Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

Caprices pour un tireur et un hold-up

             





Caprices pour un tireur et un hold-up

With Joey Wilson



De simple passage à Inu Town, dans la ville de Chom, quelques Ravengeuses firent escales. Si les deux des plus importantes de l'équipage du nom de Valkia et Jessica restèrent à bord de la Banshee, ce ne fut pas le cas pour Jaina Rosenberg, la Capitaine des Ravengeuses. Normalement, les demoiselles durent emprunter Reverse Mountain pour arriver sur cette fameuse voie maritime, hors ce ne fut pas le cas. Jaina obligea ses demoiselles à retarder ce périple, car un des journaux de ce matin stipula qu'un homme du nom de Clint Colt aurait gagné un concours de tir sur Inu Town. Ce dernier aurait battu un record de ce jeu et les journalistes vantaient l'incroyable maîtrise de ce personnage.

Hors de question pour la Louve Blanche de passer à côté de ce gros gibier. La dame se devait de retrouver ce tireur pour lui montrer sa dominance. Pour être la Reine des tireurs, ce Clint devait s'incliner ou passer l'arme à gauche. Par sa formidable idiotie et son incroyable entêtement, l'albinos foulait à présent le sol de l'île où se terrait le prédateur. Accompagné de Sherry Whitemane, sa maîtresse d'équipage, les deux femmes parcoururent les rues, ruelles et venelles de Chom. Objectif ? Trouver la proie.

Ce ne fut pas une tâche facile, mais plutôt hargneuse. Il s'agissait tout de même de retrouver une aiguille dans une botte de foin. Soudainement, après une interminable journée de traque, la cow-girl découvrit des indices, entendit des murmures à l'encontre de Clint Colt. On y racontait que l'homme allait toucher son prix à la plus grande banque de la ville située en plein centre de Chom. Alors, sans tarder, les Ravengeuses se dirigèrent à cet endroit précis.

« On va en profiter pour effectuer un hold-up. » murmura la louve qui aperçut le bâtiment où reposait une grande quantité d'argent.

« Nous ne sommes que deux, capitaine. » souffla la Mink renarde qui se grilla une cigarette. « La tâche sera très ardue. »

« J'ai fait bien pire que ça. Je m'occupe de zigouiller Clint, on fait des otages et ensuite on dévalise le coffre de la banque. »

« Que faisons-nous si la 16ème division de la Marine rapplique ? »

« Je m'en chargerai. » grogna la prédatrice qui poussa les grandes portes de la banque et remonta son foulard jaune jusqu'à son nez. « Howdy !! » gronda la cow-girl qui tenta d'identifier sa cible. « Je recherche Clint Colt, je suis une fan, je souhaite un autographe. »

Les clients de la banque furent assez confus, que ce soit par leurs expressions faciès et leurs questionnements. Un banquier montra le spécimen en le désignant avec son index. Ne cherchant pas à comprendre si l'homme disait la vérité, Jaina usa de son "Infernal Speed" pour sortir d'une vitesse bluffante Lilith, la Faiseuse de Veuves. Jaina fit hurler son arme maudite qui exécuta, par une balle dans la tête, le fameux Clint Colt. Une femme puis une autre hurlèrent de frayeur.

« Messieurs, dames, je suis Jaina Rosenberg, capitaine des Ravengeuses. » se présenta la pirate primée de quarante millions de Berrys. « Vous allez vous regrouper, à genoux, mains sur la tête. La moindre personne qui me fait fausse route connaîtra le même sort sur l'homme que je viens d'abattre. »

Sherry Whitemane s'avança au comptoir, ouvrit l'accès et rejoignit le banquier. Elle pesta en constatant que le bouton d'alarme venait d'être actionné. Sûrement pendant l'exécution de Clint Colt. Aucun son se fit entendre à l’intérieur du bâtiment, en revanche l’alarme sonna probablement chez les forces de l’ordre.

« Capitaine, l'alarme est déjà déclenchée. » informa la Mink qui souleva par le col l'argentier qui ne touchait désormais plus le sol. « Mon mignon, ouvre le coffre si tu veux avoir une chance de survivre. » menaça la renarde qui agita nerveusement sa queue d'automne. Ses babines de retroussèrent et son grognement se fit entendre.

Lorsque Jaina exécuta une femme qui avait eu l'audace et surtout le courage de tenter de sortir de la banque, l'homme tenu par Sherry se décida de coopérer. Il fut relâché par la Mink et se dépêcha de composer le code pour ouvrir le coffre-fort. À l'intérieur, une multitude de liasses de berrys attendait d'être récupéré. La renarde ouvra l’un de ses deux sacs pour le remplir de berrys.

Il fallut moins de dix minutes pour Sherry Whitemane pour garnir correctement deux sacs de billets. Pendant ce temps, Jaina avait ligoté entre eux les otages tout en volant leurs objets de valeurs. Montre, bagues, bracelets, bref des bijoux de toutes sortes. Malheureusement, à deux pour un hold-up, la Marine avait le temps nécessaire pour arriver sur les lieux du braquage...


:copyright:️Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


Dernière édition par Jaina Rosenberg le Mer 12 Juin 2024 - 21:53, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26582-ft-jaina-rosenberg
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26538-je-joue-de-l-harmonica-mais-je-joue-aussi-avec-la-detente-jaina-rosenberg#275058




❝Caprice pour un tireur et un hold-up❞


❝Dura lex Sed lex❞- Jaina & Joey & Léonidas & Ash





Cette aventure survenait bien avant les changements corporels apporter à notre héros et bien avant son intégration dans un équipage de la Marine. Masamune avait profité d'un jour de repos pour se rendre sur une autre partie du monde. Il n'avait pas encore reçu ses ordres et profitait de son temps libre pour découvrir les alentours. Ash n'était clairement pas familier des lieux. Il avait la parfaite tronche de touriste. De plus, ses origines avaient souvent tendance à immédiatement l'inclure dans la case étranger. Haut de cinq mètres et très large d'épaule, notre mink avait pour habitude de ne pas passer inaperçu. Sa visite fut un véritable calvaire. Avec la tête d'un touriste, il se faisait arrêter à chaque coin de rue. Des marchands en tout genre venaient jusqu'à lui, afin de lui faire dépenser un peu de sa bourse. Bunny était un marine, il n'était clairement pas un riche client. Certes, il avait un train de vie correct, mais celui-ci restait tout de même modeste.

Notre héros ne portait pas son uniforme. Il arborait sa tenue habituelle dans un style japonais ancien. Un gros lapin en robe .. vive le cliché ! Un sabre à la taille, Ash n'avait rien besoin de plus. Il c'était longuement entrainé à maitriser la maniement du sabre. Cela ne faisait pas de lui un expert, mais il commençait tout doucement à développer son propre style. Il comptait de moins en moins sur ses poings lors d'un duel. La sabre avait quelque chose de plus noble pour lui. Surtout que cette arme avait beaucoup de signification pour son passé. Il devrait pensé à refaire surface dans son ancien foyer. Hélas, il n'avait clairement pas le temps. La marine ne lui laissait aucun répit. Le monde commençait à partir à la dérive. Il y avait de plus en plus de fléaux autour du globe. La piraterie, la révolution, etc .. tant d'ennemis contre lesquels la marine devait lutter corps et âme. Heureusement la mouette pouvait continuellement compter sur du sang frais. Beaucoup de jeunes s'engageaient dans les rangs de la marine, hélas, très peu survivaient durant les premières années d'engagement. Cependant, si vous surviviez, alors de nouvelles portes s'offraient à vous. Il suffisait de voir le parcours de notre officier.

Qui aurait cru un jour que notre mink deviendrait commandant de la marine. Il devait ce grade à ses dernières réussites en mission. Il avait longuement parcouru les mers de West Blue et commençait délicatement à faire parler de lui. Ce n'était rien de semblable au Vice-Amiral Shoga, mais notre lapin commençait à faire sa place dans l'institution. Il espérait tout prochainement pouvoir gravir des nouveaux échelons, mais surtout être envoyé sur des nouveaux fronts. Des lieux qui lui était inconnu, car oui notre lapin désirait tout de même visiter le monde. La Marine lui offrait cette possibilité, alors autant la saisir ! Inu Town n'était pas une destination de rêve, mais c'était l'île la plus proche de son trajet. Masamune avait décidé de poser un pied sur cet archipel dans le but de découvrir de nouveaux lieux. Il n'était pas  un habitué du coin. North Blue était une mer pleine de mystère pour notre soldat. Il ne connaissait clairement pas le coin et s'il voulait évoluer au sein de la Marine, il devait connaître toutes les Blues.

Alors que notre rongeur vagabondait dans les ruelles de la citée, il remarqua deux êtres se détacher de la foule. Les deux personnes ne semblaient pas provenir de la région. Une aura de malveillance émanait des deux individus. Ash n'était clairement pas de taille pour les affronter, voir les arrêter. De plus, il fallait un motif pour faire ce genre de chose. Notre homme était un soldat et pas un pirate. Il ne pouvait pas importuner des gens juste sur un soupçon. Alors il décida de les suivre discrètement. Hélas, effectuer une filature avec une tronche de lapin de cinq mètres de haut, comment dire .. c'était vite cramé ! Bunny fit son possible pour rester discret. Les deux jeunes femmes entrèrent dans un établissement bancaire. Notre soldat resta à l'extérieur de l'édifice. S'il entrait à l'intérieur; il serait immédiatement découvert. Une détonation retentit dans la banque. Mince ! Notre héros était perdu dans ses pensées. Il ne savait pas comment agir. Il n'était pas en uniforme, de plus, il n'avait rien à faire aussi loin de son lieu d'affectation. Des soldats commençaient à proliférer toute autour de la banque. Ash n’avait rien à faire ici, il préféra s’éloigner discrètement des lieux. Notre mink quitta les environs pour s’en aller vers d’autres horizons.

Code by Laxy Dunbar


Dernière édition par Ash B. Masamune le Mar 11 Juin 2024 - 4:08, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27834-fiche-technique-de-bunny
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27818-presentation-d-ash-bunny-masamune
Après une mission des plus ennuyeuses, le clown de Jade avait décidé de passer quelques jours sur Inu Town, afin de trouver une personne pouvant potentiellement soigner sa sœur. Il vagabondait donc de bar en bar, discutant avec les locaux pour trouver une solution à son problème. Grâce à son magnifique costume rouge pétant et sa jolie gueule de clown, et surtout son sourire chaleureux permettait au joker d'approcher les passants sans la moindre difficulté. Après trois heures de recherche, une vieille femme indiqua au clown une personne spéciale siégeant tout près de la zone. Elle habitait au cœur d'une étrange maison recouverte de babioles mystiques.

Cette mystérieuse personne était une voyante du nom fantasque d'Irma la perceuse de secret, à cause de son don, elle faisait flipper pas mal de monde par le biais de sa boule de cristal. Fortement intrigué par ces ragots de bas étage, le pitre ira chez elle, histoire de voir la sorcière de ses propres yeux. Il toqua et ouvra délicatement la porte, avant d'inspecter au peigne fin l'intérieur des lieux. La décoration semblait tout à fait normale en soit, cependant, le joker resta de marbre par la présence silencieuse d'une dame le regardant avec un sourire presque malsain.

Entièrement vêtue de noir, Irma était la parfaite représentation d'une sorcière, sa peau était fripée, des ongles crochues, une chevelure en vrac et surtout, une immonde pustule prônait en plein milieu de son nez ! Une horreur que le clown voulait voir disparaître, mais au lieu de restait fixé sur cette ignominie, Joey garda son calme et accepta l’invitation de la sorcière à la rejoindre à sa table. Avec de grands gestes, elle faisait tourner ses mains autour de la boule magique tout en marmonnant des choses incompréhensibles, terminant son spectacle par un hurlement à vous glacer le sang. Presque sur la défensive, le clown bondira de sa chaise en reculant d'un pas, avant d'entendre les paroles farfelues de la vieille peau :

Irma : «Clown au sourire flamboyant !!!! Ce que tu cherches n'est pas ici !!!! Tu trouveras en ce lieu uniquement la destruction et la mort !!!! Mais surtout, une puissante déception dans ton cœur!!! HAHAHAHAHAHA !!!!» Affirma la voyante avec les yeux révulsés.

Le clown de Jade en entendant ses terribles paroles, resta silencieux durant un court instant, de manière à répondre à son interlocutrice sur un ton sérieux :

Joey : «Comment ça la destruction et la mort ? Je ne comprends pas vos paroles ! Soyez plus précise !!!?» Malheureusement, la vieille dame n'avait plus la force de lui répondre, seul un sourire sombre offert par cette garce força le clown à quitter les lieux à toute hâte. Un être humain lambda aurait rigolé au nez de la sorcière, mais ayant travaillé au sein d'un cirque, le joker savait que ce genre de prédiction avait de forte chance de se réaliser, car un membre de son ancien groupe, avait un pouvoir similaire à cette fichue sorcière. Une telle aptitude avait de grandes possibilités de révéler un futur possible et par ce simple fait, le farceur courait comme un dératé dans les ruelles. Il était la recherche d'un potentiel individu dangereux à mettre en échec, quand soudain, ses yeux verdoyants se posèrent sur deux femmes courant tout droit en direction d'une banque. Sa vision ne lui jouait pas des tours, il avait bien aperçu Jane, une camarade de beuverie rencontrée depuis un certain temps sur sa terre natale, mais étrangement, le clown sentait qu'une chose innommable allait se produire.

Tristement, son instinct avait vu juste, car une fois les deux femmes rentraient dans l'établissement, deux coups de feux créèrent la panique dans les rues, obligeant Joey à agir sur le champ. Usant de l'art du Geppou pour esquiver la foule, il arriva devant la porte du prestigieux bâtiment en s'adossant contre le mur de façon à ne pas se prendre une balle perdue. Il espérait de tout son cœur que Jane n'avait pas commis l’irréparable, il voulait tellement la remercier pour cette soirée fantastique, car elle avait réussi à lui redonner courage dans son combat. Le joker armé d'une bravoure sans faille prendra la parole, tandis que les troupes armées de la marine encercleront le bâtiment.

Joey : «JAAAAAAAAAANE !!! C'est moi, Joey Wilson !» Il posa un regard vif sur l'état des lieux, voyant des otages et une femme abattue gisant contre le sol. «Je ne comprends pas ! Pourquoi tu as fait ça ? Je t'en supplie, Jane ! Laisse partir les otages et dépose les armes ! Tu peux encore te racheter pour tes actes !» Par malheur, les prédictions de la sorcière prenaient bien effet.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304
             





Caprices pour un tireur et un hold-up

With Joey Wilson



Elle fit les cent pas, les mains derrière son dos tenant fermement Lilith. La prédatrice guettait, surveillait son bétail. Son appétit démesuré tiraillait la Louve Blanche. Il y avait beaucoup trop d'otages. La femme ne pouvait pas tous les surveiller. Heureusement qu'ils étaient ligotés entre eux pour rendre leur évasion plus difficile voire impossible sans y perdre la vie. Comme elle s'y douta, la Marine ne mit pas longtemps pour intervenir. La cow-girl devait reconnaître que ces agents de la loi furent très efficace pour arriver bien vite.

« Tu veux un troisième sac de fric ? » questionna la renarde qui posa son pactole sur le comptoir du guichet.

« Inutile. Nous devons regagner la Banshee. » ordonna l'albinos qui s'arrêta devant une gamine en train de pleurer. Elle plia ses genoux pour être à la hauteur de cette dernière. Délicatement, elle caressa dans un arc de cercle l'ensemble de la bouille de l'enfant âgé d'à peine 10 ans. La frayeur se lisait par les expressions de son visage. Non désireuse de lui parler, irrité d'entendre les supplices de sa mère de laisser son enfant en vie, l'albinos détacha la maman et la gamine.

Ce fut lors de cette libération, qu'un couple juste à côté souhaitait avoir la pitié de la pirate. Soupirant lentement, fermant ses paupières maquillées de noir, elle ordonna à la renarde de détacher ces personnes. Ce fut après cette action, durant cette libération que ce couple s'empressèrent de sortir. Jaina les arrêta en tirant sur la porte.

« Je ne vous ai pas dit de partir. » grogna Rosenberg qui indiqua aux quatre civils de se séparer en deux groupes. La mère et son enfant puis les deux amoureux. « Vous voulez déguerpir ? Nous allons jouer à un jeu. Vous êtes quatre, séparé en deux groupes, je veux qu'un seul survivant par camp. Le deux gagnants pourront se casser. Si vous ne faites rien, je vous exécute sans la moindre hésitation. Bonne chance. »

Donnant un couteau aux deux duos, l'attention de Jaina se porta tout à coup en direction d'une voix venant de l'extérieur. La braqueuse avait déjà entendu cette intonation, cette manière de parler. Cela n'était aucunement inconnu à ses oreilles. De plus, l'émetteur de la voix lui révéla son identité. Joey Wilson. Encore un individu dont elle avait zappé le prénom. La faute à ses nombreuses aventures et aux rencontres sans intérêt. Peut-être que ce Joey Wilson faisait partie de cette liste.

« Tu le connais ? » demanda la renarde curieuse qui observa le couple d'otage se disputer. L'amour ne devait pas être aussi puissant entre ces deux personnes. Jaina passa au niveau de la mère et de son enfant. La maman allait se poignarder pour permettre à sa gamine de survivre. Cette dame ne pourra pas passer à l'acte. Elle fut arrêtée par Jaina qui tint fermement le poignet de la mère pour lui faire lâcher le couteau.

« Ça me dit vaguement quelque chose. » ronchonna la prédatrice qui indiqua par un mouvement de tête à la mère et à la petiote de déguerpir de la banque. Son instinct maternel reprit le dessus pour sauver ces deux innocents. « Montre ta gueule Joey Wilson si tu ne veux pas que je tue une âme innocente !! Ramène-toi à la banque pour qu'on discute !! » ordonna farouchement la pirate primée.

Lorsqu'une troupe de la Marine débarqua par la sortie de secours de la banque, Jaina vida l'intégralité de son chargeur pour exécuter les gardiens de la paix mené par un Lieutenant. Ses nerfs chauffèrent de colère. Quant à Lilith, l'arme maudite se délectait d'ajouter des victimes sur sa liste.

« Joey, je te donne dix secondes pour ramener ton cul avant qu'un grand drame se produit. » gueula la louve qui entendit le couple s'entretuer juste à côté de sa position. L'homme venait de planter le couteau dans un des poumons de la femme. La victoire revenait à l'assassin qui pleurait en se rendant compte de son meurtre. Pour survivre, les humains étaient prêts à tout, même à tuer une personne chère à son cœur. Enfin, dans cette situation, les deux amoureux n'eurent pas attendu longtemps pour passer à l'acte de barbarie. « Tue l'autre et jette son cadavre à l'entrée. » ordonna Jaina à Sherry.

La renarde égorgea sa proie et la balança comme un vulgaire sac à patates devant les deux grandes portes de la banque, proche du clown qui restait caché. Sherry frotta ses mains et abrégea les souffrances de la blessée, de la femme, en lui accordant une mort rapide. Pendant ce temps, Jaina effectuait le décompte de dix.


:copyright:️Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


Dernière édition par Jaina Rosenberg le Ven 14 Juin 2024 - 7:11, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26582-ft-jaina-rosenberg
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26538-je-joue-de-l-harmonica-mais-je-joue-aussi-avec-la-detente-jaina-rosenberg#275058
Le clown de jade entendait tout ce qui se passait à l’intérieur de la bâtisse. Il avait du mal à croire que sa partenaire de danse à Logue Town pouvait agir de manière si cruel, ordonner à des gens de s'entre tuer pour avoir la vie sauve ? En voilà bien une manière à dégoûter le joker de cette femme corrompu par la haine. Seulement, une chose inattendue vint à se produire, deux otages réussirent à fuir, une femme et son enfant, tandis que de l'autre côté, une victime supplémentaire sera balancée devant la porte du bâtiment, mortellement toucher à de multiples endroits. Contrariant encore plus le farceur à cause de l'attaque des soldats de la marine, qui se solda par une cuisante défaite. Trop de gens avaient perdu la vie en si peu de temps.

Le clown devait agir pour le bien commun des citoyens de cette île. Sa conviction à combattre le chaos était à son paroxysme, même s'il devait faire face à une femme qu'il admirait autrefois dans un temps révolu. Lorsque la belle albinos commença le décompte, le joker sortit immédiatement de sa cachette, les mains levées vers le ciel en guise de paix, avec une larme coulant le long de son joli minois. Il marcha donc en direction de la tireuse sans témoigner la moindre émotion, regardant sous la carte du silence le carnage effectué au sein du bâtiment prestigieux. Un véritable tableau de folie et de haine se dessinait devant lui, amplifiant la colère du clown envers l'autrice de cette immonde création. Désormais à la portée de Jane, le farceur plongea son regard verdoyant dans celui de la meurtrière, tout en toisant d'un regard noir son acolyte qui semblait heureuse d'avoir les mains couvertes de sang, avant de prendre la parole sur un ton sérieux :

Joey : «Je ne pensais pas que ta colère te pousserait à détruire la vie d'innocent.» Avec une délicatesse déconcertante, il attrapa le flingue de Jane et pointa le canon en direction de son cœur. «Lors de notre dernière rencontre, tu as perdu face à moi quand on a dansé dans le bar, et tu as même triché sur le gage que je devais te donner en partant comme une voleuse. D'ailleurs, je tiens à te remercier pour ton cadeau, je te le rendrai en temps voulu.» Il prendra une grande inspiration. «Jane... En tuant cette femme et en détruisant ce couple, tu as fait la même chose que ton salopard de mari qui t'a abandonné lors de ta grossesse !» Il venait de planter son venin sur un domaine dangereux concernant la belle albinos. «Au final, tu es devenu comme lui, une hypocrite détruisant des familles, dis-moi ce que cela fait de devenir la chose que tu dois détester le plus en ce monde ?» Voulant survivre à cette discussion, le joker usa de son tekkai pour ralentir la pénétration de la balle si jamais la tireuse venait à appuyer sur la détente. «Tu aurais pu devenir une si belle personne, Jane... Mais ta haine a pris le dessus et tu as perdu la raison.» Des larmes commençaient à couler sur son visage.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304
             





Caprices pour un tireur et un hold-up

With Joey Wilson



Lorsque le Clown pointa le bout de son nez, Jaina pesta dans sa barbe invisible. Ces cheveux verts, ce maquillage pittoresque et cette démarche loufoque, Rosenberg se souvint de ce Joey Wilson. Celui qui avait osé la faire pleurer avec sa foutu musique. Ce personnage qui cherchait un remède pour sa sœur au porte de la mort. D’ailleurs, elle se demanda si le marrant avait réussi à sauver sa frangine. Interrogation que Jaina ne désirait aucunement poser pour obtenir une quelconque réponse. Cet homme portait un trop grand espoir envers la dame blanche. Gentille ? Elle ? Une si belle personne ? Ca oui, elle l’était depuis toujours.

Dès l'instant où il se permit d’attraper Lilith et de placer l’engin sur son cœur, la desperada fronça ses sourcils, confuse de ce geste totalement suicidaire. Si Joey désirait trouver la mort, il allait être servi. En revanche, le bougre possédait un cul bordé de nouilles. Car lorsque le pitre finit de parler, Jaina pressa sans aucune pitié la détente. Au lieu d’y entendre un coup de feu, le percuteur frappa dans une douille vide. Lilith ne détenait plus aucune cartouche dans son magasin. La faute du petit massacre de soldats de la marine.

« Joey Wilson, il y avait longtemps que nous nous ne sommes pas recroisés. » déclara la pirate qui ne bougea pas d’un centimètre. « Chéri, il faudrait que tu arrêtes de croire au conte de fée. Si je t’ai aidé la dernière fois, c’était simplement par compassion, car j’ai également des sœurs. La famille, c’est sacré. » poursuivit l’albinos qui retira sans mal Lilith pour la rengainer dans le hoslter en cuir. La cow-girl se recula de trois petits pas pour retrouver une distance correcte, adéquate et aussi pour ne pas sentir l’odeur du maquillage du clown.

« Depuis ma majorité, je marche sur les cadavres des personnes qui osent me barrer la route. Homme, femme et enfant. » avertit Jaina qui serra fortement ses poings et réchauffa sa jambe droite grâce à son Fire Heart. Toutes ses émotions explosives lui permit d’augmenter la température de sa guibole. Ici, en ce moment même, Joey ne représentait aucune menace pour la Capitaine des Ravengeuses. « Je n’ai pas perdu la raison chéri. J’ai juste choisi de tracer ma route et de me créer une famille bien à moi. »

Sur ces mots, ces paroles, Jaina s’apprêta à donner gratuitement sa botte secrète, ou plutôt sa santiag secrète. Un coup de pied sous le menton de l’adversaire. Hélas, le coup ne vint aucunement. La botte de cow-girl enflammée s’arrêta à une distance raisonnable pour cramer les minuscules poils de barbichette rebelle de Joey. L’arrêt soudain provenait de la faute de Sherry Whitemane. La renarde lui avait demandé d’attendre.

« Laisse-moi m’occuper de lui ? S’il te plaît. »

« Cite-moi une bonne raison de te laisser cet avorton ? »

« Loki, mon frère adoptif portait lui aussi un maquillage de clown. J’aimerais m’en occuper personnellement Capitaine. »

Calmant ses ardeurs, Jaina accepta sans y répondre oralement. Elle s’éloigna pour se rapprocher des otages tout en prenant la peine de recharger Lilith. En attendant, la renarde qui aperçut la Marine encercler la banque depuis sa position à cause des deux portes ouvertes, décida de se placer devant Joey pour qu’il serve au cas-où de bouclier humain.

« Mon défunt frère se maquillait comme toi Joey. » révéla la Mink qui retroussa ses babines pour dévoiler la blancheur de ses crocs. « Il se battait contre la discrimination des races, des handicaps, du physique. Un vaillant petit frère qui fut mort à cause de la Marine. Je suis la seule survivante de l’équipage du Clown Couronné. Désormais...je ne peux ni piffrer un soldat, ni un clown qui souhaite défendre la veuve et l’orphelin. »

Le poids de sa Rope Dart cogna contre le plancher du bâtiment. De son autre patte recouverte d’un pelage d’automne, Sherry fit vriller le Kunai tenu par un lasso qui effectua un grand cercle. La renarde fut prête à attaquer ce gêneur lorsqu’elle envoya la pointe de son arme en pleine direction du clown.


:copyright:️Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26582-ft-jaina-rosenberg
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26538-je-joue-de-l-harmonica-mais-je-joue-aussi-avec-la-detente-jaina-rosenberg#275058
Le clown de jade ayant terminé sa phrase, il entendit le percuteur de l'arme à feu s'enclencher, mais par une chance inouïe, l'arme de l’albinos n'avait plus de munitions, très certainement à cause de son offensive meurtrière contre la marine. Néanmoins, le clown n'était pas encore sorti d'affaire, car malgré la légère compassion envers sa sœur malade, sa nouvelle ennemie venait à prononcer des paroles abjectes, disant très clairement au joker que tuer les autres n'avait aucune importance à ses yeux, tant qu'elle arrivait à ses fins et que sa nouvelle famille la suivait, rien en ce monde ne pourrait lui faire obstacle. Un véritable déchirement au cœur du pitre, ce qui aura pour conséquence immédiate d'écraser sa part de naïveté une bonne fois pour toutes.

Il avait eu depuis le départ espoir en une femme aimant tout simplement créer le chaos, une véritable désillusion que le farceur ne voulait plus jamais voir et ressentir de sa vie. En parlant de destiné, la belle tireuse voulait très certainement achever le clown en usant d'une technique fatale, seulement, sa collaboratrice vint à le sauver de justesse en voulant faire la peau à ce dernier. Une occasion en or à saisir, car les deux bandits devaient croire dur comme fer que le clown était un simple civil lambda. Un homme facile à liquider en un claquement de doigt. Une bien grossière erreur de se fier à la couverture d'un livre poussiéreux. Cependant, la femme renarde était bien enthousiaste à vouloir répandre le sang de Joey au sein même de la bâtisse. Gardant un calme hors du commun, le clown compatira à la mort de son frère, mais il allait aussi répondre par la force en usant de sa technique la plus sournoise.

Afin d'esquiver l'attaque de son adversaire et de provoquer un effet de surprise conséquent, le joker usa du Soru pour arriver juste en dessous de la renarde en mode grand écart, le poing armé de toute sa force, avant d’expédier avec une vitesse fulgurante un violent uppercut dans l'entre-jambe de la dame. Cela n'était certes pas très gentleman, mais le Rose Punch du joker avait pour répercussion de causer une douleur inimaginable envers sa cible, donnant par ce fait, une seconde occasion au joker de lui assener un violent coup de tête en pleine poire si jamais la femme venait à se baisser sous l'emprise de la douleur. Sachant que le danger planait toujours au-dessus de sa tête, il attrapa sans perdre de temps la renarde certainement étourdie par la gorge mais une balle vint le stoppé net dans son action et le fera lâcher prise. Rapidement, Joey fera usage du Soru pour s'extraire du bâtiment, le projectile l'avait touché au niveau du flanc droit, causant une belle hémorragie à ce pauvre clown. Cette satanée tireuse possédait un don hors du commun. Afin d'éviter une trop grande perte de sang, il apposa sa main contre la blessure presque mortelle. Il était malheureusement enclin à capituler, il n'était pas de taille face à Jane et cela l'enragea encore plus devant sa propre impuissance. Sa lame de la justice ne faisait guère le poids contre la force de la meurtrière. Toutefois, il exclama ses derniers mots avant de sombrer dans l'inconscience.

Joey : «Jane... Voici mon gage.... Laisse partir les otages et par d'ici vite...» Il prendra une grande inspiration. «Rose... Pardonne moi... J'ai échoué...» Le farceur s'effondra lentement contre le mur, avec en renfort des membres de la marine qui saisirent rapidement son corps et l'emmenèrent au plus vite auprès d'un médecin. Il n'apprendra qu'au lendemain de son réveil si Jane à accepter ou non son gage, laissant dans son cœur une profonde amertume et une magnifique cicatrice en terme de trophée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304
             





Caprices pour un tireur et un hold-up

With Joey Wilson



Un combat entre une renarde et un clown allait se dérouler devant les yeux de Jaina. Elle pensait fortement que Joey serait de la chair à canon pour sa Femme de Main. Hélas, elle sous-estimait grandement le marrant qui dévoila son véritable visage. Derrière ce maquillage de clown se cachait un prodigieux adversaire. Car si Sherry se laissa envahir par la nostalgie bordée de tristesse de son défunt frère Loki Whitemane, sa concentration baissa en conséquence…

Lorsque Sherry Whitemane balança son dard pour tenter de la planter dans la gorge de Joey, il disparut soudainement sous les yeux ébahis de la Mink. Pire encore, l’homme apparu juste en dessous de la renarde pour lui coller gratuitement un coup de traitre. Une mandale entre les cuisses de la dame. Cette surprise ne put pas être esquivée par la Ravengeuse qui grogna de douleur et obtint en prime un coup de tête sur son crâne poilu. Sonnée, étourdie, elle effectua plusieurs pas en arrière pour ne pas s’effondrer.

Va-t-elle réussir à contre-attaquer ? Wilson ne lui laissa aucun répit, devenant un grand prédateur pour la canidé. Un serpent souhaitant s’enrouler autour de sa proie en l’attrapant par la gorge pour s’en servir comme bouclier humain, comme monnaie d’échange pour potentiellement négocier cette vie contre celle des otages. Le clown n’eut pas le temps d’arriver à ses fins. Jaina perdit déjà patience, alarmée d’apercevoir sa fidèle alliée en mauvaise posture. Certes, elle ne devait pas intervenir pour la renarde, mais Sherry avait échoué dans ce règlement de compte. La déception de Jaina se lit dans son regard carmin.

Quand on touchait à sa famille, l’albinos attaquait sauvagement et rapidement pour régler le problème. De son Infernal Speed, la prétendante au titre de Reine des tireurs sortit Lilith du holster et tira sur une surface solide, un mur de la banque. La balle ricocha et entra dans le flanc droit de Joey Wilson. Tout cela se fit très rapidement, laissant à Joey un doute sur une Jaina tirant plus vite que son ombre. La dame blanche préféra épargner les organes, après tout, une sœur attendait sûrement le retour de son frère.

Son adversaire blessé effectua à nouveau sa technique d’esquive de tout à l’heure pour sortir du bâtiment. Une décision bien sage pour lui éviter une mort certaine. Pendant ce temps, Sherry s’effondra sur ses genoux, tiraillée par la douleur d’avoir été vaincu pitoyablement et d’avoir reçu des blessures physiques.

« Écoute-moi bien Joey Wilson ! » gueula Jaina à l’intérieur de la banque dévalisée. « Mon gage sera de te laisser en vie ! La prochaine fois que je recroise ta sale gueule et que tu oses t’en prendre à ma famille, je ferais la même chose avec la tienne ! » menaça d’un ton grave la pirate primée qui releva tout en même temps Sherry, non désireuse de la voir encore à genoux. « Laissons tout de même filer les otages à la marine. » dit-elle d’un ton plus posé, calme à sa partenaire de crime qui écarquilla ses paupières de surprises.

« Mais nous… »

« Tu n’as pas ton mot à dire Sherry. » gronda sévèrement la cow-girl qui foudroya la renarde de son regard de sang. « Première règle des Ravengeuses. On joue selon mes règles. » Elle pointa de son index dont l’ongle était verni de noir, les otages de la banque, une bonne trentaine. « Installe des explosifs sur chaque colonne du bâtiment, tu enclenches le minuteur pour trois minutes. Cela laissera le temps à la marine de s’occuper de la libération des civils. Nous, nous aurons l’occasion de filer par la sortie de secours avec notre butin. Joey aura ce qu’il veut, car notre fuite risque de prendre trop de temps avec les soldats au cul. Une fois sur la Banshee, nous levons l’encre. Compris Sherry ? » La Mink hocha la tête sans y émettre une simple réserve. Elle se jura intérieurement de faire payer le clown de jade. Honteuse d’avoir échoué devant sa capitaine, la renarde devait se racheter…

Les explosifs installés, Jaina prévint la Marine qu’elle laissait les otages en vie et mentit qu’à la moindre poursuite à son encontre signerait la mort imminente des prisonniers dans une merveilleuse détonation grâce à un prétendu détonateur dans sa main… Une fois les sacs d’argent en leur possession, les deux Ravengeuses prirent la poudre d’escampette pendant que les soldats réussirent non seulement à libérer les otages, mais aussi à désarmer les bombes. Un sauvetage qui souligna l’expertise et l’héroïsme de ces valeureux défenseurs de la paix. Joey Wilson aura eu finalement ce qu’il désirait… La délivrance des prisonniers.


:copyright:️Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26582-ft-jaina-rosenberg
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26538-je-joue-de-l-harmonica-mais-je-joue-aussi-avec-la-detente-jaina-rosenberg#275058