AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-26%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Disque SSD Interne 2 To
154.59 € 209.99 €
Voir le deal

Nuit mouvementée ( PV :Krok, Oswald Jenkins & Tides Mana)

Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Dim 13 Mai 2012 - 21:29

Le 23 septembre 1623

Ahh ! L'ile de Party party , cette ile qui est tant réputé pour etre un endroit ou les gens ont tendance a oublié la notion du temps parcequ'ils ont l'habitude de faire la fete jour apres jour sans se soucier du monde exterieur qui les entoure d'ailleurs si je ne me trompe pas leur devise est " on ne vit qu'une seule fois alors profitons de cette vie avant de ne plus en faire parti " , une philosophie qui est partagés par la pluspart des jeunes de notre epoque .Il faut aussi noter que cette ile a le don d'attirer vers elle , les malfrats , les voleurs , les chasseurs de primes et les pirates , surtout ces derniers çi qui l'a voient comme une terre sacrée parceque c'est l'une des rares endroits ou ils peuvent s'adonner a leur differentes activités a savoir faire des grabuges , boire du rhum a volonté ou encore pratiquer des combats a mort entre moussaillon sans pour autant etre derangés par les forces de la marine qui ces temps çi commencent a se faire rare parcequ'ils avaient l'habitude d'envoyer chaque mois des patrouilles pour y mettre de l'ordre ou attraper des pirates jugés dangereux pour le monde cruel dans lequel nous vivons .
Bref , c'etait la nuit , j'arpentais les rues de l'ile qui comme d'habitude etait bondés de gens bloquant le chemin qui se croyaient etre a un genre de festival ou carneval tellement ils etaient bourrés ou ils se mettaient a danser dans la rue au rythme de la musique qui retentissait a travers la ville .j'avais vraiment besoin de me relaxer histoire de me detendre et d'oublier un peut les problemes de la vie de renégat dans laquelle je me suis enrolé .Apres une bonne demi heure de recherche j'ai enfin trouvé un bar ou je devrais pouvoir m'installer et profiter des aspects positifs de la vie .Le bar etait presque plein , dans tous ses coins et recoins il y'avait de toute sorte de personnage (Grand , musclé ,petit , grincheux et j'en passe .. ) et comme je m'y attendais le fun etait au rendezvous . Donc je me dirige vers le barman et apres m'etre installé je lui dit "une bouteille de Rhum mon vieux " , il s'exécuta sur le champ en satisfaisant ma demande et posa la bouteille de Rhum devant moi , je n'eu meme pas le temps de la prendre qu'un type qui semblait etre tres tres mais tres bourré la pris d'un revers de main , desormais elle se trouvait dans sa main droite .

- t'es un peut, ICH !! , trop petit pour boire ce genre de truc gamin , ICH ! , alors tu ferais mieut d'aller te cacher sous la jupe de ta maman et , ICH ! , laisser les grand hommes s'occupaient de ce genre de chose , ICH !!

Me dit il et vu la façon dont il parlait on pouvait remarquer qu'il avait le hockey surement parcequ'il avait trop bu .
Nuit mouvementée ( PV :Krok, Oswald Jenkins & Tides Mana) Thsasu10
-Si tu me rend pas cette bouteille , c'est mon poing qui va s'occuper de ta tronche de moustique ......Soulard a la con.

Lui repondis je puis en meme temps que je terminais ma phrase , j'essais de reprendre mon dut mais cependant , a cause du geste brusque et violent , en lui arrachant la bouteille de ses mains , mon bras s'est dirigé vers l'arriere avant de finir sa course en cassant la bouteille sur la tete d'un pirate qui se trouvait juste derriere moi . Je me retourne et je constate que le mec en question en plus d'etre terrifiant , il semblait ne pas sortir de l'ordinaire ...Ahhh ! on dirait bien que les embrouilles ne vont pas tarder a arriver .
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Lun 14 Mai 2012 - 16:18

Une nouvelle île, de nouveaux défis, c'était en tout cas ce que pensait Krok à chaque fois qu'il débarquait sur un nouvel Eden plein de promesses. Pour une fois, son arrivée ne semblait pas être une annonce d'apocalypse avec cris et mouvements de foule de tous les côtés. Cette différence d'accueil venait sans doute du fait que sur cette île, des homme-poissons étaient déjà venus et d'ailleurs, certains semblaient même avoir élu domicile ici. En effet, dans sa quête d'un adversaire à sa mesure pour tester sa force, le pirate était tombé sur des combats clandestins où la seule règle était de battre l'autre. Règle simple et efficace qui ne demandait pas trop de réflexion, contrairement à ces systèmes de points auxquels il ne comprenait rien. C'est vrai que perdre après avoir pris dix coups ridicules n'avaient aucun sens pour le guerrier des mers. Quoiqu'il en soit, il croisa deux hommes-poissons participant aux combats et ne manqua pas de les observer. Visiblement, l'un d'entre eux était la vedette de la petite arène improvisée, ce qui était excessivement stimulant pour Krok, voyant en lui un potentiel adversaire. Sans perdre une seconde, le sang bouillonnant d'excitation, il se dirigea vers l'homme semblant orchestré tout cela et lui demanda si il pouvait lui aussi combattre contre son champion.

Malheureusement, ce dernier refusa en stipulant que leur planning était complet pour des mois, plusieurs gouttes de sueur dégoulinant de son front en voyant le regard dangereux de Krok. Serrant les poings pour éviter de le tuer, le pirate s'installa pour regarder le combat, cherchant un moyen d'obtenir ce qu'il voulait. Ce qu'il constata en voyant les deux combattants se battre ne manqua pas de faire monter en lui une rage incommensurable car il était clair que ce combat était totalement factice. Ce n'était que de la poudre aux yeux et surtout un moyen qu'avait ce rital de se faire de l'argent grâce aux paris. Furieux de voir ce combat pathétique, Krok se leva un peu avant la fin programmée d'avance et se dirigea vers la sortie. Durant deux heures, il attendit dans l'ombre que ces escrocs sortent pour leur montrer ce qu'était un véritable combat à mort. Son souhait fut exaucé et grâce à la pluie, il n'eut aucun mal à utiliser son « Water Impact » pour frapper ses nouveaux adversaires. Le petit mafieux s'écroula au sol sans doute inconscient, tandis que les deux autres hommes-poissons résistèrent un peu mieux, même si à leurs têtes, il était facile de voir que le coup avait fait mouche. La suite du combat fut totalement à sens unique et les combattants-acteurs furent totalement écrasés par la force du pirate. Clément malgré tout, le requin n'en tua que deux sur trois, laissant le rital à moitié mort et baignant dans le sang de ses deux complices.

Toujours bien remonté, Krok entra dans un bar, histoire de se changer les idées. Il s'installa au bar et commanda un bière qui ne tarda pas à arriver, le barman étant assez intelligent pour ne pas faire attendre les clients de mauvaise humeur. Ne se préoccupant pas trop du vacarme ambiant, l'homme-poisson buvait sa bière en repensant à ce qu'il s'était passé. Ces deux hommes étaient vraiment des minables, au point qu'on ne pouvait décemment pas les considérer comme des guerriers ou même des adversaires. Encore une fois, il n'avait pas trouvé d'opposant à son niveau qui pourrait lui procurer le frisson d'un bon combat. Petit à petit, il en venait à penser que les histoires du Capitaine Kitrop n'était que des contes pour enfants. A moins qu'il faille obligatoirement chercher des crosses à la Marine pour obtenir ce genre de défi. Plongé dans ses pensées, Krok fut ramené à la réalité lorsqu'une bouteille se brisa sur sa tête. Il se demanda tout d'abord ce qu'il se passait et quand il se retourna, il vit un petit gars avec le goulot encore en main. Il n'y avait aucun doute sur la provenance de ce coup et pour une fois, il comptait bien en profiter. Un sourire démoniaque sur le visage, son regard traduisant son envie de sang et sa folie, il se leva pour faire face à celui qui avait osé le provoquer. Exposant sa grande taille de plus de deux mètres qui en aurait fait reculer plus d'un.

« Tu me plais gamin ! J'espère que tu m'offriras le frisson que je recherche car si tu me provoques sans raison, c'est une mort lente et douloureuse qui t'attend. »

Un bruit attira soudainement l'attention de Krok et restant fixement devant l'inconnu qui lui avait fracassé une bouteille sur la tête, ses yeux globuleux se tournèrent vers l'origine de ce bruit étrange. Il s'agissait en fait du barman qui, conscient de la bagarre imminente, tentait de prévenir la Marine. Son long bras s'allongea pour passer derrière le bar et attrapa la tête de l'employé un peu trop zélé. Sa main palmée était parfaitement adaptée pour tenir le crâne du pauvre homme. Portant son index à sa bouche souriante, il lui fit signe de rester silencieux, avant d'écraser à plusieurs reprises la tête de sa victime contre le bar. La force déployée fit céder le meuble et la bras de Krok s'enfonça dans le bar avec le crâne du barman ensanglanté. Ce problème étant réglé, il se tourna à nouveau en direction du courageux gamin qui l'avait défié, un sourire satisfait exposant sa dentition meurtrière.

Histoire de lancer l'affrontement, Krok jeta le corps du barman inconscient sur son adversaire, tout en administrant un puissant coup de poing dans le corps du pantin inanimé, se servant de lui comme un projectile. Evidemment, ce début de bagarre permit à d'autres tensions d'exploser aussi et d'autres heurts.
Tides Mana
Tides Mana


Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 14 Mai 2012 - 19:42

    Et dire que les choses s'étaient déroulées jusque là sans encombre... Assis sur sa chaise tandis que sa tête reposait lourdement sur la table, Mana maugréait à l'encontre de ceux qu'il attendait. Ce n'était pourtant pas si compliqué que ça de respecter un rendez-vous, surtout lorsqu'on était la personne qui le fixait. Donal n'avait cependant pas le même notion de la ponctualité, aussi il entretenait une colère certaine chez le blondin. Non pas que celui-ci était de nature impatiente, mais le fait qu'il soit laissé en plan sans occupation l'énervait au plus haut point. Et cela n'allait sûrement pas en s'arrangeant, maintenant qu'il se laissait tenter par quelques badauds qui voyaient en lui un homme de bonne caste. Mais plus que tout, cela impliquait qu'il avait de l'argent, et donc qu'il était une proie pour ces soi-disant joueurs de haut niveau.

    Ainsi, il plaça quelques pièces avant qu'un sourire mesquin ne se dessine sur ses lèvres à la sensation d'excitation qui coulait peu à peu en lui. Par la même occasion, il détacha son barda d'armes qu'il posa sur la table comme le voulait la tradition. Il fut regardé étrangement, comme si les dagues restaient aux yeux de tous des instruments archaïques au possible. Il était clair qu'elle ne pouvaient lutter contre la plus basique des armes à feu, mais contrairement à l'affection qu'on pouvait attacher à un pistolet, celle qu'il vouait à ses lames valait les plus grands trésors. Certains autoproclamés experts en la matière eurent d'ailleurs l'audace de les observer de plus près, ce à quoi il répondit qu'on ne touchait qu'avec les yeux. Et puis quoi encore ? Allait-il laisser les premières personnes venues prendre possession de ses biens sans mot dire ? Légèrement, il tapota sur le bord de la table pour montrer que mieux valait que les joueurs se concentrent, sans quoi ils finiraient sans doutes dépossédés de leur argent, ce à quoi ils répondirent d'un grand sourire amusé. Le jeune homme se prenait-il des grands airs parce qu'il se sentait capable de les plumer ? Ce n'était rien d'autre que du fourvoiement à leurs yeux.

    Cependant, au fur et à mesure que les heures passaient, on observait un changement de plus en plus net des piles de jetons. Ironiquement, celui qui devait être dépouillé vida les bourses de ses congénères, les laissant fulminer au plus haut point leurs médisances. L'air satisfait, Mana commanda un thé avant de calmement le déguster, se permettant de le payer à l'aide de l'argent qu'il venait tout récemment de gagner. L'un des joueurs c'était alors amusé à l'accuser de tricherie, chose à laquelle il ne répondit qu'il n'avait qu'une chance insolente depuis qu'il était né. Bien sûr, compter les cartes et faire preuve de jugeote en lisant les visages des bonimenteurs -et par ailleurs distinguer le vrai du faux-, pouvait être considéré comme tel. Heureusement, il était tombé sur des esprits fair-play, désireux de se refaire une prochaine fois. En les remerciant de leur attitude, le blondin porta alors son verre de terre cuite aux lèvres.

    C'est alors que sa pile de pièces s'écroula sous le poids d'un projectile humain, malheureux tortionnaire de la rixe qui commençait. Interloqué par tant de violence -mais surtout parce que les vautours en face de lui bondissaient sur leurs monnaies respectives-, Mana attrapa son barda avant de l'enfiler, tentant tant bien que mal de récupérer son dû. Cependant, son regard fut davantage porté sur l'énergumène poisseux qui se tenait près du comptoir, et plus précisément sur le gérant ensanglanté utilisé comme balle de fusil. L'espace d'un instant, il soupira en se pinçant l'arête du nez. Encore du travail, ne ? Le proverbe stipulait que la malchance était en amour, pas dans la beuverie... Il feint alors de ramasser une pièce, esquivant par la même occasion un badaud inapte à voler. Sans doutes celui qui l'avait lancé ignorait que l'aérodynamisme d'un corps humain était nettement handicapant pour les vols longue distance...

    Alors qu'il ordonnait à tout le monde de quitter les lieux, il se saisit de son verre avant de le terminer d'un trait, le liquide encore chaud brûlant sa trachée dans une grimace désagréable. Un frémissement plus tard, il s'approchait de l'homme-poisson avant de lui lancer le gobelet qui rebondit mollement sur sa tête. Décidément, le trouble-fête n'était pas né sous une très bonne étoile, à moins que ce ne soit juste Mana qui savait viser. Le fait est qu'après quelques infimes secondes d'observation, il se rendit à l'évidence que l'énergumène était grand. Trop grand. Et qu'il semblait fort. Trop fort. Mais qu'importe maintenant, si il attirait son attention sur ce qu'il avait à lui dire, c'était déjà une victoire, non ? L'air négligent, il regarda d'une mine attristée le barman qui était dans un sale état. Sa respiration, rauque et saccadée, témoignait néanmoins d'un état rassurant par rapport au traitement qu'il avait subi. Il se gratta alors l'oreille, posant avec nonchalance son autre main sur la poignée de sa dague. C'était le moment d'avoir la classe et d'assumer. Et accessoirement de faire son boulot...

    « Oï, je sais que la vie peut être dure avec les thons, mais faut pas abuser et buter tout le monde comme si ils t'avaient fait quelque chose. Comme dirait l'autre, si t'es pas joli, soit au moins sociable »


[HRP : Mana fait encore partie du corps de la marine dans ce RP. Il est cependant en civil]


Dernière édition par Tides Mana le Mar 15 Mai 2012 - 22:53, édité 1 fois
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Lun 14 Mai 2012 - 23:45

Woow !! qu'estceque j'avais encore foutu , sans le faire expres je me suis mis dans une de ces situations tres grave que je pourrais bien rembourser au prix de ma vie .Quand je disais que ce type , malheureusement victime de ma bouteille de rhum , ne sortait pas de l'ordinaire j'avais pas complétement tort parcequ'en se basant sur sa description physique on pouvait carrement voir qu'il n'etait pas du tout humain , en effet c'etait un de ces fameux hommes poissons .En plus d'etre tres hideux , il avait une peau bleuâtre , ses yeux largement globuleux semblaient dévoiler une cruauté sans limite et un personnage destructeur qui durant tout son existence a eu comme fidele compagnon l'envie de voir le sang coulé .Ahh ! on dirait bien que parfois quand le hasard vous sourit c'est tout simplement pour se foutre de votre gueule .
Bref , l'homme poisson n'ayant pas aimer le fait que je lui ai casser ma bouteille sur la tete , il se leva et me fit face de ses 2 metres de longueur , le sourire au coin des lèvres comme si la situation l'amusait et puis il me dit avec sa voie terrifiante qui imposait le respect a n'importe quel individu supposé etre normal dans cette planete .

« Tu me plais gamin ! J'espère que tu m'offriras le frisson que je recherche car si tu me provoques sans raison, c'est une mort lente et douloureuse qui t'attend. »

Sa reaction m'etonna un peut parcequ'il semblait prendre plaisir a vouloir me confronter dans un combat singulier one versus one , c'est comme si durant toute la journée il n'attendait que ça , qu'une situation de ce genre se presente sous ses yeux .Je n'eu meme pas le temps de lui repondre qu'il était deja entrain de s'attaquer à une personne innocente , le pauvre barman qui ne voulait que sauver son bar en prevenant les marines mais malheureusement il fut decouvert et se fit ecraser la tete a plusieurs reprises contre le bar .Je restais sans voix a cette scène , témoin de la cruauté de ce monstre hideux quand tout a coup il me pris par surprise en jetant le corps du barman vers ma direction puis il enchaina avec un coup de poing sur le meme barman afin que je puisse sentir le coup passé .La puissance de l'attaque m'envoya valser un peut plus loin sur une table qui se cassa en deux ne pouvant pas supporter le choc et je me trouvais là par terre , me tordant de douleur au niveau du abdomen avant de me lever quelques minutes plus tard .Quand je me suis remis sur mes pieds , j'ai remarqué qu'un blondinet , de meme taille que moi , s'apprêtait à faire face a mon adversaire .Contrairement aux autres personnes present dans le bar , on pouvait voir qu'il n'avait pas du tout peur de se mesurer a un monstre de ce genre .
Nuit mouvementée ( PV :Krok, Oswald Jenkins & Tides Mana) Sasuke11
Ainsi alors que j'etais debout sur mes deux pieds , je fonce direct vers l'homme poisson en lançant mes deux kunais en direction de son torse puis prenant appui sur un tabouret , j'essaie de mélanger vitesse & habilité en faisant un grand bond dans les airs avant de dégainer mon katana puis ensuite accompagné d'un cri de guerre j'essai de fendre le crane de mon adversaire avec mon katana ....BANZAAAI !!!!
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Mar 15 Mai 2012 - 18:47

Après une journée plus que déprimante, les choses semblaient devenir bien plus intéressantes depuis son entrée dans ce bar. Le projectile humain eut l'effet escompté, même si au fond de lui, Krok espérait un adversaire capable de renvoyer ou même dévier le corps d'un simple revers de main. Quoiqu'il en soit, voir le présomptueux qui avait osé le provoquer s'envoler et s'écraser sur une table un peu plus loin, le fit sourire. Un vrai combat nécessite obligatoirement un peu de casse, que cela soit du mobilier ou même des os, le chaos devait régner une fois l'un des adversaires vaincu. Tel un animal, le pirate lécha le sang du barman qui était sur sa main, savourant le goût ferreux de ce divin liquide rouge. Cet avant-goût lui donnait une subite envie d'un bon morceau de viande fraîche et d'ailleurs, un casse-croute sur pattes vint à sa rencontre. Visiblement, il s'agissait d'un des gars assis à la table détruite et tout en s'approchant, il jeta un gobelet sur l'homme-poisson qui le regardait avec une indifférence titanesque.

Tel un poseur ridicule, le blondinet semblait vouloir lui faire la morale, chose qui était d'un ennui mortel. Faire appel aux bons sentiments de Krok ou même à sa compassion étaient un exercice vain, ce dernier ne comprenant sans doute même pas la définition de ces mots. Le regard lancé sur le corps merveilleusement sanguinolant du barman laissa supposer que cet homme était encore l'un de ses mielleux bons samaritains qui se préoccupent du bien-être des inconnus et qui croient toujours qu'ils doivent répandre la justice et l'amour autour d'eux. Tout cela était d'un pathétique et d'un ennui incommensurable. Essayant de faire de l'esprit, l'homme parla de façon provocante à l'homme-poisson au regard démoniaque, comme si il voulait entrer en conflit avec lui et surtout, qu'il le prenait pour l'initiateur de cette bagarre. Il n'y avait pas à dire, avec sa sale gueule, Krok était un coupable tout désigné pour tous les problèmes de ces imbéciles d'humains. Quoiqu'il en soit, même si il était plus pour écraser ses adversaires l'un après l'autre, un combat à deux contre un ne lui faisait pas peur. Arborant un sourire d'imbécile qui lui donnait un air de cinglé, il répondit à son interlocuteur.

« Petite fille, c'est un endroit pour les grands alors va jouer à la poupée ! On laisse vraiment entrer n'importe qui dans ces bars. »

Apparemment, l'adolescent revenait à la charge, lançant deux projectiles dans la direction du pirate qui ne s'embarrassa pas trop de délicatesse en utilisant un client maigrichon qui était resté terrorisé accroupi devant le bar, espérant sans doute éviter un mauvais coup. Pour la peine, ce n'est pas un mais deux kunais qu'il prit en pleine poitrine, son corps malingre gesticulant comme une poupée entre les mains puissantes de Krok qui s'en servait comme d'un bouclier. Histoire de se débarrasser du gêneur en bloquant également l'autre gosse au katana, il attrapa sa victime par le cou et la fit tournoyer, lui brisant par la même occasion la nuque. En tout cas, il faisait une parfaite arme, l'allonge de ses pieds étant parfaite pour frapper le blondinet prétentieux, juste avant de l'envoyer sur le brun lui sautant dessus. Ce genre de combat avec des boucliers humains de tous les côtés était un vrai plaisir pour ceux dont l'âme était aussi noire que le charbon. A peine eut-il lâché son arme morte, que Krok supposa qu'un avantage en plus n'était pas un luxe dans une situation de combat inégale. D'un bond, il passa derrière le bar et arracha le robinet, libérant un geyser d'eau qu'il ne manqua pas d'utiliser.

« Ahahahahahahaha !!!! Ca devient intéressant ! On va se marrer un peu ! »

Tel un psychopathe, l'homme-poisson commença à utiliser sa technique « Water Impact » plusieurs fois, visant ses deux adversaires mais également de simples clients qui ne savaient plus où se cacher entre les quelques bagarres qui avaient éclaté. Trois hommes et deux femmes furent touchés par ces attaques gratuites, les mettant chaos sur le coup. Il faut dire que la force de l'impact était telle un coup de poing violent, ce qui pour des personnes faibles, auraient même pu signifier la mort suivant l'endroit touché. En tout cas, l'homme-poisson était aux anges et espérait bien que le massacre continue, tout comme le combat qui s'annonçait passionnant. Ses adversaires étant assez jeunes, peut-être qu'ils avaient encore un bon goût tendre et juteux sous la dent. Une chose est sûre, il n'allait pas tarder à le savoir.
Tides Mana
Tides Mana


Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 15 Mai 2012 - 23:44

    Chose évidente, sa petite carrure et ses airs efféminés ne semblaient pas jouer en sa faveur lorsqu'il s'agissait de faire peur aux assaillants. Allait-il falloir trancher dans le vif du sujet afin de mettre tout le monde sur un pied d'égalité dans cette histoire ? L'idée, bien que simple au premier abord, se heurtait néanmoins à une dentition particulièrement puissante. Et de mémoire d'homme, les habitants des profondeurs n'étaient pas connus pour être des clients récurrents des dentistes et autre spécialistes de l'hygiène buccale. Encore que, à trop vivre dans les abysses, n'acquéraient-ils pas une haleine de chacal des mers ? Rapidement lassé par ses errances spirituelles, Mana canalisa son attention sur la scène. Le moindre faux mouvement, la moindre inattention pouvait désormais lui coûter un peu plus qu'une gueule de bois et quelques fractures. C'était dire la force que cette espèce avait...

    Petite fille ? L'espace d'un instant il encaissa la remarque. Certes il n'était pas spécialement trapu comme ses compagnons pouvaient l'être, mais de là à le traiter ainsi, il y avait une nette différence. Ne s'attardant cependant pas plus que ça sur les remarques déplacées d'un requin dont le goût des femmes se portait plus sur les baleines que les humaines, il remarqua du coin de l'oeil que l'autre individu, auparavant mis au tapis par le barman, s'était relevé et semblait en redemander. Pourquoi fallait-il toujours que Mana ait à traiter avec des entêtés pareils ? Décidément, aujourd'hui n'était pas son jour de chance, aucunement. D'un geste précis, l'énergumène lança alors des kunaïs tandis qu'il se préparait à bondir avec force sur son adversaire. Se saisissant d'un civil qui avait eu le malheur de vouloir se cacher des belligérants, il s'en servit pour arrêter net les projectiles du jeunot. En réponse à quoi le blondin à la queue de singe pointa un pistolet de mauvaise facture dans la direction du bourreau des abysses. Bien sûr, ironie du sort, il ne disposait que d'une balle, ce qui s'avérerait sûrement insuffisant pour le terrasser.

    Profitant du fait qu'un trou béant dans la garde apparaissait à ses yeux alors qu'il décalait sa victime happée là, il tira en visant l'épaule de l'homme-poisson. Avec un peu de chance, la balle s'incrusterait suffisamment pour le faire lâcher prise, sauvant in extremis le pauvre badaud. Cependant, à voir avec quelle force il agitait le corps inanimé de son fléau, le marine se doutait que cela n'avait fait qu'empiré sa colère. Et à entendre le craquement disgracieux qui émanait de la colonne vertébrale du civil, cela n'avait nullement été suffisant. Pestant intérieurement de son manque de moyens, il effectua un ample salto arrière afin de se soustraire à l'attaque de l'homme-poisson. Tant qu'il pouvait se servir d'un quelconque objet -ou cadavre- pour les tenir à distance, il serait compliqué de tenter de le maîtriser...

    Mana recula alors de quelques pas, jetant l'arme avant de porter ses index à sa bouche. Un sifflement strident retentit alors que le brouhaha diminuait. Heureux de pouvoir se faire entendre, le blondin interpella les fuyards, maintenant son regard sur les deux énergumènes. Apparemment, personne ne voulait finir dans les mains du fauteur de troubles, et le marine le leur souhaitait bien sincèrement. Et ça lui faciliterait sûrement la tâche sans avoir à se reprocher d'autres victimes de la folie furieuse de Krok...

    « Restez le plus bas possible jusqu'à ce que vous soyez dehors, et... Merde ! »

    Il plongea sur le côté lorsqu'il vit l'homme-poisson arriver près du robinet. En effet, bien qu'il n'ait jamais eu l'occasion de voir le karaté aquatique en action, il avait eu vent des capacités extraordinaires que ces compétences offraient. Et il n'avait nullement envie d'en faire les frais, ni aujourd'hui ni un quelconque autre jour. Se heurtant dans son acrobatie à un banc, il sentit le bois humide et vieux pénétrer légèrement entre deux côtes, laissant la zone particulièrement endolorie. La main posée sir le flanc, il tenta de progresser à couvert des tables et autres bancs, tandis qu'il entendait la folie meurtrière du délinquant faire du raffut à n'en plus finir. Quelques hurlements çà et là lui indiquèrent que des civils furent touchés, mais tant que l'autre agissait sans personne pour s'opposer à lui, il n'avait pas moyen de leur venir efficacement en aide. Quelle situation malsaine...

    Enfin, il entraperçut l'espace d'un instant un moyen de prendre le dessus sur son adversaire. L'auberge avait su profiter des affluences de clients, aussi elle était de bonne qualité, et particulièrement solide. Plus qu'à espérer que « ça » tienne le coup. Le cas échéant, il ne manquait plus qu'à espérer que les fuyards avaient eu la présence d'esprit d'appeler la marine. Sans quoi, tout ce qui se tiendrait dans le sillage d'un pareil monstre risquait de finir en charpie. La douleur aux côtes était devenue supportable, aussi il put commencer à pleinement effectuer ses bassesses, à l'abri du regard de l'homme-requin...
Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Ven 18 Mai 2012 - 6:46

Une île de soulons, fallait à nouveau que le QG trouve le meilleur moyen de se foutre à dos le grand Double Face! Eh ouaip, à nouveau les hauts officiers avaient cru génial de m'envoyer glander sur une île nulle au beau milieu de l'archipel stupide. À croire que l'on ne chercher qu'à rendre mon boulot misérable, un jour je les écraserai, un jour ils paieraient. Remarquez que le temps qu'il me restait sur les Blues s'amenuisait avec les saisons. En effet, le départ du Léviathan, le monstre naval de la marine, s'annonçait être pour bientôt, et en tant que charpentier en chef, je me voyais obligé d'assurer ma présence dans l'expédition sur Grand Line.

Mais là n'était pas l'important, l'important en c'moment, c'était ma position géographique. 'Fallait que j'assure la sécurité d'une bande d'ivrognes qui ne faisaient que boire, chanter et jouer aux cartes toute la journée. Au diable les grandes batailles et les combats épiques sur ce bout de terre paumé perdu au beau milieu de North Blue. Le sergent Brakville me servait d'seconde pour la faible garnison de l'endroit. Garnison dont j'avais la responsabilité bien sûr. En effet, au moins, le Qg avait cru bon de rendre cette garnison de surveillance relativement courte et temporaire, en fait la réelle mission accordée était de "labourer" l'terrain avant l'arrivée de vraies troupes. Et bien sûr lorsqu'on pensait à mission merdeuse, c'était toujours ma tronche qui rev'nait dans l'tableau. Comme si on m'accordait le droit d'être toujours le souffre douleur des officiers. Mais ces idiots le verraient bien, lorsqu'à mon tour je serais un grand commandant, il comprendrait leur erreur quand des documents les ferais rétrograder jusque sur cette île stupide.

Pour le moment, je sirotais mon troisième verre d'un Luvneelien août 1617, un vin fort en bouche, très fruité en arrière goût, mais avec une touche bien placée d'un goût se rapprochant du chêne. Un bar salubre, dans une petite banlieue de l'île, un endroit clame et peu chiant comme tout les autres de l'île. Sautant du banc et laissant quelque berrys sur le comptoir, je pris la porte, suivi d'un ivrogne soul mort qui titubait vers un endroit calme pour roupiller. On aurait dit que même les étoiles savaient me faire chier dans le coin. En effet, leur brillance semblait affectée par le passage de nombreux nuages se camouflant trop bien dans la voûte nocturne. Un léger vent chaud, humide et salé fit flotter le bas de mon manteau aux insignes de la marine. J'avais lâché une escouade d'une vingtaine d'hommes dans l'village, histoire d'être certain que l'île soit pas pleine de pirates. En fait, c'tait juste un prétexte pour ne plus avoir à m'occuper d'eux pendant qu'Ils allaient trouver mille plaisir sur l'île, dans les bars comme dans les bordels avenants.

Une promenade dans la ville me mit rapidement sur mes gardes. En tournant un coin de ruelle, j'entre-aperçu un amoncellement de cadavres appartenant à des hommes-poissons. C'était clair dorénavant, y'avait un tueur dans le coin. En examinant de plus près les cadavres, il semblait clair qu'ils avaient été tabassé par de l'eau, ou un truc du genre. Le stéréotype du psychopathe noyant ses victimes me vint assez facilement, mais deux gros hommes-poissons de trois cent livres chaque?

Une réponse à ma question m'apparut sous forme d'un fracas à quelques rues d'la ruelle. Du bois qui explosait sur un mur, j'pouvais r'connaître ce bruit à des lieux, même sous l'eau. Un sourire carnassier illumina mon visage dans la pénombre nocturne. C'était toujours dans les pires situations que les meilleurs ennemis surgissaient. À croire qu'une bonne étoile veillait à toujours me maintenir heureux et occupé. Ce ne fut pas trop dur de trouver la taverne où le prochain prévisible meurtre se déroulait, des bruits de fracas et des hurlements attiraient en effet tout le voisinage et les clients des autres commerces alentour. Je m'adossai au pas de la porte, la situation semblait amusante.

À l'intérieur, c'était la flotte, une autre poiscaille au regard fou fusillait toute la clientèle à coup de bombe aquatique projetée devant lui, les clients et plusieurs autres idiots étaient planqués derrière des tables, des comptoirs et d'autres éléments du mobilier de l'enceinte. Deux cadavres de pauvres bougres ensanglantés donnaient aune teinte rougeâtre à l'eau qui parsemait maintenant le sol. Bref, c'tait pas bien difficile de comprendre qui était le méchant, l'assassin, le meurtrier ou encore le gros pas beau dans l'incident.

"C'est clair, va falloir intervenir Os' mais avant, il faut penser au préliminaire..."
-Où tu veux en venir Dark? répondis-je à mon collègue psychologique
"On s'amuse avec lui, ou on lui fait la peau dès maintenant? Kukuku! "
-Aaah, je vois. On verra avec la situation mais pour l'instant, je crois qu'une entrée en scène fracassante s'impose...

Je reculai de quelques pas, me positionnant face au mur, l'angle de mon élan traverserait inévitablement la paroi de bois et irait directement vers le requin. Bref, j'allais exploser cet idiot par le mur et il ne me verrait jamais arriver.
-Près Dark?
"Comme toujours mon grand!"
Mon poing pris un élan vers l'arrière, tel qu'un lanceur de baseball professionnel n'aurait pu faire mieux. Mes pieds s'encrèrent solidement dans le sol, tel que je ne pourrais être délogé de terre que par ma propre force. Une simple seconde, une seconde durant laquelle le temps stoppa complètement, pour ne laisser passer que ma force physique brute.

*MIDNIGHT BLAST*

La suite d'évènements fut subite, violente et géniale. Le mur explosa dans un fracas alors que mon poing porté par ma force et celle de Dark s'enflammait grâce à la friction produite avec l'air. L'élan me propulsa d'un mur à l'autre du restaurant, défonçant tout devant moi mon poing brûlant vint s'enfoncer dans l'abdomen de l'imbécile de requin. Ce dernier n'eu comme riposte qu'un triste rictus violacé, mélange de douleur et de surprise. Comme réponse à sa douleur, je lui adressai un élégant sourire, suivit d'une joie tirade:

-Jolie soirée n'est-ce pas?

La seconde d'après, la pression et la gravité l'emportait sur la pauvre carcasse de l'idiot, l'impact l'envoyant s'exploser dans le mur de la cuisine, emportant dans sa dégringolade des ustensiles, des verres et différents alcools.
Avançant dans les débris je saisi une bouteille de Vrai Calm Beltois, une eau-de-vie particulièrement corsée. Une lampée suivit d'un délectable sourire m'introduisirent à mon nouvel ennemi.
-J't'arrête pour "foutre le bordel sous ma garde", les autres, fuyez tant que vous le pouvez. J'ai besoin de me concentrer sur mon combat. Je jetai un regard vers l'arrière, un mec avec un sabre se remettait d'une grave chute et une touffe blonde s'agitait derrière une table bosselée par les assauts aquatiques.
-Putain, le bordel est vraiment foutu dans l'coin non?
"Et ça ne fait que commencer...héhéhé!"

Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 18 Mai 2012 - 16:20

Les premières attaques que j'avais effectués s'était avéré être un véritable échec , en effet les deux kunais que j'avais lancés en direction de l'homme poisson furent évité par ce derniers çi en utilisant un pauvre humain qui malheureusement se trouvait prés de mon adversaire malgres qu'il n'avait rien a avoir dans ce combat titanesque qui nous opposaient .Il utilisa l'humain ( sur lequel mes kunais vont finalement avoir comme dernier destination sa poitrine ) en tant que bouclier avant de bloquer mon attaque puis toujours avec l'humain entre ses mains , il essaya d'utiliser ce dernier çi comme arme humaine en le faisant tournoyer et ensuite il l'envoya direct vers ma direction ce qui me fit reculer à quelques mètres de mon adversaire .Avant que je ne puisse reprendre mes esprits pour le contre attaquer , il était déjà prés du robinet , libérant par la suite un geyser d'eau .Sur le coup je me demandais qu'estcequ'il comptait bien faire avec ce robinet parceque contrairement au blondinet je ne suis pas un connaisseur quand il s'agit d'être au courant a propos des techniques des hommes poissons, en plus c'est la premiere fois que j'en affronte une .

L'attaque de mon adversaire me pris par surprise , l'homme poisson était entrain de m'envoyer de l'eau qui se dirigeait vers moi à une vitesse incroyable .Je n'eus même pas le temps de comprendre que je fus atteint à plusieurs reprises au niveau de l'abdomen et de la poitrine .Avec la sensation de recevoir de puissants coups de poings , l'attaque fut tellement puissante qu'elle me propulsa à l'arrière me faisant ainsi passer à travers la fenêtre en la brisant .Blessé par l'impact , je suis resté clouer au sol en me tordant de douleur.

Quelques instants plus tard , j'essaie de me relever en utilisant mon katana comme appui .Apres ce qui vient de m'arriver ,complétement amoché par les attaques de l'homme poisson , je ne me voyais pas gagner ce combat mais aussi je ne me voyais pas du tout abandonner parce que d'une manière ou d'une autre ma détermination à survivre me permettait encore de tenir debout et d'au moins me defendre .En retournant dans le bar , je me suis rendu compte qu'apparemment la situation avait changé .Un type d'environ 1m75 qui avait l'une des moitiés du visage blanche et l'autre moitié totalement noire , se tenait devant l'homme poisson en lui enfonçant son poing dans l'abdomen et ce dernier çi fut propulsé contre la mur de la cuisine par l'impact de l'attaque.

On dirait bien qu'une ouverture s'est finalement présenté à moi , pendant qu'il était par terre j'allais devoir trouver une solution pour l'atteindre .en me dirigeant vers lui , j'arrache du mur une torche de bois enflammée que je comptais utiliser contre mon adversaire en me servant des bouteilles d'alcools cassées qui s'etaient renversées sur le sol ou celles qui se trouvaient dans le bar ( pres de la cuisine ) .
Nuit mouvementée ( PV :Krok, Oswald Jenkins & Tides Mana) Saskes11
-Règle numero une , ne jamais joué avec une allumette parcequ'on risque ........de se bruler

A peine ais-je terminer ma phrase que je jette la torche enflammés sur le stock d'alcool ce qui eu comme conséquence un grand feu qui a comme point de départ le bar avant de finir par être dans pratiquement toute la pièce .Le feu ardant servait de barrière entre nous et l'homme poisson .Si il veut nous atteindre il va être obligé de la traverser ou dans le cas contraire si il reste là ou il est , il pourrait bien finir en poisson grillée .


https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Tides Mana
Tides Mana


Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 19 Mai 2012 - 0:31

    Condamné à rester là, derrière sa table, à subir les assauts répétés de son ennemi, sans pouvoir espérer sortir de là pour s'approcher de l'homme-poisson. Il était clair que le combat ne tournait aucunement en sa faveur, sans compter que le mobilier n'était bizarrement pas prévu pour ce genre de problèmes. Encore une chose qu'il allait falloir avouer au gérant une fois l'altercation terminée. Car bien que les tables et autres bancs faisaient d'excellents boucliers, Mana aurait espéré un peu mieux pour se protéger des attaques harassantes du requin. Dans tout ce tumulte, une pièce attira son regard, vestige de sa fortune durement gagnée aux cartes. Haussant les épaules, il la prit pour la fourrer dans sa poche, maugréant contre les vautours qui avaient profiter du capharnaüm pour lui subtiliser ses biens.

    A l'opposé de la salle était apparu un étrange homme. Encore un excentrique sans doutes, à la vue de son corps zébré de deux uniques bandes noire et blanche. Cependant, après quelques secondes de vague perdition dans les méandres de sa mémoire, le blondin reconnut l'un des marines chargé de la bonne conduite de chacun le temps qu'une unité de la marine soit déployée. Un fin sourire étira les lèvres du jeune homme, ravi de voir enfin le renfort qu'il espérait. Cependant, à la seule vue du sergent, ce dernier n'avait été que rameuté par le raffut causé. Nulle escouade, nulle patrouille. La marine était vraiment composée des pires personnes, indolentes au possible. Et dire qu'il faisait partie de cette même tranche de personnes...

    Alors, contre toute attente, tandis que Mana s'apprêtait à accueillir à bras ouverts son compagnon, ce dernier se mit à préparer une technique de son cru. Et à voir avec quelle vitesse il fusa vers l'homme-poisson, il ne devait avoir cure des civils et de ses compagnons présents. Seul comptait le combat pour lui, encore une preuve que le blondin n'avait sa place que près d'une porte à crocheter. Après avoir étouffé un petit cri de surprise devant la célérité déployée, il se leva d'un bond, légèrement sonné, pour enfin réprimander le marine. Après tout, dans sa charge s'étaient déplacés plusieurs tables et autres mobiliers, et il ne parlait pas de la note que tout ce grabuge allait coûter au gérant, à compter que ce dernier s'en sorte...

    « SERGENT OSWALD, TU PEUX PAS FAIRE ATTENTION AUX AUTRES, J'TE RACONTE PAS LA FRAYEUR QUE TU M'AS FAITE ! »

    Secoué de quelques spasmes trahissant sa surprise et son mécontentement, il finit par soupirer longuement, se préparant à se poser sur la table -et éventuellement s'occuper des blessés en l'attente d'une équipe médicale. Cependant, alors qu'il tournait la pièce de 200 berrys précédemment ramassée autour de ses doigts, il remarqua que l'autre énergumène était encore là. Faute de pouvoir aider à la capture de l'homme-poisson, Mana se contenta de s'approcher de lui lentement. A voir son état, il ne serait pas bien difficile de le maîtriser pour avoir participé à cette rixe. Un petit tour en prison ne lui ferait sans doutes aucun mal, sans compter que Mana récupérerait alors une partie des honneurs qui incomberait au duo de marines. Légèrement plus détendu qu'auparavant et se grattant l'oreille d'une nonchalance particulière, il interpella alors le jeune homme au katana.

    « Bon, t'es gentil et tu mets tes mains dans le dos. Et... »

    Décidément, personne ne semblait le prendre au sérieux lorsqu'il parlait. Avait-il été trop léger dans sa besogne ? Toujours est-il qu'il se retrouvait désormais face à un épineux et chaleureux problème. Car, peu après ces quelques mots, le gamin s'était saisi d'une torche là et s'apprêtait à la lancer, sans doutes pour brûler l'alcool présent et par la même occasion embraser les poutres et autres supports de l'établissement en emportant l'homme-poisson dans une tombe de cendres et de gravas. Cependant, Mana ne l'entendait pas de cette oreille, et ce n'est qu'après avoir dévié le projectile enflammé d'un habile coup de dague qu'il fondit sur l'opportuniste. Du coin de l'oeil, il put remarquer qu'une paire de civils, restés là en espérant que la tempête passe, eurent la présence d'esprit de se saisir de la torche pour s'empresser de l'éteindre. Cette menace écartée, Mana pouvait plus amplement se concentrer sur son ennemi d'un temps. Blessé comme il l'était, il n'aurait aucun mal à le maîtriser pour enfin se porter sur l'état des blessés. L'issue de cette altercation ne faisait désormais plus aucun doute.

    [HRP : Bon, étant donné que le coup de la torche aboutit sur des éventuelles blessures, je me permets de faire fi de la fin de ton post. Parce que bon je veux bien être gentil, mais faut pas abuser et penser que mon perso est un mou juste bon à compter les balles, voilà quoi u__u]
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Dim 20 Mai 2012 - 9:27

Malgré la blessure à l'épaule infligée par la gamine blonde, Krok ne semblait pas ressentir la douleur tellement l'adrénaline et l'euphorie de voir les corps percutés par ses attaques étaient importantes. Sur le moment, il aurait pu mourir de plaisir en voyant les visages déformés par la douleur de ses proies. Il n'y avait rien de tel au monde et chaque personne ayant déjà tué pour le plaisir connaissait parfaitement cette sensation d'extase. L'adolescent qui l'avait provoqué, prit également une de ses attaques, celle-ci l'envoyant valser par la fenêtre comme un fétu de paille. L'autre en revanche, semblait connaître un peu le karaté aquatique et c'était planqué comme un lâche derrière un meuble pour éviter d'avoir à subir le moindre coup. C'était intelligent de sa part mais si il pensait que cela allait le sauver, il était loin du compte. Encore inconscient de la menace qui planait sur lui, l'homme-poisson riait aux éclats en augmentant le nombre de ses victimes. Bien que juste assommées ou blessées, celles-ci tentaient tant bien que mal de quitter l'endroit ou de se mettre à l'abri en rampant comme de la vermine. Les humains semblaient bien faibles face à lui, un peu comme les deux imposteurs qui avaient osé tenter de le duper avec leur combat arrangé.

Soudain, le mur à sa droite vola en éclat et avant même qu'il puisse réagir, une vive douleur lui tirailla l'estomac. Un homme bien étrange venait de faire une entrée pour le moins surprenante et était même parvenu à lui porter un coup. Son poing brûlant s'enfonça dans le ventre du requin qui ne put faire qu'une hideuse grimace sous l'effet du choc avant d'être propulsé avec violence dans la cuisine du bar, renversant au passage plusieurs étagères et cassant de nombreuses choses. Le bruit de cette entrée fracassante ne laissa aucun doute sur la puissance du coup reçu. L'espace de quelques instants, Krok resta allongé, immobile et dans un position loin d'être confortable avec les casseroles lui rentrant dans les côtes. Après quelques secondes, il reprit un peu de vigueur, se mettant à tousser et cracher du sang. A quatre pattes sur le carrelage, il regarda son agresseur s'approcher de lui et ne put s'empêcher de sourire, comprenant qu'il rencontrait enfin un adversaire digne d'intérêt. Maintenant, il fallait voir si il parviendrait à faire quelque chose contre lui mais bon, le pirate n'était pas du genre à refuser un challenge. Alors que l'homme au visage étrange commençait à déblatérer sur les raisons de son intervention, Krok comprenant qu'il s'agissait un soldat de la Marine, le blondinet engueuler ce nouvel intervenant, dévoilant ainsi son statut militaire également. L'homme-poisson était vraiment gâté de voir deux gars de la Marine vouloir l'arrêter, s'en était presque flatteur mais bon, il ne comptait pas se laisser faire bien gentiment.

« C'est que ça devient intéressant. Ahahahahahahahahaha ! Deux soldats de la Marine pour mettre fin à une bagarre dans un bar, vous êtes quand même des glandeurs ! Ahahahahahahahahaa !!! »

Alors que les choses semblaient s'être un peu calmée, l'adolescent initiateur de cette bagarre revint à la charge, ignorant les demandes du blond. Il attrapa une torche et la lança pour mettre le feu à son adversaire recouvert d'alcool et au fameux sergent Oswald. Son trait d'esprit pouvait lui être retourné car dans l'état actuel des choses, c'était lui qui avait joué avec le feu en déclenchant cette bagarre. Quoiqu'il en soit, le blondinet se montra finalement utile, empêchant la torche d'atteindre l'alcool et de déclencher un brasier qui aurait vite fait de consumer tout le quartier. Profitant de cette diversion inattendue, Krok balança deux couteaux de cuisine en direction de son opposant verdâtre, avant de plonger sur lui, la gueule grande ouverte pour lui mordre le bras à pleines dents. Si il pensait vraiment que l'homme-poisson allait se faire arrêter comme ça, il était bien naïf.
Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Lun 21 Mai 2012 - 3:51

Oh putain, il fallait qu’on essai de me voler la vedette une nouvelle fois. V’là qu’un de mes larbins d’la garnison semblait être dans c’bordel. La frimousse blonde du même fait m’engueulait pour les dégâts collatéraux résultant du Midnight Blast. Je massai mon bras endolori par la puissance de l’impact, ça avait fait mal, c’tait clair. Mais en aucun cas ma douleur n’aurait pu atteindre celle de l’homme-requin. Serrant mes mains dans mes poches, je pris quelques secondes pour m’adresser à l’idiot qui me réprimandait, déçu de voir qu’il ne portait même pas son uniforme, ma réplique n’en fut que des plus glaciales.

-Si monseigneur Mana voudrait bien arrêter un instant de pointiller sur la situation et surtout de se laisser à découvert et de bien vouloir tôler n’importe qui pouvant enfreindre mon combat contre l’autre énergumène.

Car en effet, rein ne m’importait d’autre que de détruire mon ennemi, en aucun je ne perdrais mon temps dans des ultimatums ou dans des menaces. J’attendais de moi-même des résultats, mais aussi un dépassement physique.
« Alors on y va comment pour le prochain assaut? Kukuku! »
-C’est comme tu le sens Dark, j’ai bien envie de m’amuser et toi aussi certainement.
« Alors improvisons, on verra avec la situation! »

Ma tergiversation intérieure prit fin alors que Mana intervenait dans une tentative pyromane d’un nouvel idiot qui tentait désespérément de nuire à son tour à la situation. Le jeune homme ne devait même pas avoir la vingtaine qu’il venait déjà de foutre sa vie en l’air face à la marine. Le rapport d’après mission s’annonçait déjà des plus croustillants. Un katana? C’était réellement avec ça qu’il espérait faire front à des soldats armés des meilleures armes à feu? J’espérais pour le jeune homme qu’il ne tiendrait pas trop longtemps à suivre la voie de la piraterie, sa vie s’arrêterait assez rapidement le cas échéant.

Il était impressionnant de voir parfois à quel point certaine personne pouvait croire en leur réussite ou seulement couvrir leur esprit derrière des multiples barrières de volonté et d’espoir. J’avais déjà vécu ainsi, mais plus d’un an passé dans un asile à haute surveillance avait démantelé en moi toute once d’espoir. Maintenant, il me fallait chaque jour confronter ce genre de fous bornés jusqu’aux oreilles par des rêves d’aventure et de grandes batailles. Justement, il me paraissait certain que le requin aux yeux globuleux devait faire partit de ce groupe social des plus arriérés. En effet, la seconde où je réfléchissais à ce dit sujet, deux couteaux de cuisine fraîchement lavés volèrent en ma direction. Un rapide décalage sur la gauche me permit d’éviter le premier alors que je me baissais pour laisser passer le deuxième.

« Pathétique, je m’attendais au moins à du corps à corps »
-J’vais t’en donner du corps à corps moi Dark!

Prenant appuis sur le comptoir à moitié défoncé par mon adversaire, je me propulsai sur le damné pour réceptionner mon pied droit en plein dans sa tronche de poiscaille merdeuse. Le conard ne pu qu’encaisser et s’enfoncer de plus belle dans le carrelage blanc devenu rouge de la cuisine saccagée. Retroussant la manche de mon uniforme, je laissai paraître mon flingue, un bon vieux pistolet à cinq cartouches. Ce dernier possédait en fait un mécanisme me permettant de l’activer alors que celui-ci restait toujours accroché à ma manche, le canon s’affichant sous ma paume. Braquant le pistolet déjà chargé sur le poisson, j’écrasai cruellement son sternum de mon soulier verni désormais poussiéreux par l’enchaînement d’actions diverses que j’avais effectué.
« J’aime ton style d’improvisation tu sais… »
-Moi aussi j’apprécis assez bien…
« Bon qu’est-ce que tu fous avec c’truc? »
-Le nécéssaire, Dark, le nécéssaire.
« Alors vas-y j’regarde. »
-T’es en état d’arrestation champion, tu bouge et j’te flingue, et j’te préviens j’ai la gâchette facile.
Le pauvre semblait encore conscient, dommage, il devait encore ressentir la douleur des coups que je lui avais assénés.
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Mer 23 Mai 2012 - 0:02

Alors que j'avais essayé de faire un grand feu histoire de réchauffer le bar et d'ecraser cette tension glaciale qui se sentait dans l'air , mon tentative de faire du poisson grillé qui fut disons assez désespéré fut un total échec à cause de l'intervention du blondinet qui dévia la torche de bois enflammée avant de finir entre les mains de quelques civils qui ne voulant pas frôler la mort ont eus la présence d'esprit d'éteindre le feu qui menaçait de bruler tout dans son passage et de peut être nous emporter à travers son souffle dans l'au de là .Une fois cela fait , le blondinet qui semblait depuis le debut du combat ne pas vouloir se battre directement avec l'un des pirates (L'homme poisson et moi ) , voulait désormais me tenir tête et vu qu'apparemment c'est un officier de la marine , il va surement essayer de me capturer et de me livrer au QG de la marine le plus proche .Pour l'instant , malgres que j'étais carrément affaibli par les attaques précédentes de l'homme poisson je devrais encore pouvoir me battre pendant quelques minutes , pour etre plus precis disons juste qu'en se basant sur l'État actuel des choses je pourrait me battre qu'a 40% de ma puissance .

Ainsi donc je me préparais à combattre l'adversaire que j'avais devant moi quand tout a coup je fus distrait par un bruit qui venait de l'autre coté .En tournant la tête vers l'endroit d'ou venait le bruit je pus m'apercevoir qu'en faite c'etait juste le mec bizarroïde de toute l'heure qui n'arrêtait pas de lui faire sa fete à l'homme poisson .Vu comment les choses se passaient meme un vieux sénile pourrait voir à quel point le mec de la marine etait entrain de prendre le dessus .Bien que la satisfaction de voir l'homme poisson se faire défoncer la gueule se lisait sur mon visage il faut cependant avouer que dans un certain sens j'avais un peut honte de ma personne parce que ce que je voulais principalement c'est m'occuper moi même de cet homme poisson histoire de laver l'affront qu'il m'a fait subir et en même temps pour voir à quel point j'ai pu progresser depuis que je suis arrivé sur les blues .Mais bon vu que j'ai été plus tôt dominé par cet adversaire il faut juste croire que j'ai encore pas mal de chose à faire pour améliorer mon niveau de combat .

Bref.....Avec un excès de colère qui s'affichait sur mon visage me donnant un air encore plus menaçant , je me retourne vers le blondinet et je met en position de défense au cas ou il essayerait de prendre le taureau par les cornes en m'attaquant de front .
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Ven 25 Mai 2012 - 19:21

Malgré l'évident désavantage de la situation, Krok ne pouvait s'empêcher de sourire à l'idée que ses jours futurs allaient être parsemés de ce genre de défi à relever. Si il avait quitté l'île des Hommes-Poissons, c'était pour cette intensité, ce risque de tout perdre à tout moment et surtout, la joie et la douleur qu'on pouvait ressentir en affrontant un ennemi puissant. Quoiqu'il en soit, il n'était pas du genre à s'avouer vaincu aussi facilement, surtout par un coup porté en traître comme un lâche. La tête de légume avait certainement une grande force, mais si il avait attaqué de face l'homme-poisson, ce dernier était persuadé qu'il aurait pu éviter son attaque. Son premier adversaire semblait également avoir maintenant la blondinette sur le dos, ce qui devrait un peu calmer ses pulsions. Il était clair pour le requin que son combat contre lui était une victoire à mettre à son actif, contrairement à l'autre dénommé Mana avec lequel le résultat restait en suspend suite à l'intervention de son sergent. Un jour ou l'autre, ils allaient devoir régler ça, Krok n'aimant pas trop rester sur une égalité.

En attendant ce jour, il lui restait encore plusieurs possibilités pour renverser la vapeur et même si il n'avait pas l'avantage, il restait un moyen simple pour semer la panique, aussi bien auprès des deux soldats de la Marine que des quelques idiots restant prostrés dans le bar, pétrifiés par la peur. Le pirate ne comptait certainement pas se faire arrêter facilement et sa vie serait chèrement défendue, même si il devait tuer cent personnes pour cela. Bondissant sur son adversaire pour lui mordre le bras, ce dernier sembla deviner son action et prenant appui sur le comptoir, il envoya un coup de pied en direction du requin. Malheureusement pour lui, Krok savait très bien qu'une attaque directe ne porterait pas ses fruits, ayant compris la différence de puissance entre eux. Utilisant sa technique de karaté aquatique « Samehada Shoutei », et dévia le coup pour éviter de se le prendre de plein fouet. Se faisant, sa blessure à l'épaule due au tir du blondinet lui provoqua une vive douleur mais bon, le principal était qu'il était parvenu à dévier cette attaque. Profitant de la surprise, son adversaire pensant certainement l'avoir touché l'espace d'un instant, il se précipita à toute allure vers le mur et tel un gymnaste, bondit dessus afin de prendre de l'élan et d'atteindre la poutre principale du bâtiment. Perché en hauteur, il regarda un instant les personnes encore présentent dans le bar en rigolant.

« Hahahahahahahahaha !!!! Je crois que je vais devoir vous laisser, Popeye a mangé trop d'épinard ! On réglera ça la prochaine fois ! »

La toiture en bois était essentiellement soutenue par cette poutre qui permettait de garder une pression également dispersée sur l'ensemble de la structure. La détruire aurait pour effet de conduire les autres supports secondaires à la rupture et au final, tout le bâtiment s'effondrerait comme un château de cartes. Bien conscient de cela, Krok ouvrit grand la gueule pour mordre dans l'énorme morceau de bois et grâce à la puissance de sa mâchoire, il eut peu de mal à parvenir à ses fins. Dans un craquement terrible, la poutre commença rapidement à céder sous la pression et dans un dernier coup de dents, elle se brisa en deux, chaque morceau tombant violemment sur le sol. En seulement quelques secondes, l'édifice commençait déjà à vaciller, toute l'armature se tordant et bougeant dans des craquements inquiétants. Se retrouvant au sol au milieu du bar, l'homme-poisson recracha les restants de bois qu'il avait encore en bouche et se mit à courir vers une fenêtre pour sauter à travers avant que le bâtiment ne s'écroule. Il restait à voir ce qu'allait faire les deux soldats, sauver les gens encore présent ou l'empêcher de sortir pour qu'il soit enseveli avec eux. En tout cas, entendre les cris des pleutres s'étant cachés derrière les tables et les bancs était un plaisir incommensurable aux oreilles de Krok.
Tides Mana
Tides Mana


Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 26 Mai 2012 - 0:49

    Des glandeurs ? C'est qu'en plus de faire preuve d'une férocité au combat toute particulière, il faisait désormais preuve de perspicacité. Un vrai cerveau cet homme-requin, parfait pour élaborer la moindre critique sur les actes et les formes de chacun, de quoi énerver facilement notre blondin. Cependant, il laissait pour cette fois son avis à Krok, et bien que cela ne lui plaisait guère, il devait bien avouer que la marine tardait à venir. Heureusement que le sergent Oswald avait fait une apparition fracassante et tenait désormais en respect l'homme-poisson. Après avoir encaissé une remarque sarcastique de la part de son supérieur direct, il craqua ses phalanges avec la ferme intention de montrer qu'il n'était pas aussi faiblard qu'il en donnait l'air. A trop se faire traiter de fillette par autrui, s'étaient réveillés quelques instincts combatifs qui somnolaient en lui. Et de son propre avis tout du moins, cela n'allait pas plaire à celui qui se trouvait face à lui.

    Faisant tournoyer dans le creux de sa main une de ses dagues avec une dextérité propre à sa personne, il finit par s'en saisir avant de foncer à toute vitesse vers son ennemi d'un soir. Pour une fois qu'il pouvait se targuer de faire son boulot avec classe et méticulosité, il n'allait pas s'en priver. L'espace d'un instant, il aperçut même le jeune homme occupé à collecter les échos du combat d'à côté. Particulièrement agacé par une telle attitude, et surtout parce qu'il commençait à tiquer de plus en plus au peu d'importance qu'on lui apportait, il se décida à étayer ses propos par des gestes, ces derniers trahissant sa plus totale exaspération.

    « Eh, c'est par ici que ça se passe ! »

    Profitant d'une petite fourchette durant laquelle son adversaire semblait plus intéressé par le sort de l'homme-poisson que par le sien, Mana fondit sur le côté du jeune délinquant, tentant de lacérer ses membres au niveau du genoux tandis que son autre arme restait là pour contrer une éventuelle réaction. Par le même moment, sa queue de singe était venue s'enrouler autour de la jambe du quidam, prête à faire office de grappin lorsqu'il se mettrait à s'éloigner de lui, le fauchant par la même occasion, entraîné par sa vitesse et son poids. Car bien que léger, Mana était plein de ressources, et il se montrait désireux de le prouver.

    Se retournant alors pour faire face à son adversaire, il s'était saisi de ses menottes et s'apprêtait à les lui passer si jamais il s'était retrouvé à terre. Si non, il aviserait... Il soupira alors à l'écoute des propos du requin. Oswald cherchait encore à s'amuser sans doutes, et désormais en faisait les frais. Et personne n'aimait faire les frais de la folie d'une pareille personne. L'espace d'un instant, de sinistres craquements de bois se perpétrèrent le long de la structure du bâtiment, laissant une mine dépitée sur le visage du blondin. Il n'avait quand même pas osé... ? Si c'était le cas, les choses allaient davantage se compliquer pour ce beau petit monde, et les pertes risqueraient d'être encore alourdies. Pourquoi fallait-il qu'il se retrouve aux pires endroits, aux pires moments ? Apercevant des civils dans le coin de la taverne, prostrés devant l'étendu du combat, Mana tenta de les interpeller afin de prendre les devants. Il siffla un coup en gardant toujours un œil sur son futur prisonnier, et tenta de leur expliquer brièvement la situation. Cependant, difficile d'évacuer des civils avec un individu aussi tordu en face. L'air blasé, il le toisa l'espace d'un instant.

    « Et je suppose que je peux toujours crever pour passer et aider les autres à sortir d'ici ? »


    Il n'attendit pas la réponse, prêt à réitérer son assaut. Avec de pareilles blessures, il ne serait pas difficile de le prendre en traître et de l'écrouer pour le bien de tous. Mana avait beau avoir la malchance de la situation, il tombait souvent sur le bon numéro au tirage...


[HRP : Désolé post un peu court, j'avais pas grand chose à dire. Kusanagi, si jamais tu tombes à terre, considère que Mana tente de te passer les menottes. Si jamais tu ne trébuches pas, le post se déroule normalement:o]
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Lun 28 Mai 2012 - 18:11

Malgré l'état dans lequel l'homme poisson m'a laissé , je me tenais devant ce qui s'annonçait être mon prochain adversaire , le blondinet de tout a l'heure qui apparemment en a marre de tenir la chandail. dans cette bataille et il voudrait désormais revenir dans les choses serieuses .En effet , sans compter les insultes de l'homme poisson a son égard , c'est comme si l'entrée en scène de l'autre type à moitié blanc & à moitié noir qui s'occupait de faire sa fête à la poiscaille , a eut comme effet de le motiver un peut plus à avoir des cohones pour faire normalement son boulot qui est de botter le cul des méchants et de les envoyer en taule .Héhé !! Comme quoi c'est pas seulement du redbull qui à le don de procurer des ailes aux individus .

Bref , se sentant prêt à me faire mordre la poussière , Il se mit à l'attaque en essayant en premier lieu de me lacérer les genoux , en faisant des jeux de jambes je pus éviter de me faire atteindre aux niveau des genoux .Vu qu'il avait laissé une ouverture , j'essaie de l'avoir avec le tranchant de mon katana au niveau de sa poitrine mais malheureusement vu que j'avais perdu en vitesse a cause de mes blessures, le blondinet fut capable de m'avoir en premier avant que ma contre-attaque puisse le toucher , de ce fait sans perdre de temps il enroula sa queue de singe autour de ma jambe .Il essaya de me faire tomber , ce qui fut presque un succès parce que lorsque je tombais vers l'arriere , je me suis servis de mon katana comme appui en le plantant sur le sol puis en me servant de mon force physique je me suis défait de la queue de singe de mon adversaire avant de mettre un peut de distance entre nous deux en me projetant vers l'arrière .

Hummm ...On dirait bien que je l'ai un peut trop sous-estimer le blondinet , il se débrouillait pas mal pour un mec qui depuis le debut de l'histoire semblait voir éviter une confrontation direct avec les pirates que nous sommes .Mais ce qui m'étonnait le plus sur ce jeune homme , c'est sa queue de singe qui sortit de nulle part s'était enroulé autour de ma jambe .Bordel de merde mais c'est quel genre d'être humain ce type .Je voudrais bien croire a l'existence des hommes poissons , ok . mais voila que maintenant je vois des hommes avec des queue de singe ?? Hummm .....Avec des trucs de ce genre je sens que mon aventure en tant que pirate va être riche de découverte .

Tout à coup alors que j'etais perdu dans mes pensées "CRAAC CRAAC " le bar était sur le point de s'effondrer à cause de l'autre type là qui étant assez désespéré à voulut , pour se venger de l'affront qu'il a subit , mordre dans la poutre qui soutenait la toiture en bois et ainsi nous écraser en même temps .

Une occasion unique à son genre se présentait sous mes yeux , si je veut m'échapper de cette situation ( vu que je ne suis pas en état de me battre a 100% ) j'ai intérêt à profiter de la situation et de me barrer vite fait vu que l'autre blondinet devrait normalement s'occuper d'évacuer les civils qui se trouvaient dans le bar . Avec un sourire au coin des levres et en faisant le malin je lui dis .

-Hummm .....On dirait bien que t'a pas trop le choix mon vieux .Héhé ! ce fut un plaisir .......fillette !!

en me retournant , je me dirige vers la fenêtre et je saute a travers celle çi .Puis profitant de la panique qu'il y avait a l'extérieur du bar ( les gens étaient entrain de regarder le bar sur le point de s'écrouler ) , je me mélange à la foule et je m'apprêtais ainsi a m'éloigner du bar en espérant que le blondinet ne vas pas essayer de me rattraper et qu'il va vouloir sauver les innocents dans le bar .
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Tides Mana
Tides Mana


Feuille de personnage
Dorikis: 700
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 1 Juin 2012 - 0:04

    Maugréant à l'encontre du pirate homme-requin, le blondin reposa son regard blasé sur son adversaire d'un jour. Ce dernier, particulièrement enjoué à la douce mélodie que procurait le son de la poutre se faisant sauvagement ravagé par Krok. Et lui, dans toute cette pagaille, semblait voir le parfait contretemps pour s'enfuir et donner davantage de raisons de rire de la marine. Certes pour le coup, Mana n'avait pas été d'une grande utilité, mais que voulez-vous, être en vacances n'a jamais été une motivation suffisante pour se mêler des affaires d'autrui. Il suffisait de reprendre cette soirée depuis le début pour se rendre compte qu'il n'était rien de plus qu'un civil dans l'affaire, pas le fier membre du corps bleu et blanc. Il détestait de toute façon les stéréotypes qu'on se faisait d'une pareille faction. Oeuvrer pour le bien ne se faisait que si on avait les moyens pour le faire. Malheureusement, le jeune homme était quelque peu réticent à mettre la main à la pâte, esquivant toujours les altercations quand les choses n'allaient pas en son sens.

    Cependant, le gamin face à lui avait le don de l'agacer au plus haut point, aussi allait-il sans doutes faire une exception sur ses principes. Que risquerait-il de plus de toute façon ? Blessé comme il était, dans un piteux état, il n'y aurait aucun mal à lui faire mordre la poussière et l'apporter aux autorités locales. Le cuisiner ensuite serait un jeu d'enfant, quand on avait pareil caractère, il y avait fort à parier que quelques personnes savaient quels crimes lui inculquer. Et après, ils verraient ensemble lequel des deux est le plus dangereux pour l'autre. Un sourire mesquin se dessina sur son visage alors que les derniers civils évacuaient l'établissement, lui laissant le champ libre pour s'occuper du jeune homme. Oswald allait sans doutes faire de même, auquel cas le grabuge n'allait faire que se déplacer. Mais pour cette partie-ci, Mana allait doucement s'extirper du feu allié, et éviter les éventuels blâmes qu'on lui aurait infligés. C'était ça aussi, faire preuve de souplesse dans sa fonction.

    -Hummm .....On dirait bien que t'a pas trop le choix mon vieux .Héhé ! ce fut un plaisir .......fillette !!

    Une veine palpita soudainement sur la tempe du blondin. Serrant les poings en fulminant contre une pareille envie de finir en prison, il se contenta finalement de soupirer en pestant une énième fois contre l'énergumène, bondissant sous les regards étonnés de ses concitoyens au travers de la fenêtre. Peu après, l'établissement s'effondrait sur lui-même dans un fracas qui résonna aux oreilles de bon nombre de personnes. Mana quant à lui n'eut aucun mal à suivre les traces laissées par le jeune homme. Blessé comme il était, et allant à contre-courant de la marée de petites-gens, il était comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Et à vouloir remonter ce flux, il allait sans doutes prendre le retard dont le marine avait besoin.

    Bondissant sur un étalage laissé là pour la nuit par un marchand sans doutes trop peu précautionneux pour se douter qu'on puisse le lui voler, il se saisit de l'enseigne d'une boutique afin de se balancer plus loin, multipliant les acrobaties pour ainsi remonter plus rapidement la rue. Enfin, il barra la route du jeune homme, sous l'oeil amusé de quelques badauds qui ne tardèrent pas de former un cercle, maintenant que l'attention était recentrée sur eux. Mana se gratta ostensiblement l'oreille, la mine déconfite par le manque de vigueur du gamin. Cette même fougue qui l'animait auparavant l'avait alors quitté, laissant un air las l'envahir, ce qui se traduisit par un long soupir.

    « Le choix est vite fait gamin : je t'arrête, tu te laisses faire, tu évites de revenir chez ta mère en pleurant après une paire de baffes. Plutôt bon deal, tu crois pas ? »
Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Dim 3 Juin 2012 - 15:11

Il faut un paquet d'émotions pour former des humains et un paquet d'humains pour former un monde. Ça c'est la base, ensuite vient la merde, ou si vous préférez les compléments. Pour mettre du piment dans c'monde, il faut des compléments, eh ouaip, c'est comme ça. Et sous mes yeux, j'avais un de ces compléments qui s'était littéralement attribué une émotion. En effet, voilà que l'homme-requin, le conard en fait, mordait à grande béquée dans une belle poutre de chêne qui maintenait le plafond du bâtiment.
Un chêne taillé de bonne qualité à c'que j'pouvais voir. Dommage que le criminel n'y soit point attaché, c'était du beau travail de charpenterie. Une sorte de bois qu'on ne retrouvait que sur East Blue, un chef d'œuvre d'importation. Je massai mon bras endoloris par le midnight blast de tout à l'heure, défoncer un mur, ça avait fait mal. Donc reprenons, poussé par son élan de désespoir flagrant à mes yeux, ben, à mes yeux c'était pas nécessairement ce que lui ressentait mais bon; là, il prenait son désespoir à deux mains et essayait désespérément de faire s'écraser le bar sous nos têtes. Des craquements insécurisant s'élevèrent un peu partout dans la pièce. Ça allait pas être beau. Je posai un regard détaché sur les villageois qui gémissaient et pleuraient de peur en voyant le plafond s'affaisser étape après étape. Je n'allais certainement pas les sauver, j'avais mieux à faire. C'te décision là je l'avais prise depuis un moment. Là maintenant, la question était, comment j'allais attraper le salaud qui venait de passer son gros corps de poisson à travers la fenêtre. Certainement pas en attendant que le tout s'écroule, ça c'était clair.

-'Feriez mieux de vous grouillez à sortir si vous voulez r'voir la lumière du jour les gens nan?
Les villageois lancèrent des regards outrés ou perdus vers ma personne, il ne croyait tout de même pas qu'j'étais le messie quand même non? Non je n'allais pas les sauver, et non leur sort ne m'intéressait pas. J'n'étais pas ici pour être le preux chevalier de la veuve et l'orphelin et blablabla…

"Alors au moins dépêche toi de nous sauver les fesses avant que le truc clampse steplé!"-J'm'y met j'm'y met t'inquiète…

Me restait qu'à trouver un moyen de sortir d'l'endroit. Une rapide analyse d'l'a bâtisse me permis d'aviser la fenêtre que le criminel aquatique venait d'exploser. Mais effectivement, le destin ne pouvait que nuire au pauvre Double Face que j'étais, et bien sur, une seconde plus tard un amalgame de poutres s'écroulaient devant mon hypothétique sortie.

"Merde, va falloir faire sans la chance comme d'hab!"

Un soupire d'exaspération répondis à la réplique habituelle de Dark dans les situations chiantes. Une genre de plainte devenue redondante par la fréquence improbable de celle-ci.
Je jetai un œil au plafond, aucun échappatoire par là. Le stress se faisait plus présent au fur et à mesure que les craquements inquiétants se multipliaient et les poutres en miettes s'écroulaient au sol. Un picotement dans ma main droite m'informa des intentions de Dark par rapport à notre escapade. J'avais déjà utilisé le midnight blast une première fois, le faire une deuxième réduirait drastiquement mes forces. Ma limite jusqu'à maintenant étant y trois en moins d'une heure.

-T'es sûr Dark? J'vais pas manquer de force pour capturer l'autre idiot?
"Est-ce qu'y a une autre solution?!"
Sur cette dernière réplique je sentis un flot relatif à ma technique affluer dans mon poing, il était clair que pour l'instant, aucune autre solution ne se présenterait pour m'aider. Comme d'habitude bref, fallait faire sans la chance!
Je campai mes pieds au sol alors que la puissance brut dans mon poing atteignait son paroxysme. Une légère propulsion des pieds m'envoya directement dans le mur à même de s'écrouler. Des flammes s'éjectèrent de mon poing alors que ce dernier entamait la paroi du mur. Paroi qui, naturellement, s'effondra sous mon passage. Je sortis du bâtiment au moment où celui-ci s'écroulait comme un château de cartes, sous les yeux apeurés de la foule. Sans plus attendre je tirai ma manche et exposai à tous mon flingue toujours accroché à mon poignet. Je braquai l'engin sur l'homme-poisson qui tentait une escapade après son délie.

-Tu fais un pas de plus et je te trou en deux s'pèce de requin merdeux! C'EST CLAIR?!
Je commençai ensuite à m'approcher tranquillement du monstre…À qui je réservai une bonne claque ou deux.
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Dim 10 Juin 2012 - 15:09

Le chaos régnait désormais dans l'établissement, entre les cris de peur et les craquements des poutres qui cédaient sous la pression. Cette sensation était particulièrement plaisante pour l'homme-poisson qui voyait dans son plan un moyen efficace de se débarrasser de ses adversaires. Evidemment, cela n'était possible que pour une personne n'ayant aucun respect pour la vie humaine, ce qui était son cas. Alors que le blondinet essayait tant bien que mal de sauver le plus de civils possible, Krok de son côté, s'échappa par la fenêtre comme un voleur. Ce n'était pas dans son habitude de fuir mais bon, il fallait reconnaître sa défaite par moment car finalement, la mort était l'unique défaite qu'on ne peut surmonter. En fuyant maintenant, il aurait encore l'occasion de devenir plus fort et de retrouver l'homme qu'il venait d'affronter pour prendre sa revanche. Il suffisait juste d'être patient et un jour ou l'autre, il pourra éliminer cet homme vert et noir.

A l'extérieur, la foule s'était déjà réunie comme de bons fidèles devant un prophète, sauf qu'ici, il s'agissait plus de pulsions malsaines visant à se délecter du chaos et de la souffrance d'autrui. Quoiqu'il en soit, cela était parfait pour Krok qui voyait en tous ces gens des boucliers potentiels en cas de besoin. Même si certains s'écartaient du monstre lorsqu'ils réalisaient son aspect hideux, d'autres au contraire, étaient bien trop occupés à regarder le bar s'effondrer pour prendre conscience de ce qui les entouraient. Le sang coulant encore au coin de sa bouche, le regard digne d'un meurtrier sans pitié, l'homme-poisson marcha à travers la foule avant de s'arrêter à l'entente d'une voix s'adressant à lui. Il n'était pas difficile de se douter à qui appartenait cette voix et visiblement, il n'était pas du genre à perdre son temps dans la protection des civils ensevelis sous les décombres. Les cris de terreur et le bruit étourdissant qui découlèrent de l'effondrement du bâtiment couvrirent les paroles du soldat de la Marine et fort heureusement car cela évita aux personnes à côté du pirate de s'écarter de lui immédiatement, le laissant avec des boucliers à foison.

Calmement, Krok se retourna en direction de son adversaire qui arborait un pistolet pointé dans sur lui et sourit comme un démon. Alors qu'il s'approchait de lui, le pirate n'eut aucune difficulté à attraper violemment une pauvre femme qui observait le spectacle de la destruction du bar. Sa main palmée autour du cou fin de la damoiselle blonde, le requin n'aurait eu aucun mal à lui briser la nuque en une fraction de secondes. Tel le monstre qu'il était, il passa sa tête sur le côté et lécha l'oreille de la jeune femme terrorisée avant de mordre son lobe, l'arrachant comme une simple friandise. Bien sûr, cela provoqua le cri de sa victime qui attira l'attention des gens tout autour. La majorité des yeux étaient maintenant rivés sur la scène qui se déroulait et s'était parfait pour rendre impossible le sacrifice d'une innocente.

« Alors Brocoli, tu viens me faire chier à l'extérieur ? Tu ne savais pas crever comme les autres ? Cela serait triste si cette femme venait à mourir par ta faute. En échange de sa vie, laisse-moi partir bien gentiment. Il sera toujours temps pour nous de nous revoir à nouveau pour régler ça ! »

Devant une telle foule, un gradé de la Marine ne pouvait pas faire grand chose. Les yeux des villageois ne laissaient aucun doute sur l'attente qu'ils avaient envers le soldat sensé les protéger. La vieille mère de la proie du pirate tenta bien d'aider sa fille mais d'un revers de main, Krok l'envoya par terre, totalement sonnée par la violence du coup. Tout doucement, il se reculait encore et encore, se dirigeant vers la mer avec son bouclier humain comme garantie.
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Jeu 28 Juin 2012 - 20:35

Avec un grand sourire sur le visage , comme pour montrer que j’étais fier de ma personne , je m’apprêtais à m’éloigner de cet auberge en espérant ou plutôt en croyant que j'avais pu triompher sur mon adversaire qui n'allait avoir comme unique choix d'essayer de sauver ces pauvres innocents présents dans l'auberge .Mais cependant ce léger sentiment de joie fit place à l’étonnement qui ne passait pas inaperçu a travers l'expression sur mon visage quand je vu que mon adversaire de tout a l'heure , se sentant peut être meurtri dans son amour propre , se trouvait juste devant moi .WooW ! apparemment il n'est pas prêt de jeter l’éponge le blondinet ,c'est a se demander qu'estcequ'on leur apprend de nos jours aux soldats de la marine ?? au lieu de sauver les vies humaines , il choisit de choper le mauvais gars malgré tout .Huun ! comme quoi il faut toujours se méfier des apparences .

Je n'eu même pas le temps de bien comprendre la situation que voila que les individus qui se trouvaient aux alentours , ayant compris ce qui se passait entre moi et mon adversaire , nous encerclèrent comme pour nous inciter a nous battre .Je ne vous cache pas qu'a partir de ce moment je n'aurais pas exclu l'idée d'utiliser les civils comme bouclier humain histoire de faire comme le cruel homme poisson , mais bon disons juste que je ne suis pas du genre à me cacher derrière des personnes pour me battre , ça serait aller contre mes principes .

-Ahh ! Ainsi donc tu choisit la maniere forte , hein ? je sens qu'on va tres bien s'entendre toi et moi


Dis je avec un petit ton de moqueur avant de continuer avec :

-Dommage que tu ne soit pas pirate parce que je t'aurais bien pris dans mon futur equipage , héhé !!! A nous deux fillette .


Desormais je n'ai guere le choix , vu qu'il n' y a pas d’échappatoire je vais devoir faire face a mon adversaire tout en espérant pouvoir le battre parce que là avec les blessures que j'ai reçu du combat contre l'homme poisson , laisser moi vous dire que c'est presque perdu d'avance. Ainsi donc , après avoir fait signe a mon adversaire d'attaquer , je restais sur la défensif prêt a me battre tel un lion dans le but de me sortir de cette situation sain et sauf .
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Dim 22 Juil 2012 - 23:09

Acculé au mur. Une nouvelle fois, on avait réussi à avoir un coup d'avance sur moi. On avait réussi à trouver un moyen de me stopper. Voilà que le requin prenait en otage une femme de la foule. Je me voyais dans l'obligation d'arrêter la poursuite, dans l'obligation d'abandonner le combat. Étais-je si faible? Devais-je réellement me plier aux lois pour assurer la survie d'une simple victime et ainsi pouvoir capturer mon ennemi.

Mais au fond, qui était mon réel ennemi dans toute cette histoire? Était-ce les lois apposées par ce gouvernement mondial qui me retenaient dans chacune de mes actions pouvant réellement servir la justice? Ou alors était-ce simplement ce tueur assoiffé du fluide humain qui ne voulait maintenant que foutre chaos et destruction sur Party Island?

Ces questions, elles ne trouveraient peut-être jamais réponse. Mais à quoi bon se les poser alors que seulement deux choix s'opposaient à moi-même? Aussi bien choisir la seule chose qui pourrait me permettre de respecter les règles déjà soumises par mes supérieurs.

Une goutte de sueur perla sur ma tempe blanche, trahissant ainsi mon stress grandissant. Tout les regards étaient posés sur moi, ma décision changerait le destin d'une personne , une personne vivante qui respirait et espérait avec ardeur et émotion de vivre une autre minute de son existence; Et de plus se faire épargner par la créature immonde qui la maintenait en otage.

Par se fusil fixé au bout de mon poignet, je changerais le cour de la vie d'une jeune fille et de sa mère qui gisait au sol en pleurant; mais aussi de plusieurs autres personne de cette île. Des gens connaissant de près ou de loin les deux femmes et qui espéraient que je leur accorde la vie. Mon devoir, était définitivement de les maintenir en vie. Je n'avais pas le choix d'en décidé autrement.

Lentement, calmement, je jaugeai mon adversaire qui affichait toujours ce sourire sadique, comme si tout ce bordel ne sembalit être pour lui qu'un jeu. Je le savais, ce malade m'hésiterais pas à agir si je tentais de m'en prendre à lui. Et je ne pouvais me permettre de gaspiller la vie d'un témoin. Jamais le gouvernement ne me le pardonnerait. Je frémis de rage, impossible. On filait une nouvelle fois d'entre ma poigne. Avec frustration j'abaissai mon arme et détournai le regard.

Une vague insoutenable de soulagement vint déferler sur l'impuissance que je ressentais toujours. C'est quand un cri de mort perça la nuit que je compris que j'avais fait le mauvais choix.
Le cri de mort, c'était la mère de la jeune fille qui l'avait poussé, et c'était bien sûr parce que le squale avait enlevé la vie de la pauvre fille. Je tombai à genoux au sol, alors que la poiscaille fendait l'attroupement pour fuir au loin. J'avais commis une erreur, j'avais fait le mauvais choix, et j'en paierais le prix.

La foule devint comme folle, toute prise d'un mouvement commun incitant tous et chacun à réagir à l'agression. Panique devint pleurs, pleurs devinrent colère, colère devint jugement.

C'est sous les regards outrés et haineux de la population que je retournai, piteux, vers les dortoires de la marine. J'avais faillis, c'était peut-être normal, mais impardonable.
"T'aurais dû le flinguer ce connard..."
-La ferme Dark, c'est terminé pour ce soir...terminé.

L'autre mec de l'auberge parvint à s'enfuir lui aussi. Ça, je l'appris le jour où on m'annonça aussi que je me faisait à nouveau relocalisé, la population de l'île ne pouvant plus tolérer ma présence au sein de leur société.

Compréhensible, mais triste. C'est sur cette note tirant du drame que s'acheva cette épisode de la suite de malchances qui guidait à l'époque ma pauvre existence. Mais c'était loin d'être fini pour moi en ces temps merdeux, j'allais encore en bavé et ça, c'était plus que clair...
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1