AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

La révolution et les mères foreuse (M'an Drill)

Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6731
Popularité: 663
Intégrité: -415

Lun 25 Oct 2021 - 20:16

La révolution et les mères foreuse (M'an Drill) 94c512c79daa3111a2ac0a520e6ab524

- Je cherche à former ! Vous me pensiez mort ? Eh bien vous aviez tord !
Mais maintenant, il va falloir gagner en force, et pour ça rien de mieux qu'une formation avec moi dans un milieu hostile.
Vous allez pas rigoler je vous préviens tout de suite, mais quand j'en aurais finis avec vous, vous serez de vrais machines de guerre.
Vous voulez connaître notre destination ? Ah ! Suivez moi et vous la connaitrez !


Voilà le message que nous avons reçu de la part d’Othar. Le bonhomme que j’avais aidé à libérer était un sacré combattant. Le rencontrer semblait être une bonne idée pour progresser. Quand j’en discutai avec Krishna, Viktor et Bouly, ils furent presque plus enthousiastes que moi. Cela répondait parfaitement au sentiment d’impuissance qu’ils avaient ressenti lors de la bataille de Kanokuni qui a mené à ma disparition. Cette épreuve avait encré en eux la volonté d’être plus utiles aux combats en étant plus fort. Nous restions malgré tout de la branche développement. Mais c’est vrai qu’avec la chasse aux sorcières que le gouvernement mondial nous offre, tout le monde doit pouvoir se défendre.

Je tentai de contacter Othar pour avoir plus d’information, mais je fus redirigé vers une secrétaire qui me donna le lieu et l’heure du rendez-vous. Ben oui, parce que Othar, il est bien gentil, mais pour pouvoir le suivre, il faut savoir où il est.

A bord de notre sous-marin, nous fîmes donc route vers le lieu de rendez-vous, une petite ile de Grand Line. Nous y laissâmes le Divergence V3.0 sous la bonne garde des cinq autres matelots du submersible et montèrent sur le navire d’Othar pour le suivre dieu sait où.

Je sentais bien que mes camarades étaient excités, autant par le fait de rencontrer Othar que par l’idée d’apprendre de lui. Pour ma part, j’étais un peu moins enthousiaste. J’avais vu l’homme en action et on peut dire sans soucis que c’est un bon bourrin. Je me demandais à quelle sauce il allait nous manger. Je me demandais aussi combien de personne avait été assez folle pour vouloir la formation Othar expresse.

Arrivé en vue de l’ile, il s’adressa à nous.
- Bon la bleusaille, ou plutôt grisaille ! Préparez votre armement et une gourde. Je me charge du reste.

Une fois que la trentaine de participants furent monté sur les barques nous menant à terre, il finit par nous dire en quoi consisterait l’entraînement.
- Je vous amène sur une ile connue pour sa dangerosité. Vous y trouverez de l’eau, de la nourriture et un abri pour dormir. Cependant, les locaux ne sont pas très accueillants. Hum hum hum ! Survivez ici une semaine et vous serez plus fort. Pour les mauviettes, voici quelques Den den mushi, si vous voulez échouer et que je vienne vous sauvez les fesses.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6731
Popularité: 663
Intégrité: -415

Lun 15 Nov 2021 - 20:27

Nous arrivâmes bien vite sur l’ile qui dégageait réellement une aura d’hostilité. Comme bien souvent, maintenant, je me servis de mon Haki pour acquérir une idée plus précise de ce que l’on allait rencontrer. Aussi loin qu’il pouvait porter, je ne ressentis pas la présence d’être humain. Il y avait des auras puissantes. Voir même très puissantes, mais elles semblaient bestiales et surtout dangereuse.

Voyant mon air absent, mes amis comprirent que je sondais l’ile et avant que je puisse ouvrir la bouche, Engelo m’engueula.

« Qu’est-ce qu’on avait dit. Cela ne sert à rien de venir s’entrainer sous le commandement d’Othar si tu nous materne. On doit apprendre à nous débrouiller par nous-même, sans toujours se reposer sur toi. »
« Mais, je viens de voir que… »
« Il n’y a pas de j’ai vu qui tienne. Si on ne peut pas sortir seul, on sera toujours des poids pour toi. Puis Othar ne nous exposerait jamais à un danger trop grand. »
« Je sais qu’il peut-être agaçant, mais pour le coup Bouly a raison. »
« Ok, ok ! Je me range à votre opinion. Si jamais vous avez besoin de moi je serai là. »

Ils pensent qu’Othar a le sens de la demi-mesure. Je pensais bien que non, mais Haki m’a confirmé que non. Tant pis pour eux, ils veulent jouer aux grands, soit qu’ils fassent donc à leur mode. Cette rebuffade de la part de mes camarades m’avait plus touché que ce que je ne pensais. C’est donc boudeur, que j’observai la suite.

Une fois à terre, les gens se divisèrent en différente catégorie. Je vis d’abord les têtes brulées partir tout simplement tout droit. Je vis ensuite les septiques qui essaient d’obtenir plus d’informations d’Othar ou des hommes qui manœuvraient les barques. Ils firent choux blancs et semblèrent dépité quand ils virent qu’Othar retournait réellement sur le navire. Il y avait également ceux qui étaient venu à plusieurs et qui discutaient ardemment de la suite. Comme mes copains, qui me tenaient à l’écart.

« Que pensez-vous qu’il y ai sur l’ile ? »
« A mon avis pas grand-chose de dangereux. Il faudra juste trouver de quoi se nourrir pendant une semaine. »
« Oui, mais alors pourquoi nous a-t-il dit de nous armer ? »
« Pour que l’on s’entraine, pardi. »
« Mais sur qui, avec qui ? »

Ho, ça mes cocos vous risquez de vous en rendre compte rapidement. Il y avait aussi ceux qui ne voulaient pas avancez seul et qui cherchaient des alliés. Puis, il y avait ceux comme moi qui boudaient. A la réflexion, je dois être le seul dans cet état d’esprit. En plus, ce n’est pas un état d’esprit propice à la survie en milieu hostile. Ho et puis zut, je boude si je veux. Je vais les suivre en boudant, les bras bien croisés sur ma poitrine, qu’ils comprennent que je boude.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Page 1 sur 1