Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

une nouvelle rencontre, un nouveau départ [pv : Fujiko]

Clac. Dans un dernier bruissement de vêtements froissés, Heaven achevait de boucler ses affaires, avant de rejoindre ses nouveaux quartiers. La marine, cette organisation de justice qui l'avait accueillie en son sein, et qui ne l'avait pas rejeté comme beaucoup d'autres avant, il allait aujourd'hui la quitter dans la grisaille d'une matinée froide. Quelques jours auparavant, il avait reçu la visite d'un étrange homme qui lui avait proposé d'intégrer le gouvernement mondial, et de devenir membre d'une "unité spéciale", sans beaucoup plus d'explications. Le soldat avait beaucoup réfléchi avant de prendre sa décision. Car elle impliquait pour lui de quitter la marine ... Dans la peau d'un agent, pourrait-il servir autant la justice ? ne trahissait-il pas la parole qu'il avait donnée à son vieux maître en quittant les rangs de la marine ? Deux jours s'étaient écoulés ainsi, durant lesquels le jeune homme refit le tour de son histoire, se remémorant les premiers instants de sa vie, revoyant avec douleur sa vie de pirate, puis se rappelant les encouragements de son maître, qui lui avait toujours conseillé de faire confiance à son instinct ... Mais oui ! comment avait-il pu hésiter une seule seconde ? Il s'était alors aussitôt dirigé vers les quartiers de l'homme qui lui avait adressé la parole pour lui faire part de sa décision, celle d'intégrer le gouvernement mondial. L'homme avait alors simplement acquiescé en le gratifiant d'un sourire satisfait, puis lui avait remis la lettre qui le recommandait.

Ce matin là, Heaven s'était levé en sursaut. Il avait alors, pour la première fois depuis son entrée dans la marine, revêtu une tenue vraiment propre, et emballé soigneusement ses affaires. Après avoir mis sa nouvelle veste d'agent, il avait attaché son sabre à sa ceinture, et commencé à se diriger vers l'embarquadère, où l'attendait le bateau qui le conduirait là où l'attendait sa nouvelle vie. Il avançait tranquillement sans se presser, poussant le chariot où il avait posé ses affaires, puis, avant de tourner vers le port, se dirigea vers le bureau de son supérieur. Il frappa à la porte, puis attendit qu'on lui donne la permission d'entrer. Dans la pièce aux coins arrondis, peu de meubles en dehors du bureau qu'occupait le gradé, qui observait son ancien soldat d'un regard presque compatissant, qui se voulait rassurant. L'homme se leva, et invita Heaven à prendre place devant lui, ce que le jeune homme refusa. Constatant le regard interrogateur de son ancien supérieur, Heaven annonça :

" - je ne reste pas longtemps, mon bateau est déjà à quai. Je suis simplement venu vous annoncer mon départ, et vous rendre les clés de mes quartiers.
- je vois que tu as pris ta décision ... Bien, on ne peut pas aller à l'encontre de la volonté du gouvernement après tout. Il est cependant dommage de voir partir des soldats de ta valeur.
- Je continuerais à servir la justice avant tout. Je ne quitte pas mon poste de marine par préférence, mais par ambition ... Je veux pouvoir encore plus respecter les idéaux de mon maître.
- je vois que le vieux t'a transmis tous ses idéaux ... et bien soit. Je ne peux plus rien, si ce n'est te souhaiter bonne chance à présent.
- je vous remercie, colonel. Prenez soin de vous également. "

Puis, après un bref salut, il quitta la pièce en fermant la porte soigneusement, reprenant aussitôt son cheminement vers les quais. Traînant ses valises, il se remit à songer nostalgiquement à ces quelques mois en tant que marine, ne remarquant pas la présence de la jeune femme qui avançait dans la même direction qu'elle. Il sursauta lorsqu'il finit par se rendre compte qu'il n'était pas seul. Relevant la tête, il observa son interlocutrice, la détaillant rapidement dans son esprit, puis entama la conversation :

" bonjour ... vous aussi vous vous rendez au quai pour rejoindre le gouvernement mondial ?"


    Le soleil était déjà assez haut dans le ciel bleu azuré qui semblait vouloir montrer sa splendeur et sa chaleur aux habitants de la Terre. Je regardais par la fenêtre le beauté de cette étoile rêveuse sur ce qui m'attendais à mon nouveau poste, mes yeux dériva sur la gauche en bas pour apercevoir une mésange avec ses oisillons. Je souriais inconsciemment en observant avec intérêt l'oiseau qui s'occupait de ses petits surtout quand il voulut leur donner leur repas et qu'ils piaillèrent gaiment et impatients. Mais après cette petite scène je me remis à préparer ma petite valise, je n'avais pas déposé grand chose dedans enfin la plupart se trouvait être des livres assez intéressants que j'avais souhaité lire. Malheureusement je n'avais pas vraiment eu beaucoup de temps ces quelques jours derniers. La lettre que j'avais reçu par le gouvernement m'avait dit de préparer des petites choses en un laps de temps limité. Quand je décidais que mon bagage serait assez dense avec tout ce qui avait dedans, je la referma avec douceur par des lanières de cuire brunes.

    Je commençais à prendre la sortie de ma chambre cependant je m'arrêtais à la sortie en tournant les yeux vers la pièce qui m'avait en quelque sorte accueillit et où j'avais passé du bon temps à lire des ouvrages que je m'étais empressé à dévorer excitée comme une puce. Après avoir jeter un coup d’œil nostalgique à la pièce vide qui ne devrait plus l'être dans très longtemps je mis en marche pour le port. Je ne m'arrêtais pas en route pour dire une dernière fois au revoir car je ne m'étais pas fait beaucoup d'attache pendant ces années passées dans ce lieu. Tout en marchant je me rappelais de bon moment passé à Marineford comme le bizutage qui me faisait encore quand j'y repensais, à ce moment je pris conscience que je n'avais jamais vraiment remercié l'homme qui m'avait aidé. Je dis "l'homme" mais je devrais dire une connaissance avec qui j'avais partagé des discussions très intéressantes, je pris la direction de sa cabine et m'arrêta devant. Je sortis un bout de feuille de ma poche et un stylo afin d'écrire une lettre de remerciement et d'au revoir. Après l'avoir mis sous la porte et l'avoir poussé avec le doigt pour qu'il entre dans la chambre, je me redressais et repris mon chemin comme si de rien était même si je sentais une sensation de tristesse à chaque pas qui m'éloignais du lieu qui avait fait mes parents et Marc. J'aurais voulu rester plus longtemps mais je ne me sentais pas aussi bien que je pensais quand j'entrais sans doute que mon but devrait être atteint par un autre moyen qui pouvait être plus discret et plus efficace.

    Je sortis du bâtiment et je pris le chemin du port assez rapidement car si je continuais à trainer comme je le faisais, j'allais louper le bateau qui m’emmènerait à mon nouveau boulot. Ma valise bien dans les mains, je marchais d'un pas rapide en évitant ce qui pouvait avoir comme obstacle. Arrivée à l'endroit assez tranquillement après avoir vu l'heure, je remarquais qu'un homme attendait lui aussi sur le bord. Je me posta à coté de lui avec nonchalance en regardant l'horizon en apercevant un point noir qui s'approchait lentement, je vis néanmoins qu'il m'avait vu venir et qu'il m'examinait pour enfin m'adresser la parole:

    bonjour ... vous aussi vous vous rendez au quai pour rejoindre le gouvernement mondial ?"


    Je ne répondis pas tout de suite car je ne m'attendais pas à cette question, si je comprend bien je n'était pas la seule qu'on avait recruté. Je me tournais vers lui simplement pour l'examiner à mon tour: c'était un jeune homme assez grand et mince avec des cheveux noirs et des yeux brun/orangâtre puis je lui répondis:

    Bonjour, c'est exact en effet je compte prendre le bateau pour aller rejoindre le gouvernement mondial et je suppose que vous aussi.

    Le point noir s'était vraiment rapproché de nous de surcroit ce n'était autre qu'un bateau enfin peut être notre bateau mais je ne pouvais le dire.
      "Bonjour, c'est exact en effet je compte prendre le bateau pour aller rejoindre le gouvernement mondial et je suppose que vous aussi."

      Heaven ne répondit pas tout de suite. Dans son habituel cynisme envers les inconnus, il sonda son interlocutrice. Il avait pu distinguer dans sa voix une forte volonté. La jeune femme était probablement quelqu'un de bien plus impliqué et déterminé que le jeune agent, qui lui n'avait choisi cette voie que parce qu'elle lui paraissait moinsd ennuyeuse et plus appropriée à ses ambitions. Elle était élégamment vêtue, un long manteau pourpre qui flottait au vent et une jupe noire, qui mettaient bien en valeur son beau visage fin, et ses longs cheveux roses, dont plusieurs mèches étaient tressées en de jolies nattes. Ses yeux opales se reflétaient dans la lumière du levant, lui donnant un air mystérieux.

      Après ce bref examen, Heaven scruta l'horizon, où il pouvait se distinguer, se détachant au milieu des vagues, un point noir, qui devait probablement être le bateau qui venait les chercher. Il frotta sa main le long de son fourreau, puis jeta un rapide coup d'oeil derrière lui. Au loin, on entendait le tumulte des soldats qui s'éveillaient aux premières lueurs de l'aube. L'activité quotidienne de la base commençait tranquillement, tandis que le jeune agent et sa future "collègue" attendaient patiemment le navire affrêté par le gouvernement. Heaven ferma les yeux pour laisser la brise carresser doucement son visage, tandis qu'il s'évadait dans ses pensées.

      Finalement, le bateau arriva à quain jetant l'ancre face à eux. Heaven examina l'embarcation; les bateaux du gouvernement avaient beau être gros et lourdement armés, ils étaient tout de même rapides et maniables. Leur ligne de flottaison renforcée par une coque d'acier les rendaient très résistants. Il était dommage que l'aspect "militaire" rendent ces navires si peu esthétiques ... Sur la grand voile était cousu l'emblème du gouvernement, symbole de la puissance de l'organisation. Heaven se contenta d'un haussement d'épaules, et attendit que les hommes sur le bateau déploient la passerelle leur permettant d'embarquer.

      Un agent du gouvernement, qu'Heaven reconnut à son uniforme, descendit pour les accueillir. Le jeune homme se tourna alors vers son interlocutrice :

      " au fait, je me nomme Heaven. Heaven Spirit, et il semblerait que nous soyons amenés à faire partie du même groupe. "

      Il lui adressa un rapide sourire, et montra ensuite sa lettre de recommandation à l'agent, avant d'embarquer sur la passerelle du navire.
        Plus le bateau approché du quai qu'on pouvait voir des signes distincts qui nous permettait de comprendre que ce n'était autre qu'un bateau du gouvernement. Je fus certes déçue à la vue des couleurs du navire avec des rayures noires et vertes à part le drapeau qui tout en flottant au vent montrer fièrement son symbole au personne qui le croissait. C'était vraiment strict rien qu'à l'apparence du moyen de transport qui nous ferai quitter Marineford surtout qu'il était vraiment trop voyant à mon gout moi qui aime me faire discrète ce n'était pas gagné mais cela n'était forcément pas une raison pour faire demi-tour parfois il fallait faire des sacrifices pour avoir ce qu'on voulait et cela marchera toujours comme cela.

        Après s'être mis au quai en s'arrêtant devant nous: l'inconnu et moi. Homme vêtu de noir du même genre que celui qui était venu me voir, sortit du bateau les habits bien propre avec aucun plis ni rien ce qui m'étonnais un peu mais ce n'était pas pour cela que j'étais venu. Alors que j'allais prendre ma valise pour marcher vers l'agent secret, le jeune homme aux cheveux noir qui se trouvait à coté de moi m'adressa la parole:

        " au fait, je me nomme Heaven. Heaven Spirit, et il semblerait que nous soyons amenés à faire partie du même groupe. "

        Il continua son chemin vers l'homme en lui donnant une lettre cachetait d'une couleur assez spéciale comme la mienne qui était bleu. Le gouvernement avait vraiment de drôle d'idée mais bon je n'allais pas m'en plaindre. Je le suivis d'un pas de retard en montrant moi aussi ma lettre de recommandation, l'agent me regarda avec un sourire mais je l'ignorais pour continuais mon chemin en mettant à coté d'Heaven sur le pont pour contemplait la mer bleu cyan dont les rayons du soleil se réfléchissait dans cette eau salé. Je me tournais vers ce qui semblait être mon compagnon de route et mon collègue, je l'observais un temps puis tendis la main vers lui comme ferais n'importe qui en lui disant:

        Je m’appelle Fujiko, Fujiko Ryunoji. Eh bien si c'est le cas j'en serais ravie alors de pouvoir travailler avec vous.

        Alors qu'elle terminait sa phrase, le bateau émit un son sourd ce qui signifiait le départ vers le gouvernement. Je regardais une dernière fois Marineford car je ne savais si je reverrais cet endroit un jour, un sourire apparut sur ma bouche alors que le bateau prenait lentement la direction tant espérée en tendant le bras à Heaven.
          Avant de lui répondre, la jeune femme l'obsevra un instant, puis finit par lui tendre la main en se présentant :

          "Je m’appelle Fujiko, Fujiko Ryunoji. Eh bien si c'est le cas j'en serais ravie alors de pouvoir travailler avec vous. "

          Ces quelques mots firent sourire le jeune homme, qui n'avait pas l'habitude de converser avec les autres. La plupart du temps, il les ignorait, ou bien se contentait d'un haussement d'épaules ou d'un bref signe de tête. Mais cette fois, il ressentait une aura particulière chez la jeune femme, qui ne l'incitait pas à la méprise, mais au contraire, suscitait un intérêt pour le jeune agent. Il voulait mieux connaître cette personne. Heaven secoua la tête pour chasser ces étranges pensées de son esprit, puis serra amicalement la main de la jeune femme, lui adressant en même temps l'un de ses rares sourires.

          En même temps, un grondement sourd retentit, signalant le départ imminent du navire. Heaven se dirigea vers la proue, observant l'horizon, songeant à tout ce qui l'attendait dans son nouveau rôle. Fujiko vint à côté de lui et lui tendit le bras, qu'Heaven saisit délicatement pour l'approcher de lui, sans trop en faire, car lui-même ne savait trop quoi faire. Il resta silencieux un moment, alors que le bateau levait l'ancre et quittait lentement le port de Marine Ford, repassant dans sa tête les derniers évènements de sa vie, songeant à tout ce qu'il avait subi, tout ce qu'il avait accompli, les pêchés qu'il avait commis .... Et surtout, le fait qu'à ce jour, il n'ait jamais pu adresser sa confiance à personne ... Un voile de tristesse passa sur le visage du jeune homme, qui continuait de fixer la ligne d'horizon dans le lointain, où le soleil se levait paresseusement.

          Heaven se tourna alors vers Fujiko, que la pâle lueur de l'aube éclairait magnifiquement, mettant en valeur son regard mystérieux. Heaven se surprit à sourire alors qu'il reprit la conversation :

          "moi de même .... je serais très heureux de pouvoir travailler avec vous. Et j'espère que nous aurons l'occasion de mieux nous connaître. "
            Alors que je regardais Marineford s'éloignait même si c’était plutôt le contraire, je sentis que le jeune marine me serra amicalement la main tout en lui souriant. Il avait l'air un peu comme moi car il semblait distant enfin c'est une impression qu'il me donnait même s'il semblait le contraire avec moi. Je me demandais si il avait vécu des choses dures tout comme moi, je ne l'espérais pas car cela aurait été cruel de ma part et il n'avait pas l'air méchant enfin envers moi.

            Il décida d'aller à la proue, je voulant en savoir un peu plus sur cette personne qui allait sans doute travailler avec moi. Dans la marine ne s'était pas pareil car on devait d'abord à la justice et à soi sans se préoccupait des autres, ce qui pouvait me décevoir quelques fois quand je partais en mission et qu'il m'aurait fallu de l'aide mais je savait que je pouvais me débrouiller seule. J'avais était bien entrainé par mes parents et Marc. Mon regard changea et se fixa sur la mer en tournant la tête qui bougeait en fonction de son gré tandis que mes cheveux flottait au vent. inconsciemment je suivais Heaven toujours dans mes pensées quand je ne vis pas de l'eau par terre et glissa dessus mais je tendis rapidement le bras en direction du jeune homme pour qu'il me rattrape ce qu'il fit et m'amena prés de lui. Je le remerciais d'un hochement de la tête mais il était déjà quelques part dans sa tête surement en train de se souvenir ce qu'il avait vécu à Marineford comme moi; C'était normal mais je ne m'attendais pas à voir un visage triste bien que cela soit que pendant quelques seconde. Je le regardais vraiment intéresse mais ne sachant pas faire quoi faire car le contact n'était pas ce que je connaissais le plus étant le plus souvent dans mes livres. Je restais souvent seule à Marineford surtout depuis mon Bizutage que je n'avais pas trop apprécié au début.

            Il se tourna soudain vers moi et me regardant de ses yeux rouges assez clairs qui rendait sa beauté plus qu'elle ne l'était surtout avec ce sourire. Même si je pouvais remarquait des petites marques de tristesse sur son visage, je lui souris en me disant que j'aimerai bien lui faire retrouver un semblant de joie mais je me disais que j'avais tout le temps pour cela mais il me coupa dans mon monoloque intérieur:

            "moi de même .... je serais très heureux de pouvoir travailler avec vous. Et j'espère que nous aurons l'occasion de mieux nous connaître. "

            Mon sourire s'élargit pour lui faire un grand sourire d'ailleurs sourire que je n'avais pas fait souvent aux autres même à Marc. Je hochais la tête et jeta un coup d'oeil au bateau pour voir s'il y avait des banc pour s'asseoir. J'en vis plusieurs, je pris lui pris le bras et l'entraina avec moi vers le banc afin de s'asseoir sur le bloc de fer qui représentait un endroit pour se choir en disant souriante:

            Je pense que la même chose que vous d'ailleurs nous pouvons commençer tout de suite j'imagine que la traversée sera longue donc profitons de ses heures de liberté avant de reprendre le travail quand dites vous ? Ah j'oubliais si cela ne vous dérange pas et que nous somme amenés à travailler ensemble, j'aimerai que vous me tutoyez si cela est possible.
              Fujiko adressa un large sourire au jeune agent, qui fut quelque peu troublé par le comportement de la jeune femme à son égard. D'habitude, les gens l'évitaient au maximum, ce qui pouvait en fait s'expliquer par les réactions méprisantes du jeune homme..... Il retint un éclat de rire qui fut provoqué à la pensée de ces amusants souvenirs. La jeune femme entraîna alors Heaven par le bras vers un banc et le fit s'asseoir près d'elle en lui souriant :

              "-Je pense que la même chose que vous d'ailleurs nous pouvons commençer tout de suite j'imagine que la traversée sera longue donc profitons de ses heures de liberté avant de reprendre le travail quand dites vous ? Ah j'oubliais si cela ne vous dérange pas et que nous somme amenés à travailler ensemble, j'aimerai que vous me tutoyez si cela est possible.

              -Vous ... tu as sans doute raison. Tu es une ancienne marine toi aussi ? moi ... j'ai intégré la marine il y a peu, et il y a quelques jours j'ai rencontré un homme assez étrange ... il m'a dit que si je voulais réaliser mes idéaux, son unité serait la meilleure des affectations .... Mais je ne voudrais pas t'embêter avec mes histoires."

              Heaven se mit alors à rire, chose assez rare chez lui. Il contempla l'île de marine ford qui s'éloignait peu à peu, puis soupira à nouveau. Il conserva cependant son sourire, afin de ne pas inquiéter la jeune femme, qui devait sans doute avoir bien assez de problèmes pour écouter les siens. Il en profita pour rédiger une nouvelle page de son journal de bord.

              "journal d'Heaven - xx/xx/xx

              aujourd'hui, je prends le bateau pour rejoindre ma nouvelle unité. Je ne sais encore rien de son organisation ni de ses véritables objectifs, mais les mots de cet étrange homme m'ont convaincu de me joindre à lui. J'espère pouvoir ainsi réaliser le rêve de mon maître et répandre ses idéaux de justice, et enfin pouvoir me racheter pour mes pêchés.

              J'ai fait la rencontre d'une jeune femme appellée Fujiko, qui je dois l'avouer, me trouble quelque peu. C'est bien la première personne de la base qui me fait réagir ainsi ... D'ordinaire, je l'aurais ignoré, ou aurait vaguement répondu à son salut, mais je m'en serais contenté. Mais il y aune force étrange en elle qui m'attire ... je ne saurais la décrire, mais j'espère bientôt en savoir plus."


              Il reposa sa plume et referma le carnet. Il sourit ensuite à la jeune femme, attendant une éventuelle question de sa part.


              Dernière édition par Heaven Spirit le Mer 7 Déc 2011 - 16:53, édité 2 fois
                -Vous ... tu as sans doute raison. Tu es une ancienne marine toi aussi ? moi ... j'ai intégré la marine il y a peu, et il y a quelques jours j'ai rencontré un homme assez étrange ... il m'a dit que si je voulais réaliser mes idéaux, son unité serait la meilleure des affectations .... Mais je ne voudrais pas t'embêter avec mes histoires."

                Après ses paroles, il fut pris d'un fou rire, je me demandais ce qui pouvait tant le faire sourire. J'espérais que c'est un bon souvenir tout en regardant l'île s'éloigner petit à petit, il soupira mais sourit de nouveau. Ensuite je le vis sortir un petit carnet en plus d'un stylo, je me disais que cela devait être un mémo ou un journal intime ou je ne sais quoi d'autre.

                Alors qu'il écrivait, je l'observais faire sans jeter aucun coup d’œil ce qu'il écrivait même si je paraissais être curieuse, je n'avais aucune intension d'espionner sa vie privé. Elle ne ferait jamais cela sans un ordre de plus il avait l'air gentil, une qualité qui se faisait rare de nos jours ce qui me rendait contente d'avoir trouver une personne comme lui. Donc je n'allais pas voir ce qu'il écrivait dans son petit carnet.

                Le bateau arriva à un endroit où le soleil se trouvait derrière moi et éblouissait le jeune agent. Le soleil lui donnait une sorte d'autre aspect mystérieux et sérieux dans ce qu'il faisait surtout qu'il était vraiment concentré sur son journal. Je souris et rougit presque le voyant tellement concentré ce qui le rendait encore plus beau. Enfin tout au long des années à Marineford je n'avais pas côtoyé, une telle personne qui soit au niveau d'Haeven sur le plan psychologique et physique

                Il referma son livre après quelques minutes de silence puis se tourne vers moi en me souriant, je lui rendit son sourire puis regarda au loin devant moi pour voir la mer d'un air assez nostalgique avec un semblant de tristesse repensant à des souvenirs lointain plus lointain que Marineford puis je me mis à raconter:

                Il est vrai que je suis une ancienne marine, je voulais absolument en faire partit comme mes défunts parents et une autre personne qui m'était chère. La Marine était importante pour eux et je voulais les suivre vers ce chemin de plus je veux servir une justice loyal, franche et juste en m'engageant dans la Marine. J'y ai vécu pendant deux ou trois ans sans me plaindre mais un jour comme vous, j'ai reçu la visite d'un homme en noir qui se disait être du gouvernement en me disant qu'il pourrait me donner plus que la Marine. C'est à ce moment que j'ai réfléchit a ma vie à Marineford et que je la trouvais bien banale sans que je puisse faire quelques chose pour y remédier. J'ai donc accepté son offre tout comme vous mais je suis désolée de vous importunez avec cela

                Je baissais la tête me demandant pourquoi j'en avais dis trop surtout que cela ne devais pas l’intéressait ce genre de chose surtout mes petits problèmes sans intérêt. Je tournai la tête de quelques centimètre vers lui en souriant pour cacher le peu de tristesse que je ressentais.
                  Heaven n'avait pas fait attention en écrivant au regard de Fujiko, qui observait avec attention le jeune homme, tout en se retenant d'espionner le contenu du carnet de bord du jeune agent, bien que ce geste ne l'aurait nullement dérangé, étant donné qu'il ne considérait pas secret le contenu du livret. Il se contenta de le ranger machinalement dans la poche de sa veste, tout en soutenant le regard de la jeune femme.
                  Alors qu'Heaven achevait de remettre correctement sa veste, Fujiko se mit à observer l'horizon, un air de nostalgie passant sur son magnifique visage éclairé par les premiers rayons du soleil; après quelques instants de réflexion, elle se tourna vers le jeune homme et se mit à raconter :

                  "Il est vrai que je suis une ancienne marine, je voulais absolument en faire partit comme mes défunts parents et une autre personne qui m'était chère. La Marine était importante pour eux et je voulais les suivre vers ce chemin de plus je veux servir une justice loyal, franche et juste en m'engageant dans la Marine. J'y ai vécu pendant deux ou trois ans sans me plaindre mais un jour comme vous, j'ai reçu la visite d'un homme en noir qui se disait être du gouvernement en me disant qu'il pourrait me donner plus que la Marine. C'est à ce moment que j'ai réfléchit a ma vie à Marineford et que je la trouvais bien banale sans que je puisse faire quelques chose pour y remédier. J'ai donc accepté son offre tout comme vous mais je suis désolée de vous importunez avec cela."

                  La jeune femme baissa aussitôt le regard, probablement embarassée par ce qu'elle venait de raconter. Elle adressa un nouveau sourire qui masqua la tristesse que le jeune homme avait ressentie chez sa "collègue". Il réfléchit un moment à la réponse qu'il allait lui adresser, tout en soutenant son regard de ses yeux rouges pâles, et répondit à la jeune femme :

                  "Je croyais que l'on devait se tutoyer ... (:p) Non, tu ne m'embêtes nullement à te confier à moi ainsi. Au contraire, tu me prouves ta confiance, et je devrais t'en être reconnaissant. Quand à mon expérience de marine, je ne peux prétendre avoir vécu une chose similaire ... En réalité, c'est mon maître qui m'a sauvé, et m'a ouvert les yeux, faisant de moi un serviteur de la justice. Sans lui je serais resté l'esclave de ces bandits, une ordure de la pire espèce, un assassin ... il y a tant de pêchés que je dois racheter aujourd'hui, pour mon maître. Et j'espère pouvoir réaliser ses idéaux, pour le remercier de tout ce qu'il a fait pour moi."

                  Heaven ferma les yeux, songeant au vieil homme dont le sourire l'avait tant marqué le jour de leur rencontre ... Une larme roulait sur sa joue alors que ces vieux souvenirs remontaient dans l'esprit tortueux du jeune homme. Quel serait donc son destin maintenant que celui à qui il devait tout était mort ?