AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

Pan, Pan, Pan, Pan et Pan. Passe à ton voisin !

[mort] Satoshi Noriyaki
[mort] Satoshi Noriyaki

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Ven 23 Déc 2011 - 3:28

Barry.
Simon.
Satoshi.
Nathan.
Curtis.
Dillinger.


Cinq personnes au départ. Où ça ? Commençons l'histoire avec Barry & Simon. Les deux gus se trouvent sur le toit d'un beau bâtiment qui surplombe la banque de RER City. Vent ? Pas le moins du monde. Pluie ? Pas une seule goute depuis deux bonnes semaines. Alors quoi ? Un ciel bleu, parsemé de petit nuage blanc au teint laiteux, et tentant en vain de voiler le soleil à son zénith. On s'en fout ? Évidemment... B. & S. sont donc sur l'immeuble, ils discutent ils discutent, et là ? Pouf. Coup d'escargophone. Qui est-ce ? Vous le saurez lorsque vous reconnaîtrez la voix de celui qui va parler.

« Vous êtes positionnés ? »
« Oui, on prend la tyrolienne. »
« Une fois que tu seras entré, tue Barry. »

Conclusion ? Celui qui tuera Barry est Simon, bingo ! Les deux hommes attrapent donc la corde préalablement placée entre le bâtiment où ils se trouvent et le toit de la banque, puis se laisse aller vers leur destination. Sans un mot, pas de communication, rien. Une fois arrivés, Simon s'avance vers une porte. Il semble qu'il est le seul à avoir le matériel nécessaire à son ouverture. Elle est en effet assez épaisse et sécurisée. Il sort tout un tas d'outil hyper sophistiqués et commence à trafiquer la serrure. Ceci fait, il ouvre la porte et se retourne, tout content vers son "pote" Simon. Oh et, j'ai oublié de vous dire que tous ces personnages portent des masques. Attaquer une banque sans ceci n'est pas très conseillé. Donc, Barry se retourne vers Simon, et là, surpriiiiiiise.

« As tu terminé ? »
« Oui ! »

Plein d'enthousiasme, B. ne se doute pas que la scène qui va suivre est composé de sa mort. Simon sort du tissu de sa poche, le roule en boule pour qu'il soit bien épais et s'approche de Barry, grimaçant à l'idée de faire ce qu'il va faire. Il sort son pistolet et place le bout de tissu devant le canon. Assez prêt de son "coéquipier", il appuie sur la gâchette. Le son du tir s'étouffe, personne n'est alerté. Simon entre dans la banque...

Du côté du rez de chaussée, trois personnes entrent dans la banque, masqués et armés. Satoshi, Nathan et Curtis. Défonçant la porte, pointant tous ceux se trouvant dans le bâtiment, les trois braqueurs donnent quelques petites indications brutales aux innocents. Se coucher, se taire, et ne pas jouer les héros. Le Gentleman, Satoshi, s'approche d'un endroit reculé, l'endroit où est le banquier. De là, il le voit commencer à se déplacer pour se rapprocher de son bureau. Sous celui ci, escargophone. Qui est au bout ? Marines. Ce pauvre fout n'a pas respecté la troisième règle. Noriyaki lui tire une balle dans la jambe. Le bruit assourdissant agite tous les civils, mais Nathan le flippé calme le jeu à coup de menaces de mort. Rez de chaussée stabilisé...

Curtis commence à se diriger vers le coffre -quatre sac sur le dos- où est en ce moment Simon. Les deux hommes se retrouvent devant la porte blindée. Simon commence à utiliser ses outils personnels. Il se fait plaisir sur la Golden Gate en perçant des trous à tout va. Curtis commence à siffloter, genre "qu'est ce que tu fous". Là, son interloc' sort des bâtons de dynamite. Ca va faire kaboom qu'il lui dit. Il les places dans les trous percés et s'éloigne. Il sourit, regarde la porte et ...

BOOOM

Un nuage de fumée mets leurs cheveux dans le vent, la poussière en suspend baisse la capacité de vision. Néanmoins elle retombe progressivement et commence à montrer la porte. Ou du moins ce qu'il en reste. C'est ouvert. Curtis sort un six coups de sa ceinture et vise Simon, bye bye.

BANG


C. commence alors à remplir les sacs, les trois gros sacs énormes qui seront remplis à bloc.

Niveau rez de chaussée - Accueil, des folies s'annoncent. Le banquier commence à fouiller dans son tiroir pendant que les deux surveillants s'occupent de flâner. Ils observent. Une banque à colonne bien entretenue avec une ambiance détendue. L'gars qui joue les héros commence à sortir quelque chose de son tiroir. Il se lève doucement et s'approche lentement d'un gars. Vous savez pas ce qu'il a trouvé hein ? Ben vous allez l'savoir.

PAN


« FUSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIL ! A couvert ! »
s'écrie Nathan d'une voix aigüe et efféminée.

Le mec commençait à s'exciter. Noriyaki, toujours calme contrairement aux deux hommes, contourne la pièce en se cachant derrière les petits bureaux avant d'arriver dans le dos du banquier. Il approche lentement de lui, sourire aux lèvres et pose son pistolet sur le sommet du crâne de son ennemi, puis tire de sang froid. C'est tout lui. Il ne veut pas qu'il y ait d'interversions entre lui et l'argent, c'est inconcevable. Nathan retrouvant un peu de zen attitude, Curtis se ramène avec les trois sacs rempli de bout de papier verts, à la grande joie de Satoshi. Alors qu'il les pose et qu'il reprend son souffle, Nathan s'approche de lui et lui tire une balle entre les deux orbites. Mmmmmh. Il empoigne fermement les sacs et s'approche de Satoshi. En le regardant avec un air effrayé. Et s'exprime d'une voix se rapprochant de celle des gays qui s'assument.

« Si j'ai du tuer celui qui devait ramener l'argent, c'est toi qui doit me tuer n'est ce pas ? »

« Non, toi c'est celui qui a rapporté le bateau qui te tue. »
« Bat...eau ? »

Arrivant par la porte avec son fusil, le dernier homme inconnu nommé Dillinger explose la cervelle de Nate, qui n'a rien vu venir. Il arrive vers Satoshi et lui affirme que le bateau est prêt à lever l'ancre. Ils prennent tous les deux les sacs et se dirigent vers la sortie. D'ailleurs Noriyaki vérifie qu'aucuns billets ne tombent du sac de D., qui y va à la bourrin. Traversant les petites ruelles nons fréquentées, tuant tout civil se pointant sur leur passage, les deux partenaires arrivent au navire sans encombres.

« Bon, "Dandy" veut que l'on aille sur Luvneel, mais ça te dirait de partager le fri* »


PAN

L'homme s'écroule sur le navire avant de se faire balancer par dessus bord. Ôtant son masque, le Dandy dévoile son visage et sourit à l'idée de son magnifique coup qui lui rapporte gros.
https://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttps://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Page 1 sur 1