blindé, les spectateurs sont aux nombre de dix mille, ils attendent avec impatience que le spectacle commence. Le Colisée est scindée en huit terrains, c'est une immense arène de combat, en même temps, le roi a mis dix ans pour le faire construire.


Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] Wilp



Il est fraîchement terminé, il n'est pas encore souillé par le sang des combattants, mais ça ne serait tardé. Tous les terrains sont similaires, il n'y a pas de différence majeure entre eux. Les spectateurs se trouvent dans les tribunes qui font le tour du Colisée, le présentateur se trouve dans une petite tribune juste en dessous, juste en face de celle de la famille royale, il peut commenter le tournoi sans être exposé directement aux dangers. La famille royale est placée tout en hauteur dans une immense tribune, cette dernière fait presque la moitié de celle des spectateurs. Dans cette tribune, il y a des invités de marque, des nobles, des amis proches de la famille royale, la famille royale, ect... Le roi adore ce genre de jeux macabres, la reine ainsi que la princesse sont elles aussi friand de ce genre de spectacle.



Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] Wc7u



- Mesdames et Messieurs, je me présente, je me prénomme Galba !



La foule se met à hurler dans les tribunes, car Galba est un show man extrêmement connu sur l'île, c'est un peu la star du moment.


- On se calme, les bichons. Je serais votre présentateur, votre fouteur de merde, votre confident, votre amant. Dit-il en faisant un clin d'œil à un groupe de femme dans les tribunes. - Je vais vous présenter les participants du Colisée, mais avant, je vais vous rappeler les informations importantes...


Galba se tourne vers le roi qui siège dans la tribune royale aux côtés de sa famille, la tribune royale se trouve en face de celle du présentateur. Galba s'agenouille devant lui, tous comme les autres spectateurs, le roi Giorgio affiche un sourire hautain.


- Mon seigneur, nous vous remercions pour cette journée unique, cette journée si chère à notre cœur... Vive le roi Giorgio ! Vive la reine Agrippine ! Vive la princesse Plotine !


Les spectateurs hurlent leur nom, ils sont fiers de leur famille royale. Le roi s'avance vers le bord de la tribune royale, il ne dit rien, il se contente de lever les mains vers le peuple. L'excitation est à son comble. Galba se relève, tout comme le reste du peuple.


- Merci, votre majesté. Alors, reprenons le tournoi. Je vous rappelle les règles, il n'y en aucune, hormis le fait de s'attaquer à toute personne ne faisant pas partie des combattants, ce qui inclut la disqualification d'office, et même la peine de mort, cela dépend du rang de la personne outragé. Le tournoi se déroulera de cette manière : il y aura deux tours, le premier se déroulera sous forme d'une mêlée dans chacun des groupes, le vainqueur de ce groupe accédera au deuxième tour, celui-ci se déroulera sous forme de combat singulier dans l'arène principale ! Pour finir, le vainqueur du tournoi remportera la maudite somme de soixante millions de Berry offert par notre souverain !


Le peuple acclame une fois de plus leur souverain.


- Tout le tournoi sera retransmis sur les îles voisines grâce à des Escarméra, la bravoure des participants seront connus de tous... Ou leur défaite. Mais trêve de bavardage, je vais laisser les différents combattants faire leur entrée sur les différents rings. Vous vous demandez comment je vais pouvoir commenter huit terrains en même temps ?! Ne vous inquiétez pas, je serais assisté par sept magnifiques créatures qui joueront le rôle de présentatrices... Le Colisée est tellement grand que les différents terrains n'auront pas les échos des différents commentaires, ce qui permet au public de chaque terrain de profiter pleinement des combats sans être dérangé... De toute façon, seuls les meilleurs combats mériteront d'être commentés par ma personne !


Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] Txy9



Tandis que Galba s'abreuve de l'admiration de ses fans, les combattants qui se trouvent dans leur cellule respective, ils se préparent à entrer sur leur ring respectif. Mais avant de leur entrée, ils peuvent décider de passer par la salle de l'armurerie pour s'équiper avec différentes armes, pour les blessés, il n'y aura pas d'inquiétude à avoir, car il y a huit infirmeries disponibles, une pour chaque terrain.


Quelques minutes plus tard :

Une centaine de combattants se trouvent sur les différents rings, le roi déclare le tournoi ouvert. Les coups d'épée, les tirs de fusil, les coups de boucliers, voilà ce qu'on entend dans le Colisée. Le roi est confortablement assis au fond de son siège, il regarde les combats avec un sourire satisfait.


Dernière édition par Shoga le Dim 24 Oct 2021 - 17:51, édité 1 fois
    Un colisée ? vraiment ? Kénora nous fait vraiment courir partout, faut montrer la puissance de la marine blablabla, colonel d’élite blablabla, j’ai rien contre le principe mais quand même. Les combats n’ont rien de spectacle, c’est sale, violent, inhumain, et pourtant cela amuse des gens. Autant, des simples combats d’art martiaux où l’on se serre la main ça va, mais ici, c’est juste une tuerie stupide pour quelques gains médiocres, et un peu de renommée volatile… ça me gave… mas c’est mon taf. L’annonceur fait son show, et j’ai juste envie de lui faire bouffer son micro, il a aucun style, aucun talent, il ne fait que beugler et espère que cela suffit… ma foi ça sera l’occasion de tester un petit truc. Pour une fois, je ne porte pas ma veste de la marine, j’ai même pas fait d’effort sur ma tenue en fait. Un jeans et un vieux sweatshirt, c’est assez nul comme boycott, mais c’est mieux que se lancer dans la bagarre juste comme ça.  En plus, j’ai même pas pu faire du tourisme, j’ai direct été amené dans un vestiaire nul, pour ce combat nul, et la bouffe était nulle, même que y’avait pas de bières…

    Enfin, tous les concurrents sont dans l’arène, des criminels pour la plupart, ou des ambitieux et opportunistes… quand je rentre dans le stade, une foule de chuchotement traverse l’espace avant que les regards se cristallisent sur moi. Et oaui les connards, vous avez face à vous le nouveau colonel d’élite, en chaire et en os, héros du peuple, et troublions. Des vivats sont poussés dans les gradins, et une série de regards assassins se braquent sur moi, laissez-moi deviner, on fait ça à nonante neuf contre un ? Tant qu’à être déjà reconnu, autant jouer le jeu… je soupire, intérieurement, et j’adresse un faux sourire à la foules et agite grand la main pour les saluer…

    Alors le début du combat est lancé, et directement, les concurrents forment un grand cercle, hésitant, je suis sans doute le plus dangereux du tas, alors qui osera se faire éclater en premier ? Certains incitent les autres, mais aucun n’ose encore bouger, au moins on peut leur reconnaitre qu’ils ne sont pas totalement idiots. Quelques-uns décident de se battre entre eux, mais c’est presque marginal, et directement, les combattants se font attaquer dans le dos, pas de pitiés pour les opportunistes. Je dégaine ma lame, prends une profonde inspiration, et concentre ma volonté, j’avais découvert ce truc y’a quelques jours, lors de ma promotion, il était à présent temps de le mettre en pratique.

    Je suis un colonel d’élite, l’une des plus puissantes forces de la marine, je fais partie de la flèche et j’ai onze égaux, ainsi que douze autres comparses, dont fait partie Ethan, les vice-amiraux, au-dessus de moi, il n’y a que le major, les amiraux et l’amirale en cheffe. Je dois donc me montrer digne de cette charge, je dois être plus que quiconque, je dois être la puissance de la marine personnifiée, une puissance tellement démesurée qu’elle force à plier le genoux si l’on ne veut pas connaitre l’anéantissement absolu. Je façonne ma volonté, ma charge, ma mission comme une lame, et d’une voix claire, et autoritaire, je dis.

    -Abandonnez, ou je vous y contrains !

    Je ne suis plus le gamin souriant, je suis la mort personnifiée, j’embrasse mes adversaires du regards, ils frissonnent, ils comprennent qu’ils sont face « au Colonel ». Un silence de mort emplit le stade, par ma simple présence, et par le son de ma voix aux accents de ce que certains appellent le haki royal, tous comprennent l’inéducabilité de leur destin s’ils me font face. Ma lame iridie d’une puissance absolue, je suis le terminus des ambition pour quiconque ose contrevenir à mon injonction. Bien que je n’ai jamais été témoin de ce phénomène, Ethan m’a raconté ce qu’il avait vu quand j’avais voulu mettre à l’essai cette nouvelle détermination qui avait jailli en moi alors que j’accédais à la charge de colonel. Il m’avait raconté qu’il avait déjà assisté à ce phénomène lors de notre duel à Tetsu, mais cette fois-ci c’était amplifié. J’étais comme nimbé d’une puissance perceptible, suffisante pour distordre l’air autour de moi et me nimber d’une sorte de brume qui me donnerait presque une allure de colosse. Ils hésitent tous, un téméraire décide de me tirer dessus, et la balle me rate de quelques pas, ainsi… telle est votre décision.

    Je ferme les yeux, expire longuement, et ouvre les yeux. Alors ma volonté explose, et un vent mortifère parcoure l’arène, faisant chuter tous mes adversaires, inconscient. L’audience est médusée, elle ne sait pas si elle doit applaudir le tour de force, ou se plaindre que l’on ait privée de spectacle. Et je défie le public du regard, surtout le roi de faire toute réclamation. Alors, je rengaine mon épée, et m’apprête à faire une demi-tour quand une voix jaillit d’un bout de l’arène, elle appartient à un vieillard, négligemment couché sur le flanc.

    -T’es pressé gamin ? t’as un truc sur le feu ?

    -Un bol de nouille, vieil homme.

    Il se relève.

    -Merci d’avoir fais le ménage, mais tu dois encore te coltiner ton serviteur… ‘fin j’compte pas que je compte perdre…
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini
    Le public est bouche-bée, la commentatrice de ce terrain ne dit rien, le combat vient à peine de débuter qu'il ne reste plus que deux combattants, les quatre-vingt-dix-huit autres sont aux tapis. Le roi en a des sueurs froides, tout comme le reste de la famille royale.


    - Papa, dis papa, pourquoi les esclaves ils ne se battent plus ?


    Le roi ne dit rien, comme s'il n'étendait pas les réclamations de sa fille. La reine Agrippine se charge de répondre à sa fille.


    - Tu vois ma chérie, ce sont des nuls, ils ne servent à rien... Ils ont préféré abandonner plutôt que de combattre.


    La reine regarde son roi qui revient parmi eux, il secoue la tête dans tous les sens.


    - Quel tour de passe-passe... Tu vois ma chérie, cet homme a sans nul doute dû utiliser une arme sonique qui a touché ses adversaires, il doit porter des bouchon d'oreille.


    La petite fille comprend.


    - Ah, et l'autre esclave qui est encore debout, c'est parce qu'il est trop loin pour être touché par les ondes soniques ?


    Le roi et la reine rigolent.


    - Tu as tout compris, tu n'es pas la fille de ton père pour rien.


    - L'intelligence et la beauté, tu ressembles à ta mère.


    La famille royale rigole si fort que le peuple le remarque, ils décident de faire de même, le public qui observe le terrain se met à rire de Yamamoto. Galba fait même un commentaire sur l'utilisation du Haki royal.


    - Zuhahaha !!! Cet homme est un filou, il a sans doute utilisé une arme ou un truc dans le genre... Zuhahaha !!!


    Les spectateurs pointent du doigt Yamamoto, certains rigolent tellement fort qu'ils en pleurent.


    Sur le ring :


    Le vieil homme allongé sur le flanc gauche mange tranquillement un gâteau sec, devant lui se trouve le sac de biscuit, le type ne ressemble à rien... On dirait un sans-abri mélangé avec un poivrot.


    Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] X9ey


    - Tu entends ça ? Ils n'ont rien compris, apparemment, tu auras utilisé une arme à onde sonore.


    Le vieux se gratte les fesses en baillant, il regarde Yamamoto avec un fatigué.


    - Bon, et si tu me faisais une petite démonstration de ton Haki... ? Au fait, moi, c'est Taida.


    Taida se lève, il se craque divers membres, il sautille sur place. Le vieux se place à côté de trois types inconscients, puis il sourit au colonel d'élite.


    - C'est gentil de m'avoir préparé autant de munitions.


    Le vieux agrippe le pied d'un grand barbu, puis il soulève le type à la seule force de son bras droit. Son bras droit se recouvre d'une armure de Haki de l'armement, le bras de Taida est devenu noir.


    - Je vais te faire une petite démonstration de force, je préfère te prévenir, j'utilise un style de combat plutôt particulier.


    Taida serre le pied du barbu.


    - Attrape ça !


    Taida prend une pose similaire à celle d'un discobole, puis il balance le pauvre gars sur le colonel d'élite. La vitesse est remarquable, le corps s'écrase à côté de Yamamoto, l'impact est terrible, le sol du ring est explosé, le type est décédé. Le vieux recommence, il balance encore une fois un autre type, puis un deuxième, encore un autre, mais cette fois-ci, il vise le marin en se servant de son Haki de l'observation. La présentatrice est bouche-bée, elle commente du mieux qu'elle peut.


    - Heu... C'est un lancé de guerrier, je ne sais pas trop comment l'interpréter. Évidemment, il faillait que je tombe sur le terrain avec les deux plus gros malades du tournoi, comme par hasard !


    Le public hue les deux combattants, l'un pour avoir gâché le spectacle et l'autre pour balancer des types évanoui sur son adversaire.


    - D'après leur fiche de renseignement : le vieux s'appelle Taida, il serait un ancien officier de la marine ayant été déchu à cause de ses pratiques louches, notamment lors d'une mission, il aurait lancé son supérieur sur une bande d'ennemis. Il a échappé de peu à la prison, grâce à ses relations hauts placées... Drôle de type.


    Le roi affiche un sourire hautain, car ce salopard s'est renseigné sur tous les participants de son tournoi, et il a fourni aux présentatrices les renseignements sur eux.


    - L'autre s'appelle Yamamoto Kogaku, ce type serait un officier gradé de l'élite de la marine, tout ce que je peux vous dire sur lui, c'est qu'il est plutôt efficace dans ses missions... D'après la fiche.


    Taida regarde d'un air noir la présentatrice.


    - Hé, le vieux, il t'emmerde.
      Le premier corps vole et s’écrase faisant sauter les dalles, d’un geste presque désinvolte, je saisis l’un des gravats au vif, et le balance sur le nouveau projectile que me balance le gars, avec juste assez de haki pour dévier l’attaque, en même temps la foule hue. Bon, si je veux les foutre tous en taule, il me faudra combien de navire ? Ethan serait sans doute d’avis de tous les buter mais bon, ça ferait beaucoup là. Mais dans quel merdier je me suis fourré, je dois me coltiner un vieux con qui balance des mecs, un public de connards, et une monarchie de merde. J’aurais presque envie de le faire un doigt d’honneur et les défier de venir sur le ring… mais bon, ça va les faire marrer, ça va m’emmerder et ils vont se manger des lames d’airs comme des cons… D’un bond sur le côté, j’évite le nouvel assaut de mon adversaire… j’en ai déjà marre. Mais bon, on va y aller franco, je dégaine à nouveau ma lame et concentre mon fluide, j’ai à présent une lame qui fait honneur à celle d’un colonel, et un prestance qui l’est tout autant. L’intégralité de mon corps est couverte d’une couche de haki parfaitement affiné, créant un bouclier invisible, loin du haki très brute qui se limite à renforcer son corps d’une couche noire. Je jette alors un regard assassin à la présentatrice.

      -Toi !


      Lui déchargeant ainsi une vague de fluide royal, enrobant alors mes mots de mon autorité régalienne, et laissant libre cours à mes émotions, déployant ainsi une colère froide comme la glace. Je suis alors comme nimbé d’une aura de violence et de fureur, une aura digne d’un colonel. Je reprends alors d’une voix forte, suffisante pour que tous m’entendent. La présentatrice est dans les choux, et le public ne vas pas tarder à la rejoindre, s’ils continuent de me manquer de respect. Il ne s’agit que d’une île minable, sans lien avec le gouvernement, avec des dépotes à sa tête… c’est à se demander pourquoi on a pas encore pris la peine de prendre le contrôle et ainsi gagner les ressources locales… en fait je pense revenir avec Jakku et Ethan, ça devrait prendre un après-midi…

      -Me remercie pas le vieux, ça me fait plaisir… et les autres… fermez la ou vous êtes les prochain…


      D’façons j’ai déjà décidé que vous étiez tous en état d’arrestation,

      Et pour accompagner mes mots d’un puissant revers de ma lame, je crée une lame d’air, un « air blunt », ou du moins, à ce niveau on pourrait tout simplement appeler cela une déflagration, je suppose. Dans tout les cas, un gros souffle d’air, non tranchant. La puissance de l’impact expulse une bonne partie des combattants au sol hors du ring, voila qui devrait faire suffisamment le ménage pour se déplacer plus facilement et empêcher le bonhomme de me balancer plus de trucs. P’tet qu’il se battra proprement pour changer… Je fais alors un clin d’œil à mon opposant, avant de fixer la tribune royale… non… je n’oserais pas voyons…

      Alors sur le mouvement de de retour de mon revers, je produis une puissante lame d’air verticale qui fonce droit sur mon adversaire, mais surtout vers la tribune royale… je suis curieux du résultat… l’attaque dévore alors le ring y creusant un profond sillons, je ne donne pas cher de la monarchie… au pire je dirais que j’ai pas fait exprès… A présent reste plus qu’à attendre que le vieux con se rapplique et que je le finisse, à moins qu’il ne se mette à me balancer ses excréments comme le macaque qu’il est… ou alors il viendra se battre à main nue, ça serait pas plus mal…
      • https://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
      • https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini
      Le public est bouche-bée, il ne sait pas comment réagir, la présentatrice vient de tourner de l'œil sans aucune raison. Le roi se demande ce qui se passe dans cette arène, les combattants tombent dans les vapes et maintenant, c'est le petit personnel, ça commence à l'agacer. Sur le terrain, Taida a résisté à ce Haki royal, il reconnaît une fois de plus la puissance de son adversaire, lui-même ne maîtrise pas le Haki des rois. Par la suite, un violent coup d'air projette les combattants hors de l'arène, ils atterrissent dans la flotte entourant le terrain, c'est une mort certaine qui attend ceux qui flottent sur le ventre.

      - Mmmmhhh... Mes munitions, t'es lourd.

      Le colonel d'élite créé une lame d'air lancé à la verticale, Taida se rend compte qu'elle fonce sur lui, le vieux décide de se charger d'elle. Il croise ses deux bras en croix, puis il gonfle ses muscles, son Haki de l'armement recouvre entièrement son corps.

      - Yaaaaaaahhhhh !!!

      La lame d'air rentre en contact avec le vieux, le choc est incroyable, car malgré la résistance colossale de Taida, la lame essaye d'avancer. Le vieux recule de plus en plus, son armure de Haki est légèrement entaillée, il sait que s'il ne réagit pas à temps, il va se faire trancher en deux. Mais malgré cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête, le vieux reste calme, il ne stresse pas, il n'angoisse pas... Il est serein. Il va même jusqu'à faire un sourire à son ennemi.

      - Héhéhé... Pas mal, je dois reconnaître qu'elle est puissante cette attaque.

      Le public ainsi que la famille royale sont bouche-bée, ils n'arrivent pas à croire ce qu'ils voient, car en plus de la lame d'air menaçante qui se dirige vers la tribune royale, cette dernière est bloquée par un vieux, un vieux type qui mange des gâteaux secs toute la journée. Galba ne dit rien, lui-même ne trouve pas ses mots. Taida étend lentement ses bras, puis d'un coup sec, il écarte le plus loin possible ses deux bras. La lame d'air est projetée vers le côté de Yamamoto, la lame disparaît après avoir traversé le terrain. Taida a réussi, le vieux rigole.

      - Hahaha !! Tu sais que tu es plutôt balèze, colonel Yamamoto Kogaku. Oui, je sais qui tu es, j'ai moi-même était de la maison il y a longtemps... Mais j'ai été viré à cause d'un léger malentendu. Je suis impressionné de voir en chair et en os l'un des participants de la guerre du G5, et de la libération de El Jazedea. Dis-moi, ça n'a pas été trop la galère de survivre tout ce temps ?

      Le vieux soûlard sort de sa poche une bouteille de Saké, il l'ouvre d'un coup sec, et il vide cette dernière sous le regard de Yamamoto.

      - Ah... Je ne supporte pas l'alcool, ça me rend violent.

      Taida est désormais alcoolisé, il titube dans tous les sens en restant sur place, puis le vieux prend une pose de combat assez originale.

      Coliseum [Ring 6 : Taida vs Yama.] Pjku

      - La technique de l'homme-ivre, tu connais ?

      Sur ces mots, Taida court vers son ennemi, il saute sur lui. Il tourne sur lui-même comme une toupie, puis il assène un coup de pied toujours imbibé de Haki de l'armement.

      - Coup de pied ancestral !

      Il retombe à côté de Yamamoto, puis il frappe celui-ci de manière complètement aléatoire, il est difficile de prévoir les mouvements d'un adversaire quand celui-ci ne s'est pas ce qu'il va faire... Le Haki de l'observation de Yamamoto devra être avancé pour prévoir ce genre d'action. Le vieux envoie une balayette, suivi d'un coup de coude, et d'un coup de pied retourné. Le gars n'est pas là pour s'amuser, il veut se battre.

      - Arcane de l'homme-ivre : haleine putride !

      Il souffle son haleine horrible au visage de son ennemi, pour information, Taida ne s'est pas lavé ni brossé les dents depuis une dizaine d'années, l'odeur est prenante, en plus il transpire. Le vieux continue son enchaînement au corps-à-corps.
        Bordel… le Taida, c’est pas la moitié d’un branque, je dois lui reconnaitre ça. Il a réussi avec une certaine brio a bloquer mon attaque, certes si j’avais réellement voulu le terminer, il m’aurait suffit de projeter une ou deux autres attaques du même acabit alors qu’il bloquait la première et il aurait été terminé, mais bon, ça manquerait de dignité. Mais bon, voila que papy décide de tout gâcher et au lieu de tenter de se battre franco, il s’enfile une bouteille de distillant et devient bourré au ¼ de tour, ce qui est probablement son plus grand exploit, en principe, tu dois attendre quelques minutes avec que l’alcool ne fasse effet à ce point. Mais voila que le poivrot, titube, et cours, dans ma direction. Si je voulais me la jouer grand comique, je jouerai le gars sérieux, en lui proposant de ne pas boire, sauf que dans un duo comique, je ne suis jamais le gars sérieux, c’est le job d’Ethan ça.

        Le vieux arrive alors à ma hauteur et frappe juste à coté, un sorte de coup de semonce, avant d’enchainer sur une attaque que je dévie du plat de ma lame découvrant avec déplaisir que le gars possède un haki suffisamment puissant, pour que nos armures d’haki respectives rentrent en contact sans même que l’on se touche… j’ai pas intérêt à faire durer ce combat, j’en perdrais des plumes. Il enchaine alors sur une attaque inattendue, un rot putrides, qui me force à fermer les yeux, et il en profite pour me foutre une mandale à l’abdomen qui me fait reculer sur quelques mètres, l’attaque pique, mais est tolérable. Cela dit, si possible, j’aimerais éviter à tout prix de reprendre un coup comme ça…

        Malheureusement, le vieux a creusé sa propre tombe… et plutôt profondément même. Plutôt que de répliquer et de risquer un contre, je me contente de reculer en me protégeant de ses assauts le mieux que je peux. Ce qui consiste à reculer pour le forcer à se rapprocher, et de me contorsionner pour que ses coups ne touchent pas directement, mais ripent plus aisément sur ma lame et armure de haki. C’est alors qu’il rejette tout son poids sur son pied antérieur pour préparer un coup de pied puissant. D’un unique pas de soru, je réussis à me glisser à son coté, et profite de l’inertie de son coups, pour pivoter et placer ma main libre dans son dos. Pour faire bonne mesure, je lui assène un « poing du colonel » à puissance maximale, ce qui consiste basiquement à transférer toutes l’énergie que j’utilisais pour me protéger dans une puissante déflagration de haki. Le gusse est projeté vers l’avant. D’un mouvement souple du poignet, je lui envoie un petite lame d’air, dans le dos, juste de quoi le propulser d’autant plus. J’avais assez reculé durant notre affrontement, si bien qu’il se retrouve en train de battre les bras sur le bords du ring pour ne pas tomber… C’est alors que sur le mouvement de retour de mon sabre, je tranche l’arène d’une belle coupe transversale. Un coup qu’un bucheron en bâtiment, si l’emploi existait, aurait trouvé plus que plaisant. Alors entrainé par son propre poids, le bout de l’arène, glisse et pivote, faisant tomber presque pitoyablement le vieux à la flotte… d’une manière dont on aurait juré sortie tout droit d’un cartoon tant il battait des bras dans l’espoir de rester en l’équilibre sur un roc qui ne l’était plus.

        -Profite de ton bain l’ancêtre !
        • https://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
        • https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-fini
        Le vieux est tombé à l'eau, en plus d'être ivre, Taida reçoit une dalle de pierre provenant de l'arène sur la tête, ce qui a pour effet de l'assommer. Le vieux flotte dans l'eau avec les autres participants, Yamamoto est le seul encore en lice sur le terrain. Le public applaudit le marin, le combat qui opposa Yamamoto et Taida a beaucoup plu au peuple, et même si le roi applaudit doucement, ce n'est pas le cas du peuple qui hurle le nom de Yamamoto Kogaku dans les tribunes. La présentatrice déclare officiellement le colonel d'élite vainqueur du terrain numéro six.

        - Le vainqueur est Yamamoto Kogaku, applaudissez-le, il le mérite ! Vous pourrez le retrouver lors du deuxième tour, j'ai hâte de voir ce qu'il va devenir dans ce tournoi !

        Le peuple applaudit sans s'arrêter. Tandis que Yamamoto peut rejoindre sa cellule à l'intérieur du Colisée, les corps qui flottent autour du terrain sont repêchés par le petit personnel du Colisée, il y a peu de survivants. Taida a survécu, mais il est transféré à l'infirmerie de son block.


        HRP :

        Yamamoto est qualifié pour le deuxième tour.
            Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum