Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

La seconde flotte ne passera pas

Rappel du premier message :

Des glaciers, de toutes tailles, à perte de vue. Leurs pics acérés, ciselés par le vent et le froid, dardent vers les cieux nuageux. Sur un de ces immuables pachydermes glacés, un pingouin, solitaire coureur des glaces fasciné par les énormes navires aux voiles déchirés qui manœuvrent sous ses yeux. ventrus, noirauds, puissants, hérissés d'armes et de symboles macabres, hétéroclite arrangement de vaisseaux de guerre tous unis par un même objectif, tous unis sous un même pavillon...

En tête de ces treize navires d'où fusent chants de guerre et cris hargneux, un titanesque bâtiment, voiles rouges trouées, bois noir comme le charbon, aura de mort et de ténèbres ; Le Coutelas, fleuron de la flotte la plus crainte au monde, gigantesque trois-mâts ayant parcouru Grand Line d'un bout à l'autre, repère du mal incarné. Sur le pont, des hommes au regard fou, l'écume aux lèvres, ajustent cordages et voiles en faisant défiler le Coutelas à travers les icebergs, ils sont les pires rebuts de Grand Line, les pirates les plus horribles auxquels ont donné naissance Dead End et Jaya. Chacun à leur façon, ils incarnent les pires symptômes gangrénant le Nouveau Monde, racailles sans pitiés, ne craignant rien sur les mers, pas même la mort…

…Sauf peut-être un démon.

Ploc… Ploc… Ploc…

Silence. Le Coutelas se paralyse durant un instant qui semble durer des millénaires alors qu'on perçoit, sur le pont supérieur, le son d'une prothèse de bois heurtant le sol du navire. Un frisson parcourt la vaisseau, alors qu'une ombre s'étend sur le gouvernail. Baissant les yeux, l'homme à la barre se retire rapidement, murmurant de respectueux et effrayés "Capitaine" à peine audibles. Un crochet effilé se pose sur le gouvernail, alors que plus de deux cents paires d'yeux de criminels et de meurtriers se rivent vers son propriétaire.

Mannfred D. Teach, Le Malvoulant. Le cancer des mers, la Terreur du Nouveau Monde, le démon de la piraterie, l'homme le plus primé de la flibuste, l'engeance la plus haïe sur mer, l'empereur de la flotte la plus crainte des trois grandes puissances, le messager du Chaos et du Déséquilibre. Les titres s'accumulent lorsqu'on cherche à parler de cette légende vivante innommable, mais certains ne survivraient à même le contempler de leurs yeux. Ce privilège est celui des hommes qui ont été assez fous pour survivre à son courroux de maniaque zélé. Sa main valide se pose à son tour sur le gouvernail, massive poigne aux longs doigts osseux.

Bon, c'est pas qu'on s'ennuie mais j'ai l'impression d'avoir déjà joué cette scène moi...

À l'ombre du tricorne décrépit du Malvoulant, un sourire édenté et carnassier s'étire, faisant retomber la terrifiante tension qui s'était saisie de ses hommes. Ils se hèlent, rient et se gaussent, avec un air sanguinaire à leur tour, en découvrant l'énorme palais de glace qui apparaît au milieu de ce champ d'icebergs. Ce terrain de jeu familier, ou, depuis la mort du seigneur d'ivoire ils sont revenus à sept reprises, à chaque fois qu'on capturait un des anciens commandant de feu l'empereur et que Teach s'offrait une réédition du duel gâché il y a trois ans par la mort de son ennemi, décédé dans son lit comme un vieillard plutôt que l'arme à la main et se vidant de son sang comme un vrai pirate.

Et si certains étaient présents à la bataille de Thriller Bark, ou tombèrent certains des plus anciens compagnons du Malvoulant, et sentent bien que cette huitième bataille pourrait être différente des sept autres, il leur suffit de se rappeler la devise qui de tout temps à guidé les pas du Malvoulant.

Nul n'a jamais survécu qui m'ait défié.

Allons, pas de temps à perdre pour le spectacle ! Entrez en scène les enfants ! Allez donc voir si ça vaut la peine que je me déplace cette fois ci !

Et suivant les ordres de son capitaine, la meute s'élance à l'assaut de l'iceberg.

[...]


Sur le pont de son navire, Richards contemple l'iceberg ou il a personnellement déjà remporté deux victoires. Le plan est simple. Ce sont ceux qui marchent le mieux.

-Henry, Matoaka, Wolf. Je vais me charger de l'assaut principal par le front et les portes. Nous fixerons l'ennemi pendant que vous passerez par le flanc. Henry, tu ouvriras la voie à leurs équipages pour faciliter leur passage, puis vous nous rejoindrez pour les prendre en tenaille.  



-Je suppose que les Hyènes vous suivent Capitaine ?

Chef de l'équipage le plus nombreux de la seconde flotte, Rory n'est guère surpris d’être choisi pour l'assaut principal, un honneur qui lui permettra de se couvrir de gloire et de butin. Et, s'il faut pour ça perdre des hommes et bien... On perdra des hommes. Du moment que Richards ne le considère pas lui aussi comme un atout sacrifiable, la stratégie convient à la hyène.

-Vous avez entendu le capitaine bande de vils forbans ! Alors en avant ! A nous la gloire et les récompenses du Malvoulant, à nous l'or d'Elize et de nouveaux esclaves ! J'offre son poids en or a celui qui rapportera le plus de têtes ! Et en attendant, tous aux canons ! je veux voir ce bout de glace noyé sous les flammes et les obus !

Et pendant que six des navires contournent l'iceberg, les sept derniers foncent droit sur le gigantesque navire de glace en déployant toute leur puissance de feu pour enterrer l'ennemi et broyer ses défenses.


Dernière édition par Mannfred D. Teach le Mar 21 Juin - 22:20, édité 1 fois
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant
Mon corps est brisé, lacéré, souillé. Tant de choses se passent alors que je suis incapable de réagir. Ma fille essaie de me venger et finit dans un plus triste état encore que moi. C’est atroce d’être juste spectatrice! J’essaie de me relever… j’entends Red qui dit quelque chose, quoi, je ne sais pas. Je vomis un truc vert et poisseux qui n’est pas un de mes poisons. D’où ça vient? Je l’ignore. Pathétique, je rampe jusqu’à Lola qui fort heureusement n’est pas loin. Je lui exhale un léger nuage rose et hallucinogène, je ne peux pas la soigner, mais je peux au moins faire quelque chose pour sa douleur. Nom d’une biscotte, je sens ma conscience s’éroder, et pourtant je trouve en moi la force de me remettre debout et d’avancer vers cette gallérie qui mène aux entrailles du navire de glace. Mount et Marvin me stoppent sous prétexte que je ne peux pas y aller comme ça. Comment ça, comme ça? Je grogne de mécontentement mais je ne force pas non plus, je suis dans un trop sale état pour m’y opposer. Oui, c’est vrai, le sabre de Teach m’a tranché… une vilaine blessure que voilà! Et pire encore, selon le vétéran de Vindex, ma robe ne tient plus qu’à un fil. Alors pendant qu’une équipe médicale me recoud à la hâte, le borgne, quant à lui, récupère de quoi me vêtir sur un cadavre.

Mécaniquement, je m’habille et je réalise alors que la suture ne tire même pas. Je ne ressens aucune douleur. Sans doute l’état de choc émotionnel dans lequel je me trouve m’anesthésie. Je sais bien que je vais en payer le prix fort plus tard, mais… je n’en ai cure! Quelque chose en moi me force à aller explorer cette galerie, celle d’où est sortie la troisième hydre, celle d’où est sortie le Malvoulant…

La vengeance!


  • https://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlsson
Alors que Red et Izya vinrent à la rescousse face à Teach, Mountbatten éliminait le reste des pirates de la deuxième flotte. Comparé à Richards, ou même les hydres du Malvoulant, les forbans encore en vie n'opposaient que peu de résistance. Le Fantôme connaissait sa valeur. Il était devenu suffisamment robuste, et ne craignait donc pas les larbins qui lui faisaient face. Il était comme une reine face à un plateau rempli de pions… Des pions dispersés, et fatalement faibles.

Les corps tombaient sous ses lames engorgées de sang. Ses vêtements étaient sales, souillés par une multitude de liquides et de débris. Si son visage trahissait son immense fatigue, ses yeux brûlaient d'une ardeur encore vive. Tuer les survivants n'était pas difficile, mais il le faisait avec la même discipline et le même calcul froid que face à n'importe quel autre adversaire. Mountbatten était le produit vulgaire de la formation des officiers de la Marine et d'un long conflit sur Vindex. De ses périples en est sorti une capacité terrifiante à pratiquer la guerre d'un point de vue purement rationnel, presque scientifique. Trancher la chair des hommes n'avait plus rien d'extraordinaire : c'était le déroulement de la bataille qui s'imprimait sur leur cadavre.

Après être venu à bout de l'armée du Liberticide, Mount vint s'enquérir de l'état de Jeska et de sa fille. La femme-poison semblait vouloir continuer le combat immédiatement, sans aucune réalisation de sa condition. Elle était hypnotisée, ensorcelée par l'âme de la bataille. Marvin et le Marijoan la ramenèrent à la raison. Peu après, des médecins accoururent, et la nudité de Jeska ne fut qu'un lointain souvenir que les gueux s'empresseront d'oublier pour ne pas subir le courroux du capitaine Red.

"- Vous vous êtes bien battus, très bien battus même. En temps normal, je vous aurais conseillé de vous reposer…

Mais faire face à Teach n'a rien de normal, n'est-ce pas ?" Harangua le Fantôme à l'attention de Lola et Jeska, accompagné d'un sinistre rictus.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



Je n'arrive pas à croire que ce Teach n'était qu'un double. Le vrai empereur est donc encore plus puissant que celui que nous avons vu ici. Il ne m'a même pas tué, il s'est amusé avec moi comme d'une poupée et m'a laissé comme un déchet. Je vois ma mère se relever après être venue me voir. Elle aussi se sent humiliée et souillée, ses yeux transpirent la colère. Je me relève difficilement mais mes os sont presque réparé entièrement. Dans quelques minutes je n'aurais plus que les blessures de chairs et les douleurs musculaires. Les autres autour de nous essaient de nous convaincre de rester couché et que nous en avons assez fait pour aujourd'hui. Mais le vrai combat nous attend et je ne compte pas ne rien faire. Je prends une bouteille de lait dans ma besace porté par Tobi. Je la bois d'un seul coup et soupire de soulagement. Je fais quelques étirements et je sens que tout va bien. Il n'y a plus que la fatigue et les douleurs secondaires. Mount nous félicite avant de rire de la situation d'un air sarcastique.

Lola - Rien n'est normal dans ce monde. Un clone vient de me briser les os et me voilà debout. Vous avez affronté des serpents d'herbe géant et j'ai tué un renard qui se faisait passer pour une hyène.


Tout en parlant, j'avance vers ma mère observant le chemin qui nous guiderait à l'empereur, le vrai. Tout le monde ici aimerait que nous en arrêtions la. Mais, ma mère comme moi avons des comptes à rendre. Ce type l'a martyrisé dans le passé et il m'a fait tuer des civils. Puis il a joué avec nous sans même nous donner la mort. Nous sommes toutes deux humiliée par cette pourriture. Je pose ma patte sur l'épaule de ma mère et je regarde dans la même direction. Les gens autour de nous abandonnent l'idée de nous faire rester ici.

Jeska - Tu as peur ?

Lola - Un peu je crois, mais, comparé à ce que nous venons de vivre, cette peur est noyée sous la colère.

Jeska - Tu n'es pas obligé de venir. Je me sentirais coupable si tu perds la vie.

Lola - Et moi je me sentirais coupable si je ne viens pas et que c'est toi qui t'en vas. Si j'avais tué ce renard plus vite j'aurais peut-être pu venir en aide à temps…


Elle me caresse la tête comme elle sait si bien le faire. Je ne peux m'empêcher de verser une larme. Je m'en veux terriblement de ne pas avoir pu la protéger même si elle est plus forte que moi.

Jeska - Alors allons lui montrer ensemble ce qu'il en coûte de s'attaquer à notre famille.


J'acquiesce fièrement et nous nous préparons à partir. Cette fois je demande à Tobi de rester avec le reste de l'armée. Il n'a aucune chance dans la bataille dans laquelle nous nous lançons. Il n'est pas d'accord mais il a juré allégeance alors je lui donne l'ordre de rester avec les garnisons. Il obéit à contre cœur alors que nous nous regardons tous. Nous sommes prêts à partir. Notre chemin est peut être une voie sans issue mais nous y allons ensemble. Tobi me supplie de revenir et je ne sais quoi lui répondre. Je lui promets de tout faire mais en réalité j'ai un plan pour permettre aux autres combattants de pouvoir exploser l'empereur. Ce plan peut me coûter la vie très clairement mais je refuse de rester en touche. Je prends ma besace et décide de lancer la marche.

Lola - Allez, on va aller tailler ce buisson puant.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum