Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la 3ème offerte
Voir le deal

Fond de bouteille [Tatiana]

En poussant les portes du bar, l'Armure savait dans quoi elle s'embarquait.

Les regards rivés vers elle, sur sa personne, Izumi continuait de marcher, avant de s'approcher du comptoir et de s'assoir aussi bien qu'elle le pouvait. Dans le pays ou la loi du talion régnait, la demi-géante ne rentrait dans aucune case, pirates et mafieux s'affrontaient, s'alliaient et se trahissaient selon les saisons, la primée n'avait eu traiter avec les mafieux que très peu de fois. Un billet sur le bar, et le premier shot descend dans son gosier, elle n'était pas ici pour s'embarrasser d'un affrontement contre la lie de l'humanité, et si elle ne refuserait jamais un tête à tête, elle ne tomberait plus dans la provocation gratuite.

- Un autre.

Izumi ne buvait pas pour se saouler, la seule addiction qui lui restait c'était la cigarette, et en écrasant un mégot sous le comptoir, d'une mine agacée elle éteignit le cône de tabac. L'Iron Fleet mouillait autour de l'île, mais pour une fois cette escale ne dégénérait pas en des représailles contre quiconque aurait provoqué le courroux de la demi-géante. Déterminée à simplement passer un "bon" moment, discrète autant qu'elle le pouvait, la libre capitaine ne se plaignait pas. Manshon était peut-être un nid de vipères, mais offrait néanmoins la possibilité pour des pirates recherchés de se rafraichir dans des allées, des ruelles, des impasses coupe-gorge. Et pour éviter les ennuis, la capitaine était arrivée à un niveau ou généralement sa froideur, et sans forcément tomber dans le cliché, si la "mort" n'accompagnait pas la jeune femme, il fallait simplement admettre que les ennuis ne venaient plus à elle. Elle était devenue pour pas mal de monde les ennuis, chacune de ses apparitions depuis son retour, s'accompagnait d'une montée conséquente sur sa prime. Le temps des petits délits, des petits pillages, des petites attaques, des petites actions, pour une petite renommée.

Un grognement guttural, alors qu'un léger sourire mauvais se dessine sur son visage angélique. Ou est-ce que cela la mènerait ?

Elle abat avec fracas son verre, et croise le regard du barman, et alors que ce dernier essuie la sueur perlant sur son front, Izumi dévoile sa superbe dentition, un sourire carnassier s'affichant en réponse à la peur et la gêne qui semblent prendre le contrôle du bougre.

- Une bouteille... non deux, deux bouteilles de ton meilleur alcool.

Elle les viderait à la mer, emplie d'une mélancolie laconique, sur la bitte d'amarrage, en attendant que son équipage ne vienne la chercher. Ces moments, ou la solitude était son seul compagnon, lui rappelait d'ou elle venait et qu'à la moindre erreur elle pouvait y retourner. Plus jamais seule, Izumi pensait désormais non seulement pour elle mais pour les centaines de guerrières, de femmes, ayant mis leurs vies en suspens, toutes dépendaient de leur capitaine, et ces responsabilités remplissaient peu à peu le vide l'ayant rongé depuis qu'elle s'était lancée dans la piraterie. Et pour celles qui ne verraient de leurs yeux les accomplissements de l'Iron Fleet, la demi-géante leur rendrait honneur du mieux qu'elle pouvait.

Retour à la réalité, ses instincts reprennent le dessus. Deux, non cinq ombres qui sortent des ténèbres, qui sortent de l'arrière boutique. Un soupire, et exaspérée Izumi patiente que le groupe ne parvienne à son niveau, avant de se lever et de toiser l'inconnu de toute sa hauteur.

- Laissez moi deviner, j'ai pas le droit d'acheter ce qui se trouve pas sur la carte ?

Ses iris pourpres se plissent, et le misérable devant-elle ne peut soutenir son regard. Izumi hausse des épaules, juge du regard chacun des membres du groupe avant de nouveau reporter son attention sur le chef de la bande.

- Nous savons tous comment cela va finir, si j'ai pas ce que je veux très rapidement.

Elle frotterait le sol avec leurs têtes, craquant ses articulations une par une, Izumi se préparait sans émotions particulières, à enfoncer la tête d'un de ces messieurs dans l'arrière-train d'un de ses collègues.

- La, les bouteilles sont là !

Le barman gémit cette phrase, sans se retourner dans sa direction, Izumi décapsule avec deux doigts la bouteille avant d'en boire le quart. Impassible, son visage ne s'illumine que pour remercier le vendeur, et alors que ce dernier attend un paiement, la libre capitaine fait volteface et se dirige vers la sortie.

Un cliquetis, et Izumi est définitivement irritée, sans laisser le temps au cloporte d'ouvrir sa gueule, sa main se pose sur l'arme à feu du mafiosi, et le brise sans que le regard emplit de haine ne se détourne du misérable. Le petit groupe recul sans s'en rendre compte, et avant même que les portes de l'établissement ne se referment, la demi-géante est déjà dehors laissant les incrédules à leurs sort.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi

Fond de bouteille
I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I'm playing on my own I survived
Ft. Izumi
Comment dire… Ce n’était pas la première fois que Tatiana était à Manshon. Elle avait déjà mis les pieds dans cette ville quelques mois plus tôt, où quelque chose comme ça. En tout cas, cela faisait assez longtemps pour qu’elle se dise, qu’elle avait fini par se perdre où qu’un connard l’avait arnaqué. “Oui mademoiselle je vous emmène où vous voulez”. Et le peu de pièces qu’elle avait encore avait fini dans les poches de cet enfoiré avant même qu’elle ne s’en rende compte. Pour le coup, elle se disait qu’elle l’avait sûrement méritée, à force de voler ici et là pour survivre, il y avait bien un moment où cela se retournerait contre elle. Et bien entendu, bornée qu’elle était, Tatiana n’avouera sans doute jamais qu’elle avait fini par se faire avoir comme une débutante. L’excuse de s’être perdue était très bien. Idiote, mais très bien. De toute façon quel crétin viendrait lui poser la question, hein ? Personne.

Enfin, maintenant qu’elle était là, la jeune femme allait quand même devoir trouver un moyen pour filer, elle se retrouvait presque à la case départ et cela commençait grandement à la frustrer. Un léger soupir s’échappa de ces lèvres, alors qu’elle sentira à nouveau son estomac lui crier famine. Bon… Peut-être qu’elle allait devoir à nouveau se mettre à “bosser” afin de se mettre quelque chose sous la dent. Mais on dirait bien que sa bonne étoile n’était pas présente aujourd’hui, assez pour qu’elle ait eu à peine le temps d’y pensée, que Tia’ bousculera un type dans la rue, qui était bien entendu accompagné par ces potes. “Hey. Espèce de salope, tu ne sais pas faire attention où tu vas ? T’es aveugle où quoi?!” La jeune femme haussa un sourcil sur le moment, alors qu’elle fixa ce mec, qui n’avait, semble-t-il, aucune manière. “Hey face de gland, on t’a jamais appris à parler autrement aux gens ?” Sans même vouloir s’excuser de quoi que ce soit, Tatiana ne se fera pas prier pour se remettre à marcher, levant une main en faisant un magnifique doigt d’honneur à ce petit enfoiré. “Paie toi une éducation, connard.

Elle n’aurait pas dû… Vraiment pas. Seulement, Tia’ était pas quelqu’un qui se laissait impressionner par la première insulte qui venait. Ce type n’avait pas du tout l’air ravi, autant du geste de la jeune femme que de sa façon de lui parler. Il s’agissait sûrement d’un macho qui appréciait la soumission de la gente féminine. Et forcément, il était tomber sur une femme qui n’avait pas sa langue dans sa poche, quitte à avoir des ennuis. La jeune femme continuera sa petite route, avant d’entendre d’autres insultes de ce type et des pas plus rapide derrière, Tatiana se retourna à peine pour voir de quoi il s’agissait, bien qu’elle avait déjà une petite idée. A peine elle se fera attraper le bras que la jeune femme viendra donner un coup de pied dans la figure du premier homme, abandonnant son long manteau pour la jeter au visage d’un autre, afin de profiter de la confusion provoquer pour partir en courant. “P’tin…

Hey! Revient ici, petite pute!” Et voilà que ça partait en course poursuite dans la ville. Sans aucun doute, Tatiana ne comptait pas se faire attraper aussi facilement, alors s’était agilement entre les passants qu’elle se faufilait à toute vitesse, passant au-dessus d’un étalage sur son chemin dans un saut agile, pour atterrir dans une roulade et continuer de courir dès qu’elle se réceptionna sur ces pieds. Si dans un premier temps, ça pouvait avoir l’air d’être amusant, que cela permettait à l’orpheline de faire un peu d’exercices, elle ne se serait jamais attendu à devoir à un obstacle de taille au bout de quelques ruelles. Elle avait beau courir comme une folle, la jeune femme ne s’était pas attendu qu’une personne sorte d’un bar et lui rentra dedans d’un coup. Bon, cette personne semblait plutôt grande et solide sur ces pieds, mais dans sa bousculade, Tatiana avait fait tomber la bouteille qu’elle tenait dans ces mains. “Que-...?!” Elle eut à peine le temps de levée le regard pour voir la personne en question, qu’elle entendra déjà les types qui lui courrait après arriver à toute vitesse.

Tatiana n’allait pas non plus rester là, elle n’eut même pas le temps de s’excuser qu’elle repartait déjà en courant en insultant la vie de tous les noms d'oiseaux qu’elle connaissait. Et comme si la chance avait une sérieuse dent contre elle, ne suffisait pas, Tia’ finira bien vite par rentrer dans une ruelle qui finissait en cul de sac. Elle se laissera glisser sur ces pieds en vue de sa course effrénée, regardant autour d’elle à la recherche d’une fenêtre de sortie, avant de se retourner aussitôt qu’elle entendra ces types arrivés et visiblement fort amusé par la situation en entendant leur rire gras. “Bien, bien, bien… C’est l’heure de te foutre la raclée de ta vie, chaton. Tu vas tellement morfler que même ta mère ne te reconnaîtra pas.” La jeune femme crispa la mâchoire, avant de lever les poings en se mettant en position, expirant doucement en ne quittant pas ces types du regard. “C’est ta mère qui risque de plus te reconnaître quand je te botterais le cul, batard.

Mais quand est-ce qu’elle allait apprendre à se taire ? Jamais. Entre le fait d’être borné et à ne pas hésiter à ouvrir sa gueule quand elle en a, tout simplement envie. On ne peut plus rien faire pour cette sauvageonne. Elle est bizarre la vie, quand elle veut.
MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
Une migraine.

Izumi aurait surement une migraine demain matin, ou Elizia lui passerait des remontrances, mais c'était elle la capitaine, elle qui dirigeait l'Iron Fleet, aussi la demi-géante ferait comme souvent lorsqu'elle ne risquait pas grand chose, elle faisait comme elle l'entendait. A la suite des hommes ayant coincés la femme dans l'impasse, la primée et libre capitaine surgit des ombres comme un monstre sortant des cauchemars des enfants, à la différence près que la pirate était bien réel. Empoignant celui le plus proche d'elle, son bras droit attrapa par le scalp sa cible et d'un mouvement mécanique, lui explosa le visage contre un mur, avant de le relâcher contre le sol.

Le second se retourna, et le troisième l'imita en observant leurs camarades au sol ils restèrent figés un instant. Comme dans la nature, on tombait parfois sur plus fort que soi, toujours un plus gros prédateur pour manger les plus petits. Ils avaient cru faire festin de la demoiselle, ils serviraient d'encas à l'Armure. Avançant en fixant du regard celle coincée contre le fond de l'impasse, sans même prêter attention à ses adversaires, de marbre ses iris pourpre cherchèrent le regard de l'autre femme. Dégainant Menteuse hors de son fourreau, le Meitou produisit une lame d'air démembrant dans une gerbe de sang l'un des deux, il n'y avait aucun plaisir dans ce qu'accomplissait l'Armure. Aucune gloire, aucun prestige, aucun honneur à tirer de ces meurtres, ainsi elle tâcha d'en finir rapidement, de tirer le rideau final sur ce pathétique et pourtant macabre spectacle.

Le troisième hurla, les yeux exorbités et animé par l'énergie du désespoir il se rua sur la jeune femme mais une nouvelle lame d'air le réduisit en charpie, et la rescapée fut tâché du sang de son agresseur. Rangeant Menteuse dans son fourreau, elle se rapprocha jusqu'à ne laisser quasiment aucun espace entre elle et l'inconnue. La toisant de toute sa taille, elle se baissa légèrement avant de tendre la seconde bouteille d'alcool, celle que l'insolente n'avait pas cassée, cet acte aussi maladroit qu'il était lui avait sauvé la vie et Izumi en était tout à fait consciente.

- Boit, plus une goutte.

La primée laissa le temps à son interlocutrice d'observer la scène, mais pas suffisamment pour réfléchir à toute pensée futile sur un éventuel échappatoire. Ses pupilles se plissèrent, et son regard devint perçant laissant transparaître l'unique et autre option à cette rencontre inattendue.

- Ou tente ta chance.

Elle lui avait murmurée ses mots à l'oreille avant de se redresser.

- Izumi, capitaine de l'Iron Fleet.

Sommaire introduction, mais qui parlait d'elle même. Toutes les informations dont avait besoin la petite femme était à sa disposition, à elle donc de faire rapidement un choix.

Ou l'Armure le ferait pour elle.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi

Fond de bouteille
I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I'm playing on my own I survived
Ft. Izumi
Tatiana n’avait même pas le temps de faire quoi que ce soit, qu’une masse finissait par faire son apparition dans cette petite bagarre de rue et elle avait encore moins le temps de dire quelque chose que ces enfoirés finissaient réduite en charpie. Quand le sang du crétin qui était plus prêt d’elle éclaboussait son visage en goutellette, la jeune femme avait eut le réflèxe de fermer les yeux, à peine une fraction de secondes qui avait tout simplement laisser le temps à cette femme de s’approcher d’elle. Un peu trop prêt soit dit en passant… Tia’ releva le regard vers le visage de cette femme, s’attendant presque à se faire déchirer en deux… Parce qu’elle avait beau ne pas exprimer grand chose sur son visage, vu qu’elle avait tendance à beaucoup intériorisé chacun de ces ressentis, la jeune femme avait tout de même reconnu la personne. Et elle était sûrement là pour la bouteille cassée quelque temps plus tôt… C’était quoi cette journée, putain ?!

La demoiselle se racla la gorge sur le moment, son regard passant de la bouteille à cette femme, de six mètres de haut… C’était l’impression qu’elle avait sur le moment en tout cas, sachant bien qu’elle n’était pas aussi grande. Mais c'était assez déroutant que de voir quelqu’un avec une aussi grande taille… Et elle se sentait terriblement petite pour le coup. “... Heu… Je…” Et bien, pour une fois qu’elle en perdait sa langue, cette folle.

Tatiana avait le choix de boire où de… se battre avec elle… ? Alors, il fallait savoir qu'elle avait beau prendre pas mal de risques dans sa vie, Tia’ n’était pas non plus suicidaire et face à ce genre de personnes elle préférait rebrousser chemin. Et là… Si elle le pouvait, l’orpheline se serait déjà barrer en courant. “Alors… Pour commencer, si vous pouviez reculer un peu, vous empiétez sur mon espace personnel… Ensuite…” La pirate pencha la tête sur le côté en regardant la bouteille avant de la prendre littéralement en main. “... Je ne suis pas assez suicidaire pour avoir envie de me faire découper comme une saucisse…” Les mauvaise habitudes revenaient bien vite à l’assaut, elle avait beau ne pas savoir quoi dire sur le moment, Tia’ avait quand même fini par répliquer comme elle savait si bien le faire.

La jeune femme approchera la bouteille de ces lèvres pour se mettre à boire part grosse gorgée sans même se poser plus de question que ça. Disons qu’elle avait plutôt une bonne descente à première vu, mais elle arrêtera de boire à un moment, toussotant, passant sa main sur le coin de ces lèvres, alors qu’elle grimaçait. Sa brûlait de l’intérieur ce breuvage des enfers ! Tia’ lui tendra à nouveau sa bouteille, l’observant du coin de l’oeil, plissant un peu le regard, plutôt perplexe. Il y avait des gens bizarre dans ce monde quand même… “C’est bon ? Je peux y aller là ?” Elle avait un gros doute sur le fait que la réponse soit positive, Tatiana s’attendait presque à ce qu’il y ait anguille sous roche. Cette situation était tout droit sortie de nulle part et en plus elle se permettait de ne pas dire Merci. Dans un sens, elle l’avait aidée, donc bon… En toute logique, Tia’ devrait remerciée Izumi pour ça. On finira bien par comprendre qu’elle était trop têtue pour faire ce genre de chose, n’est-ce pas ?


MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
- Je dois m'avoir m'être mal faite comprendre, c'est de ma faute.

Son poing droit se posa sur le mur à sa droite, puis couvert du fluide de l'armement, la demi-géante mit un coup de poing en ne quittant pas du regard son interlocutrice. Lorsqu'elle le retira, un trou béant était apparu dans le mur, qui s'était également fissuré sous l'impact du coup de la pirate. Elle rapprocha de nouveau sa tête de l'autre, et sans bouger l'attrapa avec son autre bras, la soulevant hors du sol avant de la placarder contre le mur.

- J'ai horreur de l'irrespect.

Empoignant Menteuse du bras-droit elle pointa le bout de la lame du Meitou sur le front de son interlocutrice. Laissant assez de temps s'écouler, elle rangea son arme dans son fourreau sans relâcher son emprise sur la petite femme avant de ramasser la bouteille, de la laisser tomber et de lui tendre de nouveau l'alcool. Pas besoin de parler, l'entêtement de cette sotte ne la conduirait qu'à une mort précoce, quand la force manquait pour lutter contre un adversaire ayant fait l'effort de vous épargner, mieux fallait-il coopérer à ses demandes plutôt de risquer de le froisser. Car un cadavre de plus ou de moins ne changerait rien à cette scène. Une inconnue de plus ou de moins disparaissant de la surface des mers ne changerait pas l'histoire de ce monde.

- Tu ne sais pas boire, tu ne sais pas te défendre.

Reniflant son interlocutrice, Izumi haussa un sourcil perplexe, la femme qu'elle terrorisait n'en était peut-être pas une, peut-être était-elle une non humaine n'étant pas arrivée à maturité ? Il lui fallait éloigner cette théorie le plus vite possible afin de ne pas avoir un meurtre d'enfant sur la conscience, car jusqu'à présent personne ne pouvait lui mettre à dos des pertes non adultes lors de sa carrière de pirate.

- Es tu humaine petit être ? Es tu seulement une adulte ?

L'inconvénient quand on était grand c'était que poser un jugement, ou un âge sur une personne si elle n'était pas ridée ou en bas âge c'était un peu plus complexe. Mais cela ne pourrait altérer son jugement, plus posée et réfléchie depuis son retour, Izumi trouverait les réponses à ses questions. D'une manière ou d'une autre, et si la petite femme se risquait à mentir, elle verrait ce qu'il en coutait d'abuser de la patience et la gentillesse de la primée. La libre capitaine avait une meilleur retenue, mais il ne fallait pas non plus abuser.

Après tout, elle restait une pirate. Une forte tête de plus ou de moins à mâter, ce n'était rien qui sortait de l'ordinaire, en revanche l'ingratitude pouvait, il était vrai, provoquer l'ire et la colère de la capitaine de l'Iron Fleet. Une bouteille cassée, une nuit qui pouvait s'achever sur une bonne note, des agresseurs disparus. Non plus elle y réfléchissait, plus Izumi se confortait dans l'idée que derrière cette arrogance se cachait un manque évident de maturité et de reconnaissance. En somme, un manque de bonne manière, et l'Armure connaissait déjà le jugement qu'elle réservait en fonction de chacun.

Et l'inconnue n'apprécierait pas celui qu'elle réservait aux gens de son âge se comportant de pareil manière.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi

Fond de bouteille
I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I'm playing on my own I survived
Ft. Izumi
Tatiana ne faisait pas vraiment la maline face au trou béant dans le mur… Le propriétaire va râler soit dit en passant… La jeune femme se racla la gorge pour le coup, ce n’était vraiment pas une partie de plaisir pour elle et la suite le serait encore moins. Sans même qu’elle s’y attende, cette géante  la souleva et la palqua au mur. Tia’ grimaça sur le moment, parce que ça ne faisait absolument pas du bien et elle détestait ce genre de situation, surtout que cela lui provoquait des flashback du passé qu’elle aurait préférée oublier où ne pas du tout y penser. “A-Attends!” Bordel mais le karma lui tombait dessus où quoi ?! L’orpheline crispa la mâchoire, agitant les jambes étant donné qu’elle ne touchait plus du tout le sol… Elle n’allait quand même pas se faire embrocher aujourd'hui ? Elle avait à peine l’occasion de faire ce qu’elle voulait et là voilà qui risquait une mort certaine face à une inconnue qui était, clairement, plus forte qu’elle.

Oui, elle avait peur, qui ne le serait pas dans ce genre de moment, hein? Mais fort heureusement pour elle, la géante avait décidée de la lâcher et elle finira à nouveau au sol, littéralement sur le cul comme on dit, ayant été surprise sur le moment. Tatiana regardera la bouteille et cette.. Izumi, avait-elle dit ? Ouais c’était ça… Enfin, son regard passait de cette géante à la bouteille qu’elle attrapera doucement avant de boire à nouveau une gorgée. Elle allait quand même devoir faire attention, Tatiana avait beau tenir plutôt bien l’alcool, elle pouvait tout autant finir complètement torchée. Et dans cette ville… Ce n’était pas vraiment sécuritaire que de finir bourrée au milieu d’une ruelle.

Elle se racla la gorge, se relevant tranquillement, avant d’avoir un léger mouvement de recule quand cette femme se pencha à nouveau sur elle pour… la renifler ? C’était quoi ça encore…? Franchement, les gens de cette foutue ville étaient tout bonnement étranges… “Je sais me défendre… Mais on tombe parfois sur quelqu’un de plus fort que soit alors…” Autant dire qu’elle préférait éviter de se sentir plus nulle qu’elle ne l’était déjà. Tia’ tentait juste de se convaincre qu’elle n’était pas si faible que ça et se donner du courage pour la suite. Chose qui n’était pas vraiment facile. La jeune femme soupira légèrement, un peu plus “calme” que quelques secondes plus tôt, parce qu’elle n’avait pas envie de finir maltraîter à nouveau. Si on peut appelé ça une quelconque maltraitance.

Enfin, elle haussa un sourcil face à Izumi… Qui avait l’air de pas vraiment savoir si elle était adulte… Où autre chose qu’une humaine… Tatiana fit une tête de six pieds de long, comme on dit, elle tirait la tronche pour le coup, avant de soupirer. “Sérieux… Bien sûr que je suis adulte et humaine… C’est moi qui devrait me poser des questions, plutôt… J’ai jamais vu quelqu’un d’aussi grand que vous…” Et c’était strictement la vérité, Tia’ avait beau avoir grandi, et pas forcément dans les meilleures circonstances, elle n’avait réellement jamais vu d’autres… Comment pourrait-elle qualifier ça ? Créatures ? Race ? Elle s’en fichait dans le fond, mais elle avait bien le droit de se poser des questions sur qui était cette personne.


MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
- Et toi tu es plus forte que qui ?

D'un mouvement de la main elle l'attrapa par la taille et la poussa vers l'avant. L'autre pouvait bien tenter de s'enfuir, l'inconnue ne ferait pas long feu. L'énergumène devant elle, était pour le moment unique en son genre, ou alors elle n'avait rien à perdre. A commencer par un nom, car Izumi ne savait toujours pas comment appeler son interlocutrice, celle qui tentait de se dérober et qui semblait avoir trop de répondant, avait omis de se présenter. Lentement, l'Armure marcha autour de la petite femme, arborant un sourire narquois à la dernière remarque de la femme.

- Et quel est ton nom petit être ? Tu sembles bien bavarde, et prompte à vouloir me contredire.

Au milieu des corps qui se refroidissaient, parmi le carnage, Izumi ne s'attarderait pas sur les lieux de son crime, il lui restait encore une équation à résoudre, que faire donc de ce témoin gênant ? Cette fille qu'elle avait secourue ne semblait visiblement pas très pressée de la remercier. Fallait-il vraiment lui ôter les mots de la bouche ? Un peu décevant non ? En puissant sur sa patience, et accompagnant d'un légèrement grommelant la demi-géante bloqua de nouveau l'autre contre un des murs, mais cette fois elle ne laissait quasiment aucun espace entre elle et son interlocutrice. D'un point de vue extérieur, l'Armure apparaissait seule de côté dans cette impasse, la différence de taille jouait en sa faveur, ça et plein d'autres facteurs.

- Si je dois attendre de connaître ton nom, je vais te nommer moi même, et ensuite je te couperai la langue si tu persistes à brailler dans mes oreilles et tu auras une bonne raison de croire que je ne suis pas humaine.

Elle ne plaisantait pas le moins du monde, mais ça, l'autre l'avait déjà surement devinée. Se répéter encore et encore, Izumi avait passée l'âge, bien mieux à faire ailleurs, pourquoi perdre son temps avec cette effrontée ? Au pire, il restait encore le choix de la faire disparaître elle aussi, pour la punir de son insolence et de son manque de manière. Ou simplement pour la faire taire, pleins de raisons de faire du mal, peu de faire du bien.

- Si tu es adulte, alors dit moi pourquoi j'aurai pitié de toi ? Pourquoi je t'épargnerai alors que jusqu'à présent, je n'obtiens rien de ce que je veux de ta part ? Dit moi petit être, sais-tu faire autre chose que de t'attirer la colère et le courroux de plus fort que toi ?

De nouveau ses iris plongèrent dans celui de la jeune femme. Il était temps de délaisser les plaisanteries et d'essayer de détourner l'attention, ou de provoquer l'ire de la pirate, une seconde chance, pas une de plus. Si Menteuse devait encore ôter la vie, cela n'empêcherait pas Izumi de dormir, en son âme et conscience elle trouverait un moyen d'expliquer la raison de ses actions de manière parfaitement logique à ses yeux. C'était tout de même curieux, cette manie pour certaines personnes de toujours rajouter de l'huile sur le feu, ou de laisser une bouilloire leur exploser au visage.

- Temps écoulé.

Alors, sera-t-elle damnée ou une nouvelle fois rescapée. Et puisque que la femme de petite taille ne souhaitait pas boire, qu'à cela ne tienne, elle fêterait son énième victime avec ce qu'il restait.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi

Fond de bouteille
I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I'm playing on my own I survived
Ft. Izumi
Merde… Mais comment avait-elle fait pour finir dans une situation pareille ?! Sans aucun doute, Tatiana était complètement tendue et ressentait cette boule de peur au fond de ces tripes. Ce n’était pas du tout des sensations qu’elle aimait. Bien au contraire même, elle se rappelait beaucoup trop de cette période où elle n'était encore qu’une simple esclave, l’époque où elle était uniquement une petite chose qu’on pouvait maltraiter de toutes les façons inimaginable… Et cette géante… Soit elle savait quelque chose et se jouait littéralement d’elle, soit elle était tout autant horrible que son "maître" et sincèrement, elle n’avait pas du tout envie de savoir.

La seule chose qu’elle désirait réellement, s’était de pouvoir filer aussi loin que possible pour épargner sa vie. Comme elle le faisait depuis qu’elle était partie. Mais elle n’allait pas pouvoir courir toute sa vie, n’est-ce pas ? Il y avait bien un moment où Tia’ allait devoir faire face à son passer, mais il lui manquait quelque chose pour y arriver. Même si elle était courageuse, elle était loin d’être aussi forte qu’elle le voudrait et plus le temps passait, plus elle aurait voulu pouvoir l’être. Cette idée qui germait dans sa tête lui donnait réellement envie d’être meilleure en tout point et ainsi elle pourrait faire face à toutes les horribles choses que la vie lui avait fait subir.

Si elle suivait du regard et écoutait chaque mots que prononçait cette femme, Tatiana crispa la mâchoire, comme si elle ne voulait pas rêvélée quoi que ce soit sur elle. Garder ces secrets, vouloir faire en sorte qu’on ignore son identité et qu’on ne cherche pas à en savoir plus.  “Je suis plus forte que personne. Je n’ai aucun moyen de rivaliser avec vous où qui que ce soit d’autres. Jusqu’à maintenant c’était… De la chance.” Ouai, et elle s’en convaincra rapidement de ce genre de conneries.

Tatiana se racla la gorge, sentant chacun de ces muscles se tendrent dès l’instant où cette femme la plaqua à nouveau contre le mur et que l’espace était encore plus faible qu’avant. Bordel… Elle espérait juste que cette folle la lâche. Par réflexe elle ferma les yeux, comme si elle cherchait à se convaincre que ce n’était qu’un mauvais rêve, une fois qu’elle les rouvrira, Tia’ se rendra compte que rien de tout ça ne s’était produit. Faux. Il s’agissait là de la réalité et une petite voix lui disait que rien de ce qui se passait ici n’était un simple rêve. L’orpheline ouvrira de nouveau les yeux, son regard allant vers le visage de la géante, qui semblait carrément lui dire qu’elle devait répondre à ces questions sous peine de mourir. Mais putain, comment cette merde était arrivée ?! Karma quand tu nous tiens. “Attendez! Juste une minute !” Temps écoulé… Temps écoulé… Je t’en foutrais tiens…  

L’ex esclave prendra une grande inspiration, et étrangement, pour s’aider à reprendre contenance, la jeune femme ne se fera pas prier pour boire une bonne partie de la bouteille qu’elle avait encore en main. Peut-être que l’alcool allait l’aider à se détendre un peu… Où il s’agissait là, uniquement de la pire idée qu’il lui était arrivé d’avoir dans sa misérable vie. “J’ai été très impolie, je le sais bien, mais vous êtes carrément oppressante…” Malgré tout, cela n’empêchait pas la jeune femme de dire ce qu’elle pensait, encore une fois. “Je m’appelle Tatiana…” Elle détourna un peu le regard pour le coup, se rappelant de certaines paroles de cette femme. La pitié était quelque chose qu’elle ne désirait pas, au contraire même, Tia’ n’avait pas besoin de ça.  Rien que de se rappeller de ces paroles, la jeune femme ne put s’empêcher de boire à nouveau dans cette foutu bouteille.

J’en veux pas de votre pitié! Je ne vous ai rien demander, que je sache. D’accord, je vous remercie de m’avoir aider et je m’excuse de vous avoir bousculé dans la rue, mais jamais, au grand jamais, je ne veux votre foutu pitié!” Qu’est-ce que cela pouvait être énervant, à un point qu’elle avait fini par soutenir le regard de cette femme, comme si soudainement le courage venait de s’emparer d’elle. Celle-là… Elle était sauvage, avait beau devoir faire face à une personne qui était largement capable de lui couper la tête, cela n’empêchait pas du tout Tatiana de dire ce qu’elle pense et de tenter de faire face quitte à y laisser sa peau. “Tch… Sérieux.” Où le courage faisait qu’elle était complètement suicidaire, où l’alcool l’aidait énormément à devoir faire face à quelque chose qu’elle était sûrement incapable de faire quand elle n’avait aucunement de l’alcool dans le sang. Bon sang… Si elle n'avait pas bu, Tatiana aurait sûrement fini avec une crise d’angoisse. D’ailleurs, dans un réflexe elle voulu boire à nouveau, mais sans même qu’elle s’en était rendu compte, il semblerait qu’elle l’avait vider. Tia’ la secouera frénétiquement en grommelant, avant de s’appuyer encore plus contre le mur, affichant une tête déconfite, alors que son regard se posera à nouveau sur le visage de la géante. “Et maintenant, hein?

MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia
- Parce que t'as l'impression que je dégage de la pitié ?

Izumi laisse échapper un pouffement de rire cristallin, elle pensait à l'envers cette Tatiana, ou alors elle avait trop prit de coups sur le crane, chercher une explication à ce que déblatérait l'autre ne servirait à rien. Plissant les yeux, son petit sourire narquois s'agrandit quand son interlocutrice se mit à boire. Oppressante ? Elles étaient à Manshon, chaque recoin de l'île était angoissant et oppressant, pour vivre sans anxiété Tatiana n'était pas sur la bonne île, ce qui indiquait plus ou moins à l'Armure que celle qu'elle avait sauvée, n'était pas native de la terre des mafieux. Roulant des yeux en soufflant d'exaspération, la demi-géante posa un instant ses mains sur ses hanches.

- Tu as une grande gueule Tatiana, elle finira brisée, et si tu préfères vider ton sac que de rester en vie, c'est que tu ne possèdes aucun sens de survie, ce qui m'étonne parce qu'il faut assumer bien souvent, ses propos.

Izumi n'était pas très bavarde, parler longtemps l'ennuyait, motiver ses troupes nécessitait parfois de grandiloquents discours, si ils étaient "obligatoires" Izumi avait encore du mal à faire sortir autant de mots de sa bouche pour des banalités, presque invisible la forgeronne préférait parler avec des actions plutôt que des mots.

- Pourquoi dois-je te menacer deux fois de mort, pour de simple remerciements ? Pourquoi ne pas me donner ton nom quand je t'ai donnée le mien ? Tu nous as fait perdre à chacune du temps précieux.

Et maintenant ? Izumi fit volteface, levant sa main droite laissant Tatiana incrédule et à son sort, pourquoi s'attarder à cet endroit désormais qu'elle avait ce qu'elle voulait ? Quasiment convaincue que la rescapée était déjà morte, avec ce genre de ton, de provocation, et un manque évident de force, ce n'était qu'une question de temps. Et parler aux damnés n'était pas vraiment le passe-temps favoris de l'Armure.

- Maintenant ? Fait ta vie Tatiana l'insolente, continue à faire ta provocatrice, tu n'es pas aussi bête que tu veux le faire croire. Tu as misée sur ma magnanimité, aujourd'hui tu t'en sors, recommence l'expérience demain et ca sera la fin, mais c'est ton choix. Si je le respecte, je ne m'attarde pas à parler aux morts, et avec toi c'est tout comme.

Miser sur la chance ? Les gens aimaient vivre dangereusement, mais c'était presque malsain, et Izumi afficha une grimace de dédain en la dévisageant une dernière fois de haut en bas. Elle, elle avait tout et Tatiana ne semblait avoir pour elle que l'audace et un langage fleurie, s'arrêtant dans sa lancée, la libre capitaine tourna légèrement son visage en direction de l'impasse.

- Continue de miser sur ta chance et voit ou ça te mène, quand tu en auras marre d'être faible, quand tu voudras joindre les actes aux mots, trouve moi. Ou laisse la seule chance que ton destin t'envoie s'envoler, ça m'est égal, et si tu prends ça pour de la pitié, c'est définitivement que le voile de la réalité sur tes yeux, t'obscurcis ou te rend aveugle à ce qu'est vraiment la vie.

Passant une main dans les poches, derrière son plastron, Izumi laisse tomber de manière nonchalante, une bourse au sol. L'ultime épreuve, pour savoir si Tatiana est une cause perdue, ou si il est possible pour la petite femme de passer outre son mode de pensée... particulier. Rejeter le monde en bloc, Izumi le faisait aussi, mais rapidement dans sa carrière dans le crime, Izumi avait appris à mettre de côtés ses principes, pour mener à bien des projets lui permettant de se rapprocher des plus grands. S'était-elle trahie pour autant ? Non, la jeune femme avait évoluée avant de se retrouver figer à jamais dans la rigidité de ses principes, et de laisser passer le train l'emmenant vers la gloire. Et depuis, pas une seule fois elle ne s'était repentie ou n'avait regretté sa décision. Montrer son visage ne lui faisait plus peur, le regard des gens non plus. Plus besoin d'être prisonnière de sa propre création, l'Armure avait fait tomber le heaume.

Tatiana devait faire tomber son "heaume". Avant qu'il ne soit trop tard. Izumi s'était remise en marche, lentement en direction du port, si le petit être voulait son attention, elle trouverait un moyen de l'avoir. D'au moins ça, Izumi n'avait aucun doutes.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi

Fond de bouteille
I was born in a thunderstorm I grew up overnight I played alone I'm playing on my own I survived
Ft. Izumi
Tatiana plissa le regard face aux paroles de la géante… Qu’est-ce qu’elle savait de l’orpheline pour se permettre de dire ce genre de choses hein ? Rien du tout. L’instinct de survie, elle l’avait, malgré qu’elle se comportait très mal avec les gens, cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait aucune notion de survie. Un soupire s’échappa de ces lèvres, alors qu’elle tourna la tête sur le côté, faisant un peu la gueule pour le coup. Quand on ne savait rien de la personne, on évitait de faire des déductions. La jeune femme détestait ce genre de chose, mais elle savait que son comportement en était, où beaucoup, la cause. Si elle agissait aussi mal, c’était juste sa façon de se protéger et de garder une certaine distance avec les gens qui l’entouraient, tout simplement parce qu’elle ne savait pas à qui elle pouvait faire confiance où non.

La notion de confiance avait disparu depuis bien longtemps, à un point qu’elle avait du mal à s’ouvrir aux autres, parce qu’il y avait beaucoup trop de risques autour d’elle. Fuir l’esclavage avait été quelque chose de salvateur pour Tatiana, mais cette ombre restait toujours derrière elle, à la guetter au moindre moment, pour pouvoir lui sauter à la gorge dès qu’elle baissera sa garde. Même si la vie en générale était un risque, parce que personne n’était tout beau tout mignon. Elle avait parfaitement conscience de tout ça. “Vous vous êtes pas dit qu’en agressant quelqu’un que ça n’aiderait pas à avoir une réponse?

Il ne fallait pas déconner non plus… Tatiana se sent suffisamment oppressée comme ça, forcément qu’elle n’allait pas remercier qui que ce soit où donner son nom dans ce genre de cas. La jeune femme soupira doucement, observant cette géante, tout en écoutant ce qu’elle lui disait, alors qu’elle détourna le regard, sans réellement comprendre pourquoi elle agissait de cette façon. Une fois, elle lui disait qu’elle la tuerait, l’autre fois, elle lui faisait une leçon de vie et l’invitait à la retrouver… C’était quoi ce bordel ?! Tia’ avait clairement du mal à comprendre la personnalité de cette géante… Et elle se disait que ce n’était sûrement pas la peine de chercher d’avantage. Plus le temps passait et plus elle croisait des personnes plus bizarres les unes que les autres. Une bonne petite ratatouille de bizarrerie.

La jeune femme haussa un sourcil lorsqu’elle vit une bourse tomber au sol… Et qu’Izumi ne semblait pas du tout l’avoir remarquée. Normalement on entendait quand on perdait son argent, avec les cliquetis des petites pièces qui s'entrechoquent. Tatiana passa son regard de ce petit trésor à Izumi plusieurs fois, avant de s’approcher de la dite bourse pour la ramasser, la faisant sautiller dans l’une de ces mains, alors qu’elle continua sa route pour aller se mettre en face de cette géante. “Tenez. Vous avez fait tomber ça, en temps normal je me serais cassée avec, mais je tiens tout de même à ma vie.” L’orpheline pencha la tête légèrement sur le côté, avant de tentée un sourire sympathique envers la géante. Cela avait tout l’air d’être une journée bien étrange. “Sachez que je ne mise pas tout, uniquement sur la chance. J’ai concrètement pas vraiment le choix pour l’instant. Je comprends bien ce que vous me dites, m’dame. Mais ne me jugez pas juste à l’image que je donne. On a toutes nos raisons.

Tatiana la regardera encore, avant de hausser les épaules, prenant la main de la géante pour y mettre la bourse, avant de s’éloigner. Autant pour éviter des représailles que pour garder une distance de sécurité. Cette femme avait déjà bien assez fini par rentrer dans sa zone personnel, autant dire qu’elle préférait éviter que cela recommence.


MADE BY @ICE AND FIRE.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24657-tatiana-ibramovich-ft#25
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24651-tatiana-ibramovich-aka-tia