AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-58%
Le deal à ne pas rater :
-58% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
17.98 € 42.99 €
Voir le deal

Excusez moi c'est pour un renseignement ...

Galowyr Dyrian
Galowyr Dyrian
Le Sable Rugueux
Mousse

♦ Équipage : Fantine et les garçons

Feuille de personnage
Dorikis: 6910
Popularité: -462
Intégrité: -278

Sam 31 Déc 2011 - 0:20

Depuis qu’il avait quitté Inu Town, on ne pouvait pas dire que les Bloody s’étaient éclatés. Enfin voilà quelques jours que leurs minces réserves de pinards avaient totalement disparues. C’est fou ce que Drogo pouvait boire … De plus le balafré était persuadé que l’autre enfoiré de Grey se sifflait des bouteilles en cachette. En tout cas cette pénurie n’était pas de son fait. Avec l’alcool comme avec le tabac il se montrait toujours raisonnable. Puis fallait pas oublier que si on lui avait laissé faire ses courses tout seul à Inu Town, et bien il resterait encore à boire à bord. Donc s’il ne restait plus rien à boire c’était de la faute de Drogo de Grey et de Maka et dire que c’était les mêmes qui lui disaient constamment qu’il buvait trop. C’est fou la mauvaise foi dont certains pouvaient faire preuve des fois …

Ce jour-là il était monté à la vigie pour fumer comme il en avait pris l’habitude, c’était le seul coin où il était tranquille. Maka ne venait pas lui faire de leçon de morale, Aïo n’était pas constamment en train de lui poser des questions idiotes et Grey … bah il ne voyait plus sa tête ce qui était déjà pas mal. Il y avait aussi les deux petits nouveaux Heimdall et Zarechi ou un truc du genre, eux par contre ça allait enfin ils n’avaient pas encore eu le temps d’énervé. C’était sans doute parce que c’étaient les seuls avec le borgne à avoir une couleur de cheveux « normale ». Alors qu’il fumait tranquillement, il réfléchissait à la prochaine destination du Susanoo : l’archipel de Beer. Voilà que ça devenait enfin intéressant. Ils allaient enfin pouvoir refaire le stock de boisson, ça devenait vraiment intenable là. Puis le coin était aussi connu pour ses spécialités à base de cochon. Il en bavait d’avance. Il allait bouffer et boire jusqu’à ce que son bide explose. Puis pour une fois lorsqu’ils seraient à terre il n’aurait pas à faire la bouffe. Le rôle de cuisinier devenait en effet de plus en plus pénible au fur et à mesure que l’équipage s’agrandissait. Quoique les deux bides sur pattes qu’étaient Aïo et Drogo avaient toujours été là … Ces deux-là, vraiment aucun raffinement.

Non mais il n’avait qu’une hate débarquer pour voir le fameux festival qui se tenait en ce moment même. Enfin s’ils arrivaient à destination. La façon dont ils déplaçaient tenait en effet plus de la dérive totale que de la navigation. Pas un seul de ses clanpins n’étaient fichus de faire avancer correctement ce navire. Soudain, il lui sembla apercevoir une minuscule embarcation au loin. L’esprit pragmatique de Galowyr échafauda alors un plan. Un type qui naviguait tout seul au milieu d’une Blue devait forcément avoir un minimum de connaissance en navigation. Puis un type tout seul s’était facilement intimidable non ? Il pourrait bien les conduire jusqu’à Beer. Sa cigarette finie et ses deux pieds sur le pont, il chercha les membres de l’équipage ... Personne. Ah si Heimdall, parfait !


Hey le charpentier c’est quelle main ça ? Dit-il en lui montrant son unique main.

Euh … la droite … répondit son nakama sans vraiment comprendre l’intérêt d’une telle question
Il s'était trompé l'idiot. Mais non .. Ah oui il avait raison en fait, la droite s’était sa main. Il avait toujours du mal avec ce genre de notion.

File au gouvernail j’ai besoin de toi !

N’osant pas contredire le bouillant vice capitaine, le charpentier de l’équipage se mit à la barre. Le balafré pointa du doigt la minuscule silhouette de navire au loin.
Débrouille-toi pour rattraper ce truc ! Je t’expliquerais après. Là j’ai la flemme. Mais c'est un plan génial tu verras.
Une vingtaine de minute après la jonque était arrivé au niveau de la petite embarcation. Galowyr assis sur le bastingage et son derringer à la main hurla alors au type sur la barque.

Salut mon gars. Tu ne serais pas par hasard capable de mener notre bateau à la péninsule de Beer ?

D’un point de vue extérieur c’est vrai que ça pouvait paraitre bizarre. Voir totalement absurde. Mais bon le balafré n’avait jamais été vraiment un type très sain d’esprit. Plutôt un type étrange et totalement impulsif. S’en été encore la preuve. Son flingue doré à la main, il attendait la réponse du type. Au pire il pourrait toujours lui piquer ses lunettes et repartir, parce que vraiment elles claquaient.


Dernière édition par Galowyr Dyrian le Sam 21 Jan 2012 - 9:46, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2897-galowyr-le-balafre-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t3000-fiche-galowyr
Gjallahorn Heimdall
Gjallahorn Heimdall

♦ Équipage : Bloody Sorrow

Feuille de personnage
Dorikis: 570
Popularité: 7
Intégrité: -13

Ven 6 Jan 2012 - 8:49

Voilà que je me trouvais de nouveau à bord d'un navire, pour autant la situation était singulièrement différente des autres fois, je naviguais aujourd'hui sur un bateau de pirate. De plus, maintenant, la marine me recherchait puisqu'ils me prenaient pour un membre de cet équipage, si seulement ils savaient ce qui m'avait conduit à devenir un pirate je pense qu'ils rigoleraient bien. Enfin voilà maintenant que j'étais là, que je n'avais rien à faire de particulier, que j'avais besoin d'argent, qu'on avait besoin de mon talent, il m'avait été facile d'accepter la proposition du capitaine et ainsi rejoindre son équipage.

Sortant temporairement de mes pensées je levais la tête pour observer l'activité sur le pont, le moins que l'on puisse dire c'est que s'était le calme plat. Pas de Drogo, de Grey, des jumeaux et de Zarachi mais le second, lui, dénommé Galowyr n'était pas loin, je l'avais vu se diriger vers la vigie. Pour les autres je ne serais pas dire où ils étaient et ce qu'ils faisaient. Pour ma part j'étais assis sur le pont, contre le bastingage tribord du navire, ne savant trop quoi faire j'avais récupéré un morceau de bois et à l'aide de mon couteau je tentais de lui donner une forme.
Alors que j'étais tranquille dans mon coin une voix sortie de je ne sais où venait troubler ma plénitude actuelle. Je levais aussitôt mes yeux dans la direction d'où provenait le son, je remarquais la présence de Galowyr fraichement descendu de son perchoir, sans attendre ce dernier me posa une question légèrement dénuée de sens. Je répondais à cette interrogation de manière directe puis mon interlocuteur enchaina en m'ordonnant de me rendre au gouvernail immédiatement.
Qu'avait il dans la tête pensais je?? Mais cette réflexion fut éphémère puisque étant donné l'absence de Drogo sur le pont faisait de Galowyr le responsable, donc sans rien dire je me rendais très vite à la barre. Une fois en position le second pointa son index, de sa main restante, vers la droite, y regardant de plus près je constatais la présence de quelque chose, un point, flottait sur l'eau.

C'est la première fois que je devais piloter un bateau alors sans trop réfléchir je tournais la barre dans la direction adéquate, le vent était présent mais de faible intensité, ce qui me permis de ne pas trop galérer pour tenir le cape. Après quelques minutes je pouvais identifier l'objet vers lequel nous allions, il s'agissait d'une embarcation de facture avec un homme à son bord. A peine l'avions nous accosté que Galowyr l'invita à nous rejoindre sur le navire.
La personne était un homme, son visage caché par une grosse paire de lunette ne laissait pas vraiment l'opportunité d'en découvrir plus sur ce personnage. Le second ne lui laissa pas le temps de se présenter, il lui demanda immédiatement si ce dernier pouvait nous emmener à la péninule de Beer.

De mon côté j'observais la scène sans vraiement vouloir y participer, malgré tout je tendais l'oreille pour engranger quelques informations utiles sur notre destination future. Ensuite sans demander l'avis de Galowyr je quittais ma position afin de retourner m'assoir et continuer ce que je faisais avant toute cette agitation.
Hayato Raito
Hayato Raito

♦ Localisation : Innocent Island

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 68
Intégrité: -32

Sam 21 Avr 2012 - 16:21


«Excusez moi c'est pour un renseignement ...»


Quelques que soit votre quête elle vous mènera toujours vers un lieu où il vous faudra devenir plus fort, plus puissant. Quelque soit le chemin que vous prenez il vous rendra plus fort, que se soit par son expérience, par ses épreuves, par ses souffrances et de par ses échecs. Telle est la destiné de ceux qui ont choisi la voix des combats ou plutôt celle de Pirate dans notre univers. Une route parsemé de bien des embuches. Un titre que bien peu de monde apprécie sur les terres des blues, de par leurs réputations qui est bien souvent déformées par les actes de certains. Les Pirates sont tous des hommes ou femmes sans coeur avides de sang et d'alcool ? Hayato lui ne les voient pas comme ça et ce n'est pas comme ça qu'il se voit lui même et qu'il se défini en tant que Pirate.

Quelqu'un à dit idée stupide ? Oui oui vous faites bien de penser à ce cher Raito. Il y a de cela quelques jours, écumant toujours les bars en quête de compagnons pour son périple sur Grand line, le voilà marchant comme il pouvait dans les rues essayant de tenir sur ses jambes l'alcool le rendant assez peu adroit. C'est donc titubant sur son chemin encore une bouteille à la main qu'il s'écroula au pied d'un poteau arrachant par la même occasion l'affichette qui avait été collé là. Un geste dont il n'avait aucun souvenir le lendemain. Un lendemain qui fut plutôt corsé d'ailleurs. Il ne put se réveiller sans un mal de crâne à réveiller un mort, la simple vue de sa bouteille vide à côté de lui lui donnait des envies de vomir et se retrouver en guise de tee-short une affiche de la veille, c'est ce que l'on appelle un réveil original. Au bout de quelques heures, il trouva enfin la force de se relever et ainsi décoller cette affiche de sur son ventre. C'est à ce moment même que l'idée stupide lui vient. Cette affiche n'était autre, qu'une invitation au prochain jeux organiser sur l'île BEER. Toutes inscriptions aux dits jeux étaient bien-sûr possible. Le garçon regarda alors un instant sa bourse et la vue alléchante des prix ne fit que le conforter dans sa décision de partir là-bas pour tout rafler. Qui pouvait l'arrêter maintenant qu'il avait mangé un fruit du Démon. Nous voilà donc parti pour l'île de BEER.

L'idée semblait stupide sur le moment mais en y réfléchissant, ce n'était pas si bête. Après tout il n'avait rien à y perdre. A par son temps, qu'il passe généralement dans les bars ces temps-ci. Un peu d’exercice ne pouvait pas lui faire du mal. Quoiqu'il en soit le voilà partit pour de nouvelles aventures qui promettent d'être pour le moins mouvementées. Qui sait ce qu'il allait bien se passer, mais avec un artiste comme le jeune Hayato, il faut s'attendre au pire. Surtout quand il s'agit de se faire courser par la marine et que cela retombe sur des histories tordues. Mais soit, c'est donc dans sa minuscule barque, presque toute en débris qu'il entreprit son voyage l'amenant un peu plus profondément dans North blue sa nouvelle terre d’adoption. Un périple qui s’annonçait comme d'habitude long et ennuyeux. Surtout que dans l'excitation le voilà parti sans bouteille de rhum. Une erreur mortelle pour un Pirate endurcit.
    * Purer mais c'est quoi ce machin ? *
N'ayant rien trouvé de mieux pour occuper son ennui, le jeune Hayato ne s'était pas privé d'une petite sieste au grès des courants qu'il connait si bien dans la région maintenant. Un léger temps de repos qu'il lui permit ainsi de récupérer de la cuite d'il y a quelques jours. Il faut toujours être en forme pour prévoir n'importe quelles éventualités. Surtout celle qui était en train de lui tomber dessus. Seulement après quelques heures qu'il est put fermer les yeux, le voilà qui fut réveillé par une ombre étrange lui cachant le soleil. Une ombre qui n'était autre que la face sombre d'un navire monstrueux comparé à la barque du jeune garçon. Sans même qu'il n'est eu le temps réagir, voilà qu'un érudit lui gueulait dessus. Hayato fit mine durant les premiers secondes de n'avoir rien entendu continuant ainsi sa sieste, mais c'est alors que les paroles de l'étranger sonna à ses oreilles. Ils allaient à BEER ? Avec un engin pareil ? Et il voulait que se soit Hayato le Navigateur Il pouvait pas le dire plutôt ?!!! Telle une fusée en décollage, sans que personne n'eut le temps de faire battre l'un de ses cils. Ses jambes se transforma en ressort, le propulsant ainsi sur le pont du bateau. Avec s'il vous plait un atterrissage valant les 10/10.
    Hayato : Et bien mon gars tu tombe à pique. Figures toi que je vais moi aussi à BEER histoire de me remplir un peu les poches. Tu cherches un Navigateur, tu es touchés par la grasse de Dieu on dirait parce que je le suis aussi. Alors enchanté moi c'est Hayato Raito, l'homme sur ressort !
Ilui tendit alors la main en signe de politesse le tout en attendant sa réaction ...


Dernière édition par Hayato Raito le Jeu 3 Jan 2013 - 1:19, édité 1 fois
Drogo
Drogo

♦ Localisation : North Blue
♦ Équipage : Les Bloody Sorrow, j'en suis même le Capitaine s'tu veux tant savoir !

Feuille de personnage
Dorikis: 2649
Popularité: -146
Intégrité: -134

Dim 13 Mai 2012 - 20:34

Un cuistot, un médecin, puis un gars qui se bringuait être un tireur d’élite, même si ça restait toujours à prouver, et un charpentier. C’était d’jà un bon compte pour le petit équipage qu’ils formaient à eux cinq. Mais l’hic, c’est qu’aucun d’entre eux n’était capable de lire l’une de ces fichues cartes qu’il avait sous l’pif. Des heures et des heures à les contemple, pourtant il n’avait pas été fichu de mettre le doigt sur l’endroit où ils se trouvaient. Oh ça, il le savait très bien. Ils étaient paumés en pleine mer, quelque part sur North Blue. En règle général, savoir ça lui aurait amplement suffit, mais une fois n’était pas coutume, ils avaient une destination précise à atteindre.

L’espoir aurait pu surgir du brillant médecin qui les avait rejoints tout récemment, puisqu’il avait eu la chance de s’être déjà rendu sur King Pig. Mais voilà, ça aurait été trop beau, et c’est sans grande surprise, parce que brillance ne rimait pas avec Zarechi, qu’il apprit bien vite que celui-ci n’était même pas fichu de déchiffrer une carte, tout comme lui, tout comme les autres… Pourtant, il l’avait cloisonné dans sa cabine avec lui, dans l’espoir que quelque chose lui revienne en mémoire, et lui avait formellement interdit d’en sortir tant qu’il ne les éblouissait pas d’une idée de génie !

Si ce n’était pas de l’autorité ça ? M’enfin, même si l’bonhomme passa la plus pars de son temps à roupiller dans l’pieu de son capitaine, au moins il n’avait pas bougé. Et pis, pour sa part, y’a bien eu des fois où son sommeil avait été à l’origine de quelques-uns de ses éclats de génies. Pas souvent. Mais bien une ou deux fois. Il pouvait au moins lui céder ça. Fallait mettre toutes les chances de leur côté. À ce rythme-là, ils allaient le louper ce festival, ce qui était bien évidemment hors de question.

Comme à son habitude, le Susanoo se laissait guider par les courants marins sans vraiment que l’un d’entre eux n’y trouve à redire. La cabine était couverte par un faible ronflement provenant du jeune doc, tandis que Drogo, toujours plongé désespérément dans ses cartes vit tous ses instruments de mesure auxquels il n'y comprenait rien rouler sur le côté de son bureau avant de s’étaler au sol dans un horrible tintement métallique. C’est avec surprise qu’il constata que le navire virait sur la droite, d’une manière trop brusque pour qu’un courant en soit à l’origine.

Le pirate, persuadé qu’ils allaient avoir à faire à la marine, ou pire, à un horrible orage qui rimeraient assez rapidement avec naufrage, sortit en trombe de sa cabine…avant de vite retrouver son calme en constant que c’était Heimdall qui faisait mumuse avec la barre.


« Depuis quand tu sais manipuler ça toi ? »

Voyant le regard désintéressé et las que le charpentier lui consentit, Drogo lâcha vite l’affaire.

« Bah t’sais quoi, fait ce qui te plait ! » finit-il d’un geste fatigué de la main avant de retrouver sa cabine, où Zarechi ronflait toujours paisiblement.

Décidément, ils avaient tous beau avoir l’air de savoir se battre, leur utilité n’allait généralement pas plus loin. Enfin, il était d’mauvaise foi, lui-même n’était bon à rien si ce n'était pour se battre.

Le pirate retourna à ses cartes, et après vingt longues et atroces minutes, il crut finalement repérer Inu Town, l’île qu’ils avaient quittée il y a de cela quelques semaines. Fier de sa trouvaille, il retourna en vitesse sur le pont dans l’espoir d’y trouver quelqu’un susceptible de le féliciter…si ce n’était pas pitoyable, mais qu’y pouvait-il, sa découverte le mettait dans une joie telle qu’il avait besoin de l’exprimer.


"Et bien mon gars tu tombes à pique. Figure toi que je vais moi aussi à BEER histoire de me remplir un peu les poches. Tu cherches un Navigateur, tu es touché par la grâce de Dieu on dirait parce que je le suis aussi. Alors, enchanté moi c'est Hayato Raito, l'homme sur ressort !"

Mais voilà, toute l’attention qui lui était due venait de se volatiliser en un clin d’œil, avec l’arrivée de l’étrange bonhomme aux immenses lunettes qui se prétendait Navigateur, et dans la capacité de les mener sur la Péninsule de Bëer…et en plus de ça, il avait mangé un fruit du démon. L’enfoiré. M’enfin, il pouvait lui pardonner ce dernier détail.

« Pas si vite, l’homme sur ressort. » Fit-il afin de s’faire remarquer du haut de la dunette avant de descendre d'un bond à leur hauteur. «C’est moi l’capitaine sur ce navire, et tant que j’te l’aurai pas autorisé, t’as pas à être enchanté de quoi que ce soit ! Capiche ? »

C’était un fruit sympa qu’il avait bouffé, loin d’être aussi classe et puissant que celui qu’il prévoyait de manger, mais y’avait du potentiel. Par contre le gars venait de lui piquer son heure de gloire, et en plus de cela il le surplombait d’une tête. Pour sur, ça commençait mal entre eux, mais s’il était capable de faire ce qu’il prétendait, alors peut être que le pirate pourrait faire l’effort d’oublier ces multiples affronts. Mais avant cela, il devait prouver ses capacités.

Il s’avança à hauteur de Raito tout en le fixant d’un air grave. Il lui mit sous l’nez deux des centaines de cartes qu’il s’était épuisé à déchiffrer de long en large ces derniers jours.


« Déjà, montre-nous où est ce qu’on se trouve, c’est déjà un bon début. Et si t’as juste, y’a moyen que j’te laisse naviguer c’rafiot jusqu’à Bëer. »


Dernière édition par Drogo le Ven 25 Mai 2012 - 18:46, édité 1 fois
Gjallahorn Heimdall
Gjallahorn Heimdall

♦ Équipage : Bloody Sorrow

Feuille de personnage
Dorikis: 570
Popularité: 7
Intégrité: -13

Ven 25 Mai 2012 - 14:51




    Comme je l'avais entreprit, je me dirigeais de nouveau vers l'endroit où je me trouvais précédemment, tandis que d'un pas lourd je quittais le haut du pont pour le bas le capitaine fit son apparition. Il me regarda bizarrement avant de me demander depuis quand je savais manipuler la barre. Lui répondre me fatiguait d'avance, de ce fait je lui renvoyais un moue désinvolte avant de prendre place, assis, contre le bastingage du navire. Pourtant dans ma tête je ronchonnais un peu par rapport à la question du rouquin, comment lui répondre que même un aveugle pouvait tourner la barre dans la direction qu'on lui indiquait enfin bon passons... Et puis je ne faisais que ce que le second m'avait demandé de faire.

    Une fois à ma position du début de journée, je repris mon travail de sculpture. Je regardais le capitaine retourner à sa cabine ce qui faisait que nous nous retrouvions une nouvel fois seul Galo et moi. Enfin pas longtemps puisque le second accueillait rapidement le personnage que nous avions aperçu en mer, d'où notre changement forcé de cap. L'homme bizarre se présenta sous le nom de Hayato Raito, l'homme sur ressort. Apparemment ce dernier avait du manger un fruit du démon, cela pourrait être intéressant de voir ce qu'il en faisait et je pense que nous en aurions la possibilité avec l'offre qu'il proposait au même moment à Galo. Cet homme à lunette était d'après ces dires un navigateur et en plus il se rendait lui aussi à la péninsule de Beer. Le monde est petit...

    Alors que le second et le nouveau venu allaient conclure leur affaire Drogo fit son apparition en évoquant évidement qu'il était le boss à bord et que son accord, à lui, était indispensable pour que "ressortman" nous rejoigne. Le patron se dirigea ensuite vers son interlocuteur, il lui flanqua une carte dans les mains et lui demanda de faire ses preuves. En même temps je ne pouvais qu'approuver Drogo, naviguer ne devait pas être une partie de plaisir et sachant que nous étions attendu pour le festival, il valait mieux ne pas laisser la barre à un amateur de mon style par exemple.

    Pour autant leur histoire de carte, de soleil, de vent, de gauche et de droite je m'en moquais profondément alors une idée me vint à l'esprit... L'homme ressort. Sans attendre d'approfondir ma réflexion je saisissais un bout de bois à côté de moi et je l'envoyais en direction du nouveau venu.

    J'allais pouvoir assister à quelque chose marrant...



Hayato Raito
Hayato Raito

♦ Localisation : Innocent Island

Feuille de personnage
Dorikis: 1220
Popularité: 68
Intégrité: -32

Sam 2 Juin 2012 - 19:37

Excusez moi c'est pour un renseignement ...  756312Aki30311
Comme vous diriez l’autre à être trop bon dans ce que vous faites, vous finissez par attirer l’attention. Je ne crains que c fut le cas pour notre jeune homme. Il n’eut le temps de terminer sa phrase qu’une nouvelle personne avait fait son apparition sur la scène. Qu’elle personne me diriez-vous. Un gamin qui devait bon nombre d’années de moins que notre navigateur. Une affirmation à confirmer, Hayato avait tendance à se tromper niveau physionomie sur les gens. Que voulez-vous, il ne fallait pas trop lui en demander. Il savait lire une carte déjà, ce n’est pas plus mal. Quoiqu’il en soit notre héros n’avait eu le temps de dire « ouf » que le voilà nez à nez avec le fameux nouveau venu. Il faut dire que sa coupe de cheveux était plutôt tape l’œil. Les deux hommes avaient déjà donc quelque chose en commun. Le jeune Raito avec ses lunettes et cheveux bleu ce n’était pas mieux.

Les présentations furent plutôt courtes mais pleines d’informations. Nous venions donc d’apprendre que le petit jeunot à peine arrivé n’était autre que le Capitaine. Il ne fallut que quelques mots de son interlocuteur pour faire sourire Hayato. C’était le signe même, avec seulement c’est quelques mots, il appréciait déjà la personne en face de lui. Il faut dire que pour un humain social, il n’était pas vraiment difficile. Il a tendance à s’entendre avec tout le monde, à part ceux qui lui prend directement le chou. Mais ça c’est plutôt physique. Ce n’est que là qu’il s’était mis à regarder notre héros d’un air grave en s’approchant de lui. Une chose qui accentua le sourire de notre navigateur. Il ne put s’empêcher de penser : * Il est marrant lui. *. A cet instant vint le moment de l’épreuve fatidique. L’épreuve qui selon le rouquin permettrait au jeune raito de conduire cette énorme barque jusqu’à Bëer. Comme quoi il avait de la chance d’être tombé sur ce rafiot. Sans même savoir pourquoi, il savait dès lors qu’il allait bien se marrer durant ce voyage. C’était donc toujours son sourire nié à la bouche qu’il se mit à lire les cartes que le Capitaine avait pu lui mettre sous le nez. Les décrypter fut un vrai jeu d’enfant. Une chose aisé quand on sait s’y prendre. Il découvrit rapidement l’île qu’il avait quittée il y a quelques jours et estima donc leur position de par ses déductions. Il apposa alors son doigt sur la carte et prit la parole.
    Hayato : Ici mon Capitaine. Votre navire dérive sur ce courant et n’est pas prêt de vous amener sur Bëer. La péninsule se trouve plus au Nord …
Comme à son habitude il fut coupé dans sa conversation. Purée mais qu’on les gens à couper les gens en train de parler. Est-ce devenu un crime que de converser avec d’autre personne ? Il faut croire que la vie sociale n’était pas faite pour les pirates. Surtout que là il fut arrêté par cet idiot de mec au crâne blanc qui venait de lui balancer un bout de bois en pleine poire. Mais les gens étaient de plus en plus barges. Depuis quand on balançait des machins aux gens ? Il faut croire que dans les Pirates il n’y a pas que des lumières. Mais enfin, sans même réfléchir Hayato répondu à cette agression. Avant même que l’objet ne put atteindre, il utilisa sa terrible technique du « canon fusil ». Il transforma son avant-bras en ressort pour ainsi renvoyer le dit projectile vers son envoyeur. Le bois vint alors se fracasser à quelques centimètres de la tête de la lumière. Action futile, réponse futile. La chose faite, Hayato reprit en montrant Bëer du doigt. Finissant alors cet acte par ces mots.
    Hayato : T’es un marrant toi je suis sûr. Je sens qu’on va bien se marrer durant le voyage. Ahahahah …Dit-il à Drogo, aussi enjoué comme si Noël approchait.
C'est ensuite curieusement quand lorsque l'excitation redescendent dans votre corps. Dans l'adrénaline commence à ne plus faire effet. Que l'environnement commence à devenir préoccupant. Hayato même si pour lui il n'est que Navigateur amateur ou un nul dans le genre comme il aurait dit. Il appris les bases de la météorologie et c'est sans nul doute qu'il pouvait percevoir les prochains changements de météo. Ses poils étaient tous irisés sur sa peau, il allongea rapidement sa tête vers le ciel. Passa sa main dans l'air comme s'il voulait attraper quelque chose. Son air enjoué avait peu à peu quitté ses lèvres faisant alors place à un sérieux qu'il à peu l'habitude de montrer. C'était certain, là il ne rigolait plus.
    Hayato : Dis moi cher Capitaine, tu as l'air sympa et tout et tout. Mais sans vouloir t'allarmer, l'humidité vient d'augmenter, la température elle a grave chutée et le vent vient de se lever et pas qu'un peu. Alors je sais pas si tu sais ce que cela signifie mais j'espère que tout est bien attaché parce que dans pas longtemps on va être grave secoué.

Il semblerait que les choses se corsent...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1