-20%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil XIAOMI – Mi Vacuum Cleaner Light
79.99 € 99.99 €
Voir le deal

Le cinquième du club des quatre.

De la plus jeune impératrice pirate je ne connais finalement pas grand chose, contrairement aux trois autres seigneurs du nouveau monde, aucun des sbires de kiyori n’a jamais croisé ma route. A part celui qui s’est avéré être un de ses parents. Le Gila, à l’époque où les manigances de Scorpio m’avait enfoncés jusqu’au bout dans les règlements de compte sanglant des sept familles de Manshon. Pas vraiment un souvenir que je chéris.

Et l’un dans l’autre, au vu de la façon dont les rapports avec les trois autre ont pris forme. Une absence de contact est finalement plutôt positive, et ce d’autant plus quand une occasion se présente enfin d’une rencontre pacifique.  

La flotte de Shoti est aussi ostentatoire et clinquante qu’il convient à la commandante d’une gamine à qui le titre d’impératrice paraît trop simplement humain. J’apprécie quelques minutes la vue d’ensemble. L’impression de puissance qui se dégage d’une flotte de navires que je soupçonne volontairement hétéroclite d’apparence et d’origines, simplement unis par le visage de kiyori qui s’étale sur les voiles, les bannières et les figures de proue. C’est beau, impressionnant.

Quelques minutes de dialogue sur le thème de nakamas de shoti m’interpellant, m’identifiant, changeant de ton, et filant prévenir leur capitaine que je voudrais lui parler, et me voila introduit dans un boudoir dont la taille et l’ameublement luxueux hurle à tous pirates la puissance de celle qui s’y trouve. Je me demande combien de cloisons et de canons sont passés à la mer pour dégager autant de place.

-Red.
-Shoti.
-J’aurais cru que tu préférerais capitaine. Ou encore mieux.
-Si ça peut m’éviter de devoir t’appeler première commandante de la divine Kiyori je suis prêt à passer la main sur le capitaine. De toute façon nous savons tous les deux qui nous sommes. Je ne pense pas qu’on ait besoin d’étaler nos titres pour éviter d’en venir aux mains.
-Alors c’est a ça qu’ils servent dans la marine ?
-Essentiellement oui.

Suivant l’exemple de là capitaine je m’effondre dans une pile de coussins beaucoup trop mous et délicats. Pour un peu je me croirais chez les usuriers, toujours en Pleine surenchère de décadence, mais le regard rusé de Shoti offre un démenti étrange à l’ambiance sybarite. Je crois que j’ai affaire à quelqu’un qui joue à être quelqu’un d’autre. Amusement ? Test ? Probablement les deux. Mais il est fini depuis des lustres le temps où une situation pouvait me mettre mal à l’aise.

Une nuée de serviteurs vient nous peoposer à boire. Et comme Shoti je laisse passer quelques minutes, le temps que tout le monde foute le camp pour nous laisser à nouveau face à face.

-On m’avait parlé de ton bras d’acier. Un mensonge ?
-J’en ai trouvé un autre depuis. C’est moins encombrant.
-On m’avait dit aussi que le capitaine Red était du genre plein de ressources. Mais c’est moins étonnant, j’aurais préféré voir ce bras de fer de mes propres yeux. Je suppose que tu n’es pas non plus revenu d’entre les morts ?
-Oh si, cette partie là est vrai aussi. J’étais mort sur Thriller. Mais je vais mieux…
-De toute évidence. C’était comment contre Teach ?
-Plus dur que prévu évidemment. Mais je crois que le vieux monstre a du douter aussi…
-Vous lui avez coûté cher oui, ceux qui sont tombés là bas ne seront regrettés par personne. Mais je préférerais un témoignage plus… personnel.
-Tu n’as pas interrogé Aoi ?
-Je lui ai parlé, et à Élize aussi. Il n’y a pas tant de gens qui peuvent se vanter d’avoir croisé le fer avec le Malvoulant et d’y avoir survécu pour le raconter. Je connais leurs histoires…
-Et tu aimerais en être…
-Qui n’aimerait pas ?! Affronter le plus dangereux des pirates des océans, le mal incarné, un être si légendaire qu’il n’a plus rien d’humain et que les sauts qu’on lui rapproche sont probablement inférieurs à la vérité ! Mais la déesse ne le permettra jamais.

Voilà une Shoti que je peux comprendre. Une capitaine pirate avide de toujours plus d’exploits, de hauts faits, y compris rêver au plus suicidaires d’entre eux, mais ligoté par une discipline de fer et une fidélité sans limites à sa déesse. J’ai l’impression que Kiyori sait s’entourer.

-Les lieutenants que nous avons tué n’etait que des hommes. Ymiron Hurlenfer, la sabreuse du démon, ils saignaient et sont morts comme tout un chacun. Mais Teach… Pour combattre Teach il faut pouvoir l’approcher et ce n’est pas donné à n’importe qui. Sa présence est si écrasante que les plus faibles titubent et s’effondrent, et pour ceux qui résistent, marcher contre lui est un combat de tous les instants, c’est comme avancer sur le pont d’un navire en pleine tempête, chaque pas est un combat, et au bout des ténèbres flotte si horrible regard jaune et son crochet.
-Mais tu l’as approché…
-Je l’ai approché, j’ai croisé le fer avec lui, confronté la volonté avec lui… et pendant un temps j’ai bien cru que j’allais triompher…
-Mais tu as perdu.
-Mais j’ai perdu.
-Et tu vas y retourner ?
-Peut être. C’est pour savoir ce que tu es sur Armada?
-En partie, mais pas uniquement. Je me suis amarré ici pour rendre un service à un ami. Et la déesse m’a demandé d’en profiter pour te rencontrer.
-A elle aussi les récits d’Aoi ne suffisaient pas ?
-Aoi a encore du chemin à faire avant d’avoir l’oreille de la déesse. Mais elle lui a parlé de toi. Et de Teach.
-Je suppose que mon retour l’a mis dans une position délicate. Et son nouveau statut n’arrange rien.
-C’est une façon de présenter les choses. Ta dragonne, Izya, a été plus directe. Elle m’a dit qu’elle n’avait rien contre la déesse mais que ça ne protègerait pas Nakajima de sa juste punition. Et puis elle a refusé de rejoindre ma flotte.
-C’est un assez bon résumé de la situation. Notre querelle avec Aoi est plus ancienne que son adhésion à la flotte de Kiyori. Et il est évident qu’elle ne saurait s’éteindre sous prétexte qu’elle a trouvé un protecteur puissant. Fut-il une déesse…
-Et il évident que quel que soit le motif invoqué, Kiyori ne saurait tolérer qu’on s’en prenne à une de ses commandantes sans en subir les conséquences…
-Tout a fait. Ce qui signifie que nous serons forcés de nous lancer à brève échéance dans une guerre douloureuse, a une époque où aucun empereur ne peut se permettre de montrer un signe de faiblesse…
]-Une menace ? Alors qu’il nous suffit d’attendre que Teach, Ravrak ou Frost ne vous règle votre compte ?
-Pas une menace non. Une constatation. Frost court encore après l’établissement d’une force crédible et a perdu tous ses combats contre moi. Ravrak est Ravrak et ne tente jamais rien qui soit aussi bassement direct qu’une attaque frontale. Non. Kiyori peut parier sur Teach contre moi. Mais pas sur les deux autres. Et très franchement. Je suis beaucoup plus sympa que le Malvoulant. Alors plutôt que des paris hasardeux, il serait bien plus judicieux à mon sens de chercher une alternative convenable à la guerre.
-Peut être. Je suis autorisée par la déesse à lui proposer une solution que je jugerai convenable…

Et voilà. Les préliminaires sont finis et nous savons maintenant tous les deux pourquoi nous sommes là. Il semble que Kiyori partage mon analyse, et que face à la montée en puissance de Glutonny, les mouvements de Frost, et ses vieux ennemis Teach et Ravrak, elle n’ai pas envie plus que ça de se rajouter un adversaire évitable.

-Nous sommes d’accord que l’essentiel de ce qui nous oppose vient du passif de Nakajima ?
-Ce n’est pas tout à fait exact…
-Vraiment ?
-La déesse aime recueillir les chiens perdus. Et Aoi n’est pas là seule à avoir amené son lot de rancunes avec elle.
-Et comment s’appelle cet orphelin ?
-Minegold. Tessie Minegold, c’est un nom qui te parle ?
-La sœur de Dessie ?
-Plutôt son nouveau visage après qu’elle ait rencontré ton nakama, Reyson
-Je comprends de mieux en mieux ceux qui s’assurent de bien tuer tous leurs ennemis. A force de revoir des anciens de Drake je m’attends à le retrouver bientôt en personne. Alors Dessy est vivant et je suppose qu’il veut se venger ?

On est jamais mieux hanté que par ses propres fantômes. Dessie Minegold, second du terrible Drake percecoeur, le pirate au fruit du bouddha qui fut la dernière étape du chemin de croix des sea Wolfs sur grand line. Un adversaire puissant, capable d’enfermer dans ses sceaux des flottes entières et des cataclysmes prêt à surgir. Et que comme d’autres, j’étais sur d’avoir tué.

-Ne parlons pas de Dessie pour l’instant. Je suis sur que nous pouvons parvenir lui et moi. Ou elle et moi, à un arrangement amiable.
-Ça c’est une déclaration qui me semble osée..
-Quand tu reverras Tessie. Dis lui que Marvin est mon second. Que Tomoe m’a pardonné, et que Le frère de Drake l’attend sur les hauteurs de Second Peace Island. Il n’aura qu’à dire qu’il vient de ma part. C’est un cadeau que je lui fait.
-Tout ça est terriblement énigmatique…
-Toutes les veilles histoires le Sont pour ceux qui ne les ont pas vécus…

Et celle là est particulièrement longue. Après avoir tué Drake, les sea Wolfs se sont dissous. Et devenu un pirate recherché j’ai décidé de chausser les bottes de Drake. J’ai remis en état Marvin, le cyborg qui lui tenait lieu de navigateur, mis la main sur son trésor, renoué ses alliances, repris à mon compte ses combats. Et pour enterrer la hache de guerre avec sa compagne Tomoe, j’ai retrouvé son frère, Hubert, premier des moines du Boru Bosur d’inari, et boudha réincarné. Une longue route qui m’a conduit jusqu’ici et qui ne me fait pas redouter la vengeance de Dessy…

-Revenons à Nakajima. Pour nous sa faute est double.  Avant de se mettre au service de la déesse elle a juré de me soutenir jusqu’à ce que je puisse prétendre au titre d’empereur. Et en quittant Armada elle a causé de coûteux dégâts et durablement affaibli la cité.
-Combien demande tu ?
-Pas des berrys évidemment. C’est une question de prestige, je souhaite qu’Armada retrouve son intégrité et qu’Aoi honore la promesse qu’elle m’a faite.
-Ce qui signifie annexer un territoire appartenant à la déesse et entamer une guerre entre Kiyori et Teach. C’est parfaitement inenvisageable.  
-Les cadrans d’Armada n’appartiennent qu’aux libres Capitaines qui en ont la charge. Et s’il est tentant de voir revenir les Précieuses et de considérer que la désertion d’Aoi la rend indigne du titre, il est facile d’estimer que le cadran appartient maintenant à Kiyori. Ainsi son retour au sein d’Armada serait plutôt à voir comme… une ambassade. Et personne n’aurait à objecter que l’impératrice choisisse Aoi pour la représenter.
-Je croyais que c’était toi le chef ici ?
-Je l’étais. C’est le problème de revenir d’entre les morts, On vous demande rarement votre quand à la résolution des problèmes de succession. Quand j’ai créé Armada je voulais en faire quelque chose de plus qu’un simple regroupement de truands, je voulais en faire quelque chose qui redonnerait ces lettres de noblesse à la piraterie. Dans l’esprit des neufs flibustiers et du code des frères de la cote.
-Dire que j’ai douté quand la déesse m’a dit que tu avais tout du romantique plutôt que d’un vrai pirate…
-A ma mort Armada est devenu un peu plus ce que je voulais. Une cité où chacun est libre d’aller et de venir comme bon lui semble, un endroit qui n’est régi que par le code et sa souplesse, loin des dictats et des injustices du GM. Ce n’est plus moi qui dirige ici, je ne suis plus qu’un fantôme encombrant qui fait de l’ombre à la statue érigé au fondateur de la ville… Mais Armada vit. Et pour une impératrice aussi adulée que Kiyori, y prendre sa part ne saurait être une opportunité à dédaigner.
-Tu veux en faire un nouvel Adam ? Ça ne marchera pas. Aucun conseil ne saurait imposer quoi que ce soit a la déesse.
-Jamais directement non. Mais à Aoi ? Et de toute façon. Que perdrait les Précieuses à se trouver ici plutôt que la bas ? Vois tu un seul avantage à être seul en mer plutôt que redevenir un des cadrans du plus grand rassemblement de pirates de Grand line ?
-Je vérifierais si ce que tu dis de ton statut est vrai. Et la, peut être…
-Alors parlons de Teach.
-Le Malvoulant n’est l’allié de personne. Mais depuis la mort de Toreshky il n’a pas cherché de nouvel ennemi parmi ses pairs.
-Le vieux monstre a beaucoup à faire lui aussi. Sa victoire contre moi lui a coûté très cher. Tout autant que celle contre Frost. Il n’a même pas réussi à l’empêcher de ceindre la couronne. Son heure approche.
-Voila des paroles qui ont étés prononcées par de nombreux pirates. Et pourtant ils sont morts et le Malvoulant est toujours là. Si tu penses à proposer une alliance contre lui oublie ça tout de suite. Kiyori ne se dressera pas contre Teach s’il ne fait pas le premier pas contre elle.
-Je ne pensais pas à une alliance pour l’abattre non. Plutôt à un prêt.
-Tu veux que nous laissions Nakajima t’aider. Elle l’a demandé aussi à la déesse. Et celle ci a refusé. Dans l’état actuel du monde, Kiyori ne se dressera pas directement contre Teach.
-Alors j’ai peur que le contentieux entre nous ne demeure latent jusqu’à ce qu’il devienne vivace…
-Ou que Teach te tue.
-Ou que Teach me tue.

Nous restons silencieux quelques instants. Hésitant à faire des concessions supplémentaires, réfléchissant aux possibilités qui pourraient nous amener a autre chose qu’une guerre. Après tout nous sommes terriblement proches de nous entendre autour de ce qui est de toute façon évidence la meilleure des alternatives.

-J’ai apprécié de parler avec toi Red. Nous le referons.
-J’aimerais aussi. Profite bien d’Armada. Et salut Kiyori pour moi.

Je me lève. C’est un coup dans l’eau et Il est temps de rentrer.




Dernière édition par Red le Jeu 25 Aoû 2022 - 10:19, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Voilà que le Fantôme déambulait dans les rues étroites d'Armada qui menaient aux quais. Il souhaitait remercier la commandante de la deuxième flotte de Kiyori une dernière fois pour le voyage. En effet, Shoti Shota avait accordé à l'ancien commandant d'élite un trajet à bord de son propre navire, depuis Terra sur le Nouveau Monde jusqu'à Armada sur Grand Line ! Certains diront que ça restait peu cher payé, étant donné qu'il avait manœuvré pour placer l'une des îles les plus prospères de l'océan sous la protection de la Déesse Enfant. M'enfin, par courtoisie, il se sentait obligé de venir la voir une dernière fois.

L'homme se faufilait dans les allés de la cité pirate, quand il tomba sur un étrange personnage.

Un individu de taille moyenne. Peu remarquable à première vue. Jusqu'à ce qu'on aperçoive ce foutu chapeau rouge.

Red.

Mountbatten sourit.

"- Vice-amiral." Dit-il, en faisant un bref salut de la tête.

Red reste interdit une seconde devant le salut. Il n’y a guère que les hommes de la treizième flotte qui ont jamais utilisé sérieusement ce titre. Et ce type n’en fait pas partie. Alors quoi ? Un crétin décidé à mourir pour une mauvaise blague ? Suicide by Red ? Improbable. Alors plutôt un type qui a un message à faire passer. Il y a quelques années, ce genre d’approche aurait pu être une blague d’agent, mais il y a un moment que le CP ne plaisante plus avec le capitaine. Alors quoi ? Et soudain, le jour se fait.

"-Si je suis vice-amiral je présume que j’ai affaire à un commandant ?

À tous les coups ça doit être le passager arrivé avec Shoti…."

- C'est ça, ahah ! Mountbatten, enchanté." Répondit-il, avant de tendre sa main.

"-Red. Alors ? Ripou pris la main dans le sac ou victime collatérale de la politique du gouvernement ?

- J'opterai plutôt pour la seconde option. Un énième fusible... Comme toi, pas vrai ?" Répondit-il, l'air presque un peu trop enjoué.

"-Fusible, c'est pour ceux qui se laissent griller commandant…De mon côté j’ai préféré prendre les devants. La marine d’élite a pourtant dû t’apprendre la même chose que le Cipher Pol non ? Toujours frapper en premier.

- L'initiative, c'est important, certes. Mais il fut une époque où l'homme que j'étais croyait en quelque chose. Que ces salauds de Marie-Joie étaient moins salauds que nous. Qu'on était dans le moins mauvais des camps... J'étais... Naïf ? Non... Je dirais que j'étais en état de choc après ce que j'avais vu." Dit-il, avec un sourire plus malaisé qu'avant. Les vieux souvenirs désagréables remontaient, avec son lot d'images chocs et de pincements de cœur. Foutu Gouvernement Mondial, foutu CP9.

Malgré tout, Mount émit un rictus.

"- Mais est-ce que quelqu'un qui est passé par le Cipher Pol peut-il comprendre l'éthique ? Les principes ? J'aurais toujours un doute dessus.

-Oh, le service a une éthique, je pense qu'on peut la résumer à "Rien de personnel, c'est le boulot"… évidemment c'est plutôt souple. L'avantage, c'est qu'on est rarement déçu par les travers de la nature humaine.

Je n'ai rien contre les idéalistes, je dirais même que j'ai tendance à les jalouser un peu. J'adorerais pouvoir voir à nouveau le monde tel qu'il devrait être plutôt que comme il est vraiment...

Qu'est-ce que tu viens faire ici commandant ? D'après mon expérience personnelle, les mouettes qui ne supportent pas de découvrir ce qui se cache vraiment au cœur du GM cherchent plutôt à rejoindre la révolution que la piraterie. C'est là-bas que se trouvent ceux qui croient encore en quelque chose.

- C'est vrai. Mais je ne crois plus en grand-chose. Et puis, j'ai une rancœur particulière contre la Révolution... C'est à cause d'eux que je n'ai plus rien. Je dirais aussi que le hasard a beaucoup joué pour ma venue sur Armada."

Red esquissa l'ombre d'un sourire au détour de son visage creusé par les années et l'expérience.

"-Allons au Kraken." Proposa-t-il.

"- Pourquoi pas." Répondit le Fantôme.

Shoti attendra.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Retour au Kraken et au QG des Usuriers. Un des plus anciens bâtiments de l'ancienne Tortuga, et clairement le plus outrancier au niveau débauche de richesse. Entre les générations d'Usuriers qui ont tenus à faire étalage de leur richesses, et le parrainage un temps du corsaire Greed qui lui aussi confondait dorures, étalage de butins et bon gout, l'endroit offre un mélange de genre tout à fait disparate, ou le seul point commun entre les innombrables trucs accrochés, pendus et incrustés partout est leur prix et leur rareté, ce qui donne certes une impression de richesse écrasante, mais suggère tout aussi nettement que les responsables locaux sont des riches marchands avides de pognons, et pas du tout des esthètes de l'art et de l'histoire. J'adore les Usuriers, j'ai l'impression de me retrouver en Amerzone.

-La Guilde des Usuriers prône la richesse comme seule et unique valeur. A tel point que toutes les punitions classique en vigueur dans ce genre d'organisation, vols, meurtres, trahisons, ne sont en fait applicables que si le coupable n'a pas les moyens de payer une amende. Tant qu'un Usurier est riche il peut en fait tout se permettre, mais ça lui coute cher. Et comme la position hiérarchique est déterminée par les fonds de chacun... Et bien en fait ça marche, amusant non ?

Prévenu par la rumeur de mon arrivée, les petites mains de la guilde ont fait le ménage de la grande salle, et Johanna s'empresse de nous y faire livrer de quoi boire et manger avant de vider les lieux, se glissant dans la planque qui lui permet d'observer ce qui va se passer ici.

Au bout de la salle je me laisse tomber dans le plus gros fauteuil du coin, celui qui portait autrefois les lettres GREED en grosses capitales puissantes et qui ne porte plus que mon nom, et d'un geste j'invite Mountbatten à prendre le siège le plus proche.

-Fais comme chez toi.

Dis moi ce que tu bois et je te dirais qui tu es. De ce que je vois, je dirais que Mountbatten est plutôt du genre rigide, on sent en lui la discipline et l’ascèse du marine d'élite, et pas vraiment les excès du rippou. A tous les coups il doit détester l'endroit et sa richesse aussi excessive qu'inutile. Et il ne va pas boire ni manger grand chose.

-Alors Mountbatten ? Qu'est ce qui t’amène à Armada ? Rancoeur et envie de vengeance ? Ou soif de richesses, de liberté, et d'une nouvelle vie ?


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Les mots de Red n'avaient pas grand-chose d'amusant, non. Le fonctionnement des Usuriers transpirait le vice et la malice, exactement ce que le Marijoan abhorrait. C'était un homme de loi, de droiture et d'intégrité, et qui ne pouvait que ressentir du dégoût face aux règles du coin. Mais il n'était pas là pour faire des leçons de morale. Par ailleurs, l'endroit était tape-à-l'œil. Peu étonnant, vu le système de valeur promu par les banquiers peu scrupuleux qui dirigeaient ce cadran.

Mount répondit à l'invitation du ténébreux, et s'installa à ses côtés. Une serveuse vint prendre nos commandes tout s'effaçant le plus possible.

"- Un double whisky on the rocks, merci." Demanda l'ancien marin d'élite.

Dans la Marine, les boissons de tradition sont la bière et le rhum. Il en avait bu des quantités indécentes lorsqu'il y servait encore. Mais à Terra, il avait pris des habitudes de bourgeois. De temps à autre, il avait aimé prendre des after works avec ses collègues dans les bars chics d'Alpha, là où était implantée son entreprise. Le whisky s'était imposé à lui comme une évidence. S'il appréciait toujours une bonne pinte de blonde ou quelques gorgées d'un rhum importé, c'était avec le nectar ambré qu'il s'abreuvait le mieux.

"- Les deux, probablement." Répondit l'intéressé.

Dans le même temps, les boissons des deux hommes arrivèrent. Mount trinqua avec son hôte et, avant de porter son verre à sa bouche, toucha la table avec le fond du récipient, puis avala quelques gorgées. Ce rituel, devenu une habitude sans même qu'il n'y fasse attention, était caractéristique de la Marine. Ce signe, presque innocent, était fait par respect pour les morts, pour ceux tombés au champ d'honneur. Mais ça, Red le savait probablement.

"- Je compte démarrer une nouvelle ici. Une nouvelle vie au service de mon objectif : laver mon nom."

L'ambiance tamisée du Kraken avait quelque chose d'apaisante, en dépit des ornements ostentatoires. Elle invitait à la discussion, à l'échange. Et peut-être même, sous certaines conditions, à la confession.

"- Le Gouvernement Mondial a bafoué mon honneur. Il m'a trahi, comme il t'a trahi toi, avant. La vengeance, oui. Mais ce n'est pas une fin en soi. Ce sera un moyen pour prouver au monde la nature de Marijoa. Ils m'ont utilisé, et m'ont jeté pour justifier un changement de régime. Ils le paieront cher." Expliqua Mountbatten, avant de reprendre quelques gorgées de son whisky.

"- J'aurai tendance à dire que la rage qui m'animait au début s'est apaisée. Et c'est à Armada que je compte planifier ma vengeance, et atteindre mon but."
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Sans surprise, les émotions que je lis derrière le visage impassible de Mountbatten confirment mon hypothèse privilégiée. Le Commandant Alexander Mountbatten n'est pas un ripou corrompu et hédoniste adepte de l'abus d'autorité. Non, j'ai affaire à un vrai officier d'élite, honorable, dur, loyal, et qui a fini par découvrir à la dure a quel point le gouvernement paye mal ceux qui le servent en uniforme, et a quel point il considère les marines comme a peine plus que du consommable sacrifiable.

De mon coté j'avais en avantage quand j'étais marines. Je le savais déjà...

-Vengeance, faire cher payer le Gouvernement Mondial, ce sont des mots qui me parlent..Et des objectifs qui ne peuvent pas me laisser indifférent. Tu peux rester sur Armada autant que tu veux, et si tu veux de l'aide il se pourrait que je puisse te la fournir. As tu un ennemi précis en tête, un plan ?  

On est jamais trahi que par ceux qu'on a un jour estimé et respecté. La colère et la vengeance sont des motivations puissantes, et quand elles germent dans l'esprit d'officier d'élite comme celui que j'ai devant moi, elles peuvent devenir des armes extrêmement efficace, pour peu qu'on en donne aussi les moyens...

Je me demande quand même comment ils ont pu le laisser filer. Normalement le CP9 ne laisse pas courir des types dans son genre, ça sent l'opération bâclée, j'ai l'impression que depuis la trahison d'Eléanore il y a de l'eau dans le gaz dans le service, ça sent les coupes franches dans les ressources humaines et la nuit des longs couteaux dans les locaux de Marijoa.

Dommage que je n'ai plus Gilles sous la main.




Dernière édition par Red le Dim 14 Aoû 2022 - 0:21, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Les propos du Rossignol confirmaient ce que pensait Mountbatten. L'homme avait également une dent contre le Gouvernement Mondial, et c'était bien là que l'intérêt des deux se rejoignait. Pour qu'un ancien amiral tourne rouge, il y avait fort à parier que c'était contre son gré.

Le vétéran de Vindex sortit de la poche intérieure de son manteau une affiche estampillée d'un 'GOUVERNEMENT MONDIAL' de couleur bleu marine.

"- La Corsair Race, ça te dit quelque chose ?" Demanda Mount, tout en tendant son papier à son interlocuteur.

En attendant sa réponse, il prit une gorgée supplémentaire de son whisky. Bonne couleur, goût agréable. Un millésime d'Astérion, douze ans d'âge. Il fixa son verre, avant de reposer ses yeux sur le libre pirate.

"- Ces enfoirés de Marijoa en sont réduits à diffuser des choses aussi ridicules que ça pour rétablir le soi-disant 'équilibre'. Malgré les purges, les convois, et tout ce qu'ils annoncent par les voies officielles, ils s'affaiblissent. Partout, son pouvoir s'effrite. La plupart des convois ont été attaqués avec succès. La Révolution s'empare de plus en plus de territoires ; Winter Island est sa dernière acquisition. Dans le même temps, les événements sur Parisse ont prouvé à quel point l'ancrage du Gouvernement Mondial dans le Nouveau Monde ne repose qu'à un fil…"

Mountbatten se pencha vers Red, l'air malicieux.

"- Alors un plan, bien sûr que j'en ai un."

Il laissa un instant avant de parler. Le silence de la pièce était impérial. C'était une de ces ambiances de complot, d'intrigue, qui dominait l'atmosphère. La discussion avait un caractère secret sans se le dire, de dissimulé tout en étant à portée de vue du premier imprudent qui aurait voulu passer la porte du Kraken. Heureusement, les équipes de Johanna avaient bien compris qu'il fallait laisser les deux hommes tranquilles.

"- Par la Corsair Race ou non, je compte devenir Shichibukai. Non pas pour redevenir un chien à la solde du Gorosei, mais pour détruire l'institution de l'intérieur. Je compte faire en sorte que plus personne à Marijoa n'ait confiance dans le système des sept grands corsaires." Dit-il, avec un ton quasi-martial.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
-Les sept corsaires... S'il y a bien une institution qui pousse les gens de mers à se méfier les uns des autres et à s'entretuer c'est bien celle la...

D'"un geste j'indique le dossier aux armes de Greed derrière moi.

-C'est un peu a un corsaire que je dois la fin de ma carrière de Vice amiral. Le Cipher Pol n'aime pas que l'on s'attaque a ses marionnettes. Surtout quand ce sont des officiers de la marine qui viennent dénoncer des magouilles et des alliances interdites par la loi.

La grande alliance bâtie autour de Drake Perce Coeur, Greed le corsaire, Mona lisa la colonelle d'élite, Ao Novas le CP8, et des remous qui me poussent encore aujourd'hui alors que je me préparer à retourner affronter le Malvoulant une dernière dois.

-Je prends la mer sous peu pour un combat qui devrait faire rouler au sol assez de têtes pour permettre à n'importe qui de remporter cette course. N'importe qui. Ce qui pourrait faire parfaitement ton affaire. Mais pour que je favorise à ce point un candidat a un poste de corsaire, il va me falloir plus qu'une simple assurance de bonne volonté. Détruire l'institution de l'intérieur ? Tu comptes tenter de les tuer ?

Détruire les sept corsaires...

Détruire l'un des symboles les plus voyants de l'infamie du GM... Voila qui ne manquerait pas de panache.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
"- Contre Teach ? Izya m'en a parlé, oui." Dit Mount.

L'air intrigué de Red invitait à plus de détails.

"- C'est elle qui m'a accueillie en premier à Armada. D'après ce que j'ai compris, la place de libre capitaine est octroyée à ceux qui rendent service à la cité pirate, et c'est à ce moment-là qu'elle a mentionné votre futur combat. Avec ce que tu dis, j'ai l'impression que mon choix est déjà fait." Expliqua-t-il, avec un sourire au coin de la bouche.

"- Tuer les corsaires serait quasiment impossible. Mais éliminer toute confiance dans l'ordre des sept corsaires est tout à fait possible. Le crédit donné aux Shichibukai est déjà nettement diminué avec la trahison de Glutonny. Je vais leur donner une raison supplémentaire d'abattre le système. Tu as été jugé à Enies Lobby, n'est-ce pas ? Au procès du siècle, je me trompe ?"

Mount arborait une expression malicieuse. Son unique œil crépitait d'ardeur et de rage. Il était rare qu'une telle fougue habite le Fantôme, habituellement calme, presque terne, meurtri peut-être par ce qui est – et restera – le plus grand drame de sa vie.

"- Es-tu partant pour annihiler le symbole de la Justice mondiale ?" Demanda-t-il, sans dissimuler son enthousiasme pour le projet.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Ah. Enfin une fissure dans la parfaite maitrise de l'officier, de la rage, de la colère, l'envie brulante d'en découdre avec un ennemi puissant mais qu'on est prêt à défier et à mettre à terre. Oui. Mountbatten a tout du levier puissant, et pour peu qu'on lui offre un point d'appui il pourrait bien renverser n'importe quoi. Et qui de mieux placé que moi pour ce genre d'appui ?

-Repasser les portes de la Justice en ne laissant derrière que ruines et cendres... Voila qui ne peut pas laisser indifférent des gens tels que nous.

Je n'ai certes pas été jugé de façon officielle comme Toji la bas. Pour moi tout s'est fait plus vite, plus brutalement, quand mon monde s'est soudain effrité entre mes doigts comme du sable et qu'un vice amiral s'est soudain mis en travers de ma route... Mais je me souviens du bruit des portes se fermant pour nous empêcher de quitter Impel Down. Je me souviens du sourire méprisant de Tetsuda dissolvant d'une vague d'acide les espoirs des prisonniers en fuite.

Je me souviens de la douleur dans mon bras et de ce moment ou j'avais accepté de mourir pour une chance de l'entrainer avec moi.

-Viens avec moi affronter Teach. Nous mettrons en scéne ton départ avec assez de cadavres pour que personne ne puisse rivaliser avec toi pour la course. Tu obtiendras ta place parmi les sept, et ensuite nous réduirons en cendre tout ce qui se trouve derrière ces maudites portes.  

Oh oui... Comme ils vont se mordre les doigts au Cipher Pol d'avoir laissé celui la en vie...


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
"- C'est entendu, Red. Tu peux compter sur ma présence contre Teach." Dit Mountbatten, avant de finir son verre d'une traite.

Avoir le support du maître d'Armada n'était pas anodin, et le Fantôme le savait pertinemment. Il gagnait un allié puissant, mais aussi une obligation de résultat. En réalité, cette pensée vint à lui comme un courant d'air. Était-ce important ? Non. Tant qu'il se rapprochait de plus en plus de son objectif, alors tout coulait de source. Il brûlait sur place d'envie d'y être déjà, là-bas, devant les portes de la Justice, et de dévoiler au monde la vérité. Laver son nom. Il savait qu'il n'y avait pas de retour en arrière. Mount avait conscience qu'il ne pourrait jamais revenir à sa vie d'avant. Néanmoins, il pouvait exposer au Gouvernement Mondial sa tragique erreur, et prouver au monde les agissements de Marijoa.

"- Je te contacterai par den-den pour te tenir au courant. Si tout s'enchaîne aussi vite, alors je ne remettrai pas les pieds sur Armada avant d'avoir détruit Enies Lobby. Quand on sera prêt, on frappera si vite et si fort que la Marine ne pourra être qu'en extase devant leur incompétence." Conclut-il.

Les deux hommes se serrèrent la main, et le Fantôme sortit du Kraken, laissant le Rossignol dans ses pensées. Le plan était clair, il n'y avait plus qu'à le mettre en action.

L'ancien officier émit un rire nerveux, puis leva ses yeux au ciel radieux qui planait sur la cité flottante. Est-ce que tout ceci faisait partie du plan de Dieu ? Si ça l'était, alors Dieu était un sacré farceur. Que d'ironies en ce bas monde.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Quelques semaines plus tard, sur un iceberg du nouveau monde.

Pulu pulu pulu !

-Red ?
-Salut Shoti.

Dans la voie de la commandante je sens la tension, l'excitation, l'attente, l'attente de la nouvelle qui fera le tour du monde aussi vite que celle d'il y a quatre ans...

-Tu es encore vivant. Et je suppose que tu ne m'appelles pas pour me parler de ton futur duel..
-Je suis encore vivant, et j'ai affronté Teach pour la seconde fois.
-Le Malvoulant est mort ?
-Non. Richards est mort, Manson est mort, Apache est en fuite, et Teach... Teach est si prés de la mort que ça ne fait pas beaucoup de différence. Mais Kidd a réussi à le sauver et a fuir vers Treize avec son corps. Et je suis en route pour m'assurer qu'il soit bien enterré six pieds sous terre.
-Je vais perdre de l'argent je crois, j'avais parié contre toi. Mais je ne comprends pas pourquoi tu m'appelles si le combat n'est pas fini.
-Je t'appelle a cause de notre désaccord sur Armada. La bas, la déesse a refusé qu'Aoi paye sa dette en venant m'aider à combattre. Car en l'état actuel des choses, les empereurs et leurs commandants prennent garde de ne pas s'affronter directement pour ne pas impacter l'équilibre entre eux face à la marine...
-Ouais.
-Sur la fin de Toreshky, Ludwig combattait aux coté de Teach. Je crois que Ravrak et le Malvoulant n'ont pas été très honnête avec ta déesse.
-Ludwig ?! Impossible !
-Impossible ? Trouve toi un visio den den et tu verras ça, j'ai justement sa tête posée sur ma table. Ludwig est arrivé sur la lépreuse, il a débarqué avec les hommes de Teach et nous a combattu, et je l'ai tué. Alors je ne vais pas extrapoler maintenant sur ce que cela signifie de ma relation avec Ravrak. Mais c'est peut être le bon moment pour que Kiyori pense a reconsidérer la notre. Tu ne crois pas ?
-Peut être.
-J'apprécierais beaucoup de voir disparaitre les différents qui pourraient m'opposer à Kiyori. Et il me semble que si Ravrak a dépêché un de ses commandants de flotte pour soutenir Teach, on ne saurait reprocher à Kiyori de se contenter de faire de méme. Et cela nous assurerait un terrain favorable a une paix et des alliances plutôt qu'a un affrontement.
-Je vais parler à la déesse.
-Rendez vous à Treize.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine