-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

Défi 6 : La pêche aux monstres

Dragon Back Fight

Rejoignez l'équipage de Sainte Adela, ou volez lui ses pacifistas !

Défi 6 : La pêche aux monstres

Vous êtes dans une barque avec une canne à pèche au milieu de Calm Belt, et eux aussi ils sont la pour se nourrir.

Le Cuisino longe Calm Belt et c'est le bon moment pour organiser un défi de chasse au monstre marin. Vous êtes abandonnés dans une barque a proximité des eaux ou croisent les plus grands monstres des abysses, et le gagnant sera celui qui ramènera la plus grande carcasse au navire.

Si le monstre vous mange, c'est perdu.

Résultats et récompenses :

C'est un DBF, si vous gagnez vous pouvez prendre dans votre équipage un membre de celui de Sainte Adela. C'est a dire un de ses pacifistas de compagnie ou un joueur qui aurait perdu lors d'une épreuve; ET en plus 25Millions de Berrys ou un Minocoffre de luxe.

Participer à l'épreuve vous offre aussi un Minocoffre modèle Beach !

Infos HRP : Comment jouer :

Déroulement :

1/Je choisis une épreuve.
2/Je poste un lancé de dés de 1Dés a 6 face dedans
3/Je lis le résultat et je jette un œil a ce qu'il signifie dans le premier post
4/J'édite mon message et je rédige mon épreuve en me conformant au résultat donné par le dé
5/Je peux me lancer dans une seconde épreuve.

Attention : On ne peut jouer qu'une seule fois chaque épreuve !

J'ai perdu au DBF, je fais quoi ?

Félicitation vous faites parti de l'équipage de la première Dragonne Céleste Pirate. Soyez fier. Si malgré cela cette distinction vous déplait, vous avez plusieurs choix.

1-Demander à un autre joueur de vous libérer. Signaler dans le chan "Dragon Back Fight" que vous avez perdu, et le prochain joueur qui gagnera une épreuve sera peut être assez sympa pour vous libérer ou vous enrôler.

2-Vous pouvez tenter de vous libérer tout seul, à vos risques et périls (Adela est joueuse) Mais si vous perdez une seconde fois, vous devrez offrir une compensation en échange. meitou, armes ou invention rare, granit marin, Pnj Accompagnateur, contenu d'un minocoffre... ou 5 millions de Berrys. (Bref, un truc de valeur de votre fiche technique)

J'ai gagné au DBF, je fais quoi ?  

Les récompenses possibles sont listés dans chaque épreuve. Vous pouvez ouvrir les minocoffres et encaisser l'argent, par contre vous devrez attendre la fin de l'event (La rentrée de Septembre) Avant d'intégrer les éventuels Pacifistas a vos fiches et de jouer avec.

Résultat de l'épreuve, jetez 1D6 



    - La pêche aux gros -



    Comment diable une croisière aussi sélective pouvait s'être trompé à ce point ? L'invitation était parvenue sur Manshon au simple nom des "Corsandre", la lettre était irrémédiablement destiné au patriarche de la famille qui avait amassé par le passé une coquette fortune. Mais voilà, ce dernier ayant passé de vie à trépas l'heureuse propriétaire du carton d'invitation n'est autre que: sa fille ! Farore S. Corsandre. Alors comment vous expliquez que lorsqu'elle a vu qu'elle pouvait monter à bord du Cuisino et participer à la petite sauterie de Sainte Adela, Farore ne s'est pas posé de questions deux fois.
    Après un long voyage depuis Manshon où elle avait dû faire les fonds de tiroir, Farore était enfin arrivée sur le quai qui permettait au Cusinino de mouiller l'ancre. Véritable ville flottante, Farore se mêle rapidement aux autres invités qui semble tous se masser auprès d'un stand. Avant même que Farore ne puisse sentir ses paumes de mains transpirer autour de l'épais cuir des poignées de ses valises, un majordome s'en était emparé tout en la flattant avec un décorum parfaitement structuré qui lui rappelait sa place d'invité et son numéro de chambre. Alors qu'elle aurait pu être séduite par le farniente ou se prélasser dans des piscines aux eaux exquises, elle préfère s'approcher de ce fameux stand qui attire tant.

    Et combien diable, il attire, c'est peu le dire. Des centaines de personnes sont massées autour et s'inscrivent tour à tour sur ce qui semble être l'un des jeux si prisés et dûment vantés dans la brochure.
    Le jeu porte le sobriquet bien affectif de "Dragon Back Fight". C'est un jeu assez vieux bien connu de la piraterie qui consiste par le biais d'épreuves à "voler" les compagnons de l'équipage adverses, c'est somme toute bien moins barbare que de s'étriper entre équipage et se prétendre être le roi des pirates en soit.

    Participer à ce genre de jeu comporte des risques, mais aussi des récompenses qui dépassent l'entendement, on peut voir ici toute la folie des dragons célestes et de leur imposante richesse. Farore a bien des plans pour son île natale, une île qui est restée coincée dans le passé suite au blocus de la Marine, et une somme substantielle d'argent lui permettrait de relancer ses plans et de faire avancer cette île chérie. C'est donc sans réfléchir et sans hésiter qu'elle signe pour participer à ce qui semble être un vaste tournoi de pêche.

    L'organisateur lui offre un large sourire carnassier et la taquine même avec une petite phrase "Bienvenue dans l'équipage du boss !" Une remarque que la belle cendrée ignore, préférant se concentrer sur ce qu'elle peut voir autour d'elle, à savoir : d'autres participants. Montagne de muscle, personnage chétif, monsieur Toutlemonde... Tout est représenté dans cette épreuve. Rapidement, les organisateurs indiquent les barques aux concurrents et montent à bord de ceux qui leur sont attribués. Hasard ou malédiction, Farore reçoit la barque numéro treize. Elle s'installe confortablement dans cette dernière pour prendre position et observe avec attention la canne à pêche qui est relativement rudimentaire. Elle arque un sourcil un tantinet inquiété désormais, autour d'elle, elle voit des gens avec des gestes sûrs et assurés. Un coup de sifflet retenti et la barque de l'arbitrage jette quelques quartiers de viande dans la mer calme pour attirer les monstruosités des abysses insondables.

    Les concurrents lancent toutes leurs lignes à l'eau, Farore les imite à la perfection en laissant le bouchon flotter avec douceur sur l'eau. Autour d'elle, c'est un calme puissant qui s'installe, elle avait bien lu des ouvrages sur la pêche, mais jamais elle n'aurait cru ça si ennuyant et pourtant... Sa canne se courbe subitement au grand dam d'autres participants qui la fixe avec envie. Elle se tortille dans tous les sens pour diminuer la pression sur la ligne et fatigué l'adversaire, c'est un combat de ressources et d'attrition qui s'instaure entre Farore et le merveilleux poisson, son sésame vers la victoire ! Après quelques minutes, le poisson abandonne, préférant devenir un sashimi bien frais.
    C'est le moment de vérité, elle parvient à sortir le poisson de l'eau et ce dernier mesure tout au plus... dix centimètres. C'est la déception et la rage qui vient prendre la place du maquillage sur le visage de Farore, tandis qu'autour d'elle des prises bien plus impressionnantes sortent peu à peu de l'eau.

    Résignée devant le fait qu'elle n'est pas une bonne pêcheuse, elle préfère prendre le temps de réfléchir à une nouvelle approche. Puisque tous les coups sont permis, il lui est possible d'avoir une méthode de pêche propre à elle ! Elle saute alors à l'eau et ouvre les yeux pour sonder son environnement, elle repère rapidement un monstre marin d'une dizaine de mètres, bien déterminée à l'emporter, elle se dirige vers lui avant de lâcher quelques appâts devant sa bouche. Ce dernier lui ouvre grand, prêt à broyer le moindre insecte à se mettre sous la dent. C'est un jeu de timing contre lequel s'affronte Farore, il faut se glisser dans sa gueule au bon moment entre celui où il avale l'eau et celui ou ses dents se referment afin d'éviter ces dernières. Et c'est un pari réussi ! Farore se glisse ainsi dans la cavité buccale du monstre extrêmement fière de son coup, elle parvient à s'accrocher à la glotte du monstre avant que ce dernier n'avale totalement l'eau présente dans sa bouche. L'endroit bien qu'humide, redevient un peu plus sec laissant Farore évoluer librement dans la bouche de l'ennemi. Farore envoie un coup de pied tellement puissant et rapide qu'elle crée une véritable onde de choc qui traverse la cavité nasale du monstre. Elle ferme dès lors la bouche et les yeux pour se préparer au flot d'eau qui va lui arriver dessus, mais il n'en est rien. Quelques secondes passent et Farore ouvre à nouveau les yeux pour regarder en l'air, il se trouve que... Sa proie est aussi celle d'un autre monstre Marin et que ce dernier est en train de lentement digérer la cible de Farore et par extension Farore aussi...

    Elle décide de répéter son attaque à plusieurs reprises, créant des trous çà et là dans les chairs et bientôt, elle parvient à s'extirper des deux corps. Elle ne gagne pas une cible de dix mètres, mais bel et bien du double ! Heureuse comme jamais, elle réalise une nouvelle série de coup de pied fulgurant pour sortir la créature de l'eau et la faire atterrir sur sa barque. Sûre de sa prise, elle se voit déjà emporter le gros lot, elle observe autour d'elle et il n'y a qu'une créature comparable à la sienne. Les arbitres passent de barques en barques pour mesurer les prises avec toute la conscience professionnelle qui s'impose. La prise de Farore mesure 20,22 mètres. Ce qui fait d'elle la gagnante du concours... Du moins, avant qu'ils ne mesurent la prise de son comparse à 20,23 mètres. Farore est perdante... Et la voilà coincée dans un équipage pirate.




    Dernière édition par Farore S. Corsandre le Mer 22 Juin 2022 - 9:20, édité 1 fois
      Le membre 'Farore S. Corsandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


      'dé à 6 faces' : 2
        Vacances, vacances, vacances. Quand on sort d'une dépression qui a duré des mois et t'as cloué au lit pendant des mois, tu veux prendre des vacances et profiter. Alors quand un de mes hommes m'a donné l'invitation dorée, je n'ai pas hésité.  C'est organisé par un dragon céleste, mais j'ai pas l'énergie de me battre contre ces machins là. Ces saletés peuvent vivre un peu plus longtemps et profiter de leur misérable vie. La chute n'en sera que plus grande. J'ai appelé le contact indiqué sur le ticket. Un bateau taxi est venu me chercher, et un peu plus tard, me voilà arrivé sur Calm Belt, au Cuisino. On dirait Armada, mais en version plus riche, plus pimpante, plus ... moins naturel. C'est forcé. Ça se voit, et ça fait moche. j'aime les choses sobres, simples. C'est une grande île, ouais, ok. Et alors ? Le taxi me dépose puis repart aussitôt. Un homme s'approche de moi, la trentaine, cheveux bruns, courts, vêtu d'un costume plutôt chic.

        « Bonjour et soyez le bienvenu au Cuisino. Puis-je voir votre ticket je vous prie ? » Je lui tend, il l'examine, vérifie qu'il s'agisse bien d'un vrai. « Tout est en ordre monsieur Tas'Natak. Veuillez me suivre s'il vous plaît, je vais vous amener à vos quartiers. » Les minutes qui suivent, on déambulent dans les rues jusqu'à arriver à un hôtel. « Monsieur Tas'Natak a un ticket doré. Donnez lui la suite 666. Et apportez lui un …
        Diabolo fraise, sans glaçon. »

        Les deux interlocuteurs sont surpris, mais s'exécutent. Quelques secondes plus tard, un serveur arrive pendant que le manager retourne à ses affaires. Le réceptionniste m'explique quelles activités on peut faire ici, quoi trouver dans la ville … Il me demande de rester correct, de ne pas causer de soucis sous peine d'expulsion. Comme si j'aimais les emmerdes de toute façon … Je tourne un peu en ville jusqu'à tomber sur un panneau indiquant Défi 6 : La pêche aux monstres, faisant partie d'une suite de défi de DBF. Ok, ça donne le ton. Je me renseigne et rapidement on me donne les infos nécessaires. Concours de pêche, le plus gros gagne, largué sur une barque. Ça me semble simple. Et comme je sais que la majorité des DBF sont truqués, et que mon radar à emmerdes s'affole, je décide de participer. J'avance vers l'organisateur.

        « Il vous reste une barque ? J'ai de la frustration à évacuer.
        Un nouveau participant mesdames et messieurs ! Et pas des moindre. Pirate primé à 480 millions de berrys, Clotho Tas'Natak, libre capitaine d'Armada. Qu'on lui amène une barque.
        Quelles sont les règles précises de ce concours ?
        Vous êtes tout seul dans la barque avec une canne à pêche qu'on vous fournit. Le but est de ramener le plus long monstre marin.
        Vivant ou mort ?
        Heu … mort de préférence.
        Et c'est tout ?
        Oui.
        Pas de canne à pêche truquée, pas de repousse monstre dans l'eau, pas de barque trouée, de temps limite … ?
        Non. Absolument pas. » Je m'approche de lui, l'attrape gentiment par l'encolure et prononce les mots suivants de façon extrêmement nets, tout en gardant mon verre de ma main libre.
        « S'il y a la moindre entourloupe, la moindre triche de votre côté, je viendrai régler ça avec toi personnellement. Alors je te pose la question une dernière fois. Est-ce que le jeu est truqué pour nous empêcher de gagner de quelque manière que ce soit, que tu en sois conscient ou non. »

        Il me répond non. Mon empathie me confirme qu'il ne ment pas. Ou en tout cas, il est persuadé de die la vérité. Un mousse s'approche et m'indique une barque. Il tremble. Le pauvre, je lui fait si peur que ça. Je m'approche de lui, et le jump scare. Il s'évanouit. Et je me mets à pleurer de rire. Mon premier fou rire depuis des mois. Mon premier rire tout court en fait. Ah, ça fait du bien. J'avais oublié à quel point sourire et rire pouvaient soulager et remonter le moral. Je devrais faire ça plus souvent. Je confie mon verre à un serveur qui a compris qu'il n'a pas intérêt à bouger. La nourriture, c'est sacré chez moi. Je saute dans la barque, pagaie pour m'éloigner assez de l'île. Les gens me regardent avec intérêt. Sachant que les dragons célestes ont la fâcheuse manie de truquer leurs jeux pour qu'eux seuls gagnent, je décide de ne pas jouer selon leur règles, mais selon les miennes. Je laisse la canne dans la barque, et je saute à l'eau. J'emmerde les règles. J'emmerde le monde. Ni dieu, ni maître. J'utilise mon sub dial pour créer une bulle d'air autour de moi au fur et à mesure que je me retrouve dans l'océan. J'utilise mon empathie pour trouver des monstres marins, tout en évitant les rois des mers. Je ne suis pas fou à ce point là. Une minute passe. Cinq minutes passent. Dix minutes. Trente minutes. Rien, aucun animal. Je me souviens pourquoi je déteste la pêche. Je plonge plus profondément dans l'eau, me laissant guider par mon empathie. Rapidement, je sens de la vie en dessous. Et la vie me ressent visiblement. Je sens de l'animation. Mon instinct me disant de remonter, je m'exécute sans réfléchir. La forme de vie bouge en bas. Elle s'est réveillé. Elle m'a repéré, et se dirige vers moi.

        Défi 6 : La pêche aux monstres  Poisso10

        Elle est énorme. Assez grosse pour facilement rivaliser avec l'île. Je pense même qu'elle peut avaler des îles entière en les gobant d'un coup, vu sa taille. Point positif, je vais gagner le concours. Point négatif, comment je tue ça ? La créature ouvre la bouche, aspirant l'eau autour d'elle. Et devinez qui est dans l'eau ? Bingo. Avant que je ne puisse réagir, je me retrouve dans la bouche du poisson. Je passe sa rangée de dents sans problème. Sauf que ma bulle éclate à cause des très rapides courants qui se sont formés. Je retiens ma respiration pendant que je me fais trimballer jusqu'à son estomac. Une fois dedans, je remonte aussi haut que possible avec des geppou. Une chance que j'ai appris cette technique et que je n'ai plus mon logia. Sinon je serais mort. Quoique avec mon logia, j'aurais pu remplir l'intégralité de la créature avec de la terre, la faisant mourir de l'intérieur. Je fais un rapide état de mes possessions. Je dispose de tout. Je monte sur une planche flottante. Un bout de bateau, de maison ou je ne sais quoi. Je crois que je vais devoir utiliser mon sabre, faute de meilleurs moyens. Je lance une lame d'air sur la peau pour voir. Rien ne se passe, la créature ne le sent même pas. Ok, je vais tenter la méthode de la dernière fois où je me suis fait avaler par un montre marin. Oui, ce n'est pas la première, mais la … troisième fois je crois. Grand Line, La Flaque, et ptet le Nouveau Monde, je ne sais plus trop. Je rame jusqu'à atteindre la parois du monstre. Je vérifie mon appui, il est solide. Puis je déclenche ma technique, le sifflement de la bête. Je tourne sur moi même rapidement, mon sabre en main, afin de trancher le même endroit encore, et encore, et encore. Petit à petit, je taille la peau, réduisant son épaisseur.

        Ça prend du temps. Au bout d'un moment, le poisson s'agite. Il doit sentir que ça picote. Mais je continue. Je dois. J'atteins la moitié, la mer dans l'estomac s'agite. Je me décide à utiliser mon haki de l'armement. Je voulais le garder pour la fin car je savais qu'elle serait plus mouvementée que le début, et donc que j'aurais beaucoup moins de temps pour trancher. Quelques minutes plus tard, l'animal se tord de douleur quand j'arrive presque au bout. Il remonte, pour avaler de l'air je suppose. Je suis désormais trop loin du bord pour continuer à trancher. Alors j'utilise des lames d'air infusées de haki pour créer un trou dans la paroi. Et, détail que j'avais oublié, il y a un océan de l'autre côté de la paroi. L'animal fait des gémissements de douleurs, on le dirait à l'agonie tandis qu'un torrent d'eau rentre dans son corps sans qu'il ne le veuille. Je profite de la poussée pour me diriger vers sa bouche. L'eau rentre des deux côtés désormais vu qu'il ouvre la gueule pour crier. Il remue dans tous les sens, c'est dur de tenir. Mais je m'approche à mon sabre planté dans une de ses immenses dents. L'endroit est désormais entièrement submergé, mais la bestiole continue de bouger, même si c'est de moins en moins fort. J'ai recréé une bulle autour de moi avec mon sub dial. J'attends de le truc arrête de bouger, puis je sors par sa bouche. Je fais le tour de son corps. J'attrape sa queue de poisson dégueulasse et le traîne jusqu'à la surface. Je dois y aller un peu trop fort avec les geppous, car ma bulle explose, et après quelques interminables instants, je flotte dans les airs. L'inertie de la montée couplée avec le changement de pression entre eau et air fait que je transforme en boulet de canon, arrachant la queue du poisson qui lui, reste à la surface, mort. Le sang gicle partout. Je cherche autour de moi ma barque et saute dedans, lâchant la queue plus loin. Je m'approche de ma prise, lui rentre l'hameçon dans la bouche, puis je navigue jusqu'à la côte. Il est pas léger le pépère dis donc. Sinon chaque kilo me rapportait un berry, j'aurais un milliard je pense. L'organisateur, les spectateurs et les autres participants ont la bouche grande ouverte. Je profite de l'eau de mer pour me nettoyer un peu.

        « Mesdames et messieurs, on dirait qu'un nouveau champion doit être couronné. C'est un record battu, et de très loin. Le précédant était de 22m. Cette prise doit faire au moins cent mètres de large. Le vainqueur est donc Clotho Tas'Natak qui gagne le premier prix de ce 6ème défi du Dragon back Fight. » annonce l'organisateur tandis que je remonte sur l'île en volant. Je laisse la barque, la canne et le cadavre tel quel, ils se démerderont. Il m'annonce les prix, et le choix est vite fait. L'argent ne m'importe pas, j'en gagne déjà 88 millions par mois avec mes business. Libérer des gens que je ne connais pas et qui ont perdu, je m'en fou, j'suis pas révo ou marine. Je choisis donc le pacifista et le Minocoffre. Je récupère mon diabolo fraise puis rentre à l'hôtel me laver. C'est pas que c'est dégueulasse le sang de poisson et l'eau de mer, mais je n'ai pas envie qu'on me sente depuis le bout de l'île. Finalement, c'est facile le Dragon back Fight.


        Technique:


        Dernière édition par Clotho le Jeu 23 Juin 2022 - 20:49, édité 3 fois
        • https://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak
        • https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rp
        Le membre 'Clotho' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


        'dé à 6 faces' : 6