Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack}


Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Depuis combien de temps, Tatiana marchait sans prendre le temps de prendre une petite pause ? Sûrement trop longtemps, parce qu’elle sentait déjà la fatigue la gagner et surtout son ventre qui lui disait clairement qu’elle risquait la mort si elle continuait de cette façon. Cela faisait bien deux jours qu’elle n’avait rien avalée, alors ce n’était même pas étonnant que son corps lui disait d’avaler quelque chose. Mais comment on était censé faire lorsqu’on avait pas un sous en poche, ni même un morceau de pain pour calmer la faim. Un lourd soupira s’échappa de ces lèvres, alors qu’elle s’avança dans cette ville… Qui ne donnait pas forcément envie de s’y attardé. Tia’ remarqua bien, qu’il y avait quelques personnes qui semblaient bien trop louche pour qu’on ait envie de s’y frotter, elle avait beau savoir se défendre, elle n’était pas non plus une guerrière et les emmerdes pouvaient lui tomber dessus très rapidement.

Face au fait qu’elle risquait gros avec une ville pareille, la vagabonde mettra un peu mieux la capuche de sa longue veste, bien abîmée par le temps et poussiéreuse d’ailleurs, un peu mieux sur son visage. Bien entendu qu’elle préférait restée discrète, depuis le temps qu’elle voyageait, mais elle allait devoir finir par voler quelque chose si elle voulait manger un morceau. Si dans un premier temps, elle n’avait pas envie de rentrer dans les demeures des autres, la demoiselle se contentera de continuer à marcher, jusqu’à faire face à un petit marché. Il y avait de tout, et certaines bonnes odeurs lui indiquaient sans nul doute qu’il y avait de la bouffe dans les parages.  

La demoiselle inspirera légèrement, avant de tout simplement se balader dans la foule, regardant un peu partout autour d’elle, pour repérer un étalage avec des fruits. Si elle avait de la chance, personne ne remarquerait quoi que ce soit, vu qu’il y avait pas mal de monde dans ce petit marché, alors forcément, Tia’ approchera des pommes pour profiter que le vendeur soit occupé avec un client pour en voler une discrètement et habilement, avant de continuer à faire quelques pas, pour rentrer dans une personne, et lui prendre sa bourse d’argent, tout aussi discrètement. “Ho, excusez-moi…” Dit-elle doucement, alors qu’elle partait déjà pour continuer sa route. Elle ne s’était pas du tout préoccuper de qui il s’agissait, elle avait juste besoin d’un peu d’argent pour les prochains jours, tout était toujours une question de survie, jamais Tatiana n'avait fait ça par simple plaisir.

A peine avait-elle son butin, que la jeune femme continuera sa route comme si de rien était, rentrant dans des petites ruelles pour s’éloigner le plus possible de toutes ces personnes. Jusqu’à ce qu’elle soit assez éloignée et certaine qu’on ne risquait pas de lui tomber dessus, Tatiana ira tout simplement s’asseoir sur un petit muret, baissant la capuche de sa veste en découvrant la pomme qu’elle avait volée et la faire sauter dans l’une de ces mains alors que son regard ira sur la petite bourse d’or, qu’elle fera sautiller aussi, tout en croquant dans la pomme qu’elle avait dans l’autre main. “Haha. Un point pour moi~” Murmura-t-elle à peine. Si ça avait l’air de l’amuser, elle n’était pas forcément fière de ce qu’elle faisait. Mais parfois, on avait pas forcément le choix de faire certaines choses pour pouvoir survivre.
MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
Nouvelle mer, nouvelle mission.

Depuis pas mal de temps déjà, l'unité que j'dirige se voit affiliée à des missions l'envoyant aux quatre coins des blues pour prêter mainfortes à certaines unités de la marine en mal d'effectif. Un coup au royaume de bliss, un coup à Goa. Aujourd'hui, ce n'est pas à l'est qu'on se trouve mais à Manshon. Une ville recouvrant totalement une ile du nom de Barnanos. Pourquoi ne pas appeler directement l'île Manshon alors ? C'bizarre comme truc.

M'enfin ...

Routine quand tu nous tiens. Déjà douze heures que je patrouille dans les rues glauques de cette ville aux allures de coupe-gorge mais afficher un sentiment serait indigne d'un véritable marine. Indigne de mes propres convictions. Alors le mot d'ordre à chacun de mes hommes a été de porter , la tête haute, les couleurs de la marine et que s'il doit y avoir n'importe quel danger, le faire avorter de n'importe quelle manière ou bien mourir en essayant. En espérant que de son côté, Yume s'en sorte.

Pour ratisser efficacement la ville, Yume et moi-même nous sommes séparés pour laisse nos hommes, par petit groupe, s'occuper du côté Est et Ouest de la citée morbide. Quelle plaie quand même. On se fait envoyer à l'autre bout du monde pour protéger une ville dégueulasse d'un peuple essentiellement composé de civil portant dans leur coeur une partie de la mafia présente ici et en plus, je me vois personnellement confié la sécurité du quartier des pendus. Atmosphère glauque, mec pendus aux fenêtres tu sais pas pourquoi et des clochards au sol quémandant la pièce pour ne pas crever la gueule ouverte. Bien évidemment, ne possédant pas une richesse démesurée mais ayant connu la misère, je leur donne à chacun de quoi s'acheter à manger pour la semaine à venir. Faudrait quand même pas que le karma s'en prenne à moi.

Le regard aiguisé, surveillant la moindre personne encore en vie dans ce quartier portant sur lui toutes les maladies du monde, je peux pas m'empêcher de penser à Yume. Si elle est en sécurité ou non. J'sais pas pourquoi j'm'inquiète en vrai, d'après elle y'a rien d'officiel. C'est juste pour le "plaisir pas vrai ?" Ouais ouais ... Pour le plaisir. Qui m'dit qu'elle va pas voir quelqu'un d'autre quand je suis pas là. Si on est si libre que ça ... J'devrais me trouver quelqu'un d'autre du coup. Ouais je vais faire ça.

Et quand le destin frappe, il me met une femme de toute beauté sous les yeux. Des cheveux verts titillant ma curiosité, un corps parfaitement sculpté et une silhouette ... impeccablement formée. Peut-être est-ce elle la nouvelle femme de ma vie ? P'tain j'en sais rien. Est-ce que ce serait tromper Yume que de parler à une autre femme ? Est-ce qu'elle m'en voudra si j'deviens proche d'une inconnue ... Les relations quel bordel !

La clope magique au bout des lèvres, mon esprit s'embrume dans ses douces illusions alors qu'en face, la sirène compte la bourse qu'elle semble avoir volée avec un certain plaisir démesuré.

- Salut ... Que fais une si jolie femme dans cette ville si morbide ? C'est dangereux par ici vous savez ...

Transfert du familier au soutenu, ma personnalité aimant un peu trop la gente féminine prend le dessus. Mon coeur est sur le point d'exploser.


Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack} 00nr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee

Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Alors… Avec le peu de pièces qu’il y avait dans cette bourse, elle allait pouvoir s’acheter à bouffer pour à peine quelque jour. Bordel que la vie devenait cher… Et puis, elle va gentillesse dont elle pouvait faire preuve elle serait bien capable d’acheter un bout de pain à un clochard où deux qui passait part là. Penser aux autres dans la misère, plutôt qu’à elle même n’était pas franchement étonnant venant de la jeune femme. Mais elle avait une image à tenir, aussi. Un soupire s’échappa de ces lèvres, avant qu’elle ne croque à nouveau dans sa pomme, se préoccupant qu’à moitier de ce qu’il se passait autour d’elle, mais en restant tout de même sur ces gardes. Un entre deux qui pouvait lui sauver les fesses de justesse, quand la chance était de son côté.

Plutôt occupée à observer dans une direction, la jeune femme ne s’était pas réellement rendu compte que quelqu’un s’approchait, de son petit muret où elle s’était installée en agitant les jambes d’avant en arrière légèrement, elle haussa un sourcil quand une voix s’adressait à elle. C’était quoi ça encore ? Tatiana tournera le regard dans sa direction, pour faire face à un type qui portait les couleurs de la Marine. Si on pouvait lire dans ces pensées, il y avait aucun doute qu’elle se mettait à insulter soudainement le monde entier. “Je prends le soleil, ça se voit pas ?” Faux. Mais les inconnus, Marine où non, c’était la même chose. Elle se fermait instinctivement à tout désir de discuter, où de crée quoi que ce soit avec une personne.

D’expériences, elle avait compris que la confiance ça se méritait, et qu’elle devait se méfier des personnes qui l’entourait, Tia’ n’avait absolument pas envie qu’on l’enferme à nouveau où qu’on finisse par la ramener chez ces enculés d’esclavagistes. Dans tous les cas, Tatiana n’allait pas non plus jouer la gentille fille polie, elle restait elle-même en répondant à l’inconnu de la façon la plus sèche possible. Ce n’était pas sympathique, sûrement une erreur qu’elle allait devoir payée parce qu’on ne savait jamais réellement comment les gens réagiraient. Un soupir s’échappa de ces lèvres, alors qu’elle se contentait de nier de la tête, se demandant encore comment elle avait fait pour finir sur un gars de la Marine dans cette ville pourri jusqu’à la moelle.

La demoiselle était déjà en train d’analyser son environnement au cas où elle allait devoir filer en courant, il fallait toujours avoir un plan B et si le plan ne marchait pas, on passait au suivant… Tia’ regardera vers un type qui passait par là, un clochard qu’elle avait déjà croisée quelques heures plus tôt, l’orpheline sifflera pour l’interpeller après avoir prise deux pièces de sa bourse pour les lui envoyer tout simplement, avant de tourner la tête de l’autre côté. Elle n’avait carrément pas besoin qu’on la remercie, elle l’aurait fait de toute façon si elle avait eu de l’argent. Enfin… La jeune femme observera du coin de l’oeil le type, encore là. “Bon… Vous me voulez quoi ?” Elle se demandait sérieusement, pour le coup, si ce gars l’avait vu volée l’argent et la pomme quelque temps plutôt. Rien que l’idée qu’il veuille l’enfermer pour ça lui faisait froid dans le dos. Dans le pire des cas… Elle peut le frapper ? S’il fini le nez en sang, elle aura le temps de se barrer en courant, et n’aura plus qu’à trouver un endroit où se cacher. Non… Bordel, quel journée de merde.


MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
En plus d'être magnifique, elle a de la répartie. Quel être parfait décidément. Les femmes de caractère ça me connait, faut voir Yume, une reine dans le domaine de la caractérielle parfaitement équilibrée. Peut-être pour ça que je m'attache autant à elle qu'elle à moi. J'dois me remettre en question ? Changer totalement d'attitude pour moins m'attacher à elle ? Peut-être que cet douce ange s'offrant à moi pourrait me faire connaitre de nouvelles sensations. Peut-être est-ce elle la femme de ma vie !? J'm'emporte encore ... Ça en devient maladif, c'est grave.

- Oh vous ne devez pas bronzer beaucoup avec ce temps morose. On dirait que l'île ne connait jamais le soleil d'ailleurs.

Oui c'est ça, rentre dans son jeu. Elle te trouvera marrant et créera un certain intérêt pour toi. Une fois que cette première étape est faite, c'est le gros lot. On ira boire un verre, je la ferais rire, elle tombera amoureuse et on finira nos jours ensemble. Oui c'est parfait. Prend toi ça Yume à ignorer mon amour ! La femme de ma vie est finalement sur cette île répugnante ayant pour rat des cadavres de sans abris et de victimes de la mafia. Ça t'apprendra !

Et alors que mon regard reste un court instant plongé dans sa magnifique poitrine mis en valeur par ce décolleté, la belle vient à moi, prenant de mes nouvelles. De mon état d'esprit. Quelle personne attentionnée. J'aurais pas pu rêver mieux, je nage en plein bonheur ! Bientôt nous aurons des enfants et nous vivrons heureux jusqu'à la fin de nos jours belle inconnue !

- Je ... Hum. Je suis en visite ici et heum .. Vous m'semblez être une habituée des lieux. Ça vous dérangerait de me faire une petite visite du quartier ?

C'est bien ça. Bonne attitude de se faire passer pour un touriste. Après tout, les marins ont le droit d'être en vacances eux aussi. N'sont pas bon qu'à jouer les casse couilles comme peut le penser la moitié de cette planète. Aller Seikyuu, gonfle les pecs, rentre le ventre, contracte les abdos. Elle va fondre c'est sûr.

Ma femme ... <3


Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack} 00nr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee

Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Tatiana roula du regard face à ce petit moment d’humour de ce cher monsieur… Visiblement, elle aurait peut-être dû être plus cash que ça… La jeune femme soupira de plus belle, alors qu’elle se contentait de l’observer en attendant sa réponse. Il avait l’air bizarre… Il tiqua encore plus quand elle remarqua qu’il était juste en train de mater son décolleté. Alors… Soit elle lui crève les yeux, soit elle lui casse les rotules, essayons d’être un minimum sympathique. Rendre quelqu’un aveugle c'était un peu trop direct, non ?

La jeune femme soupira pour la énième fois de la journée, est-ce qu’il se foutait de sa gueule où il était sérieux ? Depuis quand elle avait l’air d’être quelqu’un qui connaissait cette foutue ville ?! Ce n’était absolument pas le cas, bon il n’était pas censé savoir pour autant, mais on voyait un habitué et une touriste. Où tout simplement quelqu’un de passage. “Mais bien sûuuur~. Quel genre de personne serais-je si je ne le faisais pas~” Dit-elle d’une voix mielleuse, tout en amorçant la descente de son petit muret et de… Tout simplement lui écrasé le pied, avant de lui donner un coup de poing en pleine figure, de toute la force dont elle pouvait faire preuve dans sa faible condition de jeune femme. “Visite terminée, enfoiré!

Voilà. Sa lui apprendra à cet idiot de croire qu’elle pouvait être mêler à tous ces pourris de cette ville. Enfin, c’était surtout pour l’avoir mater sans vergogne. Parce qu’il fallait dire ce qu’il en était, Tia’ détestait ça, elle en avait assez vu, de ces mecs qui matent comme des chiens quand elle était une esclave et ça finissait jamais bien ce genre de conneries. Maintenant qu’elle était “libre” elle n’avait plus à se taire. Même si ce genre de réactions de sa part pouvait l'amener à avoir des ennuis, il était certain que Tatiana se défendrait dans tous les cas.

La jeune femme fera quelques pas en arrière, histoire de garder une distance de sécurité, secouant un peu sa main sur le moment, ce con avait la tête dur en plus.

MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
Quelle ville de merde quand même ...

L'air est irrespirable en plus d'avoir une population aussi nuisible que des rats. C 'est bien ma veine tiens. Devoir protéger les quelques habitants un tant soit peu honnête de l'île c'est vraiment chiant. Doit y avoir quoi ... Un mec sur dix qui n'est pas affilié à la mafia ou autre groupe de criminels ? C'est pas fou. Et puis qui on envoi ? Le mec qui ne peut pas blairer les raclures et autres pirates au point de tuer sans vergogne les déchets qu'ils sont tous autant les uns que les autres. Ça m'donne envie d'fumer tiens.

C'est parfait. Le nombre de dealeur ici doit être pas trop mal au vue des types que j'ai pu déjà apercevoir. En tant qu'habitué dans tous les cas, je sais reconnaître un vendeur de bons parfums ou non. Et c'est en passant dans une petite rue à l'abri des regards qu'un homme portant ce long manteau noir propre aux mecs qui ont du choix à proposer vient à moi. Bingo.

- Salut mec. Tu ... T'as une petite faim ?

Ok. Ils parlent en sandwich. Je vois .

- Ouais j'aimerais bien un p'tit truc style léger mais puissant. Histoire d'avoir le ventre plein tu vois l'genre.
- N'en dis pas plus. J'ai ce qu'il te faut. Tiens prend ça.
- C'est quoi ?
- Ça mon ami, ça va faire en sorte que toute les femmes puissent tomber amoureuse de toi. C'est testé et approuvé.
- Hm ? Peut-être que Yume pourrait vivre la vraie vie si je lui soufflais quelques nuage de fumée de c'truc ...

A le dire de la sorte, on dirait plus un prédateur sexuel qu'autre chose. Droguer la femme pour faire en sorte qu-

- J'te prend tout ton stock.

***

Une giffle et d'un coup mes idées reviennent.

- Quel enfoiré ! Il m'a r'vendu d'la merde !

L'herbe que cet enfoiré m'a vendu ne rend pas les femmes folles de moi. Elle me fait juste halluciner et me projette comme un don juan inarrêtable, sûr de lui, alors que c'est des conneries. Putain quel con.

Le regard fixant le vide qui nous sépare, je reviens à moi. Je retrouve mes esprits et d'un seul coup, mon envie de me venger de lui surgit. Car si elle m'a frappée, c'est que je l'ai mise mal à l'aise. Hors de moi l'idée d'une telle folie.

- Oh ... Excusez moi, j'suis maladroit; Je -
- Les gars ! J'l'ai trouvé !

Et alors que je souhaite lui faire mes plus plates excuses, un groupe de mec fringués venant d'un autre monde se la jouant mafieux arrive sur nos côtes. C'pas l'moment ...

- C'est elle qui m'a volé l'argent pour le boss ! Faut la chopper !

Une grande journée s'annonce encore.


Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack} 00nr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee

Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Qu’est-ce qu’il dit … ? Vendu ? De la merde ? Tatiana avait à peine saisi ces mots qu’elle haussa un sourcil. Ce débile était un toxico…? Honteux. Vraiment honteux. Comment pouvait-on se foutre en l’air avec des merdes pareils ? Bon, ce n’était clairement pas ces affaires, et elle n’allait même pas s’en mêler en posant tout un tas de questions où lui faire la morale. Elle était loin d’être innocente alors ce genre de truc, elle n’était pas en droit de le faire. Tatiana plissa le regard en fixant ce cher monsieur Toxico… Parce que c’est comme ça qu’elle l’appellera dorénavant. Au moins, il s’excusait… C’était déjà un bon point, d’une certaine façon. Et le pauvre n’avait même pas finir, qu’une voix s’éleva… Tatiana se contentera de tourner la tête dans leur direction, les observant avec une mine déconfite, face aux accusations portées à son encontre. Accusation qui était totalement véridique d’ailleurs. Parce qu’elle reconnaissait ces fringues à ce crétin… Karma quand tu nous tiens… “... Fait chier…

La demoiselle soupira lourdement, elle était suffisamment de mauvaise humeur et les voilà qu’ils débarquaient… Comme si elle avait besoin de ça en ce moment. “Hey bande de looser, j’suis pas d’humeur, alors revenez d’main.” Mais bien sûr, comme si le fait d'insulter ces types allaient les faire partir comme si de rien n'était, sous prétexte que mademoiselle était d’une humeur massacrante… Faut pas rêver non plus. Est-ce qu’ils avaient au moins remarqué qu’elle n’était pas toute seule ? Franchement… Ils s’en foutaient à ce point de la Marine et autre connerie du genre… ? “Tch. Vient ici, p’tite salope, qu’on te botte le cul comme il se doit.

Tia’ jettera un coup d'œil vers le toxico, avant de tout simplement hausser les épaules, dans ce genre de moment, on ne refuse pas une invitation. La jeune femme ne se fera pas prier pour avancer en direction de l’homme qui venait de l’insulter, même si elle en avait fait tout autant, là n’était pas le problème, concrètement. Bordel, que ce débile ne vienne pas se plaindre s’il lui manque quelques dents. A peine avait-elle fait quelque pas et s’était planter de ce cher monsieur, la demoiselle releva le regard vers le visage de ce malotru, le fixant droit dans les yeux, avant de soudainement relever la jambe pour lui asséner un bon coup de pied dans les parties, comme elle en avant le secret. C’était radical ce genre de truc, et dès qu’il se pencha en avant sous la douleur, Tia’ lèvera le genou pour lui donner un coup en plein dans le visage.

Certaines situations lui avaient appris que “tricher” pouvait être salvateur, mais elle avait parfaitement conscience que ce genre de choses allait finir par lui porter malheur en l’emmenant dans de gros ennuis. Une femme seul, face à une bande de mec, elle avait beau être petite, courage et particulièrement hargneuse, elle n’était pas non plus complètement invincible face à ce genre de conneries.

MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
- T'as pas honte de vouloir frapper une femme amigo ?

Sourire narquois, clope aux lèvres, je menace l'inconscient de mon regard de fou.

Ma main accueillant le poing du mafioso pour le stopper, je ne le relâche pas même une seule seconde lui laissant l'infime espoir de se sentir en position de défense. La crainte vient à s'afficher sur son visage et les premières insultes à mon encontre arrivent plus rapidement que je n'le pensais. On dirait qu'il se fait une vague idée de c'qui va lui arriver dans les prochains instants. Sans même qu'il prenne le temps d'imaginer son sort, d'un geste brusque, je lui éclate le poignet faisant ressortir son radius hors de son avant.

- PUTAIN MON BRAAAAAS !
- Bah ouais ça fait mal, regarde. J'viens d'faire sortir ton os du bras. Faut bien qu'il prenne l'air un peu. Enfermer toute la journée là d'dans ça doit pas être marrant. Une touche d'humour, ça n'tue personne. Enfin, façon d'parler.

Cri de douleur, sang, blablabla. On connait les mecs qui font genre et qui ne valent rien en combat. Ça me déçoit.

Mais ce visage attristé me quitte, lorsque je me retourne vers la bande de pouilleux venu pour lui faire de mal. Pas à ma femme. Fin j'veux dire ... Pas à cette inconnue à qui j'ai porté atteinte à cause d'une prise de drogue que je ne connaissais pas. Ouais c'est ça. C'est mieux dit comme ça.

Le reste de ces types se retournent vers la belle alors que mon moi défoncé à cet opium de l'amour se pensait en rendez-vous galant avec elle. Les quelques vapeurs qui me trainent encore dans le crâne me font ressentir deux visions de la situation. D'un côté je vois une version rosée de ma vie, en compagnie de cette belle inconnue. Alors que de l'autre côté, l'amertume et la grisaille qui pollues cette ville m'entourent, accompagné des gorilles qui lui veulent du mal.

Mon coeur est scindé en deux. Continuer de vivre cette si belle idylle avec elle ou bien la sauver de la racaille en tant que noble soldat de la marine ? Je ne sais pas ... Et si ! ET SI ! J'étais celui qui la secourait pour mieux obtenir ses faveurs dans un futur plus ou moins proche hum ? Ce plan est splendide !

- Dégagez les nazes !

Pied enflammé, regard enragé, je salue de ma jambe noire les miséricordieux de mon embrasement, les laissant fuir sous cette pluie soudaine, le corps en feu. Oui c'est ça ... Criez de douleur mais laissez ma future femme tranquille ! Je ...

...

Laissez cette jeune femme tranquille !


Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack} 00nr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee

Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Tatiana n’avait pas peur de se prendre des coups, déjà parce qu’elle avait été habituée, mais aussi parce qu'elle estimait qu’il s’agissait uniquement de légitime défense. Il n’y avait que des crétins dans cette ville qui avait envie de la tabasser sous prétexte qu’elle avait volée quelque chose. Sérieux… Avec tous les business qu’ils se faisaient dans cette ville, ils avaient largement les moyens de récupérer ce qu’ils ont perdu… Enfin, cette foutue bagarre n’était pas la première de Tia’, bien au contraire, même si elle savait qu'elle n'était pas à la hauteur face à une bande, elle était assez hargneuse et têtue que pour tenir tête même après un coup dans la gueule. Et ça faisait mal. Si sûr le moment, elle n’avait pas vraiment fait attention, c’était lorsqu’elle vit des flammes et ces cons partirent en courant qu’elle sentait un picotement à sa lèvre.

La jeune femme passa le revers de son poignet sur ces lèvres pour frotter un peu le sang, ronchonnant en suivant du regard ces débiles prendre la fuite, sachant parfaitement que c’était pas elle qui était la cause de tous ça. “C’est ça, barrez-vous…” Bon… Maintenant que ça s’était fait… Elle avait un autre problème, du coup… Elle en devait une à cet inconnu qui venait tout de même de l’aider. La jeune femme n’aimait pas ce genre de situation, être redevable envers quelqu’un. Tatiana l’observa du coin de l'œil, se massant un peu la nuque, disons qu’elle sentait assez mal à l’aise. “Heu… Merci, au fait.

Au moins, Tia’ disait merci, chose qui n’arrivait pas souvent, la demoiselle soupira lourdement, se demandant encore comment cette foutu journée avait pu finir de cette façon. Elle qui cherchait à être discrète et à faire chier personne… Bon… Elle se tournera vers l’inconnu, plissant le regard en le fixant. “J’t’en dois une, pour l’aide, alors… Demande moi ce que tu veux, que j’me débarasse de cette dette.” On ne la changerait pas, Tia’ restait assez directe et gardait une distance, autant mentalement que physiquement. Il avait intérêt d’être raisonnable, sinon, elle allait encore le cogner. L’orpheline roula du regard, en se demandant  dans quel merde elle s’était encore foutu. “Reste raisonnable, hein. N'oublie pas que j’suis pas ta pote.” Et elle le serait jamais ! Pour des raisons personnelle.

MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
- J'suis pas ta femme !

Ma pote ? Ma femme ? Mon amante ? Qu'a t-elle dit ? Mon esprit s'embrume tant son corps parfait m'illumine le coeur. Ô misère ... La drogue ne fait plus effet ? Il semblerait. Car plus je me replonge dans mes pensées et plus le terme de pote m'apparaît comme le véritable mot employé par la belle inconnue. Je me sens mal. Être sous produit face à une si douce créature, je ne mérite pas de vivre. C'est donc à ça que je ressemble lorsque Yume me voit dans cet état ? La harcelant avec insistance pour des faveurs futiles ? Je ne la mérite pas. Ooooh non ! Je ne la mérite pas. Quelle sombre merde je suis.

Je ne me droguerais plus jamais. Plus jamais ! Cette addiction me détruit la vie jour après jour et me fait paraître aux yeux du monde comme un déchet aussi pourrit qu'un dealer de toute cette merde. Je ne prendrais plus d'herbe, de cachetons ou autre poudre nuisible à mon organisme et à la vie des autres. Quelle honte ! Moi, représentant de l'ordre et la justice, ne mérite aucunement mon grade de commandant. Cette unité qui m'a été assigné ... Je ne peux la diriger de la sorte. Pas dans cet état ! Combattre le crime pour la mémoire de ma soeur en étant en altération avec moi-même ? C'est indigne d'elle.

Dénué de tout sentiment d'amour pour celle que je viens de sauver, mon corps semble me lâcher. Et merde, c'est l'heure de la descente. Comme si d'un seul coup le monde s'effondre sur moi, je me mets à pleurer. Encore et encore. Mes larmes coulent et sans m'en rendre compte, je commence à dire des trucs totalement inaudible. Je pleure à encrier de toutes mes forces sans pouvoir me retenir, faisant de moi l'être le plus impuissant du monde.

Mon pouls s'accélère et je perçois l'ensemble de mon flux sanguin parcourir mon corps. Comme si ... Je vivais chaque instant présent dans mon corps avec une intensité folle. Puis d'un coup net, plus rien.

Je retrouve mes esprits et d'un seul coup, mon denden se met à sonner.

BulupBulup ... BulupBulup BulupBul- GATCHA
- Commandant Seikyuu, au rapport.
- Commandant, c'est Yume. J'ai vu un revendeur de tulipe. Vous en voulez ?
- Prend tout son stock. Terminé.

Oui, un jour j'arrêterais de me voiler la face et je combattrais mes démons. Le mal par le mal comme on dit.

Je me retrouve donc sans réelle excuse à lui donner pour mon comportement lors de notre rencontre et pour cette scène surréaliste, une bonne sueur reluisant sur mon front et l'ensemble de mon corps dénudé. Que puis-je lui dire ? Que puis-je lui demander comme service alors que je viens de lui montrer la pire facette de ma personnalité ? Je n'ai pas le droit de lui demander quoi que ce soit. Non ... Pas aujourd'hui.

- Va t'en ... Promet moi juste de ne plus voler. Du moins, les honnêtes gens. Ce genre de raclure là, tu peux. C'est comprit ... ? terminé-je en lui laissant le choix de me donner son nom ou non.

Détournant les talons, faisant jaillir la poussière du sol, je couvre ma tête de ma capuche pour disparaître dans les rues de la ville, en partance pour mon cuirassé. J'ai grandement besoin de repos bordel ...


Surviving is not easy • PV Seikyuu {FlashBack} 00nr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24387-fiche-technique-de-seiky
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24326-salade-de-phalange-terminee

Surviving is not easy
It's like nothing's real, chemicals we feel Nothing tangible, I can't feel your soul Is it all a lie? Get so petrified That it's all a dream, when I wake I'll see
Ft. Seikyuu
Et… Ce fut le choc… Sans même que Tatiana ne puisse comprendre, ce mec venait littéralement de fondre en larmes devant elle… Mais qu’est-ce qu’il lui arrivait si soudainement ?! Tia’ ne s’attendait pas à ce genre de réaction, franchement, et cela lui faisait un peu de peine, tout en la perturbant. Il faut dire que ce n’était pas franchement dans ces habitudes que de voir quelqu’un se mettre à pleurer d’un coup, si soudain. Elle se demandait même si elle avait dit quelque chose de mal… Non, pas possible, Tatiana avait beau être une femme avec un tempérament complexe, qui la qualifie de sauvage, ce n’était pas du tout son genre que de poussée les gens à pleurer… Bon alors… C’était sûrement la drogue où un truc dans le genre. Bah elle était belle la Marine tiens…

Et puis, sans prévenir, il s'arrêta d’un coup. Franchement, les enfants, la drogue c’est mal, ça donne des réactions terriblement bizarres et pour le coup, Tatiana se disait que ce type était plus qu’étrange. Mais dans quel monde vit-on…? Est-ce qu’elle allait encore en croisée des individus aussi bizarres où il était l’exception ? Bon… Il avait l’air d’être calmé, alors, elle ne poserait aucune question, cela ne la regardait pas, bien que perturbant. La jeune femme haussa un sourcil, penchant la tête légèrement la tête sur le côté face à ces mots. Bah tiens… Lui promettre quelque chose… Et il n'avait pas envie d’un câlin aussi ?! Tia’ roula du regard, ayant l’air de tellement pas le prendre au sérieux, cet idiot… “Mouais, mouais… Allez, va te coucher, t’es pâle comme un mort.

Même si la vie était quelque chose de complexe, qu’elle était passée par pas mal de choses difficiles, elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi certaines personnes se foutaient en l’air en prenant des substances des plus ravageurs. C’est dommage, à première vue, il n'avait pas l’air si méchant, elle soupira lourdement, se contentant de le suivre du regard. Bah tiens… Elle n’allait même pas pouvoir rembourser sa dette… Quel enfer… L’esclave en fuite sifflera pour attirer son attention. “Je m’appelle Tatiana, au fait. La prochaine fois, j’te rembourserais !” Et se fut une promesse, peu importe le temps qu’il faudra. Dans ce genre de choses, Tatiana n’était pas le genre à se défiler, elle portait une bien trop grande importance à ce genre de situation. Et voilà qu’il disparaissait dans cette foutue ville et elle finissait à nouveau seule. Un soupira s’échappa de ces lèvres Bordel, ce mec, dans deux ans il va perdre toutes ces dents avec la cam qu’il prenait. Tia’ se disait que c’était dommage, il avait une belle gueule.

Elle n’avait pas franchement envie de traîner là plus longtemps, alors forcément, la demoiselle remettra sa longue cape, la capuche sur sa tête pour partir de son côté, dans les foules. Autant dire qu’elle allait devoir se méfier encore plus de cette ville. Et sûrement partir plus vite qu’elle ne l’aurait crue.


MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia