Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

La fête du chocolat!

Aujourd'hui est un jour spécial! Ca fait plusieurs semaines que je prépare ça en parallèle de la guerre contre Teach. Il m'a fallu parler travailler avec pas mal de gens. Mais c'est enfin prêt! Main dans la main avec mon petit Sakazuki, on se dirige vers la place centrale de la Zone, devant mon établissement, Et là, surprise! Une grande fête est organisée. La fête du chocolat! Au centre, il y a un un grand jardin de plusieurs dizaines de mètres carrés, avec des arbustes et des fleurs. Ca a été une horreur de mettre ça en place, mais, ça en vaut le coup. L'endroit est réservé à la chasse aux œufs, les enfants se font marquer la main avec de l'encre de poulpe de Grand Line, un peu comme les esclaves, mais en plus mignon, un petit œuf, ou un lapin afin qu'ils ne passent pas plus d'une fois. Et c'est parti mon kiki! Les loupiots filent comme des balles dans le jardin, profitent d'une vraie herbe verte et aussi des œufs en chocolat planqués par le personnel. Dix en tout, à trouver en dix minutes. C'est court, mais, l'équipe est bienveillante et aide les marmots à trouver les friandises, tant est si bien que tous repartent avec un panier plein de sucreries! Mon petit garçon est comme un fou, il veut y aller lui aussi, mais il y a déjà pas mal de queue, mais il attendra son tour comme tout le monde. Pas de passe droits parce qu'il est mon fils, c'est hors de question. Je suis ravie de voir que, dans la file, il y a des petits de tous horizons, des filles, des garçons, des gamins-poissons, des longs bras, je crois même voir une petite paire d'ailes blanches qui est à deux doigts de commencer son parcours. J'en souris, c'est exactement ce que je veux, un endroit ou tout le monde puisse s'amuser quelque soient ses origines. Après pas mal d'attente, c'est enfin à nous, Je confie mon petit bout d'homme à une charmante jeune femme en tenue de lapin et je fais le tour pour pourvoir regarder mon garçon chasser les œufs. Il court, rigole, crie sa joie à chaque découverte et vient me montrer son "butin" fier comme un paon. Et, au bout de dix minutes, il vient me rejoindre pour une dégustation bien méritée!

"Ché cro bon!" me dit-il la bouche pleine de chocolat.

"Régale-toi mon petit ange." lui murmuré-je tendrement.

Je couve mon enfant du regard tandis qu'il avale goulument ses friandises. Il a le sourire jusqu'aux oreilles. Et moi aussi, je ne suis pas peu fière, cette histoire inventée de lapins qui viennent de la Lune et qui cachent des œufs en chocolat pour les enfants, j'ai réussi à lui donner vie! Mes filles ont des très jolies tenues de lapin, confectionnées à la Mascarade. La Dépouille m'a fourni de l'encre de poulpe. Les désosseurs de la Flottebaie m'ont aidé à faire surgir ce festival dans la nuit. La Main Rouge nous a trouvé de véritables lapins pour que les enfants puissent jouer avec dans l'arrière cour de La Part des Anges, pardon c'est le Caprice des Dieux, maintenant. Les Usuriers m'ont permis de rentrer en contact avec le Royaume de Shishoku pour avoir des chocolats de la meilleure qualité. Les hommes-poissons des Abymes et les armuriers de la Frapperie ont conçu des pistolets à eau très réalistes pour que les plus grands s'amusent. J'ai même demandé aux météorologues de l'Envol du Dragon de nous assurer qu'il ferait beau temps. Bref, tous les savoir-faire d'Armada pour une grande fête où tous s'amusent.

Car oui, je n'ai pas prévu des jeux que pour les enfants! Il y a aussi plein d'autres activités! Déjà, il y a plein d'échoppes qui vendent du chocolat sous toutes ses formes et ses couleurs. Des tablettes aux dragées en passant par des boissons. Du noir, du blanc, du au lait, avec des noix ou des fruits secs dedans…  il y en avait pour tous les goûts. Moi je me suis laissée tenter par un petit tube qui permet de déposer une fine couche de chocolat sur les lèvres. Une petite surprise pour mon Red adoré! Mais ce n'est pas tout! Il y a des snacks et des buvettes en veux tu en voilà! Et puis, des stands de jeu classiques des fêtes foraines :du tir au pistolet à eau, de la pêche au canards j'ai même penser à installer un peu partout de petites scènes où se produisent des artistes ou de mini revues façon cabaret.

Cependant, moi aussi je dois aller enfiler ma tenue, alors laisse la chair de ma chair jouer avec les lapins sous la surveillance de quelques unes de mes filles et je file m'habiller. Me voilà donc en tenue de Bunny Girl en train de fendre la foule pour voir un peu comment tout se passe. Je discute tranquillement avec Tomoe qui me est ravie de voir les enfants de son peuple s'amuser.

"Vous savez, pour moi il n'y a qu'un peuple."

Ce à quoi elle acquiesce et me gratifie même d'un sourire. Je continue donc ma tournée, guidant les plus perdus, discutant un peu avec quelques têtes connues. Mais…celui que je veux voir n'est toujours pas là! Et c'est bien dommage car les moments festifs sont meilleurs en bonne compagnie.


Dernière édition par Jeska Kamahlsson le Jeu 23 Juin - 13:54, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
-Non mais c'est quoi cette tronche ?
Heureusement qu'on peut toujours compter sur Baker pour être prêt à mettre les pieds dans le plat la ou Wilson préfère toujours la diplomatie et l'évitement... Je suppose qu'il remplit un peu le rôle du type chargé de rappeler au tyran recevant les hommages de la foule qu'il est encore mortel... En un peu plus bourrin...
-Je ne sais pas trop... Ça ne fait pas très pirate non ?  
-Mouais. Le problème c'est que tu es trop romantique capitaine. C'est vraiment bizarre, parfois on dirait Damien... Tu te souviens de la fois ou il a attaqué la boutique de den den parce qu'un vrai pirate n'achète pas des trucs même quand son père est propriétaire de la boutique ? Il lui aurait suffit de se pointer dans la boutique et de demander, mais non, il a monté un braquage, trouvé des armes, mis un foulard, et a braqué la caisse et les escargophones... Parce que dans les bouquins qu'il avait lu, c'est comme ça que font les vrais pirates...
-C'était marrant.  
-C'est vrai, c'était marrant. Mais ça reflète bien le problème. Tu as fait 20 ans au CP, a faire des magouilles que je veux même pas imaginer, et malgré ça quand tu penses à la piraterie tu es encore un môme qui pense aux bouquins d'aventure marine qu'il lisait petit, c'est dingue ! Bon, c'est sur que ça a permis tout ça alors que personne ne croyait que des pirates pourraient s'entendre pour autre chose que se mettre sur la gueule, et c'est beau. Mais parfois t'en fais quand même un peu trop... Ok, cette histoire de chocolat ça fait pas pirate. Mais bon, c'est marrant. Et puis on ne peut pas juste passer des mecs à la planche pour s'occuper sous prétexte que c'est le truc qui fait vraiment pirate non ? Alors laisse couler...  
-Mouais...  
-Et puis bon, regarde, les mômes ont quand même des flingues non ? T'inquiète, ceux d'ici deviendront tous de vrais pirates comme dans tes bouquins... Maintenant on peut espérer que tu arrêtes de faire cette téte et qu'on aille boire un coup.  
-Allons y.  
-Et puis regarde, tout le monde y est ! Wilson est de surveillance, Jeska anime, et...  
-Et ?  
-Et moi je vais aller m'en jeter un petit de mon coté. Bonne fête capitaine !  

Et Baker disparait avec une promptitude qui ne peut signifier qu'une chose, il n'a pas envie de se retrouver coincé une fois de plus entre les deux feux de la guerre froide qui ravage Armada en ce moment. Et je vais encore devoir jouer l'arbitre entre les deux plus grandes terreurs du coin.

Jeska et Izya.




Dernière édition par Red le Jeu 16 Juin - 13:59, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
- Hors de question.
- Vraiment Ma Dame ? Vous êtes sérieuse ?
- Tout à fait, je refuse d'y aller. D'ailleurs il ne me semble pas avoir lever l'interdiction de communiquer avec elle dans mon cadran, alors comment ça se fait que des météorologues aient accepté de l'aider ? Faut que je plante encore une tête sur une pique au milieu d'Armada pour me faire obéir ?
- Non mais... On parle d'une fête du chocolat, là... Et tout le monde à Armada et particulièrement à l'Atterrissage du Dragon sait que vous adorez le chocolat Madame... Alors ils voulaient vous faire plaisir, rien de plus.
- Et bien ça ne me fait pas plaisir. Pas du tout même.

Faut dire que depuis le retour à Armada après nos différentes escapades en trio, je n'ai plus qu'une envie c'est faire la peau de Jeska. Sauf que plus je les vois ensemble, plus Red me semble heureux avec elle et plus je suis malheureuse. Donc si je la brûle vivante, ça me contentera certes deux minutes mais je doute que Red me le pardonne. Donc autant éviter autant que faire ce peut les contacts qui pourraient bien trop vite dégénérer.

Et parce que mon majordome me connait comme personne, il s'assoie sur le canapé à coté de moi avant de poser sa mains dans mon dos.

- Madame... Vous ne pouvez pas vous arrêtez de vivre à cause d'une seule personne. Nous en avons déjà discuté mais, si vous voulez quelque chose, prenez le !
- On parle d'une personne Alfred ! D'un être libre et capable de ressentir des émotions ! Je ne peux pas débarquer et lui imposer mes envies comme ça ! Il est libre de choisir. Libre de me rejeter... Et il est évident que je ne suis pas la bienvenue à ses côtés. Tu sais, je crois que je ferai mieux de partir quelques temps...

Si seulement je n'avais pas fait cette stupide promesse de rester auprès de lui ! Si seulement l'attaque contre Teach n'était pas à ce point imminente !
Pourquoi il faut toujours que mon état psychologique soit au plus bas quand on s'apprête à l'attaquer ? La dernière fois Léo revenait dans ma vie et m'annonçait la mort de mon père adoptif, et là... mon cœur me joue des tours.

- Vous dites n'importe quoi...
- Vivement qu'on attaque enfin Teach... Que tout ça se termine. Et vu mon état, à tous les coups je vais y rester et ce sera très bien comme ça. Au moins, j'arrêterai de souffrir en les voyant.
- Bon, ça suffit, tu dis VRAIMENT n'importe quoi là ! Enfin Izya ! Reprends toi ! Il y a une fête du chocolat qui se déroule à quelques cadran de là et tu restes ici à te morfondre ! Franchement, si Red est pas foutu de faire le bon choix entre la personne que tu es et cette pirate exhibitionniste, c'est qu'il ne te mérite pas ! Je sais que tu as un cœur énorme Izya, tu es sûrement la personne la plus fidèle et intègre de cette citée et tu mérites d'aimer et d'être aimée en retour. Et si c'est pas Red, tant pis pour lui, il ratera la chance de sa vie, mais toi tu en trouveras un autre qui saura te rendre tout ce que tu as donner. Faut juste que tu sois patiente, et que tu cesses de te morfondre ! Alors tu vas me faire le plaisir d'aller à cette fête et de t'amuser ! Compris ?!

J'ai pas envie. J'ai vraiment vraiment pas envie. Mais quand Alfred me tutoie, j'ai l'impression d'entendre mon père adoptif quand j'allais mal, et juste pour lui faire plaisir, je ne peux pas vraiment le lui refuser...
Alors je déplie mes jambes, passant une main sur mes joues pour sécher mes larmes et rétorquant d'une mou boudeuse

- D'accord... Mais tu viens avec moi.
- A vos ordres Madame.

Et voilà comment je me retrouve à déambuler dans les rues de la Zone, jusqu'à finalement arriver sur la place du Caprice des Dieux. J'aurai du brûler cette endroit...
Et surtout sa propriétaire qui se trémousse en costume de lapin... Rien qu'à la voir, mon poing se serre à m'en blanchir les phalanges alors qu'une main rassurante se pose entre mes ailes.

- Vous savez Madame, le chocolat est réputé pour les problèmes de cœur...
- Du chocolat j'en ai largement assez chez moi.
- Oh, Baker me fait signe, vous voulez peut être venir boire un verre avec nous ?
- A condition qu'on change de cadran...

Hors de question que je file le moindre berry à cette femme.

- Je ne donne pas d'ordre à Baker, vous le savez bien. Donc soit vous nous accompagnez, soit vous rejoignez Red qui ne doit pas être loin.

Je le sais qu'il est pas loin... Je le sais tellement bien que je l'observe du coin de l'œil depuis tout à l'heure, avant même que Baker croise mon regard et décide de se détacher de lui pour faire signe à Alfred. Et je sais aussi qu'il est là pour rejoindre l'autre, pas moi.

- Tu ne donnes pas d'ordre à Baker mais tu m'obéis à moi. Donc boire un coup avec lui, oui. Mais s'il ne veut pas payer toutes nos consommations, on a intérêt de se tirer de là. Mais ça devrait pas le déranger vu que Red adore donner des sous à sa chérie.

Et sur ces mots prononcer assez fortement pour arriver jusqu'aux oreilles du rouge, je tourne les talons et part la première en direction de Baker, la rage en moi s'étant réveillée une nouvelle fois pour se transformer trop vite en tristesse.

Je les déteste tellement, tous, surtout elle. Elle qui ose faire tout son possible pour me narguer, de mon peuple, mes amis, mon amour, et même mon chocolat.

Mais bordel, elle peut pas aller emmerder quelqu'un d'autre que moi sur une île très, très lointaine ?!


La fête du chocolat! 1425067977-izya-sflagopr La fête du chocolat! 1465207581-signizya La fête du chocolat! 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Je sens Red bien avant de le voir, son odeur, je la reconnaîtrais entre mille! Alors je prend poliment congé des gars de la Frapperie que je viens de guider vers un débit de boisson et je suis la piste olfactive de mon homme. Plusieurs fois, je suis sollicitée, que ce soit pour me demander de l’aide, ou alors pour me congratuler d’avoir organisé tout ça. Et si en temps normal, je profiterais volontiers de ces louanges, mais la, j’ai un besoin plus primitif à assouvir. Comme une prédatrice, je trouve ma proie près d’un point de distribution de bière, lentement, je m’approche de lui, je bande mes muscles et je m’apprête à bondir. Et soudain, à la vitesse de l’éclair, je fonds sur ma cible!

Calinattaque!!!

Sauf que voilà, Red n’est pas un herbivore de la savane. Son haki de l’observation à perçu mon intention au moment même où l’idée a germé dans mon esprit. Si ce n’est pas avant. Du coup, pour l’effet de surprise, je repasserais. Cependant, il sait profiter du côté agréable de la chose. Il me réceptionne dans ses bras et profite de mon étreinte passionnée. Et lorsque nos deux lèvres se décollent, et que nos regards ses croisent, je vois un éclat de malice briller au fond de ses yeux noirs et un petit sourire gourmand se dessiner au coin de ses lèvres , sous sa barbe drue.

"Chocolat?" Me questionne-t-il d’une voix amusée.

"Oui!" réponds-je d’une voix enjouée, mon visage rayonnant de bonheur. "Tu aimes?"

Je vois son regard essayer de ses soustraire au mien, et je comprends de suite.

"Tu n’aimes pas?" soufflé-je d’une voix qui trahit ma déception.

"Le baiser au chocolat était très bien." Rectifie-t-il. "Mais, tout ça… c’est un peut trop…"

Kermesse, et pas vraiment Armada. Je n’ai pas besoin d’entendre la fin de sa phrase pour comprendre ce qui ne va pas. Alors je le coupe.

"Mais je suis comme ça, moi! J’en fais toujours trop pour ceux que j’aime! Et je connais bien quelques domaines où ce ne te déranges pas, bien au contraire…" conclus je d’une œillade complice.

C’est trop chou! Il essaie de ne pas avoir l’air trop embarrassé. Et je dois avouer que je n’ai pas ses inhibitions, alors j’en profite un peu pour le taquiner gentiment. Mais je cesse vite mon manège pour me pendre à son bras.

"Je te fais visiter?"

***

Un petit bout d’ange aux ailes noires zigzague à une vitesse folle dans la foule, un lapin bélier blanc et brun dans les bras. Sakazuki Kamahlsson est dans la place! Il a échappé à la vigilance de sa nounou et semble décidé à profiter de sa journée. Du coin de l’œil, il observe sa maman : elle est avec Red. Et si le gamin avait compris une chose de la relation entre les deux pirates, c’est que lorsque l’homme en rouge était là, Jeska lui lâchait  du lest. Sauf qu’à force de surveiller sa génitrice et de marcher en même temps, ce qui devait arriver arriva! Il percute Izya.

"Pardon." Chante la voix du marmot bien éduqué.

Puis il relève la tête et se fige. Pas d’effroi, mais de stupeur. Il essaie de dire quelque chose, mais sa bouche ne fait que s’ouvrir et se fermer sans laisser échapper le moindre son. Finalement, au bout de longues secondes, le garçonnet de trois ans arrive quand même à s’exclamer.

"D… dame Izya!!!"

La tignasse en bataille, des étoiles plein ses yeux noisette, un sourie canaille qui laisse entrevoir quelques dents brunies par la consommation de chocolat, le petit ange  aux ailes noires est devant la personne qu’il aime le plus au monde (après sa maman, évidement) sans l’avoir jamais rencontrée.

"Je suis Sakazuki Kamahlsson! Ton futur mari! Et lui c’est Pinou! Un lapin!"


Dernière édition par Jeska Kamahlsson le Jeu 23 Juin - 13:53, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
- Euh, Alfred... Pourquoi elle est là ?
- Quoi, ma présence te gêne maintenant Baker ?
- Disons que j'ai laissé Red exprès pour pas avoir à supporter... Enfin, si l'autre est pas là, ça va, c'est ça ?
- Ça ira mieux quand je t'aurai foutu une bonne raclée Baker, je sens que tu mérites.
- Vous êtes sûre que vous ne préférez pas aller manger du chocolat Madame ?
- Une bonne raclée, bah voyons... La dernière fois, je crois bien que c'est moi qui t'ai plumée ! Je dois même avoir encore la plume quelque part chez moi.
- Je t'ai évidemment laissé gagner cette fois là !
- Tu ne comptais pas plutôt sur le métamorphe pour te venger ?
- Je voulais le laisser gagner, nuance.
- Excuse bidon, tu es juste nulle aux cartes Tahgel !
- C'est ce qu'on va voir !
- Pardon.

Quelque chose, où plutôt quelqu'un vient de me rentrer dedans alors que nous allions amorcer notre route vers le lieu de notre revanche à Baker et moi sous les soupirs désespérés d'Alfred.
Et ce quelqu'un beug un instant, le temps que je remarque ces ailes noires qui me font froncer les sourcils et qu'il ne se présente.

Le fils de Kamahlsson, mon futur mari ? Non mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre...

- Désolé gamin, mais ta mère me déteste tu sais, alors j'ai peur qu'elle n'accepte jamais ce mariage que tu t'imagines. D'ailleurs, au cas où elle ne te l'aurai pas expliqué, tu es sûr une île pirate ici, tous les gens ne sont pas digne de confiance. Tu ferais donc mieux de partir avec Pinou la retrouver avant qu'il ne t'arrive malheur.

Et sans attendre de réaction de sa part, je me retourne vers les hommes et commence à partir comme si de rien ne s'était passé.

- On va à la Griffe du Dragon ? Sauf si tu préfères payer toutes nos consommations et autant te dire que je suis assoiffée.
- Hein ?
- Elle refuse de débourser le moindre berry pour Kamahlsson.
- Les femmes et leurs histoires de culs...
- Une remarque Baker ?
- Aucune.

Et tandis que nous marchons en direction de mon cadran resté beaucoup plus calme, je suis de mon haki de l'empathie le gosse qui évidemment a décidé de ne pas m'écouter pour plutôt me suivre. D'ailleurs, après cinq minutes, Alfred se penche vers moi pour m'en faire la remarque, l'ayant clairement suivit des yeux pour assurer sa sécurité grâce à sa morale irréprochable.

- Madame...
- Je sais Alfred, mais je suis pas sa mère. Si l'autre pétasse préfère s'exhiber dans une tenue ridicule plutôt que de s'occuper de son gosse, c'est pas mon problème.
- ...
- Oh, ça va hein. Je ne compte rien lui faire, et puis Baker est là, en temps qu'homme de Red, c'est lui qui en est responsable, pas vrai Baker ?

Je lui tape dans le dos en lui souriant.

- Hein ?

Mais évidemment l'homme de main n'a rien compris.

- Quoi ? T'es pas content que ton capitaine se tape une mère célibataire qui laisse son gosse sans surveillance ?
- Quoi ?!

Je lui fais un signe de tête pour l'inviter à regarder derrière nous le petit être qui se cache vainement derrière des caisses de bois pour qu'on ne remarque pas qu'il nous suit.

- Fais chier...
- Alors ? poker ? Tarot ? Belote ? Black Jack ? Alfred, tu appelles Yellana et Wilson comme ça on est cinq ?

J'en veux toujours à Wilson de ne rien m'avoir dit pour Red quand il est parti le chercher, mais je suppose qu'avec le mioche de l'autre, c'est pas plus mal d'inviter d'autres hommes de Red à jouer avec nous. Et Yellana ramènera des bébés dragons, ça devrait occuper le môme pendant qu'on joue.

- Tout de suite Madame.

Et j'avoue qu'imaginer la tête de Kamalhsson quand elle remarquera que son fils a disparu est assez satisfaisant. Bon, sauf bien sûr si c'est une mère indigne qui n'en a rien à faire.


La fête du chocolat! 1425067977-izya-sflagopr La fête du chocolat! 1465207581-signizya La fête du chocolat! 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
-Ouais, fais moi visiter.

Je note distraitement qu'Izya s'éloigne, en remorque de Baker. Peut être que ça va finir par se tasser entre elle et Jeska, ou peut être qu'elle ne fait que l'éviter pour ne pas causer un affrontement de plus. Difficile à dire sans plonger beaucoup trop dans les émotions de la dragonne, et ce n'est jamais le bon moment pour ça.

Laissant Jeska se pendre à mon bras je la laisse m'entrainer dans la fête qu'elle a mise en place. Je n'ai jamais été particulièrement fan du chocolat et des sucreries en général, l'habitude probable de trop d'années au CP a se contente de tout ce qui me tombait sous la main sans avoir le temps ou l'envie de creuser, pas comme...

Pas comme Izya...

Je me souviens de cette fois ou je l'avais retrouvé au lit avec Reyson au cap des jumeaux. La dragonne n'est pas vraiment une lève tôt alors que j'ai l'habitude de commencer mes journées à l'aube. Si je n'avais pas apporté sa dose de chocolat j'aurais probablement passé un sale quart d'heure après l'avoir réveillé en hurlant...

Tout semblait plus simple à l'époque.

J'évoque Izya mais c'est Reyson qui s'impose à mon esprit. Reyson. Reyson et ses démons, ses idées fixes, son fruit. Un bon compagnon la moitié du temps, dangereusement imprévisible le reste...

Mais pourquoi je pense à lui ?

La réponse arrive immédiatement... Parce qu'il est la !

La quelque part, pas loin, caché, rampant, et la tête emplie de pensée qui transpirent la colère et le meurtre. Rah Reyson. Pourquoi tu ne peux pas te contenter de faire comme tout le monde !

-Jeska? Il faut qu'on sorte de la foule.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Dans la foule, le métamorphe avance, la mine sombre, le coeur lourd. Lourd de ces dernières semaines, lourd de sa dernière défaite. Izya l'a jeté. Red a demandé à Izya de le jeter ? Très certainement. Où alors depuis le début son ange n'avait cessé de lui mentir ? Non... Si ?
Reyson doute. Il doute et ça le ronge. Sauf que malgré ses doutes, le pirate métamorphe a aussi des certitudes : la première étant que Red est mort. Il l'est forcément sinon comment expliqué que Reyson ait tant appeler la mort pour mettre fin à ses jours à force de voir les grandes puissances de son entourage. Et si Tahar avait vraiment survécu, Red lui était mort, il n'y avait pas d'autre solution.
Parce que Reyson ne peut pas s'être autant trompé quand il a failli se faire exécuté à Logue Town.

La deuxième chose c'est qu'il aime Izya. Il l'aime et si elle ne l'aime pas alors sa vie n'a plus aucun sens. Elle lui a pourtant jurée qu'elle l'aimait, qu'elle ne le quitterait jamais, qu'elle serait toujours là pour lui, qu'ils resteraient ensemble... Alors pourquoi elle l'aurai quitté sur ce navire il y a quelques semaines ? Non, c'est tout à fait impensable. Et pourtant Sybil est catégorique : c'est bien Izya qui l'a brulé au troisième degré au point qu'il soit méconnaissable durant des jours et des jours, au point que l'utilisation de son fruit lui soit difficile.

Mais aujourd'hui, Reyson est de nouveau sur pied et malgré ses nombreux doutes, il sait que tous ses malheurs ont commencé par l'arrivé de l'usurpateur. Mais cet usurpateur est fort, très fort. Après tout il a réussi à retourner le cerveau de son oiseau en cage. Le métamorphe ne peut donc pas aller simplement l'attaquer de front. Non, il doit être méthodique, il doit préparer un plan.

Et le meilleur des plans que Reyson connaisse est basé sur son fruit du démon. Cette méthode, il l'a déjà éprouvée à plusieurs reprise et elle a toujours merveilleusement bien fonctionné. Grâce à elle, il a ravie le cœur de son ange, il a distrait une amirale, il a fait obéir tous les citoyens d'Armada... Et il est alors sûr de retrouver sa dragonne rien que pour lui, qu'importe quel lavage de cerveau elle a subit.

Oui, les phéromones du pirate métamorphe sont puissantes, et dangereuses. Très dangereuse.

Et quoi de mieux qu'une foule rassemblée pour fêter le met favoris de sa femme pour agir ? L'occasion est trop belle, alors Reyson sort enfin de son cadran, se mêlant à la foule tout en laissant ses phéromones se diffuser largement tout autour de lui. Et bien évidemment, tous les gens sur son passage se retournent et le regarde avec amour, envie. Ils seraient soudainement prêt à tout pour le rendre heureux, pour gagner ses faveurs.

Mais tous sont bien trop faible pour affronter l'usurpateur de Red avec lui. Non, celle qu'il cherche n'est autre que son âme sœur. Elle doit être là, quelque part, et dès qu'il l'aura trouvé et reysonné, ensemble ils débusqueront l'usurpateur et le mettront en pièce.

Gard à toi faux-Red, la mort arrive. Car Red est mort et il doit le rester.


    Si dans le texte, ce que venait de me dire Red avait tout d'une proposition de cinq à sept, l'anxiété dans sa voix m'indique qu'il s'agit de quelque chose de bien moins agréable. D'un hochement de tête je valide donc la proposition de mon cher et tendre et on s'éloigne du gros de la foule. Je ne sais pas trop ce qui inquiète mon capitaine ainsi, mais je ne compte pas rester dans le brouillard indéfiniment.

    "Tu m'expliques?" demandé-je alors d'une voix grave.

    ***

    Pendant ce temps, à l'atterrissage du Dragon, Sakazuki est rudement content de lui, il réussi à suivre la piste d'Izya sans se faire remarquer. Et, chemin faisant, le petit bout d'ange avait réfléchi à un plan imparable pour conquérir le cœur de la dragonne. Il allait lui faire un cadeau! Après tout, c'est comme ça que Red avait séduit sa maman. Il fallait donc qu'il lui offre quelque chose de qualité, quelque chose de valeur. Et pour un petit garçon de bientôt quatre ans, quoi de plus précieux qu'un œuf en chocolat gros comme son poing.

    Armé de son idée brillante, le voilà donc qui se précipite à la suite de la Reine, de son valet, et de Baker. Tous se retournent en l'entendant arriver, mais le petit bout d'ange ne se démonte pas. Il se plante devant la rousse et lui présente son cadeau.

    "Tiendez, c'est un cadeau pour toi! C'est du chocolat! " claironne-t-il fièrement, le torse bombé.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
    - C'est gentil gamin mais garde le pour toi tu veux ?
    - Non c'est un cadeau pour toi ! Prendez le !
    - Si on m'avait dis que je verrai la grande Tahgel refuser du chocolat un jour...
    - Je n'en veux pas, merci gamin. Maintenant tu devrais vraiment retourner voir ta mère.
    - C'est pas un peu dangereux de le faire retraverser la ville tout seul ?
    - Ah Wilson, ouf, tu me sauves.
    - Salut Wilson ! Et si tu as si peur pour lui, tu peux toujours le ramener toi même...
    - Je crois que je viens de comprendre pourquoi je suis là moi...
    - Occupes toi bien de lui, moi je vais réserver une table.
    - Merci Wilson !
    - Désolé...

    Et alors qu'on allait entrer dans le bar sous les exclamations plaintive d'un petit ange qui n'a clairement pas l'intention de se faire raccompagner chez maman alors que celle qu'il aime est juste là et n'a pas pris son cadeau, le ciel s'assombrit soudain alors qu'un jeune dragon grand de trois mètres d'envergure se pose assez lourdement sur les pontons de l'atterrissage du dragon. Un fait devenu routinier du coin mais qui n'est pas encore là depuis assez longtemps pour ne pas provoquer la surprise chez encore bon nombre de gens, et notamment du gosse qui a soudainement arrêté de parler.

    Yellana pose alors pied à terre tandis que je viens flatter le museau du jeune dragon tout content de me voir. Avec elle la dragonnière porte deux bébés dragons qui me foncent dessus en me reconnaissant. Après tout, je les ai sauvé d'une mort certaine au Allods et cela a bien marqué leurs esprits.

    - Floki, Lofti, arrêtez ça tout de suite !

    Les deux bébés dragons se tournent alors vers leur nourrice avant de baisser la tête et de revenir docilement vers elle.

    - Je vois qu'ils sont en pleine forme. Tu as quand même le temps d'une pause ?
    - Oui, et puis faut les sociabilisés alors c'est tout bon.
    - Wilson ? C'est bon pour toi ?
    - Je veux pas partir.
    - Ça vous dérange si... ?
    - Tant qu'il est pas dans mes pattes, moi je m'en fous.

    C'est donc à six plus deux bébés dragons et un dragon adolescent que nous nous installons en terrasse pour surveiller les monstres tout en les empêchant de tout détruire à l'intérieur. Et une fois tout ce petit monde installé, servi et les cartes distribué, rien ne semble pouvoir venir gâcher se moment de relâchement.
    Ou peut être Pinou manquant de se faire manger par deux fois par Floki et Lofti... Mais non, ce n'est pas tant lui le problème, mais plutôt cette dizaine de personne qui, d'un coup s'existe en arrivant dans notre rue.

    - ELLE EST LA ! ALLEZ CHERCHER NOTRE DIEU ! ET NE LA LAISSEZ PAS PARTIR !

    Je me tourne alors vers les énergumènes en posant mon jeu face cachée sur la table et je me rends vite compte que c'est bien moi qu'ils pointent du doigt.

    - T'as encore foutu la merde Tahgel ?
    - Je ne fous jamais la merde Baker. Et encore moins là où j'ai franchement rien fait du tout depuis un bail.
    - J'ai un mauvais pressentiment...

    Moi aussi. Moi aussi tout cela ne me dit rien qui valle. Je ne maitrise encore pas très bien mon mantra alors je ferme un instant les yeux tandis que le groupe de personne se rapproche pour m'encercler tandis que d'autres ont fait demi tour en courant. Alfred et Yellana se sont alors immédiatement levé pour empêcher les pirates de me toucher alors que Wilson demande à mini Kamahlsson de se rapprocher et Baker fini son verre cul sec.
    Mon haki se repend autour de nous, m'aidant a percevoir toutes les formes de vies alentours. Sur Armada, c'est toujours très compliqué car il y a un tel fourmillement de personne que distinguer qui que ce soit est un véritable enfer. Franchement, ça me fait un mal de crâne pas possible.

    - Messieurs-dames, je vais vous demander de vous éloigner et de retourner à vos activités.
    - On a pas d'ordres à recevoir de toi !
    - Notre dieu veut la voir ! Ces désirs sont des ordres !
    - Votre dieu ?
    - Le grand, le magnifique, le sublime...
    - Reyson.

    Là, à quelques centaines de mètres, Reyson vient de changer de direction pour venir par ici, accompagné d'une foule d'autre personne. Me levant brusquement en comprenant que la fête est terminé, je serre un moment les dents et les poings, réfléchissant à toute vitesse à la chose à faire. Puis mon regard se pose sur ces pauvres gens qui ne sont plus eux même.
    Comme à son habitude, Reyson se déplace en propageant ses phéromones à tort et à travers.

    - Yell, tu rentres à l'Envol immédiatement et tu empêches tous les dragons d'en sortir. Alfred, tu sais conduire un bateau ?
    - Malheureusement non ma Dame.
    - C'est pour faire quoi ?
    - Juste attirer Reyson loin d'Armada.
    - Alors je peux le faire.
    - Parfait, alors on y va !
    - Hey non ! Vous devez rester...

    Mais c'est trop tard. D'un coup je me suis changée en dragon et j'ai attrapé Baker au passage pour le trainer avec moi jusqu'à un navire à quai.

    - Je te laisse t'en occuper, éloigne toi juste le plus possible d'Armada, je te rejoins avec l'abruti de service.
    - Compris.

    Et une nouvelle fois, je décolle et survole Armada en rugissant, de telle sorte à être vue de tous tout en allant dans la direction de Reyson. Et une fois au dessus de sa tête, je plante mes yeux emplis de rage et de colère dans les siens, mon aura de feu m'encerclant sous la puissance de mon haki royale.

    - SI C'EST MOI QUE TU VEUX, ALORS VIENS ME CHERCHER !

    Et sans attendre de réponse de sa part, je repars dans l'autre sens pour attirer le métamorphe loin de la ville, en espérant qu'il morde à l'hameçon.


    La fête du chocolat! 1425067977-izya-sflagopr La fête du chocolat! 1465207581-signizya La fête du chocolat! 1lmh
    • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
    • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
    -Pour faire court. Reyson est persuadé que je ne suis pas moi, mais un type envoyé par Teach pour le séparer d'izya. Du coup il veut me buter. C'est pas vraiment inhabituel de sa part, mais d'habitude il se reprend assez vite quand on lui explique assez. La j'ai l'impression que cette fois il a vraiment lâché sa tête. En tout cas il est pas loin et il veut me faire la peau.

    Dans ma main une boule noire apparait et se met à s'agiter, aspirant l'air autour de nous pendant que je cherche à détecter dans les odeurs ambiantes celles qui pourraient trahir le pouvoir de Reyson. Mais rien, j'ai travaillé l'instinct de survie mais je n'ai jamais eu un très bon odorat. Et puis, le problémes des phéromones de ce maudit fruit c'est qu'on ne s'aperçoit qu'on les a respirés que quand l'effet se dissipe.

    -En soi il est pas très compliqué à gérer, il suffit de taper dessus et de l'enfermer à nouveau jusqu’à ce qu'il se calme. Mais le danger c'est que son pouvoir à le don de soulever des foules, et s'il fout le bordel ici on va devoir se retrouver à se battre contre tout le monde, et ça va être moche...

    Sur le cadran voisin Izya, le décollage d'Izya souligne que le probléme est déjà plus gros que prévu, les phéromones c'est comme une boule de neige dévalant une pente ou une invasion zombie, ça dégénére vite.

    -Ok changement de plan. On espère qu'il suit Izya, on se rabat sur le mouvement de foule et on essaye de le repérer pour lui sauter dessus et le noyer... Tu tiens combien de temps sans respirer ?

    Parce que dés qu'on sera plongé jusqu'aux oreilles dans le brouillard qui doit l'entourer, on sera très vite aussi cons et dociles que tous les pauvres pirates obligés de le suivre comme des moutons.


    • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
    "Red." Lui dis-je en posant tendrement ma main sur son épaule. "Pourquoi s'emmerder à y aller en apnée. Si j'ai appris une chose récemment c'est que les substances volatiles et la pluie ne font pas bon ménage."

    Souvenir douloureux pour moi de l'attaque de mon commerce par des crapules qui avaient ourdi un complot dans le but de m'assassiner. J'avais fini en sale état, mais grâce à ces salauds j'ai pu toucher du doigt certaines limites de mon fruit. Et notamment que mes gaz se font neutraliser si la pluie tombe. Et je suppose que ça doit être la même pour les phéromones de Reyson.

    "Il fait un temp magnifique, là." me fait remarquer Red.

    "Oui, mais… on a une dragonne météorologue de notre coté." annoncé-je le levant les yeux au ciel vers l'immense silhouette noire qui découpe le ciel.

    "Elle ne refusera pas de nous aider." interroge mon aimé.

    "Sauf si c'est moi qui le lui demande."

    J'esquisse un sourire, le retiens par le bras un instant, lui vole un baiser et d'une petite tape sur le postérieur, l'encourage à y aller. Je le regarde s'élever dans les airs avec le geppou en direction de ma rivale, ça ne me plaît pas plus que ça, mais je n'ai pas vraiment le choix. J'espère qu'il aura le bon sens de ne pas lui dire que l'idée vient de moi…

    Sauf qu'Izya a une autre idée qui implique de se faire suivre par le pirate métamorphe. Et si cette partie du plan est un succès, le souci c'est que les endoctrinés eux, ne suivent pas. Ils n'ont apparemment pas percuté qu'Izya s'est transformée en dragon géant et commencent à envahir le lieu et à empêcher les malheureux Alfred, Wilson, Yellena et Sakazuki de fuir les lieux. Au même moment, Vendémiaire arrive à mon niveau.

    "Jes', Sakazuki est introuvable, à ce qu'il paraît, il a été vu en compagnie d'Izya, et..."

    Quand je comprend que mon fils est en danger, mon sang ne fait qu'un tour. Je m'en fous que la princesse de pacotille m'ait interdit l'accès à son cadran, je fonce dans le tas sans même savoir ce que je compte faire une fois que je serais là bas. User de mes poisons? Hormis mon fils, qui est mithridatisé, tout le monde va en souffrir.

    Mais je m'en fous, je suis dans une colère noire. Je ne cherche même pas à comprendre ce qu'il fait là, qu'on ose s'en prendre à mon fils, c'est trop pour moi. J'ai qu'une envie, tous les tuer. Et c'est ce qui aurait pu se passer si pour la première fois de ma vie mon haki royal ne s'était pas manifesté. La puissance écrasante de ma volonté couche les décérébrés aux ordres de Reyson et épargne les compagnons de la dragonnet mon petit bout de chou, mais ma colère n'est pas calmée pour autant.

    "Ramenez-le à la maison."

    Ma voix siffle comme le blizzard et n'autorise pas la contestation. Et aussitôt je file, j'ai un métamorphe à tuer!
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
    - Écoute Damien, ton père, ce n'est pas ton père.
    - Ah bon ?
    - Bien sûr, puisque je te le dis ! Souviens toi, ton père est mort contre Teach il y a presque deux ans maintenant.
    - Mais c'est vrai, tu as reyson ! D'ailleurs, je voulais te dire... Je te trouve magnifique.
    - Je sais, on me le dit beaucoup aujourd'hui. Mais bref, ton père n'est pas ton père.
    - Ça explique des choses... Mais du coup, c'est qui ce type qui sort avec une fille trop jeune pour lui ?
    - C'est ce qu'on doit trouver... Il sort avec une fille tu as dit ?
    - Oui, avec Jeska Kamahlsson, une ange qui est arrivé en même temps que lui à Armada.
    - Hm... Damien, j'ai une mission pour toi.
    - Vraiment ?
    - Oui, vraiment. Tu vas me trouver cette Jeska et tu vas faire en sorte qu'elle crache le morceau sur ce faux Red.
    - Quoi ?! Mais elle est super balèze ! Comment je vais faire ?

    Et parce que tout problème à sa solution hormonal, Reyson plante alors ses doigts dans le bras de Damien D. Dalton qui émet un petit cri de surprise avant de regarder amoureusement l'homme qui le tient par l'épaule.

    - T'inquiète, avec ça, elle ne te résistera pas, allez, file maintenant et n'hésite pas de demander de l'aide autour de toi.

    Et avant que les phéromones que dégage Damien n'atteigne le pirate métamorphe, celui ci prend congé du fils de Red pour le laisser commencer à gérer le problème du revenant tandis que lui même décolle à coup de geppou pour aller rejoindre sa dragonne qui le cherche...

    Si ça c'est pas une véritable preuve d'amour ?
      D'un Geppou je m'élance à la suite de la dragonne qui joue les appâts dans le ciel, Grimpant en quelques brèves apparitions jusqu'a l'altitude d'Izya grâce aux merveilleuses techniques du sixiéme sens, et apparaissant devant elle pour lui glisser le plan qui peut nous aider à neutraliser le boulet qui nous traine aux pattes.

      -Il nous faudrait une pluie, genre torrentielle, avec un peu de chance le ruissellement neutralisera le plus gros des phéromones, ou au minimum gênera leur propagation dans les airs.

      Rien qu'avoir moins de gens à gérer nous permettra de taper plus fort sans trop de dommages collatéraux, et quand on se bat à domicile c'est le genre de choses qui est toujours bonne à prendre.

      Toujours rapide à réagir, Izya est déja en train d'accumuler des nuages autour d'elle, nul doute que dans quelques minutes on se croira en pleine mousson à Armada, et qu'on pourra laver les saletés de Reyson sous des trombes d'eau. Un plan malin qui hélas n'a pas le temps d'aller très loin. Averti par mon empathie qui ne loupe pas l'aura meurtrière qui se détache soudain du sol, ainsi que par le hurlement du pirate...

      -Mort au faux Red !

      Sabre en main Reyson tente de me trancher en deux d'un coup de taille. Comme d'habitude son allure de convalescent échappé de l'hopital s'avére un leurre grossier, saturé par les pouvoirs de son fruit, Reyson est parfaitement insensible à la douleur, et bourré jusqu'a la gueule de produits dopants qui décuplent ses capacités, rien d’insurmontable évidemment, je bloque la lame d'une frappe durcie au haki, bien plus attentif au vrai danger de l'ennemi, sa main libre, aux doigts changés en seringues, et qui profite déja de ma parade pour tenter de ma traverser un membre et me noyer sous les substances toxiques. Une bonne technique, mais qui manque de puissance. Reyson me griffe les cotes sans réussir a passer mon haki, et la seconde suivante je lui colle ma paume en pleine poitrine pour le renvoyer au sol d'un rokuogan dévastateur.

      -Il faut le choper avant que ces larbins le rejoignent !


      • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
      • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
      A peine a-t-il le temps de dire sa dernière phrase que je fonce déjà au sol pour retrouver l'homme que j'aimais, suivit de près par l'homme que j'aime maintenant.

      Et a peine arrivée aux côtés de Reyson, je tends une patte dans sa direction dans l'espoir de le toucher pour l'envelopper d'un nuage. Mais le métamorphe boosté aux hormones est rapide, bien trop pour que ma forme animal rivalise. Alors tout en le poursuivant, j'adopte ma forme d'attaque, me recouvrant de piques et lui envoie des griffures d'airs dessus tout en me rapprochant de lui alors que la pluie au dessus de nos têtes éclatent enfin et que Red nous rejoints.

      - Reviens à la reyson Izya ! Ce n'est pas Red !
      - LA FERME !

      Mon haki royale se focalise sur lui et le déstabilise assez pour que Red le frappe une nouvelle fois et l'envoie s'encastrer dans un bâtiment. Sauf que plus nous restons près de lui, plus nous risquons de subir les effets de ses hormones. Et clairement, les phéromones d'attirance ne sont pas du tout les pires de son arsenal. Qui sait ce qu'il est entrain de faire à nos corps pendant que nous attendons ? Car même avec la pluie en alliée, je doute franchement que cela annule totalement son emprise...

      Mais si ça permet de l'atténuer, alors ma prison de nuage est peut être ce qui me permettra de gagner le plus de temps.

      C'est pourquoi je me précipite sur lui alors même qu'il vole à cause de l'attaque de Red et à peine touche-il un mur de bois que ma patte griffue l'attrape et libère mon contrôle météorologique, déployant autour de mon ex un épais nuage solide qui, contrairement à ce que j'ai l'habitude de faire dans de tel circonstance, l'englobe entièrement.

      Et vu qu'il ne peut pas respirer ainsi, ma patte agrippant toujours son torse, je le soulève avant de reprendre forme animal pour partir loin d'Armada.

      - Bien joué Princesse. Maintenant on le noie jusqu'à ce qu'il arrête de.
      - Va t'en Red. Laisse moi gérer ça.
      - Quoi ? Mais qu'est ce qui t'arrive ?

      Ce qu'il m'arrive ?
      Je pourrais être contente que Red ai enfin décidé à m'accorder un peu d'attention, oui. Je pourrai. Mais non. Non je ne le suis pas. Des semaines qu'on est revenu des Allods, des semaines que je le suis partout, que je tente vainement de partager des aventures avec lui, de retrouver notre complicité d'avant. Je l'ai même invité à la super stupide croisière et finalement quoi ? J'ai presque passé plus de temps avec Jeska qu'avec lui dessus.
      Et ça a été comme ça tout le temps.
      Alors non. Non clairement, j'en ai marre.

      - Je dois être capable de le gérer seule. Alors occupe toi d'Armada et de ta chère et tendre et laisse moi tranquille. Ah et prépare toi à réceptionner Baker.

      Et sans attendre de réponse de sa part, je disparais d'un soru vers le fameux navire que l'homme de main de Red a eu le temps de sortir assez loin en mer et me pose dessus gardant toujours en main mon paquet en générant encore et toujours des nuages autour de lui.

      - Baker, tu m'en veux pas, je te renvoie sur Armada pour ta propre sécurité.
      - Euh d'accord mais j'ai pas pris de chal. Hey, qu'est ce que tu... NON !

      J'attrape le pirate et le soulève dans les airs un instant en ciblant Armada.

      - T'inquiète, j'ai prévenu Red.
      - AAAAAAAAAAH

      Et d'un coup, j'entoure Baker d'un nuage puis le jeté dans le ciel et le frappe de ma queue pour le faire voler directement jusqu'à Armada, où j'espère Red le réceptionnera.
      Au pire, il a la tête dur Baker, non ?

      Et créant un nouveau déluge au dessus de ma tête, assez puissant pour remplir à mis hauteur le pont de la caravelle conduite ici par Baker, je lâche enfin Reyson qui se libère presque immédiatement en inspirant profondément comme si c'était la première inspiration de sa vie.

      - NON MAIS T'ES FOLLE ?! TU AS FAILLI ME TUER !
      - Si tu ne veux pas que je le fasse alors annule tes phéromones.

      En plus de la pluie, des éclairs commencent à zébrer le ciel au dessus de nous, signe clair de ma colère contre lui.

      - Pas tant que tu n'auras pas retrouvé la raison !
      - C'est TOI le fou Reyson ! Toi et personne d'autre ! Et si on ne peut plus avoir confiance en toi, alors on ne peut plus te garder sur Armada !
      - Il ne tient qu'à toi de me faire confiance Izya ! Embrasse moi et allons virer ce Red et cette Jeska d'Armada !
      - Plutôt crever !

      Un éclair tombe à deux mètres de Reyson alors que ma colère déforme les traits de mon visage draconnique. Tandis que Reyson lui, comprends enfin. Il comprend enfin pourquoi je ne pourrai plus jamais le rejoindre.

      - Tu l'aimes, c'est ça ?

      Et sans avouer, je lui balance alors mon souffle ardent dans la gueule, décollant en même temps tandis que Reyson se blinde d'antidouleur et de haki de l'armement pour continuer le combat malgré les brûlures, m'envoyant des lames d'airs au travers de mes flammes que je ne vois pas venir. Un éclair le frappe alors mais sans effet apparent tandis que la folie s'empare de lui.

      Il se rapproche alors de moi, pour me sabrer au corps à corps, je recule d'un coup en changeant de forme, préférant redevenir mi ange, mi dragonne et dégainant moi même Argument Décisif contre Shusui.

      Haki royal contre haki royal, armement contre armement, nos forces se valent, mais nos déterminations sont différentes.

      La mienne vacille. Vacille sous le poids de mon désespoir, sous le poids de cet amour que je ressens et qui me pourri la vie.
      Mais lui, pris de folie, prêt à tout pour atteindre son but, ne flanche pas.

      Prêt à tout, même à me blesser gravement.
      Notre proximité rend ses hormones efficaces, faisant encore plus flancher ma détermination, et surtout, fragilisant mes os jusqu'à ce que mon haki ne suffise plus a compenser et qu'un coup violent de sa part me brise le bras et m'envoie au tapis sur le pont du navire, à moitié endormie par ses hormones de sommeil.

      Mais Reyson m'aime, et il se sait capable de me faire l'aimer à nouveau. Alors il me laisse là, seule, tandis que lui fonce de nouveau sur Armada pour s'en prendre à celui qui a oser tout lui prendre...


      La fête du chocolat! 1425067977-izya-sflagopr La fête du chocolat! 1465207581-signizya La fête du chocolat! 1lmh


      Dernière édition par Izya le Mer 13 Juil - 11:25, édité 1 fois
      • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
      • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
      Alors que je m'apprête à rejoindre mon Red d'amour pour combattre ce dingue de Reyson, j'aperçois une autre silhouette familière. C'est Damien! Mon ADN de maman me fait donc rebrousser chemin pour aller sortir mon beau-fils de là.

      "Ne reste pas là, Damien, il y a Reyson qui laisse trainer des phéromones partout et...."

      Je comprends, mais un peu tard, que le rejeton de mon amoureux est sous l'emprise du pirate métamorphe. Il dégaine à une vitesse hallucinante ses révolvers et me canarde. J'ai juste le temps de me jeter hors de la trajectoire des projectiles mortels dans une esquive sans élégance. Nom d'une biscotte! Je ne peux quand même pas brutaliser le fils de Red! Heureusement, je suis une femme poison qui possède toute une panoplie d'armes non-létales parfaitement appropriées à la situation.

      Sauf que voilà, il est soutenu par toute une bande de gens que Reyson a endoctriné et qui se sacrifient sans hésiter pour éviter que le blondinet se fasse engluer par mes poisons. Bon, aux grands maux les grands moyens! Cette fois j'y vais au gaz, et cette histoire sera vite réglée. Sauf que voilà, c'est à ce moment précis qu'il se met à pleuvoir. Zut de zut! Je ne peux plus utiliser mes poisons! Je dois donc tous les neutraliser au corps à corps. Et de ce fait m'exposer aux tirs de Damien.

      C'est donc sans grande conviction que je me jette dans la mêlée, l'opposition n'est pas vraiment au niveau, je dois surtout m'appliquer à doser ma force afin de ne pas blesser les malheureux envoutés et éviter de rester trop longtemps en place afin que le pistolero ne me tire pas comme une lapine! Et alors que je suis à deux doigts d'en finir, un flash lumineux m'aveugle. C'est Izya qui commence à faire parler la foudre. Mais le pire reste à venir. Le tonnerre, une des rares choses qui me terrorise au point de ne plus pouvoir bouger. Pétrifiée, j'assiste impuissante au gamin qui me met en joue et appuie sur la détente.

      • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
      • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
      Juché au sommet d'un mat comme une vulgaire gargouille modèle pirate, je savoure la pluie qui va nettoyer les phéromones qui trainent et nous permettre de respirer sainement, tout en me concentrant sur ce qui se passe au dela du rideau de pluie qui me bouche la vue. Et ce que je ressens ne me plait guère..

      -Alors patron ? ça dit quoi ?

      A mes cotés, encore cramponné aux bouts ou je l'ai laissé après l'avoir intercepté en fin de vol plané, Baker à l'air toujours aussi dubitatif au sujet de l'empathie. Plus familier de l'armement, il semble toujours croire que l'empathie est une sorte de machin magique pour repérer les trucs qui vont bien plus ou moins instantanément, et semble toujours un peu déçu quand je réponds à coté.

      -C'est mauvais. Il va falloir que t'ailles chercher Izya.
      -Sérieux ? Mais j'en viens de la bas ! C'était bien la peine de me faire balancer comme ça...
      -T’inquiètes, tu peux y retourner en bateau.

      La bas sur le navire, je sens la colère d'izya se dissoudre soudain dans un océan de produits chimiques et de douleur. Reyson s'accroche, et c'est lui qui a eu le dernier mot. Et cette fois ça commence à bien faire, je vais le coincer sur la route du retour et le noyer ! Cherchant ma cible je me prépare à bondir à nouveau vers les airs pour aller intercepter le drôle quand une autre étincelle d'émotion attire mon regard, de la surprise, de la colère, de la peur !

      Le temps s'étire pendant que je traverse le cadran d'un éclair, apparaissant à chaque pas comme une série d'instantané dans un monde figé par la vitesse du Soru. Figé, mais ce n'est pas encore assez rapide. Et pendant que je file à travers Armada, a travers l'empathie, je sens le flingue de Damien se braquer sur la poitrine de Jeska, sa main qui se serre sur la crosse, son doigt qui presse la détente ! D'un Shikan je tente d’empêcher le tir, envoyant une bille d'air frapper le flingue au moment ou la poudre détonne, juste a temps pour dévier le projectile qui va se loger dans l'épaule de l'ange plutôt qu'en plein cœur.

      Continuant sur ma lancée je percute Damien et lui colle dans le ventre un coup d'épaule offensif qui l'envoie voler dans le décor une demi douzaine de cloisons plus loin. Et pendant que la foule qui l'accompagne se jette sur moi, je libère mon pouvoir. Un flot de ténèbres se déverse sur les ponts qui nous entourent,n’épargnant que Jeska pour glisser autour de nous façon marée noire en avalant tout ceux qui mettent le pied dedans.

      Plus haut, Reyson revient à son tour sur Armada, mais cette fois je ne suis plus d'humeur. Ma paume nimbée de mon pouvoir se braque sur le pirate qui se fait happer en plein ciel, soudain attiré par le trou noir que je brandis et qui attire irrésistiblement tout ceux qui ont le malheur d'avoir mangé un fruit du démon.

      Reyson me tombe droit dessus, d'une main je bloque sa lame pendant que de l'autre je le chope à la gorge avant de lui coller en plein visage le plus mémorable de tous les coups de boules, et d'aspirer son pouvoir ! Ignorant ses cris, ses plaintes, porté par une rage froide a l'idée de ce que nous avons déjà traversé ensemble pour en arriver la, a ce gâchis lamentable, a cette folie qui l'habite et qui a failli cette fois me couter très cher. Je continue pendant que Reyson lutte et suffoque, pendant qu'il faiblit au bout de mon bras puis cesse de se débattre, jusqu'a ne plus tenir qu'un pantin inerte, inconscient, vidé de ses forces et privé de tous pouvoirs.

      Cette fois, c'était une fois de trop.


      • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
      • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
      Je suis là, seule, immobile sur le pont de la caravelle. La pluie se déverse toujours sur moi alors que le ciel se décharge de son dernier éclair. Et sous ce changement climatique que j'ai provoqué, le vent se décide à se lever brusquement, glaçant ma peau humide qui est se pare soudainement de petit point de chair de poule.

      Mais je ne bronche pas, je ne frissonne même pas. Mes yeux sont ouverts mais je ne regarde rien, je n'ai plus envie de rien. Seulement rester là, là loin de tout, loin d'Armada, de Reyson, de Red, de Jeska.
      De Red.
      Très loin de Red.

      Ne suis-je pas pitoyable, là ? Allongée sur ce plancher de bois ? A l'avoir congédié pour m'occuper seule de ce problème pour finalement m'être faite avoir comme une idiote. Je devrai être capable de me débrouiller seule. J'aurai aimé être capable de me débrouiller seule... Ça aurait été plus simple, ça m'aurait donné un espoir.
      Mais je ne suis rien seule. Je n'ai jamais rien fait seule.
      Je me suis évadée d'Impel Down grâce à Tahar et Red. J'ai retrouvé la trace de ma mère et de son héritage grâce à Red, j'ai conquis Stymphale grâce à Tahar, sauvé Weatheria grâce à Red, suis sortie de Jotunheim grâce à l'alliance entre la révolution et Armada... Et les Allods sont miens une nouvelle fois grâce à Red.

      Finalement, je n'ai rien accomplis de moi même. Et je doute d'accomplir quoi que ce soit à l'avenir. Peut être devrais-je simplement retourner sur Stymphale et y gouverner jusqu'à la fin de mes jours, en oubliant toutes mes envies de peuples célestes libres et soudés dans un même royaume. Mais si je fais ça, je sais que je déprimerai, et je sais qu'Alina ne me laissera jamais faire.

      Alors quoi d'autres ?

      - Tu sais que t'es sacrément chiante dans le genre ?

      Baker débarque soudainement sur la Caravelle, attachant à celle ci la coque de noix qu'il a utilisé pour venir me récupérer. Mais je ne bouge pas, restant au sol, silencieuse.

      - Oh, t'es vivante au moins ?

      Alors qu'il se penche sur moi en me secouant légèrement l'épaule nos yeux se croisent assez longtemps pour qu'il cesse de s'inquiété de mon état de blessure malgré mon absence de réponse.

      - Bon, je te ramène au capitaine, t'a qu'à rester là en attendant.
      - Non.
      - Oh que si.
      - S'il te plait Baker... Ne fait pas ça.

      Ma voix s'enraille tant ma gorge se serre sous la honte et la tristesse. Si je ne sais pas encore ce que je pourrai bien devenir en restant seule, je suis pour autant tout à fait sûre que ma place n'est pas aux côtés de Red. Parce que cette place est déjà prise, et ce n'est pas moi qui l'occupe. Ça me fait mal de le dire mais Jeska avait raison sur le Cuisino, tenir la chandelle et les regarder ensemble rouler le parfait amour... C'est la seule place qu'il m'offre aujourd'hui. Et cette place, je n'en veux pas, je n'en ai jamais voulu.
      Elle est bien trop douloureuse.

      - Désolé, mais il semblerait qu'une autre tempête arrive donc on doit rentrer à Armada, et tu sais comme moi qu'il t'y attendra.

      Mon poing posé au sol se serre de frustration tandis que mes larmes ruissellent abondement sur mon visage, englobée par la pluie.

      - Écoute... Franchement, vos histoires de culs emmerdent tout l'équipage. Mais ça ne nous regarde pas alors on dit rien, même si on commence vraiment à se demander si le Capitaine fait exprès de ne rien voir où s'il voit vraiment rien. La dessus, lui et Damien aime tellement les stéréotypes qu'ils seraient bien capable de t'avoir foutu dans la case "gamine de Tahgel" et d'être incapable de voir plus loin que ça. Et si tu veux mon avis, le seul truc qui pourrait changer ça, c'est que tu lui mettes clairement le nez dessus, quitte a lui écraser dans la gueule, tu vois l'idée ?
      - ... Et si ça change rien ?
      - Bah c'est qu'il faisait semblant de pas comprendre et tu pourras continuer de pleurer.

      Super, merci Baker pour les conseils avisés...

      - Je vais appeler Alfred. Avec un peu de chance, Red sera occupé ailleurs et le Major pourra te ramener chez toi en douce. Mais note quand même qu'il faut vraiment que la situation cesse et qu'avant qu'on aille défoncer Teach, y'a peu de chance que Red fasse le moindre effort pour gérer la situation. Tu le connais, il préfère quand ça se règle tout seul...

      Comme pour Thriller Bark avec Léo et Reyson ? Où il les a calmé en leur faisant miroité que l'autre crèverai surement dans la bataille ? Super Baker, merci, je me sens vachement mieux maintenant. Comme si j'étais sacrifiable... C'est exactement ce qui me manquait je crois...

      Et pour le reste du voyage, seul le bruit de la pluie, du vent et de l'orage se préparant au loin se fait entendre. Jusqu'à ce qu'enfin on arrive au port, et qu'Alfred y soit, accompagné de Yellena et de deux dragons en plus de dragonneaux...
      Quant a Red ? Je ne sais pas.
      Je ne veux pas savoir.

      Je veux juste partir, partir et disparaitre d'ici.


      La fête du chocolat! 1425067977-izya-sflagopr La fête du chocolat! 1465207581-signizya La fête du chocolat! 1lmh
      • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
      • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
      Red me sauve les miches. Ce n'est pas très glorieux, mais je n'ai pas vraiment le luxe de faire la difficile. Je m'en veux, en fait. Je me sens coupable qu'il ait eu à venir me sauver au lieu d'en finir avec Reyson. Et même si, à la fin, son écart n'aura pas changé grand chose au résultat final, je ne peux m'empêcher de me sentir nulle. Il s'est détourné de son objectif pour moi, ça me flatte et ça me fait enrager en même temps. Ce n'était que Damien en face, pourquoi je n'ai pas réussi à l'emporter? Parce que j'ai eu peur du tonnerre? Il y a sans doute un peu de ça. Mais ma défaite vient surtout du fait que je n'ai pas osé y aller à fond comme Red. J'ai ménagé mes efforts, dans le but de ne pas blesser le gamin. Et je me suis mise inutilement en danger. Le trou sanglant dans mon épaule gauche en est un bon avertissement. Cependant je n'arrive pas à m'enlever de l'esprit que mon aimé tient à moi au point de tout plaquer pour me secourir. Et ça me fait mal parce que je ne veux pas être la greluche que le prince va sauver. Parce que si la même chose se produit contre Teach… et que ça nous coûte la victoire… je ne pourrais jamais me le pardonner. Je dois devenir plus forte : physiquement, et mentalement. Si je veux aider Red à atteindre ses objectifs, je ne peux pas être la femme pitoyable que je suis actuellement qui, après avoir été sauvée, regarde le dos de son aimé s'éloigner pour aller finir le job. Je dois me tenir à ses côtés! Je dois être en mesure de le protéger! Et si pour ce faire je dois ignorer toute compassion, ainsi soit-il!

      Maintenant armée d'une froide résolution, je me relève et je vais chercher Damien dans le décombres. alors que Red est en train de neutraliser Reyson. Quand je reviens, trainant le minot derrière moi,le spectacle est déjà terminé, le métamorphe pend mollement au bout du bras droit du maître d'Armada.

      "Il... est mort?"

      Red ne répond pas, il laisse juste tomber le malheureux. Je tends l'oreille et j'entends que son adversaire respire encore. Je suis soulagée, pourtant, l'homme en rouge semble si en colère, je ne connais pas toute l'histoire entre eux, seulement les grandes lignes, mais je suis profondément attristée que ça se termine ainsi. En temps normal je me serais tue, je lui aurait laissé le temps de remettre ses idées en place, mais là, je dois le lui dire. Après tout, ça concerne son fils.

      "Damien va bien."

      La pluie finit par se dissiper, et le soleil reprend ses droits. La fête du chocolat n'est pas un fiasco, mais elle nous a à tous coûté bien plus cher qu'on ne le pensait. Je me saisis tendrement du bras gauche de mon homme, et sans un mot, je le guide jusqu'au Caprice des Dieux où je lui fais servir le meilleur Rhum. Là mon personnel médical s'occupe d'extraire la balle de mon épaule et de me recoudre. Je recroise brièvement Sakazuki qui préfère m'éviter car il sait qu'il va se faire durement réprimander. Quant à moi, je reste silencieuse, ce qui n'est pas trop mon habitude, en fait j'attends juste que Red me parle, s'il en a envie.

      • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
      • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
      -Et toi ?
      -Plus de gêne que de mal...
      -Plutôt moche comme pouvoir hein ? Difficile de tirer sur des proches...

      Difficile oui, c'est comme tout, c'est un exercice sur lequel il faut s'entrainer sans relâche pour y arriver et pouvoir ensuite le faire sans sourciller. Je me souviens de la première fois ou j'ai tué un ami. Je me revois encore dans la planque du vieux phare a Saint Urea. Ma lame plantée dans la poitrine de Joris, mort avant même de comprendre qui venait de le tuer. J'avais seize ans et je vendais mon âme pour entrer au Cipher pol, respirer, bouger, et survivre encore un peu.

      -J'apprécie vraiment que tu ais hésité tout à l'heure. Quand on commence à ne plus se laisser dicter ses actions que par ses réflexes de survie on a plus grand chose d'humain...


      Reyson traine toujours mollement derrière moi, aussi inerte et mort qu'un vulgaire tas de barbaque. Chez lui, Damien tire la tronche en solitaire, il a eu peur, il a eu mal, et après la dose que lui a injecté Reyson, la descente n'est pas facile. Pas plus que pour Izya, plus loin en mer et qui revient aussi chez elle. Et moi. Moi j'ai encore du ménage à faire. J'ai l'habitude, c'est toujours comme ça que finissent les batailles, et il faut bien que quelqu'un s'en occupe.

      -Je te rejoins plus tard. Il faut encore terminer deux trois trucs.

      Retourner à la Mascarade pour parler à Sybil de Reyson, de son état, et de ce pouvoir que je lui ai pris et qu'il ne retrouvera jamais. Mettre en place de quoi le gérer quand il s'en apercevra et qu'il me voudra me buter, ou se jeter à la mer... Parler aux autres aussi, ceux qui ont des fruits et qui vous avoir peur, douter, se méfier. Rassembler les hommes pour s'assurer du retour aux calmes, traquer les dernières émanations des hormones après la pluie. Ne pas trop charger Reyson pour qu'il ne perde pas encore plus a cause de ses conneries.

      Aller voir Izya aussi. Se faire refouler par Alfred et laisser un message. Pour qu'elle n'apprenne pas ce que j'ai fait de quelqu'un d'autre. Pour qu'elle sache aussi que je ne l'ai pas tué.

      Pour qu'elle sache...

      Que je la remercie d’être encore la pour moi.


      • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
      • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine