AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

03:00 [PV Crow & Kobby Bryan]

Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Jeu 13 Oct 2011 - 18:44

« C’est à ton tour gamin »

« Excusez moi m’sieur, la taverne du p’tit doigt, c’est par où ? »

« Vous avez trois minutes, pas une seconde de plus, celui qui tient sur ses deux jambes passé ces trois minutes passe au prochain tour. Est-ce que j’ai été clair ? C’est partit. » « Dong »

Le son de cloche raisonna dans sa tête. Il avançait, en plein centre ville, une invitation à un événement dans les mains. Encore une fois il c’était perdu.. Le foule criait, des rugissements bestiaux lui parvenait des tribunes, pourtant rien, il n’y avait que son adversaire qui comptait, trois minutes c’était court, l’important c’était de rester sur ses jambes, il le savait ! Un homme se retourna vers lui et lui dit :

« Qu’est ce que je peux faire pour toi mon petit ? »

Petit ? Encore et toujours ? On l’emmenait dans l’arrière boutique d’une taverne mal éclairé, c’était-il trompé ? Pourtant il était sur que l’invitation faisait mention de la taverne du p’tit doigt, et si il en croyait l’écriteau à l’entré, il se trouvait au bon endroit… Le combat était lancé, il avait face à lui son deuxième adversaire de la journée, tout comme le premier il n’avait qu’à s’en débarrasser de la manière la plus expéditive que la zone de combat le lui permettait.

« Bien joué mon gars, c’était net et sans bavure, t’a deux minutes pour te reposer avant le second match, profite en. »

Son nez se brisa suite au crochet monstrueux que son adversaire lui assainit, le choc en fut si brutale qu’il faillit perdre équilibre et chuter au sol mais par chance ces esprits lui était revenu avant que celle-ci n’advienne. Pourtant le douleur était belle et bien présente, un liquide chaud commençait à couler de son nez…Le tavernier, après lui avoir sourit à pleine dent s’empressa d’ouvrir une porte se trouvant à l’aboutissement d’un couloir. Derrière ? Une foule de plus d’un millier de personne qui rugissait, s’esclaffait, buvait, tout en réclamant du sang, beaucoup de sang.

« Gamin…hey Gamin ! Tu m’entends ? Grouille toi, lève toi putain tu va y passé !! »

Qui lui parlait ? Et surtout qui venait de le traiter de Gamin ? Ras le cul, c’était au moins la troisième fois en une journée et personne encore n’avait payé pour ces affronts. Et puis d’abord où était-il ? Pourquoi est ce que tout le monde criait ? Rien n’était clair dans l’esprit de Drogo, avec difficulté il essayait de remettre en place ses idées…mais rien, tout ce qu’il savait c’était qu’il ne pouvait pas bouger, ni même ouvrir les yeux. Pourtant quelques brèves images de sa journée lui revenait…le plus simple était de recoller les morceaux et retracé les événements. Il se rappela une invitation, une invitation à un combat massif illégal, un événement de porté mondial si on croyait ce qui y était écrit. La taverne du p’tit doigt, oui il se rappelait l’avoir cherché pendant des heures entières et que finalement un homme avec son fils lui indiqua le chemin à prendre pour y arriver.

En creusant d’avantage il revoyait un tavernier, aux dents à moitiés déglingué, un long passage souterrain qui débouchait sur un immense entrepôt où se déroulait l’événement. Tout semblait plus clair soudainement, alors c’était pour ça que la foule criait à tout vas…mais pourquoi est ce qu’il était dans cet état ?


« Ah… »

Il retrouvait le contrôle de son corps, les cris était dorénavant plus perceptible, à ce rythme là il pourrait ouvrir les yeux dans très peu de temps. Il entendait toujours l’homme lui dire de se relever.

« Dans trente seconde il va venir t’achever, il achève toujours ses victimes, toujours alors bouge de là ! »
*Moi j’veux bien mais j’y arrive pas*

Puis comme un mort revenant à la vie, ses yeux s’ouvrirent spontanément et il eut l’horreur de comprendre qu’il était en plein combat, son deuxième depuis le début de la compétions et que son adversaire en deux crochet bien placé avait réussit à le mettre K.O. Tout lui revenait, il en avait été confus pendant plus d’une longue minute, peut être que le combat n’était pas encore finit. L’homme qui lui parlait depuis le début n’était autre que l’un des arbitres qui c’était prit d’affection pour lui, allez savoir pourquoi !

Il ne bougea pas pour autant, il se contenta de repérer son adversaire. La montagne de muscle à qui il eut à faire se pavanait devant la foule qui l’acclamait sans s’en lasser, lui faisait le beau devant ses admirateurs et d’après les dires de l’arbitre il comptait s’occuper de sa petite personne avant la fin du temps impartit. C’était à lui de rentrer en scène, il avait été idiot d’aborder le combat avec un surplus de confiance inutile, mais pour le coup les rôles étaient inversés.

Les règles de la compétition étaient simples, tout le monde se bat contre un adversaire simultanément. Chaque combat durait trois minutes, le but était de rester debout à l’issus de ces trois minutes afin d’enchainer directement sur le combat suivant jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un debout. C’était une compétition qui jouait sur l’endurance, Drogo avait espérer économiser ses forces durant ce combat et cela lui avait presque était fatal…à chaque début de combat, l’arbitre fait tirer au sort chaque combattant l’arme avec laquelle il se battra. Il avait rentré sa main dans un crâne humain contenant des morceaux de papier avec marqué dessus le nom de l’arme. Et la dernière chose à savoir était que le gagnant remportait une dizaine de millions de Berrys, ce n’était pas rien !

Les yeux pleinement ouvert Drogo se leva en toute discrétion, en voyant ça le public ne put s’empêché de crier d’une seule voix : « OOOHHH ». C’était grillé pour la discrétion. Immédiatement Drogo bondit en avant pour prendre appui sur une poutre. Au plafond était accroché une dizaine de chaine en métal, constituant la particularité de l’arène –car chaque arène est différente-, certaines pendaient, d’autres étaient accroché en boucle.

Son adversaire venait tout juste de se retourner alors que Drogo prenait appui sur la poutre avant de filer à toute vitesse en direction de sa future victime. Les deux pieds en avant il frappa en plein milieu de son torse, l’homme sous le choc avait reculé d’un ou deux mètre. Drogo toujours en l’air entreprit un salto arrière avant de s’accroché à une des chaines de métal. Il prit de l’élan en arrière avant de retourner en direction du colosse qui cette fois ci dégaina son poing en sa direction. Heureusement Drogo allait trop vite, ou bien l’homme était trop lent, question de point de vue mais cela permit au pirate d’éviter le crochet pour se faufiler derrière lui. La chaine entreprit de nouveau une boucle avant de retourner vers sa cible. Drogo se réceptionna sur ses épaules en veillant à passer ses jambes autour du bas de son coup. Avant même qu’il ne réagisse le pirate avait tiré la chaine vers lui et enroula celle-ci autour de son coup. La satisfaction qu’il éprouvait à tuer son adversaire de cette manière était sans limite. Il tira du plus fort qu’il ne le pouvait sur les deux bouts de la chaine qu’il tenait engendrant une suffocation chez la montagne de muscle. Drogo avait l’impression de dompter un taureau, et il y arrivait à la perfection. L’homme tomba sur ses genoux, avec ses mains il essayait de desserrer la chaine mais sans succès, Drogo tirait de toutes ses forces. Dans quelques secondes il allait mourir, il sentait même sa nuque se brisait petit à petit.


« Dong » « Fin du combat, celui qui reste debout passe. »

Drogo lâcha la chaine et sauta à terre. Son adversaire lui tomba à la renverse, inconscient mais pas mort. Le temps lui avait manqué, mais tel était les règles.

On l’emmena vers la prochaine arène ou il eu la joie de découvrir son prochain adversaire. On le fit tirer au sort. Deux poings « américain » ou était disposé sur chacun d’entre eux cinq pique affutés haut de quelques centimètres.


« Vous connaissez les règles, c’est partit ! » « Dong »


Dernière édition par Drogo le Dim 13 Nov 2011 - 22:04, édité 1 fois
[mort]Kobby Bryan
[mort]Kobby Bryan

♦ Équipage : Gun N' Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 550
Popularité: 9
Intégrité: 0

Dim 16 Oct 2011 - 13:48

<< - - - À 3 : 00 près de la mort .

Certains diront qu'ils sont chanceux pour ma part je ne dirais pas ça, mais plutôt " je suis maudit ! " . Un combat de rue, c'est pas le genre de choses qu'on trouve partout non ? Et bien moi je suis aller le chercher ... enfin j'aurais préferer ne pas le trouver quand même ! Dit vous bien que trouver une affiche par terre peut être mortel, c'est dur à croire dit comme cela mais je vous assure que c'est vrai . Je m'explique :

Quelques heures avant :

" Je me baladais tranquillement, profitant d'une petite période de repos. Les gens ici était joyeux, les oiseaux chantait, il n'y avait aucune crainte à avoir ici, on vivait dans un monde paisible. Je me baladais donc dans les rues dallés du village, quand je suis tomber nez à nez sur un petit groupe de mecs aussi large que haut, deux mètres sur deux mètres ! Au premier abord je m'en occupa même pas mais après coup je jeta un coup d’œil derrière moi. Hum ... ils ont pas l'air commodes eux ! Ils rentrent dans un bar et rien sans suivait. Je continuais donc tranquillement mon chemin, quand je frappa de mon pied droit une feuille qui c'était envolée et retrouver sur les dalles de la rue. Il y avait écrits :

- Tournoi de ... aujourd'hui ! Rendez vous dans la taverne du ptit' doigt ! ...

Le reste de la feuille était déchirer, certains mots étaient effacés. J'avais donc décider de leur ramener, fatale erreur ! Je trouva facilement la taverne qui n'était autre que celle où les colosses avaient pénétrés. Je m'approchais du bar, feuille à la main et le barman s'écria :

- Ho vous venez pour le Tournoi, vite vite rentrez ça va commencer !!!

- Euh non je viens juste pour ...

Le barman m'attrapa par la main et me tira de force par une porte qui se trouvait juste derrière lui. L'entrée directe pour les enfers ! "

Voilà ! Vous savez maintenant pourquoi un idiot comme moi c'est retrouvées fourrez là-dedans. Un homme au micro me pointa du doigt.

- Cher jeune homme, c'est ààààà vouuuuuussss !!! Vous combattrez cet homme dans un match de rue, vous avez trois minutes pas plus alors préparez vous.

Quoi un match de rue contre lui !? Mais merde je vais me faire écrabouillez moi ! L'animateur de cet événement s'approcha de moi, un crane à la main. Il semblait y avoir des petits bout de papier à l’intérieur, l'homme me fit signe de piocher dedans : - Match en cage, votre arme sera un bâton en bois dur . Hun, un match en cage !!!! Une grande cage se referma sur moi et mon adversaire, une deuxième bonne nouvelle venez d'arriver, le colosse avait comme arme un gros marteau de forgeron. Celui-ci, d'un cri barbare, me fonça dessus. J'esquiva son coup de marteau en me déplaçant le long du grillage, l'arme de manier le bâton ... bah je ne savais pas trop faire ça ! Au point que je le coince dans un trou du grillage en reculant. Merde !! Enlève toi sale bâtonnnn ! Je tirais de toutes mes forces en vain. Je tenta de mettre mes deux pieds sur le grillages et de tirer dessus mais non ! Le mastodonte se rua sur moi énerver d'avoir finis ça course dans le grillage - Grouaaahh ! Désespérer je tira sur le bâton avec toutes la force qui me restais, le bâton céda et partit comme un flèche dépassant une vitesse inimaginables et vint finir ça course dans l'entre jambes du gros balèze.

Celui-ci tomba de douleur, criant de souffrance. L'arbitre m'annonça comme vainqueur ! Au punaise, j'ai gagné ! Combien le temps 2 : 58 !!!! QUOOI ! Punaise j'ai eu chaud, enfin bon voilà je vais pouvoir me repo...

- Hey jeune homme suivez moi votre prochain combat est par là-bas ! Vous avez de la chance vous sautez un combat pour une raison d'effectif, mais à contrario votre adversaire sera bien plus fort que celui-ci .

Je traversa une nouvelle porte. Une foule énorme se trouvait autour des arène de combats, ici l'ambiance était plus violente qu'avant, le publique voulait de la haine, de la sueur, de la rage de vaincre et du sang. Je piocha une nouvelle fois dans le crâne et tomba sur : - Vous aurez comme arme des poings américains.

- Alors vous aussi ! Ça risque d'être intéressant dit donc !

Moi aussi ? Comment ça moi aussi ? Le combat allez bientôt débuter mais qui était mon adversaire cette fois-ci ?


Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Mar 18 Oct 2011 - 22:50