Un adversaire de taille

Après son aventure dans la forêt des joies, Shoma avait décidé de prendre soin du jeune Opacho, petit garçon âge de six ans le temps que ce dernier retrouve assez de force pour retourner chercher ses parents. Un employé du parc qu'il avait interrogé, lui avait dit que tous les enfants qui se trouvaient dans le parc devaient impérativement être accompagné d'adulte, mais quelques minutes plus tard quand Shoma venait à lui apporter la preuve du contraire, le stand avait été subitement fermer, ce qui rendit le capitaine suspicieux, mais maintenant qu'il avait pris sous son aile le petit bonhomme, Shoma se devait de trouver ses parents. Un enfant qui disparait ce n'était pas tous les jours que cela devait arriver, ce qui laissait présager que des personnes seraient quelque part au niveau du parc d'attraction à chercher comme des fous où pouvait bien se planquer le petit Opacho. Jour après jour, Shoma avait pris les devants et s'était rendu aux alentours du parc d'attraction afin de questionner les passants sur des personnes qui étaient éventuellement à la recherche d'un enfant, mais à chaque fois qu'il approchait un couple, où des personnes isolées, Shoma se heurtait toujours à la même réaction.

Qui voudrait parler à un homme dont la tête est mise à prix et dont la réputation pourrait en faire trembler plus d'un. Quand les personnes qu'il tente d'interroger ne tentent de fuir, ils tombent dans les pommes à cause de la peur qu'inspirait le pirate. Force est de constater que plus il accordait un peu de son temps à la recherche d'information pouvant aider le petit Opacho et plus il s'énervait devant l'impasse dans laquelle il se trouvait. S'il ne tombait pas chaque jour devant le corps blesser du petit bonhomme, Shoma aurait sans doute abandonné les recherches depuis longtemps, mais le visage du petit être qui luttait entre les deux mondes était une bonne raison pour que Shoma ne baisse pas les bras et continue de fouiller l'île de parcelle en parcelle jusqu'au jour où il arriverait à trouver la famille du morpion.

Jours après jours, Shoma enchaînait les trajets entre le port où son équipage stationnait et la forêt des joies, mais rien, aucun indice, personne ne connaissait Opacho. Personne n'avait signalé la disparition d'un enfant, personne n'était en train de chercher une personne disparue. Une fois Shoma tomba sur une jeune femme qui semblait chercher quelqu'un, alors pensant avoir trouvé un membre de la famille de son protégé, il s'était approché de la jeune femme et lui demanda si elle avait perdu un jeune garçon de 6 ans. La femme observa le pirate avant de lui répondre tout en tremblant de peur qu'elle cherchait l'une de ses boucles d'oreille, mais s'il ne lui faisait aucun mal elle était prête à lui donner de tout ce qu'il voulait. Devant la réaction de la femme, Shoma décida de poursuivre son chemin. Il ne pouvait pas lui en vouloir, il était connu à travers le monde et sa réputation n'était pas celle d'une personne que l'on aimerait aider, mais bien d'une personne dont il faut se méfier et éviter quelque sois les raisons.

Durant le quatrième jour, Shoma rentra à son auberge afin de veiller sur son patient, mais quand il poussa la porte de sa chambre il découvrit qu'il manquait une personne. Opacho n'était plus sur son lit. Après ce qu'il avait subi, il n'était pas prêt à pouvoir quitter son lit. Du repos, c'était ce dont il avait besoin. Un petit corps aussi fragile que le sien ne pouvait pas récupérer aussi vite qu'un corps adulte. Quittant sa chambre très rapidement, Shoma descendit à l'accueil afin de demander au concierge s'il n'avait pas vu un jeune garçon. L'homme lui confirma qu'il avait vu un garçon quitter l'établissement en sifflant. Ne voyant rien de mal, il le laissa partir avant de retourner en cuisine préparer le repas du midi.

Shoma poussa avec violence le concierge avant de lui dire que la personne avec des bandages qui lui avait dit de ne laisser sous aucun prétexte était justement le petit garçon qui avait quitté son établissement. L'homme percuta sa chaise avant de se cogner la tête contre le mur de béton. La douleur lui faisait très mal, mais si jamais l'homme qui se tenait devant lui décidait de lui faire payer son erreur, il était certain de ne pas voir le soleil se lever, c'est pourquoi malgré la douleur il se leva et demanda au capitaine pirate ce qu'il pouvait faire pour rattraper son erreur. N'ayant pas le temps à perdre, Shoma lui ordonna de préparer des serviettes chaudes et des bandages. Il allait en avoir besoin, car s'il en faisait trop, Opacho risquait d'ouvrir ses blessures et cette fois-ci il pourrait y rester. Détruisant ainsi tous les efforts du capitaine des spectres.

Au fond de lui, une petite voix disait à Shoma que la personne qu'il cherchait ne pouvait être qu'à un seul et unique endroit. Il s'agissait de la forêt des joies. Pourquoi ce lieu ? Shoma ne le savait pas, mais il avait une intuition. C'était las-bas qu'il avait rencontré Opacho. S'il était venu avec de la famille il y avait des chances même infimes qu'il ait décidé d'y retourner afin de retrouver ses parents. Shoma savait que s'il se trompait, alors il ne reverrait sans doute jamais le petit bonhomme, il devait donc réussir à tout prix. L'échec n'était pas permis d'autant plus qu'une vie était en jeu.

Arrivé en trombe à la forêt des joies, Shoma se mit à marcher dans tout le parc en criant le nom du petit homme. Section par section il criait. Encore et encore. La foule le regardait comme s'ils étaient devant un fou qui se donnait en spectacle, mais cela n'arrêta pas le capitaine. Après une bonne demi-heure à s'égosiller, les efforts du pirate fini par payer et Shoma mit la main sur Opacho allongé sur un banc. Sur sa bouche plusieurs miettes de sucres qui indiquait que le petit monstre avait acheté des friandises à se faire exploser le ventre. Malgré son grand appétit, Opacho était encore en convalescence et ne devait pas bouger. Maintenant qu'il avait retrouvé son patient, Shoma devait le transporter à l'auberge et s'assurer qu'il ne quitte plus sa chambre.

Pour Opacho il n'était plus question de rester dans la forêt des joies. Direction le port où stationnait le reste de l'équipage des Spectres.


Dernière édition par Mantle Shoma le Mar 28 Aoû 2012 - 1:34, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Un adversaire de taille Sans_t12

Quatrième voie de Grand Line, première île connue sous le nom d'Innocent Island... J'étais de retour sur la Mer de tous les Périls, celle que l'on emprunte d'ordinaire entouré d'un équipage solide, capable de tenir tête aux plus dangereux des hommes, des bêtes ou toute autre chose en voulant à votre vie. Trois ans que j'avais fais mes premiers pas sur cette mer... forcé de rebrousser chemin après être tombé sur une embuscade d’infâmes pirates, ces derniers m'ayant infligé de terribles blessures... Tss, il était à présent temps de prendre ma revanche sur Grand Line ! Et quelle meilleure façon pour se faire que de se lancer sur les traces d'une pourriture de hors la loi ? Foutu pirate comme j'en ai horreur, un assassin qui mériterait de finir comme les victimes qu'il laisse derrière lui. Mantle Shoma... une prime estimée à 56,000,000 millions de Berrys, ce n'est tout de même pas rien. Des crimes commis qui restent impunis, de l'agitation procurée dans chaque ville où il passe, ce jeune pirate débutant représente déjà une menace pour la tranquillité de ce monde.

Telle est l'une des raisons qui m'a poussé à suivre sa trace, à le traquer jusqu'ici, sur Grand Line.

La menace qu'il représente, mais pas que. Il se trouve que cet enfoiré doit payer pour un meurtre qui m'atteint tout particulièrement. Il se trouve que l'homme assassiné en question, il n'aurait jamais dû ne serait-ce que poser un doigt dessus. Déjà que je ne supporte pas les pourris de son espèce, au point que j'en suis devenu Chasseur de Primes, afin d'écraser les criminels courant encore en liberté, échappant aux griffes acérées de la Marine. Mantle Shoma est l'un d'eux, il est ma cible numéro une, je ne compte pas le lâcher avant de l'avoir conduit en taule, clairement. Appuyé contre la façade d'une taverne, je m'allume une cigarette, sale manie quand je sens l'excitation d'un combat approcher. Portant le tout à mes lèvres, j'en tire une bouffée avant de souffler un bon coup, profitant des effets de la nicotine sur mon organisme. Bordel, il n'y a pas à dire, fumer améliore grandement la vie. Ce que je fous ainsi, à attendre sagement près d'une taverne ? Que ma prime se manifeste, ce qui ne devrait vraiment pas tarder.

De source plus ou moins sûre, l'on m'a confirmé qu'il s'est rendu à la fête foraine il y a de cela un petit moment. Il semblait chercher quelqu'un ou quelque chose, nul doute qu'il finira par revenir sagement auprès de son navire une fois cette chose retrouvée. Et effectivement, l'intéressé ne tarde pas à pointer le bout de son nez. Revenant tout juste de la forêt des Joies, il avançait avec dans ses bras un... euh une... euh... mais qu'est-ce qu'il transporte au juste ?! À mi chemin entre le gosse et la vache, un mélange étrange mais néanmoins efficace offrant un parfait petit homme-vache ? Tss, on rencontre vraiment de tout sur Grand Line... Pour autant, je n'aime pas les gosses, alors il aura intérêt à dégager d'ici quand les choses tourneront au vinaigre entre son papa et moi. En parlant de baston, je zieutais les environs, histoire d'évaluer la zone de combat qui s'offrait à nous. Un port, donc un sacré morceau d'espace libre avec peu de civils risquant d'être pris dans l'affrontement. J'allais pouvoir me donner à fond, une bonne chose.

Sans plus attendre, j'allais à l'encontre de Mantle Shoma, lui barrant la route brusquement. Sans dire mot, je balançais la fin de ma clope à ses pieds, pur geste de provocation, avant de m'exprimer sur un ton âpre.

    - Mantle Shoma... on se rencontre enfin... petit enfoiré. Tu te demandes qui je suis ? Jay Lee, connu sur les Blues sous le surnom du Tueur de Pirates, flippant hein ? Je ne vais pas te mentir, j'ai une furieuse envie de t'éclater les dents avant de te briser le moindre os possible de ton corps. Je ne t'aime pas, j'suis un Chasseur de Primes, fais le rapprochement et tu découvriras le sort qui t'attends. Tu vas payer pour la mort de mon ami, raclure !
    Tel un grand-frère, Shoma porta le petit Opacho jusqu'à l'auberge où il allait pouvoir l'allonger et prendre soin de lui. Plus question de sortir en cachète et encore moins de quitte sa chambre. Cette fois-ci il allait être en quarantaine totale. Même s'il était barbant, Shoma savait qu'il agissait pour son bien. Si ce n'était pas lui qui le faisait, alors personne ne le ferait. Il vaut mieux avoir une personne qui nous prive de ce que l'on veut pour notre bien qu'une personne qui vous laisse agir à votre guise, alors que cela est néfaste pour vous. Après ce petit épisode intense, mais court, Shoma pensait en avoir fini. Il avait même pensé à aller se coucher aussi, histoire de rattraper un peu ses nuits blanches à surveiller son patient, mais un événement se mit en travers de sa route. Un homme avait trouvé intelligent de jeter un mégot de cigarette sur son passage. N'ayant pas de temps à accorder à ce genre de personne, Shoma l'écrasa complètement avant de poursuivre sa route. Les personnes qui jouent les mecs cool il en croise tous les jours et chaque jour c'est la même histoire qui se répète.

    Après la cigarette, l'homme se mit directement sur la route de Shoma, lui barrant ainsi l'accès à la taverne où il comptait se rendre. Une fois encore, Shoma fit comme si rien de tout cela ne s'était passé et allât même jusqu'à demander pardon avant de s'écarter du chemin afin de laisser passer l'homme qui visiblement trouvait intelligent de jouer à la statue au beau milieu d'une route. Maintenant libérer du plouc, Shoma s'en alla vers sa destination, avant de se stopper de nouveau quand la statue décida d'ouvrir la bouche afin de laisser échapper quelques phrases.

    Mantle Shoma, oui c'était bien lui, il n'y avait pas erreur sur la personne. Petit enfoiré. Aussi, par moment il l'était, mais pas pour tout le monde, quoi qu'en général, il était un grand enfoiré, même si la plupart des personnes n'osaient pas le lui dire, mais Shoma n'était pas dupe, seul les lâches et les couards n'osaient pas le lui dire en face, car ils craignent pour leur vie à juste titre. L'homme se jeta même des fleurs en croyant que Shoma avait la moindre envie de savoir quel idiot pouvait bien se mettre en travers de son chemin juste pour lui parler. Cet homme aurait bien pu être un amiral, son cousin voir même l'un de ces fameux dragons célestes qui ont fait de cette île une île protéger qu'il n'en avait rien à faire. Il était bien trop occupé à venir en aide à un enfant pour jouer avec lui. S'il voulait vraiment lui parler, alors il n'avait qu'à prendre un ticket et attendre son tour.

    Visiblement la personne qui venait de jeter sa cigarette sur son chemin avait une dent contre lui. Un autre emmerdeur. Shoma ne pouvait se dire innocent, il avait fait tellement de choses jusqu'à présent que rare sont les coups, les attaques, les meurtres et les assauts où il n'avait pas été présent. S'il voulait tant que ça lui faire la peau, il aurait dû le faire quand il en avait les moyens. Le tueur de pirate, ce nom ne lui était pas inconnu. Tout pirate naviguant sur South Blue à déjà au moins entendu une fois parler de cet homme. Un chasseur de prime qui préfère tuer ses victimes plutôt que de les capturer en vie. Une légende urbaine intéressante, mais qui n'avait jamais de visage. A force d'entendre parler du tueur de pirate et ne jamais le croiser, Shoma et bien d'autre capitaine finirent par penser qu'il ne s'agissait que d'une fable créer de toute pièce par les habitants de quelques îles afin de faire peur au pirate. Si cet homme était bien le fameux tueur de pirate, le dénommé Jay Lee, alors cela voudrait dire que les nombreuses victimes qu'on lui donnait étaient bel et bien morte.

    Dans le monde, il y avait trois catégories de personnes que Shoma ne pouvait blairer. Il y avait la marine, les fous et en dernier lieu, les chasseurs des primes. Toujours dans le dos des pirates, ces hommes ne voulaient que l'argent, l'argent et enfin l'argent. Préférant chasser les hors la loi plutôt que de se ranger de leur côté. Un pirate gagne bien sa vie, alors pourquoi ne pas se ranger de leur côté plutôt que de les pourchasser. Certains sont même prêts à vendre leur mère si cette dernière avait une prime sur sa tête. D'ailleurs cela faisait un bout de temps qu'il n'en avait pas croisé un. Le dernier devait remonter à son combat sur le cimetière d'épave. Excellent combattant d'ailleurs, dommage qu'il ait péri sous sa lame.

    Connaissant la ténacité de ce genre de bestiole, Shoma savait qu'il ne pouvait espérer qu'il décide de se calmer lui-même, voilà pourquoi il décida de continuer son chemin tout en répondant à son futur adversaire de n'a pas bougé. Il allait déposer l'enfant qu'il tenait dans ses bras à l'auberge et serait très vite de retour. Donner le dos de son adversaire était un geste à ne jamais faire. Beaucoup de personnes y ont laissés leur vie à cause de cela, mais visiblement ce tueur de pirate avait fait tous ce chemin pour le chercher, ce qui voulait dire qu'il ne voulait certainement pas abattre son adversaire aussi rapidement. La vengeance est un plat qui se mange froid, voilà pourquoi s'il voulait vraiment venger son ami, comme il le disait, il ne gâcherait pas sa victoire avec un coup aussi bas que d'attaquer dans le dos.

    Une fois à l'intérieur de l'auberge, Shoma confia l'enfant au reste de son équipage et leur demanda de ne pas sortir à l'extérieur. Si les rumeurs concernant ce chasseur de prime était vrai, alors sa puissance était largement supérieure à celle de l'ensemble de ses compagnons. Jay était le genre d'adversaire que Shoma devait s'occuper personnellement. De plus il avait une dent contre lui et non contre les autres. Les deux hommes devaient régler leur différent entre eux sans aucune intervention extérieure. Valentino fidèle à lui-même voulu entrer dans la danse, mais cette fois-ci Shoma posa son veto, personne ne devait intervenir, personne. Une fois les choses mises au clair, Shoma quitta la taverne afin de retourner à la rencontre du chasseur. Maintenant qu'il avait les mains libres et savait son patient à l'abri, ils pouvaient commencer.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
    Non mais j'hallucine... c'est qu'il a subtilement tenté de m'éviter ce petit péteux. Le coup du je continue ma route comme si de rien n'était, c'est un peu trop gros. Je n'aime pas ce genre de comportement, il se croit trop puissant pour m'accorder de son précieux temps ? Les pirates... tous des enflures. Au final, il semblerait que seul les mots retiennent l'humble personnage répondant au nom de Mantle Shoma. Il n'y avait pas erreur sur la personne, cette gueule de petit merdeux collée parfaitement à l'avis de recherche en ma possession. À l'écoute de mes paroles, lorsqu'il apprit qui j'étais, il préféra déposer le mioche en lieu sûr, sachant pertinemment que dans très peu de temps, cela allait chier entre nous. Bien qu'animé par l'envie de lui botter le cul, les membres frémissant à l'idée de lui encastrer mon poing dans sa tronche de petit con, je restais calme. J'en avais besoin, ne pas exploser totalement. Contenir ma rage un moment, avant de tout laisser ressortir brusquement et lui en mettre un maximum dans la face. Cette idée se révélait bien plaisante, j'en souriais...

      - Bon, papounet a couché l'gosse, on va pouvoir passer aux choses sérieuses maintenant ? Je n'ai pas fait tout ce chemin uniquement pour t'insulter, tu t'en doutes.


    Et comme pour renforcer ces mots, ma main droite s'empare de l'épaisse chaîne métallique enroulée autour de mon cou, soulevant ainsi l'arme pendant à mon dos. Mon arme favorite, un fléau à deux branches recouvertes d'une couche de bandages. Nunchaku, tel est le nom qu'on lui donne. Celui-ci est pourtant unique en son genre. Disons simplement qu'il a été fait sur mesure, lors de mon passage sur une île de South Blue et qu'il faut une force non-négligeable pour pouvoir le manier. La raison ? Il est bien plus imposant qu'un nunchaku basique, à côté du mien, les autres passent pour de vulgaires cotons tiges. Il faut vraiment en avoir la maîtrise pour oser l'utiliser lors d'un affrontement, ce qui est mon cas. Sans vérifier que le pirate soit enfin prêt, je m'élance sur lui, arme en main. Rapide, droit sur lui, sans montrer d'intention particulière, la réussite de cette première attaque réside dans la surprise. Ce n'est qu'arrivé à quelques mètres de Shoma que j'agis réellement.

    Un premier pas, puis un second, un troisième puis toute une série. Plusieurs pas exécutés dans le vide, je marche littéralement sur l'air, donnant l'impression de monter un escalier invisible. La gravité n'ayant plus d'effet sur mon corps, sous l'activation de mon fruit du démon de la marche, tout devient chose sur laquelle je peux marcher. Ainsi, l'air lui-même devient une simple route sur laquelle je me promène sans difficulté. De ce fait, je me retrouve à présent juste au-dessus de Mantle, bien en appuis sur mes deux jambes. Je vais jusqu'à le dépasser, usant d'une telle agilité quand l'espace de quelques secondes, j'arrive dans son dos, mes pieds foulant à nouveau la terre de ce monde et amorce ma frappe. Poussant un cri rageur, mes bras s'activent et une branche de mon nunchaku entraînant l'autre, c'est un coup redoutable qui menace de percuter la chair de ce foutu pirate. Encore faut-il qu'il ne parvienne pas à esquiver cet assaut, qui sait ce dont il est capable.

    Aussi, après une première frappe à l'horizontale dans le dos, s'ajoute une seconde à la verticale, visant avec précision le crâne de Shoma.

      - CRÈVE FUMIER !

      Shoma allait voir si les rumeurs qui donnaient Jay comme un adversaire qu'il ne fallait pas prendre à la légère étaient véridiques où non. Armée d'une arme encore jamais inventé, le chasseur de prime semblait sur les nerfs. Comme s'il avait quelque chose sur la confiance qui l'empêchait de garder son self-control. Le combat n'avait même pas encore commencer qu'il criait et insultait dans tous les sens. Shoma était son adversaire et il le savait, alors pourquoi tentait-il de l'énerver, alors que cela ne marchait pas. Voulait-il obtenir un ascendant psychologique sur lui ? Si c'était le cas, alors il perdait son temps. Shoma n'était pas le père de ce petit et même s'il l'était cela ne changerait rien au fait qu'il s'était jeté lui-même dans la gueule du loup. Jamais un opposant au pirate n'avait cherché volontairement l'affrontement en sachant qui il était. Il y avait une première à tout, comme qui dirait. Autour d'eux, il n'y avait plus personne. En voyant les deux hommes se faire face tel des gladiateurs qui se regardaient avant de se battre tel des animaux sauvages, le peu de personnes qui se trouvaient dehors décidèrent de partir.

      La rue dans laquelle se trouvait les deux hommes étaient complètement vide et même les bars qui habituellement étaient bruyant et où on pouvait entendre de la musique de pirate restèrent silencieux. Dans les fenêtres des maisons et au-dessus des portes battantes des tavernes, des regards indiscret guettaient les deux hommes. Une situation qui rappelait étrangement les duels dans le far-west.

      Lequel des deux allait prendre les devants et passer à l'attaque. Certainement pas Shoma. Il n'avait rien demandé. Chasseur de prime où pas, il avait été sollicité, donc ce n'était pas à lui d'attaquer en premier, ce que compris immédiatement Jay. Il dégaina une arme aussi imposante qu'intrigante. Un nunchaku bien plus gros que la normal. Quatre, peut-être même cinq fois plus gros qu'un nunchaku standard. Manier une telle arme devait demander beaucoup de force physique, mais aussi une grande dextérité. Ce n'était pas à la porter du premier venu.

      Devant l'arme de son adversaire, Shoma se mit très vite à réfléchir. Combat après combat, il avait compris qu'une bonne analyse de la situation était nécessaire afin de maximiser ses chances de réussites. Nunchaku, une arme très utile pour le combat au corps-à-corps. Capable d'attaquer à courte comme à moyenne porté. Il s'agit d'une arme martiale, ce qui en plus des rumeures qui tournaient autour de son adversaire, confirmaient qu'il devait être un maître en la matière. Cinq fois plus imposant qu'un nunchaku normale, cette arme devait être particulièrement lourde ce qui devait amplifier les dégâts à ses ennemis, mais qui le rendait par la même occasion bien plus lourd. Gagner en puissance de destruction pour en perdre en vitesse, un choix pas forcément gagnant.

      Une première attaque est souvent une attaque afin de tester son adversaire. Un coup afin de jauger son niveau. Voilà pourquoi il était crucial pour Shoma de ne pas trop en dévoiler lors de ce premier échange. Il fallait donner l'impression à son adversaire qu'il avait un ascendant sur lui tout en évaluant son niveau pour garder une carte dans sa manche si cela s'avère nécessaire. Jay s'élança sur Shoma à la manière d'un athlète de saut en longueur qui prenait quelques petites foulés avant d'accélérer à toute vitesse. Sans pour autant lâcher son adversaire du regard, Shoma tenta d'observer le jeu de jambe de son adversaire, évaluant ainsi s'il pouvait contrer ce dernier avant qu'il ne l'atteigne, mais très vite il laissa tomber cette idée, quand il remarqua que malgré son arme lourde Jay était également rapide.

      Alors qu'il le croyait simplement rapide, le chasseur de prime monta littéralement sur l'air. Ce n'était pas une blague et encore moins des effets spéciaux. Son adversaire effectuait des mouvements de marche qui le conduisirent jusqu'à marcher sur une surface qui était jusqu'alors faite de vide. Stupéfait, car il s'agissait d'une chose nouvelle pour lui, Shoma resta néanmoins dans son combat. Pas question d'ouvrir la bouche aussi grande qu'un alligator pour un tour de magie de la sorte. Cela sentait le fruit du démon à plein nez. Shoma ne savait pas quel fruit il avait mangé, mais il n'y avait aucun doute dessus. Un homme qui marche dans les airs ce n'est pas possible. Dans un livre Shoma avait lu qu'un homme avait réussi à ouvrir la mer en deux afin de laisser passer un peuple entier, mais ce n'était que dans un livre. Un homme marchant sur l'air ce ne pouvait être que l'oeuvre d'un maudit des flots.

      Bien conscient de ce qui se passait, Shoma laissa son adversaire croire que faire usage de son fruit lui donnait un certain avantage face à lui. Shoma alla même jusqu'à le laisser passer au-dessus de lui sans bouger. Jay aurait très bien put lancer son attaque, alors qu'il se trouvait au-dessus de sa tête, ce qui aurait évidemment provoquer une esquive suivie d'une contre-attaque du pirate, mais ce dernier préféra gagner le dos du capitaine afin de lancer sa première offensive. Un cri sauvage provenant de son dos averti le capitaine du danger qui allait s'abattre sur lui. Comme il le pensait, la rage qu'avait le chasseur de prime à son encontre jouai en sa faveur. Où était la discrétion dans un cri d'homme de cromagnon ? Pour un assassin, il n'avait rien compris à la discrétion. Il était pour le moment aussi facile à comprendre qu'un livre de mathématiques. Si certain ne comprenait pas cet art qu'était les mathématiques, un docteur chevronné se devait d'avoir un certain niveau dans cette matière au combien difficile.

      Effectuant un saut en arrière, Shoma évita un premier coup qui allait très certainement lui briser une côte où deux. Utilisant ses bras afin de ne pas se faire un coup du lapin tout seul et donner à son adversaire une belle victoire par perfect, Shoma plia ses jambes afin de ne pas avoir simplement échangé ses jambes contre ses côtes. La première attaque passer, le capitaine pirate utilisa cette fois-ci la force de ses avant-bras combiné à celle de son ombre qui avait formé en-dessous de lui une sorte de ressort, il bondit tel un homme-ressort afin de contrer la seconde attaque qui venait lui broyer les os. Quand deux attaques se rencontre, c'est la plus forte qui l'emporte. Cette simple formule était valable dans ce cas. Si Jay avait lancé une puissante attaque, Shoma lui n'avait utilisé qu'une riposte pour la contrer. La simple force de ses bras n'aurait pas suffi à repousser le nunchaku du chasseur de prime voilà pourquoi il avait eu recourt à son ombre. Tourner un ressort à son maximum et relâcher le, vous obtiendrez alors un effet de rejet si puissant qu'il vous jettera très haut en l'air. Voilà ce qui permit à Shoma d'annuler l'effet destructeur de l'attaque de son adversaire. Les deux attaques s'étaient annulé en se touchant.

      Tandis que le nunchaku qui toucha la semelle du pirate remontait en direction de son propriétaire, Shoma utilisa ses bras afin de se remettre debout, avant de sautiller un peu sur place. Cette petite passe d'arme lui avait donné des fourmis dans les jambes. Première impression après cette première attaque, son adversaire n'était visiblement pas n'importe qui. Jay était bel et bien un adversaire contre lequel aucun de ses hommes n'aurait la moindre chance. Le niveau entre eux était assez proche, mais par rapport à ses compagnons, il y avait un très grand fossé. Même à plusieurs contre lui, il y avait de grandes chances que le chasseur de prime soit encore en situation de force.

      Devant un tel adversaire, Shoma retira ses sabres de ses vêtements. Il était temps de faire face à son adversaire avec sa pleine puissance. Si ce dernier se donnait à fond, alors il allait lui aussi tout donner. Tout en sautillant sur place, Shoma recula de quelques pas histoire de retrouver son espace vitale jusqu'alors violer par le chasseur de prime.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma

        -Tu danses bien ça oui, mais je m'attendais à mieux... Tu n'as pas peur de te couper avec tes petits couteaux ? Héhé... Moi qui m'attendais à un vrai combat. Je suis déçu. Pas étonnant que tu vailles si peu...

        Le gros dur te regarde dégainer tes lames et reculer en secouant la tête d'un air blasé...

        -Pff, je crois que je ne vais pas m'éterniser dans le coin... Tiens, mange donc celle la !

        Prenant son élan tel un fauve il bondit d'un coup dans ta direction, courant dans l'air au dessus du sol juste pour la frime pendant qu'il passe son énorme Nunchaku dans son dos pour en dissimuler le mouvement. Avant de le ressortir brusquement pour en propulser une extrémité droit vers ta tête comme s'il maniait un bâton. Les deux manches plus la chaine et la taille de son bras lui donnant une allonge tout à fait confortable...

        -TOUNUNCHAPIKU !

        Puis tournant sur lui même il modifie la trajectoire de son arme pour la faire tourner autour de lui et te frapper de toutes ses forces. Te rappelant brusquement que la vitesse va aussi de pair avec l'inertie, et fait que contrairement à tes prévisions ton adversaire arrive à être extrêmement rapide avec son arme énorme...

        Et les coups qu'il t'inflige en tournant à toute vitesse comme une toupie mortelle sont tous plus puissants et dangereux les uns que les autres...
        Après seulement un premier échange, Jay en conclu que Shoma n'était pas à sa taille, du moins ne remplissait pas ses attentes, comme s'il cachait sa puissance et savait qu'à tout moment il pouvait se défaire de son adversaire. Si tel était le cas, alors sa première attaque n'était pas destiné à les tester, comme toute bonne première attaque, mais simplement pour s'amuser. Jay était peut-être puissant, mais un lion ne joue pas avec sa nourriture. Quand une grande puissance sait qu'il peut à tout moment écraser ceux qui se dressent sur son passage, il n'hésite pas à perdre son temps avec et l'extermine. C'est sur cette base de raisonnement que Shoma décida de croire pour continuer à rester sur de lui. Il en avait combattu des adversaires, des forts comme des faibles et jamais ils n'avaient été aussi sous-estimé. Jay n'avait sans doute pas volé sa réputation de guerrier, mais Shoma non plus. Sa prime était certes très basse, sur ce point Jay avait complètement raison, inutile d'en parler, mais la prime ne faisait pas le bonhomme.

        S'il se basait sur la prime du capitaine pour ce faire une idée de sa puissance, alors Jay se trouvait à côté de la plaque, mais d'un autre côté s'il avait tenté de déstabiliser Shoma, le forçant ainsi à passer à l'attaque dans l'unique but de prendre l'ascendant psychologique sur lui, alors il pouvait déjà penser que son plan était tombé à l'eau. Jay était celui qui en voulait à Shoma, d'après ses propres termes, il avait cherché le capitaine pirate à travers les mers afin de le tuer, donc c'était à lui de passer à l'attaque et afin de se faire comprendre de son adversaire, Shoma préféra rester impassible à ses propos. D'ailleurs Shoma joint un léger sourire à son expression de statue, sourire qui était visible pour son adversaire. Le but de cette petite expression était d'énerver le chasseur de prime. Il avait beau être aussi fort que Shoma, il avait tendance à surestimer sa force, ce qui pouvait être un avantage pour Shoma. Plus il le forcerait à prendre les devants et plus ce dernier tomberait peu à peu dans le jeu du capitaine pirate.

        Combat après combat, Shoma avait compris que la simple force brut n'était pas suffisant pour gagner. Pour mener à bien un assaut il fallait utiliser sa force, mais également sa tête et contre un adversaire qui n'utilisait que ses gros muscle, il n'y avait rien de plus dangereux qu'un combattant qui arrivait à allier neurones et muscles. Un cocktail fort dangereux.

        Vite lassé par l'attitude de Shoma, Jay décida de passer à l'attaque, ce qui contraint Shoma à jouer une fois de plus la défensive, mais cette fois-ci son adversaire décida de jouer la carte de la puissance brut à fond. La première attaque du chasseur de prime força à échanger sa place avec son ombre tellement la vitesse à Jay utilisa son arme était impressionnante. Avec un nunchaku, ce dernier réussi à envoyer au pirate une attaque qui était le propre d'une arme rigide tel qu'un bâton où une lance. Grâce à son fruit du démon, Shoma réussi à éviter un coup puissant qui lui aurait causé d'important dégât au niveau cérébral et lui aurait empêché de contrer la seconde attaque qui était tout aussi puissante que la première. De tous les adversaires qu'il avait pour le moment combattu, Jay était sans doute le plus facile à combattre. Non pas qu'il était faible, non sur ce niveau il faisait plutôt parti des hommes que l'on pouvait qualifier de puissant, mais à force de n'utiliser que sa force et uniquement celle-ci, Shoma arrivait à chaque fois à trouver une parade où une esquive afin de laisser les compteurs à zéro.

        En effet une fois remis sur ses pieds, Shoma découvrit la dernière trouvaille du chasseur de prime. Une attaque de la toupie humaine. Une attaque à la fois offensive qui ne laissait très peu de possibilité à l'adversaire. L'attaquant pouvait frapper son adversaire avec des attaques répétés qui le frappaient jusqu'à la mort peut-être, mais aussi une force défensive très dur à détruire, mais voilà pour stopper une tel attaque Shoma utilisa ses sabres jumeaux comme bouclier. La qualité des sabres du capitaine était tel qu'il était très difficile de les brissés et même avec la force de rotation de sa technique, Jay ne pouvait pas briser la défense de Shoma.

        Si les sabres de Shoma étaient de très bonne manufacture, car faisant partie de la troisième catégories des meitous, les 50 Lames de qualité supérieure, Kietsu & Aishuu n'allait pas pouvoir tenir éternellement à défendre leur propriétaire si le combat s'éternisait, d'ailleurs à force de se frotter violemment contre l'imposant nunchaku du chasseur de prime, les lames devenaient de plus en plus rouge. C'est en voyant cela que Shoma décida de contre-attaquer. Il n'était plus question de reculer petit à petit dans le but de ne pas se faire acculer par Jay, non il allait utiliser la force de rotation de son adversaire à son avantage. En tournant sur lui-même Jay était capable d'attaquer à grande vitesse, mais son champ-de-vision était complètement nul, ce qui le laissait faible contre les attaques aériennes et provenant du sol.

        Comment attaquer un adversaire qui vous attaque sans relâche, cela aurait été impossible sans fruit du démon, mais étant maudit, Shoma disposait d'un panelle de technique adéquat contre ce genre de technique. Utilisant son ombre comme d'une toile d'araignée, Shoma la plaça sur le sol et se mit à reculer de plus en plus forçant son adversaire à avancer afin de briser sa technique, mais voilà plus il avançait et plus Jay s'entourait lui-même de l'ombre qui à force de grimper sur lui ralentissait petit à petit ses mouvements. S'il ne réagissait pas vite, il finirait par se retrouver ficeler tel un papillon dans le piège d'une dangereuse araignée et tel l'insecte, le chasseur de prime finirait de la même manière : dans les griffes du pirate. Mais avant que cela ne se produise, Shoma allait lui aussi faire attention, car plus il reculait et plus il s'approchait dangereusement des murs d'un établissement. Du bois, il en fallait plus pour le blesser, mais voilà ce retrouver coincé par une taverne et un imposant nunchaku, ce n'était pas le top pour combattre.

        Le plan de Shoma allait fonctionner, mais voilà la vitesse à laquelle il reculait était plus rapide que celle à laquelle son adversaire perdait de la vitesse, ce qui força le capitaine pirate à revoir ça contre-attaque. Plutôt que de le ralentir, Shoma opta pour le renverser au sol. La méthode était simple, en utilisant son ombre comme un tapis, il la ferait monter afin de jeter son adversaire au sol et si la capacité étrange qu'il utilise afin de marcher sur des surfaces invisibles venait à faire effet, il n'aurait qu'à orienter son corps dans une autre direction et ainsi lancer une attaque depuis le bas et ainsi privé son adversaire de l'un de ses pieds et pourquoi pas les deux. Privé de mouvement, il n'aurait plus jamais l'occasion de tourner à nouveau.

        C'est ainsi Que Shoma stoppa la seconde offensive de son adversaire. Il utilisa son ombre comme un levier afin de stopper la toupie et utilisa ensuite la chaleur de ses sabres rougit par les collisions avec l'arme du chasseur de prime afin de frapper dans le vif. Une attaque directe qui pourrait donner l'avantage à Shoma, mais rien n'était si certain étant donné que Jay avait déjà dit à son adversaire qu'il pouvait de défaire de lui quand bon lui semblait...


        Dernière édition par Mantle Shoma le Mar 9 Oct 2012 - 22:54, édité 1 fois
        • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
        Ton adversaire s’est laissé surprendre par ton petit manège. L’ombre s’est soulevé sous ses pieds et il s’est retrouve complètement déstabilisé. Mais Jay peut marcher sur l’air et l’air n’a pas de sens. Du coup, une fois à l’horizontal, il lui a suffit de mettre un pied devant l’autre pour avancer en direction du ciel. Tes lames lui passèrent donc en dessous, lui tranchant avec une méchanceté démentielle au moins cinq cheveux !! Il se mit à marcher tête en bas, les pieds bien calés contre des atomes d’oxygène.

        -Ha oui c’est vrai. Tu sais faire mumuse avec les ombres. Mon dieu, j’en tremble…

        Le visage juste à hauteur du tien, il te regarde avec un sourire méprisant. Mais vu qu’il est à l’envers, ça donc l’impression d’une moue dédaigneuse plutôt. L’idée de base reste la même. Il prend son nunchaku sans prévenir et balance un violent coup juste devant lui avec la ferme intention de vous déplacer la mâchoire en direction de tes omoplates. Bien amusé, il se met à courir en direction des nuages et se met à redescendre avec plus de vitesse que nécessaire pour te surprendre.

        Plein de sa vélocité, il se met à balancer des coups d’une rapidité étonnante, s’éloignant après chaque attaque et se rapprochant avant de frapper. De manière à pas trop te laisser d’occasion pour contre-attaquer, quoi. Il se recule soudain et attrape son nunchaku par la chaîne, laissant les deux poignées tournoyer joyeusement.

        -Attrape ça et dis moi ce que t’en penses !!

        Deux boulets de canons s’échappent des poignées et te foncent droit dessus, couvrant à peine le rire du chasseur de prime qui est pris d’une hilarité sans précédent.
          Une fois de plus la contre-attaque de Shoma ne servit à rien si ce n'est éviter à Jay de retourner cher son coiffeur à la fin du mois. C'était vraiment la première fois qu'un homme arrive aussi facilement à ce déjouer des attaques du pirate, pire encore celles-ci n'avaient aucun effet sur lui. De plus quelque sois la manière dont il tournait les choses dans sa tête Shoma n'arrivait pas à prendre l'ascendant sur son adversaire. Ce n'était pas sa force qui était un frein à sa victoire, mais bien le fruit du démon dont ce dernier tirait sa force. Qui l'aurait cru ? Un fruit capable de donner à son utilisateur le don de mettre de côté les forces de la physique. Non content de marcher dans le vide, le chasseur de tête arrivait également à marcher sur les techniques du pirate comme un vulgaire chemin inoffensif pour sa personne.

          De plus en plus énervé de voir son adversaire le repousser dans ses derniers retranchement tandis que de côté il n'arrivait même pas à le blesser, Shoma commençait à sortir de ses gond et se laissa aller à la colère. Jusqu'à présent il avait été un peu plus clément envers cet avorton de chasseur de prime, mais maintenant il n'allait avoir que ce qu'il mérite et rien de plus. Si ce Jay s'imaginait supérieur à lui parce qu'il marchait comme un idiot dans l'air, alors il comprendrait que son pouvoir n'était rien face à celui des ténèbres. Tête à hauteur de tête Shoma s'adresse à lui avec un timbre de voix qui montrait son état d'énervement.


          "Misérable bouffon ! Tu penses pouvoir m'arrêter avec ces pitreries. Sache qu'une fois que je m'aurais occupé de toi, j'utiliserais ton corps afin de me confectionner un zombie et ta dépouille me servira d'esclave. "

          Utilisant son ombre afin de modeler un gros bloc carré qui lui servit de bouclier et stoppa sans même blesser Shoma du puissant coup porter par le chasseur. Comme prévenu, Shoma était passé à un autre stade et ne tomberait pas deux fois dans le même piège. Jay pensait peut-être prendre Shoma de vitesse, mais ce qu'il ne savait pas, était que ce dernier avait lui aussi une très grande expérience du combat et avait remarqué son mouvement de bras au départ de son action et qu'après avoir enduré quatre de ses attaques, peut-être pas des plus puissantes, mais tout aussi rapide, la rétine du pirate s'était habitué, ce qui ne laissait qu'une fenêtre très infime pour le prendre par "surprise" avec une attaque aussi basique qu'un coup rectiligne.

          Jay montra à quel point il était rapide pour l'ouvrir que pour fuir. A peine venait-il de frapper qu'il se mit une fois de plus à marcher dans le ciel, mais cette fois-ci Shoma n'allait pas le laisser lancer une de ses techniques sur lui. Plus question de servir de cobaye et de jouer la petite souris dans une cage qui attend son heure. S'il voulait jouer au divin créateur avec sa capacité, alors Shoma ferait de même. Marcher dans les airs était peut-être une capacité propre à son fruit du démon, mais le fruit des ombres offraient une puissance bien supérieur et non content de le dire, Shoma le lui montra en utilisant son ombre comme point d'appuie afin de suivre son adversaire dans les airs avant que ce dernier ne décide de foncer sur lui tel un aigle qui pique sur sa proie.

          Kage Box


          Utilisant son ombre comme une plateforme qu'il déplaçait afin de sauter de plus en plus haut, Shoma réussi lui aussi à quitter le sol, mais pas assez rapidement, car à peine avait-il parcouru la moitié du chemin que son adversaire décida qu'il était temps pour lui de lancer son attaque. Constatant son erreur de calcul, Shoma se laissa tomber dans le vide profitant de la vitesse que lui offrait la chût, puis attendit que l'attaque de son adversaire soit à quelques centimètres de lui. Une fois Jay certain que son attaque ait touché sa cible ne lui laissant aucune chance, Shoma déploya son ombre un peu à la manière d'un drap que l'on étend sur une table, mais contrairement à une nappe, l'ombre du pirate était solide, très solide, assez solide pour ne pas céder sous les coups du chasseur.

          Accroché à son ombre grâce à ses sabres qu'il planta délibérément dans le surface de l'ombre, Shoma résistant tant bien que mal à multiple assaut lancer contre lui, mais par chance eu une idée de génie qui aurait toutes les chances de marcher. Il prit appui tête baisser sur son ombre et fonça d'un coup en direction d'une taverne avant que deux boulets ne fassent explosé sa protection. Par chance il réussi à tomber à l'intérieur de la taverne sans que son adversaire ne prenne conscience qu'il n'avait fait que s'acharner sur une ombre qui pouvait et allait revenir quoi qu'il fasse. Trop occupé à rire tel un fou, Jay ne s'était même pas rendu compte de la supercherie, ce qui était une aubaine pour Shoma qui en profitait pour récupérer un peu de force, car bien qu'il n'avait encore aucune blessure grave, ce qui est une chance vue le combat qu'il livrait, son corps commençait à se fatiguer.


          "Putin il fait chié ce type à rire comme un con."

          "Ne reste pas là, il va finir par attaquer la taverne et nous tuer par la même occasion."

          "Je ne veux pas mourir. "

          "Pathétique."


          Tandis que Jay prenait son pied en hauteur, Shoma lui décida aussi de lancer une attaque d'envergure. Avec ses sabres le jeune capitaine fendit tout ce qui se trouvait dans la taverne. Trois mouvements en demi-cercle et voilà une vingtaine de pirates, civils, commerçants coupé en deux au niveau de leur tronc, mais ce que Shoma voulait faire n'était pas contre eux, mais comme ont dit dans toutes guerres il y a des victimes collatérale. Avec ses petites attaques, Shoma ne voulait qu'une chose : détruire les fondations de cette taverne. Si elle n'était plus attachée au sol, elle volerait avec bien plus de puissance. Évidement avec ce qu'il venait de faire, Jay allait comprendre que son adversaire était encore en vie et qu'il se trouvait dans la taverne en question, mais qu'importe, Shoma n'avait pas besoin de le prendre par surprise, du moins pas encore.

          Après un léger sourire qu'il fit à son assemblé morte, Shoma se prépara à lancer une attaque. En passant sa main droite au-dessus de son épaule gauche la lame est en direction du sol, tandis que sa main gauche se trouve sous le bras droit la lame en direction du sol et dans un mouvement rapide, il retourna ses deux lame créant ainsi une puissante vague de vent qui commença à lever la taverne. S'en suit, alors un mouvement des deux mains consistants à viser l'adversaire voulu, mais comme il y avait le plafond, le jeune capitaine ne fit que frapper dans la direction où il voulait préparer son assaut, soit la dernière position connue de Jay. La puissante bourrasque de vent se dirigea dans la direction voulue, sans même savoir si le chasseur s'y trouvait encore. La tête du dragon défonça le plafond et poursuivi son ascension, tandis que le corps de la bête levait avec violence toute la taverne, comme si c'était la volonté même de la technique d'ajouter une touche plus violente et imposante au chaos qu'il provoquait déjà.

          Dragon Crush

          Profitant de son attaque, Shoma sauta sur une table qui comme tout ce qui se trouvait dans la taverne, taverne comprise commençait à décoller en direction du ciel. Après un saut il s'accrocha sur une poutre en bois à l'aide de ses pieds un peu comme une chauve-souris et attendait patiemment la réaction du chasseur de prime. De son côté l'ombre du pirate avait quitté le sol et s'était divisé en plusieurs blocs formant une croix vis-à-vis de la position du chasseur de prime de manière à l'avoir en ligne de mire sans être repéré.

          • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
          Pas mal du tout. Tu as réussi à te protéger de l’explosion en créant une sorte de clone d’ombre. Jay n’y a vu que du feu et était persuadé d’en avoir fini avec toi. Quel déception quand la fumée est retombée, il a bien du comprendre que c’était pas un cadavre qui se trouvait devant lui. Sans cadavre, pas de preuve, sans preuve, pas de prime.

          Il s’est alors mis à chercher ton corps un peu partout du regard, lorsqu’il entendit des cris un peu sur sa droite, en contrebas. Ca venait d’une taverne. Il se mit à marcher en direction du toit de cette bâtisse pour tenter de voir ce qui pouvait provoquer de tels hurlements. Enfin, le plus inquiétant, c’était que les cris s’étaient arrêtés aussi rapidement qu’ils avaient commencé.

          -T’es pas mort, hein ? Tu continues de faire des tiennes, enfoiré ! Je vais te passer l’envie de faire des ombres chinoises, moi !

          Il se mit à courir, comprenant que tu continuais à t’en prendre à de pauvres civils innocents. Soudain, un craquement retentit et le toit se souleva dans sa direction. A vrai dire, c’était toute la taverne qui s’envolait, mais du point de vue du chasseur de prime, c’était simplement le toit. Sachant qu’il ne pourrait plus l’esquiver, emporté par son élan, il tira dans le toit pour le faire voler en éclat avant l’impact. Les tuiles s’éparpillèrent, mais pour laisser chemin libre à ton dragon qui vint le frapper de plein fouet !

          Il ne s’y était pas attendu à celle-là ! Il cilla face à la violence de l’attaque et tomba sur le dos. Heureusement, son fruit lui évita une longue chute et il resta là, allongé, sonné, au beau milieu des airs.

          Toi par contre, tu es soumis à la gravité. Ton dragon ayant traversé le toit, la taverne commence à retomber et l’atterrissage s’annonce plus que dévastateur vu la hauteur de la chute. Un grondement retentit lorsque l’établissement s’explose contre le sol dans un fracas de briques, de vitres et de bois cassés. Cela réveille légèrement Jay qui se remet debout et reprend ses esprits.
            Pour la première fois depuis le début du combat, Shoma avait réussi à porter un coup direct à son adversaire et quel coup ! Comme à son habitude, le Dragon Crush de Shoma était dévastateur. La taverne d'où le capitaine pirate avait lancé son attaque n'avait pas résisté et s'était élevé dans les airs. Profitant de cela Shoma avait trouvé bon de s'accrocher sur la poutre la plus imposante de l'édifice et tel un oiseau avait décollé du sol comme si l'apesanteur n'avait aucun effet sur lui. Jay bien que toucher par l'attaque du pirate se retrouvait un moment allongé dans les airs, ce fut également le moment choisi par le capitaine des spectres pour passer à la seconde phase de son plan.

            N'ayant pas de pouvoir lui permettant de voler, Shoma dut redescendre après son ascension et avant que la taverne ne tombe avec lui, celui-ci lâcha la poutre, utilisa ses pieds afin de basculer et ainsi se retrouver les pieds en direction du sol. Après un mètre dans le vide, Shoma attrapa le bout de la toiture et avec ses bras fit en sorte de basculer tous son corps contre les tuiles et utilisa cette même toiture comme d'un appui afin de se jeter tel une torpille de sous-marin en direction de son adversaire. L'occasion était trop belle afin de ne pas être saisie. Jay n'avait montré que très peu d'ouverture depuis le début du combat, ce qui compliquait les affaires de Shoma qui commençait déjà à se lasser de l'affronter, voilà pourquoi même si son adversaire était à terre il allait lui porter un coup et puis Jay n'était pas vraiment à terre.

            La technique utilisée par Shoma n'avait pas de nom, d'ailleurs ce n'était pas une véritable technique de son répertoire d'attaque, mais elle se rapprochait assez vaguement du "Snake Fang" qu'il utilisait. En gros les lames du meitou du capitaine se trouvait devant lui ajouter à cela sa vitesse l'assaut du capitaine n'avait pour but que la perforation de son adversaire en un seul et unique point : son coeur. Bien sûr avoir une technique de la sorte était très risquée, car son adversaire était un homme capable de se mouvoir dans l'air comme s'il se trouvait sur terre, mais Shoma le savait, s'il ne prenait aucun risque, alors il ne gagnerait jamais. Attaque 100%, Defense 0%, voilà une petite analyse de l'attaque finale de Shoma.

            Dans un monde idéal, Jay ne serait plus de ce monde après une telle attaque, non mieux encore il aurait simplement donné son corps à Shoma plutôt que de le contraindre à le combattre et peut-être que la marine lui aurait donné le One Piece ainsi que le pouvoir de contrôler le monde, oui, dans un monde idéal, du moins dans le monde idéal de Shoma cela aurait pu être possible. Vivre dans un monde idéal façonné à la manière du capitaine pirate aurait été le pied, mais voilà Shoma ne se trouvait pas dans son monde parfait, bien au contraire ce monde qui était malheureusement la réalité n'avait rien de parfait, ce qui signifiait que même quand on souhaitait la mort d'une personne il y avait des chances, beaucoup de chance que la réalité en décide autrement et que celui-ci soit toujours en vie et vice-versa. Pour en revenir au sujet principal, même s'il désirait en finir avec son adversaire ici et maintenant, Jay se montra plus coriace et décida qu'il était trop tôt pour lui de quitter ce monde.

            Donc comme dit précédemment, Jay toujours en vie, Shoma n'avait d'autre choix que d'éviter la chute rapide et puissante qui l'attendait s'il ne faisait rien. Débordant d'envie de vivre, Shoma utilisa deux des morceaux de son ombre, celui qui se trouvait en direction du nord et celui qui se trouvait en direction du sud afin de se planter dans le sol et l'attraper au vol un peu à la manière d'une toile d'araignée. Comme l'insecte, la toile d'ombre fut assez résistante pour stopper la chute du pirate sans pour autant le blesser. Utilisant sa toile, le jeune Spider-man regarda son adversaire avant de procéder encore à un assaut sur lui. Plus question de lui laisser le temps de contre-attaquer. Shoma allait le faire plier sous le feu de ses assauts.

            Kage Shot

            Provenant des deux autres lieux où se trouvaient le reste de l'ombre du pirate, des projectiles d'ombres d'ombre se dirigèrent sur Jay. L'attaque de Shoma ne pouvait être comparé à un assaut à l'arme lourde et encore moins au missile anti-char qui dévastait quasiment tout sur son passage, mais malgré cela les balles d'ombre étaient très perforante et une fois à l'intérieur du corps celle-ci pouvait provoquer beaucoup plus de dégât. Rien à voir avec une simple balle qui se loge dans l'organisme et ne provoque que douleur et saignement, non, si les ombres du pirate arrivaient à entrer à l'intérieur du corps de leur cible, alors Shoma pourrait à sa guise se jouer de son adversaire, en faisait bouger son ombre à l'intérieur de sa cible. En gros si l'une des balles entraient dans le corps de Jay alors celui-ci se verrait torturé de l'intérieur. De toute façon en décidant de combattre Shoma il s'était sans doute déjà préparé à cela.

            *Mange toi ça connard*
            • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
            Alors qu’il pensait s’être définitivement débarrassé de l’être abject que tu représentes à ses yeux, tu parviens à t’en sortir grâce à une technique qui rendrait jalouse la reine des araignées. Une fois la fumée du au crash de la taverne retombée, il a pu se rendre compte que tu était encore parmi nous. Cela commençait vraiment à devenir préjudiciable cette capacité à faire tout et n’importe quoi à partir de simples ombres. Heureusement, Jay était un chasseur de primes professionnel, il n’allait pas attaquer un pirate aussi dangereux sans connaître les points faibles et les capacités de sa cible.

            Mantle Shoma, capitaine pirate dangereux et particulièrement mauvais, comme il venait de le prouver en assassinant les clients de cette taverne. Une prime de millions de berrys sur sa tête et la possession d’un des fruits du démon les plus dangereux qui soit. Ce fruit faisait parti des plus légendaires et des plus puissants pouvoirs pouvant être octroyés par un fruit maudit. Mais, comme n’importe quel fruit, celui-ci possédait une faiblesse. Et celui-ci étant très facile à identifier.

            -Hey, le roi des ombres ! Tu te crois balèze hein ? Et qu’est ce que tu vas faire face à ça ?

            Il sortit un objet de sa poche, sphérique et de la taille d’un poing. Sans perdre de temps, il se mit à courir dans les airs en direction du pirate, le nunchaku entre les doigts de sa main gauche et l’objet en question dans la main droite. Il se mit à faire tournoyer son nunchaku d’où des mini boulets explosifs sortaient à chaque tour, faisant l’effet d’une petite mitraillette. Il remarqua alors des points noirs qui étaient sortis des doigts de son adversaire et qui filaient dans sa direction. Il tendit la main droite et appuya sur le bouton central de l’objet.

            -Lumino Dial !

            Un flash de lumière sortit de sa main et les balles disparurent, comme désagrégées. Jay avait vu juste. Une simple source de lumière suffit à faire disparaître n’importe quelle ombre. La tournure du combat venait de tourner en sa faveur. Tu vas devoir faire preuve d’ingéniosité pour le vaincre. Plus moyen de compter exclusivement sur tes ombres à présent. A toi de montrer que tu es un véritable combattant, avec ou sans ombre !

            Continuant à courir, Jay suit ses boulets explosifs de très près et te fonce droit dessus. Juste avant l’impact, il balance un nouveau flash, suivit d’un coup de poing dévastateur !
              Jay n'avait plus qu'à attendre la mort. Avec la dernière attaque que venait de lui lancer Shoma, il ne fallait qu'un seul morceau d'ombre entre dans l'organisme du chasseur pour le tuer, mais, comme il y a toujours un "mais" depuis le début du combat, Jay réussi à annihilé complètement l'assaut du capitaine qui comptait en finir avec sa dernière attaque. Utilisant un objet que Shoma n'avait jamais encore vu et pas plus grand que son poing, le chasseur de prime fit disparaitre tous les projectiles que lança Shoma. Avec son nouveau tour de magie, Jay pouvait prendre de haut Shoma, car jusqu'à présent celui-ci n'avait rien pour "stopper" ses attaques comme il venait de le faire, mais malgré cela Shoma ne baissa pas les bras, au contraire plus son adversaire lui résistait et plus il allait prendre un malin plaisir à le faire souffrir quand il tomberait sous ses coups.

              *Ce type est un vrai couteau suisse*

              A peine venait-il de comprendre que son attaque ne servait à rien, Shoma remarqua que son adversaire avait lui aussi lancer une attaque. Pris de court Shoma n'eut pas d'autre solution que de s'attendre à recevoir de pleins fouets les boulets de canons que Jay venait de lancer de son Nunchaku. Cette arme bien que lourde était comme son possesseur, une source de problème que devait s'occuper Shoma s'il ne voulait pas voir apparaitre des boulets toutes les minutes. Plaçant ses sabres en croix, Shoma subit l'assaut de son adversaire qui, il fallait le dire n'y était pas allé avec douceur. Comment décrire ce qui se passa en l'espace de dix secondes. Lourdeur, brulure, déchirure, mal partout, asphyxie, voilà pour résumé ce qui tomba sur Shoma.

              Les projectiles du chasseur explosèrent le sol, firent basculer Shoma qui se tenait fermement sur ses appuies. Certains boulets qui le touchèrent le blessa, quant au reste, ils l'envoyèrent plus loin sans aucun problème. Son corps était passé d'une température standard à la surchauffe. S'il n'avait pas un mental en acier, Shoma aurait très certainement déposer les armes et serait tombé sur les genoux, ce qui aurait annoncé sa défaite, mais la rage qui l'animait était telle que même avec des blessures, des blues, des marques de brulure qui feraient peur à n'importe quel médecin et quelques os brisés, le capitaine pirate ne voulait pas baisser les bras. Imaginé un peu un porc que l'on passait à la broche encore vivant. Les cris atroces que pousserait l'animal qui tout vivant ressent le feu avoir raison de lui, maintenant vous multipliez par deux voir par trois cette sensation et vous arrivez à savoir ce que ressentait Shoma après cette salve meurtrière.

              * Je ne mourrais pas *

              Son mental n'ayant pas baissé, Shoma se sentait un peu comme au début de cette journée. Il allait bien. Avec un gros bagage de combat à son actif, Shoma savait qu'une grande partie d'un combat se jouait au mental et que s'il commençait à douter où penser qu'il n'allait pas pouvoir le faire, alors son corps n'en pourrait plus. Quoi qu'il advenait, il n'allait pas laisser quelques boulets lui priver se sa victoire, au contraire il allait encore plus l'apprécier. Malgré cette mauvaise passe, Shoma ne pouvait laisser son adversaire prendre le dessus. Jay était un type plutôt chiant, mais comme les autres il n'avait rien d'immortel et finirait par se retrouver pris dans le piège comme tous les autres.

              La poussière qui était apparue avec l'impact des boulets du chasseur et le sol retomba. De nouveau debout, Shoma se prépara à une autre attaque de son adversaire qui n'avait pas attendu pour charger. Pris de court, le jeune capitaine n'avait pas le temps d'esquiver, d'autant plus que le chasseur de prime avait un fruit qui lui permettait de pouvoir marcher dans le vide, donc il lui était très facile de changer de diction. Une esquive était inutile et en possession d'une arme qui neutralisait ses ombres, Shoma se retrouvait à court d'idée. Dans l'impasse ? Shoma l'était mais en voyant que le sol autour de lui était complètement défoncé, une idée se mit à germer dans sa tête. C'était du 50/50. Tout ou rien. Quand le flash fut de nouveau utilisé comme moyen d'éviter une attaque d'ombre, Shoma sera très fort ses lames et les plaça de manière à protéger ses points vitaux.

              Jay n'avait fait qu'une seule utilisation de son artéfact de lumière que Shoma compris qu'il s'agissait d'un objet anti-ombre, mais quand celui-ci pointa de nouveau son système anti Kage Kage, Shoma décida d'enfouir son ombre là où la lumière intense de son adversaire ne pouvait aller. Hé oui en plaçant son ombre dans la terre détruite, Shoma avait réussi à ne pas la faire disparaitre, ce qui s'avéra très utile quand la seconde attaque du chasseur de prime lui tomba dessus. Préferant décrocher un coup direct, Jay venait de donner une indication précieuse au pirate. Qu'importe s'il était aveuglé où pas, quand le poing entra en contact avec le corps de Shoma, l'ombre en profita pour apparaitre et formé depuis le sol une dizaine de pics qui allaient prendre en tenaille le chasseur de prime dans toutes les directions possibles.

              Kage Kage Nui

              Avec cette attaque, les chances que Jay s'en sorte sans souci venait de grandement diminué. A trop se reposer sur son petit jouet qui lui permettait de neutralisé le temps d'un instant les ombres il en avait oubliée que Shoma n'était pas une personne de prévisible. Même en danger un serpent reste dangereux et peut toujours mordre. En effectuant une telle attaque, Shoma avait mit sa vie en danger, car Kage Kage Nui ne faisait aucune distinction entre ami et ennemi tout ce qui se trouvait dans la zone se faisait percer, mais après le coup qu'avait reçu Shoma il avait reculé assez loin pour ne recevoir qu'un bout infime de son ombre dans la main.

              Retirant sa main dans le pic d'ombre, Shoma restait sur ses gardes et tentait de récupérer un peu de son souffle, car il le savait rien n'était joué d'avance et personne n'était à labri d'une surprise, qu'elle soit bonne ou mauvaise.
              • https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
              Jay ne pensait pas possible que le pirate se relève après avoir essuyer une telle pluie de boulets. Les explosions dévastatrices avaient creusé un profond cratère autour du corps du manipulateur des ombres. La violence avait été extraordinaire et un mec normal aurait tout simplement disparu, éclaté en quelques milliards de morceaux sanguinolents. Mais il s’agissait là d’un capitaine pirate hautement primé et détenteur d’un fruit du démon extrêmement puissant.

              Il aurait du se douter qu’il n’en viendrait pas à bout aussi facilement. En fonçant délibérément vers sa cible, sans prendre le temps de se protéger, il avait commis un impair. Il était certain d’arriver sur un corps mort, inanimé ou au moins à terre. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant son adversaire debout et prêt à encaisser son attaque.

              -Mais que ?... Tu vas crever, oui ?!

              Le flash de son lumino-dial empêcha la création de toute armure ou protection quelconque avec l’ombre, mais Mantle est parvenu à se protéger un peu avec la lame de ses sabres. Jay sentit alors son erreur. En s’étant persuadé finir le duel avec cette charge, il n’avait pas pris la peine d’élaborer une défense. Cela fut sûrement sa seule erreur du combat, mais elle fut déterminante.

              L’épéiste pirate avait remarqué que le cratère formait une zone d’ombre, à l’abri du flash du lumino-dial. Au contraire, la violente lumière a étiré grandement la zone d’ombre formée par le relief, offrant à Mantle une grande quantité de matière première pour ses attaques. Des pics sortirent de sous le sol et Jay eut juste le temps de faire un nouveau flash pour faire disparaître un pieu qui lui fonçait droit vers le cœur. Mais les piques se multipliaient et lui arrivaient dessus dans toutes les directions. Il eut beau envoyer des flash pour se défendre et essayer de prendre de la hauteur, les ombres le rattrapaient tant et si bien qu’il finit par se faire transpercer le mollet.

              La douleur le figea et il appuya de toutes ses forces sur le lumino-dial, dans l’espoir de faire disparaître ce qui lui traversait la jambe, mais il vit alors que son dial était désormais déchargé. Blessé et désarmé, il sentit le combat lui échapper.

              -Enfoiré…

              Les autres piques continuèrent leur montée et le frappèrent de plein fouet, simple cible immobilisée et impuissante. Il sentit son sang le quitter, suivie de près par sa vie. Sa main laissa tomber le dial au sol qui explosa en mille morceaux sous l’impact de la chute. Il savait qu’il n’avait plus aucune chance de gagner, ni même de survivre à présent. Il utilisa ses dernières forces pour glisser sa main dans sa veste et s’emparer de sa dernière carte. Il l’avait prévue au cas où les choses tournaient mal. Une bombe fabrication maison. Extrêmement puissante. Il allait l’emmener avec lui dans la tombe. Pour venger son ami, il devait absolument le mettre hors d’état de nuire.

              -Pour… toi… Jean-Jean…

              Le mécanisme tomba en chute libre alors que le dernier souffle de vie quittait le chasseur de primes. Au moindre impact, la déflagration retentirait.


                Shoma voulait faire le malin et m’ordonna de rester à l’intérieur. Heureusement que je n’avais pas bu ! Sinon, ça ne se serait pas passé comme ça ! Moi on ne me donne pas d’ordre quand j’suis bourré ! Alors j’me serais énervé et j’me serais fait défoncer… Bon en tout cas, heureusement que j’étais sobre (mais ça c’est pour longtemps !). J’avais quand même envie de lui foutre une sacrée dérouillé à ce Shoma, mais surtout à cet enfoiré de Jay qui se la pète tellement ! J’me suis alors calé à une fenêtre, tout en dégustant mon saké, pour ne rien rater du spectacle et surtout pouvoir intervenir au moment opportun afin de recevoir toute la gloire de la défaite de l’un ou l’autre (espérons que ce soit Shoma quand même…).

                Le combat était vraiment rude ! Ils étaient vraiment trop forts l’un comme l’autre… Heureusement que Shoma m’avait dit de rester à l’intérieur ! J’me serais fait massacrer et j’pense que je serais mort au moins 10 fois… J’ai aussi cru que chacun d’eux allaient mourir de nombreuses fois vu la puissance de leurs techniques.

                Après un combat acharné et surtout captivant, le coup décisif allé être porté. L’un ou l’autre pouvait gagner… Fallait que j’en profite, car Shoma était assez connu comme ça ! C’est moi qui vais finir ce prétentieux de Jay comme ça j’vais être super connu ! Shahaha !

                J’suis donc sorti au pas de course pour pouvoir mettre un terme à ce combat. Seulement quand je suis arrivé, Shoma était à terre, allongé comme une vieille chaussette et Jay lui, commencé aussi à tomber. Puis, j’ai remarqué qu’il sorti quelque chose d’une de ses poches. Une bombe ! Merde, ça va tuer tout le monde si j’fais pas quelque chose ! Même moi ! Enfin surtout moi ! Et ça j’ai pas du tout envie ! J’ai donc utilisé rapidement une technique du karaté aquatique (heureusement qu’il y avait une fontaine pas loin, hein…) :

                Water Heart Murasame

                Mon requin aquatique goba la bombe avant de se volatiliser. La poudre était mouillée donc la bombe en touchant le sol ne fit qu’un petit POC. Voilà, le combat était réglé. J’me suis ensuite approché du mourant pour lui marcher sur le crâne et le finir, quand mon capitaine me dit d’une voix faible de ne pas le faire et de l’emmener à l’hôtel. J’étais dégouté… Puis là, une masse de gens se forma autour de nous. Là, il y avait trop de défis ! CRACK ! J'venais d'écrabouiller la cage thoracique de Jay ! Il venait de lâcher son dernier souffle de vie. C'est bon je n'avais pas désobéi à mon capitaine, vu qu'il m'avait demandé de ne pas lui marcher sur le crâne, donc je lui ai marché sur le torse. Shahaha ! J'ai ensuite dit à la foule :

                BARREZ-VOUS TOUT DE SUITE OU JE VOUS TUE TOUS, COMME J’AI MASSACRE CE PETIT JOUEUR DE JAY LEE ! SHAHAHA !

                Après ces mots, ils étaient tous mort de peur. Maintenant que j’avais eu mon moment de gloire, je pouvais emmener les deux corps morts des combattants, jusqu’à l’hôtel. Comme si de rien n’était, j’ai jeté les deux corps inconscients à mes nakamas. C’est bon j’avais assez donné pour les Spectres aujourd’hui ! Maintenant, direction le bar le plus proche pour me bourrer la gueule et surtout trouver des minettes ! Alala, que j’aime la vie de pirate !
                • https://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
                • https://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rose