Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

Les anges se font plumer

-Bon, on va la jouer courte, je sais que ça chie, et vous savez que je sais que ça chie, et je ne parle évidemment pas que de vos gueules d'enterrement, et de la façon dont tout le monde évite soigneusement de me regarder dans les yeux depuis que je suis rentré. Non, je sais. Alors maintenant si on pouvait passer directement au vif du sujet en parlant tout de suite de la couille dans le potage, on gagnerait tous du temps et on pourrait passer à autre chose que vos sourires gênés...

Du coup, qui se lance ? Marvin ?


Aussi discret qu'a son habitude, le cyborg prend quelques instants de réflexion, avant de hausser vaguement les épaules en balayant la salle du regard. Son œil unique clignant brièvement, signe d'un intense processus de réflexion en cours.
-Le cœur du problème étant d'origine strictement humaine, voire typiquement humaine, je pense être le moins qualifié pour l'évoquer en détail. Il me semble bien plus judicieux de laisser ce récit à d'autres. D'autant que je n'ai aucune implication dans ce qui nous rassemble ici.



-Ok. Marvin botte en touche, qui prend la patate chaude ? Baker ? Wilson ?

L'air visiblement renfrogné de Wilson est tout aussi éloquent que l'esquive de Marvin. Quelque soit ce qui pose problème ce n'est pas un événement extérieur simple à résoudre, pas une manœuvre de Teach ou de la marine, mais plus certainement un truc qui divise aussi en interne sur la conduite à suivre. Encore une vaine tentative des usuriers pour foutre le bordel ? Une soudaine envie de changement de cap des flibustiers ?
-C'est un peu compliqué à expliquer, je vois pas trop ou remonter pour commencer au début...



-Tu sais très bien ce qui pose souci patron. C'est toujours pareil et je t'ai déjà dit ce que j'en pensais.
Heureusement qu'on peut toujours compter sur Baker pour être prêt à mettre les pieds dans le plat la ou Wilson préfère toujours la diplomatie et l'évitement...Dommage que son analyse, pertinente ou pas, manque quand même un peu d'infos vraiment utile sur le nœud du problème.
-Laisse moi deviner, y'a une histoire de cul la dessous ?
-Ouais. Comme je le dis toujours, dés qu'il y a un problème, y'a toujours une histoire de cul la dessous.



-Bon, je vais aller en parler à Damien alors... Quelqu'un sait ou il est ?

Au moins un truc n'a pas changé, dés que je mentionne le nom du môme qui me sert de fils, la réaction est unanime, il est visible que tout le monde trouve que lui confier à lui le soin de résumer ce qui merde est une très mauvaise idée. Si ça pouvait pousser quelqu'un à lâcher la bombe ce serait plutôt pas mal...

-Il doit encore se planquer dans la zone, surement fourré dans un cul pas loin de sa nouvelle maman...
-Baker...
-Ben quoi ?! C'est vrai ou pas ? Ou alors il est traine encore chez Johanna? Tel père tel fils hein ? Choisir ou ne pas choisir...
-Ah... Je crois que je commence à voir ou est le souci... Izya et Jeska se sont volés dans les plumes c'est ça ?
-Hum... Je dirais que l'image colle assez parce que les deux demoiselles sont des anges, mais que niveau violence de l'affrontement, l'expression est un peu faible...
-Guerre froide serait plus juste. Après tout, il y a cette notion de blocus et de territoires....
-Comme si j'avais besoin de ça...
-Fallait y réfléchir avant patron... Parce que tout ce bordel était quand mème bien prévisible. Vous avez mis une tigresse et une dragonne dans la même cage...
-Je dois reconnaitre que les choix que vous avez fait sont pour le moins curieux. Je vous ai connu meilleur juge des interactions humaines. ici d'un point de vue probabilité, ça ne pouvait guère tourner autrement que plutôt mal...
-Mais on peut encore rattraper le coup. Enfin, vous pouvez, rien d'irréparable n'a encore été commis, ça s'est envoyé des fions par message interposé, ça s'est interdit mutuellement les accès aux cadrans, mais il va falloir jouer serré pour désamorcer la crise...
-Bon, je vais commencer par allez voir Izya...
-Alors si aller la voir sous entend aller la voir sur son cadran ce n'est peut être pas le bon endroit pour commencer.
-Rapport qu'il n'y a pas que Jeska qui est sur liste noire la bas maintenant...
-Vous fâchez pas chef, de toute façon elle n'est pas la... Et puis, pas la peine de vous déplacer, on a demandé à Alfred de passer...
-Je ne suis pas fâché. Pas encore, mais autant vous dire tout de suite que ça vas pas durer longtemps... Allez me chercher le grouillot...


Dernière édition par Red le Sam 30 Avr - 18:00, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Et voila le majordome qui débarque. Toujours aussi propre sur lui et plus lisse et policé qu'un dessus de marqueterie. Je me demande s'il est venu avec un costume neuf pour se changer discrètement devant la porte... Et s'il se fait toujours charrier par le reste de la 13eme flotte...

-Bonjour Capitaine, content de vous voir enfin de retour.
-Politesse avant tout hein ? Alors, c'est quoi cette histoire ?
- Politesse, oui, mais pas que... Notez qu'Izya ne souhaite pas que je vous parle, mais que c'est moi qui ait dit aux autres de me faire appeler dès que vous serez là. Cette histoire était en partie prévisible, et tout à fait inattendu en même temps... Vous m'offrez un verre ? Un peu d'alcool nous fera pas de mal je pense.
-Tu bois en service ? Tout fout le camp... Tu sais ou est le bar ? Prends ce que tu veux et sers moi la même.
- Izya n'est pas là, je fais ce qu'elle m'a interdit de faire... Alors est ce qu'on peut vraiment considérer que je suis en service ? Enfin, tenez, ça nous fera pas de mal...

Alfred sert deux verres de whisky sec, avant de s'installer en face de Red, il souffle un instant, prend une gorgée et reprend.

- Bon, je vais commencer par la version courte, à vous de me dire derrière si les détails vous intéressent, mais en gros, l'excuse de base de tout ce foutoir c'est qu'Izya a le sentiment que vous l'avez remplacée par Kamahlsson. Entre le poste de seconde que vous lui avez filé, le fait que vous lui ayez payé son cadran et qu'en plus ce soit une ange comme elle... Ça plus le cabaret qui sert de maison close s'appelant "La Part des Anges" alors qu'elle tente de devenir la reine de tous les anges... Bref, elle n'est pas contente, et comme elle l'a dit elle même, ce blocus est la seule chose auquelle elle a pensée pour le signaler alors qu'elle devait retourner aux Allods en urgence.

-Un poil excessif comme réaction... Et donc, qu'est ce qu'elle attend ?

- Un poil excessif oui. Qu'elle soit mécontente, c'était prévisible, et c'est pour ça que je ne l'ai pas contacté pour la prévenir, pour lui laisser le loisir de tout découvrir et gérer ça a son retour. Mais comme dit, il y a une partie que même moi je n'avais pas vu venir... Et ce qu'elle attend fait partie du problème : je crois bien qu'elle n'en a pas du tout conscience de ce qu'elle veut vraiment. De la reconnaissance sans aucun doute, après tout, elle s'est battue avec les Usuriers pour remettre de l'ordre dans la gestion d'Armada. Et finalement, vous êtes réapparu pile au moment où elle allait recruter une nouvelle île pour grossir nos forces, et à son retour elle a eu l'impression de tout avoir perdue, comme si tout ce qu'elle avait fait pendant votre absence n'avait eu aucune importance. D'être rassurée aussi. C'est une femme et vous n'êtes clairement pas n'importe qui à ses yeux. Je suppose qu'elle a besoin d'entendre qu'elle n'est pas quelconque pour vous non plus, ou plutôt qu'elle est très importante pour vous... Et la Part des Anges doit être renommé... Sinon j'ai peur qu'elle finisse en brasier. Ma Dame en a fait une affaire personnelle, malheureusement... Et je n'ai pas réussi à le faire comprendre à Mme Kamahlsson... Ce qui ne laisse plus que vous pour tenter de régler diplomatiquement cette histoire.
-Si tu n'as fait que transmettre une menace sans proposer de compensation pas étonnant qu'elle t'ait envoyé sur les roses... Izya est reparti hein ? Elle rentre quand ?
- Si ce n'est qu'une question d'argent, j'aurai pensé que Kamahlsson aurait amené le sujet sur la table, après tout, je lui ai, il me semble, clairement fait connaitre l'importance de ce changement de nom. Quant à Izya, elle m'a informée avoir quitté Stymphale hier, donc son retour est imminent. Si elle est aussi rapide qu'à l'aller, nous devrions la retrouver entre demain soir et après demain.
-Parfait, ça laisse du temps. A plus Alfred...

Du temps pour discuter avec celle qui est déjà la.

-Messieurs ? Je vais voir Jeska, Si je ne suis pas revenu dans vingt quatre heures, surtout ne faites rien...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Retour à ce qui semble être l'objet de la discorde, la part des Anges, un nom plutôt anodin au vue des ailes de la patronne, d'autant qu'Izya a déjà le monopole du dragon. Enfin… Attendons de voir.

Sachant pertinemment ou trouver Jeska, j'ignore les larbins qui s'empressent sur ma route, notant au passage que comme le présumait Baker, Damien semble bien avoir décidé de trainer dans le coin à demeure… étonnant… Ou pas d'ailleurs, va savoir ce que le môme a décidé de mijoter sur ce coup la..

Jeska de son coté semble toujours aussi douée pour compartimenter sa vie de pirate et celle de mère. Avec un peu de chance le tableau apocalyptique de la situation que m'ont dressés les autres est un peu excessif, en tout cas, hormis une pointe de contrariété dans l'air, tout a l'air de rouler ici.

"Salut Jeska."

* * * * *

Mon visage s’éclaire quand j’entends le son de sa voix puis, je me retourne vers lui, le plus beau de mes sourires accroché à mes lèvres. "Red!" Rien qu’à la façon dont je prononce son nom, il sait qu’il m’a terriblement manqué. Et, s’il avait encore des doutes, la force de mon étreinte et la fougue de mon baiser devraient finir de le convaincre.

"Tu m’as manqué!"

"Je vois ça." me dit-il, un semblant de sourire se dessinant derrière sa barbe. "J'ai mis plus de temps que prévu à trouver la Sorciére mais au moins nous avons notre appât. Comment tu te sens. J'ai l'impression que tout ne s'est pas passé au mieux ici…"

Je me renfrogne aussitôt. Il sait, et il veut des explications. Je n’ai pas de honte à avoir, mais ce n’est pas vraiment comme ça que je voyais nos retrouvailles. "Viens dans mes appartements, je vais t’expliquer." Je guide donc Red vers ma chambre où je l’installe sur un fauteuil, en face de mon bureau. Je dis bureau mais c’est juste une table avec pas mal de bazar dessus. Je m’assois en face de lui et je sors d’un tiroir une bouteille de rhum vieux et deux verres. Je nous sers à boire : lui d’abord et moi ensuite. Et je commence.

"J’ai appris qu’Izya était rentrée et qu’elle nous avait banni de son Cadran. J’ai donc envoyé une invitation très polie afin de demander des explications. Et elle m’a envoyé son laquais! Et ce dernier a osé me faire la leçon comme si j’étais une gamine qui avait pris des bonbons à l’épicerie. Heureusement que l’Abbé et Tomoe m’ont demandé de ne pas rentrer en guerre, sinon…"

Je vois à son regard qu'il attend la suite, alors je dédramatise.

"Oh, je ne lui aurais rien fait! Je n’ai pas envie qu’une guerre éclate sur Armada. Mais bon quand on voit ce qu’elle a fait à Reyson, les Libres Capitaines et les Neuf font dans leur froc. Moi j’ai essayé de me montrer conciliante. Mais j’en ai eu le droit qu’à des reproches et des exigences ridicules sous des prétextes farfelus."

"Reyson, ça ne compte pas. Quand on le connait un peu ça justifie tout ce que quiconque pourrait lui faire subir… Mais tu as bien fait de ne pas t’énerver tout de suite… Qu'est ce qu'elle t'a demandé exactement? Je n'ai pas encore bien compris si c'est vraiment à toi qu'elle en voulait ou uniquement à moi."

Elle veut que je change le nom de ma maison! M'emporté-je, la voix plus aiguë que d'habitude. Parce que, selon elle, ça porte préjudice à son peuple. C’est ri-di-cule! Elle est reine et ange, mais elle n’est pas reine des anges. Et je ne suis pas un de ses sujets à qui elle peut imposer ses caprices, cette Princesse de Pacotille!

Hum. Elle a toujours un eu un tempérament un peu vif… Mais elle a la rancune tenace et ce serait une ennemie absolument détestable. Est ce que tu accepterais des contreparties contre ce nom?
Pondère-t-il entre deux gorgée de rhum.

"Je ne sais pas. J’avoue que je n’y ai pas réfléchi parce que je suis actuellement comblée. J’ai une affaire qui marche, un gamin adorable, un amant fabuleux bien que pas très fidèle et trop rarement présent… et en plus, je peux voir tout ça avec mes propres yeux! Non, je ne vois pas ce qu’elle pourrait m’offrir. Ha! Si! Évidemment ! 200 millions de berrys, ni plus ni moins, comme ça je peux rembourser la somme que tu m’as avancé, super! On fait d’une pierre trois coups!" Et hop, je fini mon verre cul-sec pour me féliciter d'avoir eu une aussi bonne idée.

"Infidèle? Alors que je n'ai toujours été que l'homme d'une seule femme à la fois…" Son air faussement indigné m'arrache un sourire. "200 millions c'est une bonne offre, avec un peu de chance ça lui permettra de changer de cible et de ne s'en prendre qu'a moi…"

"Red, mon amour. Je ne t’en veux pas d’être infidèle. Tu pourrais te taper l’autre pimbêche d’Izya que tu aurais quand même ma bénédiction. Tu fais ce que tu veux, mais tu n’en trouveras pas qui font aussi bien l’alabastienne et la luvneeloise que moi. En fait, ce qui m’embête c’est de l’apprendre de quelqu’un d’autre que toi. C’est tout. Et tu n’as pas à t’inquiéter, en tant que ta seconde, je ne laisserais personne te nuire. Si Izya tente quoi que ce soit, elle trouvera à qui parler, c’est moi qui te le dis!" Je claque le fond de mon verre vide sur la table comme pour montrer ma détermination. "Mais le plus important, c’est que je t’ai enfin rien qu’à moi et que je ne compte pas te laisser filer comme ça. On a encore deux-trois dossiers dont on doit discuter." Mon regard ne laisse guère de doutes sur le contenu des dossiers à traiter. Je vois un éclair de malice dans ses yeux faire écho au mien.

Je pense que je lui ai manqué aussi!


  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
L'un des avantages de l'empathie c'est qu'on est plus jamais dérangé par un type qui vient vous tirer du lit d'un air gêné parce que quand vous lui avez donné l'ordre de vous prévenir sans délai de l'imminence d'un truc, il n'avait pas pensé que ça impliquerait de vous trouver à poil au lit et pas tout seul...

Mais avec le haki, ce type se fait repérer au moment ou il hésite encore à gratter discrètement à la porte. Ce qui permet de le prendre de vitesse en ouvrant la porte déjà sapé pour le surprendre main tendue vers la lourde. On se fait plaisir comme on peut. Et puis, alimenter à peu de frais une réputation de type toujours aux aguets n'est jamais vraiment vain pour quelqu'un dans ma position, ça incite les gens a se dire qu'il ne sert a rien de s’embêter à attaquer de nuit...

-Chef !
-Ouais ?
-Dragon en vue !
-Pile à l'heure, Alfred avait vu juste.
-On la joue comment ? Je prépare des gars au cas ou ?
-Au cas ou quoi ?
-Ben, au cas ou y'aurait un incendie par exemple ?
-Ça devrait aller. Occupe toi plutôt du petit déjeuner de la dame, moi je vais manger dehors.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Au large d'Armada... Une minute plus tôt.
*Pulup pulup pulup. Pulup pulup pulup*

Un instant, j'ai juste envie de balancer le Denden à la flotte et de lui dire d'aller au diable. Je suis crevée, je n'ai qu'une envie : m'affaler dans mon lit. Si je n'étais pas Reine, je pense que je le broierai ce denden... Mais j'ai choisi d'avoir des responsabilités, et aujourd'hui je m'en mords les doigts.

- Oui ?

Pitié, faites que ce soit juste Alina ou Alfred qui s'inquiète pour moi !

- Madame, Bingo ! C'est la voix d'Alfred ! vous êtes attendue.
- Quoi ?! Non mais là, je vais dormir et c'est tout.
- Il s'agit de Red. Il vous attend à la limite de l'atterrissage du dragon avec le Kraken... Il a fait surveillé votre arrivé pour être sur de vous croiser et semble vouloir respecté l'interdiction que vous avez mise...
- Je ne suis pas certaine que lui parler maintenant soit une bonne idée...

Rapport que j'ai très peu dormi ses derniers jours pour avoir l'occasion de faire ce voyage entre Stymphale et Armada au plus vite. Et le fait qu'Armada bouge ne m'a pas rendu la tâche facile... Qui sait ce que la fatigue risque de me faire dire ?

- Vous êtes partie longtemps et la tension est toujours trop présente à Armada. Il fait ce pas vers vous, je doute que ce soit bien vu de le faire attendre.

Je souffle, contrariée.

- Soit

Et sans un mot de plus, je raccroche.

Armada, à la frontière entre l'Atterrissage du Dragon et le Kraken.

Comme si tout le monde avait compris qu'une rencontre dangereuse allait se produire, l'endroit où Red a choisi de m'attendre est désert, il m'est donc très facile de le repérer malgré son absence de chapeau. Encore un signe que ce n'est plus le même homme... Un pincement au cœur à cette pensée, je détourne un instant le regard tandis que je survole la zone, hésitant un instant à laisser tomber l'idée pour aller me cacher dans mon hôtel... Où repartir sur Stymphale immédiatement ? Franchement, je ne sais pas ce que je préfèrerai. Mais ce qui est certain c'est que j'ai une boule d'émotions plus ou moins contradictoire bloquée dans ma gorge.

Et pourtant, quelques secondes plus tard je me pose dans les limites de mon cadran et redevient immédiatement une ange tandis que le rouge se tourne vers moi.

- Salut princesse. Bon vol ?
- Salut… J'hésite un peu sur quoi dire... Peut être essayer de faire comprendre que je suis fatiguée ? Un peu trop long pour être bon si tu veux mon avis. Tu as fini ce que tu voulais faire ?

- D'une certaine façon oui. J'ai trouvé la sorcière et elle vient avec nous. Elle jouera l'appât et cette fois nous nous efforcerons de mieux tuer Teach.
- Tant que c’est pas lui qui nous tue mieux… Bon, si c'est tout ce qu'il voulait me dire, très bien. Tu me diras quand tu voudras partir.

Et sans vraiment attendre de suite, je me tourne pour me diriger vers ma demeure.

- Rien d'autre ?

Évidemment Red respecte toujours l'interdiction posé et ne fait pas un pas vers moi alors que je commençais à m'éloigner. Mais sous sa dernière question, je m'arrête, sans pour autant me retourner vers lui tandis que ma colère reprends légèrement le dessus.

- A toi de me le dire, non ? C’est pas moi qui ait décidé de te remplacer sans préavis. Si finalement tu ne veux plus de moi à tes côtés autant me le dire directement plutôt que de nommer cette pimbêche qui salie mon peuple pour me remplacer sans rien me dire.
- Un rien trop dramatique tu ne crois pas ?

Je lève la tête vers le ciel, faisant de gros effort pour garder mon calme, souriant nerveusement à défaut de hurler de rage.

- Facile à dire, c’est pas toi qui a tenu Armada pendant des mois et qui s’est fait jeter du jour au lendemain par la personne que tu as tant pleuré.
- Et là encore, toujours pas d'exagération ? Je suis revenu du bout du monde jusqu'ici, et ensuite je suis venu te voir. A quel moment penses tu que je t'ai jetée ?

Cette fois c'en est trop. Je me tourne brusquement vers lui, plantant mon regard remplis d'amertume dans le sien.

- Au moment où tu as tenté gentiment de me faire comprendre que je n’avais pas à venir avec toi contre Teach ? Au moment où tu as nommé une parfaite inconnue à ma place ? Quand tu as choisi de repartir immédiatement après avoir soulager ta conscience ? Et puis, on peut pas dire non plus que tu te sois pressé pour venir me voir ! A croire que c’était plus une tâche sur ta conscience qu’autre chose. Et maintenant que tu t’es excusé, il me semble tout à fait évident que tu n’as plus besoin de moi puisque tu l’as elle.
- A ta place ? D'un geste de la main il indique vaguement le cadran derrière moi, puis plus vastement Armada toute entière. Vraiment ? Je n'ai pas l'impression d'y avoir changé quoi que ce soit. Ce serait plutôt l'inverse non ? Je suis venu te dire que tu n'avais pas de dettes envers moi, pas d'obligations. Pas parce que je n'ai pas besoin de toi, mais parce que je tiens à ce que ton choix de me suivre encore une fois ou non ne soit pas déterminé uniquement par ce que tu penses me devoir.
- Si tu n’as rien changé alors tu m’expliques pourquoi Johanna et Damien sont venus pleurer chez moi pour que je fasse quelque chose ? Pourquoi tout le monde sauf toi pense que tu m’as évincée pour faire plaisir à ta « chérie » avec laquelle tu te complais à jouer les amants parfait au point de lui offrir un bordel qui ridiculise Mon peuple ?! Alors non, clairement, ce n’est pas l’inverse. Je n’ai fait que réagir à l’humiliation que j’ai subie, que tout le monde avait ressenti sauf toi.
Quant à cette histoire de dette, non clairement, je ne te dois rien et il me semble que ça a toujours été ainsi entre nous. La preuve, au moment où tu avais besoin d’aide tu n’as même pas eu l’idée de m’appeler pour que je te soutienne, alors que tu sais très bien que j’aurai traversé toutes les mers pour toi ! Et pas pour régler une histoire de dette, simplement parce que… parce que je tiens à toi, Red ! Je tiens à toi et c’est uniquement pour ça que j’ai choisi de te suivre dans tes plans aussi loufoques que dangereux ! Je suis même allée jusqu’à me faire enfermer à Jotunheim pour tenter d’assurer l’avenir de ton souvenir ! Et tout ça pour quoi ? Pour finalement découvrir que dès lors que tu reviens tu préfères te consacrer à une mégère avare plutôt que de t’appuyer sur moi et me faire confiance !
Alors si quelqu’un a une dette envers l’autre ici, soit sûr que ce n’est pas moi !


Je fulmine, je pleure. La fatigue, le trop plein d'émotion, de rage, de peine accumulé depuis que j'ai appris qu'elle existait semble être devenu trop lourd face à lui. J'ai envie de hurler, de tout ravager tellement je suis en colère, tellement ça me fait mal ! Mais une nouvelle fois, je prends sur moi, préférant serrer mes poings jusqu'à sentir mes ongles menacer ma chairs, à la limite de la coupure...

- J'ai rencontré Jeska quand les hommes du Malvoulant lancés à ma poursuite m'ont retrouvé à Parisse. Elle était leur prisonnière, et elle s'est battue contre eux avec moi. Elle m'a offert son aide et je l'ai accepté. Comme toi depuis Impel, elle a gagné ma confiance et sa place. Mais ça ne change rien à ce que je pense de toi, à ta valeur, à la confiance que j'ai en toi. Et c'est ça aussi que je suis venu te dire aux Allods. Tu as surmonté tous les obstacles que ma disparition a mis sur ta route, c'est grâce à toi que je peux retourner affronter Teach, grâce à toi que je n'ai pas trouvé un cimetière marin à la place d'Armada, et je t'en suis extrêmement reconnaissant. Mais maintenant quoi ?
- Maintenant tu l'as nommée officiellement en temps que seconde, au point de lui payer un cadran de la cité, un bordel qui fait référence aux anges dont Je suis la reine, alors même qu'il était de notoriété publique à Armada que c'était Moi ta seconde ! Tout le monde le savait, et alors que j'ai défendu ton œuvre pendant ton absence, quand je reviens d'une mission pour une nouvelle fois augmenter les défenses de ton œuvre, j'apprends qu'une petite nouvelle avec des ailes se pavane partout en donnant des ordres pour s'imposer comme celle qui dirige Armada en ton absence. Sauf que les choses ont changé pendant que tu étais mort ! Pour toi, j'ai essuyé plusieurs tentatives d'assassinats, j'ai du la jouer fine, j'ai même fait rapatrier Tomoé qui a été enlevée par Aoi. Et tout ça pour quoi ? Pour ta reconnaissance qui consiste à venir me dire "merci et désolé", pour ensuite repartir aussitôt sans même m'annoncer clairement que "Teach a joué les entremetteurs, maintenant je suis casée et je l'aime tellement qu'elle prend ta place et fait un gros doigt à la mission que tu t'es donné de faire en sorte que les anges soient un peuple libre et respecté en nommant son bordel "La part des Anges", parce que c'est bien connue, la contribution des anges dans le monde c'est de donner leur cul ! Et tout ça avec le fric que je lui ai donné !" Non mais franchement Red, dans quel monde tu as cru que je pourrais accepter ça ?! Et si finalement il ne te faut que quelques mois pour mettre une relation avec une trainée plus haute que celle qu'on a construit pendant des années, c'est bien que finalement, la valeur que j'ai à tes yeux n'est pas bien haute. Pas autant que celle que je te porte en tout cas.
Au final, tu ne me prouves qu'une chose : toi et Tahar, vous êtes bien les mêmes.


Je savais que je n'aurai pas du entamer une telle discussion dans mon état de fatigue, je savais que ça tournerai mal. Et finalement, cette fois c'est la tristesse qui prend le dessus sur tout le reste. Je me sens juste... dévastée. Et pire, je crains sa réponse, je crains que les mots qu'il s'apprêtent à prononcer sonne le glas de notre lien, je crains qu'il confirme mes pires peurs... Que tout ce que je viens de dire soit vrai. Alors je me retourne, une nouvelle fois avant de commencer à fuir la conversation et sa réponse.

Mais sans pour autant le vouloir.

- Cela m'a toujours semblé évident mais tu es bien plus que ça. Si quelqu'un devait se plaindre d'avoir perdu sa place ce serait plutôt Wilson. Pas toi. Tu as pris le contrôle d'Armada avant d'en faire ce que nous avions prévu. Tu es la dirigeante de deux peuples. Tu n'es plus la seconde de qui que ce soit.
- Trois peuples. Et je n’ai pas « pris le contrôle » d’Armada. J’ai seulement rétablis l’ordre. Et encore, dès que j’ai eu le dos tourné certains laxistes ont permis à la vermine de reprendre du pouvoir, ce que je n’aurai pas toléré ! Si j’avais vraiment pris le contrôle d’Armada, tu peux être sure que jamais Malatesta auraient contrôlé la zone, et donc que Ta petite protégée n’aurait clairement pas eu l’accès à ce cadran tout juste rénové ! Et si je suis plus que cela, alors pourquoi tu ne me dis rien, hein ?! Pourquoi faut-il que je découvre tout par les dire des autres ?! Et pourquoi tu ne l’as pas empêchée de nommer son putain de bordel « la part des Anges » ?! Tu sais très bien ce que j’essaye de faire en rassemblant les peuples célestes ! Et malgré ça tu n’as rien fait pour l’empêcher d’humilier notre espèce ! Pire, tu lui as payé ! Tu lui as payé et tu vas t’y complaire dès que ça te chante, préférant te rincer l’œil et profiter de ta nouvelle petite famille pendant des mois avant de venir me retrouver ! Mais après c’est vrai, c’est moi qui exagère ! De toute façon, j’ai bien compris que c’était moi la méchante de l’histoire ! Alors que ta traînée, elle, s’est empressée d’aller livrer des fleurs à cet abruti de Reyson qui a tenté de m’enfermer pour me garder en cage jusqu’à ce qu’il te tue ! Mais là encore, comme j’ai gagné, c’est moi qui exagère ! Puisque je suis tant dans l’exagération, pourquoi je me retiens encore d’aller brûler son cadran une bonne fois pour toute et elle avec, hein ? Ça m’irait bien vu comme je suis mauvaise !
- Ce n'est qu'une maison de passe, et Jeska est aussi une ange, de fait ça m'a semblé tout à fait anodin et j'ai encore du mal à croire que ça t'impacte autant. C'est comme si je me mettais à traquer Shoma parce que sa bande se fait appeler les Red Pirates... Mais bon, le problème du nom nous pouvons le régler facilement. Mais seulement s'il n'y a que ça qui pose problème... On a vu la dernière fois ce qu'il nous est arrivé quand on a emmené tes deux coqs qui ne pouvaient pas se voir sans se battre, je n'ai pas envie de remettre ça...

J'ai bien entendu ? Il essaye quoi ? De me faire comprendre que je ne vaux pas mieux que Reyson ? Que je suis aussi débile que lui ? C'est quoi son problème là ?! Ne me suis-je pas montrée plus que raisonnable en ne créant absolument AUCUNE violence jusqu'ici ?! N'ai-je pas le droit d'interdire l'accès de qui je veux à mon cadran ?! C'est une blague ?!

- Qu’est ce que tu insinues au juste ?

Mon ton est mauvais alors que la haine reprend le pas sur les autres émotions qui me traverse et que je le dévisage, prête à lui sauter à la gorge et l'étriper.

- Je n'insinue rien. Je cherche a trouver une façon de régler ce conflit avant que ça ne dégénère.
- Ah bon? Parce que j’ai presque cru que tu me mettais au niveau de cet abruti de Reyson. D’ailleurs je ne serai pas étonné qu’il revienne m’emmerder, ou qu’il essaye de te tuer, dès qu’il sera guéri, ce qui ne devrait pas tarder au vu de son fruit. Et si tu as si peur pour ta petite protégée, tu n’as qu’à lui apprendre un peu mieux comment ça fonctionne ici, plutôt que de la laisser se pavaner comme si elle était la reine du coin parce qu’elle couche avec toi. A mes yeux et à ceux d’autres libres capitaines, je peux t’assurer qu’elle n’a aucune légitimité pour son rang, donc qu’elle nous prouve d’abord sa valeur au lieu de faire des ronds de jambes pour séduire les pirates « mort de faim ».
- Bah, tu sais comment ça marche. Ceux qui ne la trouveront pas à sa place iront lui dire en face et se retrouveront à nourrir les poissons… j’ai du mal a voir la différence entre sa position et celle d’Aoi, de Clotho ou d’Adell. Être assez fort pour garder ce que tu possèdes ça fait partie du jeu.
- Parce que tu couchais avec Aoi, Clotho et Adell ? Première nouvelle. Parce que oui, c’est ça la différence : ils ont peur de toi, Red. Tu es revenu, tu leur imposes ta « copine » et tout le monde se demande s’ils ont réellement leur mot à dire. Sauf qu’elle a fait quoi ta Jeska pour mériter sa place de Libre Capitaine d’Armada ? Hormis coucher avec toi et te prendre des sous ? Est ce qu’elle offre de l’argent à Armada ? À bah non, ça c’est toi. Est qu’elle a fait quelque chose pour défendre le coin ? Pas que je sache, et clairement pas avant d’être soudainement catapultée là où elle est aujourd’hui !
Et l’autre différence, c’est que les choses ont changé pendant ton absence Red. Tu n’étais pas là pour prendre les décisions, alors on a du changer de système : et aucun des libres capitaines n’a été consulté avant qu’elle nous rejoigne. Donc que tu le veuilles ou non, par TA faute, elle est différente de tous les autres, même de Johanna qui bien qu’ayant tes faveurs n’a jamais bénéficié d’un tel traitement de faveur !


Et je crois qu'au fond, c'est ça qui me fait le plus mal. Avant, il n'y avait que moi qui les avait, ses faveurs. Avant s'il y avait quoi que ce soit que je désirai, Red faisait tout pour que je l'obtienne. Mais maintenant... Maintenant c'est elle. Maintenant se plie en quatre pour une autre... Et ça me rend malade. Mais ça, il ne le comprend pas.

- Bon ? Et alors ? Encore une fois, quelle importance ? Ceux qui essayeront de se frotter à elle comprendront vite qu’elle vaut n’importe lequel d’entre eux, et qu’elle a donc autant de droit qu’eux. Elle s’est battue à mes côtés et je ne l’ai pas accepté pour rien. Ça fait partie du jeu. Et celui qui ne veut pas s’y plier n’a qu’à tenter de renverser la table. Mais ce n’est pas le reste d’armada qui semble avoir un souci avec Jeska princesse. C’est toi. Et c’est celui la que je veux résoudre. Si c’est juste le nom de son rade cela peut s’arranger facilement. Si c’est son cadran qui pose soucis à d’autres capitaines, qu’ils tentent de lui prendre. Mais si c’est sa place à mes côtés qui te gêne toi, que veux tu que je fasse ?

Je veux qu'elle dégage, qu'elle meurt, qu'elle disparaisse de ta vie, de la mienne et qu'on en reparle plus jamais ! Je veux que tu te rendes enfin compte Red, enfin compte de ce que je ressens, de ce que tu représentes pour moi. Mais ça... Ça je ne peux pas te le dire. Parce que je ne sais pas ce que toi tu ressens. Si tu l'aimes elle, alors tu la choisiras elle et pas moi, comme tu me sembles l'avoir fait jusque là. Et je ne suis pas prête. Je ne veux pas... Je ne sais pas... Mais j'ai tout de même des certitudes que je peux te dire.

- Ce que je veux que tu fasses ? C'est pourtant très simple : je veux que tu lui dises clairement quelle est MA place à tes côtés ! Et qu'elle arrête de faire comme si je n'existais pas en faisant sa petite cheffe comme si tout Armada lui appartenait parce qu'elle couche avec toi ! Si je ne lui ai pas réglé son compte avant, c'est uniquement pour toi ! Tu as fait TES choix, même si tu m'as complètement oubliée dedans, et maintenant je te laisse UNE chance de te rattraper ! Une seule ! Donc si tu as un minimum de respect pour moi, pour ce qu'on a vécu ensemble, pour l'affection que je te porte, alors tu iras faire en sorte qu'elle arrête de faire sa dirigeante, qu'hormis dans son cadran ce n'est pas elle qui commande à Armada, et si elle ne veut pas que je réduise son taudis en cendre, qu'elle tâche de respecter un peu plus Mon peuple et Mon statut de Reine des Anges que je convoite, où je tâcherai d'aller lui faire comprendre moi même !
- Tu vois que tu sais être claire quand tu veux princesse. Alors maintenant dis moi, ta place c'est quoi ?

Malgré mon visage marqué par mon tourbillon d'émotion, je reste stoïque une seconde alors que sa question résonne dans mon esprit. Est-ce le moment de lui dire ? Lui dire cette place que j'aimerai ? Que j'avais autrefois dans un sens... Je veux être la plus importante, celle pour qui il est prêt à tout, celle qu'il ne trahira jamais, qu'il soutiendra quoi qu'il arrive. Exactement comme je lui ai promis qu'il serait pour moi.
Mais je veux plus encore. Je veux qu'il m'aime. Pas comme une amie, pas comme une quelconque nièce, filleule ou autre connerie du genre... Non, je veux qu'il m'aime moi comme la femme que je suis et qui a tant d'amour à donner qu'elle se trouve des inconnus ailés à aimer comme des enfants.
Non. Non je ne peux pas lui dire tout ça. Alors je grimace avant de détourner le regard.

- Je te signale que de nous deux, s'il y en a un qui n'est pas clair, c'est toi Red. La preuve : tu ne sais même pas quelle est ma place ! Au final, si tu me demandes ça, qu'est ce que je représente vraiment pour toi ?!

Je veux savoir. Et mes yeux et poings se serrent encore tant je redoute de savoir...

- De nous deux, c'est surtout moi qui suis celui qui vient de passer un an enfermé pendant que tu faisais ta vie. Alors de mon coté je peux reprendre exactement là où nous en étions la dernière fois qu'on s'est vu sur Thriller Bark, parce qu'il ne s'est effectivement rien passé depuis dont je veuille me souvenir. Mais ce n'est pas ton cas, et je crois que tu me l'as bien fait comprendre ici, il englobe les cadrans d'un vague geste de la main, Aoi a eu peur et a filé se trouver un nouveau protecteur, Reyson est tellement à la masse qu'on ne peut plus lui faire confiance pour quoi que ce soit, Adell, Clotho et Grey sont allés disparaitre dans le Nouveau Monde...

Il marque une pause alors que je fixe le sol, contrariée par ses premiers propos.

- Depuis que nous sommes rencontrés à Impel tu es devenue la personne qui m'est la plus proche, et pour moi, depuis un an, rien n'a changé.

"La plus proche". Cette définition me fait autant de bien que de mal. "Proche", qu'est ce que ça veut vraiment dire, hein ? Mais qu'importe... Qu'importe car si je suis effectivement "La plus" alors pourquoi il a fait tout ça ?!

- Alors pourquoi tu montres à tout le monde le contraire ? Pourquoi insinuer que cette fille est mieux que moi en la nommant ta seconde alors que je suis là, alors que j'ai tout fait pour défendre ce que tu as toujours voulu pour Armada, alors que j'ai risqué plusieurs fois ma vie pour ça ?! Tu crois que  j'ai envie de me rappeler tous ces mois que j'ai passé à pleurer ta mort sur Stymphale, au point de plonger mon peuple sous des torrents de pluies continuelle sans vraiment m'en rendre compte ?! Tu crois que j'ai envie de me souvenir d'à quelle point j'ai eu besoin de me raccrocher à un espoir d'avenir avec quelqu'un alors même qu'il cherchait à mourir ?! Comme j'ai du me battre tous les jours pour garder mon sang froid et remettre de l'ordre dans ta cité en prenant les décisions qui s'imposaient, alors même que ça allait contre mes principes ?! Combien j'ai regretté de n'avoir plus que Reyson et ses plans foireux avec la révo à suivre pour défendre ton rêve ?! Un rêve auquel je me suis autant attachée parce qu'il était le seul souvenir de toi qu'il me restait ! Et alors même que j'essayais enfin d'avancer dans mon propre rêve avec un Reyson qui me desservait plus qu'il ne m'aidait... Tu es arrivé alors même que je rageais intérieurement que tu ne sois plus de ce monde pour être à mes côtés ! Et finalement quoi, quand je rentre à Armada, tout le monde me crie que tu m'as remplacée par une autre ange ! Si je suis vraiment "la personne qui t'est la plus proche" alors pourquoi tu ne m'as rien dit ?! Pourquoi tu n'as pas prévenu Jeska de mon ambition de devenir la reine de Tous les anges quand elle a nommé son bordel ! Pourquoi tu ne lui as pas clairement dit de ne pas me provoquer comme elle l'a fait en se pavanant comme si c'était elle qui allait remettre Armada sur les railles ?! Alors que c'est MOI, et UNIQUEMENT MOI qui l'ai fait !!! Et je l'ai fait POUR TOI ! POUR TA MEMOIRE ! PARCE QUE JE T'...

Je m'arrête brusquement, réalisant soudainement que mes émotions m'ont emportée trop loin. Je porte ma main à ma tête comme si j'avais la migraine, serrant les dents et fermant mes yeux remplis de larmes.

- J'ai besoin d'aller me reposer.

Mon ton est devenu froid, tentant vainement de reprendre contenance. Je n'arrive plus à me maitriser, je n'arrive plus à m'exprimer comme je le voudrais. Et je ne veux pas, je ne veux pas qu'il sache. Je ne veux pas me ridiculiser plus que je le suis, ridicule. Alors immédiatement, je me change en dragon, cachant mieux ainsi mes peines, et ayant la ferme intention de décoller pour aller me rouler en boule dans mon lit et hurler ma frustration à la face d'Alfred.

- Je serais là demain.

Mes griffes râpent le sol sous ces derniers mots. Ce n'est pas demain que j'ai besoin de lui. C'est là, maintenant. Je voudrais juste... Juste qu'il me prenne dans ses bras, qu'il me rassure, qu'il me dise qu'il ne partira plus sans moi, qu'il ne disparaitra plus de ma vie... Mais sera-t-il seulement capable de me dire tout ça un jour ? Et s'il l'aime elle alors... Alors c'est déjà trop tard.
Alors est ce que j'arriverai à tenir sur Armada jusqu'à demain ? Je ne le sais même pas.

Après de longues secondes sans répondre, je choisi de garder le silence et décolle pour foncer jusqu'au dernier étage du Repos des Cieux et m'enfermer dans ma chambre, dans le noir, sans même prévenir Alfred.

Mais de toute façon, Alfred se doutait déjà, et a pris soin de mettre une bonne dose de chocolat sur ma table de nuit. Malheureusement, j'ai peur que même ça ne suffise pas.


Les anges se font plumer 1425067977-izya-sflagopr Les anges se font plumer 1465207581-signizya Les anges se font plumer 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Laissé en plan par la dragonne je reste un moment à réfléchir à la situation et aux problémes qui en découlent. Et comme souvent quand je pense au passé je pense à Tahar, Tahar qu'Izya vient une fois de plus de m'envoyer dans la gueule. Combien de fois à l'époque du Cipher Pol je me suis pris a envier son étrange magnétisme, sa capacité à attirer à lui tous les regards, à s'emparer une a une de l’âme des femmes qui croisaient sa route et de les consumer, comme une flamme ou un vampire, avant de continuer sa route, suprêmement indifférent, en laissant derrière lui des gens incapable de l'oublier ou de passer à autre chose... Si on le regarde sous cette angle la, la route du Saigneur est d'abord jalonnée des cadavres de ses amantes d'un soir, à l'image de la mère d'Izya, donnant l'une après l'autre leur vie pour lui alors qu'il les oubliait déjà, en continuant à chercher un peu plus loin, dans une nouvelle proie, le reflet de la seule qu'il ait vraiment aimée autrefois à Marijoa...

Est ce que je suis en train encore une fois de faire comme lui ?

De l'époque du Cipher Pol je n'ai guère ramené que des regrets et des réflexes. Les agents du gouvernement sont certes surhumains par bien des points, mais surtout entrainé à devenir des outils fonctionnels bien plus proche de l'automate que de l'humain par bien d'autres cotés. Qu'espérer d'une relation quand on est occupé a en disséquer chacun des gestes à la recherche de sa signification profonde ? Qu'attendre de l'autre quand on on vous a persuadé qu'il n'existe aucun acte aussi anodin soi t’il qui soit désintéressé, et que chaque mouvement a pour but d'entrainer quelque chose. Et comment s'attacher a quoi que ce soit quand on est entrainé à pouvoir tout laisser derrière soi sur le champ dés que la nécessité l'impose ?

Et puis il y a eu les Sea Wolfs. Les Sea Wolfs Toji, Lin, Ryuku, et Rachel, surtout Rachel. La découverte d'une vie après le Cipher Pol, les premières personnes a qui j'ai pu accorder ma confiance depuis le soir lointain, ou dans un vieux phare de Saint Uréa j'avais vendu mon âme au diable en tuant les seules personnes qui comptaient pour moi juste pour sauver ma peau. Les Sea wolfs et la meilleure année de ma vie. Les Sea Wolfs et la première femme que j'ai aimé... Que j'aime encore ?

Est ce que je suis en train encore une fois de faire comme lui ?

De la chercher chez d'autres maintenant que je sais que je l'ai perdu ?

Non.

Jenv était bien morte alors que Rachel est vivante. Je n'ai aucune raison de rester fixé sur un passé fantasmé et heureux alors que moi aussi je suis encore en vie, et que nous avons tous les deux choisis les chemins qui nous ont séparés.

Non. Jeska n'est pas Rachel.

Et Izya ?

Hein ? Izya non plus...

Izya est... La fille de Tahar évidemment. Celle qu'il m'a confié parce que... Parce que quoi ? Parce qu'il s'en fout ? Parce que j'étais la au bon moment ? Parce que c'est un connard égocentrique et solitaire surtout occupé a soigner son Pathos et la mort qui doit servir d'apogée à sa longue carrière dramatique ? Parce qu'il est dangereux pour ceux qui l'aime et qu'il le sait ? Parce qu'il est dangereux pour ceux qu'il aime et qu'il le sait ? Parce que je suis son double ? Son meilleur et plus vieil ennemi ? Son ami ?

Dans mon crane la question qu'elle m'a posée s'agite. Qui est Izya pour moi ? La fille d'un ami ? La mienne ? J'ai toujours essayé de remplacer Tahar auprès d'elle, parce que c'est ce qu'il attendait de moi. Quand à savoir si je suis un meilleur père adoptif que lui, la question reste ouverte...

Je revois la dragonne luttant à Impel Down pour s'extraire des profondeurs, la façon dont elle nous a tous sauvés quand nous avons fait face sans succès à l'écrasante puissance de Tetsuda, je la revois en larmes, brisée, après que Tahar l'ait une fois de plus abandonnée pour poursuivre son histoire en solitaire, puis a nouveau conquérante après Stymphale, aux cotés de Reyson et de Martin...

Non, Tahar n'est pas un très bon père, mais est ce que j'ai fait mieux ?

Et si ce n'est plus d'un père qu'elle veut. Qu'est ce je dois être ?

-Je vous ai fait un thé. Le fond de l'air commence à être frais...
-Tu sais Alfred, je crois quand même que parfois, tu en fais un peu trop au rayon du majordome parfait.
-Peut être. Mais ça fait partie du jeu. Et puis je ne suis pas le seul. Est ce qu'en restant assis ici depuis des heures vous n'en faites pas un peu trop au rayon du vieux pirate solitaire et revenu de tout ?
-Touché. Sers moi une tasse.
-Voila Capitaine.

Aussi impassible qu'un vieux moine zen, Alfred me laisse vider entiérement la tasse, et me ressert avant de se décider à rompre le silence.

-Alors ?
-Je vais te confier un boulot. Un boulot précis.
-Je suis assez familier de ce genre de tache.
-Oh je sais oui. Mais celui la, si tu en parles trop ça va mal se finir. Pour tout le monde.... Je vais te faire porter de l'or par Baker. deux cent millions. Cet or tu iras le porter à Jeska, et tu ne lui diras pas d'ou il vient. C'est le prix qu'elle demande à Izya pour changer le nom de son salon. Un prix qu'il est évident qu'Izya refusera de payer...
-Ce n'est pas une tache pour un simple majordome, plutôt pour un équilibriste... Vous allez essayer de nous faire marcher sur la queue d'un tigre...
-Je n'ai pas d'autres idées pour l'instant. Jeska changera son nom, Izya le saura. Et avec un peu de chance cela suffira pour nous donner un peu de temps...
-Jusqu'au Malvoulant ?
-Bien sur. Si ça se trouve on mourra tous la bas, alors inutile de se projeter plus loin non?
-C'est un pari que vous avez déjà fait avec Reyson et Martin. Et au bilan aucun des deux n'est mort... Alors je ne suis pas sur que laisser couler en espérant que ça se tasse tout seul soit vraiment pertinent.
-Mouais, merci de ton avis Alfred. Baker t'appellera quand il aura l'or.

Alfred remballe son thé, et de mon coté je vide les lieux. Avant de retrouver Jeska il faut que je parle à des gens. Et que je trouve du temps pour réfléchir...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
L'aube se lève sur la forêt de mats d'Armada. Les navire qui partent en chasse avec le soleil croisent ceux qui reviennent d'une nuit de pèche à la lampe. Et dans les rues les pirates qui finissent une nuit de beuverie et de dépenses croisent ceux qui, déjà fauchés, partent vers les quais trouver un navire en partance et cherchant des matelots. Un cycle courant des grandes villes cotiéres et qui ne cesse jamais sur Armada non plus.

A proximité de la Zone, deux silhouettes se sont levés tot pour se retrouver dans la rue, avant de se rendre de concert jusqu'a un des murs ou sont placardés les innombrables annonces qui rythment la vie locale, annonces de vente et d'achats, recherches d'hommes ou offres de services, défis et propositions diverses. Et puis évidemment, proclamation parfois des grands noms du coins, comme la guilde des Usuriers ou les Neufs flibustiers.

L'affiche que les silhouettes regardent ressemble à une affiche de mise à prix de la marine. Même typographie, même visage central surmontant un nom. Sauf qu'au lieu d'un chiffre, en dessous du nom de Marvin, se trouve une phrase indiquant que le cyborg est maintenant l'unique second de l'équipage du Capitaine Red, et c'est signé du Capitaine Red en personne.

-Notez bien que je comprends la manœuvre Capitaine. Après tout on ne s'allie jamais aussi bien qu'en présence d'un ennemi commun contre qui faire front. Mais je la trouve malgré tout fortement risqué. Et par fortement risqué j'entends fortement risqué pour moi et mon intégrité structurelle, vu que c'est à moi que vous offrez le rôle d'ennemi commun de nos deux nakamas...  
-Elles te feront rien, elles oseront pas.
-J’espère que vous ne vous trompez pas cette fois...
-Moi aussi Marvin. Probablement pas autant que toi, mais moi aussi.
-Je suppose qu'on ne fait rien d'autre qu'attendre maintenant ?
-Ouais, on ne leur dit rien et on leur laisse le temps de l'apprendre et de digérer. Je vais lancer une réunion du conseil des Capitaines pour parler de Teach, et a ce moment la je tenterais d'égaliser leurs scores... J'espére que ça suffira à niveler tout ça et a repartir sur des bases saines.
-Et sinon ?
-Sinon ? Je fais une Tahar !


Dernière édition par Red le Ven 20 Mai - 11:31, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Ce matin est comme tous les autres matins à la Part des Anges : calme après une nuit agitée. Mécaniquement, je suis ma routine habituelle. petit déjeuner avec mon bout de chou, discussion avec Vendémiaire des chiffres de la veille, petit tour de l'établissement pour vérifier que tout est bien prêt pour la nouvelle journée… Bref, un train-train quotidien sans locomotive ni vapeur. A la nuance près que depuis quelques temps déjà, je produit et stocke de mes toxines dans des vieux tonneaux de rhum. Bien évidemment, ces derniers sont rigoureusement marqués afin de prévenir toute mauvaise manipulation. Peu avant midi, j'apprécie une petite balade dans mon cadran avec mon petit garçon. Surtout quand la météo est clémente comme aujourd'hui.

C'est à ce moment là que je passe devant le panneau d'affichage. Je m'apprête à continuer mon chemin quand un détail m'interpelle : il y a un nouvel écriteau. Mue par ma curiosité, je m'approche et je lis. Ca ne fait pas longtemps que je sais le faire alors il me faut un peu plus de temps que pour quelqu'un de normal. Mais, pour la première fois de ma vie, je n'en crois pas mes yeux.

"M'man! Tu me fais mal!"

La voix de mon fils me ramène au réel. Je réalise alors qu'en effet, je suis la cause de sa douleur. Certainement sur le coup de la colère, mon poing s'est serré sur sa petite main, et je ne m'en étais pas rendu compte. Je me confonds en excuses alors que mon petit ange retient avec grand peine une larme au coin de son œil gauche. Immédiatement, je décide de rentrer à la maison, j'ai besoin d'un endroit où laisser exploser ma frustration.

Quelques minutes plus tard, j'ai enfin réussi à m'isoler dans ma chambre. J'ai une irrépressible envie de casser quelque chose. Je regarde autour de moi et je ne vois que le mobilier que j'ai moi-même choisi. Et je les aimes bien, moi, mes bibelots! Ca m'ennuierait fortement qu'ils soient détériorés. D'autant plus si c'est de ma main! Mais je bouillonne encore de rage. Red, cet idiot! Pourquoi m'a-t-il rétrogradée? J'ai fait quelque chose de mal? Moi, de mon coté, j'ai clairement l'impression qu'il a pris le parti de cette sale gosse capricieuse d'Izya. J'ai l'impression qu'il a essayé de ménager la chèvre et le chou. Et, si j'arrive à comprendre le but de cette manœuvre, il y a quand même quelque chose que je ne m'explique pas.

Pourquoi ne m'a-t-il rien dit?

Je veux dire, on est intime au point de coucher ensemble mais pas de parler de ça? Il n'a quand même pas eu peur de ma réaction quand même? Lui, le pirate qui pèse presque deux milliards craindrait une rookie de pas trois cent millions? Qu'il m'énerve avec ses petits secrets! Mais j'ai l'impression que c'est un peu sa façon de faire. Après tout, il m'a caché avoir un fils, une amante… et pourtant je suis toujours à ses côtes! Ne comprend-t-il pas que si j'accepte tout ça, c'est parce que je l'aime? Ou alors, il le sait et justement, il a fait ça car il sait que je vais quand même lui pardonner? Ô capitaine cruel, ne te rends-tu pas compte que j'en souffre? Je soupire. Je devrais lui en parler, ne pas faire comme lui et avoir des secrets. Et lui expliquer ce que je ressens quand je découvre le pot aux roses. Je pourrais même me laisser aller à un peu de colère, histoire qu'on se réconcilié sur l'oreiller! Oh, oui, c'est une rudement bonne idée!

Fière de moi, je sors de ma chambre et je m'en vais rejoindre mon aimé quand soudain je croise un Alfred qui fait le piquet devant la Part des Anges avec deux gros sacs d'or. Le paiement est déjà là? Bonne nouvelle! Cette greluche d'Izya avait vraiment envie que je change le nom de mon bordel. A la voir agir aussi précipitent, je regrette de ne pas avoir été plus gourmande. J'invite la majordome à boire un verre pour fêter ça, mais il refuse poliment et file. Quant à moi, je supervise l'installation du nouveau nom de mon établissement : le "Caprice des Dieux". Et c'est alors qu'un messager arrive et m'informe d'une autre nouvelle. Un Conseil des Capitaines va avoir lieu. Et en tant que Libre Capitaine, je suis invitée! C'est parfait, je vais en profiter pour rembourser Red devant tous!

J'ai hâte!
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Le noir.

Je suis là, dans ma chambre, emmêlée dans mes couettes a force de me tourner, me retourner, m'enrouler, me dérouler... tant le sommeil ne veut plus venir depuis bien longtemps. Et pourtant, je ne bouge pas. Les rideaux de mon lit sont fermés, tout comme ceux de mes fenêtres, laissant la pièce et l'intérieur de mon lit dans une obscurité presque totale. Et je ne veux pas en sortir.

Plongée au milieu des ténèbres.

Ce ne sont pas les siens, de ténèbres. Non, les siens sont plus purs, plus noirs, plus envahissant, presque rassurant. Rassurant parce que les rares fois où il m'y a emmené, c'était pour me calmer, pour me réconforter, pour que je puisse me reconcentrer. Une part de moi voudrait y être, là tout de suite, ainsi je saurais qu'il est là, qu'il veille sur moi, qu'il ne m'a pas oubliée, qu'il ne m'a pas remplacée...

Mais je n'y suis pas. Dans ma chambre, il fait juste sombre, pas totalement noir.

Une nouvelle fois je me retourne sur mon oreiller, fermant les yeux, l'imaginant près de moi, avec moi. Et puis je la vois elle, du moins je l'imagine grâce à ce que j'ai vu de son avis de recherche... Elle le rejoint, lui prend la main, est heureuse alors qu'ils s'éloignent de moi, ensemble. Et j'ai beau ouvrir les yeux, ces images restent dans mon esprit, au point que je me mords la lèvre inférieur. La douleur me soulage quelque part, mais clairement pas assez.

Qu'est ce que je devrais faire ? Rester dans l'ombre ?

Si c'est ce qu'il veut, ai-je vraiment le droit de tenter de l'en privé ? Ne serais-je pas un monstre d'intervenir ? Mais si je ne fais rien, alors qui sera là pour moi ? Dois-je faire mon deuil de Red ? C'était plus facile de le faire quand il était mort... Mais maintenant qu'il est bien vivant, comment le pourrais-je ? Ne suis-je pas à ses yeux celle qui est "la plus proche" de lui ? Si proche qu'il ne me dit rien, si proche qu'il me remplace sans même s'en rendre compte, si proche qu'il me rejette pour "me dire que je suis libre"... Non, je ne sais pas quoi faire... Où plutôt, je ne sais pas quoi choisir de faire entre mes différentes options, à savoir rester et accepter malgré la douleur que ça m'inflige, ou simplement partir. Partir d'Armada pour ne jamais revenir, et faire mon deuil, définitivement, malgré qu'il soit vivant.

Alors pour l'heure, je reste là, dans le noir.

Sauf que ce noir est soudainement éclairé par l'ouverture de ma porte, puis des rideaux de mon lit. Alfred, pourquoi ?! Laisse moi tranquille ! J'ai rien demandé moi ! Brusquement je me tourne pour lui montrer mon dos et me cacher sous ma couette.

- Il est plus de seize heures Madame, il est temps de vous reprendre. Debout !
- Et pourquoi, hein ? Pourquoi je me lèverai ? De toute façon, personne m'attend.

Mais peut être que je me trompe ? Peut être que Red est venu ? Après tout, il a dit qu'il serait là aujourd'hui, non ?

- Ça c'est ce que vous croyez Madame, mais l'Envol du dragon est enfin terminé et Yellena aimerait que vous inauguriez officiellement le lieu pour y installer vos petits dragons qui semblent perdus sans vous.

Avec tout ce que j'ai vécu, j'avais presque oubliée le morceau des Allods que j'ai fait tracté jusqu'à Armada pour y installer l'élevage de dragon... Heureusement, pendant mon premier voyage de retour des Allods, j'avais eu le temps de créer les plans des chaînes à faire forger pour l'encrer solidement à l'Atterrissage du dragon sans risque que le cailloux volant d'une bonne vingtaine de mètres de diamètres ne restent sur place alors que la ville avance. Ça plus une description grossière de la demeure que je voulais dessus. Bon, Kiril n'étant plus revenu sur Armada, Alfred a du demander à un autre charpentier de réaliser mon projet, mais si tout est enfin fini, c'est qu'il a du trouvé quelqu'un de compétent.
Mais même si la nouvelle de sa finition de son installation me contente un peu, je reste silencieuse, trop imbibée de ma peine et de ma jalousie dévorante que je n'arrive plus du tout à gérer.

- Et sachez que le cabaret de Madame Kamalhsson s'appelle désormais le "Caprice des Dieux".

Cette fois je sors la tête de dessous ma couette et regarde Alfred, agréablement surprise.

- C'est vrai ?
- Et le Capitaine Red a fait publié ceci cette nuit.

Avant que je n'ai le temps de lui demander comment Jeska a finalement été convaincu, mon majordome me tend une affiche que je prends d'abord pour un avis de recherche, mais qui n'en est rien. Sous la photo de Marvin, l'inscription officielle venant de Red fini par me faire retrouver le sourire et me donne la force de m'assoir en tailleur sur mon lit.

- Et tu m'amènes cela que maintenant ?
- Dois-je rappeler à Madame qu'elle m'a hurlée dessus pour que je parte les trois premières fois où j'ai souhaité entrer dans sa chambre ?
- Pas la peine non.

Sans détacher mes yeux de l'affiche, lisant et relisant la note d'un air satisfait, je tends mon bras devant moi et trouve rapidement une tasse de chocolat chaud que mon majordome me donne. Et après avoir bu la boisson lactée, je m'étire enfin tandis qu'Alfred récupère la tasse et l'affiche. Au bien sûr, j'aurai préféré qu'il me nomme moi comme sa seconde, mais en soit, je n'ai jamais fait officiellement partie de son équipage, et c'est aussi ce que je lui ai dit hier. Mais avec ce papier, avec cette manœuvre, il rétablit l'opinion publique comme moi JE suis plus importante que cette plaie. Et que MES caprices sont exhaussés, ou presque.

- Dois-je en conclure que vous êtes prête pour aller visiter l'Envol ?
- Le temps de m'habiller et ce sera bon.
- Soyez brève, car un conseil des capitaines est prévue ce soir... Cela dit, si vous souhaitez vous reposez, je peux vous y remplacer...
- Un conseil des capitaines ? En quel honneur ?
- Pour parler de Teach... A la demande de Red.
- Alors hors de question que je rate ça.
- C'est bien ce que je craignais...

Mais je n'écoute déjà plus Alfred alors que je suis glissée dans ma salle de bain pour me préparer. Ma bonne humeur me fait me demander quelle tenue mettre... Devrai-je essayer de me pomponner plus que d'habitude ? Peut être que cela poussera Red à me voir comme une femme plutôt que comme une nièce à protéger...
Cela dit, peut être que je m'emballe pour pas grand chose ? Peut être qu'il a fait ses efforts uniquement pour calmer ma colère, parce qu'il craint ma réaction plus qu'il ne m'apprécie ? Pour protéger sa mégère de ma fureur ?
Au final, qu'est ce qui me dit qu'ils ne sont pas ensemble à cet instant même ? Entrain de se bécoter comme un jeune couple émoustillé par l'amour ?

Au final, malgré ces nouvelles informations, le choix que je dois faire reste inchangé... Et alors que je broie de nouveau du noir, assise sur le bord de mon immense baignoire, Alfred arrive de nouveau à la rescousse en m'envoyant un tissu sur le visage.

- Mettez celle là.

Puis il repart aussi vite, me laissant seule avec cette robe noir. Noir, mi-longue, plutôt formelle mais pas trop, proche du corps pour mettre les formes en valeurs sans pour autant être provocante...
Oui, je suppose que ça, ça ira.

De toute façon, je dois d'abord aller gérer l'envol du dragon et revoir mes bébés dragons que j'ai arraché à une mort certaine...


Les anges se font plumer 1425067977-izya-sflagopr Les anges se font plumer 1465207581-signizya Les anges se font plumer 1lmh


Dernière édition par Izya le Jeu 26 Mai - 0:48, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
La salle qui sert de cadre au conseil des capitaines a été faite à l'image d'Armada. Elle est ronde, divisée en secteur circulaire symbolisant les cadrans, et que chaque capitaine présent à tenu à décorer pour montrer à tous qu'il est plus riche, puis puissant, et qu'il a bien plus de gout que ses voisins...

Des tentures rouges brodées de textes ésotérique couleur or et les symboles religieux couvert de pierreries d'une douzaine de religions inconnues entourent la chaire de l'abbé. Comme surgie tout droit des profondeurs, le trône de la reine Naga Tomoe est couvert de coquillages, d'or ternie et de bois polis par des années sous les flots. Kenshi, le représentant de Clotho et de la Frapperie est assis sur un affut de canon volé à la marine et transformé en siège, et tout autour de lui sont accrochés assez d'armes diverses pour équiper un équipage entier. Quand à la place dévolue au Kaken ou je me trouve, elle est littéralement pavée d'or, chaque pouce de bois recouvert de berrys soigneusement alignés l'un à coté de l'autre, tant les usuriers aiment à rappeler avec ostentation sur quoi est fondée leur puissance...

Un étalage qui se justifie par la possibilité pour les pirates du coin de venir assister aux séances et qui donne à l’ensemble un air étrangement baroque et disparate, décadent et kitsch, rutilant et solennel, bref, pirate...

-Merci a tous d’être venus. Même si vous n’êtes venus que pour vérifier que je ne suis pas mort...  

La dernière fois que j'ai provoqué ce genre de réunion je régnais en maitre incontesté dans le coin. J'avais fait la peau du corsaire Greed et chaussé ses bottes, mis moi même a l'eau la cité pirate de Tortuga pour en faire l'Armada mouvante qu'elle est aujourd'hui, payé de ma poche tout ce qu'il fallait pour faire du coin le paradis des pirates de Grand Line, et de ses capitaines les types les plus prospères et les plus renommée de la mer de tous les périls. Bien sur a l'époque je parlais déjà d'une grande fraternité entre frères de la coté, à l'image de la confrérie des neuf flibustiers, mais je sais que dans leur for intérieur, peu de ceux qui siègent ici y voyait autre chose que des promesses quelconques, simplement destinés à m'assurer un règne plus tranquille...

Sauf que voila. Je suis mort, Izya a réalisé le projet façon récompense posthume, et bam, finalement, je ne suis pas mort...

Alors dans les regards autour de moi je sens l'attente. L'attente de ceux qui se préparent à la version classique du retour du grand patron, en attendant de voir ceux qui morflent et ceux qui reçoivent des cadeaux. Étonnamment il n'y a pas tant de ressenti que ça du coté d'izya, pas tant de types qui se réjouissent à l'idée de voir son organisation battue en brèche, ce serait même plutôt l'inverse, il y en a même qui s’apprêtent à défendre bec et ongles la nouvelle organisation...

-Je sens une certaine tension alors je vais rassurer tout le monde tout de suite. Malgré notre passé commun, je n'ai rien contre ce que vous avez tous fait de cet endroit, et je n'ai aucune raison de m'y opposer.

En tout cas si de votre coté vous n'oubliez pas que j'ai eu moins de temps que vous pour me faire à l'idée, et qu'a ce titre, je pourrais être amené à ne pas respecter à la lettre toutes les règles tacites qui ont cours sur Armada... J’espère que vous saurez tolérer mes erreurs comme j'ai toléré les vôtres autrefois.


Comme dirait l'autre, si tu veux savoir ou aller n'oublie pas d'ou tu viens... Voila qui devrait en tout cas remettre les pendules à l'heure chez ceux qui voudraient se plaindre d'irrégularité dans le cadran de Jeska, a eux de se demander ce qui et vraiment important, mégoter pour une nouvelle qu'ils n'ont pas choisi, ou risquer de me mettre en colère au point que j'en vienne à reconsidérer la nouvelle donne locale...

-Cela dit. Je vous ai demandé de me rejoindre ici pour évoquer un sujet évidemment très lié à mon longue absence. Teach...

Les regards se durcissent, les mâchoires se serrent, on se fait attentif dans les travées extérieures réservés aux libres pirates venus assister à la séance. Globalement la dernière bataille n'a pas couté si cher que ça à Armada. En tout cas par rapport à ce qu'elle à couté à Teach. Mais il y a malgré tout eu des pertes. Et puis il y a tout ceux qui depuis ont disparu en mer et qu'on a vite fait de mettre sur le compte du Malvoulant rodant autour des libres pirates. La peur a toujours été l'arme favorite du vieux monstre, et à Armada elle a suffit à détruire le cadran des Précieuses, et aurait probablement détruit bien plus sans le retour d'Izya.

-Je suppose que pendant l'année qui vient de s'écouler vous vous êtes tous souvent demandé ce que faisait le Malvoulant. S'il préparait une vengeance, s'il vous avait oublié ou s'il vous considérait maintenant comme une quantité tellement négligeable qu'il pouvait se permettre de vous ignorer...

Teach n'oublie pas. Mais si la bataille qui nous a opposé n'a pas eu la fin que j'escomptais, elle a néanmoins eu le mérite de saigner à blanc la force et les commandants de flotte de notre cher Malvoulant. Avec Thriller Bark nous avons envoyé dans les abysses tous les grands noms qui croisaient dans son ombre depuis des lustres, et sérieusement amputé sa force et son équipage. Assez pour qu'il passe son année à panser ses blessures et a tenter de se refaire une puissance.

Ce qui mène à une conclusion évidente. J'ai l'intention de retourner affronter Teach à nouveau. De porter à nouveau la guerre chez lui avant qu'il ne la porte chez nous. Et comme je suis toujours prêt à partager butin et prise dans l’intérêt de la piraterie, j'accueillerai à nouveau tous ceux qui voudront se joindre à moi pour mener cette bataille...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Vêtue de ma robe noire mettant en valeur mes ailes blanches, je reste assise en silence dans mon fauteuil fait entièrement de nuage et recouvert d'une tapisserie représentant un dragon asiatique rouge sur fond noir et encadré d'arabesque dorée. Une décoration plutôt sobre quand on regarde les autres, mais qui me représente bien assez.

Mes cheveux remontées en un chignon bas tenu par une broche simple, j'attends que Red prenne la parole en restant le nez dans mes papiers que j'ai apporté avec moi, une distraction nécessaire pour m'empêcher de fusiller du regard la seconde ange assise dans cette assemblée que je croise pour la première fois et que je décide, sous les conseils d'Alfred qui est sagement debout derrière moi, d'ignorer. C'est à peine si je prends le temps de noté qu'elle est brune aux ailes noires, légèrement plus grandes que des ailes classiques. Mais je m'en fous. Je m'en fous hein ? Oui, il le faut. Car je suis là pour Red.
Et pour Armada.

Alors dès qu'il finit son discours, je me lève pour prendre la parole. Il va sans dire que dans l'assemblée, au vu de mes dernières manœuvres de mécontentement dans mon cadran, beaucoup redoute que je lance des hostilités envers celui que je suivais autrefois. La tension est donc plutôt omniprésente...

- Moi, j’irai.

Cela fait plus d'un an depuis notre défaite. Et depuis, nous avons du traverser beaucoup d'épreuve. Pour les précieuses, pour Tomoé qui a été faite captive par Nakajima, j'ai une part de responsabilité : j'aurai du être là et je m'en excuse. Mais depuis plusieurs mois que je suis revenue, je n'ai eu de cesse... Nous avons eu de cesse que de nous réorganiser, et surtout nous préparer pour cette affrontement. Car il est inéluctable. Tôt ou tard Teach viendra finir son œuvre qu'on lui a fait commencé en venant lui arracher ses commandants l'année dernière. Et jusque là, ce qu'il nous manquait, c'était des alliés, de nouvelles troupes car nous aussi nous avons beaucoup perdu dans cette bataille.

Voilà pourquoi nous avons attaquer Jotunheim pour la révolution, ceux ci nous sont maintenant redevable. Voilà pourquoi je suis allé conquérir les Allods d'Akeem afin d'obtenir une force aérienne. Je reviens tout juste de l'Envol du Dragon où mes dragonniers ont élu domicile. Ils ne sont certes pas nombreux mais nous offriront tout de même une nouvelle vision de l'assaut qui pourrait nous aider.

Et il y a toi, Red. Toi qui revient finalement d'entre les morts. Avec ton retour, nous avons finalement une chance de tuer définitivement cette menace qui plane sur notre ville, notre chez nous ! Alors n'attendons pas qu'il reprenne plus de force, et allons le trouver et en finir définitivement avec lui !

Nous sommes un conseil de libre capitaine, oui, et de ce fait chacun est libre de choisir s'il viendra ou non. Ceux qui resterons devrons défendre Armada pendant notre absence tandis que ceux qui partiront risqueront une nouvelle fois leur vie dans cette entreprise qui, on le sait, peut virer au cauchemars. Mais dites vous bien que cette fois, si on échoue, il n'y a aucune chance pour que les représailles contre Armada attendent encore des lunes. Alors si vous avez peur de venir, dites vous bien que si on échoue, vous êtes mort !


Parce que oui, ils sont libres de choisir, mais pas tant en fait. Et sur ces mots, sans un regard ni à Red, ni à sa grognasse, je me rassoie.


Les anges se font plumer 1425067977-izya-sflagopr Les anges se font plumer 1465207581-signizya Les anges se font plumer 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Je suis là, moi aussi. Assise dans un fauteuil si grand qu'il semble presque m'avaler, mais au moins, je suis confortablement installée. Derrière moi, aucune décoration, pas même un Jolly Roger personnalisé. Je suis la dernière arrivée et je n'ai pas vraiment eu le temps (ni l'envie d'ailleurs) de décorer ma place à mon image. Ca tranche un peu dans ce décorum rococo, où chacun essaie d'être plus ostentatoire que son voisin, mais c'est peut être ainsi que je marque le mieux ma différence. Et avec ma toilette aussi, exit ma robe minimaliste et moulante, je suis partie sur une robe, longue au point de toucher le sol et largement fendue sur le coté droit afin de me permettre de bouger sans trop de contraintes. La partie qui couvre le buste ne remplit son office que sur le devant. En effet, le dos, les épaules et une bonne partie des côtes sont laissées nues, exposées au regards. Ce haut tient uniquement grâce à deux cordelettes noires, la première autour du cou, et la seconde passant sous ma poitrine. Je complète ma tenue par une paire de manches bâtardes qui ne couvrent que de la moitié du bras jusqu'au poignet. Ces choses ne tenant pas miraculeusement, ce sont des bracelets en or qui remplissent cette mission. D'ailleurs, je n'ai pas de bijoux qu'autour des bras et des poignets. En effet, une broche à cheveux, un collier et pas moins de trois ceintures complètent la panoplie. Avec ça, je vois bien que je ne laisse personne indifférent.

Mais, pour le moment, je me contente d'écouter. Red d'abord, Izya ensuite. Sans doute pense-t-elle qu'en prenant la suite du chef, elle se légitimise comme sa seconde? Qu'en parlant au non de tous, elle devient une sorte de meneuse? Je ne sais pas, et je m'en fiche un peu. Je trouve juste ça pathétique de voir que, malgré tous ses "efforts" pour "se préparer" à "l'affrontement" contre Teach, de son propre aveu ce n'est que je retour de Red qui donne finalement à son "plan" une chance de réussir. Du coup j'en déduis qu'auparavant elle s'est juste évertuée à réparer ses propres erreurs. Du coup quand elle prétend avoir renforcé Armada, je suis sceptique. D'ailleurs, le silence qui lui répond montre bien que je ne suis pas la seule à douter d'elle. Et même si ça m'amuse de la voir dans une position délicate, je ne peux laisser la situation s'éterniser. Et cette absence de soutien pénalise aussi Red!

"J'en suis, évidemment!" Annoncé-je sans me lever de mon siège. "Cependant, navrée de te contredire, Red, mais étant la dernière d'entre vous à m'être retrouvée face au Malvoulant, je peux vous assurer d'une chose : il a déjà regagné sa puissance! Les Blackbone, Richards, Apache et The End ont remplacé avantageusement les Gonz, Barbenfeu, Manson et Hurlenfer. Il n'y a qu'a voir leur primes pour s'en convaincre. Ne croyez pas qu'on part achever un tigre blessé! Après le revers que les Révolutionnaires, Red et moi avons infligé à ses troupes sur Winter Island, il est fort à parier qu'il ait pris pleine mesure de la menace que nous représentons. A l'heure qu'il est, il doit rassembler ses forces et préparer un assaut d'envergure contre nous. Même si notre bon capitaine a réussi à convaincre Elize et que je suis certaine que Ragnar en fera autant avec les winteriens, le rapport de forces ne nous est pas franchement favorable, et la problématique de cette guerre reste la même, c'est gagner ou être annihilés! L'ennemi c'est un Empereur, et l'enjeu, c'est notre survie à tous! Vous n'allez quand même pas rester là à regarder Red défier Teach accompagné de trois gonzesses et d'un bout d'armée révolutionnaire!"

En espérant susciter plus de réactions qu'Izya!

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Bon, voila déjà une bonne chose de faite, au moins ça contribuera a faire taire les rumeurs de guerre interne au sein de l'équipage. Ou plutôt, tout le monde aura compris que ça passe après l'affrontement avec Teach. Et cerise sur le gâteau, en prenant tout le monde de vitesse, Jeska continue a prendre une légitimité sur son siège qu'il sera de plus en plus difficile de lui enlever.


-Bon, je vais casser l'ambiance tout de suite, nous on viendra pas. Vous avez surement tous remarqué l'absence de Reyson au conseil alors qu'il est bien sur Armada. La raison est simple, il pense que Red... N'est pas Red. enfin pas le vrai, ou que c'est un fantôme, ce n'est pas super clair. Mais dans tous les cas il faudra faire sans lui sur ce coup la, et du coup sans nous. En tout cas jusqu'à ce qu'il se calme, et c'est pas gagné... Et je peux pas dire qu'on l'a beaucoup aidé sur ce coup la..  


Sybil, représentante de Reyson, lance un regard noir à Izya qui l'ignore ostensiblement. Derrière moi Baker pousse un long soupir avant de relancer sa rengaine. "toujours un problème d'histoire de cul la dessous... Pff" Mais Wilson le fait taire d'un regard pendant qu'en face c'est un autre qui prend la parole. Le représentant de Clotho et de la frapperie, que je n'ai jamais croisé auparavant.


-Capitaine Red, je ne crois pas que nous nous soyons jamais rencontré auparavant, je suis Tudou Kenshi, second de Clotho et représentant de la Frapperie en son absence. Sachez que je suis parfaitement d'accord avec votre énoncé de la situation. Et si il est impossible d'envoyer des hommes vous soutenir sans l'aval de mon capitaine, la Frapperie vous est ouverte pour vous fournir en matériel, et nous continuerons évidemment à assurer la défense d'Armada en votre absence.


Prévisible. Je remercie d'un signe de tête le type qui se rassoit, je n'attends guère de soutiens particulier des libres pirates autre que ceux de mon cercle de proche, la discussion sur Teach ayant surtout pour but d'offrir à tous un sujet de conversation rassembleur et moins problématique que nos dissensions intérieure. Encore un reste du leçon du Cipher Pol, pour forger une alliance rien ne vaut un ennemi commun.


-Je salue et soutien la prise de parole de mon honorable confrère libre pirate. De mon coté aussi je soutiens l'initiative, il est évident que nous devons retourner frapper Teach avant qu'il ne nous frappe. Et j'inviterais tous les équipages qui me sont proches à rejoindre cette sainte croisade contre le pire d'entre nous qui ait jamais navigué sur les mers ! Quand à moi, je m'assurerai qu'Armada ne souffre pas de ce conflit en assurant sa défense avec mon équipage et les neuf flibustiers...


Sans surprise l'abbé botte en touche. Ceux qui nous suivront ne seront que des équipages qui ne lui sont liés que de loin, et qui aurait tenté le voyage de toute façon, mais il le dit suffisamment habilement pour ne pas se mouiller et ne froisser personne. Je préférais l'ancêtre en tant que porte parole des neufs, mais j'avais vraiment besoin de mes deux bras.


-Mes guerriers aquatiques étaient présents à Thriller Bark, et ils seront encore la a chaque fois que nous nous dresseront contre Teach. Nous avons déjà fait le choix de saisir le tigre par la queue, et il n'est plus question de le lâcher avant que nous l'ayons poignardés à mort.




-Bon, et bien je suis ravi de constater que rien n'a changé ici, et qu'il n'y a que les rats qui ont quittés le navire pendant que les vrais pirates restaient affronter la tempête...  
-Je n'ai pas fini.  

Duel de regard avec Tomoe qui me fixe de son regard reptilien. La sirène est la plus coriace de tous ceux qui se trouvent ici exceptée mes deux démones familières. La plus résolue de mes adversaires au départ de l'aventure, la dernière de ceux qui régnaient à l'époque de Greed et de Tortuga aussi. Avec le temps j'aime à penser que nous avons réussi à trouver un équilibre, ou plutôt un respect mutuel basé sur la conscience aigue des dangers d'une confrontation. Mais Tomoe n'est pas du genre à se laisser détourner de ses objectifs, ni de ce qu'elle estime juste et mérité. Espérons maintenant que ça ne dérape pas trop...

D'un geste je laisse la parole à la sirène avant de me rasseoir...

-Que nous soyons tous d'accord pour soutenir à nouveau ton action est une chose, mais dans le fond c'est une réponse de principe, à moins d'être prêt à vendre notre âme au Malvoulant nous n'avons de toute façon pas d'autre choix que de continuer à le combattre. Mais nous avons un autre problème à traiter avant. Un problème que tu essayes d'éviter d'aborder.
-Je t'écoute...
-Nous avons bien noté que c'est en ton absence que les règles ont changés, mais nul n'est censé les ignorer malgré tout, et tu as eu mille occasions de les apprendre. Tu as donc fauté, fauté en nous imposant au conseil une capitaine que nous n'avons pas choisie, et en distribuant les cadrans comme s'ils étaient encore à toi...
-Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette analyse. Jeska a gagné son cadran à la loyale, et ceux qui ont tentés de lui contester pourrissent maintenant en mer. Il me semble que cela reste le meilleur gage de ses capacités, et de son droit à intégrer notre cercle...

Je laisse quelques secondes aux capitaines le temps de se placer ostensiblement dans un camp ou dans l'autre, mais personne ne suit, pour le moment il est plus sur d'attendre, et les pirates ici le savent tous très bien.

-Cela dit, je reconnais que j'ai piétiné les prérogatives de ce conseil. Et je suis prêt à m'acquitter d'une sanction raisonnable pour cette faute, en gage de ma bonne foi et de la confiance que j'accorde a cette honorable institution...
-Ma foi. Cela semble assez raisonnable comme position. Moi l'abbé, je dis que cela me convient. Une nouvelle capitaine et un juste dédommagement pour une faible faute.
-Au vu de ce qu'Armada doit au Capitaine Red, je trouve moi aussi cette proposition convenable.
-Pour peu en tout cas que sa compensation convienne. Que proposes tu Capitaine ? Quel don feras tu à Armada ?  
-Je pensais à un cadeau que je destinai déjà à ce conseil avant même qu'il ne soit formé. Un cadeau qui assurera un peu plus la sécurité d'Armada, et qui nous laissera combattre le Malvoulant en sachant que rien ne viendra nuire à notre cité pendant ce temps la. Que pensez vous de Thriller Bark, le légendaire navire du Corsaire Moria ?
-Pardon ?!

Tiens, Regard noir d'Izya... Qu'est ce que j'ai bien pu encore faire ?

-Il a sombré !
-C'est vrai, j'étais la. Mais il a sombré entier, et intact. Et je suis sur que Tomoe pourra confirmer que tout ce qui sombre peut un jour remonter à la surface...
-C'est une compensation acceptable... Moi Tomoe je l'accepte...

Et comme d'habitude, après ça, tout n'est plus qu'une question de détails...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
"D'ailleurs, en parlant de compensations… Capitaine, voilà le remboursement de la somme que tu m'as prêté à mon arrivé ici."

Je pose bien en évidence les deux sacs d'or qu'Alfred m'a livré. Moi, je crois toujours dur comme fer qu'il s'agit du paiement d'Izya pour le changement de nom de la Part des.. du Caprice des Dieux, pardon. Je ne suis donc pas peu fière de montrer que je rembourse ma dette et donc que je ne suis pas une pouliche entretenue par Red comme auraient pu le penser certains. Et je ne suis pas idiote, j'ai bien vu que cette Princesse de Pacotille prenait bien soin de ne pas me regarder. Alors je rajoute une petite phrase.

"Après tout, les bons comptes font les bons amants!"

Juste pour lui montrer que si ses manigances m'ont déchu de ma place de seconde, je suis plus proche de Red qu'elle ne le sera jamais. Dans ma tête je tire la langue à cette mégère, bleh! Elle fait toujours mine de m'ignorer, mais elle a l'air encore plus refrognée que tout à l'heure. D'autant plus qu'elle n'a pas dit mot depuis que Red a fait mention de Thriller Bark. Et c'est sur cette note un peu bizarre que le conseil se sépare et que chacun retourne a ses obligations.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson