Le Deal du moment :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 ...
Voir le deal
299.99 €

Un abcès dur à percer

Les renforts sont arrivés, les derniers blessés sont en train d’être soignés et les corps commencent à être comptés, les sépultures à s’enchaîner. Nous sommes dans le calme après la tempête. Après une tempête, l’ouragan patiente encore. Simple interlude entre deux cataclysme. Grâce à l’abbé et son pouvoir, un œuf qui vous régénère complètement, et contre rémunération du grand Red, la plupart se remettent. Des soins qui tiennent du miracle pour certains, malheureusement il n’est que physique. Pour beaucoup les cicatrices demeurent dans l’esprit. J’en fais parti, et il semble que je ne sois pas le seul.

Red se tient là bas, dans cette grande pièce qui a été une salle du trône et qui ne ressemble plus guère qu’à une vaste étendue glaciale. Le toit n’est plus et de larges pans de murs sont manquants. C’est ici qu’à eu la dernière confrontation avec Teach. Ses végétaux ont disparus, tout comme lui, à travers le trou au centre que fixe Red.

Je suis là, à l’extrêmité de la salle, deux bouteilles dans une main. Ça fait plusieurs minutes déjà. Il sait que je suis là, mais seul le silence s’exprime pour le moment. Comme s’il n’était pas encore temps pour les mots ou que nous les cherchions encore. Je m’assois et pose les bouteilles à côté de moi. Mon regard fixe la glace, le sol entre nous. Étrangement elle ne me déclenche pas ma crise de folie, cette glace. Elle me rappelle l’enfer hivernale d’Impel Down, mais je suis trop fatigué pour qu’elle puisse s’exprimer comme à son habitude. Ou plutôt mon esprit a un sujet bien plus grand et lourd dont il doit s’occuper présentement. Alors, enfin, les premiers mots brisent le silence.

« Je me sens vide… »

Des mots à l’intention de Red ou de moi ? Je ne saurais dire.

« Je ne sais même pas pourquoi je suis venu. J’ai oublié ce qui m’a poussé à combattre. Ou plutôt, je commence à percevoir ce qui se cachait derrière… »

Le silence s’installe de nouveau. Un membre d’Armada rejoint la pièce avec le dernier rapport sur la situation. Ce rapport est mis à jour plusieurs fois dans la journée. Mais en remarquant les personnes présentes, il se tait et se contente de déposer le parchemin avant de prendre congé. Tous sur Armada ont eu vent de l’affrontement entre Red et moi, de ma prise de congé ensuite, mon absence aux réunions stratégiques, et pourtant me voici bien ici.

« Je t’ai suivi longtemps, comme j’ai suivi Tahar avant toi. Après ta mort j’ai suivi Izya, ainsi que le fantôme de ton héritage… Attention, je dis ton, mais ce n’est pas le cas dans mon esprit. Pas vraiment en tout cas… »

Cette fois je lève le regard sur cet homme au centre de la grande salle.

« Une partie de moi veut y croire tandis qu’une autre ne peut l’accepter. Sais-tu seulement ce qu’a provoqué la mort de Red ? Il n’était pas qu’un capitaine, un meneur, un homme puissant et ambitieux, il était… »

Le mot ne veut pas sortir. Il reste coincé dans ma gorge. Je le ravale et finis par poursuivre.

« J’ai fait beaucoup pour oublier, pour essayer d’accepter, pour surmonter. Ces dernières années ont été dictées par ça… par sa mort. Et tu me dis que tout ça a été vain ? Que je peux laisser tomber, lâcher prise ? D’abandonner ce qui m’a permis de tenir jusqu’ici ? »

Aucune larme. Elles montent lentement mais aucune ne passe le seuil des yeux. Elles ne le peuvent pas.

« J’aimerais y croire. Vraiment ! Mais je n’y arrive pas… Et je sais que j’ai perdu Izya à cause de ça, que j’ai tout perdu… mais… Y croire c’est prendre le risque de te perdre une nouvelle fois. Je ne sais pas si j’en suis capable. »

Au fond, n’est ce pas pour ça que je suis ici finalement ? Pour protéger Izya ou pour ne pas perdre une nouvelle fois cet homme devant moi ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
-Reyson...

On dit que la mort fait toujours plus mal aux autres, et tant que personne ne revient de l'autre coté c'est une parfait évidence. Ce sont les vivants qui souffrent, les vivants qui endurent une absence, les vivants qui apprennent à survivre avec ce qui leur manque.

Les morts eux, ils s'en foutent.

-...

Je ravale ce que j'allais dire devant le spectacle terriblement pathétique qui s'offre à moi. Reyson, sabreur invincible, pirate revenu des pires combats, éternel guignol prêt à faire une farce a la camarde en personne le jour ou elle se pointerait. Reyson brisé, détruit, fou... Retombé dans ses travers d’après Impel Down.

Par ma faute.

Au Cipher Pol un agent apprend à ne pas se faire de proches, parce qu'on est évidemment jamais trahi que par les siens. Ce qui mine Reyson c'est le coup de couteau que je lui ai mis. Son échec est le mien. C'est moi qui suit mort, mais c'est lui qui en paye le prix. Comme tous les autres. Tous les autres que mon retour tardif bouscule douloureusement alors qu'ils avaient enfin trouvé l'équilibre du deuil.

Et moi, moi je suis le mort qui s'en branle.

Et surtout le vivant qui n'est plus du tout à la hauteur du cadavre glorieux qu'il aurait du rester.

-Je sais pas quoi te dire Reyson. Et si tu n'y crois pas je n'ai rien de plus pour te convaincre.

Je me dirige vers le pirate qui ne bouge pas, ne m’arrêtant qu'a portée de couteau pour lui tendre la main ou le crochet de Teach n'a laissé que trois doigts.

-Pour un mort je saigne encore beaucoup non ? Écoute... Je suis désolé de t'avoir planté comme ça Reyson. Désolé de ne pas avoir été à la hauteur, de t'avoir trahi, d'avoir perdu la bas sur Trhiller et de t'avoir laissé en plan et obligé de vivre avec ça. Je n'aimerais rien de plus que pouvoir recommencer comme avant, et cette fois arriver à mériter tes attentes. Mais si ce n'est pas possible, alors qu'est ce qu'on fait ?

Tu penses vraiment pouvoir mieux le vivre si tu me tues pour de bon ?



  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
« Mieux le vivre ? »

Un sourire fugace, froid et vide passe sur mes lèvres.

« Je ne suis pas certain d’avoir vécu. Survivre oui, mais vivre… »

Alors que j’en ai la possibilité. Ou plutôt j’en avais : avec les hormones je pouvais prendre n’importe quelle apparence et vivre comme je l’entendais. Mais c’est bien ça le problème : je ne l’entendais pas. La vie n’était pas là, depuis bien plus loin que la mort de Red.

« Tu penses que je te suis pour mes attentes ? C’était sans doute vrai au début, mais même moi je les ai oubliées depuis... A te suivre si longtemps. A vous suivre tous… »

Peut être est-ce là le problème ? Je n’ai fait que suivre. Izya avait utilisé l’image du pansement, un bandage pour camoufler la blessure. Si je suis, je suis passif, on s’occupe des autres, pas de moi. Je n’ai pas à regarder ce qui se joue en moi non plus.

« Te souviens tu de mon objectif à moi ? »

Est-ce que je le teste en tant que vrai Red ou ai-je vraiment oublié ? Un peu des deux je dirais. Au moins on se parle sans élever la voix ni en s’étranglant l’un l’autre. Peut être parce qu’on en a pas la force ? Ou les doigts, selon… au moins je suis encore capable d’un peu d’humour, tout n’est pas perdu alors ?

Une main approche les deux bouteilles en les traînant au sol, lasse.

« Ta femme m’a confié ça peu après notre… altercation ? Elle m’a dit qu’il s’agit d’un remède qui retire tout envoûtement et fait retrouver ses esprits à celui qui les boit. Je pensais d’abord les utiliser sur Izya, je me disais que tu l’avais manipulée pour qu’elle ne veuille plus de moi. Maintenant je commence doucement à comprendre que c’est par ma faute… J’ai également pensé à te le faire boire, espérant ainsi retrouver le véritable Red. Ou au moins avoir une réponse à cette question qui me hante et m’horrifie en même temps. Est-ce que je veux vraiment savoir ?
Finalement je me demande : qui de nous deux est le plus fou ? Qu’en penses-tu Red, devrait-on en boire tous les deux ? »


Bon, elle m’a aussi dit que si l’on est sous aucune emprise, son remède aura pour effet de donner la mort. Mais dans ma situation actuelle cette possibilité est perçue comme un repos salutaire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
-Si je me souviens ? Évidemment. Tu veux que jamais ne recommence ce que tu as vécu sur ton ile. Tu veux enterrer le plus gros bâton du Gouvernement Mondial, le Buster Call.

Ce qui signifie démolir aussi son plus gros outil, la marine, la plus grande armée du monde. Un projet au moins aussi complexe que faire tomber directement le gouvernement mondial. En fait, viser plutôt le gouvernement mondial pour atteindre le buster call semble plus censé que l'inverse. Quel que soient ses alliés, Reyson n'a pas les rêves les plus simples à atteindre.

Mais après tout, pourquoi pas ?

-Un remède contre l'envoutement ? Préparé par Jeska ? Tu crois que nous sommes victimes d'un sort Reyson ?

Hum. Et destinée à l'origine à Izya ? Si j'écoutais mes vieux instincts je craindrais un poison destinée à liquider une rivale. Mais je ne pense pas Jeska prête à en arriver la. Sinon elle l'étoufferait probablement dans son sommeil.

-Je pense que tu n'es pas plus fou que moi je suis mort, ce qui peut vouloir dire un peu, ou complétement. Tu es juste blessé parce que je t'ai trahi, et tu cherches un moyen de te relever après ça. Alors si pour ça il faut dissiper de l'envoutement allons y. Boire sera toujours plus sympa qu'un exorcisme.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Effectivement, c’est plus sympa qu’un exorcisme.

« Et toi ? T’es-tu « relevé » ? A rester dans cette salle avec ta main dans cet état ? Je crois que nous sommes deux à ne pas être dans notre état normal. »

Le Red habituel est réfléchi, il a un plan ficelé et va toujours de l’avant. La prochaine étape ne devrait elle pas être de faire soigner sa main pour terminer son combat plutôt que de rester dans cette pièce vide du dernier affrontement ?

Chacun ses fantômes. Il est marqué par Teach lui aussi. Il n’est pas le même. Peut-être que comme moi il recherche un moyen de se relever ?

« Le buster call, c’est vrai… »

J’ai d’ailleurs essayé de passer un marché avec la marine à ce sujet : la tête de Red contre l’abolition du buster call. L’amirale Kenora n’a accepté que l’immunité pour Izya et moi, mais pas de mot sur le buster call.

On cherche tous un moyen de se relever, qu’il soit bon ou mauvais. Je cherche encore le mien, mais celui de Red est très clair et il ne s’arrêtera pas avant.

« Tu penses te relever après la mort de Teach ? »

Je n’ai pas la force pour me demander s’il est le vrai Red ou non. Je sais juste que je ne veux pas me poser cette question après sa mort. Teach a beau être affaibli, l’histoire peut toujours se répéter. Et même s’il n’est pas le vrai, j’ai toutes les raisons du monde de voir Teach mourir, de venger Red.

« Je t’accompagnerai… Que tu sois vraiment Red ou non, je ne veux pas revivre la même scène. Je ne suis plus le même mais je peux encore servir à encaisser quelques coups. »

Mon regard se pose sur les bouteilles. Est-ce mon instinct de survie qui a parlé, l’espoir de pouvoir se relever ? Un ultime effort dans une bataille où je pourrais trouver la mort. Que le repos vienne maintenant ou plus tard, qu’est ce que ça change au point où j’en suis ? Autant que ce soit en vengeant Red. Si c’est ce fantôme qui m’a dévoré, qu’il le fasse jusqu’au bout.

« Garde les de côté. On boira après la guerre, ensemble pour se relever enfin, ou pour pleurer l’autre. Quelque soit l’issue, nous nous retrouverons et nous trinquerons. »

Ou nous trinquerons et nous nous retrouverons. Sur l’autre rive.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine
-Je crois que depuis que je suis revenu je vois Teach comme un mur. Il est derrière moi et bloque ce qui m'est arrivé. Et il est devant aussi et m'interdit de voir ce qui se cache derrière. Je ne sais pas ce qu'il y au delà du mur, mais je suis sur que je le saurais quand je l'aurai démoli.

Je le saurais oui. J’espère.

Alors ça ne résoudra pas tout, mais ça soldera au moins un paquet de vieux comptes. De quoi nettoyer une ardoise beaucoup trop encombrée, et enfin recommencer ? Peut être...

-Merci Reyson. C'est bon de te retrouver.

Saisissant Reyson à l'épaule et serrant son poignet de ma main blessé, j'offre une accolade aussi fraternelle que possible à mon nakama retrouvé. De nouvelles complication en perspectives, un joueur de plus revenu de la table d'Izya, une autre alliance avec un type en train de se chercher, de se reconstruire. Bientôt je pourrais changer mon drapeau pour un petit tas d'os, histoire de coller avec un équipage de pirates qui commencent à avoir du mal à revenir de tout.

-Et si on ne boit pas, peut être que tu veux manger quelque chose ?

Je me recule, laissant mon pouvoir envahir ma main, jusqu'a y déposer ce que je lui ai volé a notre dernière rencontre. Le fruit des hormones, retiré par le terrible pouvoir des ténèbres, et dont mon plus vieil et plus récent allié va avoir besoin pour recommencer à se distinguer sur le champ de bataille.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Je reste un moment silencieux, les yeux posés sur ce fruit. Je reconnais la forme singulière des fruits du démon et je me demande d’abord de quel pouvoir il s’agit. Je ne reconnais pas tout de suite le mien car ça fait des années que je l’ai mangé, et donc plus vu.

Je reste encore un petit instant immobile, même après avoir compris. L’accolade est une chose, me rendre des capacités qu’il sait pouvoir être embêtante pour lui en est une autre. Est-ce vraiment Red ? Cherche-t-il à me mettre en confiance ? Me montre-t-il qu’il a confiance, que je suis pardonné ? Trop de questions et je suis fatigué.

Ça n’efface pas ce qui s’est passé, mais c’est déjà un pas de plus. Vers où ? Il est trop tôt pour le savoir. Cependant j’accepte le présent.

« Ça fait si longtemps que je porte cette malédiction que lorsque j’ai pu retrouver la capacité de nager, j’ai trouvé l’océan froid, vide, emprisonnant… »

Peut être à l’image de ce qu’il y a à l’intérieur de moi ? Je croque à pleine dents dans le fruit. Le goût est aussi horrible que dans mes souvenirs et pourtant j’en reprends une bouchée. Le vide à l’intérieur me semble moins présent. Après tout, ce fruit a été mon premier pansement à recouvrir cette blessure invisible.

« J’utiliserais ce pouvoir pour t’aider à abattre le mur. »

Une première piqûre, pour soulager les douleurs de Red et qu’il se sente plus fort, mieux dans son corps. Un corps sain autour d’un esprit sain ? Il me laisse faire sans montrer la moindre hésitation. Je pourrais pourtant le tuer de cette simple piqûre. Mais il accepte.

Encore un pas. Mais dans quelle direction ? Qu’y aura-t-il après le mur ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-me
  • https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marine