AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-57%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.99 € 69.99 €
Voir le deal

Panique à bord !

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité


Lun 17 Jan 2011 - 22:10

Rappel du premier message :

Info's:Il y'avait 20 gardes, 30 du personnel et 120 civils.
Now:19 gardes, 29 du personnel et 117 civils.

Le 20 Décembre, 3 Jours avant les évènements de Manshon.

C'était une belle matinée, il y avait une légère brise qui caressait les visages et un temps peu humide, enrobé d'un air frais. Un matin comme tous les autres. Mais est-ce raisonnable de dire ça quand Mizukawa Sutero se trouve dans les parages ? Après avoir rencontré un certain Alastor à Sirup, le jeune pirate décida d'aller s'attaquer à une banque qui se trouverait à Manshon à North Blue. Il fallait bien trouvé une embarcation pour se rendre à l'endroit. Il était resté dix jours dans un hôtel à siroté les cocktails de la région et à s'informer des nouvelles qui parcourent l'île. Il n'avait rien trouvé d’intéressant et il n'était pas en forme pour aller tuer des civils. Les jours passèrent et la routine s'était incrusté dans sa vie. S'en était devenu à mourir d'ennuie. Jusqu'au jour où un servant lui avait parlé d'un bateau de croisière qui traversait les blues. A son bord, de riches personnalités du monde, des chanteurs, des danseurs, des aristocrates et autres.

Eureka ! Et si on allait faire un tour à bord. Le bateau avait fait escale au port. Il fallait trouver un moyen d'y entrer et le jeune homme avait eut l'idée de s'infiltrer dans une, des caisses de provision. Ces dernières était stocké dans un petit hangar. Il avait eut l'information par un matelot contre quelques berry's. Il fallait toutefois entrer et se cacher dans une caisse. Ce n'était pas de la tarte, mais pour le prix du voyage, ça en valait la peine. Il lui restait environ une heure avant que les ouvriers ne finissent de charger, il manquait de temps. Il devait longer l'allée qui menait au hangar, puis escalader la gouttière pour enfin se faufiler par une fenêtre du toit. Une fois à l’intérieur Mizukawa prit un tonneau et marqua fragile grâce à un feutre qu'il avait sur la poche.

Et Bim et Bam, il bougeait enfin, le protagoniste avait réussit, enfin à l'intérieur, il attendra le moment propice pour se montrer...Quelques heurs plus tard, le navire avait fait un bruit ahurissant...VOOOM !
Pincez-moi je rêve, il était à bord d'un bateau à vapeur, une rare merveille, en bon scientifique, il devait à tout prix sortir pour admirer le chef d'oeuvre qui permettait à ce rafiot de 5 étoiles de bouger. Après quelques minutes à essayer d'ouvrir le baril discrètement sans faire trop de bruits, il parvint à ses fins. Il était dans la cale, un sombre lieu, où étaient entreposés diverses objets. C'était la caverne d'Ali Baba, nombreux briques et braques qui ne servent à rien, les gens étaient pathétiques, collectionner des objets sans valeurs et sans aucun intérêt, juste par plaisir, des vrais matérialistes.


Sutero habillé d'une façon élégante comme à son habitude, décida d'aller faire un tour dans la salle de jeux, il y en avait bien une, les cris de joies, de frustrations et de rage n'était pas le fruit de son imagination. Au pas de course, en évitant les gardes et le personnel, il regarda autour de lui, et vit des tapis rouge brodés de soies, des lampes à huiles recouvert d'argent et un plafond recouvert d'une fresque fascinante. Un endroit de bourges pourtant il n'était qu'au premier étage. Avec un sourire narquois, il avança vers le restaurant, quelques mètres plus tard, il avait atteint l'espace des joueurs. Un bon petit billet au barman et il eut une information qui l'avait dérouter de ses objectifs.

Salut l'ami, où pourrais-je trouver un endroit privé, vous voyez ce que je veux dire.

Bien sur, le pirate avait omis de dire qu'il cherchait un lieu de perversion où il pouvait se reposer tranquillement jusqu'à la fin du voyage. Cependant le barman qui avait l'air idiot, lui à dit autre chose.

Ha, vous voulez parlez du club V.I.P. où il y a une exposition de pierre précieuse, il se trouve au quatrième étage et seul les gens célèbres et le personnel y a accès.


Intéressant ce que lui avait annoncer ce crétin de barman. Mizu pensif, hocha de la tête pour signe de merci et alla au prochain étage, prochain objectif, la salle privé pour une petite fiesta à la mizukawa.


Dernière édition par Mizukawa Sutero le Mar 25 Jan 2011 - 3:05, édité 3 fois
Invité
Invité


Jeu 3 Fév 2011 - 0:39

BOOOM

Mizukawa Sutero était debout tranquillement positionné derrière la porte prêt à tirer sur les gardes du commandant crimmson, mais un imprévu retentit au son d'une explosion. Le navire trembla suite à ce choc, une torpille ? Un boulet de canon ? Impossible, mais comment par le grand des hasards, un navire de guerre aurait pu les trouver sur ses eaux troubles ? Il ne se doutait pas que ce n'était qu'un corsaire qui était derrière tout ça. Sublime, ils avaient la faculté de prédire l'itinéraire d'un bateau qui n'avait pas laissé signe de vie. Qui plus est, il arrivait au bon moment, au bon endroit. On se croirait sur un comics, bien sur tout cela n'était que l'oeuvre formidable du destin. Une entité invisible qui nous casse les pieds à chaque seconde que l'on respire. Ou bien tout simplement le fait qu'un bateau de croisière, donne sa trajectoire, après pour les questions techniques du genre comment les a t-il trouvé dans le noir. Il se pourrait que les marines sur le pont ont envoyé une sorte de signal. Le jeune pirate avait fait une erreur monumental, en coupant la communication, il avait plongé le navire sans traces de vie et vu le nombre de célébrités à bord, nul doute qu'il n'allait pas faire sa fiesta comme prévu.

Mais, le jeune tueur avait une autre théorie, tous simplement le karma, c'était une mauvaise idée de tuer leonard D. Caprio, à tous les coups qu'on essaye, un bateau commence à couler. Prenons l'exemple de ce fabuleux navire, le Titan Hic ! Sans perdre de temps, il sortit les mains en l'air devant le commandant.


Ecoutez ! Il faut à tout prix sortir d'ici ! Je suis Mizukawa Sutero ! Retenez bien ce nom, car vous allez me revoir d'aussitôt !

Dark Hole


Il disparaît d'un coup, en utilisant ses couteaux, il se faufila rapidement derrière l'un des gardes, puis il tenu fermement la tête de l'adversaire. Il le prit en otage pour s'enfuir de ce groupe. Il ne doute pas qu'il vont le suivre, c'est pour cela qu'il prit son colt de son dos et tira de l'autre main sur son collègue.

Si vous bougez ! Je vous tue un par un ! Pensez aux civils à bords. Soit vous vous acharnez sur moi, soit vous essayez de sauvez tous le monde. Ou votre peau !


Il assomma le garde à demi chemin et courut sans se préoccuper du reste et de s'ils avaient osé le suivre. Il se rendit à l'étage de dessous... Il reçut un coup mal placé par l'un des civils à cause de la panique général. Cela avait un avantage finalement, les gardes seront trop occupés à gérer ce raffut que de le poursuivre. Il se dirigea vers le placard et reprit ses habits. Il devait toute fois retourner à la cale pour prendre ses armes et sa veste favorite. L'eau s'était infiltré, dans peu de temps ce rafiot cinq étoiles sera prit dans les abîmes. Elle lui arrivait au genou, il marcha jusqu'à prendre son dû. Puis, il remarqua quelque chose d'étrange. Plutôt quelqu’un.

* Putain de bordel de merde ! Mais que s'est il bien passé par ici, je vais bientôt le savoir dans le journal et je jure de tuer celui qui s'en ai prit à mon contrat !*

Il tomba par terre, par la suite il avala une gorgée d'eau de mer, en ouvrant les yeux sous l'eau, il vit le garde assommé. Il prit le réflexe de prendre les clefs. Enfin la porte s'ouvrit après quatre essaies, il libéra le jeune homme et le mit sur son dos, vu son état, il n'allait pas faire long feu. Mizukawa une âme de sauveur ? Non, vous allez pas croire ça, j'espère. Il l'avait sauvé simplement pour qu'il s'en serve comme otage. Dans la confusion, personne n'allait faire la différence entre un civil et un criminel.

Little Mienai of Wind Dragon

Il Utilisa sa technique pour inciter ses jambes et ses poing de façon totalement coordonné, Il fut plus rapide. Et il atteignit le pont épuisé après une bonne demi heure. Fatigué physiquement, il n'en était pas mentalement, il s'assura d'avoir tout avec lui. Sabre, couteaux, colt prit à la dernière minute. Les diamants et les clefs de menottes du jeunot.
Il cacha toutes ses armes sous ses vêtements mouillés, mais cela ne suffisait pas, profitant de la pagaille, il mit à terre un vieillard et lui prit le drap qu'il portait au dessus de ses épaules. Le pauvre, il avait besoin d'une cane, mais bizarrement, le vieux le regarda, comme s'il se jura de le retrouver. Et à son allure, il n'avait rien d'un riche homme. Étrange ? Finalement il s'approcha de la barque et bouscula méchamment une jeune femme.


Pardonnez moi, mon enfant. Ce riche homme à été assommé lors de l'explosion.

Il ne comprenait pas pourquoi les gens étaient aussi paniqués, pourtant il y'avait assez de barques pour tous le monde. Enfin, il arriva à embarqué avec une jolie demoiselle. Et partageur comme il est, il n'a pas pu résister à magouiller pour pouvoir voyager qu'à trois.

Little Punch of Earth Dragon

Il prit ses deux couteaux, les lança en l'air et donna deux coup de poing précis pour faire propulser ses lames. Comme par le plus grand fruit des hasards, elles touchèrent les cordes et la barque tomba à l'eau.

En avant pour l'aventure, jeune dame !

Rapport des actes:
Spoiler:
 

Crimmson Bounty
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Ven 4 Fév 2011 - 1:52

Le bruit qui avait fait sursauter le Commandant n'était donc rien. il souffla sans pour autant se relâcher. Il avança de deux pas quand soudainement un immense bruit sourd se fit entendre et le navire pencha soudainement avec de violentes secousses. Toute l'équipe fut remuée et perdit l'équilibre. A la fin des tremblements, Bounty sortit dehors en courant. Il contactait ses marines sur le pont.

-Que s'est il passé encore ?
-Euh ... Je .... Excusez moi, je dois reprendre mes esprits Commandant Crimmson.
-Alors ?
-Oui, un nuage étrange s'est formé à l'avant du bateau et a tout fait exploser au niveau inférieur. Le navire va sombrer au fond de l'océan !
-Un nuage ? comment ça un nuage ?
-Commandant d'après ce que j'ai vu, je suis prêt à certifier que ce ne peut être l'oeuvre que d'un homme. Le plus sauvage des Corsaires du gouvernement.
-Ne m'en dis pas plus. prépare deux canaux pour l'équipage. J'arrive.
-Mais, et les civils ?
-Si il a été appelé ici c'est que le gouvernement estime que notre efficacité n'a pas fait ses preuves. Notre mission est un échec, le message est très clair.
-Bien mon Commandant.

Crimmson avait grimpé les étages. Il s'était retrouvé sur le pont un peu en hauteur. De là il vit du mouvement du côté de l'une des barques. il lui fallut un seul instant pour qu'il comprenne que l'un des pirates s'enfuyait. Il devait à tout pris rapporter un tête au Q.G où bien il aurait de sérieux ennuis. il en avait déjà capturé un mais 2 vue la situation, cela passerait mieux. Il se mit donc à courir vers le truand mais trop tard. Il avait brisé les cordages qui retenaient l'embarcation et s'était écrasé contre les vagues déjà prêt à filer.

Crimmson repartit donc de l'autre côté vers la barque qui l'attendait. Il donna l'ordre à la sécurité du navire de transporter le prisonnier avec sa cage sur une barque de sauvetage et de l'emmener sur l'île la plus proche pour le transférer au Q.G mais personne ne répondit. le marine arriva enfin au niveau de sa propre barque avec ses marines. Il la descendit rapidement. Il avait analysé la trajectoire prise par le fugitif et il pourrait le bloquer en passant par l'arrière. Leurs routes allaient donc se croiser. Il ne devait pas échouer, son honneur de marine était en jeu.
Akaido Blood
Akaido Blood

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Kichigai Yokubari

Feuille de personnage
Dorikis: 1573
Popularité: -165
Intégrité: -169

Sam 5 Fév 2011 - 22:05

Quelqu’un était derrière lui. Il le savait qui c’était et c’est pour cela que notre héros, Akaido Blood se vit obligé de faire le tour de la salle dans laquelle il était pour découvrir le lieutenant qui le poursuivait, le fameux Crimmson. Il devait faire le minimum de bruit possible. Enfin ce n’était pas un expert de la discrétion… Ayant faillit se faire prendre, il fut soulager de savoir qu’il ne risquait rien.

Quelques instants auparavant, il avait entendu un brouhaha pas possible dans la salle d’à côté. Il avait alors voulu aller voir ce qu’il se passait tout en se tenant sur ses gardes, mais le marin était alors arrivé… L’attente de fut pas longue avant une explosion gigantesque. Une arme à la hauteur de ce bruit devait en être à l’origine ! Un homme ne pouvait pas faire ça de ses propres mains…

Mais voici que le lieutenant s’était aventuré dans la salle où se trouvait son « collègue » Mizukawa. Ce dernier leva ses mains en l’air puis dit une réplique de film avant de crier quelques mots et de disparaître de la vue des marins de Crimmson, qui encerclait le pirate. Mizukawa réapparut derrière un marin, couteau sous la gorge. Il conseilla aux marins de sauver les civils plutôt que d’essayer de l’arrêter… Tient ! C’est vrai que le bateau n’était plus très droit quand on y pensait… Blood n’avait jamais de chance… Lui qui comptait s’amuser… Mais il en aura le temps plus tard, là n’était as le problème. Le véritable problème, c’était que Mizukawa se cassait. Blood comptait sur lui, il ne pouvait pas l’abandonner !

Il retourna dans sa chambre de luxe qui n’était pas si loin… Aucune trace d'un canard étant passé ici... Quelle malchance ! Mais ce canard n’était pas comme les autres, c'était Biri, Blood ne s’inquiétait pas. Il réuni ses affaires, peu nombreuses étant donné qu’il utilisait le pseudonyme de quelqu'un d’autre… Il continua sa quête, mais il avait perdu de vue son faux coéquipier. Il sortit sur le pont, tout le monde était ici. Les gardes tentaient en vain de calmer la clientèle de luxe toute effrayée par l’explosion qui avait causé l’accident. Le voilà le moment tant attendu ! Il allait en avoir du monde à tuer ici !

Blood sortit ses nunchakus, puis partit à l’assaut des riches hommes et des riches femmes présents sur le pont. Un coup par-ci, un coup par là. Il tuait si facilement ! Il était invisible, et donc n’avait aucun problème. La nuit était tombée depuis peu, ou alors était-ce les nuages qui formaient cette atmosphère de film d’horreur ? Blood se demandait qu’est-ce qu’il avait pu se produire pour que cette croisière se transforme en catastrophe. Les gens se battaient pour avoir une place dans les barques de secours. Il y en avait largement assez pour tout le monde, mais les marins ne voulait rie savoir et rejetait les hommes. L’eau avait commencé à remplir les classes inférieurs et du monde y était toujours présent. Les musiciens jouaient des airs pour calmer la situation. Blood les tua. Il n’était pas croyant et ces imbéciles jouaient des prières ! Il se pencha sur la rambarde de sécurité qui coupait le pont du navire au vide pour voir où en était la situation, mais que vit-il ? Le blondinet-croupier ! Il l'avait retrouvé ! Il pouvait maintenant le rejoindre ! Et il laisserai Biri pour plus tard. Il redevint visible, se mit debout sur la rambarde, et cria de manière à ce qu'on l'entende assez pour qu'il puisse se faire un nom, se faire une place dans ce qu'est ce monde ignoble de piraterie :


Je suis Akaido Blood ! Vous entendrez souvent parler de moi ! Toutes les victimes de ce navire sont les miennes ! Souvenez-vous ! AKAIDO BLOOD le futur pirate le plus cruel au monde !!! Maintenant je vous emmerde, et je rentre à ma maison… ♪

Il sauta, et atterrit pile sur la barque du pirate blond. Une autre barque approchait... Un combat intéressant allait avoir lieu. Il allait pouvoir prouver aux vauriens de civils que les paroles prononcées quelques instants plus tôt n'était pas des balivernes !


La suite ici ! http://onepiece-requiem.forums-actifs.net/t749-a-l-abordage


\Rapport des actes/

Spoiler:
 


Dernière édition par Akaido Blood le Lun 7 Fév 2011 - 18:25, édité 2 fois
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Dim 6 Fév 2011 - 0:16

Je me laissai traîné par les marine, sans résisté, mon sang coulant lentement sur le sol, on m'avais laissé en vie, sans me poser aucune question, cela m'étonnai plutôt pas mal mais je m'en fichait, je n'avais pas la force de résister. Mes pied traînant sur le sol, mon cerveaux était embrumer par l'alcool, en parlant d'alcool, il restait deux bouteille dans mes poches, deux bouteille que l'on m'avais pour le moment laisser, mes armes par contre avait était récupéré par les marines ce qui m'attrista légèrement, descendant des marches, je ne fît aucun effort pour les aider. J'allais être enfermé, sans doute jusqu'à la fin de ma vie ou bien condamné à mort. Il faisait sombre, j'entendis une porte grincer et on me jeta en avant, je m'aplatis sur le sol, en fer dans un grand bruit. Sans même opposée de résistance à ma chute, sans même essayer de me retenir, ma tête claqua brutalement sur le sol m'éclaircissant un peux la tête et j'entendis la porte se refermer. Poussant sur mes bras je me relevais lentement, en position assisse appuyant mon dos contre le mur, en métal lui aussi, il était froid. Je débouchais une bouteille qui était resté dans ma poche avant de me mettre à boire, encore, je n'avais pas envie de m'arrêter c'était si.... amusant. Mon sang coulait, lentement, j'entendis la porte grincer a nouveaux, des bruits de pas, je ne voyais pas grand chose, ma vue n'arrêter pas de se brouiller, je sentit des mains, quelqu'un me toucher vers ma blessure, un tissus me serrer, je baisser les yeux et vis un bandage, relevant les yeux, je parvint à distinguer un marine, le visage sérieux qui me soignait. Je ne le remerciait pas, je ne fît que sourire, il m'avais sans aucun doute sauvé la vie mais cela n'avais pas d'importance, j'allais bientôt mourir sans doute exécuté.
Je continuais de boire, lentement, mon cerveaux ce brouillant de plus en plus, j'entendis et sentis une explosion, ma prison trembla, je ne savais même pas dans quoi j'étais enfermé, à peine quelque minute plus tard, je sentis de l'eau, plein d'eau, peut-être était elle la avant, en tout cas je venais d'en prendre conscience, j'allais mourir bien plus tôt que prévue finalement. Je plongeais ma tête dans l'eau éclaircissant légèrement ma vue, la bouteille roula, je n'eus pas la force de la récupéré, je soupirais, résigné a mourir dans cette endroit sombre. La porte grinça et quelqu'un me souleva, me mit sur son dos et m'emmena, cela ne pouvais pas être un marine, ceux-ci m'aurais sans aucun doute laissé mourir. Je ne parler pas, ressortant de la cellule, je vis mes armes accroché au baudrier, je saisit le tout en passant, sans que celui qui me portais ne le remarque, ou bien tout simplement celui-ci s'en fichait royalement. Autours de moi des cries, un trajet infinie qui ne semblait pas vouloir se terminer.
Enfin on me déposa sur quelque chose qui semblait du bois, j'entendais des cries, ma vue était brouillé, je me sentais faible, cela n'avais pas d'importance, je semblais sauvé c'est tout ce qui importais, un dernier crie et une chute avant un atterrissage plutôt brutal, a peine quelque instant plus tard ou quelque minutes, je n'arrivais plus vraiment à mesurer le temps, cela n'avais pas non plus d'importance. Néanmoins, je sentis un choque, comme l'atterrissage d'une tierce personne, j'ignorais combien on était dans cette barque. Je regardais plus précisément, ma vue commençait à s'éclaircir avec toute cette animation et c'était.. amusant.




Rapport des actes:

Spoiler:
 
Crimmson Bounty
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Lun 7 Fév 2011 - 15:37

Crimmson était debout à l'avant de son canot de sauvetage. Il scrutait l'horizon en sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas rater les fuyards au croisement de l'arrière du navire qui montait vers le cieux à cause de l'avant qui coulait rapidement. Les cris des civils affolés sur le pont qui devenait de plus en plus pentu agaçaient le Commandant qui se concentrait. Ses hommes ramaient en silence, certains gloussaient en voyant le sérieux de leur capitaine. Enfin une barque arrivait. 3 hommes et une femme dont un inconscient, il y avait un individu en trop mais c'était forcément eux. Alors ils étaient seulement 3 et avaient réussis à mettre toute cette pagaille, c'était ennuyeux.

déterminé à les arrêter, Bounty demanda à ce que ses quatre hommes rament plus vite. Il dit aux 6 autres de commencer à faire feu. La barque ennemi était sous les coups répétés des balles. Il y avait une jeune femme qui criait mais le Commandant ne devait pas faire de quartiers s'il voulait arrêter ces malfrats. Un sourire devint manifeste sur le visage du brun qui voyait comment il mettait en peine ces forbans. Il allait tous les mettre sous les verrous. Quand ils furent à portée, le capitaine bondit en avant pour trancher l'un des pirates. il s'agissait de celui aux cheveux rouge.

Le Commandant avait donc posé pied sur la barque des pirates en sautant très rapidement pour trancher l'imposteur à qui il avait eut à faire plus tôt. Il l'avait trompé et Bounty le cherchait depuis tout ce temps avec une hargne sans égale. Ce petit vaurien s'était joué de lui sans vergogne, il n'avait pensé qu'à l'instant ou il l'arrêterait depuis leur entrevue et cela venait. Les marines cessèrent de tirer. Ils ramèrent pour rejoindre la barque qu'il fallait prendre d'assaut. A 11 contre 4 et avec leur Commandant avec eux, ils n'imaginaient pas la défaite possible pour eux. Crimmson de son côté restait vif, le blondinet devait être un fin stratège, celui qui avait mené les opérations. Il n'avait rien à craindre de sa première victime, toujours en mauvais état mais ce pirate blond allait lui causer des soucis. Sa lame aux aguets, il attendait de voir ses prochains mouvements avec une attention appuyée.
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2