AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

Hein ? Mais c'est quoi ce fruit bizarre ?!!

Hayato Raito
Hayato Raito

♦ Localisation : Innocent Island

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 68
Intégrité: -32

Sam 17 Déc 2011 - 22:16


Hein ? Mais c'est quoi ce fruit bizarre ?!! 827283Aki15632
Nous voilà donc arrivé du côté de North Blue. Quelle Mer calme et paisible, il y ferait bon vivre. Comme sur chacune des mers qui englobent cette bonne vieille voie qui est Grand Line. Un endroit où Hayato espère aller, c'est quand même l'un de ses buts principaux. Apposant alors sa main sur son front à l'horizontale, détournant ainsi les rayons du soleil de sur ses yeux, il plongea son regard au loin comme le ferait un voyeur avec de jolies filles. * Hum ... Il faut dire que North Blue est complètement différent de East Blue. Voyons voir, il y a de la terre, de la poussière, des arbres et de l'herbe ... hum ... Ouai, non en fait c'est tout pareil *. Fini-t-il dans sa tête. Se perdre dans ses pensées lui arrive souvent ces temps-ci, vous remarquerez d'ailleurs que ses paroles-pensées sont d'une philosophie à tuer n'importe quel philosophe. C'est pire qu'une déception. Enfin continuons. Pour en revenir à Grand Line, même si tout ça reste un but et quelque chose dans l'avenir, il faut bien y réfléchir à cet avenir et voir comment l'atteindre. Bon il faut dire que la réflexion n'est pas forcément le fort de notre héros en ce moment. A peine il eut mis le pied à terre le voilà déjà en train d'examiner tout et n'importe quoi espérant faire une énorme découverte par rapport à East Blue. On va dire que pour un Gamin qui quitte pour la première fois sa région c'est normal. Oui alors Grand Line, pour y aller rien de plus simple, tout le monde le sait, il suffit de passer Red Line en son centre. Rien de plus simple n'est-ce pas ? Le jeune garçon se retourna alors vers l'étendue d'eau derrière lui. Il se gratta un instant la tête observant quelques minutes son embarcation. En regardant de plus près son piteux et minuscule rafiot l'idée primordiale de rejoindre un équipage de durs à cuire lui semblait plus qu'évidente. Il soupira alors un instant. Puis parti en direction des habitations du voisinage. Direction la taverne la plus proche pour se faire de nouvelles connaissances ...

Quelques heures plus tard :
Nous retrouvons notre petit héros. Comme il l'avait prévus une taverne se trouvait bien dans le coin. Une chose facile à deviner, se trouvant dans une ville de moyenne envergure, plutôt peuplée, il était normal de retrouver dans les alentours un endroit pour se désaltérer. Surtout pour les Pirates de passages. Hayato put en côtoyer un nombre plutôt important à son entrée dans l'établissement bien que ... A regarder son état quelques heures plus tard, sa quête d'équipage n'a pas dû être très fleurissante. Il était là, affalé sur le contoir, en pleine après-midi. Ouvrant péniblement un œil, il semblait avoir tout ses esprits même si un léger mal de crâne se faisait ressentir. Comment prendre une belle cuite au milieu de bons Pirate en milieu de journée ? En voilà un parfait exemple. Bien que pour notre jeune héros, les heures passées ici semblaient aussi floues que la vase au fond de la mer. Il ne ce souvenait de ... rien. Il entama alors de se relever doucement mais surement. La levée fut longue et périlleuse mais d'une parfaite réussite. Pourtant le jeune garçon se sentait bizarre, pas dans le sens malade ou quoi que ce soit dans le style, mais comme si lui manquait quelque chose. Il se tapota durant quelques secondes tout le corps. Pourtant rien ne semblait manquer à l'appel, une bourse vide ( en raison des verres ), quelques mouchoirs et ses quelques bricoles. Une chose manquait pourtant. Il semblait d'ailleurs que sa vue était bien claire pour ce moment de la journée. BIEN CLAIRE !!! SES LUNETTES !!! Il venait de perdre ses lunettes. Sacrilège, passer en alerte ROUGE, que plus personne ne bouge ou ne respire, nous avions affaire à un crime contre l'humanité. Aussi affolé qu'un chien en chaleur, il fouilla en deux - trois mouvements le bar, le mettant sans dessus-dessous pour finalement porter ses recherches vers l'extérieur. Et là, miracle ou mauvaise blague ? Au moment même où il put franchir les portes battantes du bar, une affiche lui sauta à la gorge. Dessus en gros plan, très mal dessinée, la paire de lunettes du notre héros qu'il aurait put reconnaitre entre mille et un texte, genre une demande de rançon.

