AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Le bon roi, sa main armée et le Prince ! [Krok - Howard]

Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Mer 6 Juin 2012 - 19:21

Après de nombreuses escales pour le moins agréable en étant accueilli comme un démon par les villageois ignorants, Krok se retrouva finalement sur l'île de Baan. Son arrivée marqua évidemment les esprits, surtout qu'il se fit rapidement remarquer en tabassant quelques autochtones trop sûr d'eux et qui avaient osé lui barrer le passage. Ignorant de ce qu'il se passait sur cette île, il continua son exploration à la recherche de combat et de sang. Cependant, quelque chose d'autre le trouva en premier, pouvant lui donner en partie ce qu'il recherchait avec tant d'ardeur, ou en tout cas, le laisser croire. En effet, alors qu'il se baladait tranquillement, une trentaine de soldats lui tombèrent dessus. Ils étaient vêtus d'un uniforme portant le symbole d'une couronne mais bon, cela n'était certainement pas très important pour le pirate. Ces hommes l'encerclèrent rapidement alors que l'homme-poisson affichait son sourire satisfait, montrant qu'il avait trouvé de nouveaux jouets. La tournure des événements jouait vraiment en sa faveur, car il allait pouvoir s'amuser sans même avoir à chercher les problèmes.

En plus de son aspect hideux, les soldats furent surpris par la taille imposante du marteau qu'il transportait sur son dos. Cet énorme morceau d'acier pouvait aisément pulvériser un boeuf en un coup sans le moindre soucis, alors pour un humain, cela laissait présager du pire. Alors qu'un soldat de la garde s'avança pour parler, Krok ne lui laissa pas l'occasion d'ouvrir la bouche, bien trop content d'avoir trouvé des adversaires. Bondissant comme une bête affamée sur un morceau de viande, il porta un puissant coup de poing dans le visage du soldat, ce qui le propulsa à une dizaine de mètres dans un fracas terrible. Son voisin réagit immédiatement en tentant de dégainer son épée mais malheureusement pour lui, le requin n'avait pas besoin de sortir son arme. Les crocs acérés et puissants s'enfoncèrent dans les chairs du bras du soldat, lui soutirant un hurlement de douleur. La scène terrible qui se déroulait devant leurs yeux paralysa les autres membres de cette unité alors qu'en quelques secondes, un craquement sourd se dit entendre. La situation semblait désespérée pour les soldats, presque irréelle lorsque l'homme-poisson arracha le bras de sa victime dans une projection de sang terrible.

Aucun d'entre eux ne pouvait plus faire un pas, comme si leur esprit avait déjà abandonné tout espoir face à un tel monstre. Mâchouillant le bras qu'il avait en bouche comme une vulgaire brochette de poulet, Krok attrapa sa proie par le cou et le souleva comme pour rire, montrant une fois de plus la différence de force qui existait entre eux. Bien décidé à s'amuser avec son jouet, le pirate fut interpellé à nouveau par l'homme qu'il avait envoyé au loin d'un coup de poing. Ce dernier avait visiblement le nez cassé et d'autres blessures au visage, mais heureusement pour lui et ses hommes, il pouvait encore parler.

« Attendez ! On est pas venu pour se battre ! On vient de la part du Roi ! Il veut vous voir et je suis sûr que cela vous intéressera ! »

Surpris par cette invitation, l'homme-poisson recracha le bras qu'il avait en bouche dont il avait déjà arraché un morceau pour goûter la nourriture de cette île et se mit à rigoler bruyamment. Montrant à quel point la vie des gens n'avait aucun valeur à ses yeux, il jeta sa victime au sol et lui marcha dessus pour rejoindre celui qui semblait être le chef de cette petite bande de trouillards. Avec un peu de chances, il avait d'autres arguments à faire valoir que la parlote et puis, si il s'était relevé après son coup, c'est qu'il n'était pas si faible que ça.

« Mmmmm ... Tu m'intéresses. Si je ne trouve pas mon compte, je tuerai tout le monde dans le château, le roi compris ! C'est clair ? »

Vu son regard, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il ne plaisantait absolument pas. Alors que les premiers soins étaient donnés à la malheureuse victime de Krok, Les autres soldats restèrent sur leur garde alors qu'ils se dirigèrent tous ensemble vers la château. Arrivé sur place, l'air indifférent de l'homme-poisson face au luxueux palais sembla en intriguer plusieurs mais bon, face au palais du Royaume Ryuugu, celui-ci faisait pâle figure. Quoiqu'il en soit, le pirate se retrouva bien vite face au roi et il vit immédiatement que les deux hommes postés de part et d'autre de sa royale personne étaient bien plus fort que les simples ploucs qu'il avait combattu depuis son arrivée. La bave commençant à couler, il fut ramené à lui par le dirigeant de cette île paumée qui lui proposa un marché. Pour bien expliquer ce qu'il attendait du monstre, il lui expliqua en quelques mots le fonctionnement du Royaume qui au final, s'apparentait plus à une dictature ou même une sorte de contrôle criminel. Bien entendu, cela n'émouvait absolument pas Krok pour qui ce genre de situation n'était pas très intéressante. Tout ce que cet homme voulait, c'était qu'il massacre les habitants d'un village au nord de l'île qui refusait de payer ses taxes. En soit, cela ne lui aurait pas posé de problème mais lorsqu'il lui proposa en échange, une grosse somme d'argent, le pirate lança dans un sourire carnassier sa demande de récompense.

« Je m'en cogne de ton argent ! Je veux me battre contre les deux types derrière toi. Cela me semble honnête en échange de mes services. »

Surpris par cette demande, le Roi Kolyr accepta la proposition de Krok et le fit conduire dans la cour où l'attendait tous les criminels arrêtés par la garde. En échange de l'amnistie, ils allaient aider l'homme-poisson dans son attaque du petit village. Dire que massacrer un village allait permettre à ce roi d'opérette de contrôler durant des années les huit autres villages, ne le fit même pas sourciller, trop impatient de pouvoir combattre contre les deux grosses brutes. C'est donc avec une vingtaine d'hommes tout aussi terrifiés par son apparence que pourrait l'être n'importe qui, que le pirate se lança à l'attaque du village. Tel un touriste, il laissa les anciens détenus saccager et frapper tout ce qu'ils voulaient, marchant tranquillement vers la maison du proclamé meneur de cette résistance. Arrivé devant sa maison, il brandit son gigantesque marteau en acier et après l'avoir fait tournoyer quelques secondes, frappa violemment le sol devant la maison, provoquant un tremblement de terre suffisant pour faire s'écrouler la demeure du pauvre homme. Malheureusement pour lui, il parvint à sortir de sa maison juste avant d'être écrasé et tomba nez à nez avec Krok. Dans une succession de coups plus violents les uns que les autres, l'homme-poisson s'en donna à coeur joie pour briser sa proie alors que derrière lui, des cris se faisaient entendre, sans doute ceux de la population terrorisée. Histoire de s'amuser un peu, il utilisa son énorme marteau pour brouiller les bras et les jambes du meneur dont les cheveux blancs étaient devenus rouges à cause du sang.
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 7 Juin 2012 - 15:13



Le Prince, le Roi & le Monstre...


    Regardant attentivement la carte qu'il avait récupérée, auprès d'un vieil antiquaire sur Inari, Howard Prince marchait sur les côtes d'une île sur laquelle il avait fait une halte. Apparemment, et d'après ce qui était noté sur le papier bruni et déchiré par le temps, le pirate se trouvait sur un petit bout de terre, appelé Baan, situé à une bonne journée de bateau du lieu qu'il cherchait et qui sentait l'aventure à plein nez... Ou peut-être la mort, mais ça, il le verra bien quand il arrivera.

    « Le Temple d'Enerith hein ? J'espère que ce vieux ne s'est pas foutu de moi... Sinon j'irais moi-même lui ramener son bout de chiffon en lui rappelant que fournir des fausses informations à un pirate n'est pas très intelligent...»

    Marquant le sable fin de ses pas, Prince plia la carte avec délicatesse, avant de la ranger. Il observa alors l'horizon orangé, arrêtant sa marche, afin de rester là, un moment, en communion avec la mer calme et le soleil, qui se couchait petit à petit... Il était seul, sur ce rivage apaisant. Retirant son tricorne qu'il plaqua contre son torse, il souriait, sincèrement, comme pour saluer ces êtres chaleureux, les remerciant de lui offrir tel panorama dont il ne se lassait jamais...

    Un groupe de mouette bruyante passa au-dessus de la tête du pirate qui remit son chapeau sur la tête. Alors qu'il allait de décider à se remettre en marche, une voix derrière lui l'interpella :

    « Monsieur ! Au nom de notre Roi Kolyr, tous les habitants du village de l'île de Baan ne doivent absolument pas quitter les côtés. Je vous ordonne de nous suivre immédiatement ! »

    S'il y a bien quelque chose que le pirate détestait, c'était d'être interrompu pendant un moment comme celui-ci... Se retournant vers ses interlocuteurs, Prince fut étonné de la façon avec laquelle les deux hommes, en face de lui, étaient habillés : ces types étaient vraisemblablement des soldats, vêtus d'une sorte de cotte de maille, sur laquelle était gravée une effigie qui représentait une couronne... Armés de lances, ces hommes, qui se voulaient impressionnants, laissèrent indifférents le pirate qui leur répondit simplement :

    « Hum... je me dois de refuser votre petite invitation messieurs. Je ne suis pas habitué à suivre n'importe qui... Des gentlemen comme vous doivent... comprendre cela, n'est-pas ? »

    Les deux soldats, contrariés, placèrent leurs lances en direction du pirate afin d'impressionner ce dernier :

    « Eh bien nous t'emmènerons par la force ! Prépare-toi !!! »

    Chargeant l'homme qui était en face d'eux, les deux soldats n'avaient apparemment pas eu l'ordre de ne pas blesser les récalcitrant, ce qui, évidemment, n'était pas un problème pour Prince : arborant un sourire satisfait, il sortit rapidement un de ses sabre pour dévier la première lance qui était sur lui, vers le ciel, avant d'esquiver majestueusement, la deuxième qui passa à quelques centimètres de son flanc.
    Reculant de quelques pas, le pirate fit des moulinets, dans les airs, afin de se mettre un peu en jambe en faisant un petit signe d'invitation, de sa main libre, à ses adversaires.

    Insultés, les soldats foncèrent une nouvelle fois vers le pirate qui bondit également en avant : tapant puissamment dans la lance du premier soldat afin de le déstabiliser, il dévia la lance du second, avant de frapper ce dernier à la jambe. Le blessé, tomba à terre et Prince pu s'occuper rapidement du second, qui n'eut pas le temps de se remettre en position de défense. Un point puissant vint se loger dans son estomac... Gémissant un mot incompréhensible, le soldat lâcha sa lance avant de rejoindre son collègue sur le sol, inconscient...
    La mort n'était pas quelque chose que le pirate affectionnait, il laissa les deux impolis sur la plage et sous son magnifique diaporama, avant de reprendre sa route.

    Marchant pendant quelques minutes et suivant les panneaux qui annonçaient le village, Prince entendit de nombreux cris de paniques, de plus en plus fort à mesure qu'il se rapprochait : sortant d'un petit sentier entouré d'un verdoyante foret, il tomba sur le village... Une vision apocalyptique s'adressa à lui comme une masse tombée du ciel qui faillit, à plusieurs reprises, lui faire perdre ses moyens : partout, des corps inanimés jonchaient le sol, baignant dans le sang écarlate et dont le regard exprimait un horrible mélange de peur et de tristesse...

    Le visage marqué par cette vision, Howard Prince fut submergé par la haine. La colère avait pris possession de son corps et une aura sombre se dégageait de ce dernier...

    S'approchant d'une petite fille dont le regard figé regardait le ciel comme pour prier l'arriver d'une aide, le pirate s'accroupit : il passa ses doigts sur son visage, afin de fermer ses yeux afin que son âme puisse trouver le repos...

    Un nouveau cri l'interpella : levant son regard il perçut une créature entrain d'asséner de violents coups à un villageois. Le sang éclaboussait le sol qui adoptait peu à peu une couleur noire et la créature prenait apparemment un malin plaisir à faire souffrir sa victime.

    Sautant en avant et sortant son sabre presque instinctivement, Howard Prince bondit vers le monstre qui ne vit pas arriver le pirate : d'un coup de pied puissant dans la tête, il fit voler l'animal, quelques mètres plus loin, avant que ce dernier ne retombe dans un tas de caisses en bois.
    Une détermination incroyable était présente dans les yeux émeraudes du Prince qui braqua son arme en direction de la bête, avant de lancer, vers cette dernière toujours à terre :

    « Je sais pas ce que tu es... Mais crois moi, tu vas payer pour ce que tu viens de faire... »


    Une arrivée... Royale !




Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Sam 9 Juin 2012 - 15:01

Le dos courbé, les bras ballants entre les jambes, marchant avec une dégaine plutôt bizarre et possédant une expression faciale proche de l'ennui mortel, je me trimballais sur une île dont je ne connaissais aucunement le nom. Tout ce que je sais, c'est que j'essayais de trouver une occupation à mon ennuyante vie de pirate n'ayant rien à faire ... L'île sur laquelle j'étais ne possédait aucune particularité relevable hormis deux ou trois villages. Puis j'arrivai dans une forêt assez sombre. Je me promenais, cherchant toujours une occupation, je ne vis pas le temps passer et très vite, la nuit se fit sentir par un vent froid et une luminosité de plus en plus faible. N'ayant pris aucun berrys en partant du Susanoo, il allait falloir que je chasse. J'allumai donc un feu afin de signaler la position de mon campement, pris mes sabres et alla chercher quelque chose à me mettre sous la dent. Bon ... Une biche, c'est déjà ça ! Même si j'ai dû lancer mon sabre pour l'avoir et que ça ne m'as très bien plus, au moins j'ai de quoi manger !

Après avoir fini mon festin, je commençai à m'endormir et à m'en aller vers le pays des rêves ... Du moins, ça, c'était avant que trois drôles d'hommes me réveillent en disant :


-Qui va là !

-Hein ? Quoi ? Disais-je à moitié endormis.


-Alors comme ça, on dort dans la forêt pour éviter les impôts ? SUIVEZ-NOUS !

-Mais ... De quoi tu me parles, là ?

-Vous tentez de résister ?


-Euh ... Et bien, à vrai di...

-CHOPPEZ-LE !

-Eeeeh ! Mais ça va pas ?!

Bon ... Et bien, sans m'en rendre compte, je finis attaché à un arbre ... Me secouant dans tous les sens et balançant des tas d'injures, j'essayais de me détacher. Mais un coup de poing dans le ventre me fit revenir à la raison. Ces gars n'étaient pas du genre sympa ... Une chance, ils n'avaient pas vus mes sabres posés derrière le tronc sur lequel j'étais attaché. Ils parlaient entre eux de ce qu'ils allaient faire de moi. Étant seulement attaché par le torse, je me déboitai la hanche afin d'attrape l'un de mes katana. Le voilà maintenant en dessous de mes pieds. J'utilisai l'adhérence de mes semelles afin de le sortir de son fourreau. Je le balançai en l'air et le rattrapa dans ma bouche afin de couper les cordes me retenant à l'arbre. Une fois détaché, j'attrapai mon autre sabre et pris les trois hommes par surprise et les mit au sol, parsemés d'entailles.

-Quelque chose ne va pas sur cette île ...


Étant intrigué par ce qui se passait sur cette île, j'allai faire un tour dans les villes à proximité. Je devais me cacher, car des hommes faisaient des rondes dans les rues. J'essayais d'espionner les discussions des gardes, mais il n'y avait rien d'intéressant à relever. La seule phrase qui revenait était « C'est à ton tour, fait en sorte que le roi soit fier de toi ! ». Cette phrase, certes tournée à chaque fois de manière différente, était comme une sorte de code pour eux, il semblerait. Il fallait que je voie ce fameux « roi ». Je continuai de ville en ville quand je finis dans un village pas comme les autres. Pourquoi pas comme les autres ? Car dans celui-là dansait le démon des flammes. Partout on pouvait sentir le chaos se promener entre les rues. On pouvait même voir la faucheuse se promener de corps en corps. Et cette faucheuse était représentée par un groupe de pirate !

Au même moment où je faisais ce constat, un pirate me sauta dessus par derrière en criant comme un forcené ! Poussé par les réflexes, j'entaillai le pirate d'un grand coup de sabre. Il semblerait que cette île ne va pas bien. Et maintenant que j'avais tué ce pirate, j'y étais mêlé jusqu'au cou ! Un groupe de pirate m'ayant vu faire cet acte me courra après. Ne désirant pas affronter ces hommes, je me mis à courir à toute vitesse et finis par les semer. Me voilà de nouveau en train de longer les murs afin de ne pas me faire repérer. Il va falloir que je me renseigne sur l'histoire de cette île !
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Mar 19 Juin 2012 - 9:53

Le chaos était maintenant absolu. Les villageois tombaient comme des mouches face à la horde de criminels lâchés pour leur nuire. Entre les coups, les vols et les incendies, le petit village jusque-là paisible connaissait sans doute la page la plus noire de son histoire. Les cris des habitants se faisaient de plus en plus pressant, poussant l’un ou l’autre jeune à vite aller chercher la garde royale qu’ils avaient autre fois repoussé. Le plan du Roi semblait fonctionner pour le moment mais qu’arrivera-t-il lorsqu’il se rendra compte que les monstres qu’il a lâché sur la population, sont instoppables, même pour ses hommes. Surtout que l’homme-poisson n’allait pas laisser passer l’occasion de faire un carnage et encore moins pour les petits yeux sournois du monarque. Les cris, le sang et les flammes étaient devenus ce qui rythmaient les secondes qui passaient. Krok, de son côté, continuait à torturer le chef du village, lui faisant clairement regretter de n’avoir personne pour le protéger. Ses bras et ses jambes venaient d’être broyés sous les coups de marteau du pirate qui affichait un sourire démoniaque en s’apprêtant à frapper à nouveau. Il était bien trop tôt pour le coup de grâce qui allait libérer le pauvre homme de sa souffrance.

Tel un psychopathe, l’homme-poisson s’amusait à faire souffrir sa victime, portant plusieurs coups sur les membres déjà brouillés du meneur de cette rébellion pacifiste. Même si il n’avait aucune raison véritable de s’en prendre à lui tout particulièrement en dehors des consignes du Roi, le pirate trouvait malgré tout la situation amusante. En effet, le fait de voir leur leader malmené faisait transpirer de peur les autres villageois qui comprenaient à présent la précarité de leurs existences. Dans tout le village, des cris se faisaient entendre et les criminels fraîchement libérés ne manquaient pas une occasion pour satisfaire leur plus bas instinct. De son côté, Krok continuait son travail d’orfèvre, s’amusant à frapper toujours un peu plus haut sur les bras et les jambes du vieil homme, histoire de lui infliger encore et encore une souffrance infinie. Lorsqu’il en aurait fini avec lui, le bougre voudra simplement mourir le plus vite possible, ce que bien sûr, le démon des mers ne lui accordera pas. Cependant, une chose inattendue arriva. Alors qu’il allait porter un autre coup avec son marteau gigantesque sur l’épaule de sa proie, un pied vint s’écraser sur son visage. La force de ce dernier couplée au poids du marteau ne manqua pas de faire voltiger le requin sur plusieurs mètres avant de retomber dans des caisses qui se brisèrent sous le choc.

Installé comme sur un trône au milieu des légumes s’étant échappés des caisses suite à sa chute, Krok ne put s’empêcher de rigoler à la vue de son agresseur et surtout, aux paroles pleines de promesse qu’il venait de prononcer. Ce n’était pas la première fois qu’on lui promettait ce genre de choses et bien souvent, il était déçu de ne pas obtenir ce qu’on lui avait si généreusement promis. Il fallait espérer pour tout le monde sur cette île que cette fois, il en aurait pour ses attentes. S’aidant de son marteau recouvert de sang, il se releva pour faire face à son nouvel adversaire, le regardant avec des yeux traduisant la folie et la soif de sang qui l’habitaient. Il venait de tomber sur un nouveau jouet plein de promesses et comptait bien voir si il en valait la peine.

« Alors comme ça, ce village a un protecteur … Tu m’avais caché ça, vieil homme ! Une fois que j’en aurai terminé avec lui, tu seras puni comme il se doit. Je suppose que tu as de la famille dans ce village … Quant à toi, j’espère que tu sauras me divertir car sinon, je prendrais un plaisir tout particulier à tuer jusqu’au dernier habitant de ce village. Même les maisons ne resteront pas debout ! Ils n’auront nulle part où se cacher ! Regarde ! »

Histoire de démontrer clairement qu’il avait tout à fait la possibilité de réduire en poussières ce village, Krok fit tournoyer son marteau avant de frapper violemment le sol. L’onde de choc produite fit trembler le sol dans un rayon de dix mètres et bien évidemment, la maison à côté de lui ne manqua pas de s’écrouler comme un château de cartes, l’édifice n’étant pas prévu pour résister à cela. Ce n’est que lorsque les murs craquèrent peu de temps avant de s’effondrer que le visage de l’homme-poisson afficha un large sourire démoniaque. Cette satisfaction perverse ne venait malheureusement pas de la simple destruction de la maison, mais bien des cris qui provenaient de celles-ci lorsqu’elle s’effondra. Par ce geste, il venait de démontrer avec une incroyable facilité que même enfermés chez eux, les villageois n’avaient aucune chance de lui échapper.

« Mourir de ma main ou écrasé par leurs pierres, c’est tout ce qui attend ces gens ! Hahahahahahahahahahahahahaha !!!!! »



[HRP : Voilà, encore désolé pour le temps d'attente ;)]
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 21 Juin 2012 - 12:46



    Après le choc qui le fit voler dans un tas de caisses en bois, le monstre se releva sans problème, s'aidant de son marteau pour se remettre debout. Un rictus horrible était affiché sur son visage, comme ci le puissant coup qu'il venait de recevoir avait été un plaisir pour lui...
    Un filet de sang s'échappait de sa lèvre inférieure et pendant un moment, Prince se demanda si ce sang était celui de la créature ou celui d'une de ses victimes.
    Cette seule pensée accentua la colère du pirate, qui voyait défilé dans son esprit, les différentes images des morts qu'il avait vus en venant ici. Pour lui, prendre la vie d'innocents, de gens sans défenses et qui n'avait surement rien demandé à personne.... était tout simplement impardonnable.

    Immobile après sa dernière action, Howard Prince semblait bizarrement ailleurs. Il ne regardait pas le monstre face à lui et ses yeux du pirate s'étaient retirés dans l'ombre, on ne les voyait plus. La tête baissée, il tenait toujours son sabre dans sa main...
    Cependant, la rage l'habitait et montait en lui comme la chaleur du feu des enfers. Les dents serrées il ne souhaitait qu'une seule chose maintenant : éliminé cette monstruosité.

    Le monstre debout, apparemment satisfait de la tournure des événements et de l'arrivée du pirate, envoya vers ce dernier, laissant apparaitre une série de dents aiguisée :

    « Alors comme ça, ce village à un protecteur ... Tu m'avais caché ça, vieil homme ! Une fois que j'en aurai terminé avec lui, tu seras puni comme il se doit. Je suppose que tu as de la famille dans ce village ... Quant à toi, j'espère que tu sauras me divertir car sinon, je prendrais un plaisir tout particulier à tuer jusqu'au dernier habitant de ce village. Même les maisons ne resteront pas debout ! Ils n'auront nulle part où se cacher ! Regarde ! »

    La créature leva son marteau vers le ciel, ce qui eu pour effet de retenir l'intention de Prince qui releva la tête vers le monstre avant que ce dernier n'assène un violent coup sur le sol : le coup fut tel, qu'une onde de choc puissante et incroyable s'échappa du sol. Howard Prince dû lutter, plaçant ses bras devant lui pour ne pas finir sur le sol. La pression fit également reculer le pirate de quelques mètres, qui dû placer une main sur le sol pour ne pas être éjecter.
    Pendant que le pirate luttait, la maison qui était près du monstre commença à trembler de plus en plus, avant que cette dernière ne s'écroule laissant échapper les cris de peur et de douleur des civiles qui étaient à l'intérieur...

    Prince se redressa et afficha une expression d'incompréhension mêlée à la colère... Pendant que le monstre parlait, il baissa la tête, parlant tout bas, à lui-même :

    « Comment peut-on... »

    « Mourir de ma main ou écrasé par leurs pierres, c'est tout ce qui attend ces gens ! Hahahahahahahahahahahahahaha !!!!! »

    Prenant appuis sur le sol, le pirate bondit vers la créature qui était toujours en train de rigoler du massacre qu'il venait de perpétuer. S'attendant à l'attaque de Prince qui frappa avec son sabre, toujours dans les airs, en direction du monstre, la chose utilisa son marteau pour contrer la lame : un bruit métallique sourd résonna dans les airs pendant de longues secondes alors que la scène semblait figée.
    Se dégageant du précédent coup, Howard Prince fit une rotation pour lancer son coup de pied dans le flanc du monstre, mais le résultat fut le contraire de ce à quoi le pirate s'attendait : la créature ne broncha pas une seule seconde alors qu'une douleur s'empara de la jambe de Prince qui grimaça...
    Bondissant en arrière pour se remettre en position d'attaque, il attaqua, de nouveau et rapidement le monstre qui para les coups de sabre du pirate.

    Cependant, alors qu'il frappait sans relâche la créature, il sortit rapidement son pistolet à silex qui braqua à quelques centimètres de la bouche de cette dernière :

    « Un dernier mot... Monstre ? »



Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Lun 25 Juin 2012 - 3:26

Cherchant toujours un moyen de savoir ce qu'il se passait sur cette île je finis par tomber sur un villageois mourant, mais pouvant être sauvé. Comme tout bon médecin, mais ayant surtout soif de savoir, j'apportai les premiers soins à notre homme gisant au sol afin qu'il retrouve la force de parler.

-Te sens-tu capable de parler ? Lui disais-je en prenant une voix plus que sérieuse.

-Ou...Oui, je le pense ... Me répondit-il timidement.

-Quel est ton nom ?

-Je ... Me nomme Hiruchi.


-Cela ma suffira, lui dis-je en lui coupant à moitié la parole. Dis-moi, Hiruchi, que se passe-t-il ici ?

-Je ... N'en sais rien, tout est venu si vite ! Tout d'abord, un homme assez difforme est venu au village *toux* avec un groupe de brigand. Cet homme ressemblait plus à un démon qu'à un humain avec son marteau énorme. *souffle accéléré*

-Très bien, merci de tes informations, repose-toi dorénavant.

J'emmenai ce brave homme en un lieu sûr, dégaina mes sabres et retourna sur-le-champ de bataille. Je ne pouvais pas laisser un massacre pareil se dérouler ! Tuer des gens, je veux bien, après tout, je suis un pirate ! Mais tuer des gens pour une chose qu'ils ne peuvent pas faire, cela me mettait hors de moi ! Malgré leur nombre excessif, les hors-la-loi n'étaient, pour la plupart pas très puissants. Mais certains se décrochaient quand même des autres par l'intermédiaire d'arme ou de masse musculaire plus impressionnantes que puissantes. Cela dit, lorsqu'ils se battent en groupe, ils peuvent être redoutables ! Et c'est justement la situation dans laquelle je suis !

Je venais de me faire encercler par une dizaine de brigands, maniant tous le sabre à deux mains. Enfin, manier est un grand mot ! Car même moi qui laisse pas mal d'ouverture dans mes attaques, je pouvais constater que mes adversaires en laissaient deux fois plus ! Pas un problème donc pour contrer et contre-attaquer. De plus, ce ne sont pas des adeptes de la survie : un seul coup de sabres au torse et ceux-ci se retrouve directement au sol en train de gémir en nous suppliant de les sauver !

Pour en revenir à notre affaire, les brigands sautèrent tous sur moi tels des chiens affamés sur un morceau de viande fraiche, voyant en moi la potentielle chance de se défouler. Mais ils déchantèrent bien vite lorsqu'ils virent que j'étais d'un tout autre niveau qu'eux ! Tout d'abord, je fis un saut judicieux afin d'éviter la vague me parvenant dessus. En retombant j'utilisai mes pieds afin de donner une forte impulsion sur les nuques présentes des bandits s'étant retrouvés à terre, les faisant mordre la poussière aux deux sens du terme. J'utilisai ensuite mes deux sabres pour parer l'assaut qu'on m'avaient tendus, puis, je retournai mon sabre droit en tourna sur moi-même, créant une tornade de coup que les brigands ne purent parer.

Les voilà maintenant tous au sol, certains ayant le cou brisé, d'autres nageant dans une flaque sang. Je continuais inexorablement ma chasse au bandit parmi la ville afin d'arrêter se massacre lorsqu'une masse s'opposa en face de moi, portant dans son dos une arme peu commune : un trident ! De plus, ce n'était pas un homme normal, mais plutôt un homme-poisson à en voir ses branchies déchirant sa peau au niveau de son cou. Lentement, il prit son arme de Poséidon et me fit face, ayant certainement assisté au massacre de ses camarade. L'affrontement était imminent !


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Lun 9 Juil 2012 - 17:10, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Ven 29 Juin 2012 - 17:19

Le spectacle était des plus rafraîchissant, les cris, les flammes, la mort et le sang étaient des éléments qui avaient accompagné l'homme-poisson durant toute sa vie, si bien qu'aujourd'hui, il ne pouvait plus s'en passer. Alors que la maison s'écroulait derrière lui, emportant avec elle la vie de ses occupants dans des cris d'agonie, le justicier du village se lança vers lui. Krok para le coup à l'aide de son marteau et utilisant sa force brute, il tenta de repousser son ennemi plus loin. Celui-ci montra toutefois un certain talent au combat vu qu'à l'aide de son épée, il prit appui sur contre le marteau pour envoyer un coup de pied au flanc du pirate sanguinaire. Malheureusement pour lui, le monstre avait un physique d'acier et son coup ne lui fit pas énormément d'effet. Les hommes-poissons étant naturellement plus résistants et plus forts physiquement, combattre une de ces créatures à l'unique force de ses poings relevait de l'inconscience. Malgré tout, ce courage ou cette folie excita grandement l'assoiffé de sang et de combat, ses yeux changeant doucement d'expression, comme si il avait découvert un nouveau divertissement.

Malgré un rictus de douleur, son adversaire se lança à nouveau à l'attaque, les échanges se faisant continu et sans interruption, un peu comme si il essayait de gagner du temps afin d'éviter que le monstre ne s'acharne sur les villageois. Ce travail n'avait au final que peu d'importance pour Krok qui n'avait même pas demandé la moindre rémunération pour saccager ce village. Bien entendu, la promesse de se battre contre l'un des deux membres de la garde rapprochée du Roi était une raison bien suffisante pour lui de commettre un carnage et encore, la plupart du temps, il n'avait pas besoin de la moindre motivation autre que son plaisir. Lorsque la moitié des habitants auraient succombé à cette attaque, l'armée chargerait certainement pour éliminer les criminels restant, histoire de se faire bien voir et que les victimes se sentent obligées de payer l'impôt mais bon, à ce moment-là, le pirate sera déjà loin. En tout cas, cela était le plan avant de tomber sur un personnage intéressant qui méritait toute son attention.

Alors qu'ils échangeaient coup sur coup, aucun des deux ne voulant laisser la moindre chance à son adversaire pour une résolution du conflit pacifique, l'homme aux yeux verts sortit un pistolet en plein milieu de l'échange et le pointa à quelques centimètres de la tête de Krok, lui demandant naïvement si il avait un dernier mot à prononcer. Cette erreur de ne pas tirer immédiatement allait sans doute lui coûter très cher vu que l'homme-poisson laissa échapper un peu d'eau sur sa main avant de la projeter avec violence et à bout portant sur l'abdomen de son adversaire qui fut repoussé de plusieurs mètres, encaissant comme un puissant coup de poing. La technique du « Water Impact » était particulièrement efficace dans ce genre de situation ou aussi pour blesser une grande quantité de personne en peu de temps sans forcément les tuer. Malheureusement pour le pirate, sous l'impulsion du coup reçu, la détente fut pressée et la balle, même si elle ne le toucha pas à la tête, le toucha au niveau de l'épaule, rendant difficile le maniement de son énorme marteau. Bien qu'il ait été touché, Krok se mit à rire bruyamment, comme si cela ne l'inquiétait pas plus que cela. En effet, ce genre de blessure était courante lors d'un combat et ce n'était pas la première balle qu'il se prenait mais en réalité, ce qui l'amusait, c'était que le combat prenait une excellente direction pour satisfaire ses attentes.

« Hahahahahahahaha !!!! Tu me plais, Protecteur ! On va passer à la suite, histoire de voir si tu sais combler mes attentes. Ne me déçois pas ou j'éliminerai jusqu'au dernier de ces paysans pour étancher ma soif ! »

Dans un bruit sourd qui témoignait du poids terrible du gigantesque marteau, Krok le laissa tomber au sol et laissa ressortir à nouveau de l'eau de son corps par la main droite mais cette fois-ci, l'eau se plaça au niveau de ses doigts et ne restait pas dans sa paume. Ce changement était en fait le résultat de sa nouvelle technique « Yabusame ». D'un vif mouvement du bras, l'homme-poisson lança cinq flèches d'eau sur son adversaire qui furent rapidement suivies par cinq autres. Contrairement au « Water Impact », les flèches d'eau étaient bien plus dangereuses car leur pouvoir pénétrant pouvait facilement blesser quelqu'un voire même le tuer.



[HRP : Les villageois ne savent pas que c'est le Roi qui est derrière cette attaque. Il veut juste qu'ils aient peur et que donc, ils payent pour sa protection]
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Ven 6 Juil 2012 - 15:42



    Appuyant sur la gâchette de son pistolet à silex pour mettre fin à la vie de cette monstruosité, Howard Prince était, depuis maintenant quelques minutes, dans un état secondaire, complètement étranger à l'homme qu'il était habituellement... Une aura sombre s'échappait de son être, de ses yeux émeraudes alors que l'expression de son visage, d'habitude si radieuse, était maintenant noire, ombreuse... Les images des victimes du village qui hantaient désormais son esprit avaient réveillées quelque chose qui sommeillait en lui : la justice avait laissé place à la colère. La punition de la mort qui, habituellement, n'était jamais administrée par le pirate était, à cet instant, une chose qu'il souhaitait...

    La détonation retentit alors dans l'atmosphère. Cependant et au même instant, une douleur incroyable traversa l'estomac de Prince, dont les yeux verts tournèrent, un court instant, au transparent : le pirate fut éjecté de l'endroit où il était avec une puissance incroyable et fini sa chute, quelques mètres plus loin, sur le sol.

    Se remettant difficilement sur ses genoux et crachant quelques gerbes de sang sur le sol, le pirate n'avait absolument pas compris ce qui venait de se dérouler : il se passa la main sur son ventre douloureux avant de voir la créature faire un geste rapide de la main, vers sa direction.
    Prince eut seulement le temps d'apercevoir les petites lueurs brillantes qui arrivaient vers lui, avec une vitesse incroyable, pour comprendre : il sauta sur le côté instinctivement malgré la douleur toujours présente, tandis qu'il sentit les impacts à quelques centimètres de lui. « Qu'est-ce que cette magie encore ? »
    Un genou à terre, Prince regarda la position où il avait été quelques secondes auparavant : des trous fins étaient présents sur le sol, une dizaine de trous. Comment avait-il pu faire une chose pareille ? Prince était persuadé que le monstre n'avait aucune arme dans sa main lorsqu'il avait attaqué... Et qui plus est, s'il avait utilisé des couteaux ou autres armes tranchantes, ces dernières seraient forcément encore présentes dans le sol...

    Se remettant debout, le pirate réajusta correctement son tricorne noir avant que ses yeux ne replongent dans ceux de son adversaire, tel deux rapaces fondant sur leur proie... Du sang coulait toujours de sa bouche, mais cela ne semblait guère le gêner.
    Une lame fondit alors sur lui : un homme venait de l'attaquer par derrière et Prince avait esquivé correctement, sans trop de difficultés, le nouvel arrivant... Un bandit.
    Ce dernier se lança sur le pirate, frappant sans cesse avec son épée et avec une seule idée en tête : tuer l'homme en face de lui. Cependant, Howard parait et esquivait les attaques un peu maladroites de l'homme avec une grande classe.
    Voulant rapidement retourner au combat face au monstre, le pirate esquiva une nouvelle attaque du bandit en tournoyant sur lui-même avant de se mettre en position : il envoya un puissant coup de genoux dans l'estomac de ce dernier qui s'écroula, en gémissant de douleur.

    Son regard, toujours posé sur l'homme à terre, passa ensuite sur la créature qui souriait à pleine dent, apparemment satisfaite de ce quelle venait de voir.
    Prince cracha le sang présent dans sa bouche à terre sans détourner le regard de son adversaire avant de braquer son sabre vers ce dernier...
    L'ombre présente dans ses yeux s'était accentuée, comme ci les ténèbres elles-mêmes étaient venues envahir le pirate pour l'aider à répandre sa colère sur la chose en face de lui :

    « Avant de te prendre la vie... J'aimerais connaitre les motivations qui te poussent à perpétuer la mort sans aucun scrupule... Ce genre de choses... Je ne peux le comprendre. »




Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Sam 14 Juil 2012 - 11:48

Haut de mes 1m80, je contemplais l'homme amphibien qui me dépassait d'au moins deux têtes ! Son trident était un peu plus petit et avait une couleur argentée, de la ferraille premier prix, sans doute ! Afin de m'en assurer, je partis à l'assaut de mon adversaire géant. Donnant un beau coup d'estoc au niveau de son trident, je fus pris d'horreur lorsque mon katana s'arrêta sur son arme dans un fracas brisant le brouhaha des alentour. Ce n'était pas du vulgaire fer, mais un bel argent à en constater par la fluidité du son qui en ressortait, tel une cloche mélodieuse.

Je reculais afin d'éviter un coup vertical de son trident visant ma tête, qui aurait pu m'être fatal ! Je sortis mon deuxième sabre japonais et lança à mon adversaire un regard déterminé qui vint se plonger entièrement dans le sien ! Nous restâmes bien cinq secondes à nous contempler ainsi, essayant tant bien que mal de nous intimider. Bien évidemment, cela ne marcha pas ! Il décida donc de passer au stade supérieur et de s'élancer vers moi, poussant un grand cri et faisant tourner son trident entre ses doigts. Ne savant pas quoi faire face à ce trois mât, je restais planté où j'étais, cherchant délibérément un moyen d'éviter son coup de trident. N'ayant pas d'autres idées. Je décidais de rester où j'étais, de me préparer à sauter en affichant un sourire en coin afin de déstabiliser mon adversaire.

Une fois arrivé à proximité, je pris un grand appui et sauta en direction de son arme, tournant encore à une vitesse affolante. Avec une légère frayeur, je tendis ma main droite. Lorsque je ressenti la douleur de ma main se broyant contre le manche de son trident, je la serra afin de m'accrocher à celle-ci. L'impulsion qu'elle me donna me permis de m'envoler assez haut dans les airs, à un point que je finis par voir le village en entier. Je pus aussi voir que le soleil commençait à se cacher derrière les montagnes lointaines. De toute façon, la nuit avec un feu tel que celui qui dansait dans le patelin ne sera pas un inconvénient.

J'étais donc dorénavant à l'apogée de ma montée. Je me positionnais pour la « Vampire Attack ». Je croisais mes bras, fit pointer mes sabres vers le bas, en direction de mon ennemi et commença à chuter. Ma veste ouverte claquait au vent et pouvait faire passer à la cape de Dracula. Mon ennemi amphibien me cherchait toujours. Il découvrit bien vite où j'étais lorsque mes deux crocs géants qui formaient mes armes vint lui déchirer l'avant-bras droit. Au départ, je visais son dos, comme à chaque fois, mais l'homme-poisson était au taqué sur les réflexes !

Lors du contact, il poussa un grand cri, tel le cri d'un requin se lançant à toute puissance sur sa proie ... Et bien c'est ce qu'il fit ! Et n'ayant pas prévu cela, je laissais un trou dans ma garde et me pris un revers du manche du trident de l'homme-poisson en pleine mâchoire ! Je volais sur quelques mètres sous l'impact du choc. Mon adversaire était puissant, du moins, il en avait dans les bras ! Mon vol vit se terminer dans le mur branlant d'une maison enflammée. Mon dos étant tombé sur des poutre embrasées, je ne mis pas très longtemps à me relever avec des yeux écarquillée tel deux boules de billards et disant ces doux mots :


-AAAAH LA VACHE !!!! MAMAN, C'EST CHAAAUUUUD !! *prends son aspiration* AAAAAAAAAAAAAH !

Reprenant mes esprits, le dos entièrement brûlé, je retournais à l'encontre de mon adversaire.



Dernière édition par Zarechi Ozuka le Sam 20 Oct 2012 - 17:24, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Krok
Krok

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1235
Popularité: -78
Intégrité: -89

Jeu 19 Juil 2012 - 21:20

Le combat avait pris une tournure intéressante, vu que son adversaire ne semblait pas être comme les autres petites merdes que Krok explosait d'un revers de main. Ce petit salopard était parvenu à le blesser avec son arme et cela n'était pas fréquent. En tout cas, vu son visage, il ne semblait pas très familier du karaté aquatique. La surprise de son « Water Impact » avait suffit à créer une magnifique ouverture dans la défense de l'inconnu. Les flèches d'eau jaillissant sur lui, le sauveur du village eut juste le temps de les esquiver en sautant sur le côté, son instinct étant clairement très fiable. Si il était resté dans le chemin de cette eau lancée à grande vitesse, le combat n'aurait pas duré bien plus longtemps. En tout cas, cela commençait à faire bouillir l'excitation de l'homme-poisson qui ne pensait trouver aucun adversaire de valeur dans ce village pathétique.

La douleur à l'épaule lui rappelait ce qu'il avait déjà pu ressentir lorsqu'il avait affronté la Marine dans un bar. Cette sensation d'affronter une personne puissante et qui pourrait peut-être le vaincre, c'était vraiment le pied. Alors que son opposant semblait prêt à reprendre le combat, un stupide brigand intervint en attaquant le bon samaritain. Vu sa force, ce dernier n'allait sûrement s'en faire qu'une bouchée mais bon, cela laisserait bien assez de temps à Krok pour se faire un pseudo-bandage à l'épaule. Le monstre arracha un bout de tissu du corps sans vie qui était non loin de lui et le serra autour de son épaule. Cela n'allait pas changer grand chose mais au moins, le sang coulerait peut-être un peu moins. En serrant assez fort, il parvint même à diminuer un peu la douleur, qui bien sûr, était loin de faire défaillir un homme tel que lui.

Voir le combat entre les deux humains fut assez amusant, surtout que son adversaire semblait retenir son coup afin de ne pas tuer son assaillant. Cette attitude pathétique était parfaitement incompréhensible pour l'homme-poisson qui voyait en cette volonté de l'épargner, une faiblesse. En plus, l'homme au tricorne lui déballa encore des absurdités sur le respect de la vie. Il n'était peut-être finalement pas l'adversaire que le pirate pensait, prenant autant de considération pour la vie des faibles. Tel un prêcheur, il demanda à l'homme-poisson ses motivations pour perpétrer un tel massacre, mais serait-il vraiment prêt à l'entendre, là était la question. Posant sa main sur son front, Krok se mit à rire à gorge déployée, comme si le discours de son adversaire avait provoqué chez lui un fou rire incontrôlable.

« Me prendre la vie ? Alors que tu n'es même pas capable de tuer un pauvre type comme ça ? »

Histoire de régler ce problème, Krok lança à nouveau une flèche d'eau, mais cette fois-ci vers le bandit inconscient et le transperça de part en part comme une vulgaire motte de beurre. La pitié pour les faibles n'était pas une chose que Krok prônait, bien au contraire. Laisser cet homme en vie n'était pas nécessaire et aurait raccourci ce combat inutile. Au moins maintenant, ce bandit savait qu'il n'aurait jamais du intervenir dans ce combat. Les choses étant réglées de ce côté, il regarda à nouveau le sauveur du village, son sourire denté lui donnant une mine encore plus horrible.

« Les faibles n'ont aucun intérêt pour moi. Leurs vies, leurs morts, cela ne m'importe pas et donc, un de plus ou un de moins, cela ne change pas grand chose. Maintenant, si tu veux savoir pourquoi je suis dans ce village, disons juste que je passe un peu le temps. On m'a fait une offre difficile à refuser mais au final, j'ai eu bien plus que ce à quoi je m'attendais grâce à toi. »

Le sourire aux lèvres, il empoigna à nouveau son marteau et sachant qu'il ne pourrait pas le manier aisément avec son épaule blessée, il décida de s'en servir autrement. Les muscles du bras gonflés à fond, il projeta le gigantesque marteau d'acier sur son adversaire. Tournoyant sur lui même à une grande vitesse, l'arme fonça sur l'ennemi et afin de parfaire cette offensive, Krok attendit le dernier moment avant d'envoyer à nouveau des flèches d'eau de chaque côté du marteau, pour atteindre son adversaire si ce dernier l'esquivait. En tout cas, l'homme-poisson gardait le sourire, il faut dire qu'il s'attendait juste à un massacre pour pouvoir se battre contre l'un des gardes du corps du Roi mais maintenant, il avait une occasion supplémentaire de mesurer sa force. Histoire d'exprimer sa joie, il n'hésita pas à motiver son adversaire en criant.

« Allez viens me battre ! Si tu ne gagnes pas, tout le monde mourra ! Je m'en assurerai ! »
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mar 4 Sep 2012 - 17:31



    Debout face au monstre, Howard Prince eu seulement le temps de voir passer, à quelques centimètres de sa joue, les lueurs brillantes qui venaient, une nouvelle fois, de sortir de la main du monstre. Les projectiles invisibles s'écrasèrent derrière le pirate avec une vitesse incroyable, inhumaine, dans un son sourd, ressemblant à celui de l'impact d'une bal dans la terre. Cependant, tout se passa rapidement dans la tête du Prince, dont les pupilles virèrent, un court instant, au transparent, lorsqu'il comprit ce que venait de faire la créature : se retournant vers le bandit qu'il avait battu quelques secondes plus tôt, Prince vit sur le dos de ce dernier, de petits trous sombre, de quelques centimètres... Un liquide sombre se propageait déjà sous le corps du pauvre homme...

    Tournant de nouveau sa tête vers son adversaire, Howard Prince était désormais galvanisé par la colère. Il fallait absolument éliminer ce monstre, le mettre hors d'état de nuire... Qui sait de quoi il était encore capable.

    « Les faibles n'ont aucun intérêt pour moi. Leurs vies, leurs morts, cela ne m'importe pas et donc, un de plus ou un de moins, cela ne change pas grand-chose. Maintenant, si tu veux savoir pourquoi je suis dans ce village, disons juste que je passe un peu le temps. On m'a fait une offre difficile à refuser, mais au final, j'ai eu bien plus que ce à quoi je m'attendais grâce à toi. »

    Une offre ? De quoi voulait-il parler ? Quelqu'un était-il en faite derrière l'attaque du village et tirait les ficelles dans l'ombre ? Assurément quelqu'un de puissant et riche pour avoir à sa botte, un type si sanguinaire et si...incontrôlable.

    Une nouvelle charge du monstre sortit le pirate de ses pensées : le marteau tournoya dans les airs et s'abattit vers Prince, qui esquiva sur le côté sans trop de difficultés. Malgré la puissance incroyable de la créature, sa faiblesse était clairement visible dans son déplacement et notamment dans sa rapidité d'action.

    Bondissant sur la monstruosité dont l'arme était toujours plantée sur le sol, le pirate ne fit pas attention aux projectiles invisibles qu'avait lancé son adversaire vers lui. « « Il avait prévu ça dès le début ?! » Toujours dans les airs, mais ne pouvant arrêter sa course, Prince dû son salut à une esquive incroyable : tapant le sol avec son pied pour changer de trajectoire, les particules ne frôlèrent qu'une partie de sa jambe droite... Cela suffit néanmoins à lancer, chez lui, une vive douleur. Le pirate tomba à terre, sur le ventre, soulevant, sur quelques mètres, un nuage de poussière brunâtre avant de placer sa main sur le sol, pour prendre appui et se relever rapidement.
    La vitesse précédente le fit reculer, debout, sur quelques centimètres avant que le pirate ne saute, une nouvelle fois, sur le monstre : son sabre s'abattit sur ce dernier avec une grande puissance, mais ne trouva que le manche du marteau. Le choc des armes engendra une onde qui fit frissonner le sol. La créature, qui n'avait pour autant pas retiré le sourire sur son visage, recula de quelques pas avant que Prince ne tente de comprendre :

    « « Comment un type comme toi peut avoir accepté un contrat de la sorte ? L'attaque de ce village est donc un ordre supérieur ?! Bizarre pour un type dans ton genre d'accepter d'être... "commandé" par quelqu'un d'autre ! »

    Une phrase que le monstre ne sembla pas apprécier : une force incroyable s'échappa du monstre qui, malgré les deux armes toujours entrechoqués, souleva son marteau, expulsant le Prince en arrière. Ce dernier vola dans les airs, traversant le mur détruit d'une habitation, avant d'atterrir sur un homme.

    Allongé sur le sol, les vêtements en lambeaux, Prince se releva difficilement, dans un nuage de poussière, déterminé à en finir une bonne fois pour toute. Du sang coulait de sa lèvre inferieur et de sa tête, tandis qu'il ramassait son tricorne, qu'il avait perdu au moment du choc, pour le remettre sur sa tête. Regardant derrière lui, il vit un homme gigantesque, inerte... L'homme qui avait du freiner sa chute et d'après les vetements qu'il portait, un bandit, sans aucun doute...

    Une autre présence à sa droite le fit réagir rapidement : sortant son pistolet afin de le braquer vers une éventuelle menace, le pirate distingua alors un autre type, dont le regard hébété manifestait un étonnement particulier sur ce qui venait de se passer... L'homme, de grande taille également, paraissait néanmoins... différent :

    « Qui es-tu ?! »

    Nouvel ennemi ou éventuel allié ?



Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Sam 20 Oct 2012 - 17:27

Lorsque j'avais dit que je retournais à l'encontre de mon adversaire et bien je ne m'attendais pas à ce qu'il soit doté de pouvoir de métamorphose ! En effet, à la place d'un homme-poisson gigantesque maniant le trident, je m'étais retrouvé face à un homme, braquant un pistolet sur moi. Par réflexe, je mis le lame de mon sabre entre la trajectoire du canon et ma tête au cas où cet homme décida de tirer, mais il ne sembla pas vouloir faire ce geste. À la place, il me demanda :

-Qui es-tu ?!

-On se calme, le tricornien ... Baisse ton flingue pour commencer !

Voyant qu'il ne le baissait toujours pas, je décidai de répondre à sa question, tout en gardant bien mon katana en évidence.

-Je me nomme Zarechi Ozuka, médecin de l'équipage des Bloddy Sorrow sous le commandement du capitaine Drogo. Je suis ici, car le destin en a voulu ainsi. Je soigne les blessé de cette boucherie et si dieu le veux, je me charge de ceux qui en sont la cause ... Ça te va ?


Il baissa lentement son arme et je pus apercevoir qu'une énorme masse commençait à se dessiner derrière lui, se frayant un chemin parmi les flammes. Quelle chose effrayante ... Elle avait des yeux énormes et écarquillés. Ses cheveux étaient ébouriffé et sales, ses habits étaient d'un gout immonde, pas que je sois styliste, mais bon ... Et pour finir, il maniait un énorme marteau ensanglanté. Les déchirures de peau qu'il possédait dans le coup m'indiquèrent que c'était un homme-poisson. Je vais finir par croire qu'ils y sont vraiment pour quelque chose !

-Attention ! Disais-je en sauta vers l'homme-poisson que je vis lever son marteau.

Je sautai immédiatement vers la grosse masse et la para avec mes sabres. Je fus énormément reculé, mais je pus sauver l'homme de pas mal d'os cassé ! La monstruosité me regarda et frappa une seconde fois, mais celle-ci, avec plus de puissance ! Je me mis à voler tel un piaf avant de finir écraser contre la façade de pierre d'une maison.

-Wouah, l'est costaud, le poiscaille !

Je me relevai et retourna à l’assaut de cette créature tout droit sorti de l’enfer !

Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 25 Oct 2012 - 11:39



    La réponse du type en face de lui fut comme un tir de pistolet dans l'esprit d'Howard Prince, qui, pendant quelques secondes, resta secoué, perplexe... Ce dernier s'interrogea sur cette nouvelle, à laquelle il ne s'attendait absolument pas :

    « Qu'est -ce que ? Les Bloody Sorrow ? Seraient-ils sur cette île ? Si oui, je me demande s'ils ont un quelconque lien avec ce qu'il se passe ici... Drogo... »

    Il y a à peu près une année de cela, Howard Prince avait rencontré un certain Drogo, capitaine des Bloody Sorrow, sur une île étrange de North Blue, appelée Fifty-Fifty... Une drôle d'affaire de vol, à la sauce Tennryubito avait secouée la ville pendant quelques temps. Evidemment, le capitaine pirate avait tout de suite été pointé du doigt par le gouvernement... Howard Prince, qui était de passage sur l'île au moment de cette étrange histoire, avait aidé Drogo afin de prouver, de manière respectable, l'innocence du pirate. Néanmoins...

    « Attention !!! »

    Le cri de ce certain Zarechi Ozuka réveilla Prince au moment ou le colosse au marteau fondait littéralement sur lui, prêt à le fracasser, à le réduire en miettes : un son d'acier, se répercuta dans les airs et attaqua les oreilles d'Howard, tandis qu'à quelques centimètres de lui, l'homme de Drogo, Zarechi, venait de parer le marteau avec ses propres lames.
    Bondissant en arrière, Prince observa un moment la scène avant d'agir : cependant trop tard, Zarechi, qui avait paré la première attaque du monstre, ne pu rien faire contre la seconde, apparemment beaucoup plus puissante. Le pirate vola sur quelques mètres avant d'atterrir sur le sol, dans un nuage de poussière.

    Profitant de cela pour bondir sur son adversaire, sabre en avant, Prince lança au pirate des Bloody Sorrow :

    « Ohé toi ! Rien de cassé ?! »

    Vu la vitesse avec laquelle ce dernier s'était relevé pour se jeter à nouveau sur la monstruosité, il était évident que non... En tout cas, ce type qui se disait pirate de Drogo, pourrait bien lui être d'une précieuse aide pour battre cette chose... En combat singulier, il n'était absolument pas certains que Prince puisse gagner, car qui savait ce que ce monstre pouvait encore bien réserver...

    Revenant sur son combat, Prince accéléra son allure dans les deux derniers mètres et posant sa seconde main sur la garde de son sabre, le pirate frappa puissamment en direction du marteau de son adversaire, qui avait été placé par ce dernier, pour parer l'attaque : un son métallique puissant s'échappa dans l'atmosphère juste avant que le monstre ne recule de plusieurs pas, déstabilisé par le choc. Le pirate enchaîna avec plusieurs coups rapides, lançant, vers son ennemi, la pointe de son sabre : le monstre para la plupart des attaques avec son arme et parfois, avec un simple revers de main.
    Cependant, par deux fois, le pirate avait fait mouche et arriva à entailler la chose, au niveau de son épaule droite et de sa poitrine... Des blessures qui ne semblèrent, néanmoins, absolument pas affecter le monstre qui attrapa la jambe du Prince, au moment ou ce dernier frappait, d'un puissant coup de pied retourné, l'estomac du monstre :

    « Je vais t'écraser moucheron ! Je t'ai déjà expliqué que tu ne pouvais rien contre moi !!! Ahahahah ! »

    La créature souleva alors le pirate dans les airs, le plus haut possible, avant de, tout sourire, écraser ce dernier à terre avec une force incroyable : le choc fut tel que le corps du pirate creusa la terre sur plusieurs dizaines de centimètres, tandis que l'onde qui s'était échappé du sol, expulsa des monticules qui s'envolèrent dans les airs...
    Du sang s'échappa de la bouche d'Howard Prince, dont les pupilles virèrent au blanc pendant une fraction de seconde, tandis que le monstre, qui tenait toujours la jambe de son adversaire, éclata de rire.

    C'est à ce moment que Zarechi fondit une nouvelle fois sur le monstre : monstre, qui, voyant une nouvelle fois le pirate de Drogo attaqué, voulu lâcher la jambe d'Howard Prince mais :

    « Qu'est-ce que ?!! »

    Howard Prince, que le monstre croyait hors d'état de nuire, agrippait son adversaire le plus fort possible, pour que ce dernier ne puisse se remettre en position. De plus, une de ses mains était armée de son pistolet à silex, braqué en direction de la tête de son adversaire... L'expression si fier de la chose, avait laissé place à un mélange "batard" entre rage et étonnement, pendant que Prince lui, avait affiché, sur son propre visage, un sourire satisfait. Son plan avait parfaitement marché et il espérait bien que cela suffisse pour éliminer cette chose :

    « Un problème peut-être... Monstre ? »

    Une attaque combinée... imparable ?!



Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Mar 30 Oct 2012 - 12:19

Tient, il semblerait que le tricornien ait quelque chose derrière la tête ! Le voilà au sol, tenant fermement l’homme-poisson. Je ne savais pas si on avait la même idée en tête, mais moi j’y voyais une belle opportunité d’attaque et je dois dire que je ne préférais pas la laisser passer. L’homme au sol était en train de lâcher prise suite à la force colossale du monstre. Qui plus est, le bras gauche du monstre était en possession de mon nouvel acolyte, mais son bras droit était libre et toujours en possession du marteau, marteau qu’il commençait à élever au-dessus de la tête de l’homme au chapeau.

-Ne le lâche surtout pas !! Lui criais-je

Je ne devais pas rater mon coup et pour cela, il ne fallait pas qu’il lâche son adversaire, car sinon, je courrais le risque de le toucher ! Je fis un léger saut et pris un grand appui afin de courir à grandes enjambées, me donnant une grande vitesse rendant mon attaque plus puissante. Mais cette puissance, je voulais la gagner en principal pour contrer le coup du monstre !

Je finis donc par arriver juste à temps afin de donner un puissant coup dans le plat du marteau dans un énorme fracas de fer faisant jaillir quelques étincelles. Je forçai un grand coup et envoya valser sa masse. Je pivotai sur mon pied lui donnai un grand coup de katana au niveau du torse qui lui fit jaillir une vague de sang.


-Maintenant, feu !

S'il avait tiré une seconde plus tôt, la balle aurait été se garer juste entre les deux yeux du monstre, mais celui-ci recula suite à sa blessure et la première balle lui frôle la tête lui emportant une mèche de ses cheveux hirsutes. Suite à cet échec, il recommença en visant le torse de la bête dans laquelle il cala 3 balles. Une sur le sternum, une à droite de l'estomac et dans la partie gauche du bassin.

Un diagnostique ? Sternum endommagé causant la fragilité des côtes, estomac certainement écorché et bassin fissuré. Suite à ce constat, je décidai de donner encore quelques coups, deux pour être précis, afin qu'il ne se relève pas.


-Un coup de pied dans le sens du sternum pour casser la quasi-totalité des côtes !

*CHRACK*
-Un uppercut dans le bassin pour déstabiliser la colonne vertébrale causant l'incapacité à marcher.

*CHRACK*
-Et te voilà maintenant dans l'impossibilité de te relever !

Je tendis une main amicale au tricornien qu'il empoigna volontiers afin que je le relève.

-T'as pas l'air d'avoir pris trop de dégât, tu devrais pouvoir marcher. Mais dit moi, as-tu viser en tirant ? Lui demandais-je avec le sourire.
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Ven 2 Nov 2012 - 12:27



    Les dommages des balles, additionnés aux lourds coups de Zarechi, avaient eu finalement raisons du monstre, qui tomba, de tout son long, sur le sol... La masse musculaire reposait désormais à quelques centimètres du Prince, qui, haletant, avait tourné sa tête en direction de la chose inerte, qui, d'après le faible souffle, n'était pas morte : les yeux révulsés, la mâchoire pendante, la créature paraissait encore plus immonde comme cela : « Qu'est-ce que peut bien être cette chose bon-sang ?! »
    Se relevant avec l'aide de l'homme de Drogo, le pirate au tricorne contempla, pendant quelques secondes, le colosse, qui se trouvait à ses pieds, avant que Zarechi, ne lui lance, non sans une pointe d'ironie :

    « T'as pas l'air d'avoir pris trop de dégât, tu devrais pouvoir marcher. Mais dit-moi, as-tu viser en tirant ? »

    Regardant alors son camarde de combat, Prince afficha un petit sourire sur son visage, avant de répondre, avec un petit air narquois :

    « Si tu n'avais pas gesticulé comme tu l'avais fait, cela m'aurait peut-être moins déconcentré... J'ai même bien cru que la balle finirait sa course dans ton crâne pendant un moment. »

    Ponctuant sa phrase d'un clin d'oeil amical, Prince essuya, d'un revers de bras, le sang, qui s'était remis à couler de sa lèvre inférieure, avant de masser son épaule blessée et exécuter quelques gestes d'étirement sur cette dernière : le combat qu'il venait de mené avait laissé beaucoup de traces sur son corps et le choc, lorsque le titan l'avait écrasé au sol, avait vraiment été rude. Ce qui était certain, c'est que la douleur qu'il ressentait désormais au dos et à l'épaule ne prévoyait rien de bon sur la suite des hostilités...

    S'essayant à terre un moment afin de récupérer, Howard lança à Zarechi, qu'il n'avait alors plus dans sa ligne de mire :

    « Ohé... Tu sais ce que c'est que ce type toi ? Jamais vu un homme avec une telle tête et surtout, avec une force si... dévastatrice. »

    L'homme de Drogo, répondit alors quasiment instantanément à la question, comme ci ce dernier savait que le pirate au tricorne allait le lui demander :

    « Un homme-poisson... Ces types, comme tu as pu le remarquer, détiennent une force hors du commun... On dit même que leur force est de dix fois celle d'un homme normal... »

    Marquant un temps d'arrêt, l'homme souffla avant de continuer :

    « Le pire dans tout ça, c'est qu'ils sont encore plus puissants dans leur élément qui est la mer... J'imagine même pas me retrouver contre un de ses types, dans les flots... Riens que d'y penser, j'en ai la chair de poule ! »

    Au moment ou Prince allait répondre, un cri de femme le remit, instinctivement sur ses jambes, lui rappelant que, bien que la créature soit tombée, ces espèces de bandits terrorisaient toujours le village. Il avait encore du travail et était bien décidé à aller jusqu'à la source du problème !

    « Zarechi, je sais pas ce que tu fais sur cette île et ce que tu comptes y faire, mais pour ma part, je vais aller faire quelque chose pour ses citoyens... »

    Ajustant le col de son long manteau, qu'il portait sur ses épaules telle une cape, Howard Prince s'arma de son sabre et se mit en marche, prêt à tout pour remonter jusqu'au cerveau de ce massacre !



Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1