Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

La seconde flotte ne passera pas

Des glaciers, de toutes tailles, à perte de vue. Leurs pics acérés, ciselés par le vent et le froid, dardent vers les cieux nuageux. Sur un de ces immuables pachydermes glacés, un pingouin, solitaire coureur des glaces fasciné par les énormes navires aux voiles déchirés qui manœuvrent sous ses yeux. ventrus, noirauds, puissants, hérissés d'armes et de symboles macabres, hétéroclite arrangement de vaisseaux de guerre tous unis par un même objectif, tous unis sous un même pavillon...

En tête de ces treize navires d'où fusent chants de guerre et cris hargneux, un titanesque bâtiment, voiles rouges trouées, bois noir comme le charbon, aura de mort et de ténèbres ; Le Coutelas, fleuron de la flotte la plus crainte au monde, gigantesque trois-mâts ayant parcouru Grand Line d'un bout à l'autre, repère du mal incarné. Sur le pont, des hommes au regard fou, l'écume aux lèvres, ajustent cordages et voiles en faisant défiler le Coutelas à travers les icebergs, ils sont les pires rebuts de Grand Line, les pirates les plus horribles auxquels ont donné naissance Dead End et Jaya. Chacun à leur façon, ils incarnent les pires symptômes gangrénant le Nouveau Monde, racailles sans pitiés, ne craignant rien sur les mers, pas même la mort…

…Sauf peut-être un démon.

Ploc… Ploc… Ploc…

Silence. Le Coutelas se paralyse durant un instant qui semble durer des millénaires alors qu'on perçoit, sur le pont supérieur, le son d'une prothèse de bois heurtant le sol du navire. Un frisson parcourt la vaisseau, alors qu'une ombre s'étend sur le gouvernail. Baissant les yeux, l'homme à la barre se retire rapidement, murmurant de respectueux et effrayés "Capitaine" à peine audibles. Un crochet effilé se pose sur le gouvernail, alors que plus de deux cents paires d'yeux de criminels et de meurtriers se rivent vers son propriétaire.

Mannfred D. Teach, Le Malvoulant. Le cancer des mers, la Terreur du Nouveau Monde, le démon de la piraterie, l'homme le plus primé de la flibuste, l'engeance la plus haïe sur mer, l'empereur de la flotte la plus crainte des trois grandes puissances, le messager du Chaos et du Déséquilibre. Les titres s'accumulent lorsqu'on cherche à parler de cette légende vivante innommable, mais certains ne survivraient à même le contempler de leurs yeux. Ce privilège est celui des hommes qui ont été assez fous pour survivre à son courroux de maniaque zélé. Sa main valide se pose à son tour sur le gouvernail, massive poigne aux longs doigts osseux.

Bon, c'est pas qu'on s'ennuie mais j'ai l'impression d'avoir déjà joué cette scène moi...

À l'ombre du tricorne décrépit du Malvoulant, un sourire édenté et carnassier s'étire, faisant retomber la terrifiante tension qui s'était saisie de ses hommes. Ils se hèlent, rient et se gaussent, avec un air sanguinaire à leur tour, en découvrant l'énorme palais de glace qui apparaît au milieu de ce champ d'icebergs. Ce terrain de jeu familier, ou, depuis la mort du seigneur d'ivoire ils sont revenus à sept reprises, à chaque fois qu'on capturait un des anciens commandant de feu l'empereur et que Teach s'offrait une réédition du duel gâché il y a trois ans par la mort de son ennemi, décédé dans son lit comme un vieillard plutôt que l'arme à la main et se vidant de son sang comme un vrai pirate.

Et si certains étaient présents à la bataille de Thriller Bark, ou tombèrent certains des plus anciens compagnons du Malvoulant, et sentent bien que cette huitième bataille pourrait être différente des sept autres, il leur suffit de se rappeler la devise qui de tout temps à guidé les pas du Malvoulant.

Nul n'a jamais survécu qui m'ait défié.

Allons, pas de temps à perdre pour le spectacle ! Entrez en scène les enfants ! Allez donc voir si ça vaut la peine que je me déplace cette fois ci !

Et suivant les ordres de son capitaine, la meute s'élance à l'assaut de l'iceberg.

[...]


Sur le pont de son navire, Richards contemple l'iceberg ou il a personnellement déjà remporté deux victoires. Le plan est simple. Ce sont ceux qui marchent le mieux.

-Henry, Matoaka, Wolf. Je vais me charger de l'assaut principal par le front et les portes. Nous fixerons l'ennemi pendant que vous passerez par le flanc. Henry, tu ouvriras la voie à leurs équipages pour faciliter leur passage, puis vous nous rejoindrez pour les prendre en tenaille.  



-Je suppose que les Hyènes vous suivent Capitaine ?

Chef de l'équipage le plus nombreux de la seconde flotte, Rory n'est guère surpris d’être choisi pour l'assaut principal, un honneur qui lui permettra de se couvrir de gloire et de butin. Et, s'il faut pour ça perdre des hommes et bien... On perdra des hommes. Du moment que Richards ne le considère pas lui aussi comme un atout sacrifiable, la stratégie convient à la hyène.

-Vous avez entendu le capitaine bande de vils forbans ! Alors en avant ! A nous la gloire et les récompenses du Malvoulant, à nous l'or d'Elize et de nouveaux esclaves ! J'offre son poids en or a celui qui rapportera le plus de têtes ! Et en attendant, tous aux canons ! je veux voir ce bout de glace noyé sous les flammes et les obus !

Et pendant que six des navires contournent l'iceberg, les sept derniers foncent droit sur le gigantesque navire de glace en déployant toute leur puissance de feu pour enterrer l'ennemi et broyer ses défenses.


Dernière édition par Mannfred D. Teach le Mar 21 Juin 2022 - 22:20, édité 1 fois
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant


Le signal
La seconde flotte ne passera pas 51pg

La fête commence:





La nuit a passé doucement et sans beaucoup de bruit. Je me suis habituer à l'odeur et la présence de Tobi. J'avoue que je commence à m'ennuyer et donc j’observe mon compagnon humain envoyé par Jeska. J'hésite à taper la discussion mais je sais pas trop de quoi parler avec lui. Et je suis sensé resté concentrer. Beaucoup de gens attendent mes signaux je peux pas merder. Mais en même temps ça fait des heures. Rien ne m'empêche de surveiller et de faire connaissance. En vrai c'est juste un humain en faite pourquoi je veux discuter... l'ennuie ouais ça doit être ça.

LolaTu meurs pas de froid humain ?

TobiEuh non ça va madame... Je suis étonné que vous me posiez la question.

LolaJe m'ennuie c'est tout.

TobiEt vous voulez que nous parlions madame ?

LolaPourquoi tout ces madames ? C'est pour te donner un genre ?

TobiJ'appelle tout les demoiselles comme cela, je rêve un jour de trouver la bonne personne qui deviendras ma dame.

LolaOuais tu cherches une copine quoi.

TobiDu tout, a vrai dire, je ne suis pas intéressé par les filles.


Bravo Lola tu viens de mettre les pattes dans le plats. Enfaîte c'est la première fois que je rencontre quelqu'un qui n'est pas hétéro je crois. On dirait presque que c'est fais exprès, je pense que cette différence lui a voulu beaucoup de soucis. Comme toute les personnes qui ne sont pas dans le même sens que la majorité. Vu comment il regarde l'horizon je dois pas vraiment me tromper.

LolaDésolé, ça dois te rappeler des mauvais souvenirs. Je suppose que tu as connu bien des situations problématiques.

TobiVous devez connaître cela madame n'est ce pas ?

LolaC'est vrai... c'est comme si le destin...

TobiMadame ?


Je lui fait un signe de la main de se taire alors que je me concentre. Quelques choses à titiller mon oreilles et mes narines. Une nouvelle odeur. Je ferme les yeux et prends le plus d'air par mon nez pour sentir la provenance et mieux entendre. Tobi se tait et retiens même sa respiration. Ils sont là ! Je dégaine mes trois torches pour avertir les autres tours de surveillance. Les premiers bateaux approche je les sent à l'odeur du bois mouiller et le bruit des vagues fendues au loin. Grâce à mon électro j'allume deux torches pour indiquer les directions de nos ennemis. Ils sont tout autour. En reniflant je sens une odeur beaucoup plus forte, beaucoup plus dangereuse. Je n'ai pas de doute alors je commence à donner tout les informations pour mes compagnons grâce au torches avec lesquelles je fais des signes.Il y a beaucoup de bateau donc je ne peux pas donner des chiffres précis seulement avec mon odorat. Visuellement je vois au loin 7 bateaux qui viennent en plein sur nous. Je sens que d'autre font le tour, ils vont nous prendre en tenaille plus de temps à perdre. J'agite deux torches pour indiqué ce que je sais. Des navires arrivant à tribord et un nombre indéterminé à bâbord. Ce n'est pas ces bateaux là qui m’inquiète, c'est un que je ne vois pas mais que je sens à l'arrêt car son odeur ne bouge pas. Aucun doute c'est lui, le Malvoulant qui attends le bon moment pour débarquer. Une odeur bien particulière se dégage des personnes puissantes. Cette fois, c'est clairement l'odeur la plus forte que j'ai sentie de ma vie. Je n'ai jamais rencontré cette homme mais je comprends vite que je n'ai pas intérêt à croisé le fer avec lui. J'indique sa position avec la troisième torche. Les signaux sont donnés et les gardes devraient aller réveillé tout le monde maintenant. Le soleil se lève à peine. Je plante les trois torches sur le glacier une fois mes signaux donné. Mon travail de vigie et terminé. Les gardes vont réveillé tout le monde et nous devons nous réunir de suite sur chacun de nos front respectifs.

LolaIl est l'heure pour nous de descendre Tobi.

TobiVous êtes impressionnante madame ! Je n'avais pas remarquer tout ces bateaux avant que vous ne les montriez. En revanche descendre va nous prendre un moment et...


SPIDER...GEAR



Six os sortent alors de mon dos et me portent. Je devient une vision de cauchemars. Mi lapine, mi araignée faite d'os. On avait entraîné cette technique avec Jeska mais je suis encore au début. Je regarde alors Tobi qui manque de tomber par surprise de ma technique. Je ne suis pas surprise de son premier regard terrifié, mais lorsqu'il se met à sourire là en revanche il m'étonne.

TobiVous êtes bien différente vous aussi madame en effet.

LolaHéhé... C'est que tu commence à me plaire comme humain. Allez accroche toi on descends de suite !


J'attrape dans mes bras Tobi avant de sauter du haut du pique. La chute est rapide et violente. En atterrissant, mes pattes d'os éclatent en mille morceaux mais amortissent totalement la chute et nous tombons calmement au sol. Je lâche Tobi et regarde notre zone. J'ai un drôle de sentiment, beaucoup de chose vont se passer ici je le sens. Et je ne parle pas d'odeur mais de ressentie. Pour Tobi et moi c'est notre première vrai guerre. Je ne sais pas si c'est le destin qui a fais que deux personnes différentes de la norme se retrouvent ensemble, mais nous sommes maintenant ensemble dans ce qui sera bientôt un champ de bataille. Il reste quelques minutes d'après l'odeur des bateaux qui se rapprochent. Les autres ne devraient pas tarder et sur les autres fronts les combats ont peut être déjà commencé. Je tremble presque de peur à l'idée de ce qui nous attends. Je ne sais pas qui on va affronté et si je me retrouve en face du Malvoulant, je n'aurais aucune chance de survie. Et la une première explosion non loin de nous, puis deux, puis trois, ça ne s'arrête plus ! La guerre à commencé et les autres ne sont pas encore là.

Il faut que je fasse arrêter la pluie de boulet de canon en premier lieu. On doit les faire débarquer pour un combat rapprocher, c'est le plan. Il faut donc que je leur fasse comprendre qu'en mer ils sont vulnérable. Je fais signe à Tobi de rester en arrière alors que j'avance sur la plage de glace. Certain boulet me frôle mais je les esquive. L'entraînement de Jeska m'est enfin pleinement utile. Je dois sauter et rouler sur le côté pour certain, mais j'arrive non sans mal devant l'eau. Mon objectif est de les retardé au mieux pour que les autres arrivent et que nos ennemis préfèrent débarquer plutôt que continuer leur pluie de canon. J'observe alors un des navires avant d'en choisir un. Sur chaque bateau, les boulet et la poudres sont rangés dans la partie basse. C'est la que je vais visé. Cela ne fera pas beaucoup de mort car ils sont près des côtes et pourront nager pour venir, mais ça devrais les forcer à accoster plus vite qu'ils ne le voulaient. Je souffle un grand coup alors que mon corps s'électrifie. En me concentrant je fais aller mon flux d’électro dans mes pattes que je joins en pointant le navire que j'avais visé. Concentre toi... concentre toi... Maintenant !

LolaHAAAAA !!


Electrical...MEHAAA



Un cône formés des os électriques des pattes de Lola part alors en direction du bateau. Les os s’entremêlent et tournoient ensembles avant de venir transpercer la proue du bateau que lola visait. Elle n'arrive pas à le transpercer entièrement pour cause de la distance et du manque d'entraînement de Lola sur ses nouvelles techniques. Mais elle a visé juste et l’électricité sur ses os créer une réaction en chaîne allumant les poudres à canon stoker dans les cales. Le bateau s'embrase, les personnes sautent à la mer avant que le bateau entier n'exploser créant une boule de feu magnifique comme le soleil levant. Comme Lola le pensait, ce n'est pas beaucoup de mort qui seront déploré, mais ce n'était pas le but de la manœuvre.

Putain ça fais mal ! Je rétracte mes os et mets un genoux à terre. Combiner mes attaques avec mon Électro me demande encore beaucoup d'énergie et me cause pas mal de douleur. Mais ça marche, les bateaux se pressent pour accoster. Ils ne savent pas que je ne peux pas enchaîner cette téchnique trop de fois. Je me mets à rigolé sans me contrôler. Un rire nerveux ? Tobi accourt vers moi alors que je marre sans aucune raison.

TobiTout va bien madame ! Pourquoi riez vous ?

LolaJ'en sais rien Tobi... Peut être l'adrénaline d'avoir pulvériser mon premier navire !

TobiJe vois. Vous êtes différente et forte madame.


Il me sourit et m'aide à me relever. Putain je l'avais pas sentie ! Je pousse Tobi en arrière alors qu'une lame passe juste entre nous deux. Si je n'avais pas pousser Tobi, il serait coupé en deux. La personne recule et je me mets en avant devant Tobi. Cette odeur...C'est un Mink ! J'y crois pas il fallait que je tombe sur un de mes semblables ici ! En plus c'est un renard, le prédateur naturel des lapins. Il est plus fort que moi je le sens.

Rory Bahahaha ! Une lapine qui sauve un humain c'est la meilleur de l'année ! C'est mon jour de chance en plus ! C'est moi qui ramènerais la tête de la traîtresse à notre empereurs !

LolaTraîtresse ?

Rory Ho oui, une belle petite peste qui a changé de camp. Tu pensais que personne ne le saurais toi qui te fais appeler patte de sang ? Tu n'es pas connu mondialement mais nos services de renseignement ont tout trouvé sur toi. Cuisinière chez Edward Minaro, puis allié à nos ennemis. Nous savons tout sur toi... Petite fille de Cocoyashi.

LolaQu'est ce que tu viens de dire !?

Rory Bahahaha ! Tu croyais quoi ? Trahir un empereur des mers à des conséquences, et je serais ton bourreaux. Mais d'abord, vu que tu as tout fait pour nous faire débarquer, laisse moi te présenter mes fidèle hyénes...


Énormément d'odeur nous entour. Ils ont profité de notre discussion. Ils sont tellement nombreux que je ne peux les compter. Au loin je vois les autres bateau accoster alors que je suis bloqué ici. Je sens que Jeska et Mount se rapproche. Il faut que j'éloigne ce maudit renard pour leur laisser un front plus libre.

Rory Je te présente mon équipage...ils sont milles ! Et vous n'êtes que deux ! Avec moi ça fais mille-uns contre deux... attends une secondes, c'est moche...


Putain ! Il vient de tirer dans la tête d'un mec au pif sans réfléchir. Il a quand même pas fait ça juste pour arrondir le chiffres quand même !? Bon j'avoue, mille-uns c'était moche.

Rory Voilà qui est mieux. Qu'est ce que je disais déjà, ha oui ! Deux personnes contre mille ! Bahahaha.


Il est autant taré que moi celui là. Il y a énormément de personnes mais seul ce renard est vraiment fort. Je ne peux pas laisser autant de personnes ici alors que d'autre batailles vont éclater. Je dois les attirer ailleurs. C'est la que je la vois. Peut être pour la dernière fois. Ma mère arrive mais je ne peux rester. Notre regarde se croise de loin et je lui sourit pour lui faire comprendre de ne pas s'occuper de moi. J'ai hâte de me battre avec elle, mais je dois d'abord me débarrasser de nos assaillants. Ce renard à l'air d'avoir autant d’ego que moi. Il ne devrait pas être dur de le faire me suivre lui et sa bande.

LolaSi tu n'est pas un trouillard, tu n'as qu'à me suivre...

Rory Te suivre ? Tu es entouré de tout les côtés, pourquoi je devrais te suivre ! Bahahah les lapins sont vraiment pas des flèches !


Je commence à marcher calmement en direction opposé du front principal. Je vois les hommes du renard me regardé sans comprendre ce que je fais. Certain me menace de ne pas bouger, mais j'avance comme si de rien était alors que je sors mon bandeau et me couvre les yeux. Jeska, cette attaque, c'est toi qui me l'a amélioré et perfectionné, alors, j'ai changé son nom en ton honneur.

TobiMadame c'est de la folie !


ANGEL...



La lapine sprint alors pour passer en plein milieux des ennemis. Se rappelant son passage dans la foule à l'aveugle sur l'Armada, elle esquivent les attaquent ennemis et sans utiliser pour le moment son pouvoir, elle découpe de ses griffes naturel le plus d'ennemis pendant sa danse macabre. En un rien de temps, elle est passé à travers le mur que formait les troupes du renard. Elle tuera à peine 10 personnes mais elle était sortie du traquenard qu'avait formé le renard. Tobi couru pour passer dans le troues formé par la lapine qui retire alors son bandeau avec le plus grand des sourires au lèves pendant que ses pattes dégoulinent de sang. Elle secoue d'un coup ses deux pattes pour enlever le sang qui gicle au sol.

DANSE !



RoryRRRRrrr attrapez la ! Je veux sa tête !

TobiMadame nous devrions courir.

LolaJe sais, c'était l'idée !


Les voilà qui nous suivent. Même le Mink nous poursuit. Il reste encore tellement de personnes à tuer ici. A moi seul je ne pourrais pas le faire. J'espère que Tobi est autant fort en combat que en belle parole. Au moins, même si nous mourrons, nous avons réussi notre objectif. Les ennemis ont accosté et la plus grande partie sont à nos trousses et laisse le champ libre pour mère et Mount. J'espère qu'elle ne s'inquiétera pas trop moi. Il faut qu'elle se concentre sur ses combats. D'ailleurs c'est pareil pour moi. Je dois lui faire confiance et me concentré sur ce qui se passe ici. Je vais d'abord les faire courir un peu pour les fatigués.

TobiMadame vous pensez que nous somme de taille contre cette armée à notre poursuite ?

LolaJe n'en sais rien Tobi, peut-être nous mourrons, peut-être nous vaincrons.

TobiMadame ! Si nous sommes encore en vie après cette bataille, je veux vous jurer allégeance !

LolaTobi c'est pas le moment là ! On va peut être crever avant même que le soleil ne soit complètement levé. Si tu veux jurer allégeance fait le avant de mourir au moins.

TobiFort bien ! Dame Lola, pour m'avoir sauvé la vie et parce que je vous aime, je vous jure allégeance jusqu'à ce que la mort vienne me cherché !

LolaFélicitation Tobi, maintenant courrons avant que la mort n'arrive trop tôt !

TobiBien Dame Lola !


Je ne sais pas si nous verrons le jour au complet. Peut être étais-ce mon dernier échange avec ma mère. Peut être que Tobi ne vivra son rêve que pour quelques petites heures... Qu'est ce qui m'arrive ? Depuis quand je suis défaitiste comme ça moi ? Je suis sensé faire régner la terreur sur les mers, devenir la plus terrible des Minks et que mon noms soit synonyme de sang et de larme. Je deviens trop douce ! Je veux pas de ça, pas encore. Pour le moment je ne peux pas me le permettre. Je me déteste presque, et ce renard a osé parler de mon île natale. Va chier, la fête a commencé et je vais lui faire fermer sa gueule à ce renard de merde ! On est assez loin alors je m'arrête d'un coup et me retourne fasse à la masse de personne qui cours vers nous. Je sais pas pourquoi, peut être l'adrénaline, mais je suis en train de péter un câble. Je veux tous les buter, surtout ce renard ! Il ose dire que j'ai trahis mes anciens compagnons... Et il a osé parler de mon île... Il va le payer... Il doit le payer... Il se croit pour un fou... Et bien moi je suis un monstre connard !


LAND OF BONE'S









  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine




Ce fut aux premières lueurs du jour que les flottes du Malvoulant se décidèrent à se montrer face à la fin de Toreshky. Un grand moment dans l'histoire de la piraterie, sans doute. Tous les défenseurs de l'iceberg avaient attendu patiemment l'attaque, dans une nuit noire meurtrière d'espoir. Si tous espéraient la victoire, tous avaient pensé au scénario inverse. Alors, serait-ce un ultime baroud d'honneur ? Ou un événement qui résonnerait sur toutes les mers, et qui couvrira de gloire les vainqueurs ? Nul ne le savait. L'incertitude était reine des batailles. Les yeux conquérants des hommes et femmes de l'alliance trahissaient des éclats de désespoir, de doute, de résignation. Car contre Mannfred D. Teach, il n'y avait que deux options : vaincre, ou périr.

C'était une mink nommée Lola Coelho qui donna l'alerte. La fille spirituelle de Jeska Kamalhsson, avec qui Mountbatten allait faire équipe. Une lapine étrange, qui s'était postée au sommet de l'iceberg pour faire office de vigie. Un dévouement louable, se dit le Fantôme. Avec une once de cynisme, il s'avoua à demi-mot qu'il aurait pu prendre sa place, grâce à sa prothèse oculaire qui lui conférait une vision à longue portée imparable, et sa maîtrise du Geppou. Toutefois, toute aide était la bienvenue, et cela avait permis au Marijoan de se reposer un minimum. Il la remerciera après la bataille. Enfin, si elle survit.

L'attente avait été interminable. Les libres pirates, qui étaient conjointement commandés par Marvin, Jeska et lui, s'étaient mis dans des installations de fortune au cœur du gigantesque navire. La nuit avait été rude. Le froid glacial avait empêché de nombreuses personnes de dormir. Par ailleurs, l'adrénaline du combat à venir montant, il fut pratiquement impossible de fermer l'œil. Cela rappelait de multiples souvenirs au vétéran. Des fragments de mémoire peu agréables, mais qu'il vit à présent avec un brin de nostalgie. Il revoyait ces moments passés à Vindex, où pendant de longs mois, il avait combattu les révolutionnaires et les insurgés vindexois pour imposer la volonté du Gouvernement Mondial à l'île. Le conflit fut brutal. Ça le hantait encore durant ses nuits. Il revoyait les innombrables crimes de guerre commis à l'époque. S'il n'y avait pas participé, pour rester fidèle à ses valeurs, les images n'en étaient pas moins marquantes. Et pendant cette courte période de répit avant l'offensive de l'Empereur pirate, cette sensation d'attente si particulière lui était revenue. Elle était détestable, horrible. Parce qu'on pouvait regarder le visage de ses compagnons, les contempler au cours de nombreuses minutes et penser qu'ils pourraient ne plus être de ce monde d'ici à quelques heures. Attendre faisait réfléchir sur le bien-fondé de son propre choix, de sa décision de venir ici, dans un coin perdu du Nouveau Monde pour se battre. Les forbans insomniaques avaient joué aux cartes, s'étaient préparé une poignée de vivres à dévorer. Ces scènes de vie si ordinaires, si innocentes, prenaient tout leur sens dans la cruauté du contexte.

Voilà que l'ennemi s'approchait sans précaution. L'avant-garde – c'est-à-dire la mink et son binôme -, parvint à se sortir de son encerclement pour attirer le gros des pirates. L'idée était claire : dégager l'espace pour laisser place aux affrontements entre les plus puissants. Du côté de l'alliance, une bonne partie des libres pirates vinrent aider la mink sous les ordres simultanés de Jeska et Mount. Marvin, lui, décida d'adopter une position offensive en arrière. "Au cas où", assura-t-il. En vérité, le bras droit de Red s'assurait une position confortable : certes, il protégeait les flancs des défenseurs postés à bâbord et tribord, mais il n'avait pas encore à mettre les pieds dans le plat. Et puis ça lui permettait de surveiller l'ancien commandant d'élite, dont il n'accordait aucune confiance, contrairement à son capitaine.

En parlant de traître, Mountbatten aperçut une tête bien connue dans les quartiers-généraux de la Marine : James Richards, alias le Liberticide. Primé à 829 millions de Berries, l'ancien révolutionnaire renégat devint la capitaine de la deuxième flotte de l'incarnation du mal.

"- Jeska. Leur commandant est là. On se le fait à deux ?" S'enquit-il auprès de sa partenaire.

Sa réponse le satisfit. Il savait que la puissance d'un capitaine de flotte d'un Empereur était redoutable, et que la sienne ne serait probablement pas suffisante. Son haki de l'empathie lui indiquait également que son aura écrasait largement celle de ses sbires à proximité. L'homme en tant que tel n'avait rien de particulièrement impressionnant. C'était un quadragénaire dans la force de l'âge, qui portait une délicate barbe brune qui rejoignait ses longs cheveux rabattus à l'arrière de son crâne. Ses vêtements étaient élégants, richement ornés et faits d'un tissu que peu de pirates peuvent se permettre. Il portait une série de bagues étincelantes à ses doigts. Il avait tout du forban : et relevait peut-être même plus du corsaire que du vil pirate.

La détection fut réciproque. Les deux hommes croisèrent le regard avant de croiser le fer quelques instants plus tard. Ses yeux étaient perçants, déterminés. Ils avaient cette fougue de la Révolution et cette folie de la piraterie ; le calme d'un homme raisonné et la vivacité de regard d'un sociopathe. Un mélange intéressant qui s'opposait à l'unique œil visible du Fantôme. Celui-ci était légèrement couvert par sa paupière supérieure, mais son iris reflétait une envie irrésistible de se battre. L'attente avait accumulé l'exaltation du combat, et en particulier chez le Marijoan. Il affichait une expression déterminée, où la hâte presque enfantine s'accompagnait d'une maîtrise complète, propre aux vétérans des longs conflits.

En un instant, et sans réelle concertation, les deux antagonistes brisèrent ce lien pour s'élancer l'un contre l'autre. À la droite de Mount, Jeska ne bougea pas. Sans doute, préparait-elle ses attaques faites de poison, pensa l'intéressé. À coup de plusieurs Geppous effectués en grande vitesse, l'homme réussit à se rapprocher en un rien de temps de Richards. Mount prépara ses deux lames et les abaissa tout en continuant de foncer sur lui. James croisa ses bras et les recouvrit de haki de l'armement pour parer le coup imminent. Le choc, amplifié par la vitesse élevée de l'assaillant, balayant la poussière autour des deux pirates à plus d'une centaine de mètres à la ronde. Si la force dégagée par l'attaque fut élevée, le commandant de la deuxième flotte ne céda pas. Il fit quelques pas en arrière avant de repousser Mount plus loin, tout en essuyant ses vêtements. Son adversaire remarqua cependant une chose. Ses bras n'avaient rien ; pas la moindre égratignure, pas la moindre entaille.

Non pas découragé, mais enthousiasmé par la nouvelle, Mountbatten repartit à la charge à grands coups de sorus et de geppous pour charger son ennemi, tout en activant son fruit du démon pour devenir invisible. Ce premier 'assaut éclair' eut plus de succès. Richards eut visiblement du mal à détecter l'endroit de l'impact et ne put parer efficacement les deux sabres du Fantôme. L'instant d'après, ce dernier revint à la charge en sens inverse, puis enchaîna les assauts éclairs jusqu'à devoir prendre un moment pour souffler. C'était physique, mais apparemment efficace. Richards avait été touché à plusieurs reprises. Pas assez pour le mettre au tapis, mais ses vêtements étaient déchirés à plusieurs endroits. Il avait mis trop de temps à prédire les attaques de son opposant, tandis que l'activation tardive de son fluide offensif avait permis aux sabres de Mount de percer l'armure noire.

"- Pas mal, le borgne. Pas mal." Dit-il, avant de remettre ses habits en place.

"- T'es trop lent, le traître." Lança un Mountbatten enjoué.

"- Le traître, tu dis ?" Répondit-il, en levant ses yeux vers son interlocuteur. Les deux se tenaient à bonne distance l'un de l'autre. Pourtant, il y avait une certaine proximité dans l'échange, comme s'ils se parlaient d'homme à homme, accoudé à un bar et accompagné d'une bonne bière blonde.

"- C'est ça. T'as un problème avec le terme ?

- Non… Non… Je m'en fiche, moi. Mais c'est ironique, n'est-ce pas… Commandant ?

- En effet, ça l'est. Mais ton ironie à toi prend fin en ce jour." Répondit-il, un grand sourire aux lèvres, avant de charger une nouvelle fois.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
La nuit a été longue et…profondément décevante. J'ai passé une bonne partie de ma soirée à attendre Red dans nos appartements, avant de réaliser qu'il ne viendra pas. Trop occupé ailleurs sans doute. Avec d'autres, certainement. Le sommeil, comme mon amant, se refuse à moi et me laisse avec un drôle de sentiment. Je ne suis pas en colère, je ne suis ni effrayée, en fait je suis juste pressée que ça commence car j'ai hâte que ça se termine. Je n'ai même plus peur, à vrai dire. Je m'ennuie juste. Alors je sors de mes affaires une chicha. Je l'ai achetée à un brocanteur sur Armada et je comptais l'utiliser après la victoire. Je me souviens alors que Shoma, mon ancien capitaine avait l'habitude de fumer avant les grandes batailles. La première fois, j'avais détesté, la sensation d'une fumée froide dans les poumons, j'avais trouvé ça affreux. Et me voilà prête à retenter l'expérience. Je me souviens de ses gestes, et, méthodiquement, je les reproduis. Je remplis le réservoir à eau aux deux tiers, je dispose du tabac finement découpé dans le foyer, je recouvre ce dernier avec la cuve de chauffe et je monte l'appareil en vissant la cheminée sur le bac d'eau et en installant le tuyau d'aspiration. Il ne me manque pas quelque chose? Mais si, le tabac! Je mets donc religieusement le foyer en place et je me prépare à allumer le charbon. l'homme qui m'a vendu le fumoir m'a dit que que ces petits cubes feraient l'affaire alors, je me saisis du dé avec une pince et le le place au dessus de la flamme d'un briquet. J'attends patiemment et lorsque c'est prêt, je dépose la braise dans le système de chauffe puis je règle ce dernier pour obtenir une chaleur douce. Enfin, je m'assois en tailleur, je place le petit tuyau au coin de mes lèvres et…c'est étrange mais c'est bien plus agréable que la dernière fois.  

Au bout d'une demi-heure, je suis plus calme, comme détendue, je regrette un peu d'avoir fait ça dans la chambre, ça je crois que j'ai irrémédiablement imprégné les lieux d'une odeur peu ragoutante de tabac froid. Je me décide donc à faire un tour. Je tombe alors inopinément sur Marvin.

"Ca va?" me demande-t-il.

"Mieux." réponds-je dans un sourire.

"Il y avait un souci?"

"Je me demandais pourquoi Red n'est pas venu passer du temps avec moi?"

"Vous, les humains, êtes bien étranges…" Il semble soupirer. "Vous me posez des questions dont vous connaissez déjà la réponse, en espérant que je vous donne une autre réponse."

"Ha ha, touché…" concédé-je.

"Ca vous rassurerait si…"

"Grand Dieux, non!" le coupé-je. "Essayons de garder cette discussion dans le domaine de l'agréable, voulez vous?"

Oui, c'est un peu lâche d'éviter les sujets qui fâchent, mais bon, de toutes façons, je n'ai pas envie de me mettre les nerfs en pelote, pas maintenant que j'ai retrouvé un semblant de sérénité.

Et finalement, peu avant l'aube, les voilà, les navires de la Seconde Flotte du Malvoulant. Et je dois bien avouer qu'on est servis! Pas moins de sept bateaux remplis de crapules avides de sang. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai bien peut que ce soit nous qui ayons à essuyer le plus gros de l'assaut! Très vite ça part en canonnade, heureusement, quelques jets de mes poisons interceptent les boulets les plus menaçants, j'ai même le plaisir de voir Lola endommager très sérieusement un bâtiment ennemi! Ma fille de cœur en a fait des progrès! Mais je n'ai pas le temps de la féliciter, juste de lui lancer un petit regard entendu alors qu'elle affronte une armée entière de Minks. Je la sais forte, je sais qu'elle va s'en sortir. Après tout, c'est grâce à elle que l'ennemi a préféré débarquer que de continuer à nous pilonner. Place maintenant au chaos de la bataille. Les hommes se jettent les uns contre les autres dans une mêlée de mort, de sang et de râles d'agonie.

L'ancien Marine repère le commandant ennemi, un certain Richards, il propose qu'on l'élimine ensemble, j'acquiesce d'un signe de tête et d'un sourire mauvais. Mais auparavant, je jette un coup d'œil rapide à la situation. Le forces ennemis sont plus nombreuses et nos gars sont déjà en train de reculer. Plus loin, en retrait, je vois bien Marvin lancer ses ordres, mais, malheureusement, il n'est pas écouté. Je soupire. Désolé, Alexander, mais j'ai un petit détail à régler avant de pouvoir venir t'aider. Je me joins donc à nos hommes et très vite, je me retrouve en première ligne. L'opposition est faible par rapport à moi, mais représente un vrai défi pour nos troupes. Alors je décide de faire un peu de ménage. Et alors que je fais seule un percée dans le bloc adverse, je laisse monter en moi la rage, la rancœur, ma volonté de faire du mal, je les sens me remplir, je les sens prêts à déborder, mais je les retiens, il le faut, pour ce que je veux faire, il est important que mes sentiments et ma volonté croissent et montent en pression. Puis soudain je le laisse exploser, mon haki royal se déverse autour de moi et fait chuter comme des dominos presque tous les ennemis à une petite centaine de mètres à la ronde. Cette démonstration de force galvanise nos soldats qui se jettent dans l'espace ainsi crée mais a en plus l'avantage de faire douter nos opposants.

En espérant avoir fait tourner les vents du destin en notre faveur, je quitte la première ligne pour aller rejoindre mon compère. Etonnamment, je ne le retrouve pas autant en difficulté que j'aurais pu le craindre. A croire que tout le monde n'est pas Ragnar! A cette pensée, j'esquisse un petit sourire. Soru et geppou m'aident à rejoindre promptement mon compagnon d'armes. Le duel que je vois me déçoit un peu. Richards est loin d'être impressionnant et en plus, il se fait malmener par mon binôme! mais pas question de me laisser attendrir, si notre adversaire n'est pas au niveau, on en finira d'autant plus vite! Alors je me précipite bille en tête vers le commandant de flotte, il me voit venir et prépare sa garde. Et s'il me bloque facilement, justifiant au passage son niveau auprès de Teach, il vient de négliger la menace invisible qui lui entaille le flanc. D'un reflexe surprenant, il se dégage de notre tenaille et nous regarde d'un air mauvais.

S'il croit que je vais lui laisser le temps de reprendre ses esprits, il se fourre le doigt dans l'œil jusqu'au coude! Je le poursuis aussitôt avec mon soru. Mon but est simple le harceler et le mettre sous pression avec mes attaques pendant que Mountbatten inflige le plus gros des blessures. Il est plus fort que moi, et je le sais, mais, mes offensives ne sont pas faibles au point qu'il puisse les ignorer. Et lorsqu'il essaie de se focaliser son mon partenaire, ce son mes coups qui le punissent! Je vois bien à l'expression sur son visage qu'il est surpris que deux personnes qui se connaissent aussi peu se battent ensemble de façon si complémentaire. Et pourtant la réponse est évidente. Alexander et moi avons été formé au combat par la Marine, nos styles respectifs sont donc fortement imprégnés par l'influence de la mouette. Ainsi mon compagnon sait peu ou prou quel type d'attaque je prépare, et il peut donc se placer de façon optimale afin de profiter au maximum de son fruit pour faire mal. Quant à moi, grâce à ma sphère perceptive, je lis les mouvements de l'ancien soldat malgré son invisibilité. Bref, on se complète à la perfection. Et c'est Richards qui en fait les frais.

Ainsi, au bout d'une demi-heure de combat intense, durant laquelle notre ennemi ne doit sa survie qu'à l'acuité exceptionnelle de ses réflexes, le commandant de flotte montre enfin des signes de fatigue. Avec le borgne, on repasse à l'attaque avec la volonté évidente d'en finir. Cependant quelque chose cloche, et je le le comprends que trop tard, il a compris nos schémas d'attaque! Je ne sais pas mon collègue, mais moi, je me fais totalement cueillir par sa riposte, son poing, renforcé au haki de l'armement s'enfonce dans mon ventre et me plie en deux avant de me projeter avec perte et fracas plusieurs dizaines de mètres plus loin. Très vite, je roule sur moi même et je me relève, je tousse un bon peu de sang et je me prépare à la suite.

Mais il va falloir changer notre fusil d'épaule, ce qui ne m'enchante guère, car je suis droitière et que jen'ai pas envie de passer l'arme à gauche!


La seconde flotte ne passera pas V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."


Dernière édition par Jeska Kamahlsson le Lun 4 Juil 2022 - 11:17, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson


Qui est le plus fou ?
La seconde flotte ne passera pas 51pg

La folie du combat:





Un corps adulte possède 206 os. Lola n'en fait sortir « que » une vingtaine ce qui lui demande déjà beaucoup d'énergie. La rage au cœur et le sang en ébullition, elle allonge ses os tel des piques à tête chercheuse. Pris dans la colère de l’insolence du renard et de sa propre peur du combat, Lola ne se contrôle plus et embroche Le plus de personnes devant elle. 40 personnes sont transpercé par les piques rapides envoyé par la lapine devenue folle de rage. Ce n'est pas nouveau que Lola cède à la colère, mais maintenant qu'elle est doté de pouvoir, le résultat peut être encore plus macabre que dans le passé. Le renard fait alors stopper ses troupes en voyant les brochettes humaines qu'avait créé la lapine en quelques secondes. Mais le bougre avait déjà tout prévue et avait préparer quelques choses pendant sa course. Car des troupes alliés accourt derrière lui pour aidé la lapine et son bras droit Tobi. Mais à quelques mètres du renard, un nombre important des secours se font prendre dans des pièges qui étaient invisible. Le groupe est obligé de se stopper ne voyant pas les pièges posé par le renard

LolaAlors toi aussi tu en as mangé un.


Annonce la lapine en rétractant ses os qui laissent tomber au sol les 40 corps sans vie. Le renard comme à son habitude jubile et éclate de rire en se retournant vers la garnison qui venait prêté main forte à Lola. Il les regarde avec des yeux rouges de folie amusante. Un regard terrifiant alors qu'il se lèche les babines devant le spectacle qu'il a créé.

RoryBahahah vous êtes tombé dans mes collets ! Oui petite lapine j'en ai aussi mangé un, le fruit du collet. Et j'avais tout préparé vous êtes maintenant dans mon piège bahahah !


Je ne pourrais pas protéger Tobi et tout les autres soldats alors que je galère moi même. Surtout si je m'énerve encore plus, je risquerais de blessé des alliés. Il faut que je les fasse partir mais je ne sais pas à qui ils obéissent ceux là. Mais j'ai pas le choix, leur vie est en danger si il reste ici. Rien qu'avec ce renard, mais aussi de moi même. Je contrôle à peine mes nouveaux pouvoirs, rien ne garantie que je ne merde pas et que je tue un allié sans le faire exprès. Si ils restent, je ne pourrais pas me déchaîner sans risque, déjà que je dois me retenir d'utiliser certaine attaque pour ne pas blesser Tobi... Quel merde !

LolaAllez vous en ! Vous allez surtout me gêner les humains alors barrez vous aider les autres fronts !


Évidemment ils refusent en me disant que je n'ai pas à leur donner d'ordre. Si je ne peux pas leur faire entendre raison, je vais leur faire peur, ça je sais le faire.

RoryMais c'est qu'elle aime bien les humains la petite lapine, elle veut protéger ses maîtres que c'est mignoonnnn.

TobiDame Lola non ne l'écouté pas !

Lola...Mes maîtres ?...


Malgré le crie de Tobi, la phrase était de trop pour la lapine. Ses os sortent alors de son dos la portant en l'air comme elle l'avait fait pour redescendre du pique de glace. Ses yeux deviennent rouges de rage en regardant de face le renard qui venait sûrement de dire la pire des offenses pour la Minks cuisinière. L’Électro entour son corps tel une âme enragé alors que les pattes d'os se plie comme pour préparer un saut en avant.

TobiPartez d'ici ou vous allez mourir !


Le corps de la lapine se faire alors projeter à une vitesse fulgurante en pleine direction du renard qui sursaute de la vitesse éclair qu'à pris la lapine en se servant de ses pattes d'araignées comme d'une propulsion.

TobiElle a perdue le contrôle dégagez de là je vous dis !


Voyant la lapine foncé sur le renard avec un regard de psychopathe enragée, les soldats cette fois batte en retraite pour retourner faire leur rapport et peut être allé ailleurs suivant les ordres. Lola traverse la ligne ennemis en tournoyant sur elle même déployant les os de ses pattes pour déchiqueter les moindre personne sur son chemin. Une vrai hélice d'avion qui découpe la moindre personne trop proche. En un clignement d’œil, elle se retrouve à quelques centimètre du renard qui sursaute de voir si proche le regard de la lapine. Pris de colère, Lola ne prends même pas le temps de hurler son attaque comme elle aime si bien le faire d'habitude. Utilisant la vélocité qu'elle avait créer avec ses pattes d'araignées et de son tournoiement, elle envoie de plein fouet son nouveau coup pour la première fois. Le « Hone Hone Tsume », un coup de griffes en os en plein dans le visage du renard qui se faire propulser en arrière. La lapine retombe sur place, sa pattes en direction du sol après ce coup puissant contre le renard qui arrive à se retourner en l'air pour atterrir sur ses pattes. La blessure n'est que peu profonde car le renard avait reculé au dernier moment pour éviter le plus gros de l'impact. Seul trois marque de griffures saignant légèrement sur son visage. Mais cette fois, c'est le renard qui va lui aussi s'énerver.

RoryEspèce de petite peste... Tu te crois plus folle que moi ou je rêve ?

LolaViens te battre et tu le sauras.

RoryTu t'y crois trop !


Il est rapide ! J'ai à peine cligner des yeux que cette c'est lui qui est à quelques centimètre de mois. Il arme son poings et je n'aurais pas le temps d'esquiver. Tant, pis, je vais l'encaisser même si il me brise toute mes cottes !

Le poing ardent du renard atteint sa cible et explose le ventre de Lola qui à son tour se fait projeter en arrière. En revanche, elle n'arrive pas à se rattraper en l'air comme l'avait fait le renard et tombe au sol comme si elle était évanouie.

TobiDame Lola !

RoryJ'ai sentie toute tes cottes se briser ! Tu es déjà finit et mes hommes vont t'achever bahahaha tu pensais qu'une petite lapine pouvait vaincre un renard ! T'es complètement folle toi !

LolaOuais, tout comme toi. Je me demande qui est le plus fou de nous.

RoryComment !?


Heureusement que je peux régénérer mes os sinon je serais morte après ce coup. Ce mec tape trop fort, je dois pas me risquer à prendre des coup direct de lui. Si mes organes sont touchés, mes os ne pourrait rien y faire et j'y passerais pour sur. En revanche, je vois que mon saut à fait beaucoup de victime, il y a des morceaux partout. Je me relève naturellement en gardant les yeux du renards en face des miens.

LolaOuais ça étonne toujours la première fois, mes os sont immortels alors, ton attaque n'a servis à rien si ce n'est que j'aurais un bleu demain. Par contre, le 2 contre mille est déjà finis mon gars, j'ai déchiqueter une quinzaines de personnes sur mon passage. Combien il en reste Tobi ?

TobiEuh avec vos trois attaques je dirais... 935 Dame Lola.

LolaHéhéhé on prends l'avantage.

RoryTu parles d'un avantage, nous sommes toujours beaucoup plus nombreux que vous deux. Tu voulais voir qui était le plus fou ? Tu va êtres servie... Chargez tous en même temps !


Quoi !? Avec autant d'homme c'est impossible dans un si petit périmètre de ne pas se blesser les uns les autres. Les 935 restant nous fonce dessus. Je peux rien faire avec Tobi sinon je vais le tuer... réfléchis...réfléchis... J'ai pas le choix ! Désolé Tobi...

La lapine attrape le col de Tobi et le lance de toute ses forces dans les airs pour échapper à la vague qui allait les submerger. Lola le regarde dans les airs en lui souriant d'un air mélancolique. Tobi panique en pensant que sa Dame allait se sacrifier. Il tends sa main à Lola dans les airs comme pour l'attraper alors qu'il s’éloigne encore d'elle. Il l'a voit se faire transpercer de tout les côtés et disparaître dans le tas d'homme qui se ruait sur la lapine se tuant et se blessant les uns les autres dans cette mêlées sans aucun sens.

TobiDAME LOLAAAA !!!


BONE'S HELL



Des os sortent du tas d'homme dans toute les directions. Le renard saute en arrière pour esquiver ce qu'il pensait être une attaque direct mais il constate alors que les os forment ensemble une forme comme sphérique depuis l'épicentre du tas. Il ne sait pas ce que fait la lapine mais hurle à ses hommes de partir mais trop tard. Se transmettant le long des os et d'homme en homme, l’électro de la lapine créer alors une explosion électrique...



Il y a quelques semaines dans la forêt d'entraînement sur l'Armada :


LolaJe peux transmettre à des personnes mon électro sans les toucher ?

JeskaOui, l’électricité cherche toujours un chemin pour se déplacer. Donc avec tes os tu pourrais lui offrir divers chemin en utilisant le corps de personne. Nous avons tous un peu de d'électricité en nous, c'est comme ça que marche notre cœur et notre cerveaux.

LolaDonc plus je touche de personne en même temps, plus le courant va augmenter... et donc plus je risque de me faire mal.

JeskaOui, c'est pour ça que tu ne dois pas le faire sur trop de personne d'un coup. Disons que le temps que ton corps s'habitue à tout ça, je dirais maximum 15 personnes.

LolaT'es vraiment la meilleure m'man ! J'ai trop hâte de l'essayer en vrai !

JeskaJ'espère que non, c'est une attaque que tu ne devras utiliser qu'en dernier recours ne l'oublie pas.

LolaT'en fais pas ! Pas plus de 15 personnes héhé.




« Désolé mère, comme avec Klaus dans le passé, je suis obligé de ne pas respecter mes propres limites... Au moins j'aurais sauvé Tobi... » Se dit la lapine avant de hurler de toute ses forces lors de l’explosion électrique qui passe d'os en os et d'humain en humain. Le crie de la lapine et la lumière de cette attaque peuvent être perçu sur presque tout le glacier. Lorsque la lumière retombe, que lola cesse de crier et que Tobi est près à retomber au sol, Lola est debout, seul, entouré des corps du reste de l'armée du renard. Plus personne n'est debout sauf la lapine, le renard et Tobi qui va bientôt heurter le sol. Lola le rattrape au dernier moment sans rien dire. Tobi se remets debout en remerciant Lola. Son souffle se coupe alors qu'il voit l'état de sa nouvelle patronne. Les épées sont encore plantées en elle, son poils est presque entière grillés, des plaies ouvertes en veux tu en voilà et les yeux presque transparent indiquant que la lapine est proche de perdre connaissance.

RoryTu viens de buter la moitié de mon armée en un coup... Mais t'es vraiment une folle ! Regarde toi, tu es sur le point de crevé alors que moi je n'ai rien !

TobiMais elle m'a sauvé la vie et.... Attends qu'est ce que tu viens de dire là !?

RoryHéhéhé...Bahahaha je vous avais mentis ! Ces milles hommes n'était que la moitié de mon armée ! Vous êtes mort !

LolaJ'ai merdé Tobi... Désolé...


Le corps de Lola tombe alors au sol à cause de sa propre attaque. Tobi n'a pas eu le temps de la rattraper alors que la lapine s’évanouit au milieu des corps grillés de l'armée du renard. Et il ne mentait pas, 1000 hommes sortent des eaux et de derrière la glace entourant Tobi et Lola. Tobi sort alors son épée et se mets proche de Lola.

RoryTu crois pouvoir faire le même exploits que ta maîtresse, toi l'humain ?

TobiNon, mais je compte bien vous retenir jusqu'à son réveil. Même si je dois en mourir, je tiendrais, et quand elle se relèvera, vous irez tous en enfer !

RoryEn enfer ? Et pourquoi en est tu si sûr ? Je sens d'ici que tu es beaucoup moins forte qu'elle.

TobiJe suis peux être moins fort que ma Dame, mais je ne doute pas de elle. Patte de sang, l'enfant sanglante ou Lola Coelho, elle est peut être folle mais elle est comme moi.

RoryComplètement conne ?

TobiDifférente ! Et ce sont les gens différents qui vont changer ce monde !


Tobi se mets en garde, il va devoir défendre sa Dame au pérille de sa vie jusqu'à ce qu'elle soit réveillé. Lui même ne sait pas si il y arrivera. Mais Lola a risqué sa vie pour le sauver, alors, c'est à son tour de prouver qu'il mérite d'être au près de la lapine. Elle n'est pas encore la plus forte des mers, elle n'est pas encore la plus connue des Minks, mais une chose est sûr, elle est celle qui montrera au monde que les personnes différentes sont le futur. Tobi l'a compris, elle est celle qui combattra l’ostracisation et le racisme. Il comprends la volonté de la Minks, et il va tout faire pour la protéger afin qu'un jour, le monde entier connaisse le nom de Lola Coelho, sa Dame de cœur...







  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
Richards avait beaucoup encaissé. Il montrait de légers signes de faiblesse devant les attaques combinées de Jeska et Mountbatten. Ses vêtements, autrefois impeccables, étaient lacérés à plusieurs endroits. Ses cheveux se désordonnaient au fur et à mesure du combat, et son air confiant et supérieur laissa place à un homme haletant et plus incertain. La seconde de Red et le Fantôme devinrent de plus en plus entreprenants, négligeant de manière croissante leur défense pour en finir avec le commandant de la deuxième flotte du Malvoulant. Le temps pressait. À côté d'eux, de nombreux alliés perdaient la vie. Au loin, les duels entre commandants de flotte faisaient rage. Faire tomber Richards maintenant, ça permettait d'aider les autres plus vite.

Mais un violent coup de l'intéressé envoya Jeska valser plusieurs mètres plus loin, comme pour rappeler que Richards était loin d'être une proie facile.

En vérité, il jaugeait. Il feignait la faiblesse et la vulnérabilité. Au départ, il n'avait qu'une vague idée de la puissance de ses deux adversaires, alors il s'était laissé faire. Le Liberticide était une personne patiente et réfléchie. Il analysait. Si ses deux cibles n'avaient pas été à la hauteur, il les aurait balayés d'un revers de main. Mais il prenait au sérieux ses opposants, et savait pertinemment qu'un tel combat ne pouvait se mener que sur la longueur. C'était un marathon plus qu'un sprint. Il fallait savoir économiser ses forces et se calmer lorsqu'il fallait ; et foudroyer dès qu'une fenêtre d'opportunité s'ouvrait.

En face, le Marijoan s'inquiétait du manque de répondant de la part de son ennemi. Il fit part de ses craintes à Jeska, qui venait tout juste de se relever. C'était [i]trop[i] facile. Quelque chose clochait.

"- On ne va pas plus attendre. Pour en finir avec lui, il faut qu'on combine nos techniques Jeska." Dit-il en direction de sa partenaire, tout en s'assurant de ne pas être entendu par leur adversaire commun.

"- Ça te dit de mettre un peu de ton poison sur mes lames ?" Proposa-t-il, avec une petite moue de la bouche.

L'ancienne aveugle vint déposer une faible quantité de poison sur les deux grandes lames de Mount, Yakikatsu et l'Amante. Le premier était un katana reconnaissable par sa trempe irrégulière et son fourreau rouge parsemé de noir. Sa lame grisonnante devint plus sombre que de la poudre à canon, pour embrasser un noir ténébreux, presque mystérieux. Sa deuxième arme fut recouverte d'un liquide encore plus étrange, qui contrastait violemment avec la première. L'épée aiguille à la garde et au manche caractéristiquement courts, et à la lame fine et longue, délaissa sa couleur claire et pâle pour un rose bonbon particulièrement vif.

Au loin, une forte lueur se dégagea, accompagné d'un cri strident. Nul doute, c'était le hurlement de la mink, Lola. La lumière s'amplifiait par les reflets du glacier ; si bien que le champ de bataille devint aveuglant le temps d'une à deux secondes. Peu de temps après, de nombreux soldats de la deuxième flotte tombèrent, visiblement atteints d'une décharge électrique.

"- Eh ben… Ta fille, là. Elle est bien éduquée.

- Faut dire qu'elle a eu une bonne mère." Répondit Jeska, un large sourire sur le visage.

"- Enfin… Revenons à nos moutons. Le poison noir est paralysant.

- Et l'autre ?" Demanda Mount.

Avant même que son interlocutrice pût esquisser une réponse, James Richards fonça sur les deux alliés du patron d'Armada. C'était la première fois depuis le début des hostilités qu'il entamait une action offensive ; si bien qu'il prît de court les deux traîtres de la Marine. Il se projeta en l'air et abattu ses poings couverts de haki sur ses ennemis, qui tentèrent bon gré mal gré de parer sa frappe surpuissante. Grâce à l'effet de surprise, le Liberticide parvint à balancer Jeska et Mount contre un large pan de l'iceberg, sous les regards inquiets de leurs troupes. Un nuage de poussière se dégagea sur le passage, qui rompit le contact visuel entre les deux partis. Adossés à la glace cristalline, toussotant et se relevant avec difficulté, les deux compagnons n'en menaient pas large. Mais le Fantôme avait une idée.

"- Et du coup ? Keuf… Le deuxième liquide ? …

- C'est… C'est un poison hallucinogène…

- Bien pris... Je te laisse l'attirer vers toi."

Lorsque les particules retombèrent au sol, Richards ne vit que Jeska lui faire face. Cette dernière effectua une série de geppous pour surplomber son adversaire, puis créa une immense sphère de poison liquide. Cette sphère devint aussi large que Jeska elle-même, et se solidifia par la suite grâce au haki de l'amante de Red.

"- Absinth !"

La sphère s'élança à toute vitesse vers Richards, intrigué, mais peu surpris par cette attaque qu'il n'avait pas encore eu la chance de voir. Jugeant la vitesse de l'attaque trop élevée pour l'esquiver, il décida de rester tel quel et de parer le coup à l'aide de ses bras enrobés de haki.

Terrible erreur.

Lorsque la boule vint frapper l'ancien révolutionnaire, le vétéran de Vindex y vit une ouverture. Fonçant à toute allure en invisible sur son ennemi, il planta ses deux sabres profondément dans le flanc gauche de Richards. Celui-ci, occupé à contrer l'énorme sphère de poison, tourna la tête aussitôt et vit avec horreur l'attaque du Marijoan. Ses yeux étaient remplis de dégoûts et, pour la première fois, de peur. Peur, oui, parce qu'il avait aperçu la couleur anormale des lames de Mountbatten. En un instant, il comprit le stratagème.

Il asséna un violent coup de pied enrobé de haki à l'invisible et repoussa la sphère avec toutes ses forces pour l'envoyer valser le plus loin possible. L'homme à la barbe flamboyante prit un moment pour évaluer les dégâts. Yakikatsu et l'Amante avaient pénétré une bonne partie de son buste, tandis que le poison commençait petit à petit à faire effet.

"- Qu'est-ce que tu m'as fait, sale catin…" Beugla le blessé, en direction de Jeska, tout en se tenant les côtes.

"- Trois fois rien. Un petit remède pour te remonter le moral !

- C'est ça… Je vais m'assurer que tu ne puisses plus jamais cracher ton venin, sale garce ! Mais… Hein ? Pourquoi y'en a deux… trois, comme toi…"

Richards commençait à halluciner. Jeska se dédoublait. Le navire-iceberg semblait s'élever dans les airs, tandis qu'il voyait son équipage rire aux éclats. Sa blessure avait disparu. Ses mains ne sentaient plus rien, tandis que son nez percevait ses senteurs agréables de rose et de tulipes. Il délirait complètement. Alors qu'il essayait de comprendre ce qui lui arrivait, il remarqua un détail des plus affolants : il avait du mal à bouger. Il soulevait difficilement son pied pour marcher vers l'avant. Ses muscles du visage se faisaient plus résistants, tout comme ses bras. Il se paralysait progressivement.

"- Vous allez voir…"

Soudain, le corps de James Richards commença à adopter des proportions anormales. Son buste tripla de volume et ses poings devinrent gigantesques. Plus surprenant encore, sa peau se recouvra d'un or étincelant, quasiment aveuglant. C'était le pouvoir du capitaine de la deuxième flotte de Teach : le fruit de l'Humain modèle Grand Bouddha. Ses cheveux et sa barbe se figèrent, et ses traits de visage furent accentués et soulignés par la matière métallique qui enveloppait désormais son corps. C'était prodigieux à voir. Un spectacle aussi impressionnant qu'alarmant.

Les effets du poison restaient, mais perdaient en utilité. Avec sa transformation, le Liberticide était devenu plus robuste, annulant partiellement l'effet paralysant du poison de Jeska. De plus, il comptait bien montrer aux deux pirates que l'effet hallucinant n'avait pas d'intérêt s'il ne visait que vaguement une zone avec ses ondes. C'est d'ailleurs ce qu'il fut la seconde d'après : il plaça ses deux paumes en avant et projeta une série d'ondes de choc dévastatrices qui touchèrent alliés et ennemis sans distinction.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Le combat prend soudain une autre tournure. Richards grandit dans des proportions dantesques grâce aux pouvoirs que lui confère son fruit du démon. Il devient énorme, et doré. Je soupire, plus blasée que surprise, le commandant de flotte dispose d'un sacré atout dans sa manche. Cependant, face à Mountbatten et surtout moi qui n'a pas encore trop fait étalage du meilleur de mes capacités, abattre ainsi sa meilleur carte me semble fortement prématuré. Mais c''est sans compter l'immense gain en puissance destructrice que vient de s'octroyer le Liberticide. Ses attaques sont comme d'immenses vagues invisibles qui font valser les hommes comme des fétus de paille et qui fendent l'immense navire de glace d'Elize comme si de rien n'était. Nom d'une biscotte, c'est mauvais ça! Mon camarade et moi on doit trouver une solution sinon…

Je me tourne vers l'ancien Marine et d'un geste de la main, je fais glisser le poison qui recouvre les lames de mon allié vers le sol. "On va avoir besoin de plus puissant. Je ne peux plus me permettre de me retenir, alors mets tes lunettes et ton masque, je vais faire du vilain." lui soufflé-je avec un air grave. Cette fois c'est ma toxine mortelle qui recouvre les armes du Marijoan. "Un conseil, évite de te couper avec."

J'ai toujours quelques réticences à utiliser ce poison, mais là, la situation l'impose, Richards doit tomber, car nos hommes n'en mènent pas large face aux siens, même ma petite Lola est dans uns situation critique. Le temps des tours de chauffe, des rounds d'observations et des demi-mesures et révolu. Je n'ai pas le choix, si mes alliés ont oublié de mettre leurs protections, c'est tant pis pour eux à présent! J'envoie quelques boules de poison, juste pour tâter le terrain et capter l'attention de l'homme-statue. Je constate avec horreur que mes toxines ne font que ruisseler sur lui! Ce n'est pas grave, avec le haki de l'armement et le shigan, je suis en mesure de lui injecter directement ma production. Mais pour ça il faut que je me rapproche de lui. Je lui fonce dessus quand soudain, il m'adresse un coup de paume. Je réalise au dernier moment qu'il s'agit d'une onde de choc. J'esquive in extremis d'un bond gracieux avant de me rendre compte que ce dernier, à la façon d'un sumo, continue de faire pleuvoir les coups.

Ce n'est pas vrai! Il me tient à distance avec ces fichues attaques! Et si je ne peux pas me rapprocher, je ne pourrais rien faire! Oh, mais… minute… moi aussi je peux attaquer de loin! Je lance une multitude de boules de poison lacrymogène. Et très vite une épaisse fumée bleue pollue la zone de combat. Grace à cet écran occultant la vision de mon adversaire, je franchis les derniers mètres me séparant de lui et je m'apprête à le frapper quand soudain, il tape dans ses mains, créant un souffle qui réduit mes efforts à néant.

Me voilà seule en face de Richards, qui arme un puissant coup de poing auquel je me soustrais grâce à un clone de poison généré par l'Usutsemi. Comme une mouche, j'essaie de l'énerver en tournoyant autour de lui et ça marche! Je suis plus rapide que lui et mon poison lacrymogène lui brouille quand même la vision, cependant quelque chose me chiffonne. C'est moi où ses attaques sont de plus plus précises? Certes je commence à fatiguer à sauter dans tous les sens, mais il y a quelque chose qui cloche… Je ne le comprends que trop tard, quand sa main de géant m'attrape et qu'il confirme mes pires craintes.

"Merci, petite. Grace à toi j'ai enfin éveillé mon haki de l'observation."

Sa poigne se resserre sur moi et je ne dois qu'à mon haki de l'armement de ne pas finir broyée. Merde! Tout notre plan vient de tomber à l'eau, maintenant qu'il a ce pouvoir, Mountbatten est fichu! A moins que…oui! Comme lorsque j'ai appris la sphère perceptive à Lola, il est fort à parier qu'il ne maitrise pas totalement sa nouvelle capacité, donc si j'arrive à le distraire, il ne pourra pas focaliser son esprit sur la recherche de mon compagnon d'armes! Je vais en prendre plein la figure, je le sens… je ne suis pas ravie, mais je n'ai pas le choix. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Mais d'abord, il faut que je me sorte de ce mauvais pas! Je me souviens alors que le poison ruisselle sur son corps doré, alors je sécrète des toxines liquides et j'arrive à glisser hors de sa poigne comme une savonnette. Et maintenant, je profite de l'effet de surprise pour lui coller le plus puissant de mes coups de poing, je mets dedans toute ma rage et ma volonté de lui faire mal. C'est étrange, je sens mon fluide offensif devenir plus "lourd" et lorsque mes phalanges percutent son visage, c'est comme si on haki explosait à l'impact. Même le Liberticide en est surpris et le sang qui perle de sa bouche montre clairement que j'ai réussi à le blesser. J'essaie d'enchaîner mais le courant dont je disposais s'est tari.

Malheureusement, il ne reste pas là à bayer au corneilles et son assaut suivant m'envoie m'exploser les lombaires contre le sol gelé. Péniblement, je me relève et je joue mon va tout. Je crée un Avatar Of Woe, un golem de poison que je contrôle de l'intérieur, et qui est au moins aussi grand que le commandant de la seconde flotte.

Cinq minutes plus tard, on rejoue la même scène. Moi, dans sa main, ensanglantée, qui ne doit qu'à mon haki de l'armement de ne pas être réduite en purée. Et lui qui serre doucement et qui profite de mon agonie. Je n'ai même pas fait illusion, il m'a littéralement balayée. Et en plus je ne peux plus utiliser mon poison après ma technique précédente. Bref, je suis foutue. Ses yeux brillent d'une lueur mauvaise quand sa seconde main vient se plaquer sur la première pour abréger mon calvaire. Mais je refuse de crever, pas sans résister! Mon haki de l'armement colore mon corps de noir et me permet de résister encore un peu, mais pas sans souffrances. Je hurle de douleur alors que de sinistres craquements proviennent de mes ailes.

Alexander, tu fais quoi?




La seconde flotte ne passera pas V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



Cette impression de la fin, encore. Mais ce n'est pas le cas. Car j'entends. Autour de moi des bruits de sabres, de pistolets, des gémissements et des cris. Apparemment mon fruit m'a sauvé. Les épées que je sens en moi ont été stoppées par mes os. Un réflexe de survie peut-être, je ne me souviens pas bien de tout. J'ai envoyé Tobi dans les airs pour le protéger, et après, le néant. Le bruit commence à me perturber, comme s' il y avait plein de personnes qui se battaient alors que nous étions que deux. J'entrouvre les yeux difficilement. Tout est flou pour le moment mais je distingue et je sens ce qui se passe. Les soldats qui avaient battu en retraite sont là et combattent l'armée du renard. Je sens l'odeur de Tobi proche de moi mélanger à beaucoup d'odeur de sang. Je commence à y voir plus clair et c'est un véritable champ de bataille. Il y a beaucoup plus de corps qu'avant et pas que des ennemis. J'aurais pu les sauver si j'avais été plus forte…
Tobi - Dame Lola, vous êtes réveillé !

Lola - Qu'est ce qui se passe ici…

Tobi - L'escouade que vous avez renvoyé on fait le tour du glacier pour nous prêter main forte.

Lola - Et le renard ?

Tobi - Il n'a pas bougé laissant ses soldats faire le travail.

Lola - Je vois…


Je me relève difficilement mais comme mes os se sont réparés pendant mon sommeil, mes coupures me font mal. Bien mal quand même mais pas assez pour que je retombe. Tobi essaie de me faire rester au sol mais je ne peux pas regarder des gens mourir et ne rien faire. Alors que la mêlée semble interminable, je regarde à nouveau ce renard qui sourit d'un air flippant. Décidément on se ressemble un peu trop… et ça me fais rire. Je sais même pas pourquoi. Je suis accro à l'adrénaline je crois.
Rory - Encore en vie ? Pour une traîtresse tueuse d'innocent tu tiens le coups ma parole.

Lola - Tueuse d'innocent ? De quoi tu parles la toi.

Rory - Tu sais même pas ? Bahahah ! C'est la meilleure. Tu as aidé ton ancien capitaine à répandre des graines mortels et tu ne le savais même pas !? Putain c'est le meilleur jour de ma vie !


Hurle le renard en levant les bras devant la bataille sanglante entre les pirates du malvoulant et l'alliance. La lapine regarde le sol un moment alors que son bras droit essaie de la rassurer pensant que le renard mentait. Mais Lola compris que c'était vrai. Elle avait aidé indirectement ses camarades à planter ces graines. Mais elle découvre la dure réalité. Elle qui voulait protéger les innocents de l'injustice, elle avait en réalité fait l'inverse. Colère, tristesse, doute et rage envahissent la Mink. Ou de la trahison ? Allez savoir mais la lapine ne portait pas sa rage sur son ancien équipage… non sur le coupable de cette mission.

Lola - Je suis la fille de Jeska, je vous ordonne de vous baisser !!


Sans comprendre la raison mais en entendant le timbre et les paroles de la lapine, les soldats de l'alliance se baisse sans réfléchir alors que au même moment lola déploie les de ses deux pattes en cône pour écarter, assommer et éjecter le reste de l'armée du renard. Il n'y avait pas autant de monde vu que la Mink avait dormi pendant le plus gros de la bataille. Le renard et la lapine se retrouve alors face à face après que Lola ai séparé la foule ce qui a stoppé les combats laissant place au dernier combat. Comme si les deux armées n'osait plus se battre voyant que les des Monks s'apprêtait à se battre sérieusement.

Lola - Tobi je vais tuer cette merde. Et nous irons ensuite rejoindre l'équipe de Red.

Tobi - Dame lola !? Vous n'allez pas vous attaquez au Malvoulant !

Lola - Ce fils d'humain m'a fais tuer des innocents. Alors, je vais éclater ce renard de merde avant d'aller montrer à ce Yonko qu'il n'est pas immortel.

Tobi - Mais vous n'avez aucune chance !

Lola - Je ne peux pas le battre, mais je compte bien offrir une opportunité aux autres pour l'envoyer au tapis.

Tobi - Mais Dame Lola…

Lola - Tu as juré de me servir ?

Tobi - Oui…jusqu'à la mort.

Lola - On est d'accord alors.

Tobi - Bien Dame Lola.


Les deux Minks marchent alors pour le duel sous les yeux des deux armées (ou ce qui en reste). Le renard contre la lapine, la fin de ce combat approche, mais la fin de la guerre est encore loin…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
Sur son navire, Teach observe le spectacle qu'on joue pour lui sur la glace tachée de sang, les trous jaunes qui lui servent de regard brillant d'un intérêt soudain plus vif, comme tout le monde il voit la déferlante d'éclairs qui frappe les navires et la zone ou se bat Ludiwg, les vents anormaux qui se lèvent et se transforment en tornades, la silhouette doré et métallique de Richards, utilisant le pouvoir de son fruit pour se défaire de ses adversaires, le Ludwig géant qui se dresse au dessus de l'iceberg, constitué de milliers de corps agrippés les uns aux autres et qu'une double déflagration de haki royal pulvérise et rejette à la mer... Et bien au delà de la vue, Teach, comme l'autre la bas sur l'iceberg, l'autre dont il sent la présence et la main derrière cet échiquier, Teach ressent tout. Goutant aux sentiments exacerbées des hommes qui se battent et meurent pour lui, leur peurs, leurs douleurs, leur mort, il sent la rage d'Apache insultant Ragnar, il sent l'étreinte glacé de la mort qui gagne le Glouton, la surprise incrédule de Manson qui voit tourner un combat joué d'avance, la rage de Henry pris dans les vents contraire de Kardelya, il boit la haine froide qui brule dans le cœur de la reine de Glace...

-ARH ARH ARH !

Le croassement sinistre et grinçant du rire de l'empereur est aussi fort et distinct que si le monstre se tenait sur l'épaule de chacun des participants au combat. Il fige de peur certains pendant que d'autres se retournent d'un bond, il accompagne les râles des blessés, étouffe le dernier soupir des mourants qui jonchent le sol.

Pour la première fois depuis bien longtemps, Teach s'amuse.

Et comme son rire, sa voix se répand comme le fiel sur le champ de bataille quand il s'adresse à chacun, laissant a tous ceux qui l'entendent l'horrible sensation de la respiration rauque et brulante d'un monstre vous susurrant à l'oreille tout en se préparant à vous la croquer d'un grand coup de dents.

-ALLEZ RICHARDS ! ÉCRABOUILLE MOI CES NAINS ! ARH ARH ARH !

Du trône sur lequel est assis l'empereur jaillissent des lianes de bois qui se dressent vers le ciel en un tissage complexe. Au dessus du trône se déploient de nouvelles tiges, branches, feuilles, fruits, esquissant la silhouette dérangeante d'un arbre difforme, torturé, dont le centre n'est pas un amas de feuilles mais une vaste poche membraneuse parcourues de veines sylvestre et qui, a la manière d'un organe vivant, se met à pulser a mesure qu'elle se construit, enfle, gonfle, jusqu'a former un étrange ballon qui arrache le trône du pont du navire avant de se mettre à flotter en direction de l'iceberg.

Teach arrive.


TORESHKYYY !! P’TIT ZIZIIII !!

La seconde flotte ne passera pas Yz81
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant
-Renvoyez moi tous ces chiens à la mer !

L'amerzonien est à la tête d'une contre attaque massive des hommes de la treizième flotte, qui surgissent par les tunnels que votre affrontement dantesque avec Richards a mis un jour un peu partout, et viennent profiter du chaos pour délivrer un feu roulant aussi meurtrier que possible sur les pirates pris dans l'affrontement.  



-Tenez bon Jeska!


De son coté, laissant le commandement de la contre attaque à Sean. Marvin est bien plus préoccupé de la tournure du combat. et pointant son œil unique sur la gigantesque silhouette dorée, et libère un torrent de lumière rouge, concentrée et aveuglante, qui vient frapper le bras de métal dorée du capitaine Pirate. Et pendant que celui ci refuse de lâcher prise sur sa proie qu'il continue a essayer de broyer entre ses mains, la chaleur du laser, insensiblement sape la puissance de son pouvoir, fondant la masse dorée qui commence à couler en grosses gouttes sur le sol, et diminuant d'autant la pression que subit la pirate.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Mount enfila son masque à gaz avec réticence. Ce type d'équipement lui rappelait des souvenirs désagréables de la guerre sur Vindex, et plus particulièrement de la campagne d'Ypres. Là-bas, la Marine et l'Armée révolutionnaire s'étaient affrontés dans une guerre des tranchées impitoyable. Les duels d'artillerie avaient résulté dans la création d'une zone de combat où les corps s'empilaient, et où chaque tentative d'assaut était largement vaine. Les ingénieurs de la Brigade scientifique avaient développé des obus contenant du gaz toxique pour permettre l'avancée de la Marine, et chaque soldat du Gouvernement Mondial avait perçu un masque à gaz. Il pensait ne plus jamais avoir affaire à cet objet, qui n'était qu'une simple protection, mais qui symbolisait bien plus à ses yeux.

Pendant que le Fantôme enfilait ses protections, Jeska était partie à l'assaut, déterminée à injecter son poison à leur adversaire commun. Mais voilà que Richards annonçait avoir éveillé son haki de l'observation… À savoir, la meilleure arme contre le fruit de l'invisibilité. Mount pesta. Son pouvoir ne servirait-il plus à rien contre l'ancien révolutionnaire ? Peut-être. Néanmoins, il se rappelait ses débuts fastidieux avec le Mantra. Une telle capacité prend du temps à être maîtrisée. Si elle peut se développer chez un individu dans certaines situations impromptues, la dompter requiert de l'entraînement et du temps. Temps que James n'avait évidemment pas à disposition.

Alors, Mountbatten observait. Il restait à distance, tout en restant invisible, et lançait des lames d'air tout en esquivant les ondes du Buddha doré. En assistant au combat entre sa partenaire et le désormais géant, il devint plus sceptique quant à l'issue de l'affrontement. Certes, lui pouvait esquiver et s'échapper sans soucis grâce à sa couleur de l'observation et ses techniques de rokushiki. Mais il n'avait pas de haki de l'armement ; par conséquent, percer cette couche d'or allait être ardu. Et sans pénétrer cette carapace solide, impossible d'appliquer le poison mortel que Jeska avait donné à Mount.

D'ailleurs, l'amante de Red se retrouvât vite en difficulté face à la puissance physique décuplée du commandant de Teach. Jeska était, du point de vue du Marijoan, une femme forte et une combattante redoutable. Qu'elle se retrouvât autant en danger témoignait de la force gagnée par Richards grâce à sa transformation. Mount serra les dents. Il allait devoir se donner à deux cents pour cent pour sauver sa collègue, et gagner cette bataille. Heureusement pour Jeska, Marvin intervint au bon moment et fit fondre le métal doré que composait la peau de Richards. C'était l'opportunité que Mount attendait.

Il fendit l'air à toute vitesse, tel un rapace plongeant sur sa proie, pour percuter les poignets du Liberticide. Il ne tranchait pas les parties de sa peau encore recouverte du métal, mais entailla les quelques ouvertures créées par le cyborg. De plus, la puissance de son coup était suffisante pour faire reculer ses mains de Jeska. Celle-ci ne fut qu'à deux doigts de se faire broyer vivante. Ses ailes d'ange, d'ordinaire impeccablement lavées, étaient fracturées à de multiples endroits, tandis que son corps était recouvert d'hématomes et de plaies.

"- Ça va ?" Demanda-t-il, avant de reprendre son souffle.

"- C'est pas encore fini…" Hurla Richards, d'une voix métallique et sinistre.

Puis, Mount effectua un soru pour se placer à portée de bras de sa camarade. Avant même d'attendre sa réponse, il se plaqua contre elle et fit une autre série de sorus pour la placer en sécurité.

"… Bande de larves !" Proclama Richards.

Derrière eux, le Buddha avait abattu ses deux paumes sur l'ancien emplacement des deux alliés.

"- Bien joué, Fantôme.

- J'ai eu une prémonition." Répondit l'ancien marin, avec un sourire au coin de la bouche. Son Mantra se renforçait, et il avait atteint une telle maîtrise qu'il arrivait à prévoir certains mouvements. Pas systématiquement, mais de temps à autre. Il comptait utiliser ce combat pour parfaire son haki.

"- Quoi qu'il en fut, on ne peut plus se permettre de se faire prendre, sinon on en paiera le prix cher. Distraie-le. Pendant ce temps, je vais essayer de l'affaiblir pour lui injecter ton poison…"

Mount se retourna et s'adressa à l'homme qui avait aidé les deux comparses.

"- Quant à toi Marvin, continue à lui envoyer des rayons lasers. Ça nous créera des ouvertures pour lui injecter le venin de Jeska."

Pendant plusieurs minutes ; Richards attaquait l'ancienne aveugle, pendant que le Fantôme se positionnait sur ses flancs ou derrière-lui. Malgré l'éveil de l'empathie, James avait du mal à prévoir les assauts fulgurants de l'ancien marin, dont le style de combat reposait principalement sur la furtivité et la rapidité. Il fut toutefois capable d'anticiper les offensives de l'homme invisible à plusieurs reprises, sans pour autant réussir à contre-attaquer. Jeska, de son côté, ralentissait l'avancée de Richards, en érigeant des obstacles faits de poison et en lançant des techniques empoisonnées. Malgré tout, l'armure dorée du capitaine du Malvoulant rendait ces efforts inutiles. Tant que le poison ne pénétrait pas sa peau, il n'aurait qu'un effet vaguement superficiel. Mais de l'espoir, il y en avait. Le cyborg profitait des courts instants où Richards était immobilisé pour lancer son rayon laser dévastateur. La peau dorée du Bouddha était fondue à plusieurs endroits. Ces ouvertures étaient néanmoins minuscules, compte tenu de la taille immense qu'avait gagnée Richards.

Un tel combat se jouait sur l'endurance et sur la volonté des guerriers impliqués. Ainsi, et à mesure que le temps passait, que les autres alliés arrivaient à bout de leurs adversaires, et que la présence de Teach rendit le tout plus pressant, l'état de Richards, Jeska et Mount diminuait. Le vétéran de Vindex ne parvenait toujours pas à transpercer cette foutue armure d'or. Toutefois, il savait qu'à long terme, le rayon laser de Marvin laissera une ouverture suffisamment grande pour que ses sabres puissent s'infiltrer dans la carapace d'or. Cependant, le temps pressait. L'écho caverneux et mauvais de Teach n'augurait rien de bon.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Autant pisser dans un violon. Sérieusement, tout ce que je fais ne sert à rien. C'est extrêmement usant tant physiquement que moralement. Et dans cette guerre de sape, entre Richard et nous, difficile de dire qui cèdera le premier. Heureusement, l'aide de Marvin et d'O'Brien nous fait du bien! Elle rajoute un support offensif non-négligeable : un rayon laser! Mais même ça ne fait qu'égratigner le colosse. Pourtant, tout à l'heure s'ai réussi à lui faire mal… juste avec mes poings. Mon haki de l'armement s'est fait plus lourd, plus puissant, une évolution? Oui, sans doute. C'est stupidement risqué de miser l'issue d'un duel sur une technique que j'ai utilisé juste par hasard, mais, ai-je vraiment le choix? Toutes les autres techniques dont je dispose se sont avérées inefficaces.

Alors je tente le corps à corps. Profitant des assauts de mon compagnon marijoan pour couvrir mes arrières et me replier sans coup férir.. Sauf que voilà, malgré le fait que j'arrive à m'enduire entièrement de haki de l'armement, je n'arrive pas à retrouver le niveau de puissance qui m'a permis de le blesser. Et non seulement je m'épuise, mais en plus je m'éclate les phalanges! Les mais en sang, je m'entête dans ma vaine entreprise, ce qui fait beaucoup rire Richards.

"Alors gamine, à cours de jus?"

En effet, je n'utilise plus mes poisons, mais c'est uniquement parce que j'ai décidé de tout miser sur le haki. Mais le commandant de flotte l'ignore. Tant mieux, ça me laisse un atout dans ma manche pour plus tard. Il faut juste avoir la bonne opportunité. Cependant c'est bien plus facile à dire qu'à faire! Le géant ne nous laisse pas respirer et, encore une fois, je ne dois mon salut qu'à un tir de laser salvateur du cyborg. Ce statut-quo m'énerve, on arrive pas à lui faire mal à cause de son fruit et lui, n'arrive pas à nous atteindre car on se couvre habilement les uns les autres. Sauf qu'il y en a un qui commence à en avoir sérieusement marre. Le Liberticide nous regarde avec dédain et commence à s'élever dans les airs en créant des ondes de choc sous ses pieds.

"Bandes de misérables insectes, bons qu'à me tourner autour, je vais vous écraser comme des mouches!" siffle notre adversaire.

Il est tellement haut à présent qu'on ne distingue plus qu'un petit point doré dans le ciel.

"Il ne va quand même pas..." suppose Mountbatten.

Et les craintes de l'ancien Marine sont justifiées. La statué géante se propulse en direction du navire comme un boulet de canon géant.

"J'ai analysé toutes nos alternatives, mais elles mènent toutes à une mort certaine." déclare Marvin de sa voix sans émotions.

Nom d'une biscotte! On est fichus, personne ne pourrait arrêter cet météore humain! Sauf Red, mais il n'est pas disponible. En fait, dans l'idéal ce serait plutôt à nous de venir l'aider une fois qu'on en aura fini avec Richards. Oui, c'était le plan. Et là, je ne sais même pas comment on va faire pour rester en vie après ça. Pire encore, s'il atteint le navire à cette vitesse… c'en est fini de nous tous! Quelle merde! On va tous crever parce que je n'ai pas été fichue de battre un commandant de flotte. Alors que j'avais un partenaire puissant en la personne d'Alexander, et qu'on a été aidés par Marvin et O'Brien? Non, non, non et re-non! Je refuse! Je ne dois pas en parler au passé, on peut encore gagner, et faire mentir les pronostics pessimistes du robot!

Je ferme les yeux. Il faut que je me concentre et que je retrouve cette sensation. Cette volonté de faire mal, même si elle n'est pas naturelle chez moi. Non, ça je l'ai déjà fait et ça n'a pas marché, je ne dois pas m'obstiner dans une voie sans issue. Mais je refuse d'abandonner pour autant. Il doit bien y avoir un moyen, dans quel état d'esprit j'étais quand j'ai utilisé ce haki? Furieuse, oui, mais je le suis toujours et ça ne marche pas! A coté de quoi je passe, bon sang de bois! Je ne vais pas renoncer maintenant! Hé, mais… si c'était ça la solution? Quand j'ai réussi à blesser Richards, j'avais renoncé à toute forme de défense, je m'en fichais qu'il me contre, je m'en fichais de souffrir. Toute ma force de volonté était focalisée sur une seule chose. Je dois abandonner ma crainte de faire mal et d'avoir mal, je dois accepter la souffrance, laisser ce que j'ai vécu à l'Asile derrière moi et me focaliser sur l'adversaire qui me fait face.

Je rouvre les yeux et je comprends que j'ai réussi. Je sens le haki de l'armement qui constitue une armure noire sur mon corps couler lentement et se concentrer dans mon poing droit. Cette sensation de lourdeur… oui, c'est exactement ça.

"Alexander, je vais te créer une ouverture, ne la gâche pas!"

Je décolle et je fonce à la rencontre du boulet humain qu'est devenu Richards. Quand mon poing rencontre le ventre du commandant de flotte, le choc est si violent que la puissance de l'impact doit se ressentir de loin. L'espace d'un instant, c'est comme si le temps lui-même avait suspendu son cours. La plongée du Liberticide est stoppée et je sens mon haki de l'armement se diffuser en lui. Son visage grimaçant de douleur me confirme aussi la réussite de mon entreprise. Mais je n'ai pas le temps d'être satisfaite, car si j'ai réussi à déployer assez de puissance pour arrêter l'attaque, mon corps, lui, ne l'a pas supporté. Les os de mon avant bras se sont brisés et ont perforé mes chairs, de plus mon épale droite s'est déboîtée. Et on tombe. Lui d'abord s'écrase au sol tandis que je me fais rattraper par O'Brien qui m'évite de me faire encore plus mal.

Sauf qu'il se relève. Mon coup lui a fait mal, c'est certain et il crache du sang, beaucoup de sang, mais, il n'est toujours pas vaincu… ce n'est pas possible! Puis soudain, il se fige.

"Misérable insecte qu'as-tu fait!"

Et voilà le vétéran de Vindex qui apparaît soudain sous mes yeux ébahis. Vraiment, celui-là, il a un don pour se faire oublier! Il a percé la peau d'or de Richards à un endroit déjà affaibli par Marvin.

"Ce que font certains insectes, Richards : piquer."

Et mon terrible poison mortel commence à faire effet. Sauf que je sais d'expérience que ce dernier est bien moins efficace contre les ennemis puissants. Il est vulnérable pour le moment, mais ça ne va pas durer. L'ancien Marine l'a sans doute compris car lorsqu'il voit le commandant de flotte reprendre forme humaine, il ne laisse pas passer l'occasion. Le coup est net et précis.

La tête commandant de la seconde flotte roule à nos pieds. Le moral de ses hommes s'effondre aussitôt et les hommes qu'O'Brien a amené en refonts finissent le job avec brio. La victoire est nôtre!

J'entends la démarche métallique du cyborg de Red se rapprocher.

"Félicitations, Jeska, ton effort à déjoué tous mes calculs. Cependant, si tu avais attaqué Richards de coté plutôt que de front, tu ne te serais pas mis le bras dans cet état."

"Sans doute, mais ça aurait été moins spectaculaire, non?" dis-je dans un sourire avant que l'adrénaline ne retombe et que la douleur ne la remplace.



La seconde flotte ne passera pas V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Sur les hauteurs de l'iceberg, l'étrange et immense ballon de baudruche végétal s'affaisse lentement, comme rongé ou vidé de l'intérieur, comme un organe percé, mais ce n'est plus vraiment à un ballon qu'il fait penser, mais plutôt à un œuf. Un œuf de reptile ou d'insecte, mou, grouillant de vie et dont la créature qu'il abritait viendrait de se libérer.

Dans les tunnels de la forteresse de Toreshky, la glace craque, les murs tremblent, des bruits d'effondrements et de rupture résonnent dans les corridors, puis des hurlements, d'alarme, de surprise, de peur, la bas dans les profondeurs de la glace quelque chose se déplace, avance, creuse, et ce quelque chose est loin d’être seul !

Alors que vos regards cherchent l'origine de ce qui arrive, une des rares statues de glace épargné par les combats, et qui constituent la décoration principale du coin, s'anime soudain, se mettant à bouger et a prendre des couleurs pour révéler la sorcière des glaces, arme à la main, et visiblement sévèrement éprouvée par une blessure au flanc.

-Teach est gravement blessé mais il s'est emparé du cœur de la forteresse et tente de se soigner ! Il faut aller le déloger et le combattre la bas ! Il a laché son hydre ! Tuez les et avancez au centre, je préviens les autres !

Et aussi vite qu'elle est apparue, la sorcière disparait, se couvrant de glace et ne laissant a la place qu'elle occupait il y a une seconde, qu'une statue translucide à son effigie, et d'ou coule encore un mince filet de sang.

Derrière elle, un des murs de la forteresse explose, laissant jaillir deux monstres serpentiformes, qui semblent tenir autant de la liane que du léviathan, aux corps aussi gros qu'un homme, couverts d'une carapace d'écorce et parcourus de lianes et de ronces, mais au dents et aux yeux indubitablement animaux.

Les survivants de Thriller Bark ont évoqués par le passé ce monstre étrange apparu a la fin du précédent combat et qui a dévasté l'ile navire lors du premier affrontement contre Teach, obligeant les adversaires à vider les lieux et laissant la victoire à l'empereur. L'hydre du Malvoulant est la, et les deux têtes qui vous font face ont clairement l'intention de vous engloutir, et vous foncent dessus sans perdre un instant dés qu'elles vous repèrent.

La seconde flotte ne passera pas Unknown
    Le déploiement des monstrueux serpents géants est si impressionnant et soudain, que sans vos sixième sens aiguisés comme des rasoirs, vous rateriez presque la troisième tête qui surgit d'une des portes de la forteresse, et qui, au lieu d'attaquer, se contente d'ouvrir une bouche qui va jusqu’à sembler se démantibuler pour laisser place à la silhouette du plus tristement célèbre pirate du monde. Le Malvoulant en personne. Le corps dégoulinant d'une substance translucide qui ressemble à de la sève.

    Le Malvoulant dont le pas inégal résonne sur la banquise comme un glas funeste, le Malvoulant qui semble sortir d'un combat difficile et dont le corps porte les stigmates de blessures et de coups qui seraient mortels chez n'importe quel homme, le Malvoulant dont le sabre est brisé, l'un des yeux crevé et coulant de son orbite, la poitrine enfoncée mais qui pourtant boitille à votre rencontre comme si de rien n'était, son horrible sourire vissé sur le visage.

    -Salut mes petits amis. C'est l'heure de mourir...

    Son sabre brisé fend l'air, expédiant autour de lui une lame d'air circulaire qui fauche tout ceux qui se tiennent à proximité, pendant que son crochet cueille en plan vol Sean, le commandant de la brigade amerzonnienne de Red qui vient de lui sauter dessus par derrière.

    Et pendant que le crochet rouillé éventre l'officier de l'aine à la gorge, et que empereur le soulève presque négligemment à bout de bras pour que tout le monde puisse le voir se vider de son sang et ses viscères pendant qu'il agonisant lentement, l’œil unique de l'empereur réussit à vous fixer tous les trois en même temps.

    -Je vous fais une offre, celui qui me dit ou est allé Elize, je le tue en dernier...


    TORESHKYYY !! P’TIT ZIZIIII !!

    La seconde flotte ne passera pas Yz81
    • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
    • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant
    Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



    Alors que je marche en direction du renard, je le sens. Il a débarqué sur l'île. Cette odeur de putréfaction et de mort ne peut venir que de lui, Teach est là. Je vais devoir me dépêcher de tuer ce renard. Mais il est encore en pleine forme alors que moi j'ai déjà subi beaucoup de dégâts… il va falloir encore que j'use de stratagèmes. Son pouvoir lui permet de poser des pièges, moi je peux allonger mes os. Il faut que je trouve quelque chose avec ça… j'ai peut être une idée mais si je me rate c'est la mort assure. Encore une fois du coup.

    Rory - Touts ce beaux publics qui vont assister à ta mort. C'était une bonne idée pour une lapine bahaha.

    Lola - J'aime me faire remarquer.


    Je commence à courir dans tous les sens sans patterns vraiment précis. Je cherche une chose bien précise. Vu le comportement de ce type ça ne devrait pas tarder… Et la, ma patte se stoppe instantanément et violemment. Ces putains de pièges sont vraiment impossibles à voir où à sentir. Le renard se met alors à foncer sur moi pointant son épée en direction de mon cœur.

    Rory - Ce sera le dernier coup ! Une lapine ne peut pas vaincre un renard !!! BAHAHA


    La lame du renard touche sa cible mais explose et se désosse complètement à l'impact. Le renard surpris lève la tête pour voir le regard de Lola. Souriante comme jamais, un sourire de soif de sang et terrifiant. Le ventre de la lapine était recouvert de ses os ce qui a brisé l'épée de renard. Rory cherche alors à reculer mais quelque chose le bloque. Les pattes d'os de la lapine araignée avaient attrapé sa proie. Le renard est tombé dans son propre piège.

    Rory - C'est quoi cette merde ! Tu es dans mon piège tu devrais être immobile !

    Lola - Tu as dis un seul coup… je vais t'offrir cela avec le plus grand des plaisirs…


    La lapine pose ses deux pattes sur le ventre du renard bloqué par les pattes d'os dans son dos. Il rigole en disant à la lapine qu'elle ne sait pas frapper. Mais là lapine sourit encore plus, les yeux rouges de folie.

    Lola - Electrical…

    Rory - Me dis pas que !...

    Lola - MEHAAAAAaaaaa


    Les os de la lapine électrifiée sortent de ses pattes et transpercent le ventre du renard d'un rond parfait. Les pattes d'os cède et laissent le corps du renard se faire emporter au loin par le cône d'os de la lapine. Une fois bien en l'air, Lola refais venir ses os en elle et laisse s'envoler et retomber le corps troué et électrifié du renard qui retombe plus loin sur le sol. Peut être même en plein dans le poison de la mère de Lola mais de toute façon, on ne peut survivre avec un troue béant dans son ventre. Le renard venait de perdre, en une seule attaque comme il l'avait dit. Sans laisser de temps, le reste des alliés sur place se charge des derniers combattants du renard. Lola, elle, tombe à genoux au sol. Épuisé et bien blessé. Tobi accourt pour lui donner les premiers soins et lui dit que c'est fini, qu'elle a gagné.

    Lola - Non Tobi, il reste encore notre cible principale à tous. L'homme qui m'a fait tuer des innocents.

    Tobi - Mais dans votre état…

    Lola - Recoud mes blessures et trouve moi du lait Tobi. Nous devons rejoindre ma mère. Mets ton masque et donne moi le mien, nous venons à peine de finir le premier acte.

    Tobi - Bien Dame Lola.


    Le bras droit de la lapine repart tant bien que mal les blessures de chair de la lapine qui profite de cet instant pour se reposer. Car le vrai combat de cette île va bientôt commencer, et Lola ne compte pas rester les pattes croisées. La guerre ne fait que commencer. Au fond d'elle, la lapine espérait que sa maman ai vu sa victoire et qu'elle soit fière d'elle. Alors pendant qu'elle se fait soigner et qu'elle reprends des forces, Lola sourit alors que le pire est sûrement à venir…
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
    Notre victoire sur Richards regonfle le moral de nos troupes. Ces dernières, menées de main de maître par le génie tactique d'O'Brien, finissent de repousser avec succès la seconde flotte du Malvoulant. Il y a bien quelques poches de résistance menées par des lieutenants du Liberticide, mais rien que les efforts conjugués du cyborg et du vétéran de Vindex ne puissent venir à bout. Je cherche ma fille, j'aurais aimé prêter main forte à la petite Lola, mais force est de constater qu'elle se débrouille très bien sans moi. Je suis tellement fière d'elle! Et elle a encore de la marge pour progresser… je me surprends cependant à éprouver un brin de jalousie. Depuis quelques temps j'ai l'impression de stagner et ça m'horripile, alors l'imaginer tutoyer les sommets de la piraterie réveille en moi de bas instincts que je repousse avec force de volonté.

    Finalement, nous remportons cette bataille et la clameur de nos homme doit s'entendre au loin. Je vois alors l'équipe me rejoindre. Il y a même quelques médecins qui partent s'occuper de la lapine, je suis soulagée, car déjà que je fais peine à voir, elle semble être dans un état prie que le mien. Malgré mes protestations, un médecin qui tient plus du singe que de l'homme me remet l'épaule en place et je ne peux éviter de verser une petite larme de douleur, malheureusement pour mon bras brisé, le temps nous manque.. Car notre joie est de courte durée. Le navire de glace tangue, craque et gémit. On se regarde tous, incrédules, on se doute bien que ça ne présage rien de bon, mais, on attend tous de voir.

    Alors quand on voit le visage d'Elize dans la glace, on s'attend tous à une bonne nouvelle. Il n'en est rien. Une autre bataille vient de commencer. Maintenant! On a même pas le temps de digérer la nouvelle que deux têtes d'hydre ramènent leur fraise et font trembler les plus aguerris. Moi aussi, j'ai peur. J'espère en mon for intérieur qu'elle soient moins fortes que Richards, car sinon, nos carottes sont cuites.

    Et alors que le désespoir était sur le point de nous envahir, O'Brien sonne fièrement la charge, galvanisant à nouveau les troupes qui se jettent a corps perdu dans la bataille en hurlant. Et puis, c'est le drame. Une troisième tête, Teach, et Sean qui meurt…

    "TEEEEEAAAAAACH!" hurlé-je en me propulsant dans les airs et lui balancer une énorme boule de poison desséchant. Il ne bouge même pas, le salaud, se contentant de laisser deux de ses créatures bloquer l'attaque.

    Cruellement attaquées par mes toxines, les deux créatures serpentiformes hurlent et se contorsionnent alors que leurs chairs se désagrègent. Mais elles ne sont pas vaincues! Ivres de rage, elle se jettent sur moi avec une vivacité surprenante quand on prend en compte leur gabarit. Heureusement, une lame d'air du Fantôme et un tir de laser de l'androïde viennent cueillir les deux têtes de l'hydre avant qu'elle n'aient eu le temps de m'atteindre. Quel soulagement! Et pourtant ces monstruosités ne sont toujours pas mortes! Nom d'une biscotte, et la troisième tête qui reste en attente auprès du Malvoulant! Est-on si mauvais qu'il ne daigne même pas se déplacer pour nous tuer?

    Puis soudain, il disparaît! mer... credi, je n'ai même pas cligné des yeux! Il est là, devant moi, quand? Comment? Je ne comprends plus rien! Je suis encore dans les airs et… sa lame s'abat vers moi et j'ai à peine le temps de dresser un tekkai et mon haki que le coup m'envoie m'écraser contre le sol glacé. Je suis en vie… c'est un miracle. Mais j'ai le corps dans un sale état, son coup m'a profondément entaillé la clavicule gauche jusqu'à la hanche droite, et la chute a fini le travail. Je suis incapable de bouger, saignant abondamment, même respirer m'est devenu difficile. Ma vue est brouillée et les sons se réverbèrent dans ma tête à l'infini. J'entends Mountbatten hurler avant qu'une immense ombre noire passe dans mon champ de vision.

    Et alors que mes sens se remettent à l'endroit, je le vois, Teach, il est au dessus de moi, son œil unique me regarde d'un air mauvais. Il m'attrape par les cheveux et me hisse sans efforts au niveau de son visage. Derrière lui je vois l'ancien soldat et Marvin lutter tant bien que mal contre les trois têtes. Je suis morte de trouille. Personne ne viendra me sauver, le Malvoulant va me tuer c'est sûr!

    -Tu es sa donzelle. annonce-t-il lentement. Je vais... il hésite. te saigner comme une truie. Puis un sourire sadique déchire son visage. Non, je vais te faire mienne.

    Suite à quoi ce salaud m'embrasse de force! Je me débats autant que mon corps brisé me le permet, mais c'est peine perdue! Même en pleine possession de mes moyens, de toutes façons, je n'aurais pas pu faire grand chose. Mais, je m'en fous qu'il me tue à présent! Je refuse qu'il me souille d'avantage! C'est assez ignoble, mais je n'ai pas le choix, je lui vomis dans la bouche le plus de poison mortel que je peux encore cracher. très vite, il met fin à son étreinte et me jette au loin comme un déchet avant de me gratifier d'un compliment à sa façon.

    Maudite chienne!




    La seconde flotte ne passera pas V8az

    "Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
    • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
    Un air de victoire innocent régna dans l'air immédiatement après la chute de Richards. La bataille avait été brutale, le combat fut violent, et son épilogue fut aussi impromptu qu'attendu. Ce fut la fin d'une lutte acharnée entre deux partis. Lorsque la tête du Liberticide toucha terre, Mount ne pouvait simplement pas y croire. Et c'était ainsi que le commandant de la deuxième flotte de Teach était défait ? Il y avait un sens de vide et d'absence, qui s'entremêlait soigneusement avec l'ivresse de la victoire. C'était un sentiment bizarre, de non accompli, de perte d'objectif, de manque de repère.

    Mais la bataille ne se résumait pas à Richards. Le reste de la deuxième flotte devait être anéanti. Plus encore, l'affrontement de titans qui se déroulait sur l'iceberg impliquait d'autres flottes… La victoire contre le Liberticide n'était qu'une petite partie d'une immensité de violence. Alors, Mountbatten prit les devants avec Marvin pour supprimer toute poche de résistance. De son côté, Lola avait fait du bon travail. Alors qu'il menait une énième escouade pour en finir avec les rescapés, le Fantôme l'avait vu, gisante et blessée. Un homme se tenait à ses côtés et s'occupait d'elle. Tant mieux pour elle.

    Néanmoins, la victoire contre Richards et l'euphorie qui avait été amenée avec furent balayées d'un revers de main par l'arrivée du Malvoulant et de son hydre cauchemardesque auprès des deux acolytes, suppléés par les sous-fifres du Rossignol. Ces hydres avaient des apparences très particulières, aussi terrifiantes qu'intrigantes. Elles étaient à mi-chemin entre un roi des mers et un tronc d'arbre animé, entre l'animalité et la végétation. Elles émettaient une aura quasi fantomatique qui faisait frissonner la grande majorité des combattants sur place. De son côté, le Marijoan ne ressentait pas de la peur, non. Plutôt de l'excitation malsaine à la vue d'un autre défi. L'adrénaline et la fougue qui l'animaient bloquaient toute sensation de peur. L'ancien officier avait appris à analyser les situations les plus désespérées au regard d'un calcul froid, aussi dénué de sentiments que les rapports de Marvin.

    Si esquiver la première attaque des deux hydres fut aisé, le dilemme qui s'ensuivit le fut nettement moins. Une troisième hydre déposa l'Empereur pirate en personne devant le trio victorieux de l'ancien révolutionnaire. Jamais Mount n'avait vu une personne aussi dégoutante et terrifiante. Et puis Sean fut emporté par le crochet sinistre de l'homme à l'inhumain sourire.

    C'est à ce moment-là, où la plupart des hommes étaient stupéfaits et immobilisés d'effroi, sous le choc par le massacre en bonne et due forme de Sean, que Jeska décida de foncer sur la monstruosité. Le Fantôme salua son courage, et partit l'aider avec Marvin à contrer les attaques des deux hydres. Avec l'effort conjugué des trois, les deux hydres sont mal en point en quelques secondes seulement, ce qui ravive le moral des troupes.

    Mais c'était vite oublier qu'avec Mannfred D. Teach, tout espoir est un nectar dont il se délecte abondamment. Il n'avait pas bougé lorsque ses deux hydres furent repoussées, comme s'il laissait ses proies s'amuser, avant de venir cueillir toute essence de vie et toute espérance. Il apparut devant l'amante de Red, avant de l'écraser avec une force phénoménale. Que Jeska survive relevait presque du miracle, compte tenu de la vitesse de l'attaque et de l'effet de surprise.

    "- JESKA ! RELÈVE-TOI VITE !" Hurla le Fantôme, alors que Teach se penchait sur le corps affaibli de la femme-poison.

    Dans le même temps, les hydres – désormais trois -, foncèrent sur Marvin et Mountbatten, ce qui les empêchait de sauver leur camarade. Ces dernières devinrent plus vives, enragées, et demandèrent une concentration constante pour éviter leurs attaques dévastatrices. Le Marijoan se débattait, utilisait ses lames avec précision et finesse, mais ne pouvait s'empêcher d'observer du coin de l'œil et avec impuissance, le Malvoulant ramasser Jeska. Il rapprochait sa tête de l'ancienne aveugle. Mount se démenait pour la rejoindre avant qu'il ne soit trop tard, mais c'était impossible. En-tout-cas, pas avant d'avoir défait les hydres.

    "- Putain… Ça craint… JESKA !" Beugla le Fantôme.

    "- TIENS BON !"

    L'Empereur procéda à embrasser Jeska, sous le regard malgré tout surpris des spectateurs. C'était si… Grossier, mais en réalité peu surprenant de la part de l'immondice qu'était Mannfred. Ce à quoi l'intéressé réagit en jetant Jeska. Cette dernière était bien diminuée, mais vivante, c'était déjà ça.

    Pendant ce temps, les efforts conjugués du navigateur de Red et du Fantôme commençaient à être efficaces. Marvin affaiblissait les créatures avec ses lasers, tandis que Mountbatten allait au contact. Il les tailladait dès qu'une ouverture était possible. Il combinait l'utilisation du haki de l'observation, du soru et du geppou pour être mobile le plus possible. Cette agilité extrême s'était avérée être redoutable contre les trois hydres, impressionnantes, mortelles, mais relativement lentes dans leurs mouvements. Encore une fois, Mount se rendait compte de la faiblesse de ses coups à cause du manque de fluide offensif. C'était frustrant. Il exploitait de nombreuses opportunités, mais à chaque fois ses sabres ne se plantaient pas profondément dans la chair épaisse des monstres. Il les faisait saigner, mais sans qu'aucun coup ne soit décisif. Même les rayons lasers de Marvin pénétraient difficilement la peau craquelée des hydres.

    Mount battit en retraite pour se concerter avec Marvin.

    "- On ne peut pas rester indéfiniment contre ces créatures alors que Jeska est à la merci de Teach… Il faut qu'on change de stratégie. Essaie de viser leurs yeux, ça les désorientera et ça les immobilisera un moment.

    - Et toi, qu'est-ce que tu fais ?

    - J'ai une idée." Répondit-il, avec un bref sourire, un de ceux qui signifient 'Crois-en moi'. Une expression de visage emplie de confiance, et peut-être d'un brin de satisfaction à avoir trouvé la réponse à un problème, sans pour autant s'enivrer.

    Marvin suivit donc les instructions de l'ancien marin d'élite, et commença à viser les orbites des hydres. Pendant ce temps, Mountbatten partit chercher un baril de poison de Jeska encore intact.

    "- Bingo."

    Il enduit ses deux lames d'un liquide orange, caractéristique du poison desséchant qu'elle avait produit en grand nombre en préparation du conflit. Si Mount avait vu juste, et que les hydres étaient organiquement plus proches du végétal que de l'animal, alors injecter ce poison dans leur chair serait terriblement efficace.

    Il rejoint Marvin par une succession de sorus, avant de partir à l'assaut des trois hydres. Celles-ci avaient leurs yeux abîmés par les rayons lasers. Tous les yeux n'étaient pas crevés, mais la plupart d'entre eux avaient été touchés de près ou de loin par Marvin. Si la précision laissait à désirer, l'effet escompté restait : les monstres étaient désorientés, et cela laissa à Mount toute la latitude requise pour agir.

    Il grimpa dans les airs et planta ses katanas le plus profondément possible, en utilisant des geppous pour se propulser plus vite et augmenter la profondeur des plaies. Lorsqu'il essaya sa technique sur la première hydre, le résultat était clair : c'était la bonne option.

    Le léviathan, d'abord hagard, perdait en taille et en largeur à vue de nez. Ses traits auparavant flamboyants devenaient pâles et ridés. Le Marijoan répéta le processus sur les deux autres, jusqu'à ce que la horde d'hydres de Teach ne devînt qu'un rassemblement de vulgaires plantes desséchées.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
    Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



    Malgré les victoires des alliés, l'arrivée de Teach et ses hydres avaient annihilé l'humeur de l'armée. Heureusement que Mount put vaincre les créatures de l'empereur, mais, la plus grande menace est encore debout, intacte et jubile malgré la mort de ses monstres. Il tourna la tête en sentant une présence faible à son échelle. Le corps de Jeska n'était plus là mais dans les bras d'une Minks, amoché et essoufflé sans doute après un sprint fulgurant. L'empereur sourit, ce qui n'est pas vraiment bon signe venant de lui.

    Teach - La lapine à vaincu le renard. Rory était faible et stupide et toi petite lapine, tu nous a trahis n'est ce pas ? Crois-tu que tu vas sortir en vie d'ici sérieusement !?


    Jubile l'empereur en laissant échapper son puissant Haki pour intimider l'armée déjà proche de lui. Une bonne partie de l'armée est manquante et même les guerriers les plus forts. Il va donc falloir gagner du temps. Lola dépose sa mère au sol délicatement.

    Lola - Pardon… j'aurais pu empêcher ça…


    Jeska n'est pas inconsciente mais sourit à sa fille en lui caressant la joue pour lui faire comprendre qu'elle a fait de son mieux. Lola se relève et constate qu'une bonne partie des soldats sont apeurés et tremble face au cauchemar devant eux. Les guerriers de l'Armada se tournent alors vers Lola attendant quelque chose.

    Lola - Euh Mount pourquoi tout le monde me fixe comme ça ?

    Mount - Ils obéissent à ta mère qui est pour le moment hors d'état, alors, ils attendent tes ordres.


    Moi, donner des ordres ? J'ai juste bu du Sake dégueu et me voilà avec des soldats qui comptent sur moi. En plus la moitié ont envie de s'enfuir je suis sensé faire quoi avec ça moi… Red et les autres devraient arriver mais il nous faut gagner du temps. J'ordonne a Tobi de rester auprès de ma mère et de la soigner alors que je me retourne face à Teach. Ce mec pourrait me tuer juste en me regardant je le sais. Il reste encore beaucoup de soldats ennemis aussi… fais chier.

    Lola - Humain…pardon, guerrier de l'Armada, suivez Mount et repoussé les troupes en attendant les renforts.

    Mount - Tu n'as aucune chance tu le sais.

    Lola - Je vais vous gagner du temps.


    Mount acquiesce et s'occupe du reste des soldats avec l'armée de l'alliance sur place. Lola regarde alors Teach dans les yeux. Il sait qu'il peut la tuer en un seul coup mais ça ne serait pas amusant.

    Lola - Je n'ai pas peur de toi ni de la mort.

    Teach - Pourtant tu devrais…


    Lola sursaute alors que Teach l'attrape. Sans rien avoir le temps de voir, l'empereur s'était déplacé derrière la lapine et la saisit par les bras et les jambes. Ils commencent doucement à plier les membres de la lapine comme on plierait un battons pour s'amuser.

    Teach - Même si tes os repoussent tu as mal n'est ce pas ?


    La lapine ne peut que hurler de douleur alors que les os de ses jambes et ses bras se brisent en milles morceaux. N'ayant même plus la force de crier, l'empereur se lassa de son jouet et l'envoie tel une balle de baseball contre le glacier qui se fissure. La lapine a mal mais veut gagner encore quelques secondes. Il faut que les autres arrivent. Alors, elles usent des ses os pour se propulser. Son corps ne bouge presque pas comme si elle était évanouie dans ses mouvements. Lola relève la tête et prépare son attaque mais encore une fois, l'empereur n'est plus là et attrape la lapine en plein vol.

    Teach - C'est que tu es résistante. Comme tu dois regretter d'avoir changé de camp.


    Cette fois l'empereur sadique brise le crâne de la lapine qu'il tenait par la tête. Il fait même exprès de ne briser que les os pour voir si cela allait aussi repousser. Lola était sa cobaye d'amusement après avoir embrassé sa mère. Jugeant que la lapine était soit morte, soit en train de se régénérer, il jette la lapine comme un sac poubelle. Lola tombe à côté de sa maman. Elle n'aura pu gagner que quelques secondes alors que mère et fille sont au sol ayant été massacrées par l'empereur. Est ce que ces petites secondes auront été suffisantes se dit la lapine à moitié consciente le regard tourné vers sa maman.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
    De soru en soru, traversant le ciel en un éclair, nous voilà enfin au dessus d'un champs de bataille qui aurait du prendre fin si tant est que Teach n'est pas décidé d'y faire une apparition, suivant Elize du mieux qu'il peut.

    Et pas du tout comme il devrait le faire.

    - Red : Elize n'est plus là !
    - Mais lui oui !

    Sous l'impatience de l'homme qui souhaite tant la tête de Teach, je garde mes interrogations pour moi et plonge immédiatement vers ce combat.

    - Protège les !

    L'urgence étant de mise, je compte sur l'empathie du Capitaine Red pour lire mes intentions et comprendre qu'il ferait mieux d'engloutir sa peste et la lapine dans ses ténèbres s'il ne veut pas qu'elles soient carbonisé avec la tête d'hydre où Teach se dirige pour reprendre ses recherches. Le feu sort alors de ma gorge tandis que Red saute de mon dos pour rejoindre la surface gelée de l'ancien bateau de Toreshky dans le but d'aller y protéger ses alliés avant de confronter son ennemi.
    Et pour ma part, le temps qu'il s'assure de l'état de ces femmes, je déverse ma rage et ma colère sous forme de flammes torrentielles qui viennent embrasser la tête de l'hydre du Malvoulant, l'empêchant de s'y réfugier pour disparaitre. Et dans le même temps, la troisième meurt des coups d'Alexander et Marvin, me laissant alors le champs libre pour retenir l'homme qui doit mourir aujourd'hui.

    Mes pattes de dragon touchent enfin le sol tandis que je me pose à l'entrée du tunnel vidé de monstre serpentaire, faisant face au Malvoulant qui me regarde avec un air mauvais, mêlant à la fois colère et amusement.

    Oui, quelque chose cloche clairement. N'était-il pas à la poursuite d'Elize ? Pourtant, mon haki est formelle, elle se situe à tribord. Alors que fait-il encore ici, à l'arrière du navire ? Est-il a ce point si sur de lui qu'il se permet de prendre son temps ? Il avait pourtant l'air de vouloir fuir en nous sentant venir.

    Je n'ai clairement pas les réponses pour le moment, et Teach ne me donne pas le temps d'y réfléchir plus que déjà j'entends un bruit qui se rapproche dans mon dos.

    Cela dit, quelque chose aussi arrive dans son propre dos... Et clairement, entre ce qui m'arrive dessus et ce qu'il va prendre, je préfère mille fois être à ma place.

    Car Red est enfin libre de venir enchainer le Malvoulant, alors j'ose faire l'affront à l'empereur de lui tourner le dos pour brûler l'intérieur de son tunnel une nouvelle fois.
    Il n'est pas question qu'il nous échappe encore !


    La seconde flotte ne passera pas 1425067977-izya-sflagopr La seconde flotte ne passera pas 1465207581-signizya La seconde flotte ne passera pas 1lmh


    Dernière édition par Izya le Ven 5 Aoû 2022 - 20:21, édité 1 fois
    • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
    • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
    La créature de Teach se déchaine partout, ses innombrables têtes jaillissant sur les différents théâtres de lutte pour laisser l'empereur pallier ne personne à la défaite de ses lieutenants, beaucoup trop de têtes pour qu'on puisse les suivre et les combattre, c'est sur l'empereur qu'il faut se concentrer. Sur le Malvoulant dont on sent l'esprit se déplacer à toute vitesse à travers l'ile, utilisant les corps serpentiformes de son monstre comme des conduits dans lesquels il se déplace comme un globule rouge dans une veine, poursuivant Elize.

    -La !

    Elize a déjà disparu et le Malvoulant s'en prend à Jeska et découvre que la demoiselle a du mordant. Sous la déferlante de poison, Teach hurle des insultes, crie sa rage, sa peau fume, se nécrose, ravagé par un acide qui dissout chair et peau et ne laisse que des os à vif au milieu d'un magma sanglant, sans pour autant sembler véritablement handicaper le monstre qui balance Jeska au loin avant de briser la lapine venu à la rescousse comme une vulgaire poupée de chiffon...

    Et alors que Mountbatten se débarrasse des hydres qui l'accompagnent, je me laisse tomber au coté des deux pirates, les protégeant de mon haki pendant qu'un torrent de flammes vient calciner les créatures de Teach et l'empereur qui ne veut pas mourir. A mes pieds Jeska tente de se relever, moins touchée que la mink qui me semble à l'article de la mort et que je vois mal réussir à s'en tirer vu ses blessures.

    -Occupe toi d'elle, je m'occupe de lui...

    Une vaine promesse, après tout, est ce que je n'étais pas déjà censé m'occuper de lui précisément pour éviter ce qu'il vient de se passer ? Possible mais pour l'instant c'est tout ce que je peux faire. Parce qu'il faut d'abord se battre, continuer sans s’arrêter, sans trêves, sans se poser de questions ou regarder les corps, parce que l'ennemi lui ne s’arrête pas, et qu'a ce genre de jeu, c'est le premier à montrer un signe de faiblesse qui perdra...

    Enveloppé d'un flot de ténèbres, je traverse les flammes d'un soru en fonçant droit sur Teach, avalant les flammes grâce à mon pouvoir avant qu'elles ne me brulent, et allant percuter l'empereur en train de bruler, le frappant en plein cœur de mon bras valide pendant que les ténèbres le saisissent aux jambes et l’empêchent d'esquiver. Gainé d'un haki qui le rend plus perforant que n'importe quelle lame, mon poing valide traverse la défense d'un empereur aux réflexes défensifs érodés par la conjugaison des flammes qui le brulent et du poison qui coule dans ses veines, et lui perfore la poitrine, lui broyant le cœur pendant que le choc fait littéralement exploser le torse du monstre, un bref instant de surprise, et soudain son esprit disparait pendant que le corps que je tiens au bout de mon bras se met littéralement à fondre comme s'il n'était plus composé que de gelée ou de sève.

    Un leurre ?

    Et déjà la bas, l'esprit du monstre réapparait, visant une autre étincelle de vie qui elle aussi se déplace... La traque n'est pas finie !

    -Continuez à vous battre ! Avancez au centre !

    Pas de trêves, pas de répit, on nous appelle ailleurs.



    • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
      Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
      Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum