Le Deal du moment :
Machine expresso automatique avec broyeur – ...
Voir le deal
245.99 €

Gros poisson dans une grande mare

Galleona, petite île quelque part au milieu de la route de tous les périls. Le sablonneux aurait rêvé mieux pour ce changement d’année, mais à défaut de le célébrer avec ses camarades, voilà qu’il se retrouvait à vider une coupe de vin bon marché à bord d’un cuirassé de la marine aux côtés de quelques soldats qui d’ordinaire auraient eu pour mission de l’éliminer. Une situation cocasse, le bâtiment de guerre qui avait la charge de raccompagner le nouveau sixième corsaire était à quai depuis deux jours pour cause de ravitaillement. Et alors qu’il n’avait pas posé pied à terre depuis des semaines, le capitaine des Sandstorm Pirates décida d’aller se dégourdir les jambes. Galleona était un comptoir marchand, réputé pour ses longues allées d’étals de marchandises en tous genres et très vite le jeune homme entreprit de semer les deux soldats qui avaient pour mission de garder un œil sur leur nouvel allié de circonstance. Mais ce fut sans compter sur le commandant Earlgrey qui rattrapa le pirate en une vingtaine de minutes.


Je vous ai dit de rester dans les parages. Si vous n’êtes pas à bord au moment du départ, nous partiront sans vous. répliqua la brune, agacée.

Oh voyons, je sais bien que vous ne partiriez pas sans moi commandant. railla Azerios avec un sourire.

Je n’ai aucune obligation. Retournons au navire.

Soyez pas su sérieuse… Tiens pourquoi vous ne profiteriez pas de cette escale pour vous détendre ?

Parce que je suis en mission.


Après un bref instant d’hésitation, Azerios poussa un profond soupir et se frayant un chemin dans la foule, il ouvrit la marche, pour faire demi tour en direction des quais. Le duo passa devant les échoppes et le sablonneux traîna volontairement la patte, cherchant quelque chose à se mettre sous la dent quand il se figea. De l’autre côté, à seulement une douzaine de mètres, encapuchonnés, se trouvaient deux individus et il reconnu aussitôt l’un d’eux : Rhyza. Cette femme faisait parti des Sunset Pirates, un rookie du Fléau qu’Azerios avait rencontré sur Banaro quelques mois plus tôt. Difficile de l’oublier quand on sait que le fruit du démon dans lequel il avait croqué revenait normalement à cette femme et que pour cette raison elle l’avait rossé et fait prisonnier. C’est d’ailleurs à elle qu’il devait son excursion dans le Nouveau Monde et toutes les galères qu’il avait pu connaître sur Mangrove Works. Son sang ne fit qu’un tour et il fut rapidement d’une rage intense, Earlgrey le tira de ses songes.


Azerios ?

On a du pain sur la planche commandant.

Que voulez-vous dire.. ? questionna Earlgrey en regardant dans la même direction que son acolyte.

Les Sunset Pirates.. ces putain de Sunset Pirates. Juste là.. à ma portée… C’est un putain de hasard !

Une minute… Stop.. STOP ! On ne peut pas y aller comme ça, il nous faut établir une stratégie.. on ne sait même pas combien seraient nos adversaires.. sans parler des civils. Vous avez pensé aux innocents ?

Ça c’est votre préoccupation commandant. Pas la mienne.


Ignorant les directives que l’officier scandait et sans attendre un seul instant, le sablonneux se mit en marche dans la direction qu’avait emprunté Rhyza plus tôt. Insensible aux mises en garde du commandant Earlgrey, sans vraiment se soucier des dommages collatéraux éventuels, dans l’instant, seule sa vengeance comptait. Se frayant un passage dans la foule il parvint à une intersection et pu apercevoir les deux encapuchonnés entrer dans une taverne en contrebas. Il s’empressa de les rattraper, poussa les portes, mit son capuchon à son tour, puis entra. Une grande salle sombre, plutôt fréquentée et animée, il ne fallut cependant pas bien longtemps au sablonneux pour repérer ses cibles qui venaient de s’asseoir avec un troisième type. Mais alors que faire… Bien que permettant un certain effet de surprise, une attaque soudaine ici se solderait sans doute par un bain de sang et même si le sien bouillonnait, tuer autant d’innocents ne ferait que le desservir. Il s’installa au bar et commanda un verre quand Rhyza se leva soudain. Se dirigeant vers lui, Azerios détourna le regard, les yeux fixés sur son verre et sa fréquence cardiaque s’accéléra quand il entendit la pirate s’arrêter à quelques centimètres de lui.


Une autre pour mes camarades.. et vite ! beugla-t-elle au tenancier qui s’empressa d’attraper une bouteille.


L’air nerveux, l’homme servit alors trois grands verres de rhum, qu’il posa sur un plateau la main tremblante. Rhyza poussa alors un long soupir avant d’attraper le plateau puis elle tourna les talons pour retourner s’asseoir. La pression redescendit doucement et le sablonneux jeta un coup d’œil discret à sa proie qui regagna sa table. Si proche.. et pourtant… Aurait il du frapper ? Peut être venait il de passer à côté de l’unique occasion qu’il aurait pour lui faire la peau…

Après une petite quinzaine de minutes d’observation silencieuse, l’un des hommes se leva et quitta le débit de boisson, laissant Rhyza et le troisième encapuchonné derrière lui. Sans hésiter plus d’une seconde, le sablonneux se leva à son tour et quitta la taverne. Après mûre réflexion, attaquer les pirates dans un lieu confiné avec autant de monde ne serait pas l’option la plus viable. Par contre s’il parvenait à mettre la main sur l’un des acolytes de Rhyza et à le faire parler.. alors peut être pourrait il lui préparer une embuscade. Repérant sa cible, il la suivit en silence, prenant le soin d’examiner les environs pour être sûr qu’aucun représentant de l’ordre ne s’était pointé dans l’intervalle. Sûrement que le commandant Earlgrey avait regagné le navire. Il suivit le pirate jusqu’à une ruelle sombre dans laquelle il rencontra un homme. Impossible d’entendre le sujet de leur discussion, mais ils finirent par se séparer. La cible initiale activa le pas, Azerios le suivit jusqu’à une grande rue, passant entre deux imposants bâtiments et le vit entrer dans l’un d’eux. Lui emboîtant le pas, il se retrouva dans une grande pièce et c’est la qu’il comprit que c’était le moment d’agir. Pointant son indexe droit en direction du dos de sa proie il tira deux balles de sable durcit, l’homme parvint à esquiver les tirs de justesse en se retournant, ces derniers éraflèrent son épaule. Dégainant un surin il le pointa en direction du capitaine des Sandstorm Pirates avec un sourire en coin. D’autres hommes ne tardèrent pas à sortir de l’ombre, armés de machettes, poignards et autres joyeusetés. Malgré lui, le jeune capitaine corsaire venait de tomber dans un traquenard.


J’sais pas qui t’es.. mais tu fais une énorme bourde gamin.

Oh ? Je serais curieux de voir ça. répliqua le sablonneux sourire aux lèvres.


Poussé par la colère mais surtout par le frisson de la chasse, il s’élança sur son adversaire en dégainant ses deux lames d’estoc Oto et Kogarashi. Sortant un pistolet de son pagne, son adversaire tira sans sommation et la balle traversa le crâne d’Azerios. Indemne, ce dernier parvint au corps à corps de sa cible et lui taillada le bras, le forçant à lâcher son pistolet. Mais l’homme parvint à déployer sa chevelure qui trancha aussitôt les bras granuleux du sablonneux. Les brutes qui accompagnaient le chevelu en profitèrent pour bondir sur leur agresseur, passant leurs lames au travers de son corps sans lui infliger le moindre mal. Affichant un sourire sadique, Azerios se lança dans une danse d’acier, tournoyant sur lui même, éliminant les gêneurs les uns après les autres à grands coups de meitous. Mais la cible qui l’intéressait ne cessait de reculer, laissant ses hommes tenter leur chance en vain. Les quelques gaillards restants reculèrent alors, hésitants.


T’es qui toi bordel.. ?

Je suis le faucheur.. et votre heure a sonné Sunset Pirates. souffla Azerios en relevant sa capuche.

Toi.. je t’ai vu dans les journaux… un salé chien du Gouvernement Mondial…

Un Shichibukai.. boss c’est la merde… paniqua l’un des sbires.


Poussant un juron, le balafré gesticula un bref instant et ses cheveux se mirent à pousser de manière exponentielle, formant de véritables lianes noires avant de foncer sur le sablonneux qui trancha les premières mais fut rapidement submergé et tailladé de toutes parts. Se répandant sur le sol en divers tas de sable, il ne parvint pas à se rematerialiser pleinement, son adversaire jouant de sa vitesse afin de ne pas lui laisser le temps de se remettre. Il se mit alors à reculer pour se réfugier en hauteur sur une des poutres métalliques, s’envolant dans un nuage de sable pour se reconstituer en position de surplomb. Les deux hommes s’observèrent un bref instant et Azerios décida de rengainer ses lames. Il avait besoin de son adversaire vivant dans le sens où il comptait bien le faire parler avant de pouvoir s’en prendre à Rhyza… Obtenir des informations sur un équipage d’Empereur pourrait sans doute lui permettre de mettre la main sur un paquet de Berrys. Enduisant ses poings de fluide offensif, nouveau sourire aux lèvres, il se prépara donc à passer à l’offensive.
    Sans attendre, le sablonneux se jeta à corps perdu sur son adversaire. Ce dernier répliqua aussitôt en utilisant sa longue chevelure pour tailler son assaillant qui ne cessait de se rematerialiser tout en frappant de ses poings noircis au fluide offensif. Et si les premiers coups furent évités avec habileté, Vaxx encaissa un premier coup à la mâchoire puis fut balayé d’un second coup sur la tempe. Roulant sur le côté pour s’extirper, le pirate chevelu lança deux couteaux de lancer qui passèrent au travers du corps granuleux d’Azerios, de toute évidence, il n’était pas utilisateur de haki. Le corsaire poussa un soupir, rassuré, avant de fondre sur sa proie pour lui décrocher un uppercut en vue de le plaquer au mur d’un violent coup de genou.


    Putain.. tu nous veux quoi…

    C’est pourtant évident.. j’suis payé pour ça.

    Vou.. vous attendez quoi ?! FLINGUEZ MOI CET ENFOIRÉ ! hurla Vaxx.


    Les quelques gaillards encore présents se mirent à tirer sur le sablonneux, les balles creusant de nombreux trous dans le corps granuleux, et l’un d’eux brandit un imposant canon à répétition. Une cacophonie d’anthologie accompagna la salve, raisonnant dans l’entrepôt, arrachant plus de la moitié du corps d’Azerios. Vaxx se dégagea et courut en direction de la sortie. Se rematerialisant, le corsaire lança un regard démoniaques à ses assaillants et se rua sur eux. Saisissant le premier au visage, il usa de sa compétence déshydratante pour évaporer la moindre trace d’eau de son corps avant de relâcher son corps semblable à une momie. Subissant de nouveaux tirs, il empoigna un second porte-flingue par le col et l’élimina d’un puissant coup de genou enduit de fluide offensif dans le ventre. Et si deux hommes parvinrent à s’échapper par la sortie, il tua les derniers téméraires en tirant une salve de balles de sable durcit.

    Se changeant en un nuage de sable volatile, Azerios se reconstitua entre Vaxx et la sortie, lui barrant la route. Ce dernier agita sa longue chevelure une fois de plus, qui s’enroula autour du poignet d’Azerios puisqu’enduit de fluide offensif. Le sablonneux tira alors violemment dessus pour ramener son adversaire vers lui et lui colla de son autre poing un puissant coup dans le bas ventre, qui le renvoya aussi sec avec fracas contre le mur. Ne lui laissant pas le temps de se relever, le corsaire lui asséna alors un rapide coup de genou avant de l’empoigner et de le projeter au sol à quelques mètres. Il sentait la rage le consumer peu à peu et brûler le peu de contrôle qu’il avait sur la situation mais s’efforça de ne pas y aller trop fort, sa cible prioritaire étant Rhyza, il avait besoin de lui vivant. Mais dans un premier temps, ce passage à tabac lui permettrait sans doute de se défouler. Vaxx se releva et tenta une fois encore de trancher Azerios, mais en vain, sa première lame passa au travers du corps de sable sans infliger le moindre mal. La seconde entailla cependant son avant bras puisque tangible à cause du haki. Désemparé devant un utilisateur de Logia, il ne put éviter le coup suivant qui lui heurta les côtes, le collant contre le mur d’en face. Marchant d’un pas lent en direction de son adversaire, le sablonneux sifflota de manière enjouée avant de se pencher, en saisissant les cheveux de Vaxx afin de redresser et rapprocher sa tête.


    Les Sunset Pirates.. ils préparent quoi ici ?

    Je te dirai rien du tout. beugla Vaxx.

    Mauvais réponse. répliqua le corsaire avec les yeux du diable.


    Gratifiant le forban d’un nouveau coup dans la mâchoire, le sablonneux fut surpris par deux longues couettes qui lui explosèrent le visage et lui trancha les deux bras. Profitant de l’opportunité, Vaxx se releva et tenta de prendre ses jambes à son cou. Malheureusement pour lui, le sablonneux s’empressa d’en créer une masse de sable avec laquelle il attrapa sa jambe gauche, puis il exerça une forte pression pour la briser. Dans un hurlement de douleur, le Sunset Pirate trébucha et s’écrasa sur le sol. Azerios le rejoint, esquiva un coup de surin tout en saisissant la main du chevelu et utilisa ses pouvoirs déshydratant pour affaiblir les poignets de son adversaire qui se tordit de douleur. Il agrippa violemment sa chevelure et traîna ce dernier, complètement sonné sur le sol, jusqu’à se retrouver sous une imposante poutre métallique où il trancha la toison d’un coup sec. Vaxx tenta de se dégager mais sans succès. Ramassant une lourde chaîne rouillée qui traînait sur le sol, se changeant partiellement en un nuage de sable volatil, il enroula la chaîne autour de la gorge de sa victime et s’envola en passant par dessus la poutre avant de tirer, pendant son adversaire à un mètre du sol.


    Je vais reposer la question. Je vous ai vu magouiller avec cette putain de Rhyza… Que manigancez vous ?

    Es.. pèce.. de.. koff.. je te.. dirai que dalle ! … s’étouffa le forban.


    Infusant ses deux poings de fluide offensif, Azerios frappa le visage déjà tuméfié de Vaxx. Ce dernier utilisa son seul bras encore validé pour tenter de contre-attaquer mais le sablonneux l’attrapa en vol et le brisa avec force, déclenchant une douleur vive suivie d’un nouveau hurlement chez le Sunset Pirate. Il devenait de plus en plus difficile de contenir sa colère et pourtant le jeune corsaire tâchait de prendre sur lui, bien décidé à garder ses forces pour Rhyza.


    Est-ce que tes petits potes vont se pointer ? Ou es votre navire ?

    Rien.. je n’dirai.. rien…


    Les cheveux de Vaxx repoussèrent, et comme s’il s’agissait d’un roncier vivant, se mirent à taillader le sablonneux de toutes parts. Ce dernier poussa un profond soupire et il se remit à cogner de ses deux poings couleur charbon comme si l’homme n’avait été qu’une vulgaire piñata. Voyant que les cheveux retombaient il cessa de s’acharner, fixant son ennemi en silence. Ce dernier haletait et semblait proche de la perte de conscience. Créant une lame de sable, Azerios trancha la chaîne, laissant tomber son prisonnier lourdement sur le sol, épargnant sa vie. Faisant volte-face, il découvrit avec un large sourire que sa véritable proie venait de faire irruption dans l’entrepôt. Se tenant fièrement devant la porte, regardant les corps sans vie de ses hommes, Rhyza pesta un bon coup avant de lancer un regard noir en direction d’Azerios. Voilà qu’il allait enfin pouvoir rentrer dans le vif du sujet…
      Frappant Vaxx à la mâchoire d’un rapide coup de pied, Azerios fit quelques pas en direction de Rhyza. La revoir ici faisait germer en lui une rage difficile à contenir et il n’avait qu’une envie : lui faire payer. La jeune pirate s’avança également vers lui et s’arrêta à environ trois mètres, jetant un coup d’œil à son acolyte qui gisait au sol derrière le sablonneux, mal en point. Elle se mit à sourire et brisa le silence.


      Regardez qui voilà.. le nouveau toutou du gouvernement mondial qui vient me remettre le fruit qui me revient.

      Quelle aubaine, vous ici.. j’ai été déçu de ne pas te trouver parmi les Sunset Pirates qui fuyaient la queue entre les jambes.. sur Mangrove Works…

      Si j’y avais été et surtout si on ne m’avait pas interdit de te faire la peau.. tu serais sûrement pas là à la ramener.


      D’un bond rapide, Rhyza se jeta sur le sablonneux et lui décrocha un coup de poing enduit de fluide offensif en plein visage, le faisant reculer. Retournant la tête en direction de son assaillante, la lèvre ouverte, le corsaire se mit à sourire, un petit filet de sang coulant le long de son menton. Les hostilités étaient désormais lancées. Esquivant le coup suivant, il ne put éviter un coup de genou qui lui frappa violemment les côtes, le projetant au sol. D’une roulade rapide, il se remit debout et évita une succession de plusieurs coups de poings tout en reculant. Acculé, dos au mur, il fut contraint d’encaisser un nouveau coup de coude en plein visage mais parvint à arrêter le coup de poing qui allait suivre. Tenant fermement le poignet de Rhyza, il tira cette dernière vers lui pour lui asséner un puissant coup de tête en utilisant à son tour le haki. Surprise, la jeune femme marqua un court instant d’arrêt dont le capitaine des Sandstorm Pirates profita. Poings couleur charbon, il la frappa à quatre reprises en plein visage avant de la repousser d’un coup de pied chassé. Glissant sur le sol en arrière, Rhyza pesta, manifestement surprise de voir son adversaire user lui aussi du fluide offensif.


      Cette fois-ci, tu ne t’en tireras pas à si bon compte.

      C’est ce qu’on verra… repliqua-t-elle.


      Prête pour une deuxième round, la jeune pirate se rua sur son ennemi, frappant de puissants coups infusés depuis haki. Azerios les contra les uns après les autres, encaissant certains d’entre eux, rendant la pareille, l’échange de coup dura quelques instants et aucun ne sembla avoir l’avantage. C’est alors que des soldats firent irruption dans l’entrepôt, précédés du Lieutenant Commandanr Earlgrey.


      Ça suffit. Le bâtiment est cerné… Rendez-vous immédiatement.


      Le sablonneux ne put s’empêcher de laisser échapper un rictus. Se trouver dans une telle situation était hallucinant. Derrière lui se tenaient un officier de la marine et ses hommes, qui se plaçaient en soutien, afin de l’aider à neutraliser un pirate. Jamais il n’aurait imaginé pareille situation. Rhyza pesta avant de saisir l’une des poutres porteuses et de la voiler, faisant tomber une passerelle en hauteur entre elle et le corsaire. Profitant de la courte diversion pour disparaître. Azerios fit volte face et regarda l’officier.


      Je m’en occupe. Je vous laisse celui-ci… hurla-t-il en pointant Vaxx du doigt.

      Puis il s’élança à son tour en direction du fond de l’entrepôt, emboîtant le pas de sa proie. Pas question de la laisser filer. Cette dernière grimpa les marchés métalliques quatre à quatre et se retrouva rapidement sur le toit de l’entrepôt. Azerios ne tarda pas à la rejoindre, un sourire sadique aux lèvres. Dégainant deux pistolets, Rhyza tira deux balles enduites de fluide offensif, le sablonneux parvint à esquiver la première mais l’autre lui traversa l’épaule gauche, le blessant sur le coup. Il eut le réflexe de se mettre à couvert pour éviter les quatre tirs suivants et lorsqu’il quitta sa cachette, il aperçu sa proie qui se dérobait en bondissant sur le toit d’en face. Poussant un profond soupir, agacé, Azerios se changea en un nuage de sable volatil et s’élança à sa poursuite.
        La jeune femme bondit de nouveau et passa à travers la vitre d’un bâtiment, suivi de près par le jeune corsaire. Se reconstituant, ce dernier examina la pièce dans laquelle il se trouvait, une sorte de forge, et très vite Rhyza lui lança différents projectiles métalliques. Esquivant les outils et autres joyeusetés qui lui étaient destinés, Azerios se rua sur sa proie pour la frapper au bas ventre d’un coup de genou avant de la saisir par les cheveux et d’enfoncer sa tête dans le mur avec violence. La pirate se dégagea et donna un rapide coup de pied chassé à son agresseur qui fut repoussé. Créant deux lames de sable, le capitaine des Sandstorm pirates se mit alors en tête de taillader son adversaire, qui saisit une lame courte sur un établi pour se défendre. Un échange au sabre fut lancé et Rhyza parvint à taillader le torse du sablonneux, qui de rage, redoubla d’effort et pu la prendre de vitesse. Entaillant sa proie à la cuisse, il la repoussa à l’aide d’une bourrasque de sable, lui faisant traverser la porte derrière elle. La rejoignant dans le couloir, il ne lui laissa pas le temps de se redresser et abattit un imposant poing de sable compact sur elle pour la clouer au sol. Brisant le plancher, le choc fit passer Rhyza à l’étage du dessous et le sablonneux la regarda avec satisfaction.


        Ah vraiment.. quelle chance de t’avoir trouvé ici. Comment mieux commencer l’année…


        Se redressant avec difficulté, la pirate afficha alors un large sourire avant de projeter une petite grenade artisanale sur son adversaire, qui fut instantanément soufflé par une violence explosion. Se reconstituant dans la rue, les yeux rivés sur le bâtiment en flammes, Azerios fut frappé à la tempe et projeté au sol. Sa proie n’avait pas dit son dernier mot, le saisissant par le col, elle le projeta avec force contre un chariot de bois qui se brisa sous le choc. Pas le temps de se remettre, qu’une nouvelle petite grenade artisanale roula dans les débris de bois et explosa. Prenant ses jambes à son cou, Rhyza s’élança en direction des quais, mais le sablonneux lui non plus n’était pas décidé à abandonner. Il continua à poursuivre sa cible, déterminer à tout faire pour la stopper.

        Arrivant aux abords d’un navire en plein chargement, Rhyza souleva une imposante caisse de bois et la projeta sur son adversaire qui ne put éviter. Le conteneur se brisa, libérant quantité de fruits qui s’écraser est sur les quais. Azerios pesta et continua à courir jusqu’à atteindre un navire devant lequel Rhyza s’arrêta. Les deux pirates, essoufflés, se fixèrent un bref instant et deux hommes se joignirent à la fête. Et si le premier resta immobile, appuyé sur le bastingage, le second rejoignit le quai d’un bond et dégaina une longue lame.


        Plus on est de fous… souffla Azerios en dégainant Griffon.


        Les deux épéistes se jaugèrent et une valse d’acier s’engagea. Le nouvel adversaire du sablonneux frappait pour tuer, ses coups étaient précis, rapide et puissants. Utilisateur de haki, plusieurs de ses coups d’estoc manquèrent de mettre le jeune corsaire dans une situation fâcheuse, mais sa défense sembla suffisamment efficace. Rhyza vint alors prêter main forte à son acolyte, à l’aide d’un sabre court et l’affrontement fut bien plus compliqué à mener. Le duo des Sunset pirates parvint à taillader leur assaillant à plusieurs reprises et Azerios comprit qu’il ne pourrait probablement pas tenir bien longtemps face à deux adversaires de ce calibre. D’une pirouette habile, il réussit à se dégager et gratifia ses ennemis d’une succession de lames d’air, détruites les unes après les autres par le mystérieux sabreur.

        Rengainant Griffon dans la douleur, le capitaine des Sandstorm Pirates créa deux imposantes tornades de sable qu’il projeta en direction du sabreur. Profitant de la diversion, il se rua sur Rhyza et lui décrocha un violent uppercut. Poursuivant son assaut, il la frappa à deux reprises avan d’être saisit d’une douleur lancinante suite à la blessure que le sabreur lui avait fraîchement infligée, ce qui eut pour effet de le stopper un bref instant, suffisamment pour que Rhyza contre-attaque. Elle le saisit par le col et lui asséna un puissant coup de tête avant de le projeter contre une caisse de bois. Pointant ses deux indexes dans sa direction, le sablonneux répliqua d’une salve de balles de sable durcit, mais le sabreur bondit pour les stopper avec sa lame avant de s’élancer et d’infliger un rapide coup d’estoc. Le sabre traversa la cuisse d’Azerios, le bloquant net mais il contre-attaqua à son tour, frappant d’une longue lame de sable esquivée de justesse par sa cible. Se dégageant, il frappa alors le sabreur d’un imposant poing de sable compact et saisit Rhyza pour la projeter avec force contre la coque de son navire. Cette dernière heurta le bois avec fracas et tomba à l’eau.

        C’est à cet instant que le troisième homme intervint. Bondissant du navire en plein appareillage, il vint s’interposer entre le sablonneux et le sabreur et empêcha le corsaire de frapper. Nouvel utilisateur de haki dans la partie, ce dernier tira deux rayons laser qui provoquèrent de petites explosions entre Azerios et son acolyte.


        Ça suffit.

        Ils ont eu Vaxx… La marine… hurla Rhyza en remontant sur les quais.

        La marine est ici hein. On lève le camp. annonça le cyborg.

        Vous pensez que je vais vous laisser filer ?


        Le cyborg resta silencieux quelques instants, fixant Azerios. Ce dernier n’était certainement pas de taille à affronter autant d’adversaire de ce niveau simultanément. Plusieurs entailles saignaient, la fatigue le gagnait, et pourtant, il restait déterminé à se battre. Il voulait la tête de Rhyza, plus que tout en cet instant, mais son acolyte ne laisserait certainement pas faire.


        On peut continuer.. mais les dégâts qu’on fera ici seront catastrophiques. Où on peut très bien en rester là.

        Pas moyen que je vous laisse filer. Navré.


        Le cyborg poussa un soupir et tira de nouveaux rayons laser, blessant le sablonneux au bras gauche, deux explosions survinrent derrière lui. Azerios se rua sur le cyborg et le frappa au visage, ce dernier changea son bras en lame et tenta de taillader son assaillant mais le sablonneux parvint à stopper la lame grâce au fluide offensif. Les yeux de Mengo se mirent à briller une fois de plus et le corsaire le frappa violemment à la tempe. Malheureusement, les rayons laser transpercèrent sa clavicule et il fut repoussé. Rhyza et le sabreur regagnèrent le navire pendant que le cyborg continuait à tirer des rayons lasers pour contenir le corsaire. L’un d’eux transperça son bas ventre, il ploya le genou et fut balayé par la nouvelle explosion qui retentit derrière lui. Pour enfoncer le clou, les canons du navire se mirent à tirer, pulvérisant ce qui se trouvait sur les quais dans un nuage de poussière. Et alors que le bâtiment pirate commençait à s’éloigner des amarres pour quitter Galleona, le capitaine des Sandstorm Pirates émergea de la poussière, et se rua en direction du navire, bien décidé à les empêcher de partir. Mais le cyborg bondit et lui asséna un puissant coup de pied chargé en fluide offensif pour le repousser avec force sur les quais. Le sablonneux s’écrasa avec fracas sur le quai.

        Ressortant des débris, corps en miette, le capitaine des Sandstorm Pirates n’eut d’autre choix que de contempler le navire qui prenait le large, impuissant, alors que le lieutenant commandant Earlgrey arrivait sur les lieux avec ses hommes. Ces derniers sécurisèrent la zone, s’assurant qu’aucun blessé civil n’était à déplorer et l’officier s’approcha du corsaire, lui adressant un regard réprobateur comme pour lui dire « je vous l’avez dit ».


        Ce n’est pas terminé… souffla le jeune pirate en se tenant la plaie au bas ventre.

        On dirait que si. Unité médicale par ici... soupira Earlgrey.


        Plusieurs marins accoururent et prirent rapidement et à contrecœur en charge les blessures du corsaire. Il n'était clairement pas vu comme un allié et la plupart des soldats de la marine qu'il avait pu croiser jusqu'ici semblaient partager cette même aversion naturelle. À cet instant, le sablonneux se jura qu’il finirait par mettre la main sur Rhyza et obtiendrait sa revanche. Se tournant vers l’officier, il réalisa qu’ils avaient entre leurs mains une première piste, à savoir le pirate capturé, Vaxx. Probablement qu’il serait prisonnier du cuirassé ce qui tombait plutôt bien, vu qu’il leur restait quelques jours de navigation avant de retrouver le reste de l’équipage. Un temps que le jeune corsaire saurait mettre à profit pour converser avec sa prise dans l’optique d’en apprendre davantage sur les Sunset Pirates et leurs projets…