Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Les Plumes des Dragons

- Tu es bien matinal toi, qu'est ce que tu comptes faire aujourd'hui ?

Encore au lit, Alina se redresse en se frottant les yeux tandis que sa Reine est déjà entrain de se préparer. La veille les deux amies sont allées se coucher sans un mot après leur discussion au beau milieu d'un îlot isolé. Alina a beau être la meilleure amie d'Izya, il n'en reste pas moins que la reine a clairement du mal à digérer, ou plutôt accepter sa situation.

Car oui, pour la Voix du Destin de Stymphale, il n'y a plus de doute possible, la rousse est clairement amoureuse de celui qu'elle dit considérer comme un oncle, ou un parrain. Et ce qui est aussi certain pour Alina, c'est que tant qu'Izya n'acceptera pas de regarder la vérité en face, elle continuera d'être totalement déprimée et de faire des choix discutables.

- Je te l'ai dit, je vais chercher un moyen d'utiliser le gel céleste de ces îles.
- Laisse moi deux minutes et j'arrive.

Izya dévisage Alina un instant avant de répondre.

- Ce n'est pas une bonne idée. Le gel est extrêmement inflammable et...
- Tu as déjà oublié ? Je ne te lâcherai pas d'une semelle. Donc si tu as peur pour moi, tu n'auras qu'à me protéger.

La reine souffle, plutôt mécontente tandis qu'Alina lui lance un regard de défit. Toutes deux savent pertinemment les desseins de l'autre. Izya souhaitait pouvoir s'échapper et ne plus penser à la conversation de la veille, et Alina voulait être certaine qu'Izya ne ferait pas cela et y réfléchirai. Et pour ça, elle était clairement prête à toutes les manigances possibles, notamment en jouant sur la culpabilité de l'ange rousse.

- Alors dépêches toi...

Il n'en faut pas plus à Alina pour sauter du lit sans dire un mot de plus et se préparer, contente d'avoir gagné cette première bataille. Car oui, si la voix du Destin de Stymphale est venue jusque sur les Allods, c'est dans un but bien précis : faire en sorte que sa Reine arrête de déprimer comme elle le fait. Car au vu des dangers qu'elle s'apprête à aller affronter, la moindre distraction de ce genre risque de faire qu'elle n'en revienne pas...
Et si elle pouvait aussi éviter de revenir en pleurant la perte du fameux Red, inondant au passage tout Stymphale, ce serait encore mieux.


Les Plumes des Dragons 1425067977-izya-sflagopr Les Plumes des Dragons 1465207581-signizya Les Plumes des Dragons 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
- Alors c'est ça, le gel céleste ?
- Il semblerait...
- Et ça sert à quoi à la base ?
- A la base ? Je ne sais pas trop... Mais les dragons l'utilisent pour leur nids suspendus.
- Tu m'as pas dit que c'était inflammable ?
- La sélection naturelle, tu connais ?
- Mouais, bizarre quand même. Et à part ça ?
- La marine s'en servait pour faire voler les bateaux jusqu'ici, puis pour les faire redescendre de l'autre côtés des récifs en dessous des îles célestes.
- Vraiment ? Ça veut dire que je pourrais voler sans toi avec ça ?
- Possible. Tiens regarde, ça a vraiment une texture particulière... Et ça fait une sensation étrange dans la main... Comme si elle était emportée dans les airs par une force inverse à celle de la gravité.
- Trop bizarre.
- N'est ce pas. Je suis sûre qu'on doit pouvoir en faire quelque chose.
- Et pourquoi pas des vêtements ? Des vêtements qui serviraient à voler !
- Ce n'est pas une mauvaise idée... Je dirai même que c'est une trop bonne idée... Rapport que si on fait ça, on offre la possibilité au monde de venir conquérir les îles célestes, et adieu le monde de paix des cieux.
- Oui non, on va éviter ça.
- D'autant plus que je ne suis pas couturière moi.
- Bah t'as qu'à forger des trucs avec alors.
- Tu as pas entendu ce que je t'ai dit ? C'est hyper inflammable.
- Alors tant pis pour la paix des cieux. Tu veux que je t'apprenne à coudre ?
- Non sans façon... Cela dit.. Tu vois ces usines là ?
- Celle qu'ils sont entrain de démanteler ?
- Elle servait à rendre le gel moins inflammable, pour qu'il soit moins dangereux à manipuler... Je me demande si y'aurait pas moyen de pousser le processus à l'extrême.
- Ils restent encore des gens qui bossaient dedans ?
- Je crois oui. On va aller les interroger. Mais d'abord je dois dire aux gens de ne pas toucher à cette usine.
- Tu n'as qu'à m'y déposer et je leur dis. Tu n'auras qu'à me rejoindre quand tu auras tes réponses.
- Je croyais que tu voulais me coller aux basques ?
- Te coller oui, entendre des explications sur un composant louche et dangereux, très peu pour moi.
- Bon, comme tu veux.

Aussitôt dit, aussitôt Izya dépose Alina devant l'usine la plus éloignée des falaises où s'étend la ville d'Akeem pour qu'elle puisse empêcher toute personne d'entreprendre le processus de démantèlement. Heureusement, au vu des quatre autres usines sur l'île et vu le chantier titanesque que cela représente, personne n'est près a venir dans ce coin là. Ce qui laisse alors tout le temps à Alina de contacter Alfred pour lui raconter sa discussion de la veille avec la Reine.

- Il faut croire qu'on avait raison...
- Oui. Tu as pu parler à Red ?
- Il n'est toujours pas rentré.
- Ils nous aident pas ces deux là...
- Tu sais, je ne suis pas certain que ça se termine bien, quoi qu'on fasse...
- Si tu as raison, je t'avoue que j'ai peur pour l'avenir...
- Et moi donc... J'ai beau être au service de Ma Dame, ça m'embêterai franchement de devoir quitter mon foyer et mes anciens camarades. Déjà qu'avec cette situation, les relations sont devenues tendues. Faudrait pas que ça s'éternise.
- La phase de déni, c'est celle juste avant l'acceptation non ?
- On est plus sur un deuil. Ça, elle l'avait enfin passé.
- Espérons qu'on y revienne pas... Je dois te laisser, je l'aperçois qui revient.
- Bon courage.

L'ange aux cheveux arc en ciel range alors rapidement son Denden pour accueillir sa reine.

- Bon, j'ai parlé avec un type qui m'a globalement expliqué le processus. Un processus simple qui consistait à faire bouillir le gel dans de l'eau la partie inflammable s'évaporait en partie. Fin bref, je sais quoi faire.
- D'accord, tu veux tester ça ?
- Yep, j'ai même amené des vieilles épées pour tenter d'incorporer le gel au métal.
- Je vois que tu t'y mets à fond...
- Il faut bien si je veux pouvoir te ramener sur Stymphale.
- Oublie pas la deuxième condition, hein.
- Je vois pas ce que tu veux dire.

Et avant même qu'Alina ait le temps de répondre quoi que ce soit, la rousse lui tourne ostensiblement le dos pour esquiver le reste de la conversation et se diriger vers l'usine. Mais c'était sans compter sur la ténacité de sa représentante.

- Oh moi je crois que si Izya, tu vois très bien ce que je veux dire.
- Non.
- Arrête, tu es ridicule.
- Parce que c'est moi qui est ridicule maintenant ? Tu essayes de me pousser à dire que je suis amoureuse d'un homme de l'âge de mon père mais c'est moi qui suis ridicule ?!
- C'est ça qui te bloque ?
- Oui. NON ! Mais c'est pas la question Alina ! Laisse moi avec ça !
- Non parce que si c'est juste ça, dis toi juste qu'il est immortel et donc qu'il n'y a pas vraiment de raison de se préoccuper de son âge.
- Alors de un, il est pas immortel. Et de
- Si, il l'est. Il était mort et puis finalement il ne l'est pas. Si ça c'est pas être immortel...
- Il était juste pas mort en fin de compte ! Et de deux
- Pas mort, pas mort. Combien de fois tu m'as dit et redis que tu avais vu son cadavre, qu'il n'y avait aucun espoir, qu'il hantait toutes tes nuits...
- Oui bah je me suis trompée. Et de deux je
- Ou il est immortel. De toute façon, quand on aime, l'âge n'a vraiment aucune importance. Et toi, tu l'aimes, c'est év
- JE NE L'AIME PAS ! DE DEUX, JE NE L'AIME PAS, COMPRIS ?!
- D'accord. La prochaine fois, tu me dis la même chose en me regardant droit dans les yeux et sans t'énerver et peut être que je te croirais. Mais j'en doute.
- RAAAAH ! TU ME SOULES ! LAISSES MOI !
- Je vais me mettre là et lire un bouquin, si tu as besoin, hésite pas.

Et tandis qu'Izya cogne violemment dans une poutre de métal qui se déforme sous le coup, Alina elle fait mine de rien et part s'installer dans un coin à l'extérieur de l'usine pour prendre le soleil et attendre que la forgeronne mette à bien ses idées saugrenues pour faire fortune tout en fulminant encore à cause de leur discussion.


Les Plumes des Dragons 1425067977-izya-sflagopr Les Plumes des Dragons 1465207581-signizya Les Plumes des Dragons 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Les jours suivant ne furent pas des plus plaisant pour Alina. Izya était déterminé à ne plus lui laisser de chance de reparler de cette histoire, et pour se faire, elle s'enfermait dans ses expériences à base de gel, qu'elle fit exploser au moins cinq fois, et de métal. Alina elle, eu le temps de finir deux livres et d'aller à la recherche d'un troisième... Même si une telle situation était assez prévisible, la voix du destin était tout de même assez triste de cette tournure. Cela faisait de très long mois qu'elle n'avait pas revue son amie, et la voilà qui l'évitait au lieu de profiter de ces instants ensembles.

Mais au fond, l'ange aux cheveux multicolore savait qu'il était important de faire ce sacrifice, pour le bien de sa reine. Car sa survie contre l'empereur des mers Teach, celui qui avait réussit à faire croire à la mort de Red et qui l'avaient enfermé tout ce temps, en dépendait.

Heureusement, Alina est quelqu'un de patient, assez pour supporter la boule de nerf rousse qui lui sert d'amie et de reine. Malgré les tensions, elle l'accompagna chaque jour à l'usine, restant silencieusement installé dehors ou dedans, en fonction de la météo qui n'était pas régulé par la dragonne. Un point positif à n'en pas douter, car la Voix avait constaté les dégâts qu'une infinie tristesse de la reine pouvait provoquer sur tout un pays. Mais en bonne amie, Alina restait à l'affut du moindre changement d'humeur de la pirate, et se tenait prête, non pas à rendre les armes, mais à revenir à la charge pour lui faire admettre les causes de ses tourments.

- Magnifique.
- Hm ?
- Regarde, je l'ai enfin finie !
- Une épée ?
- Une épée en métal céleste !
- Oh, c'est pour ça qu'elle est toute bleue ?
- C'est le métal qui devient comme ça avec le gel. Mais tiens.

Et sans attendre, la Reine fait un léger mouvement pour envoyer l'épée vers Alina. Un mouvement si faible que l'épée est à peine projeté et volette lentement vers sa cible.

- Mais... Comment ?!
- Aussi légère qu'une plume, si ce n'est plus ! Maintien la devant toi et lâche là !

Alina s'exécute et reste stupéfaite lorsque l'arme reste en place dans les airs.

- Wah ! Alors c'était vraiment possible ?!
- Qu'est ce que tu crois, je suis une excellente forgeronne !
- C'est vraiment impressionnant.
- Merci. Mais figure toi que j'ai eu une autre idée. Tiens, reprends là et appuies sur le bouton sous la croix de la garde.

Toujours impressionnée, Alina reprend l'arme et fait ce que lui demande Izya, tout en se demandant clairement ce qu'elle peut bien avoir imaginer de plus. En voyant l'arme s'enflammer sous l'impulsion du bouton, elle prend soudainement peur et repousse l'arme qui vient alors flotter doucement dans le sens de la force exercée. Amusée, la reine des anges la récupère et éteint les flammes.

- Pardon, ça m'a surprise.
- C'est pas grave.
- Tu veux vraiment vendre ça ? C'est pas un peu dangereux ?
- C'est une arme, c'est fait pour être dangereux. Après, c'est surtout le principe du métal céleste que je veux vendre. Mais je trouvais dommage qu'il perde sa capacité inflammable sans qu'on en fasse rien. Alors j'ai tenté de voir si je pouvais pas faire le processus inverse... puis j'ai eu l'idée de le stocker dans des petites capsules qu'on pourrait mettre dans la garde des armes. Là, tu vois ? En appuyant sur le bouton, ça libère le gel qui se répand dans les rainures de la lame, puis ça déclenche une étincelle et ça s'embrase immédiatement.
- Tu y as pensé pendant que tu faisais tout exploser, avoue.
- Oui, c'est la deuxième qui m'a donné l'idée. Les trois autres, c'était des accidents pendant que je tentais de gérer ce gel en capsule.
- On peut dire que tu n'as pas chômé.
- Ce n'est pas comme si j'avais vraiment eu le choix...
- Tu en as donc profité pour réfléchir ?
- Là non plus j'ai pas eu l'impression d'avoir trop le choix...
- Et alors ?
- Alors j'imagine trois point de vente. Un ici, sur Akeem, un autre sur Stymphale et un dernier sur Armada. Le minerai céleste sera créé ici, sous forme de lingot qui seront ensuite acheminé sur Stymphale où nous créeront une grande forge pour façonner les commandes des clients. Bien sûr, j'aurai besoin de toi pour modifié la couleur des lingots et permettre de nouvelles possibilités. D'ailleurs, pour cette épée, ce serait possible de rendre ce bleu plus foncée et le centre doré ? Je voudrai l'offrir à Meredith et je pense que ces couleurs lui iront mieux que ce bleu clair pétant.

Alina baisse les épaules et roule des yeux, lassée du changement de sujet de sa reine. Mais elle sait au fond que ce n'est que partie remise. Alors elle accepte de reprendre l'arme, faisant attention à tester la température de la lame pour être certaine de ne pas se brûler avant d'user du pouvoir de son fruit du démon pour en changer la couleur de manière permanente.

- Voilà, je suis certaine que Meredith va l'adorer.
- Merci. Maintenant il ne me reste qu'à apprendre la technique à quelques ouvriers du coin, en plus de présenter le projet à la ville, trouver un forgeron pour tenir la boutique et nous pourrons partir d'ici pour retourner à Stymphale.
- Si ça continue, je rentrerai en même temps que les artisans venu de mon île qui m'ont amenée ici.
- Détrompe toi, je pense qu'ils en ont encore pour quelques semaines, alors que nous nous devrions pouvoir repartir d'ici deux jours, tout au plus. Demain si les artisans se débrouillent bien.
- Je suppose que si ton projet prend en compte la création d'un lieu de vente à Armada, c'est que tu comptes y rester finalement.
- Ça, ça ne dépendra pas de moi, j'en ai peur.

La voix du destin plisse les sourcils, plutôt contrariée par les dires de son amie. Et tandis qu'elle se change en dragon pour parcourir la distance entre l'usine et la ville, elle renchérie.

- Combien de fois devra-t-on te dire que tu es forte et que tu peux faire tout ce que tu veux, hein ? Si ton désir est de rester sur Armada, alors restes-y. Point.
- Je souhaite y rester, mais si cela me fait trop souffrir, je n'aurai d'autres choix que d'en partir. A moins que ton conseil soit de faire brûler tous ceux qui m'embête ?
- Non, bien sûr que non mais... Il y a d'autres moyens de se battre que la violence.
- Comme montrer mon désaccord en interdisant l'accès à mon cadran à Red et sa grognasse ?
- Comme discuter avant de prendre de telle mesure.
- Désolé mais j'avais pas vraiment le temps. Et estime toi heureuse, je n'ai brûlé personne au passage... Pourtant c'est pas l'envie qui me manquait.
- Je sais très bien que tu ne ferais jamais une telle chose sans justification valable, malgré toute la rage que tu peux ressentir en ce moment. Pour autant, je ne suis pas certaine d'appréciée que tu en plaisantes.
- Qu'est ce que tu veux, je suis une pirate et une mauvaise reine qui fait pleuvoir des mois sur son peuple. Tu devrais le savoir depuis le temps.
- Je le sais, mais ce n'est pas pour autant que ça me réjouit.

Et sans un mot de plus, la dragonne emmène sa représentante de Stymphale en ville, pour y rassembler les fameux artisans et trouver le forgeron qui prendra en charge cette affaire.


Les Plumes des Dragons 1425067977-izya-sflagopr Les Plumes des Dragons 1465207581-signizya Les Plumes des Dragons 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
- Alors ? C'était comment aujourd'hui ?
- Crevant. Mais c'est bon, je me suis assurée que trois artisans maitrisaient les processus de fabrication du métal et du gel, j'ai aussi racheté le forgeron d'Akeem pour qu'il devienne celui de mon magasin. Bref, si je n'étais pas aussi morte on pourrait partir immédiatement.
- Donc nous partirons demain, c'est ça ?
- Oui, pour ce soir, on se détend et on profite de l'ambiance de Sélindé avant de partir. Et je dois aller voir Meredith pour lui donner l'épée.
- Alors sortons un peu prendre l'air et se détendre.

Izya hoche la tête et les deux femmes sortent de leur maison pour aller arpenter les rues toujours en construction de la ville de Sélindé, située sur Kareem. Les ouvriers venus de Stymphale sont encore entrain de travailler sur différents chantier de maison, en compagnie des anciens Drakonites et anges locaux de l'îles. Au passage des deux amies, beaucoup de monde les saluts chaleureusement, ce qu'elles rendent bien volontiers. Et pourtant, le sourire d'Alina n'est pas aussi rayonnant que d'habitude. Son inquiétude pour sa reine est toujours présente, et elle hésite clairement à remettre une nouvelle fois ce sujet sur la table. Après tout, elle voyageront bientôt que toutes les deux pendant toute une journée, peut être plus... Alors elles auront tout le loisir d'en discuter une dernière fois avant de se séparer.

La voix du destin choisit donc de ne pas attiser la colère de la dragonne ce soir, la laissant profiter de cette dernière soirée en compagnie de ses amies de la délégation royale avant de les quitter. Après tout, étant elle même une représentante de la reine sur Stymphale, elle est bien placée pour savoir que la séparation peut être longue et source d'inquiétude. Aussi bien pour ceux qui restent que pour Izya. Mieux vaut donc profiter d'être ensemble quand cela est possible.

En sortant l'épée pour Meredith, Izya crée un grand engouement dans ses troupes. Bien sûr, Farrel ne manque pas de faire des piques à sa reine, insistant sur la favoritisme dont elle fait preuve. La discussion part en taquinerie amusante, jusqu'à ce que le pirate défie la dragonne dans un jeu de beuverie mettant en jeu la fameuse épée et où Meredith m'y une raclée à tout le monde en usant honteusement du fluide empathique, gagnant ainsi loyalement le cadeau que lui avait fait la reine.

Et durant tout ce temps, Alina reste présente tout en refusant de participer aux activités. Elle ne pouvait s'empêcher de se rappeler des circonstances de sa rencontre avec Izya, de ce qui les liaient toutes les deux, et de la douleur que la reine cachait au fond d'elle même, faisant au mieux pour ne pas y penser. Pourtant, Alina le voyait, parfois : dans des regards léger que la dragonne jetait à ses amis pendant qu'ils regardaient leurs cartes, où alors même qu'elle regardait les citoyens vaquer à leurs occupations autour d'elle. Mais cela fut plus flagrant encore quand elle vit un couple batifoler à quelques mètres d'elle.

Alors, quand la soirée est enfin terminée, les deux femmes rentrent ensemble pour aller dormir quelques heures avant de décoller. Et une nouvelle fois, en posant la tête sur l'oreiller, Alina hésite. Devrait-elle relancer le sujet pour lequel elle est venue de Stymphale voir la rousse ? Mais l'alcool faisant son effet, elle entend la respiration de sa reine changée avant d'avoir pu dire le moindre mot. Souriant, Alina se résigne a laisser tomber pour la soirée, et attendre plutôt le lendemain matin.


Les Plumes des Dragons 1425067977-izya-sflagopr Les Plumes des Dragons 1465207581-signizya Les Plumes des Dragons 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
- Je sais que tu n'as pas envie d'en discuter mais... On sait très bien toutes les deux qu'il le faut.

Cela fait maintenant plusieurs heures que la dragonne s'est envolé dans le ciel pour rejoindre Stymphale, transportant la voix du destin en vadrouille sur son dos. Et durant tout ce temps, les deux amies sont restées plus que silencieuse.

- Je sais. Mais je ne vois pas ce que tu veux que je te dise de plus.
- Commence par ce que tu ressens ?

Penchée dans le vide sur le dos du dragon qui semble serpenter dans le ciel, Alina tente de voir le visage de la pirate, mais celle ci regarde consciencieusement devant elle... Jusqu'à baisser la tête, résignée.

- Peu importe ce que je ressens Alina, ça ne change rien finalement.
- Au contraire, ça change tout.
- Et en quoi ? Quel intérêt d'un amour non réciproque si ce n'est souffrir ? Si Red ne s'est effectivement pas joué de moi tout ce temps, je doute pour autant qu'il puisse m'imaginer comme autre chose qu'une fille ou une nièce à protéger. Alors quel intérêt ? D'autant qu'il a déjà tout ce qu'il veut avec cette Jeska. Et je ne parle même pas de Johanna.
- Tu peux essayé de lui montrer qu'il se trompe, par exemple.
- Et après ? Je fais quoi des deux autres ? Je ne suis pas certaine qu'il soit le genre d'homme à se satisfaire d'une personne. Non, clairement, le mieux que j'ai à faire c'est de laisser tomber.
- Tu en es sûre ?
- J'ai bien réussi à me mentir tout ce temps... Quand j'y pense, je ferai peut être mieux de rappeler Léo et de m'excuser. Dans le temps, je l'aimais vraiment alors je devrais être capable de retomber amoureuse de lui. Qui sait, si il ne m'a pas menti, sa demande en mariage tiens toujours.
- Ne compte pas sur moi pour te soutenir dans cette voie.
- Quelle voix du destin capricieuse tu fais... Si c'est mon choix, tu devrais me soutenir, sinon je serai obligée de demander à Alfred d'être ma demoiselle d'honneur, tu penses un peu à lui ?
- Pour toi il serait bien capable de se mettre en robe ! Mais plus sérieusement Izya... Tu sais aussi bien que moi que ça ne fonctionnerait pas avec Léo.
- Et pourquoi ? Après tout, nous sommes des alliés de la révolution grâce à la libération de Mandrake. Et je suis certaine que si je leur proposais de m'engager, ils me prendraient dans leurs rangs.
- Et tu t'endormirais chaque soir en te demandant si tu as bien fait de laisser passer ta chance avec Red.
- Possible. Pour autant, je n'en vois aucune, de chance avec lui.

Un long silence s'en suit, que seul le murmure du vent dans leurs oreilles vient troubler.

- Tu sais quoi ? Je serais ta demoiselle d'honneur à une condition : avant toute décision, essaye. Au pire quoi, il te rejette et alors tu pourras te lancer à la recherche de Léo ou de n'importe quel autre homme en n'ayant aucun regret, d'accord ?

La dragonne souffle, résignée.

- D'accord. Mais franchement, j'ai peur qu'on court au drame.
- Le drame serait que tu brûles sa nouvelle seconde sans explication.

Izya ne répond rien, pas même un rire.

- Non Izya, se n'est pas une éventualité à envisager ! Dois-je te rappeler que tu n'es pas une tueuse sanguinaire ?
- Dommage...
- Allez... Tout va bien se passer. Et qui sait, peut être même que tu finiras pas t'entendre avec elle ?
- Aucune chance. D'ailleurs sa boutique n'étant pas un être vivant, j'ai le droit de la brûler, elle ?
- Ce n'est clairement pas une bonne idée.
- Et ce n'est pas un "non" ferme et définitif, parfait.
- Tu es désespérante.
- Mais rapide : regarde, on voit déjà les contours de l'île du feu.
- Tu comptes rester cette nuit j'espère ?
- Bien sûr, je dois rassembler des forgerons, trouver un vendeur, lancer les préparatifs de la forge... Et il faudra aussi prévoir des coursiers entre les villes.
- Dommage, je t'aurai bien invité à venir aux bains thermale avec moi.
- Je doute d'avoir le temps de tout faire ce soir... Autant rester un jour de plus et se relaxer en arrivant ?
- Ah, enfin tu te détends.

Et, satisfaite, Alina s'allonge sur le corps du dragon qui serpente dans les cieux pour la serrer dans ses bras, contente d'avoir pu apaiser l'âme de son amie. Reste à savoir bien sûr ces nombreuses discussions porteront tout de même leur fruit. Voilà pourquoi Alina a bien l'intention d'avertir Alfred de tout cela dès qu'elle sera seule.

Hors de question de laisser sa reine livrée à elle même.

Mais en attendant, elle compte bien finir de concrétiser ses projets de commerces.


Les Plumes des Dragons 1425067977-izya-sflagopr Les Plumes des Dragons 1465207581-signizya Les Plumes des Dragons 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee