Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

Sentiments et Trahison

Armada, enfin. Je ne crois pas avoir été un jour aussi impatiente de retourner chez moi, sur cette île pirate qui a vu le jour grâce à moi, grâce à Red, et plein d'autres.

Cela fait maintenant quelques jours que nous avons repris la mer pour ramener tout ce dont nous avons besoin pour élever des dragons sur cette construction démesurée qui abrite des milliers de pirates en tout genre. Notre chez nous.

Et nous y retournons avec la promesse de retrouver Red, notre ancien capitaine mais surtout notre ami. Enfin, à mes yeux, il est bien plus que cela. Et c'est surement pour cela que j'ai tant hâte de le retrouver. Ça et parce que je crois que si je reste plus longtemps sur ce navire avec Reyson je vais péter un câble.

- Tu comptes m'ignorer encore longtemps ?
- Je t'ignore uniquement parce que tu as perdu la raison. Quand tu cesseras d'être stupide, peut être que je pourrais te pardonner.
- Me pardonner ?! C'est plutôt moi qui devrait te pardonner des choses ! Ton comportement est totalement débile Izya ! Tu vas nous jeter en plein dans un piège !
- Là, tu vois ? Tu t'entends ? Un piège ? Et puis quoi encore ?! Reyson qu'est ce que tu fais ?!

Il vient de fermer brutalement la porte derrière son dos, nous isolant du reste de l'équipage dans ma cabine.

- Il est hors de question que je te perde toi aussi Izya, je t'avais déjà prévenu que Jotunheim serait la dernière fois où tu prendrais tant de risque. Tant que je n'aurai pas réglé son compte à cet usurpateur, je refuse que tu mettes un pied sur Armada.

Je fronce les sourcils, mais Reyson ne bouge pas, attendant simplement en s'approchant lentement de moi. Pourtant, quelque chose cloche. Le connaissant, il a quelque chose derrière la tête. Il a toujours quelques choses derrière la tête... Toujours des plans foireux qui impliquent systématiquement...

Des phéromones.

Je vois soudainement rouge en même temps que je sens mes paupières s'alourdir. Non, tu ne m'auras pas de la sorte. Portant soudainement une main à ma bouche et mon nez, je retiens mon souffle en empoignant Narnak et tranche violement le bois de la coque qui me sépare de l'extérieur pour m'enfuir d'un soru avant de prendre ma forme hybride ailée et décoller loin de Reyson, juste assez pour échapper à ses phéromones.

Mais bien évidemment il me court après.

- Reviens Izya ! C'est pour ton bien !
- Tu avais promis ! Tu avais promis de ne plus les utiliser contre moi contre mon gré !
- Sauf si je juge ta vie en péril et c'est le cas ! Reviens ici ou tout l'équipage va en souffrir !
- Arrête ça tout de suite ! Tu vas beaucoup trop loin Reyson !
- C'est toi qui va trop loin Izya ! Tu dois me laisser faire !
- Hors de question !

Et tandis que je vole pour m'enfuir, je prépare une petite tornade dans mes paumes que je libère au bout de quelques instants en direction de Reyson pour le balayer lui et ses phéromones, mais surtout ses phéromones. Évidemment il esquive assez facilement l'attaque, mais l'air autour de lui est tout de même brassé.

- Maintenant tu arrêtes ton cirque !
- Ce n'est pas un cirque, c'est pour ton bien !
- MON BIEN ?! TU TE FOUS DE MOI ?!
- Pas du tout alors redescend maintenant !
- Je ne suis pas TA CHOSE Reyson ! Et si c'est pour être traitée ainsi, je préfère encore qu'on arrête d'être ensemble ! De toute façon, tu n'as jamais eu confiance en moi, et moi, maintenant, je vois que je ne peux plus avoir confiance en toi !
- Qu'est ce que... Qu'est ce que tu as dit ?
- Tu m'as très bien entendue ! Tu n'es pas capable de me laisser ma liberté, tu n'es pas capable d'avoir confiance en moi, tu n'es même pas capable de venir m'aider quand j'en ai besoin ! Tu crois que j'ai oublié qu'à Jotunheim c'est encore moi qui est du te sauver de tes démons alors que tu devais venir me délivrer ? Et maintenant que je te dis que Red est revenu et que tout va s'arranger, tu décides de ne pas me croire, tout comme tu n'as jamais vraiment cru à mon amour ! Et bah qu'à cela ne tienne, je préfère y mettre un terme ici et maintenant ! Je commence à en avoir ras le cul de tes conneries, et ras le cul de devoir tout rattrapé derrière toi. Si tu préfères aller te suicider plutôt que d'affronter la réalité, alors fonce, je ne te retiendrai plus ! J'en ai marre de devoir toujours me battre contre ta lâcheté et ta folie ! Alors maintenant, tu vas retourner sur ce navire et arrêter de faire de la merde avec ton pouvoir si tu ne veux pas que je te mette en pièce !
- Tu... me quittes ?
- Oui, je te quitte oui.

Enfin il s'est arrêté de me suivre, sautillant simplement sur place grâce au Geppou, regardant le sol d'un air mauvais. Et finalement, le voilà qui commence à rire. Et son rire grandit, jusqu'à devenir franchement forcé et inquiétant. Pour autant, je ne me débine pas, restant droite et fière à quelques mètres au dessus de lui.

Du moins jusqu'à ce que sa main aille empoigner Shusui.

- J'ai compris. Cet homme, cet usurpateur... Il t'a empoisonné l'esprit.
- Quoi ?
- Ne t'inquiète pas mon ange. Je vais faire en sorte que tout aille pour le mieux. Tu redeviendras ma douce et tendre Izya, comme avant qu'il ne débarque dans notre vie.
- T'es bouché ou quoi ?! Je t'ai dis que c'était terminé entre nous Reyson !
- Chu... Chut. Je vais tout arranger, je te le promets. Dussé-je te couper les ailes pour le faire.

Et soudainement, deux lames d'airs volent droits vers mes ailes.


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Est ce que tout est allé trop vite ? Oui. Pour tout dire, même moi je ne comprends pas vraiment comment on a pu en arriver là. Tout ce mélange dans ma tête alors que j'esquive une nouvelle fois ces lames d'airs tandis qu'il tente une nouvelle approche pour arriver au corps à corps et faire agir ses hormones sur moi. Mais je ne lui en laisse pas le temps, répliquant une nouvelle fois en créant une bourrasque de vent tout en m'enfuyant grâce au Soru qui ne m'aura jamais autant servi. Mais Reyson est obstiné, et surtout, ses hormones lui procurent une rapidité et une force hors norme. Alors je balance des nuages un peu partout, créant des embuches, mais surtout des éclairs qui fusent entre chacun des nuages noirs sortis de mes paumes. Et je reste dans le coin, obligeant mon adversaire à avancer dans ce champs de mine au beau milieu des airs.

Et j'ai beau tenté de le raisonné, tenter de lui dire d'arrêter, il n'écoute rien. Pire, ses attaques sont de plus en plus violente. De plus en plus puissantes. Bon sang... Mais qu'est ce qui m'a pris de tomber amoureuse d'un déséquilibré pareil ! Au début, c'était assez drôle, il faut le dire... Mais là. Là qu'il devient fou, qu'il se borne, qu'il refuse d'entendre raison. Là, il montre son vrai visage. Un visage que je pensais pouvoir contrôler, enterrer... Car oui, ce visage, il m'en avait déjà donné des aperçus. Ne serait-ce que lors de notre première rencontre nocturne où il m'a attaquée en me prenant pour une gardienne d'Impel Down et ou j'ai réussi à le maitriser.

Mais aujourd'hui, sa folie est différente. Elle n'est pas provoquée par un traumatisme, simplement par le déni. Et qui a-t-il de plus dangereux que le déni ? La peur. Et dans l'esprit de Reyson, la peur a toujours été son plus grand ennemis. La peur d'être seul, la peur d'être perdu, la peur de tout perdre... La peur d'avoir perdu des mois de sa vie à se morfondre, à vouloir mourir car son ami tout comme son ancien capitaine était mort. Mais aujourd'hui, le destin lui rit au nez en lui montrant qu'il a agit comme un benêt.
Et Reyson est bien trop fier pour l'admettre. Alors le déni est plus simple. Plus rassurant.

Mais Tahar est vivant. Red est vivant.

Et moi, je ne veux plus de lui. Je ne veux plus de sa folie. Elle est trop forte pour moi, trop puissante pour que je la gère. Et je n'ai ni la patience ni l'envie de la gérer plus longtemps. Si encore il me faisait simplement confiance... S'il me laissait une chance de l'aider.
Mais ce n'est pas le cas.

La preuve par ces attaques qu'il me porte encore alors que la distance entre nous se réduit. Franchement, j'ai mal. Mal d'avoir cru pouvoir être là pour lui. Mal de m'être moi aussi fourvoyée. Quand Red est mort, j'ai du trouvé quelques choses à quoi me raccrocher. Ce ne pouvait pas être Léo, car inconsciemment je le tiens pour responsable de la mort du rouge. Il me restait donc Reyson. Et pendant toute cette année, je me suis dévouée à lui, à le maintenir en vie, à le satisfaire, à le combler. Pour me raccrocher au souvenir de celui qui nous avait tous les deux guidés.

Mais Red est de retour, et Reyson retourne dans sa folie. Et il est hors de question que je m'y perde avec lui.

Alors maintenant, ça suffit.

Je me retourne soudainement vers celui avec qui j'ai partagé cette année de détresse et embrasse le ciel de mon souffle ardent, cramant tout ce qui se trouverait dans sa direction, cramant même le pirate métamorphe, juste assez pour qu'il cesse de m'importuner.

Mais quand serait-ce assez ?

Quand son corps roussi jusqu'à la chair tombe enfin vers la mer, inerte.

Alors je plonge et le récupère rapidement dans mes bras avant de le poser sur le pont du navire qui a pu voir notre affrontement durant près d'une heure dans le ciel.

- Madame ? Que...
- Il est vivant, et toujours dangereux, je vais le mettre là et lui construire un abri de nuage. Faites en sorte de rester loin de lui, je doute qu'il ait arrêté de diffuser ses phéromones.

A ce simple mot, tout l'équipage recule d'un pas. Et une fois Reyson sécurisé dans un dôme de nuage solide au bout du pont, je me retourne vers les gens qui attendent mes ordres.

- Appelez immédiatement les docks d'Armada et faites venir un navire à votre rencontre, je veux que mes dragons soient transporter le plus rapidement sur l'Atterrissage du dragon et il est hors de question que le pirate métamorphe y mette les pieds. Donc vous séparer l'équipage en deux et chacun chez soit, compris ?! Pour ceux en charge de Reyson, Mia saura quoi faire.
- Et vous, que faites vous ?
- Je fonce sur Armada immédiatement.

Et sans plus attendre, tandis que je sens mon souffle ralentir au fur et à mesure que le temps passe, je prends mon envol et fonce vers la cité pirate. En ayant évité à Reyson une mort certaine, je me suis exposée à ses phéromones bien trop longtemps... Ostéoporose, fatigue, vomissement... Ce ne sont que quelques désagrément qu'il a pu diffuser... Et j'ignore ce qu'il en est exactement, mais je suis certaine qu'Alfred saura quoi faire... Et s'il doit le faire, il le fera probablement avec l'aide de Mia alors autant qu'elle ne sache pas tout de suite pour l'engueulade entre son maître et moi...

Je prends donc la peine de sortir mon escargophone pour appeler mon majordome en chemin avant de finalement arriver jusque dans mes appartement du Repos des Cieux et de m'y effondrer, tombant dans l'inconscience totale.


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
- Madame ? Vous êtes réveillée ?
- Hm..mmm...
- Je vous ai entendu faire tomber se peigne de votre table de chevet pour m'attirer jusqu'à vous. Donc vous êtes réveillée, non ?
- Hmhmhmmhm...
- Je vous ai préparé un chocolat chaud avec de la chantilly et des pépites de chocolat.
- C'est vrai ?!
- Bonjour Madame, ravi de vous revoir en forme. Tenez, il est encore bien chaud comme vous l'aimez.
- Ah... Alfred. Tu m'as tellement manqué.

M'asseyant dans mon grand lit, j'attrape la tasse que me tends sur un plateau mon majordome et la porte à mes lèvres en profitant de sa chaleur qui circule dans tout mon corps à la première gorgée.

- C'est tellement bon... Merci Alfred.
- De rien Madame. De ce qu'on m'a dit, ça a été une dispute compliquée ?

Mon regard se noircit alors que je replonge le nez dans ma tasse.

- Une rupture compliquée.
- Vraiment Madame ? Vous êtes sûre de vous ?
- Je ne devrai pas à ton avis ? Je devrai accepter de rester avec quelqu'un qui ne me fait pas confiance et veut me mettre en cage dès que j'ose avoir des avis divergeant des siens ?
- Non, bien sûr mais... Vous aviez l'air tellement amoureuse...
- Je l'étais oui. Mais parce que je pensais que quoi qu'il pourrait nous arrivés nous serions toujours à même de nous entendre, de faire preuve du minimum d'intelligence pour écouter l'autre. Sauf que Reyson n'écoute rien du tout et reste enfermé dans sa folie. En plus de tout faire pour faire capoter mes plans, de me mentir constamment, de toujours vouloir me changer avec ses hormones... Plus j'y réfléchis et plus je me dit qu'il ne m'a finalement jamais aimé, il voulait juste me "dominer" et me forger à son image. Et s'il m'a choisi c'est juste parce que j'ai eu le malheur de l'aider après Impel Down... Donc il se sentait en sécurité avec moi, c'est tout.
- Vous êtes donc sûre.
- J'ai eu largement le temps de réfléchir depuis que Red est venue m'aider aux Allods avant de repartir en me laissant seul avec cet énergumène insupportable. D'ailleurs, il est rentré ? Il faudrait peut être que je le prévienne que Reyson est incontrôlable et qu'il risque de faire absolument n'importe quoi à Armada...
- Il n'est pas revenu non.

Je reprends une gorgée de chocolat. Laissant le silence s'installer quelques instants avant de soudainement me rappeler...

- D'ailleurs... Toi.
- Madame ?
- Pourquoi tu m'as pas appelé quand tu as su que Red était encore en vie ?!
- Euh... C'est à dire que... Enfin... C'était... Euh... C'est lui. Il voulait pas !
- Il me l'a dit ça ! Mais je t'ai connu plus efficace que ça Alfred ! Normalement, a peine l'aurais-tu aperçu que tu m'aurais appelée pour que je rapplique...
- Vous... Vous me connaissez bien Madame...
- Bien sûr que je te connais bien, tu es mon meilleur ami en plus d'être mon majordome Alfred. S'il y a bien une personne sur terre en qui j'ai confiance c'est toi.
- Vous... Vous m'honorez Madame...
- Alors pourquoi ?
- Pourquoi ?
- Pourquoi tu ne m'as pas appelée ?

Un ange passe. Si à la base je comptais juste le taquiner un peu avec ça, sa réaction très angoissée me laisse plus que curieuse et perplexe.

- Il y a un truc que tu me caches Alfred ?
- Je... Disons que si vous me connaissez, moi aussi je vous connais. Et il y a certaine chose que je sais que vous ne devez pas apprendre derrière un Denden...
- Oui enfin, le retour de Red, je ne pense pas que ce soit ce genre d'information...
- Son retour en lui même, non. Mais ce qui l'entourait et ce que ça impliquait...

Je fronce les sourcils, cherchant à comprendre.

- Alfred, qu'est ce que tu me caches ?


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
- Attends, attends, attends.
Attends.


La bombe est sortie de la bouche de l'ancien marine, et j'ai franchement du mal à l'assimiler. Tellement que je me lève et commence à faire les cents pas dans ma chambre.

- Tu es entrain de me dire que Red a ramené avec lui une pimbèche à peine plus vieille que moi, une ange, qui a un môme et qu'il a fait d'elle sa seconde ?!
- Et il lui a payé les nouvelles Précieuses, elle est donc Capitaine de la Zone... Et son cabaret qui lui sert de demeure s'appelle "La Part des Anges".
- Hinhinhin... C'est une blague hein ?
- Vous voyez, je savais que je ne devais pas vous annoncer cela par denden...
- Et laisse moi deviner... Elle a rassemblé tous les autres capitaines et chefs des guildes d'Armada pour s'imposer comme la "seconde de Red" et donc la deuxième cheffe de l'île ?
- C'est... A peu près ça...

Je m'arrête, regardant dehors où Armada s'étend sous mes pieds.

- Et qu'est ce qu'ils ont dit ?

Mes poings se serrent et se desserre sous ma colère que je tente de contenir. Au fond, je suis entrain de bouillir. Je viens tout juste de larguer Reyson pour pouvoir me dévouer a celui que je croyais mort il y a quelques semaines de cela et voilà que j'apprends que ce même type m'a simplement remplacée par une grognasse de MON PEUPLE ?! Franchement, j'ai les nerfs. S'il la voulait juste dans son lit, j'en aurai rien eu à foutre mais... Seconde ? SECONDE ? Après tout ce que j'ai fait pour honorer sa putain de mémoire sur l'île alors qu'il n'était même pas mort ?!

- Que voulez vous qu'ils disent... Red a survécu à Teach, malgré ses longs mois d'absences, il est aujourd'hui encore plus craint et respecté qu'avant. Alors si Red l'a dit... Seul Damien a râlé au début... Mais je crois qu'il a fini par s'entendre avec elle. D'autant qu'elle s'est occupée d'une commémoration des défunts... Et avec son cabaret qui tire vers la prostitution... Les pirates l'aiment.

Alors que moi, évidemment, les pirates se demandent ce que je fous là avec mes lois et mes règles de bienséances et de savoir vivre... Je me mords l'intérieur de la joue, toujours en proie à l'énervement.

- Qu'est ce que tu sais d'autre sur elle ?
- Elle a mangé le fruit du poison. Et son fils de trois ou quatre ans, Sakazuki, est totalement fan de vous.
- Hin...

Je ris jaune. Encore un putain de fruit du démon insupportable qui me fait un peu trop penser à celui de Reyson...

- Trouves Damien et Johanna et dit leur de venir en toute discrétion dans une heure. Quand se sera fait, va vite superviser l'arriver des dragons et assure toi de revenir pour mon entretiens avec les deux autres.
- Bien Madame... Mais vous, qu'allez vous faire ?
- Voir ces conneries de mes propres yeux.

Et sans plus de façon, je m'emmitoufle dans une longue cape noir avant de me laisser tomber de ma fenêtre sous couvert d'un mirage pour passer inaperçu.
Direction les Nouvelles Précieuses... Ou plutôt : la Zone.


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
La Zone...

Un endroit sordide, dont il est dit que c'est Malatesta qui l'aurait financé. Une erreur ? Une tentative pour le bougre de se racheter une conscience ? Ou juste une nouvelle fois Reyson qui devait s'occuper de ce traitre et qui lui a laissé une trop grosse marge de manœuvre... Trop persuadé que sa méthode pour garder les gens sous son emprise grâce à ses hormones est la bonne...

Et pour ne rien arranger, il a fallu que c'est abruti de Malatesta se fasse avoir par la fameuse Jeska, financé par le traitre de Red... Traitre qui s'est bien gardé de me dire quoi que ce soit quand on s'est vu... Ce sera quoi son excuse ? "Pour moi ce n'est qu'une futilité ?" Ouais, c'est sûre, prendre quelqu'un d'autre que moi pour jouer les secondes, une ange de surcroit, jeune, qu'il fait capitaine d'un cadran d'Armada alors qu'elle n'avait pas une thune pour... Une futilité.

Sous couvert de ma capuche, je souffle fortement sous l'énervement tandis que je m'avance dans les rues sordides de ce quartier, laissant mon haki des rois créer une zone de non droit autour de moi, où les importuns qui pourraient avoir des idées et qui entre dedans en repartent rapidement la queue entre les jambes. Hors de question qu'on vienne m'emmerder maintenant.

Et pour le coup, Alfred avait raison. Dans Armada, c'est sans doute le quartier qui fait le plus "pirate" dans le mauvais sens du terme. Tous les gens ont l'air louches, mauvais, et absolument pas fréquentable. Et tous les chemins mènent au même endroit, ce fameux cabaret...
Ce lieu qui me dégoute au plus haut point. Dire qu'avec ce nom, la "Part des Anges", je me sens souillée. Car tout le monde sait que je suis l'ange d'Armada, la Reine des anges. Alors quelle part des anges peut ils y avoir dans ce lieu ? Des femmes à poils qui se trémousse et donne leur corps contre des berries ? Et quelle rapport avec les anges, hein ? Juste parce que leur patronne à aussi des ailes ?

Et Red qui a osé laisser faire ça. Qui n'a pas jugé bon de défendre mon honneur, l'honneur de mon peuple... Mes poings se serrent sous ma cape alors que ma colère s'échappe de moi, encore, étourdissant subitement les gens aux alentours. Cet endroit... Il mériterait d'être réduit en cendre, sur le champs. Mais les mots qu'Alfred a prononcé alors que je quittais ma demeure résonne dans ma tête.
"Madame, ne faites rien d'irraisonné, s'il vous plait."

Soit, pour toi Alfred, et rien que pour toi, je ne vais pas encore détruire cet endroit. De tout Armada, je suis surement la pirate la plus raisonnable du coin, alors je vais rester digne malgré cet affront.

Tournant le dos au lieu que je ne prends même pas la peine de visiter, je m'enfonce une nouvelle fois dans les ruelles de la Zone et choisi l'endroit le plus sordide du coin pour m'y engouffrer et faire face aux résidents du coin, tous des types plus louches les uns que les autres.

- Hey vous, ça vous dit de gagner 5 Millions de Berries ?
- 5 Millions ?
- Et qu'est ce qu'on doit faire pour une telle somme.
- C'est simple : La Part des Anges, vous connaissez ?
- On connait ouais. Mais si c'est pour le détruire, faudra plus que 5 Millions qu'on qu'on aille risquer nos vies.
- Je m'occuperai moi même de tout détruire en temps voulu si cela s'avère nécessaire. Pour l'heure, je veux juste que vous fassiez disparaitre toute notion "d'Anges" de cet endroit. Vous repeignez, remplacer par ce que vous voulez si ça vous chante, je m'en tape. Ça peut devenir "La Part de Ta Soeur" ou "La part de La Voisine" ou n'importe quoi d'autre, mais les anges, c'est chasse gardée, compris ?
- 5 Millions pour renommer un bâtiment ?
- Je tiens à ce que le travail soit bien fait. Et ne pensez pas un instant à négocier plus ou je vais demander à d'autres. Des clampins dans votre genre, y'en a plein dans le coin. Alors, marché conclu ?
- Votre voix me semble familière...
- Si vous tenez à votre tête, je vous conseille de ne pas pousser plus votre réflexion.
- Très bien Mme Doe. Et comment vous retrouverons nous une fois la tâche accomplie ?
- Quelqu'un vous paiera demain ici à la même heure. Et parce que je connais les pirates, je vous donne 1 Millions maintenant, pour vous motiver.
- Oh bah là, nous le sommes ! Merci M'dame !
- Je compte sur vous.

Et sans plus de cérémonie, je me retourne après leur avoir jeter une bourse de berry et disparait grâce à mes mirages avant de décoller pour rentrer chez moi ou ne devrait pas tarder à arriver Damien et Johanna.


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
De retour dans mes appartements, il me reste encore un peu de temps avant l'arrivée de mes invités... Je pourrais me contenter de me mettre dans mon canapé et essayer d'apaiser mes nerfs mais, franchement, je n'y arrive pas. D'autant qu'Alfred n'est toujours pas rentrer pour prendre soin de moi et sans lui, je doute d'avoir une chance de décompresser.

Alors plutôt que de passer ma colère sur mon mobilier, comme il m'est déjà arrivé de le faire, je préfère plutôt faire quelque chose d'utile... A savoir, me débarrasser de tout ce qui pourrait me rappeler Reyson. Que ce soit des fringues à lui qu'il aurait laissé là, ses cadeaux aussi mignons et bidons les uns que les autres ou tout autre choses qui pourrait me le rappeler, je choisi d'en faire un tas en plein milieu de mon salon. Et une fois que tout est rassemblé, j'hésite. Je le brûle ou le jette tout ça par la fenêtre ?

- Vous êtes vraiment sure de vous Madame ?

Alfred vient de revenir, et comme d'habitude, je ne l'ai pas entendu entrer.

- Rappelle moi Alfred, de quelles hormones tu as du me soigner tout à l'heure ?
- ... Vous avez raison. Balancez plutôt tout cela par la fenêtre, si vous ne craignez pas les brûlures, on ne peut pas en dire autant de l'hôtel.
- Bien vu.

Et l'instant d'après, je ramasse tout ce qui traine et balance tout de ma fenêtre, celle donnant sur le canal pour que le tout atterrisse directement dans Grand Line.

- Tu as pu trouver Damien et Johanna ?
- Oui et ils attendaient justement votre retour Madame. De votre côté, je note l'absence de flamme du côté de la Zone, je suis fier de vous.
- Ce n'est que partie remise...
- Attendez le retour de Red, c'est tout ce que je vous demande...
- C'est prévu Alfred. C'est prévu...

Et tandis qu'Alfred disparait pour préparer du thé pour les deux invités que j'attends, pour ma part, je m'assoie enfin dans mon divan tout en restant pensive. J'ai beau essayé de me dire que ce n'est pas si grave, que peut être j'exagère ? La colère en moi ne diminue pas et une boule dans mon ventre me laboure le corps. Franchement, j'ai mal. Je me sens terriblement mal, abusée, trahie, remplacée... J'aimerai hurler, crier, mais surtout, je voudrais que cette douleur cesse.

Entre Reyson qui a tout fait pour se rendre insupportable, le retour de Red où finalement j'apprends qu'il ne compte même plus sur moi... Comme s'il cherchait finalement à me jeter lui aussi, comme Tahar l'a fait. Pour quoi ? Parce que je ne suis pas comme eux ? Parce que je ne suis pas vraiment une pirate ? Parce qu'ils pensent savoir mieux que moi ce dont j'ai besoin ?
Et pourquoi personne ne me demande jamais ce que je veux, moi ? Pourquoi les gens que j'aime prenne des décisions qui me concerne sans prendre la peine de me consulter ? Suis-je à ce point malléable que mon avis ne compte pas ? Enzo, Tahar, Léo, Reyson... Et maintenant Red. Je voudrai tellement, tellement hurler que j'existe, que j'ai des sentiments, que je ne suis pas un jouet à qui on impose ce que l'on veut !

Bordel, je suis une Reine ! Je prends des décisions tous les jours pour mes sujets, ça ne compte donc pas ? De quel droit ose-t-il juger ce que je peux faire ou ne pas faire sans me consulter, à quel moment ai-je à ce point fait montre de faiblesse pour me voir ainsi évincée, remplacée ?
*Bulu bulu bulup* *Bulu bulu bulup*

Mon regard se pose subitement sur l'escargophone posé dans un coin de la pièce, chassant ma larme, je me relève et m'approche de lui pour répondre.

- Oui ?
- Reine Izya ! C'est bien vous ?
- C'est moi oui, et à moins d'une urgence je vous conseille de rappeler plus tard...
- C'est Harold, et oui, c'est une urgence.
- Harold ? Une urgence sur les Allods ? Déjà ?

Mon visage se fronce tandis que je me pince les yeux. Cela ne fait même pas vingt quatre heures que je suis arrivée sur Armada et ça merde déjà sur ma nouvelle île ? La marine aurait-elle décidé de frappé immédiatement ?

- Malheureusement oui... Il semblerait qu'une parti des habitants est choisi d'attendre votre départ pour lancer une rébellion.
- Sérieusement ?
- Sérieusement oui. On essaye de les contenir mais... J'ai peur que votre présence soit requise au plus vite pour calmer les ardeurs des plus mouvementés.
- Je vois... Pfff. Bon écoute, en attendant que j'arrive, pense à leur rappeler ce qu'il risque à être indépendant... Et pour être plus pertinent, demande à Bonni de leur faire le récit de ce qu'elle a vécu sur Weatheria avant que j'arrive. L'indépendance c'est bien, mais ça a ses limites. Et si ça suffit pas, tu retiens bien les noms de tous les relous et tu précises que ceux qui sont contre moi avaient le choix d'aller vivre ailleurs. Et que ce choix, ils l'ont encore.
- Bien Madame... Mais du coup, vous allez revenir ?
- Il le faut non ?
- J'en ai peur...
- Alors je serais là dans quelques jours, le temps du voyage.
- Faites vite, on vous attend.
- Je fais au mieux. Et je compte sur vous pour maintenir un statut quo en m'attendant.
- A vos ordres ma Reine. Au revoir.
*Gotcha*

- Madame, tout va bien ?
- Non. Non Alfred, tout ne va pas bien. Rien ne va bien en fait ! Qu'est ce qu'ils ont tous à me pourrir la vie ?! Qu'est ce qu'ils attendent de moi ?! Que je ferme ma gueule et que je laisse les choses partir en vrilles en restant sagement dans mon coin ?!
- Madame... Vous devriez peut être remettre votre conversation avec Johanna et Damien à plus tard pour vous reposer. Les soins des hormones de Reyson vous ont épuisé et.
- Tu les as entendu comme moi Alfred ! Je n'ai pas le temps pour ça ! Je vais repartir, seule mais avant ça je veux des explications par rapport à Jeska.
- Madame... Vous ne devriez pas en faire trop... Prenez le temps de vous reposer.
- Pour qu'on me vole encore ma place ? Pour qu'on me remplace comme Red m'a remplacée ? Il en est hors de question Alfred ! Sinon, je n'aurai qu'à retourner à Stymphale et m'y laisser pourrir jusqu'à la fin de mes jours. Là bas au moins, ils me considèrent encore contrairement à ici où on me jette alors même que je pars en quête de puissance pour notre ville.
- Madame, vous prenez cette histoire trop à cœur. Red a de l'estime pour vous, sinon il n'aurai pas été a votre rencontre pour vous annoncer lui même son retour, vous ne pensez pas ?
- Tu parles, il n'a fait cela que parce qu'il avait mauvaise conscience. La preuve, dès que je lui ai pardonné, il s'est de nouveau barré pour faire je ne sais quoi.
- S'il avait mauvaise conscience...

Mais Alfred n'a pas le temps de finir sa phrase que l'on frappe à la porte. Alors il souffle, prenant une seconde avant de se diriger vers la porte, me laissant juste le temps de reprendre contenance pour accueillir nos deux invités : Le fils et la première amante de Red.


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh


Dernière édition par Izya le Dim 27 Mar 2022 - 19:48, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
- Johanna, Damien, j'avais hâte de vous parler...
- Et moi aussi, j'avais hâte Izya. Tu as mis le temps pour revenir des Allods, il y a eu des soucis là bas ?
- T'as tout raté.
- J'ai eu "un" soucis oui, mais je l'ai réglé en arrivant... Cela dit, tout n'est pas réglé alors je vais devoir y retourner juste après notre conversation.
- Madame ? Puis-je me permettre de vous suggérer d'attendre demain pour repartir ?
- Non, mais tu le fais quand même. Bref, il me semble que vous avez des choses à me dire tous les deux.
- On avait oui, mais maintenant, c'est trop tard !
- Reste à ta place Damien ! Cela dit, je ne peux pas lui donner tort... On aurait eu besoin de toi au moment où Red est revenu sur Armada...
- A cause de ton absence, mon père se tape une pimbèche qui lui ponctionne tout son fric ! Et elle le fait même jouer les papa cool avec son mioche de deux ans !
- Damien, qu'est ce que je t'ai dit ?
- Désolé mais... Mais ça m'énerve. Moi j'ai pas grandi avec mon père et voilà qu'il commence à élevé un autre môme alors que c'est à peine s'il est venu me voir depuis qu'il est rentré. Tiens d'ailleurs, il est où en ce moment ? Encore dans la Part des An
- Chut ! Plus un mot. Je ne supporte pas d'entendre ce nom.
- Ça il aurait fallu y penser avant de la laisser s'installer.
- Alors t'es mignonne Johanna mais je n'étais pas là, moi.
- Et c'est bien ce qu'on te reproche, tu n'étais pas là et du coup on a rien pu faire pour l'empêcher de prendre ses marques. Maintenant elle se pavane en temps que seconde de Red et cheffe d'un Cadran qu'il lui a payé.
- Comment j'aurai pu savoir ?! J'étais à l'autre bout de Grand Line et personne n'a jugé bon de me rappeler !
- Mais tu as vu Red, non ? Il m'a dit qu'il partait te chercher.
- Quand je pense que même toi il va plus te voir que moi...
- Oh, la ferme Damien. Il est venu mais il ne m'a absolument pas parlé d'elle. Il s'est juste contenté de me soutenir pour ma prise de pouvoir, puis de s'excuser d'avoir merder à Thriller Bark et de me remercier pour avoir gérer la crise à Armada, c'est tout. Alors encore une fois, comment vouliez vous que je sache quoi que ce soit de la situation.
- Alfred ? Pourquoi tu ne lui as pas dit ?
- Simplement parce que Madame est Reine avant d'être pirate, il me semble donc plus important qu'elle puisse gérer son royaume sereinement plutôt que gérer les affaires d'Armada. D'autant que la présence de Jeska Kamahlsson ne gênait en rien les affaires de l'Atterrissage du Dragon dont Madame est responsable. Et je savais Madame tout à fait à même de régler ce problème d'image causé par le cabaret de la Zone à son retour.
- Dis surtout que mon père t'avais demandé de ne rien dire, traitre.
- Insulte encore une fois Alfred et je te renvois dans les bras de Malatesta.
- Désolé... Mais c'est la vérité.
- Merci Madame, mais oui, je l'accorde à Monsieur Dalton, Monsieur Red me l'a effectivement demandé comme une faveur personnelle. Il tenait à informer lui même de son retour Madame.
- Pfff.
- Bon. Et du coup ?
- Du coup j'espère bien que tu vas parler à Red pour tenter de faire occire cette angelotte.
- Ne serait-ce pas plutôt ton rôle Johanna ? N'es-tu pas la femme qui murmure à l'oreille de ce grand pirate ?
- Tu sais très bien comment ça marche entre Red et moi. Je l'aime, je le sers et en échange j'ai le droit d'avoir un peu d'attention de sa part. Mais, après toutes ces années je le sais pertinemment, il ne m'aimera jamais. Alors qu'elle... Elle est bien plus forte que nous autres... Et elle a eu la chance de le récupérer quand il avait le plus besoin d'aide.

La dessus, on est bien d'accord. Et d'ailleurs, nos six poings se serrent en même temps. Excepté Alfred, nous tous ici regrettons franchement d'avoir été mis sur la touche dans le sauvetage de Red. Et cette touche coute excessivement cher...

Je devrai peut être aller la trouver immédiatement et la noyer dans les eaux de Grand Line sur le champs... Le problème c'est que je ne sais pas qu'elle attachement Red lui accorde. Est-ce qu'il l'aime ? Cette simple idée de donne la nausée. Et si cela s'avérait être le cas, je ne sais franchement pas comment je pourrais l'accepter. Un instant, je me frotte le torse tant l'idée de cette douleur m'est déjà insupportable. Alors quoi ? Que faire ?

- Après... C'est con mais en soit elle est pas si méchante hein. Peut être que... Peut être qu'on ferait mieux de juste ne rien faire et d'attendre de voir ? Si ça se trouve, mon père se lassera vite d'elle.

Ou il s'entichera d'elle si ce n'est pas déjà fait. Un instant, je lève les yeux vers Damien, puis vers Johanna. Les deux semblent assez résigner. Alors quoi ? Je laisse tomber ?

Je me relève vivement et leur tourne le dos pour regarder par la fenêtre.
Non. J'ai beau essayé, cette idée me fait beaucoup trop mal.

- Alfred !
- Madame ?
- Fait savoir à tous les habitants de l'Atterrissage du Dragon que Jeska Kamahlsson et Red sont tous les deux interdits de séjours dans le cadran. A ce titre, je veux qu'aucun de mes sujets leur adresse la parole si ce n'est pour leur rappeler qu'ils ne sont pas les bienvenus ici, aucun commerce avec eux ne sera autorisé qu'importe le montant, sous peine de quoi ils se verront eux aussi chassé de mon cadran, c'est bien compris ? Je veux qu'ils sachent que je ne suis pas contente, et qu'elle n'est pas la bienvenue sur Armada.
- Madame ? Red aussi ?
- Red aussi oui, surtout Red. Ça lui apprendra a me remplacer de la sorte.
- Vous... Vous ne craignez pas de provoquer sa colère ?
- Et la mienne de colère Alfred ?! Tout le monde s'en fout de ma colère ?! Il est grand temps que je rappelle à Armada QUI a géré le merdier qui s'était installé pendant l'absence de Red, et ce n'est certainement pas cette pétasse aux ailes noires !
- Vous avez raison Madame. Veuillez m'excuser.
- Tu comptes vraiment faire cela ?
- Est-ce que j'ai l'air de quelqu'un qui donne des ordres à la légère ?
- J'espère juste que tu te rends bien compte que si ça devait mal tourner entre Red et toi, c'est Armada qui en pâtira le plus...
- Alors il serait de bon ton qu'Armada le note aussi au lieu de se terrer et de boire les ordres de Saint Red sans réfléchir. Mais peut être que les abrutis de libres capitaines sont trop peureux pour oser défendre leur droit que nous avons instauré l'année dernière ? Parce qu'entre Malatesta qui a réussi à se financer la Zone, et Jeska qui se la fait payer comme une fleure, j'ai comme l'impression qu'il y a des choses qui ont franchement raté dans notre organisation.
- Je... Hm... C'est que...
- On est toujours numéro un des Usuriers nous !
- C'est facile hein ? De me reprocher d'avoir été absente tout ce temps alors que je nous cherchais des alliés pour augmenter la puissance d'Armada alors que ceux qui sont resté ont même pas été foutu d'expliquer correctement les nouvelles règles en vigueur à l'ancien patron revenu d'entre les morts. Tu étais... quoi ? Trop occupée à faire des galipettes avec que ça t'aura échappé ?
- Je crois que cet entretien est terminé.
- Oui, je le crois aussi Johanna. Mais souvient toi, là aussi, c'est toi la numéro un des usuriers, et ça, ce n'est pas à Red que tu le dois. Maintenant, comme nous l'avons décidé, chaque capitaine est maitre dans son cadran, donc je n t'obligerai à rien pour le Kraken. Mais pose toi les bonnes questions : si tu viens râler chez moi sans être prête à te mouiller toi même, de quelle droit oses tu émettre le moindre reproche, hein ?
- Alfred, merci pour le thé. Viens Damien, on s'en va.
- C'est ça, cassez vous ! Retournez dans votre cadran jouer les lèches cul comme vous savez si bien le faire histoire que ce soit la dragonne la méchante de l'histoire ! J'en ai rien à faire !
- Madame, calmez vous, vous ne savez plus ce que vous dites.
- Si ! Si je sais très bien ce que je dis ! Et je sais très bien que si je ne fais pas les choses moi, y'aura personne pour les faire, ou même pour me soutenir ! Je dois tout le temps... Tout le temps tout faire seule ! Et j'ai beau... J'ai beau faire toujours au mieux, personne en a jamais rien à faire de moi.
- Izya enfin, arrête. Je suis là moi, tu le sais non ?

Alors que Damien et Johanna sont partis, je me suis effondrée au sol, prise de lourd sanglots alors qu'Alfred vient me prendre dans ses bras pour me réconforter.

- Oui mais y'a que toi. Et... C'est pas pareil. Un père, ça ne suffit pas.

La main d'Alfred qui caresse mes cheveux s'arrêtent un instant avant de reprendre, l'étreinte autour de mes épaules se raffermissant.

- Mais un père est prêt à tous les sacrifices pour le bonheur de sa fille. Aussi colérique et capricieuse soit-elle.

Alfred laisse échapper un sourire moqueur alors que je fais mine de m'offusquer.

- Tu vois, même toi tu es méchant avec moi.

Mais sa remarque et sa sincérité ont eu l'effet escompté et mon âme s'en retrouve légèrement apaisée. Assez pour tarir mes larmes et me redresser.

- Parce que vous me le rendez bien Madame. Bref, je dois vous laisser, il me semble que ma Reine m'a demandé encore bon nombre de tâche à accomplir, dois-je commencer par vous faire préparer un navire ?
- Ce ne sera pas nécessaire.
- Vous n'allez plus aux Allods Madame ?
- Si, mais j'irai seule, donc j'irai plus vite en volant.
- Et la nuit ? Comment ferez vous pour vous reposer ?
- Je peux faire des nuages solides, alors je m'en ferai un abri, tout simplement.
- Bon... Alors dans ce cas...
Êtes vous sûre pour Red ? Et Jeska ?

- Non. Mais ça me fait trop mal. Alors je ne vois pas quoi faire d'autres.
- Tant que ça, Madame ? Ne croyez vous pas que votre rupture avec Reyson y est aussi pour quelque chose dans cette douleur ?
- J'en suis sûre. Dès que je pense à elle... Où simplement que j'imagine Red au côté d'une autre femme, j'ai l'impression que l'ont m'arrache littéralement les entrailles tellement ça me tue. Alors je ne peux pas... Je ne peux pas rester là à simplement attendre une explication bancale. Je n'y arriverai pas. Qu'est ce qu'il y a ? Pourquoi tu me regardes comme ça ?
- Vous voulez dire, dès que vous imaginez Red avec un autre second que vous, non ?
- Oui. C'est pas ce que j'ai dit ?
- Quasiment...
- Bref, je te laisse t'occuper de passer le mot. Et ce serait bien que Johanna fasse pareil au Kraken mais j'en doute...
- Vous comptez déjà repartir ?
- Il le faut, malheureusement...
- Alors laissez moi préparer un sac avec des vivres pour votre voyage. En attendant, allonger vous au moins quelques minutes, vous en avez besoin.
- Merci Alfred... Tu es vraiment le meilleur de tous les majordomes. Et le meilleur de mes pères.

Géralt Sélindé n'était pas mauvais non plus, mais Alfred le surpasse tout de même, d'autant plus que l'autre est mort... Quand à Tahar. Non clairement, il n'y a pas de comparaison possible.

- Ah, et dernière chose Alfred.
- Oui Madame ?
- Tu devras aller régler les types que j'ai embauché pour changer le nom du taudis de la Zone...


Sentiments et Trahison 1425067977-izya-sflagopr Sentiments et Trahison 1465207581-signizya Sentiments et Trahison 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-