AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Pour nos rêves et la liberté !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité


Sam 12 Mai 2012 - 19:38

Precedently

''Shinoryuu ! Je voudrais aidé tout le monde dans l'absolu possible, nous voudrions tous nous aidé si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi fait. Nous voulons donné le bonheur à notre prochain, pas lui donné malheur. Nous ne voulons pas haïr, ni humilié personne. En ce monde chacun de nous à sa place, et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie, belle et libre, mais nous l'avons oublié. L'envie a empoisonné l'esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine. Nous a fait sombré dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermé en nous même.

Notre savoir, nous a fait devenir scinque. Nous sommes inhumains à force d'intelligence. Nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisé, nous sommes trop cultivé. Sans ses qualités humaines, la vie n'est plus que violence et tout est perdu. En ce moment même, ma voix atteint une poignée de gens.

Je dis à tout ceux qui m'entendent, à vous ! ...Ne désespérer pas ! Le malheur qui est sur vous n'est que le produit éphémère de l'amertume de ceux qui ont peur du progrès de l'humanité. Mais la haine finira par disparaître. Et les indignes dirigeants mourront et le pouvoir qu'ils avaient prit au peuple va retourner au peuple. Et tant que les pirates mourront, la liberté ne pourra pas périr. Shinoryuu ! Ne vous tenez pas à ses brutes, à une minorité qui VOUS MÉPRISE ET QUI FAIT DE VOUS DES ESCLAVES !
En régiment tous votre vie, qui vous dit tout ce qu'il faut faire et ce qu'il faut penser ! Qui vous dirigent, vous manœuvrent, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traitent comme du bétail. Ne donner pas votre vie à ces êtres si inhumains, ces hommes machines, avec une machine à la place de la tête ! Une machine dans le cœur. Vous n'êtes pas des machines, vous n'êtes pas des esclaves ! Vous êtes des PIRATES ! Vous n'avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain. Ne vous battez pas pour l'esclavage, mais pour la liberté.''


...Mon corps est une cage qui m'empêche de danser avec l'amour de ma vie. Et moi je valse sur les mers aux cotés de mes amis. Le torse en avant, je souris fièrement et mon ambition empli le regard de chacun. Qui aurait cru que le garnement d'il y'a un an serait devenu un capitaine apprécié par ses nakama's...oui, je suis fier de moi. Shishishi

Nakama's ! Suivez mes directives, dans quelques minutes, nous allons franchir un cap important de notre vie.

Je me dirige vers le gouvernail et le tourne à bâbord, j'entends le son des vagues frapper sur le safran. J'impulse ma volonté à chacun de ses vaillants pirates.

Cassandre, viens vers moi pour tenir la barre. Tokigawa ! Arrête de mater cassandra. Yukisame ? T'as finis d'attacher ce soit disant prince ? ! Takashi, Izya, sortez moi la grande voile ! Bordel, mais où est Lion ! HAKUNA MATATA ! Trouvez moi Simba !
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Lun 14 Mai 2012 - 3:06

[La veille]

Notre fuite de Suna hier va être gravée à jamais dans ma mémoire. Après un mois passé sur mon île natale, un mois de dur labeur à rénover le navire, me voilà à nouveau sur les mers pour de nouvelles aventures avec mes amis, ma famille qui d’ailleurs subit a subi quelques changements. Yukisame, notre chef cuisinier nous a rejoints au début, ainsi qu’Izya la forgeronne de l’équipage. Malheureusement, deux membres auxquels je commençais à m’attacher nous ont quittés. Il s’agit de notre ancienne navigatrice Katsu Mizu et notre ancienne médecine Lula Berilla. En tout cas, j’espère les revoir parmi nous un jour, ce sont de personnes exceptionnelles sur qui j’ai pût compter dans le passé. Enfin, arrivé au jour de notre départ. De nouvelles personnes se sont jointes à nous en commençant par mes amis d’enfance, Shinji Akuna et Mugen Matata. Puis, Mizu qui s’est ramené avec un dénommé Takashi Frozenstar alors que nous étions en plein combat contre la marine dans le but de sauver Cassandre, l’amie de Yukisame. D’un nom très ressemblant à cette dernière et s’avérant être la petite copine du nouveau Takashi, il y a Cassandra. Nous voilà donc tous réunis sur le Blue Moon en direction de Reverse Montain pour enfin accéder à Grand Line. Je ressens un peu comme de la timidité dans l’air, tout le monde à l’air fatigué et ne veut faire le premier pas pour sympathiser avec les autres. Comme d’habitude, c’est moi qui assigne les chambres à tel ou tel personne. Non pas parce que je veux le faire, mais parce que depuis le début de mon aventure avec Mizu, c’est toujours moi qui ait eu à le faire et apparemment, ce n’est pas prêt de changer.

[Aujourd’hui dans la matinée]

Nous avons presque tous déjeunés ensemble, quelque uns n’étaient pas encore levés mais les présentations ont été faites et chacun s’est levé de table. J’aidais notre formidable cuisinier à débarrasser la table quand soudain me prends un mal de ventre fou. Sans ne rien dire à personne, je pose les couverts dans la cuisine et me précipite à l’étage du dessous mitrailler la mer ! Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais ça ne va pas très bien à l’intérieur. Consulter un médecin une fois sur Grand Line ne me ferait pas de mal car ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. Ça devient même de plus en plus fréquent et je m’inquiète pour ma santé. Après une quinzaine de minutes au trône, j’entends des bruits de précipitation là-haut et surtout, Mizu qui gueule comme un taré. Il doit se passer quelque chose où alors nous approchons de Reverse Montain. Faisans comme je peux et de manière plutôt précipité, je ressors des WC soulagé de mes maux de ventre et remonte sur le pont à vitesse grand V. Quel bordel, c’est l’anarchie sur le pont et Mizu est super tendu. Je comprends sont attitude et compte bien m’investir à fond pour lui montrer qu’il n’est pas le seul à avoir la responsabilité de notre nouvelle famille. Nous allons le faire ensemble et nous réussirons ! Tout ce mois de préparation sur Suna Land, tout ce dur labeur ne s’est pas écouler pour que l’on ne passe pas cette foutu montagne. Beaucoup l’ont déjà franchi et nous allons faire de même.

Après avoir croisé le regard avec celui de Mizu, je cours aider Izya et Takashi à déferler la grande voile. Une fois cette dernière affalé et bien bordé, je remarque la présence de ce type avec lequel j’ai livré un duel plus que passionnant lors de la bataille. Qu’est-ce qu’il fait ici ? Je n’avais même pas remarqué qu’il était sur le navire depuis hier soir ! Surpris de le voir ici et surtout attaché au mât principal, je m’avance vers lui avec les gros yeux étonnés.

- Qu’est-ce que tu fais là, attaché ? Et d’abord comment se fait-il que je ne t’ai pas vu embarquer ?



Dernière édition par Lion le Lun 21 Mai 2012 - 15:51, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 15 Mai 2012 - 15:02

Une couette bien chaude, un oreiller douillet… Quoi de mieux que de pouvoir un peu glandouiller ? Bien entendu, j’ai plus l’habitude de me lever assez tôt et de bosser, mais la c’est différent. Là, on est en mer depuis hier, où on a fuit comme des barbares l’île paradisiaque qu’est Suna-land. Alors, j’ai bien mérité ce petit moment de répit, non ?
De toute manière, mérité ou pas, je le prends ! Je suis une pirate maintenant, libérée des contraintes et obligations de la vie des simples civils !

Alors que j’allais me rendormir, j’entends des bruits venant de l’extérieur de ma chambre que le propriétaire du bateau m’a assigné. Me retournant, déterminée à tenir ma position, je lutte contre ces couinements de pas qui se déplacent un peu partout.
*Non, je n’veux pas me lever, vous pouvez toujours courir !*
Mais après un bon quart d’heure à ne pas retrouver le sommeil, je suis forcée d’admettre ma défaite. M’asseyant sur ce matelas que je dois abandonner pour la journée * Ne t’inquiète pas, je reviens ce soir*, je m’étire et baille sans retenue histoire d’ôter le reste de fatigue de mon corps. Malheureusement, mon étirement réveil mes blessures de la veille, qui n’ont pas été correctement soigné à cause de notre manque de médecin de bord. Mais elles ne sont que superficielle, il n’y a donc pas à s’en faire… Quoi que ce coups de sabre que j’ai reçu au bras me picote pas mal, même un peu trop à mon goût. Jouer les handicapés ne me fera pas trop de mal aujourd’hui.

Un « glou » venant de mon estomac me donne faim. Direction la cuisine ! Mais pour s’y rendre, je dois d’abords passer par le pont, et à peine ai-je mis le pied dehors que cet enfoiré de soleil m’aveugle pendant quelques secondes. Puis, comme s’il tentait de se faire pardonner, il me réchauffe de ses rayons de lumières. Saluant rapidement mes nakamas, je reprends mon chemin vers ma cible. Mais un nouvel obstacle se fait entendre :

- Cassandre, viens vers moi pour tenir la barre. Tokigawa ! Arrête de mater Cassandra. Yukisame ? T'as finis d'attacher ce soit disant prince ? ! Takashi, Izya, sortez moi la grande voile ! Bordel, mais où est Lion ! HAKUNA MATATA ! Trouvez moi Simba !

Mais, mais… Pourquoi moi ! J’ai rien fait de mal ! En plus j’ai faim. Et puis, pourquoi il veut attacher Howard Prince ? Y’a trop d’informations d’un coup là… Je regarde mon capitaine, ce qu’y m’oblige à lever la tête. Il est heureux, son visage rayonne. Surement parce qu’on se dirige vers Gran Line. En y réfléchissant, cela me fait aussi chaud au cœur : je me rapproche de mes origines, je le sens au plus profond de moi.
Revenant à la réalité de cet instant, je me souviens pourquoi je le regarde : j’avais l’intention de râler après ces ordres, mais le voir ainsi m’en à couper l’envie ; et puis, c’est le premier ordre qu’il me donne, et je ne le connais pas encore assez bien pour discuter… Il est peux être le genre à balancer les gêneurs… J’n’espère pas quand même !
Je fais un léger demi tour pour me dirigé vers la grande voile. Mon ventre me rappel à l’ordre, mais je dois le faire patienter encore un peu… C’est dur quand même ! Bref, je commence à escalader le grand mat, mais cette fois, c’est mes bras qui souffrent. Décidément, il n’y a que ma volonté qui accepte d’exécuter cet ordre, aussi faible soit elle ! J’ai d’ailleurs bien envie d’abandonner… Mais non ! Il faut que je fasse bonne impression ! Je me plaindrai plus tard auprès de Toki, lui il m’écoutera… Enfin, j’espère !

N’empêche, ça avait l’air simple dit comme ça « Baissez la grande voile », mais enfaite, y’a tellement de cordage et de nœuds partout… je vous raconte pas la merde que c’est ! Heureusement que Lion est venu nous filer un coup de main, car personnellement, ça commençait à me gonfler sévère.
Voilà une bonne chose qui était faite à présent. A l’instant où nous en avons fini avec cette cochonnerie, je me rappel qu’il y avait un deuxième truc dans les dire du capitaine. Je regarde vite fait autours de moi, et soudain, je vois : Howard Prince, un homme que j’ai connu à Suna-Land et à qui j’ai offert un sabre pour me faire pardonner d’avoir brisé l’ancien, est actuellement attaché dans un coin. Un gros dilemme s’ouvre devant moi… Aller parler à Mizukawa pour dire que cet homme n’est pas à craindre, ou aller enfin manger…
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Yukisame
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Jeu 17 Mai 2012 - 16:10

Le cuistot se doit d'être le premier lever sur un navire. Toujours. Sinon, qui c'est qui prépare le petit déjeuner. Aussi, j'étais le premier réveillé en cette matinée qui allait marquer un tournant dans notre vie à tous.
Les événements de Suna-land était encore récent, quelques heures au plus. Pas tout à fait une journée.

Bon Dieu, qu'est ce que ça avait été mouvementé, là-bas ! Entre les autres qui étaient allés sauver Cassandre, les Marines qui ont débarqués, la fuite à bord du Blue Moon... Ça m'avait fortement crevé, tout ça...

Mais bon, pas le temps de se reposer : aujourd'hui, on allait traverser Reverse Mountain, et direction Grandline ! Du lourd en somme...
Dans ces circonstances, j'étais obligé de préparer un petit déjeuner consistant : des œufs sur le plat, des omelettes, des pancakes bien lourd et bien nutritifs avec du sirop d'érable, et du bacon, parce qu'il m'a semblé qu'il y avait des carnivores dans l'équipage...

Mais même sans cette info, j'en aurais préparé : en prenant Cassandre à notre bord, il fallait s'attendre à voir nos réserves de viandes fortement diminuer.

Après m'être servi ma ration (je suis le cuisinier, quand même. Ce serait malheureux que j'mange en dernier), j'allais me dégourdir les jambes sur le pont. Le soleil était levé, les mouettes chantaient de leur voix "mélodieuse", la mer était calme. Quoi de mieux pour bien démarrer un jour exceptionnel comme celui-là.

Mes nakamas arrivèrent un par un. Je les saluais. Mizu m'expliqua que quand nous entamerions les manœuvres pour traverser Reverse Mountain, il faudrait attacher le dénommé "Howard Prince", il n'avait pas encore totalement confiance en lui. J’acquiesçais, bien que je trouve ça bizarre : il avait l'air cool ce type !
Mais bon, on discute pas les ordres du capichef.

Deux heures après mon réveil, nous étions tous sur le pont, à l'exception d'Izya et de Lion. Mizu nous fit un petit discours sur nos valeurs en tant que pirates, puis nous dis de nous apprêter à suivre ces directives. En effet, Reverse Mountain commençait à se découper à l'horizon.

Je me souvins alors que j'avais un devoir à accomplir. J'allais discrètement chercher un rouleau de corde, puis me glissais tout en douceur dans le dos du Prince...

Je le pris par surprise, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il se retrouva assis par terre, ligoté. Je me chargeais de lui expliquer la situation :

-Désolé, j'ai rien contre toi, mais Mizu ne te fais pas confiance. Du coup, y préfère qu'on te laisse attacher pendant les manœuvres ! Mais j'pense pas qu'tu sois un mauvais bougre, donc une fois qu'on aura franchi Reverse Mountain, je pense que Mizu te détachera !

Je m'apprêtais à m'éloigner de lui au moment où le chef hurlait ses ordres :

- Cassandre, viens vers moi pour tenir la barre. Tokigawa ! Arrête de mater Cassandra. Yukisame ? T'as finis d'attacher ce soit disant prince ? ! Takashi, Izya, sortez moi la grande voile ! Bordel, mais où est Lion ! HAKUNA MATATA ! Trouvez moi Simba !

Je me retournais alors vers le prisonnier, me rappelant d'un petit détail :

-Ah, au fait ! En cas de pépin, tu pourras te libérer en poussant avec ton bras gauche vers l'arrière, ça te le libéreras. Mais fais le seulement si c'est urgent, j'ai pas envie d'avoir des ennuis avec le capitaine !

Cette fois, je m'éloignais pour de bon. e voyais tout les autres s'activer à leur tâche, Izya, Lion et Taka en avait fini avec la grande voile...
Et je restais planté au milieu de tout ça...

Je me dirigeais vers la barre et demandais à Mizu :

-Capitaine, t'as des instructions précises pour moi ou tu veux que je prennes la barre, pour que tu supervises un peu tout ça ?
https://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
Invité
Invité


Ven 18 Mai 2012 - 3:41

Comme une chanson qui te hante et qui ne veut pas partir de ta tête. J'entends ce son, certes mélodieux, mais inquiétant des vagues qui frappent la coque. Je tiens la barre fermement et je vois au loin, cette immense montagne. L'inquiétude prend place à toute cette fierté et le retour de bâton est là. Mes nakama's font peut être ce que je leur dis, mais la mer fait des siennes. Plus nous nous rapprochons de l'entrée, plus mon coeur bat. Je remarque quand même un brin de ''questcequejefouscapitainequestcequejefous ! '' Ils se disent peut être, pourquoi j'ai ordonné d'attacher Prince. Après tout ce speach sur la liberté, aucun a gueulé ! Aucun n'a dit que mes paroles sont en contradiction avec ce que je fais ?

Pourquoi ce combat pour la liberté, si j'attache un pirate ? C'est là que Yukisame se retrouve à coté de moi, souhaitant que je lui délègue une tâche. Je le fixe et lui dis...

Pourquoi t'as attaché un futur Nakama ?... Mes ordres ? Je suis peut être le capitaine, mais je ne suis pas votre supérieur...Quand je vous dis de faire une chose qui ne vous plait forcement pas, ne le faîtes pas...Suivez votre coeur ! Comme le Blue moon suit le vent, malgré le fait qu'il soit accompagné par l'homme qui le guide.

Tout à coup, le vent souffle à bâbord, me prenant un peu de flotte sur la gueule, je fais tourner le gouvernail à tribord de toutes mes forces.


Ne fonctionnez pas comme les rouages d'une mécanique bien huilé...pensez ! Vivez, soyez libre ! VOLEZ ! VIVONS TOUS ENSEMBLE CET AVENTURE !...VIVONS !

Vas y mon petit blue moon, je crois en toi, mène nous vers la gloire. J'esquisse d'un sourire à Yukisame, l'air de dire qu'il faut pas s'inquiéter et que je gère. Je regarde cassandre, l'amie de notre cuistot et lui chuchote à l'oreille que ma barre n'est pas encore dressé...Ayant analysé sa façon d'être, j'attends une réaction ferme de sa part. Les yeux écarquillés, les narines relevées...Vlam ! elle me met une claque ! J'en avais bien besoin de cette baffe, ça me permet de réaliser que ceci n'est pas un rêve et que je suis responsable de dix putains de vies !

Les regards se braquent vers nous...J'ai le temps de donner les réelles instructions maintenant, finis de jouer. Dohahaha. Je fixe Cassandra qui est la navigatrice en herbe de ce bateau et parle à tous le monde...

Les gars ! Il va falloir réduire la voilure. Est ce que vous avez pensez à attacher la cargaison en bas ? Bon, on a rien du tout, on passe. Jetez toute la cargaison qui nous servira à rien par dessus bord, un exemple...Izya. Bon, à partir de maintenant, suivez toutes les indications de Cassandra !


Tout en gardant le cap, je revois le sourire de chacun et espère au fond de moi que ce ne sera pas le dernier.


Yukisame
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Ven 18 Mai 2012 - 22:38

Mizu me fit un sermon sur le fait que j'ai obéis à ses ordres et attaché le Prince. Si ce qu'il me dit est contraire à ce que je pense, je ne dois pas lui obéir. Première leçon, il avait toujours fait pour moi partie des règles implicites que l'on devait obéir aux ordres du capitaine, quoi qu'il dise.

Je baissais les yeux, un peu honteux... Mizukawa sortit l'une de ses métaphores dont il avait le secret, chacun devait suivre sa voie, comme l'homme sur le Blue Moon qui... Nan, j'crois que le Blue Moon doit suivre sa route et chacun des hommes... Rah ! Ça s'embrouille dans la tête ! J'aurais pas du m'lever si tôt !

Le capitaine me sourit, me signifiant que je ne devais pas en faire. Mais je savais que j'avais plutôt intérêt à ne pas commettre à nouveau d'erreur sur les règles au sein de l'équipage !
Mizu se pencha vers Cassandre et lui glissa quelque chose à l'oreille. De là où je me trouvais, impossible d'entendre ce qu'il lui avait dit. Mais vu la réaction de mon amie, je misais sur la plaisanterie typiquement masculine. Elle rougit et écarquilla les yeux...

Et sbaaf ! La gifle partit ! Je la reconnaissais bien, là. Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire devant cette scène. Je pensais aussi que cela pouvait bien se reproduire au cours de notre traversée : Cassandre n'avait que faire de la hiérarchie quand elle était énervée !

Malgré le coup, Mizukawa conserva son sourire. Il commença alors à donner les ordres :

-Les gars ! Il va falloir réduire la voilure. Est ce que vous avez pensez à attacher la cargaison en bas ? Bon, on a rien du tout, on passe. Jetez toute la cargaison qui nous servira à rien par dessus bord, un exemple...Izya. Bon, à partir de maintenant, suivez toutes les indications de Cassandra !

-Bien reçu, capichef !


Avant de partir pour aller aider Mugen à réduire la voile, je passais à côté de Cassandre, caressais une mèche de ses cheveux et lui chuchotais :

-Il faudra qu'on parle. Rejoins-moi dans ma chambre une fois qu'on aura traversé la montagne !

Sans lui laisser le temps de répondre, je filais en direction du grand mât. Mugen avait déjà commencé son ascension. Je m'agrippais au mât et commençais à l'escalader tel un singe, si bien que j'arrivais au niveau du haut de la voile en même temps que l'ami de Lion.

Réduire la surface de voile exposée au vent ne fut pas mince affaire, notamment à cause du courant de plus en plus fort à mesure que nous nous approchions de Reverse Montain. Mais nous réussîmes quand même en quelques minutes.

Alors que je descendais du mât, Cassandra, la petite ami de Taka, me héla :

-Yuki ! Va baisser la voile du mât de Misaine, elle va s'arracher sinon !

Je m'élançais vers l'avant du navire et escaladais le petit mât. Mais manque de bol, un coup de vent un peu plus fort que les autres et une corde mal accroché le portèrent la poisse : le long morceau de chanvre me fouetta en plein visage et je perdis l'équilibre. Le sol se déroba sous mes pieds et je basculais dans le vide... Par-dessus le garde-fou

Avant de tomber à la mer, je réussis à attraper le rebord d'un hublot. Les vagues commençait à ma lécher les pieds. Si je lâchais maintenant, s'en serait fini de moi : impossible d'espérer rattraper le navire à cause du courant. Quant à rejoindre la terre ferme...

-Les gars, quelqu'un peut v'nir m'aider, s'il vous plaît ? Genre... Maintenant ?


Dernière édition par Yukisame le Lun 28 Mai 2012 - 18:11, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 18 Mai 2012 - 23:40

Après quelques petites secondes d’hésitations, mon ventre me rappelle à l’ordre. *Glouuu* Le Prince attendra, c’est l’heure de remplir mon petit estomac !
Je parcours la petite distance qui me sépare de l’entrée de la cuisine, me rapprochant aussi de l’endroit où se trouve Mizukawa qui gueule à nouveau. Décidément, il est en forme lui ce matin ! C’est pas le cas de tout le monde, malheureusement… Continuant toujours de parler, il donne encore deux trois instructions à l’équipage… Comme quoi on doit jeter à la mer tout ce qui est inutile… Un truc m’interpelle… Il prend comme exemple… Moi ? Maiiis, pourquoi ?? J’ai suivi ses ordres à la lettre et il me juge inutile ? Il est sérieux là ? Il me cherche, enfaite c’est ça ? Nan parce que je le connais pas vraiment moi ce type qui m’a embauché sur un coup de tête !
Je regarde rapidement les autres membres de l’équipage, ils sourient tous… C’était donc bien une plaisanterie… Du moins, y’a intérêt ! Bref, je repars donc, direction la cuisine, avant que Cassandra ne me tombe dessus pour me dire de faire des trucs que je n’ai jamais faits auparavant.

Entrant dans ce lieu aux odeurs si alléchantes, je jette un coup d’œil rapide à la table… Rien… que dalle… Mais, mais,… je suis maudite aujourd’hui, c’n’est pas possible ! Sous le choc de cette révélation, je regarde rapidement à droite et à gauche. Un tas de Pancakes gisait sur le comptoir. Ouuuf, me voilà rassurée. J’en mange six histoire d’être suffisamment calé pour tenir jusqu’au déjeuner, puis je ressors sur le pont.

Tout le monde à l’air pas mal agité, c’n’est pas très encourageant. A croire que la veille, il ne s’est rien passé ! Rien que de les voir partir dans tous les sens, ça m’épuise. Soudain, je repense à ce qu’à dit la personne servant de capitaine, comme quoi je servais à rien. Et bien soit ! Autant jouer le jeu. Alors que je m’apprête à aller chercher une chaise longue pour bronzer au milieu de tout ces gens qui servent à quelques choses ; Yuki se fait magnifiquement éjecter par-dessus bord sous mes yeux. Inquiète pour mon ami, je me jette sur la rambarde pour tenter de voir où il a atterri. Ce que j’observe n’est autre qu’un pauvre petit cuistot, pendouillant du bout de son bras qui avait réussi à s’agripper quelque part.

-Les gars, quelqu'un peut v'nir m'aider, s'il vous plaît ? Genre... Maintenant ?

- Tiens bon j’arrive Yuki

Le ton de ma voix était calme lorsque je lui ai répondu, mais mes jambes, elles, sont pleines d’énergies pour aller le chercher à l’étage inférieur. Après tout, il est en danger et c’est un nakama alors pas de temps à perdre ! D’autant plus que c’est lui qui cuisine et que j’ai eu tout le temps d’apprendre à le connaitre pendant le mois à Suna.
Arrivant dans la cale, je rattrape sa main in extremis et le hisse à bord. Enfin… j’essaye, mais ; malgré sa petite taille, il ne passe pas dans le hublot. On a l’air malin maintenant, coincé ici ! Bon, au moins, y’a plus d’urgence. Enfin, un peu quand même mais moins…

Cet exercice réveille mes blessures de la veille… Ça fait mal… Histoire d’accélérer le mouvement de nos nakamas, je gueule un bon coup :

- HEY LES GARS, C’EST QUAND VOUS VOULEZ POUR LE SORTIR DE LA !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Takashi N. Frozenstar
Takashi N. Frozenstar

♦ Localisation : Hungeria, Royaume Long-Bras

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: -54
Intégrité: -6

Sam 19 Mai 2012 - 10:52

Les évènement de Suna Land s'étant déroulé il y a peu, et la fuite de l'équipage ayant réussie, les Shinoryus Kaizokus continuent leur route vers Grand Line.

N'ayant quasiment pas dormi, Takashi écoute avec attention le discours de Mizukawa, puis ses "ordres". Ayant parlé de Cassandra et de ce qui semble être un sniper, il se tourne vers sa petite amie, juste à temps pour la voir flanquer 3 coups de parapluie sur "Tokigawa".

"-Si tu recommences, je me gênerais pas: T'auras plus d'yeux !"

Ce faisant, elle pointe le bout du parapluie vers le sniper, qui brille durant une demi seconde. Takashi ayant reçu l'ordre de baisser la grand'voile, il y va bon train, bien qu'un peu fatigué. Arrivé devant le mât, il ne peut s'empêcher de s'exclamer:

"-Tiens ça me rappelle le grand arbre Motjeau qu'y avait à Sanderr..."

Utilisant le cordage, il grimpe. S’arrêtant à mi chemin, il vacille mais se rattrape in extremis, et voit alors devant lui Reverse Moutain, le passage vers Grand Line. Ravalant sa salive, il continue de grimper, en restant à moitié pensif. Arrivé en haut, il profite du vent, repensant à out ce qu'il vient de se passer, puis ferme les yeux une demi seconde...Enfin une demi seconde pour lui. Lorsqu'il les avait fermé, la personne qui devait l'aider, Izya venait à peine de commencer à grimper; et lorsqu'il les rouvrent, elle est déjà à sa hauteur. Se pinçant pour se réveiller, il s'approche des cordages, commence à détacher quelques noeuds. Pour s'aider, il se rappela de ce qu'il avait lu dans un bouquin de navigation, en feuilletant un jour à la bibliothèque.

"-C'est bon ! La grand'voile est hissée !"

Commençant à redescendre, il remarque que le pirate à l'eau de rose a été ligoté. Sans se poser plus de questions, et commençant à avoir les paupières qui déclinent, Takashi se presse un peu. Il avait écouté tout les discours du captain', et apparemment, Yukisame, c'est à dire le préado (enfin à ce qu'il semblerait), se dirige vers la voile à l'avant, le mât de misaine. Continuant sa descente, il observe Yukisame se prendre un coup de vent puis tomber, avant de remarquer que le sol s'incline étrangement, très étrangement...

La mer et le ciel se sont échangées ? A cause de la fatigue, Takashi ne se rendit pas compte, que après avoir détaché l'une des cordes, un noeud s'était formé autour de son pied et venait de se resserrer, et que là, il était en train d'être pendu par les pieds la tête en bas.

Toujours aussi émerveillé de la vue, même inversée, de Reverse Moutain, qui se rapproche de plus en plus, Takashi ferme les paupières. Lorsqu'il les rouvre, la bateau a parcouru une bonne distance. Il referme les yeux, puis les rouvre, et c'est pareil. Il les referme à nouveau, mais ne les rouvre plus, et ronfle un coup.

Alors que l'équipage continue d'avancer, un flemmard dort pendu par les pieds, les bras ballants, attaché au cordage du grand mât du bateau...
https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstarhttps://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Lun 21 Mai 2012 - 10:46



Reverse Moutain, Pirates
&
Rêves de Liberté !


    Le soleil tapait sur le pont et les faibles nuages à l'horizon n'étaient pas assez imposant pour menacer la journée qui était déjà bien entamée... Quelques mouettes criaient dans le ciel azur et le bateau fendait l'écume, faisant grincer, à certains moments, le bois du mat principal...
    Ce même mat sur lequel Howard Prince avait été attaché par un môme quelques heures auparavant...

    Après avoir réussi à monter sur le bateau, les mains liées, le pirate avait passé un moment à aller et venir sans que personne ne le remarque. Cependant un gosse dont il ne s'était absolument pas méfié l'avait surpris et attaché directement sur le mat principal du vaisseau... Il avait honte... Honte de s'être fait avoir aussi facilement.
    Évidemment on lui avait également subtilisé ses armes : ses deux sabres ainsi que son pistolet. Il lui restait néanmoins sa dague, directement attaché à l'une de ces bottes, mais de toute façon, que pouvait-il bien faire ? Rien... Le cordage n'était pas vraiment serré et il pouvait aisément se sortir de cette situation.
    D'ailleurs, c'est ce même gosse qu'il lui avait expliqué la façon de partir... Mais le gentleman était resté à son emplacement, sans bouger.

    Il était là, assis et immobile, écoutant inexorablement le bruit de l'écume, de l'océan contre le navire et imaginant à quel point la mer pouvait briller avec un temps comme celui-ci... En pensant à cela, un léger sourire vint s'afficher sur son visage angélique...
    Malgré la situation, il se sentait bien. Pourquoi ? Est-ce parce qu'il était sur un navire pirate ? Un lieu complètement familier pour l'homme qu'il était ?

    Alors qu'il regardait le ciel, une ombre se posa sur lui. Il regarda devant lui : un homme cachait le soleil, un homme qu'il avait vu il n'y a pas si longtemps que ça...

    « Qu'est-ce que tu fais là, attaché ? Et d'abord comment se fait-il que je ne t'ai pas vu embarquer ?»

    L'inconnu avec lequel il s'était livré en duel, à Suna Land avant de s'échapper, venait d'apparaitre devant lui. Apparemment ce dernier faisait partie de l'équipage présent sur ce bateau : « Des pirates ?! »

    Howard Prince le regarda, également étonné de revoir cet homme ici et surtout dans la situation dans laquelle il était...

    Il ferma les yeux et afficha un large sourire, avant de répondre, le plus amicalement possible :

    « Eh bien eh bien... Pour répondre à ta question disons que... Je n'ai moi-même pas la réponse... Mais tu pourrais peut-être me détacher afin qu'on discute comme... deux gentlemen. Qu'en dis-tu ? »

    Entendant également des ordres que quelqu'un lançait, Prince se sentit plus léger... Comme si, tout d'un coup, les blessures du passé étaient plus... supportables, plus douces...

    Un destin en marche...





Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Mar 22 Mai 2012 - 4:22

- Eh bien eh bien... Pour répondre à ta question disons que... Je n'ai moi-même pas la réponse... Mais tu pourrais peut-être me détacher afin qu'on discute comme... deux gentlemen. Qu'en dis-tu ?
- Comment ça tu ne sais pas ? Tu es sur un galion mais tu ne sais pas comment t’es monté ? Je regrette, mais si tu es attaché là et tu ne veux pas me dire comment et pourquoi tu es à bord, je ne te détacherais pas… Je reviens dans quelques minutes !


Ah mais ? Qu’est-ce que c’est que ça ? J’ai reçu du liquide sur la tête… hmmm c’est de l’eau, surement venant des vagues. En tout cas ce type ne m’inspire plus trop tout à coup et je compte bien connaitre la raison de sa présence sur ce navire. Le laissant à l’abandon et ce, sans attendre quelconque réponse de sa part, je me dirige vers Mizu qui a l’air plus détendu face à la montagne qui se dévoile de plus en plus. Quel massif, c’est immense. J’enlace les deux épaules à Mizu de mon bras gauche tout en admirant le gigantesque bloc de roche qui nous mènera sur les mers de Grand Line.

- On va le faire Captain’, on va grimper tout là-haut… touut en haut et on va descendre de l’autre côté de Calm Belt. En tout cas j’espère que tu n’as pas peur de la vitesse, j’ai entendu dire que ça allait vraiment vite une fois dans le canal. Bref, je suis venu te parler du mec attaché là-bas. Qu’est-ce qu’il fait ici et pourquoi est-il attaché ?

Au moment où ce dernier va me répondre, nous sommes interpellé par le cri d'Izya qui nous demande de l’aide. Quoi ? Qu’est-ce qu’il s’est passé encore ? La voix vient de l’extérieur du navire. Enfin, de l’autre côté de la muraille. Je me précipite voir si c’est bien le cas et à mon arrivée que vois-je ?! Non de non, Yuki qui s’accroche au hublot et apparemment, Izya qui le tient. Cassandre arrive aussitôt à mes côtés et commence à paniquer. Il faut que je le sorte de là avant qu’il ne tombe ! Bon, une corde devrait faire l’affaire, car je ne peux l’atteindre en m’accrochant sur le rebord. « CUISTOT !! Tiens attrape cette corde au lieu de jouer au singe ! » Je remonte donc ce monsieur sur le pont et le félicite de façon sarcastique pour avoir réussi à passer de l’autre côté. Il faut le faire quand même ! Enfin bref, il est hors de danger et a eu de la chance qu’Izya soit là pour le retenir. D’ailleurs ça me fait chaud au cœur de voir qu’on peut compter sur ses nakamas dans les moments comme celui-ci. Nous commençons à être solidaire les uns envers les autres et c’est tant mieux !

De retour au milieu du pont, je suis interpellé par le regard de cet homme attaché. Il n’a vraiment pas l’air méchant, mais pourquoi diable est-il sur ce navire ? Je m’approche de lui à nouveau et cette fois-ci déterminé à avoir des réponses quand soudain, je reçois à nouveau de l’eau en pleine gueule. Bordel, mais ce n’est pas de l’eau normal… c’est plus chaud que l’eau de mer. Et en plus c’est gluant… Il m’a craché dessus ce type ou bien ? C’est la deuxième fois qu’à côté de lui, je reçois de l’eau. Le problème, c’est que je le regardais, alors d’où vient ce truc ? En levant la tête à la recherche d’indice, je remarque quelqu’un accroché à une corde. Puis, reçoit à nouveau ce fameux liquide en plein entre les yeux. MAIS C’EST DE LA BAVE ?! Qui est là-haut ? Le soleil m’empêche de voir alors je change de position. Takashi ? Non d’un petit bonhomme en mousse, qu’est-ce qu’il se passe sur ce navire ? Ohhhh je vais faire un malheur si ça continu !

- MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUT LÀ HAUT TAKASHI ? OHHHEEE JE TE CAUSE !!!

Aucune réponse de sa part… Olalaaa, Olalaaaaa ! Mais qu’est-ce que c’est que ces mecs qui ne sont pas capables de rester tranquille sur un navire ? L’un tombe et se rattrape à l’extérieur de la muraille, l’autre… se retrouve pendu par le pied en haut du mat de je ne sais quelle façon et le pire, c’est qu’il s’est évanoui ! Je renferme mon visage avec mes deux mains en soupirant bien fort puis regarde qui se trouve autour de moi. Je me retrouve encore une fois à croiser le regard avec ce mec attaché. Ça y est, ça m’énerve, la tension monte en moi.

- MAIS BORDEL DE MERDE, T’ES QUI À LA FIN TEME ? ET QUE QUELQU’UN MONTE CHERCHER TAKASHI !!
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Sam 26 Mai 2012 - 12:55



    « MAIS BORDEL DE MERDE, T'ES QUI À LA FIN TEME ? ET QUE QUELQU'UN MONTE CHERCHER TAKASHI !! »

    L'inconnu avec qui Howard Prince s'était battu sur Suna Land commençait, apparemment, à perdre patience... et cela était nettement compréhensible.
    En effet, même si le pirate était « attaché » au mat, il avait pu observer l'ensemble des membres de cet équipage et le moins qu'on pouvait dire était que l' « originalité » primait, et de loin, sur l' « utilité » : un type pendu, d'autres qui ne font strictement rien à part courir... Bref, un sacré bazar qui avait au moins l'avantage d'amuser le Prince.

    A plusieurs reprises, il voulu rigoler, tellement la scène paraissait irréaliste, mais d'un autre côté... il espérait au moins pouvoir arriver à Grand Line en un seul morceau... car avec des types de ce genre, il ne donnait pas cher du navire et même de sa propre peau.
    Mise à part ce type en face de lui qui avait l'air de comprendre le non-sérieux de la situation et le capitaine qu'il n'avait pas encore rencontré, Howard Prince se demandait si les membres étaient assez qualifiés pour comprendre que naviguer n'était absolument pas un jeu... D'ailleurs, il se demanda qu'est- ce qui lui avait pris de monter sur ce navire... « Encore un coup du destin j'imagine... ».
    Cependant et malgré cet esprit de légèreté qui régnait, un peu trop, sur ce vaisseau, le gentleman gardait le sourire.

    Il regarda, de ses yeux émeraudes et perçant, l'homme en face de lui, dont la colère était affichée sur son visage avant de tirer un peu sur son coude gauche : la corde prit du mou et tomba sur ses jambes... A la grande surprise de l'individu face à lui qui recula de quelques pas, le Prince était libre et se releva sans attendre.

    Réajustant son long manteau noir ainsi que son chapeau, il lança sans attendre et afin d'éviter tout malentendu :

    « Crier sur quelqu'un... d' « attaché », n'est vraiment pas quelque chose de très... gentleman vous savez ? Ne vous méprenez pas de mes intentions, je ne suis pas ici pour vous créer le moindre problème... »

    Puis, il s'approcha du bord du navire, son manteau dansant et claquant au rythme de la brise marine qui courait sur l'ensemble du pont. Le pirate posa ses coudes sur les barres afin d'admirer ce paysage qu'il aimait tant avant de reprendre sur sa précédente lancée, sans se retourner du panorama qui se prolongeait à perte de vue :

    « Si je peux me permettre, monsieur... Y a-t-il quelqu'un de... qualifié sur ce navire ? Car ce que je vois est assez... préoccupant... ».

    Puis, toujours posé sur la rambarde, au-dessus de "la grande bleu", il se retourna vers son interlocuteur et ajouta, en affichant un large sourire sincère :

    « Hum, j'en oublie les bonnes manières, je m'appelle Howard Prince... »


    Un Mystérieux Gentleman...





Tokigawa Mizuki
Tokigawa Mizuki

♦ Localisation : Hungeria
♦ Équipage : Shinoryu

Feuille de personnage
Dorikis: 820
Popularité: -66
Intégrité: -28

Lun 28 Mai 2012 - 10:55

Quelle aventure à Suna, je n'avais jamais vécu cela auparavant. Normalement, j'ai la réputation d'être un peu plus discret d'habitude, mais on ne pouvait pas le cacher, on avait foutu un bordel monstre au centre-ville et pour une fois je n'étais pas resté en retrait. J'ai failli perdre la vie deux ou trois fois, mais c'était pour la bonne cause. La belle Cassandra ! Oh oui ! Elle était ravissante ! Un joli minois dans un joli petit corps ! C'est dans l'optique de l'a rencontré ce matin que je me suis levé plutôt que prévu. Et bizarrement de bonne humeur, mais la mine ne suivait pas du tout. Le reflet de mon visage au miroir me fait faire un bond en arrière avec un cri des plus aigu possible (qui sonne tout de même aussi grave que d'habitude).

- Ouahh !!! C'est quoi cette tête ?! Je ressemble à un zombie qu'on vient de déterrer ! Ce n'est pas possible ! Cassandra et Izya vont prendre la poudre d'escampette si elles me voient dans cet état ... aller ressaisi toi Toki.

Je me dirige vers la salle de bain en me plaquant contre les murs, essayant d'esquiver tous les membres de mon équipage ... je dois tout d'abord retrouver mon charisme naturel avant de monter à la surface. En me débarbouillant, je repensais au tour de passe-passe que Mizukawa avait réalisé au port de Suna ... Comment avait-il fait cela ? Cela m'intrigue toujours autant et je sens que tant que je n'ai pas une explication valable, cette histoire aller continuer de me torturer le cerveau. Je me regarde de nouveau dans le miroir ... mais cheveux rouge étaient mouillés jusqu'aux racines, mais mon allure était beaucoup plus abordable ce qui me fit sourire bêtement.

- Je te reconnais bien là, Toki !

Oui, de temps en temps je me parle tout seul pour m'encourager ou autres ... enfin bref je ne suis pas une personne de normal si on regarde bien. Je possède des cheveux de couleur sang, je porte un masque de fantôme d'opéra avec un oeil de lynx et j'aime boire, enfin le dernier ne tient pas la route. Tous les pirates ont un penchant pour l'alcool non ? Bon je vois mal Yuki' s'enfiler une gourde remplie de vin, mais ça pourrait être drôle non ? Hihihi. En parlant de gourde de vin, la mienne m'attend sagement dans ma chambre. Je retourne dans cette dernière pour récupérer mon chapeau et ma fameuse gourde. Je peux enfin monter en surface l'esprit paisible. La première personne que je vois, est ma belle Cassandra, un sourire au bout des lèvres, me fait rêvasser de la voir un jour dans mes bras ! De plus j'avais son meilleur profil en face de moi. Oh oui ! Vous pouvez imaginer ce que vous voulez, mais je vous en dirai pas plus !

- Cassandre, viens vers moi pour tenir la barre. Tokigawa ! Arrête de mater Cassandra. Yukisame ? T'as finis d'attacher ce soit disant prince ? ! Takashi, Izya, sortez moi la grande voile ! Bordel, mais où est Lion ! HAKUNA MATATA ! Trouvez moi Simba !

Hein ?! Mais le capitaine n'est pas sérieux-là ? Si ? Il venait de me faire passer pour un obséder aux yeux de tous. Il n'avait pas assuré sur ce coup, moi qui pensais que Mizu avait plus de tact. Pendant que je m'occupe à incendier le capitaine de tous les noms dans ma tête, des coups de parapluie me fait sortir de mes pensées tel des coups de bâtons placés juste au-dessus de mon crâne.

"-Si tu recommences, je me gênerais pas: T'auras plus d'yeux !"

Finalement, une bonne grasse matinée ne m'aurait pas fait de mal du tout. Ma journée ne se déroule pas comme prévu et d'ailleurs je pense que je vais faire ça. Me grattant l'arrière de la tête avec un énorme sourire qui illuminait mon visage, je répondis à la belle Cassandra de façon assez gênée de la situation.

- Dé..désolé ça ne se reproduira plus.

En me retournant, je constate qu'un homme est attaché. Je crois l'avoir aperçu à Suna Land, mais n'ayant pas une bonne mémoire, je n'en étais pas si sûr que ça. Je saisis ma gourde pour boire une gorgéz du breuvage qui se trouve à l'intérieur. Je me suis enfin décidé de retourner dans mon antre. Alors que je marche en direction des escaliers qui mènent à mon compartiment, j'écoute Lion s'adresser au prisonnier du navire.

- MAIS BORDEL DE MERDE, T'ES QUI À LA FIN TEME ? ET QUE QUELQU'UN MONTE CHERCHER TAKASHI !!

Apparemment notre bon vieux Lion perdait patience à ne pas connaitre l'identité de ce type mystérieux. Il avait raison, si moi aussi je me préoccupais de ce type, j'aurais craqué de ne pas savoir son prénom et ce qui foutait sur le bateau, mais c'était le cadet de mes soucis actuellement. En levant ma tête, j'aperçois Takashi suspendus .... C'est vrai d'ailleurs, qu'est-ce qu'il foutait en haut ? Il a décidé de jouer l'homme volant ? Quelqu'un devait aller le chercher. Il était hors de question que je monte tout en haut, je risquerais de tomber de si bon matin. Sans réfléchir plus longtemps, je saisis mon arme et tir une fois en direction de la corde que je frôle à peine.

- Humm... rater ...

La seconde balle était la bonne. Je me mets ensuite à courir en ouvrant les bras pour rattraper le pauvre Takashi évanoui ... heureusement qu'il n'était pas réveillé pour voir sa chute de cette hauteur, car je pense qu'il aurait vite refermé les yeux. Une fois le nouveau venu en sécurité, au sol, je me dirige vers le prisonnier inconnu qui venait de se libérer. Comment ? J'en n'ai aucune idée, tout ce que je peux voir c'est qu'il prend du bon temps sur la rambarde du navire à critiquer les compétences de mes nakamas. Il ne va pas faire long feu s'il continue sur cette lancée. Je détache une nouvelle fois ma gourde pour la tendre à l'inconnue qui venait de dévoiler son identité ... c'est toujours bon de savoir.

- Ne sous-estime pas les gens qui sont sur ce bateau, Howard, car tu risquerais d'être surpris ... tien, c'est tout ce que je peux t'offrir pour le moment.

Ce n'était ni de la gentillesse, ni de la compassion de ma part. Ce geste était juste histoire de lui soutirer des informations à son égard pour le bien de tous. Beaucoup de personne se posaient des questions sur lui sans l'avoir abordé. Eh bien, je vais le faire.
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Lun 28 Mai 2012 - 17:08



    Toujours accoudé à la rambarde du navire, Howard Prince n'avait pas enlevé les sourire qui était affiché sur son visage... : un sourire chaleureux mais également et surtout fier ! Il était vraiment intéressant de remarquer à quel point ce personnage pouvait être paradoxal sur beaucoup de points... Au premier abord, on pouvait, en effet, voir un homme élégant, noble, dont la beauté était de l'ensemble des traits de son visage. Cependant, en regardant de plus prêt... Une aura mystérieuse et sombre s'échappait de son être alors qu'à l'intérieur de ses yeux, une bataille faisait apparemment rage entre harmonie et tristesse.
    Oui, la complexité était véritablement de mise chez cet homme...

    Alors que le pirate était en train de se présenter, comme il se doit, à l'inconnu de Suna, un nouvel arrivant le coupa brusquement dans sa lancé : grand, une longue chevelure rougeâtre et surtout, une tête assez... froide. Prince se souvenait d'ailleurs avoir remarqué cet homme lors de leur dernière fuite, un sniper plutôt bon si ses souvenirs étaient corrects.

    « Ne sous-estime pas les gens qui sont sur ce bateau, Howard, car tu risquerais d'être surpris ... tien, c'est tout ce que je peux t'offrir pour le moment. »

    Apparemment, ce dernier avait été quelque peu... froissé par les précédents propos du pirate, qui mettaient en avant le savoir faire des différents membres de ce navire. « Un point un peu sensible apparemment... ».
    En finissant sa phrase, l'homme à la chevelure écarlate envoya au pirate une sorte de gourde en lin blanche que ce dernier réceptionna sans détourner le regard. La force qu'il mit dans ce lancé était synonyme d'agacement, ce qui, d'un côté, confirma les pensées de Prince.

    Sans parler, il retira son chapeau avant de se pencher en avant, en signe de remerciement : ouvrant la gourde, il répondit, de la manière la plus neutre possible, pour ne pas paraitre hautain :

    « Eh bien, voilà une façon d'accueillir un inconnu digne d'un homme noble... J'espère ne pas vous avoir trop froissé en disant cela de vos... compagnons j'imagine ? »

    Le pirate but ensuite une gorgée avant de refermer le bouchon et de reprendre la conversation :

    « Comme je l'ai dit à votre camarade ici présent, je ne suis pas quelqu'un que vous devez craindre. Je n'ai aucunement l'intention de vous poser de problème et vous ne me verrez plus lorsque nous aurons atteint la prochaine île. »

    Il relança la gourde vers l'homme avant de continuer :

    « Et si j'ai parlé ainsi de vos Nakamas, c'est que c'est ce que je remarque... en tant qu'avis extérieur... »


    Une dure vérité ?




Yukisame
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Lun 28 Mai 2012 - 19:25

Une corde passa devant mon nez : le Lion venait à mon secours !
Je m'accrochais au morceau de chanvre et commençait à grimper tandis que le charpentier me tirait vers le haut. Une fois arrivé sur le pont, je m'affalais sur le dos, de tout mon long : je l'avais échappé belle !

Malheureusement, mon répit fut de courte durée : Lion critiqua ma conduite de manière sarcastique. Ben quoi, ça arrive à tout le monde de passer par dessus bord ! Un peu vexé, je ne lui répondis pas.
J'attendis qu'il s'éloigne avant de me relever et reprendre ma tâche première : réduire la voilure du mât de misaine. Je pourrais aussi régler son compte à cette foutue corde qui m'avait fait tomber !

Je la repérais rapidement, c'était la seule qui flottait librement au vent. J'escaladais à nouveau le mât pour m'approcher de mon ennemie. Au moment où je l'atteignis, elle tenta lâchement de me frapper à nouveau au visage. Mais cette fois, j'étais prêt : je me laissais légèrement glisser le long du mât pour l'éviter. Au moment où elle passa au dessus de ma tête, je l'attrapais d'une main, me servant de l'autre et de mes jambes pour ne pas me casser le figure. J'enroulais la corde autour du mât en faisant un nœud : là, elle n'embêterait plus personne !

Je repris donc mon ouvrage : il fallait rabattre la voilure avant qu'elle ne s'arrache. Seul, ce n'était pas facile, mais comme elle était petite, le travail fut vite achevé !
Je me laissais tombé du mât pour me retrouver de nouveau sur le pont.

Au moment où j’atterrissais, j'entendis la voix de Lion qui criait :

- MAIS BORDEL DE MERDE, T'ES QUI À LA FIN TEME ? ET QUE QUELQU'UN MONTE CHERCHER TAKASHI !!

Je regardais dans sa direction, et je compris que la première partie de sa phrase était destinée au Prince, toujours attaché à son mât, qui regardait les mouvements de l'équipage d'un œil amusé.

Je cherchais l'ingénieur du regard. C'est en regardant en l'air que je le trouvais, pendu la tête en bas, seulement retenu par une corde et en train de... dormir ?
Alors que je m'apprêtais à commencer l’ascension du mât, Tokigawa arriva, armé de son fusil. Il visa et tira. Visiblement, il manqua sa cible, puisqu'il tira une seconde fois. Je vis avec effroi la corde qui retenait l'ingénieur se couper, et le bonhomme commença à chuter. Étrangement, cela ne sembla pas le réveiller.
Toki se plaça sous Taka et le réceptionna avant qu'il ne s'écrase, puis le posa sur le sol. Voilà déjà un ennui d'évité.

Je regardais un peu partout sur le Blue Moon pour voir où en était les manœuvres. A l'arrière, Cassandre et le capitaine semblait être en pleine discussion. Cassandra continuait à donner ses ordres, Shinji et Mugen s'occupait d'attacher des cordages, le Prince se tenait accoudé sur le garde fou sous le regard mi-surpris, mi-énervé du roi des animaux...

Ah ! Howard avait donc profité de mon astuce pour se détacher ! J'espérais que les autres ne m'en voudrait pas pour ça, mais je pensais que c'était un brave type.
Il parlait. De là où j'étais, je n'entendais pas ce qu'il disait, mais l'une de ses remarques ne sembla pas plaire au tireur d'élite, qui s'approcha de lui. Je me rapprochais d'eux grâce aux cordes qui était attachées sur le bord du bateau et qui permettait d'accéder au nie de pie, plus haut. Je me retrouvais donc au-dessus des trois hommes, j'écoutais leur conversation sans me faire repérer.

- Ne sous-estime pas les gens qui sont sur ce bateau, Howard, car tu risquerais d'être surpris ... tien, c'est tout ce que je peux t'offrir pour le moment.

Tokigawa lança une gourde blanche vers le Prince. Celui-ci l'attrapa au vol et répondit :

« Eh bien, voilà une façon d'accueillir un inconnu digne d'un homme noble... J'espère ne pas vous avoir trop froissé en disant cela de vos... compagnons j'imagine ? »

Howard but une longue gorgée de vin avant de reprendre :

« Comme je l'ai dit à votre camarade ici présent, je ne suis pas quelqu'un que vous devez craindre. Je n'ai aucunement l'intention de vous poser de problème et vous ne me verrez plus lorsque nous aurons atteint la prochaine île. »

D'un geste rapide, le Prince renvoya la gourde à son possesseur. Tokigawa, doté d'excellent réflexe, n'eut aucun mal à la rattraper.

« Et si j'ai parlé ainsi de vos Nakamas, c'est que c'est ce que je remarque... en tant qu'avis extérieur... »

Connaissant le caractère de mes amis, je sentais que la discussion allait vite tourner au vinaigre si je n'intervenais pas.
Je passais de l'autre côté du filet de cordage, m'accrochait avec les jambes et me lâchais pour me laisser pendre tête en bas. Ma tête arrivait pile à la hauteur de celle des trois hommes, qui semblèrent surpris de ma soudaine apparition. Devant leur mines, je ne pus m'empêcher d'éclater de rire.

-Allez, les gars ! C'est pas le moment de se disputer ! Aujourd'hui est un grand jour : nous allons sur la Route de tout les périls !

Je fis une rotation du bassin afin de me retrouver face à Tokigawa et à Lion :

-Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit à craindre du Prince : Mizukawa lui fait confiance, et si il avait eut des mauvaises intentions, il se serait mis à l’œuvre pendant la nuit ! Alors, peace !

Je me tournais ensuite vers le Prince :

-Quant à toi, je pense que tu n'ai pas dans la meilleure position pour critiquer : tu es en milieu hostile, entouré d'hommes solidaires. Nous sommes juste en face de Reverse Montain, et nous sommes encore en vie ! Et puis... Ce n'est pas moi qui me suis fait ligoter par un gosse sans avoir put réagir !

Pour lui montrer que je me moquais gentiment de lui, je lui fit mon sourire le plus innocent et le plus candide possible.
Je détachais mes pieds pour me laisser tomber. Je réussi à me réceptionner sur la pointe des pieds, les genoux pliés.

Sans même attendre de réponse de mes interlocuteurs, je filais sans attendre vers l'avant du navire, laissant les trois hommes en plan.
Je me tenais au-dessus de la figure de proue. Nous n'étions plus qu'à quelques mètres de la montagne !

Je me retournais et criais aux autres :

-L'ascension est imminente ! Quelles sont les instructions, Cassandra ?

Au moment où je terminais ma phrase, le Blue Moon accéléra brusquement et se pencha vers le haut. Déséquilibré par la brusque montée, je me retenais au parapet pour ne pas tomber.

-EN AVANT ! YIIIIIIIHAAAAAA !!!
https://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Lun 28 Mai 2012 - 20:25

Debout face à cet homme, le regard tranchant droit dans ses yeux, j’attends une réponse, j’attends des explications. Enfaite, ce n’est pas vraiment de lui que je me soucis, mais de tout ce qui se passe actuellement sur ce navire. Il y a cinq minutes que je suis allé voir Mizu pour le rassurer, le soutenir en lui disant que nous y arriverons à passer cette montagne, car j’étais confiant. J’avais confiance en mes nakamas ! Là, j’avoue ne plus trop savoir quoi penser. Alors que le navire s’approche à grande vitesse de ce monstrueux bloc de roche, tout part en vrille sur le navire et dieu sait ce qu’il va encore nous arriver si ça continu. Et puis, je ne comprends pas pourquoi cet homme qui a l’air si inoffensif me gêne dans tout ça. C’est vrai quoi, j’ai livré un petit duel contre lui sur Suna, mais à aucun moment j’ai ressenti de la méchanceté en lui. Alors pourquoi est-ce que c’est sûr lui que je me défoule ? Qu’est-ce qu’il me prend d’ailleurs ces temps-ci ? J’ai l’impression de ne plus être le même, d’être de plus en plus agressif. Je n’arrive plus à me contrôler comme avant et ça m’inquiète.

Pendant que j’étais dans mes pensées, l’homme attaché ce détacha et me fit revenir à la réalité. Tardant à réagir, mon inconscient me fait reculer de quelques pas. Réalisant enfin ce qu’il se passe, je stop ma marche arrière et regarde ce monsieur se relever.

- Crier sur quelqu'un... d' « attaché », n'est vraiment pas quelque chose de très... gentleman vous savez ? Ne vous méprenez pas de mes intentions, je ne suis pas ici pour vous créer le moindre problème...

Il a raison et ça rejoins bien mes pensées. Ça ne va pas très bien ces temps-ci pour moi, il faut que je trouve le temps de me reposer et surtout de méditer un peu.

- Si je peux me permettre, monsieur... Y a-t-il quelqu'un de... qualifié sur ce navire ? Car ce que je vois est assez... préoccupant...

Cette fois c’est sûr, il n’a aucune intention de nous déranger, au contraire il va surement pouvoir nous aider et ce ne serait pas de refus. Ces propos laissent penser qu’il s’y connait en navigation, c’est une bonne chose. Nous sommes sur la même longueur d’onde lui et moi après ce qu’il vient de se passer. Donc il s’appelle « Howard Prince »… jamais entendu auparavant. Tokigawa entre en scène en lui lançant une gourde de manière assez forte après avoir descendu Takashi et ce, de façon class. Le regardant faire les bras croisés, j’essaye d’anticiper ses mouvements et pensées. Va-t-il le provoquer en duel ? Hmmm, en tout cas, je ne l’espère pas pour lui car ce n’est ni le moment, ni l’endroit. Peut-être… hmmm ça va, il lui offre à boire, c’est pas mal et devrait calmer l’atmosphère. Soupirant un grand coup pour évacuer le stress en moi, je m’apprête à reprendre la conversation quand soudain, Yuki jailli d’au-dessus de nos têtes ! Qu’est-ce que… d’où diable est-il sorti ? Et comment se fait-il que personne ne l’ait remarqué ?

Ce dernier s’est donc interposé à son tour dans notre fameuse conversation puis après nous avoir fait son speech et nous rappeler que ce n’est pas le moment, s’en alla sans rien ajouter. Sacré Yuki, toujours débordant de joie et encore à faire le singe ! En tout cas, il m’a redonné confiance et surtout, la banane ! Je fixe Prince avec cette fois-ci le sourire et m’approche de lui la main tendu.

- Enchanté Prince ! Je m’appelle Kan Kazumi, mais tu peux m’appeler Lion. Rends toi utile sur ce navire, aide nous à franchir cette montagne et nous continuerons les présentations de l’autre côté !

Le navire s’accélère soudain l’avant relevé ! Comme si quelque chose nous poussait de l’arrière. Nous prenons de la vitesse, à partir de maintenant commencent les choses sérieuses, donc pas le droit à l’erreur, surtout que nous ne sommes plus à l’horizontal comme en temps normal. L’eau jailli de partout, mais comment se fait-il qu’une telle pression naturelle existe ? Un tel courant ? Nous grimpons à vitesse constante sur cette montagne et jusque-là, chacun semble concentré sur le sommet que nous ne voyons pas encore. Nous escaladons encore et encore, cette montagne qui semble plus grande que ce que je pensais.



Dernière édition par Lion le Lun 28 Mai 2012 - 23:26, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 28 Mai 2012 - 23:11

Piouf, Yukisame est enfin sauvé, et mes bras peuvent se détendre un peu. Tout cela m’a épuisé ! Je m’allonge au sol, les bras en croix, et profite de cet instant de répit. J’entends le vent qui s’intensifie par le hublot, et le bateau prends petit à petit de la vitesse.
Je profite de cet instant de sérénité pour repenser au propos de mon capitaine… Cela me perturbe quand même… Je sers vraiment à rien ? C’est vrai qu’un forgeron sur un bateau, ce n’est pas ce qu’il y a de plus utile… Mais j’sais pas, j’peux faire d’autre chose quand même…
Alors que je ressasse ces propos vexant dans ma tête, un coup de fusil me fait sursauter.

-Que… Y’s’passe quoi ?

Alors que je tente de me relevé en m’appuyant sur mes bras endoloris, un second coup retenti.

- Mais bordel ! Ne me dites pas qu’on est attaqué ! A moins que Toki fasse encore des siennes….

Dans le doute, je me précipite sur le pont. Alors que j’entame l’escalier juste avant le pont, je me propulsé contre le mur du bas… Mais bon sang ? Qu’est ce qu’il se passe sur ce rafiot ! Le sol s’est penché, je suis donc obligé de l’escaladé comme je peux. Soudain, en regardant autours de moi, je ne vois plus l’horizon… Seulement de grand mur de roche rougeâtre.

- WAZZAAAAA ! MAIS ON EST DEJA SUR REVERSE !!! J’avais pas fait gaffe !

Cette puissante montagne qui défiait les lois de la nature… j’en avais déjà entendu parler, mais j’avoue que je n’y croyais qu’à moitié. Comment de l’eau pouvait escalader une montagne ! C’était juste … euuh… trop bizarre… pas normal !
Alors que je contemple ce spectacle, je sens un truc chaud courir le long de mes bras… J’essuie de mes mains comme pour chasser une mouche un peu trop collante. Ça colle, c’est bizarre ça aussi. Finalement je regarde, mes mains son tâchées de sang. Je prolonge mon observation sur mes bras… Mes blessures se sont réouvertes…

- Chiottes ! Dites, y’a pas quelqu’un qui pourrait me faire des bandages avant que je salisse tous partout ?

Au bien sûr, ça ne saigne pas beaucoup, après tout, elles ne sont que superficielles, mais c’est quand même chiant quoi… En plus je risque de salir mes fringues et autres, et comme on a plus de technicien de surface à bord (ni de médecin d’ailleurs, mais ça c’est autre chose), je serai forcée de faire le ménage… Chose que j’aimerai éviter…

C’est Mugen qui se proposa le premier. Le remerciant nous nous dirigeons vers la salle consacrée à la médecine, anciennement dédiée à Lulabell. En farfouillant un peu, Mugen fini par trouver une bande ainsi qu’un peu d’alcool et du coton. D’ailleurs, je n’me sens pas trop rassurée d’un coup en voyant la bouteille… ça va piquer ça, non ?... J’suis plus trop sur, d’un coup…
Mon soigneur à du voir que je fixais d’une manière pas très rassurée ce fameux liquide, car il me dit :

- Bah faut bien désinfecter hein…

- Quoi ? Ah, euh… oui, bien sur… Vas-y, vas-y…

Tendant mes deux bras, je le regarde faire en serrant les dents discrètement… Le contact de l’alcool sur la blessure a exactement l’effet redouté : ça pique ! Mugen esquisse un sourire de part ma réaction. Il me connaissait assez bien maintenant, du moins mon tempérament un peu masculin, car nous avons beaucoup travaillé ensemble le mois passé sur Suna, mais il devait être surpris de voir que finalement, je n’étais pas qu’une dure à cuire.

- Oh, hé, c’est bon un ! J’bien le droit de me plaindre de temps en temps !

Je dis ça sur un ton de dérision, et il sourit de plus belle. Il termine de me soigner et de me poser les bande sur mes deux bras et nous repartons sur le pont pour donner un coup de main aux autres membres de l'équipage.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Mar 29 Mai 2012 - 10:31

On y est ! Je tremble face à cette immensité, j'ai a la fois une boule dans le bide et j'ai ce sentiment d'accomplir quelque chose de bien. Admiratif à cette volonté qui anime chacun, à ce lien qui les unis. Laissant la barre à Cassandra, je me perds dans mes pensées jusqu'à voir Yukisame faire un saut par dessus bord...Pt'in, il s'est cru au cirque le cuistot ? Avec ce vent pareil, il aurait pu faire attention. Puis j'observe Izya qui rentre quelque peu vexé par ma petite blague, je ne la savais pas susceptible, ça craint.

En disant cela, j'observe le petit Takashi pendouiller. Je me mets une main sur le visage et secoue la tête, qu'est ce qui les a rendu aussi...pff, j'en perds mes mots. Puis Lion, vient me remonter un peu le moral...Nous allons franchir le passage et au vu de la qualité et l'application de notre navigatrice, on va peut être s'en sortir sans dégâts...Matériaux. Je dis pas pour les pertes humaines. A l'allure qu'on va, je pense qu'il y'a moyen de se faire une petite frayeur pour la minorité d'entre nous. Voilà que mon second se demande pourquoi j'ai ordonné d'attacher Prince, pt'in faut suivre ! Je parle pas assez fort ? Faut dire qu'avec tout ce vent...Soudain, j'entends notre forgeronne demandant de l'aide auprès de ses amis qui sont un peu trop distrait à mon gout. Sans plus attendre, Lion fonce secourir son prochain.

A cause de vous les gars, je vais faire une crise cardiaque ! Dis je discrètement.

A la remarque de Lion, c'est vrai que tout ceci est un gros bordel. Mais on va faire avec ! Après tout, nous sommes face à notre destinée. Qu'ils soient distraits ne changera rien à la donne. Si on se casse la gueule, on se casse la gueule. Pouah, cette histoire m'apprendra de pas fier le commandement à qui que ce soit mis à part Cassandra. Enfin...si on s'en sort vivants. Haha, voilà que Toki se met à jouer les tireurs d'élites et après deux balles, il récupère le petit taka précédemment perché et le réceptionne avec délicatesse, quoi que j'ai bien cru que le petit allait se prendre le plancher.


Alors qu'un léger chahut s'installe entre le prince et les autres, je ressens l'envie de prendre ma lame et...hoohuuu.

Je prends une grande inspiration et expire lentement. Et me tiens sur le rebord juste devant le gouvernail. Je ferme les yeux et sent cette poussée, ce courant qui nous fait traverser ce canal et je tente d'oublier toute cette rage en moi. Me disant que tout va bien, après tout, on a réussi à ne pas se prendre un rocher. Le bateau est intact...Faut que je profites du moment, bordel ! Par la barbe de Wakam le rouge, c'est pas souvent qu'on voit le ciel d'aussi haut. Il s'éclaircit et le soleil prend place pour effacer tout ce stress accumulé, toute cette tension. J'arrive à décocher un sourire et je continue de respirer lentement.

Tandis que notre ange va se faire ''soigner'' à cause de la réouverture de ses blessures, elle rate le fait que nous nous envolons littéralement...Dohaha GRAND LINE !

On y 'est arrivé captain. Me dit Cassandra d'un ton réconfortant.

Je lui offre un grand sourire, inspire un grand coup...

ON EST LES ROIS DU MONDE !!!



Nous entamerons bientôt la descente...Aucun danger en vue....Ha putain ! J'ai bien cru voir crever certains. Je me boirais bien une bouteille d'un breuvage dont je n'ai pas encore goûté. La vie est bien trop courte pour se contenter de se qu'on connait. A l'aventure vils pirates ! A l'aventure !


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 29 Mai 2012 - 18:01, édité 5 fois
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mar 29 Mai 2012 - 17:32



    Alors qu'il continuait sa discussion avec deux des membres d'équipage du navire sur lequel il voyageait, Howard Prince fut coupé dans sa lancé par un gamin qui sortit de nulle part : ce dernier s'était pendu par les pieds afin de se retrouver tête en bas. À bien regarder... le pirate reconnu d'ailleurs le gamin qui l'avait ligoté dans la matinée... « Ligoté »... évidemment, c'était une façon de parler vu que ce gosse avait fait semblant.
    Un large sourire entre les lèvres, l'enfant coupa court à toute conversation, mettant en avant le fait que ce n'était évidemment pas le moment. Regardant ses deux compagnons, le jeune homme commença son discours :

    « Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit à craindre du Prince : Mizukawa lui fait confiance, et si il avait eut des mauvaises intentions, il se serait mis à l'oeuvre pendant la nuit ! Alors, peace ! »

    Puis, se retournant vers le Prince, il continua sur sa lancé, en ajoutant une petite pointe d'ironie pour apaiser les tensions :

    « Quant à toi, je pense que tu n'ai pas dans la meilleure position pour critiquer : tu es en milieu hostile, entouré d'hommes solidaires. Nous sommes juste en face de Reverse Montain, et nous sommes encore en vie ! Et puis... Ce n'est pas moi qui me suis fait ligoter par un gosse sans avoir put réagir ! »

    Cette phrase fit sourire le pirate encore davantage. Ce dernier ferma les yeux afin de se plonger quelques instants dans le méandre de ses pensées... La scène était tout de même comique : pourquoi parlait-il de critiques ? À aucun moment il n'avait eu l'intention de « critiquer » cet équipage. Il avait seulement fait un constat, le constat d'une personne extérieure qui remarquait des matelots un peu perdus... Peut-être qu'ils étaient gentils, cela il n'en doutait pas, mais également sans expérience... et cela était un réel problème.
    Tandis qu'il ré-ouvrait tout doucement ses yeux, l'homme avec qui il avait fait un duel sur Suna s'approcha, sourire aux lèvres et main tendue :

    « Enchanté Prince ! Je m'appelle Kan Kazumi, mais tu peux m'appeler Lion. Rends toi utile sur ce navire, aide nous à franchir cette montagne et nous continuerons les présentations de l'autre côté ! »

    Howard Prince, flatté par ce changement d'humeur, tendit également le bras afin de serrer la main de ce prénommé « Lion ». Tentant de rester optimiste sur la suite des événements, on pouvait facilement déceler une pointe d'inquiétude dans les yeux de cet homme... Et cela était compréhensible tellement il paraissait être le seul inquiet à bord de ce vaisseau : « Mis à part ce gars aux cheveux rouge également... ».

    Évidemment, Prince n'oserais jamais faire quoi que ce soit pour aider sur ce navire : d'une part, il n'oserait jamais faire quelque chose sur le navire d'un capitaine qu'il n'avait pas encore vu. Et d'autre part... Il ne se risquerait pas à donner conseils, de peur d'être vue comme une personne hautaine.
    Marquant une pause afin de répondre à Lion, le pirate n'avait pas senti le vent qui avait peu à peu accélérer, faisait danser son manteau, ainsi que ses cheveux, de plus en plus vite.

    D'un coup, une attraction puissante attira le navire vers le haut. Prince se rattrapa comme il pu aux rambardes du navire, mais la force exercée était tellement puissante qu'il arrivait à peine à se tenir : « Mais qu'est-ce que ?! »

    Posant une main sur son chapeau pour pas que ce dernier s’envole, il regarda devant lui avant d'écarquiller les yeux. Il était rare de voir autant d'étonnement affiché sur la tête du pirate, mais ce qu'il voyait là paraissait tellement surréaliste : l'océan grimpait sur les parois d'une sorte de montagne gigantesque, attirant, par la même occasion, le bateau. C'était tout bonnement incroyable...

    Ses anciens compagnons lui avaient déjà parlé de cette montagne légendaire et il avait déjà vu quelques croquis... Or, la voir en vrai était... autre chose.


    Reverse Moutain !




Takashi N. Frozenstar
Takashi N. Frozenstar

♦ Localisation : Hungeria, Royaume Long-Bras

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: -54
Intégrité: -6

Sam 2 Juin 2012 - 10:45

Shbam. Les contours du rêve deviennent flous, les images dans l'esprit de Takashi disparaissent, et une lumière illumine peu à peu ses pensées.

Reshbam. Cette fois ci, Takashi entrouvre les yeux, et vois le plancher du bateau se rapprocher de sa tête... Et des fourmis bouger dans tout les sens. À bien y regarder, ce sont des êtres humains. Takashi baille. Il... Il... IL TOMBE !!!!!!

Plus dure sera la chute...

Ces quelques mots traverse en moins d'une seconde l'esprit de Takashi, avant de disparaître, sous le coup de l'étonnement dû à la fatalité de la chute. Les coups de feu l'ont reveillé, et le voilà qui tombe. Oh tiens on le rattrape. Le snipervers, quelle surprise...Au moins il était en vie. Voyant ce dernier partir, il fait une pirouette, et s’assied en tailleur sur le pont du bateau. Tout le monde vaque à ses occupations. Une image lui traverse l'esprit. Elle passe trop rapidement pour être comprise. Se réveillant presque complètement, Takashi s'étire. Il commence à avoir faim. Il se lève, se dégourdit les jambes, puis tombe par terre. Le sol s'incline. Takashi lève les yeux.


Reverse Moutain... Abasourdi par la hauteur de la montagne, qu'il voyait plus petite avant qu'il ne s'endorme, Takashi se rassit. Grand Line, la Route de tout les périls, le cimetière des pirates se trouve droit devant eux, derrière ce bloc rocheux immense. Takashi réalise l'ampleur de ce qu'il est en train de se passer. Il cherche Cassandra du regard. Elle dirige le vaisseau, et apparemment, elle fait du bon boulot. Tout l'équipage est excité par l’évènement qui est en train de se produire sous leurs yeux.

Flash. Les formes de l'image que Takashi avait eu dans le rêve se confirment. Cela ressemble à... à... une idée géniale qu'il faut vite noter. Takashi attrape un papier dans son sac (oui il déchire une feuille de son carnet), et sort également un crayon. Il s’apprête à poser la mine sur le papier, mais oublie à quoi ressemble cette idée.

La voûte nuageuse se rapproche. Les buts de tout les membres de l'équipage aussi. Enfin sûrement. Takashi aspire un grand coup d'air, se concentre, et l'image lui revient dans la tête. Instinctivement, il se tourne vers son bâton qu'il avait laissé par terre, avant de monter pour déplier la voile. D'après ses images mentales, c'est une amélioration de ce dernier. Il la note, puis la range. Pas très utile pour le moment.

L'excitation de l'équipage se sent de plus en plus, et un hurlement des rêves, façon Chapeaux de paille, semble inévitable.

Takashi se sent marcher sur les traces de Trafalgar Law, bien qu'il ne soit pas capitaine. Après tout, Law était un célèbre pirate en provenance des mers septentrionales (North Blue quoi).

Takashi se leva. Grand Line s'approche. Les Shinoryus avancent vers la liberté.
https://www.onepiece-requiem.net/t3506-takashi-frozenstarhttps://www.onepiece-requiem.net/t4138-fiche-de-takashi-n-frozens
Yukisame
Yukisame

♦ Localisation : Seconde Voie de Grandline
♦ Équipage : Les Griffons

Feuille de personnage
Dorikis: 2530
Popularité: -123
Intégrité: -94

Mar 26 Juin 2012 - 14:29

Placé à l'avant du navire comme je l'étais, je fus le premier à voir le bout de l'ascension de la montagne. Nos étions au-dessus des nuages ! C'était... Époustouflant ! La température avait considérablement chuté à cause de l'altitude, un petit nuage de vapeur se formait devant ma bouche au rythme de mon souffle. Sur les bords du canal, de petits cristaux de glace s'étaient formés.

Je jetais un coup d’œil en arrière, pour voir où en était les autres. Visiblement, les Shinoryu étaient au complet, et tous vivants ! Ce qui était déjà pas mal en soit, après ce qu'on avait traversé...

Les nuages m'empêchaient de voir le bas de la montagne. On allait devoir attendre la descente pour savoir à quoi s'attendre.

Ce qui ne tarda pas d'ailleurs : le Blue Moon s'inclina vers l'avant... Et chuta.

Ce fut brutal : la vitesse me coupa le souffle une seconde, et j'étais à nouveau obligé de me retenir pour ne pas m'envoler.
La traversée de la couche nuageuse fut assez désagréable : un nuage, c'est pas doux et cotonneux, c'est juste des millions de gouttes d'eau en suspension dans l'air. Et l'eau, ça mouille.

Après ce petit bain aérien, la vue se dégagea, et nous pouvions à présent voir ce qui nous attendait.

-Oh... Bonne Mère...

Je m'en serais bien passé finalement. Comme quoi, l'ignorance peut avoir du bon...
Au bout du canal se trouvait un... Un récif d'épaves. Je ne trouve pas d'autre mot que "récif" pour vous décrire l'amas de bois qui obstruait une partie de l'entrée vers Grandline.

Cassandra commença à hurler ses directives. Mon nom n'apparaissant pas dans les instructions, je restais là à observer avec une fascination morbide l'obstacle sur lequel nous ne manquerions pas de nous écraser...

-Wah ! C'est quoi ce truc ?

J'eus un sursaut de surprise en entendant cette voix à mes côtés. Je relâchais ma prise sur le garde-fou et tombait à la renverse. Je pouvais à présent observer la personne qui m'avait interrompu dans ma contemplation. De longs, très longs cheveux noirs.

-La vache ! Cassandre, me fait pas des coups comme ça, j'ai failli faire une crise cardiaque, là !

L'herboriste de l'équipage se retourna vers moi, une flamme brûlant dans le regard. Le genre de regard qui n'augure rien de bon.
Elle leva sa jambe droite et abattit de toute ses forces son pied sur ma poitrine, me coupant le souffle. Avant même que j'ai eu le temps de recommencer à respirer, elle commença à m'engueuler.

-Ne me fais pas de reproches ! Je te signale que tu nous as fait une belle peur tout à l'heure, quand t'es passé par dessus bord ! Si t'avais pas réussi à te retenir, tu m'expliques où tu serais là ? En train de nourrir les mouettes et les poissons, c'est moi qui te le dit !

Elle retira son pied de sur ma cage thoracique, et se retourna pour regarder l'horizon. Je me relevais et vint me placer à côté d'elle.

Que... On était déjà au bout de la descente ? Et on avait à peine ralentit ! Ça sentait mauvais, là. Très mauvais...

Le bateau arriva finalement au terme de la descente. Il heurta la surface plane de l'océan de Grandline et se retrouva en l'air, au dessus des flots. Je ne pus me retenir :

-AAAAH !!! ON VA TOUS CREVER !

Je vis que Cassandre, à côté de moi, avait pâlit... Le Blue Moon retrouva la surface de l'eau, et rebondit légèrement. Cassandre, surprise, lâcha la rambarde et s'envola. Je l'attrapais par le bras avant qu'elle ne soit hors de portée. Elle alla finalement s'écraser contre la figure de proue.

Je ne sais par quel miracle ils avaient réussis, mais l'équipage était parvenu à stopper le navire !

J'aidais Cassandre à remonter pendant que des explosions de joie se faisaient entendre derrière moi. Mon amie, gênée, murmura un vague :

-Merci...

Je ne pus m'empêcher de lui répondre par une petite pique.

-Alors ? C'est qui qui a failli aller nourrir les poissons ? lui dis-je avec un grand sourire.

Si j'avais réfléchi deux secondes avant de parler, je me la serais bouclé. J'avais zappé que c'était Cassandre que j'avais face à moi.

Baf ! Son pied droit dans ma face. Ça commençait bien, Grandline...
https://www.onepiece-requiem.net/t2951-yukisame-termine-test-rp-poste-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t3125-yukisame-pandora
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant