Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

Coliseum [Ethan R. Levi vs Jeska Kamalhsson] Ring 3.

Alors que les éliminatoires viennent à peine de se terminer, la deuxième manche lui succède, ce deuxième tour s'annonce plus distrayant que le premier. Une pause s'impose. Dans les gradins, plusieurs vendeurs ambulants distribuent leurs produits aux spectateurs affamés, oui, gratuitement, tout ça grâce à la générosité du roi. Ce dernier regarde du haut de sa loge royale le peuple qui se régale, ce peuple qui lui est fidèle, ce qui l'amuse. La reine qui se trouve à côté de son mari regarde de haut la populace avec suffisance, elle déguste un verre de vin devant son peuple... c'est celui de son mari, mais tout ce qui est à lui est à elle. La princesse mange son repas, elle se régale avec un steak frites. Les athlètes sont déjà en train de se régaler dans la salle des vainqueurs, ils sont chouchoutés par les différents serveurs, chefs cuistots, et masseuses, le roi ne se moquent pas d'eux.

Après une heure de pause bien méritée, le deuxième tour peut commencer. Le présentateur, Galba, célébrité de l'île, annonce le début du nouveau tour. Il prend son Escargophone, il hurle dans le combiné, le peuple l'écoute pendant que les serveurs ramassent leurs ordures. "Mesdames et Messieurs… Vous voulez du sang, vous voulez de la sueur, vous voulez des larmes ?! Hein ?!" Le peuple acclame Galba, "Vous allez en avoir !!!" Le peuple hurle plus fort. Le présentateur planque violemment sa main gauche sur le bord de son balcon pierreux, "Ce que vous allez voir n'est pas un spectacle anodin... non. Tous les qualifiés sont de vrais guerriers, de vrai salopard qui ne font preuve d'aucune pitié, vous n'avez eu qu'un aperçu de leur cruauté durant les préliminaires !" Le peuple acclame ses paroles.

Le présentateur spartiate se met tout d'un coup à hurler de toutes ses forces, il désigne du doigt l'écran sur lequel se trouve l'image de la famille royale, un Escarméra (Escargophone géant diffusant des images sur écran.) diffuse en direct le portrait de cette famille extraordinaire.


Coliseum [Ethan R. Levi vs Jeska Kamalhsson] Ring 3. 7vgc


Galba demande au peuple d'applaudir leurs souverains, ce que fait le peuple sans hésitation, la famille royale se contente de sourire sur la vidéo. "Merci à vous, roi Claudius… ! Vous êtes notre avenir. Merci à vous, reine Prisca. La beauté et l'intelligence, il ne vous manque rien. Merci à vous, princesse Messaline. Vous êtes l'innocence incarnée." Dit-il fièrement. Le peuple est fier de ses souverains.

Le roi Glaudius se lève, il ouvre ses bras devant les Escarméra, son visage est empli de bienveillance. 



Coliseum [Ethan R. Levi vs Jeska Kamalhsson] Ring 3. Dhy4


"Mon peuple… Je suis fier de pouvoir vous servir, car en réalité, ce n'est pas vous qui me servez, non… c'est moi qui suis votre obligé. J'ai la responsabilité de vous offrir un spectacle digne de ce nom, je vais satisfaire votre appétit… inassouvie." Claudius brandit son bras dans les airs, " Que les combats singuliers commence !!!" 


Le peuple adore leur roi, il l'acclame, il l'aime. Des tambours jouent l'ouverture de la seconde phase du tournoi, pendant que Galba annonce les règles aussi bien aux spectateurs qu'aux participants. "Avant de nous lancer dans les joyeuses festivités, voici les règles à respecter : si l'un des combattants abandonne, il est disqualifié. Si l'un des deux combattants meurt au cours du combat, il est disqualifié. Et, si l'un des deux guerriers sort du ring, il est disqualifié. Voilà, pour le reste, c'est pareil que lors du premier tour. En revanche, si l'un des concurrents tombe dans le coma ou qu'il perd connaissance lors de l'affrontement, son adversaire aura vie ou de mort sur lui, il ne sera pas disqualifié." Galba boit une gorgée d'eau dans sa gourde.

Le présentateur clarifie les derniers détails techniques, c'est toujours utile. "Il y a huit combattants qualifiés lors des préliminaires, par conséquent, il y aura quatre duels sur quatre terrains différents. Vous pourrez suivre les différents combats grâce aux Escarméra présents dans le Colissé, ces derniers filmeront les quatre rings se trouvent sur quatre terrains différents." Après avoir prononcé ses mots, la liste des combats s'affiche sur l'écran principal, ainsi que leur numéro de terrain. Une chose extraordinaire se passe, l'énorme arène de combat du Colisée qui s'était séparé en huit zones différentes pour assurer les préliminaires s'enfonce dans le sol. Pour être plus précis, un mécanisme enterre la première surface de terrain dans les tréfonds du Colisée pour faire surgir une autre surface de terrain plus adapté.

Sur cette nouvelle "arène" se trouvent quatre zones séparées par deux immenses murailles, dans chacune de ses zones se trouve un ring, c'est sur cette surface de terrain que les combats singuliers auront lieu. La nouvelle "arène" est prête, les combats qui auront lieu en simultané peuvent débuter, Galba fait l'appel. "Veuillez accueillir nos prochains participants : Ethan R. Levi contre Jeska Kamalhsson !" Les participants peuvent faire leur entrée sur le ring numéro 3.


Dernière édition par Shoga le Mer 23 Mar 2022 - 18:39, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
Guidée par un officiel du tournoi, je chemine dans long un corridor de pierre brute. L’écho de me pas semble se réverbérer à l’infini. Et plus j’avance plus j’entends la foule. Cette masse de gens semble ravie de l’arrivée imminente du second tour. Cette fois-ci, plus de mêlée pugilistique. Mais un bon vieux duel à l’ancienne. Je ne sais pas encore qui je vais avoir en face de moi, mais j’espère éviter Yamamoto ou Ethan qui m’ont semblé être les plus dangereux en salle de repos. Quitte à choisir je préférerais ne pas tomber contre un Marine.

Ça y est, je suis sortie du boyau. La caresse de l’astre solaire sur ma peau ne me trompe pas. Je suis en extérieur. Les vivats de la foule sont assourdissants. Mais ils ne me sont pas destinés. En effet, ces encouragements sont pour mon adversaire le contre-amiral Ethan R. Levi. Et crotte de crotte de crotte de crotte! S’il y a un Dieu là-haut, définitivement il me hait. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises. En effet, une fois le tonnerre d’applaudissements passé, le présentateur annonce le challenger, moi. Et c’est une véritable bronca qui descend des travées. Je ne suis pas surprise, après tout, je suis là vilaine pirate qui affronte le bon soldat pétri d’honneur. Mais jamais je n’aurais pensé que le public avait déjà fait son choix. Mince, quoi! J’aurais quand même pu avoir un fan club, ou un truc du genre. Ce déferlement de haine à mon encontre me remue bien plus que je le laisse paraître. Alors, je joue la carte de la provocation à fond. Bras droit dressé vers le ciel, poing fermé et majeur tendu, je leur adresse le signe universel du respect pirate. Les huées reprennent de plus belle. Je crois que le public va adorer me détester! Maintenant en position de combat, je suis à portée de voix de mon adversaire. J’en profite pour lui glisser.

"Ethan, je ne suis pas des plus ravie de tomber face à toi. Mais je ne vais pas te ménager pour autant! Je te souhaite bonne chance et que le meilleur gagne!"

Un gong nous indique le début des duels. Je décide de lancer les hostilités. Rien de terrible. Je souhaite juste tester mon adversaire. Un soru assorti d’un coup de pied renforcé au haki de l’armement me permettront de me faire une idée du niveau du contre-amiral.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson


Kamalhsson, hein ? Alors que, bien des minutes auparavant, les deux adversaires du jour discutèrent dans la joie et la bonne humeur, les voici maintenant prêts à s’affronter dans un combat où la mort était autorisée. Contrairement aux membres de sa famille, Ethan ne tuait uniquement pour sa survie ou celle des autres. Il n’était pas un assassin et respectait scrupuleusement ce code. Plus jeune, il eut des dérives, des moments de doute dans lesquels son code passa à la trappe. Peut-être était-il connu pour être un chien fou, une relique d’un certain Akainu, mais certainement pas un assassin.

L’accueil réservé à la pirate n’était pas des plus sympathiques. En réalité, il était même plutôt désagréable. Celle-ci, fidèle à sa réputation, répondit fièrement d’un signe universel, et pour le coup, Ethan acquiesça en guise d’approbation. Celle-ci lui adressa ensuite des paroles sympathiques introduction. Le respect mutuel dans affrontement était souvent gage de qualité. Finalement, les mauvais esprits rendaient souvent les combats moins passionnants, pensa le Contre-Amiral. En effet, cette femme était redoutable et n’importe qui la craindrait, mais elle méritait un certain respect. Son attitude était des plus nobles.

« Miss Kamalhsson, amusons-nous. Comme je te l’ai dit, je ne suis pas ici en service et te considérerai comme une adversaire dans un tournoi. Et même si j’étais venu en tant que représentant de notre gouvernement, tu n’aurais pas été ma cible. Ni toi, ni même Red. » Message explicite indiquant que la priorité était ailleurs. En attendant, ils pouvaient tous deux s’amuser, se dégourdir un peu les membres, car le duel était finalement ce qui les animait le plus. Levi dégaina lentement son meitou du fourreau, accroché à sa ceinture de cuir. « Il est temps de te dépoussiérer, ma belle, murmura-t-il à son épée. Cette femme est un véritable poison-humain. Et mine de rien, malgré sa cécité, je me demande lequel de nous voit le mieux. » Aveugle assumée, cette dernière était toujours vivante, entière et continuait son aventure comme si de rien n’était. « Et pour ça, ma chère, tu as tout mon respect, fit-il en redressant ses yeux vers Jeska. »

Sans perdre un seul instant, lorsque le gong retentit, la pirate disparut du champ de vision de tous. Le Soru, pensa Levi, sur ses gardes. En effet, autrefois, Jeska défendait l’honneur du Gouvernement Mondial. Ethan le lut dans un registre, à ses heures perdues, quand il s’amusait à lire les dossiers des criminels les plus en vogue. Mais cette femme n’était pas tout à fait comme les autres. Lorsqu’elle réapparut, le pied chargé en haki, l’officier de la régulière put déjà avoir un aperçu des capacités de son adversaire, bien qu’il eût également conscience qu’elle en gardait sous le capot. D'un pas gracieux, il pivota sur lui-même afin de laisser passer l’attaque de son adversaire.

À peine eut-elle le temps de poser pied à terre, Ethan surgit de nulle sur son flanc, à distance de deux mètres, puis d’un simple mouvement de revers, le mouvement esthétiquement parfait, balança une lame d’air sur sa cible. Les bio-mécaniciens disaient du mouvement parfaitement exécuté qu’il était esthétiquement beau à voir. De ce simple mouvement, bien que joli, on imagina difficilement qu’une telle puissance puisse s’en dégager. La taille pouvait impressionner le public, mais l’Amiral savait pertinemment que cela n’était que chatouilles pour cette femme.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan
Moi qui voulais tester sa garde, je me retrouve à devoir admirer sa capacité d’esquive. C’est dommage, mais je ferais avec. Dans un combat, rien ne se passe jamais comme prévu et c’est ce qui en fait toute la saveur. Je ne suis pas fan des armes. Je sais les utiliser, mais je suis plus efficace avec mes poings. Cependant, malgré mon aversion pour le jouet coupant qu’agite mon opposant, je sais reconnaître la beauté dans ce mouvement. J’apprécie sa fluidité. Il a dû répéter ce geste encore et encore pour en arriver à ce niveau d’exécution. Une attaque au moins aussi mortelle que parfaite. Terrible combinaison si vous voulez mon avis. Et si je ne sais encore rien de sa force brute. Mon assaut m’a cependant donné deux informations capitales : il est rapide, et il possède une technique bien au dessus de la moyenne.

Heureusement pour moi. Sa pirouette se passe à l’intérieur de ma sphère perceptive. J’ai entendu ses pas. J’ai senti l’air qu’il a déplacé en bougeant. J’ai même écouté la symphonie de ses muscles avant qu’il ne passe à l’attaque. Son contre, pardonnez moi ce trait d’humour, je l’ai vu venir. Mais, dans le cas présent, savoir et pouvoir sont deux notions bien différentes. Je n’ai aucun mal à déterminer où et comment il m’attaque. Mais sa proximité et son extrême vélocité ne me permettent ni d’esquiver ni de nulle fier totalement l’attaque. Exit donc le soru et le tekkai, je dois parer au plus pressé, littéralement. Bras en croix et haki de l’armement me protègent du gros de l’assaut qui me laisse une profonde estafilade sur le poignet droit. Une sensation chaude et poisseuse m’indique que je saigne. Rien de grave, mais quand même. Je laisse échapper un sifflement admiratif.

"Vous n’usurpez en rien votre réputation, amiral."

Moi aussi je lis les journaux. L’édition en braille évidemment. Ceci dit je dois avouer que je me suis bêtement laissée surprendre par mon adversaire. Non, je ne l’ai pas sous-estimé, il est juste bien plus fort que prévu! J’adresse à mon opposant un grand sourire. Bon, comme d’habitude, mon "regard" ne doit pas être parfaitement dirigé vers sa cible, mais c’est l’intention qui compte, non?

A mon grand plaisir, cette blessure a eu le bon goût de me remettre les idées en place. Je suis à présent pleinement concentrée et motivée. L’homme en face de moi est fort. A quel point, je ne le sais pas encore. Mais j’ai hâte de le découvrir! Pour pouvoir le dépasser! Ou au pire, me servir de sa force pour évaluer la mienne. Mais pour bien faire je dois y aller à fond. Sauf que ça m’est impossible. D’habitude j’handicape la vision de mes ennemis avec mes gaz toxiques. Je les rends aveugles, tout comme moi. Sauf que, dans ce domaine, j’ai l’avantage de l’expérience vu que je souffre de cécité depuis ma naissance. Mais la présence d’un public innocent me bloque, et me force à envisager une autre approche pour ce duel.

Alors j’attaque de nouveau. Comme avant. Un soru, et un coup de pied renforcé au haki. Exactement la même attaque qu’avant. Il parait que c’est une définition de la folie que de faire la même chose et d’espérer un résultat différent. Mais qui a dit que j’étais folle? J’ai ajouté à mon assaut une petite nuance qui fera, je l’espère, la différence. Deux tentacules de poison ont surgi dans mon dos. Ces derniers, commandés par mon seul esprit, se tiennent prêts à frapper le contre-amiral qu’il bloque ou qu’il esquive.



Dernière édition par Jeska Kamahlsson le Lun 24 Jan 2022 - 17:17, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Une vulgaire entaille, comme il l’imaginait. Jeska Kamalhsson n’était pas de ceux que l’on pouvait avoir en une contre-attaque. Par ailleurs, son pouls, sa fréquence respiratoire étaient toutes deux très stables. Aucunement paniquée, un sang-froid paré à toute épreuve. Malgré le camp choisit par cette dernière, Ethan ne pouvait s’empêcher de ressentir du respect pour cette dame. Cependant, cet échange eut pour effet de remobiliser les idées de la pirate qui, malgré un blanc indéchiffrable dans ses yeux, sembla avoir un regard bien plus déterminé. Ou était-ce le mantra de l’amiral qui le brouilla dans sa perception.  

« De ta part, Kamalhsson, je ne peux qu’en être flatté, fit-il en laissant apparaître un léger sourire. »

Elle repartit à la charge, de la même manière que la première fois, cette fois-ci en y ajoutant des tentacules de poison. Dans d’autres circonstances, elle aurait certainement déployé quelque chose de moins subtil, de plus nocif pour moi, pensa Levi quand il vit son adversaire approcher. Jeska n’était pas une meurtrière, une criminelle assouvissant ses désirs au détriment des vies innocentes. Elle n’empoisonnerait pas l’arène. Tel était son code d’honneur. Il trembla d’excitation en voyant le courage de cette personne s’illuminer devant ces yeux. Honneur, bravoure et courage, que de qualités que l’on attendait d’un officier, mais que l’on pouvait également retrouver chez certains criminels primés.

Les tentacules étaient bien trop dangereuses. Les trancher avec sa lame créerait des éclaboussures aussi dangereuses. Il se contenta d’esquiver les assauts, mais cela devenait rapidement oppressant, sachant que la sortie de ring était éliminatoire. Elle l’acculait volontairement et c’était la bonne stratégie à suivre face à un adversaire qui reculait sans cesse. Son soru était aussi redoutable, bien maîtrisé, il ne datait pas de la veille. À sa connaissance, rares étaient les aveugles à avoir atteint un tel niveau, toutes compétences confondues, en ce bas monde. Même s’ils en existaient certainement tapis dans l'ombre. Ethan décida de rengainer sa lame et de prendre davantage de distance.

Le regard de l’officier s’obscurcit. Il était maintenant temps de passer à l’action. Sa lame rengainée, il la tint néanmoins par sa garde. « Ittôryû, fit-il d’une voix rauque, la tête et le regard baissés. » Il démarra une course démentielle à une vitesse toute aussi impressionnante. Son déplacement s’apparenta à un soru utilisé de manière rectiligne. Une fois suffisamment proche, il dégaina sa lame, recouvra celle-ci et tout son corps du fluide de l’armement, puis il trancha. « Suraisu Kabe ».Aux yeux des spectateurs, Ethan réapparut bien après, cette fois-ci derrière son adversaire, en rengainant lentement sa lame. Tantôt tout sombre, il retrouva son apparence naturelle.


Dernière édition par Ethan R. Levi le Lun 24 Jan 2022 - 22:21, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan

Le public exulte. Cette attaque vient littéralement de ma trancher en deux! Mais en fait non, l’instant d’après la populace réalise qu’il ne s’agit que d’un clone de poison dissolvant que j’ai généré grâce à l’usutsemi. Je m’en sors bien. C’est alors que je sens une vive douleur un peu au dessus de ma hanche gauche. Il ne m’a pas loupé, le bougre! La plaie est profonde et saigne un peu trop à mon goût. Deux touches à rien en faveur d’Ethan. C’est mérité, mais il faut que je me bouge! A ce rythme je vais perdre sans vraiment avoir pu me battre! Et ça c’est hors de question! Je dois trouver une solution pour l’empêcher de prendre ses distances et ainsi sortir de ma sphère perceptive.

Ayant choisi de me passer des gaz, je dois m’en remettre à une méthode plus "barbare". De chacune de mes mains, je fais sortir un jet de poison dissolvant destiné au contre-amiral. Et ce dernier ne se fait pas prier pour éviter l’attaque. Mais ce n’est pas lui le destinataire de cette substance. En effet, c’est le sol que je vise. La toxine dissout la roche et réduit par la même occasion la surface de l’aire de combat. Évidemment, j’aurais du m’élever dans les airs et faire fondre toute l’arène. Pour peu que mon opposant ne maîtrise pas le geppou, j’aurais eu une victoire facile. Mais ce n’est pas ce que je veux. Je ne souhaite pas ruser pour vaincre le jeune bretteur. Je veux un succès franc et indiscutable.

Seulement je ne suis pas naïve au point de croire que le gradé ne va pas se rendre compte de ma manœuvre. Je suis donc obligée de varier les plaisirs. D’une main je lance des lames de poison sous pression (technique : slicer) afin de maintenir mon adversaire à distance mais aussi pour lui soumettre d’une menace bien plus urgente que ma dissolution d’une partie du ring. Et finalement, une fois mon œuvre presque terminée, je dissout la partie de l’arène où je me trouve pour rejoindre Ethan d’un soru. Encore une fois, il s’agit d’exactement la même attaque. Un coup de pied renforcé de haki.
Sauf que cette fois je n’ai pas deux tentacules de poison basique (vert) dans le dos, mais huit!

Et en plus la surface de l’aire de combat de été drastiquement réduite, au point que tout ce qui reste du ring est dans ma sphère perceptive. Ça y est je crois bien que je l’ai piégé!

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson


      L’aveugle n’était pas une cogneuse, une fonceuse, une tête brûlée… Non. Elle analysait son adversaire, le terrain, le moindre détail pouvant la mener à la victoire, et ce, avec l’aide de ses autres sens. Qui voyait réellement le mieux ? Une seconde fois, Ethan se posa réellement la question. Il voyait évidemment ce que tentait de faire sans adversaire sans pouvoir l’en empêcher. L’acidité de son poison décomposait toute chose. D’une part, les lames de poison qui maintinrent l’officier à distance ; d’autre part, cette substance qui dissolvait des parcelles du terrain et qui empêchait toute liberté de manœuvre. L’amiral se trouvait dans une situation bien étroite.

      « Combien de tentacules vas-tu encore faire pousser, pesta Levi en voyant les huit membres supplémentaires. »

      Ethan n’avait pas anticipé le fait d’être impuissant, mais savait pertinemment que réduire les dimensions du terrain, avoir moins d’espace, avantagerait son adversaire. Des sens aiguisés, certes, mais poussés à leur maximum dans la mesure du possible, signifiant donc qu’ils avaient des limites, une portée limitée. Réduire le terrain rapprochait le petit nabot et demandait moins d’effort pour le suivre. Mais le nabot en question n’aimait pas les combats à distance, alors il accepta volontiers la proposition de danser une valse avec cette femme. Certes plus âgée que lui, mais certainement très séduisante sans tous ces accessoires.

      Sa lame dégainée, il passa la paume de son autre main dessus et, à mesure que sa main glisse, la lame se recouvre d’un noir électrique : le fluide de l’armement. Par ailleurs, pensant pouvoir suivre les mouvements de ses yeux, il décida de renforcer ses sens à l’aide de son mantra, Scent, pour anticiper certains mouvements, mais surtout des flux ou projections de gaz. Le pied de la pirate est repoussé de la paume d’un coup de pied latéral. Alors un terrible affrontement au corps à corps a ensuite lieu. La seule de l’amiral contre les huit membres tentaculaires et empoisonnés de son adversaire. Les spectateurs purent apprécier l’ardeur de chaque coup, la vitesse d’exécution des coups lancés par chacun des candidats.

      Ethan le sentait. Il perdait du terrain et se faisait entailler par ce poison dissolvant. En d’autres termes, il finissait à l’eau ou complètement dissout. Il s’épuisait un peu plus à chaque minute qui s’écoulait. Il haleta. Il transpira. L’affrontement perdurait. Il concéda du terrain pour prendre un peu d’élan, puis se lança vers Jeska comme la première. Il parvint rapidement très proche d’elle. Il était prêt à trancher, mais son adversaire n’allait pas laisser se produire la même chose. Les huit tentacules se rabattirent sur lui. L’amiral ne stoppa son élan mais utilisa la vitesse accumulée pour tournoyer sur lui-même à grande vitesse. Cela eut pour effet de créer une petite tornade, à laquelle il ajouta des jets électrique qui touchèrent son adversaire. Évidemment, dans sa rotation, il trancha les tentacules. Il termina sa vrille en tranchant – en frappant du côté non tranchant de sa lame – la pirate, avant de battre en retrait.

      « Je n’ai pas l’intention de tuer. Par ailleurs, nous le savons, tu aurais pu fondre l’arène entière et me mettre bien plus en difficulté. »

  • https://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan

"Impressionnant, même dans une situation comme celle-ci, tu arrives à caler un contre de ce niveau! Je crois bien qu'un contre-amiral est une marche encore un peu haute pour moi."

C'est un aveu d'impuissance de ma part. Je le savais fort, je ne suis pas déçue. Ce qui me chagrine, c'est qu'il le soit plus que moi. Son dernier assaut avec les éclairs et un coup du plat de la lame ne m'ont pas seulement laissé amoindrie, ils m'ont aussi confirmé la supériorité de mon adversaire. En plus, le fait de faire fondre l'arène m'a couté beaucoup de poison. Je ne suis pas encore à court de jus, mais je dois à présent m'économiser et n'utiliser mes toxines qu'à des moments où elles peuvent faire basculer le match. Et pendant que je reprends mon souffle, je constate que, lui aussi, récupère. Nous sommes tous deux fatigués. Il faut dire que si le combat à manqué de spectaculaire, il n'en a pas été moins intense pour autant.

"Tu es trop fort pour moi, Ethan. Tu vas certainement remporter ce duel. Mais, je suis désolée, je ne vais pas te simplifier la tâche! Si tu veux remporter une victoire contre moi, il va falloir aller la chercher!"

***

Du haki et du soru. Des attaques, des contres et des esquives. Mais très peu de coups réellement portés. Pour la grande majorité du public, totalement profane d'affrontements de ce niveau, le combat n'était pas des plus agréables à regarder. La faute aux déplacements rapides des deux protagonistes qui leur masquaient toute l'intensité du duel. Pourtant, l'œil averti de l'expert en arts martiaux y verrait une rare maitrise technique de la part des deux protagonistes. Et dans cette bataille où le premier qui se ferait toucher par l'autre renoncerait à la victoire.

***

Nom d'une biscotte! Combien de temps ça fait, maintenant? Je ne sais pas. Dix minutes, peut être vingt, je l'ignore. Mais je sens que je fatigue. Mais pas que. Je perds aussi du terrain. Mes esquives sont de plus en plus limites, et pire encore, je suis persuadée que le contre-amiral commence à lire mes attaques. Le visage en sueur, les bras et le jambes couvertes d'entailles, je sais que je me dirige inexorablement vers la défaite. Mais je refuse de l'admettre. Je suis convaincue, que je peux encore l'emporter. Et pour ça, il me reste quelques cartes dans ma manche.

Je bloque son sabre avec un filet de poison solidifié au haki de l'armement, j'appelle ça Forge of Misery. Je profite de l'effet de surprise pour faire à Ethan une Deadly Surprise! Je reprends le contrôle d'une flaque de poison proche et je tente de surprendre mon opposant. Cependant, quitte à jouer mon va-tout, j'utilise le Nepharious Requiem afin de ramener à moi les flaques qui jonchent l'arène et je rajoute le peu que j'ai encore en stock pour me constituer un Avatar of Woe : un gros golem de poison. Normalement, le colosse doit cuminer à six mètres, mais celui-ci est plus petit, à peine plus de quatre mètres. Certainement à cause du fait que je n'ai pas assez de poison pour la forme complète. Tant pis! Je pousse mon haki de l'armement à maximum pour consolider la bête, mais, encore une fois, je suis à ma limite, et la couverture est loin d'être intégrale. Et je ne parle pas de l'énergie que je consomme à animer autant de poison! C'est un peu une manouvre désespérée de ma part, mais je la tente à quitte ou double!

Je passe à l'attaque! L'immense poing du golem file en direction du soldat. Malgré sa taille, le colosse est véloce, et je compte sur l'effet de surprise pour remporte la victoire, mais je ne me fais pas d'illusions. Au mieux, je vais le sortir de sa position. Et c'est pour ça que mon avatar a deux mains! J'espère que ce sera suffisant!

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
      Ethan eut envie de pester contre la volonté et l’endurance de cette diablesse. Un golem. Rien que ça. Un golem qui a la particularité de se mouvoir avec une certaine agilité. Néanmoins, à n’en point douter, elle était à bout. L’Amiral, lui aussi essoufflé, devait absolument trouver le moyen de mettre un terme à cet affrontement. Un duel face à cette chose, renforcée au haki de l’armement, en plus de Jeska qui pouvait certainement agir, dissimulée derrière son golem, constituaient de trop grands dangers. Surtout dans l’état où il se trouvait actuellement. Il observa rapidement le terrain, rétrécit, presque complètement réduit.

      « Je crains d’être à court d’idée. En temps normal, je me serai battu comme un acharné jusqu’à l’emporter – au risque d’y laisser ma peau , mais ce n’est ce genre d’affrontement que je désirs. Ne sommes-nous pas là pour nous amuser ? »

      Il fit un bond vertical et continua de prendre de la hauteur grâce au geppou. Rapidement, il dégaina sa lame et envoya de nombreuses lames d’air en direction du morceau d’arène encore debout. Il varia les différents angles au cas où son adversaire déciderait de parer les assauts. Il ne fallut pas longtemps avant que le morceau de pierre restant ne soit complètement en miettes. Évidemment, la pirate n’allait perdre pour si peu et s’envola à son tour avec le geppou. Ethan apparut au-dessus de celle-ci, durant son ascension, puis balança une grande lame d’air vers le bassin, juste au-dessus de Jeska.

      Levi voulut utiliser ce laps de temps pour récupérer un peu, mais en l’utilisation simultanée du geppou n’arrangeait pas les choses. Lui aussi, à l’instar de son adversaire, s’épuisait.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan

Hé! Mais ce n'est pas du jeu! Il casse l'arène lui aussi! En plus il peut geppouter, le bougre! Et j'ai toutes les peines du monde à l'empêcher d'accomplir son dessein. Je me retrouve donc, dans les airs, a devoir maintenir en l'état cette immense masse de poison et en plus à la renforcer au haki de l'armement. Mission impossible! Tout ça me demande bien plus d'énergie que je n'en ai actuellement. Même pire, je ne suis pas certaine d'y arriver, même au mieux de ma forme! Alors quand l'Amiral se place au dessus de moi et balance une gargantuesque lame d'air, je sais que si je reste dans mon Avatar of Woe, je vais finir à la flotte.

Je n'ai donc pas le choix, je m'extrais de mon golem avant que ce dernier ne soit envoyé par le fond et je profite de la gerbe d'écume provoquée par l'attaque de mon adversaire pour jouer mon va-tout. Je me précipite sur lui, à mains nues, sans renforcement de Haki. A l'ancienne. Il me calcule immédiatement. Fichu fluide perceptif! Son coup de sabre ne coupe pas que mon élan. Je me stoppe net. C'est fini. Mon corps se fait lourd, j'arrive cependant encore à me maintenir dans les airs, le temps d'une paire de rebonds. J'entends Ethan dire quelque chose, mais je ne le comprend pas. J'ai l'impression qu'il se plaint. De quoi? Je l'ignore.

"Bravo, Amiral, vous avez gagné!"

Ces félicitations sont les dernières choses dont je me souviens avant que mes forces ne m'abandonnent et que ma conscience ne s'évapore, précipitant mon corps inerte vers l'inconnu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
      À la suite de ses propres, la pirate s’évanouit et tomba dans le vide. Inconsciente, une personne normale serait en danger si elle tombait dans une eau bondée d’animaux féroces. Ce danger était décuplé pour une détentrice d’un fruit du démon. Sans prendre le temps d’une réflexion, l’officier de la régulière plongea à expressément dans le vide. Un arriviste aurait laissé cette pauvre femme tomber dans sa destinée, empocher les éloges et la prime, mais cela n’entrait pas dans les coutumes de notre homme. Quoi que cela pouvait se discuter selon les personnes, mais Kamalhsson ne correspondant pas ces profils démoniaques. Alors il la rattrapa in extremis, pour le plus grand malheur du requin, la gueule grande ouverte, qui attendait patiemment son repas. Ethan bondit dans les airs, Jeska dans ses bras, jusqu’au petit ponton dans lequel attendirent des médecins.

      Il fut dans premier temps hué par ceux qui désiraient voir le sang couler, mais son regard assassin en calma plus d’un. Une fois assuré que son adversaire était entre de bonnes mains, il leva son poing victorieux et fut acclamé par l’ensemble de la foule, tout en avançant jusqu’au tunnel de sortie. Une fois à l’intérieur, il saisit son escargophone et passa un coup de fil : « Ouais, c’est moi. Quoi ? Mais Yama’, merde, on s’en tamponne de savoir qui a gagné… Je ne t’appelle pas pour ça ! J’ai remporté le match. C’est bon ? Messire Colonel est content ? Bref, juste pour te dire que je commence. Bon courage contre Red. Ne claque pas trop vite. Laisse-lui le temps de s’amuser quand même. »

      Il raccrocha et s’enfonça dans la pénombre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14911-ethan
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14861-ethan