Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

All inclusive

- On est d'accord qu'il y a bien noté "all inclusive" sur ce billet, non ?
- Bien sûr madame.
- Alors pourquoi tout le monde peut venir dans le spa de luxe VIP ? Je croyais qu'il n'y avait que les personnalités mondiales qui le pouvait ?!
- Malheureusement le spa des classes inférieurs est condamné pour plusieurs heures... Un petit malin s'est amusé à jeter la fontaine de chocolat dedans...
- Un moyen débile de se faire connaitre en dégradant des installation, à tous les coups.
- Aussi, pour cette fois, nous nous excusons mais tout le monde sera accueilli ici.
- Tout le monde sauf Kamahlsson. Je vous préviens, si je la croise ici, c'est pas du chocolat que vous devrez nettoyer, compris ?
- Qu'est ce qu'on a dit Tahgel ?
- Amiral Tetsuda... Décidément, je vais commencé à me plaindre pour harcèlement...

Mais malgré son bob sur la tête et son cocktail surement sans alcool au vu de son air si sévère, Kindachi Tetsuda n'a pas envie de rire à ma blague...

- Ça va, je vais rien faire tant que je ne la recroise pas. Et c'est aussi pour ça que je viens me détendre au spa : pour calmer mes nerfs... Mais peut être que tu en as besoin aussi ?
- Je t'ai à l'œil Tahgel...

Ouais bah j'ai remarqué... Et alors qu'il tourne les talons, je lui fais une grimace qu'il a du capté avec son haki de l'empathie mais je m'en fou, j'ai bien compris qu'il ne pouvait pas me faire grand chose tant que j'étais sous la protection de Sainte Adela machin chose.
Franchement, roulée pour une des descendantes des créateurs du gouvernement mondial à quelque chose d'assez complaisant... C'est terriblement malsain, la révolution serai certainement outragée mais... C'est quand même parfois bon d'être privilégié.

Alors profitant de mon statut outrageux, j'entre dans le spa et choisi un emplacement pour me détendre. Et à peine posée sur mon transat, un des pacifista vient me voir, me donnant la carte des cocktails mais aussi celle des soin du visage.

Et dix minutes plus tard, me voilà allongée sur le dos sur mon transat, un masque chauffant sur le visage, deux rondelles de concombres sur les yeux et un verre de cocktail sur la petite table où ma main est posée, prête à m'abreuver.

Non, vraiment, être privilégiée, c'est le pied.


All inclusive 1425067977-izya-sflagopr All inclusive 1465207581-signizya All inclusive 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Robina venait d’arriver sur le Cuisino, le navire, car il était bien avant tout un bâtiment qui voguait sur les flots, était presque dix fois plus gros que l’Iceberg, le galion personnel de la cuisinière, elle aurait rêvé de le fouiller de fond en comble, cependant, elle était ici pour faire une visite cordiale à la Dragon Céleste, et non pas pour faire la touriste. Elle se devait de garder un certain maintien, c’est ici que son éducation avait pris le relais, son père avait toujours été très pointilleux sur l’étiquette, les manières et la diction, elle avait toujours détesté ça, pourtant maintenant elle était plus qu’heureuse de se remémorer de ses cours.

La marine veillait sur toutes les personnes qui venaient, amis comme ennemis, les pirates pouvaient sans soucis parler avec des hommes du Gouvernement Mondial ou des civils, sans aucune répercussion, sauf s’il y avait du grabuge, mais pour cela les pacifistas, ainsi que l’amiral Green Wolf, étaient là pour remettre de l’ordre. La cuisinière marchait, avec un chapeau de paille sur la tête, ses meitous au creux des reins, en tenue légère, elle restait tout de même sur ses gardes, elle avait vu certaines têtes d’avis de recherche qui montait beaucoup trop haut pour elle, elle devait être prête à se défendre au cas où.

Et pour cela, rien de tel qu’un instant de détente avec un verre à la main, une foule se massait devant quelqu’un avec un bob sur la tête, la masse se contractait en se rapprochant de l’homme puis se relâchait alors qu’une personne partait, avec un autographe à la main. La chasseresse de primes ne l’avait pas compris, mais elle venait de passer à côté de l’amiral Tetsuda qui signait des autographes, sous la contrainte, pour des civils innocents, si elle avait su, elle aurait rejoint le groupe sans se poser la question une seule seconde.

Elle poussa la porte du spa pour être accueillie par un homme en livrée noire, un nœud papillon rouge et une chemise blanche légèrement bouffante.

Madame, en quoi puis-je vous aider ?

J’aimerais me détendre, une séance dans votre spa me ferait le plus grand bien.

Certainement madame, puis-je connaître votre nom, je vous prie ?

Erwolf Robina Erwolf.

Ah oui, mademoiselle Erwolf, nous avons entendu parler de vous et de vos exploits, félicitation pour avoir attrapé tous ces pirates sur la route de tous les périls, vous rendez les mers plus sûres.

Je vous remercie. Vous avez des places disponibles, alors ?

Tout à fait, je fais appeler quelqu’un qui va s’occuper de vous, il arrive dans un instant.

Alors que la Sanderrienne reculait de deux pas pour attendre, le guichetier attrapa une clochette qu’il fit tinter, des bruits de pas se firent entendre derrière une porte qui s’ouvrit après quelques secondes, un homme venait guider la jeune femme aux longs cheveux blancs.

Si vous voulez bien me suivre, madame.

N’attendant pas de réponse, le guide se tourna vers la pièce, où se trouvaient les chaises longues pour se détendre en attendant son tour, en buvant un cocktail maison, Robina se fit conduire jusqu’à un transat, une rousse avec un masque et des rondelles de concombres se trouvait à côté. Un pacifista se glissa aux côtés de la nouvelle arrivée qui s’installait à peine, sortant sa serviette de plage, elle s’allongea en prenant la carte des cocktails, elle la parcourut rapidement avant d’arrêter son choix.

Je vous prendrais un Lion rouge s’il vous plaît.

Bien reçu. Je vous laisse la carte si vous voulez choisir autre chose.

La voix robotique du négociata s’éteignit avant qu’il ne prenne congé, laissant la jeune femme avec sa voisine qui se détendait, la cuisinière se lova dans sa chaise longue et commença à se détendre, quand le pacifista revint avec son verre. Elle aurait pu lui donner un pourboire, mais étant un robot elle oublia l’idée, farfouillant dans son sac cabas, elle en sortit un livre qu’elle déposa sur la petite table, à côté du cocktail, ses sabres sur le côté, elle souffla avant de se permettre de se détendre, il y avait du bon à être venu sur cette croisière remplie de pirates et de hors-la-loi.


Dernière édition par Robina Erwolf le Ven 5 Aoû - 17:18, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
Des rires venaient de l'autre côté de la pièce du spa.

Ah ah ah ! Ca chatouille !

J'avais demandé un massage pour me détendre un peu, histoire de profiter d'être à bord du sublime navire du Cuisino. Cette chance n'est pas donné à tout le monde tout de même ! Après tout les efforts du monde accomplis auprès de mon capitaine, je méritais bien un peu de vacances non ? Enfin bref, tout ça pour dire que j'adorais les papouilles qu'on me faisait depuis tout à l'heure et que les mains de ses personnes adorables me provoquaient un fou rire à en mourir !

Pour l'ordre de discrétion et de me faire toute petite c'était bien foutu. Déjà de part mes deux mètres de haut, mes oreilles et ma queue, mais mon rire qui pouvait attiser les curieux. Ma serviette et mon chapeau ne me cacheront pas éternellement avec la prime qui me collait aux pattes.

Ah ah ah ! Arrêtez ! Je vous en prie ! Je n'en peux plus... !

Toutes nos excuses mademoiselle, nous ne pensions pas vous faire rire autant.

Oh... ! Mais ne vous excusez pas, j'ai bien apprécié cette séance de massage... Comment vous dites déjà ?

C'est un massage Californien mademoiselle.

Oui, voilà ! Je ne me souvenais plus du nom.

Souhaitez-vous poursuivre votre massage ?

Alors les yeux pétillants de recevoir autant de caresses avec un sourire sincère je ne pouvais m'empêcher de poser une question.

Est-ce que je peux vous demander une toute, toute, toute petite faveur, monsieur ?

Dites moi, mademoiselle.

Est-ce que vous pratiquer ce massage là sur la tête aussi ?

Tout à fait.

Sans plus attendre je m'asseyais droite comme un piquer ! Mes oreilles et ma queue se redressait instantanément ! Mes yeux pétillants d'avantage et bientôt j'affichais une moue kawaii tant les paroles de cet homme m'atteignait au plus profond de moi-même. "Tout à fait." était la seule phrase qui se répétait en boucle dans ma tête avant que le masseur ne me fasse comprendre de regagner ma place afin de poursuivre cette séance digne du paradis ! Allongée sur le dos après avoir retirer mon couvre chef, voilà que le bal des doigts se mit à commencer sur le haut de mon crâne.

J'étais totalement détendue et les frictions parcourant ma longue chevelure m'endormait petit à petit... Soupirante d'admiration pour les doigts de fée, c'était plus fort que moi, j'ajoutais avant de m'abandonner au tendre papouillage de ma tête.

C'est vraiment le paradis... !

J'étais heureuse, bien trop heureuse... Mais mes camarades me manquaient quand même. La prochaine fois, je leur proposerait de m'accompagner ! Oh que oui ! Pour le moment, je faisais abstraction de ce qui se tramait autour et partais dans les bras de morphée - que d'un œil - dans les secondes qui suivaient...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-terminee
Ah lala. Ce calme, et ce petit vent marin artificiel pour pas que les bruits de la croisière venant de l'extérieur vienne nous déranger, et ce son des vagues retransmis par escargophone qui complète le tableau.

Avec mes concombres sur les yeux et ce masque chauffant, c'est vraiment le pied. Quoi que, il ne manque que la lampe solaire. Alors je claque immédiatement des doigts et l'instant d'après j'entends un des pacifistas gérant le spa juste derrière moi.

- Moyen d'avoir un soleil artificiel ?
- Bien sûr Mademoiselle Tahgel.

Et l'instant d'après les bruits de pas disparaissent pour revenir même pas deux minutes plus tard avec quelque chose qu'il pose derrière moi et allume. L'instant d'après, je sens alors la chaleur frapper mon corps comme si c'était les rayons de l'astre du jour.

- Merci. Et mets m'en un autre comme ça s'il te plait. Et hésite pas à doubler la dose d'alcool hein, là j'ai pas senti grand chose.
- Bien Mademoiselle.

Ce cocktail est vraiment pas mal quoi que vraiment trop léger. Enfin, on verra bien ce qu'il donnera avec une dose double. Mais en attendant, je profite de cette fausse ambiance bord de mer qui est finalement bien plus agréable qu'un vrai bord de mer : pas de sable sur la peau, ni qui vole dans les yeux, pas non plus de mômes qui braillent, ou de mecs relous qui jouent pas loin et qui manque de vous envoyer leur balle dessus tout le temps...

- Votre Cocktail Mademoiselle.
- Merci.

Je porte immédiatement la paille à mes lèvres et goûte la boisson. Toujours aussi légère. Et tandis que le serveur cyborg s'en va, je me redresse soudainement en enlevant mes concombres de mes yeux.

- Hey, tu l'as doublée la dose d'alcool là dedans où tu as zappé ?
- J'ai fais selon vos désirs Mademoiselle Tahgel.

Je fronce les sourcils tandis que le pacifista repars pour s'occuper d'un autre client. D'un geste contrarié, j'attrape la serviette humide laissée dans une bassine d'eau chaude et essuie mon visage pour retirer l'argile qui le recouvre avant de reprendre une gorgée de mon cocktail. Une gorgée que je garde longuement en bouche, faisant rouler sur ma langue, cherchant le goût alcoolisé.
Mais rien.

Rien de rien.

Alors oui, c'est bon, c'est même très bon. Mais... Bon sang, je suis censée être une pirate sanguinaire moi ! Une vraie terreur des mers, craintes sur toutes les mers, ou presque... Et déjà que j'ai un peu la réputation d'être trop clémente à Armada, si je me mets à ne plus boire d'alcool je n'aurai plus aucune crédibilité auprès des pirates !

Et puis bon, c'est pas comme si je ne connaissais pas mes limites et ne savait pas me tenir non plus ! Bon, la dernière fois j'ai peut être... Peut être user de mon haki royal, mais à ma défense, Jeska est vraiment insupportable comme fille alors c'était de la légitime défense !
Enfin... C'est peut être juste une erreur ? Ou alors ce spa ne sert pas d'alcool ? Pourtant y'avait clairement des noms d'alcool dans la liste des ingrédients des cocktails de la carte...

Sirotant mon verre pensive, je regarde alors autour de moi, et il se trouve que de l'autre côté de mon transat, j'ai une voisine avec de sacré beaux sabres qui s'est installée. Rien qu'à la garde, je peux sentir que ce n'est pas n'importe quelle lame caché dans son fourreau, cela dit, ça m'étonne, il laisse des gens avec leurs armes ?
Trop bizarre la sécurité ici.

La surprise de la qualité des armes blanches passée, je reviens finalement à mon intérêt du moment : la dame aux cheveux blancs à bel et bien un verre posé à côté d'elle alors qu'elle semble de jeter des regards furtifs.

- Excusez moi, votre boisson, elle est alcoolisée ou pas ?


All inclusive 1425067977-izya-sflagopr All inclusive 1465207581-signizya All inclusive 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Alors qu’elle était en train de boire une gorgée de son cocktail, sa voisine s’était débarbouillé la figure pour la regarder de pied en cap. Robina n’avait pas fait attention à qui elle était, elle n’était pas du genre à dévisager les personnes qu’elle rencontrait, contrairement à la pirate qui se trouvait à sa gauche. Des cheveux d’un rouge flamboyant, des yeux perçants, elle lui demandait s’il y avait de l’alcool dans son cocktail. En entendant la question, elle se tourna vers son verre, la paille aux lèvres, louchant un peu sur le bout plongeant dans le verre.

Bien sur qu’il y a de l’alcool, mais c’est très léger, après tout, les cocktails sont là pour masquer le goût de l’alcool. Si on le sent, c’est que le barman a mal fait son travail. Vous voulez goûter ?

Tendant son verre à sa voisine, elle la laissa le prendre avant de lever le bras pour appeler un négociata qui arriva en quelques instants, très professionnel, comme d’habitude.

Je peux faire quelque chose pour vous, mademoiselle ?

J’aimerai un éventail de cocktail, un Sanderr Royal, un Mojito, une Pina Colada, une Révolution* et je vous laisse carte blanche pour deux ou trois autres à votre choix, surprenez-nous !

Je vais m’en assurer, madame.

Le cyborg émit quelques cliquetis en se relevant, il regarda un instant le visage d’Izya avant de lui faire un signe de la tête pour la saluer avant de prendre congé. Laissant son livre de côté, elle passa précieusement le marque-page où elle s’était arrêtée avant de commencer la conversation avec la capitaine, avant de le poser sur la table de chevet qui se trouvait à ses côtés.

J’ai cru entendre, sans le vouloir, je vous assure, que vous vous appeliez Tahgel ? Vous êtes Izya Tahgel, fille de Tahar Tahgel ?

Exact.

Si je puis me permettre, qu’est-ce que vous faites ici, sur le Cuisino, j’ai vu beaucoup de pirates de renoms, mais aucun de votre calibre, en tout cas pour l’instant.

La cuisinière était impressionnée, elle avait déjà combattu des pirates plus puissants encore que la reine draconique, le capitaine Red ainsi qu’Eleanor Bonny sur le convoi du Gun’s and Banana, avant qu’il ne se fasse attaquer par l’ancien corsaire Gluttony. Mais elle avait été dans le feu de l’action, sans réaliser véritablement qui ils étaient à ce moment-là, ici elle avait le temps de discuter avec l’une des personnes les plus recherchées dans le monde.

La rousse se remit dans sa chaise longue, elle devait se préparer à énoncer son histoire, c’est sur ces faits qu’un nouveau pacifista arriva, celui-ci était du modèle armé, il regarda les deux femmes en train de discuter puis fit demi-tour, il y avait eu du grabuge à l’extérieur. Une mink louve plongea dans l’eau en train de rire aux éclats, pas d’éclaboussures pour les deux jeunes femmes qui commençaient à échanger quelques mots, mais tout ne s’arrêtait pas là, quand soudain la conversation fut interrompue par l’apparition de Kitsuna Larocaille qui sortait de l’eau à leur côté.

Pardon, vous auriez une serviette par hasard ? Je me suis enfui après qu’un affreux cyborg commence à me faire des chatouillis.

Se levant, la chasseuse de primes récupéra le linge qui se trouvait sous elle et le tendit à la femme aux oreilles de loup.

Et vous vous appelez ?

*Comprendre ici un Cuba Libre
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21190-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21186-
Oh ! Merci beaucoup ! Vous êtes un amour de femme !

Je saisissais la serviette que me tendait la gentille dame à la chevelure tout aussi bleue que la mienne ! Je ne pouvais m'empêcher de remuer la queue, contente d'être tomber sur une âme aussi charitable. Oui, ca ne faisait que quelques secondes que je venais de croiser son chemin, mais je l'aime déjà bien, ok ?

Et vous vous appelez ?

Kitsuna !

Prononçais-je fièrement avant d'afficher une grimace voulant dire que j'ai merdé. Pour la discrétion c'est râpé ! Et s'il y avait des chasseurs de primes dans le coin, hein !? Roh la boulette, la boulette, la bouletteuh ! Pendant que c'était la panique à bord de mon esprit, je tentais de faire abstraction de cette gaffe en faisant de même.

Et vous ?

Rétorquais-je tout en me séchant la tignasse. À savoir que je commence toujours pas le plus long et le plus chiant, les cheveux ! Ca avait beau être des poils, c'était une véritable horreur à sécher. En plus de ça, je plaignais intérieurement cette pauvre serviette qui allait sentir le chien mouillé.

Appelez moi Robina, Kitsuna. Et donc, qu'est-ce qu'une Minks fait par ici ?

Drôle de question. Je ne le savais pas moi même ! Un coup de chance du destin et surtout mon capitaine qui me tendait le billet pour venir ici. "Prend des vacances" qu'il me disait. En plus, il ne m'a toujours pas justifié pourquoi il ne voulait pas venir ici. Franchement c'est le top quoi ! Avalant ma salive péniblement et ne sachant quoi répondre, je finissais par répondre à la question.  

Disons que ce sont des vacances forcés.

Me grattais-je le menton encore perdu dans ma réflexion. Bientôt, un autre cyborg arrivait avec une montagne de boisson ! Ces machines commençaient sérieusement à me faire flipper et c'est en enroulant la serviette autour de ma taille que je me cachais derrière Robina. Le regard méfiant et les oreilles basses.

J'en ai eu assez d'un pour aujourd'hui...

Alors oui, les gratouilles étaient parfaites ! Jusqu'au moment où le charmant serviteur robotique se mettait à me faire des prises de kinésithérapie et me tordait dans tout les sens pour au finir par me torturer en me chatouillant ! Un véritable cauchemar ! Alors que j'observais cette machine déposer les nombreux verre d'alcool au vu de l'odeur, je sentie que quelqu'un me caressait la queue... En tournant la tête j'apercevais la femme à la chevelure flamboyante s'amuser à tâter mon épaisse fourrure. Ni une, ni deux je me tournais fissa pour lui faire volte face.

C'est.. C'est privé ça ! Pas touche !

M'offusquais-je les pommettes rouges. Et la seule réponse que j'eus ne fut autre que...

C'est de la vrai ?

Désemparée, je rétorquais en penchant la tête sur le côté en me questionnant: "C'était une vraie question ?"

Heu.. Oui, mais ca ne donne pas le droit de me la tripoter pour autant...

Je me demande bien qui était cette femme. Elle paraissait presque sans gêne. Mais très vite la gentille dame d'avant rappelait que les verres étaient entreposés sur la petite table devant les transats.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22386-fiche-technique-kitsuna-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22341-kitsuna-larocaille-presentation-terminee
Marrant quand même, moi je croyais que les minks était totalement couvert de fourrure... Alors que là, elle ressemble plus à une utilisatrice de zoan de type canidé, qui est toujours en forme hybride. Pour autant, j'ai pas tellement eu l'occasion de croiser le lapin de l'autre grognasse de Jeska, du coup, si c'est vraiment une mink comme le dit Robina, je me demande si la qualité du poils est au rendez vous ?

D'ailleurs, est ce que c'est comme les animaux ? Celui la varie-t-il en fonction de son alimentation ? Et est ce que Jeska nourrit sa mink avec des croquettes ou avec de la nourriture humaine ?

Enfin, je suppose que poser ce genre de questions ne se fait pas.

- Désolé, c'est que c'est la première fois que je vois une mink de si prêt... La seule autre que je connaisse s'est liée avec une personne tout à fait malfaisante que j'évite comme du... poison. D'ailleurs, vous êtes sûre que vous êtes une mink et pas plutôt un zoan ? Non parce que vous ne ressemblez pas tellement à la lapine dont je parle...

Après avoir gouté au cocktail de la fameuse Robina, je me rends alors compte que le mien n'a clairement pas d'alcool... Une situation qui aurait pu très mal tourné pour le pacifista si la blanche n'avait pas eu l'ingénieuse idée de nous commander plusieurs verres.

Et c'est donc avec un nouveau cocktail tout a fait classique et non soft que je me retourne vers elle pour poursuivre la conversation, le tout après avoir aspirer le fond du premier verre d'une manière peu élégante avec les deux pailles obligatoires dans ce genre de boissons.

- Comme je ne disais, je suis dans le même cas que cette jeune... mink, sauf que ces vacances n'ont rien de forcée puisqu'elles sont mon idée. Bon, forcément, elles ont été empoisonné par la présence d'une personne en particulier mais j'ai bon espoir que Tetsuda respectera ma demande et qu'elle n'aura alors plus le droit de m'approcher. Elle me pourrit déjà suffisamment la vie comme ça au quotidien. Et toi du coup ? Tu fais quoi dans la vie ?

Pour le coup, sa tête ne me dit rien du tout. En même temps, ce n'est pas moi qui lit les journaux, c'est Alfred, mon majordome... Décidément, j'aurai du tout faire pour lui trouver un ticket à lui aussi...


All inclusive 1425067977-izya-sflagopr All inclusive 1465207581-signizya All inclusive 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee