-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

Neuf pirates plein d'avenir.

Armada, Cadran de la Fortune Carré, Tribunal des Neuf

- C'est un défi !
Comme d'habitude, la voix de l'Abbé réussit l'exploit d'emplir tout l'espace sans donner l'impression de crier. L'habitude du prêche ? Celle de frapper en premier en tout cas, histoire de s'assurer que la discussion ne dévie pas.



- C'est évident, mais a qui ?
Katabolongo n'aime pas les palabres qui trainent en longueur, et c'est hélas une habitude dont il est facile de se servir quand on est aussi roué que l'abbé à ce genre de jeu.



- A tous les pirates !
Calamity Peach, dernière arrivée au sein des, neuf a pour elle un enthousiasme certain, ce qui implique des prises de position plus tranchée que les vieux briscards habitués à la table, et des certitudes bien ancrés plutôt rafraichissantes, bien qu'un poil dangereuses.


- Je dirais plutôt aux empereurs...
Nouveau aussi dans le coin Jangoto est de son coté nettement plus réfléchi, d'aucun diraient prudent, voire peureux, en moquant le temps qu'il lui a fallu pour s'engager sur grand line. Mais comme on dit, un héros mort, ça reste un mort, et jangoto a le mérite d’être encore en vie... Et sa façon de botter en touche montre qu'il a bien compris le fond du probléme.

- Ne me mêlez pas à ça, je ne me sens pas concerné du tout.
Ou pour être plus précis, bien que je ne l'exprimerai pas à haute voix, je sais très bien ou l'abbé veut en venir, et ça me convient parfaitement.



-Moi non plus.
Froide comme la mort, calme comme l'eau qui dort. Tomoe est peut être la moins pirate mais la plus puissante du lot. la plus crainte en tout cas.



- Ou veux tu en venir l'abbé ?
Une question pertinente, et une réponse évidente que l'abbé ne donnera pas tout de suite, a quoi servirait le décorum et la rhétorique si on répondait franchement aux questions ? Mais c'est sur qu'un sabreur comme Santiago est assez insensible au plaisir des joutes verbeuses et des effets de manche. Comme il le dit lui même, si je frappe, c'est pour toucher quelque chose...

- Nos statuts font de nous les protecteurs du One piece.
Bellissa, depuis longtemps l'une des plus proches soutiens de l'abbé, et qui a du longuement débattre avec lui de la meilleure façon de mener la réunion. Et l'appel aux statuts est plutôt un bon choix, étonnamment, les pirates tiennent beaucoup aux respects des règles qu'ils se sont fixés.


- Et alors ? Il est en danger ?
Parade et riposte de Lamia.




- Cette chienne est en train de remonter Grand line pour s'en emparer.
- C'est encore loin non ?
- Bien sur que c'est encore loin, mais c'est tout proche de nous ! Nous avons l'occasion de l'affronter sur Jaya, pendant que ses troupes attaqueront le bastion révolutionnaire nous pouvons frapper sa flotte !
- Attaquer une Dragonne Celeste. C'est risqué.
- Risqué ? Risqué ? Qu'est ce que le risque quand dans la balance il s'oppose à la fin de tout ce que nous défendons ?! Cette chienne est une offense à toute la piraterie, une insulte qui nous frappe en plein cœur, chaque minute de son existence foule aux pieds les valeurs de la Vénérable Confrérie que nous défendons !

L'envolée lyrique de l'Abbé n'est pas fausse, et tout le monde autour de la table le sait. Mais c'est une question qui agite les neuf de façon récurrente depuis le début de l'année, et qui revient sur la table à chaque fois qu'une nouvelle frasque de Sainte Adela surgit dans la gazette, rappelant a tous que la fausse impératrice a franchi une ile de plus sur Grand line, et surtout fait un pas de plus sur la route de tous les périls en direction du Graal de tous les vrais pirates.

Ce Graal que les antiques statuts de la confrérie jurent de protéger des pirates qui ne le méritent pas, un serment qui semble avoir été écrit précisément pour ce moment. A croire qu'un exemplaire a atterri sur le bureau des Cinq étoiles. Mais non. Pour Marijoa les neuf ne sont pas assez gros pour justifier cet investissement et ce risque. C'est un piège et un appât qui a été jeté à la mer pour de plus gros poissons, pour les requins du Nouveau Monde et leur sacro saint équilibre.

Et c'est a eux qu'est destiné le message de Sainte Adela, ce message qui hurle à la face du monde que leur statut n'est qu'une blague que les cinq étoiles peuvent piétiner à leur guise, et que leur rêve imbécile de liberté est à la portée de leurs pires ennemis.

Pas un si mauvais plan en y réfléchissant. A la fois simple et vicelard. En lançant Sainte Adela sur les mers, en menaçant directement le mythe des quatre empereurs pirates, les cinq étoiles les obligent à bouger ou a être détruits et ridicules. A partir de la, ne leur reste qu'a prévoir un piège assez gros pour ceux qui viendront mordre à l'appat...

Quand a tous ce qui se trouve sur la route de la Sainte. Comme par exemple Jaya...

Je suppose que pour les cinq étoiles ce n'est qu'un bonus bienvenue.


Dernière édition par Red le Lun 1 Juil 2024 - 14:57, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
- Pourquoi vouloir agir maintenant ? Adela a déjà foulé plusieurs iles sans que tu ne convoques une réunion pour en parler.  
- C'est évident non ? Regardez la carte ! Sainte Adela remonte la première voie de Grand line. Une fois arrivé à a Jaya il ne lui restera que deux arrêts pour rejoindre le Nouveau Monde. Une ile déserte et Water Seven. Deux endroits parfaitement impropre à une attaque.
- Alors qu'a Jaya la situation est très différente. L'ile a été lourdement fortifiée par la révolution, et au vu de leurs efforts pour y masser des troupes et y édifier des fortifications, il semble évident qu'ils comptent la défendre contre les troupes de Sainte Adela. Ce qui signifie qu'elles vont devoir débarquer à terre et se lancer dans un combat difficile, couteux, face a des ennemis puissants et préparés. Et cela, c'est une occasion de frapper la flotte, de frapper le cœur de Cuisino alors que sa défense est diminuée, et de décapiter la sainte chienne qui se prend pour une impératrice !  
- Red ? Tu penses que les révos se battront ?
- Aucun doute la dessus oui. Ils ont choisi de se battre a Jaya au moment ou Sainte Adela a annoncé qu'elle naviguerait sur la première voie. Et avec le buster call d'Aeden, ils doivent êtres encore plus décidés à ne pas lâcher prise.
- Alors le plan de l'abbé se tient ?  
- Ils devront diviser leurs forces et frapper très fort pour réussir l'assaut à terre. Mais les troupes de Sainte Adela sont pour l'essentielle composées de Pacifista. Ce n'est pas une flotte conventionnelle qui sera déployée la bas, alors évaluer sa puissance et sa baisse d'efficacité est une démarche risquée...
- Si nous loupons cette occasion, alors demain Sainte Adela sera sur le Nouveau monde. Hors de notre portée, et nous aurons manqués à toutes les raisons qui ont menés à la création de notre confrérie !  
- Si nous nous faisons tous envoyer par le fond a coups de canons laser au large de Jaya, nous aurons aussi manqués aux devoirs de notre confrérie. Et en plus nous serons tous morts.
- Si Sainte Adela arrive sur le Nouveau Monde, les empereurs s'en chargeront. C'est eux qu'elle provoque, a eux de gérer ce probléme.

Assez vite, trois camps se dégagent autour de la table. Le camp de l'abbé bien sur, formé de Peach et Nacroma, qui pense que la confrérie doit se dresser sur la route de Saint Adela, et que Jaya est le meilleur des endroits pour ça. Le camp de ceux qui ne veulent pas y aller et laisser ça à d'autres, essentiellement formé de Jangoto et Tomoe, tout a fait disposés à ignorer les vieilles règles de la confrérie pour privilégier la sécurité à la gloire.

Et puis évidemment, il y a ceux qui attendent d’êtres convaincus pour rejoindre un camp ou un autre. Ou achetés...

- Faisons une pause.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Autour de la salle ou trône le tribunal des Neuf, une multitude d'alcôves permettent au besoin de s'isoler discrètement pour passer des accords, s'engueuler, régler une querelle ou échanger des infos en toute tranquillité. Et il ne faut pas longtemps pour qu'un abbé en pleine crise ne débarque dans celle ou j'ai choisi d'aller boire un verre...

- Je ne comprends pas ta réaction Red ! Pourquoi tu ne me soutiens pas ?!
- Pourquoi pensais tu que je le ferais ?
- Je sais de sources fiables que tu as soutenu les révolutionnaires de Jaya. Tes hommes y ont convoyés des armes venant de Citadelle, tu as des alliés parmi eux ! Tu les as déjà aidés !
- Tu sais ce qu'on dit l'abbé. Ne pas être révolutionnaire à quinze ans c'est manquer de courage, l’être encore a quarante c'est manquer de jugement. Ce que j'ai offert à la cause peut m'apporter beaucoup et ne me coute pas cher. C'est un bon marché. Et c'est exactement l'inverse de celui que tu envisages.
- Sans ton vote, les neuf ne bougeront pas !
- Voila qui me semble assez évident.
- Tu es un des empereurs, si tu n'agis pas contre Sainte Adela, ton titre n'aura plus aucune signification.
- C'est amusant. j'ai l'impression d'entendre Ravrak. Tu ne l'aurais pas croisé récemment ?
- Je sais que lui au moins a a cœur de se dresser contre Adela.
- Hum, c'est ce qu'il m'a dit aussi.
- Et c'est pour ça que tu ne fais rien ?!
- Le probléme est plus large que le choix simple que tu présentes l'abbé. Mettons que les neuf se dirigent sur Jaya avec toutes leurs forces et que les empereurs le fasse aussi, nous prendrons probablement le gouvernement de cour, et nous gagnerons surement. Mais si ce n'est pas le cas ? Mettons que nous allions la bas et que nous nous retrouvions seuls, ou simplement avec Ravrak. Que se passera t'il ?
- Nous gagnerons !
- Et ensuite ? Les neuf auront respectés leurs serment. Mais ceux des empereurs qui auront combattu a Jaya seront affaiblis et seront des proies terriblement tentantes et vulnérables pour ceux qui se seront bien gardés de venir.
- Bien sur, c'est un risque pour toi, je ne le nie pas. Mais ne rien faire ne fera gagner que le gouvernement mondial ! Et c'est une finalité qui nous détruira tous !
- Et cela fait partie du piège autant que le reste. A moins de s'unir, ce qui est improbable, chacun des empereurs hésitera a s'attaquer à Sainte Adela par peur de l'assaut des autres sur ses arrières. Ce qui assure la protection de la sainte au moins aussi bien que ses troupes et ses corsaires.
- Ravrak m'a assuré que si les neuf faisaient voile sur Jaya, nous le trouverions la bas.
- Je comprends mieux pourquoi tu es devenu si belliqueux. Tu veux jouer les vautours dans son sillage.
- C'est l'occasion de faire parler des Neuf ! Nous pouvons devenir aussi célèbres que les empereurs, et loin de leur obsession pour le Nouveau Monde, en devenant les vainqueurs de Sainte Adela nous pourrons régner sur les pirates de Grand Line.
- Beaucoup de projets merveilleux qui dépendent tous de mon vote.
- Très bien. Qu'est ce que tu veux ?
- Je ne me laisserais pas convaincre, et je ne suis pas blessé, ce qui veut dire que tu n'as qu'une solution. Tu vas devoir me forcer à voter pour te soutenir.
- Te forcer ?
- Tu sais que je tiens beaucoup à ce que représentent les neuf. Et je serais prêt à tout pour ne pas les voir disparaitre...


Dernière édition par Red le Lun 1 Juil 2024 - 14:50, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
La réunion reprend, les débats aussi. Les discussions en petit groupes et les boissons n'ont guère changés les groupes, et l'abbé prend bien soin de ne lancer aucun vote qui le verrait perdre. Laissant a ses deux partenaires le soin de tenter de faire basculer les autres. Une tactique qui semble loin de porter ses fruits.

- Laissons la aux empereurs !
- Nous en avons un de notre coté !
- Tu es sure ? il n'a pas l'air d'étre au courant !
- Je n'ai pas souvenir que les neufs soient venus m'aider quand il m'a fallu liquider Teach...

Rien d'anormal ici, ce n'est pas sans raisons que les neufs ne prennent pas souvent de décisions communes.

- Nous sommes bien assez fort pour affronter et vaincre n'importe quelle flotte marines ! Nous sommes les neufs !
- Pour l'instant vous êtes les deux, ou les trois. Mais on est loin de neuf...

Heureusement que les consignes au sein du conseil des neuf sont strictes, et qu'on a pas le droit d'y tirer l'épée ou de sauter sauvagement sur son contradicteur, sinon tout dégénérerait surement assez vite. Pour compenser, les neuf suivent des règles qui en ont fait de terribles spécialistes juridiques, et des experts dans le vote nul et la non prise de décision. Ce qui rend d'ailleurs si importante la place du gardien du code, le seul habilité a consulter les registres fondateurs de la confrérie, et donc le plus a même de connaitre les vieilles règles susceptibles de débloquer une situation à son avantage.

- J'en appelle à la clause Unique !

Choisissant son moment, l'abbé vient d'abattre sur la table le monstrueux codex de la confrérie des neuf. Provoquant un silence maussade, grognements et haussement d'épaules. On se rassieds dans le fond des sièges, on attrape un verre, et on attend que l'abbé développe ces effets de manches.

L'abbé contemple l'assemblée ramené au calme, puis ouvre le livre en deux en prenant soin de ne pas se mettre à tousser quand la couche de poussière qui nappe l'ouvrage se disperse autour de lui. Attrapant une après l'autre les précieuses pages, il entreprend de consulter l'ouvrage, marmonnant quelques titres à chaque nouvelle page tout en remontant de plus en plus loin vers les derniers chapitres, a la recherche de l'endroit qui doit lui sauver la mise, et qu'il pointe enfin d'un doigt triomphal.

- La voila ! La clause Unique !

Prenant une voix de prof solennel et docte, l'abbé se met à déclamer à haute voix les lignes que son doigt souligne sur la page.

- La voila ! La clause Unique ! Par les Berrys au fond des abysses, nous jurons de nous mettre en travers de la route des moins méritant. La route vers le One Piece se veut pleine de ronces, nous deviendrons une de ses épines.
- Rien de bien neuf la dedans.
- CE N'EST PAS FINI !  Il y a une suite... Si cette clause Unique devrait être un jour ignorée et rejeté, si les neuf, sachant qu'un prétendant indigne et en route pour le One Piece existe, refusait de s'opposer à sa marche inique, alors la confrérie des Neuf aurait failli et ne mériterait plus de se réclamer du code !  

L'abbé claque d'un air triomphant sa main sur la page avant de brandir un doigt menaçant vers le plafond.

- Moi ! Gardien du code des Neuf Flibustiers ! J'annonce que Sainte Adeal est un prétendant indigne au One Piece ! Et que si les Neuf flibustiers ici réunis ne décident pas à l'unanimité de s'y opposer, je me verrais contraint par le Code de dissoudre la Confrérie !

J'en appelle au vote ! Qui s'opposera à Sainte Adela ?!

- Moi. Bellissa Nacroma je m'y opposerai !
- Moi, Calamity Peach aussi !  
-Hum...
-Moi. Capitaine Red. Je ferai voile contre Sainte Adela...


Et a partir de la, ne reste qu'a préparer la seconde grande guerre des Neuf Flibustiers.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Armada, Cadran de la Fortune Carré, quelques semaines plus tard.

- Vous ne pouvez pas monter à bord !
- Mais si je peux. Regarde...

La vague de Haki cueille la bande de crétins qui tente de m'empêcher de monter à bord de La Sainte, le navire de l'abbé, les bousculant comme une déferlante renverserait une bande de pécheurs imprudents loupant la marée. Et marchant sur la pile de corps maintenant éparpillés et inconscients, je grimpe sur le pont du navire, localisant l'abbé terré quelques cloisons plus loin, aussi vain et ridicule qu'un môme se cachant sous les draps pour échapper à une punition.

il y a moment déjà que les portes ne sont guère des obstacles pour moi, alors l'abbé à tenté autre chose, et sur son trône c'est un œuf issu de son pouvoir qui est posé. Une bonne idée pour gagner du temps, dommage que ce soit moi qui vienne le chercher. Ma main se nimbe de ténèbres, ma paume se tend vers l'œuf qui roule jusqu'à mes pieds et disparait quand le je le touche.

- Je suis en train de soigner mes blessures !
- Et je n'en ai rien a foutre l'abbé. Tu es convoqué à une session des Neuf.
- Impossible ! Le tribunal ne peut pas siéger sans moi !
- T'as tout compris...

Et Hop. L'abbé traverse les cloisons qui le séparent du pont, allant rouler tout étourdi et couverts d'échardes sur le pont de son navire, jusqu'à ce que je l'attrape par le col pour le trainer jusqu'a cœur de la Fortune Carré.

Le tribunal des Neuf.

Enfin... Des sept...


Dernière édition par Red le Lun 1 Juil 2024 - 21:10, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Armada, Cadran de la Fortune Carré, Tribunal des Neuf

- Allez l'abbé, fais ton office !
- Je... Je déclare ouvert le 918 conseil des neufs flibustiers...

La voix de l'abbé est a l'image de son look, défraichi, hésitante, tremblante. Il est loin le temps de sa prise de parole triomphante au moment ou il se préparait a entrer en fanfare dans l'histoire de la piraterie comme le plus grand dirigeant des Neuf de tous les temps. Maintenant sa pourpre est resté au vestiaire, son corps arbore une pluie de cicatrices pas encore guéries par l'œuf, et l'heure n'est plus à la joie.

Cela dit, il n'est pas le seul. Autour de la table l'assemblée du jour ressemble a une réunion d'éclopés, un bingo d'hôpital ou de vétérans de guerre. même moi j'ai des points qui me tirent encore et qui me rappellent que le sabre de Sentomaru est passé bien trop prés de m'ouvrir en deux façon viande à l'équarrissage

Ouais, on ne peut pas dire que l'attaque sur Sainte Adela se soit bien passé. On ne peut pas dire qu'on y ait vraiment gagné quoi que ce soit. Et on peut clairement dire qu'on y a beaucoup perdu...

Mais c'est pas une raison pour oublier les usages...

- Et ?
- Y'a t'il... Y'a t'il des questions que les membres souhaitent porter devant le code ?

D'autant que globalement, tous ceux qui sont la s'en tirent quand même mieux que les trois places vides.

- Moi, Lamia, membre des Neuf, j'ai un sujet à porter devant le code.
- Vas y Lamia, on t'écoute.
- J'invoque le droit de mutinerie ! J'estime que le garant du Code s'est montré incompétent, orgueilleux et lâche, que ses actes et ses prises de décision ont failli nos conduire à la ruine, et que plusieurs d'entre nous ont payés cette incompétence de leur vie.
- Vous n'avez pas le droit !
- Vraiment l'abbé ? Tu veux qu'on te demande de lire ?  
- Ce n'est pas ma faute si nous avons échoué ! Et ce n'est pas ma faute si certains sont morts ! Ce sont des choses qui arrivent !
-Les mutineries aussi. Nos chasses parties sont claires. Au combat le Capitaine commande. Ensuite, l'équipage juge...
- Ravrak aurait du venir !
- Un des Neuf vient de lancer une accusation d'incompétence et appelle à la mutinerie. C'est une accusation grave, qui peut se retourner contre celui qui la lance. Qui parlera aux cotés de Lamia ?  
- Moi Katabolonga, je soutiens la parole de Lamia. L'abbé à fait preuve d'incompétence, je soutiens la mutinerie.
- L'abbé est responsable des morts de trois des Neuf. Moi Santiago. Je soutiens la mutinerie.
- L'abbé a privilégié ses intérêts à ceux des Neuf . Moi Tomoe, je soutiens la mutinerie.
- Désolé l'abbé. Malheur au vaincu. Je vote pour la mutinerie.
- Tout est dit. Moi, Red, je soutiens la mutinerie. A l'unanimité, l'abbé est déchu de ses fonctions de gardien du Code pour incompétence. Conformément à nos usages, il sera abandonné en mer sur la prochaine ile déserte que nous croiserons.  
- Vous ne pouvez pas me faire ça ! Je suis le garant du Code !
- Adieu l'abbé.

Et d'une grande claque dans la gueule, je mets fin au débat.


Dernière édition par Red le Lun 1 Juil 2024 - 21:12, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Évacuer l'abbé ne prend guère de temps, d'autant qu'on ne s'embarrasse pas de fioritures. Et la situation étant clair, il ne reste plus qu'a savoir qui fera le pas suivant en premier. Et c'est la plus ancienne qui s'en charge.

- Moi Tomoe, j'invoque le devoir de succession ! une mutinerie a destitué le gardien du Code, et le tribunal ne pouvant rester sans garant, il nous faut en nommer un nouveau. J'en appelle donc a tous les flibustiers, qui parmi vous se sent assez fort, assez droit, assez intègre pour prétendre à ce poste ?
- Moi. Capitaine Red. Je suis prêt.
- Qui d'autre ?

Autour de la table aucune main ne se lève. Avec la chute de l'abbé et ma candidature, l'affaire est entendue. Et tout le reste n'est plus que du décorum satisfaisant mais sans surprises, finissant quand je me lève de ma place à table pour aller m'installer devant le code.

- En tant que nouveau gardien du code, je vais m'occuper de la sentence de l'abbé. A la prochaine séance nous parlerons des candidats méritants qui pourraient recevoir l'honneur de nous rejoindre. Je compte sur vous pour proposer des noms qui sauront faire honneur aux Neuf.

La séance est levée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Quelque part en mer, au large d'un bout de caillou désert.

- Allez l'abbé. C'est l'heure de la planche.
- De la planche ? Donnez moi une chaloupe !
- Alors tu vas rire, mais j'ai consulté le code et il est assez clair sur ce chapitre. "Un Capitaine déchu de ses fonctions par mutinerie sera passé à la planche en vue d'une ile déserte. Il sera libre de ses mouvements, et lui sera remis au préalable un poignard, sept jours de viande salée, d'eau et de biscuits, un pistolet et de quoi tirer un unique coup... " Et la planche, c'est la planche.
- J'ai mangé un fruit du démon ! Je ne peux pas nager !
- C'est vraiment pas de bol hein ? Pense a nous autres a bord qui auront même pas l'occasion de te voir te battre avec les requins. A la place tu vas couler a pic et nous gâcher le spectacle...

Je jette dans les bras de l'abbé le petit sac contenant les denrées requises par le code, et d'une bourrade je fais reculer le pirate sur la longue planche tendue au dessus de l'eau et qui se met à osciller sous ses pieds.

- Mais le code n'est qu'une sorte de guide ! Pas une règle stricte !
- Dis ça à Davy Jones.
- Je reviendrais vous hanter !
- Tu sautes ? Ou je te pousse ?
- Tu ne peux pas faire ça ! Tu as besoin de mes pouvoirs !
- Adieu l'abbé.

D'un coup de talon je frappe la planche qui ondule, projetant le capitaine déchu dans les airs, puis dans l'eau...

PLOUF


- Allez les gars on met les voiles !

L'un après l'autre nous replongeons par l'écoutille que Baker referme rapidement, avant de se laisser glisser en bas de l'échelle pendant que le Mécakraken disparait déjà sous les eaux.

- Boss ?  
- Baker ?
- Je vous ai vu glisser un truc dans le sac, c'était quoi ?  
- Devine... Je me suis dit qu'aprés ce qu'on avait saisi chez lui on pouvait lui faire une fleur, on est des pirates, pas des agents du Cipher Pol...
- Ahah; Drôle. j’espère qu'il l'a pas lâché...  


Dernière édition par Red le Lun 1 Juil 2024 - 21:19, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Au large de l'ile maintenant encore plus déserte que tout a l'heure, un type en habit rouge surnage dans les remous laissés par la plongée du Mecakraken. Un type en habit rouge qui agrippe désespérément a un sac qui, contrairement à lui, semble d'une flottabilité à toute épreuve.

Péniblement, l'homme en rouge se hisse centimètre par centimètre sur le sac, récupérant peu à peu des forces au fur et a mesure qu'il sort de l'eau.

Quelques minutes plus tard il est assez en forme pour commencer à battre des jambes, et lentement, se diriger vers l'ile ou son échec l'a condamné a faire naufrage.

Une mauvaise passe c'est sur.

Mais l'abbé en a vu d'autres.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine