Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

Trouver sa voie [Lex]

Voyager était plaisant mais en aucun cas je n’aurais pu imaginé que j’irais aussi loin, surtout pour récupérer une simple carte. Elle me permettrait de changer de vie en entamant un nouveau parcours professionnel. Me voici donc à Marie-Joie, terre des Nobles Mondiaux, et bastion du Gouvernement Mondial.  La part de l’ancien noble que j’étais, était toute excitée de se trouver dans un environnement aussi prestigieux que celui-ci, mais l’ancien mafieux quant à lui, n’appréciait véritablement pas toute cette concentration d’hommes et de femmes en uniforme. Mais bon, pas le choix si je voulais devenir Chasseur de Primes…
Après les formalités administratives validées, j’avais enfin l’occasion de détenir le précieux sésame, j’imaginais déjà la montagne de Berrys qui m’attendait gentiment au chaud. Je n’étais pas comme ces rêveurs qui pensaient découvrir un jour le One Piece, ou d’autres conneries de ce genre, contrairement à eux j’étais plus terre-à-terre, ne pensant qu’à m’enrichir. Objectif nettement plus à la portée du commun des mortels. Ce désir de richesse faisait de moi quelqu’un de froid, c’est-à-dire que je ne faisais pas de distinction entre le bien ou le mal, tout ce qui m’importait c’était l’appât du gain. Ni plus, ni moins.
A la sortie des bureaux de la Marine, la première chose que je fis, c’était de me griller une bonne cigarette, addiction qui me suivait depuis bien des années maintenant. Étrangement, celle-ci était plus agréable en bouche, avec une légère odeur de satisfaction. Satisfait de faire partie de ceux qui allaient amasser beaucoup d’argent sur le dos des criminels les plus endurcis. Cette vie ne serait pas de tout repos, j’en avais parfaitement conscience, mais cela me motivait davantage. Je n’avais qu’une hâte : c’était de débuter le plus rapidement possible. Le seul inconvénient c’était l’absence d’alliés…
A cette pensée, mon regard se posait sur les soldats qui vaquaient à leurs occupations, je me suis choqué moi-même pour avoir eu cette idée en tête. Il y a peu de temps encore je travaillais pour un groupe de mafieux, qui eux étaient plus ou moins affiliés à un Dragon Céleste, cette vie de mécréant ne me permettait pas de faire du copinage avec les forces de l’ordre. Qui aurait même pu prévoir que j’allais à présent collaborer avec eux ? Personnellement, je n’aurais pas mis une pièce là-dessus.
Là, derrière moi j’entendis des bruits de pas s’approcher dans ma direction, un soldat à priori seul venait d’atteindre ma position, voire même il venait de me dépasser. Contrairement à ses confrères il ne semblait pas être occupé, c’était certainement l’opportunité de poser des questions que je n’ai pas pu faire tout à l’heure. Qu’allait-il penser en voyant un typé vêtu élégamment et munie d’une lame ? Qu'importe son avis.
« Quels sont les liens entre la Marine et les Chasseurs de Primes ? »
Oui, je le reconnais ce n’était pas une façon d’aborder quelqu’un, surtout que je ne savais pas si ce type occupait une fonction importante ou non au sein de sa faction. De cette façon, cela  m’aiderait certainement à me faire une petite idée, qui sait.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23611-zoldic-d-stefano-fiches-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23589-zoldic-d-stefano
Ce genre de jours marqués d'une pierre blanche, ce genre de jours que l'on oubliait jamais. Premier jour en service, Lex portait un haut blanc de la marine régulière, et un foulard bleu de novice. Une casquette, plutôt un genre de képis, sur la tête. Il marchait à la cadence des autres nouveau du régiment, et ne se posait pas encore trop de questions ; Il avait sciemment pris cette voie, pour plaire à sa famille d'abords, et pour son indépendance et sa tranquillité d'esprit ensuite. Il ne voulait plus vivre sur le domaine familiale depuis "l'accident", ou plutôt "l'incident", quand son sang s'était échauffé des mauvais traitements de son grand frère, qui le rossait chaque jours pour l'endurcir. S'en était suivit une sacrée bataille, ou ils auraient pu se blesser pour de vrais, voir même se tuer. Il avait dix huit ans maintenant, disait sa mère, il devait s'assumer. Il avait prouvé sa valeur au combat, disait son père, et il devait maintenant rendre service à la communauté.

Toutes ses raisons l'avaient poussé à se resigner, et à accepter le premier poste venu dans la marine mondiale, celui de simple troufion même pas encore formé. Il venait de sortir de l'œuf après tout, et devait prouver sa valeur. Voilà ce qu'avait dit le recruteur, malgré avoir lu sur sa fiche, le nom très connu de Regalia. A ce moment là, Lex comprit sans vraiment réaliser, qu'il vivrait pendant un sacré bout de temps dans l'ombre du blason de son père, entretenu par les deux grands frères dont il était pourvu. La flamme et la passion pour l'ordre mondiale le plus puissant à ce jours, était dévorante aux dires des contemporains de Lex.

Quand à lui, c'était par simple facilité, ou bien par l'endoctrinement qu'il subissait depuis l'enfance, qu'il avait choisit la voie du soldat. Ses parents étaient quand à eux animé d'un réel amour pour le GM et ses étoiles, son organisation et son implacabilité quand elle traitait avec ses ennemis. Un vrai rouleau compresseur, capable d'écraser tout ceux qui se trouvait sur sa route, et peu importait qu'on essayait de mettre des bâtons dans les roues du GM ; Ils trouvaient toujours un moyen d'arriver à leur fin. L'histoire du monde était bourré d'exemple concret, réel, et frappant, de la puissance hégémonique des Dragons Celestes sur le reste du monde.

Alors s'il était au fait de certaines choses de l'organigramme des marines, ayant été instruit comme tout le monde à Marie Joa sur le sujet, il n'en fut que d'autant plus surpris qu'un homme d'âge mur, cheveux blond et costume blanc, lui posa un question auquel il n'avait pas forcément la bonne réponse.

Abandonnant son objectif premier, celui de rentrer annoncer la nouvelle à sa famille, Lex se tourna vers l'homme avec un air dubitatif assez lisible. Il se contenta de gratter l'arrière de son crâne de le senestre, pas encore au fait de tout les liens qu'il pouvait y avoir entre les gars dans son genre, et les chasseurs de primes.

- Heu ... C'est compliqué de vous répondre m'sieur, fit-il en vouvoyant celui qui semblait bien plus âgé que lui, c'est mon premier jours dans la marine ! Je sais juste que depuis que la Baroque Works à été créer, ils ont un bureau partout où on l'on a un QG - il tenait ça des longs débats entendu entre ses frères et ses parents, et que pour avoir une carte de chasseurs, il faut aller à un bureau spécifique du Gouvernement ... Sachant qu'on est l'armée de ce fameux gouvernement, j'imagine que l'on peut dire que les chasseurs, sont en quelques sortes "employé" par la marine ... Content de sa réponse, n'imaginant pas d'autre plus pertinentes, il sourit à lui même autant qu'à l'homme lui faisant face.

- J'peux peut être vous aider, dites moi pourquoi sa vous intéresse, peut être que je pourrai faire quelque chose pour vous ... Inconscient de sa propre bêtise, et de ses manières pour le moins cavalières pour un jeune minot même pas encore passé sur les banc de l'armée, il se contenta d'attendre la réponse de son interlocuteur, surtout curieux de savoir pourquoi l'homme posait ce genre de questions.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t23546-lex-regalia-blue-as-fuck
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23540-trough-darkness-behind-blue-eyes