Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus.

- On ferait mieux de s'amarrer de l'autre côté de l'île non ?

En face de nous, Tortuga se détache du paysage. Tortuga, cette île où l'histoire d'Armada a commencé... Si je n'étais pas si nostalgique de cette époque, j'aurai surement tenté de convaincre Red d'oublier le magot qu'il a laissé au fond de la baie qui est entourée par le volcan que j'ai réveillé il y a plus de trois ans. Enfin, personnellement je reste persuadée que ce n'était pas de ma faute mais d'un autre côté, la coïncidence est un peu trop grosse pour me dédouanée totalement.

- On aura besoin de la grue du navire pour fouiller le fond.
- Certes mais de mémoire c'est une base du gouvernement mondial maintenant. Personnellement je suis pas si pressée de revoir Kenora ou Tetsuda.
- Y'a quand même peu de chance qu'ils soient là. Surtout avec la trahison de Kutroshinsky.
- Kutroquoi ?
- L'ancien Glutonny.
- Tiens, on l'a croisé aussi lui, non ?
- Oui, et je l'ai revu récemment aussi, quand il a trahit.

Récemment hein. Après sa décongélation donc. Et comme je ne suis pas au courant de tout cela, avant d'être venu me chercher. Comme quoi, même lui il l'a recroisé avant de me retrouver.

Décidément, l'époque de Tortuga me manque vraiment. A telle point que mon visage se rembruni tandis que mon ton se fait froid.

- Je pars en éclaireur.

Et sans attendre de réponse, je me transforme immédiatement en dragon et décolle en direction de l'île encore loin. Prendre le large, sentir le vent et les rayons du soleil caresser mes écailles me permet de reprendre du poils de la bête. En quelques minutes, j'arrive finalement aux frontières de la chaines de collines qui bordent la nouvelle station balnéaire du gouvernement. Zone déserte, je me pose alors dessus pour observer la baie... Une baie qui semble tout à fait animée et surtout, prise d'assaut par des géants.
Quant à leur bateau, il est surmonté d'un drapeau blanc où est dessiné un "A" majuscule rouge dans un cercle de la même couleur... Rien a voir avec des marines, et si c'est des pirates, ils ont loupés les codes du jolly roger noir. Des révolutionnaire peut être ? Ou des employés des bains pas content ?

Ma foi, Red saura surement ce qu'il en est. Et quoi qu'il en soit, ils nous feront une parfaite diversion le temps qu'on trouve notre trésor.

A peine une dizaine de minutes après être partie, me voilà de retour sur l'Usage Modérée de la Force pour me pointer devant Red.

- Tu étais au courant qu'une attaque allait avoir lieu ? Parce que des géants ont l'air de prendre la base d'assaut.


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
"Oui on était au courant." soupiré-je. "On est alliés à Gluglu maintenant. Enfin, il serait plus juste de dire qu'on a un pacte de non-agression avec lui." Je lui laisse quelque seconde le temps que l'information remonte au cerveau. "Vous pensez pouvoir vous retenir de descendre un de nos alliés, cette fois?"

Une petite allusion à ce qu'Izya a fait à Reyson en plus d'appuyer sur le fait que je suis au courant et elle non : histoire d'entretenir notre "amitié". Puis c'est à Red que je m'adresse.

"Le trésor est bien dans cette baie, mon amour?" lui roucoulé-je à l'oreille, avant de me pendre à son cou et d'échanger un tendre baiser.

D'habitude, je ne suis pas aussi expressive, mais en présence de ma rivale, je force un peu les choses. Sans doute un coté chipie que je ne me connaissais pas. Mais bon, Red semble ravi de mon initiative, c'est bien qu'il apprécie mon attention! Ensuite, il répond par l'affirmative et on laisse l'Usage Modéré de la Force manœuvrer pour se placer à peu près dans la zone où mon capitaine adoré se souvient avoir laissé son magot.

Le souci, c'est que, même si l'eau est claire, on ne voit pas bien ce qu'il y a au fond. En plus, depuis le temps, le coffre doit être recouvert d'algues ou de sable. Il devient évident pour tous qu'on va devoir descendre sous l'eau. On aurait du prendre le mécakraken, mais il avait subi de lourdes avaries lors de l'attaque du dernier convoi. Tant pis, ce sera donc des scaphandres!

Mais un souci se pose, qui reste à bord pour protéger le navire?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
D'un hochement de tête je confirme les paroles de Jeska.

-Glutonny a décidé de changer de camp, et a rassemblé assez de gens pour lancer une série d'actions tout à fait impressionnante. Il veut une place d'empereur lui aussi. Mais je crois que nous avons réussi à nous mettre d'accord pour ne pas nous marcher sur les pieds. Il pense qu'en s'emparant d'assez de proches de types de l'amirauté il arrivera a convaincre la marine de ne pas s'opposer à son passage dans le nouveau monde. D'ou l'attaque de la station.
Dans l'idée le raisonnement se tient, mais je me demande s'il a la force de frappe nécessaire pour la station Végapunk. Disons qu'en plus de récupérer un vieux coffre on surveille un rival potentiel en action...


Si Izya a repéré les géants et leurs navires c'est que l'assaut est en cours et que nous avons du temps. Cela signifie aussi que toutes les défenses vont se concentrer sur la brèche de la baie ou est installée la station et que nous allons avoir le champ libre pour rallier la partie qui nous intéresse, l'autre endroit ou le cratère qui protégeait autrefois la coté pirate s'est effondré dans la mer quand Izya à réveillé le volcan.

De la main j'indique a Jeska l'endroit ou les murailles de roches s'interrompent pour ouvrir une voie vers la baie.

-On cherche un navire de taille moyenne qu'on a coulé a l'ancienne entrée de la baie. A l'époque c'était un tunnel bourré de récifs qui rendait impossible un assaut par des types ne connaissant pas le coin. Le navire était dans la baie, en train de sortir, donc il doit se trouver juste avant le chaos rocheux qu'on va trouver au fond de l'eau.

Un boulot parfait pour le Mecakraken. Dommage.

-J'ai des scaphandres pour tout le monde. Marvin les a vérifié lui même.

Sur le pont on finit justement de préparer les palans qui serviront à descendre à la mer les lourdes armures cuivrés qui vont nous permettre de respirer sous l'eau. Des modèles antiques qui vont nous faire ressembler comme deux gouttes d'eau au chef de la sous marine, le peu regretté vice amiral meuleur Tazzer. Auprès de chaque armure s'affaire une petite équipe fixant cordes d'amarrage, et surtout les tubes souples reliés aux pompes qui nous permettront de respirer.

-Tout le monde est toujours partant pour une ballade sous marine ?


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Je crois que je vais être malade. Mais genre, vraiment. Franchement Red, franchement... Tu te laisses faire comme ça ? Tu tentes d'ignorer comme si rien ne s'était passé ?

Sauf que ça s'est passé, juste sous mon nez, et que tu ne te rends même pas compte à quel point j'ai qu'une envie maintenant c'est de me barrer. Et après tu vas me dire que tu n'as pas changé, comme la dernière fois sur Armada, hein ? Comme si tu avais un jour laissé quelqu'un te papouiller comme un doudou en public, laisse moi rire.
Même moi quand je sortais avec Reyson, ou plus jeune avec Léo, je n'ai jamais apprécié étaler mon amour en public.

Mais là, là... Le respect il est mort, clairement.

Mais tu fais style de rien, très bien.

Très bien. Ose me redire après que je suis la personne la plus proche de toi quand ton aspirateur à langue sera parti, qu'on rigole.

Les poings serrés, j'écoute sans grand intérêt ce qu'on me raconte. Maintenant on fait des alliances avec des mecs qui ont tenté de nous tuer deux ans plus tôt... Non c'est sur, la dessus, tu n'as pas changé. Tu cherches à te trouver un nouveau Tahar pour pouvoir mieux te débarrasser de moi c'est ça ?

Bordel ça me tue.

Ça m'énerve tellement que malgré moi je me transforme en hybride draconnique recouvert de cornes épineuses. Une seconde. Juste le temps de voir les scaphandres et de me diriger vers eux sans aucun autre mot pour le couple qui me dégoute, rejoignant alors les trois types qui s'occupent d'un des scaphandres dont je m'approche.

- Euh, excusez moi... Il... Il faudra faire attention à pas vous transformer là dedans hein... Vous risquez de tout casser sinon...

Je lui lance un regard noir chargé d'une aura de Haki royale qui suite de mon corps et crée une ambiance largement pesante et oppressante autour de moi.

- Non mais je dis ça juste pour vous hein... Désolé.

Et toujours muette je lui arrache le scaphandre des mains avant de l'enfiler et, a peine ont-ils fini de le fermer je me dirige vers le bord du navire avec.

- Attendez ! On a pas tout vérifiez ! Dame Iz...

Trop tard, j'ai déjà sauté.

Et soudainement, je sens le métal qui entour mon corps devenir plus froid tandis que la visière devant moi me laisse apercevoir un paysage tout de bleu. Cette coque de métal est très peu articulée, et malheureusement pas assez pour nager. Ce qui ne fait qu'augmenter ma frustration... Dire qu'il y a cinq ans mon rêve était encore de pouvoir traverser les mers à la seule force de mes bras, et aujourd'hui me voilà obligée de portée cette vulgaire armure de métal pour être au milieu de mon élément favoris. Et pendant ce temps je suppose que l'autre pétasse est encore entrain de se frotter à Red.

Dégout, colère, frustration.
J'ai envie de hurler mais même ça, je ne le peux pas, alors je me laisse couler, mordant ma lèvre jusqu'au sang tout en essayant de me noyer dans le bleu de l'océan.

Bordel, je ne sais même pas pourquoi je reste encore avec eux. C'est tellement... insupportable.


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
"Oh que oui!" réponds-je à Red avec un enthousiasme non dissimulé.

Il faut dire qu'avant, la plongée ne me faisait ni chaud ni froid. En tant qu'aveugle, la beauté des fonds marins me passe à mille lieues au dessus de la tête. Et puis j'ai mangé un fruit du démon, et ça a encore éloigné les activités nautique de mes intérêts. Mais là, il y a un scaphandre et je vois enfin… j'ai l'opportunité de pouvoir contempler le fond de la mer, et je ne compte pas la manquer!

"Elle est toujours comme ça, ou…" dis-je à mon amoureux qui me répond un haussement d'épaule las.

Ainsi, contrairement à une certaine dragonne taciturne, j'écoute l'équipage alors qu'ils m'enfilent la tenue de plongée. La première chose à laquelle je dois faire attention c'est au tuyau d'air. Ce dernier est relié à que pompe à bras que nos matelots vont devoir faire marcher afin de nous fournir de quoi respirer : il est donc vital de le préserver. Mais ce n'est pas tout! En effet, on m'explique que si je peux inspirer sans problème, je dois expirer par un petit tuyau afin de ne pas saturer l'atmosphère interne du scaphandre. Je ne comprends pas trop le pourquoi du comment, mais, si la marine m'a bien appris une chose, c'est d'observer consciencieusement les instructions. Ensuite on me détaille le fonctionnement de la ceinture lestée de poids qui va me maintenir au fond de l'eau, ou me permettre de remonter en urgence. Et enfin, on m'inculque sommairement les gestes nécessaires afin de communiquer sous l'eau.

"Cette tenue ne me met absolument pas en valeur." Fais je semblant de pester, ponctuant ma phrase d'une œillade complice en direction de mon cher et tendre.

Puis je me jette à l'eau, littéralement! Et je dois bien avouer que suis stupéfaite par la beauté du spectacle qui s'offre à mes yeux. Une multitude de poissons multicolores, des alges aux formes et au couleurs aussi surprenantes que variées, et les coraux… c'est sublime! Les yeux grands ouverts, j'essaie de ne pas perdre une miette de ce somptueux panorama sous-marin. Il y a même une épave à quelques dizaines de mètres de nous.

Sans doute celle que nous recherchons!

Red nous rejoint quelques instants plus tard et à l'aide de quelques signes, nous demande de le suivre. Nom d'une biscotte, que c'est peu pratique de se déplacer! Le volume du scaphandre et la pression de l'eau rend chacun de nos mouvements extrêmement pénible et imprécis. Nous trois, utilisateurs puissants de fruits du démons en somme réduits à ça, de gros machins gauches et terriblement vulnérables!

En espérant que personne n'en profite!

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
-Elle finira par se calmer. Personne ne peut rester en colère très longtemps.

Suivant le mouvement, et aidé par les hommes de pont, je m’insère à mon tour dans le scaphandre avant de finir par en verrouiller le casque et d'en essayer les différentes fonctions. Air et étanchéité c'est bon.

Suivant la dragonne, nous sombrons droit vers le fond marin avec la grâce et la légèreté d'une paire d'enclumes. De ce poing de vue la, notre harnachement ne nous change pas vraiment de nos habitudes d'heureux possesseurs de fruits du démon, avec l'un ou l'autre il n'y a qu'une hauteur de nage disponible, et c'est tout au fond de l'eau...

Nous touchons le fond marin de concert, nos lourdes combinaisons s'enfonçant légèrement dans un sol sableux. Il semble que le chaos rocheux que je pensais trouver ait roulé plus au large quand le volcan s'est effondré... La profondeur n'est que d'une vingtaine de brasses et l'eau du lagon intérieur est d'une limpidité parfaite. Il faut croire que le départ des pirates de Tortuga a considérablement bénéficié aux lieux, je me souvenais d'une eau nettement plus sale, en tout cas en surface. Devant nous, le scaphandre d'Izya marche déjà droit devant puis s’arrête; nous laissant le temps de la rejoindre pour contempler le spectacle qui s'ouvre devant nous.

Au delà de l'épave aperçue pendant la descente s'ouvre le cercle du lagon. Une pente douce qui plonge vers des profondeurs volcaniques d'ou s’élèvent de la fumée et le brillant de la lave, et devant nous, tout ce qu'il reste d'un siècle d'occupation pirates. Des dizaines d'épaves de navires d'ages et de tailles diverses, coulés et abandonnés la par des générations de frères de la cote, et qui sont devenus le paradis d'un million de créatures marines.

De la main je me tapote le casque a la recherche de l'indispensable compagnon du sous marinier en équipe.

-Izya, Jeska ? Vous m'entendez ? Normalement il y a un mini den den dans chaque casque, histoire qu'on puisse s'entendre entre nous et recevoir des nouvelles de la surface.

Et accessoirement pouvoir agonir d'injures le type qui mettra le pied sur notre arrivée d'air. Je suppose que pour le scaphandrier en train de mourir noyé c'est toujours une petite satisfaction...

-Moi ça marche !
-Espérons qu'elle aussi... Bon, donc on cherche un navire qui s’appelait la mouette rieuse. Un brick de taille moyenne, deux mats, une mouette aux ailes déployés en figure de proue. Et qui a été coulé à l'artillerie donc en fait il ne doit pas en rester grand chose au dessus des ponts... Je propose qu'on se sépare pour explorer chacun un petit bout de la zone, il ne doit pas être très loin.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
- Dame Izya ? Vous... Vous pourriez confirmer que tout va bien ?
- Non mais tu vois bien que son tube se déroule, c'est qu'elle va bien.
- Et le capitaine l'a en visuel, pas vrai Capitaine ?
- Oui, mais plus pour longtemps, on se sépare Izya, tu nous parles si tu trouves un truc ?
- Hm.
- C'était elle ?
- Evidemment que c'était elle ! Laisse les travailler maintenant !
- Bon bon, d'accord. Dame Izya, je reposerai la question dans dix minutes hein.

Dans dix minutes, c'est ça. Je regarde d'un mauvais œil le denden qui tremble un peu dans mon scaphandre, sentant clairement mes intentions dangereuses pour lui.

- Va pour dix minutes. Déconnecte toi où je t'écrase.
*Gotcha*
- Bien, bon Denden, si je prononce le nom de Red, tu te reconnecteras, compris ?

Il gigote ses petites antennes de haut en bas tout en tremblant. Je suppose qu'il a compris, parfait, me voilà enfin seule. Seule avec un denden qui a bien compris qu'il devait passer en mode silencieux et qui tente comme il peut de contenir ses soubresauts alors que le bateau est surement entrain d'essayé de l'appeler.

C'est donc dans ce cadre des plus paisible que j'avance un pas après l'autre, profitant du calme marin pour apaiser ma colère et ma peine. Et tandis que nous arrivons dans la baie, nous trouvons alors des centaines de navires échouer là depuis de biens trop longues années. Surement des navires échoué de l'ancienne Tortuga qui ont été remplacés par d'autres au fur et à mesure du temps.

Alors si sur le papier retrouver le navire de la mouette rieuse semblant assez simple, le fait est que ça ne l'est pas du tout. Surtout qu'on fait ça pour quoi... cent cinquante millions ? Autant dire des cacahuètes quoi. Non mais franchement, qu'est ce que je m'emmerde encore à me mêler de leurs affaires ?
Si seulement je n'aimais pas Red, je l'aurai envoyé boulet lui et sa grognasse et ça serait plié.

Finalement, je choisis de me positionner sur un des navires, grimpant comme je peux sur une épave plus haute que les autres pour tenter de gagner en vision globale. Et là, perchée sur ce tas de bois mouillé, je scrute la fosse où repose tous ces cadavres de navire.

- Red.

Rien ne se passe.

- Oh hé, c'est le signal là !

L'escargophone sursaute et se met enfin à sonner pour appeler la surface et le point de liaison.

- Va falloir être plus attentif que ça.
- Dame Izya ! Ça fait vingt minutes ! On était inquiet !
- Parle pour toi.
- Red, ton navire, c'est une coque de bois ?
- Oui, tu as trouvé quelque chose ?
- Pas encore, mais je vais regarder avec mes yeux de dragon.
- QUOI ?!
- NON ! C'EST TROP DANGEREUX ! VOUS NE DEVEZ PAS !
- Raccroche.
*Gotcha*

Depuis mon poste d'observation, profitant du calme des fond marins pas si profond que ça ici, je respire un grand coup et me concentre pour prendre ma transformation hybride classique tout en faisant attention à ce que ma nouvelle queue ne casse pas la coque de métal qui me maintient en vie. La position n'est pas hyper confortable mais cela me permet d'avoir mes yeux de prédateur pour observer les environs au peigne fin.

Une activité minutieuse qui fini de me vider la tête de toute émotion néfaste. Les minutes passent dans un long silence jusqu'à ce que finalement, j'entende comme un truc. C'est comme un murmure inaudible, une mélodie sortie de nulle part. Et quand je me tourne dans sa direction, je vois Red, au loin, en train de retourner des épaves grâce aux ténèbres.

Levant un sourcil sans comprendre, je retourne alors à mes recherches minutieuses, mais rapidement ce murmure revient, toujours Red, et puis un autre apparait un peu plus loin...

- La trainée ?

Mais ça veut dire que... Après tout ce temps mon haki de l'observation s'éveillerai enfin ? Vraiment ?
Oubliant l'objectif, je ferme les yeux pour ne plus me concentrer sur ces voix. J'entends alors la présence de Red, tentant de mémoriser la mélodie de ce son. Et Jeska... Jeska je l'apprends pour pouvoir le reconnaitre et l'éviter au mieux. Puis, un peu plus haut au dessus de nous, j'entends le son des membres d'équipages, les comptant un à un.

Et puis soudainement, entre eux et nous, il y en a d'autres.

Hein ?

- Red !

Rien ne se passe. J'ai le temps de me tourner vers la fameuse présence et d'y découvrir une nouvelle boite de conserve à moteur, vachement plus grande et classe que la notre, avec un joli logo de mouette dessus.

- Rah ! Putain d'escargot, ça urge appelle !
Red ! Les gars ! Vous m'entendez ? On est pas seul sous l'eau !


Bah on est pas dans la merde là...


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Je n’avais pas très envie de me séparer des autres. J’ai toujours détesté l’eau, bien avant de manger mon fruit du démon. Ce n’est clairement pas mon élément et je me sentirais nettement plus rassurée si je n’étais pas si seule. Je m’éloigne un peu du volcan sous marin et je recherche le fameux navire, et très vite, je ne vois plus Red et Izya. Un frisson glacé le parcourt l’échine, je me sens terriblement vulnérable et malgré la beauté des fonds marins, je n’ai qu’une envie, trouver au plus vite ce trésor pour sortir de là avant de faire une crise de panique.

Et puis soudain la douce voix de crécelle d’Izya me vrille les tympans. On n’est pas seuls? Je me retourne aussi vite que ma combinaison me le permet et je vois à quelques dizaines de mètres de moi, un navire sous marin qui a la forme d’un gros cigare bombé. Il flotte paresseusement entre deux eaux avant d’essaimer une nuée de plongeurs de combat!

"Nom d’une biscotte! On est attaqués!"

N’écoutant que mon courage, je me précipite vers la menace. Malheureusement le scaphandre réduit dramatiquement ma vitesse de déplacement. Et en plus, avec la ceinture lestée, il m’est impossible d’aller affronter les hommes grenouilles qui nagent comme des poissons vers nos arrivés d’air, un couteau à la main, dans le but évident de nous asphyxier. Je n’ai pas le choix, il faut que j’intervienne!

Heureusement le rokushiki marche sous l’eau! D’une combinaison habile de soru et de geppou, j’arrive à intercepter le premier ennemi avant qu’il ne coupe un des tuyaux d’air. Seulement, une fois l’effet de surprise passé,  je réalise avec horreur que mes opposants, bien que moins forts que moi individuellement, sont rudement nombreux et terriblement mobiles! Et si je n’étais pas suffisamment à mon désavantage, utiliser l’art secret du Cypher Pol sous l’eau me demande une énorme débauche d’énergie! Bref, pour moi, c’est mal engagé!


Dernière édition par Jeska Kamahlsson le Lun 20 Juin 2022 - 14:30, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
La sous Marine !

Peste ! J'aurais pourtant pu me douter que la station aurait prévu une équipe de défense sous marine, mais la sous marine est un bibelot trop récent du collier de la marine, j'en maitrise mal les codes et je n'en connais pas du tout les possibilités. Et puis... Ils seraient quand même mieux occupés à couler les navires des géants que de venir nous emmerder ici !

A moins que l'attaque ne tourne si mal que ça ?

-Surveillez vos arrivées d'airs !

Piétinant comme je peux dans la pénible armure, je suis la direction que m'indique mon mantra, trébuchant en direction des deux demoiselles sauvagement attaqués par l'équipe de plongeur. Pas d'armes de tir vendue avec le scaphandre, shigan peut être ? Braquant un bras en direction des plongeurs, je tente d'adopter malgré le gant de caoutchouc, la posture qui me permet de transformer la moindre pichenette en fusil de sniper.

Shigan ?

Il a bien quelque chose qui part, mais dans l'eau l'effet n'est pas fou. En tout cas je ne troue personne. Alors quoi, une frappe plus grosse ? Mais c'est un coup à arracher tous les tuyaux.. Pilant sur place, j'arme une frappe classique, frappant l'eau devant moi de mon poing comme si j'étais à l'air libre, une fois, deux fois, trois fois, pas la même sensation, ni la même vitesse de progression, ce qui me fait perdre en précision, mais cette fois j'ai la satisfaction de voir un des nageurs se plier soudain en deux en rencontrant ma frappe. C'est toujours un de moins mais ça ne suffira pas. Surtout que derrière la première équipe j'en perçois une seconde déjà en train de se mettre a l'eau. Et plus bas, encore d'autres étincelles de vies...

Oh... Mais celles la ne sont pas humaines...

-Tenez les a distance, j'ai trouvé des alliés !

D'une pensée je déploie mon haki, mon esprit filant à la rencontre des créatures qui vivent la dessous, dans l'eau brulante et les fumerolles du volcan sous marin, des créatures coriaces, mais qui ne font pas le poids face à mon écrasante volonté.

VENEZ ! ATTAQUEZ !


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
D'aussi loin que je me souvienne, s'il y a bien une chose que j'ai toujours adoré, c'est le chocolat.
Le chocolat, mais aussi la caresse de l'eau sur mon corps lorsque je nage. Lorsque je nageais. Avant de manger un fruit du démon...

Alors aujourd'hui, quand d'un coup de patte je me dis que je vais leur envoyer des griffes d'airs dans les dents et que ça leur fera bien les pieds à ces abrutis, et qu'une fois mon geste fait je remarque qu'ils n'ont absolument rien senti faute d'air mais qu'à côté de cela je sens une fuite au bout de mes doigts qui laisse filer de l'eau dans ma combinaison de caoutchouc et de métal... Pour la première fois de ma vie, cette sensation que j'affectionne tant me fait doucement flipper.
Et bien sur, je ne parle pas du dauphin.

- Euh, Red... Je crois que.

Je m'arrête soudainement dans ma phrase tandis l'autre passe devant moi.

- Rien, oublie.

Me montrer faible devant elle ? Plutôt mourir noyer. Au fond, ce serait surement pas si mal comme fin pour une fille qui rêvait de parcourir les mers à la nage, hein ? Mais déjà je ressens les fameuses tortues de laves qui sortent des parois du volcan qui cercle la baie et s'il y a bien une chose que j'ai bien appris à maîtriser, c'est mon haki royale.

Alors dès que j'aperçois une des tortues, j'utilise mon fluide sur elle avant que l'eau ne soit trop présente dans mon scaphandre.

- ICI

Et tandis qu'elle change de direction pour venir vers moi je jette un œil aux plongeurs de la marine pour voir leur avancée. Et franchement ça craint... L'un d'eu approche dangereusement du tuyau de mon arrivée d'air. Me contorsionnant comme je peux, j'arrive à chopper le tube cerclé d'anneau de métal et, du bout de mes doigts trempant maintenant dans l'eau je crée un nuage d'orage.
Encore une idée brillante, hein ?

Si le nuage ne tient pas, la foudre qu'il contient elle se propage magnifiquement... Non mais le long du tube mais tout autour de moi, jusqu'à m'électrocuté moi même et m'arracher un cri de douleur que mon escargophone n'a pas le temps de retransmettre avant de rendre l'âme.
J'ai mal. Et en plus je n'ai rien empêché du tout. Fait chier.

Heureusement pour moi, malgré le fait que je sois à moitié sonnée la tortue m'a obéie. Il me faut quelques secondes pour finalement m'accrocher tandis que niveau d'eau dans mon scaphandre m'arrive déjà à la taille.

- Surface.

Et immédiatement la tortue s'exécute tandis que je reprends lentement mes esprits. La remontée et rapide et, une fois revenue à l'air libre j'arrache la tête de mon scaphandre que je jette à l'eau avant de me débarrasser du reste et de reprendre mon souffle un instant.

Debout sur la carapace de l'animal brûlant qui ne me gêne nullement, je regarde la surface de l'eau si limpide qu'on y voit tout ce qui se passe et me demande comment agir dessus. Sans bouger, je change alors de forme et décolle dans les airs pour devenir un grand dragon et ordonne à la tortue d'attaquer les plongeurs.

Quant à moi, je commence à tourner en rond. Tourner vite en rond, utilisant même le soru pour le faire à une vitesse démentielle, utilisant toute la longueur de mon corps pour entrainer un maximum d'air au ras de l'eau. Et espérer créer un maelstrom digne de ce nom qui pourrait bien pourrir la vie de tous les êtres aquatiques du coin...


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Qui s'y frotte s'y pique! Et c'est maintenant à la Sous-marine de se retrouver mal engagée! En effet, les prédateurs abyssaux auxquels Red vient de faire appel font magnifiquement bien leur travail et teintent le lagon d'un rouge carmin que ne renierait pas mon capitaine comme signature. Et bien qu'une seconde vague d'assaillants sorte du bâtiment subaquatique, les créatures marines assurent sans problème notre défense. Tant mieux car je commençais à fatiguer de me battre sous l'eau en usant du geppou!

Je me laisse alors retomber vers le fond quand soudain, quelque chose me chiffonne. C'est moi, ou il y a drôlement plus de courant tout d'un coup? En effet, au dessus de nos têtes, une Izya sauvage eu la bonne idée d'utiliser son fruit du démon et ses compétences climatiques pour créer un maelstrom géant. Le vortex se retrouve en plus amplifié par les remontées d'eau chaude à cause du volcan sous marin. Et, en moins de temps qu'il ne faut pour dire Alabasta, nous voilà, Red, les plongeurs, le sous-marin, les bestioles, les épaves et moi pris dans une trombe furieuse!

Et pour ajouter au critique de la situation, les restes des navires se disloquent et se désagrègent en une multitude de petits débris que la vitesse du courant rend terriblement dangereux. En fait, les seuls qui ne se font pas hacher menu dans cette essoreuse de la mort sont le sous marin, du fait de son blindage le capitaine qui déploie son haki de l'armement, et moi, qui fait de même pour me protéger. Malheureusement, nos arrivées d'air se font sectionner! Et puis, à force de tourner à une vitesse folle, je crois que je vais vomis dans mon scaphandre! En désespoir de cause, je hurle.

"Au secours!"

Et alors que la situation ne pouvait pas être pire, je crois que je distingue enfin Red dans cette nuée de sang, de viscères et de débris. Alors, j'essaie de lutter du mieux que je peux pour aller le rejoindre, quand soudain… un immense forme sombre m'arrive dessus. Le submersible me heurte de plein fouet et j'entends le craquement sinistre du hublot de mon scaphandre avant de sombrer dans l'inconscience.

Et à la surface, la situation n'est pas meilleure! En effet, le siphon attire inexorablement l'Usage Modéré de la Force en son sein.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Comme le reste du milieu marin je suis entrainé par le tourbillon marin, j'ai juste le temps d’attraper le bout de mon arrivée d'air et de l'écraser entre mes doigts, ce qui me prive toujours d'une arrivée constante, mais qui évite au moins à mon scaphandre de se remplir d'eau pour un temps...

Avec une main rivé sur mon tuyau et une seule main libre pour la nage il est parfaitement vain de tenter de lutter contre le courant, mon haki me protège parfaitement des chocs et des rencontres avec tous les autres machins entrainés par le tourbillon, mais c'est une sécurité qui ne s'étend pas jusqu’à protéger le scaphandre, et en quelques instants ma combinaison se retrouve a fuir dangereusement, et pendant que l'eau monte le long de mes jambes je me sens faiblir...

Action Red ! Action !

Balloté comme dans une essoreuse, je galère a distinguer le haut du bas, jusqu’à atteindre soudain la paroi du maelstrom, jaillissant jusqu'a mi corps le long d'un falaise d'eau conique et tourbillonnante. L'air libre ! D'un coup de poing je brise mon casque pour reprendre ma respiration, et d'un geppou je frappe l'eau derrière moi, jaillissant de la muraille liquide pour me jeter dans le vent que génère Izya.

A ma suite une silhouette noire me suit, et une étrave de sous marin jaillit à son tour de la flotte et se met a tourner comme une feuille dans un évier dont on vient de virer la bonde.

-STOPPE ÇA IZYA !

Derrière moi je sens comme si j'y étais le choc sourd de Jeska qui s'écrase sur le sous marin et perd connaissance. Et ne pouvant replonger pour la chercher, j'utilise la seule chose qui me reste...

-Blach hole !

De tout mon corps une nappe de ténèbres explose dans la tempête, et tout se met soudain à converger vers moi, le vent disparait, le siphon marin s'effondre, le sous marin est avalé par le trou noir avec tout ce qui l'entoure, marines, tortues, Jeska, et un paquet de débris divers.

Libéré du vent je bondis vers le ciel ou Izya a cessé de tourner.

-Je vais libérer tout le bordel, prépare toi, le ciel va être chargé et il va falloir récupérer Jeska avant qu'elle ne plonge. Prête ? Libération !


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Le cri résonne jusqu'à mes oreilles et me glace le sang. Pourtant, il n'y a aucune trace de Haki Royal dedans. Non, c'est bien pire que cela : des reproches et de la peur.

Et de la peur pour quoi ?
Pour elle. Elle qu'il me demande de récupérer dans le foutoir qu'il vient d'engloutir et qu'il s'apprête à libérer. Alors je détourne la tête sous son ordre, ravalant ma colère tandis que je flotte au dessus de la mer et que lui s'en fout. Lui ne pense surement qu'à secourir sa trainée qu'il vient d'engloutir dans ses ténèbres.

Mais qu'importe mon absence de réponse, Red relâche alors tout ce que son Black Hole contient. Et malgré une légère hésitation de ma part, les dents serrées de frustration, je bouge tout de même en sentant apparaitre le son de la présence de Jeska dans la zone que détecte mon haki de l'observation. Et d'un soru, je me jette sur elle, l'attrapant dans ma gueule avant de faire un nouveau soru jusqu'à l'Usage Modéré de la Force qui a eu une peur bleu mais rien de plus.

Et sans aucune délicatesse, je la jette sur le pont avant de repartir immédiatement pour mettre en pièce les sous-mariniers qui sont eux aussi rejeter à la mer, prenant ma forme hybride ailée pour les transpercer de mon meitou avant de jeter leur corps inerte à la mer.

Je n'ai pas pour habitude de tuer inutilement, de faire étalage de violence gratuite... Mais là, là... Je ne contrôle plus ma fureur. Et chaque coup de sabre brisant des os et des cœurs me fait mal, mais pas assez pour surmonter les émotions que je terre au fond de moi. Honte, rancune, jalousie, déception... Oh pourquoi ne suis-je pas assez bien ? Pourquoi quoi que je fasse, ça ne convienne pas ? Pourquoi l'a-t-il choisi elle plutôt que moi ?

Je ne le supporte plus, je n'y arrive plus. Alors je hurle, je hurle ma colère qui libère mon Haki Royal a la face du monde, assommant et repoussant tous les débris autour de moi. Mon cri se propage jusque dans les profondeurs de la baie ou les quelques créatures marines du coin en subissent les effets autant que les marins qui ont cru bon de nous attaquer.
Et puis, après plusieurs seconde, mon cri se tait enfin, me laissant essoufflée, fatiguée... Mais ce n'est pas assez. La douleur est là, toujours, et il n'y a rien qui ne la fasse partir.
Nulle, échec, ratée.
Je n'en peux plus. Je n'en peux plus d'être celle délaissée.

Et je ne sais plus comment évacuer. Alors je redeviens dragon et je crache un feu torrentiel à la surface de l'eau, carbonisant les restes d'épaves flottants, les restes de corps et cadavres qui ont eu le malheur de se retrouver contre moi. Et ceux pendant plusieurs minutes, reprenant par deux fois mon souffle, jusqu'à ce que ma gorge me face mal, jusqu'à ce que la fatigue et la peine l'emporte sur ma frustration.

Et quand enfin il n'y a plus rien à la surface de l'eau bouillonnante, je regarde un moment mon œuvre tout en sentant de mon Haki Red qui s'est attardé près de Jeska pour s'assurer qu'elle aille bien. Et sans même un regard dans sa direction, je décolle et part, part vers ce volcan ou je me suis entrainée autrefois, ce volcan qui est une antre de solitude dont j'ai grandement besoin dans l'immédiat.

De toute façon, ils n'ont clairement pas besoin de moi.


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
J'émerge difficilement. J'ai mal partout j'ai la vue encore boute brouillée, et les sons qui m'entourent me paraissent distordus. Je suis mal en point, mais encore en vie. Et malgré le grognement que je viens de pousser, je suis contente d'être là. Je la sens, l'odeur de Red, sa main sur ma nuque, l'autre su mon visage. Je me force à sourire.

"Red, tu es là, mais..."

"Chut," me dit-il tendrement. " tu as été bien secouée."

Je garde donc le silence, le temps de reprendre mes esprits. De percuter des évidences. Je ne suis plus sous l'eau, ni dans le scaphandre. Je suis allongée et mon aimé est à mes côtés. Il a l'air soulagé, pourquoi? Mes souvenirs sont confus, et j'ai encore du mal à comprendre ce que je fais là. Quelques instants s'écoulent avant que je demande.

"Où est Izya? Et le trésor?"

Red m'explique alors les évènements de ce dernier quart d'heure. Il passe sous silence le déchaînement de rage de la dragonne, Et si son maelstrom a eu quelque chose de bon, c'est de faire remonter toutes les épaves à la surface. En morceaux, certes, mais on pourrait quand même repêcher quelques trésors, j'ai envie d'aider et j'essaie de me relever avant qu'une douleur terrible ne m'en empêche.

"Tu devrais te reposer, tu t'es pris un sous marin de plein fouet." me conseille mon capitaine.

Et c'est en penchant ma tête que je vois l'étendue des dégâts : un immonde hématome violet aux bords verdâtres et orangeâtes me recouvre le ventre.

"C'est aussi vilain que ça en a l'air?" demandé-je inquiète.

Un hochement de tête grave pour seule réponse. je ne suis pas franchement rassurée, et encore moins quand le personnel médical de l'Usage Modéré de la Force m'embarque sur une civière. j'ai juste de temps de saisir la main de mon homme.

"Va la voir, et remercie-là de ma part, s'il te plaît?"

Je sais très bien qu'il y serait allé de toutes façons, je lui donne juste ma bénédiction pour qu'il puisse partir l'esprit tranquille. J'espère cependant que ça ira bien pour lui, la rousse est connue pour son caractère volcanique, après tout.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Je me concentre quelques secondes, étendant mon champ de perception pour évaluer la situation de Tortuga. Autour de l'Usage Modéré de la Force qui continue à avancer à petite vitesse dans la baie, l'eau est maintenant purgé de toute présence humaine, ne reste que les tortues qui n'ont visiblement pas aimé le bordel, et qui sont en train de s'agiter comme des perdues, remontant à la surface pour attraper les cadavres qui trainent avant de replonger avec leur butin dans les profondeurs.

De ce point de vue la, Glutonny ne pourra pas dire qu'on a pas tendu la main... Quand a l'autre...

La bas sur la station VV l'assaut des géants suit son cours. Je sens le griffon géant qui s'amuse dans le ciel en s'attaquant aux défenses, déposant certains des monstres directement sur les hauteurs pendant que les autres s'attaquent aux portes d’accès du pied de la tour. Je ne sais pas ce que Vegapunk a prévu comme défense, mais vu la puissance de l'équipage des Food Chain, ça risque de ne pas suffire... Ce qui signifie que de ce point de vue la tout baigne, et qu'on a pas besoin de retourner se mouiller plus que ça.

-Restez à l'entrée de la baie pour pouvoir surveiller le large. Si du monde arrive il faudra qu'on puisse sortir sans passer devant les défenses de la station.
-T’inquiète patron, on connait le truc... Va la chercher.

Alternant Geppou et Soru je me propulse dans les airs, apparaissant par intermittence quand je frappe l'air une nouvelle fois pour bondir plus loin et plus haut, escaladant le chemin invisible qui relie le pont du cuirassé au cône effondrée du volcan ou nous avons vu le dragon retourner se plonger. Le fond du cratère disparait dans une fumée paresseuse qui signale encore que si le volcan se repose il est malgré tout loin d’être mort. Et au fond, Izya est plongé a mi corps reptilien dans le bain de pierres brulantes.

-IZYA ! REVIENT !


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Je plonge, loin, loin dans les profondeurs du volcan, me rapprochant toujours plus de cette chaleur qui loin de me faire peur, m'est tout a fait réconfortante. Comme une étreinte bienveillante, un baume d'amour sur mon cœur endoloris, meurtri. Je me trouve alors une cavité chaude, où l'obscurité règne. Et dans ce cocon je me transforme encore, redevenant celle que je suis depuis toujours : une ange, une simple petite ange abandonnée par sa mère qui a été créé pour des desseins qui la dépasse.
Qui me dépasse.

Moi, Izya, Reine Céleste, Dragonne, Pirate, Ange. Moi Izya n'aspirait qu'à une vie simple, faite d'amour et d'eau fraiche. Et c'est tout. J'avais mes parents adoptifs, j'avais Léo, j'avais la mer et ma passion pour la natation. Et puis Léo est parti, j'ai laissé mes parents derrière moi et j'ai mangé un fruit du démon. Et si au cour de mes aventures j'ai rencontré d'autres gens, si mon cœur s'est laissé séduire par d'autres gens, je n'ai pour autant jamais perdu cette envie de vie et d'amour simple.

Je suis lessivée. Dépassée. Déprimée. Mon cœur brûle d'un sentiment qui me consume et me tue à petit feu, rongeant chaque jour un peu plus mon envie débordante d'avancer, de lutter, de défendre ceux qui compte sur moi... A quoi bon ? A quoi bon tout cela ? Si d'autres étaient à ma place, ils feraient surement ça mieux que moi. Moi qui ne fait qu'avancer à tâtons, cherchant toujours ce qu'il y a de mieux pour contenter tout le monde, pour améliorer la vie de tout le monde, pour que les gens m'apprécient ? Qu'ils apprennent à compter sur moi, à me faire confiance...

La voix de Red résonne soudainement dans les galeries du volcan, me sortant de mon silence pensif. En l'entendant, je relève la tête, surprise de le savoir à ma recherche, surprise de l'entendre vouloir que je revienne... Pour quoi faire ? Quelle intérêt que je revienne ? N'ai-je pas tout gâcher de cette mission ? Sa chère et tendre est blessée par ma faute, et dans ma fureur j'ai surement du brûler la totalité des millions qu'on était venu chercher alors franchement, pourquoi revenir ?

- LAISSE MOI !

Je ne fais même pas d'effort pour tenter de camoufler ma peine, de toute façon, Red a l'empathie, alors il doit clairement la sentir, et c'est surement pour ça qu'il m'a suivit.

- TU SAIS TRES BIEN QUE JE NE PARTIRAI PAS PRINCESSE. ALORS SOIT TU SORS DE LA POUR ME REJOINDRE SOIT TU M'OBLIGES A VENIR TE CHERCHER.
- LAISSE MOI TRANQUILLE RED !
- JE VAIS VENIR, ME BRÛLER, ET CE SERA DE TA FAUTE !...
- JE T'AI RIEN DEMANDÉ ! VAS T'EN !
- JE COMTPE JUSQU'A DIX ET J'ARRIVE ! UN...
- PUTAIN RED, QU'EST CE QUE TU COMPRENDS PAS DANS "LAISSE MOI!" ?!
- DEUX...
- JE VEUX PAS TE PARLER.
- TROIS...
- JE PEUX PAS TE PARLER !
- QUATRE
- C'EST QUELQUE CHOSE QUI NE TE REGARDE PAS !
- CINQ
- QUE JE DOIS GERER SEULE !
- SIX
- ALORS RETOURNE PLUTÔT AUPRES DE L'AUTRE PETASSE ET LAISSE MOI SEULE !

Cette fois, Red ne répond plus, stoppant son décompte puéril tandis que moi, je me recroqueville sur moi même, laissant libre cours à mes larmes dans mon antre de chaleur et d'obscurité. En me concentrant sur mon tout nouveau haki, je sens que Red est toujours là, à quelques mètres au dessus de moi, à l'entrée de la cheminée. Mais c'est la seule info que j'arrive à percevoir... Est ce qu'il me déteste d'avoir insulter sa précieuse petite mégère ? Est ce qu'il va finalement repartir comme je lui ai demandé et alors finir de briser définitivement le lien qu'on a construit pendant trois ans avant sa "mort" ?

Et finalement, je le sens bouger. Mais pas pour aller dans le volcan. Non, Red remonte, s'éloigne un instant. Un instant qui me laisse une douleur sourde dans la poitrine, un goût amer en bouche. Un instant où tout mon corps se crispe, parcouru de frisson, et où mes larmes redoublent.

Jusqu'à une secousse. Une secousse faisant gronder la roche. Des morceaux tombent du plafond et je suis même obligée de me parer de mon armure et de mon haki pour survivre aux chutes de pierre. Paniquée, par l'environnement devenu vachement menaçant, je me redresse alors qu'une nouvelle secousse résonne et refait tomber des pierres dans les tunnels. Rapidement, sans chercher plus à comprendre, je grimpe aux murs en plantant mes griffes et retracent le chemin arrière tandis qu'une troisième secousse fait trembler la pierre.

Jusqu'à ce que finalement, moi et des dizaines de tortues de laves nous retrouvions expulsées de notre demeure. Et déployant mon Haki, je trouve alors le responsable. Debout sur la cheminée, je regarde Red qui s'éloigne du volcan dans les airs pour prendre de l'élan, tandis que sous ses pieds se trouvent un creux énorme, traduisant les efforts qu'il a déployé pour créer sa propre galerie jusqu'à ma cachette.

- NON MAIS T'ES COMPLETEMENT CON ! J'aurai pu crever la dessous !
- Ah, te voilà. Ça m'arrange, la pierre commençait à vraiment chauffer.

Si son geste à quelque chose de rassurant dans le fond, je suis toujours plutôt irrité de ce qu'il s'est passé... Alors sans un mot de plus, je me détourne de lui, redevient un dragon et décolle dans la direction opposée à l'Usage Modérée de la Force.

- Izya ! Attends ! Reviens ! RAAAH !

Red sur mes talons, il use de son soru pour me rattraper alors je fais pareil. Du moins, jusqu'à un grondement sourd venant du volcan qui n'a clairement pas aimé être secoué de la sorte et crache immédiatement un énorme nuage de cendre incandescente.

- On doit retourner au navire ! Maintenant !

Derrière moi, Red s'est arrêté et nous protège de la pluie noire via ses ténèbres. Pour ma part, je le regarde un moment et souffle. Souffle de lassitude et de résignation. De toute façon, qu'est ce que j'ai a faire d'autre ? Rien. Alors sans un mot de plus, j'attrape le corps sautillant du pirate dans ma patte et nous ramène au navire dans un silence des plus strict.


Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1425067977-izya-sflagopr Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1465207581-signizya Les coffres n'ont pas de nageoires, les zombis non plus. 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Un examen rapide pour vérifier que je n'ai pas de dégâts internes, et un bon gros cataplasme des familles sur le ventre pour soulager la douleur et me revoilà d'attaque. Enfin, c'est un bien grand mot. Le moindre effort abdominal de plie en deux et, pire que tout, avec cet affreux bandage, je suis l'antithèse du sexy. Mais je suis en vie et c'est le plus important. Alors me voilà de retour sur le pont à coordonner l'opération de repêchage. C'est pas très noble, mais on va embarquer tout ce qui semble avoir de la valeur. Avec un peu de chance, on pourrait même récupérer le trésor. Après tout on était venus pour ça, à la base.

Quand soudain, le volcan gronde. Je ne suis pas rassurée. Red est là-bas, avec Izya, et avec cette frappadingue, tout peut arriver. Je peste contre mon état qui m'empêche de les rejoindre. Je n'ai même plus la lucidité de réaliser que ma présence ne changerait rien à rien. Je ne peux qu'attendre qu'ils reviennent.

Chose qui s'avère être bien moins long que je ne l'aurais cru, et je ne vais pas m'en plaindre. Parce que je suis à bout de forces. Je n'arrive même plus à faire semblant de commander les hommes de l'Usage Modéré de la Force pour faire bonne figure après d'Izya la Reine de Pacotille! Je m'affale sur un transat car rester debout m'es trop pénible. Ce fichu sous-marin ne m'a pas loupé! par politesse, je me redresse quand les deux retardataire nous gratifient de leur présence. Je n'aurais pas du, le douleur m'arrache un rictus et j'espère que ma rivale ne va pas mal le prendre.

Et en fait , non, elle atterrit avec Red dans une patte, reprend forme humaine et file à l'intérieur en me snobant totalement. Faisant fi de la colère que je ressens après m'être pris un tel vent, je souris à mon homme et fais comme si rien de tout ça ne s'était jamais passé.

"Quel plaisir de te revoir. Dommage que les coffres n'aient pas de nageoires, on aurait pu le repêcher."

  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Bon, je n'ai même pas besoin de me concentrer sur les émotions vives qui m'entourent pour savoir que ce n'est pas encore aujourd'hui qu'on va pouvoir entamer une désescalade constructive des tensions au sein de l'équipage. Encore raté. Programmer une journée plongée tranquille et une chasse au trésor et tomber sur des types de la sous marine qui ont eu la même idée de teambuilding c'est quand même pas de bol. Cela dit les survivants doivent penser pareil, et ça leur a certainement fait plus mal qu'a nous.

Izya disparait pendant que Jeska s'efforce de faire bonne figure, une fois de plus. De mon coté je suis les évolutions du combat qui commence à s’essouffler du coté de la tour. Une victoire géante se dessine, malgré une résistance surement héroïque de défenseurs, difficile d'affronter et de vaincre une force de frappe exclusivement composée de géants. Même moi leur chef m'a surpris, c'est dire...

En tout cas Glutonny devrait avoir ses otages et peut être obtenir la sécurité qu'il recherche vis à vis de l'ingérence de la marine. Un postulat qui ne m'a pas vraiment convaincu, mais chacun ses plans, et dans le fond, ceux de l'ex corsaire n'ont pas si mal fonctionnés pour l'instant alors peut étre qu'il est vraiment aussi malin et génial qu'il le pense...

-Si les coffres avaient des nageoires on appellerait ça des poissons...

Et sur ces bonnes paroles, je me détourne de la bataille de la baie pour venir m'affaler dans le transit voisin. En tout cas, Leonov ne pourra pas dire qu'on ne l'a pas aidé. Sans notre intervention, la sous marine n'aurait probablement pas laissé un navire quitter la baie...

-Allez rentrons...


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine