Le deal à ne pas rater :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

À la conquête de la Guerre

- Alors? Tu en dis quoi, Skela?

- Eh bien, vous êtes superbe, capitaine! Mais... pourquoi?

- Pour rien de particulier, mais j'avais envie de changement et cette entrevue est l'occasion de marquer le coup.
Enfin bon, je peux difficilement dire si ça me va ou pas, mais au-moins c'est confortable et je me sens libre de mes mouvements, presque autant qu'avec ma tenue habituelle.


Je n'ai jamais été porté sur le mode, même quand j'étais noble, je m'en fichais même royalement. Pour moi, ce ne sont jamais que de simples pièces de tissu, cuir ou autre matière textile, mais je sais que certains font attention à ce genre de "futilités".
Je n'ai jamais rencontré en vrai le Conseil du DRAGON et j'ignore ce qu'ils pensent de l'apparence: je navigue complètement à l'aveugle (sans très mauvais jeux de mots), mais j'avais besoin de confirmer la suite des évènements au plus-vite et c'est pour ça que j'ai demandé un entretien le plus rapidement possible. Tant pis si ça finit avec une partie du conseil qui serait peut-être en Den Den Mushi, mais j'ai besoin de clarifier les choses.

Ragnar est parti et c'est maintenant à moi de prendre le relais.
Je ne me sens pas tout-à-fait prête, je m'habitue à-peine à mon handicap, les discours sont loin d'être mon fort et... non juste non... Je ne voyais vraiment pas les choses se faire ainsi, surtout sans Ragnar, que j'imaginai un jour prendre la place de Guide, me laissant naturellement prendre le siège de la Guerre.
Mais non, il est parti pour ses propres raisons, sans donner de nouvelles ou d'explications et je dois faire avec, bon gré mal gré.

J'inspire longuement, en me levant, m'étirant et récupérant à tâtons Chinoha et Riken, posés dans un coin d'une table.
Peut-être pour aller avec mes Meitous éventails de guerre, j'ai opté pour une tenue plus orientale, une longue robe violette aux motifs tribaux et fendue sur les cotés, pour laisser mes jambes libres de tous mouvements. Je ne sais toujours pas ce qui me passe par la tête, à changer ainsi de style, tellement ça m'est égal. Peut-être que je veux chasser le plus possible la douleur causée par le départ de Ragnar, en me débarrassant de la tenue que je portais habituellement à ses cotés? Impossible à dire, tellement les émotions tourbillonnent encore en moi.

- Hum... Capitaine? C'est bientôt l'heure. Encore cinq minutes pour le débarquement.

- Merci Skela.


Je glisse mes deux Meitous à la taille, récupérant ensuite la Vivre Card que le Conseil m'a envoyé, en réponse à ma demande de réunion.
Clairement, nous n'avons pas traîné sur le chemin et j'ai utilisé mes pouvoirs la majorité du trajet, pour semer d'éventuels poursuivants et aussi arriver le plus vite possible. Une Vivre Card menant au Q.G de la Révolution, c'est bien trop précieux pour que ça tombe entre de mauvaises mains et je ne voulais pas courir le moindre risque.

Je m'installe sur le pont, inspirant longuement l'air marin, chassant au-mieux le stress me rongeant les entrailles. Calmes-toi sérieusement ma grande... Dis-toi juste que c'est une bataille comme une autre, sauf que tu vas te battre avec des mots et ceux de Ragnar, qui m'avait expliqué il n'y a pas si longtemps son projet.
Je dois me concentrer sur mes avantages, sur mes arguments, sur tout ce qui peut m'aider à récupérer ce siège, même si je ne suis pas si méritante que Ragnar.

Tirée de mes réflexions par les bruits d’amarrage du navire, je lisse distraitement ma tignasse blonde... enfin plutôt blanche. Apparemment j'ai perdu des couleurs après l'attaque contre Teach, peut-être un effet secondaire de ce parasite dans mon cerveau... enfin bon, apparemment je n'ai rien à craindre de plus d'après mon médecin d'équipage Hachiro...
Gardant activé mon Haki de l'observation, je longe le bastingage, pour descendre du navire et rejoindre l'entrée d'un sous-marin préparé pour l'occasion.
Un repaire sous-marin... ça colle bien avec la Révolution et ses activités qui se veulent plus officieuses et discrètes...

Après quelques instants, on m'emmène à travers une série de tunnels, l'écho de la roche taillée et creusée résonnant dans mon être et m'aidant davantage à faire le point dans mon esprit. Je continue de me remémorer l'ensemble de ce que j'ai pu vivre et dire avec Ragnar: mon expérience devra faire la différence dans cette entrevue et je vais devoir sans doute lutter aussi âprement que contre Teach et son armée de dingues.
J'arrive devant deux gardes, mon guide partant au loin, après m'avoir brièvement indiqué que nous étions arrivés.

J'inspire doucement:

- Atout de la Tempérance, je viens ici pour la réunion avec le DRAGON.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
Ragnar te l'a déjà décrite, mais c'est la première fois que tu pénètres dans ce qui est certainement ce qui se fait de plus proche de la salle de commandement de l'Armée Révolutionnaire. Une salle ronde, dont la moitié du mur est une baie vitrée qui contemple les profondeurs de la mer autour de l’atoll de Mégaréva, offrant une vue d'ensemble sur les installations sous marines locales et les mouvements de sous marins qui y évoluent.

Une salle ronde, visiblement construite atour de l'immense table ronde ou se trouve une carte du monde telle que tu le connais, et sept sièges, soigneusement répartis tout autour.

Le conseil des DRAGONS.

Devant toi, déja à leurs places, Emilie Knox, l'enthousiaste rousse de l'Orientation, Raven, la pragmatique petite dame du Renseignement et Nicklas Aldo, l'élégant télépathe du Développement. Sur les sièges, des escargophones indiquent visiblement que ceux qui n'ont pas pu rejoindre le conseil dans le temps sont malgré tout présent et à l'écoute.

Sans surprise, sur le siège de la Guerre, il n'y en a aucun.

Dés ton entrée, et le verrouillage discret de la porte derrière toi, la carte du monde entreprend de se rétracter dans le sol, descendant au niveau du plancher et libérant ainsi l'espace au centre des sept sièges. Un espace dans lequel Aldos t'invite d'un geste à t'avancer. Et a fouler du pied le monde entier. Un symbole ?

- Bienvenue Tempérance, prenez place.





- C'est votre premier passage ici. Avez vous besoin d'un tour de présentation ?  





- C'est l'Excuse de Guerre. Elle sait  


Dernière édition par PNJ Requiem le Mar 24 Jan 2023 - 14:00, édité 1 fois
    Comme chaque nouvel endroit que j'arpente, je déploie au mieux mon Haki de l'observation, tout en me concentrant sur mes quatre sens restants, pour cerner au maximum l'endroit.
    Je sais que je rentre dans une salle fermée, mais un son me fait tiquer, comme un écho résonnant légèrement dans la salle, vers le fond. Un son différent, ça me fait rapidement penser à une texture de paroi différente de ce qui m'entoure.
    Un grondement sur le sol me laisse perplexe, alors que mon Haki capte trois personnes dans la pièce, mais aussi des Den Den Mushi posés plus haut que le sol devant moi, sans doute une table.

    Une voix et un geste émanent d'une personne, qui semble prendre contrôle de cette réunion, en parlant la première et avec quelques légers coups de talons résonnant, je parviens à me repérer, récupérant une chaise que je tire à moi, pour m'installer, tout en réfléchissant à ce que me propose la voix féminine.

    - Merci, Ragnar m'a déjà pas mal expliqué sur le DRAGON, mais autant faire les choses correctement et j'accepterai volontiers des présentations, même de manière sommaire. Je n'ai pas eu l'occasion encore de vous rencontrer, malgré mon rang d'Excuse.

    Effectivement, quand mon "capitaine" a pris son poste au DRAGON, j'étais absente, n'étant pas disponible dans sa multitude d'opérations enchainées, pour récupérer à terme ce siège au Conseil. De ce que je m'en souviens, je me cherchai encore pas mal à l'époque et je ne voulais pas l'encombrer de ma présence, alors que je peinai à le suivre niveau puissance et influence.
    Mais maintenant, les choses ont changé et le stress léger d'il y a quelques minutes laisse place à un calme relatif de ma part, alors que mes sens et mon Haki observent toujours les environs.

    - Merci encore d'avoir accepté si rapidement cette réunion: j'ignore la procédure dans ce genre de cas, mais je ne voulais pas faire traîner davantage les choses, surtout quand ça impacte directement le sommet de la Révolution.

    J'avais bien entendu la voix impatiente de la troisième personne dans la pièce et je tâcherai d'aller au but le plus vite possible, sans pour autant brûler les étapes. J'ignore concrètement et dans l'ensemble ce que le Conseil peut chercher dans le Siège de la Guerre, mais dans l'idée où ils ont dit oui à Ragnar, j'imagine que je peux en avoir une idée assez précise, pour mêler les réponses "que je veux" aux réponses "qu'ils veulent", pour mener au mieux cette entrevue.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
    • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
    - Je suis le Diable. Mais vous pouvez m’appelle Aldo. Je m'occupe de la section Développement. Vous pouvez voir ça comme une sorte de pendant révolutionnaire de la section scientifique de la marine, mais nous avons des centres d’intérêt bien plus variés. Des Atouts comme par exemple Yukikurai, notre dernier Ermite, dépendent de moi. Comme cette base, nos merveilleux sous marins, toutes les choses de ce genre. Étant établi presque à demeure ici J'ai aussi tendance à m'occuper de la gestion du protocole...

    La voix d'Aldo est clairement celle du diable, agréable, sure d'elle, claire, c'est le genre de voix qui met immédiatement en confiance, bien plus proche de celle d'un vieil ami que d'un scientifique. Étrange en vérité que celui la ne soit pas plutôt chargé de la section Négociation.

    Étrange aussi quand on se souvient que son action la plus retentissante n'ait finalement aucun rapport avec sa fonction. Comment le responsable du développement s'est'il retrouvé à s'occuper de l'assassinat d'une des cinq vénérables étoiles ?

    Finalement, la carte du Diable est la seule chose qui lui va bien.


    « Moi aussi, je suis en train de te lire, Invité.»
      - Raven. Renseignement.

      Pour quelqu'un qui est le porte voix de Freeman, et probablement l'Atout du Dragon la plus connue des révolutionnaires du monde entier, et la plus facile à approcher, Raven a une voix étonnamment passe partout et se montre plutôt laconique. Mais c'est aussi la seule du conseil que tu as déjà rencontré autrefois, alors que son discours à la veille d'une opération avait suffit à enflammer les cœurs des plis septiques, y compris le tien. Alors, peut être qu'elle à ses raisons ? Ou qu'elle préfère ne pas trop en dire pour ne pas offrir trop d'informations a ceux qui l'écoutent ? Après tout, en plus d'étre la porte parole du mystérieux leader de la révolution, c'est aussi sa plus ancienne espionne, et celle qui a su mieux que personne cimenter la multitude de groupes révolutionnaires sur les blues pour les réunir ensemble au sein de l'Armée.
        - Bienvenue parmi nous Kardelya. A moins que vous ne préfériez Tempérance ? Je suis Sarioshi Atake, le Soleil. Et je m'occupe de la section Affaires. Comme vous le savez parfaitement, c'est a moi que revient la lourde tache de superviser la logistique prodigieusement complexe de notre mouvement. A moi de trouver, de maquiller et de blanchir les fonds qui nourrissent nos hommes et notre Orientation, permettent les projets du Développement et de la Guerre, achètent les Renseignements, ou soutiennent nos Négociations. Je sais bien que ma section n'est ni la plus en vue ni la plus impressionnante des sept, c'est même plutôt l'inverse, mais j'aime à nous considérer comme le sang de l'Armée Révolutionnaire. Ce sang qui achemine vers chacun des organes tout ce qui est nécessaire à son fonctionnement, et sans lequel aucun ne fonctionnerait.

        La voix de Sarioshi est celle du professeur, amoureux des mots et visiblement prêt à parler de son sujet favori pendant des heures. Encore un profil qui semble terriblement anodin et banal pour celui des révolutionnaires qui doit être le plus recherché par le Gouvernement Mondial, juste derrière Freeman en personne.


        Même le hasard se calcule.
        • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t369-le-conseil-du-dragon
        - Je suis Knox, Emilie Knox. L'impératrice. Je m'occupe de la section Orientation. Ceux que les oppresseurs enchainent et réduisent en esclavage, je les libère. Ceux que le monde blessent je les soigne. Ceux que les puissants oppriment, je les soutiens. Ce que la Guerre détruit, j'essaye de le rebâtir,

        Autant dire que j'ai peu de temps à consacrer à ce genre de réunions..


        La voix d'Emilie est chaude, brulante d'une passion et d'une conviction que tu ne peux que lui envier, mais derrière laquelle tu sens malgré tout les mêmes blessures que toi. Qui mieux que la plus engagée des héroïnes de la révolution pour saisir à quel point le combat que vous menez est celui d'un Sisyphe poussant inlassablement son rocher, juste pour le voir chaque jour rouler a nouveau en bas de la pente... ET pourtant, inlassablement redescendre et recommencer à pousser.


        - Notre monde vaut la peine qu'on se batte pour lui !
          - Je suis Ombre. Et je n'apporte que la Mort en guise de Négociation.


          Maintenant, tu sais.
          • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t370-les-atouts-de-la-revolu
          - Voila qui est fait pour le tour de table. Je prends la Donne, et je pense donc qu'il est temps maintenant de passer au cœur de ce qui nous amène ici en catastrophe à la demande de l'Excuse de la Guerre.

          A savoir, qu'est ce qui est arrivé a notre quatrième siège, et que faisons nous pour ne pas devenir un DRAON ?



          Kardelya. A vous la main.  


          « Moi aussi, je suis en train de te lire, Invité.»
            C'est amusant, je ne m'attendais pas à une telle différence de débit de paroles chez le Dragon. Certains parlent bien plus que d'autres, avec un sérieux entrain et d'autres ne prononcent que quelques mots.
            Cependant, ces quelques réponses me permettent déjà de me faire une idée plus précise des gens avec qui travaillait Ragnar et c'est bien utile de savoir ça au plus-vite.

            J'incline la tête avec un sourire:

            - Oui, Yukikurai fait d'ailleurs toujours un excellent travail et je suis ravie de voir l'essor technologique et l'avantage stratégique que ses dernières opérations apporte à la cause.
            Et Atake, je ne saurai répondre à votre question: mon nom ou mon alias d'Atout me vont autant l'un que l'autre donc que chacune et chacun fasse comme il l'entend.
            Knox, j'entends bien que vous avez mieux à faire que ce genre d’administration, donc là encore je tâcherai de ne pas faire s'éterniser les choses, même si j'avoue avoir toujours été curieuse de rencontre le DRAGON un jour.


            J'ai l'impression de régresser de quelques années avec cette dernière phrase, comme une enfant rencontrant ses idoles... et c'est plus ou moins le cas: chaque branche de ce conseil est importante à sa façon pour la cause, surtout pour moi qui aime bien planifier et réfléchir aux choses sous plusieurs aspects, même si j'ai toujours été rattaché à la Guerre, aux cotés de Ragnar.

            J'inspire longuement, lorsque Aldo reprend la parole, pour évoquer directement le sujet de la réunion: allez, c'est parti...

            - D'accord, donc pour commencer, je suis au regret de vous informer que je n'ai guère plus d'informations que vous, au sujet de la disparition de Ragnar.
            J'ai une ou deux théories, mais je me refuse à les dire à voix haute, surtout quand je n'ai aucune preuve matérielle pour les étoffer.
            Tout ce que je peux dire avec certitude, c'est qu'il a disparu durant l'opération contre l'Empereur Teach et que la veille, lui et moi avons fait le bilan de nos opérations au sein de la Guerre et de son projet qu'il voyait pour la cause. Peut-être voulait-il s'assurer que j'étais prête à prendre sa relève, pour qu'il parte en solitaire régler des affaires et... non je m'en tiens là, j'ai déjà débordé sur mon crédo de ne pas parler sans preuves...


            Je soupire longuement en levant les yeux au ciel, avant de m'éclaircir la gorge: je dois reprendre le cours de la discussion et ne pas me laisser dépasser.

            - Je me doute bien que ma réponse concernant Ragnar ne satisfera pas tout le monde, mais comme je l'ai dit, je ne veux pas semer le trouble et doute avec des informations partielles ou uniquement des suppositions.
            Au final, ça renvoie à la réalité actuelle évoquée par Aldo: Guerre est manquant et un siège au sommet de la Révolution est vide, mettant en péril la stabilité du mouvement. Ragnar a disparu, mais la Révolution est toujours là et il faut continuer à la maintenir malgré cette perte, ce qui me fait revenir à ma demande initiale.
            Je tiens à récupérer le Siège de la Guerre en tant qu'Atout et non simplement en tant qu'Excuse qui attendrait seulement de céder le siège à une Nouvelle Guerre.
            Je veux reprendre l'ensemble des travaux de Ragnar et les utiliser pour renforcer la base de pouvoir et le territoire de la Révolution, pour stabiliser celui-ci et permettre un développement plus serein pour les secteurs financier et industriel du mouvement.
            J'ignore si je dois revenir sur mon parcours, sur les batailles menées dans l'ombre ou aux cotés de Guerre, si je dois être soumise à un test, mais je suis prête à tout, pour reprendre en main les travaux de mon bienfaiteur et soutenir la cause.
            • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
            • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
            - Tu es l'Excuse de la Guerre, invitée dans ce qui est le plus haut conseil de l'armée révolutionnaire, alors penses tu vraiment que nous avons besoin de savoir maintenant qui tu es ? Et si nous pouvons te faire confiance ? Ton test, c'est tous les combats qui t'ont menés ici. Et si tu doutes de l'avoir réussi alors tu n'as rien à faire parmi nous.   



            - Ce que veux dire Knox, c'est que nous ne sommes pas un mouvement assez tentaculaire pour ne pas vous connaitre, vous, et ce que vous avez fait. Et croyez bien que nous n'avons manqué aucune des opérations que vous avez menés avec Ragnar. Non, vous n’êtes pas la pour nous prouver quelque chose ou pour vous ouvrir les veines pour que nous puissions vérifier la pureté de votre sang. Si nous avion un doute a ce sujet, nous l'aurions traité plus tôt, et loin d'ici.  

            - Je.  





            - Oui, tu l'aurais traité, c'est ce que je voulais dire.  





            - Il faut que vous compreniez comment fonctionne notre conseil, nous ne sommes pas l'amirauté, notre organisation se doit d’être multiple, adaptative, protéiforme. Nos chaines de décisions sont aussi courte et rapides que nous pouvons les faire tout en restant efficace, et bien que nous ayons des semblants de titres, chacun de nous n'est qu'un humain au service de la révolution, et c'est quelque chose qu'il est très important de garder à l'esprit si nous voulons éviter de sombrer dans les travers de ceux que nous combattons. Nous ne sommes que les incarnations un bref moment d'un mouvement qui est bien plus vaste que nous.

            - Quelle Guerre allez vous être Kardelya ? C'est ça que nous voulons savoir.
              Je tressaille, ayant clairement l'impression d'avoir fauté par mes paroles. Je n'ai pas tellement mis en avant mon doute pourtant, surtout que je n'estime pas en avoir, sinon je ne serai pas venue ici, en ayant directement joint le DRAGON pour cette réunion.
              Non, de ce que je pense en comprendre, la réalité est toute autre: j'ignore royalement ce dont est capable le Conseil, alors que je prétends le rejoindre.

              J'incline bassement la tête deux bonnes secondes, avant de me redresser, avec une longue inspiration:

              - Mes excuses, le fait est que je ne sors que trop récemment des ombres auxquelles je suis habituée et que j'ai laissé Ragnar gérer tout ce qui était au sommet, malgré mon rang d'Excuse, qui tenait plus de conseillère dans son équipage que d'assistante auprès du Siège de la Guerre et du DRAGON.Je ne connais pas les modalités d'accession à ce conseil et je me sens surtout "privilégiée" d'avoir l'occasion de récupérer, même temporairement, le Siège de la Guerre, surtout que Ragnar ne m'a jamais expliqué en détail ce qu'il s'est passé pour lui, lors de sa première réunion avec vous. Comme je l'ai précisé juste avant, j'étais plus bras droit du capitaine Ragnar que du Siège de la Guerre.
              Merci, vos propos éclaircissent nombres d'interrogations embrouillant légèrement mon esprit, à l'approche de cette réunion.


              Je me renfonce dans mon siège, suite à la demande du siège du Renseignement, un peu surprise par la question.
              A-t-elle posé la question à Ragnar et si oui, quelle aurait bien pu être sa réponse?
              Hum... en vrai, est-ce que j'ai besoin de connaître la "guerre de Ragnar"? Ce n'est pas comme si on m'avait demandé "Quelle Guerre voulez-vous continuer de mener", comme si je n'étais qu'une continuité dans l’œuvre de Ragnar, ce qui n'est pas tout à fait faux... ni tout à fait vrai.

              - Un bouclier de guerre qui se dresse entre le noyau de la Révolution et nos ennemis, que ce soit le Gouvernement Mondial ou tout autres fous voyant la souffrance du peuple comme un divertissement ou comme un droit qu'il s'octroie.
              Je serai l'épée et le bouclier de la Révolution, en étendant et protégeant chaque parcelle de notre territoire. Je serai la garante de la protection des non-combattants, des paysans, des ingénieurs, des espions, des enfants, des vieillards... bref de tout ceux ne répondant pas au noms de soldats, mais qui restent malgré tout essentiels au bon fonctionnement d'une Révolution ou de la société libre que l'on cherche à concevoir, pour ceux souhaitant autre chose que le Gouvernement Mondial.
              Partir sur le front est une chose, comme massacrer des îles entières et repousser armée après armée, mais j'estime aussi important le fait de protéger quelqu'un ou quelque chose par ces actes et c'est ce que je serai comme Guerre.


              Protéger la Révolution... oui c'est bien l'assassin solitaire qui parle, mais en vrai... j'ai presque l'impression de perdre ma cécité maintenant, de même mieux voir qu'auparavant.
              Je ne peux pas simplement rester dans mon coin à tuer des cibles par-ci par-là, il m'en faut plus, pour me sentir utile à la cause. Je veux protéger directement chaque femme, chaque homme, chaque enfant de la Révolution, défendre notre territoire bec et ongle face au Gouvernement Mondial.
              C'est le projet que j'ai finalement mûri dans mon esprit, après plusieurs mois passés aux cotés de Ragnar, après qu'il m'aie permis de comprendre mon utilité et surtout la satisfaction ressentie à directement libérer des civilisations de leur oppresseur. C'est ça que je veux faire, avec le siège de la Guerre, parce que je le veux et pas seulement pour poursuivre la bataille de Ragnar.
              • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
              • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
              - La Guerre sera toujours la Guerre, mais étendre et protéger est un credo qui correspond assez à ce qu'on peut attendre du Siège, méme si je suis étonné de cette réponse de la part de quelqu'un qui était au service de notre cher Ragnar. Mais ne tardons pas trop. Le développement accepte cette Excuse. 



              - Protéger c'est servir. Le Renseignement accepte cette Excuse.  





              - J'avoue que comme Raven, je suis agréablement surpris par cette évocation de l'importance de protéger nos compagnons non combattants. Merci pour eux. J’espère que les reproches sur notre manque de moyens et de bonne volonté a servir la Guerre seront un peu plus long a venir que d'habitude. En tout cas les Affaires acceptent cette Excuse.


              - Un bouclier avant une épée ? Je ne peux pas dire que je n'aime pas l'idée. L'Orientation accepte cette excuse.   





              - Je préférais Ragnar. Mais la Négociation accepte cette excuse. 





              - Et bien alors nous sommes tous d'accord. Kardelya, le Siège de la Guerre est a vous. Si vous voulez bien changer de place nous pourrons récupérer la carte. 


              Dernière édition par PNJ Requiem le Sam 4 Fév 2023 - 10:53, édité 1 fois
                Je penche la tête sur le coté, intriguée mais aussi très soulagée de la tournure de la discussion et de l'aboutissement de ce pour quoi j'étais venue.
                Trois sur cinq... Trois Sièges du Conseil qui sont pleinement d'accord avec ma vision des choses, ma vision de la Guerre et qui m'acceptent sans hésitation. C'est plus que ce que j'imaginai de prime abord en venant ici, parce que j'ai encore peu confiance en moi et mon statut de "générale". C'est que sur Treize que j'ai vraiment commencé à avoir des "soldats" sous mes ordres directs et maintenant, je dois récupérer l’équipage des Libérateurs: clairement ça fait énormément de changements et ça va prendre du temps, avant que je puisse être prête.
                Concernant les deux sièges réticents, leurs doutes se concentrent surtout sur Ragnar et me comparent à ce dernier. Ça, sur le coup, je m'y attendais davantage et je ne peux pas leur en vouloir. Je ne sais pas précisément pourquoi ils préfèrent Ragnar, tellement les pistes sont nombreuses, enfin j'en compte deux principales. Soit ils se basent surtout sur ses coups d'éclat, qui restent plus "resplendissants" que les miens, qui restaient plus en arrière. Soit c'est le caractère de Ragnar qui était préféré pour ces deux-là.

                - Merci à vous trois pour cette approbation, je tâcherai de mériter et continuer à maintenir cette confiance que vous me donnez.
                Développement et Négociation, je comprends vos doutes, surtout avec Ragnar comme comparaison.
                Sincèrement, je pense avoir pas mal de route à faire, pour rattraper et dépasser la prestance de l'Empereur, mais ce n'est pas parce que la route est longue et périlleuse que je vais me refuser à l'emprunter.
                Je pourrai argumenter des heures durant sur mes points forts, mais ce serait ressasser un dossier que vous connaissez déjà et j'ai surtout l'impression que vous attendez plus de moi dans les actes que les paroles.
                Donc, que ce soit sur le front ou durant ces prochaines réunions, sachez que Tempérance saura se montrer à la hauteur de son prédécesseur.


                Je hausse un sourcil, en baissant la tête, sans voir de quoi Développement parle: une carte? Clairement, ce qui tient de l'objet est hors de portée de mon Haki de l'observation... mais je me rappelle alors de la description que Ragnar me faisait de cette salle, avec cette grande carte du monde au centre de la pièce.
                Je m'écarte pour céder le passage, observant la disposition des sièges sur lesquels se trouvent les membres du conseil présent, pour dessiner le cercle dans ma tête, pour prendre le Siège libre.
                • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
                • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#
                Pendant que tu t'installes sur l'ancien siège de Ragnar, la carte que tu foulais au pied redevient une table qu'entourent tous les sièges du Dragon.

                - Vous constaterez assez vite que nous ne nous réunissons pas souvent ici. Nous avons tous fort à faire aux quatre coins du monde et chaque fois que nous nous rassemblons ici nous augmentons les chance que cette base soit repéré. C'est quelque chose que nous réservons aux cas exceptionnels, comme remplacer un des sièges. Ou lancer une action qui nous implique tous...    


                - Est ce que la Guerre a besoin de nous ?  





                - Je pense qu'avant que vous ne repartiez nous devrions avoir une discussion, si vous avez le temps bien sur. J'estime qu'il est de mon devoir que chacun des sièges soient correctement informés des moyens dont nous disposons, et j'ai peur que notre précédente Guerre ne vous ai pas transmis l'intégralité de ce que je lui ai confié. Vous savez ce que disent tous les manuels de stratégique ? Se connaitre et connaitre son adversaire... Disons que pour se connaitre, je suis votre meilleur atout.

                - Nous n'avions qu'une vague idée des projets précis de Ragnar. Quels sont tes objectifs maintenant que tu as chaussé ses bottes ? As tu des propositions a faire au conseil ?  
                  Hum, clairement la tournure de la discussion montre une fois de plus l'empressement de certains personnes parmi le conseil. Là encore je vais devoir être plus claire et succincte que d’ordinaire.

                  - Je ne peux pas refuser une telle offre, Affaires, étant au final une jeune générale, ayant toujours été coutumière des missions d'infiltration et d'assassinat en solo. Et je m'en voudrai de ne pas être une Guerre opérationnelle au plus tôt.

                  Je n'ai clairement pas à faire étalage d'une quelconque fierté mal-placée, en refusant quelconque aide d'un de mes pairs, surtout quand ma position implique d'avoir des troupes à gérer, des frères et sœurs d'armes que je me refuse à perdre.
                  Donc non, je ne vais pas tergiverser et accepter le plus d'aide possible, pour pouvoir en retour aller sur le front au plus tôt.

                  - J'ai quelques idées diffuses, mais pas de projets suffisamment étoffés pour en faire part.
                  En attendant d'avoir quelque chose de suffisamment concret pour vous en faire part et surtout le mettre en œuvre le plus vite possible, je me tiens donc à votre disposition, que ce soit pour renforcer notre territoire actuel et d'éventuels "points faibles" dans les défenses de ces îles.
                  Je vous prends au mot concernant le fait que chacun a son domaine de prédilection, donc en attendant d'avoir les connaissances suffisantes pour partir en bataille, je tâcherai d'aider au mieux chaque Siège sur le coté protection des intérêts de la cause et du bon déroulement de vos opérations.
                  Après, je ne pars pas les mains vides non-plus, certains territoires ayant été "pacifiés", voire "convertis" sous la houlette de Ragnar, donc ce n'est pas exclu que j'y retourne, afin de fortifier nos positions ou d'aider à l'installation de projets plus axés sur le développement et l'économie.
                  En partant de ses anciens projets évoqués lors de notre dernier bilan, Ragnar tenait à récupérer des points de ressources "gâchés" par des gouvernements laxistes et trop dépendants des ressources du Gouvernement Mondial. Ainsi, nous récupérons des ressources pour subvenir aux besoins élémentaires de nos camarades, recrutons la population locale pour une meilleure cause et nous affaiblissons des larbins gouvernementaux au passage.
                  Aussi, nous ne devrions pas négliger les liens en interne, voir à ce que chaque royaume sous notre égide sache être solidaire de son voisin, que ce soit politiquement et économiquement. Plus notre territoire sera soudé, plus dur il sera pour le gouvernement de nous les retirer ou d'espérer nous ébranler.
                  • https://www.onepiece-requiem.net/t19997-kardelya-koshin
                  • https://www.onepiece-requiem.net/t19993-kardelya-koshin#