Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Drôles de vacances [feat Alcéa]

« Je n'vois pas comment vous avez pu avoir un ticket d'or pour intégrer le Cuisino ! Moi je voulais qu'on passe un peu de temps ensemble pour ... resserrer les liens d'équipages pendant nos permissions mais vous vous en allez seul en nous laissant aux portes de c ... c'truc de riche lààà !!! »

Pestant à vive voix, Yume ne peut s'empêcher et frapper le torse du commandant de ses petits poings en faisant ses petits yeux à celui qu'elle accuse de les abandonner elle et ses hommes. Nouveau capitaine de son croiseur, Seikyuu ne peut se résoudre à abandonner les siens, mais pour le bien de l'équipage, se prendre un peu de vacance en solitaire lui ferait le plus grand bien. Passant le plus clair de son temps en compagnie de sa vice-Lieutenante, le sabreur ne peut se résoudre à dépenser la moindre de ses secondes à ses côtés. Après tout, ils ne sont que frère et sœur d'arme. Du moins, leurs parties de jambes en l'air secrètes devant rester secrètes, pour Yume en tout cas, l'orphelin de Logue Town fait déjà l'effort de tenir tout ça sous silence de son côté comme demandé, il ne se voit pas en plus de ça rester tout le temps à ses côtés en faisant comme si de rien n'était. Cela serait bien trop difficile pour le brun aux abdominaux toujours saillants.

« Comment j'ai réussi à m'introduire à ce festival ? Heu ... On va dire qu'on m'a invité. dit-il, légèrement hésitant.

Invité ???

Oui. C'est ça. On m'a invité. Rétorque alors le commandant, confirmant son hésitation précédente, comme si d'un coup d'un seul, tout était officiel.

Vous mentez, j'commence à vous connaître ! »

Il n'y a que la vérité qui sort de la bouche des plus jeunes après tout. Mais comment lui dire que la veille, alors qu'il était totalement sous alcool dans un bar proche du Cuisino accosté à cette même île, Seikyuu s'est vu offrir les services d'une dame bien âgée lui demandant de l'accompagner à bord du navire le temps d'une journée. Lui qui est si jeune et séduisant comme le prétendait cette vieille bique lors de leur rencontre.

Détournant alors les talons, après avoir légèrement tapoté le front de sa vice-lieutenante d'une manière des plus amicale, Seikyuu monte à bord de la ville marine voyant qu'au loin, son rencard l'attend. Mais prit d'une sueur froide en voyant la peau fripée et les lèvres noyées de rouge de l'ancêtre, le commandant se mêla à l'immense foule prenant place sur le pont pour disparaître.

Sa mission du jour, profiter du séjour sans que cette vieille folle ne le retrouve.


Dernière édition par Seikyuu le Ven 15 Juil 2022 - 20:02, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee
Je me demande combien sommes nous au juste...

Combien d'agent du cipher pol ont été sommés d'infiltrer le Cuisino pour assurer la sécurité de Sainte Adela Otero Nibal y Milcar ? Surement plus que je ne le pense, du moins je l'espère...

Mais franchement, si je n'avais pas reçu mes ordres du plus parfait de tous les hommes du monde, jamais je ne me serai aventurée dans cet endroit... Ce jeu dangereux organisée par sa sainteté et rassemblant tout ce que le monde peut faire de pire : des pirates, partout, et même des révolutionnaires ce sont joint à l'événement...

Et on nous demande de ne rien faire en premier ? D'attendre simplement le dérapage ? De nous assurer qu'il n'y ait pas de dérapage ? Sauf que dès le premier jour c'est parti en vrille ! On accueille des pirates sur un navire de luxe et on s'attend à ce qu'il se comporte correctement ?! Non mais qu'est ce qui lui est passé par la tête, à cette Dragonne Céleste ?!
Mais ce que dragonne veut, dragonne obtient, telle est la règle d'ors du gouvernement mondial. Alors qu'en vérité, le seul dragon qui compte, c'est mon Ike Basara, et personne d'autre.

Et parce qu'il me l'a demandé, je suis là, dans cet accoutrement ridicule à boire des menthes à l'eau pour être certaine de ne pas être en état d'ivresse au moindre soucis.
"Ce sera un bon moyen de récupérer des informations sur tous types de gens" qu'il m'a dit... Ah bah ça, c'est sûr, les langues se délient. Mais avec l'abus d'alcool à bord, clairement il n'y a pas que les langues qui partent en vrille...

Et tandis que le Cuisino fait une escale pour accueillir de nouvelles personnes dans cette croisière, Madame Shoko Tetsuda semble avoir décidé de se trouver un nouveau cavalier pour la suite de son voyage... Non mais franchement, l'amiral était-il vraiment obligé d'embarquer sa folle de mère dans cet endroit ? Et celle ci ne pourrait pas juste se contenter de trouver des galants dans les zouaves de la croisière plutôt que d'en ramener d'autres ?! Comme si on avait pas déjà assez de monde complètement débile ici !

Et tandis que Mme Tetsuda se dirige vers le bar avec son petit jeune au bras, continuant de siroter mon verre de menthe, j'observe la scène pour m'assurer qu'elle ne nous a pas ramener qu'un sale petit profiteur qui n'y a même pas été invité... En soit, est ce que ce serait grave si c'était le cas ? Non clairement, après tous, tous les gens présents sur cette croisière ne valent clairement rien à mes yeux... Ou beaucoup trop, tout dépend de comment mais comme je ne peux trucider personne... Autant jouer les inspectrices quand je le peux.

Et justement, Monsieur le voyou essaye de fuir la vigilance de madame Tetsuda.

Heureusement que le Cipher Pol est là pour l'empêcher de s'amuser, sale profiteur.

- Hey toi là, tu t'es cru où au juste ? Si tu n'as pas de chambre dans ce bateau, je te conseille de reposer immédiatement ce cocktail ou ça va mal finir !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
Saluant d'un bref mouvement de main la noble qu'il doit accompagner tout au long de la journée, Seikyuu profite d'un mouvement de foule des plus intense afin de s'échapper de la situation pour profiter de son côté des différentes activités que peut proposer la cité flottante sur laquelle il se trouve. Après tout, c'est cette même personne qui, l'ayant accosté comme si elle venait de rencontrer son amour d'enfance, lui a mis l'eau à la bouche en lui racontant les délicieux mets et surtout l'alcool "illimité" présent à bord. Cerise sur le gâteau mettant en appétit les nombreuses addictions du jeune homme, un casino géant s'y trouve, proposant aux gagnants des millions de berries.

Quoi de mieux pour un homme profitant des femmes, de l'alcool, de la drogue et aimant par dessus tout l'argent ? Même s'il est aujourd'hui un homme digne aux couleurs de la Marine, le Commandant n'en reste pas moins un être rongé par ses démons les plus impurs, le poussant à faire des choses malhonnêtes cachés aux yeux de tous. Toutefois, connaissant ses nombreux défauts, Yume sait le remettre dans le droit chemin afin de lui éviter le pire. Et chaque jour, le sabreur de Logue Town en remercie le ciel.

Cependant, aujourd'hui, Yume n'est pas là. Et seul Dieu sait ce qu'il adviendra de lui sans personne pour lui poser de limite. Du moins ... même Dieu ne peut prévoir ce qu'il se passera en ce jour. Seikyuu étant totalement imprévisible lorsqu'il s'alimente en alcool ou pire. Pour l'heure, l'homme se contente de sortir de sa chemise hawaïenne spéciale croisière, laissant éternellement ses abdominaux saillants aux yeux de tous, une cigarette de son étui avant d'en griller le bout à l'aide de son briquet. Une serveuse en tenue adaptée vient alors à lui, proposant de délicieux cocktails sur son plateau d'argent. Sans même hésité une seule seconde, le Commandant ne se laisse pas prier pour prendre un des verres à pied qui lui est soumis, préférant celui à la couleur rosée.

C'est qu'alors qu'au même moment, une femme aux formes plutôt bien équilibrées vient l'intercepter en lui ordonnant de reposer immédiatement le verre qu'il a en main. D'abord confus par la situation, ne disant mot durant plusieurs longues secondes, Seikyuu réfléchit. Il réfléchit et une idée lui vient en tête ; se servir de la bonne femme dont il a totalement oublié le nom.

« Savez-vous qui je suis au moins ? Qui est ma femme ?? »

Prenant un ton autoritaire, le commandant se positionne en force face à celle qui l'interpelle afin de l'impressionner un minimum en lui avançant l'importance de sa situation hiérarchique. La vieille étant une noble, elle le couvrira de par sa renommée. Qui qu'elle soit.

« Je ne pense pas que vous souhaitez que je remonte cette agression aux personnes compétentes. Vous voyez cette femme qui parle ... Commence-t-il à dire, avant de discerner sa compagne du jour parlé avec l'Amiral Tetsuda en étant assez proche de ce dernier. ... avec l'Amiral Tetsuda en personne ? Et bien, c'est elle ma compagne. Alors veuillez me respecter et cessez immédiatement vos agressions. Cela pourrait très mal finir pour vous. »

Un langage soutenu, pas d'insultes, de menaces, le rôle est dans la poche. Même si d'un autre côté, le cas Tetsuda risque de poser problème alors qu'au même moment, l'ancêtre lui fait de grands signes, lui demandant de venir à elle tout en se rapprochant de lui. Quel est le but de demander à quelqu'un de venir si en même temps, on vient à lui ? Seikyuu est confus et ayant le cerveau totalement cramé par les substances absorbées la veille, sa capacité de réflexion est nulle.

« Seikyuu, mon chéri. Je veux te présenter mon fils ... Mon petit Kindachi. »

Oh putain.



Dernière édition par Seikyuu le Ven 15 Juil 2022 - 20:04, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee
- Mère, je dois travailler, je n'ai clairement pas le temps pour rencontrer vos rencontres de vacances !
- Mais attends, regarde son visage, tu ne trouves pas qu'il ressemble à ton père quand il était jeune ?
- Comme les trois autres que vous avez invité à la croisière Mère... Bon, je dois y aller.
- Amiral Tetsuda...
- Madame... Qu'est ce que vous me voulez ?

Le regard de Green Wolf se durcit en se posant dans le miens. Son haki à l'affut il a du très bien sentir que je ne l'interpellais pas pour lui demander un autographe, loin de là.

- J'aimerai vous faire remarquer que votre délicieuse mère ici présente nous a ramené trois jours de suite des individus plus que douteux sur ce navire, comme s'il n'y en avait pas déjà assez.

Je dirige alors mon regard bleu azur dans la direction de celui qui se croit plus malin que tout le monde mais qui est finalement le troisième "chéri" de Madame Tetsuda.

- Ne serait-il pas mieux pour tout le monde qu'elle se contente des deux qu'elle a déjà et qu'elle a délaissé au bar du quatrième étage ?
- Dois-je comprendre que vous la surveillez ?
- Je surveille tout le monde Amiral, c'est mon travail d'agent du gouvernement.

Les yeux de Kindachi change légèrement d'expression en comprenant qu'Amiral ou pas, il n'a qu'une autorité toute discutable sur moi.

- Oh, mais vous n'avez qu'à virer les deux autres. Remi et Paul ne sont pas aussi amusant qu'il le disaient.
- Voilà qui semble régler l'affaire, madame l'agent. Et maintenant vous m'excusez mais j'ai de plus gros poissons à surveiller.

Et tandis que Tetsuda disparait sans demander son reste, moi je reste plantée là en dévisageant le petit couple.

- J'espère que vous amuserez bien Madame Tetsuda monsieur, où sinon je m'occuperai moi même de votre débarquement, compris ?

Et en attendant, j'en ai déjà deux autres à débarquer...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
Semblant pressé, l'Amiral au regard assassin est tout de même embarrassé de voir sa mère jouasse à l'idée de lui présenter ce petit jeune sur lequel elle a flashé entre trois d'entre eux. Car sans même le savoir, c'est de la conversation entre Sa Sainteté et cette fille venant marcher sur sa tranquillité que le commandant apprend que deux autres jeunes hommes existent sur ce navire. Deux hommes choisis par Madame Shoko Tetsuda en personne, adorant la présence de ses jouets aux abdominaux si bien taillés. Mais au milieu de tout ça ... au milieu de tout ça qu'est Seikyuu ? Est-il simplement un chien qu'elle peut se permettre de caresser durant un lapse de temps pour s'amuser avant de le jeter à la rue et de ne plus jamais lui donner de nouvelles ?

Trahison. Ôoooo trahisooon ! Traîtresse. Félonne. Parjure. Sournoise. Menteuse. Trompeuse. Dénaturé de toute vérité, l'orphelin se retrouve comme propulser dans un vide spirituel, se sentant tomber infiniment au cœur d'un trou noir sans fond. Comment peut-elle ?

« Alors comme ça, nous sommes trois ... » affirme le ténébreux, ses mèches de cheveux couvrant son regard attristé fixant le sol.

Et alors que la jeune femme à ses côtés s'en va, Seikyuu règle ses comptes. Puisque secrètement, c'est l'occasion parfaite pour rompre le contrat sans aller trop loin dans cette relation hasardeuse.

« Et bien, vous savez quoi très chère, maintenant que nous ne sommes plus que tous les deux. C'est terminé entre nous. profite le commandant, de l'absence de l'amiral et de la fouine gouvernementale.
Co-Comment ?!
Vous avez très bien entendu. Je me pensais privilégier d'être à vos côtés, mais il faut croire qu'il n'y a que la vérité qui blesse. Mon cœur est brisé.
Seikyuu, mon chéri !
NON ! Ne me retenez pas ! S'il vous plait ! »

La comedia del arte. Prenant à cœur son rôle et en le jouant à la perfection, l'homme généralement amorphe à cause des drogues et de l'alcool qu'il s'injecte quasi quotidiennement, détourne les talons de la manière la plus théâtrale possible et disparaît devant la mine déconfite de la noble. Une bonne chose de faite.

« Maintenant ... Où est le bar. Héhéhé »


Dernière édition par Seikyuu le Ven 15 Juil 2022 - 20:05, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee
- Bon, messieurs, je vais vous la faire courte. On est pas une œuvre de charité ici et comme votre "responsable" vous a délaissé pour un autre, il ne vous reste plus que trois solutions :

Parce que je n'ai pas envie de faire de vague, je suis là devant ces deux pauvres types totalement inconnu mais avec derrière moi deux pacifistas reconverti en serveur pour l'occasion, sauf bien sûr quand on doit durcir les règles du Cuisino, comme maintenant par exemple.

- La première, vous vous présentez à genou devant Sainte Adela et vous acceptez de la servir dans son équipage. Vous serez alors tenu d'enfiler ces uniformes et de servir les véritables invités pour le reste de la traversée.
La seconde, vous choisissez de vous retirez dans les locaux techniques où vous aiderez les techniciens à faire fonctionner le navire jusqu'à la prochaine escale où vous serez débarqué.
Et la dernière, qui est de loin ma préféré : vous vous jetez par dessus bord et vous disparaissez immédiatement de ma vue. Alors, votre choix ?


Les deux hommes, d'allures plutôt similaire au nouveau chouchou de Mme Tetsuda, se regardent un instant et, après mure réflexion, l'un choisi la chemise à fleur coloré que tend les pacifistas tandis que l'autre opte pour la cale. Ah, dommage quand même. Enfin, la croisière n'est pas encore terminé.

- Bon, et bien voilà une bonne chose de faites ! Ces messieurs vont vous escortez respectivement devant Sainte Adela et en cale, et je vous déconseille vivement de faire parler
- Remi ! Reemiiii ! Remi mon amour ! Mon seul et unique amour !
- de vous...

Non mais sérieusement, qu'est ce qu'elle vient encore faire ici celle là ?! Lentement, je me tourne vers elle en cachant difficilement mon agacement sous un faux sourire.

- Madame Tetsuda... Vous n'étiez pas avec votre Seikyuu chéri ?
- Cet homme est un goujat ! Un vil profiteur ! Il m'a embobinée ! Trahie ! Qu'il aille pourrir en enfer !
- Heu, Madame Tetsuda ? Vous savez, moi, je n'ai rien contre une relation à trois...
- Oh mon petit Paul, tu es vraiment adorable. Allez, venez tous les deux, j'ai grand besoin d'un verre et d'un long massage après toutes ces émotions !

Et c'est ainsi que les deux hommes me filent entre les doigts, me laissant en plant dans un sourire faussement gêner avant de disparaitre au bras de la vieille riche mère d'un amiral... Sans oublier bien sur de rendre la chemise au Pacifista.

Et à vrai dire, je trouve ça franchement irritant. Mais je ne manquerai pas de noter dans mon rapport que la mère Tetsuda est une plaie pour la sécurité des vacanciers. Ça apprendra peut être à Green Wolf a s'occuper de sa mère un peu mieux que ça...

Mais avant ça, j'ai tout de même un lot de consolation qui doit m'attendre quelque part dans le cuisino et qui va se prendre les mêmes choix que les deux autres dans la tronche, avec peu être même une petite insistance supplémentaire à l'idée de se jeter par dessus bord.

Les deux cyborgs derrière moi, nous remontons donc au pont supérieur pour retrouver le nouveau passager clandestin pour déverser sur lui tout mon besoin de faire régner l'ordre sur ce navire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
Désormais débarrassé de l'ancêtre, Seikyuu se voit obligé de faire un passage au bar afin d'y déguster les délicieux mets que l'endroit peut présenter. Ce n'est pas tous les jours que l'on voyage à bord d'un navire appartenant à une dragonne céleste après tout. Leurs choix doit-être conséquents comme des plus merveilleux.

Pressant alors le pas, le commandant vient à atteindre l'autre bout du pont, là où bon nombre des invités portent une coupe de champagne ou autre apéritif à la main. Symbole que la source n'est plus très loin. Et derrière deux mégères critiquant l'intégralité des invités, l'assoiffé se retrouve face à un mur de bouteilles, dont le ver resplendit à la lueur du soleil, l'aveuglant presque comme s'il venait de trouver le One Piece. SON One piece.

Se léchant le coin des lèvres tellement il en salive d'avance, l'épéiste s'avance vers le barman en reprenant son calme, souhaitant faire preuve de professionnalisme. Ce serait indigne de Yume après tout ...

« - Salut, c'est un bien beau bar que vous avez là.
- Oh je ne vous le fais pas dire. On y sert les meilleurs alcools, toute mers confondues. »

Les yeux du camé gardant sa cigarette en bouche, laissant sa cendre tomber au sol, s'écarquillèrent, tant son addiction est terriblement puissante.

« - To.. Toutes les mers ?
- Oui Monsieur.
- East Blue ?
- Oui Monsieur.
- South Blue.
- Oui Monsieur.
- Le Nouveau Monde ?
- Tout à fait. Mais qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? »

Se frottant le visage comme s'il n'en revenait pas, Seikyuu se voit face à un dilemme. Malgré de nombreuses liqueurs qu'il a pu goûter, nombreuses sont celles n'ayant encore jamais titillé son palais de grand-maître. Alors par où commencer ...

« Dites-moi, Sa Sainteté Adela aurait-elle par hasard un cocktail préféré ou une spécialité ?
- Absolument. Le cocktail "Dragon Glaciale" est une création de sa majesté. Je suis sûr qu'il sciera parfaitement à votre palais. Vous me semblez être un fin connaisseur.
- On peut dire ça. Rétorque alors le drogué, sa clope au bec et ses yeux totalement sombres de fatigue due à un trop grand nombre d'addiction néfaste. »

Remerciant alors le barman après quelques minutes de préparation, Seikyuu se retourne, son précieux au bout des doigts, avant de tomber face à face de son joli fleurte du gouvernement, accompagné de ses deux pacifista préférés.

« Oh ... J'te manquais tant qu'ça bébé ? J'dois dire que ça va trop vite entre nous ... » Dit il après une légère gorgée, lui émerveillant les papilles.


Dernière édition par Seikyuu le Ven 15 Juil 2022 - 20:07, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee
- Terriblement vite oui.

Je le dévisage un instant d'un sourire charmeur. Sourire qui se transforme très très vite en un sourire narquois. Si ce fumeur crois réellement pouvoir profiter de sa journée ainsi, il se fourre le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Et après avoir profité pendant quelques secondes de le dévisager en imaginant à quoi ressemblera son visage dans quelques secondes, je me tourne vers mes deux Pacifistas.

- Messieurs, enregistrez l'information et transmettez là à vos paires : cet individu n'a pas gagné sa place sur cette croisière. C'est une persona non grata, un intru, un indésirable, il n'a donc aucun droit de profiter des bienfaits de ce navire généreusement offerts par Sa Sainteté Adela Otero Nibal y Milcar.

L'avantage des Pacifistas, c'est que tant qu'ils sont a porté de réseau, l'information va très vite de l'un a l'autre. Si vite que le barman qui s'occupait de la commande de Monsieur l'importun vient de donner son verre à quelqu'un d'autre du bar, cadeau de la maison.

Et tout a fait satisfaite de mon ordre donné, je me retourne une nouvelle fois vers le fameux Seikyuu en plantant mes yeux violets pétillant de malices dans les siens.

- Madame Shoko Tetsuda m'a expressément affirmée que votre présence ici n'était plus la bienvenue. Elle a d'ailleurs ajouté que vous lui auriez brisé le cœur... Ce n'est pas très très gentleman de votre part monsieur le profiteur. Aussi, je vous offre maintenant trois solutions pour régulariser votre situation à bord :

Je lève soudainement mon index devant lui.

- La première : vous jetez à la mer. Solution rapide qui est de loin celle que je préfère.

Je lève mon majeur au côté de mon index.

- La deuxième, rejoindre de vous même l'équipage de sa Sainteté Adela Otero Nibal y Milcar. Vous serez alors sous ses ordres et devrez répondre du moindre de ses désirs sans broncher, sinon on vous tuera.

Et enfin je lève mon annulaire avec mes deux autres doigts.

- Et la dernière, attendre sagement en fond de cale la prochaine escale et débarquer de ce navire. Mais bien évidemment, il est hors de question que vous vous baladiez dans le Cuisino et que vous perturbiez le séjour des véritables invités pendant ce laps de temps, donc autant vous dire que si l'un des membres d'équipages vous surprends ailleurs qu'en fond de cale, nous choisirons pour vous l'option numéro 1. Alors, vous avez fait votre choix ?

Il y a pas à dire, faire appliquer les lois c'est mon dada.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
« Nom: Inconnu. Prénom: Seikyuu. Affiliation à la Marine régulière en tant que commandant. »

Sous les ordres de la nouvelle femme du baroudeur, l'un des pacifista dresse le profil de l'homme révélant qu'il est un commandant de la marine. Ce qui peut potentiellement le mettre dans une position délicate. Mais qui est-il pour ne pas assumer ses erreurs, comme le ferait un véritable homme ?

« Excuse-moi, on n'a pas appris à bien se connaître. Après tout, on a un truc toi et moi hein ... ? »

Et lâchant une légère hésitation à la fin de son phrasé, Seikyuu peut alors voir apparaître sur son joli minois un sourire carnassier presque malsain, lui exposant les différentes options auxquelles l'alcoolique a le droit. Les yeux dans les yeux, la jolie brune lui explique la suite des événements alors que le barman vient lui reprendre son verre sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit.

« Hey j'ai bu dedans, c'est ma propriété ! Sale barman incompétent ! »

Première option, d'un commun accord, Seikyuu accepte de se jeter à l'eau et de ne plus revenir sur ce navire. Ce qui plaît moyennement au commandant ne souhaitant pas faire trempette à ce moment-là.

Deuxième option, travailler pour sa très chère majesté et aller faire la plonge. Hors de question.

Troisième option, se faire mettre en cage en fond de cale et attendre que le navire s'arrête dans un port pour s'y faire débarquer avec interdiction d'en sortir. Cruel dilemme donc.

« Un bain de minuit ça vous dis ? »

Comme s'il ne pesait qu'une vingtaine de kilos, les deux pacifista l'attrape de chaque côté et font décoller du sol celui qui se voit voler chaque nuit lorsqu'il s'allume la tête à toute sorte de saloperie. Et d'un seul coup, le voilà qui tombe de toute la hauteur de cette ville flottante, perdant de vue la femelle et ses chiens.

...

...

...

« Geppou ! »

Usant des arts martiaux qui lui ont été enseignés, Seikyuu frappe alors l'air de ses talons pour y rebondir et remonter jusqu'à hauteur du pont, attrapant de justesse la barrière sécurisant le pont, pour y remonter discrètement. Mais elle n'est pas maline et au même moment où le bougre place ses coudes pour se hisser sur le pont, de biens jolis bottes viennent se placer face à lui. Le soleil au-dessus de sa tête, l'épéiste ne voit que ses perles violettes le fixant avec un certain agacement. Mais pourquoi ça ?

« Oh mais qui voilà ... Haha ... J'te manquais avoue ... »

Adieu Seikyuu.


Dernière édition par Seikyuu le Ven 15 Juil 2022 - 20:09, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee
- Dans le genre obstiné, vous en tenez une couche Monsieur le commandant Seikyuu...

Commandant. Un putain de commandant de la Marine qui me fait tourner chèvre depuis tout à l'heure. Non mais sérieusement ?! Et après on s'étonne de la recrudescence de la piraterie des dernières années ! En même temps, en embauchant des types pareils, faut pas s'étonner de passer pour des branquignoles, bordel !

Et si Basara m'a envoyé sur ce maudit navire pour récolter des informations, il va être servit. Commandant Seikyuu... Un nom que je fais immédiatement noter dans ma petite liste noire de personne à éviter, ou à recadrer selon la situation... Mais pour l'heure... Pour l'heure ce type qui a bien évidemment été formé à l'art noble du sixième style refuse de se noyer.

Quelle plaie.

Et s'il est commandant et qu'il refuse le supplice de la planche alors comment m'en débarrasser ? Je l'amène devant Tetsuda et l'engueule devant tout ces pirates sur le fait que ses petits soldats sont vraiment que de la merde ? Niveau couverture médiatique, je n'ose même pas imaginer le buzz que ça ferai... Mais pas sûr que ma chère étoile que j'aime apprécie beaucoup la chose... Alors quoi ? L'amener aux pieds de Sainte Adela et lui jeter dans les pattes comme esclave ? Vu tout le bordel qu'elle a créé pour organiser son "Dragon Back Fight" impossible qu'elle accepte de le recruter sans qu'il passe par une épreuve.

Les épreuves... Parlons en de ces épreuves. Ça pourrait bien être ma solution.

- Vous deux, choppez le et suivez moi.

Les pacifistas s'exécute sur mon ordre et immédiatement je me mets en route jusqu'à l'étage du défi de Dragon Back fight numéro 5. Devant la porte, un autre pacifista en chemise a fleur attend sagement.

- C'est pour une inscription ?
- Oui, le commandant Seikyuu a très envie de défier Sainte Adela Otero Nibal y Milcar dans cette épreuve.
- Une épreuve ?
- Une épreuve oui. Une épreuve de Dragon Back Fight, c'est comme un Davy Back Fight de pirate, mais tu joues contre la dragonne céleste. Et si tu perds, tu rentres dans son équipage et si tu gagnes alors promis je ne t'embêterai plus de la croisière. Alors bonne chance, tu en auras besoin.
Allez, jetez moi ça là dedans.


Et sans plus d'explication ni de cérémonie, je laisse les deux pacifistas balancer le marine derrière la porte du défi de dressage de bête et la referme derrière lui.

Cette fois, le problème Seikyuu n'est définitivement plus le miens. Et avec un peu de chance, la bestiole qu'il va devoir dompter va le bouffer et je n'en entendrais plus jamais parler.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-