Le Deal du moment : -25%
-25% Nike Air Max Genome – Chaussure pour Homme
Voir le deal
127.47 €

Remonter la piste…

Onze heures, une terrasse, un bon verre de whisky, le soleil qui fouette mon visage. On en oublierait presque qu’on est là pour le boulot. Désolé Wayne, le plaisir et la détente ce sera pour une autre fois… Kikai No Shima hein ? Parait qu’c’est ici que l’enfoiré qui a commandité l’attaque d’Orange va frapper. Enfin frapper… Disons plutôt qu’il va s’offrir de quoi frapper. Une vente d’arme. Le type que j’ai secoué interrogé m’a tout lâché au sujet de cette transaction et d’après lui, c’est ce soir qu’elle aura lieu. Est ce que je suis à l’abris d’un coup fourré ? Bien sûr que non. Et c’est aussi un des trucs qui m’plait dans le job je dois l’avouer. Un trafic d’arme entre des pirates du Malvoulant et une obscure organisation criminelle, ici, juste sous les yeux de la marine… Si j’avais aucun soupçon sur l’incorruptibilité des officiers du coin, je me dirais qu’ils sont foutrement aveugles. Mais pour c’que j’en pense… Je laisse ce genre de préoccupation aux braves toutous du Cipher Pol.

Bref va falloir la jouer discret, ce qui en soit est une bonne et une mauvaise chose à la fois. Bonne chose puisque j’aurai presque les coudées franches, personne pour discuter de mes.. méthodes. Mais aussi une mauvaise chose dans le sens où si ça me pète à la gueule.. bah je ne pourrai compter que sur James dans l’immédiat. Bien sûr l’adjudant Bowmore se tient prêt à intervenir non loin et n’attend qu’un petit coup de DenDen pour déchaîner les enfers. Tiens en parlant de James, voilà qu’il rapplique et prend place à la petite table que j’occupe.


Alors ça donne quoi ?

Quai numéro sept, un entrepôt… Pas mal de sorties possibles et de quoi amarrer plusieurs navires.

Donc moyen d’intervenir avec Le Couperet… Parfait. Que les gars se tiennent prêts à boucler le quartier, si on réussit ça promet d’être un beau coup de filet tu penses pas ?

Le Sanguinaire.. c’est pas un tendre. J’imagine qu’il se laissera pas faire.

Mouais… L’objectif principal reste de faire cafouiller la transaction et de mettre la main sur la marchandise ou à défaut de la détruire… Mais évidemment.. si on choppe ces types c’est tout bénef’.


Sur que la partie promettait d’être compliquée, depuis Orange, nous étions lancés dans la traque d’un sacré poisson. Pas question de le laisser réitérer ce genre de coup et si par malheur il parvenait à nous échapper aujourd’hui, je jure que je ne trouverai pas le sommeil tant que cet enfoiré ne sera pas au trou.

Petit gueuleton en compagnie du Doscarien, petit tour dans les rues de Kikai No Shima et très vite on approche les neuf heures du soir. Le soleil a déjà laissé sa place à une demie lune qui éclaire un ciel parfaitement dégagé. Petite brise dans le dos, nous voilà aux abords de l’entrepôt, difficile de bénéficier de la pénombre, on prend la décision d’entrer par le toit histoire de n’pas être grillés. Ni vu ni connu, j’me hisse à l’intérieur en silence en compagnie de James et on s’arrange pour avoir une vue plongeante sur le cœur de l’entrepôt. Personne. Littéralement personne… Alors on patiente. Une demie heure, une heure… Toujours rien. J’commence à trouver le temps long, j’commence à me dire qu’on s’est foutu de notre gueule et j’avoue que ça commence sérieusement à me gonfler. C’est alors qu’une porte grince un peu plus bas, juste avant un certain brouhaha.

Une bande de types font irruption dans l’entrepôt, l’un d’eux se dirige vers la chaîne qui actionne la remontée du grand portail métallique fermant le quai. Le rideau se lève et au bout d’une bonne dizaine de minutes, voilà qu’un navire apparaît dans la nuit. Imposant bâtiment arborant le Jolly Roger de la flotte du Sanguinaire qui s’amène.. j’en déduis donc que les suprémacistes cybernétique sous stéroïde font parti de la team vendeur, le Crypto Syndicat.

Navire amarré, y’a une palanquée de gros bras qui en sortent avant que le capitaine ne se dévoile. Carrure qui en impose, qui ne va pas du tout avec sa coiffe plumée… Il s’arrête alors devant une petite nenette masquée. J’entends rien de ce qui s’dit mais la gonzesse finit par faire signe derrière elle et des brutes poussent un imposant chariot jusqu’à eux. Sur le chariot, un tas de coffres, sans doute les armes.


Bon bon bon… On dirait bien qu’on est au bon endroit au bon moment.


James hoche la tête, je sens qu’il n’a qu’une envie : balancer une grenade au milieu de ce tas de connards. Ça le démange.. et j’dois avouer que ce serait peut être un putain d’coup de maître. Mais faut rester prudent, puis de là où on est j’arrive pas tellement à distinguer ce que contiennent les caisses. Descendre. Voilà ce qu’il faut faire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23029-wayne-fiche-une-raclee
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23008-presentation-wayne-macallan
Pattes de velours, ni une ni deux, nous voici nous voilà tout en bas. J’pense que c’est quand même un putain de miracle qu’on nous ait pas encore repéré. Surtout que j’ai la vague impression que James n’attend que ça vu comme il prend son temps. Planqués derrière une pille de caisses, je devine assez facilement le contenu des ces jolies boites en bois, ça sent la poudre noir à plein nez. C’qui est top avec notre planque, c’est qu’on est proche mais pas trop, j’arrive à entendre ce qui se trame entre eux. De ce que je comprends, Le Sanguinaire a besoin de cette cargaison d’armes et d’explosifs pour armer sa flotte en vue d’une attaque. Ça sent bon tout ça, on dirait que tu tombe au bon endroit au bon moment mon vieux Wayne… La donzelle a l’air dure en affaire, elle cause à son client comme si c’était un putain d’attardé, c’en est gênant.. mais c’est ce qui se dit ensuite qui capte mon intérêt. Au milieu de ces caisses se trouvent trois foutus fruits du démon. Bordel faut qu’on agisse. Si on arrive à capturer ces connards et à nous emparer de toute leur cargaison c’est le jackpot…


Prends le DenDen et contacte Jack… Faut impérativement qu’il rapplique avec le navire par la baie… Et fais encercler le bâtiment pigé ?

Reçu.



James attrape mon escargophone et se repli en silence vers l’escalier par lequel on est descendu histoire de reprendre de la hauteur pour déclencher les opérations. Ça continue de tchatcher au sujet de l’attaque à venir, je tourne la tête et je remarque un petit symbole inflammable et explosif sur la caisse derrière moi. Je décide donc de l’ouvrir délicatement pour en découvrir le contenu, on est sur du bâton de dynamite bordel de merde… De quoi faire sauter tout le quartier si les deux caisses du dessous en contiennent aussi.


Ne me faites pas perdre mon temps, soit ça vous va, soit en s’en va. La marine n’est pas loin, on m’a rapporté que ça fouinait un peu depuis quelques jours donc je ne vais pas m’éterniser. ajouta la femme masquée visiblement agacée.

C’est pas ce qu’on avait convenu… soupira le Sanguinaire.

Les fruits étaient plus compliqué à récupérer que prévu. Si le prix ne vous convient pas, fallait aller les chercher vous-même. Maintenant décidez-vous ou je vendrai ces armes à l’armée révolutionnaire ça m’est foutrement égal.


La révolution ? Intéressant. Faudrait que je fasse chanter cette pouliche, elle a l’air d’être dans tous les bons plans… C’est alors que le deal se conclut, Le Sanguinaire acceptant la proposition du Crypto Syndicat, certains de ses gars sont envoyés vers moi pour commencer le chargement. Les caisses sont retirées les unes après les autres, j’vais me faire choper. C’est la merde. Faut que t’improvise Wayne…


Oi ! J’veux voir vos mains bien en évidence les gars… Pas de geste brusque hein.


Je sors de ma cachette, mon briquet en main gauche et un bâton de dynamite dans la main droite. Je vois que tout le monde devine où j’veux en venir vu que personne n’essaie de me fumer. Ah faut voir leurs gueules, y’a un soupçon d’incompréhension mais c’est surtout de la terreur que je discerne dans leur regard. Vrai que si ce bâton magique explose, y’a moyen qu’on entende le « boum » jusqu’à Luvneel mais surtout qu’on y reste tous.


Qu’est ce que c’est que ce plan là ?

J’allais te demander la même chose.


J’devine qu’ils n’ont pas pigé ce qui est en train de se passer. L’un accuse l’autre et c’est bien au delà de ce que j’espérais. Les esprits s’échauffent, les cyborg dégainent en premier, mettent en joue les pirates du Malvoulant qui dégainent à leur tour. Y’en a même qui pointent leurs flingues dans ma direction. Mauvais calcul, si jamais ils ratent leur coup on risque de tous sauter… Je commence à avoir un putain de mauvais pressentiment, j’me dis que c’était pas une si bonne idée de sortir de ma cachette comme ça et c’est à cet instant précis que la vigie du navire à quai en cours de chargement se met à hurler « LA MARIIIIINEU ». Merde et encore merde. Le premier coup de feu part, sonnant le début d’un bordel absolument grandiose. Malheureusement la femme masquée me prend de vitesse, dégainant un magnifique sabre, elle projette une rapide lame de vent dans ma direction et tranche la mèche du bâton de dynamite avec une précision chirurgicale. J’ai pas le temps de piger qu’elle est déjà sur moi à me décrocher un coup de genou en pleine gueule.

Je chute violemment contre une caisse et évite de peu de finir embroché par une estocade dévastatrice. C’est alors que j’entends une série de détonation, qui précèdent plusieurs explosions un peu plus loin. L’adjudant Bowmore a commencé à faire causer les canons d’mon croiseur. Ce qui me rassure l’espace d’un court instant, juste avant de me rendre compte qu’il y a un bon paquet d’explosifs ici.. juste à côté de moi… La gonzesse du Crypto Syndicat tente alors de me trancher. Chacune de ses attaques s’avère réellement dévastatrice, une incroyable énergie se dégage de cette lame… On est sur une sacrée lame. Comme une putain d’anguille, j’esquive les coups et je constate que la gonzesse est rapidement essoufflée. Comme si manier une telle arme était.. énergivore… Elle parvient à me taillader la poitrine et ça se joue à un cheveux pour que je ne perde pas ma trogne. J’me casse la gueule sur l’une des caisses et je tire dessus de toutes mes forces pour la lui faire tomber dessus. D’un coup sec elle tranche le conteneur en deux ainsi que les fusils qu’il renfermait. Rapide coup d’estoc amorti dans un geste réflexe par mon poignard, me voilà projeté en arrière. Y’a pas à chier, elle se défend vraiment… D’un pas agile elle parvient à m’assaillir de flanc et je chute lorsqu’elle me balaye avec ses jambes. Si elle n’était pas masquée, j’suis sur que je verrais ses dents.. sourire satisfait, elle lève sa lame, mais détourne le regard quand Le Sanguinaire entre dans l’équation, me sauvant la mise malgré lui. Le colosse s’attaque à mon assaillante, là frappant avec hargne.. à ma grande surprise.


Tu croyais pouvoir me doubler ?!

Imbécile ! Je n’ai rien à voir avec ce merdier !


Et voilà qu’ils se lancent tous les deux dans une valse d’acier, en m’oubliant complètement par la même occasion… J’suis un peu vexé par ce manque flagrant de considération à mon égard mais ça m’permet de m’extirper et de garder ma tête donc on va pas s’plaindre hein ? Un premier type essaie alors de me taillader, coup de sabre d’abordage esquivé, je dégaine aussitôt mon pied de biche et lui explose la mâchoire. Vient alors un second que je repousse aussitôt d’un coup direct et bien placé dans les valseuses. Je continue à distribuer des beignes, à droite, à gauche, pied de biche en main. Puis me v’la rapidement encerclé par le menu fretin de l’équipage des Cursed Skull, ça va cogner sévère c’est moi qui vous l’dit ! C’est alors qu’un tir de canon frappe de plein fouet une caisse qui se trouve à quelques mètres de moi. La poisse, je reconnais l’un des pictogrammes indiquant le caractère explosif du contenu. Tout part en fumée et je m’envole littéralement…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23029-wayne-fiche-une-raclee
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23008-presentation-wayne-macallan
Mal de crâne. J’sais pas ce que j’ai heurté en retombant mais j’ai la tempe qui pisse le sang et le corps tout engourdi… Premier réflexe. Ouf. J’suis en un seul morceau c’est déjà ça. Je me relève difficilement, complètement sonné, un sifflement strident qui me traverse les tympans. Ici c’est le chaos. Les types du Malvoulant continuent à charger les armes sur leur navire.. et leur navire parlons-en, il est en train d’appareiller alors que le capitaine est toujours dans son duel acharné au sabre avec l’autre pouffiasse du Crypto Syndicat. Ça continue de tirer dans tous les sens, j’arrive plus à savoir qui est qui. Tout ce que j’ai besoin d’savoir c’est que tout le monde ici mérite de finir au trou.

Je retrouve mes esprits petit à petit. L’impression que j’suis au lendemain d’une putain de cuite, j’ramasse mon pied de biche pour neutraliser le batard qui a jugé bon d’essayer d’me trucider. C’est là que je les vois, par terre… Un long coffret ouvert, qui vient tout juste de libérer son précieux contenu par terre. Trois fruits du démon. Mais pas le temps de poser mes salles pattes dessus que Le Sanguinaire me bondit dessus et m’écarte d’un puissant coup de pied qui me chatouille les entrailles. Et je roule lamentablement sur le sol… Je me relève lentement mais sûrement, autour de moi c’est le chaos. J’prête main forte à mes gars, balayant les pirates et autres crapules à grands coups de pied de biche.  En face de moi y’a cet espèce de colosse qui pointe une lame dans ma direction avec un sourire narquois. Razeus écrase littéralement l’un de mes hommes avant de faire quelques pas dans ma direction Regardez moi ce putain de sourire satisfait… J’ai à peine le temps de soupirer qu’une violente explosion le frappe dans le dos et le projète dans ma direction. J’manque même de me le prendre de plein fouet, mais j’arrive à esquiver d’un saut hasardeux sur le côté. C’est là que j’aperçois James qui fait irruption dans l’entrepôt avec les gars et qui commence à tirer à vue. Je me retourne vers Le Sanguinaire qui est en train de se relever non loin.


T’es en état d’arrestation.. connard…


Est ce que j’ai la moindre chance face à ce colosse ? Bien sûr que non… Mais j’sais pas, c’est sorti du fond du coeur. Peut être son dernier coups qui m’a fait perdre la raison. Le type se met à sourire puis je vois son regard se diriger lentement vers mes pieds. À cet instant je baisse les yeux et je l’aperçoit. Un fruit du démon coloré, orange sanguine avec des reflets dorés, une forme plutôt singulière je dois l’admettre. Le golgoth se jète alors sur moi et j’ai tout juste le temps d’attraper son précieux butin avant de me prendre un coup de genou qui me renvoie dans les nuages. J’heurte le sol une fois de plus, et j’me mets en boule, gardant le fruit contre ma poitrine, pour encaisser le coup qui suit. Une vive douleur me saisit alors… J’suis transformé en piñata dans l’instant ! Et je déguste. Ce genre de mal de dos qui va te pourrir la semaine, y’a pas à chier. Mais je lâche rien… Si j’peux tenir le temps que mes gars fassent le ménage et récupèrent ou détruisent la cargaison d’armes alors je considère que mon rôle ici aura servit. Il est hors de question que je le laisse s’emparer de quoique ce soit d’autre.

Mais au moment où je me dis que Brazeus en a mare de son nouveau punching-ball, je sens qu’il me saisit, me soulève comme si je n’était qu’un vulgaire jouet et me balance contre un mur un peu plus loin. Douleur. Ouais j’crois qu’on a trouvé le maître mot de la journée. Me voilà de nouveau au sol, je traîne ma carcasse et c’est un effort surhumain. L’enfoiré m’a cassé quelque chose ça c’est certain… Alors qu’il me charge, je vois le fruit du démon à quelques centimètres de moi. J’hésite un millième de secondes, pensant à tous les bains que je ne pourrai plus prendre sur les plages de Luvneel en perm’ si j’ai le malheur de croquer là dedans, mais la pensée de la mort imminente éclipse complètement tout ça. Et puis merde. Je l’attrape et croque dedans. Je me dis qu’avec un peu de chance, j’vais pouvoir chier des rayons laser ou un truc du genre. Le goût est tout simplement ignoble. Putain et la texture.. on dirait que je bouffe de la terre… Je manque de gerber mais j’arrive à me contenir. Le Sanguinaire s’est figé, il m’observe… À priori, il n’a pas l’air de trop savoir ce que j’viens de bouffer. Je me remet droit sur mes guiboles et affiche un air satisfait.


Maintenant à mon tour de donner les coups !


Grand sourire, malgré la douleur on garde la pêche… J’ai le goût du sang et le dos qui donne la sensation d’être un biscuit qu’on viendrait de piétiner, mais j’essaie de garder le peu de dignité qu’il me reste… Alors c’est ça être maudit ? Je me sens foutrement pas différent. L’impression de toujours être ce connard lambda, brisé, qui se retrouve embarqué dans une énième galère. Comment ça marche.. raah qu’est ce que je suis supposé faire ? À voir sa tronche, j’ai croqué dans un truc qui pourrait bien renverser l’issue de notre « duel ». Mais j’ai pourtant l’impression que j’ai perdu d’avance… J’rentre un truc. Je serre les poings et je les brandit en direction du colosse.


Heeeyaaaa !


Il a sursauté ! J’aurais juré l’avoir vu sursauter bordel ! Mais qu’est ce que tu racontes Wayne… Tu dois vraiment pas avoir l’air con… Moi qui pensais que croquer dans cette saloperie me conférerait des pouvoirs incroyables… Brazeus sourit, me charge et m’assène un nouveau coup dévastateur en pleine poitrine, qui me coupe la respiration aussi sec. J’ai pas l’temps de tomber au sol comme une loque qu’il m’agrippe au col et me soulève comme un rien. Visage déformé par la rage, le colosse semble foutrement contrarié. Je profite d’un court silence pour attraper mon poignard que je plante violemment dans son épaule et c’est drôle mais.. j’devine assez vite que c’était une mauvaise idée. Il passe ses deux énormes mains autour de ma gorge et me prive d’air… J’ai beau me débattre, je sens que c’est totalement inutile. Par chance, son homologue du Crypto Syndicat surgit à quelques mètres, massacrant tout homme des Cursed Skull sur son passage, la haine se lisant sur son visage.


Tiens toi tranquille. Je récupère le fruit quand j’en aurai finis avec elle.


Il me soulève et me balance sur le sol, j’sens que quelque chose dans mon dos vient de craquer et me voilà complètement sonné. Le colosse dégaine alors sa lame et s’élance en direction de Nembu pour le deuxième round…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23029-wayne-fiche-une-raclee
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23008-presentation-wayne-macallan
Le combat fait rage. Je songe un instant à interférer dans leur duel pour profiter que leur attention soit tournée vers leur lame respective… Peut être moyen de faire d’une pierre deux coups qui sait. Je rampe péniblement pour me relever, ramassant mon couteau de chasse, j’esquive l’assaut inopiné d’un cyborg du crypto syndicat que je taillade au passage puis je fais quelques pas en direction des deux brutes. J’ai mal partout, la tête qui tourne et un bruit sourd qui résonne au fond de mes oreilles et pourtant faut pas que je me laisse sombrer. Si seulement croquer dans ce putain d’érudit m’avait conféré d’immenses pouvoirs… Aucun moyen de savoir de quoi il s’agit bon sang. Plus les secondes passent et plus j’me dis que j’ai foutrement aucune chance contre l’un ou l’autre. Pas l’choix va falloir trouver une solution moins conventionnelle. C’est alors que je tourne le regard vers les caisses d’arme. Et pourquoi pas après tout ? J’m’approche et ouvre la première qui me vient. Un canon lourd rotatif. Mazette et c’est pas un petit calibre, à en juger par les munitions qui tiennent plus de la grenade qu’autre chose… Grimace de douleur qui est bien vite remplacée par un sourire sadique, j’attrape ce bordel-là et je charge maladroitement plusieurs munitions.


Surprise Mother fucker…


Canon de l’arme lourde pointé en direction des deux sabreurs, je presse la détente et me voilà surpris par le recul. À chaque tir j’ai l’épaule qui part en cacahuète… Trois tirs, trois explosions successives qui avalent Brazeus et Nembu dans un nuage de flamme. Un type se jette sur moi et je lui abat mon canon sur la gueule pour le calmer. Manque de bol j’ai détourné le regard de l’emplacement où se trouvaient les cibles, et du coup j’ai pas vu la contre offensive arriver. Une silhouette imposante me saisit et me tire vers elle avant de me projeter avec force. Je fais un nouveau vol plané et ma tête heurte l’une des caisses à l’arriver. Je le sens faiblir, je me sens partir, j’ai pris une sacrée raclée… Tellement impuissant face à une force de la nature telle que cet enfoiré de Brazeus. Quand j’y pense, croque dans ce fruit du démon semble être là décision la plus merdique de ma chienne de vie. Moi qui pensais que ça me tirerait d’affaire… Je me redresse douloureusement, les gars continuent à lutter vaillamment, de nombreuses caisses ont été chargées mais les pirates du Sanguinaire sont en train d’appareiller et déjà je devine que le navire va nous échapper. Mon croiseur a beau le canarder, les tirs sont bien loin d’être suffisamment précis mais surtout le feu n'est pas suffisamment nourrit…


Vous n’êtes que des vermines… Vous ne savez pas ce que vous êtes en train de faire.


Saisissant mon pied de biche, je me redresse et tente de le frapper mais il le choppe en plein vol, me l’arrache des mains et me frappe à son tour. J’dois vraiment faire peine à voir. Tant d’impuissance face à un forban, heureusement que James vient m’prêter main forte. Le Doscarien bondit dans le dos du colosse pour le cribler de coups de couteau. Mais Brazeus l’écarte rapidement d’un puissant revers. Il s’apprête d'ailleurs à me trucider, mais j’crois qu’il réalise que s’il reste plus longtemps, il risque de se retrouver dans une merde noire. La plupart de ses gars sont remontés à bord du navire, les types du Crypto Syndicat sont soit morts soit évaporés. J’le vois hésiter quelques secondes, sans doute sur la question d’mon sort, il regarde autour, mes gars maîtrisent la situation, prenant position dans l’entrepôt afin d'le sécuriser. Il me dévisage, m'assure qu'il reviendra chercher le fruit puis il tourne les talons. Les balles continuent à fuser tout autour de moi et je me redresse une ultime fois.


Hé enfoiré ! Tu m’tournes le dos.. ?


Le golgoth se fige un bref instant. Oops… J’ai beau tenir debout, y’a pas une seule partie de mon corps qui ne m’fait pas souffrir. Je suis une putain d’épave, j’sais bien que le moindre coup supplémentaire pourrait me coucher. Mais hors de question de laisser cette crevure s’échapper et commettre un nouveau massacre de masse… Il ne réagit finalement pas, se contentant de m’ignorer en se hâtant, direction de son rafiot. Dans un sens je suis soulagé, faut croire que je vais peut être survivre en fin de compte. Mes gars continuent d’tirer en direction du navire, abattant les derniers pirates encore à quai, leur embarcation à la manœuvre quitte les lieux en répliquant aux tirs de mon croiseur. Et moi dans tout ça ? Bah rien de spécial, je chute encore une fois comme une loque.. je tombe d’épuisement et perds connaissance avant même d’heurter le sol…


—————————



Quand j’reviens à moi, j’suis allongé dans un pieu au milieu de ce qui ressemble à une infirmerie. Le bon point c’est que je suis toujours entier et bien vivant. C’est pas le genre de réveil que j‘préfère. Faut dire qu’en général quand j’suis rendu dans cet état c’est que j’ai essuyé un échec ou que j’ai trop tisé la veille, en mauvaise compagnie. La c’est ni l’un ni l’autre. Enfin j’espère qu’on est quand même pas sur un échec… Je m’en souviens pas. J’suis vaseux et j’ai juste le souvenir de m’être fait rosser par une putain d’abrité. Je zyeute autour de moi, c’est mes gars qui sont alités… Ils en ont bavé eux aussi mine de rien. James s’approche alors avec un sourire en coin, me tendant une petite flasque métallique. Grande gorgée, un goût épicé qui m’donne la sensation d’me décrasser le gosier avant de brûler dans mes entrailles. Je toussote mais remercie mon acolyte, probablement que les infirmières m’auraient jamais laissé ne serait-ce qu’une goute de whisky dans mon état.  


C’était vraiment une idée foireuse commandant.

Sans blague… Et les pirates ?

Jack les a prit en chasse mais ils l’ont vite distancé grâce aux roues à aube. On a capturé quelques types mais aucun ne semble disposé à causer.

Et le Crypto Syndicat ?

Leur chef s’est évaporée après s’être fait botter le train par Le Sanguinaire… Faut pas rougir de cette action, on a saisit un paquet de caisses d’armes en tous genres.

Ouais.. vous avez mit la main sur des fruits du démon dans le lot ?

Négatif.


Évidemment, le contraire m’aurait étonné. Tout est confus dans ma mémoire, mais sans doute que Razeus a ramassé les deux fruits restants avant de s’tirer. On s’en est pas trop mal sorti donc ? James fait rapidement état de nos pertes, par chance les hommes de Brazeus et ceux du Crypto Syndicat se sont si bien foutus sur la gueule, que la casse de notre côté est minime. Le croiseur a été endommagé lors de la fuite des pirates mais ça reste un dommage collatéral acceptable… Du reste, j’ai un bon paquet d’mes hommes à l’hosto et j’sens d’emblée que moi non plus ça va pas fort. Repos bien mérité en perspective, au moins la transaction a été perturbée et les pirates mis en déroute… Reste à déterminer ce que manger ce foutu fruit m’aura apporté. Je ne me sens pas bien différent, j’ai mal partout, je suis crevé… si en contrepartie de mon impossibilité de nager, j’me retrouve avec une incroyable aptitude au tricot.. putain tout le monde va se foutre de ma gueule. On verra bien. Le principal c’est qu’on ait sans doute chamboulé les plans des Cursed Skull hein, même si Brazeus, le capitaine, a la réputation de ne jamais rien lâcher… James me conseille de me reposer. J’vais pas me faire prier, j’ai l’impression que chaque os de mon corps est brisé, franchement j’ai rarement été dans un état aussi pitoyable. Regardant le Doscarien se diriger vers la sortie de la pièce, je cogite et pense au fond de moi.. c'est alors qu'il se stoppe net et me jette un dernier regard.

Au fait... Bathory a tenté d'te joindre et avant elle, Raines. Ils ont de nouveau besoin de nous sur Zaun.

T'aurais du commencer par ça... On traîne pas. J'vais pioncer un petit coup et on reprend la mer.


Le Doscarien hoche la tête avec un léger sourire et quitte l'infirmerie après m'avoir lâché cette bombe. Va me falloir plus qu'un somme pour être de nouveau d'attaque hein faut l'admettre, mais cette nouvelle m'a comme qui dirait requinqué. Peut être est-ce là le signe que j'attendais hein, voilà que d'un coup les affaires semblent reprendre. Et disons que j'aime bien terminer ce que je commence, si Sissi a besoin d'nous sur Zaun, c'est très certainement pour qu'on revienne enfoncer le clou encore un peu plus. Patience Cursed Skull, je serai de retour sur la route de tous les périls bien assez tôt... attendez que je sois remit sur pied et j’vous promets de vous offrir un match retour à la hauteur.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23029-wayne-fiche-une-raclee
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23008-presentation-wayne-macallan