Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal

Pourquoi ne pas prendre son temps ?

Une fois de plus, Shoma avait dépensé beaucoup d'argent dans une taverne et une fois de plus il en sortait complètement saoul. Innocent Island était une île qui permettait à tous de vivre une vie paisible, même aux plus dangereux des pirates, du moins tant qu'il restait calme et ne provoquait aucun problème. Il est vrai que parfois la marine débarque et procédé à quelques arrestations, mais ces coups de filet sont relativement rare, c'est pourquoi beaucoup de pirate se retrouvaient sur cette île. N'ayant rien à faire, le capitaine décida de se rendre dans une taverne afin de faire la fête. Même les plus grands pirates du monde ont besoin de moment de détente. Après plusieurs verres d'alcool fort, Shoma décida de prendre la fuite. Il avait assez bu et ne pouvait pas se permettre de dépenser plus d'argent. Ces derniers temps ils étaient assez juste au niveau financier. Il devait acheter la nourriture pour son navire, la nourriture pour l'équipage et avait même dû donné une forte somme d'argent à Valentino pour avoir perdu un paris, mais les dépense inutile était à éviter.

Torché, le capitaine pirate pris la direction de son navire. Il aurait aimé rejoindre le reste de son équipage, mais l'alcool lui avait fait oublier le lieu que Yasmeen lui avait dit où elle voulait se rendre, idem pour Valentino et sa navigatrice, alors au lieu de rester dans la rue tel un mendiant, Shoma se dirigea en direction du seul membre de son équipage qui ne pouvait pas partir sans laisser de trace. Il s'agissait de Sanbi, sa tortue navire.

En chemin, Shoma tomba sur un vieil homme. De vue, l'homme avoisinait les 70 ans peut-être même un peu plus, mais pourtant malgré son âge, l'homme travaillait dur sur son navire. Un pêcheur de cet âge, c'était vraiment rare. Malgré l'alcool qui régnait dans son corps, Shoma approcha et se posa près du travailleur. Shoma n'avait pas de véritable raison de devenir pirate. Rien ne le destinait devenir un hors la loi. Fils et petit-fils d'officier de la marine, Shoma avait tout pour faire carrière dans le gouvernement mondial et pourtant il avait choisi une tout autre voie et pourtant sa vie n'était pas si mal. Mais malgré cela, il ne comprenait pas pourquoi un homme tel que ce vieil homme n'avait pas choisi la même voie que lui. La piraterie ne date pas d'aujourd'hui, alors pourquoi choisir une vie de dur labeur, alors qu'il est si simple de choisir la facilité.

N'ayant rien d'autre à faire, le jeune homme engagea la conversation avec le vieux pêcheur


" Puis-je vous posez une question ?"

"Oh vous m'avez fait peur. Je ne suis plus tous jeune, mon pauvre coeur n'ai pas aussi résistent que le votre."

"Pourquoi un homme de votre âge travaille-t-il encore ?"

"Pourquoi ? Humm, c'est une bonne question."


"Vous n'avez pas d'argent ?"

"L'argent ? Haha, c'est une bonne blague. Non, je n'ai pas besoin d'argent jeune homme. Certes je ne suis pas riche, mais je n'ai plus besoin de ce genre de choses. Vous savez je ne suis plus tous jeune et quand je serais mort l'argent ne me servirait à rien. Je laisse cela pour la nouvelle génération."

"Alors pourquoi reprendre la mer à votre âge ?"

"Tout simplement, car avant de mourir je veux attraper une dernière fois un poisson."

"Un poisson ?"

"Oui, un poisson lune. Un poisson très rare dans ces eaux. J'en ai attrapé un il y a quarante ans de cela et grâce à cette prise j'ai pu épouser ma femme. Aujourd'hui elle n'est plus là, mais je lui ai dit qu'avant de mourir que je lui en apporterais un autre. Aujourd'hui elle n'est plus de ce monde, mais je vais tenir ma promesse et lui montrerait que je suis toujours capable d'en attraper un autre."

"Vous savez, je ne vous comprends pas, pourquoi continuer de prendre la mer, pour une personne déjà morte ?"

"Vois-tu quand tu es un homme, tu dois être en mesure de tenir t'es promesses petit. "

L'homme ne semblait pas faire attention à qui il parlait, quand d'autre aurait choisi leur mot avec tact, le vieil homme parlait au pirate comme s'il était sur un pied d'égalité, mais Shoma n'avait rien contre cela, au contraire, il voulait tellement tester la détermination du vieil homme qu'il lui demanda de le laisser venir avec lui en mer. Le pêcheur regarda le pirate avant de lui dire qu'il pouvait le suivre si tel était son désir, mais avec une condition. S'il voulait venir avec lui, le capitaine pirate allait devoir prendre part à sa viré en tant que matelot et allait être celui qui devait transporter le matériel abord de son navire de pêche. Le matériel n'était pas bien lourd. Un filet d'un mètre, deux cannes à pêche, plusieurs appâts et hameçon et enfin une bouteille de thé froid. Avec seulement ça, les deux hommes étaient prêts à partir au large afin de tenter d'attraper un poisson lune. Malgré une vie en mer, Shoma n'avait jamais pris part à une partie de pêche, rester en pleine mer et attendre la venu d'un poisson ne faisait pas partie de ses occupations favorites, mais il n'était pas contre un petit essai.

Au lieu de charger le navire du vieil homme, Shoma décida de mettre le matériel sur son propre navire. Aller en mer était plus intéressant avec un véritable navire et puis sa tortue avait besoin de sortir aussi. Elle avait passé toute la journée sans bouger, mais comme tous bon animal de compagnie, elle avait besoin d'exercice. Mais pour faire bouger son navire, Shoma dû mettre la main sur le pingouin de Yasmeen. Il était le seul à pouvoir faire avancer le navire grâce au cristal qu'il avait malencontreusement avalé et qui se trouvait coincé à l'intérieur de son organisme.

Après une bonne heure perdue à chercher la bestiole, Shoma le trouva en train de dormir au beau milieu des pics de la carapace de la tortue. Une fois fin prêt, les personnages se mirent en route pour la mer. Le navire avançait lentement, ce qui laissait le temps aux deux hommes de préparer leur cannes à pêche. Trente minutes plus tard, le vieil homme demanda au pirate de stopper son monstre afin qu'ils puissent mettre en place le filet. Une fois déployée, les deux hommes se positionnèrent de l'autre côté du navire afin de s'asseoir et lancer le filin de leur canne à l'eau. L'exercice s'annonçait long et ennuyant, mais Shoma s'était engagé à l'amener en pleine mer, alors il n'allait pas revenir sur son engagement et puis dans le pire des cas il avait toujours sa petite bouteille de bière qu'il avait volé discrètement sur le comptoir avant de partir.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
La première heure en mer fut longue, mais Shoma réussi à tenir sans trop faire de vague. Il était resté assis près du vieil homme sans parler ni bouger. Seul le bruit de l'eau qui remuait apportait de l'action à la scène. Brok ou Plop, enfin le pingouin de l'équipage avait compris que sans la présence de sa jeune maîtresse, il n'était pas en total sécurité, voilà pourquoi il décida de rester calme comme une image sur la tortue. Parfois, le pêcheur regardait dans la direction de Shoma, il le regardait quelques secondes avant de pointer de nouveau la mer. Ses yeux étaient immobiles, sa respiration calme. C'était comme s'il ne faisait qu'un avec la mer. Shoma avait beau ne pas bouger, il n'avait pas la même détermination que son camarade de pêche. Imiter un homme ne veut pas dire être comme lui et malgré cela le capitaine ne bougeait pas. Figé, il fixait la mer afin de trouver le point sur cette étendue d'eau qui captivait son hôte.

Sanbi aussi était calme, elle gardait sa tête hors de l'eau et semblait en harmonie avec le ciel. Doux et magnifique, on aurait presque pu croire qu'il s'agissait d'une tortue apprivoisée, mais il ne valait mieu ne pas trop jouer avec le feu. La laisser dans son coin était la meilleure chose à faire. De temps en temps quelques petits poissons venaient nettoyer les parties de sa carapace qui se trouvaient sous la surface de l'eau et si l'on observait se va et viens des poissons, l'on aurait pu croire que les espèces aquatiques étaient bien plus pacifiques que les êtres humains, enfin ce n'était que la pensée du Shoma en voyant à quel point des poissons qui pouvaient très bien devenir d'un instant à l'autre de la nourriture pour sa tortue venir l'aider à se débarrasser de ses parasites et autres algues qui s'accumulent sur son corps.

D'un coup, la canne à pêche que tenait Shoma se mit à vibrer, un poisson mordait à la ligne et alors qu'il allait se mettre debout pour tirer de toutes ses forces et faire sortir le poisson qui venait de tomber dans son piège, le vieil homme se leva et regarda la surface de l'eau avant de mettre sa main sur le pirate et lui dire qu'il n'était pas nécessaire d'user de violence pour faire sortir le poisson de l'eau. Après lui avoir expliqué une technique relativement facile, Shoma s'exécuta et remarqua que l'homme avait raison. Son expérience était telle qu'il savait comment faire sortir un poisson de l'eau sans forcer, sans effrayer le poisson et comme un mouton qui suit le reste de son groupe, le poisson quitta la mer sans aucune résistance.

Intrigué par la capacité du vieil homme, Shoma lui demanda s'il avait un pouvoir où un don. Certaine personne n'avait pas besoin de fruit du démon pour avoir une capacité hors du commun. Ces personnes étaient rares, mais tout aussi fantastique que les utilisateurs de fruit. En entendant le pirate parler, le pêcheur se mit à rire avant de lui avouer qu'il était un homme tout ce qu'il y a de plus normal. Il n'avait rien de spécial si ce n'est le nombre d'année passer en mer. Il en avait attrapé des poissons. Des petits, comme des gros, mais avant de devenir un bon pêcheur, un bon homme de la mer, il avait commencé tous en bas de l'échèle. Il avait commis des erreurs, avait manqué de se faire emporter par la mer, avait passé des journées et des nuits sans rien attraper et que c'était tout ce qu'il avait vécu qui lui avait appris à être un bon marin. Ce n'était rien d'autre que le temps passer au large. Un bon cuisinier perfectionne son art en pratiquant, pareil pour un peintre, pour un marin, la méthode était la même.


" Vois-tu pêcher avec une canne est très différent de pêcher avec un filet. La patience. Voilà ce qu'il te faut. Avec le filet du vise le nombre, mais avec la canne, tu dois chercher la qualité. Certains poissons ne sont pas facile à capturer, voilà pourquoi j'ai une canne et un filet. Si tu retires le poisson avec autant de force, il commencera à se débattre et tentera à tous les coups de fuir et effraiera les poissons proches de lui, mais si tu fais preuve de patience et arrive à trouver le sens de la vague qu'il crée en bougeant, alors il te sera facile de le faire sortir de l'eau sans qu'il ne comprenne qu'il se trouve déjà dans un piège. "

"Je vois,je vais recommencer alors. Je fais quoi du coup avec ce poisson ? "

"Tu peux le donner à ton ami le pingouin, il regarde avec insistance dans la direction de ta prise, je suppose qu'il veut en faire son repas. "

Effectivement, les yeux du petit animal ne regardait qu'une chose, le poisson que venait de capturer son capitaine. Afin de le récompenser de n'avoir commis aucune gaffe, car habituer à en faire, Shoma lui jeta le poisson. Un, puis deux et enfin trois, plus les poissons mordaient et plus les deux hommes nourrissaient le petit être qui se croyait être au paradis. Jamais il n'avait autant mangé sans faire le moindre effort. La nourriture venait à lui, encore mieux que dans ses rêves. La deuxième heure était relativement calme. Aucun poisson ne mordait et les deux hommes retournèrent dans leur mutisme, laissant la lune faire la conversation aux étoiles sans être dérangée.

Après un long moment immobile, Shoma se leva afin d'aller soulager sa vessie. Il avait bu beaucoup d'alcool et le tout commençait à arriver très vite au niveau de la sortie et quand cela arrivait, il se devait de tout laisser sortir. En retournant à sa place, il remarqua que le vieil homme avait ouvert sa bouteille de thé froid et lui avait posé une tasse près de lui. La nuit serait longue et pour ne pas rester assis à la belle étoile et prendre froid, car un petit vent commençait à souffler, le pêcheur enfila un petit gilet en laine. Le vent soufflait, mais il ne faisait pas froid, au contraire, il était plutôt tiède. Giles, le pêcheur, expliqua au pirate qu'il s'agissait une ronde amoureuse entre le ciel et la mer. Un peu comme si le ciel chuchotait quelques choses à la mer. Un secret que nulle ne pouvait comprendre, un secret bien gardé. Shoma ne comprenait pas un mot à ce qu'il disait, la mer ne pouvait parler au ciel et vice-versa, mais qu'importe.

Tout en buvant sa tasse de thé froid, qui était très bon d'ailleurs, Shoma observait le familier de sa vice-capitaine et son navire. Le thé était excellent. Un mélange de feuille de cerisier finement coupé avec un arôme de mandarine et une zeste de pomme. Une boisson qui allait parfaitement avec le lieu et le décor. Le vieil homme quant à lui regardait fixement le pirate observer ce qui semblait être une partie de sa famille avant de lâcher un sourire en coin très discret et tourner la tête en direction de la mer. Il ne lâcha pas un mot, pas un bruit, mais semblait plus content extérieurement, comme s'il avait découvert quelque chose que peu de personnes n'avait vu. Sait-on jamais, même les plus grosses brutes ne sont pas insensible à tout ce qui les entourent.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
La troisième heure ressemblait comme deux gouttes d'eau à la seconde. Calme et sans action, mais ce fut aussi le moment propice à un dialogue de fond entre les deux hommes. Giles le pêcheur se confia à son nouvel ami. Il n'avait aucune raison de le faire, mais étant donné qu'il n'avait plus de familles, ni ami, tous emporter dans l'autre monde? Soit par l'âge, soit par la maladie soit par la mer, il s'était retrouvé seul au monde. Triste vie quand même. Profitant d'une chaleur humaine avec lui, il délia sa langue afin d'en apprendre plus sur l'homme qui se trouvait à ses côtés, mais également pour lui conter ses aventures en mer. Un vieux loup de mer comme lui avait au moins mil et une histoire à raconter à un homme d'action telle que Shoma. Ce fut d'ailleurs entre deux histoires que le vieil homme demanda au capitaine pirate la raison pour laquelle il avait choisir une telle voie. Malgré son âge avancé, Giles n'était pas dupe. Il avait remarqué dès le début que l'homme qui l'avait stoppé dans le port était un capitaine pirate. Même s'il passait sa vie en mer, il aimait regarder les affiches de recherche de la marine, un peu comme une sorte de passe-temps. Il savait que Shoma était un pirate très dangereux. La marine n'aurait jamais pris la peine de lui mettre une telle prime si ce n'était que pur mensonge.

En réponse à cela, Shoma laissa un silence. Ce n'était pas un mensonge, d'ailleurs il acceptait pleinement sa prime. Il n'était pas un garçon de coeur. Le chercher était dans la plupart du temps significatif de trouver la mort et sur ce sentier beaucoup de monde avaient perdu la vie. Voyant que le pirate ne répondait pas, le vieil homme changea de question et lui demanda la véritable raison de sa présence. Si c'était à cause de l'alcool où une raison quelconque qu'il n'avait pas envie de lui dire.


" Au début je pense que c'est à cause de l'alcool que je suis venue ici avec vous. Disons que prendre le large avec un vieillard ne fait pas partie de mes occupations favorites, mais en même temps je voulais m'écarter de tout et seul la mer procure cette sensation. Mais maintenant que l'alcool commence à faire de moins en moins d'effet, je ne regrette absolument pas ce moment, même si la présence d'une belle jeune femme aurait été meilleur."

"Hahaha, je vois, mais en tout cas je te remercie de partager ce moment avec une vieille branche tel que moi."

"Pas de quoi."

"Dis-moi tu as quel âge sinon ?"

"21 pourquoi ?"

"Tu me rapelles simplement mon fils, il avait le même âge que toi quand il a lui aussi décider de prendre la mer, mais malheureusement il n'est jamais revenu. "

" Si vous saviez qui je suis, pourquoi m'avoir laissé vous accompagner ?"

"Simplement parce que ma femme croyait que derrière l'image de grosse brutes, il y avait des personnes aimables et que tout le monde gagnerait à apprendre à les connaître. Durant une grande partie de sa vie, elle à tenue une taverne et tu serais surpris des confidences que certains pirates et autres bandit lui racontaient. Elle était comme ça, elle aimait le dialogue. "

" Vous pensez donc que j'en fais partie ?"

"Qu'importe mon avis, seul l'image que tu as de toi est important. "

Le vieil homme disait vrai. Shoma avait toujours avancé dans la vie sans prendre en compte l'image que les gens avaient de lui. Il était un pirate après tout et vivait sa vie comme bon lui semblait, mais aujourd'hui, alors que rien n'aurait pu prédire qu'il allait passer une nuit à la belle étoile en compagnie d'un grand-père à pêcher au beau milieu de la mer, Shoma se sentait bien. Il n'avait pas passer un moment aussi calme et reposant depuis plusieurs mois. Il faut dire que la vie d'un pirate n'est pas de tout repos. Parfois ne rien faire et prendre le temps de regarder le monde est aussi bon que de mettre la main sur un trésor. Un petit moment de détente dans un monde d'action.

Les deux hommes continuèrent ainsi durant une bonne demi-heure jusqu'au moment où la canne de Giles se mette à vibrer. Cette fois-ci le pêcheur venait d'attraper son premier poisson. Comme un maître qui enseigne à son élève, il expliqua au pirate la manière pour faire sortir de l'eau un poisson armé. Le poisson n'avait même pas encore montrer le bout de son nez que le pêcheur savait déjà le poisson qui avait mordu à l'hameçon. Pour Shoma c'était du bluff, ce n'était pas possible de connaître à l'avance ce genre de choses. C'était comme savoir quelle boule allez être tiré au loto et encore, il y avait plus de poisson dans la mer que de boule dans une partie de loto. Mais quand le petit monstre quitta la surface de l'eau, il s'agissait bien d'un poisson armé, Shoma en resta sans voix et voulait en savoir plus sur la manière qu'il s'y était pris pour pêcher avec autant de précision, mais après un petit rire, le pêcheur lui expliqua que la raison était très simple, l'appât qu'il avait posé était tout simplement la nourriture du poisson armé, rien de plus. Il n'avait pas besoin d'expérience où rien. S'il ouvrait un livre de pêche, alors il aurait lui aussi pu attraper le poisson de son choix.

Une fois le poisson armé hors de l'eau, Giles l'ouvrit afin d'en sortir son estomac et l'accrocher à sa canne, puis le jeta dans l'eau. Maintenant que toutes les conditions avaient été réunis, il allait devoir se montrer patient afin d'attirer le poisson de ses désirs. Le poisson lune ne se montrait que les soirs de pleines lunes et appréciait l'estomac de poisson armé, se met était si apprécié par le poisson que le simple fait de sentir le sang de ce dernier dans l'eau suffit à le faire quitter les abysses de la mer afin de remonter à la surface. Une chose très rare pour un poisson des profondeurs.

Attendre, attendre et encore attendre, voilà ce que fit Giles durant longtemps. Shoma quant à lui passait son temps à aller jeter un coup d'oeil au poisson qui se trouvait dans le filet. Il y en avait assez pour nourrir une vingtaine de personne, mais si le vieil homme ne s'était pas déplacé pour voir ses prises, c'était sans doute qu'il savait que celui qu'il cherchait ne serait sans doute pas dans son filet. Les poissons qui se trouvaient dans son filet étaient sans doute destinés à la vente, tandis que celui qu'il cherchait était l'objet de sa quête, le Graal d'un vieil.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
"Je pense que.. "

"Chut, regarde il approche!"

En effet, sous la surface de l'eau une lumière vive remontait lentement en direction du navire. A la vue de sa proie qui approchait, le vieil homme demanda à Shoma de ne plus bouger. De rester aussi immobile qu'une statue. Le poisson était très rapide et craintif. Au moindre signe de danger il pouvait fuir très vite et ne jamais revenir. De plus ce poisson était extrêmement fragile, même s'il mordait à l'hameçon, il fallait le faire remontrer sans l'effrayer sinon il perdait tout son brillant et n'était plus qu'un poisson ordinaire. Ce qui faisait la rareté de ce poisson est que même s'il se trouvait hors de l'eau, il continuait à briller de mil feux. Attraper le poisson était une chose, mais lui faire conserver son brillant en était une autre. Cette fois-ci il n'avait pas le droit à l'erreur, il avait attendu ce jour depuis très longtemps et ne pouvait se permettre de laisser cette chance passer. Il le savait s'il n'arrivait pas à attraper le poisson aujourd'hui, il n'aurait peut-être plus d'occasion de le faire. C'était tout où rien.

Comme s'il se trouvait devant une finale de coupe du monde au moment des tirs au but, Shoma ne bougeait pas d'un pouce. Il regardait fixement les mouvements du poisson dans l'eau et attendait le moment où ce dernier allait mettre l'appât dans sa bouche. Sur le navire plus personne ne bougeait. Sanbi et Plok, nouveau nom du pingouin étaient tous deux en train de dormir, tandis que Giles lui était debout sur ses faibles jambes et agitait à gauche, puis à droite sa canne. En bougeant ainsi l'hameçon, il essayait d'attirer le poisson, lui donner envie de manger le l'appât. Quitter les abysses de la mer pour remonter à la surface devait être un exercice fatiguant pour un si petit poisson, il fallait lui donner envie de reprendre des forces, de manger un plat qu'il aime tant, mais qu'il ne peut manger souvent. Un véritable travail d'orfèvre réaliser par un homme plus expérimenté que jamais.

Au bout de dix minutes de suspens, le poisson lune tomba dans le piège et mordu le bouc d'estomac et se retrouva pris au piège, mais voilà maintenant une seconde bataille commençait, il fallait le faire sortir de l'eau. Le vieil homme demanda à Shoma d'aller prendre pour lui une petite boite dans laquelle il lui demanda de mettre de l'eau de mer. Giles voulait pêcher le poisson, mais pas le tuer, il voulait l'emporter avec lui jusqu'au lieu où reposait sa femme. Le plan était plutôt simple, mais voilà sur la tortue des Red Spectres, il n'y avait aucun ponton et Shoma n'était pas genre de type à pouvoir se jeter à l'eau. Au contraire, il faisait partie de ceux qui n'avaient pas le droit de piquer une tête sous peine de ne plus pouvoir remonter à la surface.

Shoma se retrouvait devant un dilemme, il savait qu'entrer dans l'eau de mer lui était impossible, mais il ne pouvait pas gâcher le rêve d'un vieil homme, alors qu'il était sur le point de se réaliser. Si c'était lui, il n'aurait jamais pardonné à une personne qui empêche la réalisation de son objectif, alors il décida de prendre sur lui et de tenter de remplir son petit aquarium. Quittant le vieil homme sur la pointe des pieds, Shoma se dirigea vers la montagne de pic qui ornait son navire et tenta de se frayer un chemin vers la surface de l'eau.

La partie sud de son navire était submergé, c'était donc de cette partie qu'il irait remplir le récipient. En chemin, il marcha sur une algue qui manque de le conduire directement sur un petit pic très pointu et qui contrairement aux autres qui ornaient le navire se trouvait être à hauteur d'homme. Juste assez court pour pourfendre n'importe quel idiot assez malchanceux pour tomber dessus. Une arme mortel, la mort assurer pour la personne qui se voit percer par cette pointe.

Par chance il réussi à utiliser son ombre afin de couper la pointe du pic. Plus de peur que de mal. Il s'en sorti avec un petit mal de ventre, mais rien de bien méchant. Après ce petit épisode, Shoma manqua de tomber dans l'eau, mais réussi à s'agripper à la paroi et tandis qu'il se tenait à la tortue avec une main, il remplie l'aquarium avec l'autre, puis il utilisa son ombre afin de déposer l'objet en hauteur et remonter sur la tortue. L'eau était son point faible et pour rien au monde il ne se laisserait tombé. Une fois sa mission accomplie, le pirate retourna au niveau de la tête de la tortue retrouver le vieil homme. Ce dernier était toujours en train de tenter de remonter le poisson à la surface. Il transpirait de grosses gouttes de sueurs, mais restait très concentré sur sa tâche. Son regard en disait long sur sa détermination. Un tigre, voilà l'impression qu'avait Shoma de lui. L'homme était comme un prédateur qui ne voulait pas laisser sa proie fuir d'entre ses crocs.

Au bout de dix minutes de combat intensif, Giles réalisa un coup de maître. Trois tours de cannes et le poisson sauta en l'air un peu à la manière d'un dauphin qui saute hors de l'eau et tomba directement dans l'aquarium que tenait Shoma, lui jetant par la même occasion un peu d'eau de mer. Une fois la capture réalisée, le vieil homme tomba sur les fesses. Il était épuisé par la tâche qu'il venait d'accomplir. Il avait attendu ce jour depuis longtemps et n'en revenait toujours pas. Au bout du compte il avait enfin réussi à mettre la main sur le poisson qu'il avait promis à sa douce. Dans la petite boite, le poisson était en pleine forme. Heureusement pour Giles, il avait réussi à mettre le poisson en cage avant qu'il n'arrive à manger complètement le bout de viande qu'il avait dans la bouche et maintenant il était sien et pouvait rentrer et aller montrer à sa femme qu'il avait réussie à tenir sa promesse. Il était maintenant libéré de sa promesse. Shoma posa le bocal sur le sol et regardait le poisson qui s'y trouvait. Petit et lumineux, le poisson lune émettait une lumière si vive que l'on pouvait la comparer à une petite lune.

Assis sur la tête de la tortue, Giles pleurait de grosses larmes. Il venait enfin d'accomplir son rêve. Si sa femme aurait été encore de ce monde, il était certain qu'elle serait fière de lui. Devant cette scène, Shoma préféra laisser son nouvel ami seul un instant. Ce n'était pas tous les jours que l'on réalisait son rêve. D'ailleurs c'est en voyant le bonheur qui remplissait le vieil homme que le capitaine compris qu'à force de travail, de détermination et d'effort, lui aussi arriverait à accomplir ses objectifs. Il n'était pas pressé, il ne faisait pas le course contre le temps. Bien au contraire, il était prêt à prendre tout le temps qu'il faudra pour y arriver, mais il en était certain, un jour, ce serait à lui réussir. Qu'importe les sacrifices à faire, il hisserait les siens au plus haut niveau possible.

Une fois l'émotion descendue, les deux hommes remontèrent le filet qu'ils avaient lancé de l'autre côté de la tortue et firent demi-tour afin de retourner au port. La nuit allait bientôt finir et ils n'avaient plus rien à faire, alors autant rentrer. Malgré la fatigue qui le gagnait, Plop réussi à conduire le navire jusqu'au port grâce au poisson qui lui était offert pour sa coopération. Une fois de retour sur le port, le vieil homme offrit au pirate ce qu'il avait gagné en mer. Il aurait aimé lui donner bien plus, mais n'avait rien, mais Shoma accepta le cadeau, non pas qu'il aimait le poisson, mais un membre de son équipage trouvait les poissons beaucoup plus appétissant que les pièces d'or.


"Tu sais, pour la question que tu m'as posée plutôt! Je pense que tu n'es pas comme tous les pirates qui errent dans cette ville sans faire de grabuges, uniquement parce que l'île est protégée. Peut-être que ma femme avait raison. Héhé."

"Merci pour les poissons."

"Non, toi merci pour cette soirée. Je te suis infiniment reconnaissant ."



FIN
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma