De grands plans impliquent de grandes préparations

L'avenir. Ça fait peur quand on y pense. On a beau essayer de le prédire, de prendre des dispositions, de faire attention, on ne sait jamais ce qui va arriver, quand ça va arriver, où ça va arriver, ni à qui ça va arriver. J'avais des plans pour devenir empereur. Des plans pour faire des alliances, briser des alliances, affronter des ennemis. Et tout ça a été mis à la poubelle à cause des semaines, des mois de dépression. Alors il faut tout reprendre depuis les début. Je commence par faire l'inventaire de tous mes objets. Et la Mort sait que j'en ai quelques uns. Mais celui qui m'attire est un log pose. L'objet basique de navigation sur Grand Line. Je ne l'ai pas vu depuis longtemps. Depuis 1626. Je suis allé à Alabasta, j'ai affronté Mitsuwaka Sutero, même si affronté est un bien grand mot, puis je suis allé sur Imashung libérer des esclaves, puis Reverse Mountain, la Flaque, St uréa … Je n'ai jamais finit Grand Line, même si je suis allé à Shabondy, à l'île des hommes-poissons, puis dans le nouveau monde. La révolution a le don de foutre le bordel dans la navigation … Je devrais peut-être finir Grand Line quand même avant d'aller vraiment faire un tour dans le nouveau monde. En même temps, je suis déjà allé dans le nouveau monde, retourner sur grand line, ça fait petit joueur. Mais je suis loin d'avoir tout vu sur cette mer … Aller, on va finir Grand Line ! Je me renseigne sur les îles à venir en interrogeant des pirates de la guilde des usuriers. Ce qui est bien sur Armada, c'est ce qu'on a de tout aussi bien en personnes, en services qu'en biens

La prochaine île est Jaya. Mouais. J'en ai entendu parler depuis le passage des Rhinos Storm, et j'suis pas fan. Une île révolutionnaire, on va ptet éviter, j'suis pas chaud avec eux. On m'explique aussi qu'il existe de nouveaux log pose appelé gyro pose. Avec un petit mécanisme, on peut changer le champ magnétique du pose. Ce champ peut pointer vers 15 îles au total. Les 5 qu'on vient de passer, les 5 de la zone, ou le 5 suivantes. C'est énorme. Il m'en faut un. Comme ça, je pourrais simplement choisir mes îles. Vraiment pratique. Et il me faut un éternal pose pour Shabondy aussi, au cas où j'ai besoin d'aller là bas pour ma boutique. La flemme de demander à des gens d'Armada. Je paie mon dû au pirate, puis repars avec mes biens en poche. Et je me dit que quitte à faire des achats, autant faire le plein. Je me dirige vers ma boutique, la Pirate Pulu Pulu Korp, ou PPPK,que j'ai racheté à Red. Evidemment, on m'accueille comme un roi.

«  Salut Tib » dis-je en croisant l'homme en kimono noir. « Je viens récupérer des den den avant de partir pour un sacré moment. T'as de quoi noter ? 1 Video Den Den 2.0, 3 Alerto Den Den, 1 Sound Den Den 2.0, 1 Audio den de, 1 Diplomatico den den, 3 Chieuro den den, 2 Espiono den den, 1 Scuba Den Den, 5 giga Pirato den den et 1 Scuba Combinaison.
Rien que ça ?
Oui, je devrais être tranquille un bout de temps.
On a besoin d'une semaine pour les giga pirato.
Pas de soucis. Tu les fais livrer sur l'Indomptable directement steuplait ?
Ça marche.
Comment vont les affaires sinon ?
Ça va. On a connu mieux, et on a connu pire.
Tant que ça reste à flots, moi ça me va. Si jamais vous avez des idées pour améliorer la boutique, hésite pas, j'suis toujours prêt. »

Toujours prêt à gagner plus de sous, évidemment. Une semaine pour récupérer les colis, ça me laisse assez de temps pour peaufiner mon futur. J'ai entendu parler d'une boutique d'Izya, une histoire d'écailles de dragon. Je vais y jeter un œil, sait-on jamais. En tournant dans son quartier, je finis par trouver Les Plumes des Dragons. Un jeu homme aux long cheveux et vêtu d'un tablier m'accueille.

« Bonjour, que puis-je pour vous ?
On m'a dit que vous aviez des trucs sympa, alors je suis passé voir. Tu me fais un tour du proprio ? »

Le tutoiement ne semble pas le gêné. Mais irait-il seulement me le dire ? C'est pas comme si j'étais connu pour changer d'humeur plus vite qu'une femme ne se vexe parce qu'une autre porte la même tenue. Ou plus vite qu'il n'en faut pour dire ah. Ren, comme il s'appelle, m'explique les produits, ce qu'ils font … Et un attire mon attention.

« Donc, le métal céleste est plus léger, et on peut choisir la couleur … Hum. Je vais prendre un couteau, taille standard, option métal zéro gravité, inflammation et dix capsules de gel. Un couteau rouge. Une semaine de délai, vous me livrez ça sur l'Indomptable. Ça te va ?
Pas de soucis de notre côté, le délai sera tenu. Alors le métal zéro gravité, plus le */
Envoie la facture en même temps, t'emmerdes pas à calculer tout de suite. »

Je le coupe dans son élan, voyant qu'il était bien parti. Je le remercie, puis quitte la boutique. Bon, de quoi d'autres pourrais-je avoir besoin ? Une autre arme, plus … spéciale disons. Je retourne dans mon quartier, la Frapperie. Là où les armes blanches et armures sont créées. La zone où se fournir avant de partir en mission. Je passe à ma boutique, La Bonne Frappe.

« Ah, patron. Ça fait un bail. On est content que tu sois enfin de retour.
Moi aussi. Je viens voir Misha, il est dans le coin ou il est parti pioncer ?
Hum … Essaie la forge 2 boss.
Merci. »

Je quitte Benga et suis ses conseils. Je trouve Misha, un homme de petite taille vêtu d'une armure en train de marteler du métal sans défense. Il s'arrête quand il me voit, puis reprend. Je n'aime pas attendre. Je dirais même que je déteste ça. Mais si on discute, il ne peut pas travailler en même temps à cause du bruit. Donc le métal refroidit, donc la qualité diminue, donc le prix chute également. Et ça, c'est un non. Mes hommes savent que l'argent à la priorité sur le reste. Ils prennent des horaires qui les arrange, bossent les jours qu'ils veulent, font trente pauses par jour, je m'en fou. Mais le taff est fait en temps et en heure, aucun retard, aucun délai, aucune excuse. Ce sont les règles de mes embauches. Si tu prends 3 jours de repos de suite, et qu'une commande de 3000 armes arrive pour le 4ème jour, tu te démerdes, mais tu fais les 3000armes en 24h maximum. Je ne pense pas être le pire patron de l'île, surtout sachant qu'on a encore des esclaves. Misha a finit de taper sur son sabre et se tourne vers moi après avoir enlevé son casque.

« Toi tu veux un truc.
Ouaip. Je vous ai ramené la formule d'un acier chelou pouvant repousser les objets métalliques, et une autre pour un métal à mémoire de forme. Je veux que tu me forges 1 couteau en métal à mémoire de forme. Un peu plus épais que la moyenne, il se change en sabre droit. Et je veux aussi deux bracelets en alliage qui repousse. Qu'ils soient fins, mais assez forts pour repousser des sabres en cas de besoin. Pas un gros truc style menottes en granit marin quoi.
Ok, je vois.
Ah, il faudrait aussi un bouton pour diminuer et un second pour augmenter la zone d'attraction et de répulsion. Je veux quand même pouvoir tenir des trucs en métal dans mes mains. Une semaine de délai, c'est bon pour toi je suppose ?
Carrément. J'aurais même le temps de faire une sieste de quelques joues comme ça. Hihihihihi. »

Je quitte ma boutique, puis vais dans mes quartiers personnels pour passer un coup de den den. J'appelle Chimica, ma boutique de poisons basé à Rokade sur South Blue.

« Ah, Clotho. Content d'avoir de tes nouvelles par les journaux.
Ouais ouais, tout ça tout ça.
Tu veux quoi ?
Prépare de quoi noter, j'ai une liste de courses. 5 fioles de liquide agissant par contact cutané avec le Syndrome du faible, 5 flasques de liquide agissant par ingestion avec le Sérum de température, 5 fioles de liquide agissant par contact cutané avec le Sérum de vérité, 5 fioles de liquide agissant par contact cutané option Mort temporaire, 5 fioles de liquide agissant par contact cutané option Mort définitive, 5 fioles de liquide agissant par contact cutané option Sommeil et 5 fioles de liquide agissant par contact cutané de Poison, option cyanure d'hydrogène assez létal pour se débarrasser de quelqu'un rapidement..
Je vois. Effectivement, c'est une bonne liste. Tu prévois des trucs ?
Simplement de ne pas revenir tout de suite, donc je préfère avoir un stock, au cas où. Tu m'envoies ça sur Armada d'ici une semaine ?
Heu … ouais. Ça va que tu ne prends que des fioles et 5 flasques. Deux mouettes max et ça sera bon.
Ça roule. Merci pour la livraison. Et à plus. »

Ma commande passée, je raccroche. Je prends l'almanach des boutiques d'Armada et vérifie que rien d'autre ne m'interpelle. Nope. Je check les 5èmes îles de Grand Line, voir si une me conviendrait. Je feuillète les news aussi pour récupérer les événements que j'ai manqué. Et je tombe sur une pépite.


► [1626] Pour sauver les siens :
Après une rencontre avec les Dreadlocks-man et une visite du château, vient l'arrivée attendue d'un Mandrill ; Le roi des singes qui va affronter Mizukawa Sutero dans un combat singulier... L'homme invisible hissera son pavillon en haut du château pour montrer à quiconque le verra s'il s'aventure sur l'île qu'elle appartient aux pirates de la main morte. Et que les Mandrills fidèles au nouveau maître des lieux protégeront l'endroit.


Mes yeux s'illuminent instantanément. Combien de personnes au monde savent que j'ai déjà rencontré et affronté ce pirate ? Deux fois qui plus est. Enfin, la première encontre était plus un combat psychologique qu'il a gagné de loin sur Logue Town, et je me suis enfui de l'affrontement à Nanohana. Pour Logue Town, je ne connaissais pas vraiment les fruits du démon. Et le sien a un sacré avantage quand il faut être discret. Quand à Alabasta, je n'avais pas forcément le niveau. Mais j'ai réussit à le faire chier avec la malchance, trouver sa position sans aucun haki malgré son invisibilité grâce à mes escargophones, puis à m'échapper. Il m'a frappé avec son haki royal, et je ne suis pas tombé dans les pommes, ce qui était un exploit en soi à l'époque. Son armement était déjà maîtrisé. Ses techniques de jambes enflammées aussi. Mais je me souviens d'un détail, il est manchot. Serait-il l'heure de la revanche ? Je crois bien. Je ne suis pas un pro de l'armement, mais je peux l'utiliser. Je peux résister à son fluide royal. Et mon empathie est supérieur à bon nombre de personnes. Ses techniques de jambes, je peux les contrer avec les bras. Ses balles d'air avec mes poings. Il a sûrement progressé depuis la dernière que je l'ai vu. Mais moi aussi. Si je ne peux pas le battre, je suis confiant dans mes chances de fuite. Je sors de mes quartiers.

« Les gars, on a notre prochaine île. On va sur Karaigana.
Kara quoi ?
Karaigana. Et apparemment, ils y a des mandrills, des singes qui gardent l'île d'après la note dans le journal. C'est sur la seconde voie de Grand Line.
Donc tu veux vraiment rester sur Grand Line ? On va pas dans le Nouveau Monde ?
Je n'ai fait que quatre îles sur Grand Line pour l'instant. Alors oui, je suis allé à Lynbrook, à Shabondy, Second Piece Land, Le royaume de l'absurde, Alvel, Imashung, Navarone et bien d'autres. Mais sur le chemin classique, je me suis arrêté à Alabasta, la révolution m'envoyant ailleurs. Donc on va finir Grand Line rapidement, puis on retourne sur le Nouveau Monde se la donner. Pas de soucis, Grand Line ne va pas prendre longtemps d'après les infos que j'ai. Le plus long sera d'atteindre les îles, pas de charger le pose. Avant de partir, mettez de la salade dans le bateau. Beaucoup de salade. Je veux qu'on ai une salle qu'on appelle la Salada tellement il y a de salade. Je vais recevoir des colis d'ici une semaine, récupérez les si je ne suis pas là, installez les escargophones pour qu'ils soient bien. Mais pas dans la Salada, on va éviter de bouffer l'investissement dès le début du voyage, hein. »

Les ordres sont donnés.



De grands plans impliquent de grandes préparations Drapea11
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rp