AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


PRIVEE [RP] [Le Temple d'Énérith] - Combat dans les ruines - Chapitre n°2 Le temple

Aller à la page : Précédent  1, 2
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 8 Avr 2012 - 14:46

Rappel du premier message :

Seido et Jack me suivaient juste derrière mes pas. Je n'avais pas encore tout dit sur ce que je savais en théorie au sujet du temple, d'après les livres d'histoires. Encore moins sur ma première péripétie où j'avais déjà tenter auparavant de m'engouffrer dans les profondeurs interminables des ruines. On était à terre. Les édifices n'avait que des piliers sur l'esplanade d'entrée avant de dévoilé la seule et unique entrée en haut des escaliers.

Il faisait malheureusement nuit, du moins il devait plutôt être au alentour de 18h. Le ciel était sombre à cause des gros nuages chargé en électricité. La pluie battait déjà au vent nos visages. Quelques flashs déchiraient le firmament en colère. L'orage se rapprochait.

Les aventuriers se fabriquèrent des torches et se dirigèrent dans la gueule des ténèbres. Wohrwèlch entendait l'appel du bâtiment sacrée. Oui, les trois compagnons n'eut guère de problème à s'enfonçaient dans la grande ouverture. Les murs étaient très haut et le couloir faisait au moins 10m de large. À part quelques fresques et mosaïques, les parois n'avaient rien de particulier. Une fois dans le passage, ils descendirent des longues marches. Ce type d'entré n'était pas méconnu de l’archéologue. D’ailleurs, cela ressemblait étrangement au premier temple où il avait mis les pieds. Là, où il avait trouvé sa fameuse babiole Hèl.

- Attention, certaines marches se sont effondrées en dessous dans le vide. Alors faites gaffes de ne pas tomber dans les trous par-ci et là. Et soyez aussi vigilent, car le sol peut glisser à des endroits où l'eau s’infiltre...

Des gouttes ruisselaient le long des murs et depuis les quelques stalactites. La pièce était très humide. En peu de temps, ils se retrouvèrent dans la première antichambre. C'était juste une salle aux dimensions carrées avec un haut plafond sculpté. Sur les côtés il y avait de grandes statues assissent sur des trônes de pierre géants. Au sol, là où les dalles étaient manquantes, la terre boueuse laissait l'eau s'accumuler. Enfin, à quelques endroits où le mur de brique était éventré, de grosses racines s'imposaient dans cet endroit lugubre. La végétation était rare, mais c'était seulement les espèces qui n'avaient besoin de peu de lumière et beaucoup d'humidité. On ne comptait pas le nombre de champignon ou de toile araignées à ce propos...

- Ne traînons pas. Inutiles de rester ici. Les futures pièces seront beaucoup plus impressionnantes. Ce n'est qu'une antichambre...

L'encapuchonnait ouvrait la marche. Il se dirigea tout droit suivi de Seido et Jack.

Spoiler:
 
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Dragger Jack
Dragger Jack

♦ Localisation : South Blues - Royaume de Bliss

Feuille de personnage
Dorikis: 2501
Popularité: -132
Intégrité: -117

Ven 13 Juil 2012 - 23:30

    Ils n'avaient rien d'autre à faire pour le moment que marcher en vue de déboucher sur quelque chose dont le forgeron n'avait strictement aucune idée. Le capitaine brisa le silence en questionnant le jeune pirate, c'était bien vu de sa part et si il ne l'avait pas fait le rouquin l'aurait questionné à son tour. Il n'aimait pas trop les moments de silence surtout quand ils sont deux, ça craint. Jack prit la peine de répondre à la question assez logique de son nouvel équipier. Son marteau suscitait souvent des interrogations, c'est vrai qu'il était rare de voir un pirate se trimballer avec une épée tout en gardant un marteau à ses côtés. Et il se trouvait que Seido avait vu juste, il comprit assez vite qu'il était forgeron peut être avait-il un oeil analyseur .. Si on regardait bien, on pouvait remarquer déjà l'importante musculature de ses bras, ses mains montrant qu'il frappe souvent ( que ce soit du métal ou des personnes héhé ) et le visage dur d'une personne vivant fréquemment la chaleur des fourneaux.
    Enfin pour conclure qu’il ne se séparait jamais de ses outils de travail. C’était un peu un forgeron ambulant, à tout moment il pouvait tomber sur un gisement de pierre ou n’importe quel autre métal. Voilà pourquoi il avait aussi une pioche portable ( un peu plus petite qu’une normale ) pour toujours miner, n’importe où et n’importe quand.

    Il informa encore une fois qu’il était médecin, mais comme il l’avait lui-même remarqué, il se répétait beaucoup et Jack aussi l’avait remarqué. Il continua sur sa lancée de questions en arrivant à lui demander depuis combien de temps il était dans la piraterie.. Ce genre de questions amenaient Jack à un peu trop réfléchir sur son passé et surtout sur tout ce qui s’est déroulé depuis et c’était pas toujours très très beau .. Alors il préféra ne pas s’éterniser sur cette question et répondre directement à la troisième question du capitaine. Une question qui demandait surement une réponse précise, ou un plutôt une question qui espérerait une réponse précise.

    « Un équipage .. à vrai dire non, je n’en ai pas. Cela fait plusieurs années que je me balade seul et il est vrai que plusieurs fois j’ai pensé à rejoindre un équipage. En fait j’ai envie de bouger plus vite, de m’améliorer plus vite ... d’atteindre Grand Line et plus loin encore plus vite ! » Ils étaient toujours en train de marcher mais Jack adopta une allure plus lente et un peu plus sure. « Et puis si vous acceptez ma .. ‘condition‘ .. ben ... ça d’vrait le faire Capt’ain »

    Plus ils avançaient plus les ténèbres dominaient le couloir. Et là Seido sortit un truc tout à fait inconnu au bretteur et le but. C’était une petite fiole, elle devait surement avoir un effet précis mais Jack n’en savait rien. Enfin soit il semblait se porter mieux quelques minutes après avoir vidé la fiole en question il y avait enfin une lueur au bout du tunnel ! Une fois devant la seule sortie possible, ils étaient tous les deux bouches bées. Un spectacle vraiment pas commun et morbide s’offrait devant eux.. Il y avait des corps partout. Ils étaient un peu en hauteur, Jack sauta et se retrouva donc dans la nouvelle pièce. En sautant il atterrit sur la figure d’un mort. « oups .. »

    Ils n’eurent le temps d’examiner la salle que du bruit se faisait entendre de l’autre côté de la pièce, sans plus attendre le bretteur positionna sa main sur la garde de son sabre au cas où il devait dégainer. Quelques secondes plus tard il se rendit compte que ce n’était que les deux compagnons qu’ils avaient perdu plus tôt, mais leur séparation semblait remonté à une éternité pour Jack.

    « Heureux de vous revoir les mecs »


Dernière édition par Dragger Jack le Ven 20 Juil 2012 - 13:54, édité 2 fois
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Ven 20 Juil 2012 - 11:08

Le jeune capitaine sourit en apprenant que son interlocuteur cherchait un équipage. Lui-même, depuis quelques mois, cherchait à en construire un. Comme quoi le destin faisait bien les choses. Ne sachant pas quelle était la condition que Jack posait sur son entrée possible, voire très probable dans l'équipage, Seido voulut l’interroger, mais le spectacle qui s'offrait à ses yeux, modifiés par son mutagène, détourna son attention. Même s'il était habitué à voir un cadavre, la vue d'un si grand nombre lui procura une certaine nausée. Heureusement, il sut contenir son dégout, mais ne put contenir sa grimace, cachée par son manteau.

*Mais quel genre de créature peut faire ça ?*

Suivant son compagnon, le pirate sauta également, atterrissant non loin de son ami. Il prit la peine d'étudier l'un des morts près de lui, afin de déterminer la cause du décès, élément utile face à cette glauque inconnue. Suite à quelques analyses, Seido constata que la bête devait être, soit vraiment imposante, soit vraiment forte, afin de pouvoir arracher les membres des gens comme cela. Lors de l'un de ses voyages, Seido put voir certains cadavres humains dépouillés de certains de leurs membres, mais ce n'était pas comparable à la brutalité de la bête actuelle. Voyant certains corps inanimés piétinés, Seido opta pour la première option, ce qui n’était pas à leur avantage.

Sur le sol, à certains endroits, on pouvait voir de profondes marques. Les pieds de la bête ? Une attaque ratée ? C'était difficile à dire. Plongé dans son observation, le pirate de réagit pas aussi vite que son compagnon au bruit qui se dirigeait vers eux. Instinctivement, il dégaina son revolver, et le pointa vers la source du bruit. Ce n'est qu'à ce moment qu'il se demanda si son arme était encore utilisable ou non, suite à sa chute dans cette eau glacée. Ce cas de figure ne s'était présenté à lui que rarement. L'arme semblait un peu humide, mais sans plus. Sa gaine l'avait peut-être protégée. Voyant que ce n'était que Wohrwèlch et Prince, le pirate baissa arme.

Content de vous voir en un seul morceau. On ne devrait pas très trainé par ici, quelque chose me dit que l'hôte n'est pas très accueillant, dit-il en désignant les cadavres répandus autour d'eux.

Seido s'adressa ensuite à Wohr, en lui demandant s'il connaissait, ou savait, quelle créature pouvait vivre ici, en lui faisant part de ces observations. Lui laissant le temps de répondre, ainsi qu'aux autres, le jeune capitaine sans équipage leur proposa de prendre le seul chemin qui s'offrait à eux. Ils n'avaient guère le choix, en réalité. Le petit groupe marcha durant quelques minutes, éclairés par des anciennes lanternes trouvé sur le chemin. La pièce suivante était plus grande, et plus belle que les autres, même si elle avait subi les assauts du temps. Au bout de la pièce, on pouvait remarquer une chose surélevé, brillant ...

*Brillant ? Mais ... C'est de l'or !*

Le pirate fût agréablement surpris. Une petite fortune était à portée de mains, le tout était de savoir se servir. Souriant sous son manteau, il allait s'adresser aux autres quand un drôle de bruit métallique arriva jusqu'à eux, suivit de ce qui ressemblait à des voix.

On dirait qu'on n'est pas arrivé les premiers ...
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 23 Juil 2012 - 1:52

Je n'avais pas remarqué les cadavres qui jonçaient sur le sol. Je réalisai seulement lorsque Prince se tut. Je me mis à côté de lui, le visage rempli d’effroi. À vu d'œil, il devait y avoir une bonne douzaine de morts et en constatant cela, je ne pouvais que craindre le pire. Autant, avertir mon ami tout de suite. J'ignorais si c'était nous ou eux, mais quelqu'un avait réveillé le monstre qui gardait ce temple... Je n'étais pas étonné. Ce genre de créature monstrueuse pouvait d'une certaine manière hiberné pendant des mois et des mois!

- Euh... Prince? Tu te souvenais lorsque je t'avais dit que l’araignée qu'on avait croisé tout à l'heure n'était qu'une progéniture de la véritable mère arachnide? Eh beh cette dernière est encore plus grande et plus coriace. Je ne te dis pas quel galère si elle se ramène avec ses petits...

Je pris une petite pause. J'avais du mal à respirer tout d'un coup. C'était comme si la peur me saisissait. Pourtant, j'étais conscient du danger et que je m'attendais toujours au pire lors des explorations comme celle-ci.

- En tout cas, il vaudrait mieux être sur nos gardes. Et surtout, ne pas rester là. Bien qu'on se rapproche du but, il devrait y avoir moins de piège par rapport aux pièces qu'on traverse. Toutefois, il ne faudrait pas relâcher notre vigilance à ce niveau-là...

On se dirigeait alors dans la chambre voisine qui elle aussi nous offrait un spectacle d'horreur. Des corps inertes étaient pendus dans au plafond alors que d'autres traînaient sur le sol tapissé de rouge.

Alors qu'on sortait de la pièce, on entendait une conversation. J'avais un peu de mal à reconnaître les voix. Je sortis une de mes lames, prêt à combattre. Il y aurait donc eu des survivants à ce massacre?

A notre plus grand soulagement, c'était Seido et Jack qui étaient en un seul morceau. Le forgeron s'empressa de nous faire part de sa grande joie.

- Heureux de vous revoir les mecs.

- Nous aussi. Alors, c'est vous qui avez fait une hécatombe?

Même si ce n'était l'heure de faire de l'humour, ça nous permettait au moins de ne pas paniquer ou de perdre son sang-froid. Enfin, c'était comme ça que je le voyais. En tout cas, j'étais vraiment soulagé de les voir seins et saufs. Mon capitaine, nous proposa sans plus attendre de partir.

- Content de vous voir en un seul morceau. On ne devrait pas très traîner par ici, quelque chose me dit que l'hôte n'est pas très accueillant.

- C'est drôle, c'est ce que je disais à Prince il n'y a pas cinq minutes... Et je confirme que l'hôte, comme tu dis, n'es pas très accueillant. Dans le livre que qui nous sert d'aide et d'explication, nous indique que cette ruine fut gardée par un terrible monstre octopode. Mais, vu les siècles qui se sont écoulés, je dirais qu'il ne s'agirait que du rejeton du rejetons, etc...

Après avoir expliqué le comment du pourquoi concernant la créature velue, Seido proposa de suivre le seul chemin qui s'offrait à nous. J'étais impatients de voir la chambre du Vadran. Je pouvais presque sentir sa présence. Cela me mettait une certaine excitation que je tentais de cacher pour ne pas mettre mal à l'aise le reste du groupe.

On arriva enfin au lieu-dit. L'endroit était magnifique malgré les dégâts. J'étais en extase devant une telle merveille. Je ne fis même pas attention à la chose qui brillait tellement que j'étais absorbé par l'architecture de l'œuvre. On venait de déboucher par le haut, on pouvait presque avoir l'impression d'être trop près du plafond. Quatre grosses marches d'au moins deux mètres de haut s'enfonçaient dans le creux de la pièce. Des escaliers centrés et à taille humaine, cette-fois, descendaient à l'intérieur de ces marches impressionnante. Une sorte de petit cours d'eau ruisselait en travers de la zone du milieu. En face de nous, il y avait une gigantesque statue surmontée d'une coiffe en or massive. Ça devait être ce que Seido vit au tout début... En haut des murs, à peu plus haut qu'à notre niveau, se trouvaient des ouvertures assez larges pour y laisser s'y engouffrer la luminosité... Une bestiole? Le puits de lumières principale qui était complètement éventré, permettait à la lune éclairer entre autre la créature...

Au même moment, on entendait ce qui devait être le reste de l'expédition encore vivant des pirates qui nous poursuivaient. Je regardai mon chef dans l'espoir d'y recevoir un ordre qui allait nous aider. Notre groupe se dépêcha de rejoindre le bout de la pièce avant que le combat soit engagé. Manque de bol, les brigands nous virent et entrèrent en conflit malgré l'horreur qui prônait au-dessus de nos têtes.


Dernière édition par Wohrwèlch le Jeu 26 Juil 2012 - 0:45, édité 1 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mar 24 Juil 2012 - 11:05



    Qui avait bien pu faire une chose pareille ? Un homme seul ? Même si ce dernier avait été touché par la démence, cela était peu probable, vu l'acharnement avec laquelle ces pilleurs avaient été éliminés ... « Mais de là à pousser un être à une telle barbarie »...
    La scène qui s'étendait devant ses yeux, était tellement abominable et infâme qu'Howard Prince ne parvenait pas à se concentrer et à garder son esprit pleinement intentionné : des corps déchiquetés, des membres arrachés et surtout, cette même expression sur les visages encore identifiables... la peur, non... l'épouvante !
    La perplexité avait envahit le pirate qui n'arrivait pas à déterminer ce qui avait pu être l'auteur d'une telle sauvagerie, tandis que Wohr' arrivait à ses côtés, apparemment lui aussi déboussolé :

    « Euh... Prince? Tu te souvenais lorsque je t'ai dis que l'araignée qu'on avait croisé tout à l'heure n'était qu'une progéniture de la véritable mère arachnide? Eh beh cette dernière est encore plus grande et plus coriace. Je ne te dis pas quel galère si elle se ramène avec ses petits... »

    L'archéologue avait raison : ce massacre était forcement l’œuvre d'une créature, surement imposante et surtout puissante. Mais de là à penser à une araignée... Prince n'était pas du même avis que lui :

    « Je ne pense pas que cette boucherie soit l'ouvre d'une arachnide... Vois-tu, les corps ont été déchiquetés, démembrés. Si on observe bien ces corps, on peut remarquer qu'il n'y a aucune trace de piqûres, signe pourtant évident chez les victimes de ces créatures... Pourtant, ici rien... Même si le monstre avait été grand comme un navire, on aurait dû apercevoir des trous dans le corps de ces hommes ou même dans le sol. Ici rien. »

    Marquant une pause pour examiner la salle, il toucha la paroi d'un des murs sombre et froid avant de continuer dans sa précédente lancée, sans pour autant regarder son ami :

    « Et regarde bien : ces murs n'ont aucune trace de cette substance blanchâtre qu'utilise ces monstres pour tisser leurs toiles et piéger leurs proies... La chose qui a fait ça, doit assurément être moins... méticuleuse. »

    Alors qu'ils allaient se mettre en route pour continuer leur quête, les deux compagnons se mirent instinctivement sur leurs gardes après avoir entendu des voies venant dans leur direction. Armes en mains, Wohr' et Prince furent néanmoins agréablement surpris de voir arriver Seido et Jack, trempés, mais qui, apparemment, n'avait pas eu trop de soucis de leur côté :

    « Content de vous voir en un seul morceau. On ne devrait pas très trainé par ici, quelque chose me dit que l'hôte n'est pas très accueillant. »

    Malgré le sourire des retrouvailles, il était en effet évident qu'il ne fallait pas trainer trop longtemps ici... La chose qui avait fait cela était peut-être encore dans les parages, peut-être même qu'elle était déjà en train de les guetter comme de futures proies potentielles...
    Après avoir passé avec prudence un nouveau pont de pierre qui surplombait une étendue d'eau sombre et surtout, qui menaçait de céder, le groupe arriva au-dessus d'une nouvelle salle, bien différentes des précédentes : cette dernière était particulièrement grande et disposait d'une majestueuse statue en son centre sous laquelle trônait des monticules d'or et autres objets précieux. La lumière de la nuit, qui passait depuis certains trous du plafond minéral, permettait de faire scintiller l'ensemble de ce trésor mais également l'eau qui entourait la salle. La salle disposait également de quelques piliers artificiels, qui servaient à tenir le plafond rocheux de la grotte, même si certains avaient cédés avec le temps, pour venir mourir dans les flots...
    Cette nouvelle salle mélangeait la roche naturelle avec la construction humaine et le résultat paraissait tout droit sortit d'un rêve, tellement la beauté, la magie et la poésie se dégageait de ce lieu... Un temple ? Un lieu de recueil ? Il était difficile de donner une idée sur ce que pouvait être cet endroit.

    Émerveillés, les quatre compagnons restèrent là, quelques secondes, sans rien dire, avant que Prince, ne lance tout bas, comme ci ce dernier n'osait pas rompre le silence de ce lieu fantastique :

    « Est-ce... cela, la chambre de Vadran ? »

    Sous leurs pieds, des marches creusées à même la roche étaient présentes et invitaient les pirates à rejoindre ce lieu féerique. Ils s'exécutèrent et entamèrent la descente tout en restant prudent à ce qui pouvait se trouver sur le sol mais également au moindre bruit suspect.

    Le silence les accompagnais tandis qu'ils s'avançaient tous, vers l'énorme statue de pierre, présente devant eux : cette dernière faisait plusieurs dizaines de mètres de haut et représentait une sorte de démon, un monstre humanoïde cornu et ailé, disposant d'une sorte de grande épée levée vers le ciel dans une de ses mains...

    « Regardez... Cette... statue... Cela doit être la représentation de ce Vadran... Wohr, pourrais-tu regarder si quelque chose est écrit à son sujet dans tes li... »

    Passant sa main dans ses cheveux pour se recoiffer, Howard Prince s'avançait vers l'archéologue qui regardait vers le haut depuis un petit moment, incrédule. Contre toutes attentes, une masse noire et gigantesque tomba tout près d'eux, directement dans l'eau, éclaboussant une grande partie de la salle : surpris, Prince tomba à terre alors que les autres se mirent en position, prêts à agir.
    Le pirate se releva, rapidement, sortant instinctivement son sabre, avant de contempler, avec effroi, la créature qui se trouvait devant eux...

    « Qu'est-ce que ?!! »


    Le gardien de la chambre...




Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mer 1 Aoû 2012 - 19:19

Lorsque Prince parla de la chambre de Vadran, Seido ne lui répondit que par un haussement des épaules, ne sachant pas qui était cette personne, ou cette chose, qui sait. Oubliant les voix qu’il avait entendu, ou un son qui s’en rapprochait, le jeune pirate voulu demander de plus amples informations à propos de ce Vadran. Sans même avoir à la posée, sa question eut une réponse, sous la forme d’une grande statue représentant l’inconnu, selon Prince. Le doc se demandait si c’était un homme ayant pris des traits démoniaques, ou une sorte de démon idolâtré par une secte, ou une chose dans le même genre. Dans tous les cas, c’était assez moche. Mais, le sculpteur, ou les, avait fait un bon travail pour donner autant de détails à son œuvre. Le temps était passé par là, abimant certaines zones, mais celle intacte était vraiment bien. Seido n’était un amateur d’art, mais il savait reconnaître une belle chose quand il en voyait une. Le jeune homme alla lui aussi près de la statue, suivant le mouvement de ses compagnons.

C’est alors qu’une bête énorme plongea dans l’eau, manquant d’éclaboussé le petit groupe de peu. Sa vision améliorée avait cessée de faire effet, ce qui l’empêcha de discerner avec précision la créature lors de sa descendante. Cependant, il réussit à voir une série de bras, ou de pattes. Une sorte d’arachnoïde géante ? Cette seule pensée le fit frissonné, vu la laideur qui lui inspirait cette vision. Grâce à la lumière de la lune, le groupe put cependant voir la créature et ce n’était pas beau à voir. Énorme, velue, mais surtout moche. C'était, comme il l'avait imaginé, une sorte d'arachnoïde version géante, qui n'avait rien d'amical. On ne pouvait pas en être sûr, mais la créature sembla avoir vu le petit groupe. Cela se faisait aucun vu le rugissement, un drôle de bruit, qu'elle poussa en leur direction. Dès lors, Seido sortit son revolver, et se prépara immédiatement à l'affrontement, changeant le barillet de son arme. Seido pointa son Dragon Noir vers la bête, qui allait voir ce qu'était un vrai rugissement.

Restez derrière moi !

Hell Shoot !


Deux détonations se produisirent alors. La première balle, en touchant la créature, produisit une couche de fumée qui la recouvra presque totalement. Sans que la créature aie le temps de réagir, elle se fit toucher à nouveau, sans qu'on puisse vraiment dire où avec précision. Cependant, la balle, lors de son trajet, prit soudainement feu. Mieux, la fumée prit également feu. L'araignée se retrouva piégé dans en enfer, poussant un puissant cri. La lumière produite par les flammes illuminèrent complètement la vaste salle. De l'autre côté, les pillards étaient présent, et se dirigeaient vers eux, épées et fusils à la main.

Et si on ...

Les paroles du pirate se perdirent dans le puissant cri de la bête. Elle n'était pas contente ...
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Jeu 2 Aoû 2012 - 21:24

Ce que Seido venait de faire ne faisait qu'enrager de plus bel l'effroyable créature. Elle se débattait dans tous les sens ne manquant pas d'arracher des morceaux de constructions quand ses pattes en feu fonçaient sur les édifices. Son corps en flammé cherchait en vain une source d'eau. Malgré la présence du précieux liquide trop infime pour sa grosse taille, ne parvenait pas à étouffer l'abomination qui la rongeait. Soudain alors qu'on était cachés derrière notre capitaine l'araignée plongea dans un cri de douleur strident sur nous. C'était mon tour de rendre l'appareil pour mon chef.

- Attention!!

Jack et Prince avaient déjà fait un pas en arrière. Quant à moi, je tirai par le col, le pauvre Seido qui suffoqua certainement un petit instant. Sous la puissance de mon geste on s'étala tous les deux par terre, on contacte de la pierre humide.

Alors que notre groupe semblait être pris au dépourvu, les pilleurs de tombe arrivèrent vers nous, armes en main, prêt à prendre leur revanche sur nous. On était comme qui dirait, pris en sandwich! Il fallait faire quelque chose et vite! Il nous manquerait plus que le temple tombe en ruine pendant notre malheureux combat de deux fronts. C'était un défi difficile, mais réalisable. On était peut-être quatre, mais on était mieux organisés. Sans vouloir me vanter, je pensais être assez au point concernant le lieu. Ce qui pouvait nous être à notre avantage, héhéh.

- Je ne sais pas les gars, mais moi ça me démange de ne rien faire! Tant pis pour ce pauvre temple. Il va y avoir des dégâts, c'est moi qui vous le dit.

Sans atteindre une quelconque réponse, je me dirigeai vers la bande de pirates, laissant mes compagnons face à la créature, tout en sachant qui allait s'en sortir.

Chen Chen no Massue!!

Pendant que je courrais à leur rencontre, je joignis mes mains tout en sortant les chaînes de mes doigts qui s'enroulèrent les uns aux autres. De cette manière, je m'étais formé une grande massue. Certain de mes adversaires prirent peur face à l'étrangeté soudaine, d'autres continuèrent d'avancer. Bénéficiant de mon élan, je balayai un grand coup les pirates d'un geste horizontale. Mon attaque était efficace que pour une fois, car après cela, je pouvais me retrouver en mauvaise posture. Je me retrouvai vite parmi les ennemis assoiffés.

- Faudrait qu'il y a un qui nous trouve comment on fait pour prendre l'or, les mecs.

Je venais de crier ça à mes amis. Comme ça, si l'uns de nous pouvaient définitivement avoir ce que nous voulions depuis le début le temps que je m'occupe des méchants, ça nous arrangerait franchement.

J'avais quatre hommes qui se pointaient vers moi, l'air très mécontent. J'hésitai un instant de jeter un coup d'œil vers mes camarades, puis je m'élançais vers ces mécréants. C'était la première fois que je faisais un combat de masse pour sauver notre peau. Je me souvenais du jour où j'avais rencontré Prince, mais c'était dans un autre contexte... Je comprenais d'ailleurs, son geste d'autrefois maintenant... Je préférais continue la baston avec mon fruit du démon pour apprendre à le manier et à savoir l'utiliser convenablement. Ça me changeait beaucoup de mes fidèles épées. Je donnais mon premier coup, plus à la manière d'un fouet vers mes adversaires. Je réalisai des mouvements circulaires dans tous les sens. Tantôt je me baissais, tantôt je devais sauter pour esquiver. J'avais beau avoir l'avantage sur la distance, si j'y comptais trop, je pouvais me faire avoir... Soudain, une balle me transperça mon épaule gauche. Un peu plus et j'y passais! Très vite, je me sentais dépassé, j'espérais que Jack ou un autre allait venir... Par chance, ce dernier c'était déjà fondu dans la masse, dégommant à sa façon les bandits. Je pense qu'il m'avait vu, car il se frayait un chemin de sang vers moi...


Dernière édition par Wohrwèlch le Lun 27 Aoû 2012 - 12:28, édité 1 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Dim 5 Aoû 2012 - 20:24



    Un cri strident et puissant venait de faire trembler les parois de la chambre de Vadran, faisant tomber de petits rochers minéralogiques à divers endroits de la pièce naturelle : la bête était là, sombre et gigantesque, menaçant le groupe de pirate qui se trouvait devant elle, comme pour faire comprendre à ces derniers qu'ils n'étaient pas les bienvenues ici.
    Malgré l'obscurité de la salle, le monstre était tout à fait distinguable et semblait tout droit sortir d'un cauchemar : sans compter sa taille qui devait être proche des cinq à six mètres de haut, la créature disposait apparemment d'une dizaine de membres prêts à frapper tout intrus qui se mettraient en travers de son chemin. Son corps, quand à lui, était immense et était terminé par une sorte de dard pointu et menaçant, d'où s'échappait un liquide sombre...
    Enfin, sa tête était constituée d'une multitude de petites billes rouges qui luisaient dans la sombre pièce... Sans aucun doute les yeux de la monstruosité...

    Malgré sa détermination face au danger, Howard Prince ne boguait plus et semblait subjugué par le spectacle devant lui, si bien qu'il n'avait pas fait attention aux divers hurlements de pilleurs qui entraient également dans la chambre :

    « Est-ce donc cela... le gardien de la chambre de Vadran ? C'est... Comme cette créature que j'ai combattue avec Wohr' tout à l'heure... »

    A peine eut-il terminé sa phrase, qu'une masse sombre frappa vers lui : l'araignée géante venait d'attaquer, lançant une de ses pattes contres les intrus qui esquivèrent comme ils purent. Tandis que le sol tremblait et craquait, Prince fit une roulade sur un côté, évitant de justesse de finir écrasé et sortit son pistolet à silex afin de faire feu sur la créature... Accroupit afin d'ajuster son tir, il baissa finalement sont bras tout jurant pour lui même, se souvenant que son arme était toujours inutilisable après sa chute dans l'eau.

    En position de combat, le pirate sortit alors son sabre, cherchant le meilleur moyen pour attaquer la monstruosité qui se tenait devant lui : «Le ventre de cette bestiole... Il faut surement frapper dans le ventre...»
    Cependant, au moment même ou il allait bondir, Wohr' lança tout haut :

    « Je ne sais pas les gars, mais moi ça me démange de ne rien faire! Tant pis pour ce pauvre temple. Il va y avoir des dégâts, c'est moi qui vous le dis. »

    L'archéologue avait raison... Il fallait contre-attaquer et tenter de se sortir de ce guêpier... D'un côté cette créature cauchemardesque et d'un autre ces bandits... la situation ne pouvait assurément pas être pire que cela.

    Tandis que Wohr' et Jack avaient entamé le combat contre les bandits, Prince allait sauter sur la créature quand une lame frappa vers sa tête. Esquivant au dernier moment l'arme en roulant au sol, Howard vit un bandit sur son flanc droit qui avait apparemment une seule idée en tête : l'éliminer. Ce dernier, avec rage, attaqua une nouvelle fois le pirate, qui para la lame avant de repousser son adversaire en arrière. D'un seul coup, alors que le bandit chargeait une nouvelle fois avec une fureur incroyable, une masse sombre tomba sur lui et le fit disparaitre dans un hurlement d'agonie : l'araignée géante venait d'écraser le pauvre homme.

    « Ce n’est pas bon... Ce monstre est bien trop gigantesque ! On ne pourra rien faire ! »

    Deux nouvelles attaques de la créature dans sa direction obligèrent le pirate à bondir en arrière afin d'être hors de portée des pattes du monstre..

    « Il faudrait qu'il y ait un qui nous trouve comment on fait pour prendre l'or, les mecs. »

    C'était en effet la raison pour laquelle ils étaient venus : les richesses de la chambre de Vadran...
    Tandis que ses compagnons se battaient avec hargne et acrimonie, Howard Prince courut rapidement vers la statue sous laquelle était entreposés pièces d'or et autres objets précieux : il devait trouver un moyen de récupérer cette richesse.
    Son regard se porta alors vers la statue démonique et sur l'énorme socle en pierre sur laquelle cette dernière avait été sculptée :

    « Qu'est ce que c'est que ça... »

    Après avoir monté les marches du socle, sa main passa sur des symboles étranges et mystérieux qui ressortaient de la roche, comme un dialecte inconnu, un message qui aurait été gravé ici par des hommes d'un autre temps. Des sortes de piliers étaient également présents aux quatre extrémités du socle, disposant tous, d'une torche éteinte... La solution était peut-être ici ! Tandis que le pirate s'était accroupit afin d'analyser un des quatre piliers, un puissant coup vint le cueillir au niveau de son flanc gauche, directement dans les côtes : la douleur avait été fulgurante et Prince fut éjecté dans les airs, avant d'atterrir sur les marches, juste à côté d'un monticule d'or...

    Se relevant difficilement, il distingua alors son agresseur : un pilleur, apparemment plus robuste et athlétique que les autres et surtout, tout de noir vêtu était présent, à l'endroit ou le pirate était quelques secondes plus tôt.
    Malgré l'obscurité, deux sabres étaient visibles dans son dos, et malgré le turban qui ne laissait visible de son visage que ses yeux, il lança vers Howard Prince :

    « Vous ne mettrez pas vos doigts sales sur les richesses qui se trouvent dans ce lieu pirate !»

    Prince, qui s'était remit en position, sourit largement, comme satisfait de la tournure qu'avait pris les événements. Montant les marches tranquillement, il pointa son arme vers son adversaire avant de répondre le plus simplement possible :

    « C'est ce que nous allons voir ! »





Dernière édition par Howard Prince le Jeu 23 Aoû 2012 - 18:40, édité 1 fois
Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mar 7 Aoû 2012 - 15:34

Comme on pouvait s'y attendre, la créature n'étant pas contente. Un "hell shot" en pleine tête ne faisait pas du bien, c'était certain. Seido n'était pas sûr d'avoir touché la tête, mais ce n'était pas vraiment important. En tout cas, le pirate était prêt à en découdre contre l'imposante bête. C'est alors qu'on le saisit par le col, le suffoquant et le faisant tomber à terre. Pourquoi diable Wohr l'avait-il tiré comme ça ? Seido voulut lui demander, mais le temps des bavardages n'étaient d'actualité. En effet, les pilleurs arrivaient vers eux. L'archéo passa à l'acte, fonçant sur les pilleurs, usant de ces pouvoirs contre eux. L'attaque impressionna Seido, qui n'avait jamais vu ça. Il était content de l'avoir de son côté. Voyant Jack bouger en direction de Wohr qui ne pouvait pas contenir seul tous les hommes, Seido se tourna vers la créature. Quelqu'un devait s'en occuper, surtout qu'elle ne semblait pas contente. Un pauvre homme venait de se faire écraser. Une mort brève et sans douleur. Imitant Prince, Seido recula, pour se mettre à l'abri de la colère de la bête.

«- Ce n’est pas bon... Ce monstre est bien trop gigantesque ! On ne pourra rien faire ! »

Il n'avait pas tort. L'attaque précédente semblait lui avoir fait mal, peut-être devait-il la renouvelé ? Prince courut vers le trésor, oubliant que la créature pouvait le tuer d'un simple coup de patte. Seido n'avait plus qu'une option. BANG ! Il tira sur elle, attirant son attention. Les rôles étaient attribués : Wohrwèlch et Jack devaient s'occuper des pilleurs, Prince du trésor, et Seido de la créature.

- Que le spectacle commence...

La créature poussa un autre hurlement, en direction de Seido, et se dirigea vers lui, faisant vibrer le sol à l’aide de ces puissantes pattes. Contrairement à son tir enflammé, dont des brûlures étaient visible sur la créature, les coups de feu que le pirate avait précédemment tiré n'avait strictement rien fait. Ou du bien, il n'en voyait pas la trace. Seido se souvint alors des cours de biologie auquel il avait assisté. Comme il sortait avec une future vétérinaire et qu'il n'avait rien d'autre à faire, Seido lui avait tenu compagnie lors de ces cours. Que ne ferions-nous pas pour une jolie jeune femme ? Seido, lui, faisait de folies et était disposé à s'ennuyer comme un rat mort, n'étant pas très intéressé par la biologie animale, encore moins quand cela parlait d'insecte, la matière de prédilection du prof, un homme de petite taille, âgé d'une quarantaine d'année. Le pirate ne s'était jamais imaginé que cela puisse lui servir un jour.

*Alors, qu'avait-il dit, déjà ? Patte poile, on s'en fiche... l'arachnoïde est une membrane du cerveau ou c'est l'arachnide ? Concentre toi Seido, c'est pas le moment ! Mais, qu'est-ce qu'elle fait l'autre ? On dirait qu'elle veut me cracher dessus... Et m...*

La créature, au lieu d'avancer vers lui, s'était arrêtée. En effet, au lieu de l'écraser comme elle l'avait fait avec le pauvre pilleurs juste avant, elle s'était mise en tête d'emprisonner le pirate dans sa toile. Une petite faim devait s'être manifestée, pour le plus grand plaisir du pirate. Les filets de toile se dirigeaient déjà vers lui, à grande vitesse. Il n'aurait pas le temps d'esquiver, ni de se mettre à l’abri. Seul son habilité pouvait le sauver. Il serra son épée, et lança son attaque.

- Demoniac Claw !

Le pirate enchaîna une série de taillade rapide en faisant pivoter son arme sur elle-même. Il n'avait jamais usé cette attaque de cette manière, son efficacité n'était pas certaine. Mais voilà, les heures passées à s'entrainer avait rendu ses coupes plus fortes, plus rapides et plus précises. Repoussant ainsi l'attaque ennemie, le pirate se déplaça, prêt pour la contre-attaque. Selon ses souvenirs, les parties plus sensibles étaient les pattes, et son ventre, dépourvu de carapace. C'est là d’ailleurs que devait se trouver son coeur, ou l'un de ces cœurs. Seido ne se souvenait plus très bien de ce dernier point. C'est alors qu'une idée lui vint, voyant une pierre tombée, provoqué par le remue-ménage que faisaient ces compagnons. Comment tuait-on un insecte, la plupart du temps ? Mais en l’écrasant bien sûr ! Des yeux, Seido chercha une stalactite qui pouvait faire l'affaire. Cependant, il y avait un problème, comment en faire tomber un ? Attirer la créature n'était pas une tâche difficile, ce qu'il fit en lui tirant dessus.

- Wohr ! Fais donc tomber ce stalactite !

Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Dim 12 Aoû 2012 - 0:36

Chen Chen no Protect!

Je venais de me rappeler cette technique pourtant très utile. J'avais mis mes mains tout juste à temps pour me protéger le point visé. En croisant mes chaînes, la zone ciblé n'était plus en danger le temps de la réalisation de cette dernière.

Avec Jack, on parvenait à faire le ménage plus facilement. Tout seul, ça m'était impossible. À la limite, si Seido pouvait en finir avec la créature pour nous rejoindre, ce ne serait pas du luxe. Et dire que j'avais acheté une arme qui faisait chaîne-grappin à Logue Town... Pff, je m'en étais servis que peu souvent. Moi qui refusais la malédiction du Fruit du Démon, j'étais bien content d'avoir cet avantage, désormais. Je songeais également à faire des entraînements avec pour me perfectionner dans mon style d’acrobate.

Tantôt je fouettais, tantôt je décrochais des coups rapides en balayant la zone sur le côté. J'usais principalement de la Keen Chaîn. C'était la seul qui pouvait déchirer des corps comme un rien. Elle m'était assez pratique. Soudain, j'entendis mon capitaine me réclamait. Sur le coup, je ne comprenais ce qu'il me voulait.

- Wohr! Fais donc tomber cette stalactite!

Dans le feu de l'action j’hésitais à jeter un oeil furtif sur ce qu'il me demandait. Quelle stalactite? Il y en avait plein là-haut et c'était pas la porte à côté. De plus, je réfléchissais s'il m'était possible de l'atteindre d'ici. J’embrochai un dernier pirate qui fonçait sur moi avec mon fruit. Au moment où je pouvais, je tendis ma main vers la chose pointu qui suspendait sur le plafond déjà assez abîmé. Zut, rien à faire, elle était hors de portée.

Ça me faisait du mal de laisser Jack dans le combat. Je cherchai à gagner de la hauteur et je montais alors les escaliers pour être le plus proche du plafond. D'un coup, un pilleur sauta dans ma direction, tentant de retarder ma course. Je fis un bond pour l'esquiver. Sans lui laissais le temps de rappliquer je donnai un coup de chaîne dans la tête. Puis, je fonçai vers le mur le plus proche. Tant pis, je n'avais d'autres choix. J'ignorais si cela allait réussir, mais il fallait que je fasse preuve d'héroïsme. Je pris sur moi et j'osais le tout pour le tout.

Je plantai une chaîne de ma main droite le plus profond possible sur le pauvre mur déjà à moitié rongé par le temps. Et avec l'énergie qui me restait dans ma course, je me balançai rapidement courant avec les pieds sur la paroi de pierre délabré. Curieusement, ce que je faisais marchait. Moi qui m'attendais à tomber à la première seconde... Je continuais alors à grimper et au dernier moment j'encrais une autre chaîne dans le plafond qui m’était maintenant accessible. Vu que je m'étais éloigné de mon objectif, je me redirigeai vers la stalactite en espérant que la terrible bête était encore en dessous. Par chance, mon chef avait réussi à la contenir dans la zone d'impact. Il fallait que j'agisse vite. Je restais donc de mon bras droit, perché comme avec ma technique Chen Chen no Ascenseur. Et avec mon autre membre supérieur je décrochai à distance le bloc de pierre en forme de cône qui fut criblée d'un enchaînement intensif de chaînes pointues. Le fatal pic se détacha et alla perforer la créature monstrueuse via la pesanteur. Un cri bien plus strident et paralysant que les précédentes se fit entendre juste après la chute du cailloux dangereux. L'octopode venait de pousser sa dernière supplication... Était-ce un appel pour ses congénères? Pour vu que non.

Quant à moi, deux choix s'offraient à moi. Je pouvais soit, regagner le combat de masse qui mettait en difficulté le forgeron, soit je pouvais rejoindre Prince qui lui aussi éprouver quelques petits problèmes. Mon instinct d'archéologue devança mon esprit d'équipe. Je criai alors depuis mon perchoir au médecin triomphant.

- Seido! Va donc rejoindre Jack. Je vais aider Prince!

Ainsi, j'allais vers mon compagnon en direction de la statue. Mes deux autres camarades pouvaient donc combattre et en finir avec ces pillards! Je me ramenais près du gentleman qui se battait déjà avec un type. Vu sa puissance, cela ne pouvait être que le meneur.

- Un coup de main peut-être?

Je ne voulais pas déstabiliser mon ami. S'il pouvait retenir, voir achever ce gêneur, cela me serait grandement utile! Je repris alors plus sérieusement.

- Maintenant que je suis là, autant que je fasse mon rôle d'archéologue, tu ne trouves pas? Il va falloir que tu me protèges pendant que j'étudie l'énigme, s'il te plait. Je vais essayer d'aller vite.

Et c'était moi qui disait ça. Je n'avais pas l'habite qu'on me bouscule, alors là je me mettais moi-même la pression. Je devais donc faire utiliser mon savoir du mieux que je puisse. J'observais en premier temps l’environnement. Je ne me contentais pas que des quatre socles aux écrits mystérieux. J'observais absolument tout. Je pris ensuite mon livre en espérant avoir des informations. Après quelques lectures de pages, je compris ce qu'il fallait faire. On avait du feu? Oui. Du vent? Bien sûr. De la terre? Ça devrait s'en trouver avec toute cette poussière. De l'eau? Hmm, j'ignore si ma sueur fera l'affaire... Sans plus attendre, je réalisai ma technique Étincelle. En frottant les deux lames de mes sabres l'un contre l'autre, je pouvais créer du feu. Les éclats orangés jaillissaient sur une des pierres taillées. Je soufflai sur la seconde. Puis je déposai du sable venant des jointures. Mais pour l'eau, je passai ma main sur mon front pour voir si je transpirais. Oui, on avait de la chance! À ce moment-là, aux quatre coins de la salle, des sortes de gargouilles ouvrirent leur gueule et un flot de pièces d'or s'écoula par leu bouche béante. C'était magnifique, j'admirais la conception. Près de moi, l'oeuf doré tenu par les mains de la statue fut libérée également.

Soudain, après quelques secondes de délivrance, la chambre de Vadran se mit à trembler. Les secousses étaient de plus en plus violentes et régulières. Le temple rendait l'âme. Tout s'écroulait, il fallait partir. De là-haut, je m'exclamai à mes compagnons d'en bas.

- Il est temps de mettre les voiles!!

Je me tournai ensuite vers Prince.

- Oublie-le! Et prends ça avec toi!! On se casse!!!!

Je venais de lui fourguer ce qui valait de plus chère, ici: l'oeuf.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 23 Aoû 2012 - 23:46



    Les tintements métalliques résonnaient dans la chambre de Vadran à intervalles irréguliers, tandis qu'Howard Prince avait débuté son combat contre le mystérieux pilleur. Les lames s'entrechoquaient, se frottaient les unes aux autres, laissant échapper quelques étincelles brillantes, comme pour donner un peu de magie à ce singulier balai. Le pirate, qui venait de parer trois attaques rapides et précises, avait en tout cas vu juste : son adversaire était, comme il avait pu le deviner, bien différent des autres... Son habilité au combat surpassait largement l'ensemble des autres pilleurs qu'il avait pu croiser dans ce labyrinthe minéralogique... Il était doué... Agile, athlétique et par-dessus tout, puissant ! Il devait absolument se méfier et ne pas prendre ce type à la légère... S'il ne faisait pas attention, cela pourrait lui couter la vie.

    Tandis qu'il bondit en arrière pour esquiver un énième assaut du pilleur, Prince se lança à l'attaque, frappant, avec son sabre, le flanc droit de son ennemi, qui para sans aucun mal, le coup. Exactement ce que le pirate cherchait : tandis que sa lame était toujours bloquée par le sabre de son adversaire, il tournoya sur lui-même afin d'envoyer son genou dans l'estomac du pilleur. Ce dernier gémi, mais ne recula pas, comme si la puissance du coup avait été inexistante :

    « Comment ?!! »

    Relâchant son attention pendant un fragment de seconde, le pirate au tricorne ne fit pas attention à la dague que venait de sortir le pilleur de sa ceinture, avec son autre main. Cette dernière fondit tout droit vers le coeur du pirate : la douleur fut terrible alors que la lame traversait la main d'Howard, qu'il venait de placer devant son point vital...
    Grimaçant de douleur, Prince luttait, poussant sa main le plus fort possible, tandis que le pilleur poussait également de son côté et que l'entaille s'ouvrait de plus en plus...
    Cependant, la lame avançait toujours plus vers le ventre du Prince et lorsque cette dernière commença à manger tout doucement la chaire, le pirate envoya un coup de tête puissant directement dans le museau du pilleur, qui, cette fois, recula de quelques pas.

    Howard Prince, qui reprenait sa respiration, regarda sa main ensanglantée tandis que des gouttes de sueurs ruisselaient de son front. Il regarda son adversaire dont le turban s'était à moitié enlevé, laissant apparaitre son visage meurtrit par la précédente attaque du pirate : sa lèvre inférieure avait sauté, ce qui fit sourire Prince ...

    Au moment ou le pilleur sortait son deuxième sabre de son dos, Wohr' venait d'apparaitre à côté de Prince :

    « Un coup de main peut-être? »

    Howard, qui ne regarda pas son compagnon, lui répondit, de façon brève, mais ironique :

    « Ne me dis pas que ça se voit autant que je galère contre ce type ? T'en fais pas pour moi et surtout... n'interfère pas mon ami ! »

    L'archéologue se dirigea alors vers les mystérieux écriteaux sur les murs, ne lâchant pas, pour autant, son regard du pilleur, qui pouvait, à tout moment, l'attaquer :

    « Maintenant que je suis là, autant que je fasse mon rôle d'archéologue, tu ne trouves pas? Il va falloir que tu me protèges pendant que j'étudie l'énigme, s'il te plait. Je vais essayer d'aller vite. »

    Plus facile à dire qu'à faire... Ce type au turban était un sacré client... Ca faisait, d'ailleurs, relativement longtemps que Prince n'avait pas eu à combattre pareil adversaire. Non pas qu'il n'aimait pas cela, au contraire, il aimait les combats au sabre, les combats compliqués... apprendre de ses adversaires et surtout... observer ses propres limites.

    Alors que Wohr' avait commencé à étudier les mystérieuses écritures, le pilleur bondit vers Prince avec une vitesse incroyable. Il frappa, avec ses deux sabres, vers le pirate, qui parvenait à esquiver avec une agilité et une grâce folle... Mais la fatigue commençait à se faire sentir, tandis que son adversaire continuait d'attaquer à outrance, sans lui laisser une seule ouverture.
    Buttant sur un des quatre piliers tandis qu'il reculait, Prince esquiva, au dernier moment et en sautant sur le côté, l'attaque du pilleur, qui frappa la pierre avec une grande puissance : la lame trembla avec le choc, ce qui déstabilisa le guerrier. C'est ce moment que choisit Prince pour foncer vers son adversaire : le pirate plongea en avant afin de plaquer le pilleur à terre. Les deux hommes tombèrent, avec l'élan, dans les escaliers de pierre, roulant jusqu'en bas.
    Malgré la douleur, Howard se releva le premier et donna un coup de pied dans les deux sabres de son adversaire, les éloignant avant que ce dernier ne puisse les récupérer.

    Arrivant, ensuite, face au pilleur qui paraissait encore désorienté, Prince esquiva un premier coup de poing en se baissant, avant d'envoyer le sien dans le ventre de son adversaire qui recula de quelques pas, tout en gémissant de douleur. Arrivant, décidé, vers son ennemi, il envoya ensuite un deuxième coup directement dans la mâchoire du pilleur, avant d'attraper ce dernier par le col : son genou vint finir sa course directement dans les côtes du guerrier avant de lancer ce dernier sur le sol.

    Howard Prince cracha par terre et au moment ou le pirate commençait à sortir son pistolet à silex, le sol se mit à trembler, comme ci les ruines étaient en train de s'effondrer :

    « Qu'est-ce que ?! La chambre... ! »

    Luttant pour rester en équilibre, Prince regarda ses compagnons, tentant de comprendre ce qu'il se passait, avant d'entendre Wohr' crier le plus fort possible, afin de couvrir le bruit ambiant :

    « Il est temps de mettre les voiles!! »

    L'archéologue avait raison : des roches, plus ou moins grosses, ainsi que des stalactites, tombaient du plafond, menaçant l'ensemble des occupants de la chambre, qui pouvaient finir écrasé, à tout moment... Pourquoi la pièce minérale réagissait-elle comme cela ? Quelqu'un avait-il déclenché un mécanisme par mégarde ?

    Un cri transperça alors la pièce, un cri d'agonie : le pilleur que venait de battre Howard Prince était toujours à terre, une jambe coincée sous un rocher.
    Le pirate courut à sa rencontre, zigzaguant, comme il pouvait, afin d'éviter au mieux tout ce qui tombait du plafond. Arrivant à côté du guerrier, il examina rapidement la situation avant de tenter de soulever l'énorme rocher qui l'immobilisait : sa jambe devait manifestement être broyée, vu la taille du roc...

    « Tiens bon ! Je vais te sortir de... »

    A peine eut-il terminé sa phrase, qu'un autre rocher vint s'écraser sur le pilleur, arrêtant ses cris d'agonie et coupant, par la même occasion, le fil de sa vie...

    « Non... »

    Tandis qu'il regardait l'endroit ou se trouvait, quelques secondes plus tôt, son ancien adversaire, Worh', l'archéologue, arriva en courant, aux côtés de Prince afin de lui remettre un objet dans les mains et par la même occasion, le sortir de ses pensées :

    « Oublie-le! Et prends ça avec toi!! On se casse!!!! »

    Le pirate fut émerveillé par la beauté du trésor qu'il tenait... Voilà donc ce que gardait la chambre de Vadran ! Ce pourquoi les quatre pirates étaient venus...

    Il était cependant trop tôt pour se réjouir de quoi que ce soit ! Il fallait vite sortir de ces ruines avant de rester ensevelis.. pour toujours !



Seido D. Noroma
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Dim 26 Aoû 2012 - 20:13

La demande que Seido avait adressée à son compagnon ne vint pas directement, et cela n'arrangeait pas vraiment le pirate. En effet, la créature commençait à s’approcher de lui un peu trop. Sans compter qu'elle se déplaçait de l'endroit qui était censé être le lieu de sa mort. Du coin de l'oeil, Seido vit Worh se remuer. Il devait donc maintenir la bête en place, une tâche avec quelques risques, surtout quand on ne savait pas trop comment faire. La première idée qui lui vint à l’esprit fut celle de tirer une balle incendiaire, une simple balle contenant un liquide très inflammable, au pied de la créature. Le but du pirate n’était pas de la blesser, vu qu’il ne voulait pas se faire attaquer en retour, mais plutôt lui faire peur. En effet, il était possible, voire probable, que son Hell Shoot puisse avoir laissé quelques séquelles ou une peur. Ce genre de chose se manifestait chez un enfant après avoir touché une marmite chaude, pourquoi pas chez une énorme créature ? Ou du moins, c’est ce que Seido espérait, sinon, ça n’annonçait rien de bon. La chance semblait être du côté du pirate, cette fois. La bête recula un peu, émettant d’étranges sons, que Seido ne parvint pas à identifier. Il en profita pour changer le barillet de son arme, qui ne contenant plus les Flamme Bullet nécessaire à son plan.

Le pirate usa de deux balles, afin de maintenir ces flammes éphémères qui tenaient à l’écart la bête. Mais cela ne dura pas aussi longtemps que Seido l’avait espéré. Et oui, elle passa outre l’obstacle, voulant sans doute en finir avec son petit adversaire. L’archéo passa à l’action à ce moment-là, au du moins, c’est ce qu’imaginait Seido en entendant des bruits venant d’en haut. Une petite voix dans sa tête lui suggéra de se mettre à couvert. Ce n’était pas une mauvaise idée. D’un bond, le pirate se précipita vers la fissure dans le mur non loin de lui, qu’il avait remarqué avant de solliciter l’aide de son compagnon. Une série de bruit, de loin apprécié par ces oreilles, lui indiquèrent que la bête n’était plus, pour son plus grand plaisir. Mourir englouti ou piétiné par ce genre de bestiole n’était pas dans les plans du pirate.

- Seido! Va donc rejoindre Jack. Je vais aider Prince!

Un petit sourire s’afficha sur le visage du futur capitaine. Voilà que l’homme qui allait peut-être devenir son second lui donnait des ordres, c’était fort cocasse. Enfin, tant pis, Seido n’avait pas vraiment le temps de rouspéter, de toute manière. D’ailleurs, il n’allait pas laisser un compagnon dans ce genre d’orgie, fort déplaisante. Ainsi, arme en main, et à l’aide d’un saut, il rejoignit Jack, qui combattait encore contre une petite poignée d’homme. Wohr et Jack avait été rudement efficace. Le doc et le forgeron se battirent maintenant côte à côte, enchainement les coups. Bien que les autres fussent plus nombreux, la puissance combinée des deux hommes les surpassait.

Jack se débrouillait bien, mais Seido avait l’impression qu’il pouvait faire mieux, bien mieux, comme si quelque chose le retenait. Trouver un style de combat qui épanouissait complètement le guerrier n’était pas facile. Il fallait parfois des années. Sur ce point-là, Seido avait eu de la chance. Ce mixte entre le combat rapproché et le combat à distance lui convenait parfaitement. Et il adorait se battre contre plusieurs adversaires en même temps. Coup d’estoc à gauche, coup de feu à droite, parade, esquive, coup de pied… Devoir enchainer plein de mouvement, sentir son cœur qui battait plus vite, ses sens en constante alerte…Il adorait ça ! Le nombre d’ennemi diminuait, jusqu’au moment où le sol trembla. Tous s’arrêtèrent, afin d’identifier la source de cet évènement, dont l’intensité se faisait de plus en plus forte. Qu’est-ce qui pouvait avoir déclenché ça ? La réponse arriva bien assez vite.

- Il est temps de mettre les voiles!!

L’archéo, non, les deux archéo se dirigeaient vers eux, alors que les pilleurs commençaient à prendre leurs jambes à leurs coups. Et oui, il était temps de partir, et vite. Mais où aller ? Le chemin que le groupe avait emprunté ne permettait pas de faire le chemin inverse. Le pirate décida d’utiliser une nouvelle fois ces « The UltraEyes », afin de mieux voir la pièce. Des morceaux du plafond commençaient à se défaire, les murs vibraient, le petit autel ne bougeait pas d’un poil, par contre. Mais voilà qu’une fissure se dessinait sur le mur. Intrigué, Seido fronça les sourcils, pendant que Wohr lui criait de courir. Un sourire s’afficha sur son visage, même s’il était caché pour les autres à cause de son manteau. A la base de la fissure, à droite de l’autel, se trouvait une entrée. Un passage caché ? Peut-être, mais les tremblements leur avait révélé une chose cachée. Enfin un peu de chance.

- Vite, tous à l’autel, il y a une sortie sur la droite. Et prenez de l’or au passage, à gauche de la fissure, on va être riche !

Les quatre hommes, riant, se dirigèrent vers leur récompense bien méritée. Et ils n’étaient pas les seules, car les bandits, eux aussi, en faisaient de même dans un autre coin. Mais ils ne purent le faire bien longtemps, car la salle tremblait dangereusement. D’autres énormes stalactites tombaient du plafond. Il était temps de partir, et vite. Le capitaine et ses compagnons partirent avec le peu de pièces qu’ils purent ramasser. Le tunnel n'était pas éclairé, malheureusement. Le groupe n'eut pas le temps de chercher après une source de lumière. Seido marchait devant, profitant de sa vision améliorée, jusqu'à ce qu'un drôle de bruit arriva jusqu'à eux.

Courez !!!

Le groupe courut aussi vite qu'ils le pouvaient, afin de sauver leur vie. Le sol tremblait, comme s'il allait s'ouvrir à leur pied à n'importe quel moment. Une sensation fort désagréable. Le chemin arriva finalement à une conclusion, qui n'était pas forcément des plus belles. En effet, il se terminait à une paroi rocheuse, avec un escalier de pierre qui descendait. Sauf que, là, les marches avaient été détruites. Si ce n’était pas pour les pouvoirs de Wohr, le groupe serait coincé là. Une fois tiré de cette impasse, ils avancèrent et tombèrent face au navire ennemi. Avec un bref échange de regard, les compagnons se comprirent. Qui pouvait bien leur reprocher de voler un navire de bandit ? C’est ce qu’ils firent donc, emmenant l’embarcation, jusqu’au navire de Seido, situé de l’autre côté, pendant que le temple tombait en ruine. Une fois en lieu sûr, les compagnons décidèrent de s’allier encore un peu, le temps de revendre et de partager leur butin.

Une alliance venait de voir le jour, bien que temporaire.
https://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seidohttps://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2