AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

retour a la maison

Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Mer 2 Nov 2011 - 12:13

Je fis un signe de la main au bateau qui m'avait déposé suR Rynaona, mon île natale peu connue et pas très grande.mon village d'une centaine d’âmes se trouvait niché au creux d'une haute montagne qui divisait l'ile en 3.Nous étions 0 une journée de marche de la capitale.
Le bateau reviendrait me chercher à la fin de la semaine,j'avais eu une perm après mon combat contre un grand pirate.

Je reconnaissais le coin où j'avais accosté, il me restait au moins deux heures de marches jusqu’à chez moi .
La course du soleil m'apprit qu'il étais 9 heures du mat et je serais la juste a temps pour le diner.
Je respirai le bon air de notre ile et me mit en marche.retrouver mon père n'était pas ma seule intention ,j’avais un projet.

Je profitai du magnifique paysage de mon ile, les feuilles tombaient des arbres l'hiver approchait à grands pas.Les oiseaux chantais,la vie étais belle

Enfin arrivé à mon village je saluai tous les habitants que je croisais,en me rémomorant les souvenirs de ma jeunesse....mais je suis encore jeune je sors quoi la, de mon enfance voila.

Je croisai Walter,mon père adoptif et maitre de forge,nous nous fîmes l’accolade et nous rentrâmes a la maison .
Je lui parlai de mon parcours ,ma nouvelle vie et lui des changement,des dernières création.

arrivé a la maison je lui exposait mon projet,je sortis le plan que j'avais fais et dévoilai le contenu de ma sacoche,des métaux d''une qualités exceptionnelle.

-Sympa l'idée, mais ta fais quelques erreur et y'as pas mal de... waw c'est énorme et ces métaux sont si pur.


-oaui c'est en partie pour ca que je viens pour qu'on la forge ensemble et que tu m’apprennes d'autres trucs.


-comment tu les a trouvé et c'était cher ?

-beh je parcoure le monde donc je peux trouver ce qu'il y a de meilleur sans aller vers le marché noir. Bah... 600 000 B.

-tu pars un moi et t'es riche tu m'expliquera comment t'as fais, tu reste qu'un semaine et on aura du pain sur la planche pour faire ton arme .

Walter se dirigea vers la fore moi à sa suite, il me taquinait sur ma forge improvisée .
Il m'expliqua pas mal de chose pendant qu'on faisait fondre les métaux et créer l'alliage.

Mon maitre fis couler l’alliage et forma en barre sur une des paillasse et laissât refroidir le tous , avec l'air c'est très important tandis qu'il préparait nos outils.

J'attrapai le premier lingots et le plongea dans le feu pour l'amollir.Je le frappai pour qu'il ait une forme plate et enlevai le surplus que je reposai sur la paillasse.

Je lui donnait la forme d'un katana en le mettant sur le fil et en tapant plus fort et plus longtemps vers l’endroit où se trouvait la pointe et en revenant vers le bas de l'arme je frappai moins fort et moins longtemps cette méthodes permettait de donner la forme a la lame, avec burin je tranchai la lame au milieu et cela donna deux lames de la même taille et de la même forme. Je le plongeai dans la saumure pour tremper le matériau et le rendre plus solide.
J'avais laissé l'opposé de la pointe sans travail. avec le même burin j'enlevai une partie de l'alliage à l’endroit ou se finissait la lame pour pouvoir enfoncer cette partie dans le pommeau.

Walter travaillait le métal pour le rendre plus tranchants une fois aiguisé,plus résistant ,en le plongeant dans le feu et en chauffant plus certaine partie que d'autres, en y rajoutant des métaux qui n'avaient pas encore été utilisé et des ingrédients tel que du souffre et autres ingrédients poudreux .Il aplliqua une méthode différente aux lames pour qu'elles aient leurs particularités..

Nous honorions un rite de forge, en travaillant l'arme nous pensions a la raison de sa création:protéger et trancher le mal,ainsi elle sera plus puissante si je respecte les intentions de forge.
certaines armes jouissait du sang versé par l'ennemi la mienne sera heureuse en abattant le mal.

Une fois les deux lames prêtes, nous nous occupâmes des pommeaux.Nous coulâmes l’alliage sur un morceau de bois de la bonne taille, Le bois brulait et donc le "moule" disparaissaient et rajoutaient des éléments à l'alliage, nous mimes la partie prévue a cette effet de la lame dedans et en ajoutant du métal fondu dans le pommeau je liai le tous.

Je recouvrai les deux pommeau avec du cuir et du tissus pour un meilleur confort.


une fois que ce fus fini nous laissâmes tous repose jusqu’au lendemain.

Nous apportâmes les dernières finitions,posâmes le rail et les loquets.Sous la garde je posais un rail avec une fente au milieu et je rajoutai des rails eux sans fentes sur le dessus des deux pommeau ainsi je pouvais faire glisser les pommeaux de gauche à droite et même les retirer de la garde.
Je rajoutai sous le pommeau d'uza une fente et au dessus de l'autre une pièce capable de rentrer dans cette fente.Cela permettait de poser le pommeau 2 sous le pommeau 1.

Les loquets étaient de simple barrettes en métal posé sur une charnière.

Mon maitre m'envoya dormir et ornementa les armes a mon réveil il me les montra.

Sur le katana appelé Uza mon maitre avait rajouté une hirondelle en vol, son aile droite et sa queue finissait sur le dos de la lame. Il avait aussi posé des gravures de gouttes autour de l'oiseau.
Une hirondelle apparaisait avec moins de détails, sur la garde.Sous le pommeau se trouvait une tête d’hirondelle dont le bec s'ouvrait pour faire entrer le deuxième pommeau.
Il avait rajouté une teinte bleutée à la lame .

Gostu lui avait un chien dont l'arrière disparaissait, partait en fumée pour montrer que c'était un fantômes il était entouré de fumerolles.Ses mâchoires étaient tournée vers le dos.
Un chien était gravé sur la garde comme l'hirondelle sans détails.
Une simple tète de chien se trouvait sur le pommeau.
Il avait des reflets dorés .

Quant on les rassemblaient les gravure se combinait pour former une tête de requin la queue et la mâchoire formait la mâchoire du requin l'aile et une banderole de fumée sa tête .Une goutte d'eau et une fumerolle formait les yeux. Il donnait l'impression de sauter hors de l'eau et d'en sortir en dissipant un nuage.
Les gravures sur la gardes faisaient apparaitre l’aileron, le dos et les yeux du requin .
En mettant le pommeau de gostu sous uza celui ci se "transformait" et devenait un requin.

Je forgeai la brassière en donnant une courbure au métal.Il épousait la forme parfaite de mon bras.
j'y rajoutai une fente pour rajouter les lames et Walter y grava une mouette entourée de lierre.

L'arme fus finie nous fîmes des offrandes aux dieu des forgerons pour qu'elle soit parfaite et nous la baptisèrent , en coupant 3 bambou et brisant trois bouteilles.

Je les testai,Uza avait été forgée pour utiliser la Babesuki ame le tranchant était légèrement plus fin,pour pouvoir se battre plus techniquement,s'insinuer sous la garde de l’ennemi trancher plus facilement l'air,que celui-ci n'ait aucune résistance.

Le Gostu lui était basé sur le Sairentogōsuto forgé pour sortir très rapidement le katana du fourreau et trancher l'air et les objets sans bruits.

Je les rassemblait,d'un mouvement je collais les armes et les bloquai dans cette position avec les loquets.Je fis glisser le pommeau d'uza sur le rail,dévissai le pommeau de gostu et le revissai sous uza.

*17 secondes j'aurais pu faire mieux faut que je m'entraine*

Je m'entrainai pendants le reste de la journée en parlant de forge avec Walter . Mon meilleur score fut de 6 secondes .
faudrait faire attention et avoir le temps.

Je retirai las pommeaux et glissai la lame dans la brassière l'arme était un parfait prolongement de mon bras, je pourrais prendre mes deux ancien katanas, donc un style à trois lames.

Le Katsu était une arme a double tranchant et grâce a ces deux lames différente dans leur création cela donnait une arme unique basée sur le Chimane no same un style puissant, brutal où j’utilisai.
surtout la force.

J'avais crée ces trois style en m’inspirant des animaux .Chaque style était totalement différent des autres ce qui me faisait un art invincible et des armes spécialement crées sur ce style ce qui était parfait.

Je décidai alors de tester chacun de mes style, je verrais ainsi comment réagissait l'arme.
Je dégainai uza,il était légèrement plus léger que mon ancien katana et bien plus long.

J'allais tester chaque forme du Babbesuki ame.
J’installai un pantin de bois et de paille,je me mis face à lui et chargeai d'un coups,la lame trancha la paille avec une grande facilitée (normal c'est de la paiille) et trancha le bois comme du beurre je pivotai et lui tranchai le dos avant qu'il ne retombe le pantin tomba a terre en quatre morceaux.
pas mal pour Uneri

J'installai un nouveau plus résistant
Je me mis face a lui et me lancait dans une série de pique, la paille et le bois volait en tous sens,je pouvais enchainer cette technique très rapidement a présent donc ça améliorait son efficacité.
Mon tsubame no akiri était de loin plus puissant.

Je posai un empilement de caisse derrière et les escaladai. arrivé en haut je sautai sur le pantin mes pieds atérire sur ses épaules et ma lame s'enfonça dans son "crane", les épaule se brisère,je tombai a terre et Uza transperça totalement le pantin.
Je ne pouvais pas faire de conclusion pour mon Kamone no akiri c'était un pantin et non un humain.

Pour la suite ce serait plus chaud, je levai le bras d'un pantin armé d'un bâton le calait avec un morceau de bois relié a une ficelle . Je retirai le cale en tirant sur la ficelle,Le baton fondit sur moi,je le tranchai en parant (ce qui n'étais pas prévu).D'un mouvement du bras se donnai un coups d'épée mi-tranchant mi-plat je réussi a envoyer le pantin derrière moi.
Il chargeai pas vers moi ca marchait pas pour le ame no pureya.

Je remis le même pantin et mis un nouveau bâton.Je répétai l'opération,parai profitai de la "force" du coups pour tournoyer et briser le "dos" du pantin en lui assénant un coups de pomeau (pointu) dans son dos.
Encore une tecnique sans coonclusion : le Harike nejj.

la 6 ème forme était inexécutable et ne rentrait pas dans le contexte.

Je rengainai Uza et dégaina Gostu et j'utilisai la seule technique crée
.Je me tient face au nouveau pantin et sans le moindre bruit dégaainai,tranchait son "torse" et rengainai.

Je ne pouvais pas non plus tester les techniques de katsueki.
De toute façon y'avais plein de pirate pour tester,j'en restai là . et partis me reposer pour mes derniers jour de perm.


Je saluai mon maitre qui me conseilla de voir d'autres maîtres pour devenir un meilleur forgeron,me donna quelques bouquins sur la forge et je partis.

Je rentrai à la base, ma permission était finie j'avais revu mon père et j'avais une arme.



https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Page 1 sur 1