AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -39%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
43 €

[FB 1623] île de Lorminia - Qui a parlé de poisson ?

Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mer 29 Fév 2012 - 15:53

*Saleté de pluie ...*

Une forte quantité d'eau s’abattait sur le petit marché de Nilk, le petit village principal de l'île de Lorminia. Cette partie de North Blue était connue à cause des nombreux pêcheurs qui y résidaient. En plus de cela, un concours de pêche était organisé annuellement sur l’île, qui s’était tenu deux jours auparavant. Le vainqueur de cette année était un homme d’une cinquantaine d’année, nommé Tokorokoro Pulgrat, que tout le monde appelait Roko. Selon les gens du coin, il avait été chasseur de prime à une époque, mais cela restait à prouver. Sans compter cet aspect, l’île de Lorminia était un endroit paisible et offrant un merveilleux paysage. Un fleuve, le Farber, traversait l’île de part en part, procurant la possibilité de voyager en barque.

Ce jeune pirate, venant à peine d’arriver sur l’île, constata avec une certaine appréhension la présence de poisson à chaque coin de rue. Et oui, Noroma D. Seido avait peur des poissons ! Assez ironique pour un homme qui voyageait sans cesse en mer. Au moins, grâce au large chapeau sur sa tête, les habitants ne pouvaient pas voir son regard, similaire à celui d’un enfant à qui on raconte une terrifiante fable. Pour combler cette belle journée, une pluie diluvienne tombait. Cela ne gêna pas trop le pirate, surtout en voyant les commerçants ranger leurs marchandises, mais cela réduisait à néant le but de sa visite. Il n’y a que peu de choses qui peuvaient surpasser la phobie de Seido. Ici, c’est sa profonde envie d’assister à la fête locale où un grand nombre de jeune femme réputée pour leur beauté devraient être présente.

*Si ça continue comme ça, ils devront annuler la soirée sur la plage à cause de la pluie… satané pluie …*

Poussant un profond soupir, Seido chercha un endroit où s’abriter des yeux, et vit finalement une petite auberge, La Sirène des Eaux Douces, après quelques minutes. Ne voyant pas d’autres endroits, il s’y dirigea, en espérant trouver une place. En effet, les cloches venaient de sonner leurs douze coups, annonçant qu’il était l’heure de se mettre à table. L’auberge était aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le mobilier était majoritairement en bois, les murs étaient orné de peinture et … de poissons. Se frayant un chemin vers une table où il ne pouvait pas les voir, il s’assit finalement au bout de quelques minutes. L’endroit étant presque plein, c’était difficile de se déplacer. Une jeune fille, une brune au cheveu long et à la robe lui arrivant aux chevilles, vint lui adresser la parole.

Bonjour monsieur, et bienvenue À La Sirène des Eaux Douces, que puis-je vous servir ?


Si possible, une soupe pour commencer, suivit d’un plat à base de viande.

Puis-je vous conseiller notre plat du jour à base de poissons de trois types ?


C’est gentil, mais non merci … Je…euh…J’en ai mangé beaucoup hier et je préfère en manger ce soir.

Après lui avoir adressé un sourire, la serveur s'en alla. Un jeune homme, sans doute le frère de la demoiselle, vint lui apporter sa commande une dizaine de minutes plus tard. Tout se passe bien, jusqu'à ce qu'un verre se brise. Une petite orchestre sonnait peu de temps avant, mais maintenant, le silence régnait en maître.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Ven 2 Mar 2012 - 23:30





    - Archéologue, dites vous? Je crains que vous ne trouverez rien sur notre petite île de Lorminia. Les environs de notre chère village n'ont rien d’extraordinaires. D’ailleurs, Nilk n'est qu'un bled au la culture est basé que sur le poisson. Je doute que cela, puisse vous être utile mais prenez le temps d’assister à notre concours de pêche. Vous n'aurez pas d'autre occasion comme celui-là de voir ce challenge grandiose! Cela à lieu seulement tous les ans. Notre champion demeure et restera toujours Tokorokoro Pulgrat. Ce vieillard tient constamment la forme, on dit qu'il va prendre sa poiscaille encore plus loin dans l'océan pour ne pas montrer son secret quand il s’entraîne.

    - C'est bien intéressant tout cela mais je dois repartir de toute façon. Merci bien monsieur le maire. Au revoir.

    L'air déçut, l'historien traîna la patte en sortant du bâtiment. Il pensait pouvoir s'occuper utilement sur ce bout de terre de North Blue le temps que le navire dans lequel il s'était plutôt finisse son apprivoisement. Il ne remarqua même pas que la pluie forte lui ruisselait sur son grand manteau. Et voilà, il replongea dans de nouvelles pensées. Il songeait longuement à tuer son désœuvrement. Le concours le bottait bien mais cette dernière semblait être annulé ou repoussé. En plus, on voyait de moins en moins les habitants qui se courait se caché de l'averse qui prenait d’ailleurs de l'ampleur. Santant des goûtes tombés sur son nez, Wohrwèlch réalisa depuis tout à l'heure que le temps était loin d'être à son beau fixe. Il chercha alors un lieu pour s'abriter et se dirigea tout de suite vers l'auberge qui lui semblait être la plus dynamique.

    Pas de doute, la taverne était blindé. Le jeune homme se demandait s'il allait pouvoir trouver une place. Le mauvais temps avaient sans nul doute envoyé les villageois dans cette établissement. "La Sirène des Eaux Douces" demeurait un lieux très apprécié et convivial. La joie de se retrouvait dans de pareil moment était un moyen pour faire la fête dans ce village. On voyait même des musiciens dans un coin de la grande salle pour amplifier la bonne ambiance. Ça parler, glousser, piailler, picoler, jouer, danser et chanter. Certain dormait par la fatigue, d'autre pas le trop taux d'alcool dans le sang. Bref, une excellente animation dans se restaurant était rare et bon de savourer.

    L'archéologue se tenait encore sur le seuil de la porte lorsqu'un verre se brisa bruyamment sur le sol carrelé. Il y eut un silence de mort tout en coup. Des têtes se retournèrent vers la personne susceptible d'être l'auteur de la casse. Non, juste un regarde. Vu que ce n'était pas l'esprit des habitants de Nilk de créer la zizanie. Ce genre de scène était un classique chez eux. En effet, ils s'amusèrent à provoquer une petite crainte pour les voyageurs de passage. Eh non, il n'y avait pas de bagarre. Un homme prit la parole pour refaire partir la gaîté qui régnait juste avant:

    - Eh bien mon p'tit gars, on a peur de se couper les mimines? Aller ramasse avec tes doigts et dépêche toi!

    Il y eut des éclats de rire. Le patron qui venait de parler, s'avança vers l'individu avec un ballait. Les habitués connaissaient son humour et savaient perpétuellement que c'était pour faire rire la galerie. Il s'adressa à l'empoté avec délicatesse:

    - Rassures-toi, mecton, t'es pas l'premier. Ne l'prends pas mal, c'est juste d'la rigolade, hein? Aller les amis, musique!

    Et hop, le réfectoire se remit dans son état naturel. C'est à dire dans la joie et les éclats de rire quotidienne.

    Après un balayage des yeux, Wohrwèlch trouva enfin une place. Il s'y installa. Un homme mangeait déjà une soupe. Ne sachant trop quoi faire en attendant qu'on vienne lui prendre sa commande, il lui sourit. Aussitôt, une jeune femme vint et lui demande dans un gracieux sourire:

    - Bonjour monsieur, et bienvenue À La Sirène des Eaux Douces, que puis-je vous servir?

    - Bonjour. Merci mademoiselle. Hmm, une bonne soupe bien chaude et de la viande s'il vous plait. Rah, je meurs de faim, moi.

    - Voulez-vous du poisson ou de la viande, plus exactement? Nous avons plein de menu à basse de poisson.

    - Euh, oui pourquoi pas. Je prendrais donc avec. Merci bien.

    Sur chaque table, il y avait au moins une personne accompagné d'un autre. Tous semblaient vivre heureux, rigolaient aux farces et bêtises que son ami lui racontait. Tous? Non, seul une poignet irrésistible individu peu bavard semblait s’ennuyait sans pouvoir parler à quelqu'un. Cette personne était en face de lui. Il en déduisait qu'il n'était pas du coin. Alors, l'historien ouvrir le dialogue avec Seido D. Noroma:

    - Bonjour. Chouette ambiance, n'est-ce pas? Vous n'êtes pas d'ici, vous. Me tromperais-je?



Dernière édition par Wohrwèlch le Jeu 5 Avr 2012 - 12:33, édité 4 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Lun 5 Mar 2012 - 22:44

Seido ne voyait pas bien la scène d'où il était, mais les petits rires qu'il entendait en disaient long sur la suite.

*On dirait qu'ils ont trouvé un moyen de s'amuser ici.*

- Eh bien mon p'tit gars, on a peur de se couper les mimines? Aller ramasse avec tes doigts et dépêche toi!


Tout de suite après, les rires légers se transformèrent en de puisant rire, venant de toute part. Le patron, armé d'un vieux balais, passa non loin du pirate. L'homme était assez costaud et avez une tête sympathique.

- Rassures-toi, mecton, t'es pas l'premier. Ne l'prends pas mal, c'est juste d'la rigolade, hein? Aller les amis, musique!


Cette petite remarque amuse Seido, à qui on apporta sa soupe juste avant ue les musiciens reprirent leur instrument en main. Peu de temps après, un homme vint s'assoir à la même table que le pirate. Il sembla aimable, mais sa commande ne plaisait pas trop à Seido.

*Et mince, voilà qu'il va manger son poisson juste devant moi ! Mon jour de chance, on dirait ...*

- Bonjour. Chouette ambiance, n'est-ce pas? Vous n'êtes pas d'ici, vous. Me tromperais-je?

L'homme en question interrompit les pensées du pirate en lui adressant la parole, avec un sourire. Seido, par politesse, lui en adressa un en retour et lui répondit, après avoir déposé la cuillère qu'il avait porté à sa bouche.

Vous semblez être vif d'esprit ! En effet, je ne suis pas du coin, un peu comme vous, d'ailleurs. Un habitué ne m'aurait pas besoin la question de cette manière, ajouta t'il en voyant l'expression de son interlocuteur.

Intéressé par la pêche ? Entre nous, je suis plus intéressé par le concours de ce soir ...

En passant, moi c'est Seido.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Mer 7 Mar 2012 - 19:05





    Wohrwèlch regarda Seido attentivement. "Au moins il a une bonne tête. Et aussi vif d'esprit que moi, la conversation pourrait devenir intéressant.". L'historien le regardait dans les yeux. Il n'avait rien d'autre à faire à parler avec lui le temps que son repas soit servit. Il lui répondit:

    - En effet, je ne suis pas du coin. A vrai dire, je ne suis que de passage.

    Il le voyait manger, alors il continua:

    - La pêche ? Boah, moi non pas vraiment. Enfin quand il s'agit de survie, il faut dire que cela peut nous être utile. Pour ce qui est du concours, cela m'aurais permis de tuer le temps mais à cause de cette satané pluie, le challenge sera reporté semblerait-il. Dommage, car je repars ce soir, ce n'était pas prévus que je reste ici. En plus, il n'y à rien qui puisse me faire avancer dans mon travail...

    L’archéologue parlait évidement de son métier de fouille. Il baissa la tête. Puis en se redressant, il se présenta à son tour:

    - Enchanté Seido. Moi c'est Wohrwèlch. Je sais que c'est un prénom barbare pas commode et difficile à retenir. Et encore je te parle même pas de son orthographe tordue. J'ignore ce qui était passé dans la tête de mes parents. Au fait, pour faire plus simple, vous pouvez m'appeler Woh ou Wohr.

    A ce moment là, ce n'était non pas le même jeune homme qui servit l'historien mais la même ravissante demoiselle qui lui prit sa commande plutôt. Elle lui adressa avec un sourire radieux:

    - Et voila monsieur, votre plat est soigneusement assaisonné avec une spécialité de chez nous. Une sauce blanche au poisson. Vous m'en dirait des nouvelles.

    - Je vous remercie mademoiselle.

    Elle se pencha pour regarder Seido et Wohrwèlch en même temps puis elle leur dit:

    - Bonne appétit messieurs.

    Elle se retourna voir d'autre client quelque table derrière. L'ambiance bien dirigé par les musiciens donner la bonne humeur à tout le monde. Ça riait dans les quatre coins de la pièce. Ça parlait même un peu fort. Du coup, l'historien monta un peu le volume de ses cordes vocales:

    - Hum, du coup, vous avez l'intention de voir ce fameux concours? Je vous ai pas demandé tout à l'heure mais vous aimez la pêche, vous?


https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 8 Mar 2012 - 23:57

Le pirate écouta son interlocuteur parlé, commençant à manger son repas. L’homme semblait être venu pour son travail. Quel genre de boulot pouvait bien amener un homme dans un endroit ne possédant, à priori, rien de spécial ? Un journaliste, peut-être ?

*Woru ….Woruèlche ? Quel nom bizarre !*

-C’est vrai que c’est un nom peu commun ! J’aurais au moins appris une chose aujourd’hui, ahahah
Le jeune rigola de bon cœur. La jolie serveuse arriva ensuite, apporta le repas de Wohr. La sauce blanche recouvrant le poisson le masquait, une vraie aubaine, car le poisson était énorme, et en un seul morceau. Cela n’empêcha pas à Seido de pâlir un peu sous son chapeau. Sous l’emprise de l’émotion, il ne répondit même pas à la demoiselle.

- Hum, du coup, vous avez l'intention de voir ce fameux concours? Je vous ai pas demandé tout à l'heure mais vous aimez la pêche, vous?

- Euh … Oui, euh … C’est pour le concours, en gros. Je pêche rarement, *voir jamais*

L’homme commençait à manger, éparpillant un peu la sauce … D’un bond, Seido se leva, faisant presque tomber sa chaise. Voyant que quelques personnes le regardaient du coin de l’œil, il enchaîna.

-Pardonnez-moi, une envie pressante …

Le pirate se dirigea alors vers les toilettes, suivant un panneau sur un mur. Montant les escaliers, il alla se rafraichir durant quelques minutes. Après s’être regardé dans le miroir, réajustant son chapeau, il revint à sa place. Heureusement, une idée lui était venue à l’esprit. Seido s’adressa à son compagnon de table sans regarder son assiette.

- Navré, une petite allergie qui refait surface … Mais dites-moi, quel est votre profession ? Pour ma part, je suis médecin.

En attendant sa réponse, le jeune homme finit sa soupe. Faisant signe à un serveur, on le débarrassa, et on lui apporta le plat principal quelques instants plutard. Ce dernier, à base de viande de toutes sortes, était accompagné par une salade et des pommes de terre.

Et si on partageait une petite bouteille ?

https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Mer 14 Mar 2012 - 17:21





    Wohrwèlch fut surpris quand Seido se leva brutalement d'un bond. Il se demandait ce qu'il se passait. Il croyait une seconde avoir dit une chose qu'il ne fallait pas."Ou court-il comme ça? Je lui ai fait peur ou quoi?". En attendant, il finissait le contenu de son assiette tranquillement. Il n'était pas pressé et il savait que tôt ou tard, l'homme qui était auparavant en face de lui reviendrait. Sortant d'une porte qui devait certainement accéder aux toilettes, le pirate se ramena et lui demanda le métier qu’exerçait Wohr. Celui-ci lui répondit:

    - Oh, médecin? Vraiment? Peut-être, pourriez-vous étudier mon drôle de cas. En effet, je suis victime d'une maladie orpheline qui s'avère être incurable par de nombreux professionnelles. Seulement, je suis convaincu du contraire. Mais gardons cela pour plus tard. Je n’aimerais pas vous revoir dans la minute qui suive aux W.C à cause de ces détails fâcheux... Pour ce qui est de mon travail, je suis d'abord historien mais aussi archéologue à moindre échelle. C'est l'une des raisons qui me font voyager.

    Wohrwèlch mangeait doucement entre chaque phrase. Une fois son plat vidé, il appela à son tour la jolie demoiselle pour reprendre une autre commande. C'était la première fois qu'il avait aussi faim depuis longtemps. Peut-être le poison qui donnait de l'effet? Le jeune homme au chapeau lui proposa de s’offrir une bouteille pour leur rencontre. Wohr essuya sa bouche délicatement avec sa serviette et prit la parole:

    - Je suis désolé Seido, je ne suis pas un grand buveur d'alcool. Mais si vous insistez, je ferais l'effort de vous accompagner. On ne dirait pas, mais au fond de moi, je sais être un homme poli sans vouloir me vanter.

    A ce moment-là, une serveuse arriva.

    Oui monsieur, que puis-je pour vous?

    Pour prendre un autre succulent poisson s'il vous plait. Et euh...

    L'homme encapuchonné tourna la tête vers son nouvel ami pour que ce dernier finisse sa phrase. Le pauvre, il ne connaissait absolument rien en vin.


https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 22 Mar 2012 - 23:33

Quand on lui parla de la maladie, Seido redoubla d’attention. Selon les dires de son interlocuteur, des spécialistes ne lui avaient trouvé aucun remède. Voilà qui devenait intéressant, même si ça ne devait pas être facile pour le pauvre Wohrwèlch. Lorsqu’il voulut lui poser plus de questions à ce sujet, l’homme changea de sujet, et parla de sa profession. Un historien ? Ils ne couraient pas les rues. Cette île devait cacher l’un ou l’autre secret, si l’historien s’était donné la peine d’y venir. De nouveau, le pirate n’eut pas le temps de parler, en raison du serveur qui revenait. Seido ne put retenir un petit grognement lorsqu’il entendit ce que Wohrwèlch avait commandé. Se raclant la gorge, il termina la phrase de son compagnon.

Et une bouteille de votre vin local, voir une demi-bouteille. Il vaut mieux attendre ce soir pour se saouler !

Ayant pris la commande, le jeune serveur s’en alla, laissant les deux hommes entre eux. Avant de recommencer à manger, il s’adressa à Wohrwèlch.

Parlez moi donc un peu plus de votre maladie. Que vous ont donc dit les experts en la matière ? Je dois vous avouer que je suis spécialisé en chirurgie, et en herboristerie, ce qui ne pourra peut être pas vous avancer. Cependant, si vous me le permettez, je me ferai une joie de vous aider. C'est notre devoir de le faire, même si on fait face à l'inconnu.

Enfin, je vous écoute. Comment avez-vous découvert ça ? Quels sont les symptômes ? Les effets ?

https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Ven 23 Mar 2012 - 14:50





    Tiens donc, médecin?

    Wohrwèlch se parlait dans sa tête quelque instant. "L'herboristerie? C'est quoi encore ce truc. À mon avis cela concerne des plantes je pense, non? Peut-être une méthode plus douce et moins chimique à mon gout. Un chirurgien et herboriste en même temps ça me change de ceux que j'ai côtoyé autrefois... Mais je ne sais pas quoi lui dire. L'envoyer balader ou faire encore un effort pour essayer une énième fois qu'on me guéris? Bon aller après tout je me base toujours sur ce bon vieux proverbe qui porte bien c'est fuit: qui ne tente rien à rien." Il s'excusa pour le temps qu'il mit pour répondre:

    - Désolé, je mets trois plomb quand je réfléchis trop... Hmm, voyez-vous, je serais bien curieux de votre aide grâce à vos tallant dans l'air beau truc bidule, j'ai déjà oublié le nom... Bon après tout vous êtes médecin et vous en avez vu des cas extrême, j'imagine mais vous ne plaigniez pas si vous vomissez ensuite.

    Après avoir parlé, il retira d'un coin sa capuche de manière à que Seido soit en mesure de découvrir seul la mystérieuse lèpre de l'historien. Wohr avait peur que les gens si heureux et tranquilles dans le bar prendraient la panique. Il ne voulait pas gâcher cela. Il n'osa pas tout lui montrer, peut être plus tard. Il ôta seulement ensuite, la partie qui couvrait son épaule gauche. La peau était très abîmée et avait tendance à se décomposait davantage sans le manteau qui la protégeait et soutenait. Il continua:

    - Bon, comme vous l'avez certainement compris, cette chose n'est pas ordinaire par rapport à ce qu'on peut voir d'autre. Je ne pue pas, ma chaire est juste en lambeau. Il y a des profonds scions. J'ai de la chance que cela ne s'infecte pas davantage mais je ressens plus la douleur quand je reçois des coups à ces endroits. De plus, les experts et moi-même pense que je n'atteindrais pas la trentaine. Je vois avoue que j'ai de plus en mal mine de rien et surtout je me sens faiblir chaque année qui passe. Certain prennent des rides au front, moi c'est partout où cela se dégrade.

    Il prit une petite pause.

    - Pour répondre maintenant à votre question plus correctement je possède à vrai dire cette étrange maladie depuis ma naissance. En ce qui concerne les symptômes et effets, je ne vous ai pas tout dit... Je vous en dirais plus certainement après le repas...

    - Eh voilà le demi vin et le repas de monsieur.

    Interrompant la conversation, le serveur arriva avec un plat bien chaud. Le poisson était différent, la couleur était plus blanche. La sauce qui l'accompagnait envenimé l'envie de le manger. Wohrwèlch profita de la situation pour changer un peu la discussion en rebondissant sur le métier de Seido:


    - J’imagine que vous avez des méthodes de travail plus différent qu'un simple médecin, non? Vous faites cela plus en pleine nature, non?


https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 29 Mar 2012 - 22:12

Le médecin sourit à son interlocuteur, amusé par ces paroles.

Oh mais vous savez, dans notre profession, nous ne sommes plus vite impressionnée après quelques années de pratique. En plus, en temps que chirurgien, je suis parfois amené à voir des choses non conventionnelles. Par exemple, il y a quelques semaines, un homme s'était blessé en courant, et son tibia était sorti de sa jambe, ouverte sur toute la longueur. Ce n'était pas très beau à voir.

Faisant une courte pause, afin de manger sa viande avant qu'elle ne refroidisse, il observa la curieuse maladie de l'historien. Peau qui semble brulée, pas d'odeur, sensibilité accrue, ... bizarre. En y réfléchissant, Seido ne voyait pas trop quel genre de maladie cela pouvait bien être. En plus, son interlocuteur possédait cela depuis sa naissance. C'était peut-être héréditaire ?

- Pour répondre maintenant à votre question plus correctement je possède à vrai dire cette étrange maladie depuis ma naissance. En ce qui concerne les symptômes et effets, je ne vous ai pas tout dit... Je vous en dirais plus certainement après le repas...

- Eh voilà le demi-vin et le repas de monsieur.

Le jeune serveur, souriant, arriva à ce moment là, portant une chose qui fit virer au blanc le visage de Seido, qui était visible cette fois. Le jeune homme lui demanda s'il allait bien, mais Seido lui fit un signe de la main pour lui dire que ça allait. S'approcher encore plus de lui avec le plat en main n'était pas une bonne idée. Seido commençait à ressentir un malaise. Le choix de la taverne n'avait pas été si bonne, on dirait. Il se sentit un peu mieux quand on éloigna de lui le repas démoniaque.

Désolé, je ne suis pas très en forme ...

Pour répondre à votre question, je dirai que seuls mes méthodes changent. Je ne vois pas vraiment d’où vous vient l'idée que je puisse opérer en pleine nature, mais bon. Oh, pour le côté herboriste peut être ? Non, mais je vais juste récupérer des herbes en forêt, ou je m'en procure en ville. En trouver n'est pas difficile, mais connaître leur application dans la médecine est un autre histoire, mon boulot, en fait.

Dans votre cas, une lotion pourrait aider à voir de quoi il en tourne exactement. Vous avez des allergies ? D'autre parent malade ?

https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Jeu 29 Mar 2012 - 22:28





    - Oulah, on rentre dans un autre débat, là. Voyez-vous, je n'ai guère eu de relation en bon terme avec mes parents. Surtout, depuis que j'ai quitté le milieu familial. En fait, je n'ai jamais eu la possibilité d'apprendre plus sur ma famille, à chaque fois que je posais des questions sur les ancêtres je me faisais corriger par mes vieux. Le fait qu'on m'interdisait ce genre d'information, me poussais plus à me renseignais sur le passé en général, mais avant tout, sur ma propre personne. Je soupçonne de n'être pas normal, à vrai dire. En réalité, je suis historien, car je voulais vraiment en savoir plus, et espérer trouver quelque chose qui révèle des cas similaires à ce que je suis. Vous avez devant vous un spécimen très rare, je suis unique.

    Après un long monologue, Wohrwèlch prit quelque bouchée dans son assiette, regardait de temps à autre Seido. Visiblement, les deux devaient profondément avoir faim pour manger sans un bruit pendant ce petit laps de temps. Cela suffit pour vider la moitié de son plat. Fallait dire que la maison savait faire avec les poissions. En même temps, c'est quand même dans la culture de ce village. À propos de poiscaille, les deux mangeurs semblaient avoir oubliés le concours.

    L'ambiance dans la salle n'avait pas changé. Les gens riaient et jouaient tout en mangeant de spéculant repas à base des produits de la mer. Soudain, un homme se leva d'un bond et s'exprima:

    - Aller, on ne va pas rester sans rien faire alors que la pluie continue à nos gâcher la journée? Et si on dansait? MUSIQUE!!!

    Alors, la plupart des personnes allaient chanter et jouer de la musique un peu sous l'averse. Pendant ce temps-là, l'historien profita du vide, car il voulait montrer quelque chose à Seido. Il prit la parole:

    - Pour ce qui est des lotions, elles n'ont eu strictement aucun effet sur moi. Cependant, peut-être que l'une des vôtres réussira à me guérir. Mais mon optimise à ce sujet me dit que c'est peine perdu... Je ne souffre non plus de quelconques allergies et je ne crois pas que d'autres parents furent malades. Vous pensez à une maladie héréditaire que serait orpheline?

    Il prit une petite pause. Et inspira un bon coup.

    - Maintenant, si vous le permettez, je souhaiterai vous montrer mon ventre. Rassurez-vous, je ne laisserais visiblement que le milieu qui n'est pas atteint.

    L'archéologue décala sa chaise sur le côté afin que le médecin examine de plus prêt et aussi à ce que les curieux ne puissent pas voir la chose. Il monta le pan de son manteau et déboutonna les trois premiers boutons de sa chemise. Une fois que son abdomen soit à la lumière des lampes , il continua tranquillement:

    - Alors? Étrange, n'est-ce pas? Je pense que le fait de ne pas avoir de nombril signifie bien quelque chose plus au moins anormale, non? À force d'y réfléchir et de rechercher cela me pousse à croire que je ne suis pas humain... du moins, que je ne suis pas né dans le ventre de ma mère... En fait, je pense que je suis une expérience qui n'aurait pas bien tourné et qui expliquerait mon état qui se dégrade d'année en année...

    L'homme à la capuche se confiait de plus en plus au mec en face de lui. Alors qu'ils ne se connaissaient pas, il sentait que le contacte passer bien entre eux. Il l'aimait déjà. Bien que Wohrwèlch n'eut pas beaucoup d'amis, il estimait qu'en avoir était toujours bénéfique. Fallait dire qu'il s'attachait rapidement aux personnes dont il passait de bons moments. Après avoir remis ses vêtements en place, il se réinstalla et fini son repas.

https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mer 4 Avr 2012 - 0:14

Le pirate écouta la réponse avec attention, hochant la tête. Son interlocuteur ne semblait pas avoir eu une enfance facile. Il finit par rigoler par la dernière remarque de celui-ci.

Unique, hein ? Vous savez, je crois que nous sommes tous unique à notre manière. Par contre, je dois avouer que je trouve cela fort suspect. Que pouvaient bien cacher vos parents ? Je comprends tout à fait l’envie de trouver des réponses à vos questions. La curiosité est dans la nature humaine. En tout cas, j’espère que vous trouverez ce que vous cherchez.

Le jeune homme commençait ensuite à manger, concentrant son attention sur le gouteux morceau de viande, au beau milieu de son assiette. Wohrwèlch en fit de même avec son poisson. En silence, les deux hommes finirent de manger, ou presque, accompagné par l’ambiance joyeuse de l’auberge. En fait, cela se faisait de plus en plus bruyant, de sorte que l’on pouvait difficilement s’entendre penser. L’historien finit par reprendre la parole, en lui expliquant qu’il avait pu observer l’inefficacité des lotions sur son corps.

Je pensais effectivement à une maladie héréditaire, mais ça reste difficile à prouver vu votre rapport avec votre famille. Cela ne facilite pas trop la tâche.


- Maintenant, si vous le permettez, je souhaiterai vous montrer mon ventre. Rassurez-vous, je ne laisserais visiblement que le milieu qui n'est pas atteint.

Hochant la tête en signe de réponse, le médecin laissa son patient faire à son aise. Celui-ci, discrètement, déboutonna sa chemise et lui montra son ventre. Seido ne savait pas trop pourquoi il tenait à faire ça, mais en tout cas, cela attisait sa curiosité. Le pirate resta surprit en voyant l’absence de nombril. Comment cela pouvait-il être possible ? Wohrwèlch continua à parler, laissant un peu de temps à Seido pour organiser ces pensées, un peu confuses. Durant sa carrière, il avait eu l’occasion de voir des choses étranges, mais pas à ce point-là !

Comme vous le dites si bien, ce n’est pas très fréquent. Je ne vais pas dire que c’est unique, car le monde est vaste et je ne voudrais pas dire des bêtises. Reprenons cela en détail… Le nombril est la cicatrice de naissance laissée par la coupure du cordon ombilical d’un nouveau-né des mammifères placentaires. Certains contes parlent des premiers êtres humains, qui seraient eux aussi sans nombril, car ils n’étaient pas engendrés par une mère… Mmm, votre hypothèse peut être juste, même si ça semble complètement dingue ! Au moins, ça expliquerait le comportement de tes parents.

On peut essayer de voir ce qui est humain chez toi, avant de se concentrer sur ce qui ne l’est pas. Qu’est-ce que tu en dis ? Quelqu’un a déjà testé cette approche ? Il faut vérifier les muscles, les os, peut-être faire un test sanguin…


Sans en prendre conscience, il avait commencé à parler technique, ce qui n’arrivait pas depuis quelques temps. En effet, vu sa nouvelle profession, Seido n’avait plus eu l’occasion d’exercé son rôle de médecin. De plus, il avait commencé à tutoyer son interlocuteur-patient, chose qui ne rentrait pas dans ses habitudes. Il devait sans doute l’apprécier.

Il serait préférable d’aller ailleurs. Faire un examen médical en public n’est pas mon fort, ahaha

https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Mer 4 Avr 2012 - 10:59





    Le jeune homme remit sa chemise et finit de manger. Pour faire plaisir à Seido, il se versa un demi-verre de vin après avoir servi son compagnon de table.

    - Quand vous dites que certains contes parlent des premiers êtres humains, qui seraient eux aussi sans nombril, car ils n’étaient pas engendrés par une mère. Euh, on ne va pas aller dire que je suis vieux. Ahaha. Non, j'ai bel est bien 24ans. Mais disons que mes théories me portent à croire que mes parents ne sont pas véritablement les miens puisque qu'il semblerait que je ne suis pas la chair de leur chair. Bien sûr, ce n'est qu'une hypothèse...

    Wohrwèlch écoutait attentivement son médecin. Oui, il était devenu pour lui son toubib. D'une certaine façon, il l’appréhendait facilement. Fallait dire que le courant passait très bien. Par contre, toujours par respect d’autrui, il continua à le vouvoyer.

    - Oui, je suis de votre avis. Commençons par ces points. Je n'avais jamais réalisé de tel examen concernant mes muscles et mes os. Par contre, pour ce qui est de mon sang, je vous laisse voir la surprise.

    Après avoir prononcé cette dernière phrase, il lui fait signe des sourcils. Il continua:

    - Je suis curieux à la fois de voir comment on procède pour vérifier les tissus musculaires et osseuses. Mais je serais encore plus étonné que vous y trouverez rien de particulier. Si cela peut vous aider, je n'ai pas franchement eu le souvenir d'un quelconque malaise ou problème lier à cela.

    Il attendit que Seido fini son assiette.

    - Hmm, même si vous en étiez capable, afin de ne pas semer les paniques, je préfère en effet que l'on fasse cela ailleurs. Au moins, si cela vous dit, on peut terminer notre conversation dehors? Ce n'est pas la pluie qui va nous empêcher. Ahah.

    Sans attendre une réponse de son correspondant, il se leva et se dirigea vers le comptoir. Il paya la note des deux repas et du vin. Il se retourna pour regarder Seido. La salle était toujours aussi peu remplie. Les habitants du village dansaient encore et toujours sous l'averse. Il adressa une dernière parole avant qu'ils franchissent le seuil de la porte:

    - Si ça vous ne gêne pas, on a qu'à aller voir l'embarcation d'où je viens. Peut-être qu'ils ont fini de le ravitailler? Il y a un pseudo-médecin à bord, mais il est juste là histoire que l'équipage ne tombe pas malade. Entre nous, je ne le trouve pas performant... Tout cela pour vous dire qu'on pourrait être plus tranquille dans son laboratoire. Ils sont certainement tous en train de manger aussi.

    Ainsi, les deux compagnons se dirigèrent vers le port qui n'était pas très loin.

https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Ven 6 Avr 2012 - 15:01

Le médecin la tête, approuvant les paroles de son nouveau patient. En effet, il était fort probable que ces parents ne soient ces véritables géniteurs. Cette histoire commençait à attiser la curiosité de Seido. Qui sait ce qui pouvait bien se cacher sous cela ? De plus, l’une des possibilités était que le jeune médecin se trouvait, en réalité, en face du premier clone humain créé par l’homme ! Lorsqu’il était étudiant, Seido avait entendu parler de scientifique traitant de ce sujet, sans jamais en rencontrer un seul. Selon l’un de ces mentors, vouloir recréer les créations des dieux n’était pas les devoirs d’un scientifique, un peu comme la quête d’immortalité dont certains étaient obnubilé. Son compagnon de table se montra de plus curieux face aux méthodes que Seido allait employer. En fait, il n’avait qu’une idée globale de la suite des événements. Pendant que Wohrwèlch parlait, le pirate finissait de manger rapidement, manquant de s’étouffer une fois ou deux.

Oui, finissons ça dehors. Je n’ai pas l’habitude faire un examen complet en public.

Seido voulut payer son repas, mais son compagnon lui paya gentiment. Bien entendu, il ne refusa pas ce bel acte. Le pirate était un peu déçu de voir qu’il pleuvait toujours. Un tel temps devrait être interdit, pensa le jeune médecin.

Ah, tu n’as pas de navire ? Moi non. Ça revient cher, et c’est difficile à diriger seul. J’espère que le cabinet est bien entretenu. Je suis un peu maniaque sur ce côté-là. L’hygiène est importante dans la médecine. La vie du patient peut en dépendre.

Sur ces derniers mots, il suivit son compagnon sous la pluie, sac à dos sur l’épaule gauche. Au bout d’une dizaine de minute, ils arrivèrent à la dite embarcation, un navire moyen usé par le temps. Wohrwèlch entraîna son toubib entre les murs du bateau, jusqu’à une petite salle. Les deux hommes y entrèrent, après avoir frappé, sans obtenir aucune réponse. Posant son sac près d’une table, Seido en sortit une petite trousse.

On dirait que le médecin de bord n’est pas là. On sera tranquille, au moins. Je vais commencer par prendre ton activité cardiaque au repos, puis après quelques pompes. Une dizaine devrait faire l’affaire.

Le médecin, une fois que tout cela fût achevé, testa les réflexes et la vue de l’historien. Au final, il sortit une grosse seringue de son sac.

Prêt ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 7 Avr 2012 - 14:59





    Les réflexes et la vue de l’historien étaient positifs. Alors, Seido passa la quatrième vitesse, il sortit une grosse seringue de son sac et demanda si Wohrwèlch était prêt. Le patient lui répondit donc avec un grand sourire:

    - Oui je suis plus que prêt. C'est quand vous voulez.

    Il avait halte de voir les résultats. Il n'arrivait pas à se tenir tranquille à l’intérieur de lui-même. Il s'allongea alors sur la table d'opération en tendant son bras droit pour la prise de sang. Le pirate lui passa un produit anti-infection avec du coton et piqua à cet endroit.

    - Aïe!! Désolé, j'ai beau m'attendre, ce me surprend toujours.

    Il sentit la seringue lui rentrer dans la peau. Il attendit patiemment que le précieux liquide soit récupéré.

    - Et maintenant? Avec qui allez-vous analyser la qualité de mes os et de mes muscles?

    Peu de temps après, la porte s'ouvrit. Le médecin de bord était de retour. Il s'exclama dans le plus grand des étonnements. Il n'avait vu que Seido dans un premier temps. Ces paroles lui étaient adressé:

    - Eh, mais... mais qui vous a permis d'entre dans mon laboratoire? Je vais appeler les matelots. Allez-vous en!

    Alors, le jeune homme défendit son nouvel ami en répondant à sa place:

    - Salut Itachi. Ne faites pas cela, vous voyez bien qu'il est avec moi. Je me suis permis de faire une expérience dans votre cabinet, car je croyais que vous ne seriez pas de retour avant 14h.

    - Certes. Je ne suis pas réjouis de votre comportement. Est-ce que je viens travailler dans votre cabine pendant vos absences? C'est bien parce que tu connais ce type que je vous autorise à finir ce que vous faisiez.

    - Merci. Et encore désolé pour ce dérangement.

    Après que le propriétaire du lieu referma la porte, Wohr s'adressa à Seido:

    - Je suis désolé, je crois qu'il vaudrait mieux en arrêter là. L'équipage revient déjà et dans quelques instants, ils seront tous au compète. Et se serait fort dommage que nous vous embarquons par m'égare.

    Il eut un petit rire. Il se sentait gênait que cela soit arrivé. Il continua:

    - Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on fasse cela une prochaine fois. Et qui sait, peut-être sur votre futur navire. En pensant à cela, je vous propose qu'on se fixe un lieu de rendez-vous et une date. Je serais impatient de vous revoir à ce moment-là, qu'en pensez-vous? Ce n'est pas que je veux vous mettre à la porte, mais je serais vraiment embêté s'il vous arriverez des problèmes.


https://www.youtube.com/user/Xotokss
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Dim 8 Avr 2012 - 22:53

Le jeune médecin constata assez rapidement que rien chez son patient, au niveau de la vue et des réflexes, ne différait d’une personne « normal ». De plus, à part l’absence de nombril, rien d’anormal ne se détectait. En fait, c’était assez logique, si on suivait la théorie comme laquelle il était une copie d’un humain, qui devait être le plus proche possible de l’original. Pendant qu’il piquait l’historien, Seido se demandait quoi vérifier d’autre chez lui. Les organes semblaient être en place, ainsi que la structure musculaire, au premier abord. Alors qu’il terminait son prélèvement sanguin, le médecin de bord revint, s’énervant contre Seido. L’homme n’avait pas tort, car notre homme n’appréciait pas non plus que l’on usait son cabinet en son absence. Mais bon, c’était trop tard maintenant.

- Je pense qu'il vaudrait mieux que l’on fasse cela une prochaine fois. Et qui sait, peut-être sur votre futur navire ? En pensant à cela, je vous propose qu'on se fixe un lieu de rendez-vous et une date. Je serais impatient de vous revoir à ce moment-là. Qu'en pensez-vous? Ce n'est pas que je veuille vous mettre à la porte, mais je serais vraiment embêté s'il vous arriverait des problèmes.

C’est une bonne idée, et ça me laisserait le temps d’analyser ton sang correctement. Disons …. dans trois mois ? Tu connais Inari ? Non ? Cette île est connue pour son lieu de culte, l’endroit idéal pour un historien. Je t’y attendrais à l’auberge de la Jonquille Bleue. Mais attention, ne commande pas à manger sans vérifier le plat des autres clients. Un ami s’est senti malade après y avoir déjeuner.

Rangeant ses affaires, il s’adressa de nouveau à son compagnon.

Par contre, tu dois savoir une chose à mon propos. Je suis un pirate, pas encore très connu, mais ça viendra. Un jour, je monterai un équipage, mais le moment n’est pas encore venu.

Étonnamment, la nouvelle ne perturba pas Wohrwèlch. Qui sait, il avait peut-être deviné ? Dans tous les cas, ne pas le voir effrayé par la nouvelle lui faisait plaisir. Mieux, Seido se demandait s’il devait l’inviter à le rejoindre, mais c’était peut-être un peu tôt, c’est vrai qu’ils ne se connaissaient pas encore beaucoup. Mais voilà, un médecin se devait d’être aux alentours de son patient, surtout si ce dernier est touché par une maladie inconnue. Seido réfléchit un court moment, le temps de finir son rangement et le nettoyage de certains ustensiles.

Si cela t’intéresse, tu peux te joindre à moi. Un équipage à deux n’est pas l’idéal, mais c’est un début. Je te donne jusqu’à notre prochaine rencontre pour réfléchir. Devenir un pirate implique certaine chose, je te laisse peser le pour et le contre, tu as largement le temps, je crois.


Après avoir écouté la réponse de l’historien, Seido s’en alla, en le saluant par une solide poignée de main. Ils s’étaient juré de se revoir bientôt, et Seido devait faire un sorte de monter un équipage. Le temps était venu pour lui de remuer un peu son cul. Avant de repartir, le pirate repassa à l'auberge, afin de boire une dernière bière. Elle était déjà moins peuplée qu'avant, ce qui n'était pas plus mal.

*Va falloir trouver un labo pour analyser ce sang...Ou diable puis-je aller ?*
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 8 Avr 2012 - 23:32





    Le jeune sortait parmi ses affaires une feuille volante dans un de ses livres et nota l'adresse de rendez-vous en parlant à voix haute comme pour demander une confirmation.

    - L’auberge de la Jonquille Bleue, alors. Et dans trois mois, jour pour jour. C'est d'accord. Je suis impatient de vous revoir. J'aurais d'ici là le temps de visiter l'île. Eh oui en tant qu'historien, je m’intéresse à tout.

    Lui aussi rangeait ses effets personnels. Il s'était redressé sur ses deux pieds. Il avait une petite larme qui coulait le long de sa joue. Il répondit à la révélation de Seido:

    - Pirate dites-vous? Boarf, j'en ai vu des vertes et des pas mures avec eux. Franchement, je ne différencie pas les hommes à ce que le Gouvernement affiche sur eux, mais à ce qu'ils ont dans le cœur. J'ai plus ou moins de facilité à remarquer si quelqu'un est bon ou non après quelques échanges. Et je n'ai pas de doute sur votre bonté. Je suis sûr que vous ferez un bon capitaine à l'avenir.

    Après quelque instant il continua:

    - Il n'y a pas de problème. Je vous donnerais ma réponse dans trois mois.

    L'archéologue était plutôt triste de quitter un ami aussi brutalement. Il était encore gêné pour tout à l'heure. Cela lui faisait de la peine. Il raccompagna son médecin sur le pont et lui fit un dernier au revoir de la main. Il y avait déjà quelques matelots. Ils regardaient d'un mauvais œil le lépreux, car il avait fait venir un type inconnu durant leur absence. Quoi de plus normal de se posait des questions pour cela.

    Peu de temps après, le jeune homme alla s'enfermer dans sa cabine. Il attendit que tout le monde soit là et qu'ils prennent la mer. Il réfléchissait déjà à la proposition de Seido. C'était un choix assez difficile à cause du Gouvernement et de la Marine. Il ne voulait pas qu'on pense de mal de lui, mais à la fois être dans un équipage lui serait plus qu'avantageux que de payer toujours son droit de séjour. Encore faut-il que ce que prévoit le jeune pirate soit pas des massacres à tout va. Wohrwèlch ne pensait pas ça de lui. Avec l’entretien qu'il eut avec lui, il avait déjà une bonne image du toubib.

    ~~FIN~~



https://www.youtube.com/user/Xotokss
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1