AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

[Quête] Amphiquoi

S.A.M
S.A.M


Feuille de personnage
Dorikis: 650
Popularité: 10
Intégrité: 15

Jeu 28 Oct 2021 - 8:17



Journal de bord
Jour n°8:

Cela fait une semaine que j'ai pris mes fonctions au QG de MégaVéga.
L'infrastructure, installée en un temps record grâce au génie scientifique, est impressionnante, imposante et presque oppressante.
Les murs, d'un blanc immaculé, cachent un dédale de couloirs et de salles numérotées rigoureusement. Des gardes, mi-hommes mi-machines, veillent à ne laisser entrer que les personnes autorisées sur les zones.
Pourtant habituée à l'omniprésence des machines de part mon passé sur Zaun, une certaine gène me prend les tripes à la vue de ces hommes et de ces femmes robotisés de la tête au pied.
Ont-ils perdu foi dans leur humanité, veulent-ils la surplanter ou bien cherchent-ils la reconnaissance et l'admiration de leurs pairs par leur dévouement fanatique ?
Quand on sait que des chiffres, pourtant objectifs par nature, peuvent être détournés. A quoi bon se fier à bras le coeur dans des hypothèses et idées abstraites.
Bien entendu, tout n'est pas à jeter ni à remettre en doute. Certaines preuves sont irréfutables et prouvées à d'innombrables reprises...
Si l'on y réfléchi bien, la science n'est, dans le fond, qu'une autre forme de religion. Certains croient dur comme fer à la juste violence, d'autres misent tout sur les calculs et la physique. A chacun son opium.
Moi, j'ai choisi le nombrilisme.
Je crois en mes idées, mes envies et mes capacités.
Une idée, la meilleure soit elle, seule ne vaut rien. Elle devient force par les moyens mis en œuvre à leur aboutissement. Tout le monde peut avoir des idées, peu de personnes arrivent à les réaliser.

Aujourd'hui, mon seul et unique objectif est d'améliorer mon armure et moi-même.
Voilà pourquoi j'ai intégré la marine.
Voilà pourquoi je suis ici aujourd'hui.
Voilà pourquoi je note mes pensées et recherches.

Je me présente : Sofia Aurore Merida. Appelez moi Sam.
Et voici : Système d'Autodéfense Mécanique. Appelez ça S.A.M.


img_2011.jpg
https://www.onepiece-requiem.net/t23482-s-a-m#249227
S.A.M
S.A.M


Feuille de personnage
Dorikis: 650
Popularité: 10
Intégrité: 15

Lun 1 Nov 2021 - 10:17



Jour 15 :

J'enchaîne les jours et les travaux de bas étages. Je brique, vérifie, mesure et entretien principalement le matériel. Juste l'impression d'être dans un stage découverte plutôt que dans un véritable poste. Je réponds aux ordres et réalise les tâches que les ingénieurs supérieurs ne veulent pas. Alors que je pourrais les aider bien plus sur leur travail, ils n'écoutent même pas mes questions alors mes idées et mes conseils n'en parlons pas.
Je ne suis pas jalouse de leur grade ou de leurs travaux, j'ai les miens en parallèle, simplement déçue de ne pas être écoutée un temps soit peu.

D'ailleurs, certains de mes collègues ont, depuis la parution des journaux suite à la mission sur Karakuri, un oeil mauvais envers moi.
Non pas pour les résultats, réussite ou échec, ils s'en foutent comme de l'an 777. Mais, ma collaboration avec le grand Kogaku, ça, ça ne passe pas.
Je pensais entrer dans un organisme hors d'atteinte du paraître et du copinage. Je pensais que la marine serait droite dans ses bottes. Son oeil rivé sur l'efficacité des moyens et la réussite des projets.
J'admets mon erreur.

Cela dit, je ne pense pas que les messes basses soient en leur faveur. Les ragots n'ont jamais servi à être efficace et se faire bien voir. Je ne compte pas rester au bas de l'échelle. Je compte bien gravir les échelons un à un, prendre du poids, de l'importance, et m'approcher du sommet.
Je ne souhaite pas la gloire et la fortune. Une part d'anonymat est importante, je l'ai bien vu avec le colonel Kogaku. Je souhaite plus de moyens et de liberté d'action. Mes nuits, je les passe à travailler sur S.A.M. je reste jusqu'à pas d'heure afin d'améliorer son étanchéité. Seule, je n'avais pas les moyens financiers et techniques de pallier à ce problème. Maintenant, je peux tester mes hypothèses et l'améliorer avec le matériel mis à notre disposition. Seule contrainte, je ne peux y consacrer mes journées alors je creuse mes cernes... Ça ne va pas m'aider à me faire apprécier de mes collègues.



Dernière édition par S.A.M le Sam 6 Nov 2021 - 8:35, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t23482-s-a-m#249227
S.A.M
S.A.M


Feuille de personnage
Dorikis: 650
Popularité: 10
Intégrité: 15

Lun 1 Nov 2021 - 11:49



Jour 18 :

Ma première tentative s'est vouée être un échec total.
Après avoir plongé l'armure dans une cuve d'eau, des bulles de dioxygène ont commencé à suinter des interstices de l'armure.
Je pensais pourtant avoir été parfaite sur la réalisation des joints d'étanchéité et la superposition des plaques.
Tout est à recommencer.


Jour 19 :

Différentes parties internes, notamment le canon, et certains composants ont été sévèrement endommagés. Je dois vérifier les causes pour penser les solutions.

Jour 20 :

Ma première hypothèse, "l'eau a un effet négatif sur l'alliage de l'armure", est partiellement validée. Partiellement car elle n'est pas la cause directe du dysfonctionnement.
J'ai repéré de fins cristaux de sel coincés dans les jointures et plus particulièrement dans le tube d'allumage du canon. Si je réussis à empêcher l'infiltration, je n'aurais plus ce problème interne.
Ce qui m'amène à une autre hypothèse :
"L'eau salée entraîne une détérioration de la surface externe de l'armure."


Jour 21:

J'ai détaché une plaque, partie antérieur droite de l'armure.
Afin de prouver, ou invalider l'idée, je vais l'immerger en fin de journée et la laisser à l'air libre le lendemain.
En attendant, je vais devoir faire des recherches sur les débuts et résultats de la section sous-marine. Il doit bien y avoir quelque chose dans les archives de MégaVéga.


Jour  22:

Pas de changement notable.
Je pensais l'infrastructure être un labyrinthe. Ce n'est rien comparé aux archives.


Jour 23:

La pièce n'est pas altérée.
Je crois avoir trouvé la section concernant la submersible.


Jour 25:

Premiers signes de détérioration. La plaque commence à être rongée par le sel et l'eau. Je n'ai, ce soir, pas le temps ni la motivation de lire le document consignant les avancées et échecs sur la mise en place des sous-marins.
En plus, j'ai besoin de repos. Dormir qu'une poignée d'heures par nuit n'est pas une bonne habitude à prendre.
La nuit porte conseil.

https://www.onepiece-requiem.net/t23482-s-a-m#249227
S.A.M
S.A.M


Feuille de personnage
Dorikis: 650
Popularité: 10
Intégrité: 15

Jeu 4 Nov 2021 - 19:53


Jour 26:

Rappel à l'ordre, aujourd'hui, de mon supérieur pour mon deuxième retard consécutif. Il ne s'agit que de 5minutes, tout au plus, mais la rigueur est essentielle.
Je vais ralentir mon enthousiasme et mes recherches quelques jours afin de me faire oublier des radars.


Jour 31:

Je suis complètement idiote. Obnubilée par les effets du sels et des infiltrations, j'ai oublié de réfléchir aux questions de poussées et de pression.
Le document, emprunté aux archives, vient de m'ouvrir les yeux sur les réelles questions et problématiques du sujet de l'immersion.
Je dois reprendre mes calculs.


Jour 33:

« Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une force verticale, dirigée de bas en haut, égale et opposée, au poids du volume de fluide déplacé. Cette force est appelée : Poussée des Abysses».
Notons la Pa. Cela veut dire que Pa = Masse volumique de liquide x volume déplacé x pesanteur.
Ce qui veut dire que le poids de l'armure et le mien doivent être supérieur à la masse volumique d'eau déplacée si je veux plonger.

Cela ne règle cependant pas la pression exercée pendant la plongée.
La pression est la même en tous points tant que la profondeur ne varie pas. Or, je dois pouvoir me mouvoir dans l'eau.
Si je plonge en exerçant un poids suffisant sur le volume d'eau alors, le liquide va subir une variation de pression qui aura un effet opposé sur l'armure. Cette pression sera donc égale au poids de la colonne de liquide ayant pour section l'unité de surface et pour hauteur la différence de niveau des deux points.
En termes simples : la pression que je vais exercer sur l'eau sera intégralement retransmise et dans toutes les directions, c'est-à-dire en tout point de l'armure et exponentielle à la profondeur .

Comment descendre tout en résistant à la pression en constante augmentation ?
Il me faut donc une soupape d'injection et d'expulsion du liquide afin de contrer la Poussée des abysses.
Ça, c'est le premier point.
Pour le second point...
Le second point me pose problème.


Jour 42:

Eureka !
Je suis tombée, au détour de la cafétéria, sur deux médecins parlant d'espèces avec un squelette hydrostatique ou hydrosquelette.
Appelez ça chance ou coup de pouce du destin, la solution est là.
La structure interne de l'armure doit être un compartiment fermé avec une certaine souplesse dont les interstices seront remplis d'un liquide gélatineux incompressible.
L'armure devra donc être modeler avec un alliage spécial préférentiel au "froissement" et avec une forte capacité de résurgence.

... Je crois que j'ai toutes mes solutions.



Dernière édition par S.A.M le Sam 6 Nov 2021 - 8:32, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t23482-s-a-m#249227
S.A.M
S.A.M


Feuille de personnage
Dorikis: 650
Popularité: 10
Intégrité: 15

Ven 5 Nov 2021 - 9:08


Jour 80:

Après de nombreux essais et renouvellement de combinaisons de matières, d'alliages et autres calculs de pressions différentielles, je suis enfin arrivée à bout de mon objectif.
Il ne me manque plus qu'à la présenter au monde.


Jour 99:

9h00

La salle réservée est un amphithéâtre. Remplie de confrères et consœurs en blouses blanches, la salle est pleine à craquer. Leurs yeux, n'en formant qu'un seul, me fixent tandis que je m'installe derrière l'unique bureau. Derrière moi, les plans et schémas de S.A.M sont dessinés à la craie sur un double tableau.
Petit à petit, le silence se fait, les oreilles s'ouvrent et attendent mes explications. Face à moi, une pointure dans le milieu, un homme qui n'a que peu de temps et veut des résultats : le commandant Mâchefer .
Le stress m'envahit, je sens ma main trembler tandis qu'elle attrape le combiné du DenDen qui amplifiera ma voix. J'inspire doucement, ferme les yeux et expire.
C'est parti.


11h30
Après une légère pause, voilà une bonne quinzaine de minutes que les questions pleuvent des uns et des autres. Je sens, par moment, les doutes sur mon inventions et son implication, je m'y attendais. D'autres tentent simplement de me faire perdre le dessus et me déstabiliser, eux me donnent encore plus de hargne à défendre mon idée. Tandis que les derniers, quant à eux, souhaitent simplement comprendre, je les remercie de leurs intérêts.

Le seul, qui ne dit mot, est le commandant en chef du G-7. Réfléchit-il ? Est-il endormi derrière son masque ou bien est-il en train de peser le pour et le contre de ma présentation ? Je ne sais pas sur quel pied danser.


12h
Tout le monde s'arrête et se dirige vers le réfectoire. La suite aura lieu en début d'après-midi.
Je n'ai pas faim et reprends mes calculs. Aurais-je fait une erreur ?
Je parcours mes notes des yeux et ne peux empêcher mes jambes de trembler et mon stylo de faire des agrès avec mes doigts.


13h25
Putain. J'vais être en retard.
Absorbée par le contrôle de mes données, j'en ai presque oubliée la démonstration.


13h40
Tout le monde s'est réuni à l'extérieur.
L'armure, présentée aux yeux de tous, n'attend que moi.
J'entre tandis qu'un visio-DenDen retransmet les images pour ceux dans le fond.
Je reprends quelques minutes pour expliquer rapidement les avancées réalisées sur S.A.M.
Je montre les points d'entrée d'eau dans le système de ballasts, le point d'injection et d'expulsion pour faire refluer le liquide et donc remonter à la surface, j'explique de nouveau l'alliage choisi pour sa capacité d'élasticité ainsi que les interstices remplies du liquide gélatineux.


13h48
Je plonge.

13h49
C'est beau et angoissant.
Je ne vois pas le fond mais sais que des monstres et autres dangers me regardent affamés.


13h50
Je remonte.

13h58
Complètement sèche et en dehors de l'armure, des applaudissements retentissent.
Mon coeur se réchauffe et un léger sourire naît sur mon visage. Je le retiens, il faut que je reste professionnelle.


14h
J'interpelle Mâchefer, devant l'assemblée, et lui explique mon dernier point sensible : la réserve d'oxygène.
En quelques mots, il me fait comprendre qu'il a la solution et me remercie pour ma démonstration qui, selon lui, a de grandes chances de révolutionner la Marine.
Dorénavant, je travaillerai, avec d'autres collègues, sur les applications de mon avancée.


14h15
J'ai le reste de ma journée.

14h30
Je crois que je vais simplement aller me coucher.
[/i]
https://www.onepiece-requiem.net/t23482-s-a-m#249227
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1