Citation :
Nous savons que cet objet est très cher à tes yeux, si tu veux les récupérer viens les chercher au port. Viens seul...

Signé : Les nulos ...

P.S : Pas besoin d'argent, ni rien. Seulement tes bras et ta bouche.
Comme vous pouviez l'imaginer le voilà cavalant à travers les rues pour se diriger vers le port. Des écriteaux avaient semble-t-il étaient placés le long du chemin, bien qu'il faut dire que l'écriture était tellement de mauvaise qualitée qu'il était dur de savoir qu'est-ce qu'il y avait bien marqué dessus. Il ne fut pas plus de quelques minutes au jeune Raito pour rejoindre la taverne du port. La ville était assez petite aussi, c'est bien de le mentionner. Comme on pouvez s'en douter le jeune garçon fut reçu par un généreux comité d'accueil. Le terminus de sa course étant une cours avec pour seules issus un galion avec le nom de Nulos marqué dessus et l'autre étant de faire demi-tour même si maintenant le passage était légèrement bouché par quelques colosses. Une trentaine d'homme s'aggloméra autour du jeune garçon. Il eut du mal à prendre au sérieux durant les premières secondes. Il faut que dans cette belle bande, ils avaient beau avoir des fringues de pirates, ils avaient l'air aussi pathétiques les uns que les autres. Que des bras cassés en autres. Il en faut peu de nos jours pour se prétendre Pirate. C'est à ce moment que le groupe s'écarta pour laisser la vue à ce qu'il semblait être leur chef. Un gros tas assis dans un siège assez large pour que sa graisse fut contenu. Il n'avait put s'empêcher de prendre la parole :

    Capitaine Pirate : Te voilà donc " Cuisto' de l’extrême ". Tu as l'air bien gringalet comme ça ...
    Hayato : Où t'as foutu mes lunettes gros tas ? Dit-il l'air menaçant.
    Capitaine Pirate : Du calme mon p'tit. Regarde elles sont ici. Dit-il les montrant du bout de ses doigts. Mais avant que je te les rendes tu vas devoir relever un petit défis ... bonne chance.
    Hayato : Quand tu veux mon gars ! Viens je t'att ...

Il n'eut même pas le temps de terminer sa phrase que le voilà voltigeant dans le décor démolissant une façade en bois à son atterrissage. Quel coup en traitre, en plus d'être nuls et moches, se sont aussi des lâches s'était un coup à prévoir. * Putin ! Quelle bande d'enfoirés, dès que j'en est fini avec celui là je me les fais tous ! *Tel un homme affrontant l'adversité, il sortit de son tour qu'il venait de creuser de par son impact dans la fragile structure de bois. Le coup de poing qu'il avait reçu par surprise n'était pas sans mal, le sang avait déjà commencé à couler le long de son front et légèrement de sa bouche. Une chose est sûre quand ils frappent, ils y vont pas comme des tapettes. Il s'essuya alors le coin de la lèvre et déposa son regard sur la scène pour voir qui était son adversaire. A sa grande stupéfaction, son ennemi n'était autre qu'un géant ( 2 mètres ) bourré aux hormones. Il comprenait mieux pourquoi il avait pu frapper si fort. * Quand faut y aller ... Faut y aller * Sans même réfléchir à une quelconque stratégie il fonça dans le tas. Abaissant son torse au maximum pour prendre un optimum de vitesse. Même si la course fut de courte durée, elle suffit amplement. Ce n'est que quand il fut à un mètre de son adversaire que Hayato entama un saut digne des plus grands sportifs. Heureusement pour lui, le colosse semblait aussi rapide et agile qu'une limasse. Il arma alors son arme de prédilection et dans sa force monstrueuse lui asséna son canon laser ( un simple coup de poing direct ). Le musclor réagit que peu à se terrible coup, fermant à peine les yeux et reculant que d'un simple pas ou deux. Un humain normal serait déjà KO d'un coup pareil. La tache semblait bien difficile ...

Nous voici encore dans ce terrible combat entre le Colosse des Nulos et le terrible cuisinier de East Blue et Navigateur Novice, bien-sûr Hayato Raito. L'affrontement duré déjà depuis plusieurs minutes sans qu'aucun ne lâche prise. Le jeune cuisinier avait beau donné le triple de coups que son adversaire sa masse musculaire semblait tout arrêter. Il était temps. Hayato en avait plus qu'assez de ce combat et le manque de ses lunettes se faisait maintenant trop grand. Il était l'heure de passer au niveau suivant et d'en terminer. Le garçon qui semblait si énergique y a peine quelques secondes, le voilà stoppant ses mouvements pour rester immobile quelques secondes. Il ferma un instant ses paupières. A cet instant, plus rien ne semblait l'atteindre comme si une bulle s'était formé autour de lui. Le silence se faisait entendre dans ses typans, le vent s'était arrêté de souffler. Hein ? Quoi ? Se boucher les oreilles s'est interdit, Ah mince. Qu'importe, il réouvrit alors les yeux. C'est parti. * Tu vas goutter à mon combo " Ca fait mal en bas et en haut " * Comme pour sa première attaque le voilà se dirigeant à toute vitesse vers son adversaire comme si sa vie en dépendait. Arrivé à quelques centimètres du colosse au lieu de ralentir sa course pour amorcer son saut, le voilà glissant sur le sol passant entre ses jambes. Il arma alors son pied tel un canon prépare un obus. Le coup se terminant dans les cacahouètes de musclor. De douleur, il s'écroula au sol restant tout de même à la verticale sur ses genoux. La seconde partie du combo pouvait arriver. Dans un saut digne d'une panthère, voilà notre héros en moins de temps qu'il ne faut pour le dire sur les épaules du Nulos. Un bras accroché à son épaule gauche et l'autre s'écrasant dans la poire de son adversaire. Mais ce n'était pas fini, avant même que le géant puisse toucher le sol, Hayato aidé de ses deux bras et de leur impulsion termina son combo par un coup de tête aussi dévastateur qu'une arme atomique. Hayato 1 - Colosse 0 ...

    Capitaine Pirate : Woua quel beau combat on s'est bien amusé ...

Serai-ce ses paroles de trop ? Sans même relever son regard Hayato se diriga tranquillement vers le gros patapouf dans son siège. Durant sa traversé personne n'essaya de s'interposer ou de l'arrêter, il arriva donc devant ce lâche et sans même se retenir l'attrapa par le col le soulevant de son siège sans que ses pieds ne puissent toucher le sol. Le soi-disant Capitaine sans même perdre son sang froid continua de sourire niaisement au jeune garçon comme si aucune peur ne lui faisait face. C'est d'une main forte et non fébrile qu'il rendit comme convenu les lunettes à son propriétaire. Il les examina un instant avant de les replacer comme à son habitude sur son nez. Sans même déplacer son regard du sol, il se retourna et entama à peine quelques pas que quelques hommes vinrent alors lui barrer le chemin.

    Capitaine Pirate : S'il te plait, avant que tu ne partes j'aurai une requête à te faire. Il y a de cela quelques semaines nous sommes arrivé sur une île bizarre, avec des types bizarres ...
    Hayato : Abrège gros tas j'ai pas que ça à faire.
    Capitaine Pirate : Tout ça pour te dire que sur cette île on a trouvé ce fruit bizarre. Depuis qu'on l'a récupéré, on est frappé par une malédiction j'en suis sûr. Alors pourrais-tu nous en débarrasser ? C'est pour ça qu'on t'a amener ici d'ailleurs.
    Hayato : Quoi, c'était juste pour ça. Il fallait le dire plutôt.

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire voilà que notre héros avait engloutit le fameux fruit. D'une seule bouchée. Au vu de sa tête, il n'avait pas l'air de très bon goût. Qu'importe le tout c'est que cette histoire est réglé maintenant. Bien que pourtant il ne sentait pas réellement dans son assiette. Serai-ce à cause du combat ou du fruit ? Peut-être les deux qui sait ? Voilà comment " Le cuito' de l'extrème " s'est retrouvé avec un fruit du démon dans le ventre ...

Page 1 sur 1