-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

La somme de toutes les peurs.

La somme de toutes les peurs.  Unknown

Au centre de l'iceberg  il n'y a plus âme qui vive dans la salle qui servait jusqu'ici de centre de commandement à la bataille en cours. La grande table est brisée, le sol jonchée de cadavres, et au centre de la pièce, une étrange plante à élu domicile, un bulbe violacé et difforme de plusieurs mètres de large, étrangement palpitant, une corolle béante et menaçante, des racines qui s'enfoncent dans l'iceberg tout autour de l'étrange bulbe, et qui sont autant d’extrémités au bouts de lesquelles se trouvent les monstrueuses têtes qui s'attaquent aux ennemis de Teach.

Et au centre de la plante, dans une sorte de cocon translucide, un corps martyrisé et blessé régénère lentement au fur et à mesure que les hydres avalent la vie d'innombrables ennemis pour soigner l’hôte de la plante.

Le Malvoulant est blessé, mais pas encore mort.

Et pendant qu'il se soigne, d'innombrables racines aussi souples et agiles que des serpents rampent vers les corps qui jonchent la salle, et un par un, les corps des pirates se relèvent, et entreprennent de se trainer vers les portes de la salle pour en interdire l’accès, et offrir à l'empereur ce dont il a maintenant besoin, du temps.


TORESHKYYY !! P’TIT ZIZIIII !!

La somme de toutes les peurs.  Yz81
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant
L'hydre végétale est trop retorse à mon goût, mais c'est à l'image de son maître. Ce sont parmi les ennemis les plus agaçants que je veux affronter, mais ce n'est pas une raison pour "bâcler" le travail et me laisser avoir.
Alors quand il me crache un mélange visqueux à la figure, je ne me fais pas prier pour repousser sèchement l'assaut d'une bouffée d'urgence, en tout cas à suffisamment la ralentir, pour que je puisse esquiver d'un pas de coté. Mais l'ennemi n'attend pas de voir le résultat de son action et prend la fuite, reculant vers le château de glace dont les têtes monstrueuses sortaient, mais aussi et surtout là où est supposé se trouver notre alliée Elize, pour l'opération Winter Island.

Je me concentre sur mon Haki de l'observation, essayant de l'étendre au maximum, prise d'un doute... et le premier champ de bataille que je croise confirme mes craintes: ces bestioles sont partout.
Elles sortent après la débandade de Teach, qui semble finalement en avoir après la reine des glaces?
Aussi, elles peuvent lui servir à gagner du temps, pour récupérer de son combat contre les capitaines Red et Izya.
Non, clairement, on ne peut pas lui laisser le temps de respirer, il faut l'harceler et le massacrer, ici et maintenant!

- Kof! Et pas qu'elle! On va s'occuper de son proprio et lui arracher jusqu'à la moindre brindille!
Si t'es pas fichu de la viser dans ce couloir de glace, je compte utiliser mes pouvoirs pour l'entourer de vent et la mitrailler de lames d'air, donc je peux gérer tes projectiles au passage!


Joignant le geste à la parole, je me rue dans le couloir de glace, laissant activé mon Haki perceptif, au cas où d'autres têtes sortiraient des murs voisins, pour nous prendre en tenaille.
Je déploie mon champ éolien le long du couloir de glace, dépassant la tête serpentine devant nous, avant de générer et projeter sur elle, telles des épingles, mes Lames d'air, pour charcuter et déchiqueter son cou, pour que son maître ne récupère qu'un nouveau cou sanguinolent, sans la tête au bout.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
- Tenez vos rangs! Gardez les portes ouvertes jusqu'à l'arrivée des autres!

Au devant de ses guerrières, rafistolée avec les moyens dont disposait Rosa le médecin de l'équipage, Izumi continuait de trancher corps et racines menaçant ses guerrières. A ses côtés, ses lieutenantes, l'élite de l'Iron Fleet faisant mur de son corp, contre les pouvoirs inhumains du Malvoulant. Premières dans le nid du monstre, dernières à repartir, avec bravoure et sans peur l'Armure et les siennes marquaient l'histoire de leurs empreintes. Il n'y avait pas que l'hypnose pour s'assurer la loyauté de ses guerrières, inspirer et montrer l'exemple, les devoirs d'une leader. Les responsabilités d'une dirigeante, au delà des drapeaux, au delà des allégeances, Izumi poussa un formidable cri, les cheveux aux vents, comme une furie et de toutes ses forces la libre capitaine combattait.

Plus, la demi-géante désirait plus, combattre un Empereur était l'expérience d'une vie pour la majorité des êtres vivants. Rester en vie pour le raconter n'était le lot que d'une poignée d'individus assez puissants et exceptionnels, mais réussir à battre l'égal d'une divinité? Un sourire béant se dessina sur le visage angélique de la jeune femme, rien ne serait impossible si la supernova réussissait à rester en vie jusqu'à la tombée du rideau. Menteuse trancha une racine, et sa jambe encore en bon état couvert du fluide de l'armement explosa la tête d'un cadavre réanimé. Pour ses filles, pour ses lieutenantes, pour Elizia, pour elle, l'Iron Fleet méritait plus qu'une collocation avec d'autre pirates. Un endroit juste pour ses partisantes, pour celles qui risquaient leurs vies à ses côtés, bien loin de leurs foyers respectables, pour celles ayant changées de vies radicalement en s'engageant dans l'équipage de l'Armure. Ses pupilles se dilatèrent, fixant le champ de bataille.

Elles ne pourraient atteindre le cocon, si elle tirerait du prestige et de la renommée de cette journée, de ces affrontements, il ne fallait pas non plus avoir les yeux plus gros que le ventre. Plus que rassasiée, Izumi ne faisait que maintenir ouverte les portes, et espérait que la cavalerie ne tarderait plus à tarder.

- Je ne crains pas la mort!

Elizia affiche un sourire amusée, et la seconde de l'Iron Fleet reprend.

- Car je suis l'amante de la Faucheuse!

D'un coup de jambe, Eleanor repousse le zombi le plus proche et crache au sol. Ces filles sont tarées, mais elle n'échangerait sa place avec personne d'autre.

- Choisie parmi toutes, j'abreuverai sa soif!

Les poudres acides marchent drôlement bien contre les racines, en revanche pour les monstres végétaux Rosa ne peut s'empêcher d'afficher une grimace de dégout. Les Avengers sont bien loin, et c'est tellement mieux ainsi, si elle n'était pas là, qui serait la voix de la raison parmi ces malades?

- Les âmes des impies, nous les échangeons pour la vie !

Un chorus reprend en cœur la dernière phrase, le cri poussé à l'unisson accompagne la rage et le déferlement de métal, de fer, coupant tout ce qui s'approcherait trop proche des portes. Gardiennes de l'espoir, si la bataille doit se jouer c'est ici et maintenant.

- Mais ou est Red...


Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
Une chose, une ombre… Un Fantôme ?

Ce qui fendit l'air en direction du cocon n'avait en tout cas rien d'ordinaire, et tout de surréaliste. S'engouffrant dans la galerie de glace qui menait à la salle de commandement, Mountbatten usait de geppous horizontaux pour traverser la distance à toute allure, tout en se camouflant partiellement grâce à son fruit du démon. Avec la vitesse, son passage laissait un courant d'air fantomatique. Il suivait les traces des trois précédentes hydres qui avaient accompagné une image de Teach, laquelle s'en était prise à Jeska et Lola. Celles-ci n'en étaient pas sorties indemnes… Preuve que l'esprit du Malvoulant restait surpuissant, en dépit de son état critique.

Très vite, d'ailleurs, ce furent des vents bien plus puissants que rejoignit le Marijoan. Ce dernier reconnut la fille de la Révolution, une certaine Kardelya, qui accompagnait Ragnar. Elle terminait une hydre… Encore une. Combien y en avait-il ? L'ancien marin d'élite n'en avait aucune idée. Il atterrit à côté de l'excuse de la guerre, et retira son invisibilité, tout en levant sa main pour la saluer.

"- Alors toutes ces hydres mènent à Teach, hein ? Au moins, ça nous rend la tâche facile… Attention, à droite." Dit-il, en pointant avec son sabre l'entrée d'un tunnel qui s'enfonçait en contrebas, et qui était du côté de Kardelya.

Quelques secondes après, une autre hydre surgit à toute vitesse, que l'as de la Révolution s'empressa de déchiqueter avec sa maîtrise du vent.

Une autre prémonition qui s'était révélée juste. Le Fantôme sourit. C'était donc ça, le Mantra porté à son apogée ? Il avait eu quelques présages du futur lors de son combat contre le commandant de la deuxième flotte de Teach. Quelque chose s'était éveillé en lui face au danger ; peut-être était-ce l'âme de la bataille qui l'avait submergé.

Derrière eux, plusieurs alliés de Red les avaient rejoints, et ensemble, ils s'aventurèrent plus loin dans le dédale de glace, dans le but de rejoindre l'Empereur pirate et de l'achever en bonne et due forme.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17682-a-mountbatten
Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



Mount part déjà en premier en suivant le reste de l'hydre qui semble mener vers le vrai Malvoulant. Alors que nous nous apprêtons à partir, des nouvelles hydres apparaissent. Comme mère est maintenant réveillée, c'est elle qui doit indiquer les ordres. Mais elle semble confuse entre partir vers l'empereur et s'occuper des hydres avec ses troupes et celle de l'alliance. Certain homme demande, quels sont les ordres, mais elle ne répond pas. Elle fixe le chemin pris par Mount comme hypnotisé. A force que les hommes se font attaquer et appellent aux ordres, je décide d'intervenir. Je bondis en l'air pour arriver sur la tête d'une des hydres alors que je regarde les soldats comme sur un piédestal.

Lola - Les personnes encore aptes au combat se séparent en deux groupes. Un qui s'occupent des hydres, l'autre qui s'occupe des blessé et de créer un camp de base médical hors de la zone de combat.


Tout en parlant, je faisais pousser mes os de pattes dans le crâne de l'hydre en lui infusant de l'électricité pour la tuer de l'intérieur. Une fois les ordres faits, l'hydre était au sol. En vie ou pas, je la bloque dans la terre comme l'aurait fait le renard avec ses collets. Les soldats semblent m'écouter après cette démonstration et se mettent en mouvement. Je me tourne alors vers ma mère et souffle un grand coup.

Lola - Les soldats d'attaques seront menée par Jeska pour défendre le camp médical.


À mes mots, maman se tourne vers moi ne comprenons pas ma décision. Je saute devant elle alors qu'elle s'apprêtait à rétorquer. Je lui coupe la parole d'un coup de tête pour la réveillé. Avant d'attraper son crâne et le coller contre le miens.

Lola - Mère, je sais que vous voulez y aller, mais tous ces hommes ont besoin de vous ici. Ils ont confiance en vous, ils vous écoutent. Nous aurons notre combat ensemble mais maintenant j'ai besoin de vous ici pour aider ces hommes.

Jeska -...Ils t'écoutent aussi et…

Lola - Ils ne le font que parce que vous êtes là. C'est à vous qu'ils obéissent. Vous devez les aider. J'ai un plan pour l'empereur, je me chargerais de lui faire payer pour notre famille.


Elle n'est pas heureuse mais accepte. Elle me dit qu'elle me rejoindra quand tout sera fini ici et pars aider les troupes de soin. Il ne reste plus que moi. Pas besoin de suivre le corps inerte de ce serpent puant, je sais déjà où se trouve l'épicentre. L'odeur de ces serpents est plus forte au milieu de l'île. Donc c'est vers l'ancienne base qui nous avait servis de QG. D'où ma décision d'avoir fait installer un nouveau poste éloigné de cette zone. Tobi me regarde alors que je déploie mes pattes d'araignée d'os dans mon dos. Je ne vais pas perdre de temps à courir. Avec une bonne propulsion, je peux rejoindre le reste de l'équipe en un instant. Peut être pas en un coup mais avec plusieurs saut j'y sera plus vite qu'à pattes au sol. Je regarde Tobi et lui sourit.

Lola - On se retrouve après. Interdiction de mourir et c'est un ordre. Suis le groupe médical tu seras utile au camp de soin.

Tobi - Bien Dame Lola ! Je vous attendrai !


Je n'ose lui dire que je ne suis pas sûr de revenir alors je me contente de lui sourire alors que mes pattes d'os se plient pour le saut. Je décolle alors et je peux voir qu'effectivement toutes les hydres, vivantes ou mortes, viennent du même endroit. En plusieurs sauts sur les icebergs et le sol, je me retrouve au-dessus du QG. Le combat est pour le moment à l'extérieur contre des hydres. Je rétracte mes os dans mon dos et prends une position pour gagner en vitesse. Je vise la tête d'une à ma porte et déploie dans chacune de mes pattes une épée d'os. Sur mes pieds aussi je fais sortir un pique d'os pour me servir du serpent comme piste d'atterrissage. Ces hydres sont fortes mais heureusement pour moi, ce sont des plantes et l'électricité crée de la chaleur. Donc ces machins sont faciles à dégommer en les faisant cramer de l'intérieur. Alors que je m'apprêtais à atterrir, l'hydre se retourne et ouvre sa bouche. Elle veut m'avaler mais qu'importe. Je fonce volontairement dans sa gueule et une fois qu'elle l'a ferme, je plante mes deux épées sur les hauts et mes pieds sur le bas.

Lola - Et l'empereur tu m'étends d'ici ? Regarde un peu ce qu'elles valent tes pourritures.


Les personnes à l'extérieur ont pu voir la lapine sauter dans la gueule du serpent. Après quelques secondes un cri retentit alors que l'hydre se met à bouger de douleur dans tous les sens prenant feu de l'intérieur avant de tomber au sol en cramant. Quelques secondes de silence s'installent alors que Lola sort tranquillement de la gueule ouverte de l'hydre en souriant.

Lola - J'espère que vous avez bien regardé parce que je le ferais pas deux fois.


Annonce la lapine en rétractant ses os en elle. Tout le monde n'est pas encore là et le Malvoulant semble se terrer à l'intérieur de la salle de réunion. La lapine ne se rend pas encore compte à ce moment que c'est grâce à Jeska qu'elle ne souffrait pas des combats précédents. l'antidouleur fait bien effet, mais pour combien de temps encore ? La lapine se rend alors compte de la situation. Un groupe combat à l'entrée contre des zombies et les hydres de l'empereur. Lola doit les rejoindre mais elle est à l'arrière des zombies. Bizarre que Red ne soit pas encore là se dit la lapine alors qu'elle enfile son foulard autour de sa tête pour se couvrir les yeux. Ses griffes s'électrisent alors que la lapine part en sprint au milieu des zombies. Elle en tue le maximum avant d'arriver avec l'équipe qui tient la porte.

Lola - Ça ne se passe pas trop comme prévu on dirait.


Annonce la lapine en enlevant son foulard et en déployant un cône d'os de sa patte pour tuer des zombies et tenir la porte avec le groupe. La lapine se joint alors à ce combat contre le temps. Les autres sont en route et il faut dégommer cette armée de plantes. Lola à peut être un plan mais elle ne peut rien faire seule alors, comme les autres, elle ne peut que tenir la position et attendre les renforts.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
Dans la salle de réunion silencieuse et qui n'est plus peuplé que de cadavres, encore loin des combats qui se rapprochent, le cocon ambré ou macère l'empereur palpite, vibre, le liquide qui semble contenu à l'intérieur est agité de mouvements, on y distingue une forme qui remue, se crispe, se débat. Abrité dans la sève de son étrange monstre, Teach revient à la vie, son sang revient, ses os se ressoudent, reprennent leurs places, ses plaies se suturent et disparaissent pendant qu'au loin, les extrémités de la plante avalent des êtres vivants pour nourrir leur maitre.
Mais les têtes d'hydres font long feu, sur les champs de bataille ou elles moissonnent la vie, les hydres tombent l'une après l'autre sur plus fort qu'elles, elles sont tranchées, dissoutes, broyées ou criblées de balles par les pirates et les révolutionnaires réunis ici pour affronter le Malvoulant, et pendant que les têtes tombent et que les monstrueux corps de serpents s’effondrent un a un sur le sol glacé, l'apport en énergie dont dépend la régénération de l'empereur s'affaiblit jusqu’à s’arrêter complétement.

Et dans la salle ou se trouve le cocon, un crochet vient éventrer dans sa longueur l'étrange cosse ou s'est réfugié le monstre, et pendant qu'un épais flot de sève jaunâtre se répand sur le sol, un main repousse la membrane tranchée pendant qu'un pilon de bois vient se poser sur la glace de la salle.

Toc... Toc... Toc...

Le Malvoulant s’extirpe lentement de son cocon, comme la plus horrible et la plus terrifiante des chrysalides. Ses plaies sont encore ouvertes, et il dégouline de sève et de sang en rassemblant lentement ses esprits. Sentant la vie tout autour de lui, cette vie dont il tant besoin, cette vie qu'il doit boire et vampiriser pour rester en vie.

Des jambes de l'empereur, un mince réseau de lianes se répand sur le sol, se connectant au réseau qui parcourt les couloirs. Et partout ou ils bougent encore, les zombies s'effondrent, comme soudain drainés de leurs vies, pendant que les sols que parcourent les assaillants se retrouvent soudains couverts d'une forêt de minces tentacules verdâtres, traversant les pieds et les jambes de tous ceux qui s'y dressent, s'y accrochant comme autant de sangsues avant de les vider de leur substances comme le ferait des vampires.

-DONNEZ MOI VOTRE VIE !


TORESHKYYY !! P’TIT ZIZIIII !!

La somme de toutes les peurs.  Yz81
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t218-mannfred-d-teach-le-malvoulant
J'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe, tellement tout s'enchaine vite. L'hydre vient à peine de tomber que son cadavre se fait tirer violemment en arrière, alors que son aura vient à peine de s'estomper de mon Haki perceptif. Ce dernier voit d'ailleurs d'étranges échos autour de moi. Des corps à l'énergie semblable aux "ressuscités" que j'ai affronté avec le Zoan corbeau se relèvent un peu partout, mais surtout, plus je me rapproche du cœur du château, plus je sens une aura grandissante, terrifiante et surtout... trop familière à mon goût.

Teach

Les gens trompant la mort ainsi, je ne voyais ça que dans les romans d'aventure que je lisais étant gosse, lorsque j'étais encore simple noble, des "nécromanciens" il me semble. Mais là, la réalité rattrape cette fiction et ça ne nous arrange clairement pas.
J'ignore si ce vers quoi je me dirige est le vrai corps du Malvoulant, s'il n'a pas encore des "corps de rechange", mais le fait est que s'il peut se régénérer ainsi, c'est un gros problème. Parce que de notre coté, on n'a pas cet avantage et on s'épuise au fil des combats. J'ignore à quel point pour les autres membres de l'alliance, mais il y a clairement eu des morts et il doit y avoir une bonne part de blessés et d'épuisés, avec l'enchaînement de combats, contre les officiers de l'Empereur, mais aussi le combat contre les hydres et les ressuscités.

Je me rue plus en avant, serrant fermement le manche de mes Meitou, à en faire pâlir mes mains sous la forte pression. Vers quoi je m'embarque encore? Cela me semble encore plus dingue que ce que j'ai fait juste avant, parce qu'il y avait quand même deux monstres de puissance comme les capitaines Izya et Red qui étaient dans la mêlée et moi à distance.
Heureusement, je capte bien vite des auras plus familières arriver de tous cotés, alors que l'on se retrouve tous dans la grande salle de banquet du palais, avec... un cocon?
Je déglutis doucement, alors que cet "œuf" géant pulse et remue quelque peu... avant qu'un crochet ne l'éventre, pour révéler l'Empereur, dégoulinant de sang, mais aussi d'un étrange substance que je ne parviens pas à identifier.

Je recule légèrement, en voyant des lianes s'éparpiller à partir des jambes de Teach et quelques instants après, je hausse un sourcil, en sentant les énergies des ressuscités disparaitre en un claquement de doigts.
Sérieusement, son propre équipage n'est que de la nourriture pour lui? C'est tellement pourri comme manière de voir sa vie, tellement égoïste...

Je grogne en secouant la tête, alors que l'Empereur nous hurle quelque chose qui me laisse silencieuse quelques instants... avant que je ne crache par terre, le fusillant d'un regard meurtrier.

- Je n'ai pas d’ordre à recevoir d'un type malmenant son équipage ainsi, jusqu'à ne pas respecter leurs cadavres!
C'est plutôt ta vie que l'on va prendre, charogne!


Tout en répondant, je me baisse, en position "startingblock", alors que les lianes se rapprochent. J'insuffle de grosses quantités d'air sous mes pieds, craquelant et éclatant la glace, pour me propulser à la diagonale, droit vers Teach.
Je m'enveloppe dans mon champ éolien, tout en donnant de puissantes impulsions avec Cloche-Air, pour fondre comme une torpille vers l'ennemi. Je décale mes pieds quelque peu, de façon à tournoyer sur moi-même, plaçant les bras vers l'avant, tenant Chinoha et Riken en épées, pointe vers l'avant, enduisant bras et lames de Haki combattif. Je déploie ensuite une multitude de Lames d'air et de Coupe-Vent, à la fois pour lacérer et déchiqueter Teach lorsque je lui rentrerai dedans, mais aussi pour intercepter des projectiles ennemis sur ma course.

N'ayant clairement pas pensé à la réception, je fonce à toute vitesse vers l'Empereur, dans le but clair de l'éventrer, d'emporter le moindre centimètre d’entaille putride qu'il possède sur ma route.
Techniques utilisées:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
HRP : A lire en mode nuit

J’étais tellement soulagé que la bataille prenne fin que j’en oubliai qu’elle allait fort probablement se relever d’entre les morts. C’était sans compter sur la vigilance de Bouly qui m’envoya Bok pendant que je discutais Mira. Notre mascotte brouta à nouveau le plante qui tentait de refermer le cou tranché. Une manière bien nulle de mourir pour l’une des sous-fifres de l’empereur. Ou plutôt de ne pas revivre.

« Mais qu’est-ce que tu fais là Mira ? »
« Ravi de te voir aussi Yuki ! »
« Oui, merci de m’avoir sauvé les miches. Je suis très content de voir aussi. Viens dans mes bras ! »

« Ça ne change rien au fait que je ne m’attendais pas à te à voir ici. »

« Tu n’as pas l’air très content de me voir, pourtant. »
« Si, mais c’est juste que… »
« Que quoi ? »
« C’est dangereux ici. Pourquoi es-tu venue ici ? »
« Pour toi voyons. »
« Huhuhu ! Oui. Bien-sûr, mais en vrai ? »
« Tu as vu que des renforts de Winter Island sont venu vous prêter mains fortes. J’ai suivi le mouvement, c’est tout. »

« N’empêche que c’est un mouvement dangereux. »
« Oui, surtout pour toi. Tu as vu ton état. Et sans moi, ce serait pire. »
« J’avoue. Mais trêve de bavardage, il faut que j’aille aider les autres en remontant la piste de tige. »
« Je viens avec toi ! »
« Non c’est trop dangereux ! Je préférerais que tu restes ici. »
« Tu essaies déjà de te débarrasser de moi ? »
« Non, mais je serai plus à l’aise si je ne m’inquiète pas pour toi pendant le combat. »
« Et moi, je peux m’inquiéter pour toi ? Laisse-moi t’aider ! »

Je mis en route vers le lieu de la bataille final avec Mira qui me soutenait. Discutant de manière inconsciente ou déplacée sur cette ile ravagée par les combats.

« C’est vraiment étrange de te retrouver ici. »
« Dis plutôt que tu ne t’attendais à plus jamais me revoir ? »
« Heu… oui… je veux dire non. Je ne sais pas. Je comptais revenir sur Winter Island. »
« Peut-être, mais vu que tu n’es pas venu me dire aurevoir quand tu es parti, je n’ai pas pu te donner ton cadeau. »
« Je suis désolé, une mission urgente m’appelait. J’ai quitté l’ile à peine vingt quatre heures après avoir reçu l’ordre de mission. Sinon, je serais venu te dire aurevoir. »

On marchait vers l’incarnation de la mort, mais je ne regardais pas vraiment le chemin. Tout mes sens étaient concentrés sur Mira, j’étais pleinement conscient de sa présence. Je me sentais mieux, juste d’avoir marcher avec elle. Soudain, nous nous arrêtâmes. L’aura de Teach était de nouveau présente, toujours aussi forte et dégoutante qu’avant. Sentant Mira frissonner, je lui demandai une dernière fois.

« Tu es vraiment sûr que tu veux venir avec moi ? »
« Non, vraiment pas. Son aura suinte la mort, comment est-ce possible ? »
« Tu le perçois comme moi, tu comprends pourquoi je ne veux pas que tu m’accompagnes. »
« Oui, mais je ne veux pas te laisser y aller seul. »
« Je ne serai pas seul. Tu sens les auras puissantes qui convergence vers l’incarnation mort ? Ce sont nos alliés. Je ne serai pas seul. Va veillez sur les blessés et nos soldats. »
« D’accord, mais seulement si tu me promets de revenir vivant. »
« Bien sûr ! »
« Tu ne veux pas savoir ce qu’était mon cadeau avant de partir ? »
« Si, je veux bien. »

Elle se mit sur la pointe des pieds et m’embrassa tendrement. Puis, elle me tourna le dos et parti pour sécuriser les avant-postes de soins. Je restai là, un instant incrédule. Puis un nouveau souffle d’énergie m’emplit. Pour sûr que j’allais revenir vivant de ce combat avec une raison pareille.

Je me mis alors à trottiner pour aller aider mes camarades à finir le travail.


La somme de toutes les peurs.  Kuroko.no.Basuke.600.1903798 La somme de toutes les peurs.  Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Tous les combattants encore en état de se battre convergent vers le centre de l'iceberg ou Teach s’apprête à livrer un nouveau combat, mais cette fois seul contre tous. De mon point de vue comme du sien, l'encerclement est complet, les ennemis du vieux monstre se ruent dans la salle ou il s'extirpe de son cocon par tous les tunnels accessibles, bien décidés à en terminer ici et maintenant.

Pendant que Ragnar, fidèle à la doctrine révolutionnaire, se glisse dans les tunnels inférieurs pour surgir sous les pieds de l'empereur, c'est du ciel que je me laisse tomber sur les hauteurs de l'iceberg. Posant la main sur la glace pour en éprouver l'épaisseur, la résistance, la forme, ressentant la structure en dessous de moi qui me sépare de la salle ou se trouve Teach, je me concentre quelques secondes, et je frappe. Et sous mon unique coup, c'est comme si toute la structure supérieure du palais se brisait soudain comme du verre, comme si ces tonnes de glace et ce plafond de plusieurs mètres n'était rien de plus qu'une fragile dentelle de cristal...

Et avant que tout ne s'effondre sur ceux qui s'avancent en dessous, mon pouvoir se déploie, et c'est vers le ciel et la sombre boule noire que je tiens à bout de bras que sont emportés les éclats et les débris de glace, avalés par le trou noir, et ouvrant sur le ciel la grande salle ou se tient Teach et sa monstrueuse plante...

Précédant Izya je me laisse tomber sur le monstre, libérant avec moi un flot de ténèbres qui se répand depuis la brèche du toit comme une monstrueuse coulée de boue noire qui vient noyer et ensevelir le sol de la salle, tout le monde se retrouve plongé jusqu'aux genoux dans l'étrange brouillard opaque, mais seuls les plantes de Teach y disparaissent, happés par les ténèbres, dégageant la voie pendant que je fonce sus au monstre et que nous recommençons à nous empoigner.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Pas trop tôt.

Enfin, les survivants convergeaient vers le centre et la source de tous ces maux, des visages connus et inconnus, enfin Izumi les avait déjà vu leurs tronches sur des affiches avec une prime en dessous, mais de là à se souvenir de qui faisait quoi. Un haussement d'épaule, ce n'était pas important, l'important c'était que beaucoup semblaient encore en état de combattre, et lorsque Red tombe du ciel. Non non ce n'est pas une vanne, Rossignol venait d'ouvrir le plafond de la salle et flottait comme un nephilim, une entrée remarquée pour le maître d'Armada, un soupire de soulagement avant que la demi-géante ne crie ses instructions.

- Trouvez-nous un navire !

Parce que les sens de la demi-géante ne mente pas, parce que cette journée historique semble s'achever maintenant que la poussière s'est dispersée. Le Malvoulant n'ayant que trop voulu jouer, tombant dans ce qui semble être un orgueil logique pour un Empereur, voit ses sbires et ses lieutenants défaits, vaincus, morts ou dispersés par l'alliance improbable réunit par l'ancien agent du Cipher Pol. Sept fois, Teach a joué, recréant cette bataille imaginaire, aujourd'hui la réalité rattrape les rêves et les illusions, tout puissant qu'il est cette défaite qui le guette n'est que le résultats de sa flegme, de son assurance qui aujourd'hui s'effrite.

Parce que même les dieux peuvent saigner, parce que personne n'est invincible tôt ou tard il faut céder sa place, et en se complaisant de ses victoires, Mannfred a baissé au fur et à mesure sa garde. Beaucoup d'explications, les historiens s'en donneront sans aucun doute à cœur joie d'expliquer les raisons, et de remonter sur une décennie chaque micro-erreur de l'Empereur l'ayant mené à cette situation.

Les lames de vents s'échappant de Menteuse ne font sans doute qu'érafler la carapace, la peau du monstre, mais la forgeronne s'en moque. Son poing de haki s'enfonce dans le sol non loin de l'affrontement entre l'Empereur et son prétendant, pour tenter de déstabiliser le Malvoulant.

La bête agonise, mais ne meurt pas, rendue folle par ce revirement de situation, il faut l'abattre maintenant. Il est temps d'en finir, et qu'un nouveau drapeau se lève à l'aube suivante.

Celui du Capitaine Red.


Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
    « Nous serons trop à l’étroit si nous remontons tous dans cette salle, fit-il à ses deux officiers. Remontez aux abords de cette salle principale et sécurisez les différentes entrées. »

    Plus personne d’autre ne rentrera dans cette salle, pensa-t-il en ressentant la présence de tous les alliés. Son armée s’exécuta immédiatement après avoir reçu les ordres de différents officiers, dont Suelto et Yumi. Ragnar, lui, emprunta l’échelle qui menait à une trappe donnant accès à cette salle. Sans surprise, en l’ouvrant, il tomba une nappe noirâtre, signe que le ténébreux Red se trouvait ici. Beaucoup avaient peur des ténèbres, de ce qu’ils représentaient, mais pour le détenteur de la malédiction de l’encre, c’était une véritable bénédiction.

    « Et toi, Malon, je te fais confiance. Tu as quartier libre. Déploie toutes les ingéniosités dont tu disposes, déverse toute ta haine si nécessaire, sois l’auteur des pires horreurs, personne ne t’en voudra en-haut. Au-dessus de nous, seuls les plus grands prédateurs, peut-être les plus fous, survivront. »

    Après – peut-être – ce dernier ordre, il se liquéfia et pénétra dans l’enceinte de cette salle sans être vu de personne. Red le sentit certainement. Ce drap noir lui appartenant, il fallait supposer qu’il ressentait tout ce qu’il s’y tramait. Les plus attentifs à leur mantra détectaient aussi le révolutionnaire à l’aura ardente.

    « QUI EST CETTE ANGUILLE QUI SE CACHE DANS LE NOIR ? CE RÉVOLUTIONNAIRE DE MALHEUR ? APACHE N’AURAIT JAMAIS PU PERDRE CONTRE UN FAIBLARD COMME TOI. CETTE FEMME EST PLUS FORTE QUE MILLE HOMMES COMME TOI ! JE VAIS TE TUER, RAGNAR ! JE LUI SERVIRAI TA TÊTE SUR UN PLATEAU POUR QU’ELLE REVIENNE...

    Toujours dissimulé, l’Atout écouta cette longue tirade et sentit malgré tout le sol trembler. Le vieil homme commençait à s’enflammer. Comme il le prétendait, Apache était son bijou, une personne qu’il avait certainement ramassé à la petite cuillère quand elle était encore gamine, qui possédait un potentiel infini et dont il ne pouvait se passer pour ses propres desseins.

    …ET PEUT-ÊTRE QUE JE LA TUERAI ENSUITE DE MES PROPRES MAINS ! JE SUIS LE SEUL A DECIDER QUAND ON ME QUITTE, PAS L’INVERSE! »

    Il était vexé mais Ragnar n’y croyait pas un mot. Jamais il ne tuerait sa poupée. Il se reconstitua sous sa forme humaine et présenta à la vue de tous. Malgré ses vêtements légers, en parties déchirés, l’Atout ne semblait pas ressentir le froid environnant. Qui pourrait avoir froid face à cet homme ? Il couvrit la plaie au niveau de son flanc avec un tissu d’encre, s’inspirant de Red qui réalisa un pansement similaire avec les propriétés de son fruit. L’occupant du siège de la Guerre esquissa un sourire, se tenant face à Teach, à quelques mètres de son cocon.

    « Il est temps qu’Apache prenne son envol. Elle n’est pas faite pour obéir à quelqu’un et je le sentais déjà lors de notre première confrontation. Tu es terminé, Mannfred. Paraît-il qu’en poussant un peu, comme aux toilettes après un bon repas, on peut lire à l’avenir, ou du moins une infime partie. Il semblerait que ta préférée soit en mesure de le faire. Ce qu’elle a vu ne l’a pas vraiment encouragée à rester. »

    Un silence s’installa. Puis la bête dégoulinante se mit à rire. Si fort que les parois de glace tremblèrent et s’effritèrent. Ce type n’a absolument plus rien d’humain, songea le révolutionnaire son corps d’un peu plus près. Puis, qui rigole comme ça ?

    « TU M’PLAIS BIEN ETZMURT ! COMME TES VIEUX, AUTREFOIS, DU PANACHE A EN REVENDRE ! DOMMAGE QUE VOUS SOYEZ TOUS DE FOUTUS RÉVOLUTIONNAIRES ! »

    Le cœur de Ragnar fit un bond. De toute sa vie, ce fut bien la première fois qu’une personne mentionna ses parents. Des révolutionnaires de surcroit ? Impossible. Il l’aurait su dès son intégration au conseil. À moins qu’on le lui ait véritablement caché.

    « Que dis-t... »

    Il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Kardelya fit une entrée fracassante. Après avoir rétorqué des choses au Malvoulant, que Ragnar ne put réellement entendre dans son état, elle l’attaqua frontalement, à toute vitesse. Elle transperça l’Atout qui se liquéfia et se noya une nouvelle fois dans les ténèbres. Ici, au moins, il pourrait remettre de l’ordre dans sa tête. Mais son instinct guerrier, son devoir auprès du peuple de Winter Island, ainsi que sa promesse faite à la Révolution, le relevèrent une énième fois. Sous forme liquide, caché par les ténèbres, il se déploya sur toute la zone et entoura le cocon de l’empereur pirate. Des piques d’encre solidifiée attaquèrent ce dernier sans relâche, sur tous les flancs, sans réelle logique – rendant l’anticipation difficile.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurt
Dans le ciel au dessus du château de glace que Red vient de briser, je tourne en rond, laissant derrière moi une trainée de nuage noir. Seul Red se doute de mon plan et si je l'ai laissé aller au contact du Malvoulant sans moi, c'est aussi pour distraire l'empereur au maximum. Pour autant, lentement mais surement, le plan prend forme. D'un coup d'oeil, je peux voir la nappe noire recouvrir le sol censément blanc du château de glace tandis que l'un après l'autre les assaillants attaquent l'Empereur à peine sortie de son cocon végétal.

Et là, au dessus de ma tête, mes nuages grésillent, s'entassent, s'impatientent. Encore, encore. Je dois en créer encore, ne pas rater mon coup, frapper l'empereur si violemment que l'achever derrière sera un jeu d'enfant. Entreprise risqué que celle que je tente : si je peux créer des nuages de foudre, elle n'en reste pas moins indomptables et tandis que mes nuages s'entassent encore et encore, des éclairs se forment et amène le tonnerre. Heureusement le combat fait rage. Qu'est ce que la foudre quand on vous frappe de toute part ?

Et le moment arrive enfin, là, alors que le Malvoulant pare un coup de Red, là, maintenant.

Au centre de mon énorme masse nuageuse noir, juste au dessus de Teach, je crée alors un nuage de foudre dans ma gueule et charge l'attaque. La foudre appelle la foudre, hein ? D'un coup, la violence de mes éclairs illumine le ciel comme si le soleil s'était positionné juste au dessus du château de glace, éblouissant tous ceux qui ont eu le malheur d'ouvrir les yeux à ce moment.

La foudre me frappe de toute part, pour rejoindre mon nuage et suivre le court de mon attaque, me traversant qu'un temps pour aller s'écraser violemment vers la vraie cible de mon attaque alors que, l'accompagnant dans un dernier effort, je déverse mes flammes en même temps que la puissance de la foudre sur Mannfred D Teach, le cramant et l'électrocutant lui, et toute la zone au sol.

Et si tous nos alliés auraient pu subir mon attaque, c'était sans compté sur les ténèbres de Red les engloutissant tous l'espace de quelques instant avant qu'ils ne reviennent des Ténèbres devant un Empereur figé, grillé.
C'est le moment les gars.
C'est votre moment.

Moi, le mien, c'était celui là. Et maintenant, je me sens chuter. Chuter jusqu'au bord du plafond de glace encore debout mais se fissurant sous le poids de ma forme animal avant de céder bruyamment et de ne laisser chuter qu'une ange meurtri jusque dans la masse de ténèbres. Mes muscles tremblent, mon cœur palpite étrangement, mes poumons me hurlent d'arrêter tout mouvement tant le passage de l'air est douloureux, des larmes roulent sur mes joues sans pouvoir être retenue.

Mais bordel, il n'est pas question que je m'arrête ! Pas maintenant ! Pas tant que cette enflure de Teach sera vivant !


La somme de toutes les peurs.  1425067977-izya-sflagopr La somme de toutes les peurs.  1465207581-signizya La somme de toutes les peurs.  1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-terminee
Mise à page à venir en raison d'une d'hospitalisation.



Alors que nous tenons la porte, les renforts et d'autres combattants arrivent de toute part et foncent sur l'empereur. Grrr merci pour le coup de patte hein. Mais alors que je continuais de retenir les zombies, un éclair géant tombe du ciel dans l'ancienne salle de réunion. Je ne sais plus qui tu es mais merci pour la distraction ! Tant pis pour les zombies ils seront sans vie si nous buttons Teach. Alors que l'éclair aveugle le champ de bataille, je saute sur le toit et me jette dans la salle. Je veux attraper le bras de Teach qui se mange un bon éclair et qui ne pourra pas me voir arriver. Mais alors que je vise son bras, je vois une ange chuter au milieu des ténèbres de Red. Putain fais chier ! Je change de trajectoire pour l'attraper et l'extirper du sol avant de la jeter de toutes mes forces loin du danger. C'est en la lançant que je le sens. Toute ma douleur revient d'un seul coup alors que je crache du sang. C'est quoi ce bordel. Pas le temps pour ça je dois profiter de l'opportunité alors je saute à nouveau vers le bras du puant mais ce sauvetage m'a fait perdre trop de temps. Il se retourne en gémissant de colère et m'attrape dans sa main gigantesque.

Teach - Tu ne m'amuse plus, cette fois je vais te broyer pour de bon.

Red - Lola qu'est ce que tu fous la !?


Teach va me tuer. Red n'a pas l'air content de me voir ici. Alors je ne compte pas mourir et tant pis si je me prends un savon de ce qui aurait pu être mon beau père. Teach commence à serrer son poing et mes os comment a céder. Mais c'est parfait pour ce que je voulais faire !

Lola - Toi aussi tu commences à me les briser…

Teach - Tu n'as aucune chance petite traîtresse.

Lola - Moi non… mais eux…


Je me recouvre alors entièrement d'os obligeant le malvoulant à me tenir alors que j'utilise enfin mon full shield piégeant la main de l'empereur. J'utilise mes dernières forces et balance ce qu'il me reste d'électro pour lui paralyser le bras. Il hurle à ma mort et essaie de me détruire et me faisant râper le sol et les murs. Mon armure et mon électro ne vont pas tenir… Je sens que je m'évanouis mais je dois tenir encore… ne t'evanouis pas… pas encore…Mon armure commence à se briser il ne reste que quelques instant avant que mon piège soit finit.

Lola - ALLEZ Y MAINTENANNNNT


Hurle la lapine en se faisant écraser et taper dans tous les recoins de la salle. La douleur est en effet revenue car le poison anti douleur de sa mère ne fait pas effet indéterminément. Ici est sûrement la dernière occasion pour Lola dans cette bataille. Elle même ne sait pas ce qui va se passer après. Elle ne fait que tenir pour offrir à ses alliés l'opportunité de défaire l'empereur une bonne fois pour toute. Cela sera t'il suffisant ?



  • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine