-33%
Le deal à ne pas rater :
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle Scintillante + Pin’s + Guide ...
29.99 € 44.99 €
Voir le deal

Une rencontre sur un malentendu …

Megumi se tracassait toujours la tête avec la carte qu'elle avait volé précédemment à Hinu-Town, en effet la localisation du trésor en question se trouvait en plein Grand Line. Ce n'était plus une question de savoir où ça se trouvait, mais de pouvoir survivre jusque là. Il lui fallait tellement de choses avant même de s'aventurer dans la mer de tous les dangers. Et pourtant il ne lui fallut que grand courage et de ses talents de navigation -ainsi que beaucoup de chances- afin de débarquer à Cactus Town aka Whiskey Peak. Objectifs ? Trouver un Log Pose pour lui assurer un voyage plus basé sur la logique que sur la chance. Eventuellement se renseigner sur certains points de l'île, faire du shopping et se barrer avant d'avoir l'opportunité de se mettre dans la mouise. Et il fallait bien se l'avouer, Megumi avait un certain don pour s'attirer les ennuis.

Elle était vêtue d'une simple robe blanche courte en dentelle, celle ci parsemée d'un design florale aussi rose que ses cheveux. Sa tenue laissant son corps respirer, Megumi avait optée pour des talons bottines blanches qui remontaient jusqu'en dessous de ses genoux. En ce qui concerne la coiffure, une simple queue de cheval remontée fit l'affaire.

Alors beaucoup de gens bourrées, des pirates ambulants, des brouhahas sans fin vraiment. Un troupeau par ci, de la violence par là ! Ce n'était pas forcément quelque chose qui intéressait notre belle protagoniste. Non, après avoir abandonnée son petit bateau, la jeune femme eue le temps de faire un léger tour autour de l'île sans forcément trouver ce qu'elle cherchait. Cependant en explorant un crique, voilà que sa curiosité fut volée par cet énorme chose verte ... Dont les yeux semblaient perdus, avant de sursauter. Les bras levés en acte de défense, elle les baissa doucement avant de remarquer la maison accrochée par dessus. Une fois que le gros cochon sentit le regard de la femme, il s'encra sous l'eau.

" JE T'AI VU ! CA SERT A RIEN DE TE CACHER MAINTENANT ! " S'exclamait elle avant de se calmer dans un soupire. Les yeux de la navigatrice se reposèrent sur la maisonnette. En remontant son petit sac à dos pourpre par dessus son épaule droite, elle jeta un coup d'œil autour pour s'assurer qu'il n'y ait personne avant d'agir sur sa pensée interdite. Allez, cinq minutes on s'accorde ! Rien de plus avant que le propriétaire ne se pointe.

Après avoir toquée trois fois, aucune réponse. Au moins on s'assure qu'il n'y ait personne à bord avant de se faire chopper et brûler en vie. Megumi ouvrit la porte et fit face à un décor assez inattendu, une taverne plutôt rustique était devant ses yeux. Elle ferma la porte derrière elle avant de faire quelques pas à l'intérieur. Rien de spécial ne s'annonçait derrière le comptoir. Au lieu de ça, elle décida d'explorer le premier étage. Un endroit très peu gardé de par ses observations.

" Faut pas s'étonner si certaines choses disparaissent si tout est ouvert au publique … "

Sa recherche ne s'arrêta pas là, elle fouilla chaque recoin et trouva même une moitié de pendentif qui lui rappela un événement du passé. Megumi le cacha dans sa poitrine avant de se mordiller la lèvre du bas, un sourire se dessinant sur son visage. Du coin de l'œil, elle aperçu un petit chat noir descendre d'une étagère et se poser devant Megumi, miaulant de manière à avoir son attention. Surprise sur le coup, la belle lui accorda un léger sourire et une carresse avant de continuer sa recherche. Tellement de trésors, d'argent … Quand soudain catastrophe. Un énorme tremblement, elle poussa un petit cri avant de tomber sur ses genoux et de se tenir à … à … quelque chose de solide ? Elle se traina avec difficulté vers une fenêtre avant de réaliser que le cochon … bah il se barre de la côte et dans la mer. Après avoir poussée un cri plutôt aigüe; elle glissa son dos contre le mur.

" C'pas possible, j'vais faire comment moi pour descendre sans me faire attraper … " La tête grise, elle s'enfonça la paume de ses mains dans les yeux.

Une heure passa et elle entendit des rires non loin, le cochon s'était mis à la hauteur du navire qu'il suivait. Ah, des hommes. Comme si cette journée pouvait ne pas être plus … ambitieuse. Elle descendit jusqu'au rez-de-chaussée tout aussi nerveuse avant de remonter au premier étage puis au second au balcon. Il ne lui restait qu'une solution.

" Oyé Oyé ! " Cria t elle brandissant un drapeau blanc sorti de je ne sais où à la vue de tous. Sa silhouette rose ne pouvait pas se faire plus flashy et bien qu'elle avait peur, son comportement semblait montrer l'opposé. " Il s'agirait d'un malentendu, je répète un malentendu ! Un cochon qui nage ? Qui l'aurait cru ? Maintenant ramenez moi à la terre ferme bande d'enfoirés ! " Oui oui, elle avait bien peur sous ses mots de femme assurée.


    Une Rencontre sur un Malentendu


    Présent
    ✘Feat. Azerios & Megumi




    Enfin, l’aventure commençait pour moi. Celle d’un pirate, celle de richesses qui n’attendaient qu’à être pillées. Posé à califourchon sur le bastingage, le dos contre des cordages, une jambe par-dessus bord, je jouais tranquillement de la guitare en égrainant les cordes avec douceur. Les notes de l’instrument venaient se perdre dans le tumulte de la mer et des vagues fendues par le navire. Le regard sur l’horizon, je jetais de brefs coups d’œil à mon ami Borat le cochon vert géant, visible sous l’eau dans cette mer claire. Mon ami pachydermique était mon plus grand fan quand il était question de musique et c’était également le meilleur moyen de le maintenir calme en public. Comme là par exemple, tandis que des dizaines de gars d’équipage se relayaient pour aller l’admirer depuis le bastingage, le pointant du doigt en riant ou en louant sa taille imposante. Il faut dire qu’un cochon vert de vingt cinq mètres de haut on voit pas ça tout les jours.

    « Arrêtez un peu les gars, vous voyez bien qu’il est pas mûr, vous allez le faire rougir à le regarder comme ça. » blaguais-je en essayant de calmer leur curiosité vis à vis de mon ami porcin.

    Je me relevais alors, déposant l’instrument avec soin dans un coin. Comme à mon habitude, j’étais vêtu simplement de vêtements confortables, mon habituel sweat-shirt noir noué à ma taille et qui aurait bien besoin de quelques points de couture ainsi déchiré, un pantacourt de la même teinte et une casquette également noire, visière vers l’arrière pour profiter au mieux d’un magnifique soleil. Le torse-nu je profitais de la brise en sifflotant, sentant l’air frais pourlécher mes nombreuses blessures qui avaient été traitées et recouvertes de bandages, me donnant l’impression d’avoir un torse de momie.

    Les affrontements de Whiskey Peak avaient été d’une violence inouïe et nombreux par là-dessus. Une courte sieste m’avait suffit, mais il me faudrait plusieurs jours avant de pouvoir me remettre à l’entraînement ou participer à un combat digne de ce nom. Mais, la récompense était à la hauteur des risques encourus : un magnifique navire, tout équipé et chargé des effets personnels de tout un équipage de chasseurs de primes, autant dire un véritable trésor de babioles en tout genre. En faisant le tour des cabines, j’avais récupéré tout instrument qui avait croisé ma route, bien décidé à les installer dans ma demeure flottante.

    En parlant de ma taverne ambulante, je n’y étais pas retourné depuis notre départ mais, maintenant que j’y pensais, une bonne bière était de bon aloi. Retournant du côté du bastingage, rejoignant un groupe d’hommes qui riaient forts et grassement en faisant des blagues sur le cochon.

    « Gwawawa sa mère est tellement grosse qu’elle a été baptisée en mer ! » commença un premier en se tapant les cuisses.

    « Si tu vois un bateau qui flotte, c’est que sa mère n’est pas à bord ! Rahahaha » continua un second qui pleurait de rire.

    « Et vos daronnes, on en parle ? » lançais-je alors en me glissant entre eux, arquant un sourcil.

    Le groupe, calmé par mon cassage d’ambiance en règle, se dispersa et me laissa admirer mon ami vert en paix. C’est alors qu’il y eut de l’agitation dans la maison, la porte du balcon du deuxième étage s’ouvrant sur un drapeau blanc, suivit par une jeune femme aux cheveux roses. Vêtue d’une petite robe, la jeune femme ne payait pas de mine, et pourtant elle avait l’insulte facile. Autant dire tout à fait mon genre. Fronçant les sourcils sous ma casquette, je fis un petit bond pour me lever debout sur le bastingage avant de prendre appui un peu plus fort, faisant grincer la rambarde, avant de me propulser jusqu’au balcon. Attrapant de justesse la rambarde entourant le petit balcon, je me tractais à la force des bras pour m’asseoir dessus, face à la jeune femme.

    « Alors jeune demoiselle, tu cherches un mec mortel, un mec qui saurait te donner des ailes ? » demandais-je avant d’éclater de rire, puis reprendre un air sérieux parce qu’il y avait clairement anguille sous roche. « Bon, reprenons, je peux savoir ce que tu fous dans ma maison ? »

    Derrière la jeune femme, le petit chat noir qui m’accompagnait dans mes aventures passa entre ses jambes avant de trottiner jusqu’à moi, grimper sur la rambarde et venir se lover en boule sur mes jambes. Le caressant à la manière d’une caricature d’un vieux parrain de la mafia, je ne quittais pas la jeune femme des yeux, sceptique. Comment avait-elle bien put arriver là ? Certes, je n’avais pas installé de verrous à ma maison, mais quand même, les bonnes manières quoi. Bien que, avec du recul, venant d’un voleur cela pouvait paraître un peu hypocrite. Je bloquais alors mes jambes sous la rambarde pour me pencher à l’horizontal en arrière, la tête tournée de côté en direction de la fenêtre la plus proche du bar à l’intérieur.

    « Eh Liquor Jack, il est temps de se réveiller mon pote ! » m’exclamais-je, marquant une courte pause tandis que des bruits de frottements et de verres qui tintent se firent entendre.

    La fenêtre visée s’ouvrit à la volée sur un homme d’âge moyen, ses longs cheveux en bataille, signe distinctif de quand il se levait de son lit, généralement trop déprimé pour le quitter lorsqu’il ne servait pas à boire.

    « Yo boss ! La forme ? Y t’fallait quoi ? » répondit-il en baillant à moitié.

    « Prépares la binouze pour assez de monde et fais-moi un petit cocktail, j’te laisse le choix. » lui répondis-je sans hésitation avant de me remonter en position assise pour regarder l’intruse à nouveau. « Et toi, tu veux un truc à boire ? »





    © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


    • https://www.onepiece-requiem.net/t23776-ft-ren-aoncan
    • https://www.onepiece-requiem.net/t23748-ren-aoncan-aka-mazino
    La douleur était toujours présente et la présence et les compétences en médecine de Demeza manquaient pas mal dans ce genre de situation. Fort heureusement, l’un des évadés avait dispensé les premiers soins au jeune capitaine des Sandstorm Pirates, son métabolisme lui permettait de se remettre de ses blessures à une vitesse ahurissante. Mais même si sa vie n’était à priori plus en danger, il aurait besoin de récupérer et outre le repos, Azerios savait bien ce dont il avait besoin : d’un bon gros repas. Parcourant le pont de son navire fraîchement acquis, L’Indompté, il ne pouvait s’empêcher de le contempler. Un bâtiment imposant, doté d’une puissance de feu importante, qui fendait les vagues avec force, c’était bien la première fois qu’il voguait sur un bateau aussi grand. Au loin, il pouvait apercevoir Le Loup Solitaire, dirigé par Reyshu, qui voguait dans son sillage. Mais c’est l’autre « embarcation » qui intéressait, et intriguait même, le jeune homme. Ren, son nouvel allié, était accompagné d’une espèce d’énorme cochon marin de couleur verte, qui portait sur son dos une taverne. Une vraie taverne oui. Surnommé Borat, ce bar ambulant n’était vraiment pas banal et Azerios comptait bien en savoir un peu plus à son sujet. Il croisa Kutcham, le jeune sabreur Mink était assit sur le bastingage et fixait l’horizon.


    De retour parmi les vivants Cap ? s’amusa Kutcham.

    Va falloir penser à arrêter de se faire capturer… rétorqua Azerios avec un sourire en coin. Ça va toi ?

    À merveille ouais. Belle trouvaille ce Ren.. En plus dêtre un bon cogneur, il se demerde bien à la guitare. Ils auraient fait la paire avec Arya.

    C’est clair ouais. Un jour peut être !


    Le sablonneux continua sa route, se dirigeant en direction de Borat, perdu dans ses pensées, il ne cessait de penser à Valnor. Même si son adversaire a la chevelure albâtre n’avait pas donné de nom, il était évident que le traitre parmi ses hommes ne pouvait être que Valnor. Avait il tenté quelque chose en sol absence ? Peut être pensait il que les chasseurs de prime avaient eu raison de lui de Reyshu et de Kutcha. Dans ce cas-là, l’éventualité pour que le tatoué soit passé à l’action pour prendre la tête de l’équipage n’était pas à exclure. Non, Djaymily était toujours sur Citadelle, veillant au grain en son absence et le jeune homme avait pleinement confiance en son quartier maître.

    S’approchant de l’immense cochon marin, Azerios aperçu Ren qui s’entretenait avec un jeune femme à la chevelure rosée. La belle était au balcon de sa taverne ambulante et depuis leur départ de Whiskey Peak, c’était bien la première fois qu’Azerios la voyait. Peut être faisait elle partie des compagnons de Ren, ce dernier avait déjà présenté Liquor Jack, un grand gaillard qui faisait office de tenancier de bar. Peut être d’autres invités séjournaient sur le dos de Borat. Ren grimpa au balcon et le capitaine des Sandstorm pirate s’appuya douloureusement sur le bastingage pour observer la scène en silence. Ses blessures lui rappelaient sans cesse que la Route de tous les Périls était jonchée de dangers et pour y faire face, il devait continuer à renforcer son équipage et à s’entraîner dur. Le Cristallin ne l’avait pas ménagé, d’autant qu’il avait à peine pleinement récupéré de sa rencontre avec le Contre Amiral Razor. Il garda tout de même une oreille attentive ouverte au cas où la vigie verrait quelque chose, mieux valait rester sur le qui vive, une rencontre hasardeuse dans son état serait potentiellement catastrophique.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
    Megumi ne s'attendait pas à un tel vacarme vis à vis de sa présence. Elle entendait les larbins se marrer et même certains osaient se moquer d'elle. Pour être honnête, la jeune femme s'attendait à être menottée et enfermée jusque la prochaine île. Mais à sa chance, ce ne fut pas le cas, l'ambiance était même trop gaie à son goût. Elle prit un pas à reculons lorsque Ren fit le nécessaire pour la rejoindre. S'accrochant à la porte lorsque la plateforme se mit à légèrement trembler, son regard croisa celui de l'homme qui ne semblait pas avoir peur de quoi que ce soit.

    « Alors jeune demoiselle, tu cherches un mec mortel, un mec qui saurait te donner des ailes ? »

    " Pass ! " Dit-elle en levant ses deux bras en forme de X, une expression au visage qui mimait la nausée forte. Mais pour qui il se prenait au juste ? Cependant, elle n'avait pas forcément une sortie échappatoire de ce pétrin. Elle n'a jamais souhaité être si curieuse, mais ça a toujours été plus forte qu'elle. Dans ses veines, pour la survie ! Ouais … surtout pour l'oseille.

    " J'pense pas que ça te regarde au juste. 'Qui me dit qu'c'est ton cochon ? " Une audace qu'elle tirait de sa tante qui n'éprouvait aucune gêne. Mais le timing ne pouvait pas être pire, lorsque ce dernier décida d'appeler un certain Liquor Jack qui fit acte de présence la minute qui suivit.  Même le chat semblait être le sien. Cernée dans un mensonge dont elle ne pouvait pas se démêler, la navigatrice croisa les bras et jeta un regard sur le navire où un homme semblait se démarquer des autres. Il était blessé, ça se voyait à sa posture.

    " Ok, j'suis rentrée par effraction. Mais seulement parce que la porte n'était pas fermée à clé pour commencer." Elle soupira avant d'accorder un second coup d'œil à l'homme assis en face d'elle. Il lui rappelait quelqu'un … Sa voix, son sourire même. Elle ouvra les yeux avant de se rappeler.

    « Et toi, tu veux un truc à boire ? »

    Sous un élan de rage, la jeune femme étala fermement la paume de sa main contre la joue de Ren avant de sortir la moitié d'amulette de son soutien-gorge. " C'était toi ? J'ai faillit terminer en taule par ta faute ! "


      Une Rencontre sur un Malentendu


      Présent
      ✘Feat. Azerios & Megumi




      Cette jeune femme aux cheveux roses avait décidément de l'audace à revendre. Elle n'avait pas hésité à me tenir tête et à rejeter mes propositions dignes du plus lourd de tes potes, enfin pour cela je m'y attendais un peu. Quoi qu'il en soit, l'intruse était sur la défensive. Quoi de plus normal lorsqu'on est entouré par des pirates et pris la main dans le sac de cambriolage.

      "Alors déjà, c'est pas un 'cochon', c'est Borat et c'est mon pote, pas ma chose." déclamais-je fièrement, j'aurais rajouté un 'et toc' que ça aurait été pareil niveau répartie.

      Pour qui elle se prenait celle-là. Elle rentrait chez moi, et probablement pas pour y faire une sieste, et se défendait ainsi, il y avait de quoi péter un câble. Cependant, malgré mes blessures, ou peut-être bien grâce à elles, j'étais particulièrement de bonne humeur et j'étais prêt à passer sur ce petit incident. Finalement, elle avoua sa faute, bien qu'elle se défendait encore avec une mauvaise foi qui, d'un certain côté, était admirable. Faute avouée à moitié pardonnée, hein ? Et puis quoi encore, un voleur qui se fait voler a plus d'honneur que ça. Et, sortie de nul part, alors que je m'apprêtais à sortir une phrase cinglante avec une répartie exceptionnelle, la jeune femme aux cheveux roses me gifla. Je sentis la paume de sa main écraser fermement ma joue, tournant brusquement ma tête dans une incompréhension des plus totales. Puis, elle se mit à fouiller dans son soutif, alors que je ne pensais pas avoir réussit mon plan drague, pour en sortir une amulette à ma grande déception. Enfin, une déception qui fut de courte durée, réalisant qui j'avais en face de moi.

      "Quoi ?! Ma faute ?!" m'exclamais-je en pointant la moitié de médaillon. "Si tu n'étais pas intervenue, la garde n'aurait jamais été alertée en premier lieu et j'aurais pus me faire un sacré paquet de pognon au lieu de me retrouver avec une moitié invendable !" continuais-je en descendant de la rambarde, le chat sautant de mes genoux au sol. "Attends...tu m'as suivis pour me le voler, c'est ça ? On ne vole pas un voleur, jeune fille !" finis-je en prenant un ton paternaliste en levant un doigt menaçant que je faisais venir d'avant en arrière comme un professeur ou un parent mécontent.

      Toutes les preuves tendaient vers cette hypothèse, sinon comment expliquer que l'on se croisait à nouveau, aussi loin de l'île de Dawn où nous nous étions croisés pour la première fois. Masqués ce jour-là, je ne l'avais pas reconnue, bien que ses cheveux roses étaient un signe distinctif qu'aucun masque n'aurait pu tromper. Sur le balcon, je m'étais rapproché de la jeune femme pour paraître menaçant, la toisant mais ne sachant pas trop comment réagir après tant de nouvelles. Je remarquais alors la présence de Aze, sortit de son lit mais toujours convalescent, accoudé au bastingage de L'indompté.

      "Eh Aze ! On a une passagère clandestine qui vient d'avouer qu'elle voulait me voler !" m'exclamais-je en lui faisant signe. "On fait quoi chez les pirates dans ce genre de cas ? Supplice de la planche, un délire du genre ?"  continuais-je, perplexe mais voulant surtout faire flipper la voleuse. "D'ailleurs toi, t'étais plus mignonne quand t'étais encore masquée !" lançais-je gratuitement à la jeune femme en la pointant toujours du même doigt et restant sur mes gardes quant à une éventuelle nouvelle gifle.

      En tout cas, elle avait de la force, je sentais toujours la marque de sa paume sur ma joue endolorie. En contrebas, la fenêtre ouverte du bar de Liquor Jack s'était mise en activité, ce dernier invitant les membres d'équipage des Sandstorm Pirates à venir chercher leur verre car il n'osait pas sortir de son bar. 





      © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


      • https://www.onepiece-requiem.net/t23776-ft-ren-aoncan
      • https://www.onepiece-requiem.net/t23748-ren-aoncan-aka-mazino
      C’était bien une connaissance de Ren et à en juger par la gifle que ce dernier venait de prendre, une potentielle conquête. Embarquée malgré elle ? Possible. Le capitaine des Sandstorm Pirates esquissa un léger sourire avant d’effectuer un bond pour atterrir sur le dos verdâtre de Borat à quelques mètres du bar. Réception douloureuse, mais sa grimace laissa place à un nouveau sourire quand il aperçu Liquor Jack, non loin, qu’il salua d’un geste de main. Ren l’informa alors que la jeune femme à la chevelure rosée était un passager clandestin qui de surcroît cherchait à le voler. Il demanda alors quel sort était généralement réservé aux voleurs. Azerios s’accouda alors à la fenêtre, récupérant une pinte de bière servie par le barman, en but quelques gorgées et fit mine de réfléchir un bref instant.


      Hum.. La planche ? Non… D’où je viens on se contente de couper les deux mains. Ça évite la récidive…


      De toute évidence, quoiqu’il arrive, la jeune femme ne pourrait pas aller bien loin dans l’état actuel des choses. L’Indompté, toutes voiles dehors, fendait les vagues, suivit de près par Le Loup Solitaire et cette taverne ambulante de Borat. Même si les premiers échanges entre Ren et la mystérieuse passagère semblaient un tantinet houleux, ils restaient cordiaux. Il n’y avait pas lieu d’être hostile et un combat serait certainement la dernière chose dont voudraient Aze et Ren dans leur état. Liquor Jack posa un imposant plateau chargé de différentes boissons sur le rebord, puis invita les matelots timides et déjà fort occupés à contempler Borat, à venir boire un coup. Certains s’avancèrent d’un pas hésitant tandis que leur capitaine fit quelques pas pour voir la jeune femme de plus près. Chevelure rose, joli minois et allure coquette, le genre de fille qui vous détrousse en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Whisky Peak. Mais pas de conclusion hâtive.


      Mais généralement, on coupe les mains au crépuscule alors.. autant profiter de cette belle journée pour discuter un peu vous ne pensez pas ? Descendez tous les deux, venez boire un truc… ajouta le jeune pirate avec un sourire.


      Ciel dégagé et vent en poupe, aucun navire à l’horizon, un environnement propice au repos dont ils avaient besoin après leur bataille dans Cactus Town. Et puisque la situation semblait s’y prêter, autant profiter pour tailler un brin de causette, d’autant que le jeune capitaine n’avait pas franchement eu l’occasion de discuter avec Ren depuis leur départ, dans la mesure où il avait beaucoup dormi suite à son affrontement contre le Cristallin. Il n’était pas du genre à voguer avec n’importe qui et l’albinos, comme certains aimaient à l’appeler, avait l’air d’être un gaillard plutôt intéressant. Le jeune pirate attrapa un tabouret tendu par Liquor Jack, le à quelques mètres de la taverne et s’assit péniblement. Ses blessures le faisaient encore souffrir, mais finiraient probablement par cicatriser totalement. Il regrettait amèrement de ne pas avoir eu plus de temps pour parler avec Hearl mais savait qu’un jour il le retrouverait. Il resta donc assit, savourant sa pinte d’une bière ambrée très rafraîchissante, jetant un coup d’œil aux deux joyeux lurons au balcon. D’après les bribes de leur conversation qu’il avait pu entendre, nul doute que les circonstances de leur précédente rencontre ne seraient pas banales.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
      Elle devait se l'avouer, s'incruster dans un navire étranger et se retrouver entourer d'un autre bateau infesté de pirates lui faisait plutôt peur. Mais plus la situation se désamorçait, plus son corps et la tension se relaxaient. Son regard virevoltait d'un individu à l'autre, de ce gars qui avait osé la confronter avec un air un peu mesquin à l'homme blessé avec une expression plutôt calme. Megumi trouvait Borat plutôt adorable dans la forme, le fait qu'il soit si effrayé de tout malgré sa taille. Contrairement à son maître qu'elle ne pouvait pour l'instant ne pas saquer. Elle croisa ses bras et se rapprocha de Ren pour le confronter.

      " Mon intervention ? Tu veux dire celle qui t'a permit de leur échapper sans gros pépin ? " Disait elle à pleine voix. " T'es pas possible … Bref, c'est à moi, je le garde. " Soupira-t-elle brièvement avant de le remettre dans son soutien gorge. " J'vois pas pourquoi j'aurais suivi un type si pathétique. " Des mots qui cherchaient à blesser le monsieur, les yeux qui roulaient.

      C'est alors que la figure plus adulte fit son apparition. L'aura d'Azeglio était purement différente de celle de Ren et Megumi pouvait le sentir. Il instaurait un sens de paix que par sa présence bien qu'elle pensait que ses intentions étaient surement l'opposé.

      " Si vous étiez vraiment ce genre d'équipage, je serais déjà enfermée dans une pièce à faire le ménage. " Elle marcha à côté de Ren, ignorant tout bonnement ses derniers mots. Elle se posa contre le rebord du balcon et posa son regard sur celui d'Azeglio qui semblait boire sa première gorgée de pinte.

      " Ah … J'ai rien à perdre de tout manière, n'est-ce pas ? " Par la suite, elle fit un bond du balcon pour atterrir pas très loin du bar. Elle se redressa, enleva l'élastique de ses cheveux et les secoua pour qu'ils se répandent derrière son dos. Les yeux fermés, la belle marcha tout droit vers le bar parmi les pirates d'Aze, claquant ses talons fermement avant de les rouvrir devant un cocktail.

      " Et voici pour la jolie femme !" Annonça Liquor Jack, Megumi lui rendit un sourire coquet avant de s'emparer de la boisson. Elle avait l'habitude des regards et ça ne la gênait plus vraiment. Surtout lorsque les larbins avaient les yeux collés sur son dos. Elle se dirigea vers le capitaine sachant que Ren n'allait pas tarder à les rejoindre. Une fois devant, elle leva son pied et le plaqua tout juste à gauche de la tête d'Aze.

      " Ecoutes, j'ai horreur qu'on tourne autour du pot ! J'veux pas mourir, j'suis trop belle et trop jeune pour ça ! "Un toupet qu'elle avait. " Donc j'ai quelque chose à te proposer. J'ai une carte avec un trésor plutôt imposant ! Et j'suis une navigatrice hors pair donc j'suis grave utile ! "

      Elle entendait déjà les pirates derrière elle crier des ; Ouais la tuez pas cap'tain, on vous pardonnera pas  ! Elle est trop belle pour ça ! On peut la garder ? Tu te rappelles où t'as foutu la bouée de sauvetage ? Bref.

      " En retour, j'veux 80 % du trésor et une chambre avec vue éclairée sur le bateau. Ou dans la maison de l'autre taré. Hors de question que je me coltine tous tes hommes. " Megumi sirota son cocktail, la jambe toujours levée tandis que ses yeux regardaient le monsieur de manière sérieuse. Honnêtement, elle ne se pensait pas forte, ni intimidante du tout. Mais sa fierté aimait parfois prendre le dessus, surtout avec des étrangers.


        Une Rencontre sur un Malentendu


        Présent
        ✘Feat. Azerios & Megumi




        « Pathétique ? Hum, okay, je m’attendais à pire. » dis-je pour moi-même tandis que la jeune femme sautait du haut du balcon.

        Je m’approchais alors de la rambarde pour observer ce qui se passait en contrebas. La voleuse aux cheveux roses récupéra son cocktail en faisant la belle au milieu des membres de l’équipage d’Aze qui semblaient subjugués. Ils se faisaient avoir facilement ceux-là, bien qu’au premier coup d’œil je l’avais trouvée jolie mais, à présent que je savais qui elle était, ma vision avait complètement changée. Jetant un dernier coup d’œil en contrebas, je bondis à mon tour sur le dos de Borat, cette zone qui ressemblait à s’y méprendre à une pelouse avec son pelage vert. J’atterris juste devant les marches qui menaient à la maison-bar, remontant celles-ci pour atteindre la fenêtre où s’affairait Liquor Jack à servir tout le monde.

        « Eh boss ! » m’interpella-t-il lorsqu’il me vit approcher. « Voilà ton Old Fashioned. »

        « Bon choix mon gars ! » lui répondis-je en levant un pouce dans sa direction.

        Je pris mon cocktail et entrais dans le bar pour récupérer deux tabourets tout simples, ils n’auraient pas été lissés et lasurés qu’on aurait dit des souches. Sortant de l’établissement, je me dirigeais vers Aze et la jeune audacieuse en buvant mon cocktail à petites gorgées. Servi dans un verre à whisky, je savourais mon cocktail fait sur mesure par mon barman favori : avec beaucoup d’alcool.

        Aze et la jeune femme étaient en pleine conversation, enfin surtout elle qui tentait de vendre ses qualités et son utilité au capitaine des Sandstorm Pirates, probablement pour éviter d’être jetée par-dessus bord. Même les membres d’équipage en rajoutaient, apparemment ensorcelés par la voleuse aux cheveux roses. Je leur jetais un regard noir, ou rouge plutôt vu l’iris de mes yeux. Arrivé à leur hauteur je posais les deux tabourets avant de me tourner vers la voleuse.

        « T’espérais quand même pas te barrer avec mon médaillon ? » fis-je en prenant un air sérieux et en arquant un sourcil. « M’oblige pas à aller le chercher... » dis-je alors en posant furtivement mon regard là où elle avait caché l’objet.

        Je n’avais entendus qu’une partie de ce qu’elle avait raconté à Aze, mais sa dernière phrase ne m’avait pas plu du tout. Un air renfrogné sur le visage, je m’approchais à nouveau de la jeune femme pour tenter de l’intimider. Cependant, elle m’avait déjà prouvé son fort caractère et je ne doutais pas que ma tentative allait échouer, mais il fallait que je garde la face.

        « Et tu crois que je vais accepter que tu crèche dans ma magnifique maison ? On connaît même pas ton nom. » fis-je remarquer en plongeant mon regard dans le sien.

        Vu comment la tension était palpable entre nous, je n’osais m’imaginer partager ma demeure avec elle. Assurément que la baraque ne tiendrait pas une semaine et finirait en ruines à force de s’embrouiller pour un rien. De plus, j’avais une certaine fierté quant à cette maison que j’avais aidé à construire, aussi infime fut ma participation. Décidément, la femme aux cheveux roses faisait preuve d’un toupet à toute épreuve. Me tournant alors vers Aze en prenant place sur mon tabouret, bien décidé à mettre des bâtons dans les roues de la voleuse.

        « Tu comptes quand même pas la laisser s’en sortir comme ça ? » m’exclamais-je entre deux gorgées.  




        © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


        • https://www.onepiece-requiem.net/t23776-ft-ren-aoncan
        • https://www.onepiece-requiem.net/t23748-ren-aoncan-aka-mazino
        Et quel toupet celle-la. Non contente de s'être visiblement introduite dans la maison de Ren à son insu, voila qu'elle lui avait dérobé quelque chose et qu'en prime elle venait carrément exiger des choses. Azerios la regarda avec un sourire, amusé par son audace et impressionné par son aisance alors qu'elle se trouvait en territoire inconnu, cernée par une bande de pirates. Bon, il faut dire que les pirates en question étaient pour la plupart sous le charme de la jeune femme et n'auraient sans doute pas osé lui faire le moindre mal. Et le jeune capitaine pirate était d'accord sur ce point, elle était plutôt mignonne. Elle posa ses conditions comme si sa présence venait de devenir essentielle, vantant ses aptitudes à la navigation, parlant aussitôt d'une carte au trésor et exigeant au moins quatre vingt pour cent du magot (Rien que ça!). Cerise sur le gâteau, elle exigea d'être logée dans une cabine bien éclairée, avec vue sur le navire, ou alors dans la maison qui trônait sur le dos de Borat, comme s'ils créchaient dans un foutu hôtel. Et puis quoi encore ? Lui laisser la cabine du capitaine et le commandement de l'équipage ? Azerios reprit une grande gorgée de la mousse fraiche servie par Liquor Jack, gardant le silence un bref instant.

        Ren arriva alors, cocktail en main, posant deux tabourets, puis chargea aussitôt la jeune femme, l'objet qu'elle lui avait dérobé était semble t il un médaillon, qui les avait lié par le passé d'une manière ou d'une autre. Et à l'entendre, il ne semblait clairement pas disposé à la laisser filer avec son butin, d'ailleurs, il n'avait pas l'air de vouloir la laisser filer tout court, et de toute manière, la belle n'avait aucune échappatoire en haute mer. Le pugiliste d'exception s'étonna de voir son acolyte rester de marbre devant les provocations de l'intruse. Ce dernier décida cependant de répondre à toutes ses exigences. Il attrapa délicatement le pied de leur interlocutrice pour le redescendre et la fixa un court instant.


        Une navigatrice hein... Intéressant. Cette histoire de trésor l’est aussi, mais 80% ça me semble un tantinet exagéré tu n'crois pas ? Je veux dire sans navire, sans équipage, ta chasse au trésor risque de tourner court rapidement non ? railla le jeune homme.


        Il reprit une grande gorgée de bière en songeant un instant à ce qu'elle avait annoncé. Dire qu'il n'avait pas besoin d'une navigatrice serait mentir, après tout, Elio se trouvait sur Citadelle et même si Reyshu avait l'air de savoir ce qu'il faisait, le risque de se planter et de finir sur une île indésirée était trop grand. De plus, si la jeune femme détenait bien une carte au trésor, alors il y aurait sans doute moyen de s'en mettre plein les poches et un pirate ne reculerait jamais devant la promesse d'un magot. Il n'avait cependant pas l'intention de contrarier Ren, puisqu'après tout ce médaillon semblait lui appartenir.


        Voilà ce que je te propose... On aurait effectivement besoin d'une navigatrice. Si la chasse au trésor venait à être fructueuse, t'auras une belle part du butin sois-en sûre. Pour la cabine, on devrait pouvoir s'arranger. Par contre, on se vole pas les uns les autres à bord, donc.. tu vas devoir rendre son médaillon à Ren... Et nous donner ton petit nom ce serait aussi un bon début. ajouta Aze avec un sourire amical.


        Difficile de dire si l'albinos était sérieux, en tous les cas, récupérer ce qui lui appartient et avoir droit de décision absolue sur tout ce qui se passe sur le dos de Borat, tout ça était plutôt légitime. Mais cette mystérieuse jeune femme, aussi espiègle soit elle, n'avait pas l'air d'avoir de mauvaises intentions à leur égard. Et qui sait, peut être pourrait elle devenir un sérieux atout pour l'équipage. Le jeune capitaine décida de prendre le temps de creuser un peu, afin de connaître ses intentions, ce qui lui donnerait également l'occasion d'en savoir plus à propos de Ren, sa nouvelle recrue.
        • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
        • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
        " Ose ! " Répondait-elle de manière terrifiante à Ren au tournant lorsque celui-ci lui convie la menace d'aller reprendre son médaillon. " Megumi, Megumi Grey. " Son beau petit visage se tourna vers Azeglio, ayant changé d'expression en l'espace d'une seconde. Un sourire assez innocent venait tout juste de prendre place, ses yeux ne manquèrent pas d'observer la grandeur de la maisonnette et bien qu'elle ne l'admettrait jamais à Ren, elle était plutôt impressionnée. Son regard se posa sur le navire pirate, son premier réflexe était bien sur de savoir si ils cachaient multiples trésors et à quel prix les revendre. Elle pensait à peut-être vendre le meitou qu'elle avait trouvé, mais c'est une histoire pour un autre jour.

        Enfin les deux pieds par terre, la jeune femme reprit une autre gorgée de sa boisson en zyeutant le capitaine. Ce dernier avait loin d'avoir tort, jusqu'ici Megumi s'était pas mal reposée sur la chance pour en arriver là saine et sauve. Et bien que voyager en solo était plutôt fun, sur la longue durée, elle savait très bien que cela n'allait pas forcément être du gâteau. Elle repensait souvent à sa tante qui l'a élevé et qui lui avait toujours enseignée cette confiance en soi bien trop imposante pour ce qu'elle était vraiment. Oui enfin, ce que sa tante Bei lui avait aussi enseignée c'est de mettre en avant ses atouts et éventuellement draguer tous les mecs pour devenir une veuve par la suite.

        Suivant le bruit sourd des vagues s'écrasant contre Borat, Megumi roula des yeux suite à la plainte de Ren. Mais elle n'en fit rien, surtout dérangée par les mots de Azeglio qui n'avait pas forcément tort après tout. Elle pouvait être raisonnable lorsque ça allait dans son sens, ça n'était pas impossible. La navigatrice se retourna légèrement vers Ren avant de sortir l'autre moitié du médaillon de son petit sac à dos.

        " Ecoute, on est d'accord qu'une moitié du pendentif ne vaut rien ? J'te propose 60/40 du prix qu'on en tire, si j'avais pas eu la bonté de monter sur ce cochon vert par accident, t'aurais rien eu. " Elle lui annonça fermement avant de lui jeter sa moitié de pendentif, mais cette fois-ci elle n'avait plus de colère dans sa voix. Elle n'était plus non plus sur la défensive pour être honnête, Megumi ne pensait pas que ces deux hommes étaient sanguinaires. Sur ce premier marché, la femme se retourna vers Azeglio en se mordillant la lèvre inférieure.

        " Hmm... Bon ! Très bien ! Soixante-cinq pour cent et je ne descendrai pas plus bas ! Je trouve ça bien plus que raisonnable vu que j'ai failli me faire attraper par la marine pour cette carte. " Elle lui accorda un petit sourire avant de lui tendre la main afin d'officialiser le marché. Malgré son côté un peu rocailleux, son sourire était paisible, ses yeux arborant un feu de détermination surprenant. Toute sa vie, son père lui avait appris comment marchander, leur donner un prix exorbitant puis lorsqu'il essaie de re-négocier la chose, leur faire croire que ça vient d'eux.



          Une Rencontre sur un Malentendu


          Présent
          ✘Feat. Azerios & Megumi




          La jeune femme avait une définition de la logique toute personnelle, m’expliquant que sans elle je n’aurais jamais rien pu faire du médaillon. Alors que sans elle, je l’aurais déjà vendu ce bijou de malheur. Elle avait même proposée un partage des gains à son avantage, sans autre raison qu’elle s’introduisant sur mon bateau et me subtilisant l’objet. Je lui aurais bien collé un pain pour un tel affront, mais cela n’aurait sans doute pas beaucoup plu à Aze ni au reste de l’équipage qui, pour la plupart, avaient des cœurs dans les yeux en regardant la jeune femme. Moi je ne faisais pas ce genre de distinction, considérant chacun comme étant égaux dans ce monde, et l’égalité valait souvent une beigne avec moi.

          « Décidément, tu doutes de rien toi. » dis-je à la dénommée Megumi en attrapant la moitié de médaillon qu’elle avait sortie de son sac. « Mais crois pas qu’on va en rester là. » continuais-je en la fixant intensément, toujours en colère de par son comportement et par sa proposition de partage. « Comme l’a dit le cap’tain, moi c’est Ren. »

          Quelle impudence n’empêche, je n’avais jamais vu quelqu’un avec autant d’audace en l’affichant si ouvertement, sans gêne. Enfin, je n’étais pas le dernier à jouer les difficiles par moments, mais à ce niveau là, cela avait quelque chose d’artistique. Je finis par m’asseoir sur un des tabourets que j’avais ramené plus tôt, buvant quelques gorgées de mon cocktail à base de whisky. Le liquide coula dans ma gorge en me réchauffant de l’intérieur, une sensation que j’affectionnais tout particulièrement.

          Voleuse n’était pas son seul talent apparemment, car elle avait affirmée être navigatrice et posséder une carte au trésor qu’elle s’était proposée de partager, toujours à son avantage bien entendu. Je me demandais d’où lui venait cette tendance à la négociation, elle avait peut-être exercée dans le commerce par le passé. Aze, lui, savait faire preuve de tact contrairement à moi et invoquait les raisons pour lesquelles un tel partage serait ridicule, chose à laquelle elle répondit en négociant une fois de plus. Décidément, cela semblait être une habitude chez elle.

          « On peut aussi te laisser dans une barque sans rames si jamais le partage ne te convient pas. » dis-je en affichant un petit sourire narquois, histoire de lui rappeler où elle se trouvait et dans quelle position. « Faut pas oublier qu’on est des pirates. » commençais-je en regardant brièvement les hommes d’équipage de Aze, restés en retraits à dévorer Megumi des yeux. « Enfin eux, moi j’ai pas encore mon badge officiel. » ricanais-je avant de me tourner vers le capitaine des Sandstorm. « En parlant de ça mec, on a pas trop eut l’occasion d’en parler depuis Whiskey Peak, mais t’aurais pas besoin d’un musicien et d’un tavernier par hasard ? » demandais-je alors en relevant un pouce derrière mon épaule pour pointer Liquor Jack toujours affairé à son comptoir à servir les pirates enthousiastes. « On a pas de point de chute précis, du coup je me disais qu’on pourrait faire un bout de chemin ensemble ? Y a une bonne ambiance chez vous et, s’il y a des thunes à se faire dans le processus je serais pas désintéressé. »

          J’y avais réfléchis depuis notre départ de Whiskey Peak, et même avant cela depuis mon arrivée sur Grand Line. L’idée de devenir un pirate, d’écumer les mers à la recherche d’aventures et de richesses. S’opposer aux forces de l’ordre lorsqu’ils se mettraient sur notre route. Toutes ces idées me donnaient envie de me lancer.

          Descendu du toit de petits bonds agiles, Morpheo vint à notre rencontre en passant entre les jambes des gens sur son passage, manquant d’en faire trébucher plus d’un. Il se mit à tourner entre nous en ronronnant, se frottant contre nos jambes comme pour calmer les tensions.

          « Ah oui, lui c’est Morpheo, ou Momo, il est aussi de la partie. » fis-je en désignant l’animal. « Sans oublier notre pote Borat, mais il préfère qu’on l’appelle Grand Roi Cochon. »

          Le chat se plaça devant Aze en l’observant, s’attardant sur ses bandages. Il plaça alors une patte sur son oreille et tourna la tête de côté en le fixant de ses petits yeux jaunes.

          ~ Meow ? ~

          Puis, d’un bond agile, il prit place sur ses genoux et commença à patonner comme si de rien n’était.




          © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


          • https://www.onepiece-requiem.net/t23776-ft-ren-aoncan
          • https://www.onepiece-requiem.net/t23748-ren-aoncan-aka-mazino
          Megumi Grey donc ? Une nouvelle navigatrice, pleine d’énergie à revendre et comme on dit plus on est de fous.. Une jeune femme qui ne perd pas le nord surtout, tendant la main vers Azerios, comme pour conclure un marché, qui lui octroierait pas moins de soixante-cinq pour cent. L’audace de la navigatrice fit sourire le jeune homme qui empoigna avec douceur la main tendue.


          C’est un plaisir, Megumi Grey, appelle moi Aze. On à toujours besoin d’un navigateur donc.. bienvenue à bord. Oh et puis va pour quarante pour cent.. faudrait pas oublier que sans nous tu aurais un petit soucis de logistique hein ? dit il avec un sourire en coin.


          Nouvelle navigatrice fraîchement embauché, le jeune capitaine pirate se retourna vers Ren, qui continua à taquiner Megumi, avant de lui proposer de tailler un bout de route ensemble. C’est vrai qu’ils n’avaient pas eu beaucoup de temps pour causer depuis leur fuite de Whisky Peak et pas besoin de réfléchir bien longtemps pour réaliser qu’une recrue de sa trempe serait un véritable atout pour l’équipage. Excellent combattant, musicien de surcroît, la question ne se poserait pas longtemps. De plus, l’albinos amenait avec lui sa taverne ambulante et ce bon vieux Liquor Jack. Azerios trinqua avec son nouveau musicien de bord.


          On aurait effectivement besoin d’un musicien à bord Ren. Grand Roi cochon et toute ton équipe êtes les bienvenus parmi nous évidemment. déclara-t-il avec un sourire.


          Le duo Ren - Megumi promettait en tous les cas d’être explosif, gratouillant le dessus du crâne d’un Morpheo ronronnant, le capitaine des Sandstorm Pirates finit par se lever pour donner des directives aux hommes qui se trouvaient sur le dos verdâtre de Borat. Une belle bande de bras cassés, trop occupée à baver devant le charme pétillant de Megumi. Les renvoyant à leurs postes, le jeune homme contempla son nouveau navire, L’Indompté. Malgré la succession d’épreuve qu’il avait reçu en pleine gueule ces dernières semaines, l’équipage continuait de grandir et allait pouvoir remonter Grand Line, direction le Nouveau Monde. Mais si ces nouveaux venus étaient destinés à voguer à ses côtés, il semblait néanmoins important de déclarer ses objectifs d’entrée de jeu. Il se retourna de nouveau vers ses deux nouvelles recrues.


          Jouons cartes sur table, si je n’ai aujourd’hui pas non plus de point de chute précis, mon objectif est clair : partir à la conquête du nouveau monde. On mène une vie de pirate, on se fait des ennemis et ce sera pas tous les jours facile. Mais si vous cherchez la richesse, l’aventure et la gloire.. alors je dirais que vous êtes tombés au bon endroit. ajouta-t-il avec un large sourire.


          Intentions claires, aucun secret à bord, l’équipage des Sandstorm Pirates était comparable à une grande famille. Une famille à la recherche de trésors, d’exploration, de conquête et de gloire. Toute personne partageant ces valeurs était évidemment la bienvenue à bord et il espérait que ses deux nouveaux compagnons de galère nourriraient les mêmes envies, se tenant face à eux comme pour en savoir un peu plus sur leurs objectifs respectifs.
          • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
          • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure
          Si elle devait être honnête, faire équipe avec ces deux zigotos l’arrangeait pas mal. Elle était certes plutôt débrouillarde et intelligente, mais elle était loin de pouvoir faire face à un danger bien imposant. Sa tante lui avait toujours appris d’amadouer les plus forts et d’en faire ses propres atouts– euh compagnons. Puis si jamais Megumi souhaitait s’emparer de ce trésor, il va lui falloir des compagnons de taille pour l’aider.

          “ Ouais ouais … ” Un petit sourire collé aux lèvres, elle répondait brièvement à la provocation de Ren. La jolie pirate en devenir trouvait tout le même l’homme fascinant, elle n’aurait jamais pensé faire équipe avec un type pareil. Pour la simple et bonne raison qu’il avait un comportement assez grossier, il ne semblait pas vraiment savoir comment se comporter correctement et Megumi se considérait tout de même bien plus polie que le jeune homme -bien que ça ne soit pas forcément le cas-. “ Je pensais que tu faisais déjà partie de l’équipage vu que vous êtes tous les deux mal foutus … ”

          Megumi était assez fier d’avoir marchandé jusqu’à soixante pour cent, elle sentait déjà l’effet de ses talents de négociatrice. Après tout, c’était bien dans ses veines en plus de la navigation. Elle accorda un regard autour d’elle et hormis les pirates qui la regardaient et buvaient pour fêter leurs derniers exploits sur Cactus Island, elle ne voyait aucun signe de méchants gaillards … Plutôt des sourires affirmés, des individus plutôt contents de se trouver ici. Des sourires plutôt contagieux, l’alcool flottait plutôt gaiement sur le navire et ça lui rappelait pas mal les voyages avec son père sur les îles de East Blue.

          “ Tu devrais prendre exemple sur tes animaux, ils sont plutôt adorables contrairement à toi … “ Annonçait-elle, soufflant légèrement avant de lui tirer la langue comme une gamine. Son regard se posa ensuite sur Azeglio qui lui semblait amusé par la situation. Son discours qui suivit par contre, fit froid dans le dos de Megumi. Elle ne souhaitait pas forcément faire partie de son équipage, bien que ça l’arrangeait grandement de ne pas être poussée dans l’eau.

          “ Je n’affirme en aucun cas vouloir faire partie de ton équipage pirate … ” Elle posa son cocktail contre ses lèvres avant de continuer. “ –Mais si vous avez besoin d’une navigatrice hors-pair, alors jusqu'à la trouvaille de mon trésor, comptez- moi prête à vous accompagner ! ”Bien que l’idée de la richesse et la gloire la tentait énormément, elle pensait aussi à sa vie et aux dangers que ce genre de vie pourrait lui amener. Explorer de nouvelles terres, retrouver les racines de sa mère et éventuellement la revoir un jour ? De grandes ambitions qu’elle n’était pas encore prête à partager. “ Surtout si tu souhaites garder l’abruti de service ! ” Rajouta-t-elle juste pour taquiner le musicien.

          Elle croisa ses bras, ses mèches roses se mêlant fort suite à un courant d’air puissant. Le regard posé sur le capitaine avant de regarder Ren brièvement. Elle ne s’était jamais promise une aventure aussi grande et la voici pourtant embarquée dans quelque chose qui paraissait promettre plus grand qu’elle ne l’aurait envisagé. Le bruit des vagues, le craquement des planches du navire, l’odeur de l’alcool … Cela pourrait-être juste être le commencement de quelque chose de simplement légendaire.


            Une Rencontre sur un Malentendu


            Présent
            ✘Feat. Azerios & Megumi




            La réponse d’Azerios me rassurait, moi qui cherchais justement un moyen de partir à l’aventure à travers le monde. Bien qu’être seul, humain en tout cas, ne m’avait pas arrêté jusque là, mais la solitude a ses limites et faire partie de l’équipage des Sandstorm Pirates permettrait d’ouvrir de nouveaux horizons. Mes rêves de liberté et de découverte du monde, peut-être même retrouver le Dragon Céleste qui avait réduit ma famille et la troupe Mazino en esclavage. Un objectif que, seul, j’avais presque oublié, conscient que je n’aurais jamais pus m’y attaquer par moi-même. Toutefois, à présent, les possibilités semblaient infinies aux côtés de l’équipage et de Aze, même aux côtés de la petite chieuse aux cheveux roses. Bien qu’elle me sortait par les yeux, une telle confiance en soi dénotait de certains talents, à moins qu’elle ne bluffait comme une experte. Assurément, la cohabitation ne serait pas facile entre nous, mais j’étais prêt à faire un effort pour le bien de l’équipage.

            Le capitaine Azerios se leva alors, Momo bondissant depuis ses genoux sur les miens, pour donner des directives à ses hommes et les rappeler à leurs tâches. Les pirates quittèrent alors le dos de Borat pour regagner L’indompté tandis que je finissais mon verre de quelques gorgées. Le petit chat noir se mit à m’escalader l’épaule avant de grimper sur ma tête et de se poser sur ma casquette, allongé les pattes sur les côtés. Je me levais à mon tour, avançant jusqu’à côté de l’évent sur le sommet du crâne du Grand Roi Cochon, m’accroupissant pour lui gratter la tête.

            « T’as entendus mon pote ? » fis-je alors à l’attention de Borat. « On est des pirates maintenant ! »

            Le pachyderme amphibie géant sortie alors une partie de sa tête du dessous de l’eau, clignant de ses petits yeux noirs en poussant de petits grognements enthousiastes.

            ~ Gruiiiiiiik ! ~

            Sur ce cri, Momo bondit du dessus de ma tête en direction du trou de l’évent, pile au moment où une trombe d’eau sortait de l’aération, propulsant l’animal dans les airs. Une petite pluie fine arrosa les alentours et le chat, trempé, retomba sur ses pattes dans les poils verts de Borat, se roulant dans ceux-ci pour se sécher. Suite à cette scène qui était devenue une habitude pour mes deux compagnons de route depuis qu’ils s’étaient rencontrés, je me retournais vers Azerios et Megumi.

            « La richesse et l’aventure, c’est un programme qui me botte ! » m’exclamais-je au capitaine, un grand sourire aux lèvres avant de tourner mon regard vers la jeune voleuse. « Et ce sont pas des animaux de compagnie, mais mes compagnons et amis. » lui répondis-je suite à sa pique, tenant particulièrement à cette distinction entre animal soumit et ami bestial.

            Les membres d’équipage avaient regagnés le navire et la fenêtre du bar de Liquor Jack s’était refermée, il était sûrement retourné pioncer, ce à quoi il passait le plus clair de son temps lorsqu’il ne servait pas d’alcool. Quelque part, je le comprenais car la fatigue commençait également à me gagner. La journée avait été particulièrement longue et éprouvante, et un bon repos bien mérité était de mise. Me mettant subitement à bailler, je me dirigeais vers la porte de la maison flottante, suivis de près par Morpheo. Arrivé au perron, je tournais légèrement la tête vers mes deux nouveaux compagnons.

            « Maintenant que tout ça est décidé, je vais me pieuter pour récupérer de cette journée mouvementée. » déclamais-je en enchaînant les rimes avant de poser mon regard sur Megumi, hésitant un instant avant de souffler. « Bon, Rose Bonbon, t’as qu’à crécher dans la chambre du second étage de ma baraque, mais j’te préviens : ne touches pas à mes affaires ou tu le regrettera ; je te gardes à l’œil ! » dis-je alors en ouvrant la porte.

            Voilà que j’étais officiellement un pirate, primé qui plus est comme me l’avait fait découvrir la fille du Cristallin affrontée le jour même. La gloire n’était pas vraiment un objectif pour moi mais, dans ce genre de profession, je n’aurais sans doute pas le choix. Regagnant ma chambre, je m’affalais dans mon lit en réfléchissant à ce que l’avenir nous réservait. J’avais hâte de découvrir Grand Line et au-delà, ce fameux Nouveau Monde. De rencontrer et combattre des ennemis puissants, de trouver un but dans ce monde de fous et retrouver les fragments d’un passé perdu. Autant dire que le programme était chargé, j’avais bien fais de rejoindre l’équipage de l’homme de sable. Je m’endormis ainsi, réfléchissant tandis que Momo se posait en boule sur mon ventre.  




            © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


            • https://www.onepiece-requiem.net/t23776-ft-ren-aoncan
            • https://www.onepiece-requiem.net/t23748-ren-aoncan-aka-mazino
            Ren semblait plutôt motivé à embrasser cette vie de forban, ce qui n'était pas pour déplaire au jeune capitaine pirate. Il déclara clairement que le programme précédemment énoncé lui plaisait et se dirigea vers sa petite maison, invitant la jeune femme aux cheveux roses. Megumi, elle, était un peu plus sur la réserve, refusant l'invitation à rejoindre l'équipage. Mais elle accepta quand même de leur servir de navigatrice pendant un temps, ce qui en soit était un bon début et une bonne nouvelle en l'absence d'Elio. Verres terminés, ses deux nouveaux compagnons d'aventure gagnant la taverne ambulante, Azerios remonta à bord de L'Intrépide, s'assurant que tout le monde soit à son poste, il tourna le regard vers l'horizon. Un nouveau départ s'offrait à présent à lui et il ne comptait clairement pas reproduire les erreurs passées, la Route de tous les Périls était un lieu dangereux, qui pouvait bien bouffer les imprudents. Non, cette fois-ci, il serait prêt, son équipage serait prêt, et une fois Grand Line remontée, ils partiraient tous ensemble à la conquête du nouveau monde. Kutcham s'approcha alors du jeune homme.


            Tu penses qu'ils sont fiables ?

            T'as peur d'une erreur de jugement Kut' ? Je pense que Ren est fiable ouais. Pour Megumi, on verra, j'ai un bon pressentiment.

            Je me fie à toi. Mais en parlant de confiance.. quand on aura retrouvé les autres de toute façon, il va falloir s'occuper d'un problème tu sais.

            Je sais ouais. Et ne t'en fais pas pas pour ça, aucune preuve ne l'incrimine, mais je compte bien lui faire cracher la vérité.


            Le jeune Mink hocha la tête et tourna les talons pour retourner à son poste. La confiance était un élément important au sein d'un équipage, et même si le jeune pirate sentait un bon feeling avec Ren et Megumi, il se devait de rester prudent. Après tout, les dernières mésaventures subies découlaient toutes d'un excès de confiance, d’abord les Unleashed Beasts sur Alabasta et maintenant Valnor... Les voies de Grand Line étaient suffisamment périlleuses pour devoir en plus s'encombrer de problèmes internes et il comptait bien régler le problème du tatoué à son retour sur Citadelle. Aujourd'hui plus que jamais, il regrettait de lui avoir sauvé les miches sur Boréa, s'il s'était abstenu ce jour-là, les choses auraient probablement été bien différentes. Et comment savoir s'il prenait les bonnes décisions par rapport à son recrutement ? Il espérait sincèrement ne pas avoir à regretter l'invitation lancée à Ren et Megumi et ça, seul le temps lui dirait.

            Mais chaque chose en son temps, le navire avait besoin de quelques réparations, rien de bien méchant pour un charpentier, mais un trou béant au milieu du pont pourrait devenir préoccupant en cas de tempête. Et par chance, le jeune homme connaissait l'endroit idéal pour s'occuper de ces petites retouches, un endroit qui signerait officiellement le nouveau départ des Sandstorm Pirates, dans la conquête des mers et dans la course au One Piece. C'est ainsi que L'Indompté continua à fendre les vagues, sous bonne escorté du Loup Solitaire, en direction d'une île qui était symbolique aux yeux d'Azerios : Banaro.
            • https://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
            • https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventure